FICHE LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Naissance et structure

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Naissance et structure"

Transcription

1 FICHE LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Naissance et structure 1. Naissance de l organisation humanitaire de la Croix-Rouge En 1859, Henry Dunant ( ), citoyen genevois et homme d affaires, est le témoin des tragiques conséquences de la bataille de Solferino (Italie - 24 juin 1859) où près de victimes sont abandonnées sur le champ de bataille. Il dénonce les horreurs de cette guerre dans un livre (Un souvenir de Solferino, 1862) qui va éveiller les esprits. Il conclut son texte avec deux suggestions visant à réduire les souffrances des victimes des combats : la constitution «dès le temps de paix, de sociétés de secours dont le but serait de faire donner des soins aux blessés en temps de guerre» ; la formulation de «quelque principe international, conventionnel et sacré, qui servirait de base à ces sociétés.» En février 1863, il crée avec quatre de ses concitoyens, Gustave Moynier, le général Guillaume-Henri Dufour, Louis Appia et Théodore Maunoir, le Comité international permanent de secours aux militaires blessés. Ce «Comité des cinq», qui deviendra en 1875 le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), organise à Genève une conférence internationale (26-29 octobre 1863) à laquelle participent des délégués officieux de 16 Etats, qui adoptent notamment les résolutions suivantes : création de Comités nationaux de secours pour concourir en temps de guerre au service de santé des armées, affirmation de la neutralité des blessés et du personnel sanitaire, protection des Comités de secours et facilitation de l exercice de leur mandat par les gouvernements et adoption d un signe distinctif commun pour le personnel sanitaire, soit «un brassard blanc avec une croix rouge». Les premiers Comités de secours, futures Sociétés nationales de la Croix-Rouge (SN), se constituent très rapidement : au Wurtemberg en décembre 1863, en Oldenbourg en janvier 1864, en Belgique le 4 février 1864, en Prusse le 6 février , en Espagne le 2 mars 1864 Du 8 au 22 août 1864 une conférence diplomatique internationale se réunit à Genève avec des délégués plénipotentiaires de 16 Etats. Cette conférence adopte le 22 août 1864 la Convention de Genève pour l amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne. Elle est signée par 12 Etats. Ce traité multilatéral, ratifié par la suite par de nombreux Etats, pose les bases du droit humanitaire contemporain. Ses principales caractéristiques sont : le principe de non-discrimination : «les militaires blessés ou malades seront soignés à quelque nation qu ils appartiennent», la neutralité et la protection du personnel sanitaire, ainsi que du matériel et des équipements sanitaires, signalés par l emblème de la croix rouge sur fond blanc. Sur la base des résolutions de la Conférence de 1863 et de la Convention de Genève de 1864 l organisation humanitaire de la Croix-Rouge ainsi que l œuvre conventionnelle, soit le droit international humanitaire, se développèrent peu à peu. «Organisation mondiale d une part, œuvre conventionnelle d autre part : aide humanitaire et protection juridique s appellent l une l autre et se soutiennent mutuellement.» 2 A l origine, l idée de la Croix-Rouge avait été associée uniquement à la nécessité d humaniser certaines conséquences de la guerre. Mais l idée de l associer également à la paix a muri. C est ainsi que l article 25 du Pacte de la Société des Nations, signé le 28 juin 1919, consacre solennellement l institution et ses principes : «Les membres de la Société s engagent à encourager et favoriser l établissement et la coopération des organisations volontaires nationales de la Croix-Rouge, dûment autorisées, qui ont 1 Les Sociétés d Oldenbourg, Wurtemberg et Prusse ont été intégrées en 1921 à la Croix-Rouge allemande. 2 Hans HAUG, Postface d Un souvenir de Solferino, CICR, 1990, p.130

2 pour objet l amélioration de la santé, la défense préventive contre la maladie et l adoucissement de la souffrance dans le monde.» Ce texte annonçait les développements prochains du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. 3 Entre-temps, la guerre avait montré la nécessité d'une étroite collaboration entre les Sociétés de la Croix-Rouge qui, à travers leurs interventions humanitaires en faveur des prisonniers de guerre et des combattants, avaient attiré des millions de volontaires et acquis un savoir-faire considérable. De plus, ces ressources pouvaient être utilisées dans le domaine de la santé publique et en cas de catastrophes naturelles. C est ainsi que naquit le 5 mai 1919 la Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge, rebaptisée Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en octobre 1983, puis Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en novembre Aujourd hui, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est le plus grand réseau humanitaire au monde. Sa mission est d alléger les souffrances humaines, de protéger la vie et la santé et de faire respecter la dignité humaine, particulièrement dans les conflits armés et d autres situations d urgence. Le Mouvement, qui est présent dans pratiquement tous les pays, est soutenu par près de 97 millions de volontaires. 2. Structure du Mouvement Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge comprend les organisations suivantes : le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (SN), au nombre de 189 à fin Chacune de ces composantes a sa propre identité juridique et son propre rôle, mais elles sont toutes unies par les sept Principes fondamentaux (voir fiche 6.3.4). Le CICR et la FICR sont des institutions internationales et ont le statut d observateur permanent auprès des Nations unies. Aucune n exerce d autorité sur l autre. Leurs activités sont complémentaires. Le CICR a la mission exclusivement humanitaire de protéger la vie et la dignité des victimes de conflits armés et d'autres situations de violence généralisée, et de leur porter assistance. Il dirige et coordonne les activités internationales de secours du Mouvement dans les conflits armés et les situations de troubles intérieurs. Il veille au respect du DIH par toutes les parties belligérantes. Fondé en 1863, le CICR est à l origine du Mouvement. (Voir fiche 6.3.2) La FICR se consacre à inspirer, faciliter et promouvoir toutes les activités humanitaires déployées par ses Sociétés nationales membres en faveur des personnes les plus vulnérables. Elle dirige et coordonne les interventions de ses membres visant à porter assistance aux victimes de catastrophes naturelles ou technologiques, aux réfugiés et aux personnes touchées par des situations d'urgence sanitaire en temps de paix. Elle représente également les Sociétés nationales membres au niveau international. La FICR a été fondée en (Voir fiche 6.3.3) Les Sociétés nationales agissent en tant qu auxiliaires des pouvoirs publics de leurs pays respectifs dans le domaine humanitaire. Elles fournissent un éventail de services qui comprennent le secours en cas de catastrophe et des programmes sociaux et sanitaires. Elles aident leur Gouvernement dans la diffusion et la mise en œuvre du DIH. En temps de guerre, elles assistent la population civile touchée et peuvent fournir un soutien aux services sanitaires des forces armées. (Voir fiche 6.3.3) 3. Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge La Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge réunit, en principe tous les quatre ans, les représentants des Etats Parties aux Conventions de Genève, ceux des Sociétés nationales reconnues, ainsi que du CICR et de la FICR. C est la plus haute autorité délibérante du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. 3 Henri COURSIER, «Que sais-je? La Croix-Rouge internationale», Paris, Presses universitaires de France, 1959, p.36

3 Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Etats parties aux Conventions de Genève de 1949 Comité international de la Croix-Rouge Fédération internationale des Sociétés de la Croix- Rouge et du Croissant- Rouge Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant- Rouge Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Ces rencontres régulières entre le Mouvement et les gouvernements sont uniques dans le secteur humanitaire. Elles reflètent l histoire et les origines du CICR et des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, ainsi que l importance essentielle du droit international humanitaire. La Conférence internationale est avant tout un forum qui permet le dialogue apolitique entre les représentants du Mouvement et les Etats. Y sont débattus les problèmes humanitaires d intérêt commun. Il s agit en premier lieu du développement du DIH. Tous les projets de révision des Conventions de Genève, de même que certains projets de nouveaux traités de droit humanitaire ont été soumis à la Conférence internationale. La représentation des Etats donne évidemment un poids particulier aux prises de position et résolutions adoptées par la Conférence. Elle est aussi un lieu de dialogue sur la mise en œuvre et le respect du droit humanitaire. Par ses résolutions, elle a souvent pu exercer une pression efficace pour rétablir le respect du DIH et mettre un terme aux violations qu'elle avait condamnées.

4 La collaboration entre les institutions du Mouvement et les Etats est également abordée. Les débats permettent de préciser, non seulement les services que les Etats sont en droit d attendre de ces institutions, en qualité d auxiliaires des pouvoirs publics dans le domaine humanitaire, mais aussi de l appui que ces dernières peuvent attendre de leur gouvernement. Enfin, en tant que «plus haute autorité délibérante», seule la Conférence internationale a qualité pour adopter ou pour modifier les règles qui régissent le Mouvement. Avec la proclamation des Principes fondamentaux de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en 1965, et l adoption des nouveaux statuts du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en 1986, la Conférence a doté le Mouvement d une structure qui lui permet de se tourner résolument vers l avenir. Une Commission permanente composée de neuf membres organise les Conférences internationales. Cinq de ses membres sont élus pendant la Conférence. Elle comprend aussi quatre membres de droit (deux représentants du CICR et deux de la Fédération internationale), dont actuellement les présidents de ces deux institutions. 4. Accord de Séville L'Accord de Séville de 1997 définit le cadre d'une coopération et d'un partenariat efficaces au sein du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, en précisant les rôles respectifs du CICR, de la Fédération et des SN dans leurs activités internationales de secours et de développement où un secours rapide, cohérent et efficace est nécessaire pour répondre sur une grande échelle aux besoins des victimes. Il a pour objectif le renforcement de la coopération au sein du Mouvement avec une utilisation efficace des ressources et leur mobilisation rapide. Cet accord ne couvre pas l action autonome des SN sur leur propre territoire national (banques de sang, services de santé communautaires, programmes d'aide sociale, etc.). Concrètement et sans entrer dans les détails : - le CICR exerce la fonction d'institution directrice dans les situations de conflits armés internationaux et non internationaux, de troubles intérieurs et de leurs suites directes. Dans ces situations, le CICR assume la responsabilité pour la direction générale et la coordination des opérations internationales de secours. - Dans les situations de catastrophes naturelles en temps de paix, la SN du pays affecté assure l assistance si elle estime en avoir les capacités et les moyens. Si tel n est pas le cas et qu elle souhaite faire appel à l assistance internationale du Mouvement, celle-ci sera coordonnée par la FICR en tant qu institution directrice. - Dans les deux contextes (en temps de paix et en temps de conflit armé), la SN peut cependant assurer la coordination de la réception de l assistance internationale sous réserve de l accord du CICR ou de la FICR selon les situations. L Accord de Séville a été complété en 2005 par des mesures supplémentaires visant à renforcer le rôle de la SN hôte et à encourager la conclusion de Protocoles d accord entre les composantes du Mouvement concernant l attribution des rôles et responsabilités lorsque plusieurs d entre elles sont actives dans un pays. Bibliographie Statuts et règlement du mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Accord de Séville, Revue internationale de la Croix-Rouge n 829, François BRUGNION, Le CICR et la protection des victimes de la guerre, Genève, CICR, 1994

5 Henri COURSIER, La Croix-Rouge internationale, PUF, 1959 André DURAND, Le CICR, Genève, CICR, 1981 Hans HAUG, Humanité pour tous, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Institut Henry Dunant, Berne, Haupt, 1993 Le CICR : sa mission et son action, Publication CICR, Genève,

Les Origines. Chronologie : la Croix-Rouge de Solférino à nos jours

Les Origines. Chronologie : la Croix-Rouge de Solférino à nos jours Les Origines Créé par Henry Dunant, lors de la bataille de Solférino, la Croix-Rouge s impose dès son origine comme un mouvement international d aide et d assistance aux victimes. La Croix-Rouge, par son

Plus en détail

Chapitre 1 Les spécificités du droit international humanitaire

Chapitre 1 Les spécificités du droit international humanitaire Chapitre 1 Les spécificités du droit international humanitaire Les expressions «droit international humanitaire», «droit des conflits armés» et «droit de la guerre» sont souvent indistinctement utilisées.

Plus en détail

ENJEUX L espace média des étudiants des cours d économie, d histoire, de politique et de sociologie

ENJEUX L espace média des étudiants des cours d économie, d histoire, de politique et de sociologie La Suisse : à l origine du droit humanitaire international Le CICR au coeur de l action Eugénie Lépine-Blondeau La Suisse est un pays qui se distingue à tous points de vue. Placée naturellement au coeur

Plus en détail

FR CD/13/DR6 Original : anglais Pour décision

FR CD/13/DR6 Original : anglais Pour décision FR CD/13/DR6 Original : anglais Pour décision CONSEIL DES DÉLÉGUÉS DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Sydney (Australie) 17-18 novembre 2013 INITIATIVE DU MOUVEMENT INTERNATIONAL

Plus en détail

STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE

STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ADOPTÉS LE 19 NOVEMBRE 2015 ET ENTRÉS EN VIGUEUR LE 1ER JANVIER 2016 STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE Adoptés le 19 novembre 2015 et entrés

Plus en détail

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. En bref

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. En bref Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge En bref Jakob Dall/Croix-Rouge danoise Jenny Matthews/Croix-Rouge britannique Travailler ensemble pour aider les autres Le Mouvement international

Plus en détail

AHC1682annexe1 STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE

AHC1682annexe1 STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ADOPTÉS LE 18 DÉCEMBRE 2014 ET ENTRÉS EN VIGUEUR LE 1ER AVRIL 2015 STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE Adoptés le 18 décembre 2014 et entrés

Plus en détail

Lorsque j ai dû choisir le lauréat de cette année 2016, le CICR s est imposé comme une évidence.

Lorsque j ai dû choisir le lauréat de cette année 2016, le CICR s est imposé comme une évidence. 1 Discours de Monsieur Guillaume Barazzone, Maire de Genève, à l occasion de la cérémonie de remise de la médaille «Genève reconnaissante» aux membres du personnel du CICR, 16 décembre 2016 Monsieur le

Plus en détail

Les emblèmes protecteurs Le droit applicable aux emblèmes de la Croix-Rouge

Les emblèmes protecteurs Le droit applicable aux emblèmes de la Croix-Rouge Les emblèmes protecteurs Le droit applicable aux emblèmes de la Croix-Rouge Centre d étude de droit militaire et de droit de la guerre Journée d étude du 21 septembre 2010 Frédéric Casier Responsable pour

Plus en détail

Dimanche 11 novembre jeunes à Auderghem RAID CROSS HUMANITAIRE. Dossier de presse

Dimanche 11 novembre jeunes à Auderghem RAID CROSS HUMANITAIRE. Dossier de presse Dimanche 11 novembre 2007 100 jeunes à Auderghem RAID CROSS LE JEU DE ROLE SUR LE DROIT INTERNATIONAL HUMANITAIRE Dossier de presse agnes.denoel@redcross-fr.be 02 371 32 13 0478 94 65 74 www.croix-rouge.be

Plus en détail

Remarques introductives : M. Walter Cotte, Directeur général, Croix-Rouge colombienne et Yves Daccord, Directeur général, CICR

Remarques introductives : M. Walter Cotte, Directeur général, Croix-Rouge colombienne et Yves Daccord, Directeur général, CICR XXXI e Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Atelier Préparation et réponse aux conflits armés et autres situations de violence Coorganisé par la Croix-Rouge colombienne et

Plus en détail

SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point de l ordre du jour 26 mai 2012

SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point de l ordre du jour 26 mai 2012 SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ WHA65.20 Point 13.15 de l ordre du jour 26 mai 2012 Action et rôle de l OMS en tant que chef de file du groupe de responsabilité sectorielle Santé face

Plus en détail

N 636 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 636 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 5 mars 2003 N 636 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 26 février 2003. RAPPORT

Plus en détail

Le Sénat PROPOSITION DE LOI PORTANT SUR L UTILISATION DES EMBLÈMES ET DES DÉNOMINATIONS DE LA CROIX-ROUGE, DU CROISSANT-ROUGE ET DU CRISTAL ROUGE

Le Sénat PROPOSITION DE LOI PORTANT SUR L UTILISATION DES EMBLÈMES ET DES DÉNOMINATIONS DE LA CROIX-ROUGE, DU CROISSANT-ROUGE ET DU CRISTAL ROUGE Le Sénat PROPOSITION DE LOI PORTANT SUR L UTILISATION DES EMBLÈMES ET DES DÉNOMINATIONS DE LA CROIX-ROUGE, DU CROISSANT-ROUGE ET DU CRISTAL ROUGE Vu les Articles 107-1, 111, 111-1, 121, 125 et 276-2 de

Plus en détail

Chapitre 1: Le HCR et la protection internationale

Chapitre 1: Le HCR et la protection internationale Chapitre 1: Le HCR et la protection internationale Ce chapitre: expose dans les grandes lignes le mandat et les fonctions du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR); présente la portée

Plus en détail

FR 32IC/15/R5 Original : anglais Adoptée

FR 32IC/15/R5 Original : anglais Adoptée FR 32IC/15/R5 Original : anglais Adoptée XXXII e CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Genève (Suisse) 8-10 décembre 2015 La sûreté et la sécurité des volontaires de l humanitaire

Plus en détail

Tensions et conflits

Tensions et conflits Tensions et conflits Intro Depuis la fin de la Guerre froide, les zones de tensions se sont multipliées dans le monde et certaines ont été le lieu de conflits armés. Même si la plupart de ces conflits

Plus en détail

Le Droit international humanitaire (DIH) et les conséquences humanitaires des conflits armés

Le Droit international humanitaire (DIH) et les conséquences humanitaires des conflits armés Le Droit international humanitaire (DIH) et les conséquences humanitaires des conflits armés Frédéric Casier Conseiller juridique en DIH Croix-Rouge de Belgique (Fr) Infocycle de la Coopération Technique

Plus en détail

Doctrine relative à la COOPÉRATION ENTRE LE CICR ET LES SOCIÉTÉS NATIONALES

Doctrine relative à la COOPÉRATION ENTRE LE CICR ET LES SOCIÉTÉS NATIONALES Doctrine relative à la COOPÉRATION ENTRE LE CICR ET LES SOCIÉTÉS NATIONALES INTRODUCTION A. Objectifs de la coopération B. Prémisses de la coopération C. Cadre de mise en œuvre de la doctrine relative

Plus en détail

STATUTS ET RÈGLEMENT DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE

STATUTS ET RÈGLEMENT DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE STATUTS ET RÈGLEMENT DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE (adoptés par la XXV e Conférence internationale de la Croix-Rouge à Genève en 1986 et amendés en 1995 et 2006) STATUTS

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale le 16 décembre [sur la base du rapport de la Troisième Commission (A/60/509/Add.

Résolution adoptée par l Assemblée générale le 16 décembre [sur la base du rapport de la Troisième Commission (A/60/509/Add. Nations Unies A/RES/60/158 Assemblée générale Distr. générale 28 février 2006 Soixantième session Point 71, b, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale le 16 décembre 2005 [sur la

Plus en détail

FICHE LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA CROIX-ROUGE

FICHE LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA CROIX-ROUGE FICHE 6.3.4 LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA CROIX-ROUGE 1. Introduction Dès l origine de la Croix-Rouge, il apparut nécessaire de respecter certaines valeurs dans l action de secours aux victimes des

Plus en détail

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : Les emblèmes de la croix rouge, du croissant rouge et

Plus en détail

FONDS DES NATIONS UNIES POUR L ENFANCE PROFIL DE POSTE

FONDS DES NATIONS UNIES POUR L ENFANCE PROFIL DE POSTE FONDS DES NATIONS UNIES POUR L ENFANCE PROFIL DE POSTE I. Informations sur le poste Titre du poste : Responsable des interventions d urgence administrateur auxiliaire Titre du superviseur / Niveau : Chef

Plus en détail

FR CD/11/9.1 Original : anglais Pour décision

FR CD/11/9.1 Original : anglais Pour décision FR CD/11/9.1 Original : anglais Pour décision CONSEIL DES DELEGUES DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Genève, Suisse 26 novembre 2011 Préservation du patrimoine historique

Plus en détail

Monsieur le Président, Excellences, Mesdames et Messieurs,

Monsieur le Président, Excellences, Mesdames et Messieurs, Monsieur le Président, Excellences, Mesdames et Messieurs, J ai l honneur de présenter le rapport du Conseil économique et social pour 2009 repris dans le document A/64/3. La crise financière mondiale

Plus en détail

XXX e CONFÉRENCE INTERNATIONALE

XXX e CONFÉRENCE INTERNATIONALE CD/07/3.1 (Annexe) Original : anglais XXX e CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Genève, Suisse 26-30 novembre 2007 LA NATURE SPÉCIFIQUE DU MOUVEMENT DE LA CROIX-ROUGE ET DU

Plus en détail

Henri Dunant. Le fondateur de la Croix Rouge. Projet 2013/2014 Didac Genève, C. Ramos De Pascale Knörr

Henri Dunant. Le fondateur de la Croix Rouge. Projet 2013/2014 Didac Genève, C. Ramos De Pascale Knörr Henri Dunant Le fondateur de la Croix Rouge Projet 2013/2014 Didac Genève, C. Ramos De Pascale Knörr 1/14 Table des matières 1! Introduction... 3! 1.1! Raisons du choix du projet... 3! 1.2! Courte description

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale le 20 novembre [sans renvoi à une grande commission (A/62/L.12 et Add.1)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale le 20 novembre [sans renvoi à une grande commission (A/62/L.12 et Add.1)] Nations Unies A/RES/62/9 Assemblée générale Distr. générale 18 décembre 2007 Soixante-deuxième session Point 71, d, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale le 20 novembre 2007 [sans

Plus en détail

Loi fédérale concernant la protection de l emblème et du nom de la Croix-Rouge

Loi fédérale concernant la protection de l emblème et du nom de la Croix-Rouge Loi fédérale concernant la protection de l emblème et du nom de la Croix-Rouge 232.22 du 25 mars 1954 (Etat le 1 er août 2008) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les conventions de Genève

Plus en détail

Les soins de santé en danger Continuer ensemble à protéger la fourniture des soins de santé

Les soins de santé en danger Continuer ensemble à protéger la fourniture des soins de santé FR 32IC/15/R4 Original : anglais Adoptée XXXII e CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Genève (Suisse) 8-10 décembre 2015 Les soins de santé en danger Continuer ensemble à protéger

Plus en détail

Femmes et conflits : les défis lancés par la Résolution 1325 de l ONU

Femmes et conflits : les défis lancés par la Résolution 1325 de l ONU Femmes et conflits : les défis lancés par la Résolution 1325 de l ONU La mission organisée par Justice et Paix en février 2008 à l Est de la République Démocratique du Congo a confirmé d une part l horreur

Plus en détail

XXVIII e CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE

XXVIII e CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Genève, octobre 2003 XXVIII e CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE 2-6 décembre 2003 Centre international de conférences de Genève ORDRE DU JOUR ET PROGRAMME Mardi 2 décembre

Plus en détail

INSTITUT DE DROIT INTERNATIONAL Session de Bruges L assistance humanitaire. Résolution

INSTITUT DE DROIT INTERNATIONAL Session de Bruges L assistance humanitaire. Résolution INSTITUT DE DROIT INTERNATIONAL 02.09.2003 Session de Bruges 2003 16 ème Commission L assistance humanitaire Rapporteur : M. Budislav VUKAS Résolution L Institut de Droit international, Rappelant ses résolutions

Plus en détail

ANS LES ENFANTS ET. BUREAU DU REPRéSENTANT SPéCIAL DU SECRéTAIRE GéNéRAL POUR. LES CONFLITS ARMéS

ANS LES ENFANTS ET. BUREAU DU REPRéSENTANT SPéCIAL DU SECRéTAIRE GéNéRAL POUR. LES CONFLITS ARMéS ANS LES ENFANTS ET BUREAU DU REPRéSENTANT SPéCIAL DU SECRéTAIRE GéNéRAL POUR LES CONFLITS ARMéS UN MANDAT POUR LA PROTECTION DES ENFANTS EN TEMPS DE CONFLIT ARMÉ Le Représentant spécial du Secrétaire général

Plus en détail

Vers une Croix-Rouge canadienne renouvelée - Créer des partenariats plus solides dans une perspective humanitaire

Vers une Croix-Rouge canadienne renouvelée - Créer des partenariats plus solides dans une perspective humanitaire Vers une Croix-Rouge canadienne renouvelée - Créer des partenariats plus solides dans une perspective humanitaire Sommaire En 1859, un homme d'affaires suisse, Henry Dunant, qui voyageait au nord de l'italie

Plus en détail

ÉTUDE SUR L USAGE DES EMBLÈMES

ÉTUDE SUR L USAGE DES EMBLÈMES ÉTUDE SUR L USAGE DES EMBLÈMES problèmes opérationnels et commerciaux et autres problèmes non opérationnels Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T + 41 22 734

Plus en détail

SANTÉ MENTALE ET SOUTIEN PSYCHOSOCIAL

SANTÉ MENTALE ET SOUTIEN PSYCHOSOCIAL SANTÉ MENTALE ET SOUTIEN PSYCHOSOCIAL EN BREF Ben Houdjik/Croix-Rouge néerlandaise LES BESOINS Une des conséquences les plus importantes des conflits armés et autres situations de violence est leur impact

Plus en détail

La Suisse et les Conférences internationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : Bilan et Perspectives

La Suisse et les Conférences internationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : Bilan et Perspectives La Suisse et les Conférences internationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : Bilan et Perspectives Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione Svizzera Confederaziun

Plus en détail

Faits et documents Reports and documents

Faits et documents Reports and documents Faits et documents Reports and documents Déclaration de l'unesco concernant la destruction intentionnelle du patrimoine culturel Paris, 17 Octobre 2003* La Conférence générale de l Organisation des Nations

Plus en détail

Gestion Catastrophes Centrafrique by DANIEL.SAYI. Main selected stakeholders. 1. Gouvernement. 2. Agences et ONGs humanitaires 3.

Gestion Catastrophes Centrafrique by DANIEL.SAYI. Main selected stakeholders. 1. Gouvernement. 2. Agences et ONGs humanitaires 3. Gestion Catastrophes Centrafrique Gouvernement Populations des zones à risque NU Agences et ONGs humanitaires CICR Main selected stakeholders 1. Gouvernement 2. Agences et ONGs humanitaires 3. CICR Gouvernement

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation du CICR Le CICR en bref Le CICR dans le monde Statut juridique Origines et histoire du CICR

SOMMAIRE. Présentation du CICR Le CICR en bref Le CICR dans le monde Statut juridique Origines et histoire du CICR DÉCOUVREZ LE CICR SOMMAIRE 3 3 4 6 6 Présentation du CICR Le CICR en bref Le CICR dans le monde Statut juridique Origines et histoire du CICR 9 9 12 Croix-Rouge et Croissant-Rouge Un mouvement mondial

Plus en détail

DECLARATION DES FEMMES CONGOLAISES RELATIVE A L OCCUPATION DE LA VILLE DE GOMA PAR LE M23

DECLARATION DES FEMMES CONGOLAISES RELATIVE A L OCCUPATION DE LA VILLE DE GOMA PAR LE M23 DECLARATION DES FEMMES CONGOLAISES RELATIVE A L OCCUPATION DE LA VILLE DE GOMA PAR LE M23 Nous, Femmes de la République Démocratique du Congo ; Préoccupées par la situation sécuritaire et humanitaire qui

Plus en détail

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4948e séance, le 22 avril 2004

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4948e séance, le 22 avril 2004 Nations Unies S/RES/1539 (2004) Conseil de sécurité Distr. générale 22 avril 2004 Résolution 1539 (2004) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4948e séance, le 22 avril 2004 Le Conseil de sécurité, Réaffirmant

Plus en détail

RECOMMANDE à la Soixante-Cinquième Assemblée mondiale de la Santé l adoption de la résolution suivante :

RECOMMANDE à la Soixante-Cinquième Assemblée mondiale de la Santé l adoption de la résolution suivante : Cent trentième session EB130.R14 Point 6.15 de l ordre du jour 21 janvier 2012 Action et rôle de l OMS en tant que chef de file du groupe de responsabilité sectorielle Santé face aux besoins sanitaires

Plus en détail

Statut du Forum des Parlementaires dans le Contexte de la Convention des Nations Unies Sur la Lutte contre la Désertification (CNULCD)

Statut du Forum des Parlementaires dans le Contexte de la Convention des Nations Unies Sur la Lutte contre la Désertification (CNULCD) UN Campus, Hermann-Ehlers-Strasse 10, 53113 Bonn, Allemagne Adresse Postale: CP 260129, 53153 Bonn, Allemagne Tél. +49 (0) 228 815 2800 Fax: +49 (0) 228 815 2898/99 Courriel: secretariat@unccd.int Site

Plus en détail

COMITÉ DES DROITS DE L ENFANT. Quarante sixième session

COMITÉ DES DROITS DE L ENFANT. Quarante sixième session NATIONS UNIES CRC Convention relative aux droits de l enfant Distr. GÉNÉRALE CRC/C/OPAC/ESP/CO/1 17 octobre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ DES DROITS DE L ENFANT Quarante sixième session EXAMEN

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sans renvoi à une grande commission (A/59/L.26/Rev.1 et Add.1)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sans renvoi à une grande commission (A/59/L.26/Rev.1 et Add.1)] Nations Unies A/RES/59/212 Assemblée générale Distr. générale 3 mars 2005 Cinquante-neuvième session Point 39, a, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sans renvoi à une grande

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale le 21 décembre [sur la base du rapport de la Deuxième Commission (A/64/423/Add.

Résolution adoptée par l Assemblée générale le 21 décembre [sur la base du rapport de la Deuxième Commission (A/64/423/Add. Nations Unies A/RES/64/214 Assemblée générale Distr. générale 23 mars 2010 Soixante-quatrième session Point 56, b, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale le 21 décembre 2009 [sur

Plus en détail

GUIDE SUR LE RÔLE D AUXILIAIRE DES SOCIÉTÉS NATIONALES DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE EUROPE

GUIDE SUR LE RÔLE D AUXILIAIRE DES SOCIÉTÉS NATIONALES DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE EUROPE GUIDE SUR LE RÔLE D AUXILIAIRE DES SOCIÉTÉS NATIONALES DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE EUROPE www.ifrc.org Sauver des vies, changer les mentalités. La Fédération internationale des Sociétés de

Plus en détail

Orientations supplémentaires à la Politique relative à la migration. Note d orientation L ACTION VISANT À RÉDUIRE LES RISQUES LIÉS À LA MIGRATION

Orientations supplémentaires à la Politique relative à la migration. Note d orientation L ACTION VISANT À RÉDUIRE LES RISQUES LIÉS À LA MIGRATION Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Orientations supplémentaires à la Politique relative à la migration Note d orientation L ACTION VISANT À RÉDUIRE LES RISQUES

Plus en détail

LA FRANCE CANDIDATE AU CONSEIL DES DROITS DE L OMME

LA FRANCE CANDIDATE AU CONSEIL DES DROITS DE L OMME LA FRANCE CANDIDATE AU CONSEIL DES DROITS DE L OMME 2018 2020 Les droits de l Homme font partie des principes fondateurs de la République française et de sa politique étrangère. La France a soutenu la

Plus en détail

OFFRE ÉDUCATIVE À DESTINATION DES ENFANTS, DES JEUNES ET DES ADULTES ANNÉE SCOLAIRE 2016/2017 V2-10/2016

OFFRE ÉDUCATIVE À DESTINATION DES ENFANTS, DES JEUNES ET DES ADULTES ANNÉE SCOLAIRE 2016/2017 V2-10/2016 OFFRE ÉDUCATIVE À DESTINATION DES ENFANTS, DES JEUNES ET DES ADULTES ANNÉE SCOLAIRE 2016/2017 V2-10/2016 OFFRE ÉDUCATIVE DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE À DESTINATION DES ENFANTS, DES JEUNES ET DES ADULTES

Plus en détail

PRINCIPES FONDAMENTAUX ET DIPLOMATIE HUMANITAIRE

PRINCIPES FONDAMENTAUX ET DIPLOMATIE HUMANITAIRE Original : anglais 12 ème Conférence méditerranéenne des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Élément n 1 de l agenda Document de réflexion PRINCIPES FONDAMENTAUX ET DIPLOMATIE HUMANITAIRE

Plus en détail

I. PRINCIPES DIRECTEURS ET CONTEXTE III. Résolution concernant la discussion récurrente sur le dialogue social 1

I. PRINCIPES DIRECTEURS ET CONTEXTE III. Résolution concernant la discussion récurrente sur le dialogue social 1 III Résolution concernant la discussion récurrente sur le dialogue social 1 La Conférence générale de l Organisation internationale du Travail, réunie en sa 102 e session, 2013, Ayant engagé, conformément

Plus en détail

la Croix Rouge son organisation ses valeurs

la Croix Rouge son organisation ses valeurs la Croix Rouge son organisation ses valeurs Maurice Chassaigne septembre 2013 «Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu ils peuvent changer le monde y parviennent!» (Henry Dunant). Ainsi, la Croix-Rouge

Plus en détail

Formation PFHD Coordination Civilo-Militaire Département des Nippes, 23 Novembre 2012

Formation PFHD Coordination Civilo-Militaire Département des Nippes, 23 Novembre 2012 Formation PFHD Coordination Civilo-Militaire Département des Nippes, 23 Novembre 2012 OBJECTIFS COMPRENDRE LA COORDINATION CIVILO -MILITAIRE HUMANITAIRE DIRECTIVES SPÉCIFIQUES POUR LA COORDINATION CIVILO-MILITAIRE

Plus en détail

DROIT INTERNATIONAL HUMANITAIRE MEDECINE HUMANITAIRE et TEMOIGNAGE. Dr Ph. Luxereau - Bichat

DROIT INTERNATIONAL HUMANITAIRE MEDECINE HUMANITAIRE et TEMOIGNAGE. Dr Ph. Luxereau - Bichat DROIT INTERNATIONAL HUMANITAIRE ---------- MEDECINE HUMANITAIRE et TEMOIGNAGE Dr Ph. Luxereau - Bichat 19-02-2014 HISTORIQUE du DIH 1859: bataille de Solférino: H. Dunant 1863/64 : CICR et 1ère Convention

Plus en détail

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4130e séance, le 19 avril 2000

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4130e séance, le 19 avril 2000 Nations Unies S/RES/1296 (2000) Conseil de sécurité Distr. générale 19 avril 2000 Résolution 1296 (2000) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4130e séance, le 19 avril 2000 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

EXPLORONS EDH LE DROIT HUMANITAIRE. Explorons le droit humanitaire MODULES D ÉDUCATION POUR LES JEUNES

EXPLORONS EDH LE DROIT HUMANITAIRE. Explorons le droit humanitaire MODULES D ÉDUCATION POUR LES JEUNES EXPLORONS LE DROIT HUMANITAIRE EDH Explorons le droit humanitaire MODULES D ÉDUCATION POUR LES JEUNES Quelques mots sur EDH «Explorons le droit humanitaire» (EDH) est un programme éducatif destiné à sensibiliser

Plus en détail

Mandat générique. Représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour l état de droit. Opérations de maintien de la paix des Nations Unies

Mandat générique. Représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour l état de droit. Opérations de maintien de la paix des Nations Unies Mandat générique Représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour l état de droit dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies Rang du titulaire : Type de nomination : Durée de l

Plus en détail

L aide humanitaire de la Confédération. Sauver des vies, soulager des souffrances

L aide humanitaire de la Confédération. Sauver des vies, soulager des souffrances L aide humanitaire de la Confédération Sauver des vies, soulager des souffrances Mandat «L aide humanitaire a pour but de contribuer, par des mesures de prévention ou de secours, à la sauvegarde de la

Plus en détail

STATUTS (selon la révision du 2 avril 2001)

STATUTS (selon la révision du 2 avril 2001) STATUTS (selon la révision du avril 00) TITRE I Dénomination, siège, durée, but, langues de travail Article premier: dénomination, siège, durée Sous la dénomination Centre pour le contrôle démocratique

Plus en détail

Date de signature : 29 mars 2006 et 13 avril Date d entrée en vigueur : 13 avril Publication du Journal officiel

Date de signature : 29 mars 2006 et 13 avril Date d entrée en vigueur : 13 avril Publication du Journal officiel Accord entre la Cour pénale internationale et le Comité international de la Croix Rouge sur les visites aux personnes privées de liberté en vertu de la juridiction de la Cour pénale internationale ICC

Plus en détail

Date de signature : 29 mars 2006 et 13 avril Date d entrée en vigueur : 13 avril Publication du Journal officiel

Date de signature : 29 mars 2006 et 13 avril Date d entrée en vigueur : 13 avril Publication du Journal officiel Accord entre la Cour pénale internationale et le Comité international de la Croix Rouge sur les visites aux personnes privées de liberté en vertu de la juridiction de la Cour pénale internationale ICC

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/508/Add.2)] 58/169. Droits de l homme et exodes massifs

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/508/Add.2)] 58/169. Droits de l homme et exodes massifs Nations Unies A/RES/58/169 Assemblée générale Distr. générale 9 mars 2004 Cinquante-huitième session Point 117, b, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la Troisième

Plus en détail

LE CICR SA MISSION ET SON ACTION

LE CICR SA MISSION ET SON ACTION LE CICR : SA MISSION ET SON ACTION 1 DOCTRINE LE CICR SA MISSION ET SON ACTION RÉFÉRENCE Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T +41 22 734 60 01 F +41 22 733

Plus en détail

SOIXANTE-SIXIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point 13.5 de l ordre du jour 27 mai Handicap

SOIXANTE-SIXIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point 13.5 de l ordre du jour 27 mai Handicap SOIXANTE-SIXIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ WHA66.9 Point 13.5 de l ordre du jour 27 mai 2013 Handicap La Soixante-Sixième Assemblée mondiale de la Santé, Ayant examiné le rapport sur le handicap ;

Plus en détail

Convention internationale relative aux droits de l enfant simplifiée

Convention internationale relative aux droits de l enfant simplifiée Convention internationale relative aux droits de l enfant simplifiée Résumé officieux des principales dispositions PRÉAMBULE Le préambule rappelle les principes fondamentaux des Nations Unies et les dispositions

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sans renvoi à une grande commission (A/60/L.40)] 60/180. La Commission de consolidation de la paix

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sans renvoi à une grande commission (A/60/L.40)] 60/180. La Commission de consolidation de la paix Nations Unies A/RES/60/180 Assemblée générale Distr. générale 30 décembre 2005 Soixantième session Points 46 et 120 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sans renvoi à une grande

Plus en détail

L UNICEF ET LES DROITS

L UNICEF ET LES DROITS 15 minutes pour comprendre L UNICEF ET LES DROITS DE L ENFANT UNICEF/UN017394/UN Photo, Rick Bajornas - Siège des Nations Unies, 2016 1 QU EST-CE QUE L UNICEF? L UNICEF signifie en anglais United Nations

Plus en détail

- Se référant à la Constitution de la République du Burundi du 18 mars 2005,

- Se référant à la Constitution de la République du Burundi du 18 mars 2005, 1 STATUTS 2 PREAMBULE Les membres de la Croix - Rouge du Burundi, - Se référant à la Constitution de la République du Burundi du 18 mars 2005, - Se référant aux Statuts du Mouvement International de la

Plus en détail

Infocycle CTB 22 février 2014

Infocycle CTB 22 février 2014 Infocycle CTB 22 février 2014 INTRODUCTION AU DROIT INTERNATIONAL HUMANITAIRE PAR L ÉTUDE DE LA SITUATION ENSYRIE Pauline Helinck Droit = règles (droits et devoirs) International = règles qui régissent

Plus en détail

LOI N.9.9 -oto PORTANT PROTECTION ET UTILISATION DE L'EMBLEME DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE AU TOGO

LOI N.9.9 -oto PORTANT PROTECTION ET UTILISATION DE L'EMBLEME DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE AU TOGO PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberte-Patrie LOI N.9.9 -oto PORTANT PROTECTION ET UTILISATION DE L'EMBLEME DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE AU TOGO L'Assemblee nationale

Plus en détail

REJOIGNEZ LE CERCLE DES AMIS DU CICR

REJOIGNEZ LE CERCLE DES AMIS DU CICR REJOIGNEZ LE CERCLE DES AMIS DU CICR «Ce qui compte, ce n est pas simplement le bien que fait le CICR, c est bien plus encore le mal qu il permet d éviter.» Nelson Mandela Pedram Yazdi/CICR Le Comité international

Plus en détail

Rejoindre la Cour pénale internationale : pourquoi est-ce important?

Rejoindre la Cour pénale internationale : pourquoi est-ce important? Rejoindre la Cour pénale internationale : pourquoi est-ce important? Connaître la CPI QU EST-CE QUE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CPI)? La Cour est la première juridiction pénale internationale permanente

Plus en détail

SYNTHESE DE l ATELIER SUR : «La Protection et l assistance humanitaire en faveur des migrants, demandeurs d asile et des refugiés»

SYNTHESE DE l ATELIER SUR : «La Protection et l assistance humanitaire en faveur des migrants, demandeurs d asile et des refugiés» 60 ème Anniversaire de la convention de Genève relative aux Droits des Refugiés Projet : «Renforcement de la protection des migrants et des capacités de gestion des flux migratoires mixtes en Algérie»

Plus en détail

Madame la Présidente de la Coalition mondiale contre la peine de mort, Je suis très honoré de participer à cet événement destiné à célébrer le

Madame la Présidente de la Coalition mondiale contre la peine de mort, Je suis très honoré de participer à cet événement destiné à célébrer le Monsieur le Maire de Genève, Monsieur le Président du comité des droits de l Homme, Madame la Présidente de la Coalition mondiale contre la peine de mort, Excellences, Mesdames et Messieurs, Je suis très

Plus en détail

Objet : Demande d audience à l occasion de la prochaine session des Nations Unies et de la journée internationale de la paix

Objet : Demande d audience à l occasion de la prochaine session des Nations Unies et de la journée internationale de la paix Lettre au Président de la République : Demande d audience à l occasion de la prochaine session des Nations Unies et de la Journée internationale de la paix Objet : Demande d audience à l occasion de la

Plus en détail

FR CD/15/R11 Original : anglais Adoptée

FR CD/15/R11 Original : anglais Adoptée FR CD/15/R11 Original : anglais Adoptée CONSEIL DES DÉLÉGUÉS DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Genève, Suisse 7 décembre 2015 La Vision du Mouvement international de la

Plus en détail

Charte de l Alliance française

Charte de l Alliance française Charte de l Alliance française Charte de l Alliance française Préambule L Alliance française est un mouvement international créé en 1883, apolitique et non confessionnel, qui s est donné pour mission d

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale le 14 novembre [sans renvoi à une grande commission (A/60/L.19 et Add.1)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale le 14 novembre [sans renvoi à une grande commission (A/60/L.19 et Add.1)] Nations Unies A/RES/60/14 Assemblée générale Distr. générale 2 février 2006 Soixantième session Point 73, c, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale le 14 novembre 2005 [sans renvoi

Plus en détail

25 septembre (violence sexuelle et sexiste) Deux ans renouvelables.

25 septembre (violence sexuelle et sexiste) Deux ans renouvelables. TERMES DE RÉFÉRENCE (JPO) INFORMATIONS GÉNÉRALES : Termes de référence créés/mis à 25 septembre 2015 jour le Fonction Administrateur adjoint chargé de la protection (violence sexuelle et sexiste) Secteur

Plus en détail

QUESTIONNAIRE POUR LES ÉTATS MEMBRES: ENTREPRISES ET DROITS DE L HOMME

QUESTIONNAIRE POUR LES ÉTATS MEMBRES: ENTREPRISES ET DROITS DE L HOMME QUESTIONNAIRE POUR LES ÉTATS MEMBRES: ENTREPRISES ET DROITS DE L HOMME Réalisé par le Groupe de Travail sur les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises Bienvenue Merci de

Plus en détail

La Charte humanitaire

La Charte humanitaire La Charte humanitaire La Charte humanitaire et les standards minimums de l intervention humanitaire La Charte humanitaire définit le cadre éthique et juridique des principes de protection, des standards

Plus en détail

III. Ordre du jour et documentation VII. Secrétariat du PNUD/FNUAP/UNOPS VIII. Secrétariat du Conseil d administration.

III. Ordre du jour et documentation VII. Secrétariat du PNUD/FNUAP/UNOPS VIII. Secrétariat du Conseil d administration. DP/2011/18 Règlement intérieur du Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Bureau des Nations Unies pour les services

Plus en détail

Le logement répond à un besoin primaire de sécurité et de protection mais est aussi un élément de dignité et d identité sociale.

Le logement répond à un besoin primaire de sécurité et de protection mais est aussi un élément de dignité et d identité sociale. Lyon, le 17 avril 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE SIGNATURE DE LA CONVENTION PARTENARIALE «SANTÉ PSYCHIQUE ET LOGEMENT» : UN CADRE DE COOPÉRATION INÉDIT EN FRANCE Le Grand Lyon, l Etat, le Département, ABC HLM,

Plus en détail

ORGANISATION DE LA COOPERATION ISLAMIQUE

ORGANISATION DE LA COOPERATION ISLAMIQUE ORGANISATION DE LA COOPERATION ISLAMIQUE OIC/EX-COM/2016/FC. COMMUNIQUE FINAL DE LA REUNION EXTRAORDINAIRE DU COMITE EXECUTIF AU NIVEAU MINISTERIEL SUR LA SITUATION EN SYRIE A LA LUMIERE DES DEVELOPPEMENTS

Plus en détail

Étude sur les problèmes opérationnels et commerciaux et autres problèmes non opérationnels liés à l usage des emblèmes

Étude sur les problèmes opérationnels et commerciaux et autres problèmes non opérationnels liés à l usage des emblèmes CD/07/7.2.2 Original: anglais Pour Information CONSEIL DES DÉLÉGUÉS DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Genève, Suisse 23-24 novembre 2007 Étude sur les problèmes opérationnels

Plus en détail

Mission Exploratoire de l Appel de Genève au Niger février 2008

Mission Exploratoire de l Appel de Genève au Niger février 2008 Mission Exploratoire de l Appel de Genève au Niger 15-21 février 2008 Rapport de Synthèse Photo Cover : Débris de la voiture d Abdou Mahamane, journaliste décédé après que sa voiture ait heurté une mine

Plus en détail

Chapitre 7 Le rôle des médias en contexte de crise humanitaire et sanitaire

Chapitre 7 Le rôle des médias en contexte de crise humanitaire et sanitaire Chapitre 7 Le rôle des médias en contexte de crise humanitaire et sanitaire 1. Constat général Chaque année, 250 millions d individus sont victimes de désastres humanitaires, qu il s agisse d épidémies,

Plus en détail

Convention relative aux droits de l enfant COMITÉ DES DROITS DE L ENFANT. Quarante-sixième session

Convention relative aux droits de l enfant COMITÉ DES DROITS DE L ENFANT. Quarante-sixième session NATIONS UNIES CRC Convention relative aux droits de l enfant Distr. GÉNÉRALE CRC/C/OPAC/FRA/CO/1 15 octobre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ DES DROITS DE L ENFANT Quarante-sixième session EXAMEN

Plus en détail

Réunion de haut niveau sur les politiques nationales en matière de sécheresse (HMNDP) CICG, Genève mars 2013

Réunion de haut niveau sur les politiques nationales en matière de sécheresse (HMNDP) CICG, Genève mars 2013 Réunion de haut niveau sur les politiques nationales en matière de sécheresse (HMNDP) CICG, Genève 11-15 mars 2013 Document directif: Politiques nationales de gestion de la sécheresse Convention des Nations

Plus en détail

relative à la coordination universitaire en Suisse occidentale

relative à la coordination universitaire en Suisse occidentale 5. Convention du février 99 relative à la coordination universitaire en Suisse occidentale Le Conseiller exécutif, directeur de l instruction publique du canton de Berne ; Le Conseiller d Etat, directeur

Plus en détail

aux Conventions de Genève du 12 août 1949 relatif à l adoption d un signe distinctif additionnel (Protocole III), adopté à Genève le 8 décembre 2005

aux Conventions de Genève du 12 août 1949 relatif à l adoption d un signe distinctif additionnel (Protocole III), adopté à Genève le 8 décembre 2005 PROTOCOLE ADDITIONNEL aux Conventions de Genève du 12 août 1949 relatif à l adoption d un signe distinctif additionnel (Protocole III), adopté à Genève le 8 décembre 2005 3 PROTOCOLE ADDITIONNEL aux Conventions

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES DU RECRUTEMENT DE L accompagnateur Du Responsable National Du Projet

TERMES DE REFERENCES DU RECRUTEMENT DE L accompagnateur Du Responsable National Du Projet TERMES DE REFERENCES DU RECRUTEMENT DE L accompagnateur Du Responsable National Du Projet Introduction Caritas est une organisation apolitique, non lucrative, à but humanitaire. Elle travaille au service

Plus en détail

Conseil des droits de l homme. Prise en compte des droits fondamentaux des femmes dans tous les organismes du système des Nations Unies

Conseil des droits de l homme. Prise en compte des droits fondamentaux des femmes dans tous les organismes du système des Nations Unies Conseil des droits de l homme Résolution 6/30. Prise en compte des droits fondamentaux des femmes dans tous les organismes du système des Nations Unies Le Conseil des droits de l homme, Réaffirmant l égalité

Plus en détail

Conseil des droits de l homme. Résolution 10/2. Les droits de l homme dans l administration de la justice, en particulier la justice pour mineurs

Conseil des droits de l homme. Résolution 10/2. Les droits de l homme dans l administration de la justice, en particulier la justice pour mineurs Conseil des droits de l homme Dixième session Résolution 10/2. Les droits de l homme dans l administration de la justice, en particulier la justice pour mineurs Le Conseil des droits de l homme, Rappelant

Plus en détail