Guide du calcul de la fertilisation azotée des cultures légumières

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide du calcul de la fertilisation azotée des cultures légumières"

Transcription

1 Guide du calcul de la fertilisation azotée des cultures légumières Mars 2 Calcul de la fertilisation azotée des cultures légumières / 1

2 L objectif de ce guide est d aider le producteur de à raisonner sa fertilisation azotée pour ajuster ses apports en fonction : de l azote que le sol est susceptible de fournir des besoins potentiels des cultures qui vont se succéder pendant la saison Ex. de successions : + poireau, +, + +, poireau + mâche, céleri + poireau, chou fleur + chou fleur, chou fleur + chou de Milan, etc L offre du sol Reliquat d azote en sortie hiver Minéralisation de l humus stable Minéralisation des résidus de de la culture précédente Minéralisation de la matière organique fraîche apportée juste avant la culture Effet de la culture d hiver couvre sol Arrière effet du retournement d une ancienne prairie Besoin en azote de la culture ou des cultures : Besoin de la culture calculé sur la base du rendement prévu selon la ne des dernières années ou selon un objectif Calculé en fonction des prélèvements unitaires de la plante ou en fonction des besoins forfaitaires de la culture (voir tableau des besoins) Besoin en azote l offre du sol = Solde azote /ha à fertiliser Détermination de la fumure L objectif de la fumure azotée en est d apporter à la plante ce que le sol n est pas capable de fournir naturellement au moment où elle en a besoin. La méthode du bilan est un préalable incontournable pour connaître la quantité d azote que le sol est susceptible de libérer mais un ajustement précis est indispensable : pour surévaluer la fourniture d azote par le sol : Bonne terre : bonne porosité, carbone organique soluble, activité microbienne soutenue ou pour compenser les aléas : De l époque : préparation ± bonne liée à la structure du sol, la température, le vent, la pluie De la structure : terre tassée, lourde, tendance à la battance, à l hydromorphie D une espèce ou d une variété qui ne supporte pas une faim d azote pour répondre aux objectifs qualitatifs liés à l azote Cet ajustement du bilan (ou coefficient d utilisation de l azote) varie dans une fourchette de,8 à 1,2 parfois d avantage. Il n y a pas de modèle expert qui détermine cet ajustement en fonction des différentes situations, c est aux producteurs de de l évaluer en parfaite connaissance de ses sols, des cultures, des époques de production et de ses objectifs En cultures légumières, la fourniture en azote se situe entre carence et abondance de l azote dans la plante Carence : En situation de carence azotée, les plantes restent chétives, les feuilles se dressent, deviennent raides et virent au vert clair, le pourtour du pétiole a tendance à rougir et les nervures sont plus prononcées à cause du retard de développement des parties succulentes. Abondance : Les feuilles sont vert foncé, les plantes sont succulentes et très digestibles et il y a une diminution des parties ligneuses (tendreté). La est retardée car l azote stimule la croissance végétale au détriment des organes de reproduction. Trop d azote peut entraîner des pertes de nitrates par lessivage, une sensibilité aux maladies, en particulier les bactérioses et parfois une moins bonne conservation des post. Calcul de la fertilisation azotée des cultures légumières / 2

3 Calcul du solde en azote minéral (bilan azoté) par parcelle ou îlot de parcelles sur la base du reliquat sortie hiver 2ème 1ère 2ème poireau persil poireau précoce I Besoins azotés des multi - (voir tableau des besoins) 26 kg /ha Ces 26 kg /ha correspondent aux besoins des successions de cultures du groupe I (voir tableau) Le solde du sol : N est déterminé pour le groupe I en réalisant le bilan pour ce groupe. Pour calculer le solde des autres groupes il suffit d additionner au solde N du groupe I le complément d azote minéral nécessaire pour chacun des groupes (voir tableau ci-dessous) II III IV 3ème successions mâche N V poireau carotte de garde 3ème + cornichon oignon courgette échalote céleri carotte courgette chou de Milan betterave potagère échalote chou de Milan carotte de garde chou ail ail betterave potagère brocoli betterave potagère brocoli chou de Milan échalote brocoli poireau oignon carotte de garde haricot + 3 VI VII mâche + VIII Complément en N 1ère Groupe de cultures successions Complément en N Dans leur système de production en vente directe ou en distribution directe aux détaillants, ils sont dans l obligation de cultiver une multitude de produits pour satisfaire leurs clients. Dans ce contexte, ils ne savent pas toujours d avance (demande, prix, conditions climatiques ) les qu ils vont cultiver en seconde plantation. Il leur est donc difficile d établir un plan prévisionnel de fumure azotée. Une formule a été mise au point pour leur permettre de calculer la fertilisation azotée de leurs cultures. Groupe de cultures Formule pour les maraîchers aux multi produits Calcul de la fertilisation azotée des cultures légumières / 3

4 Eléments techniques pour le calcul du bilan azoté du sol en cultures légumières BESOINS DE LA CULTURE EN AZOTE Année :... Ilot n Parcelle : n ou nom I Culture II III A DUPLIQUER culture mobilisation culture mobilisation culture mobilisation culture mobilisation ail 18 kg /ha Choux de échalote kg /ha 12 kg /ha persil artichaut kg /ha Bruxelles 27 kg /ha échalote verte kg /ha + kg/ha par coupe asperge 2 ans 2 kg /ha chou blanc et rouge endive : 1 / 14 / 17 kg ha pissenlit 1 kg /ha asperge 3 ans kg /ha été 34 kg /ha 2 kg /ha PdT primeur 17 kg /ha 1 ère ou seule B1 aubergine 4 kg /ha automne 3 kg /ha + kg/ha par coupe bette 2 kg /ha fèvre kg /ha betterave Chou fleur : fraise kg /ha PdT hative et chair ferme PdT consommation 2 kg /ha 23 kg/ha 2 ème B2 rouge 22 kg /ha frais 1, 6 kg / haricot flajolet 2 kg /ha poireau 7 kg /T Brocoli 23 kg /ha fleurettes 1, 4 kg / haricot lingot 2 kg /ha 8 kg /ha carotte petite 12 kg /kg chou de Milan 3 kg /ha haricot vert 18 kg /ha s 12 kg /ha carotte garde 22 kg /ha ciboulette 2 kg /ha mâche 7 kg /ha Scorcenère 26 kg /ha carotte nantaise 18 kg/ha Tomate 4 kg /ha céleri 3 kg /ha concombe 2 kg /T 18 kg /ha multi 26 kg /ha 3 ème B3 cornichon 12 kg /ha oignon 18 kg /ha Azote non cerfeuil 2 kg /ha courgette 3 kg /ha oignon vert 12 kg /ha utilisé variétés sensibles à N : 1 kg /ha, tolérantes : 14 kg, préférantes : 17 kg Azote non utilisé par la culture : sols légers /limoneux : 2 kg de N, sol argileux /crayeux : 3 kg de N RELIQUAT AZOTÉ SORTIE HIVER MINÉRALISATION DE L HUMUS BESOINS DE(S) CULTURE(S) Limons et limons argileux Sols à silex, argiles et sables Limons crayeux, cranettes B4 B : somme B1 à B4 F1 Céréales, colza, lin Maïs, pomme de terre, feuilles Betteraves, endives, Céréales, colza, lin Maïs, pomme de terre, feuilles Betteraves, endives, Céréales, colza, lin Maïs, pomme de terre, feuilles Betteraves, endives, Jamais d apport organique Apport de fumier ou lisier tous les à ans F Apport de lisier de porcs (6 m3/ha) ou de fumier de volailles (t/ha) ou vinasse inférieur à 3 ans Apport de fumier de bovins (4 t/ha) inférieur à ans Calcul de la fertilisation azotée des cultures légumières / 4

5 A DUPLIQUER MINÉRALISATION DES RÉSIDUS DE LA CULTURE PRÉCÉDENTE Romanesco, brocoli, chou fleur, choux de Bruxelles féverole, trèfle, luzerne, fèvre, artichaut, céleris,haricot lingot colza, pois, haricots, PdT, betteraves,, carotte, courgette, endive, chicorée à café, s, frisées, mâche, ail, échalote, poireau, oignon céréales pailles enlevées, maïs fourrage, lin, choux pommés, haricot lingot ray grass d Italie, jachère maïs grain céréales pailles enfouies F3 EFFET DIRECT DES AMENDEMENTS ORGANIQUES produit organique teneur ne en azote total kg/t ou kg/m3 de produit brut coefficient d équivalent azote minéral épandage pour culture de printemps et d été apport d été automne apport de printemps coefficient pour le calcul de l azote efficace sur CIPAN ou autre dérobée compost de déchets verts fumier de champignons fumier de bovins pailleux lisier de bovins non dilué lisier de porcs Fumier de volailles Fientes de volailles Vinasses de sucrerie fumier de bovins bien décomposé compost de fumier de bovins fumier d ovins fumier de porcs fumiers de chevaux boues déshydratées chaulées 7, 4, 3, 23, 24, 2, 7, 7, 7, 8, 8,,,1,1,1,,3,1,1,1,1,1 -,3,6,7,,6,6,3,3,3,3,1,1,,,6,,4,1,1,1,1,,1 F4 MINÉRALISATION DES CULTURES INTERMÉDIAIRES réalisation du reliquat azoté en sortie d hiver réalisation deu reliquat azoté en avril Espèces dèveloppement des couverts destruction du couvert nov/dec destruction du couvert janvier destruction du couvert nov/dec destruction du couvert janvier Crucifères -Graminées de type Ray-Grass F graminées de type seigle, avoine - phacélie 1 mélange graminées - légumineuses ARRIÈRE EFFET DU RETOURNEMENT D UNE PRAIRIE destruction de printemps destruction automne pour la culture suivant la destruction (N + 1) pour la culture en année N + 2 pour la culture suivant la destruction (N + 1) Durée de la prairie < 18 mois 2-3ans 4 - ans 6 - ans > ans TOTAL DE L AZOTE SUCCEPTIBLE D ETRE FOURNI PAR LE SOL SOLDE AZOTE / ha (BESOINS - FOURNITURES) S= B - FT 3 2 F6 FT FUMURE DE LA 1 ère CULTURE FUMURE DE LA 2 ème CULTURE à reporter sur la fiche fumure prévisionnelle des cultures F1 F2 Calcul de la fertilisation azotée des cultures légumières /

6 Eléments techniques pour le calcul du bilan azoté du sol en cultures légumières BESOINS DE LA CULTURE EN AZOTE Année :... Ilot n Parcelle : n ou nom I Culture II III A DUPLIQUER culture mobilisation culture mobilisation culture mobilisation culture mobilisation ail 18 kg /ha Choux de échalote kg /ha 12 kg /ha persil artichaut kg /ha Bruxelles 27 kg /ha échalote verte kg /ha + kg/ha par coupe asperge 2 ans 2 kg /ha chou blanc et rouge endive : 1 / 14 / 17 kg ha pissenlit 1 kg /ha asperge 3 ans kg /ha été 34 kg /ha 2 kg /ha PdT primeur 17 kg /ha 1 ère ou seule B1 aubergine 4 kg /ha automne 3 kg /ha + kg/ha par coupe bette 2 kg /ha fèvre kg /ha betterave Chou fleur : fraise kg /ha PdT hative et chair ferme PdT consommation 2 kg /ha 23 kg/ha 2 ème B2 rouge 22 kg /ha frais 1, 6 kg / haricot flajolet 2 kg /ha poireau 7 kg /T Brocoli 23 kg /ha fleurettes 1, 4 kg / haricot lingot 2 kg /ha 8 kg /ha carotte petite 12 kg /kg chou de Milan 3 kg /ha haricot vert 18 kg /ha s 12 kg /ha carotte garde 22 kg /ha ciboulette 2 kg /ha mâche 7 kg /ha Scorcenère 26 kg /ha carotte nantaise 18 kg/ha Tomate 4 kg /ha céleri 3 kg /ha concombe 2 kg /T 18 kg /ha multi 26 kg /ha 3 ème B3 cornichon 12 kg /ha oignon 18 kg /ha Azote non cerfeuil 2 kg /ha courgette 3 kg /ha oignon vert 12 kg /ha utilisé variétés sensibles à N : 1 kg /ha, tolérantes : 14 kg, préférantes : 17 kg Azote non utilisé par la culture : sols légers /limoneux : 2 kg de N, sol argileux /crayeux : 3 kg de N RELIQUAT AZOTÉ SORTIE HIVER MINÉRALISATION DE L HUMUS BESOINS DE(S) CULTURE(S) Limons et limons argileux Sols à silex, argiles et sables Limons crayeux, cranettes B4 B : somme B1 à B4 F1 Céréales, colza, lin Maïs, pomme de terre, feuilles Betteraves, endives, Céréales, colza, lin Maïs, pomme de terre, feuilles Betteraves, endives, Céréales, colza, lin Maïs, pomme de terre, feuilles Betteraves, endives, Jamais d apport organique Apport de fumier ou lisier tous les à ans F Apport de lisier de porcs (6 m3/ha) ou de fumier de volailles (t/ha) ou vinasse inférieur à 3 ans Apport de fumier de bovins (4 t/ha) inférieur à ans Calcul de la fertilisation azotée des cultures légumières / 6

7 A DUPLIQUER MINÉRALISATION DES RÉSIDUS DE LA CULTURE PRÉCÉDENTE Romanesco, brocoli, chou fleur, choux de Bruxelles féverole, trèfle, luzerne, fèvre, artichaut, céleris,haricot lingot colza, pois, haricots, PdT, betteraves,, carotte, courgette, endive, chicorée à café, s, frisées, mâche, ail, échalote, poireau, oignon céréales pailles enlevées, maïs fourrage, lin, choux pommés, haricot lingot ray grass d Italie, jachère maïs grain céréales pailles enfouies F3 EFFET DIRECT DES AMENDEMENTS ORGANIQUES produit organique teneur ne en azote total kg/t ou kg/m3 de produit brut coefficient d équivalent azote minéral épandage pour culture de printemps et d été apport d été automne apport de printemps coefficient pour le calcul de l azote efficace sur CIPAN ou autre dérobée compost de déchets verts fumier de champignons fumier de bovins pailleux lisier de bovins non dilué lisier de porcs Fumier de volailles Fientes de volailles Vinasses de sucrerie fumier de bovins bien décomposé compost de fumier de bovins fumier d ovins fumier de porcs fumiers de chevaux boues déshydratées chaulées 7, 4, 3, 23, 24, 2, 7, 7, 7, 8, 8,,,1,1,1,,3,1,1,1,1,1 -,3,6,7,,6,6,3,3,3,3,1,1,,,6,,4,1,1,1,1,,1 F4 MINÉRALISATION DES CULTURES INTERMÉDIAIRES réalisation du reliquat azoté en sortie d hiver réalisation deu reliquat azoté en avril Espèces dèveloppement des couverts destruction du couvert nov/dec destruction du couvert janvier destruction du couvert nov/dec destruction du couvert janvier Crucifères -Graminées de type Ray-Grass F graminées de type seigle, avoine - phacélie 1 mélange graminées - légumineuses ARRIÈRE EFFET DU RETOURNEMENT D UNE PRAIRIE destruction de printemps destruction automne pour la culture suivant la destruction (N + 1) pour la culture en année N + 2 pour la culture suivant la destruction (N + 1) Durée de la prairie < 18 mois 2-3ans 4 - ans 6 - ans > ans TOTAL DE L AZOTE SUCCEPTIBLE D ETRE FOURNI PAR LE SOL SOLDE AZOTE / ha (BESOINS - FOURNITURES) S= B - FT 3 2 F6 FT FUMURE DE LA 1 ère CULTURE FUMURE DE LA 2 ème CULTURE à reporter sur la fiche fumure prévisionnelle des cultures F1 F2 Calcul de la fertilisation azotée des cultures légumières / 7

8 PÔLE LEGUMES REGION NORD Route d Estaires, 6284 LORGIES Valéry ALAVOINE Endives, céleris et observatoire économique / Florine DELASSUS Oignons, ails, échalotes Animation de bassin région de Béthune Florence COULOUMIES Poireaux Sophie MOREL Choux (fleurs, pommés, Bruxelles), s, carottes Animation de bassin région de Saint Omer / Maxime PERUS Ingénieur CTIFL Responsable Expérimentation Ludovic VASSEUR Salades (Laitues, chicorées, mâche, ) Animation de bassin région de Lille / Calcul de la fertilisation azotée des cultures légumières / 8 Conception et réalisation : service Communication de la Chambre d agriculture de région du Nord - Pas de Calais - Crédits photos : Chambre d'agriculture de région du Nord-Pas de Calais, VH Mars 2

ANNEXE N 3 : RAISONNEMENT DE LA FERTILISATION AZOTEE

ANNEXE N 3 : RAISONNEMENT DE LA FERTILISATION AZOTEE ANNEXE N 3 : RAISONNEMENT DE LA FERTILISATION AZOTEE Le 4 ème programme d actions au titre de la directive «nitrates» comporte, en zones vulnérables, des mesures destinées à protéger les eaux contre la

Plus en détail

Minéralisation des résidus de culture intermédiaire 8

Minéralisation des résidus de culture intermédiaire 8 F E R T I L I S A T I O N A Z O T E E d e s m a ï s, t o u r n e s o l, m i l l e t, s o r g h o e t l i n g r a i n e S e l o n r é f é r e n t i e l a z o t e r é g i o n a l d u 0 9 m a r s 2 0 1 5

Plus en détail

REFERENCES AZOTE 2017 CEREALES A PAILLE

REFERENCES AZOTE 2017 CEREALES A PAILLE REFERENCES AZOTE 2017 CEREALES A PAILLE Tableau n 1 Besoin en azote de la culture (Pf) Type de céréale Besoin N (kg/q) Triticale 2,6 Seigle 2,3 Orge 2,5 Avoine 2,2 Blé tendre d'hiver * 3 Blé dur 3,7 Blé

Plus en détail

Besoins forfaitaires (kgn/ha)

Besoins forfaitaires (kgn/ha) F E R T I L I S A T I O N A Z O T E E d e s p o r t e - g r a i n e s, l é g u m e s, a r b o r i c u l t u r e, v i t i c u l t u r e, S e l o n r é f é r e n t i e l a z o t e r é g i o n a l d u 9 m

Plus en détail

Outils d enregistrement en zones vulnérables pour les grandes cultures et les prairies

Outils d enregistrement en zones vulnérables pour les grandes cultures et les prairies Février 2017 Outils d enregistrement en zones vulnérables pour les grandes cultures et les prairies Plan prévisionnel de fumure azotée Grandes cultures : outil simplifié Grandes cultures : outil détaillé

Plus en détail

ANNEXE 8 : FERTILISATION DES CULTURES PORTE-GRAINES

ANNEXE 8 : FERTILISATION DES CULTURES PORTE-GRAINES ANNEXE 8 : FERTILISATION DES CULTURES PORTE-GRAINES Cette fiche a été définie dans le cadre des travaux du groupe régional d expertise nitrates. Elle correspond a une adaptation de la méthode du bilan

Plus en détail

Annexe I. Liste des cultures du bloc «Grandes cultures» à prendre en compte pour respecter l obligation d assurance à 70 %.

Annexe I. Liste des cultures du bloc «Grandes cultures» à prendre en compte pour respecter l obligation d assurance à 70 %. Annexe I Liste des cultures du bloc «Grandes cultures» à prendre en compte pour respecter l obligation d assurance à 70 %. Cultures relevant de la catégorie 1 du bloc grandes cultures. Céréales Oléagineux

Plus en détail

L organisation du potager

L organisation du potager L organisation du potager Quelques règles pour organiser ses cultures dans l espace et dans le temps. - Créer un système le plus résilient possible - S inspirer de la nature - Favoriser la diversité A.

Plus en détail

ANNEXE 7 : FERTILISATION DU TABAC

ANNEXE 7 : FERTILISATION DU TABAC ANNEXE 7 : FERTILISATION DU TABAC Cette fiche a été définie dans le cadre des travaux du groupe régional d expertise nitrates. Elle correspond a une adaptation de la méthode du bilan azote telle que développée

Plus en détail

Annexe 9 : Fertilisation des cultures porte-graines

Annexe 9 : Fertilisation des cultures porte-graines Annexe 9 : Fertilisation des cultures porte-graines Cette fiche a été définie dans le cadre des travaux du groupe régional d expertise nitrates. Elle correspond a une adaptation de la méthode du bilan

Plus en détail

F E R T I L I S A T I O N A Z O T E E M A I S e t T O U R N E S O L m i l l e t, s o r g h o e t l i n g r a i n e

F E R T I L I S A T I O N A Z O T E E M A I S e t T O U R N E S O L m i l l e t, s o r g h o e t l i n g r a i n e F E R T I L I S A T I O N A Z O T E E M A I S e t T O U R N E S O L m i l l e t, s o r g h o e t l i n g r a i n e Blois, le 30 mars 2015 Directive Nitrates En ce qui concerne la fertilisation azotée,

Plus en détail

Les pratiques de fertilisation d azote en maraîchage bio en Suisse. Martin Lichtenhahn et Maurice Clerc

Les pratiques de fertilisation d azote en maraîchage bio en Suisse. Martin Lichtenhahn et Maurice Clerc Les pratiques de fertilisation d azote en maraîchage bio en Suisse Martin Lichtenhahn et Maurice Clerc Besoin en azote de différents légumes 300 250 200 150 100 50 0 Besoin kg N / ha y #BEZUG! Haricot

Plus en détail

X = 1/CAU (Pf - Mh - Mr - Mhp - MrCi Mpro - Nirr) Xpro

X = 1/CAU (Pf - Mh - Mr - Mhp - MrCi Mpro - Nirr) Xpro CETTE FICHE A ETE DEFINIE DANS LE CADRE DES TRAVAUX DU GROUPE REGIONAL D EXPERTISE NITRATES. ELLE CORRESPOND A UNE ADAPTATION DE LA METHODE DU BILAN AZOTE TELLE QUE DEVELOPPEE PAR LE COMIFER, A PARTIR

Plus en détail

Motifs des demandes de dérogations enregistrées en 2013 sur le site.

Motifs des demandes de dérogations enregistrées en 2013 sur le site. Motifs des demandes de dérogations enregistrées en 2013 sur le site motif a : motif b : motif c : motif d : HD essai HD part Source GNIS France variété non présente dans la base variété disponible mais

Plus en détail

Il représente la différence entre les apports d azote réalisés sur l îlot cultural et les exportations en azote par la culture.

Il représente la différence entre les apports d azote réalisés sur l îlot cultural et les exportations en azote par la culture. Bilan azoté post-récolte Le calcul du bilan azoté post-récolte est obligatoire sur tout îlot cultural en interculture longue sur lequel, en application des adaptations régionales retenues dans le programme

Plus en détail

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE ANNEXE 4 CALCUL du BILAN AZOTE Le calcul du bilan azoté se réalise en 2 phases. Dans un premier temps, il faut calculer le solde azote sur les surfaces cultivées. Ce calcul se fait sur la base du cahier

Plus en détail

ANNEXE 6 : équilibre de la fertilisation, approche de la dose prévisionnelle d'azote

ANNEXE 6 : équilibre de la fertilisation, approche de la dose prévisionnelle d'azote ANNEXE 6 : équilibre de la fertilisation, approche de la dose prévisionnelle d'azote La base de l'approche repose sur le concept du bilan prévisionnel Le principe du bilan prévisionnel consiste à équilibrer

Plus en détail

AzoFert : nouvel outil d aide. pour le raisonnement de la fertilisation N des cultures

AzoFert : nouvel outil d aide. pour le raisonnement de la fertilisation N des cultures Présentation et mise en œuvre d AzoFertd AzoFert : nouvel outil d aide à la décision pour le raisonnement de la fertilisation N des cultures J.M. Machet 1, P. Dubrulle 1, N. Damay 2, R. Duval 3, S. Recous

Plus en détail

Annexe 3 : Fertilisation du maïs (grain et ensilage) et du sorgho

Annexe 3 : Fertilisation du maïs (grain et ensilage) et du sorgho Annexe 3 : Fertilisation du maïs (grain et ensilage) et du sorgho Cette fiche a été définie dans le cadre des travaux du groupe régional d expertise nitrates. Elle correspond a une adaptation de la méthode

Plus en détail

BILAN PREVISIONNEL FUMURE AZOTE CHAMPAGNE-ARDENNE

BILAN PREVISIONNEL FUMURE AZOTE CHAMPAGNE-ARDENNE O B J E T : Bulletin n 676 du 26 février 2016 BILAN PREVISIONNEL FUMURE AZOTE CHAMPAGNE-ARDENNE ORGE DE PRINTEMPS APPORT D'AZOTE SERVICE PLAN PREVISIONNEL DE FUMURE (P.P.F.) Un service P.P.F. vous accompagne

Plus en détail

Féverole (S) Engrais vert Passe l hiver (bon couvre sol). On la coupe pour laisser la place à une culture.

Féverole (S) Engrais vert Passe l hiver (bon couvre sol). On la coupe pour laisser la place à une culture. Rencontre formation du 17 octobre 2012 «Comment mener un projet potager à l école?» organisée par Le début des Haricots asbl avec le soutien de Bruxelles Environnement IBGE Suggestion de calendrier des

Plus en détail

Fruits et Légumes de saison en janvier

Fruits et Légumes de saison en janvier Fruits et Légumes de saison en janvier Carotte Céleri rave Chicorée Chou de Bruxelles Chou frisé Chou kale Chou Pak Choi Chou rouge Chou vert Citron niçois Citrouille Clémentine Crosne Echalote Endive

Plus en détail

Fumure P K. ARVALIS - Institut du végétal

Fumure P K. ARVALIS - Institut du végétal ª 150 CHOISIR et décider 2013 ª 151 CHOISIR et décider 2013 Fumure P K : une approche plus adaptée La méthode Comifer de calcul des doses d engrais de fond a été stabilisée au milieu des années 90. Elle

Plus en détail

ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE

ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE Evaluation sur un chou-fleur d'hiver AB récolté en mars 2010/2012 Objectif de l essai Rendre l agriculteur biologique plus autonome vis-à-vis

Plus en détail

Le calendrier du potager

Le calendrier du potager Ce tableau donné à titre indicatif présente pour notre secteur géographique les périodes, de repiquage et de récolte principaux légumes. Il faut noter également que pour chaque légume, il existe une grande

Plus en détail

Raisonnement de la fumure phospho-potassique

Raisonnement de la fumure phospho-potassique Unité de Science du Sol GRENeRA www.grenera.be Raisonnement de la fumure phospho-potassique Dossier GRENeRA 11-07 1/25 Ce document doit être cité de la manière suivante : Vandenberghe C., Genot V., Marcoen

Plus en détail

L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision. L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie

L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision. L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie Nathalie Damay, LDAR / GEMAS Jean Collard, CAMA / GEMAS Introduction 10 èmes rencontres

Plus en détail

Assolement et rotation des légumes sur 4 ans

Assolement et rotation des légumes sur 4 ans Assolement et rotation des légumes sur 4 ans Classification des légumes en 4 catégories : Les légumes sont classés par besoins spécifiques en nutriments dans le sol. Chaque catégorie porte un numéro chronologique.

Plus en détail

LE CHAMP BLEU Lieu dit des Rinsolles Verrières Le Buisson PLANNING DES PLANTATIONS ET DES RECOLTES

LE CHAMP BLEU Lieu dit des Rinsolles Verrières Le Buisson PLANNING DES PLANTATIONS ET DES RECOLTES LE CHAMP BLEU Lieu dit des Rinsolles Verrières Le Buisson Lionel FURIC, maraîcher PLANNING DES PLANTATIONS ET DES RECOLTES SEPTEMBRE 007 (Antécédents) Radis noir Décembre 0 kg 0 m Radis Novembre 0 bottes

Plus en détail

METHODE D ESTIMATION DE L AZOTE RESTITUE PAR LES COUVERTS D INTERCULTURE. Références pour la région Poitou-Charentes et le département de l Indre

METHODE D ESTIMATION DE L AZOTE RESTITUE PAR LES COUVERTS D INTERCULTURE. Références pour la région Poitou-Charentes et le département de l Indre METHODE D ESTIMATION DE L AZOTE RESTITUE PAR LES COUVERTS D INTERCULTURE Références pour la région Poitou-Charentes et le département de l Indre Grégory Véricel S. Minette Septembre 2009 Quelle quantité

Plus en détail

TEMPS DE CUISSON DES LÉGUMES AU COOKEO

TEMPS DE CUISSON DES LÉGUMES AU COOKEO TEMPS DE CUISSON DES LÉGUMES AU COOKEO SOMMAIRE ASPERGES ARTICHAUTS AUBERGINES BETTERAVES BROCOLIS CAROTTES CELERI RAVE CHOU CHOU BRUXELLES CHOU FLEUR CHOU VERT FRISE COTE DE BETTE OU BLETTE COURGETTES

Plus en détail

Fumure de fond Fertilisation P, K et Mg. ARVALIS - Institut du végétal

Fumure de fond Fertilisation P, K et Mg. ARVALIS - Institut du végétal Fertilisation P, K et Mg 181 CHOISIR ET DECIDER 2012 Fumure P K Mg : Nos préconisations avec les nouvelles grilles DE NOUVELLES GRILLES A PRENDRE EN COMPTE En 2007, les travaux du COMI- FER ont aboutis

Plus en détail

décomposition en éléments minéraux assimilables). Le principal élément apporté est

décomposition en éléments minéraux assimilables). Le principal élément apporté est Télécharger les données de l ensemble du dossier au format tableur LA FERTILISATION Les apports d engrais peuvent se faire sous forme minérale (le plus souvent de synthèse, directement assimilable) ou

Plus en détail

Base de données sur la composition et la valeur nutritive de 43 produits organiques de types amendements et engrais organiques

Base de données sur la composition et la valeur nutritive de 43 produits organiques de types amendements et engrais organiques Base de données sur la composition et la valeur nutritive de 43 produits organiques de types amendements et engrais organiques Christiane RAYNAL-LACROIX (Ctifl) Elisabeth ABARZA (Ctifl) Prisca PIERRE (Ctifl)

Plus en détail

CALAMITES AGRICOLES. Codification des productions. dans l'yonne ANNEE 2013

CALAMITES AGRICOLES. Codification des productions. dans l'yonne ANNEE 2013 Direction Départementale des Territoires DDT de l'yonne Service Économie Agricole PRÉFET DE L'YONNE CALAMITES AGRICOLES Codification des productions dans l'yonne ANNEE 2013 Contenu du livret - Végétaux

Plus en détail

Les engrais verts pour réduire l incidence des maladies?!... Nadia Surdek agr.

Les engrais verts pour réduire l incidence des maladies?!... Nadia Surdek agr. Les engrais verts pour réduire l incidence des maladies?!... Nadia Surdek agr. Les journées horticoles Saint-Rémi - 4 décembre 2014 Engrais verts leurs utilités Améliore la structure de sol Augmente la

Plus en détail

DEMANDE D'INSCRIPTION AU CATALOGUE Instructions et Informations pratiques

DEMANDE D'INSCRIPTION AU CATALOGUE Instructions et Informations pratiques République Française Ministère de l Agriculture COMITÉ TECHNIQUE PERMANENT DE LA SÉLECTION DES PLANTES CULTIVÉES (C.T.P.S.) _ 25 Rue Georges Morel CS 90024 49071 BEAUCOUZE Cedex (France) : + 33 (0) 2.41.22.86.00

Plus en détail

Révision de la fiche «fertilisation» élaborée par Nitrawal

Révision de la fiche «fertilisation» élaborée par Nitrawal Laboratoire de Géopédologie GRENeRA www.grenera.be Révision de la «fertilisation» élaborée par Nitrawal Dossier GRENeRA 08-06 1/87 Ce document doit être cité de la manière suivante : Vandenberghe C. 1,

Plus en détail

Partie 6 : Fertilisation organique

Partie 6 : Fertilisation organique Partie 6 : Fertilisation organique I. Composition des engrais organiques A. Généralités et définitions On regroupe sous l appellation engrais organiques : - Les engrais de ferme : fumiers, lisiers, purins

Plus en détail

B GRILLES LEGUMES INDUSTRIE

B GRILLES LEGUMES INDUSTRIE ANNEXE 10 B GRILLES LEGUMES INDUSTRIE Grosses carottes Jeunes carottes Flageolets et gros haricots Haricots fins et très fins Épinards d'automne Épinards de printemps et d'hiver Brocolis de printemps Brocolis

Plus en détail

Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr

Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr Notions de sol Bilan humique Cultures et matière organique Approche globale 1 hectare moyen sur 17 cm pèse ± 2 244 tm.

Plus en détail

FILIERES FRUITS ET LEGUMES EN HAUTS-DE-FRANCE

FILIERES FRUITS ET LEGUMES EN HAUTS-DE-FRANCE FILIERES FRUITS ET LEGUMES EN HAUTS-DE-FRANCE Mai 2016 FILIERES LEGUMES FRAIS LEGUMES TRANSFORMES ENDIVES FILIERES LEGUMES ET FRUITS FILIERES LES LEGUMES FILIERES DANS VEGETALES ET FRUITS HAUTS-DE-FRANCE

Plus en détail

Présentation de la gamme bio

Présentation de la gamme bio Présentation de la gamme bio Alban Roose Création : 1999 analyses diagnostics essais conseils programmes de fertilisation solutions biologiques L utilisation des amendements ou des engrais Orgamé va agir

Plus en détail

La planification Maraîchage Biologique

La planification Maraîchage Biologique La planification Maraîchage Biologique Amandine GATINEAU Mardi 26 janvier 2016 Les rotations Rotation : nécessité agronomique Rompre le cycle des maladies et ravageurs Maintenir ou d accroître la fertilité

Plus en détail

Annexe 4 : Fertilisation du colza

Annexe 4 : Fertilisation du colza Annexe 4 : Fertilisation du colza Cette fiche a été définie dans le cadre des travaux du groupe régional d expertise nitrates. Elle correspond a une adaptation de la méthode du bilan azote telle que développée

Plus en détail

Interprétations des reliquats azotés sortie hiver :

Interprétations des reliquats azotés sortie hiver : Interprétations des reliquats azotés sortie hiver : La dernière étape indispensable pour une campagne reliquats réussie Copyright AGRO-Systèmes / SAS Laboratoire 10/2009. Toute reproduction même part tielle

Plus en détail

Guide du Plan prévisionnel de fumure en zones vulnérables

Guide du Plan prévisionnel de fumure en zones vulnérables Guide du Plan prévisionnel de fumure en zones vulnérables Ce guide a été réalisé pour vous permettre de répondre aux différentes exigences liées à la zone vulnérable. Mars 2017 Chambre d Agriculture du

Plus en détail

Calendrier des semis adapté au calendrier scolaire

Calendrier des semis adapté au calendrier scolaire Rencontre formation du 16 octobre 2013 «Comment mener un projet potager dans mon école? Aspects pratiques» organisée par Le Début des Haricots asbl avec le soutien de Bruxelles Environnement IBGE Calendrier

Plus en détail

Les références pour calculer la "juste" dose d azote à apporter. Guide de calcul de la dose d azote à apporter sur les cultures et les prairies

Les références pour calculer la juste dose d azote à apporter. Guide de calcul de la dose d azote à apporter sur les cultures et les prairies Les références pour calculer la "juste" dose d azote à apporter Guide de calcul de la dose d azote à apporter sur les cultures et les prairies Référentiel Zones Vulnérables de Picardie pour 2013 Contexte

Plus en détail

Les CIPAN fourragers, que semer et comment s y prendre?

Les CIPAN fourragers, que semer et comment s y prendre? Juin 2017 Les CIPAN fourragers, que semer et comment s y prendre? PROTECT eau L implantation d un couvert fourrager en interculture est intéressante car elle permet de disposer d un complément de fourrage,

Plus en détail

Manger bio c est bon pour la santé!

Manger bio c est bon pour la santé! Jardin de l Observatoire Manger bio c est bon pour la santé! Les enfants élus du secteur 3 (mandat 2015-2017) Sommaire Edito...page 3 Questions /réponses...pages 4-5 Calendrier des saisons...page 6 Recette

Plus en détail

Fruits et légumes de saison

Fruits et légumes de saison Fruits et légumes de saison Les produits qui ne sont pas de saison viennent parfois de l'autre bout de la terre. Leur transport est polluant et ils doivent être traités pour résister au voyage. Si ce sont

Plus en détail

Ordonnance sur l utilisation des indications de provenance suisses pour les denrées alimentaires

Ordonnance sur l utilisation des indications de provenance suisses pour les denrées alimentaires Ce tete est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans le Recueil officiel fait foi. [QR Code] Ordonnance sur l utilisation des indications de provenance suisses pour les denrées alimentaires

Plus en détail

Introduction des engrais verts dans les successions de culture en maraîchage

Introduction des engrais verts dans les successions de culture en maraîchage Introduction des engrais verts dans les successions de culture en maraîchage pendant l interculture automne/hiver Résultats 2015 Objectifs Etudier la faisabilité Produire des repères Sol : restitutions

Plus en détail

Organisation et planification du jardin

Organisation et planification du jardin Organisation et planification du jardin Sommaire 1. Introduction 2. Assolement et rotation, quelles différences? La rotation L assolement Intérêts et avantages 2 3. Quelques principes de base à respecter

Plus en détail

BIEN FERTILISER EN BIO, ÇA COMPTE Ou comment faire un plan de fertilisation pour une ferme maraîchère diversifiée

BIEN FERTILISER EN BIO, ÇA COMPTE Ou comment faire un plan de fertilisation pour une ferme maraîchère diversifiée Jean Duval, agr., CETAB+ Novembre 2014 BIEN FERTILISER EN BIO, ÇA COMPTE Ou comment faire un plan de fertilisation pour une ferme maraîchère diversifiée 1. À partir du plan de culture, créer des groupes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH Dernière mise à jour avril 2012 CAHIER DES CHARGES associé à la marque BIOBREIZH PREAMBULE Je soussigné,... adhérent de l (Association des Producteurs de Fruits et Légumes Biologiques de Bretagne), et

Plus en détail

Le guide pratique des. légumes. Thomas Alamy. Éditions OUEST-FRANCE

Le guide pratique des. légumes. Thomas Alamy. Éditions OUEST-FRANCE Q LES JARDIFICHES Le guide pratique des légumes Thomas Alamy Éditions OUEST-FRANCE Sommaire 8 10 12 14 16 18 20 22 26 28 30 32 Ail Arroche Artichaut Asperge Aubergine Betterave Cardon Carotte Céleri Cerfeuil

Plus en détail

Fertilisation PK des rotations fourragères

Fertilisation PK des rotations fourragères Fertilisation PK des rotations fourragères Michel MOQUET Des diagnostics de carences en Potasse sur maïs depuis quelques années en Bretagne Des diagnostics de carences en Potasse sur maïs depuis quelques

Plus en détail

Québec. Les fruits et légumes du. À volonté!

Québec. Les fruits et légumes du. À volonté! Québec Les fruits et légumes du À volonté! Disponibilité des fruits et légumes du Québec Ail Artichaut Asperge Aubergine Bette à carde Betterave Bleuet Brocoli Canneberge Carotte Céleri Céleri-rave Cerise

Plus en détail

Cet article fait partie du Thème S'alimenter

Cet article fait partie du Thème S'alimenter Cultures associées 1 Cultures associées Cet article fait partie du Thème S'alimenter Alimentation Recettes de base Végétarisme Agriculture Cueillette sauvage Apiculture Pêche Potager et Verger Chasse Catégorie:S'alimenter

Plus en détail

Pour bien planifier votre potager

Pour bien planifier votre potager Pour bien planifier votre potager Espèce Ail intérieur extérieur Plantation extérieure 15 sept.-15 oct. (pour l'année suivante) Tolère Compagnons Ennemis Notes Céleri, céleri-rave, radis, chicorée, laitue,

Plus en détail

Annexe 1 Fiche «Céréales à pailles» (Blé tendre, Blé dur, Orge, Triticale, Avoine, Seigle) Le raisonnement de la fertilisation est basé sur l'équilibre entre les besoins de la plante et les apports qui

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH CAHIER DES CHARGES associé à la marque BIOBREIZH PREAMBULE Je soussigné,... adhérent de l (Association des Producteurs de Fruits et Légumes Biologiques de Bretagne), et résidant. m engage à respecter l

Plus en détail

ANNEXES A L'ARRÊTÉ DU PRÉFET DE RÉGION AQUITAINE Août 2014

ANNEXES A L'ARRÊTÉ DU PRÉFET DE RÉGION AQUITAINE Août 2014 ANNEXES A L'ARRÊTÉ DU PRÉFET DE RÉGION AQUITAINE Août 2014 SOMMAIRE 1.ANNEXE 1 : RECAPITULATIF DES METHODES DE CALCUL DE LA DOSE PREVISIONNELLE A UTILISER POUR CHACUNE DES CULTURES DES ZONES VULNERABLES

Plus en détail

Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais

Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais ARRÊTÉ établissant le programme d actions régional en vue de la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d origine agricole pour la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Pour bien planifier votre potager

Pour bien planifier votre potager Pour bien planifier votre potager Espèce Ail intérieur extérieur Plantation extérieure 15 sept.-15 oct. (pour l'année suivante) Tolère Compagnons Ennemis Notes Céleri, céleri-rave, radis, chicorée, laitue,

Plus en détail

1,25 UTH. LE POTAGER D'ANTAN Anthony HUBERT MOUAZE MARAÎCHAGE. Historique. Main d oeuvre. Le choix de la Bio. Ille et Vilaine (35) Mouazé

1,25 UTH. LE POTAGER D'ANTAN Anthony HUBERT MOUAZE MARAÎCHAGE. Historique. Main d oeuvre. Le choix de la Bio. Ille et Vilaine (35) Mouazé Ille et Vilaine (35) Les fermobioscopies du - 1 Mouazé Rennes LE POTAGER D'ANTAN Anthony HUBERT MOUAZE MARAÎCHAGE Historique 2002 : Mise en place de la pépinière d entreprise avec la création de la société

Plus en détail

ENGRAIS FOLIAIRES ET BIOSTIMULANTS

ENGRAIS FOLIAIRES ET BIOSTIMULANTS ENGRAIS FOLIAIRES ET BIOSTIMULANTS - VIMY (Pas-de-Calais) Tableau 1 - SUS-ST-LEGER (Pas-de-Calais) Tableau 2 - SYNTHESE EAU BLEUE Essais ITB 2003 à 2005, région Nord Pas-de-Calais Tableau 3 - BORE - VIMY

Plus en détail

Principes généraux d agronomie. 27 septembre 2016 Tiphaine AUDIC

Principes généraux d agronomie. 27 septembre 2016 Tiphaine AUDIC Principes généraux d agronomie 27 septembre 2016 Tiphaine AUDIC PLAN I. Les bases de l agronomie II. Quelques repères III. Les systèmes de culture 25/09/2015 BP REA 2015-2016 Agronomie 2 I. Les bases de

Plus en détail

Pour un calcul complet et détaillé sur vos parcelles, l'outil en ligne Fertibet est disponible sur

Pour un calcul complet et détaillé sur vos parcelles, l'outil en ligne Fertibet est disponible sur FERTILISATION PK 6 Quelle dose apporter? Principe de la méthode Comifer présentation simplifiée 1. Relever la teneur en P2O5 ou en K2O échangeable sur l analyse de sol effectuée sur la parcelle. Pour P2O5

Plus en détail

Ajustement de la fertilisation azotée des principales cultures JM Machet INRA Unité Agro-Impact Laon-Mons

Ajustement de la fertilisation azotée des principales cultures JM Machet INRA Unité Agro-Impact Laon-Mons Ajustement de la fertilisation azotée des principales cultures JM Machet INRA Unité Agro-Impact Laon-Mons Séminaire scientifique «Objectif : basses fuites en nitrate» Evolution des enjeux Demande croissante

Plus en détail

I-PI REALISATION D'UN PLAN DE FUMURE 1/7

I-PI REALISATION D'UN PLAN DE FUMURE 1/7 I-PI-03-01 REALISATION D'UN PLAN DE FUMURE 1/7 Mise à jour Indice Date 00 Mai 2002 01 Mars 2003 02 03 0 REMARQUES PREALABLES Les apports sont calculés par hectare pour une fertilisation des 30 premiers

Plus en détail

La fertilisation des prairies

La fertilisation des prairies La fertilisation des prairies 48 La fertilisation des prairies Phosphore Azote Azote Sol humide + + Phosphore Azote?? PH Phosphore Potassium Azote Type de sol Pour avoir une prairie fertile, il faut bien

Plus en détail

Feuille de Chou. Enquête Plan de Culture 201 5

Feuille de Chou. Enquête Plan de Culture 201 5 Feuille de Chou Décembre 0 Enquête Plan de Culture 0 Printemps Eté Automne Hiver Chers (es) adhérent (es), comme convenu nous vous proposons un compte rendu de l'enquête Plan de culture 0. Nous avons analysé

Plus en détail

Devoir de préparation Module 4

Devoir de préparation Module 4 Devoir de préparation Module 4 Contenu Légumes... 3 1. Légumes à tubercules et à racines... 4 2. Légumes à tiges... 6 3. Légumes à feuilles... 6 4. Chicorées... 10 5. Inflorescences... 10 6. Légumes à

Plus en détail

FLASH TECHNIQUE : 9/11/2010

FLASH TECHNIQUE : 9/11/2010 14, quai du canal 51300 Vitry le François 03-26-74-35-30 Fax : 03-26-72-27-61 FLASH TECHNIQUE : 9/11/2010 DESTRUCTION DES COUVERTS VEGETAUX La destruction de la culture intermédiaire est une étape cruciale,

Plus en détail

CARTOPAILLES : les principaux résultats agronomiques

CARTOPAILLES : les principaux résultats agronomiques : les principaux résultats agronomiques Exporter de la paille de céréales pour capter de nouveaux marchés quel effet sur la qualité des sols? Introduction : définition de la matière organique La matière

Plus en détail

Gestion. Des effluents d élevage et respect de la Réglementation GAEC G.A.D M. AARNINK XIVRAY - MARVOISIN

Gestion. Des effluents d élevage et respect de la Réglementation GAEC G.A.D M. AARNINK XIVRAY - MARVOISIN Lionel VIVENOT Conseiller en élevage laitier Union Laitière de la Meuse Service Développement Bras sur Meuse B.P. 149 55104 VERDUN Cedex Avril 2013 Gestion Des effluents d élevage et respect de la Réglementation

Plus en détail

(5 ème programme d actions)

(5 ème programme d actions) OTE TECHNIQUE Fédération Nationale des Agriculteurs Multiplicateurs de Semences Production de semences Le 5 ème Programme d Actions Nitrates est régi par le PAN (Programme d Actions National). Par ailleurs,

Plus en détail

Le journal de notre potager Semaine du 30 janvier 2017

Le journal de notre potager Semaine du 30 janvier 2017 Semaine du 30 janvier 2017 Nouveauté Laitue Castelfranco Code 2051 Produit d Italie La laitue castelfranco a un goût amer avec des nuances sucrées. Les feuilles sont d un jaune beurre avec des taches bordeaux.

Plus en détail

Logiciel de fertilisation mixte (organique et minérale) de quelques cultures réunionnaises : canne à sucre, fourrages tempérés, fruits et légumes

Logiciel de fertilisation mixte (organique et minérale) de quelques cultures réunionnaises : canne à sucre, fourrages tempérés, fruits et légumes Logiciel de fertilisation mixte (organique et minérale) de quelques cultures réunionnaises : canne à sucre, fourrages tempérés, fruits et légumes Table des matières 1. INTRODUCTION...3 2. PRINCIPES DE

Plus en détail

Objectif super compost! Atelier Volonne, 25/03/2017

Objectif super compost! Atelier Volonne, 25/03/2017 Objectif super compost! Atelier Volonne, 25/03/2017 Pourquoi valoriser mes déchets organiques? -30% de vos poubelles + 15% déchets de jardin Pas de transports ni pollutions Un jardin bien nourri Comment

Plus en détail

Couverts végétaux et valorisation par les bovins : les dernières références

Couverts végétaux et valorisation par les bovins : les dernières références Couverts végétaux et valorisation par les bovins : les dernières références Rennes, 16 décembre 2014 Sabine BATTEGAY s.battegay@arvalisinstitutduvegetal.fr ENJEUX AGRONOMIQUES - Effet / structure du sol

Plus en détail

BAREME 2013 DES CALAMITES AGRICOLES DEPARTEMENT DES BOUCHES DU RHONE

BAREME 2013 DES CALAMITES AGRICOLES DEPARTEMENT DES BOUCHES DU RHONE BAREME 2013 DES CALAMITES AGRICOLES DEPARTEMENT DES BOUCHES DU RHONE Les produits Bio correspondent à 70% du rendement de référence et à 1,5 fois le prix de référence, à l'exception des productions bio

Plus en détail

Les effluents d'élevage : mieux les connaître pour bien les valoriser

Les effluents d'élevage : mieux les connaître pour bien les valoriser Les effluents d'élevage : mieux les connaître pour bien les valoriser Les effluents d élevage (fumiers et lisiers...) comportent des éléments fertilisants et de la matière organique nécessaires au sol

Plus en détail

Réglementation en zones vulnérables

Réglementation en zones vulnérables Réglementation en zones vulnérables www.nord-pas-de-calais.chambre-agriculture.fr Février 2017 Sur le bassin Artois-Picardie, le zonage a été révisé le 18/11/2016 : Dans l Avesnois, certaines communes

Plus en détail

Informations sur le compostage. SIRTOM Courville

Informations sur le compostage. SIRTOM Courville Informations sur le compostage SIRTOM Courville sommaire Pourquoi composter? Qu est ce que le compostage? Comment composter? Quand et comment utiliser le compost? Autres formes de valorisation Questions

Plus en détail

Conditions d épandage

Conditions d épandage Conditions d épandage 1/Périodes d interdiction d épandage Tout fertilisant azoté d'origine organique est minéralisé plus ou moins rapidement en fonction de la présence ou non d'azote minéral (ammonium

Plus en détail

Direction départementale des territoires du Cher NOTICE SPECIFIQUE «CE_18PO_GC3»

Direction départementale des territoires du Cher NOTICE SPECIFIQUE «CE_18PO_GC3» Direction départementale des territoires du Cher NOTICE SPECIFIQUE «CE_18PO_GC3» MESURE AGRO-ENVIRONNEMENTALE TERRITORIALISEE TERRITOIRE «Le PORCHE» CAMPAGNE 2013 Réduction de fertilisation sur grandes

Plus en détail

Réunion Stratégie Fertilisation Opération Nitrates Moins

Réunion Stratégie Fertilisation Opération Nitrates Moins Réunion Stratégie Fertilisation 2017 Opération Nitrates Moins Déroulé de la réunion Valeurs des reliquats sortie hiver 2017 Moyennes départementales Explications des valeurs élevées Prévision des stades

Plus en détail

Rotation MODULE 5 CHAPITRE 8. Sommaire

Rotation MODULE 5 CHAPITRE 8. Sommaire MODULE 5 CHAPITRE 8 Rotation Sommaire 1. Facteurs à considérer dans le choix d une rotation et exemples de rotation 2 1.1 Rotation avec prairie ou engrais vert d une année complète 3 1.2 Rotation en système

Plus en détail

Plan alimentation durable

Plan alimentation durable 26/03/2015 Plan alimentation durable 2015-2020 «Suivi de l introduction d alimentation de saison locale» dans la restauration collective parisienne Groupe de travail du 28 mai 2015 1 Ordre du jour 26/03/2015

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Il s agit d une représentation schématique opérationnelle. Pour le moment il n est possible de séparer par analyse que l azote minéral de l azote organique. La fraction d azote organique rapidement minéralisable

Plus en détail

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE SYLVIE THIBAUDEAU, A GRONOME CLUB AGROENVIRONNEMENTAL DU BASSIN LA GUERRE ST-ANICET RACINES ET RHIZOSPHÈRE Rhizosphère : zone qui entoure les racines des plantes

Plus en détail

Cultures Légumières et Nitrates

Cultures Légumières et Nitrates Résultats d expérimentations effectuées sur : Cultures Légumières et Nitrates 009 01 SOBAC CL 2 Rendements, Qualité (nitrates, poids commercialisables, déchets, calibres, conservation), Fertilité des sols

Plus en détail

En application de la directive européenne concernant la protection des eaux contre la pollution

En application de la directive européenne concernant la protection des eaux contre la pollution RÉGION CENTRE Direction Régionale de l Alimentation de l Agriculture et de la Forêt Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement PRÉFET DE LA RÉGION CENTRE La mise en oeuvre

Plus en détail

RAPPELS. Le Plan Prévisionnel de fumure est obligatoire en Haute-Marne, l ensemble du département étant passé en zone vulnérable depuis 2003.

RAPPELS. Le Plan Prévisionnel de fumure est obligatoire en Haute-Marne, l ensemble du département étant passé en zone vulnérable depuis 2003. RAPPELS Le Plan Prévisionnel de fumure est obligatoire en Haute-Marne, l ensemble du département étant passé en zone vulnérable depuis 2003. Les réglementations contenues dans le «CAHIER FERTILISATION

Plus en détail

FERTILITE DU SOL : QUELS INDICATEURS COMPLEMENTAIRES? BILAN 2011 C. CARDET CDDL ARELPAL A. CHALINE CC

FERTILITE DU SOL : QUELS INDICATEURS COMPLEMENTAIRES? BILAN 2011 C. CARDET CDDL ARELPAL A. CHALINE CC FERTILITE DU SOL : QUELS INDICATEURS COMPLEMENTAIRES? BILAN 2011 C. CARDET CDDL ARELPAL A. CHALINE 8.02.01.51 CC I - But de l essai La fertilité des sols est une composante important du système légumier

Plus en détail

Itinéraire technique du couvert

Itinéraire technique du couvert Itinéraire technique du couvert Comment conduire mon couvert? La dose de semis L'implantation La fertilisation La destruction Le coût La dose de semis Choisir son mélange à semer Raisonner les doses La

Plus en détail