(Mis à jour en janvier 2010)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "(Mis à jour en janvier 2010)"

Transcription

1 Proposiitiion pour ll encadrement du véllo de montagne sur lle terriitoiire de lla Viilllle de Québec Présenté par L Association régionale de Vélo de Montagne Québec Chaudière-Appalaches et L Association pour le Développement des Sentiers de Vélo de Montagne au Québec Représentés par Gilles Morneau (Mis à jour en janvier 2010)

2 Quii sommes-nous? L ARVMQCA (Association Régionale de Vélo de Montagne Québec-Chaudière-Appalaches) est un organisme sans but lucratif reconnu par la Fédération Québécoise des Sports Cyclistes (FQSC), par l URLS et par les clubs de la région. Sa principale tâche est d animer les activités de vélo de montagne des régions de la Capitale Nationale et de Chaudière Appalaches. L ARVMQCA coordonne un circuit estival de courses régionales de vélo de montagne (cross-country). En 2008, le circuit comptait 11 courses, auxquelles ont participé plus de 700 athlètes différents avec une moyenne de participants de près de 300 pour chaque course. L Association participe aussi aux activités des Unités Régionales de Loisirs et de Sports des deux régions qu elle chapeaute. L Association est responsable de l organisation des finales régionales de vélo de montagne pour les Jeux du Québec. L association fait la promotion du sport via les médias et via son site Internet qui accueille en moyenne 2500 visites quotidiennement (www.vmqca.qc.ca). L Association a comme mandat de promouvoir la pratique du vélo de montagne dans la région. L ADSVMQ (Association pour le Développement des Sentiers de Vélo de Montagne au Québec) est un organisme sans but lucratif dont la mission est de promouvoir la pratique responsable du sport et encourager le développement durable des sentiers de vélo de montagne. Fondée en 2005, l association est partenaire de la FQSC Elle est l organisme qui représente l'international Mountain Bicycling Association (IMBA) au Québec. L ADSVMQ offre des formations en aménagement de sentiers, un programme de bourse pour supporter la mise en place d infrastructures adaptées et un service de consultation professionnelle. L ADSVMQ contribue à approximativement 6000 heures de bénévolat par année grâce à la collaboration des clubs membres et aux nombreux événements organisés. Cet effort permet d aménager des sentiers de meilleure qualité, demandant moins d entretien, et ce, à travers un réseau de plus de 100 destinations spécifiques au vélo de montagne au Québec (www.adsvmq.org). 2

3 LLe ev vé éllo od de em mo on ntta ag gn ne ee ett lle ess sse en nttiie errss Il existe différentes disciplines en vélo de montagne. La descente est généralement pratiquée dans les centres de ski alpin et consiste à utiliser le remonte-pente pour ensuite dévaler la montagne dans des sentiers spécialement aménagés. Elle implique l utilisation d équipements de protection et de vélos à double suspension très robustes, à grand débattement. Le freeride et le dirtjump sont des disciplines dérivées de la descente qui gagnent en popularité. Elles demandent un équipement plus simple, mais sollicitent des talents de pilotage dans des sentiers très difficiles. Le cross-country est la discipline la plus pratiquée par les cyclistes de montagne. C est la discipline dont il est question dans ce mémoire. Elle qui est reconnue aux Jeux Olympiques. Elle requiert un équipement simple, soit un casque et un vélo de montagne (à simple ou à double suspension). Ses adeptes parcourent des chemins de terre, des chemins forestiers et des sentiers spécialement aménagés pour eux. Les adeptes de vélo de montagne qui pratiquent le cross-country n ont pas tous les mêmes goûts mais selon l IMBA (2007), il est possible de faire quelques généralisations à leur sujet. Les adeptes de vélo de montagne recherchent : une activité physique stimulante, un contact avec la nature, l évasion, le plaisir de rouler dans des sentiers amusants, le défi technique que représente un sentier, la variété, la camaraderie, le sentiment d appartenance, les infrastructures spécifiques à leur sport. L IMBA (2007) parle également de l importance des sentiers simples traces (singletracks). La plupart des adeptes de vélo de montagne recherchent effectivement ce type de sentiers étroits permettant le passage d un seul cycliste et qui procurent une expérience unique (sentiment de vitesse, effet de tunnel, immersion, contact avec la nature et contournement des obstacles). Sentier simple trace de Cross-country réalisé aux Sentiers du Moulin de Lac-Beauport 3

4 Malgré notre grand territoire et nos grandes forêts, la province de Québec n est pas particulièrement reconnue pour ses centres de vélo de montagne en cross-country. En effet, très peu de sites répondent actuellement aux besoins spécifiques des adeptes de vélo de montagne au Québec. Quelques villes se distinguent pour avoir aménagé des centres de qualité, répondant spécifiquement aux besoins des cyclistes (réseaux diversifiés avec de nombreux kilomètres de sentiers de vélo de montagne). Elles peuvent être citées en exemple : Saint-Félicien, avec le centre Toboski Ville Saguenay, avec le Boisé panoramique Coaticook, avec le Parc des gorges Alma, avec le Club de Ski de fond Lévis, avec le Parc les Écarts/Ultramar Saint-Raymond, avec la Vallée Bras du Nord et le centre de ski Compte tenu de l offre insuffisante au Québec, des milliers de cyclistes québécois se déplacent à chaque année à l extérieur de la province afin de retrouver des sites qui répondent à leurs besoins. Les Kingdom trails de East Burke dans l état du Vermont sont l un des sites les plus fréquentés par les adeptes de vélo de montagne québécois. Ce petit village du Vermont offre à ses visiteurs une centaine de kilomètres de sentiers de grande qualité, tous situés sur des lots privés. Voici quelques chiffres fournis par ses administrateurs, basés sur les statistiques de jours/utilisateurs par an Dépenses moyennes quotidiennes de 100$/jr/visiteur 2,6 million sde dollars US injectés par ces visites dans la région. 35% des visiteurs viennent du Québec, soit visites et 1 million de $ dépensés. Vélo-parc permettant aux jeunes de développer leurs habiletés, Centre Toboski, Saint-Félicien 4

5 É Étta att d du uv vé éllo od de em mo on ntta ag gn ne ed da an nss lla a rré ég giio on nd de eq Qu ué éb be ecc La région de Québec compte de nombreux adeptes de vélo de montagne. Au niveau compétitif, la région est très bien structurée grâce à l Association régionale (ARVMQCA) Elle compte un total de 20 clubs enregistrés à la FQSC Elle compte 1160 coureurs C est la région du Québec qui compte le plus grand contingent de compétiteurs en vélo de montagne, soit 30 % de l ensemble des compétiteurs enregistrés auprès de la FQSC. Il est important de noter que ces nombreux compétiteurs ne recherchent pas uniquement des sites pour faire de la compétition et qu ils souhaitent également profiter de centres de vélo de montagne pour pratiquer leur sport et pour s entraîner. Volet récréatif : Il est difficile d évaluer le nombre de cyclistes qui pratiquent le vélo de montagne dans la région uniquement pour le plaisir. Contrairement aux compétiteurs, ceuxci sont peu nombreux à se procurer une licence auprès de la FQSC. On constate cependant que sur le nombre des cyclistes québécois qui se procurent une licence récréative FQSC (environ 1000 personnes annuellement), autour de 500 proviennent de la région de Québec. Un sondage auprès des principales boutiques de vélo de l agglomération de Québec révèle que 4000 vélos de montagne sont vendus annuellement dans la région. Considérant que de tels vélos ont une espérance de vie active de plus de 10 ans, cela représente au minimum personnes qui sont équipées pour s engager sur les sentiers. Ces chiffres sont renchéris par Vélo-Québec dans son étude L'état du vélo au Québec en 2005 :«Enfin, un cycliste sur quatre (27 %) emprunte des sentiers de vélo de montagne ou des chemins forestiers, ce qui nous permet de déduire que le Québec compte près de adeptes du vélo de montagne, sans compter les enfants». On peut penser qu une bonne proportion des adeptes de vélo de montagne provient de la région de Québec et qu il y a donc un grand potentiel à développer des centres de vélo de montagne dans la région. Raphaël Gagné, membre de l équipe nationale et plus bel espoir de la région, à l entraînement dans le secteur de la montagne des roches 5

6 Probllématiiques relliiées au Véllo de montagne à Québec Il n existe pas lieu de pratique officiel de vélo de montagne sur le territoire de la Ville de Québec. En périphérie, on trouve la Base militaire de Valcartier, les Sentiers du Moulin au Lac Beauport et le Mont-Sainte-Anne. Deux lieux ont récemment fermé leurs portes au Vélo de montagne dans la région: Le Centre d aventure Le Relais, qui s est concentré sur d autres activités, et le Centre de Ski de fond Charlesbourg, qui se réserve à la pratique du ski de fond et de la raquette en hiver. Des démarches ont été tentées, avec l aval de la Ville de Québec, pour faire de Centre de Ski de fond Charlesbourg un centre 4 saisons, offrant le vélo de montagne, toute discussion à ce sujet a été refusée par le C.A. de Ski de fond Charlesbourg. Les cyclistes se tournent donc vers des terrains privés où ils utilisent des sentiers existants et/ou aménagent sans permission de nouveaux sentiers répondant à leurs critères. Cette pratique non encadrée nuit à la pérennité des sentiers et présente un risque de conflits avec les propriétaires. Voici bref tour d horizon des divers sites où l on pratique le vélo de montage. Camp Bourg-Royal Site officiel en Total : 3 kilomètres de sentiers de vélo simple trace. Développé par des bénévoles de 2006 à Sentiers utilisés pour un camp de vélo de montagne pour les jeunes en Site utilisé pour des compétitions régionales en 2007 et Le statut pour 2009 n a pas été confirmé. Aucun camp de vélo n y est prévu et on a refusé au club organisateur la permission de tenir une course en Mise à jour en date de janvier 2010 : la pratique du vélo y est interdite. Boisé de Saint-Émile Site non-officiel, quoique très fréquenté. 15 kilomètres de sentiers simples traces. Borné par Boulevard de la Colline, Rue de la Faune et Boulevard Lapierre. Les cyclistes y sont tolérés pour le moment par les propriétaires, qui prévoient du développement domiciliaire. Bien que majoritairement zoné «agro-forestier», ce site risque de disparaître en totalité ou en partie au profit de l urbanisation. Site le plus populaire dans la région pour la pratique le vélo de montagne, en raison de la qualité de ses sentiers. De nombreux cyclistes de l extérieur de la région viennent y rouler. Des centaines de cyclistes y circulent à chaque semaine, ce qui prouve le réel besoin de sites officiels spécialement aménagés pour la pratique du vélo de montagne et la nécessité de protéger ce site pour éviter que les cyclistes ne se retrouvent en des lieux interdits. Parc Montchâtel Site non-officiel, modérément fréquenté. Total : 6 kilomètres de sentiers simples traces. Le site appartient en partie à la Ville de Québec. Les cyclistes y sont tolérés pour le moment 6

7 Mont Irma Levasseur Site non-officiel, modérément fréquenté. Total : 4 kilomètres de sentiers de quads. Terres à bois, zonage agro-forestier. Les cyclistes y sont tolérés pour le moment. Montagne des roches Site non-officiel, modérément fréquenté. 15 kilomètres de sentiers larges. À la demande de Ski de fond Charlesbourg, les cyclistes évitent les sentiers de ski mais continuent de circuler sur les sentiers plus au nord, autour du Lac des roches et dans le secteur du chemin des Sept Ponts. Parc nature du Mont-Bélair En cours d aménagement, sur le territoire de la ville de Québec. Total : 4 kilomètres de sentiers de Quad. Traditionnellement fréquenté par les cyclistes de montagne. La Ville a toujours promis de faire une place au vélo de montagne, toutefois, des technicalités empêcheraient la pratique du vélo sur l ensemble du territoire du parc. Le site a un grand potentiel, souhaitons qu il puisse être exploité de façon optimale. Un mémoire a été déposé par l Association régionale en 2005 (ARVMQCA, 2005). Depuis, l Association n a pas été consultée. D autres sites présentent un potentiel réel pour le vélo de montagne, citons le Camping municipal de Beauport (terres de la Ville) et le Camp Notre-Dame des bois, à Charlesbourg (terres privées). Concllusiions La région de Québec est la mieux structurée de la province pour la pratique du vélo de montagne, grâce à l Association régionale de vélo de montagne (ARVMQCA), qui compte 20 clubs et 1500 membres fédérés récréatifs et compétitifs, sans compter les nombreux usagers n adhérant pas aux structures existantes. Paradoxalement, ces milliers d adeptes de vélo de montagne n ont pas accès à des endroits officiels et de qualité pour pratiquer leur sport dans la région immédiate. La ville de Québec est ceinturée de montagnes qui offrent un grand potentiel pour l aménagement de sentiers durables, mais où les cyclistes ne peuvent pas rouler en toute légalité. Il existe un besoin réel de développer de nouveaux sentiers, de nouveaux lieux officiels pour pratiquer le vélo de montagne, afin de consolider le bassin de cyclistes de la région et permettre le recrutement de nouveaux adeptes. 7

8 R Re ecco om mm ma an nd da attiio on nss p po ou urr m miie eu ux xe en ncca ad drre err lla ap prra attiiq qu ue e 1- Freiner l utilisation anarchique actuelle en développant des centres de vélo de montagne urbains afin de permettre un accès facile à ce sport Pour favoriser le développement du vélo de montagne à Québec, il faut le rendre accessible en développant des centres urbains. Le boisé de St-Émile, le parc Montchâtel, le Camp Bourg-Royal, le Parc nature du Mont Bélair, le Camp Notre-Dame des bois et le Camping municipal de Beauport pourraient devenir de tels centres. Ces sites permettraient à la population, dont les jeunes, de découvrir ce sport sans devoir faire de longs déplacements. Ces sites permettraient également de concentrer les très nombreux adeptes de vélo de montagne sur des sites officiels au lieu de les laisser rouler un peu partout sur des sites non officiels. Notez que les sentiers de ces centres ne seraient pas réservés exclusivement à la pratique du vélo. Ils accueilleraient les marcheurs l été et les raquetteurs l hiver, l idée étant de perpétuer l usage actuel des boisés de la ville, mais dans un cadre plus officiel. 2- Aller plus loin et développer à long terme un réseau complet de sentiers multi-usage : la «Ceinture verte» Suivant le principe de la route verte, il serait possible de créer à Québec un réseau exhaustif de sentiers ouverts au vélo de montagne aussi bien qu aux marcheurs ou aux raquetteurs. Il s agirait de relier les différents centres de vélo de montagne du territoire, en utilisant les sentiers existants. Un cycliste pourrait ainsi traverser la ville de Québec en vélo de montagne dans des sentiers en partant de Beauport jusqu à Val-Bélair. Des sentiers de quad existent déjà, il ne manque que l autorisation des propriétaires, la signalisation, et à certains endroits, des travaux d aménagement mineurs. Ce réseau pourrait mesurer une vingtaine de kilomètres. La ville de Québec a déjà ouvert la porte en ce sens, en proposant une piste de vélo de montagne de ce genre dans le Plan directeur du réseau cyclable, dans le secteur du Lac des roches. Cette piste pourrait faire partie intégrante du réseau proposé. La relève! Jeunes filles à l entraînement au Mont Irma-Levasseur. 8

9 Pllan d actiion Étape 1- Ville de Québec : Donner l accès au vélo de montagne sur des terrains spécifiés, appartenant à la Ville. Étape 2- Ville de Québec : Protéger de l étalement urbain les espaces verts actuels utilisés par les marcheurs et cyclistes, en respectant les orientations mises de l avant dans le PDAD. Étape 3- Ville de Québec : Reconnaître l Association régionale de vélo de montagne Québec Chaudière-Appalaches (ARVMQCA) comme organisme officiel, et intégrer l activité vélo de montagne à l offre de sports et loisirs de la Ville de Québec. S assurer que dans ce contexte, la pratique du vélo de montagne soit couverte par les assurances de la ville. Par conséquent, il serait beaucoup plus facile d organiser et approcher les propriétaires privés pour obtenir des droits de passage. Étape 4- Ville de Québec : Approcher les propriétaires privés pour leur demander les droits de passage pour les secteurs touchés par les sentiers, en proposant la couverture d asurances. Étape 5- Clubs de la région de Québec : Prendre en main l entretien des différents secteurs du réseau. Étape 6- Ville de Québec : Assigner progressivement des budgets pour la signalisation et l entretien des sentiers. Avantages lliiés au pllan d actiion Pour la Ville de Québec : 1- Améliorer l offre à ses citoyens pour la pratique du sport et du plein-air. 2- Apporter une contribution à un sport qui rassemble beaucoup d adeptes, qui est en santé dans la région mais qui n a jamais réclamé un sou à la ville. 3- Apporter une contribution à sport qui fait rayonner la ville au plan provincial, national et international. Au Championnat du monde de vélo de montagne 2008, 9 québécois faisaient partie de l équipe nationale. Parmi eux, 6 viennent de la région de Québec, incluant Marie- Hélène Prémont, médaillée olympique. 4- Contrôler les cyclistes pour qu ils s en tiennent aux endroits désignés et évitent les endroits défendus, comme le Parc linéaire de la St-Charles. 5- La présence des cyclistes et des marcheurs permet de contrôler dans des secteurs difficilement accessibles le vandalisme, la criminalité, la présence des quads et les actes de pollution. Pour les propriétaires terriens : 1- Bénéficier d une assurance responsabilité couvrant la pratique du vélo sur leurs terres. En cas de recours judiciaire, ils n auront pas à assurer leur défense, c est la ville qui le fera à leur place. 2- La présence des cyclistes et des marcheurs permet de contrôler le vandalisme, la criminalité, la présence des quads et les actes de pollution. Pour les citoyens: 1- Un cadre sécuritaire pour pratiquer des activités qui gardent en santé. 9

10 2- Une occupation parfaite pour les jeunes. Pour les clubs de vélo : 1- Un meilleur cadre pour leurs activités d entraînement. 2- Un outil facilitant le recrutement de nouveaux adeptes. Pour les commerces : 1- Retombées économiques pour boutiques spécialisées, pourvoyeurs d hébergement, etc. Appuiis Ce document a été présenté Président de l'arrondissement de La Haute-Saint-Charles et Conseiller du district de Saint-Émile, M. Steve Verret, et au Conseil de quartier de Saint- Émile. Ces deux intervenants ont donné leur accord au projet et proposé leur collaboration. Il a été présenté à M. Guy Bélanger en janvier 2009, qui lui donne son accord et propose une application par étapes, en y allant d un premier site, en travaillant avec un arrondissement, ce qui permettra d établir des méthodes de travail applicables sur d autres projets, une fois que le premier site sera stabilisé. Budget sommaiire Signalisation : 600$/km Entretien : 250$ du kilomètre par an. Réfférences ARVMQCA Le vélo de montagne et le Mont Bélair. Mémoire présenté à la ville de Québec. IMBA Managing Mountain Biking: IMBA's Guide to Providing Great Riding. Vélo Québec association L état du vélo au Québec en Plan paysage Développement régional des sentiers récréatifs de la région de la Capitale-Nationale. Pour un plan d action concerté. Plan directeur du réseau cyclable, orientations stratégiques, Service de l aménagement du territoire, octobre

11 Pour nous jjoiindre Représentants à Québec de l Association régionale de vélo de montagne Québec-Chaudière- Appalaches (ARVMQCA) et de l Association pour le Développement des Sentiers de Vélo de Montagne au Québec (ADSVMQ) : Pieter Agneessens Éric Gagnon Jean-François Grenier Gilles Morneau Correspondance ou information : Gilles Morneau, 31 de la montagnette, Québec, G2A 3X5,

12 Annexe 1- Boiisé de Saiint-Émiille Dimensions approximatives : 1km x 2km. 15 km de sentiers existants, que la communauté cycliste entretient dans la mesure de ses moyens. Utilisateurs : Jeunes du quartier, cyclistes, chevaux, quads, marcheurs, résidents du quartier qui vont promener leur chien l été. Motoneiges, quads, raquetteurs et skieurs l hiver. Tout ce beau monde cohabite en harmonie. Historique : Il y a 10 ans : dépotoir pour divers matériaux, pour carcasses de voitures, partys de jeunes avec feux dangereux, coupe de bois clandestine, production et trafic de marijuana. Depuis quelques années : présence de cyclistes et marcheurs suite au ménage des sentiers = disparition des activités illicites. Faune : Nombreux oiseaux, chevreuils, renards. Flore : Mixte, dominée par feuillus, dont érables et hêtres. Secteurs marécageux. Secteurs avec fortes pentes. Secteurs compris dans la zone protégée entourant la rivière Saint-Charles. Secteur majoritairement désigné comme agro-forestier dans le PDAD. Secteur en altitude, où la pression d eau est problématique pour les habitations existantes. Seul boisé restant à Saint-Émile, après une phase de développement très intensif aux alentours. Forêt de grande qualité. L histoire du secteur est riche : L ajout de panneaux d interprétation sur le chemin de fer, l aqueduc, les clôtures de pierre, etc. serait intéressant. 12

13 Annexe 2- Parc Montchatell Dimensions approximatives : 1,5 km x 500m 6,5 km de sentiers existants, que la communauté cycliste entretient dans la mesure de ses moyens. Utilisateurs : Jeunes du quartier, cyclistes, marcheurs, résidents du quartier qui vont promener leur chien. Raquetteurs et skieurs l hiver. 13

Mémoire pour l'encadrement du vélo de montagne sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Québec (CMQ)

Mémoire pour l'encadrement du vélo de montagne sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Québec (CMQ) Mémoire pour l'encadrement du vélo de montagne sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Québec (CMQ) Déposé dans le cadre de la consultation publique sur le Plan Métropolitain d'aménagement

Plus en détail

Mémoire pour le développement du vélo de montagne sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM)

Mémoire pour le développement du vélo de montagne sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM) Mémoire pour le développement du vélo de montagne sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM) Déposé dans le cadre de la consultation publique sur le Plan Métropolitain d'aménagement

Plus en détail

Le vélo de montagne et le Mont Bélair

Le vélo de montagne et le Mont Bélair et le Mont Bélair Mémoire présenté à la Ville de Québec par L Association régionale de vélo de montagne Québec Chaudière-Appalaches 12 février, 2005 Plan du document Ce document se veut être court, précis

Plus en détail

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail

Le Mont-Royal, forteresse inexpugnable ou zone verte au cœur de la ville?

Le Mont-Royal, forteresse inexpugnable ou zone verte au cœur de la ville? Le Mont-Royal, forteresse inexpugnable ou zone verte au cœur de la ville? Mémoire de Vélo Québec dans le cadre de la Consultation publique sur le Plan de protection et de mise en valeur du Mont-Royal 18

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

MES PREMIERS JEUX. Programme coordonné par. L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale

MES PREMIERS JEUX. Programme coordonné par. L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale MES PREMIERS JEUX Programme coordonné par L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale PRÉSENTATION DU PROGRAMME L ULS de la Capitale-Nationale (ULSCN) offre le programme Mes premiers Jeux s

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES.

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES. PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN octobre 2015 PRIORITÉS D ACTION Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES PLAn d Action Pour L AméLiorAtion de LA Sécurité En milieu urbain

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

Les communes de la Montagne et de Bouguenais

Les communes de la Montagne et de Bouguenais Contribution d'un groupe de citoyens et d'élus réunis le mercredi 1er avril 2015 Les communes de la Montagne et de Bouguenais Envoyé le 08/04/2015 Deux communes de l agglomération nantaise : LES AUTEURS

Plus en détail

Projet de réhabilitation et de sécurisation du chemin de grande randonnée du Pas de Sagatte (secteur Diois Gervanne)

Projet de réhabilitation et de sécurisation du chemin de grande randonnée du Pas de Sagatte (secteur Diois Gervanne) Mountain Bikers Foundation Maison de la Montagne 5, Rue Raoul Blanchard 38000 GRENOBLE Tél. : 09.51.13.81.84 Mail : info@mbf-france.fr Projet de réhabilitation et de sécurisation du chemin de grande randonnée

Plus en détail

Règlement numéro 90 modifiant diverses dispositions du schéma d aménagement révisé et du document complémentaire

Règlement numéro 90 modifiant diverses dispositions du schéma d aménagement révisé et du document complémentaire Province de Québec Municipalité régionale de comté de L Amiante Règlement numéro 90 modifiant diverses dispositions du schéma d aménagement révisé et du document complémentaire Copie certifiée conforme

Plus en détail

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE La MRC des Laurentides est située au cœur de la région du même nom. Elle s étale sur 2 500 km 2 et compte 20 villes et municipalités locales. Sa population de

Plus en détail

Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif

Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif Les mécanismes d aménagent du territoire pour appuyer les transports collectifs Congrès annuel 2009 de l'association Canadienne du transport

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

Parc régional du Haut-Pays de Kamouraska. Mise en oeuvre du projet

Parc régional du Haut-Pays de Kamouraska. Mise en oeuvre du projet Parc régional du Haut-Pays de Kamouraska Mise en oeuvre du projet MRC de Kamouraska Profil démographique Baisse de la population 24 500 en 1986 22 000 en 2009 25 000 24 500 24 000 23 500 23 000 Population

Plus en détail

«Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été»

«Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été» ETUDE D OPINION SPORSORA «Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été» Réalisée par KANTARSPORT 15 mai 2014 OBJECTIFS ET MÉTHODOLOGIE Objectifs et méthodologie Objet de l étude

Plus en détail

Pour une culture du savoir

Pour une culture du savoir Pour une culture du savoir Mémoire présenté à la ville de Montréal sur la proposition de Politique de développement culturel pour la ville de Montréal par Science pour Tous et la Société pour la promotion

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÊT D ÉQUIPEMENTS AUX ORGANISMES RECONNUS PAR VILLE DE BÉCANCOUR

POLITIQUE DE PRÊT D ÉQUIPEMENTS AUX ORGANISMES RECONNUS PAR VILLE DE BÉCANCOUR POLITIQUE DE PRÊT D ÉQUIPEMENTS AUX ORGANISMES RECONNUS PAR VILLE DE BÉCANCOUR Service à la communauté Ville de Bécancour Mars 2013 Table des matières 1. Préambule... 3 2. But de la politique de prêt d

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC INTRODUCTION: documents consultés pour établir le plan : - plan d action FCQ 2004-2008 - plan d action FCQ 2009-2013 - plan stratégique CLA 2012-2016

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT 1. MISSION ET PHILOSOPHIE D INTERVENTION DU SLCVC En vue de l amélioration de la qualité de vie de tous les Bromontois

Plus en détail

Propositions de Vélo Québec pour réhabiliter le Code de la sécurité routière en faveur de la mobilité durable. [Version condensée]

Propositions de Vélo Québec pour réhabiliter le Code de la sécurité routière en faveur de la mobilité durable. [Version condensée] Propositions de Vélo Québec pour réhabiliter le Code de la sécurité routière en faveur de la mobilité durable [Version condensée] 14 août 2014 NOTRE VISION : UNE CIRCULATION SÉCURITAIRE POUR TOUS Depuis

Plus en détail

BIENVENUE DANS LE VIEUX-MONTRÉAL GUIDE DU MEMBRE

BIENVENUE DANS LE VIEUX-MONTRÉAL GUIDE DU MEMBRE BIENVENUE DANS LE VIEUX-MONTRÉAL GUIDE DU MEMBRE TABLE DES MATIÈRES Qu est-ce qu une Société de développement commercial? Mission + mandat La SDC Vieux-Montréal Portrait du quartier L équipe Projets &

Plus en détail

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Réalisé En cours ou en continu À faire PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Étudier la possibilité de réaménager ou de déménager les bureaux municipaux Offrir des services municipaux de qualité Mettre

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015

GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015 GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015 NOS BUREAUX SONT SITUÉS DANS LA NOUVELLE ANNEXE DE L ARÉNA MARCEL-BÉDARD ACCESSIBLE PAR LA PORTE PRINCIPALE 655 BOULEVARD DES CHUTES, C.P. 700 QUÉBEC (QUÉBEC), G1R

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE

PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE ACTUALISATION DU CONCEPT DE PARC RÉCRÉOTOURISTIQUE À PERCÉ Rapport d étape préliminaire DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE Présenté à la Société de développement économique de Percé Février 2012 580,

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL. Conseil de quartier de Lac-Saint-Charles Conseil d administration

PROCÈS-VERBAL. Conseil de quartier de Lac-Saint-Charles Conseil d administration PROCÈS-VERBAL Conseil de quartier de Lac-Saint-Charles Conseil d administration Sixième séance de l année 2013, assemblée régulière du conseil d administration du Conseil de quartier de Lac-Saint-Charles,

Plus en détail

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Gore 2010-2013

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Gore 2010-2013 Objectifs D ici 2013, la municipalité de Gore ciblera et mettra en place un minimum de trois zones «fumeur» dans divers lieux publics de son territoire. Résultats du portrait municipal -La loi sur le tabac

Plus en détail

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION COORDINATION PATRICE GAUTHIER SYLVIE PELLETIER PIERRE THIBODEAU 2015-2019 PLAN DE DELPHINE CHARMOILLE HUGUES DEGLAIRE MANON GAUTHIER SYLVAIN LESSARD CHANTAL ROY LOCAL Municipalité de Saint-Ulric En collaboration

Plus en détail

Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées

Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées Rencontres nationales 2012 du Club des villes cyclables Direction générale des déplacements 1 Nantes Métropole Communauté

Plus en détail

Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement concernant l élargissement du chemin Pink Gatineau. Juin 2011

Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement concernant l élargissement du chemin Pink Gatineau. Juin 2011 La voix des cyclistes de l Outaouais Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement concernant l élargissement du chemin Pink Gatineau Juin 2011 À propos de l organisme Issu de la

Plus en détail

GUIDE DE RÉFÉRENCE. Révisé mars 2014

GUIDE DE RÉFÉRENCE. Révisé mars 2014 GUIDE DE RÉFÉRENCE Révisé mars 2014 Table des matières I) Définition du concept P. 3 a) Définition II) Objectifs de «Mes premiers Jeux» P. 3 III) Rôle et mandats des partenaires P. 3-4 a) SPORTSQUÉBEC

Plus en détail

LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY. Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon

LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY. Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon PLAN DE PRÉSENTATION Portrait Situation avant Problèmes rencontrés Solutions Questions

Plus en détail

OBJECTIFS, CALENDRIER DE RÉALISATION, RESPONSABLES & SOURCES DE FINANCEMENT (Annexe A)

OBJECTIFS, CALENDRIER DE RÉALISATION, RESPONSABLES & SOURCES DE FINANCEMENT (Annexe A) N.1 : Amélioration des services communautaires Centre communautaire - Réaliser une salle multifonctionnelle accessible pour diverses activités et différents groupes d âge 2016 ité - Pacte rural 2014-2015

Plus en détail

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture PLAN D ACTION 2011-2014 Politique familiale et des aînés de Saint-Ulric Champ d intervention 1 : Communication 1.1. Favoriser une meilleure circulation de l information concernant les initiatives citoyennes,

Plus en détail

5.4.1 L inventaire des milieux récréotouristiques

5.4.1 L inventaire des milieux récréotouristiques 5.4 Les milieux récréotouristiques Les milieux récréotouristiques sont des espaces voués à la pratique d activités extérieures de plein air, de sport ou de détente. Leur développement et leur exploitation

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS PRÉAMBULE Avec ses grands espaces, ses lacs, ses sentiers pédestres, et ses infrastructures, la Municipalité de Montcalm détient un grand potentiel de développement

Plus en détail

Rapport synthèse : Forum citoyen sur le Plan local de déplacement de l arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie.

Rapport synthèse : Forum citoyen sur le Plan local de déplacement de l arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie. Rapport synthèse : Forum citoyen sur le Plan local de déplacement de l arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie 16 octobre 2013 Table des matières Contexte... 3 Mandat... 3 Format du forum... 4 Participation...

Plus en détail

École Sainte-Bernadette Commission scolaire des Rives-du-Saguenay 824 Rue Chabanel, Chicoutimi (Québec) G7H 3T7

École Sainte-Bernadette Commission scolaire des Rives-du-Saguenay 824 Rue Chabanel, Chicoutimi (Québec) G7H 3T7 École Sainte-Bernadette Commission scolaire des Rives-du-Saguenay 824 Rue Chabanel, Chicoutimi (Québec) G7H 3T7 ÉCOLE SAINTE-BERNADETTE 824 Rue Chabanel, Chicoutimi (Québec) G7H 3T7 ÉQUIPE Coordination

Plus en détail

Annexe VIII. Exemples de supports. Cette annexe comprend :

Annexe VIII. Exemples de supports. Cette annexe comprend : Cette annexe comprend : 1. Un exemple de support avec carte «Vous êtes ici» Page 2 2. Un exemple d un mécanisme et d une affiche pour «Piste fermée» Page 3 3. Un exemple d un appareil pour fermer temporairement

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Chapitre premier. 1. Le territoire de la MRC de L Islet. 1.1 La description du territoire

Chapitre premier. 1. Le territoire de la MRC de L Islet. 1.1 La description du territoire Chapitre premier 1. Le territoire de la MRC de L Islet 1.1 La description du territoire 1.1.1 Localisation La MRC de L Islet est située sur la rive sud du fleuve Saint Laurent à l extrémité est de la région

Plus en détail

Montée d Orelle 18 août 2013. Dossier de Partenariat

Montée d Orelle 18 août 2013. Dossier de Partenariat Montée d Orelle 18 août 2013 Dossier de Partenariat 1 Sommaire Qui sommes-nous 3 Présentation du Projet 4/5 Budget prévisionnel 6 Devenez Partenaire 7/9 Plan de Communication 11 Contact 12 2 Qui sommes-nous?

Plus en détail

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES LA REVUE The Canadian CANADIENNE Journal of D'ÉVALUATION Program EvaluationDE Vol. PROGRAMME 18 No. 1 Pages 133 137 133 ISSN 0834-1516 Copyright 2003 Canadian Evaluation Society Research and Practice Note

Plus en détail

Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale

Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale La problématique de l impact économique du vélo est complexe tant elle touche à des domaines variés parfois difficiles à délimiter.

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Dossier de demande pour pistes tout-terrain et route R/C

Dossier de demande pour pistes tout-terrain et route R/C Dossier de demande pour pistes tout-terrain et route R/C RC Team Jura.ch RCTJ.CH info@mbcj.ch Index 1. Introduction 2 2. Disciplines R/C 3 3. Infrastructures.. 4 4. Plans des pistes 6 5. Exemples de réalisation

Plus en détail

Découvertes & Aventures

Découvertes & Aventures Groupes ENFANTS-JEUNES 3/12 ANS & 12/18 ANS Groupes ADULTES CE, FORMATIONS, JOURNÉE ENTREPRISE MMMMFFFF! Groupes FAMILLES COUSINADES Accueil GROUPES A Découvertes & Aventures GRANDEUR NATURE www.clvrhonealpes.org

Plus en détail

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Pour contrer le problème du vandalisme par tags et graffitis, la Ville de Gatineau a mis sur pied un Programme de prévention

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

Schéma d aménagement et transport actif. Mémoire préparé par Ronald Houde Candiac, QC

Schéma d aménagement et transport actif. Mémoire préparé par Ronald Houde Candiac, QC Schéma d aménagement et transport actif Mémoire préparé par Ronald Houde Candiac, QC Objectif Faire des recommendations sur le volet transport actif du schéma d aménagement révisé Section 3 Le schéma d

Plus en détail

Circulation à vélo sur les campus universitaires. Quelques expériences canadiennes et américaines

Circulation à vélo sur les campus universitaires. Quelques expériences canadiennes et américaines Circulation à vélo sur les campus universitaires Quelques expériences canadiennes et américaines Octobre 2004 Introduction Au printemps 2004, en réponse au sommet de Montréal de 2002, la ville de Montréal

Plus en détail

ANIMATION DE LA CHARTE GARRIGUE. Gestion des conflits d usages liés à la pratique des sports motorisés en garrigue

ANIMATION DE LA CHARTE GARRIGUE. Gestion des conflits d usages liés à la pratique des sports motorisés en garrigue ANIMATION DE LA CHARTE GARRIGUE Gestion des conflits d usages liés à la pratique des sports motorisés en garrigue Circulation des engins motorisés dans les espaces naturels Synthèse règlementation Sommaire

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014 COMMISSION SUR LE TRANSPORT ET LES TRAVAUX PUBLICS CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014 «Bénéfices

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

L IMPORTANCE DES FACTEURS

L IMPORTANCE DES FACTEURS Avril 2007 L IMPORTANCE DES FACTEURS HUMAINS DANS LES AUDITS DE SÉCURITÉ : LE CAS DE L AÉROPORT MONTRÉAL- TRUDEAU Julie Cormier, ING., M.SC.A., M.A. Aéroports de Montréal Chantal Dagenais, ING., M.ING.

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Plan de fidélisation des familles 2014-2017 Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Montréalaises, Montréalais, Notre ville est riche de près de 300 000 familles sur son territoire,

Plus en détail

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1 CONTEXTE L Union des Tunisiens de Québec (UTQ), et en présence du Consul de la Tunisie à Montréal, a organisé le 18 février 2012 le premier forum sur les préoccupations de la communauté tunisienne de la

Plus en détail

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77 Les différentes structures sportives et leur relation Patrice BURNEL CTD Handball 77 1 Les français ais et le sport 34 millions de français déclarent pratiquer une APS au moins une fois/semaine - Vélo:18

Plus en détail

MAITRISER LES DEPLACEMENTS AUTOMOBILES

MAITRISER LES DEPLACEMENTS AUTOMOBILES Objectif 5 6 7 8 MAITRISER LES DEPLACEMENTS AUTOMOBILES La réduction du trafic automobile figure au premier rang des objectifs assignés aux PDU par l article 28.1 de la Loi d Orientation sur les Transports

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC

DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC LE 26 AVRIL 2011 1- L objectif de couverture cellulaire Rogers

Plus en détail

4. Justification du choix de la ZACC

4. Justification du choix de la ZACC 4. 4. JUSTIFICATION DU CHOIX DE LA ZACC... 95 4.1. ANALYSE DES ZONES A AMENAGEMENT COMMUNAL CONCERTE (ZACC)... 95 4.1.1. Les ZACC sur l ensemble de l entité de Namur... 95 4.1.2. Les ZACC reprises en zones

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

La pratique sportive en France, reflet du milieu social

La pratique sportive en France, reflet du milieu social La pratique sportive en France, reflet du milieu social Lara Muller* En 2003, 71 % des personnes de 15 ans ou plus pratiquent une activité physique ou sportive, même occasionnellement. Les jeunes gens

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

MONTRÉAL, PHYSIQUEMENT ACTIVE Mémoire déposé à la Commission permanente sur la culture, le patrimoine et les sports

MONTRÉAL, PHYSIQUEMENT ACTIVE Mémoire déposé à la Commission permanente sur la culture, le patrimoine et les sports MONTRÉAL, PHYSIQUEMENT ACTIVE Mémoire déposé à la Commission permanente sur la culture, le patrimoine et les sports Produit par La Fondation des Canadiens pour l enfance Janvier 2013 MÉMOIRE DÉPOSÉ DANS

Plus en détail

Vision commune pour le développement économique d Ottawa Ville d Ottawa et Administration de l aéroport international Macdonald-Cartier d Ottawa

Vision commune pour le développement économique d Ottawa Ville d Ottawa et Administration de l aéroport international Macdonald-Cartier d Ottawa 71 1. Contexte et objectif a. Contexte Il est largement reconnu que les aéroports commerciaux contribuent au développement économique de la région où ils sont situés, et ce, de plusieurs manières : ils

Plus en détail

DÉMARQUEZ-VOUS Plan de partenariat Édition 2015

DÉMARQUEZ-VOUS Plan de partenariat Édition 2015 DÉMARQUEZ-VOUS Plan de partenariat Édition 2015 Grand Prix cycliste de Lanaudière 20 juin Championnats québécois sur route élite et Paracyclisme 22 23 août Madame, Monsieur, Lanaudière va accueillir deux

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Portrait de Rivière-à-Pierre

Portrait de Rivière-à-Pierre Portrait de Rivière-à-Pierre Le territoire en bref 93,7% du territoire occupé par la forêt Éloignement des grands centres urbains Porte d entrée de la Réserve faunique de Portneuf Environnement parsemé

Plus en détail

Réunion informelle des Ministres des Transports de l UE Luxembourg, le 7 octobre 2015

Réunion informelle des Ministres des Transports de l UE Luxembourg, le 7 octobre 2015 Réunion informelle des Ministres des Transports de l UE Luxembourg, le 7 octobre 2015 Déclaration sur le vélo comme moyen de transport respectueux du climat Préambule Innovation Le vélo est une réussite

Plus en détail

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité 03-04-05 Communications Procéder annuellement à la nomination d un responsable des questions familiales au sein du conseil municipal Conseil municipal Effectuer le suivi du plan d action de la politique

Plus en détail

Partez en motoneige!

Partez en motoneige! Partez en motoneige! L hiver au Québec vous offre de nombreuses occasions de profiter du plein air, de la neige fraîchement tombée et de paysages à couper le souffle. En motoneige, vous pouvez parcourir

Plus en détail

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval 2 Remerciements Vélo Québec et Sports Laval tiennent à remercier ses nombreux partenaires pour leur appui dans le développement de À pied, à vélo,

Plus en détail

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Mobile en ville! Faire le bon pas! Aujourd hui 2020: Convention des Maires 2050: société à 2000W 1 Mobile en ville! Le casse-tête des

Plus en détail

touristique à Témiscouata-sur-le-Lac et région MRC

touristique à Témiscouata-sur-le-Lac et région MRC 1 1 /RAPPORT DE CHANTIER 2 RAPPORT 1 - CHANTIER # 17 et 19 11h15 ( X ) TITRE DU CHANTIER : Définir le portrait de l offre touristique à Témiscouata-sur-le-Lac et région MRC NOM Animateur-Rapporteur : Pierre

Plus en détail

Louis-Étienne Doré CMM. Cadre de référence administratif du Parc-plage du Grand Montréal. Trame verte et bleue du Grand Montréal.

Louis-Étienne Doré CMM. Cadre de référence administratif du Parc-plage du Grand Montréal. Trame verte et bleue du Grand Montréal. Louis-Étienne Doré CMM Cadre de référence administratif du Parc-plage du Grand Montréal Trame verte et bleue du Grand Montréal Michel Lajoie Septembre 2013 TABLE DES MATIÈRES Mise en contexte...4 Le Parc-plage

Plus en détail

Brest Iroise Cyclisme 2000

Brest Iroise Cyclisme 2000 REGLEMENT INTERIEUR DU BREST IROISE CYCLISME 2000 Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les principaux droits et devoirs de tous les membres du club Brest Iroise Cyclisme 2000.Tous les

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 2015 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF

POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 2015 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 215 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF JUIN 215 RÉSULTATS DU SONDAGE AUPRÈS DES JEUNES DES ÉCOLES PRIMAIRES DE

Plus en détail

POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES Politique n o ADM-0100-2012 Approuvée le : 1 er janvier 2015 Par : Secteur : Patrice Gagnon, directeur général Communications 1 er janvier 2015 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE...

Plus en détail

Observatoire des effets du tramway

Observatoire des effets du tramway Observatoire des effets du tramway Modes doux Méthodologie Les modes doux désignent les déplacements effectués à pied, à vélo, en roller Dans cette étude sur les effets du tramway, il est proposé d évaluer

Plus en détail

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

Rencontres communales de Frédéric SANCHEZ sur le secteur «Quevillon»

Rencontres communales de Frédéric SANCHEZ sur le secteur «Quevillon» Jeudi 2 avril 2015 Rencontres communales de Frédéric SANCHEZ sur le secteur «Quevillon» Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie se déplace sur les communes de Hautot-sur-Seine, Hénouville,

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5 RAPPORT ANNUEL 2011 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5 3. MISE EN PLACE DU BUREAU DE L OMBUDSMAN... 6 4. STATISTIQUES...

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

LES ALPES VADÉMÉCUM. Hommes et défis en montagne : brefs instantanés SOMMAIRE CARTES

LES ALPES VADÉMÉCUM. Hommes et défis en montagne : brefs instantanés SOMMAIRE CARTES LES ALPES Hommes et défis en montagne : brefs instantanés VADÉMÉCUM SOMMAIRE Introduction Les Alpes en bref Les Alpes sans frontières L empreinte de l Homme La diversité alpine L évolution de la population

Plus en détail

Sentier Alléluia. Vestige de la mine de grenat. Photo : municipalité de Labelle

Sentier Alléluia. Vestige de la mine de grenat. Photo : municipalité de Labelle Sentiers pédestres Nous avons la chance d avoir sur notre territoire, la présence du sentier national. Ce sentier qui traverse tout le Canada a été initié par Douglas Campbell de Calgary en 1971. Au Québec,

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION DU RICHELIEU Point de service de Saint-Bruno. Saint-Bruno-de-Montarville Octobre 2012

CENTRE DE FORMATION DU RICHELIEU Point de service de Saint-Bruno. Saint-Bruno-de-Montarville Octobre 2012 CENTRE DE FORMATION DU RICHELIEU Point de service de Saint-Bruno Saint-Bruno-de-Montarville Octobre 2012 Rapport de visite Expertise des stationnements pour vélos Centre de formation du Richelieu Point

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME

RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME La démarche poursuivie pour la réalisation du plan d urbanisme de la Ville de Saguenay se divise en différentes parties. Grandes orientations d aménagement et d urbanisme Les

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

DOSSIER PARTENARIAT. La TRANSAUMUROISE 2012 //// Dimanche 1 er juillet. http://transaumuroise.e-monsite.com AMICALE DES SAPEURS POMPIERS DE SAUMUR

DOSSIER PARTENARIAT. La TRANSAUMUROISE 2012 //// Dimanche 1 er juillet. http://transaumuroise.e-monsite.com AMICALE DES SAPEURS POMPIERS DE SAUMUR DOSSIER PARTENARIAT La TRANSAUMUROISE 2012 //// Dimanche 1 er juillet AMICALE DES SAPEURS POMPIERS DE SAUMUR http://transaumuroise.e-monsite.com L amicale des sapeurs-pompiers de Saumur a le plaisir de

Plus en détail

P l a n d e s t a t i o n n e m e n t s d e v é l o s

P l a n d e s t a t i o n n e m e n t s d e v é l o s P l a n d e s t a t i o n n e m e n t s d e v é l o s École secondaire D Iberville Commission scolaire de Rouyn-Noranda, Rouyn-Noranda Dans le cadre du projet À PIED, À VÉLO, VILLE ACTIVE Programme d animation

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail