Rapport annuel 2014 Office municipal d habitation de la Ville de Granby 84-1, rue St-Jospeh Granby (QC) J2G 6T8

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel 2014 Office municipal d habitation de la Ville de Granby 84-1, rue St-Jospeh Granby (QC) J2G 6T8"

Transcription

1 Rapport annuel 2014 Office municipal d habitation de la Ville de Granby 84-1, rue St-Jospeh Granby (QC) J2G 6T8 1

2 TABLE DES MATIÈRES Message de la direction et du président...3 L Office en bref...5 La mission L apport économique et social de l OMH...7 Le conseil d administration...8 Le parc immobilier...11 Administration...13 Les requérants...13 Les locataires...15 Baux/amendements/perception...16 Comptabilité Conclusion...19 ANNEXE Travaux réalisés en 2014 ANNEXE Travaux prévus en

3 Message de la direction et du président Plus qu un simple bilan administratif, le rapport annuel de l Office municipal d habitation de la ville de Granby se veut le témoin des réalisations de l équipe OMHG et du travail d orientation du conseil d administration. Préoccupés par la pénurie de logements sociaux au sein de notre communauté, les administrateurs de l OMH ainsi que les élus de la ville travaillent ensemble au développement de nouveau projet afin de répondre de manière plus efficiente aux besoins des citoyens. C est pourquoi, monsieur le maire Pascal Bonin, Monsieur Michel Pinault, directeur général de la Ville ainsi que Monsieur Normand Lacoste et Madame Sylvie Lafontaine se sont réunis au cours de l année afin de planifier et de valider l implication de la Ville dans les différents projets en gestation à l'office. La ville s'est engagée à soutenir l office en offrant les terrains pour le développement de trois projets qui feront l'objet d'une demande d'unités auprès de la SHQ en et Le premier projet de cette planification comprendra 96 logements qui s adresseront principalement à des personnes seules et âgées et offrant quelques logements à des personnes ayant des problèmes de santé mentale ou à risque d itinérances. De plus, nous travaillons toujours au projet «Le Corbusier» qui devrait démarrer en 2015 et qui s adresse à des familles dont un des parents retourne aux études. Souvenons-nous que l an passé nous étions au cœur d un chantier de rénovations majeures; en effet l édifice de la rue St-François ainsi que celui de la rue Notre Dame ont subi d importants travaux de mise à niveau aux normes ainsi que des travaux d amélioration de l habitat. Ces travaux, débutés en 2013, se sont terminés au cours de l année Dans le même sens, la demande de budget 2015 fait état d un projet de rénovations majeures concernant l édifice du 95 Assomption qui doit à son tour subir de sérieux travaux d amélioration du bâti. Ces travaux devraient se réaliser en deux phases; toute la préparation en 2015 et les travaux majeurs en Cette année, le Prix Jeunesse GASP/Atelier 19 a été remis à Olivier Mugisha qui demeure dans un logement HLM pour son implication bénévole dans le camp d été de l Office municipal d habitation dans le secteur du Carré Joyeux. Le Groupe Actions Solutions Pauvreté a profité de la Journée internationale pour l élimination de la pauvreté qui avait lieu le17 octobre pour décerner ce nouveau prix pour honorer des jeunes impliqués dans la lutte contre la pauvreté, que ce soit au plan économique, politique, communautaire ou autre. Enfin, au niveau provincial, monsieur Michel Gagnon, président-directeur général de la SHQ, nous a invités à améliorer nos façons de faire et à explorer de nouvelles avenues afin de répondre plus efficacement aux besoins de notre clientèle. Il parle d innovation et annonce que d ici la fin de l année il remettra au ministre des affaires municipales et de l occupation du territoire, des pistes de solution dans le cadre de la révision des programmes. Relativement à ces attentes, l OMH de Granby, proactif, a offert ses services de gestion aux Offices d habitation de Farnham et de Cowansville à la recherche d une direction générale. Nos offres n ont malheureusement pas été considérées. De plus, nous avons participé à l analyse des besoins informatiques, pour le volet inspection des logements, la direction a participé à une rencontre de consultation sur un nouvel outil d'indicateurs de gestion comparables qui permettra 3

4 la création d'un tableau de bord permettant de comparer les OH avec celles de même taille et s'est vu aussi accordé un nouveau mandat, celui de siège au comité opérationnel SHQ-ROHQ- ADOHQ portant sur l étude des pratiques à travers le Québec sur le déploiement des Centres de services. L équipe a souligné le départ à la retraite de monsieur Gérard Guillemette et les 30 années de services de madame Manon Robichaud. C est donc une équipe d expérience et renouvelée qui a participé à la deuxième étape de la formation «Consolidation d équipe» afin d élaborer ses objectifs et un plan d action, basés sur une vision et des valeurs communes. Le désir constant de remplir notre mandat nous anime, comme dans les années passées. Nous croyons encore que la meilleure façon d y arriver est de continuer à respecter nos obligations envers tous, et ce, de diverses manières : envers l organisation, en respectant nos obligations financières; envers la population de Granby, en lui offrant un plus grand nombre de logements et en maintenant un processus de sélection intègre; envers nos locataires, en leur offrant des logements en bon état, un environnement agréable et des moyens pour qu ils puissent participer à leur mieux-être; envers nos partenaires principaux (la Ville de Granby et la SHQ), en respectant rigoureusement nos ententes et nos devoirs de gestionnaire et en adoptant des principes de saine gestion; envers les employés de l Office, en veillant sur leur développement au sein de notre équipe et en leur offrant la possibilité d une formation continue. Sylvie Lafontaine, Directrice générale Normand Lacoste, Président 4

5 L Office en bref En 2014, l Office municipal d habitation de Granby 297 HLM 42 logements AccèsLogis 44 logements type PSL inclus dans 17 ententes avec des propriétaires privés 383 logements Concernant la répartition des logements selon les catégories de clientèle 136 Logements Personnes âgées (PA) -dont 13 logements adaptés pour le groupe des personnes handicapées (PH) 247 logements du groupe Famille (FAM) Concernant notre clientèle $ $ $ $ $ 500 $ - $ $ $ 364 $ 490 $ $ 339 $ $ 524 $ Prix moyen loyer Revenu mensuel par ménage Prix moyen loyer PA loyer subventionné PA Programme AccèsLogis fixe FAM loyer subventionné FAM programme AccèsLogis fixe Revenu mensuel par ménage 5

6 Concernant les demandes et la liste d attente PA FAM Total de la liste d'attente Total de la liste d'attente 2014 Concernant l équipe de travail en place Nom Sylvie Lafontaine Manon Robichaud Guy Prévost Audrey Simard Guy Mongeau Michel Beaudry Steve Bonnet Fonction Directrice Technicienne en sélection et location Technicien en comptabilité Secrétaire de direction Responsable des immeubles Préposé à l entretien Préposé à l entretien Concernant l aide de contrevenants pour travaux communautaires nombre d'heures travaillées , nombre de contrevenants

7 La mission L Office municipal d habitation de Granby est un organisme à but non lucratif, qui a été créé en 1975, à la demande de la municipalité, en vertu de la Loi de la Société d habitation du Québec (SHQ). Cet organisme lié au marché locatif est unique, en ce sens qu il propose à sa clientèle l accessibilité à un habitat de qualité et la sécurité d occupation tout en lui donnant la possibilité de s impliquer au sein d un comité consultatif en vue d une prise en charge de son milieu de vie. La mission de l Office est donc d offrir aux personnes ou familles à faible revenu, aux personnes âgées ou handicapées, aux personnes ayant des troubles de santé mentale ou vivant des difficultés de nature psychologique et aux personnes victimes de violence, qui résident dans la municipalité de Granby, des logements de qualité à prix modique en même temps qu un pouvoir de décision et d action au sein de leur communauté. L Office municipal d habitation de Granby ne se contente pas de satisfaire les besoins non comblés, il tente aussi de repenser l habitat dans ses aspects humains et sociaux. C est pourquoi il vise l amélioration de la qualité de vie pour tous les groupes d âge de sa clientèle. Il gère avec rigueur et courtoisie la location, l administration et l entretien de son parc immobilier et travaille en concertation et en complémentarité avec les autres ressources disponibles sur le territoire. Les grandes valeurs qui sous-tendent sa gestion restent le respect, la transparence, le travail en équipe et la recherche de l excellence. L apport économique et social des Offices d habitation Les Offices municipaux d habitation sont un acteur économique important au sein de la municipalité. Au-delà du rôle social que les offices municipaux ont à jouer, il faut considérer leur participation à l économie. La gestion de plusieurs dizaines de milliers de logements sociaux de même que la gestion de programmes d accès à un logement abordable impliquent des activités économiques qui, comme toute activité de ce type, peuvent avoir des retombées et des effets d entraînement sur le plan financier, tant au niveau provincial qu au niveau local. Comme les offices interviennent dans un domaine où ils doivent avoir recours à des personnes spécialisées (entrepreneurs, plombiers, électricien, etc.), ils génèrent donc pour leur région des emplois de qualité. De notre côté, en 2014, l OMH emploie sept employés à temps plein et retient les services d environ une vingtaine de fournisseurs. Ces entreprises œuvrent dans divers domaines tels que la réfection de toiture, la vitrerie, le déneigement, l entretien d ascenseurs, l entretien des aires communes, etc. L ensemble des opérations de l OMH génère chaque année une activité économique d un million et demi sans compter les taxes, les coûts d énergie, les rénovations majeures et de financement. L apport de l OMH en impôt foncier représente pour la Ville de Granby des revenus de l ordre de $. 7

8 L Office permet à des ménages à faible revenu de se loger convenablement en ne défrayant que 25 % de leur revenu. De plus, une partie des logements du programme Accès Logis est louée au-dessous du prix médian du marché, pour une clientèle à revenu moyen. Ces mesures sociales permettent donc à ces ménages une certaine stabilité et sécurité financière. Le conseil d administration L Office municipal d habitation est dirigé par un conseil d administration composé de sept (7) bénévoles : trois (3) personnes nommées par la Ville; deux (2) personnes représentant les groupes socioéconomiques du milieu nommées par le ministre des Affaires municipales; deux (2) autres personnes issues de nos locataires, l une représentant la catégorie Personne Âgée et l autre représentant la catégorie Famille, élues par les locataires. Le rôle du conseil d administration est de prendre collectivement des décisions administratives en vue d atteindre la mission et les objectifs de l OMH, d assurer une administration efficace, d assurer le respect des droits de la clientèle et d être attentif aux besoins du milieu et aux attentes de la clientèle; surtout en ce qui a trait à ses conditions d habitation. Membres du conseil d administration au 31 décembre 2014 Nom Fonction Représentation Normand Lacoste Président Groupes socioéconomiques Édith Gagnon Secrétaire-trésorière Groupes socioéconomiques Gilles Morin Vice-président Municipalité Robert Riel Administrateur Municipalité Colette Riendeau Administratrice Locataires André Jean Administrateur Municipalité Sylvie Loof Administratrice Locataires Le comité d administration s est réuni à neuf reprises dans le cadre d assemblées ordinaires, et une assemblée générale a eu lieu en avril, lors de l approbation des états financiers ainsi qu une assemblée spéciale en août pour l approbation des budgets. Pour aider le conseil d administration dans sa tâche, deux comités ont été formés : le comité de sélection et le comité consultatif des résidents (CCR). Le premier a pour rôle d informer le conseil d administration du déroulement du processus de sélection, de procéder à la vérification de l ensemble des dossiers, d analyser les demandes, d attribuer les logements disponibles, d approuver les listes d admissibilité et de soumettre son procès-verbal au conseil d administration. 8

9 Membres du comité de sélection au 31 décembre 2014 Nom Représentation Robert Riel Aline Nadeau Édith Gagnon Conseil d administration Organismes communautaires Conseil d administration Le second comité (CCR) a pour rôle de : Prendre connaissance des prévisions budgétaires et du plan de rénovation de l OMH; Étudier les règlements touchant les locataires en vue d émettre un avis au conseil d administration de l Office; Promouvoir la participation des locataires et favoriser la vie associative; a) Soutenir les associations de locataires dans le cadre d une démarche démocratique; b) Soutenir le développement de nouvelles associations; c) S'assurer que l OMH respecte la directive concernant la participation des locataires à la gestion, particulièrement sur le plan de la reconnaissance et du financement des associations de locataires; d) Organiser des activités de formation pour les associations; e) Effectuer un sondage afin de connaître les besoins de services des locataires; f) Animer des réunions d associations qui permettent d élaborer des projets communautaires; g) Organiser et soutenir des activités d animation auprès des enfants; h) Mettre en place et soutenir des projets d entraide entre locataires; i) Élaborer des projets d envergure avec des programmes de subvention; j) Favoriser la tenue d activités d embellissement, d aménagement des lieux (corvée de nettoyage extérieur), de jardinage communautaire, etc.; k) Mettre en œuvre tout autre mandat selon les besoins. Élaborer les modalités d élection des représentants des locataires au C.A. Convaincu de l importance d avoir une association de locataires dynamique, le conseil d administration a tenu à mettre à la disposition des représentants nommés tous les moyens nécessaires à la réalisation de leurs projets. Pour répondre à ce qu on attend de lui, le CCR s est donné un code d éthique et une mission qui lui est propre : favoriser l harmonie entre tous les intervenants ainsi que le respect mutuel. 9

10 Membres du CCR au 31 décembre 2014 Nom Colette Riendeau Thérèse Fournier Michael Beauvais Emmanuel Bélair Guylaine Imbeault Sylvie Loof Norbert Roy Fonction Présidente Membre (privé) Membre Membre Membre Membre Membre Accompagnateurs ou accompagnatrices du CCR au 31 décembre 2014 Nom Fonction Manon Robichaud Sylvie Lafontaine Normand Lacoste Claudine Lehoux Carole Morin Roxana Cledon Technicienne Sélection-location Directrice générale Président du conseil d administration Intervenante auprès des familles Intervenante auprès des personnes âgées Organisatrice communautaire D autres comités de travail ont été formés pour seconder la direction dans différents dossiers que doit gérer le conseil d administration. En voici la liste : Répartition des responsabilités pour les différents dossiers au 31 décembre 2014 Dossier Nom Achats et soumissions Relations avec les locataires Sélection et problèmes sociaux Finances Comité juridique Gestion du personnel Vision (comité de développement) Construction Gilles Morin André Jean Colette Riendeau Sylvie Loof Robert Riel Édith Gagnon Sylvie Lafontaine Normand Lacoste Sylvie Lafontaine Sylvie Lafontaine Normand Lacoste Gilles Morin Normand Lacoste Édith Gagnon Le conseil d administration André Jean Normand Lacoste Sylvie Lafontaine 10

11 Le parc immobilier Le parc immobilier de l Office est composé de 12 sites immobiliers regroupant 18 édifices répartis sur le territoire de Granby. On y compte 297 logements de type HLM et 42 logements de type Accès Logis, pour un total de 339 logements, dont une bonne part est réservée à la clientèle Famille. À ceux-ci s ajoutent les 44 4% 18,50% appartements administrés par l Office PSL dans le cadre du programme HLM Supplément au loyer (PSL). Ces Accès Logis logements sont disponibles grâce à des ententes conclues avec plusieurs 77,50% propriétaires privés. Description du parc immobilier de l Office municipal d habitation de Granby Nom des immeubles Adresse des édifices Total 1 cc 2 cc 3 cc 4 cc 5 cc Studio Année Accès Logis Édifice Louis-G-Choinière 438, rue Saint-Jean Villa Laliberté 2 110, rue Drummond Total Accès Logis Supplément au loyer (PSL)

12 Nom des immeubles Adresse des édifices Total 1 cc 2 cc 3 cc 4 cc 5 cc Studio Année Logements HLM Villa Laliberté 1 106, rue Drummond Résidence Fami-Joie , rue City Résidence du Carré- Joyeux , rue Assomption , rue Cowie , rue Saint-Joseph (9 maisons, 3 logements et 1 bureau) Villa Assomption 95, rue Assomption Villa Saint-François , rue Saint-François , rue Notre-Dame Maison du Parc 329, avenue du Parc Maison Saint-Charles I 90, rue Saint-Charles Sud Maison Saint-Charles II 60, rue Saint-Charles Sud Maison Saint-Jacques 236, rue Saint-Jacques Maison Philias-Dion , rue Fournier Total HLM Total des logements

13 Nos immeubles sont en très bon état grâce à une bonne planification des travaux et à la vigilance de notre équipe d entretien. En effet, les travaux de remplacement, de rénovation ou de modernisation sont faits au fur et à mesure. En 2014, nous avons concentré nos travaux sur 51 logements, dont la remise à neuf de 4 logements ainsi que l amélioration de 7 autres. Le temps alloué à ces travaux correspond à heures. Au cours de l année 2014, l achèvement des travaux du site 005, Villa St-François eu lieu. Un montant de $ a été investi en 2014, pour tout ce qui touche les composantes de logements, cuisine, salle de bain, ventilation, chauffage et électricité. Les locataires ont emménagés en juillet et l inauguration officielle des lieux s est déroulé en août Ce projet de rénovations majeures a suscité des retombées économiques de $. L OMHG continue à suivre les principes directeurs préconisés par la SHQ, en particulier dans le cadre du processus d octroi de contrats, soit la transparence, le traitement intègre et équitable des concurrents, la reddition des comptes fondée sur l imputabilité des dirigeants d organismes et sur une bonne utilisation des fonds publics. Administration Le comité de sélection, dans le cadre de trois rencontres, a étudié 151 demandes d admissibilité au cours de l année Les requérants Liste d attente Au 31 décembre 2014, l Office municipal d habitation de la Ville de Granby comptait 331 ménages en attente d un logement de type HLM. Sur cette liste, 131demandes de logement proviennent de la catégorie PA et 200 de la catégorie FAM. Parmi ces requêtes, 16 % proviennent de personnes immigrantes. Requérants chef ménage par catégorie de clientèle Chef ménage femme Chef ménage homme Catégorie PA Catégorie Famille 13

14 Requérants Personne âgée Demande de Studio Demande de 1chambre à coucher Demande de 2 chambres à coucher Requérants Famille Demande de Studio Demande de 1 chanbre à coucher Demande de 2 chambre à coucher Demande de 3 chambres à coucher Demande de 4 chambres à coucher Demande de 5 chambres à coucher Revenus mensuels moyens Le revenu moyen des ménages requérants de la liste d attente occupant un logement de 1 c. c. est de $ par mois. Les requérants faisant partie de la catégorie FAM représentent 61 % des personnes inscrites sur la liste d attente. On constate qu en général les ménages de cette catégorie (3 c. c.) consacrent plus de 60 % de leur revenu pour défrayer les coûts de leur logement. 14

15 Les locataires Notre clientèle se répartit sur un total de 383 logements, de la façon suivante : 64% 36% Clientèle Personne âgée Clientèle Famille Répartition des ménages selon le type de revenu principal et selon le revenu annuel Selon les données du Québec, la majorité des ménages habitant en HLM au Québec ont comme source principale de revenus des prestations gouvernementales (42, 5 %) ou des pensions (31, 2 %). Les sources de revenus diffèrent d une catégorie à l autre. Les principales sources de revenus pour les personnes âgées sont la pension de la sécurité de vieillesse, le supplément de revenus garanti, la régie des rentes, la rente du conjoint survivant, et les revenus d intérêts et de placement. Les personnes âgées vivant en HLM à Granby ont des revenus moyens mensuels de $ par mois et paient en moyenne un loyer de $ mensuellement, ce qui inclut le chauffage et les frais divers (stationnement, climatiseur, etc.). Quant aux familles, leurs principales sources de revenus sont les prestations d assistanceemploi, l assurance emploi et les revenus de travail, et pour certaines d entre elles, les bourses d études. On constate que le revenu moyen en 2014 est de $ par ménage et que le coût moyen du logement est de $. Depuis le 1 er septembre 2001, plusieurs familles ayant des revenus de travail peuvent bénéficier d un abattement sur le loyer ou d un loyer protégé; des mesures pour faciliter l accès à un logement adéquat aux travailleurs. L abattement sur le loyer est une réduction qui correspond à 2 % des revenus annuels du ménage jusqu à un maximum mensuel de 30 $. Le loyer protégé s adresse aux travailleurs dont les revenus de travail entraînent une augmentation importante du coût de leur logement. Cette mesure doit être demandée par le locataire et elle est valide pour une période maximale de trois ans. En 2014, vingt-six (26) familles ont pu bénéficier de cette mesure de protection. 15

16 Répartition des ménages Dans l ensemble du Québec, un peu plus de 78, 87 % des ménages n ont pas d enfant et 21,13 % en ont un et plus tandis qu à Granby, le pourcentage de ménages sans enfant, toutes catégories confondues, est de 68, 5 % et le pourcentage de ménages avec enfant est de 31, 5 %. Personne âgée adulte 2 adultes conjoints Clientèle Famille adulte 2 adultes conjoints 2 adultes non conjoints Plus de 2 adultes non conjoints adulte et 1 enfant 1 adulte et 2 enfants 1 adulte et 3 enfants et plus 2 adultes et plus et 2 enfants et plus 5 Plus de 2 adultes et 1 enfant 16

17 Baux/amendements/perception Coût et nombre d amendements Le calcul du loyer à prix modique est déterminé en fonction des revenus du ménage, ainsi que des services et équipements offerts. L ensemble des revenus de location de l Office, 339 logements (HLM + Accès Logis), représente des revenus de l ordre de , 50 $ par année. D autres mesures, en plus de l abattement sur le loyer et le loyer protégé, peuvent aider certains locataires à payer leur loyer. Des amendements pour réduire leur coût de loyer peuvent être faits en cours de bail. Ces amendements sont possibles lorsque surviennent des modifications au niveau des revenus ou de la composition du ménage. L Office a effectué 42 amendements en 2014 touchant principalement la catégorie FAM. La perception des loyers En plus de s assurer que notre clientèle bénéficie de tout le respect possible de la part de l équipe, il faut mentionner que la rigueur se doit d être constante en matière de perception des loyers. Même si le paiement du loyer demeure la responsabilité du locataire, l employé de l Office dédié à la perception a pour mandat de donner toute l information en ce qui a trait aux exigences à cet égard. Il est important de prendre note que la résiliation d un bail n est pas de notre juridiction, mais de celle de la Régie du logement. Notre responsabilité est de s assurer que les paiements de loyer soient acquittés. Dans le cas contraire, nous devons offrir tout le support pour accompagner les locataires vers un acquittement complet. En 2014, quatorze dossiers ont été remis à la Régie du logement, ayant pour résultat 5 expulsions, 2 jugements pour paiement 1 ier du mois, 1 locataire a quitté avec un jugement demandant l acquittement de la dette et 6 autres cas qui n ont pas encore obtenu d audition. Au total, 2 dossiers ont été remis au bureau de recouvrement. Les mauvaises créances, à la fin de l année 2014, représentent 0,57 % des revenus de location, soit un montant de 7419 $ 17

18 Comptabilité États financiers 2014 HLM États financiers 2014 Réel 2014 Budget 2014 Coût unitaire mensuel % des dépenses Revenus (297 logements) $ $ 309 $ Dépenses Administration $ $ 79 $ 6 % Conciergerie et entretien $ $ 102 $ 8 % Énergie, taxes et assurances $ $ 175 $ 13 % Remplacement et modernisation $ $ 748 $ 56 % Financement $ $ 225 $ 17 % Total des dépenses $ $ $ 100 % Déficit ( $) ( ) $ (1020) $ Contributions Société d habitation du Québec $ $ Municipalité $ $ 10 % 18

19 États financiers 2014 ACL États financiers 2014 Réel 2014 Budget 2014 Coût unitaire mensuel % des dépenses Revenus (42 logements) $ $ 479 $ Dépenses Administration $ $ 38 $ 9 % Conciergerie et entretien $ $ 31 $ 8 % Énergie, taxes et assurances $ $ 152 $ 38 % Réserve $ $ 14 $ 10 % Financement $ $ 144 $ 36 % Total des dépenses $ $ 411 $ 100 % Profit $ $ 95 $ Contributions Société d habitation du Québec $ $ 90 % Municipalité $ $ 10 % Le financement, les taxes et l énergie représentent 38 % du budget de dépenses de l Office. Ce sont des dépenses majeures sur lesquelles nous avons peu de contrôle. Conclusion L année 2014 a vu se terminer la rénovation majeure de la Villa St-François, ce qui a permis à l équipe en place de renforcir ses connaissances et compétences dans la gestion de projets de telle envergure. Nous en avons profité pour entamer la mise en place d un nouveau projet spécial de rénovation majeure, pour Villa Assomption, qui débutera en En ce qui a trait au projet de développement Logis-Études, plusieurs représentations ont été faites autant auprès de la SHQ que du Ministère de la Famille afin de mettre tout en œuvre pour voir se concrétiser ce projet en Nous désirons continuer à nous démarquer auprès de la Société d habitation du Québec par le professionnalisme avec lequel nous comptons réaliser tous nos projets. De plus, nous relevons le défi du développement en planifiant la construction d un nouveau projet pour une clientèle de 50 ans et plus ainsi qu en planifiant une stratégie à long terme afin de nantir notre ville d une offre en logements sociaux qui répondra davantage aux besoins de notre communauté. 19

20 ANNEXE 1 TRAVAUX RÉALISÉS EN 2014 (Travaux de remplacement, d amélioration et de modernisation) Site 001 Villa Laliberté 106, rue Drummond Réfection cuisine, salle de bain et plancher Réfection des cages d escalier Site 002 Résidence Fami-Joie 33-35, rue City Réfection cuisine, salle de bain et plancher Remplacement des portes ULC sur les étages Remplacement de tous les balcons Site 003 Résidences du Carré Joyeux 84-96, rue Saint-Joseph , rue Assomption , rue Cowie Réfection salle de bain, cuisine et plancher Remise à neuf de logements Site 004 Villa Assomption 95, rue Assomption Réfection salle de bain, cuisine et plancher Site 005 Villa Saint-François 590, rue Saint-François 541, rue Notre-Dame Réfection complète de tous les appartements et isolation Réfection des toitures, balcons, murs extérieurs Réfection des portes et fenêtres extérieures Réfection des portes intérieures, des rampes, etc. Site 006 Maison du Parc 329, avenue du Parc Réfection salle de bain, cuisine et plancher Réfection du stationnement, terrassement et dalles Remplacement des planchers des cages d escalier et des corridors 20

21 Site 007 Maison Saint-Charles I 90, rue Saint-Charles Réfection salle de bain, cuisine et plancher Site 008 Maison Saint-Charles II 60, rue Saint-Charles Réfection salle de bain, cuisine et plancher Site 009 Maison Saint-Jacques 236, rue Saint-Jacques Pas de travaux Site 010 Maison Fournier 411, rue Fournier Réfection des planchers (planchettes de vinyle) et isolation Réfection partielle des trottoirs Réfection salle de bain, cuisine et plancher Site 011 Édifice Louis-G.-Choinière 438, rue Saint-Jean Pas de travaux prévus Site 012 Villa Laliberté 2 110, rue Drummond Pas de travaux prévus Site 013- Le Corbusier 964, rue Le Corbusier Préparation des travaux de construction 21

22 ANNEXE 2 TRAVAUX PRÉVUS EN 2015 (Travaux de remplacement, d amélioration et de modernisation) Site 001 Villa Laliberté 106, rue Drummond Réfection cuisine, salle de bain et plancher Retenue magnétique, reliée au système d alarme Travaux conditionnels à l approbation du budget Remplacement de chauffe-eaux Site 002 Résidence Fami-Joie 33-35, rue City Réfection cuisine, salle de bain et plancher Travaux conditionnels à l approbation du budget Remplacement d un chauffe-eau Site 003 Résidences du Carré Joyeux 84-96, rue Saint-Joseph , rue Assomption , rue Cowie Réfection salle de bain, cuisine et plancher Travaux conditionnels à l approbation du budget Remplacement des portes d issues des cages d escaliers du Assomption et Cowie Site 004 Villa Assomption 95, rue Assomption Réfection salle de bain, cuisine et plancher Travaux conditionnels à l approbation du budget Projet spécial rénovations majeures Site 005 Villa Saint-François 590, rue Saint-François 541, rue Notre-Dame Travaux conditionnels à l approbation du budget Expertise énergétique des deux fournaises 22

23 Site 006 Maison du Parc 329, avenue du Parc Réfection salle de bain, cuisine et plancher Travaux conditionnels à l approbation du budget Remplacement des balcons et travaux connexes Site 007 Maison Saint-Charles I 90, rue Saint-Charles Réfection salle de bain, cuisine et plancher Travaux conditionnels à l approbation du budget Mise à niveau su système alarme-incendie Site 008 Maison Saint-Charles II 60, rue Saint-Charles Réfection salle de bain, cuisine et plancher Site 009 Maison Saint-Jacques 236, rue Saint-Jacques Réfection salle de bain, cuisine et plancher Site 010 Maison Fournier 411, rue Fournier Réfection salle de bain, cuisine et plancher Travaux conditionnels à l approbation du budget Réfection stationnement, bordure et terrasse Site 011 Édifice Louis-G.-Choinière 438, rue Saint-Jean Pas de travaux prévus Site 012 Villa Laliberté 2 110, rue Drummond Pas de travaux prévus Site 013- Le Corbusier 964, rue Le Corbusier 23

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE PROJET DE LOGEMENT SOCIAL AVEC SERVICES DE GARDE ET

Plus en détail

Guide du budget 2014 à l intention des offices d habitation (OH)

Guide du budget 2014 à l intention des offices d habitation (OH) 1. INTRODUCTION Guide du budget 2014 à l intention des offices d habitation (OH) Le budget qui vous est envoyé a déjà été approuvé par la Société d habitation du Québec (SHQ). Si votre budget de Remplacement,

Plus en détail

Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics

Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics Mémoire présenté au ministère du Travail dans le cadre de la consultation de la Loi sur les décrets

Plus en détail

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Automne 2014 UN PROGRAMME PERTINENT ET NÉCESSAIRE Les besoins de logements abordables

Plus en détail

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Le programme municipal de rénovation majeure, qui vise la rénovation de l ensemble d un bâtiment résidentiel, offre une aide financière aux propriétaires

Plus en détail

Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM?

Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM? Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM? Depuis le 1 er septembre 2011, tous les offices d habitation du Québec doivent, lorsque vient le temps d attribuer

Plus en détail

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant Décembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif du programme 3 2. État audité des

Plus en détail

Commission de la santé et des services sociaux

Commission de la santé et des services sociaux Commission de la santé et des services sociaux Mémoire présenté à la Commission de la santé et des services sociaux dans le cadre de la consultation publique sur le document : «L AUTONOMIE POUR TOUS livre

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET POUVOIRS AU COMITÉ EXÉCUTIF

RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET POUVOIRS AU COMITÉ EXÉCUTIF RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET POUVOIRS AU COMITÉ EXÉCUTIF Service : Secrétariat général Code d identification : R. CC-07 Numéro de résolution : CC : 278/06/99 (adoption) CC : 168/04/01 (modification)

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Guide pour un logement de qualité à Laval. Guide d information à l intention des citoyens de Laval

Guide pour un logement de qualité à Laval. Guide d information à l intention des citoyens de Laval Guide pour un logement de qualité à Laval Guide d information à l intention des citoyens de Laval Un guide pratique Le Guide pour un logement de qualité à Laval a été élaboré par la Ville de Laval afin

Plus en détail

Politique de location de salles

Politique de location de salles Politique de location de salles Municipalité d Upton Adoptée le 1 avril 2014 Résolution numéro 094-04-2014 POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES DE LA MUNICIPALITÉ D UPTON Préambule Nos salles municipales servent

Plus en détail

Présenté par Stéphane Hurens

Présenté par Stéphane Hurens Présenté par Stéphane Hurens Le 7 octobre 2013 annonce du gouvernement du Québec Politique économique Priorité emploi avec 2 milliards de dollars en fonds publics : 43 000 nouveaux emplois d ici 2017.

Plus en détail

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU 27 AVRIL 2015

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU 27 AVRIL 2015 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU 27 AVRIL 2015 RAPPORT ANNUEL 2014 TABLE DES MATIÈRES PAGE MOT DE LA PRÉSIDENTE 3 STRUCTURE ADMINISTRATIVE : - ORGANIGRAMME.. 4 - LISTE DES MEMBRES 5 - LISTE DES MEMBRES DU

Plus en détail

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT Le Fonds Départemental de Garantie et de Caution des Loyers pour l accès au logement est mis

Plus en détail

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE (À 19 H 42)

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE (À 19 H 42) COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup tenue le 10 février 2015, à 19

Plus en détail

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 58 Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec Présentation Présenté

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Le maire, Gilles Marchand, ouvre la session à 20 h 06. 2014-11-226 Adoption du procès-verbal de la séance ordinaire du lundi 6 octobre 2014

Le maire, Gilles Marchand, ouvre la session à 20 h 06. 2014-11-226 Adoption du procès-verbal de la séance ordinaire du lundi 6 octobre 2014 PROCÈS-VERBAL de la séance régulière du Conseil municipal de la Municipalité de Saint-Louis-de-Blandford qui a eu lieu le lundi 3 novembre 2014 à 20h00 à la salle du Conseil municipal située au 80, rue

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

monsieur Pierre Benoit, conseiller au poste numéro 6 monsieur Georges André Gagné, directeur général et greffier suppléant

monsieur Pierre Benoit, conseiller au poste numéro 6 monsieur Georges André Gagné, directeur général et greffier suppléant PROVINCE DE QUÉBEC VILLE D ASBESTOS À une séance ordinaire du Conseil municipal de la Ville d'asbestos, tenue ce 7 e jour du mois de février 2011, à la salle du Conseil de l Hôtel de ville d'asbestos,

Plus en détail

QUE l ordre du jour suivant soit accepté tel que présenté :

QUE l ordre du jour suivant soit accepté tel que présenté : PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE PORTNEUF MRC DE PORTNEUF 2014-01-13 Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal de la Ville de Portneuf tenue à la salle du conseil sise au 297, 1 re avenue, Ville

Plus en détail

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007.

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007. NOTE AU LECTEUR Fondée en 1961, l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec (APCHQ) est une référence en matière de construction et de rénovation résidentielles. Regroupant quelque

Plus en détail

Province de Québec Municipalité de Saint-Philippe. Sont absents Monsieur Gaétan Brosseau, maire Monsieur le conseiller Benoit Bissonnette

Province de Québec Municipalité de Saint-Philippe. Sont absents Monsieur Gaétan Brosseau, maire Monsieur le conseiller Benoit Bissonnette Province de Québec Municipalité de Saint-Philippe Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal de la Municipalité de Saint-Philippe, tenue à la salle du conseil de l hôtel de ville, le 3 février

Plus en détail

13-03-13. Préparé par: René Lecavalier, Loretta Mateian et Suzanne Sauriol

13-03-13. Préparé par: René Lecavalier, Loretta Mateian et Suzanne Sauriol 1 Plan TPS & TVQ 1. Changements en 2013 2. Fournitures de biens et services 3. Inscription ou non à la TPS / TVQ 4. Comptabilisation de la TPS/TVQ sur les achats 5. Critères d admissibilité aux demandes

Plus en détail

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014 Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité 1 Bilan Budget Sources de revenus à la retraite Revenus de sources publiques Revenus de sources privées Revenus

Plus en détail

Pour une contribution active du logement social à l occupation et la vitalité des territoires

Pour une contribution active du logement social à l occupation et la vitalité des territoires Pour une contribution active du logement social à l occupation et la vitalité des territoires Mémoire présenté à la Commission parlementaire de l aménagement du territoire dans le cadre de la consultation

Plus en détail

ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ. SQEP 18 novembre 2011

ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ. SQEP 18 novembre 2011 ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ SQEP 18 novembre 2011 Contexte Problématiques Objectifs Cadre conceptuel Étude comparative des programmes - Modèle matriciel de comparaison (indice ICP) - Grille

Plus en détail

Programme de rénovation résidentielle

Programme de rénovation résidentielle Le Programme de rénovation résidentielle PRQ-Saguenay est un programme d aide à la rénovation résidentielle qui s adresse aux propriétaires d un immeuble qui souhaitent réaliser des travaux visant un ou

Plus en détail

MOORE, France, secrétaire d assemblée. GUAY, M. Jean-Marc ROBERGE, Mme Gaétane ROY, Mme Julie

MOORE, France, secrétaire d assemblée. GUAY, M. Jean-Marc ROBERGE, Mme Gaétane ROY, Mme Julie PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION SPÉCIALE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES ETCHEMINS, TENUE LE 17 JUILLET 2014, À 18 H 30, AU CENTRE ADMINISTRATIF (SALLE DE RÉUNION

Plus en détail

Est-ce que les coopératives d habitations sont des résidences universitaires traditionnelles?

Est-ce que les coopératives d habitations sont des résidences universitaires traditionnelles? FAQ // coopératives d habitations étudiante Est-ce que les coopératives d habitations sont des résidences universitaires traditionnelles? Pas du tout! Mise à part qu elles soient dédiées à la population

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL. Séance régulière du conseil municipal. Tenue le 07 février 2014

PROCÈS-VERBAL. Séance régulière du conseil municipal. Tenue le 07 février 2014 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC MARIA-CHAPDELAINE MUNICIPALITÉ DE ST-EUGÈNE-D ARGENTENAY PROCÈS-VERBAL Séance régulière du conseil municipal Tenue le 07 février 2014 Séance régulière de la municipalité de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Introduction.. 1. 1.2 Profil des familles de Stanstead 2. 1.3 Nature de la politique 3. Volet 1 : Prendre racine à Stanstead

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Introduction.. 1. 1.2 Profil des familles de Stanstead 2. 1.3 Nature de la politique 3. Volet 1 : Prendre racine à Stanstead PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE SOUTIEN AUX FAMILLES DE LA VILLE DE STANSTEAD EN COLLABORATION AVEC LA CAISSE DESJARDINS DE STANSTEAD DANS LE CADRE DE SA POLITIQUE DE BIENVENUE Projet rédigé par : Le

Plus en détail

Un régime québécois d assurance parentale : pour tous les parents!

Un régime québécois d assurance parentale : pour tous les parents! Un régime québécois d assurance parentale : pour tous les parents! Mémoire présenté à la Commission des affaires sociales dans le cadre des consultations particulières et des auditions publiques sur le

Plus en détail

ÉTAIENT PRÉSENTS : Madame Louise Forest et messieurs Stéphan Hébert, Réjean Rajotte, Michel Brouillard et madame Hélène Dufault formant le quorum.

ÉTAIENT PRÉSENTS : Madame Louise Forest et messieurs Stéphan Hébert, Réjean Rajotte, Michel Brouillard et madame Hélène Dufault formant le quorum. PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-HÉLÈNE-DE-BAGOT, dûment convoquée et tenue le 8 juillet 2014 à 19h30, à l endroit habituel des séances du conseil sous la présidence de

Plus en détail

Projet de politique d habitation de la Ville de Québec. Commentaires et recommandations dans le cadre de la consultation publique

Projet de politique d habitation de la Ville de Québec. Commentaires et recommandations dans le cadre de la consultation publique Comité des citoyens et des citoyennes du quartier Saint-Sauveur 301, rue de Carillon, Québec, Qc, G1K 5B3 Tél.:529-6158 courriel: cccqss@bellnet.ca Projet de politique d habitation de la Ville de Québec

Plus en détail

Conseil de la Ville. 1. Définitions Pour les fins de l application des articles 2 et 4, on entend par :

Conseil de la Ville. 1. Définitions Pour les fins de l application des articles 2 et 4, on entend par : Conseil de la Ville Règlement RV-2012-12-18 sur la tarification pour les services et les activités offerts par la Direction de la vie communautaire LE CONSEIL DE LA VILLE DÉCRÈTE CE QUI SUIT : 1. Définitions

Plus en détail

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INTRODUCTION En vertu de l article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes, en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 NOTE Il faut considérer que le CV est constitué d une petite équipe et de finances limitées. Il faut conserver de l espace

Plus en détail

Procédures de requête et de plainte

Procédures de requête et de plainte 7 Procédures de requête et de plainte Cet outil explique diverses démarches de requêtes ou de plaintes que des personnes peuvent avoir à effectuer dans certaines situations. Il vise à démystifier ces démarches

Plus en détail

Travailler avec les propriétaires et les gestionnaires pour l accessibilité au logement

Travailler avec les propriétaires et les gestionnaires pour l accessibilité au logement Travailler avec les propriétaires et les gestionnaires pour l accessibilité au logement Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Comment lutter pour vos droits le Centre pour les droits à l égalité au logement (CERA) et le Centre de défense des droits sociaux LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Cette brochure

Plus en détail

SUBVENTION POUR PERSONNE HANDICAPÉE & SUBVENTION POUR ADAPTATION DE DOMICILE

SUBVENTION POUR PERSONNE HANDICAPÉE & SUBVENTION POUR ADAPTATION DE DOMICILE GUIDE EXPLICATIF POUR L OBTENTION D UNE SUBVENTION ADDITIONNELLE POUR PERSONNE HANDICAPÉE SUBVENTION POUR PERSONNE HANDICAPÉE & SUBVENTION POUR ADAPTATION DE DOMICILE OCTROYÉES DANS LE CADRE DES PROGRAMMES

Plus en détail

EST AUSSI PRÉSENT : Monsieur Henri-Claude Gagnon, directeur général et secrétaire-trésorier en tant que secrétaire d assemblée.

EST AUSSI PRÉSENT : Monsieur Henri-Claude Gagnon, directeur général et secrétaire-trésorier en tant que secrétaire d assemblée. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE LA VALLÉE-DE-LA-GATINEAU MUNICIPALITÉ DE DÉLÉAGE PROCÈS-VERBAL de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Déléage, présidée par Monsieur le Maire Bernard Cayen

Plus en détail

GESTION DU LOGEMENT SOCIAL

GESTION DU LOGEMENT SOCIAL Cadre comptable N C 1 1 Éléments de base 2013-06-01 1 Le cadre comptable représente l'ensemble des éléments qui supportent l'enregistrement et la communication des données financières. Ces éléments sont:

Plus en détail

OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR. 6.05; Coupe de bois à l aqueduc 6.06; Achat de camion de service

OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR. 6.05; Coupe de bois à l aqueduc 6.06; Achat de camion de service Procès-verbal de l assemblée régulière du conseil municipal de Montcerf- Lytton tenue le lundi 6 juin 2011 à 19.30 heures au deuxième étage du centre communautaire au 18 rue Principale Nord. Sont présents

Plus en détail

218-2013 OUVERTURE DE LA SÉANCE ET CONSTAT DU QUORUM ADOPTÉ

218-2013 OUVERTURE DE LA SÉANCE ET CONSTAT DU QUORUM ADOPTÉ PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE CRABTREE Procès-verbal de la séance extraordinaire du Conseil de la municipalité de Crabtree, tenue le 21 mai 2013 au lieu ordinaire des séances de ce Conseil, au 111,

Plus en détail

Adopté à l unanimité des conseillers

Adopté à l unanimité des conseillers Province de Québec M.R.C. d Arthabaska Municipalité de Saint-Albert Ouverture de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Saint- Albert, tenue le 2 avril 2013 à 19h30, au bureau municipal,

Plus en détail

Sous la présidence de Monsieur Bernard Cayen, la session est ouverte à 20h.

Sous la présidence de Monsieur Bernard Cayen, la session est ouverte à 20h. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE LA VALLÉE-DE-LA-GATINEAU MUNICIPALITÉ DE DÉLÉAGE PROCÈS-VERBAL de la session ordinaire du conseil de la Municipalité de Déléage, présidée par Monsieur le Maire Bernard

Plus en détail

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec CONDENSÉ DÉCISIONNEL Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec Le 11 avril 2014 d habitation de moins de 100 logements Condensé

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Centre Saint-Louis Centre Conrad-Barbeau 262, rue Racine 500, rue de la Faune Québec (Québec) G2B 1E6 Québec (Québec) G1G 5E4 Téléphones : 418 847-7170 poste 6300 418 622-7100 poste 5250 Télécopieurs :

Plus en détail

Prévisions budgétaires 2015

Prévisions budgétaires 2015 Prévisions budgétaires SOCIÉTÉ D HABITATION ET DE DÉVELOPPEMENT DE MONTRÉAL TABLE DES MATIÈRES Message du président et de la directrice générale 1 Mission et organigramme de la Société 2 Programmes 3 Provenance

Plus en détail

CI-APRÈS DÉSIGNÉ LE «MINISTÈRE»,

CI-APRÈS DÉSIGNÉ LE «MINISTÈRE», CONVENTION DE PARTICIPATION AU PROGRAMME DE PRISE EN CHARGE DU DOSSIER DE SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL POUR LES S D ÉCONOMIE SOCIALE EN AIDE DOMESTIQUE ENTRE : LE MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX,

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL COMMUNE DE VAL-DE-RUZ RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande d un crédit d'engagement de CHF 160'000.- pour la rénovation et l isolation des façades du bâtiment sis à l

Plus en détail

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE Le déménagement La présente brochure traite de la façon de donner un préavis, de la façon de déménager plus tôt que prévu tout en respectant la loi, et de ce que vous

Plus en détail

Municipalité régionale de comté de Bellechasse Conseil de la M.R.C.

Municipalité régionale de comté de Bellechasse Conseil de la M.R.C. Procès-verbal de la séance régulière du de Bellechasse tenue le 15 février 2006, au Centre Administratif Bellechasse, à compter de 20 heures. Sont présents les Conseillers suivants : M. Guylain Chamberland,

Plus en détail

DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE II (CONJOINT)

DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE II (CONJOINT) DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE II (CONJOINT) CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE (chapitre C-23.1, articles 51, 52 et 53)

Plus en détail

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants À titre d organisme national responsable de l

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DE-LOURDES M.R.C. DE JOLIETTE

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DE-LOURDES M.R.C. DE JOLIETTE 83 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DE-LOURDES M.R.C. DE JOLIETTE Séance ordinaire du conseil municipal de Notre-Dame-De- Lourdes tenue à l hôtel de ville, 4050, rue Principale, Notre- Dame-de-Lourdes,

Plus en détail

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL)

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) TESTEZ VOS CONNAISSANCES SUR L AIDE SOCIALE VRAI ou FAUX? 1. Le ministère de l Emploi

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Logement de transition avec suivi intensif:

Logement de transition avec suivi intensif: Logement de transition avec suivi intensif: de nouveaux partenaires pour innover Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec

Plus en détail

Du mondial à chez nous

Du mondial à chez nous Par Claudine Laurin, Directrice générale de la FOHM Contexte Sociopolitique et économique en 2013 Du mondial à chez nous LOGEMENT SOCIAL ET COMMUNAUTAIRE À propos des inégalités : Warren Buffet (homme

Plus en détail

1. DESCRIPTION DU PROGRAMME 2. MISE EN CONTEXTE

1. DESCRIPTION DU PROGRAMME 2. MISE EN CONTEXTE ENTENTE ADMINISTRATIVE SUR LA GESTION DU FONDS QUÉBÉCOIS D INITIATIVES SOCIALES DANS LE CADRE DES ALLIANCES POUR LA SOLIDARITÉ (MESS-VILLE 2015) GUIDE PRATIQUE 1. DESCRIPTION DU PROGRAMME L Entente administrative

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE CODE : BG-7 ORGANISMES EXTERNES POLITIQUE ET STRUCTURE DE LOCATION DES LOCAUX DE LA COMMISSION. Origine :

ÉNONCÉ DE POLITIQUE CODE : BG-7 ORGANISMES EXTERNES POLITIQUE ET STRUCTURE DE LOCATION DES LOCAUX DE LA COMMISSION. Origine : POLITIQUE : ORGANISMES EXTERNES POLITIQUE ET STRUCTURE DE LOCATION DES LOCAUX DE LA COMMISSION CODE : BG-7 Origine : Services de l équipement Autorité : Résolutions 83-02-23-13; 85-03-27-9.6; 87-04-22-9.2;

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. Mardi 6 novembre 2012

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. Mardi 6 novembre 2012 PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Mardi 6 novembre 2012 Sont présents: Madame Julie Figueiredo représentante des enseignants Madame Isabelle Gauthier représentante du personnel professionnel Madame

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 95-2008

RÈGLEMENT NUMÉRO 95-2008 MUNICIPALITÉ DE LAC-DES-ÉCORCES MRC D ANTOINE-LABELLE PROVINCE DE QUÉBEC CANADA RÈGLEMENT NUMÉRO 95-2008 Décrétant les règles de contrôle et de suivi budgétaires À la séance ordinaire tenue le 14 janvier

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM)

ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM) ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM) Léonard Dumas, D.B.A. Professeur de marketing, UQTR (Québec) Robert Laporte,

Plus en détail

Proposé par Monsieur Justin Chabot, conseiller. Adopté à l unanimité des conseillers

Proposé par Monsieur Justin Chabot, conseiller. Adopté à l unanimité des conseillers Province de Québec M.R.C. d Arthabaska Municipalité de Saint-Albert Ouverture de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Saint- Albert, tenue le 1 er novembre 2010 à 19 h 30, au bureau municipal

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Procès-verbal du conseil d agglomération des Îles-de-la-M adeleine

Procès-verbal du conseil d agglomération des Îles-de-la-M adeleine PROCÈS-VERBAL de la séance ordinaire du conseil d agglomération des Îles-de-la-Madeleine, tenue à la salle du Centre civique de Cap-aux- Meules, le 21 janvier 2014 à 19 h, sous la présidence de Jonathan

Plus en détail

POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES

POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES PRÉAMBULE La Ville de Magog met les salles du centre communautaire, de l Espace culturel de Magog ainsi que la salle communautaire d Omerville à la disposition des organisations

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC VALLÉE-DE-LA-GATINEAU MUNICIPALITÉ DE KAZABAZUA. Procès verbal Mardi 2 août 2011

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC VALLÉE-DE-LA-GATINEAU MUNICIPALITÉ DE KAZABAZUA. Procès verbal Mardi 2 août 2011 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC VALLÉE-DE-LA-GATINEAU MUNICIPALITÉ DE KAZABAZUA Procès verbal Mardi 2 août 2011 À la session régulière du Conseil de la Municipalité de Kazabazua, tenue à la date susmentionnée

Plus en détail

4. LISTE DES PERSONNES VIVANTS À LA MÊME ADRESSE (ADULTES ET ENFANTS)

4. LISTE DES PERSONNES VIVANTS À LA MÊME ADRESSE (ADULTES ET ENFANTS) (Réservé à l administration) No du dossier : Montant accordé : $ DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE pour l année scolaire 2015-2016 1. IDENTIFICATION DE L ÉLÈVE Document confidentiel Nom de l élève : Adresse :

Plus en détail

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE Chris L an deux mille quatorze, le quatorze février, à dix-neuf heures, Le Conseil Municipal de la Commune de Méréville s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, après convocation légale, sous la présidence

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NUMÉRO 438 CONCERNANT L ADOPTION DU PROGRAMME RÉNOVATION QUÉBEC DANS LE VOLET VI «AIDE AUX PROPRIÉTAIRES DE MAISONS LÉZARDÉES» CONSIDÉRANT que la Société

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVII e Édition Règlement n o 2014-02 : Règlement sur le développement des toits verts et l agriculture urbaine PRÉSENTATION Présenté par M. Charles Marois, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Procès-verbaux Ville de Daveluyville (Québec)

Procès-verbaux Ville de Daveluyville (Québec) PROCÈS-VERBAL de la ordinaire du conseil municipal qui s est tenue le lundi 12 janvier 2015, à 20 h à la salle Normand Beaudoin, située au 337, rue Principale. SONT PRÉSENTS : Antoine Tardif, maire François

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU 13 JANVIER 2014

SÉANCE ORDINAIRE DU 13 JANVIER 2014 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE MONTPELLIER SÉANCE ORDINAIRE DU 13 JANVIER 2014 PROCÈS-VERBAL de la séance ordinaire du conseil de la municipalité de Montpellier, tenue le 13 janvier 2014 à 19 h 30

Plus en détail

Mémoire de la FOHM présenté à l office de consultations publique de Montréal sur. Le 7400 St Laurent

Mémoire de la FOHM présenté à l office de consultations publique de Montréal sur. Le 7400 St Laurent Mémoire de la FOHM présenté à l office de consultations publique de Montréal sur Le 7400 St Laurent Décembre 2010 PRÉSENTATION DE LA FOHM La Fédération des OSBL d habitation de Montréal (FOHM) est une

Plus en détail

Mise en application des exigences. visant à améliorer la sécurité dans le bâtiment. pour les immeubles utilisés comme logement

Mise en application des exigences. visant à améliorer la sécurité dans le bâtiment. pour les immeubles utilisés comme logement Mise en application des exigences visant à améliorer la sécurité dans le bâtiment pour les immeubles utilisés comme logement Préparé par la : Direction de l expertise technique et du soutien à l industrie

Plus en détail

LOCATION DE CHAISE EN COIFFURE

LOCATION DE CHAISE EN COIFFURE LOCATION DE CHAISE EN COIFFURE MISE EN CONTEXTE. Suite à de nombreuses demandes d information, autant par des propriétaires que par des employés à qui on offre de louer une chaise, le CSMO des services

Plus en détail

Le secrétaire-trésorier Monsieur François Fréchette et la secrétaire-trésorière adjointe Marie-Céline Corbeil sont également présents.

Le secrétaire-trésorier Monsieur François Fréchette et la secrétaire-trésorière adjointe Marie-Céline Corbeil sont également présents. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE WATERVILLE À une séance régulière du conseil de la Ville de Waterville tenue le 11 novembre 2013, à 19 h, en la salle des délibérations de l hôtel de ville, sous la présidence

Plus en détail

ADOPTÉE À L UNANIMITÉ. Copie certifiée conforme, le 3 novembre 2000. La secrétaire du conseil d administration, Monique Laforest

ADOPTÉE À L UNANIMITÉ. Copie certifiée conforme, le 3 novembre 2000. La secrétaire du conseil d administration, Monique Laforest RÉSOLUTION 67-CA-02 Concernant la nomination d un membre au conseil d administration de la Régie régionale de la santé et des services sociaux de Québec l acceptation de la démission d un membre du conseil

Plus en détail

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup tenue le 10 avril 2012 à 19 h

Plus en détail

BUDGET 2012-2013 LE QUÉBEC ET SES AÎNÉS. Pour mieux vieillir chez soi

BUDGET 2012-2013 LE QUÉBEC ET SES AÎNÉS. Pour mieux vieillir chez soi BUDGET 2012-2013 LE QUÉBEC ET SES AÎNÉS Pour mieux vieillir chez soi Papier pages intérieures 100 % Ce document est imprimé sur du papier entièrement recyclé, fabriqué au Québec, contenant 100 % de fibres

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-BARNABÉ

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-BARNABÉ PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-BARNABÉ Lundi, 19 septembre 2011 Procès-verbal d une séance extraordinaire du conseil municipal de

Plus en détail

La directrice générale, madame Cynthia Bossé agit à titre de secrétaire du conseil. L assemblée débute à 20 heures par un moment de réflexion.

La directrice générale, madame Cynthia Bossé agit à titre de secrétaire du conseil. L assemblée débute à 20 heures par un moment de réflexion. PROCÈS-VERBAL Province de Québec MRC d Acton Municipalité d Upton Session régulière du conseil de la Municipalité d Upton tenue le mardi 1 er février 2011 à 20 h 00 à la salle des sessions du Conseil municipal

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL SÉANCE RÉGULIÈRE 8 JANVIER 2014 À 19 h 30 ORDRE DU JOUR

PROCÈS-VERBAL SÉANCE RÉGULIÈRE 8 JANVIER 2014 À 19 h 30 ORDRE DU JOUR PROCÈS-VERBAL SÉANCE RÉGULIÈRE 8 JANVIER 2014 À 19 h 30 SONT PRÉSENTS : Monsieur le conseiller, Jérôme Guertin, siège #1 Monsieur le conseiller, Denis Tremblay, siège #2 Monsieur le conseiller, Dany Tremblay,

Plus en détail

Monsieur Guy Benedetti, directeur général ainsi que madame Carole Cousineau, secrétaire corporative.

Monsieur Guy Benedetti, directeur général ainsi que madame Carole Cousineau, secrétaire corporative. Ce document n a pas de valeur officielle Mise en garde Le document ci-après reproduit les résolutions et actes du conseil d administration. En aucun cas, des extraits de ce site ne peuvent être utilisés

Plus en détail

Quatorze (14) personnes composent l assistance. 2. LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR

Quatorze (14) personnes composent l assistance. 2. LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR PROVINCE DE QUÉBEC MRC des Chenaux Municipalité de Saint-Stanislas Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Saint- Stanislas tenue le 4 septembre 2012 à 19 h 30 au 33, rue

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT L investissement Pinel, un Investissement immobilier Le site est édité par un groupement de conseillers en gestion

Plus en détail