JOURNAL DU SYNDICAT DES TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS VALLÉE DE LA BATISCAN V. Bravo Micheline!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JOURNAL DU SYNDICAT DES TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS VALLÉE DE LA BATISCAN V. Bravo Micheline!"

Transcription

1 JOURNAL DU SYNDICAT DES TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS VALLÉE DE LA BATISCAN V Bravo Micheline! Tel qu annoncé nous avons procédé, lors de la dernière assemblée générale annuelle, au tirage du grand prix offert dans le cadre du concours organisé par le STTVB pour la constitution d un bottin des adresses courriels de nos membres. Bravo à Micheline Veillette, infirmière en poste au centre d accueil St-Narcisse, gagnante d un ordinateur portable que l on voit ici accompagnée à sa gauche de M. Pierre-Luc Nobert, vice-président de la catégorie 1. À sa droite, M. Dominique Normandin, membre du comité jeunesse du syndicat et responsable du dossier mobilisation au sein de ce comité. Plus de 150 membres ont, jusqu à maintenant, fait parvenir leur adresse courriel, ce qui permettra à votre syndicat de réaliser d importantes économies en coûts d impression et frais de poste. Le concours se poursuit pour une deuxième phase. Voir tous les détails en dernière page du présent numéro.

2 Affichage de postes L employeur avisait récemment le syndicat de son intention de procéder incessamment à l affichage des postes suivants : Huit postes de préposés aux bénéficiaires dont 6 postes avec horaire 4/3 et 2 postes à raison de 2 jours/semaine. Deux postes d infirmières auxiliaires dont un 4/3 et un à raison de deux jours semaines Deux postes de préposés à l entretien lourd/léger avec horaire 4/3 Reconnaissant qu en vertu de la convention les modifications de postes relèvent de l employeur, le syndicat n en a pas moins mentionné son désaccord avec le fait que des postes vacants anciennement à temps complet soient affichés dorénavant à temps partiel. D autre part, 11 postes de préposés aux bénéficiaires et 1 poste d infirmière auxiliaire verront leur horaire bonifié. Trois des bonifications des postes de préposés aux bénéficiaires devront toutefois être approuvées en assemblé générale par les membres de la catégorie 2, en raison du fait que les bonifications prévues feront de ces postes des postes à temps complet. Pour plus d informations, n hésitez pas à communiquer avec moi au ou au Dany Boutet Bienvenue Michel! Bienvenue au sein du comité d information à Michel Ruest, infirmier qui, suite à un appel lancé dans l édition du Voix Libre Express de septembre dernier, a posé sa candidature pour agir à titre de délégué de site pour représenter Michel Ruest nos membres travaillant au foyer Ste-Anne-de-la-Pérade. Michel succède à Kathlyne Dubois qui occupait cette fonction jusqu en mai dernier et que nous remercions vivement pour son implication au sein de la structure syndicale. Merci Kathlyne et bon travail Michel. MOT DE L AGENT DE LITIGE MOT DE LA SECRÉTAIRE Dossiers numérisés Dans un souci de faciliter le suivi des dossiers de nos membres et l efficience du travail des vice-présidences, nous avons procédé au cours des derniers mois à la numérisation de tous les dossiers du personnel syndiqué de l établissement, soit au total plus de 500 dossiers. Ainsi les vice-présidents et vice-présidentes de catégorie disposent sur clé USB des dossiers, mis à jour périodiquement, des membres de leur catégorie. Aussi, sont-ils maintenant en mesure de répondre plus rapidement aux requêtes des membres puisqu une visite au bureau syndical ne s avère plus nécessaire pour avoir accès aux dossiers. L exercice, qui a exigé plusieurs jours de travail, a permis également de disposer de dossiers archivés évitant au STTVB l achat de nouveaux classeurs en raison d un manque d espace de rangement. Bien évidemment pour des raisons de sécurité, la confidentialité des données transmises aux vice-présidences est assurée par la mise en place d un code d accès et mot de passe octroyés à chaque VP et connus d eux seuls. Colette Piché Suite en page 11 QUI FAIT QUOI? Voici la liste de vos officiers et officières composant le comité exécutif (*) et le comité d information (**). Jean-Claude Landry, président * ** Colette Piché, secrétaire * ** Clémence Goulet, trésorière * Dany Boutet, agent de litiges * Ginette Desjardins, vice-présidente en santé et sécurité * Marie-Hélène Rosa, présidente du comité jeunesse * Pierre-Luc Nobert, vice-président / catégorie 1 * Robert Desrosiers, vice-président / catégorie 2 * Dominique Veillette, vice-présidente / catégorie 3 * Nicole Lavergne, vice-présidente / catégorie 4 * Johanne Bédard, déléguée Foyer Mgr Paquin, ** Doris Jacob, déléguée CLSC Ste-Geneviève, ** Marielle Lambert, déléguée Foyer St-Narcisse, ** Gwanola Pratte, déléguée Foyer Ste-Thècle, ** Michel Ruest, délégué Foyer Ste-Anne-de-la-Pérade, ** Yves St-Onge, délégué CLSC St-Tite ** PAge 2

3 NOUVELLES DE LA CATÉGORIE 4 Congrès sectoriel de la catégorie 4 Rappelons- nous que le gouvernement a modifié la loi après 2008 et donc seules celles déposées avant auront droit au réajustement et à la rétro. À l hôtel Classic de Québec le 22 et 23 septembre avait lieu un congrès sectoriel de la catégorie 4 portant sur Nicole Lavergne la poursuite des travaux concernant la révision de la nomenclature. On y a aussi discuté les sujets suivants : maintien de l équité salariale, la loi 21 et un suivi de certains comités de travail issus de la convention collective. Un comité paritaire national sur la révision de la nomenclature a été formé, dans les trente jours de l entrée en vigueur de la convention collective (13 mars 2011). Son mandat : poursuivre les discussions visant la révision des titres d emploi, des libellés et des conditions d accessibilité aux postes. Ce comité doit faire rapport au ministère de la santé et des services sociaux au plus tard six mois après le début de ces travaux. En ce qui a trait au maintien de l équité salariale, de la première série de plaintes déposées en 2008 par la CSN, trois premiers dossiers devaient être traités en juin, mais pour diverses raisons, entre autres, la maladie d un représentant du conseil du trésor, les deux séries de plaintes seront traitées ensemble cet automne. D autre part étant donné que nos préoccupations et nos intérêts sont aussi variés que nos différentes professions, il se peut que j ignore complètement ce qui vous préoccupe si vous ne me tenez pas informée. Si vous avez des idées sur lesquelles vous aimeriez que nous échangions ensemble, nous pourrions tenir une assemblée de catégorie sur l un ou l autre de ces sujets. Au besoin l assemblée pourrait concerner que certains titres d emploi voire même un seul si les besoins sont plus pointus. Vous n avez qu à me faire connaître vos suggestions et il me fera plaisir de vous inviter à une assemblée sur mesure qui j espère sera à la mesure de vos attentes. Comme c est la coutume, notre président devrait y assister et si une expertise de la convention est nécessaire, notre agent de litiges Dany Boutet est toujours disponible pour se joindre à nous. Nicole Lavergne VP catégorie 4 SODOKU Règle du Jeu : La règle est simple, en partant des chiffres déjà inscrits, vous devez remplir la grille de manière à ce que: chaque ligne, chaque colonne, chaque carré de 3x3 contiennent une seul fois les chifres de 1 à 9. PAge 3

4

5 NOUVELLES DE LA CATÉGORIE 1 POINTS DE CONVENTION À CONNAÎTRE. Pierre-Luc Nobert, Vice-président de la catégorie 1 En mai dernier, nous tenions une assemblée générale de la catégorie 1 afin d informer les membres de la catégorie des principaux points reliés à la nouvelle convention ayant un impact sur les conditions de travail et de rémunération des membres de la catégorie. J avais alors pris l engagement de publier un bref résumé des informations communiquées à cette occasion. On les retrouve dans le tableau ci-dessous. Pour toute information reliée à un de ces items ou autres points de convention n hésitez pas à me contacter. En ce qui concerne le moment et le pourcentage du versement aux infirmières, Infirmières auxiliaires et infirmière cliniciennes des montants prévus dans le cadre de l équité, nous sommes toujours dans l attente d informations sur le sujet. Bonne lecture. Article de la convention Classification des infirmières cliniciennes Lettre entente 50 Prime d orientation et formation annexe D art. 9 Heures supplémentaires Annexe N art. 4 Formation post-scolaire Annexe B art. 4 Prime de rotation Article 9.07 Prime de soir et de nuit Article 9.06 Aménagement du temps de travail de soir et de nuit Lettre entente 36 Aménagement du temps de travail pour ceux de jour Lettre entente 36 Chevauchement de quart de travail Lettre entente 49 Prime de chevauchement Lettre entente 49 art 5 Nouvelle convention collective Reconnaissance du baccalauréat même si pas de poste clinicien 5% titre d emploi 2471 Comité pour les inf. aux pour évaluer Heures supplémentaires payées pour les cliniciennes Reconnaissance d échelons pour la formation post-scolaire pour les inf.aux. Introduction d une prime de rotation des quarts de travail Majoration des primes de soir et de nuit avec respect de la disponiblé 16/28 sinon statut quo des primes prévue à l article 9.05 Possibilité pour TC de faire temps complet 9 soirs/15 9 ou 8 nuit/15 Si plus de 15 ans de service et détient un poste TC possibilité de faire 9/15 Rémunération de 15 minutes de plus inf. et inf. cliniciennes ou les services sont dispensés 24hr/jour 7jr/7 Prime de 2% pour les inf. inf. aux. qui ne sont pas visées par le chevauchement. Inf. aux. de nuit qui remplace inf. 15 min de plus Application CSSSVB OUI OUI pour titres d emploi inf. CLSC 2471 OUI CLSC après 40 hres OUI CHSLD après OUI Ex : inf de Ste-Thècle Pour avoir accès à ces primes le salarié doit avoir un cycle de rotation de 50% ou plus OUI OUI 1ere année salariés de l urgence et ceux travaillant en CHSLD de nuit ou en rotation OUI À partir de 2eme année OUI OUI PAge 5

6 Les (in)visibles de la santé Par Ginette Desjardins, vp santé et sécurité Dans les débats publics, lorsqu il est question du réseau de la santé, on ne parle qu en termes de médecins et d infirmières qui ne représentent que 28% du personnel. La plupart du temps, les autres 72% des travailleurs restent invisibles. Pour que le secteur puisse fonctionner, par exemple, il ne suffit pas d avoir des médecins et des infirmières, une panoplie d autres professions s avère nécessaire, des préposés aux bénéficiaires aux travailleuses sociales en passant par les agentes administratives et les ergothérapeutes pour ne nommer que ces professions. Un tel constat a conduit à la réalisation d une recherche menée par M. Angelo Soares Ph. D. est professeur au département d organisation et ressources humaines de l U.Q.A.M. L objectif de cette recherche consiste à comprendre comment les travailleurs du réseau de la santé et services sociaux sentent et perçoivent leur travail. Les quatre catégories de travail était représentée au sein de l échantillonnage composé de 30 travailleurs dont 19 femmes et 11 hommes provenant de différentes régions de la province. Les témoignages qui illustrent ce texte proviennent d ailleurs de personnes ayant participé à cette recherche. Je les aide du mieux que je peux à maintenir une belle qualité de vie, je fais de la réadaptation quand je peux c est ça la base il me semble de mon travail sauf que c est pas ce qu on fait, on répond aux urgences présentement bien plus que d autre chose (Geneviève). L invisibilité des travailleurs se manifeste soit dans la non reconnaissance des compétences émotionnelles, relationnelles, soit dans la dévalorisation et naturalisation du travail de prendre soins. Elle se manifeste aussi par la non reconnaissance et la banalisation de la violence, soit à travers les données officielles qui sous-estiment la violence, soit par les travailleurs qui se sentent dépassés par la violence et finissent par croire que cela fait partie du travail. Ou encore par une désensibilisation à la violence face à une exposition accrue de la violence où on finit par raisonner d une manière équivoque où entre «me faire poigner un sein» et vivre de la violence physique (les crachats), on finit par se dire que «se faire poigner le sein» est moins grave! Non! Toute forme de violence ne doit pas faire partie du travail. La recherche démontre également que l invisibilité provient aussi d une organisation du travail axée sur la production «lean» (1) ou toyotisme (méthode de construction de voitures Toyota) comme le veut bien le Ministre de la Santé. Enadoptant les principes de la production «lean» les dimensions émotionnelles, relationnelles qui sont au cœur du travail de prendre soins sont complètement bafouées. On essaye de séparer «corps» et «âme» en décortiquant chaque geste, chaque mouvement des travailleurs selon les théories et modèles construits pour le travail en usine. On essaie de mesurer ce qui est incommensurable. Nous ne pouvons pas mesurer les émotions, l amour, la sollicitude qui rend possible de prodiguer les soins à quelqu un. Le résultat c est le PAge 6

7

8 MOT DE L AGENT DE LITIGES Application des clauses de remboursement des repas, déplacements et calcul des temps de déplacement. L application des clauses de la convention relatives aux remboursements des frais de repas, de kilométrage et de calcul du temps de déplacement a fait historiquement l objet de multiples interprétations donnant lieu parfois au dépôt de griefs. Lors d une récente rencontre du comité de relation l employeur a remis aux représentants syndicaux le tableau ci-dessous expliquant son interprétation des clauses en question. Cette interprétation correspond d ailleurs, après vérification, à l interprétation de nos conseillers syndicaux à la Fédération de la Santé et des Services sociaux. Si des réclamations et remboursements ont été faits qui ne correspondraient pas aux dispositions ci-dessous, les membres peuvent contacter le bureau syndical pour avoir plus d informations sur celles-ci et connaître les démarches à faire s il y a lieu. Situations Au début et à la fin de la journée de travail De la résidence au port d attache et vice versa; De la résidence à l affectation et vice versa; Au début de la journée de travail Du domicile de la personne salariée à celui de son premier client et/ou toute autre installation sans passer par le port d attache À la fin de la journée de travail Du domicile du dernier client et/ou toute autre installation sans passer par le port d attache Temps de déplacement Non Oui À compter de l excédent du kilométrage de la résidence au port d attache Oui À compter de l excédent du kilométrage de la résidence du dernier client au port d attache Frais de kilométrage Non Oui Si la distance à parcourir pour se rendre chez le client est supérieure à celle qui sépare le domicile de la personne salariée à son port d attache. Dans un tel cas, l excédent est remboursable. Oui Si la distance à parcourir du dernier client au domicile de la personne salariée est supérieure à celle qui sépare le domicile de la personne salariée à son port d attache. Dans un tel cas, l excédent est remboursable. Frais de repas Sans objet Si la personne ne peut retourner à son port d attache ou à sa résidence dans un délai raisonnable elle a droit au remboursement des frais de repas prévus à l article 27 des matières nationales. Si la personne peut se rendre à une installation (CHSLD) dans un délai raisonnable, elle a droit aux dispositions et remboursement des frais de repas prévus à l article 26 des matières nationales Sans objet PAge 8

9

10

11 MOT DE LA SECRÉTAIRE Suite de la page 2 Textes de la convention collective et cartables Comme nous l avions annoncé précédemment, nous avons, au cours des dernières semaines, distribué les conventions collectives en procédant de manière nominative de façon à ce que chaque membre dispose de sa copie de convention et puisse l inclure dans le cartable de la convention précédente. Les personnes qui n auraient pas reçu leur copie de convention sont priés de communiquer avec moi afin que nous prenions les dispositions nécessaires pour qu ils et elles obtiennent leur copie de convention. Puisque les membres du syndicat qui ont été embauchés après le premier janvier 2008 n ont probablement pas reçu copie de la convention précédente, ceux-ci et celles-ci peuvent faire la demande d un cartable, spécifiquement produit par notre fédération, la FSSS, pour y insérer le texte de la convention qu ils ou elles ont reçu. Pour me rejoindre: ou bien communiquer avec votre représentant de site qui me contactera. Colette Piché, secrétaire Solutions Sudoku! MOT DE LA CATÉGORIE 4 Message à nos intervenants sociaux et intervenantes sociales La loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et des relations Nicole Lavergne humaines, (loi 21) ne sera en vigueur qu à partir de l hiver Notre fédération, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) a bien l intention de questionner un point concernant la clause des droits acquis relativement à loi qui aura des impacts sur les actes professionnels autorisés pour nombre d intervenants de la catégorie 4. Donc encore des développements à venir. D autre part, vous recevrez au cours de prochains jours un document intitulé Manifeste du RÉCIFS pour «Regroupement, Échanges, Concertation des Intervenantes et des Formatrices en Social». Comme en fait foi l extrait de la présentation du texte que nous reproduisons ci-dessous, j ai cru que celui-ci serait d intérêt pour vous compte tenu de l évolution rapide et, parfois inquiétante, des conditions de pratique professionnelle des intervenants et intervenantes sociales oeuvrant en CSSS. Extrait : «Aujourd hui, nous vous présentons le manifeste du RÉCIFS, un nouveau regroupement qui veut donner une voix aux intervenantes sociales de tout le Québec. Nous vous demandons d écouter pendant les prochaines minutes, le constat que nous faisons des problèmes que nous rencontrons tous les jours dans nos établissements, des problèmes non adressés puisqu ils sont reliés non pas aux conditions de travail mais aux conditions de pratique et de gestion qui nous sont imposés par les fonctionnaires du ministère de la santé et des services sociaux. Après la lecture de ce manifeste, nous aimerions enfin que vous partagiez avec nous ce que vous attendez d un tel regroupement.». Bientôt dans vos cases le document en question! Nicole Lavergne, VP Catégorie 4 PAge 11

12

13

14

15

16 Consommons mieux et soyons plus conscients Modifions notre comportement : il est plus simple de prendre une pilule que d arrêter de manger de la poutine, faire plus de sport, etc Faisons une bonne utilisation de vos médicaments : souvent des patients prennent leur médicament une fois sur deux ou arrêtent le traitement quand ils se sentent mieux. Ils ne ressentiront peut-être pas immédiatement les effets secondaires d une mauvaise utilisation. Rappelons-nous aussi que les médicaments prescrits en lien avec un arrêt de travail ou un accident automobile sont remboursables respectivement par la CSST ou la SAQ. En tant qu assurés, nous ne posons pas beaucoup de questions sur le prix des médicaments. Nous ne voyons pas le bénéfice puisque l assureur rembourse souvent 80% et plus de la facture. Mais chaque fois que nous payons trop, c est l ensemble des participants au régime qui paie pour le gaspillage car l assureur haussera les primes. Le coût des primes reflète le montant des réclamations, plus un certain pourcentage qui couvre les frais administratifs et les profits de l assureur. Nous avons tout à gagner collectivement à adopter de meilleures habitudes face à la consommation de médicaments. Ça vaut la peine d essayer, pour voir! Ginette Desjardins, Responsable du dossier assurance collective (SSQ) Source : Brochure «Que faire quand la pilule est aussi cher à avaler?» FSSS-CSN avril 2008 Revue «Protégez-vous» - octobre 2011 Prix des médicaments Difficile à avaler

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 10 décembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Nous sommes

Plus en détail

AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE Concours 2014-27

AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE Concours 2014-27 AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE 2014-27 DESCRIPTION DU TITRE D EMPLOI SECRÉTAIRE MÉDICALE 5322 Personne qui assiste un ou des médecins ou des professionnels ou une équipe de

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI DE-02-03-03 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien scolaire - CSQ en résumé... Ce

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Foire aux questions. 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes :

Foire aux questions. 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes : Foire aux questions Mise à jour le 5 janvier 2011 Liste des questions 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes : Technicien / Technicienne en coordination du travail

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Février 2015 Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Bonjour, Il nous fait plaisir de vous transmettre une proposition d adhésion aux services juridiques personnalisés de l AQCPE. Ces services

Plus en détail

Le 21 décembre dernier, nous avons conclu une entente avec le

Le 21 décembre dernier, nous avons conclu une entente avec le L ÉQUITÉ SALARIALE ET LA NOMENCLATURE DES TITRES D EMPLOI Une entente pour le respect de l équité salariale Janvier 2007 Le 21 décembre dernier, nous avons conclu une entente avec le gouvernement visant

Plus en détail

Lettre d entente n o 275 Délais de mise en application du mode de rémunération mixte

Lettre d entente n o 275 Délais de mise en application du mode de rémunération mixte 174 À l intention des médecins omnipraticiens à tarif horaire en CLSC des médecins omnipraticiens à honoraires fixes en CLSC 28 octobre 2015 Lettre d entente n o 275 Délais de mise en application du mode

Plus en détail

Assemblée générale annuelle Alliance. Mardi 29 mai 2012

Assemblée générale annuelle Alliance. Mardi 29 mai 2012 Assemblée générale annuelle Alliance Mardi 29 mai 2012 1.Ouverture de l assemblée et lecture de l ordre du jour Quorum? Ordre du jour 1. Ouverture de l assemblée et lecture de l ordre du jour 2. Adoption

Plus en détail

Assurance collective sans compromis

Assurance collective sans compromis Assurance collective sans compromis Notre engagement envers vous Afin de trouver le produit d assurance le mieux adapté à vos besoins, les conseillers salariés devigilis* ont accès aux produits des sociétés

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Plus en détail

SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN

SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN Montréal, le 9 juin 2015 À toutes les présidences des sections locales À tous les exécutifs régionaux À l exécutif national SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN La sixième Assemblée générale

Plus en détail

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions ASSURANCE COLLECTIVE Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions Pour une vue détaillée de l outil, consultez l aide-mémoire qui est accessible à partir de la section «Liens utiles» du simulateur.

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS Ministère de la Santé et des Soins de longue durée La présente feuille de renseignements fournit de l information de base aux fournisseurs de services de santé ainsi qu au grand

Plus en détail

ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES»

ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES» ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES» Vous songez à signer une entente de retraite progressive ou vous bénéficiez déjà d une entente. Il est important de connaître les avantages de cette

Plus en détail

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale?

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale? Foire aux questions Qu est-ce que l équité salariale? Selon la Commission de l équité salariale, le principe de l'équité salariale réfère au droit des personnes occupant un emploi à prédominance féminine,

Plus en détail

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS Exercice de la profession d ergothérapeute Q. Qu est-ce que l exercice de la profession pour l Ordre? R. L Ordre définit

Plus en détail

GUIDE DE DÉTERMINATION DE L ÉCHELON SALARIAL

GUIDE DE DÉTERMINATION DE L ÉCHELON SALARIAL GUIDE DE DÉTERMINATIONN DE L ÉCHELON SALARIAL CALCUL DE L EXPÉRIENCEE ET DE LA SCOLARITÉ AVANCEMENT D ÉCHELON EN «PROGRESSION NORMALE» ET EN «PROGRESSION ACCÉLÉRÉE» CONVENTION 2010-2015 JANVIER 2012 Rédaction

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Statut : Titre du supérieur immédiat :, ressources humaines Temps complet Coordonnatrice ou coordonnateur des ressources humaines, de la rémunération et des

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

POLITIQUE DU SEM RELATIVE AUX SERVICES AUX MEMBRES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL

POLITIQUE DU SEM RELATIVE AUX SERVICES AUX MEMBRES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL POLITIQUE DU SEM RELATIVE AUX SERVICES AUX MEMBRES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL 1. NATURE ET TYPE DE SERVICES OFFERTS En matière de santé et de sécurité du travail, le SEM offre à ses

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation et sur la cessation d exercice des ingénieurs forestiers

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation et sur la cessation d exercice des ingénieurs forestiers Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation et sur la cessation d exercice des ingénieurs forestiers Loi sur les ingénieurs forestiers (chapitre I-10, r. 13) SECTION I DISPOSITION

Plus en détail

INTERVENUE ENTRE, D'UNE PART, LA FÉDÉRATION DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DU QUÉBEC (FTQ) REPRÉSENTANT LES SALARIÉES ET SALARIÉS VISÉS PAR UNE

INTERVENUE ENTRE, D'UNE PART, LA FÉDÉRATION DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DU QUÉBEC (FTQ) REPRÉSENTANT LES SALARIÉES ET SALARIÉS VISÉS PAR UNE INTERVENUE ENTRE, D'UNE PART, LA FÉDÉRATION DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DU QUÉBEC (FTQ) REPRÉSENTANT LES SALARIÉES ET SALARIÉS VISÉS PAR UNE CONVENTION COLLECTIVE NÉGOCIÉE AVEC LE COMITÉ PATRONAL

Plus en détail

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE La Ville de Montréal et le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP) LE 9 FÉVRIER 2011 Dans le cadre du deuxième affichage faisant

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

La force du nombre Vous souhaitez obtenir plus d information au sujet de l Entente?

La force du nombre Vous souhaitez obtenir plus d information au sujet de l Entente? La force du nombre Depuis plusieurs années, la Fédération du commerce (CSN) et son partenaire, SSQ Groupe financier, allient leurs forces et leur expertise afin d offrir les meilleurs avantages possibles

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE

DEMANDE DE RECONNAISSANCE Renseignements généraux et directives Ce formulaire vous permet de procéder à une demande de reconnaissance de cours de tutorat privé. À qui s adresse ce formulaire? Le formulaire s adresse au postulant

Plus en détail

Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2

Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2 1 Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2 Le chargé de cours à forfait bénéficie d une protection salariale en cas de maladie ou d accident, entièrement

Plus en détail

Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise

Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise SYNTHESE Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise Degré élevé de solidarité mentionné à l article L912-1 du code de la sécurité

Plus en détail

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais LA VIE VOUS MÈNE AILLEURS, MAIS PARCOURS ASSURANCE SANTÉ VOUS SUIT PARTOUT AUCUNE PREUVE D ASSURABILITÉ N EST EXIGÉE! 2 Parcours assurance

Plus en détail

Revenu de retraite SunFlex Demande de transfert de revenu à une rente à constitution immédiate de la Financière Sun Life

Revenu de retraite SunFlex Demande de transfert de revenu à une rente à constitution immédiate de la Financière Sun Life Revenu de retraite SunFlex Demande de transfert de revenu à une rente à constitution immédiate de la Financière Sun Life J atteste avoir passé en revue l aperçu de transfert à une rente à constitution

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître!

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Contact avec les employeurs Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord 2015 TU ENVOIES TON CV PAR COURRIEL? Écrire :

Plus en détail

Rôle, composition et mode de fonctionnement

Rôle, composition et mode de fonctionnement DE L'ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTREAL Rôle, composition et mode de fonctionnement Secteur santé et sécurité Direction des ressources financières et matérielles Janvier 2013 Entrée en vigueur Janvier 2013

Plus en détail

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec.

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec. MAR / QUE 3 ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC Demande de prestations du Régime de rentes du Québec Rente de retraite Q-114-RET (10-12) IMPORTANT Aucune prestation

Plus en détail

MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE Séjour de courte durée (16 jours)

MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE Séjour de courte durée (16 jours) Coller ici une photo d identité récente. CANDIDATURE MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE Séjour de courte durée (16 jours) Prénom et NOM :... Groupe :... Né(e) le :... Sexe : M F Nationalité:... Adresse

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 7 JUIN 2007

ACCORD NATIONAL DU 7 JUIN 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord de branche ENSEIGNEMENT AGRICOLE (SECTEUR DES ÉTABLISSEMENTS CATHOLIQUES) ACCORD NATIONAL DU 7 JUIN 2007 RELATIF AUX ÉQUIVALENCES

Plus en détail

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour à toutes et à tous, Bonjour à toutes et à tous, Il nous fait un énorme plaisir de vous présenter la 13 e édition de notre journal local. Cet hiver, nous entamerons une fois de plus la nouvelle année sur le thème de la mobilisation.

Plus en détail

NOTE. Taux de remboursement des frais de déplacement et de séjour pour la période du 1 er juillet au 31 décembre 2014

NOTE. Taux de remboursement des frais de déplacement et de séjour pour la période du 1 er juillet au 31 décembre 2014 NOTE Destinataires : Responsables des unités administratives Expéditeur : Date : 26 août 2014 Objet : Patrick Beaudoin, directeur Service des finances Taux de remboursement des frais de déplacement et

Plus en détail

MESURES DE REDRESSEMENT

MESURES DE REDRESSEMENT 1 LES MESURES pour l intégration des personnes handicapées au programme d accès à l égalité Le présent document propose des exemples de mesures qui peuvent faire partie du rapport d élaboration pour l

Plus en détail

Le guide de la travailleuse enceinte secteur des centres de la petite enfance (CPE)

Le guide de la travailleuse enceinte secteur des centres de la petite enfance (CPE) Le guide de la travailleuse enceinte secteur des centres de la petite enfance (CPE) Le retrait préventif Pour appuyer vos démarches visant à obtenir un retrait préventif, un congé de maternité ou les prestations

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ET DU SALAIRE Version de fevrier 2009 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

Relativité salariale et échelles de traitement : une mise au point

Relativité salariale et échelles de traitement : une mise au point Relativité salariale et échelles de traitement : une mise au point 9 septembre 2013 Bonjour à toutes et à tous, L article de Lisa-Marie Gervais publié dans Le Devoir de ce samedi 7 septembre concernant

Plus en détail

Le mémo du délégué du personnel.

Le mémo du délégué du personnel. Le mémo du délégué du personnel. le sommaire. 1. Champ d application 2. Ses attributions et ses rôles 3. Ses moyens d action 4. Protection Légale Préambule Afin de permettre la représentation des salariés

Plus en détail

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS En vertu de la clause 4-1.01 de l entente locale, la Commission scolaire (ci-après la «Commission») reconnaît officiellement que les enseignantes et les enseignants

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Ministère des Services sociaux et communautaires

Ministère des Services sociaux et communautaires Ministère des Services sociaux et communautaires FORMULAIRE DE DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS ENGAGÉS PAR LES BÉNÉFICIAIRES DE SUBVENTION pour le Programme de formation à la langue des signes québécoise

Plus en détail

Le 13 juin 2012. Madame la Ministre,

Le 13 juin 2012. Madame la Ministre, Martine Coulombe Ministre de l Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail Complexe Chestnut C.P. 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 3P7 Le 13 juin 2012 Madame la Ministre, Au nom de

Plus en détail

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part :

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part : ENTENTE À INTERVENIR entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC et d autre part : LA FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC (FIQ) LA FÉDÉRATION AUTONOME DE L'ENSEIGNEMENT (FAE) POUR LES

Plus en détail

3. Négliger de présenter au conseil d administration dans les plus brefs délais un rapport dans les circonstances suivantes :

3. Négliger de présenter au conseil d administration dans les plus brefs délais un rapport dans les circonstances suivantes : TITRE : Conformité aux lois CATÉGORIE : Limitation des pouvoirs exécutifs SURVEILLANCE : mai Numéro : LE 2j En vigueur : 13 mai 2008 Dernière révision : 13 mai 2014 Révisée le : 12 mai 2015 Les politiques

Plus en détail

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers :

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers : ANNEXE 22 Adopté au comité directeur paritaire le 27 avril 2009 PLAN DE COMMUNICATION Organisation du travail et revalorisation des pratiques en soins de longue durée 1) Contexte Né du regroupement successif

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

ORIENTATIONS DE GESTION BUDGÉTAIRE

ORIENTATIONS DE GESTION BUDGÉTAIRE ORIENTATIONS DE GESTION BUDGÉTAIRE Exercice 2013-2014 Vice-rectorat aux affaires administratives et financières Vice-rectorat à la vie universitaire Octobre 2013 Contenu PRÉAMBULE... 3 1) REPORTS DES SURPLUS

Plus en détail

TELECON, TELECON Design et Agir Consultants

TELECON, TELECON Design et Agir Consultants TELECON, TELECON Design et Agir Consultants GUIDE D ADHÉSION EMPLOYÉS ACCUEIL Bienvenue dans le programme d assurance collective de TELECON. Vous trouverez dans ce guide tout ce dont vous avez besoin pour

Plus en détail

Le syndicat professionnel qu il vous faut 1 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO. Le syndicat professionnel qu il vous faut

Le syndicat professionnel qu il vous faut 1 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO. Le syndicat professionnel qu il vous faut Le syndicat professionnel qu il vous faut 1 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO Le syndicat professionnel qu il vous faut 2 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO Pour

Plus en détail

INFORMATION A07-CFS-I-D6

INFORMATION A07-CFS-I-D6 INFORMATION A07-CFS-I-D6 D6 SECTEUR NÉGOCIATION Équité salariale Diverses conséquences du versement des ajustements Présenté au conseil fédéral spécial du 12 mars 2007 Mises-à-jour : 26 avril 2007 2 avril

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l organisation et au fonctionnement

Plus en détail

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Communiqué Juin 2011 Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Les provinces du Québec et de l Ontario ont adopté l

Plus en détail

Nouvelle entente des médecins résidents

Nouvelle entente des médecins résidents 256 À l intention des directeurs généraux des établissements des réseaux universitaires 3 février 2012 Nouvelle entente des médecins résidents Une nouvelle entente a été signée le 22 décembre 2011 entre

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Adopté au conseil d administration du 10 juin 2004 Modifications

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

MODULE DES ENCAISSEMENTS. Outil de comptabilisation et de transfert de revenus des établissements au Service des finances GUIDE TECHNIQUE

MODULE DES ENCAISSEMENTS. Outil de comptabilisation et de transfert de revenus des établissements au Service des finances GUIDE TECHNIQUE MODULE DES ENCAISSEMENTS Outil de comptabilisation et de transfert de revenus des établissements au Service des finances GUIDE TECHNIQUE Mai 2007 MODULE DES ENCAISSEMENTS TABLE DES MATIÈRES Présentation

Plus en détail

LE PLAN DE FORMATION

LE PLAN DE FORMATION LE I ELABORATION DU L établissement du plan de formation relève du pouvoir de direction de l employeur. C est à ce dernier de décider quels sont les salariés qui partiront en formation au cours de l année

Plus en détail

REER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER

REER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER 1 LE FORMULAIRE D ADHÉSION OBLIGATOIRE POUR LES SALARIÉS SECTION 1 : IDENTIFICATION DU RÉGIME SECTION

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES Vous occupez un poste permanent dans une commission scolaire ou un établissement collégial public? Si les grands enjeux du domaine

Plus en détail

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Février 2014 Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Bonjour, Il nous fait plaisir de vous transmettre une proposition d adhésion aux services juridiques personnalisés de l AQCPE. Ces services

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR L AQTIS

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR L AQTIS TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR L AQTIS A Q T I S 533, O n t a r i o E s t, # 3 0 0 M o n t r é a l, Q C H 2 L 1 N 8 T. : 5 1 4 8 4 4-2 1 1 3 F : 5 1 4 8 4 4-3 5 4 0 Pour toute information complémentaire,

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître!

Contact avec les employeurs. Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître! Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2011-2012 Contact avec les employeurs Sommaire : Le marché ouvert Le marché

Plus en détail

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE Association du personnel de l École Polytechnique 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Afin de ne pas alourdir le texte, tous les termes faisant référence à des personnes

Plus en détail

Projet de loi n o 102. Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite

Projet de loi n o 102. Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite FÉDÉRATION DE L ÂGE D OR DU QUÉBEC AVIS PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES Projet de loi n o 102 Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de Mai 2000 Introduction Fondée en 1970,

Plus en détail

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers But de la présentation Cette présentation s adresse à vous si vous avez quitté un pays, ou une province ou un territoire du Canada, pour venir vous établir

Plus en détail

VOICI LA PHOTO DU CONSEIL D ADMINISTRATION POUR L ANNÉE 2009-2010

VOICI LA PHOTO DU CONSEIL D ADMINISTRATION POUR L ANNÉE 2009-2010 VOICI LA PHOTO DU CONSEIL D ADMINISTRATION POUR L ANNÉE 2009-2010 Dans la première rangée, on retrouve de gauche à droite Suzanne Sylvain, déléguée CS de Rouyn- Noranda; Rose Marquis, présidente; Annie

Plus en détail

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec par Patrick Bourassa * Ministère du Travail 4 avril 2006 * Patrick Bourassa était affecté, lors de la période de rédaction,

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n Relatif à la procédure de mise en concurrence des organismes dans le cadre de la recommandation prévue par l article L. 912-1

Plus en détail

La Capitale est fière de vous accueillir bientôt parmi sa clientèle. Votre collaboration nous est toutefois essentielle.

La Capitale est fière de vous accueillir bientôt parmi sa clientèle. Votre collaboration nous est toutefois essentielle. ASSURANCES COLLECTIVES - FNEEQ - CSN COMMUNIQUÉ Chargées et chargés d enseignement de l'université Laval Vous bénéficierez, à compter du 6 janvier 2014, du régime d assurance collective offert aux membres

Plus en détail

COMMENTAIRES DE L AEESSUQ SUR LE DOCUMENT DU SCFP REMIS PAR LES PERSONNES À L INITIATIVE DE LA DEMANDE D ACCRÉDITATION SYNDICALE

COMMENTAIRES DE L AEESSUQ SUR LE DOCUMENT DU SCFP REMIS PAR LES PERSONNES À L INITIATIVE DE LA DEMANDE D ACCRÉDITATION SYNDICALE Savez-vous que le siège social de l'université du Québec est le seul établissement du réseau non syndiqué? Le réseau compte actuellement 25 000 employés, et 80% sont syndiqués, soit 20 065. Les conditions

Plus en détail

Nous concevons de meilleures rentes!

Nous concevons de meilleures rentes! Nous concevons de meilleures rentes! Rentes de BMO MD Assurance Évolution et innovation! Simples, sûres, garanties nos rentes offrent dorénavant une souplesse accrue pour aider à protéger vos clients et

Plus en détail

Génération 2.0. Félicitations! Journée des professionnelles

Génération 2.0. Félicitations! Journée des professionnelles 4 e édition Génération 2.0 Dernièrement, en lisant un article dans L Actualité du mois de mars concernant les 18-30 ans, j ai constaté qu en général, les jeunes d aujourd hui sont conscients de leur rareté

Plus en détail

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Les indemnités de la CSST ou de l Employeur Clause 7-14.33 Comparaison des droits d accident du travail vs régime d

Plus en détail

Organisation du travail 2 PTI. Plan thérapeutique infirmier. Un nouveau levier syndical : le PTI

Organisation du travail 2 PTI. Plan thérapeutique infirmier. Un nouveau levier syndical : le PTI Organisation du travail 2 PTI Plan thérapeutique infirmier Un nouveau levier syndical : le PTI brochure s adresse aux équipes locales de la FIQ. Elle a été réalisée par le service Communication- Information

Plus en détail

LE CONGÉ SANS TRAITEMENT. Article 7-10.00. Applicable à la personne salariée régulière

LE CONGÉ SANS TRAITEMENT. Article 7-10.00. Applicable à la personne salariée régulière FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLÈGES LE CONGÉ SANS TRAITEMENT Article 7-10.00 Applicable à la personne salariée régulière

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ

DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ Vous trouverez les directives pour remplir ce formulaire et de l espace supplémentaire au verso de la page 4. Nom : Adresse : Prénom rue Nom de famille

Plus en détail

BAC + 0 année d expérience OU. DEC + 0 année d expérience. BAC + 2 années d expérience OU DEC + 4 années d expérience DEC + 4 années d expérience OU

BAC + 0 année d expérience OU. DEC + 0 année d expérience. BAC + 2 années d expérience OU DEC + 4 années d expérience DEC + 4 années d expérience OU Section 3 - Salaire 133. Le salaire d un membre du personnel professionnel est établi sur une base annuelle. Il peut cependant être calculé sur une base horaire pour des besoins particuliers (heures supplémentaires

Plus en détail

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL Les salariés de votre entreprise ont élu leur(s) délégué(s) du personnel. Vous avez pu constater que la loi

Plus en détail

PROJET DE STAGE I et II

PROJET DE STAGE I et II PROJET DE STAGE I et II Le projet de stage demandé dans le cadre du stage de formation pratique I comprend 10 pages et celui du stage de formation pratique II comprend 12 pages. Ce nombre de page inclut

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

Les prémisses et les informations de base :

Les prémisses et les informations de base : Bonjour à tous, Ayant toujours la volonté d améliorer les conditions de travail et de vie de nos membres, nous examinons présentement les meilleures façons d améliorer notre régime d assurance collective.

Plus en détail

DEUXIÈME ATELIER : LA PROTECTION DE L INFORMATION CONFIDENTIELLE LORS DES COMMUNICATIONS

DEUXIÈME ATELIER : LA PROTECTION DE L INFORMATION CONFIDENTIELLE LORS DES COMMUNICATIONS TRANSCRIPTION DE LA VIDÉO POUR L ATELIER 2 Bonjour Cette année, la campagne de sensibilisation permet d approfondir notre connaissance sur le thème de la protection des informations confidentielles. DEUXIÈME

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail