Plan stratégique de la communauté coopérative du Manitoba

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2014-2019 Plan stratégique de la communauté coopérative du Manitoba"

Transcription

1 Plan stratégique de la communauté coopérative du Manitoba Être un chef de file et faire la différence au Manitoba, à la façon des coopératives PHASE 2 UNE STRATÉGIE POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LE MAINTIEN DE LA COMMUNAUTÉ COOPÉRATIVE DU MANITOBA

2 TABLE DES MATIÈRES 1.0 INTRODUCTION VISION RÉALISATIONS DE LA PHASE PHASE 2 DE LA STRATÉGIE ( )... 6 Objectif stratégique Objectif stratégique Objectif stratégique Objectif stratégique ANNEXE I Principes de coopération (Alliance coopérative internationale) ANNEXE II MEMBRES DU GROUPE CHARGÉ DE LA DÉFINITION DE LA VISION ANNEXE III PERSONNES AYANT PARTICIPÉ AUX DISCUSSIONS AVEC LES PARTIES INTÉRESSÉES ANNEXE IV MEMBRES DU COMITÉ DIRECTEUR DE LA STRATÉGIE DE LA COMMUNAUTÉ DES COOPÉRATIVES DU MANITOBA ( ) ANNEXE V MEMBRES DES GROUPES DE TRAVAIL DE LA STRATÉGIE DE LA COMMUNAUTÉ DES COOPÉRATIVES DU MANITOBA ( ) ANNEXE VI GLOSSAIRE... 14

3 1.0 INTRODUCTION Les coopératives constituent une partie intégrante du développement économique et social du Manitoba. Commençant dans les secteurs de l agriculture rurale et de la consommation, les coopératives ont grandi pour inclure pratiquement tous les aspects de l économie du Manitoba et toutes les régions de la province. Les statistiques suivantes fournissent quelques points saillants pour illustrer l importance des coopératives dans l économie du Manitoba 1 : Le Manitoba compte plus de 400 coopératives qui représentent presque tous les secteurs de l économie. En 2013, le Manitoba connaissait la croissance la plus rapide du nombre de coopératives de travail au pays. La même année, le système coopératif de vente au détail du Manitoba comprenait employés et membres à qui sont retournés 386 millions de dollars sous forme de ristournes entre 2008 et Le système de credit unions comprend 36 credit unions et une Caisse Groupe Financier. Le secteur coopératif financier compte un actif de plus de 24 milliards de dollars et membres. Sa contribution aux collectivités du Manitoba représente plus de 17 millions de dollars en participation aux bénéfices et environ quatre millions de dollars en dons, en commandites et en bourses d études. Au Manitoba, il y a 68 collectivités rurales qui ont comme seule institution financière une credit union. En 2008, un comité directeur comprenant des représentants de la Province du Manitoba, de la Manitoba Cooperative Association (MCA) et du Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) a entrepris un exercice d élaboration d une stratégie visant à appuyer le développement des coopératives dans la province. La stratégie globale se voulait un engagement décennal à l égard du développement de la communauté coopérative, qui serait mise en œuvre au moyen de deux stratégies quinquennales. La première phase de la stratégie, de 2009 à 2014, était soutenue par du financement, beaucoup de temps, de l expertise et des contributions en nature de la part de partenaires (MCA, CDEM, Province), de coopératives, d organismes communautaires et de chefs de file à l échelle du Manitoba. Elle a donné lieu à d importantes réalisations, notamment des mesures législatives clés, des outils financiers, de la recherche et de l enseignement dans des établissements d enseignement supérieur, une initiative d engagement des jeunes, et des outils servant à tisser des liens au sein de la communauté coopérative. Les travaux ont aussi permis de faire participer différents partenaires au sein de la communauté coopérative. En 2014, le comité directeur a réalisé un examen de la première phase de la stratégie et a entamé le processus d élaboration de la deuxième phase de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba pour les cinq prochaines années. Cette prochaine phase de la stratégie se veut une occasion de s appuyer sur les réalisations des cinq dernières années et de les consolider, et de jeter des bases solides en vue du perfectionnement continu de la communauté coopérative du Manitoba. 1 Données fournies par Manitoba Cooperative Association, Credit Union Central of Manitoba, Caisse Groupe Financier et Federated Cooperatives Limited.

4 2.0 VISION Vision : Une communauté coopérative croissante et prospère jouant un rôle de chef de file majeur dans le développement socio-économique du Manitoba. Objectifs de la stratégie : La stratégie a pour but de stimuler, d élargir et de soutenir le développement d une communauté coopérative prospère du point de vue socio-économique au Manitoba. Une communauté coopérative accrue, plus forte et plus influente aura d importants avantages : Accroissement de l importance des coopératives en tant que force dans l économie du Manitoba. Cette conséquence pourrait comprendre des hausses des parts du marché et une augmentation du nombre et du type de coopératives, du nombre d emplois créés par ce secteur et de l actif total des coopératives. Des approches plus intégrées de financement et de perfectionnement des compétences rendront ce secteur plus autonome, et plus en mesure de faire face aux défis qu il rencontre et de saisir de nouvelles possibilités. Les coopératives auront une plus grande influence positive sur la résilience socioéconomique de leur communauté, et seront reconnues pour cette influence. Une sensibilisation accrue aux valeurs et aux principes des coopératives, et une meilleure compréhension de ceux-ci, dans des publics cibles particuliers. Valeurs des coopératives : La Stratégie est fondée sur les principes de coopération de l Alliance coopérative internationale (voir annexe 1). 3.0 RÉALISATIONS DE LA PHASE 1 Cette stratégie s appuie sur les réalisations de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba quinquennale précédente. La stratégie précédente a réuni la communauté coopérative du Manitoba et le gouvernement provincial pour la première fois afin de construire une fondation plus solide pour le développement des coopératives dans la province. Voici certaines des réalisations des cinq dernières années : Objectif stratégique 1 : Créer un environnement appuyant plus les coopératives, aussi bien pour leur lancement que pour leurs activités courantes. Sous-objectifs : Créer des lois habilitantes, des politiques et des programmes. Renforcer le soutien financier existant. Explorer de nouvelles options pour accroître la capitalisation et le financement. Réalisations dans le cadre de l objectif stratégique 1 : Disposition législative relative aux coopératives à partenaires multiples : mise en place d un nouveau modèle permettant différentes classes de membres pour régir la coopérative. 4

5 Modifications à la Loi sur les coopératives : i. Option de tenir des réunions et des votes électroniques par les membres. ii. Les coopératives de travail peuvent compter les bénévoles et les employés contractuels en tant que membres. iii. Réformes du tribunal d appel pour les coopératives d habitation. Nouveau modèle de règlements administratifs : Afin de faciliter la constitution en personne morale des nouvelles coopératives, on a conçu un nouveau modèle simplifié de règlements administratifs. Il est possible de se le procurer à l adresse suivante : Un nouveau groupe de travail interministériel a été créé au sein du gouvernement provincial, indiquant les personnes des différents ministères pouvant être consultées pour des questions liées aux coopératives. Crédit d impôt pour le développement des coopératives : Les coopératives du Manitoba qui contribuent au fonds de crédit d impôt reçoivent un crédit d impôt en retour. Subventions du Fonds de crédit d impôt aux coopératives administré par la MCA : Le Fonds de crédit d impôt permet aux coopératives manitobaines, nouvelles ou en expansion, d accéder à de petites subventions et à de l aide technique par l intermédiaire d un conseiller en développement des coopératives à la MCA. Fonds de la recherche coopérative : Fonds créé pour appuyer la recherche au profit de la communauté coopérative. Objectif stratégique 2 : Encourager une sensibilisation accrue aux valeurs et aux principes des coopératives, et une meilleure compréhension de ceux-ci. Sous-objectifs : Encourager la sensibilisation générale aux valeurs et aux principes des coopératives, et la compréhension de ceux-ci. Encourager l engagement et le renouvellement du leadership chez les jeunes. Encourager la connaissance du modèle coopératif dans les établissements d enseignement supérieur. Offrir de l éducation à la communauté coopérative. Réalisations dans le cadre de l objectif stratégique 2 : Rapport de l enquête sur la compréhension du public en matière de coopératives : En 2009, deux enquêtes ont été réalisées par Prairie Research Associates afin d évaluer la compréhension des coopératives par le grand public et de cerner les défis auxquels les coopératives font face. Matériel éducatif pour les jeunes : Tous pour un est un module du niveau secondaire agréé par Éducation Manitoba à l intention des enseignants de la 8 e à la 10 e année, et offert gratuitement au Programme d études en développement des coopératives : Programme d études complet (offert en français et en anglais) portant sur le lancement et l expansion de coopératives qu il est possible de se procurer gratuitement au Création d une chaire en entreprises coopératives : Création de la chaire en entreprises coopératives à la faculté de commerce et d économie de l Université de Winnipeg en

6 Le programme Coopérative Jeunesse de Services administré par le CDEM : Programme estival destiné aux jeunes âgés de 12 à 17 ans. Ce programme enseigne aux participants comment administrer une coopérative de travail, promouvoir les services aux entreprises et gérer les finances. Pour en savoir plus, rendez-vous au Célébration de l Année internationale des coopératives de l ONU en 2012 : Élaboration d activités promotionnelles comme un concours sur Facebook, un festival de courtes vidéos sur les coopératives, une exposition itinérante, un livre commémoratif, la création de la chaire en entreprises coopératives, plusieurs ateliers éducatifs, et un stand à plusieurs manifestations (la Winter Fair de Brandon, Saisir les occasions, Folk Fest, Journée des coopératives, etc.). Objectif stratégique 3 : Améliorer l infrastructure d aide et de services pour les coopératives. Améliorer l accès aux soutiens et aux services essentiels. Accroître le rôle des organismes coopératifs provinciaux. Accroître la collaboration entre les coopératives. Réalisations dans le cadre de l objectif stratégique 3 : Site Web à guichet unique pour les coopératives du Manitoba : un nouveau site Web doté d un outil d emplacement des coopératives «Find a co-op», d un forum, d une base de données, et plus encore. Bulletin électronique des coopératives du Manitoba : Il est possible de consulter les dernières nouvelles du secteur coopératif dans le bulletin Co-op Connections. Pour vous inscrire, rendez-vous au Subventions destinées aux coopératives : Petites subventions offertes aux coopératives du Manitoba afin de soutenir leur développement. Pour en savoir plus, rendez-vous au Housing Co-op Mobilizer Project : Soutien offert aux groupes du centre-ville qui explorent la possibilité de lancer une coopérative d habitation Hébergé par SEED Winnipeg. 4.0 PHASE 2 DE LA STRATÉGIE ( ) 4.1 Un cadre de travail pour appuyer la mise en œuvre de la stratégie À la phase 1 de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba, on a élaboré un cadre de travail pour appuyer la mise en œuvre de la stratégie. Ce cadre de travail était fondé sur la collaboration, appuyant tous les intervenants de la stratégie pour assumer la propriété et la responsabilité collectives liées à la mise en œuvre de la stratégie en vue de la concrétisation de la vision et des objectifs. La direction générale de la mise en œuvre de la stratégie était fournie par le comité directeur, qui comptait des membres des organismes parrains (la Province du Manitoba, la MCA et le CDEM). Les groupes de travail, dont les membres provenaient de communautés coopératives de partout au Manitoba, ont été créés pour élaborer et mettre en œuvre des plans d action relatifs à chacun des trois objectifs stratégiques. Tous ces efforts étaient appuyés par un gestionnaire de projet à temps plein, qui relevait du comité directeur. La Province a affecté des ressources pour appuyer la mise en œuvre de la stratégie. Le comité directeur affectait les ressources en se fondant sur les plans élaborés par les groupes de travail. 6

7 Au cours de l élaboration de la phase 2 de la stratégie, on a demandé aux intervenants de faire part de leur opinion concernant l efficacité du cadre de travail élaboré en vue d appuyer la mise en œuvre de la phase 1. L opinion dominante était que les différents éléments du cadre de travail ont bien fonctionné, et qu on devrait continuer à les utiliser pour appuyer la mise en œuvre de la phase Objectif pour la phase 2 de la stratégie Pour les cinq prochaines années de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba (la «stratégie»), les principaux objectifs sont : S appuyer sur les avantages obtenus pendant la première phase de la stratégie et réaliser pleinement ces derniers. Faire participer davantage la communauté coopérative à tous les aspects de la stratégie. Obtenir les ressources (humaines et financières) requises pour soutenir les travaux et les amplifier. La nouvelle stratégie comprend quatre objectifs stratégiques, en plus des sous-objectifs connexes. Au sein de chacun des sous-objectifs se trouve un certain nombre de «réflexions directionnelles préliminaires». Celles-ci découlent du processus de consultation des intervenants et visent à fournir des idées qui seront examinées par les groupes de travail dans le cadre de l élaboration de leurs plans; elles ne doivent pas être considérées comme essentielles ni comme étant les seules activités à entreprendre. Objectif stratégique 1 Créer un environnement financier et de politiques appuyant plus les coopératives, aussi bien pour leur lancement que pour leurs activités courantes. 1.1 Créer des lois habilitantes, des politiques et des programmes Pour se développer et croître, la communauté coopérative a besoin d un environnement législatif et de politiques qui l appuie. Le gouvernement provincial est l ordre de gouvernement ayant la plus grande influence sur cet environnement, il est donc essentiel qu il soit bien au fait des questions de politiques ayant des incidences sur le développement des coopératives. La collaboration entre la communauté coopérative et le gouvernement provincial, ainsi qu avec les différents ministères du gouvernement provincial, a donné lieu à des réalisations importantes pendant les cinq premières années de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba (p. ex., le crédit d impôt DC). Afin de tirer pleinement profit du travail réalisé à la phase 1, on doit communiquer ces gains à la communauté coopérative. Les coopératives doivent être pleinement informées et avoir facilement accès aux avantages qui leur sont offerts. Il est essentiel que le processus entre les différents ministères et ordres de gouvernement soit fluide et coordonné pour y parvenir. Il est aussi important de montrer comment les coopératives peuvent permettre au gouvernement d atteindre des objectifs importants relatifs aux politiques publiques. Réflexions directionnelles préliminaires : Veiller à ce que le gouvernement provincial soit bien informé au sujet des valeurs que les coopératives contribuent aux collectivités du Manitoba, et de la manière dont elles 7

8 peuvent appuyer une résilience et une durabilité accrues de la communauté coopérative (p. ex., au moyen de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba). Simplifier le processus de demande pour le crédit d impôt EEC, et créer une ressource centrale qui fera la promotion du crédit d impôt. Veiller à ce que les responsables de politiques et les membres du personnel de première ligne de partout dans le gouvernement provincial soient en mesure d administrer efficacement les politiques et les programmes gouvernementaux afin d appuyer les coopératives (p. ex., programme d actionnariat des employés). Diffuser les résultats de la recherche actuelle de la MCA concernant les incidences des coopératives sur l économie du Manitoba. Maximiser les conséquences potentielles de la future stratégie d aide aux coopératives d habitation en s associant avec la Province pour offrir plus de logements sociaux et abordables. Appuyer le symposium sur le logement organisé par le Housing Development Cooperative Group. 1.2 Explorer des options pour accroître la capitalisation et le financement Comme n importe quelle autre entreprise, les coopératives doivent pouvoir capitaliser et financer leurs activités tout au long de leur cycle économique. En raison de différences dans la structure et la propriété, les coopératives doivent surmonter des défis particuliers qui ne sont pas pris en considération adéquatement par le secteur financier traditionnel. Une autre possibilité de développement est la manière par laquelle les coopératives recherchent du financement auprès des coopératives financières. Pour être en mesure de se développer et de grandir, les coopératives ayant des plans d affaires solides ont besoin d approches et de mécanismes novateurs pour leur permettre d accéder à de la capitalisation et à du financement tout au long de leur développement. Créer ou adapter des stratégies et des outils financiers pour appuyer les coopératives à toutes les étapes de développement. Réflexions directionnelles préliminaires : Explorer les options pour tirer profit d autres sources de financement afin d accroître le bassin de subventions des associations coopératives provinciales (c.-à-d. l imminent fonds de capital et d emprunt de 20 millions de dollars de Coopératives et mutuelles Canada). Obtenir du financement de soutien pour les associations provinciales afin de leur permettre de servir la communauté coopérative du Manitoba. Travailler avec les credit unions pour inclure la différence coopérative et les risques sociaux positifs dans les facteurs qui influencent leurs décisions relatives aux prêts. Créer un groupe de travail composé de credit unions, de la Caisse Groupe Financier et de chefs de file d autres organismes financiers de nature coopérative (Concentra, The Co-operators, etc.) pour trouver des idées ou des innovations afin de répondre aux défis relatifs à la capitalisation touchant les coopératives. Explorer les options pour la Province, les fondations et les établissements financiers communautaires, ainsi que les intervenants du secteur privé, afin de fournir des capitaux propres aux coopératives. Explorer d autres programmes gouvernementaux qui pourraient être avantageux pour les coopératives, comme les crédits d impôt, et veiller à ce que la communauté 8

9 coopérative les connaisse (en particulier les associations provinciales et les agents de développement coopératifs). Objectif stratégique 2 Encourager une sensibilisation accrue aux valeurs et aux principes des coopératives, et une meilleure compréhension de ceux-ci. 2.1 Encourager la sensibilisation aux valeurs et aux principes des coopératives, et la compréhension de ceux-ci Le modèle coopératif a connu une solide réussite commerciale, tout en atteignant une vaste gamme d objectifs sociaux. Toutefois, bon nombre des avantages offerts par les coopératives ne sont pas bien connus. Afin de faciliter la croissance du secteur coopératif, il est nécessaire d atteindre des groupes d importance stratégique pour la communauté coopérative. La communication devrait être axée sur la «proposition de valeur» particulière que les coopératives peuvent offrir à chacun de ces groupes. Accroître la sensibilisation au sein des groupes d importance stratégique pour la croissance du secteur coopératif, notamment : o Les administrations municipales et les chefs de file communautaires (les coopératives peuvent aider à atteindre des objectifs de développement économique et communautaire). o Les entrepreneurs et les agents de développement économique (les coopératives ont prouvé leur efficacité dans le domaine du développement économique local). o Les collectivités autochtones (les valeurs des coopératives sont compatibles avec les valeurs autochtones, et les coopératives sont des véhicules durables pour le développement communautaire et économique). o Les nouveaux Canadiens (les coopératives offrent la possibilité de mettre à profit des compétences de leur pays d origine). o Les propriétaires d entreprise (les coopératives sont un véhicule qui facilite la relève). o Les professionnels, p. ex., les avocats et les comptables (les coopératives sont un marché pour certains des services qu ils offrent). o Les membres de coopératives (les coopératives offrent des possibilités pour d autres niveaux d engagement, plutôt qu un simple achat). Réflexions directionnelles préliminaires : Trouver des moyens appropriés de promouvoir le modèle coopératif auprès des publics mentionnés ci-dessus. S associer avec des organismes communautaires comme l Aboriginal Chamber of Commerce, Accueil Francophone, Pluri-elles et des agents de développement économique pour accroître la sensibilisation de publics particuliers à l égard des coopératives. Aider les coopératives du Manitoba à évaluer et à promouvoir leur avantage social grâce au Manitoba Marketing Network et à l ensemble du milieu de la recherche. Créer des possibilités pour les employés du gouvernement, les créateurs d entreprise, les professionnels (comptables, avocats, courtiers, prêteurs) pour en savoir plus sur les coopératives ou pour transmettre leur expertise et leur expérience dans leur domaine respectif. 9

10 Accroître la sensibilisation aux coopératives en présentant des candidatures pour des prix du domaine des affaires et en animant des symposiums et des congrès. Faire participer les coopératives et le gouvernement aux célébrations de la Semaine des coopératives avec d autres activités en plus du gala de la MCA et de la Journée des coopératives de crédit. Appuyer le modèle coopératif et veiller à ce qu il soit inclus dans la stratégie d entreprise sociale et ses activités, comme la loi sur les avantages communautaires, et le guide d approvisionnement des entreprises sociales. Explorer des manières d établir des liens avec la stratégie coopérative autochtone qui est en voie d élaboration. 2.2 Encourager l engagement et le renouvellement du leadership chez les jeunes Les jeunes représentent l avenir du mouvement coopératif; ils sont les futurs chefs de file, travailleurs et membres de ce mouvement. Pour réaliser ce potentiel, on doit présenter tôt aux jeunes les valeurs et les principes coopératifs, et leur donner l occasion de participer à des coopératives pour acquérir une expérience pratique et, en fin de compte, avoir la possibilité de travailler dans la communauté coopérative. Différentes initiatives visant à faire participer les jeunes ont été mises en place (p. ex., unités de programmes dans les écoles primaires et secondaires; camp sur les coopératives, programme Coopérative Jeunesse de Services), mais chacune a été élaborée de manière indépendante. L engagement des jeunes pourrait bénéficier d une stratégie coordonnée visant à établir des liens entre les initiatives et à fournir de la continuité pour l engagement des jeunes à l égard des coopératives. Élaborer une stratégie d engagement des jeunes et un plan d affaires coordonnés afin de soutenir la stratégie et de la faire croître. Réflexions directionnelles préliminaires : Obtenir du financement durable pour créer un poste de mobilisateur de l initiative de coopérative jeunesse. Explorer des manières de rétablir le programme Coopérative Jeunesse de Services. Faire croître la retraite en matière de leadership de la MCA. Utiliser le projet pilote de coopérative étudiante de Children of the Earth pour élaborer un programme d études visant à faciliter le lancement de coopératives étudiantes et la reproduction du modèle dans d autres écoles secondaires du Manitoba. 2.3 Encourager la connaissance du modèle coopératif dans les établissements d enseignement supérieur Créer une fondation pour appuyer les coopératives au sein des établissements d enseignement supérieur est très important pour le développement continu de la communauté coopérative. La création de la chaire en entreprises coopératives à l Université de Winnipeg, et la mise en place de cours coopératifs dans plusieurs établissements postsecondaires représentent des réalisations importantes qui découlent de la première phase de la stratégie. Le renforcement de la sensibilisation au modèle coopératif dans les établissements postsecondaires fournira plus d options aux jeunes pour étudier le sujet des coopératives, et les 10

11 aidera à se préparer à des carrières dans des coopératives. En mettant l accent sur la recherche et le développement du leadership, la communauté coopérative bénéficiera de rigueur, de compétences et d idées tout en recevant un soutien pour la croissance et l innovation. Réflexions directionnelles préliminaires : Élaborer et améliorer l offre de programmes universitaires. Explorer les possibilités en ligne pour accroître l accès des étudiants manitobains. Élaborer et accroître le programme de recherche coopérative. Renforcer les liens avec la communauté de recherche afin d accroître la recherche liée à la coopération. Explorer des modèles, des politiques et des programmes coopératifs d autres régions du monde et évaluer les possibilités relatives à leur mise en œuvre au Manitoba. Élaborer des initiatives particulières par l entremise d établissements d enseignement supérieur afin de renforcer la capacité des chefs de file coopératifs en ce qui a trait à la réflexion stratégique et à l innovation. Explorer davantage l initiative visant à créer un caucus communautaire provincial constitué de chefs de file coopératifs émergents qui établirait des liens avec la Credit Union Young Leaders of Manitoba. Rechercher des moyens d attirer les élèves en affaires vers le secteur coopératif grâce à de la promotion, à des campagnes de sensibilisation, à des salons de l emploi, à des stages et à des bourses d études. Créer des bourses d études pour les nouveaux cours portant sur les coopératives. Clarifier le processus de demande des programmes provinciaux comme Partenariats pour l emploi et les programmes de subventions salariales, qui bénéficient aux coopératives et aux étudiants dans ce domaine. Faire le suivi des élèves du programme d entreprises coopératives, et faire part des réussites. Objectif stratégique 3 Améliorer l infrastructure d aide et de services pour les coopératives. 3.1 Améliorer l accès aux soutiens et aux services essentiels aux coopératives (notamment le renforcement des capacités et le perfectionnement) Comme c est le cas avec les structures d entreprise traditionnelles, les coopératives nécessitent du soutien et des services commerciaux tout au long de leurs différentes étapes de développement. Le gouvernement provincial, la MCA, le CDEM et d autres organismes comme des coopératives financières ont déjà élaboré différentes ressources pour appuyer les coopératives; toutefois, ces connaissances ne sont pas toujours accessibles à l ensemble de la communauté. Plus particulièrement, les petites coopératives ont souvent besoin de compétences spécialisées dans des domaines comme les ressources humaines et la technologie de l information. Faciliter l accès aux soutiens et aux services offerts aux coopératives permettrait de tirer parti des efforts qui ont été déployés et d offrir aux coopératives les ressources nécessaires pour devenir des entreprises prospères. Les moyens d améliorer l accès aux ressources comprennent ce qui suit : une utilisation plus efficace des sites Web pour diffuser et publiciser les ressources, une plus grande collaboration entre les secteurs coopératifs en ce qui a trait à la formation et au renforcement des capacités, et l aiguillage vers les personnes qui sont des «points d accès» (p. ex., les agents en développement coopératif), qui sont formées pour aider à s y retrouver 11

12 parmi les soutiens offerts. En outre, on pourrait explorer les modèles où des coopératives de «deuxième niveau» peuvent soutenir les petites coopératives. Élaborer et communiquer des stratégies efficaces pour appuyer les coopératives. Réflexions directionnelles préliminaires : Créer une série de vidéos «101» sur les coopératives pour répondre aux besoins des nouveaux groupes qui envisagent de lancer une coopérative, et s assurer que cette série est accessible partout dans la province. Demander au gouvernement et aux organismes communautaires de fournir plus d ateliers sur le développement coopératif. Collaborer avec les organismes de développement d entreprises pour faire en sorte qu ils sachent reconnaître les possibilités de développement de coopératives et se sentent prêts à appuyer leur développement (en tant qu une de leurs stratégies de développement d entreprises). Ils devraient aussi savoir comment établir des liens entre les nouvelles entreprises et le secteur coopératif. Élaborer un programme de mentorat entre les coopératives en démarrage et les coopératives établies. 3.2 Accroître le rôle des organismes coopératifs provinciaux Les associations provinciales de coopératives, comme la MCA, le CDEM, la Credit Union Central of Manitoba, la Caisse Groupe Financier et les succursales manitobaines de la Fédération de l habitation coopérative du Canada et de la Fédération canadienne des coopératives de travail, jouent un rôle crucial dans le développement de la communauté coopérative. Elles fournissent une voix collective pour les coopératives, ainsi que du soutien aux membres. Elles sont les premiers points de contact pour les coopératives ayant besoin d aide. Afin de continuer à répondre aux besoins de la communauté coopérative, ces associations provinciales doivent générer des revenus durables provenant de leurs membres. On doit explorer une variété de stratégies pour augmenter le nombre d adhésions à ces organismes. Élaborer une stratégie pour générer plus de ressources pour les associations coopératives provinciales afin de leur permettre de remplir leur rôle. Réflexions directionnelles préliminaires : Promouvoir les avantages liés aux organismes coopératifs provinciaux. Adopter une stratégie de recrutement proactive pour recruter de nouveaux membres. Faciliter la diffusion de renseignements entre les organismes coopératifs provinciaux et les coopératives afin d aider à s y retrouver dans les ressources communautaires et gouvernementales existantes. Faire l inventaire des consultations et des services gratuits actuellement offerts aux coopératives du Manitoba, cerner les lacunes et les besoins, examiner la structure d autres organismes provinciaux, et évaluer les possibilités quant à l imposition de frais pour les services. Pour les petites coopératives, les coûts d adhésion pour appartenir à leur fédération ont été prohibitifs. Explorer des manières de surmonter cet obstacle. 12

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES 2008-2011 Partenariats Respect de la diversité Intégrer efficacement les Autochtones au marché du travail. Promouvoir

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013 Se rapprocher Faciliter Optimiser Voici un résumé de la modification au Plan de la Société 2009-2013 approuvée par le Conseil d administration d EDC en mai

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015

Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015 Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015 ISO l Organisation internationale de normalisation L ISO comprend 163* membres qui sont les instituts nationaux de normalisation de pays

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Préparé par l Association des banquiers canadiens Août 2014 EXPERTISE CANADA BANKS ON LA

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juillet 2005 Série socio-économique 05-024 Étude de cas sur le Carma Centre for Excellence in Home Building and Land Development Introduction Dans cette étude de cas, on examine le

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Stratégie de participation Jeunesse

Stratégie de participation Jeunesse Stratégie de participation Jeunesse Contexte La Stratégie de participation Jeunesse repose sur le Colloque jeunesse de la Croix-Rouge canadienne, qui a eu lieu à St. John s, à Terre-Neuve, du 14 au 17

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 (Modifie et abrège le profil en date

Plus en détail

Favoriser une bonne gouvernance et une saine gestion. Thom Armstrong, CHF BC Dale Reagan, CHF Canada Sophie Taylor, PHCHF

Favoriser une bonne gouvernance et une saine gestion. Thom Armstrong, CHF BC Dale Reagan, CHF Canada Sophie Taylor, PHCHF Favoriser une bonne gouvernance et une saine gestion Notre rendement réel Thom Armstrong, CHF BC Dale Reagan, CHF Canada Sophie Taylor, PHCHF Favoriser une bonne gouvernance et une saine gestion Notre

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non auditée) Exercice 2014-2015

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Mémoire prébudgétaire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Association des infirmières et infirmiers du Canada www.cna-aiic.ca

Plus en détail

C est quoi une coopérative d habitation? le 28 septembre 2011 Sound Advice Consulting Co-operative

C est quoi une coopérative d habitation? le 28 septembre 2011 Sound Advice Consulting Co-operative C est quoi une coopérative d habitation? le 28 septembre 2011 Sound Advice Consulting Co-operative Modèle d entreprise «Une coopérative est une association autonome de personnes volontairement réunies

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

2013-2018 PLAN STRATÉGIQUE

2013-2018 PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 PLAN STRATÉGIQUE Introduction Le Conseil d administration de l Association canadienne des foires et expositions (A.C.F.E.) est heureux de vous présenter son Plan stratégique, dans lequel il décrit

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Plan d accessibilité 2004-2005 Table des matières Page Introduction 2 Message de la ministre de la Formation et des Collèges et Universités 3 Rapport

Plus en détail

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES PRINCIPE : L utilisation des cartes de crédit professionnelles devrait renforcer l efficacité en simplifiant l acquisition, la réception et le paiement

Plus en détail

Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca

Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca TITRE DE POSTE : RELÈVE DE : EN LIAISON AVEC: Responsable du marketing numérique

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES EN RÉPONSE AUX CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS CONTENUES DANS LE CHAPITRE 1 «L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES» DU RAPPORT DU PRINTEMPS

Plus en détail

Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa

Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa LE POSTE Alors que l Université d Ottawa se dirige vers de nouveaux horizons prometteurs, nous sommes à la recherche d un directeur

Plus en détail

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC GUIDE À L INTENTION DES COMMANDITAIRES BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC @cbtu_women facebook.com/buildtogether.ca LE PROGRAMME «BÂTIR ENSEMBLE» INCLUT DES STRATÉGIES QUI ONT ÉTÉ ADAPTÉES POUR RECRUTER

Plus en détail

PARRAINAGE DE PROGRAMMES. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi

PARRAINAGE DE PROGRAMMES. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PARRAINAGE DE PROGRAMMES Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PARRAINAGE DE PROGRAMMES Prenez contact avec la maind œuvre de demain aujourd hui même. Le Conseil RHiM a parrainé des initiatives

Plus en détail

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Développement durable des ressouces naturelles et de l énergie Les Premières Nations font partie intégrante de l avenir des ressources naturelles

Plus en détail

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes 1. Introduction Condition féminine Canada est l organisme fédéral

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

Représentant national 1

Représentant national 1 Représentant national 1 Lieu de travail : Supérieur immédiat : Statut : REMARQUE : Échelle salariale : Exigences linguistiques : Yaounde, Cameroun Chef des programmes pour l Afrique centrale et occidentale

Plus en détail

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation 5/12/14 CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL DÉFIS RELATIFS AUX PRÉVISIONS DE PÉNURIE DE PERSONNEL AÉRONAUTIQUE QUALIFIÉ

Plus en détail

Rapport financier trimestriel du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada pour le trimestre se terminant le 30 juin 2015

Rapport financier trimestriel du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada pour le trimestre se terminant le 30 juin 2015 Rapport financier trimestriel du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada pour le trimestre se terminant le 30 juin 2015 Compte rendu soulignant les résultats, les risques et

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1 CONTEXTE L Union des Tunisiens de Québec (UTQ), et en présence du Consul de la Tunisie à Montréal, a organisé le 18 février 2012 le premier forum sur les préoccupations de la communauté tunisienne de la

Plus en détail

Réponse de la direction et plan d action

Réponse de la direction et plan d action Réponse de la direction et plan d action Titre du projet : Évaluation de l Initiative de soutien des familles vivant une séparation ou un divorce Centre de responsabilité : Section de la famille, des enfants

Plus en détail

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES Politique de recherche Janvier 2004 Institut canadien de recherche sur les minorités

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Stratégie de gestion financière Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Communication des résultats / 1 La Stratégie de gestion financière annuelle de la Province du Manitoba

Plus en détail

LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE

LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE Une nouvelle analyse du livre pêche Juin 2009 Initiative : une ville pour toutes les femmes IVTF L est un partenariat entre des femmes

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick Rapport d étape Introduction Depuis les derniers grands changements qui datent de près d un demi-siècle, le gouvernement

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO)

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Survol Forum provincial de Rifssso le 27 octobre 2010 APR PSO : Introduction En mai 2006, le gouvernement ontarien lance la stratégie

Plus en détail

Réponse au rapport Accès à la justice en français. Congrès annuel de l AJEFO Le 4 octobre 2014

Réponse au rapport Accès à la justice en français. Congrès annuel de l AJEFO Le 4 octobre 2014 Réponse au rapport Accès à la justice en français Congrès annuel de l AJEFO Le 4 octobre 2014 1 Rapport Accès à la justice en français Les coprésidents du Comité consultatif de la magistrature et du barreau

Plus en détail

RAPPORT COM15-01. Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27

RAPPORT COM15-01. Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27 RAPPORT COM15-01 Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27 TITRE : Révision des politiques ADC10_Parrainage et partenariats, ADC30_Publicité et FIN05_Subventions à des organismes externes BUT : Présenter

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

Sur la voie du développement pétrolier. Rapport sur la consultation publique sur la stratégie pétrolière et gazière pour les TNO

Sur la voie du développement pétrolier. Rapport sur la consultation publique sur la stratégie pétrolière et gazière pour les TNO Sur la voie du développement pétrolier Rapport sur la consultation publique sur la stratégie pétrolière et gazière pour les TNO Septembre 2015 To request this complete document in French please call the

Plus en détail

LE 28 NOVEMBRE 2015. Un événement qui soutient les petites entreprises et qui encourage le commerce local

LE 28 NOVEMBRE 2015. Un événement qui soutient les petites entreprises et qui encourage le commerce local LE 28 NOVEMBRE 2015 Un événement qui soutient les petites entreprises et qui encourage le commerce local Participez gratuitement en tant que commerçant, association de commerçants ou consommateur. Joignez-vous

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

Programme des Sociétés de capital de démarrage

Programme des Sociétés de capital de démarrage Programme des Sociétés de capital de démarrage Bourse de croissance TSX Programme des Sociétés de capital de démarrage Êtes-vous prêt pour l inscription en Bourse? L entrepreneuriat est en pleine effervescence

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

PLAN Y : Plan stratégique pour la Fédération Renforcer le YMCA pour renforcer le Canada. Les YMCA du Canada

PLAN Y : Plan stratégique pour la Fédération Renforcer le YMCA pour renforcer le Canada. Les YMCA du Canada PLAN Y : Plan stratégique pour la Fédération Renforcer le YMCA pour renforcer le Canada Les YMCA du Canada Notre vision du Canada Un pays respecté dans le monde entier pour ses collectivités sûres et dynamiques,

Plus en détail

L ACCC et les CONSEILS SECTORIELS NATIONAUX

L ACCC et les CONSEILS SECTORIELS NATIONAUX L ACCC et les CONEIL ECTORIEL NATIONAUX «Le gouvernement travaillera de concert avec ses partenaires afin de faire en sorte que le perfectionnement des compétences suive le rythme de l évolution de l économie.

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Vision Qu ils vivent dans leur collectivité ou à l extérieur de celle-ci, tous les membres des Premières Nations ont le droit d avoir un abri

Plus en détail

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Pourquoi choisir la TD pour vos besoins en gestion de patrimoine? Vos occasions se multiplient avec la croissance de votre

Plus en détail

D ACTION L A N. Plan d action. sur les infrastructures essentielles

D ACTION L A N. Plan d action. sur les infrastructures essentielles D ACTION L A N Plan d action sur les infrastructures essentielles Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2009 No de cat. : PS4-66/2009F-PDF ISBN : 978-1-100-90319-4 Imprimé au Canada Table des matières

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance À propos de nous Le Conseil sectoriel des ressources humaines des services de garde à l enfance est

Plus en détail

Offre active et prestation des services en français

Offre active et prestation des services en français Offre active et prestation des services en français 1 Ce projet a été financé par le gouvernement de l'ontario. Les opinions exprimées dans ce document représentent celles des auteures et ne représentent

Plus en détail