Plan stratégique de la communauté coopérative du Manitoba

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2014-2019 Plan stratégique de la communauté coopérative du Manitoba"

Transcription

1 Plan stratégique de la communauté coopérative du Manitoba Être un chef de file et faire la différence au Manitoba, à la façon des coopératives PHASE 2 UNE STRATÉGIE POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LE MAINTIEN DE LA COMMUNAUTÉ COOPÉRATIVE DU MANITOBA

2 TABLE DES MATIÈRES 1.0 INTRODUCTION VISION RÉALISATIONS DE LA PHASE PHASE 2 DE LA STRATÉGIE ( )... 6 Objectif stratégique Objectif stratégique Objectif stratégique Objectif stratégique ANNEXE I Principes de coopération (Alliance coopérative internationale) ANNEXE II MEMBRES DU GROUPE CHARGÉ DE LA DÉFINITION DE LA VISION ANNEXE III PERSONNES AYANT PARTICIPÉ AUX DISCUSSIONS AVEC LES PARTIES INTÉRESSÉES ANNEXE IV MEMBRES DU COMITÉ DIRECTEUR DE LA STRATÉGIE DE LA COMMUNAUTÉ DES COOPÉRATIVES DU MANITOBA ( ) ANNEXE V MEMBRES DES GROUPES DE TRAVAIL DE LA STRATÉGIE DE LA COMMUNAUTÉ DES COOPÉRATIVES DU MANITOBA ( ) ANNEXE VI GLOSSAIRE... 14

3 1.0 INTRODUCTION Les coopératives constituent une partie intégrante du développement économique et social du Manitoba. Commençant dans les secteurs de l agriculture rurale et de la consommation, les coopératives ont grandi pour inclure pratiquement tous les aspects de l économie du Manitoba et toutes les régions de la province. Les statistiques suivantes fournissent quelques points saillants pour illustrer l importance des coopératives dans l économie du Manitoba 1 : Le Manitoba compte plus de 400 coopératives qui représentent presque tous les secteurs de l économie. En 2013, le Manitoba connaissait la croissance la plus rapide du nombre de coopératives de travail au pays. La même année, le système coopératif de vente au détail du Manitoba comprenait employés et membres à qui sont retournés 386 millions de dollars sous forme de ristournes entre 2008 et Le système de credit unions comprend 36 credit unions et une Caisse Groupe Financier. Le secteur coopératif financier compte un actif de plus de 24 milliards de dollars et membres. Sa contribution aux collectivités du Manitoba représente plus de 17 millions de dollars en participation aux bénéfices et environ quatre millions de dollars en dons, en commandites et en bourses d études. Au Manitoba, il y a 68 collectivités rurales qui ont comme seule institution financière une credit union. En 2008, un comité directeur comprenant des représentants de la Province du Manitoba, de la Manitoba Cooperative Association (MCA) et du Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) a entrepris un exercice d élaboration d une stratégie visant à appuyer le développement des coopératives dans la province. La stratégie globale se voulait un engagement décennal à l égard du développement de la communauté coopérative, qui serait mise en œuvre au moyen de deux stratégies quinquennales. La première phase de la stratégie, de 2009 à 2014, était soutenue par du financement, beaucoup de temps, de l expertise et des contributions en nature de la part de partenaires (MCA, CDEM, Province), de coopératives, d organismes communautaires et de chefs de file à l échelle du Manitoba. Elle a donné lieu à d importantes réalisations, notamment des mesures législatives clés, des outils financiers, de la recherche et de l enseignement dans des établissements d enseignement supérieur, une initiative d engagement des jeunes, et des outils servant à tisser des liens au sein de la communauté coopérative. Les travaux ont aussi permis de faire participer différents partenaires au sein de la communauté coopérative. En 2014, le comité directeur a réalisé un examen de la première phase de la stratégie et a entamé le processus d élaboration de la deuxième phase de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba pour les cinq prochaines années. Cette prochaine phase de la stratégie se veut une occasion de s appuyer sur les réalisations des cinq dernières années et de les consolider, et de jeter des bases solides en vue du perfectionnement continu de la communauté coopérative du Manitoba. 1 Données fournies par Manitoba Cooperative Association, Credit Union Central of Manitoba, Caisse Groupe Financier et Federated Cooperatives Limited.

4 2.0 VISION Vision : Une communauté coopérative croissante et prospère jouant un rôle de chef de file majeur dans le développement socio-économique du Manitoba. Objectifs de la stratégie : La stratégie a pour but de stimuler, d élargir et de soutenir le développement d une communauté coopérative prospère du point de vue socio-économique au Manitoba. Une communauté coopérative accrue, plus forte et plus influente aura d importants avantages : Accroissement de l importance des coopératives en tant que force dans l économie du Manitoba. Cette conséquence pourrait comprendre des hausses des parts du marché et une augmentation du nombre et du type de coopératives, du nombre d emplois créés par ce secteur et de l actif total des coopératives. Des approches plus intégrées de financement et de perfectionnement des compétences rendront ce secteur plus autonome, et plus en mesure de faire face aux défis qu il rencontre et de saisir de nouvelles possibilités. Les coopératives auront une plus grande influence positive sur la résilience socioéconomique de leur communauté, et seront reconnues pour cette influence. Une sensibilisation accrue aux valeurs et aux principes des coopératives, et une meilleure compréhension de ceux-ci, dans des publics cibles particuliers. Valeurs des coopératives : La Stratégie est fondée sur les principes de coopération de l Alliance coopérative internationale (voir annexe 1). 3.0 RÉALISATIONS DE LA PHASE 1 Cette stratégie s appuie sur les réalisations de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba quinquennale précédente. La stratégie précédente a réuni la communauté coopérative du Manitoba et le gouvernement provincial pour la première fois afin de construire une fondation plus solide pour le développement des coopératives dans la province. Voici certaines des réalisations des cinq dernières années : Objectif stratégique 1 : Créer un environnement appuyant plus les coopératives, aussi bien pour leur lancement que pour leurs activités courantes. Sous-objectifs : Créer des lois habilitantes, des politiques et des programmes. Renforcer le soutien financier existant. Explorer de nouvelles options pour accroître la capitalisation et le financement. Réalisations dans le cadre de l objectif stratégique 1 : Disposition législative relative aux coopératives à partenaires multiples : mise en place d un nouveau modèle permettant différentes classes de membres pour régir la coopérative. 4

5 Modifications à la Loi sur les coopératives : i. Option de tenir des réunions et des votes électroniques par les membres. ii. Les coopératives de travail peuvent compter les bénévoles et les employés contractuels en tant que membres. iii. Réformes du tribunal d appel pour les coopératives d habitation. Nouveau modèle de règlements administratifs : Afin de faciliter la constitution en personne morale des nouvelles coopératives, on a conçu un nouveau modèle simplifié de règlements administratifs. Il est possible de se le procurer à l adresse suivante : Un nouveau groupe de travail interministériel a été créé au sein du gouvernement provincial, indiquant les personnes des différents ministères pouvant être consultées pour des questions liées aux coopératives. Crédit d impôt pour le développement des coopératives : Les coopératives du Manitoba qui contribuent au fonds de crédit d impôt reçoivent un crédit d impôt en retour. Subventions du Fonds de crédit d impôt aux coopératives administré par la MCA : Le Fonds de crédit d impôt permet aux coopératives manitobaines, nouvelles ou en expansion, d accéder à de petites subventions et à de l aide technique par l intermédiaire d un conseiller en développement des coopératives à la MCA. Fonds de la recherche coopérative : Fonds créé pour appuyer la recherche au profit de la communauté coopérative. Objectif stratégique 2 : Encourager une sensibilisation accrue aux valeurs et aux principes des coopératives, et une meilleure compréhension de ceux-ci. Sous-objectifs : Encourager la sensibilisation générale aux valeurs et aux principes des coopératives, et la compréhension de ceux-ci. Encourager l engagement et le renouvellement du leadership chez les jeunes. Encourager la connaissance du modèle coopératif dans les établissements d enseignement supérieur. Offrir de l éducation à la communauté coopérative. Réalisations dans le cadre de l objectif stratégique 2 : Rapport de l enquête sur la compréhension du public en matière de coopératives : En 2009, deux enquêtes ont été réalisées par Prairie Research Associates afin d évaluer la compréhension des coopératives par le grand public et de cerner les défis auxquels les coopératives font face. Matériel éducatif pour les jeunes : Tous pour un est un module du niveau secondaire agréé par Éducation Manitoba à l intention des enseignants de la 8 e à la 10 e année, et offert gratuitement au Programme d études en développement des coopératives : Programme d études complet (offert en français et en anglais) portant sur le lancement et l expansion de coopératives qu il est possible de se procurer gratuitement au Création d une chaire en entreprises coopératives : Création de la chaire en entreprises coopératives à la faculté de commerce et d économie de l Université de Winnipeg en

6 Le programme Coopérative Jeunesse de Services administré par le CDEM : Programme estival destiné aux jeunes âgés de 12 à 17 ans. Ce programme enseigne aux participants comment administrer une coopérative de travail, promouvoir les services aux entreprises et gérer les finances. Pour en savoir plus, rendez-vous au Célébration de l Année internationale des coopératives de l ONU en 2012 : Élaboration d activités promotionnelles comme un concours sur Facebook, un festival de courtes vidéos sur les coopératives, une exposition itinérante, un livre commémoratif, la création de la chaire en entreprises coopératives, plusieurs ateliers éducatifs, et un stand à plusieurs manifestations (la Winter Fair de Brandon, Saisir les occasions, Folk Fest, Journée des coopératives, etc.). Objectif stratégique 3 : Améliorer l infrastructure d aide et de services pour les coopératives. Améliorer l accès aux soutiens et aux services essentiels. Accroître le rôle des organismes coopératifs provinciaux. Accroître la collaboration entre les coopératives. Réalisations dans le cadre de l objectif stratégique 3 : Site Web à guichet unique pour les coopératives du Manitoba : un nouveau site Web doté d un outil d emplacement des coopératives «Find a co-op», d un forum, d une base de données, et plus encore. Bulletin électronique des coopératives du Manitoba : Il est possible de consulter les dernières nouvelles du secteur coopératif dans le bulletin Co-op Connections. Pour vous inscrire, rendez-vous au Subventions destinées aux coopératives : Petites subventions offertes aux coopératives du Manitoba afin de soutenir leur développement. Pour en savoir plus, rendez-vous au Housing Co-op Mobilizer Project : Soutien offert aux groupes du centre-ville qui explorent la possibilité de lancer une coopérative d habitation Hébergé par SEED Winnipeg. 4.0 PHASE 2 DE LA STRATÉGIE ( ) 4.1 Un cadre de travail pour appuyer la mise en œuvre de la stratégie À la phase 1 de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba, on a élaboré un cadre de travail pour appuyer la mise en œuvre de la stratégie. Ce cadre de travail était fondé sur la collaboration, appuyant tous les intervenants de la stratégie pour assumer la propriété et la responsabilité collectives liées à la mise en œuvre de la stratégie en vue de la concrétisation de la vision et des objectifs. La direction générale de la mise en œuvre de la stratégie était fournie par le comité directeur, qui comptait des membres des organismes parrains (la Province du Manitoba, la MCA et le CDEM). Les groupes de travail, dont les membres provenaient de communautés coopératives de partout au Manitoba, ont été créés pour élaborer et mettre en œuvre des plans d action relatifs à chacun des trois objectifs stratégiques. Tous ces efforts étaient appuyés par un gestionnaire de projet à temps plein, qui relevait du comité directeur. La Province a affecté des ressources pour appuyer la mise en œuvre de la stratégie. Le comité directeur affectait les ressources en se fondant sur les plans élaborés par les groupes de travail. 6

7 Au cours de l élaboration de la phase 2 de la stratégie, on a demandé aux intervenants de faire part de leur opinion concernant l efficacité du cadre de travail élaboré en vue d appuyer la mise en œuvre de la phase 1. L opinion dominante était que les différents éléments du cadre de travail ont bien fonctionné, et qu on devrait continuer à les utiliser pour appuyer la mise en œuvre de la phase Objectif pour la phase 2 de la stratégie Pour les cinq prochaines années de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba (la «stratégie»), les principaux objectifs sont : S appuyer sur les avantages obtenus pendant la première phase de la stratégie et réaliser pleinement ces derniers. Faire participer davantage la communauté coopérative à tous les aspects de la stratégie. Obtenir les ressources (humaines et financières) requises pour soutenir les travaux et les amplifier. La nouvelle stratégie comprend quatre objectifs stratégiques, en plus des sous-objectifs connexes. Au sein de chacun des sous-objectifs se trouve un certain nombre de «réflexions directionnelles préliminaires». Celles-ci découlent du processus de consultation des intervenants et visent à fournir des idées qui seront examinées par les groupes de travail dans le cadre de l élaboration de leurs plans; elles ne doivent pas être considérées comme essentielles ni comme étant les seules activités à entreprendre. Objectif stratégique 1 Créer un environnement financier et de politiques appuyant plus les coopératives, aussi bien pour leur lancement que pour leurs activités courantes. 1.1 Créer des lois habilitantes, des politiques et des programmes Pour se développer et croître, la communauté coopérative a besoin d un environnement législatif et de politiques qui l appuie. Le gouvernement provincial est l ordre de gouvernement ayant la plus grande influence sur cet environnement, il est donc essentiel qu il soit bien au fait des questions de politiques ayant des incidences sur le développement des coopératives. La collaboration entre la communauté coopérative et le gouvernement provincial, ainsi qu avec les différents ministères du gouvernement provincial, a donné lieu à des réalisations importantes pendant les cinq premières années de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba (p. ex., le crédit d impôt DC). Afin de tirer pleinement profit du travail réalisé à la phase 1, on doit communiquer ces gains à la communauté coopérative. Les coopératives doivent être pleinement informées et avoir facilement accès aux avantages qui leur sont offerts. Il est essentiel que le processus entre les différents ministères et ordres de gouvernement soit fluide et coordonné pour y parvenir. Il est aussi important de montrer comment les coopératives peuvent permettre au gouvernement d atteindre des objectifs importants relatifs aux politiques publiques. Réflexions directionnelles préliminaires : Veiller à ce que le gouvernement provincial soit bien informé au sujet des valeurs que les coopératives contribuent aux collectivités du Manitoba, et de la manière dont elles 7

8 peuvent appuyer une résilience et une durabilité accrues de la communauté coopérative (p. ex., au moyen de la Stratégie de la communauté des coopératives du Manitoba). Simplifier le processus de demande pour le crédit d impôt EEC, et créer une ressource centrale qui fera la promotion du crédit d impôt. Veiller à ce que les responsables de politiques et les membres du personnel de première ligne de partout dans le gouvernement provincial soient en mesure d administrer efficacement les politiques et les programmes gouvernementaux afin d appuyer les coopératives (p. ex., programme d actionnariat des employés). Diffuser les résultats de la recherche actuelle de la MCA concernant les incidences des coopératives sur l économie du Manitoba. Maximiser les conséquences potentielles de la future stratégie d aide aux coopératives d habitation en s associant avec la Province pour offrir plus de logements sociaux et abordables. Appuyer le symposium sur le logement organisé par le Housing Development Cooperative Group. 1.2 Explorer des options pour accroître la capitalisation et le financement Comme n importe quelle autre entreprise, les coopératives doivent pouvoir capitaliser et financer leurs activités tout au long de leur cycle économique. En raison de différences dans la structure et la propriété, les coopératives doivent surmonter des défis particuliers qui ne sont pas pris en considération adéquatement par le secteur financier traditionnel. Une autre possibilité de développement est la manière par laquelle les coopératives recherchent du financement auprès des coopératives financières. Pour être en mesure de se développer et de grandir, les coopératives ayant des plans d affaires solides ont besoin d approches et de mécanismes novateurs pour leur permettre d accéder à de la capitalisation et à du financement tout au long de leur développement. Créer ou adapter des stratégies et des outils financiers pour appuyer les coopératives à toutes les étapes de développement. Réflexions directionnelles préliminaires : Explorer les options pour tirer profit d autres sources de financement afin d accroître le bassin de subventions des associations coopératives provinciales (c.-à-d. l imminent fonds de capital et d emprunt de 20 millions de dollars de Coopératives et mutuelles Canada). Obtenir du financement de soutien pour les associations provinciales afin de leur permettre de servir la communauté coopérative du Manitoba. Travailler avec les credit unions pour inclure la différence coopérative et les risques sociaux positifs dans les facteurs qui influencent leurs décisions relatives aux prêts. Créer un groupe de travail composé de credit unions, de la Caisse Groupe Financier et de chefs de file d autres organismes financiers de nature coopérative (Concentra, The Co-operators, etc.) pour trouver des idées ou des innovations afin de répondre aux défis relatifs à la capitalisation touchant les coopératives. Explorer les options pour la Province, les fondations et les établissements financiers communautaires, ainsi que les intervenants du secteur privé, afin de fournir des capitaux propres aux coopératives. Explorer d autres programmes gouvernementaux qui pourraient être avantageux pour les coopératives, comme les crédits d impôt, et veiller à ce que la communauté 8

9 coopérative les connaisse (en particulier les associations provinciales et les agents de développement coopératifs). Objectif stratégique 2 Encourager une sensibilisation accrue aux valeurs et aux principes des coopératives, et une meilleure compréhension de ceux-ci. 2.1 Encourager la sensibilisation aux valeurs et aux principes des coopératives, et la compréhension de ceux-ci Le modèle coopératif a connu une solide réussite commerciale, tout en atteignant une vaste gamme d objectifs sociaux. Toutefois, bon nombre des avantages offerts par les coopératives ne sont pas bien connus. Afin de faciliter la croissance du secteur coopératif, il est nécessaire d atteindre des groupes d importance stratégique pour la communauté coopérative. La communication devrait être axée sur la «proposition de valeur» particulière que les coopératives peuvent offrir à chacun de ces groupes. Accroître la sensibilisation au sein des groupes d importance stratégique pour la croissance du secteur coopératif, notamment : o Les administrations municipales et les chefs de file communautaires (les coopératives peuvent aider à atteindre des objectifs de développement économique et communautaire). o Les entrepreneurs et les agents de développement économique (les coopératives ont prouvé leur efficacité dans le domaine du développement économique local). o Les collectivités autochtones (les valeurs des coopératives sont compatibles avec les valeurs autochtones, et les coopératives sont des véhicules durables pour le développement communautaire et économique). o Les nouveaux Canadiens (les coopératives offrent la possibilité de mettre à profit des compétences de leur pays d origine). o Les propriétaires d entreprise (les coopératives sont un véhicule qui facilite la relève). o Les professionnels, p. ex., les avocats et les comptables (les coopératives sont un marché pour certains des services qu ils offrent). o Les membres de coopératives (les coopératives offrent des possibilités pour d autres niveaux d engagement, plutôt qu un simple achat). Réflexions directionnelles préliminaires : Trouver des moyens appropriés de promouvoir le modèle coopératif auprès des publics mentionnés ci-dessus. S associer avec des organismes communautaires comme l Aboriginal Chamber of Commerce, Accueil Francophone, Pluri-elles et des agents de développement économique pour accroître la sensibilisation de publics particuliers à l égard des coopératives. Aider les coopératives du Manitoba à évaluer et à promouvoir leur avantage social grâce au Manitoba Marketing Network et à l ensemble du milieu de la recherche. Créer des possibilités pour les employés du gouvernement, les créateurs d entreprise, les professionnels (comptables, avocats, courtiers, prêteurs) pour en savoir plus sur les coopératives ou pour transmettre leur expertise et leur expérience dans leur domaine respectif. 9

10 Accroître la sensibilisation aux coopératives en présentant des candidatures pour des prix du domaine des affaires et en animant des symposiums et des congrès. Faire participer les coopératives et le gouvernement aux célébrations de la Semaine des coopératives avec d autres activités en plus du gala de la MCA et de la Journée des coopératives de crédit. Appuyer le modèle coopératif et veiller à ce qu il soit inclus dans la stratégie d entreprise sociale et ses activités, comme la loi sur les avantages communautaires, et le guide d approvisionnement des entreprises sociales. Explorer des manières d établir des liens avec la stratégie coopérative autochtone qui est en voie d élaboration. 2.2 Encourager l engagement et le renouvellement du leadership chez les jeunes Les jeunes représentent l avenir du mouvement coopératif; ils sont les futurs chefs de file, travailleurs et membres de ce mouvement. Pour réaliser ce potentiel, on doit présenter tôt aux jeunes les valeurs et les principes coopératifs, et leur donner l occasion de participer à des coopératives pour acquérir une expérience pratique et, en fin de compte, avoir la possibilité de travailler dans la communauté coopérative. Différentes initiatives visant à faire participer les jeunes ont été mises en place (p. ex., unités de programmes dans les écoles primaires et secondaires; camp sur les coopératives, programme Coopérative Jeunesse de Services), mais chacune a été élaborée de manière indépendante. L engagement des jeunes pourrait bénéficier d une stratégie coordonnée visant à établir des liens entre les initiatives et à fournir de la continuité pour l engagement des jeunes à l égard des coopératives. Élaborer une stratégie d engagement des jeunes et un plan d affaires coordonnés afin de soutenir la stratégie et de la faire croître. Réflexions directionnelles préliminaires : Obtenir du financement durable pour créer un poste de mobilisateur de l initiative de coopérative jeunesse. Explorer des manières de rétablir le programme Coopérative Jeunesse de Services. Faire croître la retraite en matière de leadership de la MCA. Utiliser le projet pilote de coopérative étudiante de Children of the Earth pour élaborer un programme d études visant à faciliter le lancement de coopératives étudiantes et la reproduction du modèle dans d autres écoles secondaires du Manitoba. 2.3 Encourager la connaissance du modèle coopératif dans les établissements d enseignement supérieur Créer une fondation pour appuyer les coopératives au sein des établissements d enseignement supérieur est très important pour le développement continu de la communauté coopérative. La création de la chaire en entreprises coopératives à l Université de Winnipeg, et la mise en place de cours coopératifs dans plusieurs établissements postsecondaires représentent des réalisations importantes qui découlent de la première phase de la stratégie. Le renforcement de la sensibilisation au modèle coopératif dans les établissements postsecondaires fournira plus d options aux jeunes pour étudier le sujet des coopératives, et les 10

11 aidera à se préparer à des carrières dans des coopératives. En mettant l accent sur la recherche et le développement du leadership, la communauté coopérative bénéficiera de rigueur, de compétences et d idées tout en recevant un soutien pour la croissance et l innovation. Réflexions directionnelles préliminaires : Élaborer et améliorer l offre de programmes universitaires. Explorer les possibilités en ligne pour accroître l accès des étudiants manitobains. Élaborer et accroître le programme de recherche coopérative. Renforcer les liens avec la communauté de recherche afin d accroître la recherche liée à la coopération. Explorer des modèles, des politiques et des programmes coopératifs d autres régions du monde et évaluer les possibilités relatives à leur mise en œuvre au Manitoba. Élaborer des initiatives particulières par l entremise d établissements d enseignement supérieur afin de renforcer la capacité des chefs de file coopératifs en ce qui a trait à la réflexion stratégique et à l innovation. Explorer davantage l initiative visant à créer un caucus communautaire provincial constitué de chefs de file coopératifs émergents qui établirait des liens avec la Credit Union Young Leaders of Manitoba. Rechercher des moyens d attirer les élèves en affaires vers le secteur coopératif grâce à de la promotion, à des campagnes de sensibilisation, à des salons de l emploi, à des stages et à des bourses d études. Créer des bourses d études pour les nouveaux cours portant sur les coopératives. Clarifier le processus de demande des programmes provinciaux comme Partenariats pour l emploi et les programmes de subventions salariales, qui bénéficient aux coopératives et aux étudiants dans ce domaine. Faire le suivi des élèves du programme d entreprises coopératives, et faire part des réussites. Objectif stratégique 3 Améliorer l infrastructure d aide et de services pour les coopératives. 3.1 Améliorer l accès aux soutiens et aux services essentiels aux coopératives (notamment le renforcement des capacités et le perfectionnement) Comme c est le cas avec les structures d entreprise traditionnelles, les coopératives nécessitent du soutien et des services commerciaux tout au long de leurs différentes étapes de développement. Le gouvernement provincial, la MCA, le CDEM et d autres organismes comme des coopératives financières ont déjà élaboré différentes ressources pour appuyer les coopératives; toutefois, ces connaissances ne sont pas toujours accessibles à l ensemble de la communauté. Plus particulièrement, les petites coopératives ont souvent besoin de compétences spécialisées dans des domaines comme les ressources humaines et la technologie de l information. Faciliter l accès aux soutiens et aux services offerts aux coopératives permettrait de tirer parti des efforts qui ont été déployés et d offrir aux coopératives les ressources nécessaires pour devenir des entreprises prospères. Les moyens d améliorer l accès aux ressources comprennent ce qui suit : une utilisation plus efficace des sites Web pour diffuser et publiciser les ressources, une plus grande collaboration entre les secteurs coopératifs en ce qui a trait à la formation et au renforcement des capacités, et l aiguillage vers les personnes qui sont des «points d accès» (p. ex., les agents en développement coopératif), qui sont formées pour aider à s y retrouver 11

12 parmi les soutiens offerts. En outre, on pourrait explorer les modèles où des coopératives de «deuxième niveau» peuvent soutenir les petites coopératives. Élaborer et communiquer des stratégies efficaces pour appuyer les coopératives. Réflexions directionnelles préliminaires : Créer une série de vidéos «101» sur les coopératives pour répondre aux besoins des nouveaux groupes qui envisagent de lancer une coopérative, et s assurer que cette série est accessible partout dans la province. Demander au gouvernement et aux organismes communautaires de fournir plus d ateliers sur le développement coopératif. Collaborer avec les organismes de développement d entreprises pour faire en sorte qu ils sachent reconnaître les possibilités de développement de coopératives et se sentent prêts à appuyer leur développement (en tant qu une de leurs stratégies de développement d entreprises). Ils devraient aussi savoir comment établir des liens entre les nouvelles entreprises et le secteur coopératif. Élaborer un programme de mentorat entre les coopératives en démarrage et les coopératives établies. 3.2 Accroître le rôle des organismes coopératifs provinciaux Les associations provinciales de coopératives, comme la MCA, le CDEM, la Credit Union Central of Manitoba, la Caisse Groupe Financier et les succursales manitobaines de la Fédération de l habitation coopérative du Canada et de la Fédération canadienne des coopératives de travail, jouent un rôle crucial dans le développement de la communauté coopérative. Elles fournissent une voix collective pour les coopératives, ainsi que du soutien aux membres. Elles sont les premiers points de contact pour les coopératives ayant besoin d aide. Afin de continuer à répondre aux besoins de la communauté coopérative, ces associations provinciales doivent générer des revenus durables provenant de leurs membres. On doit explorer une variété de stratégies pour augmenter le nombre d adhésions à ces organismes. Élaborer une stratégie pour générer plus de ressources pour les associations coopératives provinciales afin de leur permettre de remplir leur rôle. Réflexions directionnelles préliminaires : Promouvoir les avantages liés aux organismes coopératifs provinciaux. Adopter une stratégie de recrutement proactive pour recruter de nouveaux membres. Faciliter la diffusion de renseignements entre les organismes coopératifs provinciaux et les coopératives afin d aider à s y retrouver dans les ressources communautaires et gouvernementales existantes. Faire l inventaire des consultations et des services gratuits actuellement offerts aux coopératives du Manitoba, cerner les lacunes et les besoins, examiner la structure d autres organismes provinciaux, et évaluer les possibilités quant à l imposition de frais pour les services. Pour les petites coopératives, les coûts d adhésion pour appartenir à leur fédération ont été prohibitifs. Explorer des manières de surmonter cet obstacle. 12

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

C est quoi une coopérative d habitation? le 28 septembre 2011 Sound Advice Consulting Co-operative

C est quoi une coopérative d habitation? le 28 septembre 2011 Sound Advice Consulting Co-operative C est quoi une coopérative d habitation? le 28 septembre 2011 Sound Advice Consulting Co-operative Modèle d entreprise «Une coopérative est une association autonome de personnes volontairement réunies

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif

Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif Coopératives et mutuelles Canada (CMC) est l organisme-cadre national qui représente les

Plus en détail

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement.

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement. le 23 mars 2004 «tout au long de notre histoire, les Canadiens ont été animés par une idée bien simple : que nous avons la responsabilité de faire en sorte que nos enfants et nos petits-enfants aient une

Plus en détail

Centrale des caisses de crédit du Canada

Centrale des caisses de crédit du Canada Centrale des caisses de crédit du Canada Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Martha Durdin, présidente et chef de la direction Le mercredi 6 août 2014 Tout le contenu du

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

Guide d action PROGRAMME VILLE ÉQUITABLE

Guide d action PROGRAMME VILLE ÉQUITABLE Guide d action PROGRAMME VILLE ÉQUITABLE Table des matières 1.0 À propos du présent guide...1 1.1 Remerciements...1 1.2 Renseignements additionnels...1 2.0 Ville équitable...2 2.1 Pourquoi le commerce

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante.

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante. Budget fédéral 2015 Le 21 avril 2015, le gouvernement du Canada a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines sont favorables aux entreprises manufacturières, donc aux

Plus en détail

Solidaires face à la violence faite aux femmes

Solidaires face à la violence faite aux femmes Solidaires face à la violence faite aux femmes Femmes de la francophonie en contexte minoritaire : Solidaires face à la violence faite aux femmes Alliance de la francophonie canadienne Table des matières

Plus en détail

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Introduction Le Groupe Co-operators limitée est détenu et dirigé par 45 membres-propriétaires de tout le Canada, issus

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada. au Comité permanent des finances. de la Chambre des communes

Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada. au Comité permanent des finances. de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Novembre 2013 Recommandations Au nom des organismes de bienfaisance canadiens, Imagine Canada

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

A. Particuliers. activités B. Sociétés Ajout d un quatrième palier à. Lutte contre l évasion fiscale. économiques RRQ et financiers

A. Particuliers. activités B. Sociétés Ajout d un quatrième palier à. Lutte contre l évasion fiscale. économiques RRQ et financiers A. Particuliers Faits saillants o Hausse progressive de la contribution des parents aux services de garde o Amélioration de la gouvernance des fonds fiscalisés o Faits Capital saillants régionale et ayant

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi)

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) Ce rapport a été préparé par : 205, rue Catherine, Suite 300 Ottawa, Ontario K2P 1C3 Tél. : 613.230.6424 Fax : 613.567.1504

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Financement d entreprise et fusions et acquisitions 27 FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Le Canada est doté de marchés financiers bien développés et très évolués. Les principales sources

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Services à la famille et Consommation Manitoba Programmes de soutien des personnes handicapées et Aide à l emploi et au revenu

Services à la famille et Consommation Manitoba Programmes de soutien des personnes handicapées et Aide à l emploi et au revenu Services à la famille et Consommation Manitoba Programmes de soutien des personnes handicapées et Aide à l emploi et au revenu Services d intégration communautaire pour les personnes handicapées Services

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

Financement des études postsecondaires et régimes d épargne pour les étudiants autochtones

Financement des études postsecondaires et régimes d épargne pour les étudiants autochtones Financement des études postsecondaires et régimes d épargne pour les étudiants autochtones Par Domenic Natale, vice-président, Services aux Autochtones, Services fiduciaires, Gestion de patrimoine TD Fier

Plus en détail

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars Association des collèges communautaires du Canada LES COLLÈGES ET LES INSTITUTS CONTRIBUENT AU MAINTIEN DISPONIBILITÉ OPÉRATIONNELLE DES FORCES ARMÉES CANADIENNES PAR LA FORMATION ET LE RECRUTEMENT EN

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure Un énoncé de position de l AFIC Résumé L infrastructure est un investissement pas une dépense. C est un investissement dans la prospérité économique,

Plus en détail

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015 Association canadienne de la construction Mémoire prébudgétaire 2015 Synopsis L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises de construction non résidentielle au Canada.

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL :

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : UN PARTENARIAT POUR BÂTIR DES COLLECTIVITÉS PLUS FORTES, PLUS PROSPÈRES ET PLUS DYNAMIQUES Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine

Plus en détail

APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance

APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance La Commission de la santé mentale du Canada (la Commission) a mis en place un

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012

Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Préparé par le comité régional du développement de Jeunes Entreprises - Jean-Michel Gobeil, agent de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse - Chrystelle

Plus en détail

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Mesdames et Messieurs les membres du Comité permanent des finances,

Plus en détail

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Guide pour une demande de financement 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Table des matières 1. PRÉSENTATION... 3 1.1 Le Forum jeunesse de la région de

Plus en détail

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Commentaires du Conseil du patronat du Québec dans le cadre de la consultation sur l accessibilité

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure urbaine

Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure urbaine v Renforcement des compétences opérationnelles dans le développement mené par la communauté 15 au 19 avril 2002 Washington, D.C. Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure

Plus en détail

Comité des griefs des Forces canadiennes. Pour la période 2010-2011 à 2012-2013. Rapport sur les plans et les priorités

Comité des griefs des Forces canadiennes. Pour la période 2010-2011 à 2012-2013. Rapport sur les plans et les priorités Comité des griefs des Forces canadiennes Pour la période 2010-2011 à 2012-2013 Rapport sur les plans et les priorités L'honorable Peter Gordon MacKay Ministre de la Défense nationale Table des matières

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada

Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada Rôle clé dans la structuration de l industrie du CR Modèle de création d emplois de qualité et

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

Politique d aménagement linguistique de l Ontario pour l éducation postsecondaire et la formation en langue française

Politique d aménagement linguistique de l Ontario pour l éducation postsecondaire et la formation en langue française Politique d aménagement linguistique de l Ontario pour l éducation postsecondaire et la formation en langue française 2011 Message du ministre L Ontario a besoin d un système d éducation postsecondaire

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Rapport d étape sur le plan d action Mars 2010 Être inspiré. Être prêt. Être meilleur.

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Page 1 sur 15 NOTE La présente note et les documents joints décrivent un cadre pour la collaboration continue

Plus en détail

Pour surmonter ces obstacles, le Groupe d étude canadien sur la finance sociale fait trois recommandations au Comité permanent des finances :

Pour surmonter ces obstacles, le Groupe d étude canadien sur la finance sociale fait trois recommandations au Comité permanent des finances : Présentation prébudgétaire 2011 au Comité permanent des finances Sommaire Le Groupe d étude canadien sur la finance sociale et Génération de l innovation sociale (GIS) sont déterminés à assurer le développement

Plus en détail

Recommandations avant inscription à AC JumpStart

Recommandations avant inscription à AC JumpStart Recommandations avant inscription à AC JumpStart Qu est-ce qu AC JumpStart? AC JumpStart est un programme innovateur d incubation et d encadrement soutenant l implantation d entreprises en démarrage à

Plus en détail

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Mise à jour du Forum conjoint des autorités de réglementation du marché financier Réseau de conciliation

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

Catalogue des programmes des 4-H du Canada 2015-2016

Catalogue des programmes des 4-H du Canada 2015-2016 Catalogue des programmes des 4-H du Canada 2015-2016 Sommet national sur le leadership des 4-H du Canada Du 18 au 21 février 2016, à Ottawa (Ontario) Le Sommet sur le leadership des 4-H du Canada est l

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Introduction 9 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Par Sven Milelli INTRODUCTION Structures organisationnelles 11 Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation

Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation Commission des services financiers de l Ontario Le 17 décembre 2010 Table

Plus en détail

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes Faire le bon choix Aide-mémoire à l intention des employeurs Solutions d épargne-retraite collective Appuyés

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mai 2013 PRÉAMBULE... 3 1. DISTRIBUER LA BONIFICATION DE 25M$... 4 2. OPTIMISER L AFE... 5 3. AMÉLIORER LA SENSIBILISATION DES

Plus en détail

Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015

Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015 Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015 ISO l Organisation internationale de normalisation L ISO comprend 163* membres qui sont les instituts nationaux de normalisation de pays

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS

CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS ANNONCE Le 15 janvier 2014 À l intention des chercheurs relevant d organismes de santé ou d universités

Plus en détail

Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B

Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B L information suivante est organisée de façon à aider les organismes de bienfaisance à indiquer les dépenses

Plus en détail

Desjardins et le développement durable

Desjardins et le développement durable Desjardins et le développement durable Congrès ACE Association of Cooperative Educators 31 juillet 2008 patrice.camus@desjardins.com Rôle de l Éco-conseiller Acteur de changement / Mobilisateur Planificateur

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Office of. Office of. the Chief Actuary. au de. Burea

Office of. Office of. the Chief Actuary. au de. Burea Bureau du surintendant des institutions financières Canada Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada Office of the Chief Actuary Burea au de l actuaire

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

FILIÈRE ÉCONOMIQUE DES ARTS VISUELS Tableau analytique des problématiques du point de vue des artistes et solutions proposées par le RAAV

FILIÈRE ÉCONOMIQUE DES ARTS VISUELS Tableau analytique des problématiques du point de vue des artistes et solutions proposées par le RAAV ARTISTES Précarité économique : D après l étude RAAV-INRS de 2000, le revenu annuel brut moyen provenant de la profession est de : 11 000 $ et le revenu brut médian est de 3 500$. Des données statistiques

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 Sommaire de gestion Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Pour un avenir de classe Conçu pour vous aider à financer des études postsecondaires à temps plein ou à temps partiel, le REEE vous donne

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

Révision du modèle d affaires en tourisme

Révision du modèle d affaires en tourisme Révision du modèle d affaires en tourisme La révision du modèle d affaires Le point de départ (1/2) Volonté du gouvernement de relancer l économie et l emploi rapidement; Investissements privés, innovation,

Plus en détail

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale

Plus en détail

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Section A : Renseignements personnels et commerciaux Numéro de référence : AVIS SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE La

Plus en détail

Orchestras Canada/Orchestres Canada. Plan de développement du leadership et de perfectionnement professionnel

Orchestras Canada/Orchestres Canada. Plan de développement du leadership et de perfectionnement professionnel Orchestras Canada/Orchestres Canada Plan de développement du leadership et de perfectionnement professionnel 2010 2013 Issu des recherches, discussions et propositions du groupe de travail, le 21 juin

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail