REPORTAGE 6 e cérémonie de Doctorats Honoris Causa de l Université Paris 10. DOSSIER Des mathématiques de haut niveau à Paris 10

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REPORTAGE 6 e cérémonie de Doctorats Honoris Causa de l Université Paris 10. DOSSIER Des mathématiques de haut niveau à Paris 10"

Transcription

1 JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 CONTACT INFORMATIONS, ORGANISATIONS ET INSCRIPTIONS Service des Affaires culturelles 200, av. de la République Bâtiment L, bureau R28 TÉL. : FAX : Troupe chorégraphique de Paris X _ACTION CULTURELLE ET ARTISTIQUE Programmation janvier/fevrier/mars 2007 ACTU PARIS 10 Photographies du Sénégal et de Guinée «L été dans l ailleurs» exposition Beauté Troyenne «Métamorphoses urbaines» LE JOURNAL DE L Université Paris X Nanterre_www.u-paris10.fr organisée par l association «Globe de collective de photographies organisée Ecrit et mis en scène par Hugo Falque Exposition de photographies de Gabriele Rencontres» dans le but de financer par l association (création étudiante). Basilico, artiste italien. 50 photographies la construction d une école primaire au «L envolée bleue». Un soir pluvieux, Lloyd et Lua, les deux sur le thème de la transformation Burkina Faso dans le cadre du projet jumeaux du poète Bodécia, disparu il y a contemporaine des villes, notamment «Action Ecole Solidaire Kermagou». 12 AU 16 FÉVRIER 2007, 10H À 18H quelques années, prennent la décision des paysages industriels. Exposition d objets de ces mêmes cultures. VERNISSAGE LE MARDI 13 FÉVRIER À 18H tragique d assassiner leur mère. Des artistes, chanteurs et musiciens 19 AU 23 MARS 2007, 10H À 18H participeront à cet événement. 8 AU 19 JANVIER 2007, 10H À 17H VERNISSAGE LE MARDI 9 JANVIER À 18H _RENCONTRE DÉBAT ET SÉANCE DE SIGNATURE A l occasion de la sortie de l ouvrage Marie Darrieussecq parle des Éditions P.O.L. Aux Presses Universitaires de Paris X, en présence de Marie Darrieussecq Les relations d un auteur et de son éditeur se résument-elles au contrat qui les unit? Dans cet entretien, Marie Darrieussecq expose les relations qui la lient à son éditeur, Paul Otchakovsky-Laurens, fondateur des Éditions P.O.L. JEUDI 11 JANVIER,17H Les chaises d Eugène Ionesco, Compagnie du Halo Dans un lieu aseptisé, un vieux couple vivant sur une île entourée d eau croupie se raconte des histoires «pour redevenir neufs». Mise en scène : Christophe Hurelle VENDREDI 12 JANVIER, 20H (DURÉE 1H30) Les Boulingrin de Courteline Un hôte indésirable vient perturber l ordre établi de M me et M. Boulingrin. Mise en scène : Marie-Christine Mazzola. Interprètes : Bruno Galibert, Séverine Ragé, Pascal Turbé, Yolana Presson VENDREDI 19 JANVIER, 20H (DURÉE 50 MIN.) Vania / Histoire de la révolte d après Anton Tchekhov Adaptation et mise en scène : Denis Moreau Scénographie : Marion Tarraga Que faire quand nos yeux s ouvrent sur l absurde de notre vie? Se révolter? Fomenter une révolution pour rêver une nouvelle vie? Mais une révolution n est-elle pas fondamentalement un simple tour sur soi-même? MARDI 13 ET MERCREDI 14 FÉVRIER, 20H (DURÉE 1H20) _DANSE CONTEMPORAINE Conférence-dansée avec le chorégraphe Lionel Hoche, en résidence à la Maison de la Musique de Nanterre. VENDREDI 16 FÉVRIER, 19H Paris mi amor. Oeuvres plastiques de Yvan Magellan Fonseca, artiste mexicain. Il s agit d une radiographie des changements que subissent les étudiants lorsqu ils s incorporent à une vie pluriculturelle pleine de contrastes. «La Loteria Mexicana» est le fil conducteur qui, à la manière des mosaïques, nous révèle la vie intra-muros des résidences universitaires. 19 AU 23 FÉVRIER AU 2007, 10H À 18H VERNISSAGE LE MARDI 20 FÉVRIER À 18H VENDREDI 23 FÉVRIER, 19H30 (DURÉE 1H) _DANSE CONTEMPORAINE Duelles. Compagnie l Alambic / Chorégraphe Christian Bourigault (Artiste en résidence) «Duelles» est une suite de trois duos dansés par le même homme avec trois femmes différentes.. Dans ces trois entre-deux? JEUDI 8 ET VENDREDI 9 MARS, 20H (DURÉE 1H) «De l art microscopique du mur à la ville» par Boris Charcossey Exposition de photographies réalisées entre 2003 et 2006 à partir de l art «microscopique» se trouvant dans les rues de différentes métropoles européennes (Paris, Londres, Madrid, Istanbul, Marseille, Amsterdam). 12 AU 16 MARS 2007, 10H À 18H VERNISSAGE LE MARDI 13 MARS À 18H Démonologue. Compagnie VoQue/ Jacques Rebotier, Artiste en résidence Récital poétique autour des oeuvres de Roberto Juarroz, Jacques Rebotier et Christophe Tarkos présenté par les étudiants de l atelier de «Mise en voix d écritures singulières». Choix des textes et Mise en voix : Frédérique Bruyas THÉÂTRE B.M KOLTÈS, BÂT L VENDREDI 16 MARS, 12H30 (DURÉE 1 H) VERNISSAGE LE MERCREDI 21 MARS À 18H Un riche et trois pauvres de Louis Calaferte Compagnie Les Indifférents. Résultat d un travail d atelier sur le grotesque. Direction : Michel Nebenzahl VENDREDI 23 MARS, 20H (DURÉE 1H10) ENTRÉE 5 EUROS «Mémoire graphique de l émigration espagnole». Photographies et différents supports visuels Cette importante exposition photographique est proposée à la BDIC par l Ambassade d Espagne et le Ministère Espagnol du Travail et des Affaires Sociales. Une table-ronde sera organisée à la BDIC avec le concours du Département d Espagnol de l Université Paris X. 26 MARS AU 6 AVRIL 2007, 10H À 18H _MUSIQUE Melodix, orchestre de Paris X Mendelssohn : Concerto pour violon, soliste : Dorian Lamotte. L ouverture des Hébrides Schoenberg : premier mouvement de la symphonie de chambre n 2 MARDI 27 MARS, 20H (DURÉE 1H15) Conception graphique et réalisation Pippo Lionni / Else Puyo Imprimerie V. SUIN REPORTAGE 6 e cérémonie de Doctorats Honoris Causa de l Université Paris 10 DOSSIER Des mathématiques de haut niveau à Paris 10 ACTU PARIS 10 JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 16

2 TRAVAUX DES CONSEILS Retrouvez tous les relevés de décisions des conseils sur le site du Secrétariat Général : Rubrique Présentation : les services de l université _ÉDITO Madame, Mademoiselle, Monsieur, Chers Collègues, _PAGE 10 Une année se termine et la trêve des confiseurs est bien méritée par tous. Il me revient de remercier chacun pour avoir fait en sorte que cette deuxième rentrée LMD se soit bien déroulée. La sixième cérémonie des docteurs Honoris Causa qui s est déroulée le 18 octobre 2006 témoigne de la capacité à l adaptation de Paris 10 mais aussi de son ancrage universitaire et de sa dimension internationale. Paris 10 s illustre également par sa diversité et ses pôles d excellence. Plus connue comme université de Sciences humaines et sociales, notre dimension scientifique comprend également des sciences dites «exactes». Après notre Pôle scientifique et technologique, nous présentons dans ce numéro le département de mathématiques. Dans un prochain numéro ce seront les STAPS qui seront à l honneur permettant ainsi un inventaire progressif des richesses de notre communauté SOMMAIRE ACTU PARIS 10_JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 Direction de la publication : Olivier Audéoud (Président de l Université) Coordination du numéro : Dominique Lin Secrétariat de rédaction : Dominique Lin (Chargée de communication) Service communication Bât B/Rez-de-chaussée (B12) Tél. : _Fax : Mail : Université Paris X Nanterre 200 avenue de la République Nanterre cedex standard : _Site internet : ISSN Photographie de couverture : Jean-Luc Paillé. Toques (chapeaux de l habit de cérémonie de Doctorats Honoris Causa) _PAGE 08 ÉDITO PLUS D ACTU Grand succès pour un film réalisé par les étudiants du DEUST Communication audiovisuelle Cursus intégrés franco-allemands en sciences juridiques : plus de 100 étudiants à Potsdam Défi Bouygues-Construction : un succès de plus pour le Master «Financement de projet Financements structurés» Lancement de la première édition d UNIVERSYNTEC à Paris 10 Les lundis de la BDIC 2007 Don du sang : merci Paris 10! Les Cahiers de l ED 139 REPORTAGE 6 e cérémonie de Doctorats Honoris Causa de l Université Paris 10 DOSSIER Des mathématiques de haut niveau à Paris 10 RECHERCHE Publications ACTION CULTURELLE ET ARTISTIQUE Programmation janvier / février / mars 2007 Avec l année nouvelle, il nous faut poursuivre notre réflexion. Depuis près de deux ans je participe aux discussions sur les nouveaux cadres de l Université (Loi sur la Recherche, PRES, RTRA) ; en dépit de certaines imprécisions, il nous faut engager résolument une réflexion sur l avenir de notre université dans ces cadres afin de pouvoir défendre nos choix et notre place dans le futur paysage universitaire Nous avons réuni le 27 novembre 2006 les trois conseils (CA, CS, CEVU) pour faire un premier tour d horizon. Il nous faut préparer notre avenir, le prochain contrat de l université, nos alliances avec d autres établissements d Enseignement Supérieur et de Recherche et des partenariats tant avec les collectivités locales qu avec les acteurs économiques et sociaux. Le contexte national annonce des moyens nouveaux, espérons que les promesses de l hiver 2006 seront concrétisées après l automne Notre université a toujours su évoluer et continuer son développement. Elle a été pionnière (AES, LEA, doubles diplômes) ; elle doit continuer, elle en a les possibilités (COMETE, pluridisciplinarité, campus qui s améliore et s aménage) Dans notre réflexion rien ne doit se faire avec précipitation car il est nécessaire de peser tous les enjeux. Il nous faudra nous inscrire dans la future carte des formations et de la recherche en Ile-de-France dont la Cour des Comptes souligne l émiettement. Ceci est l affaire de tous les enseignants, personnels administratifs, chercheurs des laboratoires, étudiants. Je sais que nous pouvons relever les défis de l avenir de notre établissement. Nous devons nous y attacher et je m y emploierai avec l équipe présidentielle et l ensemble de notre communauté universitaire. Ce premier édito de l année 2007 m offre l occasion ainsi qu à mon équipe d adresser des vœux chaleureux à chacun d entre vous et à ceux qui vous entourent afin que l année nouvelle vous soit douce et prospère. Il nous appartient de formuler également des vœux pour l Université et son avenir que nous devons porter ensemble et je vous remercie d y contribuer quotidiennement car sans vous cette communauté n aurait pas de sens Très cordialement, _Olivier Audéoud Président de l'université ACTU PARIS 10 JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 02 ACTU PARIS 10 JANV/FÉV 2007_N 10 _PAGE 03

3 _PLUS D ACTU _PLUS D ACTU Grand succès pour un film réalisé par les étudiants du DEUST Communication audio-visuelle Le film «Nature Morte», tourné par les étudiants du DEUST Communication audio-visuelle de l Université Paris X (Pôle métiers du livre) sous la direction d Olga Kisseleva-Petiot, a connu un grand succès cet automne. Présenté en septembre à l Auditorium du Louvre, le film a été ensuite programmé en novembre au nouveau Musée d art contemporain du Val-de-Marne, le MAC/VAL à Vitry sur Seine. En mars 2007 l équipe est invitée à présenter ce travail à Moscou (Russie) dans le cadre de la 2 e Biennale d art contemporain de Moscou. À la manière d un documentaire, le film offre le témoignage d une jeune femme russe, finançant ses études en travaillant en tant que serveuse au Carrousel du Louvre. Étudiante en histoire de l art, elle restitue la symbolique de chaque détail iconographique des natures mortes en apportant un regard critique sur le statut actuel de ces aliments sacralisés autrefois par la peinture. L image confronte en surimpression les plats de fast-food aux natures mortes hollandaises du XVII e siècle. _Olga Kisseleva-Petiot Le film porte un regard critique sur le statut actuel des aliments autrefois sacralisés par la peinture Cursus intégrés franco-allemands en sciences juridiques. Un record : plus de 100 étudiants nanterrois à Potsdam! Depuis la réforme L-M-D, proportionnellement à l augmentation des effectifs (+13%), le nombre d étudiants de Paris X inscrits en Licence - ou Master bilingue - mention Droit français/droit allemand (288 en 2006/2007) optant pour un séjour d études de 3 à 4 semestres à Potsdam, va croissant. Depuis 2005/2006, l université partenaire privilégiée de Paris X en Allemagne, accueille pour la première fois plus de 100 étudiants nanterrois, tous boursiers de l Université Franco-Allemande (UFA). Depuis 10 ans, un prix d excellence annuel de 2000 euros est décerné au meilleur étudiant de Paris X à Potsdam (Wolf-Rüdiger-Bub-Preis). Les deux derniers lauréats furent deux étudiants inscrits en deuxième année de la Licence de Droit, mention «Droit français/droit allemand» : Maureen Stephan (2004/2005) et Romuald Di Noto (2005/2006), tous les deux majors de leur promotion («Zwischenprüfung» en droit allemand + cursus «droit français»), avec la mention BIEN. _Otmar Seul Coordonnateur des formations Allemand/Droit (soutenues par l Université Franco-Allemande) Équipe de réalisation : Olga Kisseleva-Petiot (MCF InfoCom) avec les étudiants : Caroline Chanvin, Etienne De Clerck, Julie Guittard, Camille Hautefeuille, Olessia Koudriavtseva, Nicolas Simonnet, Nathalie Urbain. Musée du Louvre MAC/VAL Musée d art contemporain du Val-de-Marne Biennale d art contemporain de Moscou Du 1 er mars au 1 er avril 2007 Romuald Di Noto Lauréat du prix d excellence 2005/2006 Maureen Stephan Lauréate du prix d excellence 2004/2005 Défi Bouygues-Construction : un succès de plus pour le Master «Financement de projet Financements structurés» Pour la deuxième année consécutive, l équipe présentée par le Master 2 «Financement de projet Financements structurés» vient de gagner le Défi Bouygues- Construction. En effet, les 22 et 23 novembre dernier, Bouygues- Construction a organisé la dixième édition de son Défi. Chaque année, huit équipes internationales composées de trois élèves ingénieurs et trois élèves d écoles de commerce sont réunies au château de Romainville pour répondre pendant 36 heures à un appel d offre comportant à la fois des éléments techniques et financiers. Les étudiants, placés en situation réelle, sont évalués pendant les épreuves. Le dossier est soutenu devant différents jurys composés de manageurs de Bouygues Construction qui jouent successivement le rôle de directeurs généraux et de clients. Le cas réalisé cette année portait sur une concession d infrastructure permettant d améliorer le trafic nord-sud du «Sultanat de Duby». Les équipes avaient en charge le chiffrage et l élaboration du planning pour trois ouvrages (pont, tunnel et rocade), ainsi que la modélisation des recettes et le montage financier de l opération de concession. Le projet final présenté au client devait être le plus intéressant au regard de critère pré établis. Pour la deuxième année consécutive, l équipe à laquelle participait le Master Financement de Projet a remporté la première place du Défi. L équipe était composée d élèves de l école Polytechnique, de Sciences Po, et du Master Financement de Projet de Paris X. L an dernier, pour la première participation du Master à ce Challenge, les étudiants du Master avaient été associés à l EPFL (Lausanne). L équipe organisatrice de Bouygues- Construction s était dite «bluffée par la prestation des étudiants, leur motivation et détermination à aller au bout de l étude de cas». Deux des étudiants ont été depuis recrutés par l entreprise. L équipe lauréate de cette année partira pendant une semaine découvrir des opérations menées par le groupe de construction en Croatie et en Hongrie avec peut-être de nouvelles embauches à la clé! Le Master 2 «Financement de projet Financements structurés» a été créé en Co-habilité par Paris X Nanterre et l ENPC, il forme chaque année des spécialistes dans les techniques financières, juridiques et techniques utilisées, entre autres, dans les Partenariats public-privé, en France et à l étranger. Il recrute des étudiants possédant un M1 en gestion ou en droit, des élèves-ingénieurs en dernière année de formation à l ENPC et des professionnels du secteur. _Michel Lyonnet du Moutier Directeur du Master Financement de projet - Financements structurés L équipe Master ENPC-Université Paris X Nanterre et EPFL (Lausanne), gagnante de la 9 e édition du Défi Bouygues-Construction, chargée de la réalisation d un pôle universitaire dans la principauté fictive de Bodéby. La diversité est source de valeur ajoutée UNIVERSY N TE C Infos-métiers, emplois, stages. Bienvenue aux premiers forums infos-métiers, emplois et stages au cœur des campus avec les entreprises de la Fédération SYNTEC Nathalie Ricard, étudiante du Master Financement de projet, membre de l équipe gagnante 2006 du 10 e Défi Bouyues-Construction. FORUM UNIVERSYNTEC POUR LA PROMOTION DE L ÉGALITÉ DES CHANCES ET DE LA DIVERSITÉ DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Le vendredi 24 novembre 2006 Paris X a accueilli la première édition des forums UNIVERSYNTEC. Ce forum sans précédent a réuni sur une journée des étudiants et jeunes diplômés de Nanterre et les professionnels d entreprises prestigieuses. Initiative inédite en matière de promotion de l égalité des chances et de la diversité dans l enseignement supérieur, UNIVERSYNTEC est un événement original créant les conditions d une rencontre opérationnelle entre les grandes entreprises d un secteur d activité et le monde des jeunes diplômés (niveaux licence professionnelle et master) des universités dites «de banlieue parisienne», donc de l Île-de-France. UNIVERSYNTEC s inscrit dans la droite ligne des questions soulevées au cours des débats «UNIVERSITE-EMPLOI» qui se sont tenus après la crise du CPE. Il met en œuvre, notamment, plusieurs préconisations suggérées par le rapport Hetzel. Imaginé par la Fédération SYNTEC (1250 entreprises, 750 collaborateurs, 100 milliards d euros de chiffre d affaires) et APC Recrutement, cabinet associatif spécialisé dans la promotion de la diversité, UNIVERSYNTEC veut réunir sur une même ambition les principaux protagonistes de l accès à l emploi des jeunes diplômés. À la clé, près de 3000 offres d emplois et de stages à pourvoir sont ainsi proposées. Principales entreprises du secteur, enseignants-chercheurs des filières ou UFR concernées et conseillers en management de la diversité proposent donc, dans un contexte de rencontre original, d aborder ensemble et dans la sérénité la question des conditions d accès à ces offres des jeunes diplômés des universités concernées (niveau de formation, expériences antérieures, compétences attendues, codes sociaux indispensables dans une démarche de recherche d emploi ). ACTU PARIS X JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 04 ACTU PARIS X JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 05

4 _PLUS D ACTU _PLUS D ACTU Les Lundis de la BDIC 2007 Ce cycle de conférences modérées par des collaborateurs de la BDIC se déroule un lundi de chaque mois, de janvier à juin, de 17 h à 19 h (sauf exception). En 2007 il sera consacré à la question de l engagement. Valorisation de la recherche Les Cahiers de l ED 139, une publication de l école doctorale Connaissance, langage, modélisation 22 JANVIER 2007 Évolution des engagements : de l action humanitaire aux nouvelles formes de militantisme L essor du phénomène associatif ces dernières années atteste de l évolution des pratiques militantes. On s engage désormais pour des causes concrètes, davantage tournées vers l individu et moins «idéalistes» que les grandes causes d autrefois. Cette évolution est-elle à mettre seulement en relation avec la crise des institutions de socialisation traditionnelles, telles que les partis et les syndicats? Mais l action humanitaire est-elle apolitique? Avec Bernard Pudal, historien et sociologue et Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontière Modérateur : Nicolas Veysset 12 FÉVRIER 2007 La justice coloniale : les magistrats pendant la guerre d Algérie Si l examen des archives judiciaires de la guerre d Algérie permet d aborder la question du rapport des magistrats à la politique et à la vérité historique, dans quelle mesure donne-t-il le moyen de restituer leur comportement? De quelles sources dispose alors l historien pour cerner les contraintes spécifiques auxquelles était soumise la justice coloniale et mieux évaluer sa marge de manœuvre? Avec Sylvie Thénault, historienne, et Jean-Jacques de Felice, avocat, Ligue des droits de l homme Modérateur : Bassirou Barry 12 MARS 2007 Ouverture des archives de David Rousset Rarement une figure aura été aussi emblématique de l engagement que celle de David Rousset ( ). Militant socialiste dans sa jeunesse, l auteur de L Univers concentrationnaire est successivement fondateur, avantguerre, du Parti ouvrier internationaliste (trotskiste), après guerre - et de retour de déportation - avec Jean-Paul Sartre, du Rassemblement démocratique révolutionnaire (RDR), puis de la Commission internationale contre le régime concentrationnaire (CICRC) qui dénonce le Goulag et enquête plus tard sur la répression pendant la guerre d Algérie. Avec Thomas Wieder, historien, Jean-René Chauvin et Maurice Nadeau (sous réserve) Modérateur : Grégory Cingal 2 AVRIL 2007 Que reste-t-il du droit d asile? Le droit d asile est-il encore un droit de la personne, quand le menacent dérive sécuritaire et dérive humanitaire, quand le réfugié n est plus un individu mais le membre d un groupe ou d une communauté qui fuit des combats et que la politique d asile des pays riches - l Europe en tête - est instrumentalisée à des fins de contrôle migratoire? Avec Danièle Lochak, juriste, Catherine de Wenden, politiste et Pedro Vianna, rédacteur en chef de la revue Migrations Société Modératrice : Mireille Le Van Ho (la séance aura lieu de 16 h à 19 h) 14 MAI 2007 Combats de femmes : des mères contre le pouvoir militaire Après le coup d État militaire de 1976 en Argentine, des mères de disparus se réunissent spontanément sur la Place de Mai, face au palais gouvernemental. De leur initiative naît un mouvement de contre-pouvoir que la junte ne pourra faire taire. En Russie, des femmes se battent sans relâche en faveur de la paix en Tchétchénie, n hésitant pas à jouer le rôle d intermédiaire dans le conflit tout en continuant de dénoncer la violation des droits de l homme au sein de l armée russe. Au-delà des différences de contextes politiques et historiques, l originalité de ces mouvements est d offrir au pouvoir militaire une opposition politique née d une inquiétude très privée, puisque fondée sur la maternité. Avec Laura Conte, membre de l Association «Madres de Plaza de Mayo línea fundadora», Valentina Melnikova, cofondatrice du premier Comité des mères de soldats et Marguerite Rollinde, historienne. Modératrices : Carole Ajam et Cécile Tardy (la séance aura lieu de 16 h à 19 h) 4 JUIN 2007 Les fonds photographiques de l association France-URSS Déposés à la BDIC en 1996 lors de la dissolution de l association, ces fonds photographiques livrent un regard sur des thèmes aussi variés que le travail dans les kolkhozes, les héros de guerre ou du travail, le folklore, les pion- L école doctorale 139 Connaissance, langage, modélisation publie les contributions aux journées de formation doctorale qui se sont déroulées en et pour la philosophie, en pour les sciences physiques & sciences de l ingénieur, pour les sciences & techniques des activités physiques et sportives, et pour les sciences du langage. Les coordinateurs de ces volumes sont les responsables des séminaires thématiques pour les années concernées, respectivement Thierry Hoquet, Alain Priou, Jaoued Bouslimi et Danielle Leeman. Dans tous les cas, le recueil rassemble des contributions de chercheurs ou enseignants-chercheurs et de doctorants. Ces Cahiers témoignent ainsi à la fois de l inscription dynamique de tous dans la vie scientifique des équipes ou unités et de l école doctorale, et de la qualité des recherches qui se mènent dans notre université : «La publication du travail conjoint ainsi accompli par les enseignants-chercheurs chevronnés et les jeunes chercheurs rend visible l activité des équipes & laboratoires et contribue à valoriser l image de notre université du point de vue de l enseignement comme de celui de la recherche, en faisant en sorte que Paris 10 soit une université pionnière pour ce faire, en France et en Europe» (Olivier Audéoud, Président de l Université, in Le mot du Président, p.5). «Depuis quelques années, les séminaires et travaux de l Ecole doctorale Connaissance, langage, modélisation ont ouvert la voie de ce que seront les Ecoles doctorales (E.D.) de demain. Grâce à ces Cahiers, les doctorants auront une mémoire de leurs débats et travaux et y puiseront matière à réflexion, réflexion qui est celle de leurs enseignants et celle de leurs condisciples, bref la mémoire de leur E.D. Penser et débattre, cela ne se fait pas ailleurs, c est ici et maintenant et que chacun mesure bien la chance qui lui est offerte!» (Michel Kreutzer, Vice-Président chargé de la Recherche, in Avant-propos, p. 8). «Les Cahiers de l école doctorale «Connaissance, langage, modélisation» permettent ainsi aux doctorants de publier leurs premiers travaux, de les porter à la connaissance de leurs condisciples qui n ont pu participer aux séminaires thématiques. Ils constituent un instrument efficace pour dynamiser une formation doctorale déjà fortement structurée et pour dynamiser la recherche au sein des laboratoires. Ils contribuent à l accroissement de la visibilité et de la lisibilité de la formation doctorale dispensée et de la recherche. Ils participent ainsi à l accroissement de la réputation et de l attractivité de notre établissement» (Bruno Lefebvre, Vice-Président chargé des Études et de la Vie universitaire, in Préface. L émergence d une nouvelle formation doctorale, p.15). _Danielle Leeman, Directrice de l ED Connaissance, langage, modélisation Volume Sciences physiques & sciences de l ingénieur, coordonné par Alain Priou Les Cahiers de l ED 139 Connaissance, langage, modélisation STAPS Adolescence, sport et insertion sociale Les Cahiers de l ED 139 publient les actes des séminaires thématiques de formation doctorale qui se sont déroulés pour chacune des disciplines rattachées à l école doctorale Connaissance, langage, modélisation. Le mot du Président, par Olivier AUDEOUD p. 5 Avant-propos, par Michel KREUTZER p. 7 Préface, par Bruno LEFEBVRE p. 9 Editorial, par Danielle LEEMAN p. 17 Présentation, par Jaoued BOUSLIMI p. 19 Violence(s), éducation et corps, par Stéphane DERVAUX p. 21 Evaluation de la motivation des gymnastes adolescentes de haut niveau : comparaison avec le niveau régional, par Jaoued BOUSLIMI et Chadli JLID p. 43 Adolescence à problème et intégration sociale, par Guy MISSOUM p. 55 Comptes rendus de recherche p. 77 Présentation de l équipe de recherche p. 99 Séminaires p. 103 Volume STAPS, coordonné par Jaoued Bouslimi niers, les femmes dans la politique, etc. L analyse de ces fonds photographiques, œuvre de propagande, permet aujourd hui d en comprendre la cible et les mécanismes, mais aussi la vision de la société soviétique qu avaient les propagandistes. Les Cahiers de l ED 139 Connaissance, langage, modélisation Directeur de publication : Danielle Leeman Philosophie Intersections philosophiques Les Cahiers de l ED 139 Connaissance, langage, modélisation Directeur de la publication : Danielle Leeman Sciences du langage Ces fonds ont été traités par Annette Melot, enseignante de Numéro mis en œuvre et coordonné par Thierry HOQUET Comité scientifique russe et collaboratrice au Musée d histoire contemporaine- Comité scientifique Bernadette BENSAUDE-VINCENT, PR, université Paris X-Nanterre Jean-Claude ANSCOMBRE, DR, CNRS (France) Hava BAT-ZEEV SHYLDKROT, PR, Tel Aviv (Israël) Peter BLUMENTHAL, PR, Université de Köln (Allemagne) BDIC, qui les présentera. Modératrice : Irène Paillard Cette séance aura lieu au Musée (MHC-BDIC), Hôtel des Invalides. Martine de GAUDEMAR, PR, université Paris X-Nanterre Emily GROSHOLZ, PR, Pennsylvania State University Philippe HAMOU, MCF, université Paris X-Nanterre Christian LAZZERI, PR, université Paris X-Nanterre Giovanni LOMBARDO, PR, università di Messina Hans-Jörg RHEINBERGER, PR, Max-Planck Institut für Wissenschaftsgeschichte, Berlin Baldine SAINT GIRONS, PR, université Paris X-Nanterre Michaël HERSLUND, PR, Université d Arhus (Danemark) Christian HUDELOT, DR, CNRS (France) Alain RABATEL, PR, Université de Lyon (France) Le présent recueil rassemble les actes de deux journées du séminaire thématique de formation doctorale en Sciences du langage pour l année , organisées par l Ecole doctorale 139 de l Université Paris X Nanterre Connaissance, langage, modélisation : Maryvonne SAISON, PR, université Paris X-Nanterre Mariafranca SPALLANZANI, PR, università di Bologna Bureaux A 307 ou 308 _Claire Niemkoff, BDIC Le présent recueil rassemble les actes des journées du séminaire thématique de formation doctorale en Philosophie pour l année et , organisées par 200 avenue de la République Nanterre cedex France Maquette et composition : Sandrine Collette l Ecole doctorale 139 de l Université Paris X Nanterre Connaissance, langage, modélisation : Bureaux A 307 ou avenue de la République Nanterre cedex France Maquette et composition : Sandrine Collette Volume Philosophie, coordonné par Thierry Hoquet Volume Sciences du langage, coordonné par Danielle Leeman ACTU PARIS X JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 06 ACTU PARIS X JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 07

5 _REPORTAGE _REPORTAGE Sir Jack Goody 6 e CÉRÉMONIE DE Doctorats Honoris Causa de l Université Paris 10 Martine Segalen et Laurence Schifano ont respectivement retracé les parcours des Professeurs Goody et Magris. Le 18 octobre 2006 s est tenu la 6 e cérémonie de Doctorats Honoris Causa de l Université Paris X depuis sa création. Connaissance et Sagesse, c est sur l association de ces deux valeurs que le titre d Honoris Causa, plus haut grade universitaire, est entré dans l histoire de la France dès le XVII e siècle. Un décret de 1918 en fixe le cadre formel le réservant à des personnalités de nationalité étrangère, en raison des services éminents qu ils ont pu rendre aux Sciences, Lettres ou Arts, à la France ou à l Université. La communauté scientifique nanterroise a choisi Messieurs les professeurs Franco Giacone, Jack Goody, Jin au Kong, William Labov, Claudio Magris, Werner Merle, pour leur rendre cet honneur. C est d abord à eux que fut dédiée cette cérémonie. Une cérémonie rituelle qui honore autant celui qui donne que celui qui reçoit. Paris 10 s enorgueillit d ajouter ces noms à la liste des hautes personnalités qui, acceptant notre distinction, ont contribué à enrichir le prestige de notre université. Olivier Audéoud lors de la remise de diplôme à Franco Giacone. Fondée en 1963, fille aînée et héritière de la Sorbonne, Paris X est aujourd hui une université caractérisée par sa pluridisciplinarité et son ouverture à l international. Partenaire déjà d une Ecole Doctorale Internationale «Culture, Education, Communication» fondée l an passé, titulaire d une charte Erasmus, signataire de Claudio Magris Jin Au Kong, souffrant, était représenté par sa fille. Son éloge fut néanmoins dressé par Alain Priou. nombreux programmes d échanges de chercheurs et d étudiants, la vie de notre Université reflète l internationalisation actuelle des réseaux de construction de la connaissance. Le choix de nos récipiendaires venus de disciplines et d horizons divers témoigne des liens forts déjà créés entre les enseignants chercheurs de notre institution et leurs homologues en Europe et dans le monde. Inscrite dans la tradition, cette 6 e cérémonie ouvre pour Paris X la page du XXI e siècle. C est dans l articulation de notre fidélité à des valeurs que nous respectons toujours et par notre inscription de plain-pied dans les évolutions contemporaines que se développe notre dynamisme. C est le sens que nous avons souhaité donner à cette cérémonie. _Olivier Audéoud, Président de l Université Paris X William Labov recevant son épitoge. Photos Jean-Luc Paillé et Charlie Jalabert André Legrand fit l éloge de Werner Merle Werner Merle, l un des initiateurs de la collaboration entre l Université de Potsdam et Paris X, insista sur l importance du développement de la dimension européenne de l enseignement du droit. ACTU PARIS X JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 08 ACTU PARIS X JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 09

6 _LE DOSSIER _LE DOSSIER Modal-X : des mathématiques de haut niveau à Paris X Un groupe de doctorants allemands et français en compagnie de leurs directeurs de thèse lors du colloque du collège doctoral franco-allemand de mathématiques, à Potsdam en septembre 2006 MODAL-X : DES MATHÉMATIQUES DE HAUT NIVEAU À PARIS 10 QUELQUES NOMBRES > Les effectifs des enseignants en mathématiques : 7 professeurs, 23 maîtres de conférences, 3 assistants, 1 professeur agrégé et 7 ATER. > L équipe de recherche Modal-X comprend aujourd hui 32 membres titulaires (dont quatre actuellement en détachement et 7 ATER) et 5 doctorants inscrits à Paris 10. Cinq thèses et deux habilitations ont été soutenues en 2005 et > Les effectifs des étudiants auxquels sont dispensés des cours de mathématiques : - Enseignements de service : Économie-Gestion : 1000 étudiants Psychologie : 4000 étudiants AES : 900 étudiants Master MIAGE : 80 - Enseignements spécifiques : Licence MMIA : 80 étudiants Master ISIFAR (avec Paris 7) : 100 étudiants. > Activité doctorale : il y a en moyenne 5 doctorants dans l équipe qui viennent essentiellement des écoles normales supérieures et des grandes écoles d ingénieurs. Groupe de travail. De gauche à droite : Philippe Soulier, Hugo Harari-Kermadec, Anne-Laure Fougères, Esterina Masiello, Christian Léonard, Sébastien Busson, Pierre Fougères, Aldéric Joulin Ce nouveau groupe, scientifiquement homogène, et décidé à s investir sur place, choisit alors de créer une équipe de recherche. Pourquoi? Parce que la plénitude de notre métier ne peut se concevoir sans ses deux jambes : enseignement et recherche, et que l existence d une équipe de recherche solide sur place est le seul garant à la fois de la qualité des recrutements et de l épanouissement (professionnel) des enseignantschercheurs. Ce choix, tardif et coûteux mais dicté par le désir de nous investir dans notre université, va faire radicalement évoluer la situation. Pourquoi tardif? Il est de notoriété publique que la survie d une équipe scientifique (relevant des sciences exactes ou expérimentales) au sein d une université non scientifique est un défi difficile à relever. Cela explique les réticences des premiers arrivés. Coûteux, car l investissement nécessaire est largement supérieur à ce qui est demandé au sein d une université scientifique (il faut déjà trouver une langue commune, ce qui n est pas si simple, et confronter des modes de fonctionnement très différents) et se fait au détriment des carrières individuelles. En une quinzaine d années, l équipe de recherche en mathématiques (Modal-X) tout d abord soutenue par les instances de l université puis reconnue par les instances nationales en 1995 (et internationales aujourd hui) est devenue la meilleure équipe de mathématiques hors d une université scientifique en France, et une des toutes meilleures dans le domaine de l aléatoire (cf. le rapport du plan quadriennal). Les mathématiciens de Nanterre en sont heureux et fiers. Le pari, aussi coûteux qu il fût, et il le fut, valait le coup d être tenté. La présence de mathématiciens à Paris 10 est due en premier lieu au besoin d enseignements de mathématiques en sciences humaines et sociales. Ils sont assurés en grande partie dans les filières d économie-gestion et de psychologie, mais aussi au sein des UFR SSA, LLPhi et SITEC. Mais en quoi l existence de mathématiques de haut niveau à Nanterre peut-elle intéresser les composantes majeures de notre université? La thématique majeure de l équipe de recherche Modal-X (Modélisation Aléatoire) est l étude des phénomènes aléatoires, d une importance cruciale dans les modélisations intervenant tant en sciences humaines et sociales qu en physique ou en biologie. Notre université bénéficie donc d une opportunité inattendue : des «enseignants de service» ont créé une équipe de recherche désormais internationalement reconnue, et dont les membres sont prêts à participer à la vie commune. Mais aujourd hui encore, ce que font les mathématiciens de Nanterre est mal connu au sein de notre université. Nous remercions vivement l équipe d ActU Paris 10 de nous offrir l occasion d en présenter brièvement quelques aspects. LES FILIÈRES MATHÉMATIQUES DE PARIS 10 Paris 10 propose des enseignements spécifiques de mathématiques qui sont dispensés > Le master d ingénierie statistique et informatique de la finance, de l assurance et du risque (ISIFAR). Ce master en partenariat avec Paris 7 forme des ingénieurs statisticiens spécialisés dans les applications de la statistique et de l informatique aux problèmes actuariels, financiers ou de gestion du risque. Ces cadres aux multiples compétences maîtrisent les méthodes statistiques, mathématiques et numériques ainsi que les outils informatiques nécessaires à la conception et à la résolution effective de problèmes concrets dans des secteurs très divers : la banque, la finance et l assurance et tous les secteurs dans lesquels la manipulation de très grandes masses de données est indispensable (marketing, industrie...). Ce master a été mis en place et est actuellement dirigé par Karine Tribouley. dans les filières scientifiques que sont la licence MMIA et le master ISIFAR. Ces filières relèvent de l UFR SEGMI. N oublions pas que le «mi» de Segmi est l acronyme de «mathématiques et informatique». > La licence de modélisation mathématique, informatique et applications (MMIA ). Cette licence, destinée en priorité aux titulaires d un baccalauréat S, forme des scientifiques aptes à appréhender les modèles, techniques et logiciels indispensables pour l aide à la décision, la prévision des risques, le traitement des données massives ou l exploitation du système d information d une entreprise. Pour aboutir à cette expertise recherchée sur le marché du travail, l accent est mis sur l acquisition des bases des mathématiques du hasard, de l informatique et des fondements de la gestion, l économie et la démographie. A l issue de cette licence, la poursuite naturelle des études à Paris 10 est l entrée dans l un des masters MIAGE (Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises) ou ISIFAR. L ÉQUIPE DE RECHERCHE MODAL-X L équipe Modal-X (Modélisation aléatoire de Paris X) a été créée en 1994 sous la forme d une jeune équipe, renouvelée en 1996 et Elle est devenue en 2003 l équipe associée EA Elle a été évaluée très favorablement en 2004 et le contrat quadriennal a été renouvelé pour la période avec un budget en augmentation. L équipe a été successivement dirigée par Patrick Cattiaux, Sylvie Méléard et Philippe Soulier, actuel directeur depuis Les membres de l équipe jouissent d une forte reconnaissance scientifique nationale et internationale. Ils participent aux instances nationales (CNU, Comité national du CNRS, etc.) ou ont des responsabilités éditoriales dans des revues mathématiques prestigieuses et dans des sociétés savantes. Des membres de l équipe coordonnent un projet ANR et trois projets ACI (système de subvention de la recherche antérieur à l ANR), et sont engagés dans bien d autres, de même que dans des projets de coopération internationale (Ecole doctorale franco-allemande, programme ECOS.) De nombreux professeurs invités étrangers (une quinzaine en ) sont attirés par la vitalité de la recherche de l équipe. Les thèmes principaux de recherche de l équipe sont dans le champ des probabilités et des statistiques ; un petit groupe de maîtres de conférences travaille aussi dans le domaine de l analyse. Une préoccupation majeure est la modélisation des phénomènes aléatoires, dans des applications variées : physique, réseaux de télécommunication, traitement du signal et des images, dynamique des populations, finance et assurance. Une force de l équipe Modal-X est la complémentarité de ses membres. Christian Léonard LES MATHÉMATIQUES, UN ATOUT POUR PARIS 10 Depuis sa création, notre université a recruté des mathématiciens. Tout d abord auprès de ce qui deviendra l UFR SPSE, créant même un département de mathématiques en son sein, puis au sein de ce qui deviendra l UFR SEGMI. Nanterre n a cessé d employer des mathématiciens talentueux. Jacques Roubaud (poète et mathématicien oulipiste bien connu), Albert Hanen (aujourd hui professeur émérite) qui vient de démontrer un de ses plus beaux théorèmes, Monique Hakim (bien connue dans le domaine de l analyse complexe) ont été les précurseurs dans les années 70. Leur exigence de qualité leur fera recruter des jeunes mathématiciens de haut niveau, bien qu immergés dans un monde destructuré. Un tournant a lieu au début des années 90. Profitant d une conjoncture favorable et de la promotion de plusieurs mathématiciens de Nanterre (entre 1990 et 1998, huit maîtres de conférences de Nanterre obtiendront des postes de professeur dans des universités scientifiques, sur un effectif total d une petite vingtaine), un renouvellement des cadres a lieu. En quatre ans, cinq nouveaux professeurs et une dizaine de maîtres de conférences sont ainsi recrutés. Groupe de travail. De gauche à droite : Philippe Soulier, Anne-Laure Fougères, Christian Léonard ACTU PARIS 10 JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 10 ACTU PARIS 10 JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 11

7 _LE DOSSIER Modal-X : des mathématiques de haut niveau à Paris X _LE DOSSIER Modal-X : des mathématiques de haut niveau à Paris X QU EST-CE QUE LE HASARD? Si l âge d or des mathématiques (géométrie, analyse) est situé au dix-neuvième siècle par nombre d historiens, il est un domaine qui a lui échappé : la modélisation du hasard. Pour une raison d ailleurs fort simple et birkinienne : à quoi bon. Fait cocasse, UNE VISIBILITÉ INTERNATIONALE Les mathématiques sont universelles. De plus, coûtant significativement moins cher QU EST-CE QU UN LABORATOIRE DE MATHÉMATIQUES? ce qui apparaît comme la spécificité principale des mathématiques, la logique, a ellemême connu un parcours chaotique qui de fait ne l a amenée à se constituer sous une forme cohérente qu entre 1910 et Il en est de même pour les Probabilités que les sciences expérimentales, elles sont à la portée de tous les pays en voie de Il peut sembler étonnant de parler de «laboratoire de mathématiques». Au-delà du dont les fondements rigoureux datent des années 30 (au siècle dernier). développement économique et constituent de ce fait la discipline scientifique inter- lieu de travail, le laboratoire de mathématiques joue avant tout un rôle indispensable Pourquoi modéliser le hasard? Et d abord existe-t-il? Cette (ou ces) question(s) est nationale par excellence. Faire la liste des nationalités des collaborateurs de l équipe de dans le processus de découverte et d application des mathématiques. Le premier certes loisible, et est posée depuis plusieurs siècles. mathématiques de Nanterre serait fastidieux. Disons seulement qu ils sont nombreux, laboratoire de mathématiques français a été créé à l Ecole Polytechnique par Laurent Il peut être amusant de constater qu un des premiers (après les traités de Cardan viennent de tous les continents et que l anglais est bien souvent notre langue de Schwartz dans les années 60. Depuis les années 70, les mathématiciens du monde dont le nom est désormais associé à des roulements de voitures) à modéliser pro- partage. Si cette équipe est placée parmi les meilleures équipes françaises de entier se sont regroupés en équipes au sein de laboratoires. prement des phénomènes aléatoires (le hasard) fut Galilée («Considerazione sopre recherche en mathématiques appliquées, c est parce que ses contributions en théorie Faire des mathématiques seul dans son coin est une activité dangereuse. Il est indis- il giuco di dadi».) Plus tard Pascal et Fermat s amusent aussi à comprendre ce que des probabilités, en statistique mathématique et en équations aux dérivées partielles pensable de soumettre ses idées aux collègues, d être en contact avec leur vision des nous appellerions aujourd hui «la statistique des jeux de dés». Mais du dix-septiè- sont fréquemment publiées dans les meilleures revues internationales de ces champs mathématiques. Les mathématiques se réfléchissent et s écrivent, bien sûr, mais me au vingtième siècle, malgré les contributions fondamentales de mathématiciens de recherche. aussi elles se parlent et s échangent. La plupart des échanges ne se font pas de éminents (les frères Bernoulli, Euler, Gauss, Laplace...), le hasard et ce que l on peut L évolution de l équipe l a amenée à être au centre d événements scientifiques majeurs manière formelle, en séminaire ou groupe de travail par exemple, mais fortuitement en dire restera lui-même un jeu (cela malgré le développement à partir des Pays-Bas qui ont, ou vont le faire, contribué de façon notable au positionnement de Paris 10 sur dans un couloir ou en prenant un café. Ces contacts sont vitaux pour les doctorants, dès la fin du dix-septième siècle de travaux sur les taux de mortalité, en lien on l aura la scène internationale. ils sont souvent stimulants pour les moins jeunes. On parle d une preuve ou d une deviné avec la naissance des assurances vie). Il faudra la conjonction à la fin du dix- approche de preuve avant de l écrire. «Tiens, tu fais ça comme ça?! Ça m intéresse, neuvième siècle et au début du vingtième, d observations d un botaniste (Brown), de Le 31 e congrès Stochastic Processes and their Applications a eu lieu cette l année tu as un peu de temps pour en parler?» En parler, dans une telle situation, c est progrès majeurs en physique (Einstein), de l évolution des problèmes de généalogie dernière à Paris au mois de juillet (les processus stochastiques sont des trajectoires d abord trouver un tableau à craie pour se faire mieux comprendre. Ou bien «Ça (Galton, Watson) et de progrès majeurs en analyse mathématique (Lebesgue) pour aléatoires, ils sont omniprésents dans les modélisations des phénomènes humains, me rappelle quelque chose. As-tu lu l article d Untel sur le sujet?» Là, pas besoin qu une axiomatique utilisable des probabilités soit dégagée par Kolmogorov dans biologiques et physiques.) C est sous l impulsion de Sylvie Méléard, professeur à Paris 10 Philippe Soulier et Nathalie Chèze de tableau, mais ce type d information est indispensable pour rester efficace. Sans les années 30. Mais après tout, à de rares exceptions près, cette théorie, jusqu aux actuellement en poste à l Ecole Polytechnique, que notre université a co-organisé, aux un laboratoire, ceci ne peut se produire. La terre promise des mathématiciens en années soixante, et malgré l explosion de théories physiques comme la mécanique côtés des universités Paris 5, Paris 6 et Paris 7, ce congrès majeur qui a réuni pendant matière de laboratoire, c est une salle de rencontre conviviale (lieu le plus important quantique restera une scholie au sein de l univers mathématique. En quarante ans, cinq jours plus de 500 chercheurs venant de 45 pays et des cinq continents. Le maire d un labo de maths, souvent appelé «salle de café»), une bibliothèque et des bu- l évolution a été spectaculaire. de Paris, Bertrand Delanoë, nous a fait l honneur de recevoir l ensemble des reaux proches. La salle de café, outre de sa cafetière est équipée comme les couloirs Que ce soit dans les sciences du vivant, la climatologie, la finance, l enfouissement participants dans les salons de l Hôtel de Ville. de tableaux noirs. Elle permet tous les échanges informels. Ces échanges ne sont des déchets nucléaires, l optimisation de formes, le traitement du signal (audio ou pas seulement indispensables pour le processus de recherche, ils permettent aussi vidéo), les réseaux de communication... domaines hautement concrets, les modèles Le congrès IFO 2007 se tiendra à Nanterre pendant trois jours au mois de juin prochain. Il s agit du second congrès annuel du projet Inégalités Fonctionnelles, Probabilités et Equations aux Dérivées Partielles financé par l Agence Nationale pour la Recherche QUELQUES ADRESSES On trouvera de plus amples informations aux adresses suivantes. de se soutenir mutuellement, car si certains pensent que la sociologie est un sport de combat, les mathématiques sont réellement un sport d endurance avec les moments de découragement que cela implique. Les bureaux peuvent être assez petits aléatoires se sont installés en outils incontournables. Pourquoi? Pour deux raisons essentielles. La première de ces raisons est la complexité des phénomènes (nombre de paramètres). (ANR) qui a été mis en place et est coordonné par des mathématiciens de Paris 10 (P. Cattiaux, coordinateur scientifique du projet et C. Léonard, désormais responsable du partenaire Paris 10.) Cet événement réunira une cinquantaine de mathématiciens > Licence MMIA : > Master ISIFAR : (mais grands c est tout de même mieux) pourvu qu on y soit seul avec des livres, un tableau et un ordinateur branché au réseau avec accès au plus grand nombre de versions électroniques de journaux de mathématiques. La solitude est ce qui se fait de Le tirage du loto n a par exemple rien d aléatoire. Donnez à un ordinateur puissant l ensemble des paramètres (mouvement de la grosse boule, mise en marche, position initiale des petites boules, algorithme déterminant l ouverture de la trappe etc..) et il provenant d au moins sept pays : France bien sûr, mais aussi Chine, Etats-Unis, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie, Espagne... Dans le cadre de l école doctorale internationale associée à l école doctorale Langage, > Equipe de recherche Modal-X : > Congrès Stochastic Processes and their Applications : jussieu.fr/spa06/ mieux pour la concentration. On comprend d autant mieux le rôle du café convivial. Il est aussi indispensable d avoir suffisamment d espace pour accueillir les invités étrangers. Le laboratoire de mathématiques de Nanterre, à l instar de quelques autres compo- déterminera le tirage du samedi... deux ans plus tard, de par la complexité des calculs exacts à effectuer. Le joueur n ayant lui accès à aucune information, peut raisonnablement penser que chaque tirage a la même chance de sortir et tenter sa chance. Remplacez le loto par n importe quelle expérience au sein d une population de grande Connaissance et Modélisation, a été créé en 2006 un collège doctoral international de mathématiques intitulé Applications of stochastic processes, financé par l Université Franco-Allemande, ayant pour partenaires des mathématiciens des universités de Potsdam (Allemagne) et de Nanterre (responsable C. Léonard.) Son premier colloque s est tenu à Potsdam en septembre dernier. Il a permis aux doctorants et à leurs > Projet ANR Inégalités Fonctionnelles, Probabilités et Equations aux Dérivées Partielles : > Ecole doctorale Langage, Connaissance et Modélisation : pagelibre/ santes de recherche de notre université, ne jouit pas encore, loin s en faut, des conditions minimales de travail évoquées plus haut. Ce fait a été souligné fermement dans le dernier rapport ministériel d évaluation de l équipe de mathématiques Modal-X. Fort heureusement, nous avons une cafetière. taille et vous tirerez les mêmes conclusions. D où l omniprésence des techniques statistiques pour quantifier les comportements sociologiques ou économiques. La seconde raison est l utilisation du hasard par de nombreuses théories physiques et biologiques. Notons, que cette utilisation en physique est constitutive de la mécanique statistique et qu en biologie elle accroît la plausibilité de nombreux modèles. directeurs de partager leurs mathématiques et de mettre en place un programme _Christian Léonard En d autres termes, pour ces théories, le hasard existe par lui-même, et n est pas un d échanges. Deux cours doctoraux ont déjà été dispensés dans ce cadre. simple ersatz d une complexité déterministe. Etant donné les succès de ces théories, autant pour l interprétation de notre monde que pour la prédiction de certains phéno- Au-delà de ces événements, plusieurs membres de l équipe ont une stature interna- mènes, se doter des meilleurs outils pour modéliser le hasard est essentiel. tionale majeure, attestée par des invitations aux congrès. Pour ne citer que trois de Mais finalement qu est-ce que le hasard? La réponse la plus simple est certaine- nos collègues (que les autres nous pardonnent), Sylvain Sorin (aujourd hui professeur à ment : «Qu un phénomène soit conséquence du hasard ou soit trop compliqué pour Paris 6) en théorie des jeux ainsi que Gérard Kerkyacharian et Karine Tribouley en sta- que je le décrive autrement importe peu, si l outil que j utilise me permet d en avoir tistique non-paramétrique sont des contributeurs incontournables de leurs disciplines. une description raisonnable». Cette réponse apparaîtra à certains d un pragmatisme révoltant. Comme cet ami qui, lisant dans le journal qu à Los Angeles un homme se fai- _Patrick Cattiaux, Christian Léonard et Philippe Soulier sait écraser toutes les six minutes, m a déclaré : «Tu te rends compte? Pauvre gars.». _Patrick Cattiaux ACTU PARIS 10 JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 12 ACTU PARIS 10 JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 13

8 _RECHERCHE PUBLICATIONS Les Marges de la nuit. Pour une autre histoire de la peinture Auteur : Baldine Saint Girons Les Éditions de l Amateur Contrairement à certaines idées reçues, la nuit ne fait pas de nous des aveugles, n est pas la simple absence du jour et n occupe pas une position anecdotique dans la peinture. Elle ouvre d abord une vision marginale, invente un chromatisme inédit et favorise, par les rêves et les fantasmes, une véritable «voyance» intérieure et imaginative. C est ensuite une véritable puissance qui ne se contente pas de modifier les conditions d exercice de notre vision, mais nous fait tressaillir et vibrer de concert avec elle. La nuit renverse, enfin, l idée du «tableau» et rapatrie ce qui est localement vu dans l immensité qui l englobe. Une autre histoire de la peinture est possible à partir d elle : une histoire délivrée du souci premier de la figurativité et de la perspective. Mais s interroger sur ce que fait la peinture est inévitablement s interroger sure ce que fait la pensée. La nuit nous rend spontanément métaphysiciens en s imposant paradoxalement à la fois comme principe de réalité et comme principe de fiction : présence tactile qui nous pénètre et présence fantastique qui déploie songes et illusions. Pourvoyeuse d espaces, la nuit se déplace entre les extrêmes du ciel et des Enfers, du perceptible et de l imperceptible. Accepter alors de nous y perdre et d aller à sa rencontre, c est aussi tenter d assumer notre destinée, individuelle et collective. Baldine Saint Girons, Maître de Conférences en philosophie à Paris X-Nanterre, est spécialiste de philosophie du XVIII e siècle, de philosophie de l art et d esthétique. Elle a centré ses recherches sur le sublime : ses véhicules, ses principes, son opération. Son ouvrage, Fiat Lux Une philosophie du sublime, a reçu le prix international d esthétique Morpugo-Tagliabue. Sociologie de la famille Auteur : Martine Segalen Éd. Armand Colin, collection U Peu d institutions sont à la fois aussi explorées et mal connues que la famille. Elle fait l objet d un discours politique et médiatique qui se renouvelle sans cesse, sans jamais s épuiser, et chacun d entre nous en possède par ailleurs une connaissance intime mais nécessairement partielle, voire partiale La présente édition, la sixième, de ce grand classique qu est la Sociologie de la famille de Martine Segalen a été très profondément remaniée par rapport aux précédentes : il s imposait de prendre en compte maints bouleversements récents, qui plus que jamais font de la famille une institution paradoxale qui, tout en se transformant, reste la même. Entre la publication initiale (1981) et celle-ci, on perçoit les points focaux des mutations de la famille comme les changements dans le regard sociologique et ethnologique porté sur elle. Loin de n être qu un domaine du privé, la famille s articule à toutes les facettes de la société, résidence, école, travail et notamment travail des mères, loisir : d où la place accordée dans cette nouvelle édition aux remarquables acquis de savoirs accumulés ces dernières années. Cette nouvelle sociologie de la famille, qui est, par là même, une sociologie de la famille nouvelle, s attache plus particulièrement à prendre en compte trois dimensions qui caractérisent l entrée de l institution dans le XXI e siècle : - la question des groupes sociaux qui se manifeste dans le phénomène de l exclusion : on ne peut plus parler de comportements «moyens» de la famille ; - l ethnicisation des rapports sociaux, particulièrement visible dans la question de la famille ; - les manifestations de la dimension européenne qui, avec le temps, s imposera davantage dans le paysage national. Pilier de la modernité, la famille, sous des formes renouvelées, apparaît comme un élément de pérennité parmi les turbulences sociales. Martine Segalen est professeur à l Université de Paris X-Nanterre. Financement sur projet et partenariats public-privé Auteur : Michel Lyonnet du Moutier Éd. EMS Management & Société Le financement sur projet (Project Finance) consiste à réaliser, à financer et à exploiter différents types d ouvrages pour le secteur privé (usine de cogénération électrique, mines, exploitation pétrolière, etc.) ou dans le cadre de partenariats publicprivé (PPP) (infrastructures autoroutières, communications électroniques, prisons, éoliennes, etc.). Le financement est fourni par des prêteurs qui prennent le risque sur les recettes dégagées par l exploitation de l ouvrage ou du service fourni, avec un recours limité sur les développeurs, en cas de mauvaise prévision. Les opérations associant financement sur projet et PPP connaissent actuellement un certain essor avec l introduction du «contrat de partenariat» dans l ordonnance du 17 juin Cette forme de montage nécessite la maîtrise de nombreux savoir-faire : construction, exploitation, prévisions de recettes, assurances, comptabilité, etc., et surtout dans les domaines financiers et contractuels. Il s adresse à des étudiants en 2 e ou 3 e cycle en Université et en école de commerce ou à des élèves-ingénieur. Il a également pour but de donner une vision globale de ce sujet aux professionnels du secteur et de leur permettre d en approfondir certains aspects. Professeur des Universités à Paris X Nanterre et maître de conférences à l École Nationale des Ponts et Chaussées, Michel Lyonnet du Moutier a créé et dirige le master professionnel «Financement de projet Financements structurés» fondé par ces deux institutions. Ingénieur ETP et INSEAD (MBA), l auteur a précédemment travaillé pendant vingt ans dans différentes entreprises de construction, dont les dix dernières années consacrées exclusivement au montage et à la négociation d opérations en financement sur projet, en France et à l étranger. Loges, concierges & gardiens Enquêtes en Europe : Paris, Londres, Barcelone, Milan, Oslo Etude dirigée par Roselyne de Villanova et Philippe Bonnin / Creaphis éditions Les gardiens d a u j o u rd h u i a u r a i e n t - i l s quelque chose à voir avec les portiers et concierges d antan? Ce petit métier est-il en voie de disparition? Combien sont-ils aujourd hui? Qu est devenue la loge dans laquelle ils habitaient et travaillaient et d où «ils tiraient le cordon» après dix heures du soir? Autant de questions auxquelles répond cet ouvrage. Des enquêtes ont été effectuées à Paris et dans d autres villes (Barcelone, Londres, Milan, Oslo) : copropriétés, résidences du parc social, location privée. Au-delà des tâches quotidiennes, décrites de façon précise, les multiples facettes du rôle des gardiens sont présentées dans ce livre : gestion de l espace collectif et rapport à la rue, gestion des conflits avec un conseil syndical, gestion du «maintien de la distance» avec les résidents ou gestion de l entraide, «parce que l immeuble, c est comme une famille». Les observations directes, au jour le jour, des monographies d immeubles et des témoignages de gardiens et d habitants, le journal d une gardienne et des plans et croquis de loges enrichissent l analyse. Des photographies (dont quelques-unes de Robert Doisneau) illustrent le propos principalement à Paris, mais pas seulement. Approche essentiellement sociologique, cette étude dirigée par Roselyne de Villanova et Philippe Bonin de l IPRAUS, est à la fois novatrice et originale. Roselyne de Villanova est sociologue, chercheur à l IPRAUS. Philippe Bonin est anthropologue, architecte, directeur de recherche au CNRS. Contributions de Martine Segalen, Roselyne de Villanova, Philippe Bonnin, Maria Basile, Joan Bestard, Evelyne Desbois, Xavier Engels, Marianne Gullestad, Emma Hardmann, Hervé Marchal, Nadja Monnet, Eliane Nicolino, Barbara Reid, Jean-Marc Stébé. Le metissage interculturel Créativité dans les relations inégalitaires Sous la direction de Roselyne de Villanova et Geneviève Vermès. Préface de François Laplantine Éd. L Harmattan Cet ouvrage présente des processus interculturels positifs de contact de cultures : métissage, hybridation, créolisation. Le métissage se montre ici comme un processus universel de créativité dans l espace et dans le temps : formes d architecture hybrides en différentes régions de l Asie, métissages littéraires ou créolité de l habitat aux Antilles, créolismes dans la musique et la danse, construction d une langue métisse (le brésilien) le regard est posé aussi sur des pratiques artistiques urbaines, sur la musique baroque et le tango, le graphe ainsi que des formes de l urbanité. Expressions artistiques, techniques, langages et savoir-faire sont composés à l échelle des temps courts des activités humaines, ou des temps longs des transformations liées à la multiplication des sources d influence sur un même territoire. De certains échanges culturels asymétriques où se déploie de la violence physique ou symbolique, dans la colonisation ou dans les frottements entre culture orale et culture écrite, entre culture académique et populaire, peuvent naître une créativité, des créations non convenues. François Laplantine est professeur de l Université de Lyon II, département d Ethnologie et directeur du laboratoire CREAS. Il est théoricien du métissage culturel. Geneviève Vermès est professeure émérite des universités, département des Sciences de l Education, Université de Paris VIII Vincennes à Saint-Denis ; ancienne présidente de l Association internationale pour la recherche interculturelle, présidente du Réseau interculturel en éducation. Roselyne de Villanova est chercheure à l IPRAUS, Ecole d architecture de Paris- Belleville. Engagée depuis plus de vingt ans dans la recherche interculturelle liée aux questions migratoires, elle a coordonné plus récemment plusieurs publications sur ce thème de la créativité interculturelle. Le Polémoscope de Giacomo Casanova Edition critique du texte français : Gius Gargiulo / Éd. dell Orso Deux jeunes officiers français convoitent une jeune comtesse italienne mariée à un vieux seigneur lors de l occupation de la ville de Crémone dans le nord de l Italie, pendant la guerre de succession d Autriche de Voici la base de l intrigue de la tragicomédie intitulée le Polémoscope, ou la calomnie démasquée par ma présence d esprit, écrite en français par Giacomo Casanova à la fin de sa vie lorsque il était bibliothécaire du prince de Ligne dans le château de Dux ou Duchcov à côté de Prague. Il s agit de l unique pièce de Casanova dont on possède l intégralité du texte aux archives de Prague. Gius Gargiulo philosophe du langage, dix-huitièmiste, sémioticien de la représentation, italianisant, enseignant chercheur à l UFR de Langues, au Département des Arts du spectacle et membre du laboratoire MoDyCo, Paris X/CNRS, a établi l édition critique du texte français, avec des notes lexicales et historiques. Il a également traduit le texte en italien et rédigé une introduction à la pièce et à l univers de la communication théâtrale casanovienne. (Le site pour commander l ouvrage en ligne : Avec des étudiants de Paris X et des acteurs professionnels Gius Gargiulo a écrit et réalisé à l aide de l équipe technique audiovisuelle de Paris X, un film-documentaire, Regards Tordus, sur la première mise en espace du Polémoscope qui a eu lieu en 1998, à Paris, à l hôtel de Galliffet ancienne maison de Talleyrand et siège actuel de l Institut Italien de Culture, à partir du texte français de l ouvrage qu il avait établi. De ce film existe une version en langue anglaise intitulée Twisted Glances avec une élégante traduction en sous-titres du Polémoscope de la part de Cornelius Crowley. Le film est mis à la disposition du public sur Cd Rom à la vidéothèque de la Bibliothèque Universitaire de Paris X. ACTU PARIS 10 JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 14 ACTU PARIS 10 JANVIER/FÉVRIER 2007_N 10 _PAGE 15

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Islam et droit de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications Master en sciences et technologies mention mathématiques et applications master mathématiques et applications Contacts Nicolas Lerner lerner@math.jussieu.fr www.master.math.upmc.fr Master sciences et technologies

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la production de projets audiovisuels Le master «Création, Production, Images» du département de l ISIC - Institut des

Plus en détail

Master MAE. Management et Administration des Entreprises

Master MAE. Management et Administration des Entreprises Formation Continue Master MAE Management et Administration des Entreprises I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 - http://iae.univ-lyon3.fr

Plus en détail

Offre de formation de l UPS : niveau licence (Bac + 3)

Offre de formation de l UPS : niveau licence (Bac + 3) 2 Offre de formation de l UPS : niveau licence (Bac + 3) + 1 + 2 + 3 L MIA Mathématiques, Informatique et Applications CIMP SDI Sciences De l Ingénieur BAC SVT PCA SDU ORB licences professionnelles Physiques,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine DOSSIER DE PRESSE www.dauphine.fr 1 Présentation de l Université Paris-Dauphine L Université Paris-Dauphine est un grand établissement d enseignement supérieur exerçant des activités de formation (initiale

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs Dix années d expérience en formation de chef de projet multimédia

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Philosophie Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Cinéma, documentaire, médias de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Coordinateur et conception d univers vidéoludiques de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport UNIVERSITE ORLEANS 2012 2013 LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES Développement social et médiation par le sport Lieu de la formation : 2 allée du Château BP 6237 45062 ORLEANS CEDEX 2 Tél : 02

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Définition de la discipline L objet de la formation en droit immobilier est de permettre aux étudiants d en

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit public science politique Spécialité Droit de

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 INSTITUT DE FORMATION SUPERIEURE DES CADRES DIRIGEANTS RESEAU DE CHERCHEURS DE L INSTITUT DE FORMATION SUPERIEUR DES CADRES DIRIGEANTS APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 La Fédération des Etablissements

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours La présentation est un peu rapide si, vous qui me lisez,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Licence Science politique

Licence Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

5eme SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES DE L EDUCATION

5eme SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES DE L EDUCATION 5eme SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE --------- ALLOCUTION DU COMMISSAIRE EN CHARGE DES RESSOURCES HUMAINES, DE LA SCIENCE ET LA TECHNOLOGIE DE LA COMMISSION

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT EURO-MEDITERRANEEN : DEVELOPPEMENT DURABLE www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille : 110,

Plus en détail

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr formations 2015 Le Centre national de la littérature pour la jeunesse est un service du département Littérature et art de la Bibliothèque nationale de France. Dans le cadre de sa mission d encouragement

Plus en détail

Un cursus intégré. Un partenariat franco-allemand étroit

Un cursus intégré. Un partenariat franco-allemand étroit LICENCE D ETUDES FRANCO-ALLEMANDES UN DOUBLE DIPLOME Fortes de plus de 15 ans d expérience dans la formation binationale transfrontalière, les Universités de Metz et de la Sarre ont mis à profit le passage

Plus en détail

BÂTIR ENSEMBLE UN PÔLE D EXCELLENCE SCIENTIFIQUE ET MANAGÉRIAL

BÂTIR ENSEMBLE UN PÔLE D EXCELLENCE SCIENTIFIQUE ET MANAGÉRIAL Partenariat entre l Université Paul Cézanne et l École Centrale de Marseille L École Centrale de Marseille et l IAE Aix Graduate School of Management, composante de l Université Paul Cézanne, signent une

Plus en détail

LICENCE. Informatique

LICENCE. Informatique LICENCE Qu est-ce que l informatique? L informatique est la science du traitement automatique de l information. Des données numériques issues de supports variés (texte, image, son, vidéo) sont représentées,

Plus en détail

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation La spécialité se décline en trois entrées : * la particularité

Plus en détail

Master Management des ressources humaines

Master Management des ressources humaines Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des ressources humaines Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique.

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique. Généralités Difficile de faire la différence entre des formations orientées vers la science politique et une autre vers les relations internationales dans l organisation de l enseignement supérieur français.

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Bureau des étudiants VERSION IFP

Bureau des étudiants VERSION IFP Bureau des étudiants VI VERSION IFP l Institut Français de Presse & Version IFP L Institut Français de Presse est une institution pionnière dans la formation au monde des médias. Depuis près de 80 ans,

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit des personnes et de la famille : aspects internes et internationaux de l Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018

Plus en détail

MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES

MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Information, communication

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources humaines dans

Plus en détail

Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises "Les meilleures initiatives partagées"

Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises Les meilleures initiatives partagées Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises "Les meilleures initiatives partagées" Groupe AEF est une agence de presse professionnelle d information spécialisée dans les domaines de l Education,

Plus en détail

Licence de psychologie

Licence de psychologie Licence de psychologie Le département de psychologie a pour vocation de former des professionnels de la psychologie, mais aussi de jeunes chercheurs en psychologie grâce à son adossement à deux laboratoires

Plus en détail

Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales

Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Paris 4. Unité de recherche : Civilisations et Littératures d Espagne et d Amérique (CLEA) EA 4083

Rapport d'évaluation. de l'université Paris 4. Unité de recherche : Civilisations et Littératures d Espagne et d Amérique (CLEA) EA 4083 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Civilisations et Littératures d Espagne et d Amérique (CLEA) EA 4083 de l'université Paris 4 Mars 2009 Section des Unités de recherche

Plus en détail

POUR LES ARTISTES DE DEMAIN

POUR LES ARTISTES DE DEMAIN Concours Double S POUR LES ARTISTES DE DEMAIN 15 Rue Guénégaud 75006 PARIS Tél : 09 73 16 57 00 www.galeriedoubles.com concours.doubles@gmail.com LE CONCOURS La Galerie Double S, idéalement située au cœur

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

L Université Paris 13

L Université Paris 13 L Université Paris 13 La Plaine Saint-Denis. Villetaneuse.. Saint-Denis. Bobigny un pôle majeur d enseignement et de recherche au nord de Paris Paris 13 regroupe une communauté de : 1 123 enseignants (dont

Plus en détail

Préparation au concours Sciences Po. Cours Galien Lyon 68, cours Albert Thomas 69008 Lyon 04 78 01 00 81 lyon@cours-galien.fr

Préparation au concours Sciences Po. Cours Galien Lyon 68, cours Albert Thomas 69008 Lyon 04 78 01 00 81 lyon@cours-galien.fr Sciences Politiques Préparation au concours Sciences Po Cours Galien Lyon 68, cours Albert Thomas 69008 Lyon 04 78 01 00 81 lyon@cours-galien.fr Établissement d enseignement privé déclaré auprès du Rectorat

Plus en détail

Pourquoi choisir Sciences Po?

Pourquoi choisir Sciences Po? BIENVENUE Pourquoi choisir Sciences Po? Un projet éducatif fondé sur les sciences sociales, qui donne des outils pour comprendre le monde contemporain, et développe l esprit critique. Une forte ouverture

Plus en détail

Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE)

Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Espagnol Le département de Langues, Littératures et Civilisations Étrangères regroupe trois sections : anglais, espagnol, italien. Il

Plus en détail

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse.

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse. Contexte et enjeux Public Le management de l innovation, un champ en pleine mutation - Les thématiques des stratégies d innovation, de la conception des produits, de l organisation et de la conduite des

Plus en détail

MASTER M1/M2 BAC + 1 2 3 4 5

MASTER M1/M2 BAC + 1 2 3 4 5 MASTER M1/M2 2013-2014 Mention Musique et Arts du Spectacle Spécialités Administration de la Musique et du Spectacle Vivant - Ingénierie Artistique 1. Editorial du responsable Le Master «Musique et Arts

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit français - Droit italien de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

État des lieux de la formation et de la recherche au sein des Instituts /UFR de formation Jeunesse et Sports

État des lieux de la formation et de la recherche au sein des Instituts /UFR de formation Jeunesse et Sports Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie État des lieux de la formation et de la recherche au sein des Instituts /UFR de formation Jeunesse et Sports La programmation 2009-2012

Plus en détail

MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES

MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES Mention : Lettres et ingénierie culturelle Spécialité : Études littéraires Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s) : Vous êtes titulaire : -

Plus en détail

MASTER Droit privé approfondi

MASTER Droit privé approfondi MASTER Droit privé approfondi Parcours droit civil Dispositifs d accompagnement --Suivi individualisé tout au long de la formation. --Séminaire d insertion professionnelle animé par une équipe dédiée d

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

Après le Bac Scientifique

Après le Bac Scientifique Après le Bac Scientifique Poursuites d études des Bacheliers Scientifiques (stat 2010) Les formations longues L université (la fac) Les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) Les écoles spécialisées

Plus en détail

Sciences humaines et sociales

Sciences humaines et sociales Licence Sciences humaines et sociales Anthropologie sociale - Ethnologie Carte d identité de la formation Diplôme Licence Mention Anthropologie sociale - Ethnologie Conditions d accès Niveau bac + 2, Validation

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU 29-03-2013. A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1)

COMPTE-RENDU DU 29-03-2013. A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1) 1 COMPTE-RENDU DU 29-03-2013 A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1) Dispositifs généraux de licence à Paris 1 Panthéon-Sorbonne M. Boutry, président 51 000 inscrits sur

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et société de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE 1 CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE MASTER 2 «A.C.M.P.» «AUDIT CONTRÔLE ET MANAGEMENT PUBLIC» DIRECTEUR : Dr Farouk HEMICI E MAIL : farouk.hemici@univ-paris1.fr Madame Ilona GOBJILA Gestionnaire

Plus en détail

Dossier de presse Université de Lille

Dossier de presse Université de Lille Dossier de presse Université de Lille 14 octobre 2013 Présentation de la stratégie politique globale Le projet Université de Lille correspond à une démarche de rapprochement des trois universités lilloises

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH)

Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH) Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH) RESPONSABLES : mention Management : Martine BRASSEUR,

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

4 ÉC. www.concours-team.net GRADES DE MASTER TITRES CERTIFIÉS PAR L ÉTAT NIVEAU I PA R YO N / T O U ACCESSIBLE AUX TERMINALES, BAC+1 & BAC+2

4 ÉC. www.concours-team.net GRADES DE MASTER TITRES CERTIFIÉS PAR L ÉTAT NIVEAU I PA R YO N / T O U ACCESSIBLE AUX TERMINALES, BAC+1 & BAC+2 Commerce - Management - Affaires internationales - Marketing - Gestion - Finance RECON S E OL I US /L L YO N / T O U O PA R S E ES NU 4 ÉC ACCESSIBLE AUX TERMINALES, BAC+ & BAC+ GRADES DE MASTER TITRES

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!]

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!] Développeur de talents École Universitaire de Management Cultivez votre différence! L I.A.E de www.iae-grenoble.fr Depuis plus de cinquante ans, l IAE de forme à la fois des managers «double compétence»

Plus en détail

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Mention : METIERS S LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Domaine : Spécialité : Volume horaire étudiant : Niveau : MASTER 2 année ARTS LETTRES LANGUES ET VEILLE DOCUMENTAIRE INTERNATIONALE M2 120 ES 120 h 48/78

Plus en détail

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande PROCEDURE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE pour l obtention d un Doctorat à l Université SHS Lille 3, au sein de l Ecole doctorale SHS Lille Nord de France (adoptée au Conseil Scientifique du10

Plus en détail

Licence Sciences pour l ingénieur

Licence Sciences pour l ingénieur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences pour l ingénieur Université de Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Licence professionnelle Entrepreneuriat

Licence professionnelle Entrepreneuriat Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Entrepreneuriat Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU CENTRE POMPIDOU-METZ

CAHIER DES CHARGES POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU CENTRE POMPIDOU-METZ CAHIER DES CHARGES POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU CENTRE POMPIDOU-METZ 1- PRESENTATION DE L INSTITUTION Inauguré le 10 mai 2010, le Centre Pompidou-Metz, première décentralisation d un établissement

Plus en détail

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE Le Master Economie Appliquée est destiné à des étudiants ayant reçu une formation universitaire solide en économie, statistiques, mathématiques et économétrie. Ce Master propose un cursus sur deux années

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et édition de fonds photographiques et audiovisuels de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information et communication de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS»

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» MASTER POLITICAL STUDIES AND INTERNATIONAL COOPERATION ETUDES POLITIQUES ET COOPERATION INTERNATIONALE entre : L Université des West

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

UNIVERSITE D ORLEANS Année universitaire 2012/2013

UNIVERSITE D ORLEANS Année universitaire 2012/2013 UNIVERSITE D ORLEANS Année universitaire 2012/2013 LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITE SPORTIVE Spécialité GESTION ET DÉVELOPPEMENT DES ORGANISATIONS, DES SERVICES SPORTIFS ET DE LOISIRS (Sport Events) Ex.

Plus en détail

Master Finance et Contrôle de Gestion FCG

Master Finance et Contrôle de Gestion FCG Master Finance et Contrôle de Gestion Objectif de la formation Ce Master a pour objectif de former des cadres supérieurs professionnels dans les métiers du contrôle de gestion et de la finance d entreprise,

Plus en détail

Master Métier du livre jeunesse

Master Métier du livre jeunesse Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Métier du livre jeunesse Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Développement compétences Apprentissage Programmes «executive» Chaires d entreprise VAE Partenariats Stages International Intra-entreprise

Plus en détail

LA CLASSE DE 3 ÈME VISITE L ALLIANCE FRANÇAISE

LA CLASSE DE 3 ÈME VISITE L ALLIANCE FRANÇAISE LA CLASSE DE 3 ÈME VISITE L ALLIANCE FRANÇAISE Découverte des métiers et des formations 1 SOMMAIRE La présentation de l alliance p 3 La visite des lieux Le festival de BD p6 p7 La pause déjeuner p 8 Les

Plus en détail

La Commission des titres d Ingénieur a adopté la présente décision :

La Commission des titres d Ingénieur a adopté la présente décision : Décision n 2015/03-03 relatif à l habilitation de l Institut supérieur du bâtiment et des travaux publics (ISBA-TP) à délivrer des titres d ingénieur spécialisé Objet Dossiers A : Renouvellement de l'habilitation

Plus en détail

Doctorat. Allier science et entreprise. www.mines-paristech.fr

Doctorat. Allier science et entreprise. www.mines-paristech.fr Doctorat Allier science et entreprise www.mines-paristech.fr MINES ParisTech en bref Des formations d excellence 150 ingénieurs civils diplômés par an 280 diplômés des 19 Mastères Spécialisés 20 ingénieurs

Plus en détail

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA SIXIEME SESSION DE

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie mathématique de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Le système d enseignement supérieur allemand Webinaire 22 octobre 2015

Le système d enseignement supérieur allemand Webinaire 22 octobre 2015 Le système d enseignement supérieur allemand Webinaire 22 octobre 2015 Le paysage de l enseignement supérieur en Allemagne : le fédéralisme L Allemagne est un état fédéral se composant de 16 Länder (états

Plus en détail

pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde

pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde RAPPORT DES REPRESENTANTS DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE FRANCO-ALLEMANDE pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde Les représentants des étudiants publient chaque année

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

MASTER. Mention Droit Public. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine :

MASTER. Mention Droit Public. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine : MASTER 2013-2014 Mention Droit Public M2 : Spécialité Droits de l Homme & Droits Humanitaires BAC + 1 2 3 4 5 Domaine : Droit, Economie, Gestion 1. Editorial du responsable La spécialité Droits de l homme

Plus en détail