Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC"

Transcription

1 Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville DONNEUR D ORDRE : Presqu île Habitat OPERATION SUPPORT : Construction de 80 logements sociaux BBC CADRE : Opération de renouvellement urbain concernée par la convention ANRU GESTION DES CLAUSES SOCIALES : Maison de l Emploi et de la Formation du Cotentin ENTREPRISE ATTRIBUTAIRE : QUILLE Construction STRUCTURES D INSERTION PORTEUSES : Astre Environnement (ACI) et Astre Services (AI) DATE DE REALISATION : Oct à avril 2013 CONTEXTE ET ORIGINE DU PROJET : La convention ANRU de l agglomération cherbourgeoise implique l inscription de clauses sociales sur les opérations menées dans ce cadre par les maîtres d ouvrage concernés (2 bailleurs sociaux, une SEM et 2 collectivités locales). La MEF du Cotentin est identifiée par la charte d insertion signée par les différents acteurs de la convention ANRU pour l ingénierie de mise en œuvre des clauses sociales sur ces différents marchés. La ZAC des bassins est une zone entièrement réhabilitée et refaçonnée par le projet de renouvellement urbain, dans une cohérence globale avec une mixité de projets publics comme privés dont plusieurs portent des clauses sociales, comprenant des logements, des boutiques, un centre commercial, des bureaux et des aménagements d espaces publics.

2 L opération de construction de 80 logements sociaux par le bailleur Presqu île Habitat est partie intégrante de la convention ANRU de l agglomération de Cherbourg et à ce titre une clause sociale article 14 a été inscrite sur ce marché. Ce maître d ouvrage était déjà particulièrement concerné par les actions d insertion puisque Presqu île Habitat avait impulsé une démarche d insertion innovante sur notre territoire en portant dès la fin 2010 un chantier d insertion pour 12 personnes sur la rénovation d immeubles à l occasion du programme insertion/rénovation de l ANRU. L ACI créé en 2010 avait été renouvelé en 2012 au vu de ses bons résultats. De plus, depuis 2011, l UT50 de la Direccte travaille à la mise en place d un plan d action visant à aider les structures d insertion être plus présentes sur des marchés publics. La Collaboration de la MEF du Cotentin et de la DIRECCTE sur ce sujet à développé l information des différents acteurs et leur motivation/capacité à se mobiliser sur ce nouveau champ d action. ASTRE ENVIRONNEMENT Chantier d'insertion PRESQU'ILE HABITAT QUILLE Construction Entreprise attributaire du marché CHANTIER FORMATION Lot Plâtrerie Bat. F Sous-traitant 2 Lot peinture Sous-traitant ASTRE SERVICES Assoc. intermédiaire Maître d'ouvrage Sous-traitant 3 Lot Plomberie Sous-traitant... Lot... GROUPEMENT DE 2 STRUCTURES D INSERTION > Mutualisation des savoir-faire CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE AVEC QUILLE ASTRE ENVIRONNEMENT - Réponse au marché de sous-traitance - Supervision technique du chantier - Embauche de l encadrant technique - Gestion du matériel et des fournitures - Suivi de la sécurité, formation SST des salariés ASTRE SERVICES - Coordination administrative et partenariale - Embauche des salariés en insertion - Fourniture des équipements - Accompagnement socio-professionnel - Financement de la formation avec l OPCA

3 NATURE DE L ACTION : Le maitre d'ouvrage a sensibilisé Quille, entreprise attributaire, à une réflexion sur la mise en œuvre d'une sous-traitance responsable dans le cadre de son chantier. Quille est l attributaire de l ensemble de ce marché de construction de logements dans le cadre de l ANRU. Les travaux de second œuvre ont été sous-traités à plusieurs entreprises. L objectif était de construire une action d insertion en partenariat avec une structure d insertion locale en proposant une qualification aux publics concernés par la clause. Ce travail va s insérer dans le déroulement global du chantier en lien avec les autres entreprises. Descriptif de l action 4 personnes éligibles à la clause sociale, demandeurs d emploi de longue durée issus des quartiers prioritaires du CUCS ont été embauchés en CAE pour 6 mois (du 22 oct au 19 avril 2013) dans le cadre de cette action. Ils ont travaillé jusque fin janvier en alternance sur le chantier Carnot et au centre de formation AFPA, puis en continu à l AFPA pour la dernière partie du contrat. Ils ont ainsi préparé le titre professionnel plaquiste complet et ont été encadrés sur le chantier par ASTRE Environnement. L entreprise QUILLE sous-traite le lot «Cloisons/Doublages» de l ensemble du bâtiment F à ASTRE Environnement (ACI) et ASTRE Services (AI) afin d apporter chacun leur savoir-faire : ASTRE Environnement, en sous-traitance, assure la supervision du chantier et la réalisation des travaux, l encadrement technique, la gestion de l approvisionnement des matériaux (en lien avec la centrale d achat de QUILLE) ASTRE Services assure la mise à disposition des bénéficiaires auprès de ASTRE Environnement : l embauche des salariés en insertion, les formalités liées aux contrats, les obligations de sécurité et médecine du travail, l organisation de la formation. Ils ont également été accompagnés dans leur parcours socio-professionnel avec des entretiens hebdomadaires au minimum. Partenaires de l action : Donneur d ordre : Presqu île Habitat, Entreprise générale attributaire du chantier : Quille Construction, Structure de gestion de la clause sociale : Maison de l Emploi et de la Formation du Cotentin, Structures d insertion porteuse du projet : ASTRE Environnement et ASTRE Services. Financement de la formation / Professionnalisation : AGEFOS, Financement de la formation / Coûts des repas : Région Basse-Normandie, Financements complémentaires : CUCS. Montage des contrats CUI-CAE : Pole Emploi (dérogation pour des contrats de 35h/semaine sur 6 mois) et DIRECCTE, Repérage des candidats et Recrutement : Pole Emploi, PLIE et Mission locale du Cotentin, Réalisation technique de la formation qualifiante : AFPA, centre de Cherbourg-Octeville.

4 MOYENS MIS EN ŒUVRE Montage du projet Le travail a donc été initié avec QUILLE et la MEF du Cotentin dès la réunion de lancement, en janvier 2012 pour évaluer les pistes d action possibles et les contraintes de l entreprise. Dès février 2012, des structures d insertion ont été contactées pour leur présenter les attentes du maître d ouvrage, le contexte de l action et travailler sur une réponse opérationnelle et financière. ASTRE Environnement (ACI) et ASTRE Services (AI) ont souhaité s intégrer au montage de ce projet pour proposer une réponse opérationnelle et budgétaire recevable pour l entreprise. En effet, aucune de ces structures, seules, ne pouvaient répondre pour des questions de compétences techniques, de coûts financiers et moyens à mettre à disposition. Plusieurs questions se sont alors posées qu il fallait résoudre en contactant différents acteurs de l emploi et de la formation et financeurs éventuels : Date de l action à positionner en fonction du calendrier prévisionnel du chantier, Volume du chantier confié pour évaluer le nombre des participants et leur encadrement, Type de montage juridique (sous-traitance, co-traitance, etc ), Choix du type de contrats pour évaluer le budget salarial, Prises en charge possibles des coûts des contrats, des formations et des frais annexes, Choix et organisation de la formation en fonction des dates du chantier et des meilleures chances d accès à l emploi durable par la suite, Recrutement et sélection des candidats en fonction des critères d éligibilité à la clause sociale et au type d action proposé. Recrutement des salariés La phase de repérage du public a été menée conjointement par Astre Environnement et Services, la MEF du Cotentin et Pole Emploi. 25 personnes ont été positionnées selon des critères prédéfinis à l avance pour rester compatible avec les exigences de la convention ANRU et le type d action proposée incluant une phase importante en centre de formation, soit : l éligibilité à la clause sociale, la résidence sur un quartier prioritaire de Cherbourg-Octeville, le projet professionnel orienté vers le bâtiment (avec au moins une 1 ère expérience et un début de formation), la motivation et la capacité à aller jusqu à la qualification. Réalisation de l objectif Parmi les 4 personnes retenues, 3 sont bénéficiaires du PLIE et 3 du RSA. Ils ont entre 21 et 42 ans avec des parcours et expériences variées dans le domaine du BTP, ce qui permet un équilibre dans le groupe et une dynamique liée à la mixité des salariés. Tous les salariés ont été au bout de leur contrat. L un d entre eux a eu le titre complet et 2 autres ont eu 1 CCP. A 3 et 6 mois de la fin de l action, ils étaient tous en contrat de travail intérim. Au total, ce sont 3677 heures d insertion qui ont été réalisées par le chantier-formation dans le cadre de la réalisation de clause sociale de l entreprise Quille sur ce marché avec Presqu ile Habitat, soit 40% de son obligation globale.

5 TRANSFÉRABILITÉ DE L EXPÉRIENCE Points de vigilance relevés Dans la préparation du projet Choisir une forme juridique adaptée au marché et à la clause sociale mobilisée (ici la sous-traitance à une entreprise attributaire d un marché avec une clause art. 14 du CMP), Anticiper le plus possible le montage du projet dès la phase de lancement de l opération si possible, Au cours du montage de l action Apporter une réponse à l entreprise en termes de projet qui tienne compte des contraintes de son marché (coûts, délais, organisation globale du chantier, sécurité, etc ) tout en tenant compte de la viabilité du projet pour la structure d insertion elle-même. Autour du public bénéficiaire de l action Choix des candidats Tenir compte des exigences du chantier (qualité, sécurité, délai de livraison) pour sélectionner les candidats pouvant intégrer et durer tout au long de l action, Effectuer le repérage du public en étant attentif autant à la motivation à travailler sur le chantier (en capacité de produire dès le début de l action) et à suivre la formation en centre, S assurer que les prescripteurs orientent les candidats dans l optique d un chantier-formation et non d un chantier d insertion, Suivi des salariés Maintenir une présence constante et stimulante auprès des salariés que ce soit dans l accompagnement social, le déroulement de la formation ou le travail sur le chantier. De régulières réunions de régulation ont permis de rappeler l engagement et la responsabilité de chacun dans l action et de désamorcer des problèmes qui auraient pu mener à des abandons. Facteurs de réussite constatés Dans l impulsion du projet Une forte volonté du maître d ouvrage qui a été à l initiative et a permis une sensibilisation forte de l entreprise attributaire du marché dès le départ, L expérience antérieure du maître d ouvrage en matière de portage d action d insertion sur des opérations précédentes, Dans le partenariat La capacité des 2 structures d insertion à travailler ensemble pour construire le meilleur projet possible aux partenaires et la qualité de l offre proposée à l entreprise (coût, technicité, encadrement, plus-value sociale), La complémentarité trouvée dans les savoir-faire de chacune des structures d insertion, L implication des structures indispensables au montage du projet pour trouver des réponses, mobiliser des financeurs ou débloquer des dispositifs spécifiques, La mobilisation rapide de l ensemble des prescripteurs pour le positionnement du public. Au cours du déroulement de l action La présence d un encadrant technique qui soit un professionnel du domaine d activité (ici, second œuvre) mais également capable de s adapter au public ciblé et à une action d insertion,

6 La construction d un lien efficace avec l entreprise dès le montage du projet et tout au long de la phase opérationnelle qui a été renforcé par la présence constante des partenaires sur le chantier et auprès des salariés de l action et la crédibilité professionnelle de l encadrant technique. Pour les objectifs fixés à l action La volonté affichée dès le départ par le maître d ouvrage et les partenaires du montage de l action pour poser la formation et la montée en compétences dans les objectifs du projet, L affichage d un objectif «ambitieux», celui du titre professionnel complet, qui permet de motiver les salariés à tenir sur la durée et à se sentir motivés par l enjeu, La valorisation et la sécurisation des salariés en leur proposant un contrat de 6 mois, sur 35 h et le financement de la formation comme des repas. Axes d amélioration dans l optique d une nouvelle action : En amont de l action Anticiper l action dès le lancement du marché pour prévoir et intégrer l action en amont de sa réalisation et envisager sa dimension optimale (durée de l action, bénéficiaires à intégrer, etc..). Pour le montage de l action Mobilier la MRS (Méthode de recrutement par simulation) pour assurer au maximum la fiabilité du recrutement en compléments des fiches de positionnements des référents et des entretiens, Préparer le montage du projet sur 6 mois minimum pour s assurer des réponses des financeurs, de la viabilité financière du projet, du recrutement des publics, du choix et de l organisation de la formation et des délais administratifs, Organiser une action autour d un groupe de 6 à 8 personnes plutôt que 4 personnes. En cours d action Envisager de débuter l action par une période en formation pour intégrer au mieux les bénéficiaires dans l action avant l immersion sur le chantier, Travailler à une organisation de la formation plus adaptée à notre public : quelle alternance, quel rythme, quelle autonomie? Etc. Actions de communication Une conférence de presse est organisée le 24 janvier sur le site afin que les partenaires ayant monté l action puisse communiquer largement, à mi-parcours sur les motivations du projet et l implication des acteurs concernés. Une visite de chantier a permis aux partenaires de visualiser le cadre de travail et de rencontrer les salariés. Un film a été produit, sur le déroulement de ce chantier-formation pour que les différents partenaires puissent disposer d un support de communication et aider à démultiplier l action. Une table-ronde thématique autour du montage et du bilan de cette action a été organisée par la chargée de mission clause sociale le 28 juin 2013 pour présenter ce cas concret aux donneurs d ordre du territoire et structures d insertion. L idée est de travailler la transférabilité concrète de cet exemple sur des projets futurs dans le Cotentin. L inauguration de la construction a eu lieu le 14 octobre 2013 en présence, d habitants, des partenaires et des élus. Cela a été l occasion de saluer l exemplarité de cette opération d un point de vue social. L expérience sera présentée le 14 novembre 2013 aux donneurs d ordre de l agglomération caennaise dans le cadre de leur travail de diversification du recours aux clauses sociales avec la facilitatrice de ce territoire.

7 VOS CONTACTS : ASTRE ENVIRONNEMENT 70 chemin des brûlés Bretteville en Saire Yann PERRON, Directeur, ASTRE SERVICES 1/3 rue Maréchal Leclerc Cherbourg-Octeville David JOSSET, Directeur, Maison de l Emploi et de la Formation du Cotentin Véronique SUEUR, Chargée de mission clauses sociales

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE Un certain regard sur les résultats 2011 Ce guide est cofinancé par l Union Européenne Ce guide est cofinancé par l Union Européenne PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre

Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre Dossier de présentation Année 2006 Janvier 2006 Nanterre Terre d Entreprisesd d Emplois Nanterre 80 000 emplois publics ou privés à proximité de la Défense

Plus en détail

Accompagnement en Chantier d insertion

Accompagnement en Chantier d insertion UNION EUROPEENNE Fonds Social Européen Département de Seine-Maritime Accompagnement en Chantier d insertion 2012/2013 Direction de l insertion Mai 2011 Accompagnement en Chantier d insertion 1 Préambule

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

COMMANDE PUBLIQUE ET ACCES A L EMPLOI DES PERSONNES QUI EN SONT ELOIGNEES

COMMANDE PUBLIQUE ET ACCES A L EMPLOI DES PERSONNES QUI EN SONT ELOIGNEES GUIDES ET RECOMMANDATIONS COMMANDE PUBLIQUE ET ACCES A L EMPLOI DES PERSONNES QUI EN SONT ELOIGNEES Guide élaboré par l Atelier de réflexion sur les aspects sociaux de la commande publique 2 ème édition

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

LES FICHES OUTILS DIRECCTE d Ile-de-France 5 avril 2012

LES FICHES OUTILS DIRECCTE d Ile-de-France 5 avril 2012 LES FICHES OUTILS ENJEUX DES CLAUSES SOCIALES DANS LES MARCHES DU GRAND PARIS Enjeux du Grand Paris Le projet du Grand Paris représente la ville de demain, destiné à faciliter la vie de ses habitants,

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques L insertion par l économique Un secteur fragilisé (Dossier réalisé par Sébastien Desitter, Expert-comptable, Commissaire aux comptes, In Extenso Rhône-Alpes) Né dans les

Plus en détail

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Léopold GILLES Directeur du Département «Evaluation des politiques sociales» - CREDOC SOMMAIRE RAPPEL : entreprises solidaires

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi réflexion / Groupe de travail identifié Favoriser le rapprochement offre et demande d'emploi Impulser/soutenir

Plus en détail

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 OBJET Le dispositif ENVOL est destiné aux personnes résidant en Champagne-Ardenne, désireuses de créer leur propre emploi par la

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Recruter et intégrer des seniors

Recruter et intégrer des seniors Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Enjeux Le recrutement de seniors correspond à des enjeux spécifiques pour les entreprises, que cette action relève d une politique affichée de lutte contre les

Plus en détail

La formation professionnelle continue en 2013

La formation professionnelle continue en 2013 La formation professionnelle continue en 2013 UNIFORMATION : OPCA de l économie sociale La contribution «Formation» Les dispositifs de la formation professionnelle continue : Financement du plan de formation

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2010. Axe d intervention 4. Version corrigée Mars 2010. PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France

APPEL A PROJETS 2010. Axe d intervention 4. Version corrigée Mars 2010. PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France Contacts Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle d Ile de France Orientation et appui Service FSE

Plus en détail

PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI. Action collective au profit des demandeurs d'emploi

PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI. Action collective au profit des demandeurs d'emploi Cahier des charges à l'attention des Organismes de Formation PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI Action collective au profit des demandeurs d'emploi Formations organisées avec le concours financier du

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

Guide de la Clause sociale

Guide de la Clause sociale Guide de la Clause sociale Deuxième édition décembre 2011 CE GUIDE EST COFINANCÉ PAR L UNION EUROPÉENNE Éditorial Initiée par les collectivités locales sous l impulsion des Plans Locaux pluriannuels pour

Plus en détail

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Recruter et intégrer des seniors Recruter des seniors, c est d

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

Dénomination : Dates des périodes d immersion : Du...au.

Dénomination : Dates des périodes d immersion : Du...au. PREFET DE LA REGION POITOU-CHARENTES C U I BILAN DES ACTIONS DE PROFESSIONNALISATION ATTESTATION D EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE Concernant (nom et prénom du salarié) :... N d identifiant * :... Type de contrat

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 07 août 2013 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) 3. EMPLOIS

Plus en détail

Atelier 21. Christophe MILIN : Economiste, ADEME. Nathalie ROTURIER : Directrice Plan 100 000 logements, Région Nord Pas-de-Calais

Atelier 21. Christophe MILIN : Economiste, ADEME. Nathalie ROTURIER : Directrice Plan 100 000 logements, Région Nord Pas-de-Calais Atelier 21 ARTICULATION TERRITORIALE ET PARTENARIALE D UN SERVICE INTÉGRÉ DE LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DU PARC PRIVÉ: EXEMPLE EN RÉGION NORD PAS DE CALAIS Christophe MILIN : Economiste, ADEME Nathalie

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE LIVRET DE SUIVI. Mademoiselle/Madame/Monsieur (Prénom NOM) du salarié en CAE

ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE LIVRET DE SUIVI. Mademoiselle/Madame/Monsieur (Prénom NOM) du salarié en CAE Direccte Pays de la Loire UT72 ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE Fiche pratique n 08 LIVRET DE SUIVI Mademoiselle/Madame/Monsieur (Prénom NOM) du salarié en CAE Selon la taille de l établissement ce document

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE Vendredi 1 avril 2011 ORDRE DU JOUR ACCUEIL RAPPORT MORAL FILM RAPPORT D ACTIVITES RAPPORT FINANCIER CANDIDATURES AU CONSEIL D ADMINISTRATION RAPPORT MORAL INTRODUCTION AUX RAPPORTS

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Centres d affaires de quartiers (CAQ) DOSSIER DE CANDIDATURE

Appel à projets Soutien à la dynamique des Centres d affaires de quartiers (CAQ) DOSSIER DE CANDIDATURE Appel à projets Soutien à la dynamique des Centres d affaires de quartiers (CAQ) DOSSIER DE CANDIDATURE A transmettre par mail à : Date-limite de réception impérative des candidatures : 12 juin 2014 Nom

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

Le 29/04/2010 à CAUSSADE

Le 29/04/2010 à CAUSSADE COMPTE RENDU DU 1 er ATELIER DE PROSPCETIOIN PARTICIPATIVE Etaient présents : Le 29/04/2010 à CAUSSADE STRUCTURES NOM COURRIEL Mairie de CAUSSADE Mme DEPASCALIN annick.depascalin@yahoo.fr Pays Midi Quercy

Plus en détail

Un outil de portage au service des copropriétés

Un outil de portage au service des copropriétés Un outil de portage au service des copropriétés Coprocoop : une coopérative d Hlm Un objectif : Créer un outil dédié au portage de lots en copropriétés dégradées. La réponse : Une SCIC Hlm réunissant l

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise»

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise» Plan d actions «Gérer la crise C est anticiper la reprise» 1 Préambule La décélération de l activité économique observée en 2008 s est approfondie en 2009, les principaux indicateurs sont au rouge. Chômage

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de Travaux et Encadrement de chantier

Licence Professionnelle Gestion de Travaux et Encadrement de chantier Licence Professionnelle Gestion de Travaux et Encadrement de chantier Formation de 12 mois en contrat de professionnalisation Inscription à partir de Février 2015 32 et 33 ème Session : Octobre 2015 Objectifs

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE Prêt PRCTA Prêt à 0% du Programme Régional à la Création et à la Transmission en Agriculture Date de remise des manifestations

Plus en détail

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI MÉTROPOLE JANVIER 2015 PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI POLE-EMPLOI.FR FORMER AVANT L EMBAUCHE ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) Demandeurs d emploi inscrits auprès de Pôle emploi,

Plus en détail

GUIDE DE La formation. Pour les employeurs d emploi d avenir

GUIDE DE La formation. Pour les employeurs d emploi d avenir GUIDE DE La formation Pour les employeurs d emploi d avenir SOMMAIRE POURQUOI UN GUIDE DE LA FORMATION À 3 DESTINATION DES EMPLOYEURS D EMPLOI D AVENIR? L ESSENTIEL DU GUIDE 4 I. faites DE VOS ENGAGEMENTS

Plus en détail

CHARTE Formation Professionnelle en Mobilité. spécimen. www.ladom.fr

CHARTE Formation Professionnelle en Mobilité. spécimen. www.ladom.fr CHARTE Formation Professionnelle en Mobilité www.ladom.fr CHARTE 2013 La présente charte a pour objet de valider votre parcours professionnel en mobilité et de définir les engagements respectifs des signataires

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

M ISE EN ŒUVRE DU TUTORAT D ANS LE CADRE D UNE DEMAR CHE D ACCOMPAGNEMENT A LA MOBILITE PROFESSIONNELLE DES PERSONNELS

M ISE EN ŒUVRE DU TUTORAT D ANS LE CADRE D UNE DEMAR CHE D ACCOMPAGNEMENT A LA MOBILITE PROFESSIONNELLE DES PERSONNELS M ISE EN ŒUVRE DU TUTORAT D ANS LE CADRE D UNE DEMAR CHE D ACCOMPAGNEMENT A LA MOBILITE PROFESSIONNELLE DES PERSONNELS D E S STRUCTURES D INSERTION PAR L ACTIVITE E CONOMIQUE (IAE) V ERS LES ASSOCIATIONS

Plus en détail

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2007 LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL FINANTOIT est le premier outil d investissement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 Nicolas Lambert (IGN) Eric Dubois (Cap Digital) LE PROGRAMME

Plus en détail

Entreprendre Autrement

Entreprendre Autrement Intention de communication de Réseau Entreprendre Sur la duplication d entreprises sociales Mise à jour le 08/07/07 Présentée par Philippe Garcin, délégué régional au programme Entreprendre Autrement Réseau

Plus en détail

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement C r é e z v o t r e e n t r e p r i s e e n t o u t e c o n f i a n c e DEVENEZ COURTIER ACTIV TRAVAUX Une activité commerciale valorisante, d hommes et de femmes d action! DEVENEZ DISTRIBUTEUR ACTIV TENDANCES

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

1 ère partie CONSEILS ET ASSISTANCE TECHNIQUE

1 ère partie CONSEILS ET ASSISTANCE TECHNIQUE 1 ère partie CONSEILS ET ASSISTANCE TECHNIQUE 6 LE SERVICE CONSEIL AUX MAIRES ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES Un outil au service des communes et des intercommunalités > Créé en 2000 au sein des services

Plus en détail

CDAJE 16 mai 2014 COMMISSION DÉPARTEMENTALE D ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS. MICRO CRECHE - CDAJE 16 mai 2014

CDAJE 16 mai 2014 COMMISSION DÉPARTEMENTALE D ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS. MICRO CRECHE - CDAJE 16 mai 2014 CADRE DÉPARTEMENTAL DE RÉFÉRENCE CDAJE À l intention des élus municipaux et leurs représentants, des institutions, de l ensemble des acteurs de la petite enfance et des porteurs de projet. CDAJE 16 mai

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME ENTREPRISES DE 300 SALARIÉS ET PLUS, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. LES ENJEUX MAJEURS POUR LES ENTREPRISES

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

Questions-réponses DGEFP n 1 relatif aux emplois d avenir 11 janvier 2013

Questions-réponses DGEFP n 1 relatif aux emplois d avenir 11 janvier 2013 Questions-réponses DGEFP n 1 relatif aux emplois d avenir 11 janvier 2013 Rappel : les emplois d avenir sont conclus sous la forme, selon le cas, des contrats d accompagnement dans l emploi dans le secteur

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) COMMUNE DE TRAMOLE Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Personne Responsable du Marché représentant le pouvoir

Plus en détail

ateliers Aravis - les ateliers Aravis - les ateliers Aravis les ateliers Aravis - les ateliers Aravis Formes d emploi et de travail atypiques

ateliers Aravis - les ateliers Aravis - les ateliers Aravis les ateliers Aravis - les ateliers Aravis Formes d emploi et de travail atypiques Formes d emploi et de travail atypiques GLOSSAIRE document de travail A------------------------------------------------------------------------------------------------------ Auto-entrepreneur DEFINITION

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DU PORTEUR DE PROJET DE CITÉ DES MÉTIERS

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DU PORTEUR DE PROJET DE CITÉ DES MÉTIERS DU PORTEUR DE PROJET DE CITÉ DES MÉTIERS ÉDITION 2012 dans le cadre du projet Capa-Cités* financé par le fonds d expérimentation de la jeunesse * Convergence des Acteurs vers des Projets Adaptés de Cités

Plus en détail

GUIDE POUR LES ENTREPRISES SPECIAL CLAUSES D INSERTION DANS LES MARCHES PUBLICS

GUIDE POUR LES ENTREPRISES SPECIAL CLAUSES D INSERTION DANS LES MARCHES PUBLICS GUIDE POUR LES ENTREPRISES SPECIAL CLAUSES D INSERTION DANS LES MARCHES PUBLICS Comment élaborer votre réponse en matière d insertion professionnelle et/ou réaliser vos engagements La Maison des Entreprises

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

PLIE d Asnières/Villeneuve la Garenne PLIE de Clichy la Garenne PLIE de Colombes PLIE de Gennevilliers PLIE de Nanterre/Rueil Malmaison

PLIE d Asnières/Villeneuve la Garenne PLIE de Clichy la Garenne PLIE de Colombes PLIE de Gennevilliers PLIE de Nanterre/Rueil Malmaison ASSOCIATIONPOURLAGESTION MUTUALISEEDESFONDSEUROPEENSDES HAUTS DE SEINE POFSE2007 2013«COMPETITIVITEREGIONALE ETEMPLOI» : APPELAPROJETS2014 AXE3 Renforcerlacohésionsociale,favoriserl inclusion socialeetluttercontrelesdiscriminations

Plus en détail

Votre nom Session 2011. BTS Assistant de gestion de PME-PMI

Votre nom Session 2011. BTS Assistant de gestion de PME-PMI Votre nom Session 2011 BTS Assistant de gestion de PME-PMI Certificats de stage SOMMAIRE Présentation de l entreprise P 3 à 5 Les fiches de situation P 6 à 13 Gestion de la relation avec la clientèle Fiche

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

- Quelles situations socioprofessionnelles. - Comment les mettons-nous en œuvre? Les réponses possibles

- Quelles situations socioprofessionnelles. - Comment les mettons-nous en œuvre? Les réponses possibles FICHE 7 : ANALYSE DE L OFFRE D INSERTION INTERNE ET EXTERNE De quoi parle-t-on? Pour pouvoir définir les actions, les mener, les suivre et donc être en mesure de s engager envers les personnes accueillies

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE?

COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE? COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE? Une idée simple Parcours classique Créer sa propre entreprise Porteur de projet souhaitant vivre de son savoir-faire

Plus en détail

CAMPUS DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS DE L INDUSTRIE DES ÉNERGIES BASSE-NORMANDIE

CAMPUS DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS DE L INDUSTRIE DES ÉNERGIES BASSE-NORMANDIE CAMPUS DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS DE L INDUSTRIE DES ÉNERGIES BASSE-NORMANDIE Localisation Cherbourg et Nord-Cotentin Secteurs d activité Énergies (nucléaire, maritime), Énergies marines renouvelables

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1303 du 3 septembre 2007 fixant les règles nationales d éligibilité

Plus en détail

Dénomination :. Activité principale. Depuis: Activité secondaire.. Depuis: Nom et prénom :. né en : Niveau d'étude : Qualification professionnelle :

Dénomination :. Activité principale. Depuis: Activité secondaire.. Depuis: Nom et prénom :. né en : Niveau d'étude : Qualification professionnelle : Coordonnées de l'entreprise Dénomination :. Adresse :. Code postal : Commune :. Téléphone : Adresse mail :. Typologie de l'entreprise Activité principale. Depuis: Activité secondaire.. Depuis: Effectif

Plus en détail

Dossier de presse. Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013. 19 Mars 2013

Dossier de presse. Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013. 19 Mars 2013 Dossier de presse Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013 19 Mars 2013 Contacts presse : Myra Frapier-Saab 06 70 10 82 24 1 Les enjeux Le nombre croissant de personnes

Plus en détail

bretagne Les rencontres emploi du maritime - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Dossier de presse

bretagne Les rencontres emploi du maritime - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Dossier de presse en partenariat avec Dossier de presse Les rencontres emploi du maritime bretagne 1 er salon du recrutement maritime en région - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Contact presse : Alexandra

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 13 e APPEL A PROJETS Les moyens destinés au soutien financier de l Etat en faveur

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

APPEL A PROJETS. WE NETWORK Le Silicium - 3, Avenue du Bois L abbé - 49070 BEAUCOUZE MARS 2015

APPEL A PROJETS. WE NETWORK Le Silicium - 3, Avenue du Bois L abbé - 49070 BEAUCOUZE MARS 2015 APPEL A PROJETS Appel à projets à destination des PME pour l émergence et l accompagnement de projets d innovation en Pays de Loire dans le domaine des objets et solutions communicants (Internet des objets,

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Les politiques régionales de soutien à l insertion par l activité économique

Les politiques régionales de soutien à l insertion par l activité économique Mai 2014 Insertion par l activité économique PANORAMA Les politiques régionales de soutien à l insertion par l activité économique o Points de repère sur la place de l IAE dans les politiques régionales

Plus en détail