Qualité et équité de l éducation biculturelle du département de Puno Pérou

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Qualité et équité de l éducation biculturelle du département de Puno Pérou"

Transcription

1 Qualité et équité de l éducatin biculturelle du département de Pun Péru

2 1. Lcalisatin Le prjet se dérule dans les villes de Pun et Azangar, sur les rives du lac Titicaca, dans le département de Pun, au sud du Péru. Pun 2. Durée et budget du prjet Le prjet dure 5 années pur un budget glbal de eurs. L Unin Eurpéenne finance 75% du prjet, sit eurs. CARE Péru et CARE France apprtent le financement restant. 3. Objectifs du prjet Amélirer la qualité de l éducatin péruvienne est un des grands défis que nus devns résudre pur srtir le pays du retard dans lequel il se truve et cmbattre la pauvreté, particulièrement dans le département de Pun, au sud du pays. Cela se fera en déplyant les cmpétences indispensables au dévelppement écnmique et scial, en dévelppant l accès à une éducatin de qualité qui permettra de surmnter les prblèmes d échec sclaire que le système ne prend pas en cnsidératin actuellement. Ainsi, le prfil éducatif réginal sera améliré, au niveau de la qualité de ses résultats et de sa pertinence face aux exigences de l envirnnement sci-écnmique. De cette manière, nus purrns changer le système pédaggique qui s est détériré et qui a apprfndi les inégalités en termes d apprentissage au lieu de les cmpenser. Ce prjet cherche à repenser l éducatin dans le cadre de l Educatin Interculturelle Bilingue (EIB) en prpsant un prgramme éducatif qui prmeuve une frmatin permettant aux bénéficiaires d acquérir les aptitudes nécessaires pur affrnter les prblèmes, être capable d aut-apprendre et de s adapter à des cnnaissances changeantes. Dans cette perspective, il sera pssible d amélirer les niveaux de qualité et d équité de l éducatin bilingue interculturelle des enfants, et ntamment des petites filles des ppulatins 1

3 indigènes, afin qu ils aient la pssibilité de se préparer un meilleur avenir, de ne pas être discriminés et d affrnter, dans de meilleures cnditins, les défis de la vie. Le système d éducatin dans le département de Pun permet une meilleure participatin des cmmunautés indigènes dans la sciété péruvienne Un des défis de l Educatin Interculturelle Bilingue dans le pays, surtut à Pun, est de faire en srte que les relatins entre les différents grupes culturels sient mins cnflictuelles, en prmuvant le dialgue interculturel, en créant des mécanismes et des canaux de participatin de la ppulatin indigène pur qu elle assume un rôle de prtagniste dans la cnstructin du dévelppement. Le prjet part du principe que l bjectif d une éducatin interculturelle est d assurer l accès universel aux cdes de la mdernité, en valrisant avant tut l identité culturelle prpre, en la réaffirmant, en étant une cnditin pur l btentin d une meilleure insertin dans la sciété. C est purqui il est imprtant que le prjet prmeuve chez les étudiants un entendement critique de la sciété péruvienne, des relatins, des prcessus, des cnflits. Il est également imprtant qu ils se préparent à agir face à l inégalité et l inéquité qui snt des éléments qui limitent le dialgue interculturel, la justice sciale et l égalité des chances pur tus et que cela permette à tus les grupes d avir les mêmes chances. L accent sera mis sur l équité hmme/femme cmme base pur le traitement des autres inégalités qui persistent au sein des cmmunautés indigènes. La qualité de l Educatin Interculturelle Bilingue dans le département de Pun est amélirée et répnd de manière plus adéquate aux besins sclaires des petits garçns et petites filles. De la même manière qu n a réussi à ffrir aux petites filles et petits garçns l pprtunité d apprendre en fnctin de leurs besins, de leurs intérêts et de leurs expectatives, ce prjet est une répnse à ces aspiratins en dnnant à l établissement sclaire une ambiance agréable, un climat prpice à l apprentissage qui stimule l inscriptin des enfants, spécialement des petites filles, qui fasse en srte qu ils y restent, qui garantisse au mins leur passage à la classe supérieure et augmente le purcentage de petites filles finissant l écle primaire avec succès et ayant la pssibilité de passer dans le secndaire. Le cadre pératinnel du prjet prend en cmpte les styles et les rythmes d apprentissage des élèves, leur façn de pensée, leur langue, les éléments culturels du cntexte qui les enturent, les avancées de la technlgie, pur qu ils puissent se l apprprier, le mettre à leur service et affrnter dans de meilleures cnditins le mnde glbalisé dans lequel ils interagissent, en dévelppant des capacités leur permettant de relever les défis d une réalité interculturelle dans les milieux ruraux et urbains du Pun, du Péru et du mnde entier. Pur cela, les instituteurs nt améliré leurs pratiques pédaggiques qutidiennes, cnnaissent et appliquent le principe d égalité hmme/femme dans la classe (attitudes incnscientes qu nt les maîtres et maîtresses dans la classe vis-à-vis du traitement réservé aux petites filles) et les fnctinnaires réalisent une gestin administrative adéquate des ressurces que l Etat attribue pur amélirer la qualité de l éducatin en milieu rural. 4. Cntexte dans lequel s inscrit le prjet (a) Identificatin des besins et des cntraintes dans la zne du prjet Au Péru, la situatin de pauvreté et d inégalité sci-écnmique a augmenté durant la dernière décennie. Sur 26 millins d habitants, un peu plus de 50% vivent en situatin de pauvreté. Les plus tuchés snt les ppulatins indigènes qui restent à la base de la pyramide des revenus du pays. Seln le Rapprt sur le Dévelppement Humain 2004 du Prgramme des Natins Unies pur le Dévelppement, au Péru a eu lieu une chute de l éducatin et une augmentatin de l extrême pauvreté. Cela s exprime au travers de la hausse du taux d analphabétisme et du passage de 15,5% en 2001 à 18,1% en 2002 de persnnes vivant avec mins de 1 dllar par jur. 2

4 La ppulatin pauvre du département de Pun et en particulier de la prvince d Azangar, lieu ù interviendra le prjet, se truve dans la même situatin. Pun, situé dans la partie andine du Péru, cmpte habitants plitiquement rganisés en 13 prvinces et 108 districts. C est une zne à majrité rurale et un des départements les plus peuplés et les plus pauvres. La prvince d Azangar est située au nrd du département de Pun, cmpte habitants dnt 78,9% snt ruraux. 70,8% des fyers nt des besins insatisfaits en eau, en lgement, en électricité et suffrent de lgements insalubres, d entassement, d absence de services de base et d une haute dépendance écnmique pur les grupes les plus vulnérables. Dans la zne d interventin du prjet, seln les dnnées de l Institut Natinal de Statistique, l INEI, en 2003 l analphabétisme atteignait un ttal de 22,2% de la ppulatin, supérieur au taux natinal. Pur les femmes, la myenne du nmbre d années d études est d à peine 3,7 ans. Le niveau d apprentissage des garçns et filles de deuxième année de primaire est de 9,3 pints en myenne sur 20 (évaluatin de la qualité éducative réalisée par l Aire de Mesure de la Qualité Educative du Ministère de l Educatin), ce qui met en évidence des prcessus lents d apprentissage en ce qui cncerne la lecture et l écriture. L UNESCO, dans sn étude d évaluatin de la frmatin des cmpétences chez des enfants de primaire en Amérique Latine en 1998, classe le Péru cmme avant-dernier en cmmunicatin rale et écrite, et déplre un retard de 4 ans dans l apprentissage de la lecture et écriture, situatin cnfirmée par une étude de CARE à Pun en (b) identificatin des besins et des cntraintes des grupes cibles Les ppulatins rurales pauvres et les nyaux de ppulatin indigène qui vivent en znes rurales cncentrent les plus grs déficits qui se répercutent sur leurs désavantages dans le dmaine éducatif. Les preuves de la basse qualité de l éducatin snt alarmantes. Les élèves de primaire nt des difficultés pur apprendre à lire et à cmmuniquer avec aisance et ceux qui réussissent à achever l écle primaire le fnt sans avir acquis les cmpétences de base pur la cmpréhensin rale, la rédactin de textes et le raisnnement lgique mathématique. Dans le cas des petites filles, seulement 2 sur 10 réussissent à écrire un texte, dans les écles bilingues. Dans la plupart des cmmunautés indigènes du Péru, il n existe pas de prgrammes éducatifs pertinents et adaptés aux besins de dévelppement persnnel des filles et des garçns, des jeunes et des adultes u qui répndent aux exigences du cntexte lcal. Par ailleurs, n bserve une persistance dans les écles d une discriminatin raciale, ethnique et de sexe qui rend plus difficile l apprentissage, dégrade l estime de si et diminue les chances de dévelppement, ntamment des filles et des ppulatins indigènes. Cette détériratin de la qualité de l éducatin est mise en évidence dans la pratique qutidienne de l apprentissage par ceur, traditinnel u dépurvu de sens, que les prfesseurs et élèves reprduisent dans la plupart des écles. Un haut purcentage de la ppulatin aussi bien en znes urbaines que rurales pssède une langue maternelle vernaculaire, quechua u aymara. Cependant, l apprentissage se fait dans une langue et une culture étrangères, ce qui fait que l écle est suvent le lieu ù se dévelppe une barrière discriminatire qui sépare les étudiants qui ne parlent pas castillan du reste du Péru. Ces ppulatins n nt pas accès à un parcurs sclaire adapté à leur culture ni même à du matériel éducatif dans leur langue maternelle. De même, il n existe tujurs pas de manuels pur l apprentissage du castillan cmme secnde langue. Les prfesseurs n nt pas la frmatin prfessinnelle adéquate ni de frmatin cntinue pur appliquer une éducatin interculturelle et bilingue telle que l exige la réalité péruvienne. 3

5 5. Les bénéficiaires du prjet Bénéficiaires directs Le nmbre ttal de bénéficiaires directs s élève à persnnes. Il s agit de : élèves, dnt filles et garçns, ayant entre 3 et 14 ans, de niveau maternel et primaire. 280 prfesseurs, 173 hmmes et 107 femmes, de classes de maternelle et primaire dans des établissements sclaires ruraux. 200 fnctinnaires et dirigeants de 13 guvernements municipaux des 13 prvinces du département plitiques, représentants d rganisatins, d institutins publiques et privées, du Cnseil Réginal et des Cnseils Lcaux de Participatin Educative situés dans les 13 prvinces du département. Bénéficiaires indirects Le nmbre ttal de bénéficiaires indirects s élève à persnnes. Il s agit de : élèves de niveau maternel et primaire de la prvince d Azangar Envirn 800 maîtres au niveau départemental Envirn fnctinnaires du secteur de l éducatin Tute cette ppulatin crrespnd à la zne de pauvreté du district d Azangar sachant qu il s agit de la prvince la plus pauvre. 6. Activités prévues Améliratin de la qualité de l apprentissage des garçns et des filles inscrits dans les établissements sclaires interculturels bilingues. Réaliser l étude des caractéristiques sci-écnmiques et culturelles de la ppulatin du département de Pun. Elabrer et mettre en place les plitiques et la prpsitin de prgramme sclaire pur l éducatin bilingue interculturelle. Mettre en place des salles de classe avec du matériel didactique, une biblithèque sclaire et du matériel sclaire. Organiser des cmités d élèves dans les établissements sclaires du district d Azangar. Frmer les garçns et filles à l usage de l rdinateur et d Internet. Améliratin des capacités de gestin pédaggique des fnctinnaires, éducateurs et maîtres de la Directin Réginale d Educatin et des Unités Lcales de Gestin Educative (UGEL). Frmer les prfesseurs des établissements sclaires, les éducateurs spécialisés et les fnctinnaires de la Directin Réginale d Educatin de Pun et de l Unité Lcale de Gestin Educative d Azangar 4

6 Evaluer et suivre l Actin et la Mise en applicatin de la prpsitin de prgramme sclaire dans les établissements. Renfrcement des mécanismes de cncertatin et de participatin dans la gestin éducative des agents du secteur public et de la sciété civile intégrés aux cnseils participatifs réginal et lcal d éducatin de Pun et Azangar. Sensibiliser, infrmer et frmer les leaders, les autrités, les parents, les cmmunautés, les représentants du secteur public, les dirigeants, les fnctinnaires municipaux et les représentants de la sciété civile. Mbiliser et influer plitiquement pur btenir des lis favrables à l EIB. Réaliser une rencntre entre les prfesseurs du district de Azangar et des prfesseurs d autres prvinces de la régin de Pun. Réaliser des visites d échanges d expérience des meilleurs prfesseurs et élèves à l intérieur et à l extérieur du pays. Organiser des réseaux de cmmunicateurs sciaux pur prmuvir l Educatin Bilingue Interculturelle à Pun et à Azangar. Mettre en place des campagnes d infrmatin au niveau natinal en faveur de l EIB. Organiser des frums à Azangar, Pun et Lima pur faire cnnaître les résultats de l adaptatin et la validatin de la prpsitin de prgramme sclaire décentralisé d EIB. 7. Résultats attendus Impacts sur les bénéficiaires Une majrité des élèves de maternelle et primaire recevrnt une éducatin adaptée qui prendra en cmpte leur style, leur rythme d apprentissage, leur frme de pensée et leur visin, générant ainsi des apprentissages (lecture et écriture) en un temps adapté et diminuant les retards (4 ans) d apprentissage d au mins 2 ans à la fin du premier cycle. Les salles de classe sernt mises en place avec une biblithèque sclaire. Les élèves sernt rganisés, participant à des activités de dévelppement éducatif, accédant à l infrmatique et utilisant la technlgie mderne dans leur frmatin et dans le dévelppement de leurs cmpétences. Les établissements sclaires de maternelle et primaire bénéficient d une ambiance uverte, agréable pur favriser l apprentissage, créer un pnt avec la cmmunauté en prmuvant la participatin des acteurs éducatifs, en créant et en maintenant un équilibre parmi les bjectifs de dévelppement de l écle et du dévelppement persnnel des prfesseurs. Les prfesseurs appliquernt un prgramme adapté à la réalité réginale et lcale avec un cntenu interculturel incluant l histire réginale en relatin avec l histire natinale, stimulant ainsi la frmatin d une identité culturelle et persnnelle prpre, renfrçant l estime de si cmme valeur essentielle dans la frmatin persnnelle des élèves de milieux ruraux. Les maîtres et maîtresses sernt rganisés en réseaux éducatifs ce qui crée un climat de cnfiance entre eux et leur permet d échanger des expériences, de partager des bjectifs et des pinins sur l éducatin. Il existe dnc la pssibilité de dévelpper des espaces de 5

7 réflexin et d analyse critique sur le savir-faire pédaggique et l apprentissage des expériences, ce qui crée des pssibilités de dévelppement persnnel et de grupe et frme des équipes slides de prfesseurs. De plus, cela dnne une cmmunauté éducative réceptive au changement, qui mdifie sa frme de pensée et sn pint de vue en fnctin des besins et demandes de la réalité éducative dans un cntexte lcal, réginal et natinal. Les autrités et leaders cmmunaux cntribuent à l améliratin de l éducatin au qutidien, interagissent avec les maîtres pur participer aux activités d apprentissage des techniques et des cnnaissances andines reprises, systématisées et intégrées dans le prgramme. Leur participatin dans la diminutin du taux de désertin et d absence est une réalité. De plus, ils juent un rôle d appui, de surveillance et de participatin à l améliratin de la qualité de l éducatin de leurs fils et filles. Les pères et mères de famille vérifiernt la présence de leurs fils et filles dans les établissements sclaires de maternelle et primaire, et ntamment de leurs filles. Une majrité d entre eux recnnaîtra les avantages et aspects psitifs de l EIB ce qui facilitera les prcessus éducatifs que mettent en place les prfesseurs. De plus, ils suivent l apprentissage de leurs enfants en négciant avec le directeur de l écle les hraires de travail, les respnsabilités dans les activités extrasclaires et dans les campagnes de mtivatin des élèves pur qu ils amélirent leur prductivité sclaire, réussissent à accéder aux classes supérieures, cncluant ainsi avec succès l écle primaire et accédant au secndaire, ce qui augmente les taux d accès au cllège. Résultats cncrets Améliratin de la qualité de l apprentissage des garçns et filles inscrits dans les établissements d éducatin interculturelle bilingue garçns et filles de maternelle et primaire des écles d Azangar amélirernt leur apprentissage sclaire en termes de : - Cmpréhensin de lecture - Ecriture de textes en quechua et castillan - Raisnnement lgique mathématique - Dévelppement persnnel scial turné vers la frmatin de l identité persnnelle et cllective dans le cadre de l EIB - L apprentissage du castillan avec une méthdlgie de deuxième langue Améliratin des capacités de gestin pédaggique des fnctinnaires, éducateurs spécialisés et maîtres de la Directin Réginale d Educatin et des Unités Lcales de Gestin Educative. Envirn 80% des maîtres et maîtresse et fnctinnaires du secteur de l éducatin amélirent leur gestin pédaggique et acquièrent des cmpétences pur adapter et diversifier le prgramme décentralisé, innver dans leur pratique prfessinnelle, expérimenter des stratégies d enseignement dans le cadre de l EIB dans les aspects suivants : - Séparer l enseignement en deux parties : la première destinée à dévelpper des apprentissages en langue quechua u aymara, la deuxième visant à apprendre le castillan. - Inclure des cnnaissances et apprentissages en utilisant leur langue maternelle - Utiliser une méthdlgie de secnde langue pur l enseignement du castillan - Adapter les apprentissages seln les niveaux dans les classes de plusieurs niveaux - Faire une prgrammatin à curt et lng terme - Appliquer des stratégies pur prmuvir l interculturalité dans la classe 6

8 200 fnctinnaires de la DREP et de l UGEL cnseillent, rientent, évaluent des actins de suivi du dérulement des activités d enseignement que fnt les prfesseurs dans les établissements sclaires. De plus, ils prpsent des nrmes, des directives, des plitiques d éducatin réginale favrables au dévelppement de l EIB et qui rientent l adaptatin et la validatin de la prpsitin de prgramme sclaire en maternelle et primaire. Renfrcement des mécanismes de cncertatin et de participatin dans la gestin éducative des agents du secteur public et de la sciété civile intégrés aux cnseils participatifs réginaux et lcaux d éducatin de Pun et Azangar. - Cnseil Réginal de Participatin Educative de Pun en fnctinnement - 13 Cnseils Lcaux de Participatin Educative dans les 13 prvinces de Pun fnctinnent. - 5 réseaux cmmunaux en fnctinnement dans lesquels participent des leaders, les autrités cmmunales, des pères et mères de famille. - 1 réseau de cmmunicants sciaux cntribue à diffuser des aspects psitifs de l EIB. - Des parents et les autrités participent en ravivant les savirs andins et en les intégrant au cntenu de la prpsitin de prgramme sclaire décideurs plitiques appuient l EIB dans leurs fnctins fnctinnaires et dirigeants des 13 municipalités snt infrmés et sensibilisés sur l EBI et ils influent plitiquement dans leur guvernement municipal via des directives et des nrmes et en assignant des fnds à l EBI. - Le Cnseil de Crdinatin Lcale cnsidère dans sn agenda le thème de l EBI. - La ppulatin en général s infrme sur les avantages de l EIB. Les effets multiplicateurs du prjet Il existe deux pistes pur dupliquer le prjet à terme : D une part, l intérêt des ONG qui cherchent à cntribuer à l améliratin de la qualité de l éducatin : il se peut que cela réveille un intérêt pur aider le dévelppement de l éducatin dans d autres prvinces, par l actin même des Cnseils Lcaux de Participatin Educative qui négciernt les fnds avec les rganismes internatinaux et le guvernement lcal u réginal. D autre part, la deuxième pssibilité sera générée par les acteurs de l éducatin eux-mêmes dans les mdes d apprentissage utilisés : en bservant leurs visins tenter l expérience, s ils ntent des résultats psitifs pur leurs fils et leurs filles, il se peut qu ils créent des synergies et cherchent des fnds pur la réalisatin d une actin similaire à celle du district d Azangar. Cela est pssible surtut dans les autres districts de la prvince d Azangar. L extensin des résultats btenus sera faite par les acteurs eux-mêmes qui divent cntinuer à dévelpper et à amélirer les résultats btenus. Pur cela, il sera nécessaire qu ils dévelppent un plan de cmmunicatin agressif durant le prcessus d exécutin de l actin afin d influer sur leurs pairs pur qu ils sient cnvaincus des pssibilités et du ptentiel qu ils nt de dévelpper des prcessus éducatifs innvants dans le cadre de l EIB. Pérennité du prjet (a) Pérennité financière et écnmique A la fin du prjet, les écles du district de Azangar cntinuernt à appliquer le nuveau prgramme sclaire puisqu elles aurnt les fnds nécessaires de la part du guvernement central via le Ministère de l Educatin, sachant que la Li d urgence éducative dnne la pririté à l éducatin des peuples indigènes. De plus, la municipalité, dans le cadre de ses prgrammes de budget participatif appuiera le dévelppement éducatif vu que les cmmunautés indigènes utilisernt les mécanismes de participatin générés par le 7

9 guvernement municipal, pur demander des ressurces et cnslider les avancées du dévelppement éducatif interculturel bilingue. Dans une cnjncture de rareté des ressurces, les Cnseils Réginaux u Lcaux de Participatin Educative cnstituent des lieux imprtants pur défendre les prpsitins et assigner des fnds dans le cadre d une visin cmmune du dévelppement réginal et lcal. (b) Pérennité institutinnelle Une base institutinnelle sera rganisée en 3 niveaux. Le premier niveau cmprendra les différents acteurs de l éducatin tels que les autrités, les leaders cmmunaux, les pères et mères de famille, et aura pur rôle de veiller à la cnslidatin de l améliratin de la qualité de l éducatin dans les écles en participant à la cnstructin du prjet éducatif du centre et au dérulement des activités d apprentissage, à l intégratin dans le prgramme de cntenus en relatin avec les avancées de la science et de la technlgie, en tant qu élément du dialgue interculturel. A un deuxième niveau, l Unité Lcale de Gestin Educative cntinuera, grâce à ses spécialistes et prfesseurs, à participer à la frmatin et au suivi des activités que dévelppe le maître dans la classe. Elle s ccupera également, via le Cnseil Lcal de Participatin Educative, de l actualisatin permanente du prgramme sclaire d EIB, en appliquant les nrmes et les plitiques de la DREP. A un trisième niveau, la Directin Réginale de l Educatin et le guvernement réginal participant au Cnseil Réginal de Participatin Educative avec les représentants des institutins publiques, les ONG et la sciété civile rganisée, prmulguernt des lis et des plitiques qui favrisernt le dévelppement éducatif interculturel bilingue visant la ppulatin sclaire des peuples indigènes. Quelques images du prjet 8

10 9

11 10

12 11

13 Crédit phts : CARE 12

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1)

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1) Cmpte rendu grupes de travail sur émergence des questins évaluatives (Atelier qualificatin cllective 1) Objectifs : Identificatin des questins évaluatives (tris au maximum) et les myens qui divent être

Plus en détail

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu Le Cmité de piltage du Réseau Parentalité Reaap de la Drôme, cmpsé de la directin départementale de la chésin sciale, la Caf, le Cnseil général, la Msa et l Udaf, a rganisé, en cmplémentarité des rencntres

Plus en détail

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE Fnds d incitatin académique Académie de Brdeaux UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE SECONDE Lycée Bernard Palissy Agen (47) DESCRIPTION DU PROJET Ce prjet, au cœur du prjet d établissement,

Plus en détail

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES 1. SYNTHESE : Au terme de la 3 ème cnférence frmatin tenue à Alger les 12 et 13 décembre 2006, les pratiques

Plus en détail

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015 Brdeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Empli repère CCN : Intitulé de pste : CONSEILLER NIVEAU II Référent Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est une des mesures nuvelles issues

Plus en détail

Modules d Insertion Professionnelle

Modules d Insertion Professionnelle Mdules d Insertin Prfessinnelle 1 AUGMENTER SA CONFIANCE EN SOI DANS LE CADRE DE SA RÉINSERTION PROFESSIONNELLE... 2 1.1 AUDIENCE ET PRÉREQUIS... 2 1.2 DURÉE... 2 1.3 DÉROULEMENT DE LA FORMATION :... 2

Plus en détail

Appel aux projets - 2015-16

Appel aux projets - 2015-16 Appel aux prjets - 2015-16 LA MISSION DE L ESC RENNES «Préparer, par l enseignement et la recherche, des managers respnsables et innvants à agir efficacement dans un envirnnement glbalisé» La missin vise

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013 PLAN DE FORMATION Frmatin : Le rôle du superviseur au qutidien Chrte 2012-2013 1. Prblématiques ayant engendré le besin de frmatin Dans le passé, n recherchait des superviseurs cmpétents au plan technique.

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE CQP Animateur Périsclaire Versin au 11/07/2013 Rappel : Extrait annexe IV: Cnventin cllective Mdalités de créatin d'un CQP, cntenu du cahier des charges : le titre

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

Assistant technique international en appui institutionnel dans le secteur de l hydraulique SENEGAL

Assistant technique international en appui institutionnel dans le secteur de l hydraulique SENEGAL Agence belge de dévelppement, la CTB mbilise ses ressurces et sn expertise pur éliminer la pauvreté dans le mnde. Cntribuant aux effrts de la Cmmunauté internatinale, la CTB agit pur une sciété qui dnne

Plus en détail

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T.

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. Mdifié en juillet 2014, ce dcument prpse des pssibilités de travail avec Icnit. Fichier surce : http://dsden02.ac-amiens.fr/tnp/tnp_internet/dssiers_tnp/activites_classe_mbile/ent/missin_tuic_02_ent_2012.pdf

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous?

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous? Cahier des charges GPEC Territriale Script Empli Natinal : Métier de la relatin client Nvembre 2015 Eléments de cntexte Qui smmes-nus? Le Fnds d Assurance Frmatin du Travail Tempraire (FAF-TT), OPCA (Organisme

Plus en détail

FORMATIONS FAFIEC 2008

FORMATIONS FAFIEC 2008 ACTIONS COLLECTIVES NATIONALES 1 Nuvelle actin : Prfessinnaliser sa démarche cmmerciale (Appel d ffres de sélectin d rganismes de frmatins en curs) Savir vendre une prestatin de cnseil, c'est avant tut

Plus en détail

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LA SECURISATION DES PERSONNES ET LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES 8 Juillet 2013 Les participants à la grande cnférence sciale

Plus en détail

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB 11 / 2012 La Charte et les Missins du LCGB UNE PUBLICATION DU LCGB I 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG I TEL: 49 94 24-1 I INFO@LCGB.LU I WWW.LCGB.LU I BLOG.LCGB.LU CHARTE DU LCGB Le LCGB est

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Directin des cmmunicatins Mise à jur : 15 mai 2014 Entrée en vigueur : 13 janvier 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 3 2. CHAMPS D APPLICATION... 3 3. FONDEMENTS

Plus en détail

STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL

STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL en lien avec la prcédure natinale «rganisatin des stages étudiants à l internatinal» (Cdificatin : PROC FO MO 01 V2) Objectifs du stage Ce stage est réalisé en 2 ème

Plus en détail

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE Une frmatin au métier de Lgisticien de Santé 2014/2015 PRESENTATION DE L INSTITUT ET DE LA FORMATION L ALTERNANCE COTE RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail

Canada stratégie d investissement 1

Canada stratégie d investissement 1 Canada stratégie d investissement 1 A. Stratégie d investissement glbale Aperçu général Le guvernement du Canada placera un accent renuvelé sur l écnmie, surtut en ce qui cncerne l investissement dans

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 Suivant les bjectifs du Réseau des femmes parlementaires des Amériques, les prirités d actin de la présidente du Réseau et les

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques POLITIQUE SCIENTIFIQUE FEDERALE rue de la Science 8 B-1000 BRUXELLES Tél. 02 238 34 11 Fax 02 230 59 12 www.belsp.be Fiche de prjet pur les institutins publiques Cette fiche est remplie par une institutin

Plus en détail

Développement Sans Frontières

Développement Sans Frontières Dévelppement Sans Frntières Favriser les Initiatives de Slidarité internatinale Assciatin li 1901 recnnue d intérêt général Cncept qui prévit la cntributin tripartite entre : le salarié de l'entreprise

Plus en détail

RD Congo Nord Kivu, Goma www.tearfund.org PROFIL DE POSTE TEARFUND DRC

RD Congo Nord Kivu, Goma www.tearfund.org PROFIL DE POSTE TEARFUND DRC RD Cng Nrd Kivu, Gma www.tearfund.rg PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE PROGRAMME LIEU D AFFECTATION FAIT RAPPORT AU Gestinnaire du prgramme WASH NORD KIVU TEARFUND DRC Gma, Nrd Kivu AREA MANAGER, Nrd Kivu

Plus en détail

Cercle pour la Culture du Leadership dans le Sanguié

Cercle pour la Culture du Leadership dans le Sanguié Burkina Fas Unité-Prgrès-Justice REGION DU CENTRE OUEST PROVINCE DU SANGUIE Cercle pur la Culture du Leadership dans le Sanguié DEUXIEME FORUM DES LEADERS DU SANGUIE Les 04 et 05 aût 2012 à Ténad et Kyn

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Prgramme réginal de sutien au dévelppement et à la cnslidatin des rganismes de frmatin spécialisée (préparatire u de lisir) en arts de la Côte- Nrd À jur le 29 juin 2015 Table des matières Intrductin...

Plus en détail

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Au cœur de l'actin Pht: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Orientatins stratégiques 2014-2017 Canadian Dance Assembly ~ L'Assemblée canadienne de la danse The Histric Distillery District 15 Case Gds

Plus en détail

Introduction/contexte

Introduction/contexte Aide financière accrdée par les rganismes de services aux persnnes ayant une déficience intellectuelle aux prgrammes de Services de sutien à l intégratin et à l analyse des cnstatatins du sndage sur la

Plus en détail

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs QuickTime et un décmpresseur snt requis pur visinner cette image. Diagnstic et enjeux de la frmatin initiale des enseignants: le pint de vue des acteurs 1 Plan de la présentatin 1 - Objectifs et méthde

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Fiche pédagogique N 1

Fiche pédagogique N 1 CAPITALISATION DU PROGRAMME PROCOPIL Prgramme cmmun des réseaux : - Slidarité Laïque (France) - Fédératin Rumaine des ONG pur l Enfant (FONPC) - Réseau Natinal bulgare pur l Enfance (RNE) - Alliance mldave

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

Intitulé du projet : Portail découverte des métiers et bourse de l alternance

Intitulé du projet : Portail découverte des métiers et bourse de l alternance Directin de la jeunesse, de l éducatin ppulaire et de la vie assciative Missin d animatin du Fnds d expérimentatins pur la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR «FACULTE

Plus en détail

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges Prjet de Cpératin : Renfrcer les démarches participatives au service du dévelppement durable» Diagnstic des stratégies et utils de cmmunicatin des territires du Val d Adur et d Armagnac Cahier des charges

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

Livret du tuteur établissement Stagiaire des concours

Livret du tuteur établissement Stagiaire des concours Livret du tuteur établissement Stagiaire des cncurs Année sclaire 2015-2016 1. Cadre de la missin du tuteur établissement. Les missins du tuteur snt des missins d accueil, de frmatin et d évaluatin. Le

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE Pur satisfaire au mieux le cnsmmateur, il faut une fnctin cmmerciale bien structurée. 1.1 EXEMPLE En général plusieurs

Plus en détail

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Michelle KLEIN Cnsultants SYNTHESE Réf : SYNT_LANDES DE GASCOGNE GTEC Versin : V1.1 Date : 05 nvembre 2010 PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Etude sur les ressurces humaines sur le territire du Pays des Landes

Plus en détail

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Réunin de cncertatin du Fnds scial eurpéen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Atelier 3 «Prmuvir l inclusin sciale et lutter cntre la pauvreté» 1. Cntexte général a. Les rientatins cmmunautaires La crise

Plus en détail

SYNTHESE MANAGEMENT L accompagnement du Dirigeant

SYNTHESE MANAGEMENT L accompagnement du Dirigeant SYNTHESE MANAGEMENT L accmpagnement du Dirigeant Auvergne Rhône Alpes Prvence Alpes Côte d Azur Résidence MER & SOLEIL Les Chazalets 713 Avenue de Prvence 43430 LES VASTRES 83600 FREJUS Siret 39950902500033

Plus en détail

CURRICULUM VITAE 2. 1. Informations personnelles. Prénom : Kouassi. Nom de famille : KOUASSI

CURRICULUM VITAE 2. 1. Informations personnelles. Prénom : Kouassi. Nom de famille : KOUASSI CURRICULUM VITAE 2 1. Infrmatins persnnelles Prénm : Kuassi Nm de famille : KOUASSI Date de naissance : en 1953 Natinalité : Ivirienne Situatin matrimniale : Marié, père de 3 enfants e-mail : lkkuassi@yah.fr

Plus en détail

ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE DE REINSERTION

ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE DE REINSERTION ) ) Éducititn l'ahanait Eeselremeni suphieler gecherctie W NORD MEUSIEN ))) LA FORMATION CONTINUE. PROJET DE FORMATION ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE ET D'AIDE A L'ELABORATION D'UN PROJET DE REINSERTION CER

Plus en détail

L approche interculturelle dans le BTS Assistant de manager

L approche interculturelle dans le BTS Assistant de manager L apprche interculturelle dans le BTS Assistant de manager «Le BTS Assistant de manager est un diplôme trilingue qui abrde les relatins internatinales sus l angle de l interculturalité». Brigitte Driath

Plus en détail

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE ANNEXE 10 ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP EN STAGE Exemple de frmatin adressée aux enseignants du cllégial. Présentatin par le centre cllégial de sutien à l intégratin de l Est du Québec ccsi@cegep-ste-fy.qc.ca

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs MSc avec prjet supervisé en marketing Lignes directrices à l intentin des étudiants et prfesseurs Le prjet supervisé Avec mémire u avec prjet supervisé, la M. Sc. en gestin mène, au chix de chacun, à des

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

Dispositif TICE de type hybride en comptabilité

Dispositif TICE de type hybride en comptabilité Dispsitif TICE de type hybride en cmptabilité Objectif du prjet : utiliser les tics en vue d amélirer les apprentissages des étudiants dans mn curs cmptabilité. Carméla Galante LE COURS DE COMPTABILITÉ

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Ingénieur expert international en construction - coresponsable de projet NIGER

Ingénieur expert international en construction - coresponsable de projet NIGER Agence belge de dévelppement, la CTB mbilise ses ressurces et sn expertise pur éliminer la pauvreté dans le mnde. Cntribuant aux effrts de la Cmmunauté internatinale, la CTB agit pur une sciété qui dnne

Plus en détail

LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL, CA EXISTE!! REUNION DU 18 SEPTEMBRE 2014 A LA CCI CHERBOURG

LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL, CA EXISTE!! REUNION DU 18 SEPTEMBRE 2014 A LA CCI CHERBOURG LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL, CA EXISTE!! REUNION DU 18 SEPTEMBRE 2014 A LA CCI CHERBOURG FP FORMATION & COACHING Qui suis-je? Françise Plesse, 51 ans, diplômée en Sciences de l Educatin et Certifiée Master

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Offres de stages - XDEMAT - 2012 FONCTIONS DE DEMATERIALISATION, DE GED ET DE WORKFLOW ET EVOLUTION DE L APPLICATION ARCHMP DE GESTION DES ARCHIVES

Offres de stages - XDEMAT - 2012 FONCTIONS DE DEMATERIALISATION, DE GED ET DE WORKFLOW ET EVOLUTION DE L APPLICATION ARCHMP DE GESTION DES ARCHIVES OFFRE DE STAGE 2012 EVOLUTION D UN INTRANET INTEGRANT DES FONCTIONS DE DEMATERIALISATION, DE GED ET DE WORKFLOW ET EVOLUTION DE L APPLICATION ARCHMP DE GESTION DES ARCHIVES En partenariat avec Habitat

Plus en détail

Association Lire et Ecrire Suisse romande Plan de travail 2015

Association Lire et Ecrire Suisse romande Plan de travail 2015 Assciatin Lire et Ecrire Suisse rmande Plan de travail 2015 Tâches rdinaires Vie de l'assciatin Directin de l'assciatin par l'assemblée générale et le Cmité stratégique Suivi de la bnne marche pératinnelle

Plus en détail

PROGRAMME D AUTONOMIE STRUCTURE INFORMATIQUE TERRE NEUVE ASBL AU BURUNDI

PROGRAMME D AUTONOMIE STRUCTURE INFORMATIQUE TERRE NEUVE ASBL AU BURUNDI Assciatin sans but lucratif, N matricule : 864. 492. 110. Adresse : Rue Bdeghem, 18-1000 Bruxelles, E-Mail : terreneuve9@yah.fr, Cmpte bancaire : 068-2376776-12 PROGRAMME D AUTONOMIE STRUCTURE INFORMATIQUE

Plus en détail

PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION

PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibératin n 08.01.106 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION Le Cnseil réginal en sa réunin

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Organisation d une Soirée business N 1 : Avril 2014

CAHIER DES CHARGES Organisation d une Soirée business N 1 : Avril 2014 CAHIER DES CHARGES Organisatin d une Sirée business N 1 : Avril 2014 Date de publicatin : le 07 avril 2014 Date limite de la réceptin des candidatures : le 22 avril 2014 à 12h00 Le présent cahier des charges

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES... 1 II.

Plus en détail

Créer le site internet du CENTRE MAURICE COUTROT

Créer le site internet du CENTRE MAURICE COUTROT PPCP 2003-2004 n établissement : 0075093B Centre MAURICE 15-17 av de Verdun 93140 BONDY Directrice :Madame AGIER Directrice pédaggique : Mme GRIFFOUL niveau TERM. BEP Créer le site internet du CENTRE MAURICE

Plus en détail

Programme de formation Professionnelle pour l obtention du certificat professionnel de Coach Praticien

Programme de formation Professionnelle pour l obtention du certificat professionnel de Coach Praticien Prgramme de frmatin Prfessinnelle pur l btentin du certificat prfessinnel de Cach Praticien Présentatin de la frmatin Vus décidez de devenir cach. C'est un métier, c'est une discipline : il vus faut en

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Bibliothécaire - Secteur secondaire - Plan d action 2013-2014

Bibliothécaire - Secteur secondaire - Plan d action 2013-2014 Plan d actin 2013 2014 Biblithécaire, secteur secndaire Cmmissin sclaire de Saint-Hyacinthe Page 1 sur 11 Biblithécaire : Sphie Mrissette Biblithécaire - Secteur secndaire - Plan d actin 2013-2014 Ce plan

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES «Développement d une ingénierie sur les métiers du numérique et les référentiels de formation correspondants»

CAHIER DES CHARGES «Développement d une ingénierie sur les métiers du numérique et les référentiels de formation correspondants» CAHIER DES CHARGES 1 «Dévelppement d une ingénierie sur les métiers du numérique et les référentiels de frmatin crrespndants» 1ère étape du prjet «GPEC filière numérique» sur le bassin de Caen A. LE CONTEXTE

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT

APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT SÉLECTION DE BUREAUX D ETUDES TECHNIQUES PAR LES BÉNÉFICIARES DE FINANCEMENT DE L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT Prgramme d Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritinnelle

Plus en détail

Cybersavoir. Synthèse du projet 2010-2012. Synthèse du projet à l intention des directions d établissement

Cybersavoir. Synthèse du projet 2010-2012. Synthèse du projet à l intention des directions d établissement Service des ressurces infrmatiques Cybersavir Synthèse du prjet 2010-2012 Ce dcument présente, en synthèse, les principales balises devant rienter la mise en place du prjet Cybersavir à la Cmmissin sclaire

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

PRESENTATION DU DISPOSITIF DE SOUTIEN REGIONAL AUX MUSIQUES ACTUELLES ET AMPLIFIEES N 45-11 ADOPTE EN SEANCE DU CONSEIL REGIONAL DU 8 AVRIL 2011

PRESENTATION DU DISPOSITIF DE SOUTIEN REGIONAL AUX MUSIQUES ACTUELLES ET AMPLIFIEES N 45-11 ADOPTE EN SEANCE DU CONSEIL REGIONAL DU 8 AVRIL 2011 PRESENTATION DU DISPOSITIF DE SOUTIEN REGIONAL AUX MUSIQUES ACTUELLES ET AMPLIFIEES N 45-11 ADOPTE EN SEANCE DU CONSEIL REGIONAL DU 8 AVRIL 2011 Définitin du champ des musiques actuelles et amplifiées

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

Cadre de référence des Contrats de quartier

Cadre de référence des Contrats de quartier Cadre de référence des Cntrats de quartier Validé par le Cnseil administratif lrs de sa séance du 12 février 2014 Dcument élabré par la directin du Département de la chésin sciale et de la slidarité, sus

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC»

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC» Objectifs du mdule 1 : «Cnceptin de dispsitifs de frmatin et scénaris pédaggiques recurant aux TIC» Ce mdule vise à amener l apprenant à cncevir et à gérer un dispsitif de frmatin recurant à divers scénaris

Plus en détail

Compte-rendu de l Atelier de travail Du 10 avril 2012 de 14h00 à 17h00

Compte-rendu de l Atelier de travail Du 10 avril 2012 de 14h00 à 17h00 Grupe de Réflexin et d Actin sur l Adaptatin au Changement Climatique (GRAACC) Cmpte-rendu de l Atelier de travail Du 10 avril 2012 de 14h00 à 17h00 A l hôtel Campanile 4 rue Mrtier, Lyn 3 ème Dans le

Plus en détail

territoire où les EC sont où les EC sont «sous représentés» Dont nb adhérents +10 1440 517 44

territoire où les EC sont où les EC sont «sous représentés» Dont nb adhérents +10 1440 517 44 Assistance à maitrise d uvrage (AMO) du «Prjet expérimental de sécurisatin des parcurs prfessinnels pur les métiers de la cmptabilité» Cahier des charges PRESENTATION DU PROJET Le cntexte du prjet Le prjet

Plus en détail

Liège, le 9 février 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/024

Liège, le 9 février 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/024 Centre Hspitalier Universitaire de Liège Dmaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestin des Ressurces Humaines Service Recrutement Liège, le 9 février 2015 APPEL

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Implémentation de la nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents

Implémentation de la nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents Implémentatin de la nuvelle plitique de santé mentale pur enfants et adlescents Mdèle pur la descriptin du réseau 1. Intrductin Le 30 mars 2015, le Guide vers une nuvelle plitique de sins de santé mentale

Plus en détail

Luxembourg, le 25 février 2008. Le processus de Bologne et les carrières auprès de la Fonction publique. Dossier de presse

Luxembourg, le 25 février 2008. Le processus de Bologne et les carrières auprès de la Fonction publique. Dossier de presse Luxemburg, le 25 février 2008 Le prcessus de Blgne et les carrières auprès de la Fnctin publique Dssier de presse 1 Le prcessus de Blgne et les carrières auprès de la Fnctin publique Le prcessus de Blgne

Plus en détail

PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE

PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE PASSEPORT POUR L ENTREPRISE LOGO DU LYCEE PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE PARTENARIAT LE STAGIAIRE Nm. Prénm. DEVRA ACCUEIL Avir une attitude de cnfiance et de dialgue avec sn tuteur SECURITE SERIEUX

Plus en détail

Plan de formation / outil d auto évaluation QALEP

Plan de formation / outil d auto évaluation QALEP Plan de frmatin / util d aut évaluatin QALEP Grands principes Objectif final : frmer les persnnels d encadrement qui exercent sur le champs de la frmatin prfessinnelle, au piltage des structures en leur

Plus en détail

CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE

CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE 139 140 PRÉAMBULE Suhaitant dnner plus de frce aux principes éthiques qui guident l ensemble de ses décisins, tut en s inscrivant

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE»

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» CYCLE CYCLE : Le management de prjet «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» METHODOLOGIE ET OUTILS PRATIQUES EN GESTION DE PROJET Du 27 juin au

Plus en détail

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER Sessin Interentreprises «Cnstruire et négcier l accrd d entreprise Frmatin & GPEC» - suite Réfrme FPC 5 mars ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER «METTRE EN PLACE UN ACCORD D'ENTREPRISE FORMATION/COMPETENCES»

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Contrat de Destination Voyage dans les Alpes Volet 2 / Comité Technique 17 Avril 2015

Contrat de Destination Voyage dans les Alpes Volet 2 / Comité Technique 17 Avril 2015 Cmpte-rendu Cntrat de Destinatin Vyage dans les Alpes Vlet 2 / Cmité Technique 17 Avril 2015 Participants : - Grande Traversée des Alpes : Muriel FAURE, Directrice Carline RIVA, Respnsable du Pôle Hébergements

Plus en détail