Qualité et équité de l éducation biculturelle du département de Puno Pérou

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Qualité et équité de l éducation biculturelle du département de Puno Pérou"

Transcription

1 Qualité et équité de l éducatin biculturelle du département de Pun Péru

2 1. Lcalisatin Le prjet se dérule dans les villes de Pun et Azangar, sur les rives du lac Titicaca, dans le département de Pun, au sud du Péru. Pun 2. Durée et budget du prjet Le prjet dure 5 années pur un budget glbal de eurs. L Unin Eurpéenne finance 75% du prjet, sit eurs. CARE Péru et CARE France apprtent le financement restant. 3. Objectifs du prjet Amélirer la qualité de l éducatin péruvienne est un des grands défis que nus devns résudre pur srtir le pays du retard dans lequel il se truve et cmbattre la pauvreté, particulièrement dans le département de Pun, au sud du pays. Cela se fera en déplyant les cmpétences indispensables au dévelppement écnmique et scial, en dévelppant l accès à une éducatin de qualité qui permettra de surmnter les prblèmes d échec sclaire que le système ne prend pas en cnsidératin actuellement. Ainsi, le prfil éducatif réginal sera améliré, au niveau de la qualité de ses résultats et de sa pertinence face aux exigences de l envirnnement sci-écnmique. De cette manière, nus purrns changer le système pédaggique qui s est détériré et qui a apprfndi les inégalités en termes d apprentissage au lieu de les cmpenser. Ce prjet cherche à repenser l éducatin dans le cadre de l Educatin Interculturelle Bilingue (EIB) en prpsant un prgramme éducatif qui prmeuve une frmatin permettant aux bénéficiaires d acquérir les aptitudes nécessaires pur affrnter les prblèmes, être capable d aut-apprendre et de s adapter à des cnnaissances changeantes. Dans cette perspective, il sera pssible d amélirer les niveaux de qualité et d équité de l éducatin bilingue interculturelle des enfants, et ntamment des petites filles des ppulatins 1

3 indigènes, afin qu ils aient la pssibilité de se préparer un meilleur avenir, de ne pas être discriminés et d affrnter, dans de meilleures cnditins, les défis de la vie. Le système d éducatin dans le département de Pun permet une meilleure participatin des cmmunautés indigènes dans la sciété péruvienne Un des défis de l Educatin Interculturelle Bilingue dans le pays, surtut à Pun, est de faire en srte que les relatins entre les différents grupes culturels sient mins cnflictuelles, en prmuvant le dialgue interculturel, en créant des mécanismes et des canaux de participatin de la ppulatin indigène pur qu elle assume un rôle de prtagniste dans la cnstructin du dévelppement. Le prjet part du principe que l bjectif d une éducatin interculturelle est d assurer l accès universel aux cdes de la mdernité, en valrisant avant tut l identité culturelle prpre, en la réaffirmant, en étant une cnditin pur l btentin d une meilleure insertin dans la sciété. C est purqui il est imprtant que le prjet prmeuve chez les étudiants un entendement critique de la sciété péruvienne, des relatins, des prcessus, des cnflits. Il est également imprtant qu ils se préparent à agir face à l inégalité et l inéquité qui snt des éléments qui limitent le dialgue interculturel, la justice sciale et l égalité des chances pur tus et que cela permette à tus les grupes d avir les mêmes chances. L accent sera mis sur l équité hmme/femme cmme base pur le traitement des autres inégalités qui persistent au sein des cmmunautés indigènes. La qualité de l Educatin Interculturelle Bilingue dans le département de Pun est amélirée et répnd de manière plus adéquate aux besins sclaires des petits garçns et petites filles. De la même manière qu n a réussi à ffrir aux petites filles et petits garçns l pprtunité d apprendre en fnctin de leurs besins, de leurs intérêts et de leurs expectatives, ce prjet est une répnse à ces aspiratins en dnnant à l établissement sclaire une ambiance agréable, un climat prpice à l apprentissage qui stimule l inscriptin des enfants, spécialement des petites filles, qui fasse en srte qu ils y restent, qui garantisse au mins leur passage à la classe supérieure et augmente le purcentage de petites filles finissant l écle primaire avec succès et ayant la pssibilité de passer dans le secndaire. Le cadre pératinnel du prjet prend en cmpte les styles et les rythmes d apprentissage des élèves, leur façn de pensée, leur langue, les éléments culturels du cntexte qui les enturent, les avancées de la technlgie, pur qu ils puissent se l apprprier, le mettre à leur service et affrnter dans de meilleures cnditins le mnde glbalisé dans lequel ils interagissent, en dévelppant des capacités leur permettant de relever les défis d une réalité interculturelle dans les milieux ruraux et urbains du Pun, du Péru et du mnde entier. Pur cela, les instituteurs nt améliré leurs pratiques pédaggiques qutidiennes, cnnaissent et appliquent le principe d égalité hmme/femme dans la classe (attitudes incnscientes qu nt les maîtres et maîtresses dans la classe vis-à-vis du traitement réservé aux petites filles) et les fnctinnaires réalisent une gestin administrative adéquate des ressurces que l Etat attribue pur amélirer la qualité de l éducatin en milieu rural. 4. Cntexte dans lequel s inscrit le prjet (a) Identificatin des besins et des cntraintes dans la zne du prjet Au Péru, la situatin de pauvreté et d inégalité sci-écnmique a augmenté durant la dernière décennie. Sur 26 millins d habitants, un peu plus de 50% vivent en situatin de pauvreté. Les plus tuchés snt les ppulatins indigènes qui restent à la base de la pyramide des revenus du pays. Seln le Rapprt sur le Dévelppement Humain 2004 du Prgramme des Natins Unies pur le Dévelppement, au Péru a eu lieu une chute de l éducatin et une augmentatin de l extrême pauvreté. Cela s exprime au travers de la hausse du taux d analphabétisme et du passage de 15,5% en 2001 à 18,1% en 2002 de persnnes vivant avec mins de 1 dllar par jur. 2

4 La ppulatin pauvre du département de Pun et en particulier de la prvince d Azangar, lieu ù interviendra le prjet, se truve dans la même situatin. Pun, situé dans la partie andine du Péru, cmpte habitants plitiquement rganisés en 13 prvinces et 108 districts. C est une zne à majrité rurale et un des départements les plus peuplés et les plus pauvres. La prvince d Azangar est située au nrd du département de Pun, cmpte habitants dnt 78,9% snt ruraux. 70,8% des fyers nt des besins insatisfaits en eau, en lgement, en électricité et suffrent de lgements insalubres, d entassement, d absence de services de base et d une haute dépendance écnmique pur les grupes les plus vulnérables. Dans la zne d interventin du prjet, seln les dnnées de l Institut Natinal de Statistique, l INEI, en 2003 l analphabétisme atteignait un ttal de 22,2% de la ppulatin, supérieur au taux natinal. Pur les femmes, la myenne du nmbre d années d études est d à peine 3,7 ans. Le niveau d apprentissage des garçns et filles de deuxième année de primaire est de 9,3 pints en myenne sur 20 (évaluatin de la qualité éducative réalisée par l Aire de Mesure de la Qualité Educative du Ministère de l Educatin), ce qui met en évidence des prcessus lents d apprentissage en ce qui cncerne la lecture et l écriture. L UNESCO, dans sn étude d évaluatin de la frmatin des cmpétences chez des enfants de primaire en Amérique Latine en 1998, classe le Péru cmme avant-dernier en cmmunicatin rale et écrite, et déplre un retard de 4 ans dans l apprentissage de la lecture et écriture, situatin cnfirmée par une étude de CARE à Pun en (b) identificatin des besins et des cntraintes des grupes cibles Les ppulatins rurales pauvres et les nyaux de ppulatin indigène qui vivent en znes rurales cncentrent les plus grs déficits qui se répercutent sur leurs désavantages dans le dmaine éducatif. Les preuves de la basse qualité de l éducatin snt alarmantes. Les élèves de primaire nt des difficultés pur apprendre à lire et à cmmuniquer avec aisance et ceux qui réussissent à achever l écle primaire le fnt sans avir acquis les cmpétences de base pur la cmpréhensin rale, la rédactin de textes et le raisnnement lgique mathématique. Dans le cas des petites filles, seulement 2 sur 10 réussissent à écrire un texte, dans les écles bilingues. Dans la plupart des cmmunautés indigènes du Péru, il n existe pas de prgrammes éducatifs pertinents et adaptés aux besins de dévelppement persnnel des filles et des garçns, des jeunes et des adultes u qui répndent aux exigences du cntexte lcal. Par ailleurs, n bserve une persistance dans les écles d une discriminatin raciale, ethnique et de sexe qui rend plus difficile l apprentissage, dégrade l estime de si et diminue les chances de dévelppement, ntamment des filles et des ppulatins indigènes. Cette détériratin de la qualité de l éducatin est mise en évidence dans la pratique qutidienne de l apprentissage par ceur, traditinnel u dépurvu de sens, que les prfesseurs et élèves reprduisent dans la plupart des écles. Un haut purcentage de la ppulatin aussi bien en znes urbaines que rurales pssède une langue maternelle vernaculaire, quechua u aymara. Cependant, l apprentissage se fait dans une langue et une culture étrangères, ce qui fait que l écle est suvent le lieu ù se dévelppe une barrière discriminatire qui sépare les étudiants qui ne parlent pas castillan du reste du Péru. Ces ppulatins n nt pas accès à un parcurs sclaire adapté à leur culture ni même à du matériel éducatif dans leur langue maternelle. De même, il n existe tujurs pas de manuels pur l apprentissage du castillan cmme secnde langue. Les prfesseurs n nt pas la frmatin prfessinnelle adéquate ni de frmatin cntinue pur appliquer une éducatin interculturelle et bilingue telle que l exige la réalité péruvienne. 3

5 5. Les bénéficiaires du prjet Bénéficiaires directs Le nmbre ttal de bénéficiaires directs s élève à persnnes. Il s agit de : élèves, dnt filles et garçns, ayant entre 3 et 14 ans, de niveau maternel et primaire. 280 prfesseurs, 173 hmmes et 107 femmes, de classes de maternelle et primaire dans des établissements sclaires ruraux. 200 fnctinnaires et dirigeants de 13 guvernements municipaux des 13 prvinces du département plitiques, représentants d rganisatins, d institutins publiques et privées, du Cnseil Réginal et des Cnseils Lcaux de Participatin Educative situés dans les 13 prvinces du département. Bénéficiaires indirects Le nmbre ttal de bénéficiaires indirects s élève à persnnes. Il s agit de : élèves de niveau maternel et primaire de la prvince d Azangar Envirn 800 maîtres au niveau départemental Envirn fnctinnaires du secteur de l éducatin Tute cette ppulatin crrespnd à la zne de pauvreté du district d Azangar sachant qu il s agit de la prvince la plus pauvre. 6. Activités prévues Améliratin de la qualité de l apprentissage des garçns et des filles inscrits dans les établissements sclaires interculturels bilingues. Réaliser l étude des caractéristiques sci-écnmiques et culturelles de la ppulatin du département de Pun. Elabrer et mettre en place les plitiques et la prpsitin de prgramme sclaire pur l éducatin bilingue interculturelle. Mettre en place des salles de classe avec du matériel didactique, une biblithèque sclaire et du matériel sclaire. Organiser des cmités d élèves dans les établissements sclaires du district d Azangar. Frmer les garçns et filles à l usage de l rdinateur et d Internet. Améliratin des capacités de gestin pédaggique des fnctinnaires, éducateurs et maîtres de la Directin Réginale d Educatin et des Unités Lcales de Gestin Educative (UGEL). Frmer les prfesseurs des établissements sclaires, les éducateurs spécialisés et les fnctinnaires de la Directin Réginale d Educatin de Pun et de l Unité Lcale de Gestin Educative d Azangar 4

6 Evaluer et suivre l Actin et la Mise en applicatin de la prpsitin de prgramme sclaire dans les établissements. Renfrcement des mécanismes de cncertatin et de participatin dans la gestin éducative des agents du secteur public et de la sciété civile intégrés aux cnseils participatifs réginal et lcal d éducatin de Pun et Azangar. Sensibiliser, infrmer et frmer les leaders, les autrités, les parents, les cmmunautés, les représentants du secteur public, les dirigeants, les fnctinnaires municipaux et les représentants de la sciété civile. Mbiliser et influer plitiquement pur btenir des lis favrables à l EIB. Réaliser une rencntre entre les prfesseurs du district de Azangar et des prfesseurs d autres prvinces de la régin de Pun. Réaliser des visites d échanges d expérience des meilleurs prfesseurs et élèves à l intérieur et à l extérieur du pays. Organiser des réseaux de cmmunicateurs sciaux pur prmuvir l Educatin Bilingue Interculturelle à Pun et à Azangar. Mettre en place des campagnes d infrmatin au niveau natinal en faveur de l EIB. Organiser des frums à Azangar, Pun et Lima pur faire cnnaître les résultats de l adaptatin et la validatin de la prpsitin de prgramme sclaire décentralisé d EIB. 7. Résultats attendus Impacts sur les bénéficiaires Une majrité des élèves de maternelle et primaire recevrnt une éducatin adaptée qui prendra en cmpte leur style, leur rythme d apprentissage, leur frme de pensée et leur visin, générant ainsi des apprentissages (lecture et écriture) en un temps adapté et diminuant les retards (4 ans) d apprentissage d au mins 2 ans à la fin du premier cycle. Les salles de classe sernt mises en place avec une biblithèque sclaire. Les élèves sernt rganisés, participant à des activités de dévelppement éducatif, accédant à l infrmatique et utilisant la technlgie mderne dans leur frmatin et dans le dévelppement de leurs cmpétences. Les établissements sclaires de maternelle et primaire bénéficient d une ambiance uverte, agréable pur favriser l apprentissage, créer un pnt avec la cmmunauté en prmuvant la participatin des acteurs éducatifs, en créant et en maintenant un équilibre parmi les bjectifs de dévelppement de l écle et du dévelppement persnnel des prfesseurs. Les prfesseurs appliquernt un prgramme adapté à la réalité réginale et lcale avec un cntenu interculturel incluant l histire réginale en relatin avec l histire natinale, stimulant ainsi la frmatin d une identité culturelle et persnnelle prpre, renfrçant l estime de si cmme valeur essentielle dans la frmatin persnnelle des élèves de milieux ruraux. Les maîtres et maîtresses sernt rganisés en réseaux éducatifs ce qui crée un climat de cnfiance entre eux et leur permet d échanger des expériences, de partager des bjectifs et des pinins sur l éducatin. Il existe dnc la pssibilité de dévelpper des espaces de 5

7 réflexin et d analyse critique sur le savir-faire pédaggique et l apprentissage des expériences, ce qui crée des pssibilités de dévelppement persnnel et de grupe et frme des équipes slides de prfesseurs. De plus, cela dnne une cmmunauté éducative réceptive au changement, qui mdifie sa frme de pensée et sn pint de vue en fnctin des besins et demandes de la réalité éducative dans un cntexte lcal, réginal et natinal. Les autrités et leaders cmmunaux cntribuent à l améliratin de l éducatin au qutidien, interagissent avec les maîtres pur participer aux activités d apprentissage des techniques et des cnnaissances andines reprises, systématisées et intégrées dans le prgramme. Leur participatin dans la diminutin du taux de désertin et d absence est une réalité. De plus, ils juent un rôle d appui, de surveillance et de participatin à l améliratin de la qualité de l éducatin de leurs fils et filles. Les pères et mères de famille vérifiernt la présence de leurs fils et filles dans les établissements sclaires de maternelle et primaire, et ntamment de leurs filles. Une majrité d entre eux recnnaîtra les avantages et aspects psitifs de l EIB ce qui facilitera les prcessus éducatifs que mettent en place les prfesseurs. De plus, ils suivent l apprentissage de leurs enfants en négciant avec le directeur de l écle les hraires de travail, les respnsabilités dans les activités extrasclaires et dans les campagnes de mtivatin des élèves pur qu ils amélirent leur prductivité sclaire, réussissent à accéder aux classes supérieures, cncluant ainsi avec succès l écle primaire et accédant au secndaire, ce qui augmente les taux d accès au cllège. Résultats cncrets Améliratin de la qualité de l apprentissage des garçns et filles inscrits dans les établissements d éducatin interculturelle bilingue garçns et filles de maternelle et primaire des écles d Azangar amélirernt leur apprentissage sclaire en termes de : - Cmpréhensin de lecture - Ecriture de textes en quechua et castillan - Raisnnement lgique mathématique - Dévelppement persnnel scial turné vers la frmatin de l identité persnnelle et cllective dans le cadre de l EIB - L apprentissage du castillan avec une méthdlgie de deuxième langue Améliratin des capacités de gestin pédaggique des fnctinnaires, éducateurs spécialisés et maîtres de la Directin Réginale d Educatin et des Unités Lcales de Gestin Educative. Envirn 80% des maîtres et maîtresse et fnctinnaires du secteur de l éducatin amélirent leur gestin pédaggique et acquièrent des cmpétences pur adapter et diversifier le prgramme décentralisé, innver dans leur pratique prfessinnelle, expérimenter des stratégies d enseignement dans le cadre de l EIB dans les aspects suivants : - Séparer l enseignement en deux parties : la première destinée à dévelpper des apprentissages en langue quechua u aymara, la deuxième visant à apprendre le castillan. - Inclure des cnnaissances et apprentissages en utilisant leur langue maternelle - Utiliser une méthdlgie de secnde langue pur l enseignement du castillan - Adapter les apprentissages seln les niveaux dans les classes de plusieurs niveaux - Faire une prgrammatin à curt et lng terme - Appliquer des stratégies pur prmuvir l interculturalité dans la classe 6

8 200 fnctinnaires de la DREP et de l UGEL cnseillent, rientent, évaluent des actins de suivi du dérulement des activités d enseignement que fnt les prfesseurs dans les établissements sclaires. De plus, ils prpsent des nrmes, des directives, des plitiques d éducatin réginale favrables au dévelppement de l EIB et qui rientent l adaptatin et la validatin de la prpsitin de prgramme sclaire en maternelle et primaire. Renfrcement des mécanismes de cncertatin et de participatin dans la gestin éducative des agents du secteur public et de la sciété civile intégrés aux cnseils participatifs réginaux et lcaux d éducatin de Pun et Azangar. - Cnseil Réginal de Participatin Educative de Pun en fnctinnement - 13 Cnseils Lcaux de Participatin Educative dans les 13 prvinces de Pun fnctinnent. - 5 réseaux cmmunaux en fnctinnement dans lesquels participent des leaders, les autrités cmmunales, des pères et mères de famille. - 1 réseau de cmmunicants sciaux cntribue à diffuser des aspects psitifs de l EIB. - Des parents et les autrités participent en ravivant les savirs andins et en les intégrant au cntenu de la prpsitin de prgramme sclaire décideurs plitiques appuient l EIB dans leurs fnctins fnctinnaires et dirigeants des 13 municipalités snt infrmés et sensibilisés sur l EBI et ils influent plitiquement dans leur guvernement municipal via des directives et des nrmes et en assignant des fnds à l EBI. - Le Cnseil de Crdinatin Lcale cnsidère dans sn agenda le thème de l EBI. - La ppulatin en général s infrme sur les avantages de l EIB. Les effets multiplicateurs du prjet Il existe deux pistes pur dupliquer le prjet à terme : D une part, l intérêt des ONG qui cherchent à cntribuer à l améliratin de la qualité de l éducatin : il se peut que cela réveille un intérêt pur aider le dévelppement de l éducatin dans d autres prvinces, par l actin même des Cnseils Lcaux de Participatin Educative qui négciernt les fnds avec les rganismes internatinaux et le guvernement lcal u réginal. D autre part, la deuxième pssibilité sera générée par les acteurs de l éducatin eux-mêmes dans les mdes d apprentissage utilisés : en bservant leurs visins tenter l expérience, s ils ntent des résultats psitifs pur leurs fils et leurs filles, il se peut qu ils créent des synergies et cherchent des fnds pur la réalisatin d une actin similaire à celle du district d Azangar. Cela est pssible surtut dans les autres districts de la prvince d Azangar. L extensin des résultats btenus sera faite par les acteurs eux-mêmes qui divent cntinuer à dévelpper et à amélirer les résultats btenus. Pur cela, il sera nécessaire qu ils dévelppent un plan de cmmunicatin agressif durant le prcessus d exécutin de l actin afin d influer sur leurs pairs pur qu ils sient cnvaincus des pssibilités et du ptentiel qu ils nt de dévelpper des prcessus éducatifs innvants dans le cadre de l EIB. Pérennité du prjet (a) Pérennité financière et écnmique A la fin du prjet, les écles du district de Azangar cntinuernt à appliquer le nuveau prgramme sclaire puisqu elles aurnt les fnds nécessaires de la part du guvernement central via le Ministère de l Educatin, sachant que la Li d urgence éducative dnne la pririté à l éducatin des peuples indigènes. De plus, la municipalité, dans le cadre de ses prgrammes de budget participatif appuiera le dévelppement éducatif vu que les cmmunautés indigènes utilisernt les mécanismes de participatin générés par le 7

9 guvernement municipal, pur demander des ressurces et cnslider les avancées du dévelppement éducatif interculturel bilingue. Dans une cnjncture de rareté des ressurces, les Cnseils Réginaux u Lcaux de Participatin Educative cnstituent des lieux imprtants pur défendre les prpsitins et assigner des fnds dans le cadre d une visin cmmune du dévelppement réginal et lcal. (b) Pérennité institutinnelle Une base institutinnelle sera rganisée en 3 niveaux. Le premier niveau cmprendra les différents acteurs de l éducatin tels que les autrités, les leaders cmmunaux, les pères et mères de famille, et aura pur rôle de veiller à la cnslidatin de l améliratin de la qualité de l éducatin dans les écles en participant à la cnstructin du prjet éducatif du centre et au dérulement des activités d apprentissage, à l intégratin dans le prgramme de cntenus en relatin avec les avancées de la science et de la technlgie, en tant qu élément du dialgue interculturel. A un deuxième niveau, l Unité Lcale de Gestin Educative cntinuera, grâce à ses spécialistes et prfesseurs, à participer à la frmatin et au suivi des activités que dévelppe le maître dans la classe. Elle s ccupera également, via le Cnseil Lcal de Participatin Educative, de l actualisatin permanente du prgramme sclaire d EIB, en appliquant les nrmes et les plitiques de la DREP. A un trisième niveau, la Directin Réginale de l Educatin et le guvernement réginal participant au Cnseil Réginal de Participatin Educative avec les représentants des institutins publiques, les ONG et la sciété civile rganisée, prmulguernt des lis et des plitiques qui favrisernt le dévelppement éducatif interculturel bilingue visant la ppulatin sclaire des peuples indigènes. Quelques images du prjet 8

10 9

11 10

12 11

13 Crédit phts : CARE 12

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Directin des cmmunicatins Mise à jur : 15 mai 2014 Entrée en vigueur : 13 janvier 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 3 2. CHAMPS D APPLICATION... 3 3. FONDEMENTS

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs QuickTime et un décmpresseur snt requis pur visinner cette image. Diagnstic et enjeux de la frmatin initiale des enseignants: le pint de vue des acteurs 1 Plan de la présentatin 1 - Objectifs et méthde

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE»

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» CYCLE CYCLE : Le management de prjet «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» METHODOLOGIE ET OUTILS PRATIQUES EN GESTION DE PROJET Du 27 juin au

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER Sessin Interentreprises «Cnstruire et négcier l accrd d entreprise Frmatin & GPEC» - suite Réfrme FPC 5 mars ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER «METTRE EN PLACE UN ACCORD D'ENTREPRISE FORMATION/COMPETENCES»

Plus en détail

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1 Cllque 07-05-2015 Rapprt de l'atelier 1 P.1 MON PLAN D'URGENCE COMMUNAL: À QUEL NIVEAU EN EST-IL ET COMMENT CONCRÈTEMENT LE FAIRE AVANCER? QUESTION 1: COMMENT ÉTABLIR UN ÉTAT DES LIEUX DE MON PLAN D URGENCE

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

I - P R E A M B U L E

I - P R E A M B U L E I - P R E A M B U L E La SIDI a achevé, fin 2008, la mise en œuvre de sn plan triennal 2006/2008, dans le cadre duquel elle s était fixée cmme prirités de cibler le mnde rural, en particulier sur le cntinent

Plus en détail

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur)

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur) Répertire Natinal des Certificatins Prfessinnelles Résumé descriptif de la certificatin Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecle Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC»

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC» Prjet «Pur une Eurpe sciale, apprenns la MOC» Synthèse des échanges du cllectif cityen Plusieurs réunins nt eu lieu, entre juillet 2009 et juin 2010 en régin Nrd Pas de Calais, autur du prjet «Pur une

Plus en détail

Démarche d'observation de la société de l'information en région Provence Alpes Côte d'azur. Atelier thématique n 1 :

Démarche d'observation de la société de l'information en région Provence Alpes Côte d'azur. Atelier thématique n 1 : Observatire Réginal de la sciété de l infrmatin Démarche d'bservatin de la sciété de l'infrmatin en régin Prvence Alpes Côte d'azur Atelier thématique n 1 : Les PME de la Régin Prvence-Alpes-Côte d'azur

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 7 : Le lgement des persnnes défavrisées ENJEUX - Fluidifier les parcurs résidentiels des persnnes défavrisées

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

SAINTE-ANNE (SAINT-CUTHBERT) (007)

SAINTE-ANNE (SAINT-CUTHBERT) (007) SAINTE-ANNE (SAINT-CUTHBERT) (007) Plan SIAA Réslutin: CÉ-20100921-013 Planificatin SIAA, juin 2009, juin 2010 Prjet éducatif et plan de réussite Écle primaire Écle : Ste-Anne, St-Cuthbert Cmmissin sclaire

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES INTERREG ----- OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ----- Dépôt début Mars 2013 Validatin Sept 2013 DECEMBRE 2012 1 LE CONTEXTE GENERAL Les entreprises de l Ecnmie

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

La direction de l Évaluation, études et prospectives

La direction de l Évaluation, études et prospectives Inspectin générale Directeur général adjint : Denis IMHOFF Adjintes : Agnès BACHELOT-JOURNET, directrice de l audit interne et Dcteur Claude DUCOS-MIERAL, directrice Évaluatins, études et prspectives Adresse

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest :

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest : Initiative cnjinte de la Présidence française de l UE et de la Cmmissin de la CEDEAO Réunin sur les enjeux agricles et alimentaires en Afrique de l Ouest : La plitique agricle réginale de l Afrique de

Plus en détail

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale La Burse Étienne-Beauclair Banque Natinale Burse d' excellence destinée aux persnnes ayant une déficience visuelle pur la réalisatin de prjets nvateurs 15 000 $ Dépsez vs candidatures entre Le 15 décembre

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions suivantes :

DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions suivantes : CAHIER DE PROGRAMME TECHNOLOGIE DE RADIODIAGNOSTIC (142.A0) DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pur btenir un diplôme d études cllégiales, vus devez avir satisfait aux tris cnditins suivantes : 1. Avir

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Management syndical dans l entreprise

Management syndical dans l entreprise Management syndical dans l entreprise Le travail syndical dans l entreprise subit plusieurs pressins : - L additin de drits et de thèmes nuveaux tant en matière de négciatin que de cnsultatin et d infrmatin.

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

à la section préparatoire aux épreuves de sélection de la formation conduisant au Diplôme d Etat D INFIRMIER 2015/2016

à la section préparatoire aux épreuves de sélection de la formation conduisant au Diplôme d Etat D INFIRMIER 2015/2016 NOTICE D'INSCRIPTION à la sectin préparatire aux épreuves de sélectin de la frmatin cnduisant au Diplôme d Etat D INFIRMIER 2015/2016 INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Centre Hspitalier «La Palmsa»

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

Comment s impliquer dans un projet éolien?

Comment s impliquer dans un projet éolien? Cmment s impliquer dans un prjet élien? Implicatin lcale dans l'élien - Attert 1 élien participatif : implicatin des cityens Cmment s impliquer? S infrmer : Le plus en amnt pssible RIP, enquête publique,

Plus en détail

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Charte éditriale & éthique de Savirs solidaires en Santé à l usage des persnnes cntribuant à la platefrme interactive et cllabrative de l assciatin Assciatin Savirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Persnnes

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

OBSERVATION DES CLASSES

OBSERVATION DES CLASSES Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES 30-08-2002 NOTES POUR LES OBSERVATEURS OBJECTIFS: Observer la manière dnt l enseignant(e)intègre l apprche dans ses activités qutidiennes. Cela implique aussi une

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

Faites partie des entreprises qui co-construisent les leviers des modèles durables pour réussir leur mutation

Faites partie des entreprises qui co-construisent les leviers des modèles durables pour réussir leur mutation A l attentin des directins Dévelppement Durable & RSE, directins financières et directins juridiques des entreprises Institut RSE prpse de vus asscier à 3 chantiers d innvatins & de management RSE Faites

Plus en détail

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2 Prtcle d Accrd sur les bjectifs en matière d Egalité Prfessinnelle et de mixité entre les Hmmes et les Femmes et les mesures permettant de les atteindre. Le présent accrd d entreprise ayant pur bjet l

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

Manuel des coordonnateurs sur la protection de l enfant en situation d urgence GROUPE DE TRAVAIL SUR LA PROTECTION DE L ENFANT

Manuel des coordonnateurs sur la protection de l enfant en situation d urgence GROUPE DE TRAVAIL SUR LA PROTECTION DE L ENFANT Manuel des crdnnateurs sur la prtectin de l enfant en situatin d urgence GROUPE DE TRAVAIL SUR LA PROTECTION DE L ENFANT 2011 Manuel des crdnnateurs sur la prtectin de l enfant en situatin d urgence PRÉFACE

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL de MASTER

DIPLOME NATIONAL de MASTER DIPLOME NATIONAL de MASTER En c-habilitatin entre : Université Paris Ouest-Nanterre La Défense Université Paris-Sud Université Pierre et Marie Curie Université Paris-Dauphine Ecle Plytechnique Supélec

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte Evaluatin d impact: Passer des prmesses à l acte Fnds Natinal pur la Prmtin de la Jeunesse (FNPJ) au Senegal Le cas des Tut Petits Credits (TPC) Cheikh Diaw, Aminata Diuf, Drew Gardiner, Antine Legrand,

Plus en détail

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire 1 er Cncurs Créateurs/jeunes entreprises Dssier de Presse A l ccasin du premier anniversaire de la Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire, la Cmmunauté de

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES Cnseil Natinal d Évaluatins de la Frmatin Prfessinnelle CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES ÉVALUATION DES PRATIQUES D INGENIERIE DE FORMATION EN ENTREPRISE ET

Plus en détail

Document 10. Leadership du 21e siècle dans le Scoutisme

Document 10. Leadership du 21e siècle dans le Scoutisme Dcument 10 Leadership du 21e siècle dans le Scutisme Table des matières LEADERSHIP DU 21 e SIECLE DANS LE SCOUTISME 1 Résumé des activités du triennat 1 Dcument de réflexin (descriptin cmplète en page

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES Cnférence internatinale DAAD/CAMES/UNESCO, Dakar (Sénégal) 13-15 nvembre 2014 Smmaire I. A prps du CAMES II. Elabratin

Plus en détail

Notes de la conférence téléphonique du 27 mars 2015

Notes de la conférence téléphonique du 27 mars 2015 Ntes de la cnférence téléphnique du 27 mars 2015 Il est plus facile de nmmer les prblèmes législatin, structures, intensité des sins à dnner, augmentatin du nmbre d emplyés qui snt «là pur faire un travail

Plus en détail

Termes de références Projet de recherche sur le français dans l espace arabofrancophone

Termes de références Projet de recherche sur le français dans l espace arabofrancophone Termes de références Prjet de recherche sur le français dans l espace arabfrancphne L'Organisatin internatinale de la Francphnie (OIF) et l'agence universitaire de la Francphnie (AUF) lancent un appel

Plus en détail

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis Cnstat Désrmais, tutes les entreprises, même les plus petites, se divent d'être présentes sur Internet. La créatin de sites demeure cûteuse, particulièrement en termes de maintenance. Le marché manque

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Présenté dans le cadre du prgramme QUEOPS-I du département d administratin de la santé de l Université de Mntréal Dcument préparé

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Koekelberg. en collaboration avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE)

DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Koekelberg. en collaboration avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE) 2008 DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Kekelberg en cllabratin avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE) rganise un curs de préparatin aux cncurs EPSO (des Institutins Eurpéennes) Préparez-vus

Plus en détail

"TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE

TSPM «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE & ORGANISENT DU 29 NOVEMBRE AU 3 DECEMBRE 2010 UNE FORMATION EN GESTION DE PROJET ET UNE CERTIFICATION INTERNATIONALE : "TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr.

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Une idée + une formation + un accompagnement = une entreprise. Josée Biron, directrice CPED-CSDL Isabelle Fontaine, enseignante CPED-CSDL 30 mai 2014

Une idée + une formation + un accompagnement = une entreprise. Josée Biron, directrice CPED-CSDL Isabelle Fontaine, enseignante CPED-CSDL 30 mai 2014 Une idée + une frmatin + un accmpagnement = une entreprise Jsée Birn, directrice CPED-CSDL Isabelle Fntaine, enseignante CPED-CSDL 30 mai 2014 Vue d ensemble du prjet Mdificatin de l ffre de service Mieux

Plus en détail

Opération ROSACE 2015. «Touche pas à ma porte!» Dossier de presse

Opération ROSACE 2015. «Touche pas à ma porte!» Dossier de presse Opératin ROSACE 2015 «Tuche pas à ma prte!» Dssier de presse Opératin Rsace 2015 : «Tuche pas à ma prte!» BRAVVO vérifie la sécurité de 5.000 prtes d entrée à Bruxelles Bruxelles, 13 mai 2015. Vtre prte

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Formation Référencement / SEO e-commerce

Formation Référencement / SEO e-commerce Page 1 sur 5 28 bd Pissnnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 cntact@ecmmerce-academy.fr http://www.ecmmerce-academy.fr/ Frmatin Référencement / SEO e-cmmerce Optimisez et amélirer vtre visibilité

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES Le Kern et une partie des membres du bureau d écl j arrivent à la fin de leur mandat de 2 ans. Nus smmes dnc à la recherche d une nuvelle équipe,

Plus en détail

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive»

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive» VERSION au 09 01 2014 Prjet du CNOSF pur le sprt français Une ambitin : «Passer d une natin de sprtifs à une natin sprtive» Une clé : «Rénver le mdèle sprtif français» Faire du sprt un élément central

Plus en détail

Contrat de gestion du FOREM

Contrat de gestion du FOREM Cntrat de gestin du FOREM 2011-2016 TABLE DES MATIÈRES Identificatin des Parties... 5 Préambule... 5 TITRE I Dispsitins générales... 7 Article 1. Définitins... 7 Article 2. Objet du Cntrat... 10 Article

Plus en détail

Plan stratégique pour la gestion des ressources humaines

Plan stratégique pour la gestion des ressources humaines Plan stratégique pur la gestin des ressurces humaines 2007-2008 à 2009-2010 Message du cmmissaire La gestin des ressurces humaines revêt de plus en plus d imprtance à la lumière des changements bservés

Plus en détail

PURE DIGITAL. Catalogue de formations 100% Digitales. Programme 2013. Nous contacter : fred@lamoulie.com

PURE DIGITAL. Catalogue de formations 100% Digitales. Programme 2013. Nous contacter : fred@lamoulie.com PURE DIGITAL Catalgue de frmatins 100% Digitales Prgramme 2013 Nus cntacter : fred@lamulie.cm Fred Lamulie \ ingénieur digital marketing \ DIGITAL T G Cabinet Cnseil en Digital Marketing 9, rue Biscarra,

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Soutien aux structures d aide à la maturation de projets innovants en vue de la création d entreprises»

APPEL A PROJETS. «Soutien aux structures d aide à la maturation de projets innovants en vue de la création d entreprises» APPEL A PROJETS «Sutien aux structures d aide à la maturatin de prjets innvants en vue de la créatin d entreprises» Date d uverture : 7 mars 2014 Date limite de dépôt : 12 mai 2014 16h00 Validatin des

Plus en détail

CANEVAS DE PRÉSENTATION D UN PROJET GEF Small Grants Programme Cameroun

CANEVAS DE PRÉSENTATION D UN PROJET GEF Small Grants Programme Cameroun CANEVAS DE PRÉSENTATION D UN PROJET GEF Small Grants Prgramme Camerun 1 GEF Small Grants Prgramme Prgramme de Micrfinancements du Fnds pur l Envirnnement Mndial PMF/FEM CANEVAS DE PRÉSENTATION D UN PROJET

Plus en détail

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION :

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : PROJET DE GESTION LOCATIVE de bureaux a usage prfessinnel DE LA MAISON DE L ENTREPRISE DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : «EXPLOITATION

Plus en détail

Démarche Coaching Individuel

Démarche Coaching Individuel anma RECRUITMENT Tél. : 01 47 25 94 75 cntact@anma-recruitment.cm www.anma-recruitment.cm Démarche Caching Individuel 1 Ntre Visin du Caching LE COACHING est un accmpagnement sur mesure rienté résultats

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES pour rejoindre l association «Réussir Aujourd hui»

APPEL A CANDIDATURES pour rejoindre l association «Réussir Aujourd hui» APPEL A CANDIDATURES pur rejindre l assciatin «Réussir Aujurd hui» L actin de l Assciatin vise à faciliter l accès des bénéficiaires à des études supérieures dans des filières d excellence (classes préparatires

Plus en détail

Le travailleur social La travailleuse sociale

Le travailleur social La travailleuse sociale Le travailleur scial La travailleuse sciale GESTIONNAIRE DE CAS Le travailleur scial, la travailleuse sciale, gestinnaire de cas Le travailleur scial La travailleuse sciale GESTIONNAIRE DE CAS Persnnes-ressurces

Plus en détail

10 bonnes raisons de rater son tournant Digital. Convictions Ailancy et synthèse de la rencontre Ailancy avec les Digital Transformers Juillet 2014

10 bonnes raisons de rater son tournant Digital. Convictions Ailancy et synthèse de la rencontre Ailancy avec les Digital Transformers Juillet 2014 1 Cnvictins Ailancy et synthèse de la rencntre Ailancy avec les Digital Transfrmers Juillet 2014 SYNTHESE DES ECHANGES DE LA RENCONTRE AILANCY SUR LE DIGITAL Pur réussir sa transfrmatin Digitale... 2 Il

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail