Une Eau Trop Salée DE PLUIE OU LA FILTRATION MEMBRANAIRE? Conductivité électrique. Jean-Fran. François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux Inc.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une Eau Trop Salée DE PLUIE OU LA FILTRATION MEMBRANAIRE? Conductivité électrique. Jean-Fran. François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux Inc."

Transcription

1 Journées Horticoles Régionales de St-Rémi- Décembre 2002 Une Eau Trop Salée RÉCUPÉRER L EAU L DE PLUIE OU LA FILTRATION MEMBRANAIRE? Jean-Fran François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux Inc. Ste-Hélène de Bagot Une Eau Trop Salée Conductivité électrique C.E. (ms( ms/cm) < à à 1.50 > 1.50 eau excellente bonne passable mauvaise Une Eau Trop Salée Classification de l eau d irrigation selon la conductivité électrique et la teneur pour certains ions spécifiques Classe C.E. (ms( ms/cm) à à 1.50 Na à à 90 Cl à à 150 SO à à = bon, 2 = passable, 3 = mauvais

2 Une Eau Trop Salée Nouvelle source d eaud Aqueduc municipal Étang de ferme Ruisseau Récupération de l eau l de pluie Filtration membranaire Aqueducs Municipaux Eau provenant de sources diverses Fleuve Rivières Lacs Réservoirs Puits Aqueducs Municipaux Eau provenant de sources diverses Disponibilité Coût t $ Installation coût t du raccordement Utilisation Compteur Taxes, etc. Eau (autres) Étang de ferme Bassin versant Variations saisonnières Contaminants, algues etc. Ruisseau?

3 Eau De Pluie Eau De Pluie Excellente qualité Eau trop pure Peu de contaminant Grande capacité du réservoir Tenir compte des besoins en eau Espace occupée e par le réservoir Coût t de construction Eau De Pluie Les Traitements De L eau L De Pluie Approvisionnement tributaire du climat Il ne pleut pas là et quand on le souhaite Nécessite une réserve qui tient compte d un d possible déficit en pluie Filtration Filtre à disque Filtre à cartouche Désinfection Ultra-violets H 2 O 2 Ozonation Si nécessairen

4 Filtration Membranaire Filtration spécialis cialisée Osmose Nanofiltration Système d osmose La filtration membranaire Qu'est-ce l'osmose? La filtration membranaire Qu'est-ce l'osmose? PRESSION ÉCOULEMENT ÉCOULEMENT INVERSÉ SOLUTION CONCENTRÉE EAU PURE SOLUTION CONCENTRÉE EAU PURE MEMBRANE SEMI-PERMÉABLE MEMBRANE SEMI-PERMÉABLE

5 Spectre de la filtration membranaire Seuils de coupures MICRO ULTRA NANO OSMOSE INVERSE Bactéries Levures Colloïdes Solides en suspension Latex Teintures Solides en suspension Huiles et graisses Tannins Lactose Sucre Ions bivalents Ions monovalents Sels Métaux Eau Pure 0,1 0,01 0,001 0,0001 ( 1A 0 ) DIAMÈTRE DES PORES EN MICRONS

6 Filtration Membranaire Système d osmose d Nécessite un réservoirr Dimensionné que pour les besoins à court terme Il y a production continue d eau d déminéralisée Système d osmose d Osmose Produit de l eau l démind minéralisée 75% de perméat pour 25% de rejet Pré-traitement selon les qualités initiales de l eau l à traiter Grande capacité de production Économique à l emploi

7 Osmose Pré-traitement selon les qualités initiales de l eau l à traiter Dureté,, enlever le calcium et le magnésium Certains ions tel le fer et le manganèse trop abondants dans la source Présence de contaminants organiques Résultats avant et après s l osmose l éléments Sels totaux ph N-Nitrate Nitrate Dureté total Calcium Magnésium Bicarbonate avant Alcalinité Chlorure Sulfates Sodium ms Avec la permission de Vivaces Québécoises après < < Nanofiltration Caractéristiques ristiques semblables à l osmose Grande capacité de production Permet de garder dans le perméat certains ions dont le Ca et Mg utiles aux végétaux Résultats avant et après s la nanofiltration élémentsments Sels totaux ph N-NitrateNitrate Dureté total Calcium Magnésium Bicarbonate avant N d Alcalinité Chlorure Sulfates Sodium ms après N d

8 Système d osmose d Système de traitement des eaux par filtration membranaire Série Alpha osmose- ou nanofiltration Modèle Alpha C-3C Alpha C-5C Alpha 3 Alpha 5 % permeat pompe 3 HP 5 HP 3 HP 5 HP Capacité à 5 C litres Capacité à 25 C litres Une Eau Moins Salée Un compromis possible Un mélange m moitié-moiti Eau pure démind minéralisée e ou de pluie + eau plus chargée e en sels = eau acceptable Une Eau Moins Salée Un compromis possible Mélange Avec un contrôleur de Ec Avec un proportionneur Avec une minuterie

9 Une Eau Moins Salée Une Eau Moins Salée Un compromis possible Permet une réduction r de la capacité de l osmoseurl Augmente l autonomie l du réservoir r d eau de pluie Permet de maintenir un niveau de sel utile pour les plantes Inutile si l eau l de la source est trop salée e ou contaminée Mélange type ½-½ eau pure + eau salée éléments Sels totaux ph N-NitrateNitrate Dureté total Calcium Magnésium Bicarbonate pure Alcalinité Chlorure Sulfates Sodium ms salée mélangée Mélange type 2/3 eau pure + 1/3 eau salée éléments Sels totaux ph N-NitrateNitrate Dureté total Calcium Magnésium Bicarbonate pure Alcalinité Chlorure Sulfates Sodium ms salée mélangée

10 Une Eau De Qualité Par osmose Par nanofiltration Eau de pluie Ou compromis acceptable = Production de qualité + Tranquillité d esprit Jean-Fran François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux Inc 785, rue Paul-Lussier Ste-Hélène-de-Bagot, (Québec) J0H 1M0 Téléphone: Télécopieur: Courriel:

Année Internationale de l Eau Douce

Année Internationale de l Eau Douce Démystifier la Qualité de l'eau Démystifier la Qualité de l'eau Jean-François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux inc. Ste-Hélène de Bagot. (40) 79-2222. 2003 Année Internationale de l Eau Douce Démystifier

Plus en détail

Système Membranaire pour l'industrie Laitière

Système Membranaire pour l'industrie Laitière Système Membranaire pour l'industrie Laitière SYSTÈME MEMBRANAIRE POUR LES INDUSTRIES LAITIÈRES ET D'ÉLEVAGES TECN.A. opère dans le domaine laitier en concevant et en fabriquant dans sa propre usine, une

Plus en détail

+ - Brille. Règle en aluminium. Règle en bois. Ne brille pas. Clou en fer. Brille. Mine de crayon (graphite) Brille. Ne brille pas.

+ - Brille. Règle en aluminium. Règle en bois. Ne brille pas. Clou en fer. Brille. Mine de crayon (graphite) Brille. Ne brille pas. + - Objet testé Règle en aluminium État de la lampe Brille Règle en bois Clou en fer Mine de crayon (graphite) Ne brille pas Brille Brille Objet à tester Plastiques Ne brille pas Il existe deux types de

Plus en détail

Lut try le 17 nov. 2011

Lut try le 17 nov. 2011 Lut try le 17 nov. 2011 Qualité d eau pour le remplissage de circuits I Page 1 I Sommaire Pourquoi traiter l eau des circuits Ce qui a changé ces dernières années Les moyens de traitement possibles Les

Plus en détail

Dessalement d eau de mer par osmose inverse

Dessalement d eau de mer par osmose inverse Journées de l eau Saint-Martin - 9 & 10 Juin 2016 Dessalement d eau de mer par osmose inverse Erich WITTMANN Veolia - Département Technique & Performance 9 Juin 2016 ) Dessalement d eau de mer Principaux

Plus en détail

Osmose Inverse. les standards PERMO 01 # L ES TECHNIQUES MEMBRANAIRES

Osmose Inverse. les standards PERMO 01 # L ES TECHNIQUES MEMBRANAIRES Osmose Inverse les standards PERMO 01 # L ES TECHNIQUES MEMBRANAIRES Agro-alimentaire Médical Santé Pharmacie Bio-technologies Micro-Électronique Cosmétique Chimie & Pétrole Energie Mécanique Métallurgie

Plus en détail

Méthodes de traitement de l eau

Méthodes de traitement de l eau Agriculture et Agroalimentaire Canada Agriculture and Agri-Food Canada Méthodes de traitement de l eau Décembre 1997 PRO-84-1997-12F INTRODUCTION L Initiative pour l amélioration de la qualité de l eau

Plus en détail

ASTM II, CLSI, CAP, ISO 3696 TKA

ASTM II, CLSI, CAP, ISO 3696 TKA Une eau de haute pureté à partir de l'eau du robinet Conforme aux normes ASTM II, CLSI, CAP, ISO 3696 TKA Pacific UP/UPW Systèmes de production d'eau pure pour une application de laboratoire. WATER PURIFICATION

Plus en détail

SOMMAIRE. Client : Terrain pour l étude : Description du site en étude : But de l étude : Description de l étude : Construction existante

SOMMAIRE. Client : Terrain pour l étude : Description du site en étude : But de l étude : Description de l étude : Construction existante Client : Nom : Adresse : Téléphone maison : Téléphone cellulaire: M. X XX, croissant Rouyn Brossard (QC) SOMMAIRE Terrain pour l étude : Adresse civique : XXX, chemin Brunelle, Canton d Orford Description

Plus en détail

Matériel en aquariophilie : L osmoseur

Matériel en aquariophilie : L osmoseur (Chimie de l eau) Osmoseur et eau osmosée GENERALITES Lors de la mise en route d un bac, ou lors des remplacements d eau périodiques, il est largement recommandé d utiliser de l eau osmosée, c est à dire

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC FORUM ÉTUDIANT. Troisième session

ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC FORUM ÉTUDIANT. Troisième session ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC FORUM ÉTUDIANT Troisième session 25 e législature PROJET DE LOI LOI SUR LA GESTION ET CONSOMMATION RESPONSABLE DE L EAU QUÉBEC NOTES EXPLICATIVES La présente loi vise la gestion

Plus en détail

Traitement de l eau pour les hôtels et complexes touristiques

Traitement de l eau pour les hôtels et complexes touristiques Traitement de l eau pour les hôtels et complexes touristiques L accès à de l eau propre et sûre est d une importance primordiale pour les complexes touristiques et hôtels. Cette eau peut être destinée

Plus en détail

Programme national d approvisionnement en eau (PNAE)

Programme national d approvisionnement en eau (PNAE) Programme d approvisionnement en eau Canada-Québec Initiative des producteurs agricoles pour l acquisition de connaissances sur les eaux souterraines et les eaux de surface Cynthia Carrier, géographe Nathalie

Plus en détail

la filtration sur sable, la filtration sur charbon actif granulaire, la stérilisation au chlore,

la filtration sur sable, la filtration sur charbon actif granulaire, la stérilisation au chlore, Agriculture et Agroalimentaire Canada Agriculture and Agri-Food Canada ÉVALUATION DES SYSTÈMES DE Décembre 1997 POURQUOI TRAITER L EAU DOMESTIQUE L eau destinée à la consommation courante (boisson, usage

Plus en détail

Qu'y a-t-il de nouveau? 4) Nouvelle formule (JBL AquaDur M/T), formule remaniée pour JBL AquaDur

Qu'y a-t-il de nouveau? 4) Nouvelle formule (JBL AquaDur M/T), formule remaniée pour JBL AquaDur Qu'y a-t-il de nouveau? 1. Nouvel emballage 2) Nouvel argumentaire 3) Nouvelle cuillère de dosage 4) Nouvelle formule (JBL AquaDur M/T), formule remaniée pour JBL AquaDur 5) Nouveau mode d'emploi (remanié

Plus en détail

Techniques de filtrations. B: Fibres creuses / microfiltration à 0,13 micron. je choisis mon eau. Mini-filtre robinet

Techniques de filtrations. B: Fibres creuses / microfiltration à 0,13 micron. je choisis mon eau. Mini-filtre robinet 1 Mini-filtre robinet Petit filtre à fixer au robinet Microfiltration de l eau exclusivement physique Aucun traitement chimique Degrés de filtrations: A: Charbons actifs extrudés / filtration par adsorption,

Plus en détail

Exemples de technologies récentes de traitement d eau à disposition des collectivités publiques

Exemples de technologies récentes de traitement d eau à disposition des collectivités publiques Exemples de technologies récentes de traitement d eau à disposition des collectivités publiques Conférence Alliance - CSEM - CleantechAlps Neuchâtel, 28 mars 2012 Emmanuel Bonvin 1 Quelques exemples 1.

Plus en détail

Approvisionnement en eau industrielle

Approvisionnement en eau industrielle Approvisionnement en eau industrielle L eau est grandement utilisée dans l industrie, qu il s agisse d eau naturelle, d eau de procédé ou d eaux usées. Très souvent l eau d appoint doit être traitée avant

Plus en détail

Dessalement par Osmose Inverse. Eau de mer. Eau saumâtre

Dessalement par Osmose Inverse. Eau de mer. Eau saumâtre Dessalement par Osmose Inverse Eau de mer Eau saumâtre Leader mondial du traitement d eau, Veolia Water Solutions & Technologies (VWS) a acquis depuis plus d un siècle un savoir-faire inégalé dans les

Plus en détail

Traitement de l eau pour l industrie pétrolière

Traitement de l eau pour l industrie pétrolière Traitement de l eau pour l industrie pétrolière La production de pétrole et de gaz est généralement accompagnée par l usage et la production d importants volumes d eau pour de nombreuses applications.

Plus en détail

Congrès ATD Toulouse ème Session 19 novembre. Corinne PICOT, chef de projet traitement d eau

Congrès ATD Toulouse ème Session 19 novembre. Corinne PICOT, chef de projet traitement d eau Congrès ATD Toulouse 2015 24 ème Session 19 novembre Comment choisir son pré-traitement? Corinne PICOT, chef de projet traitement d eau Pré-traitement: définition et fonction Eau potable destinée à la

Plus en détail

Traitements d élimination de l arsenic, du sélénium et de l antimoine

Traitements d élimination de l arsenic, du sélénium et de l antimoine Traitements d élimination de l arsenic, du sélénium et de l antimoine Bénédicte Welté et Antoine Montiel Particularités As Se Sb sont 3 éléments dont l origine géologique naturelle est très fréquente.

Plus en détail

ANALYSES DES EAUX DOUCES TECHNIQUES

ANALYSES DES EAUX DOUCES TECHNIQUES 1 Les Fiches Données Sécurité : dans l armoire matériel. SECURITE : LE PORT DES EPI EST OBLIGATOIRE,GANTS ET LUNETTES INCLUS S6 MSP ANALYSES DES EAUX DOUCES TECHNIQUES 2 A. GENERALITES 1. Choix de l eau

Plus en détail

La qualité chimique de l eau

La qualité chimique de l eau Environnement L eau de votre puits La qualité chimique de l eau 3 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent faire pour assurer la salubrité de l eau et protéger ainsi

Plus en détail

L'eau ultra pure (type I)

L'eau ultra pure (type I) PURELAB flex Eau pure et ultrapure pour les laboratoires avec un seul système Conçu pour les besoins du laboratoire moderne L'eau est le réactif le plus utilisé dans les applications de recherche et d'analyse

Plus en détail

TKA LabTower AFT. Système High-Tech de production d eau pure pour analyseurs

TKA LabTower AFT. Système High-Tech de production d eau pure pour analyseurs TKA LabTower AFT Système High-Tech de production d eau pure pour analyseurs Système compact intégrant la purification et le réservoir. Production d une eau pure de 10 à 1 MW cm. Conforme aux normes CLSI

Plus en détail

l usine de traitement des eaux usées

l usine de traitement des eaux usées Usine de traitement des eaux usées l usine de traitement des eaux usées permettra de traiter les eaux de surface et les eaux souterraines provenant de l installation de gestion à long terme des déchets

Plus en détail

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées On considère une eau en équilibre avec le CO 2 (g) dont

Plus en détail

Commune de Develier Monsieur Johann Stalder Rue de l'eglise Develier. Rapport d'essais d'échantillon n 16L71. Analyses effectuées

Commune de Develier Monsieur Johann Stalder Rue de l'eglise Develier. Rapport d'essais d'échantillon n 16L71. Analyses effectuées Delémont, le 6 juillet 2016 2175 Nbre de flacons: 2 Source Golatte ph Conductivité (25 C) Turbidité 90 Absorption UV 254 DOC Oxydabilité Alcalinité Dureté totale NF T 90-008 13.06.16 NF EN 27888 13.06.16

Plus en détail

Comprendre l analyse d eau d un puits

Comprendre l analyse d eau d un puits LABO DE 25 Rue Ramuntcho 17300 ROCHEFORT 05 46 99 90 80 Comprendre l analyse d eau d un puits 1. Les paramètres physico-chimiques. Le ph Le potentiel Hydrogène, plus communément appelé ph, est un paramètre

Plus en détail

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de centres d enfouissement technique de déchets ménagers.

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de centres d enfouissement technique de déchets ménagers. EAU PRO Notre métier : gestion, traitement et réutilisation de vos effluents Expertise - Conception - Réalisation Environnement Agro-alimentaire Industries Traitement des lixiviats de centres d enfouissement

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

Usine de production de Lutry

Usine de production de Lutry Usine de production de Lutry En août 2000, mise en service et en exploitation de la nouvelle usine de production de Lutry, pour une capacité de 30 000 litres/minute (ou 0.5 m 3 /s). En octobre 2002, mise

Plus en détail

Formation Traitement d eau pour les bouilloires

Formation Traitement d eau pour les bouilloires Formation Traitement d eau pour les bouilloires Présentée par: Julie Forgues, ing. Ateliers-conférences sur le séchage du bois 1 er mais 2014 Agenda formation 1. Principes de base chimie de l eau 2. Dépôt

Plus en détail

Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010

Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010 Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010 Paramètre Méthode Unités Limite de quantification COFRAC D R Acide isocyanurique en labo : Mélamine mg/l 10 mg/l Acide isocyanurique in situ : Mélamine mg/l

Plus en détail

VECTAPURE RSX. Système Avancé de Filtration Membranaire MANUEL D OPÉRATION POUR TOUS LES MODÈLES DE LA SÉRIE VECTAPURE RSX

VECTAPURE RSX. Système Avancé de Filtration Membranaire MANUEL D OPÉRATION POUR TOUS LES MODÈLES DE LA SÉRIE VECTAPURE RSX VECTAPURE RSX Système Avancé de Filtration Membranaire MANUEL D OPÉRATION POUR TOUS LES MODÈLES DE LA SÉRIE VECTAPURE RSX CE MANUEL A ÉTÉ CONÇU POUR LE PROPRIÉTAIRE DE L ÉQUIPEMENT POUR FIN DE RÉFÉRENCE

Plus en détail

Préparation à la teinture. Dr Jabli

Préparation à la teinture. Dr Jabli Dr Jabli Préparation à la teinture Avant-propos Ce support de cours, destiné pour les étudiants de la deuxième année en génie textile à l ISET, présente un ensemble de notions et de technologies relatives

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

Chapitre 12: Échangeurs d'ions et séparation par membranes

Chapitre 12: Échangeurs d'ions et séparation par membranes Chapitre 12: Échangeurs d'ions et séparation par membranes Échangeurs d ions: substances granulaires solides insolubles dont la structure moléculaire comporte des radicaux (R) acides ou basiques sur lesquels

Plus en détail

Biofouling: Formation d'une couche colmatante par des bactéries sécreétant du mucus.

Biofouling: Formation d'une couche colmatante par des bactéries sécreétant du mucus. Definition Filtration: Technique de séparation mécanique, lors de laquelle un liquide chargé de particules insolubles ou suspendues passe un média perméable ou poreux. Les particules ayant un diamètre

Plus en détail

Adduction d eau privative

Adduction d eau privative Adduction d eau privative TRAITEMENT DE L EAU POUR ADDUCTION PRIVÉE La production d eau potable et industrielle Anomalies : Turbidité, coloration, troubles de l odeur et du goût Embouage des conduites,

Plus en détail

LA QUALITE MICROBIOLOGIQUE (DÉSINFECTION)

LA QUALITE MICROBIOLOGIQUE (DÉSINFECTION) MÉTHODES DE DÉSINFECTION D DES EAUX Jean-Pierre DUGUET, Michel JOYEUX Direction Recherche & Développement et Qualité des Eaux 15 ème Colloque sur le CONTRÔLE EPIDEMIOLOGIQUE DES MALADIES INFECTIEUSES,

Plus en détail

Information sur la qualité de l eau distribuée en 2016

Information sur la qualité de l eau distribuée en 2016 Ressources En 2016, la production globale du SIGE en eau de boisson s'élève à plus de 10.1 millions de m 3. Le réseau de distribution est alimenté principalement par des sources de montagne et l'eau du

Plus en détail

AHMED KERFOUF LES TECHNIQUES DE DESSALEMENTD EAU DE MER: QUEL IMPACT SUR LE LITTORAL ORANAIS? KERFOUF AHMED

AHMED KERFOUF LES TECHNIQUES DE DESSALEMENTD EAU DE MER: QUEL IMPACT SUR LE LITTORAL ORANAIS? KERFOUF AHMED AHMED KERFOUF LES TECHNIQUES DE DESSALEMENTD EAU DE MER: QUEL IMPACT SUR LE LITTORAL ORANAIS? KERFOUF AHMED Laboratoire d éco développement des espaces, Département des sciences de l environnement, Faculté

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE OSMOSEUR CUMRO E2 20/90

NOTICE TECHNIQUE OSMOSEUR CUMRO E2 20/90 8, rue du Paquier ZI Longvic 21600 LONGVIC (France) NOTICE TECHNIQUE OSMOSEUR CUMRO 1/01-2016/IU Page 1 / 8 Table des matières Introduction... 3 Principe de fonctionnement... 4 Régulation... 4 Sécurité...

Plus en détail

Méthode d analyse du mercure dans les eaux douces par CV AFS Phase dissoute (performances compatibles avec les exigences agrément 2011)

Méthode d analyse du mercure dans les eaux douces par CV AFS Phase dissoute (performances compatibles avec les exigences agrément 2011) Méthode d analyse du mercure dans les eaux douces par CV AFS Phase dissoute (performances compatibles avec les exigences agrément 2011) Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication

Plus en détail

3. Critères de potabilité.

3. Critères de potabilité. QUALITE DE L EAU Dans le chapitre précédent, on a mis en avant l importance pour les végétaux de la solution ionique du sol qui autorise les transferts de matière. Cette solution contient bien évidemment,

Plus en détail

10 ème Congrès sur la viabilité hivernale

10 ème Congrès sur la viabilité hivernale Un enjeu environnemental : les déversements de sels de voirie et leurs impacts sur les prises d eau potable de la Ville de Québec François Proulx, Ph. D., chimiste Directeur de la Division de la qualité

Plus en détail

L'eau est-elle conductrice du courant électrique?

L'eau est-elle conductrice du courant électrique? L'eau est-elle conductrice du courant électrique?. Rappels: Une molécule est un groupe d'atomes unis par des liaisons chimiques (appelées covalentes) qui ne porte pas de charges électriques. On dit qu'elle

Plus en détail

[Tapez un texte] Technologie en pâtisserie Denis hauchard CFA Avignon [Tapez un texte] L eau

[Tapez un texte] Technologie en pâtisserie Denis hauchard CFA Avignon [Tapez un texte] L eau L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

Informations sur la société

Informations sur la société La «CHLORINE DERIVATIVES INDUSTRY S.A» est une compagnie Tunisienne qui travaille dans le secteur de l industrie chimique. Elle est installée dans la nouvelle zone industrielle de Djebel Oust à Zaghouan.

Plus en détail

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau 2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2 Thème 2 Utilisation des ressources naturelles L eau Problématique générale: Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore chaque année pour avoir

Plus en détail

FONTAINE 5. Utilisation Garantie - Maintenance. Cette Fontaine 5 a été conçue et fabriquée pour vous donner pleine satisfaction.

FONTAINE 5. Utilisation Garantie - Maintenance. Cette Fontaine 5 a été conçue et fabriquée pour vous donner pleine satisfaction. VALCEANE SAS 341, Route d Entrecasteaux 83510. SAINT ANTONIN DU VAR www.eauriginelle.com FONTAINE 5 Utilisation Garantie - Maintenance Vous venez d acquérir Une Fontaine 5 Eauriginelle. Nous vous remercions

Plus en détail

L IMPACT DU CONTOURNEMENT DE ST-FÉLIX-DE-VALOIS VIA LA ROUTE 131 SUR L APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE DE LA MUNICIPALITÉ NOVEMBRE 2003

L IMPACT DU CONTOURNEMENT DE ST-FÉLIX-DE-VALOIS VIA LA ROUTE 131 SUR L APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE DE LA MUNICIPALITÉ NOVEMBRE 2003 PR8.2 Contournement de la route 131 Saint-Félix-de-Valois 6211-06-089 L IMPACT DU CONTOURNEMENT DE ST-FÉLIX-DE-VALOIS VIA LA ROUTE 131 SUR L APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE DE LA MUNICIPALITÉ NOVEMBRE

Plus en détail

Les types des boues de forage

Les types des boues de forage Université Kasdi Mrebah-Ouargla Faculté des Hydrocarbures et des Energies Renouvelables et des sciences de la Terre et de l Univers Département de forage et mécaniques des chantiers pétroliers Module :

Plus en détail

DESSALEMENT D UNE EAU SAUMATRE DE LA REGION DE SKHIRAT INVERSE ET NANOFILTRATION

DESSALEMENT D UNE EAU SAUMATRE DE LA REGION DE SKHIRAT INVERSE ET NANOFILTRATION DESSALEMENT D UNE EAU SAUMATRE DE LA REGION DE SKHIRAT PAR ELECTRODIALYSE, OSMOSE INVERSE ET NANOFILTRATION A. Zouahri 1, A. Achatei 2, R. El Habbani 2 et A. Elmidaoui 2 1 : INRA, CRRA de Rabat, URECRN

Plus en détail

L eau dans tous ses états

L eau dans tous ses états L eau dans tous ses états La matière L eau : une ressource - états et changements d état ; - le trajet de l eau dans la nature ; - le maintien de sa qualité pour ses utilisations. L air et les pollutions

Plus en détail

Tous les métaux conduisent le courant électrique. Tous les solides ne conduisent pas le courant électrique.

Tous les métaux conduisent le courant électrique. Tous les solides ne conduisent pas le courant électrique. Chapitre II Courant électrique et structure de la matière I. Tous les solides conduisentils le courant électrique? Circuit pour tester : Si la lampe brille, le matériaux est conducteur sinon il est. On

Plus en détail

Pendant les travaux d excavation des déchets,

Pendant les travaux d excavation des déchets, Usine de traitement des eaux usées Pendant les travaux d excavation des déchets, les eaux souterraines et de surface situées dans l installation actuelle de gestion des déchets de Port Granby seront pompées

Plus en détail

As + As +++ Fe ++ Filtration CO2. As +++ Mn ++ NH4 + Mn ++ Fe ++ CO2

As + As +++ Fe ++ Filtration CO2. As +++ Mn ++ NH4 + Mn ++ Fe ++ CO2 Mn ++ Fe ++ CO2 As + As +++ Fe ++ CO2 NH4 + Fe ++ CO2 Fe ++ Fe ++ As +++ Mn ++ NH4 + CO2 As +++ Fe ++ Filtration Filtres à pression pour le traitement des eaux Depuis plus de 70 ans, EUROWATER fabrique,

Plus en détail

Traitement des eaux potables

Traitement des eaux potables Osmose inverse Le procédé de filtration par osmose inverse est de loin le plus efficace en ce qui concerne la potabilisation des eaux. L'osmose inverse est une des nombreuses techniques dites membranaires,

Plus en détail

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES TPC 1 PAGE 1 SUR 6 But du TP : - Étudier des réactions chimiques en mettant en œuvre les notions système chimique, de, d état initial, d état final de réactifs et de produit d une réaction chimique. -

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE OSMOSEUR CUMRO E4-140 L/H 250 L/H

NOTICE TECHNIQUE OSMOSEUR CUMRO E4-140 L/H 250 L/H NOTICE TECHNIQUE OSMOSEUR CUMRO E4-140 L/H 250 L/H Notice technique osmoseur 1/11-2015/IU Page 1 / 11 Table des matières Introduction... 3 Principe de fonctionnement... 4 Régulation... 4 Alarmes... 5 Caractéristiques

Plus en détail

Département du MORBIHAN -

Département du MORBIHAN - Département du MORBIHAN - Commune de SENE - Renforcement de la production avec la mise en exploitation des nouveaux forages de TREFFLIS Avant Projet Sommaire Juin 2013 Sommaire Contexte et objectifs La

Plus en détail

LES GRANDES STATIONS DE DESSALEMENT: ASPECTS TECHNIQUES ET ECONOMIQUES. 2 nd MEDA Water Regional Event (28-30 Avril 2008 Marrakech)

LES GRANDES STATIONS DE DESSALEMENT: ASPECTS TECHNIQUES ET ECONOMIQUES. 2 nd MEDA Water Regional Event (28-30 Avril 2008 Marrakech) LES GRANDES STATIONS DE DESSALEMENT: ASPECTS TECHNIQUES ET ECONOMIQUES 2 nd MEDA Water Regional Event (28-30 Avril 2008 Marrakech) Ing.. Mohamed ZAARA RMSU MEDA Water Programme Plan de la présentation

Plus en détail

Chapitre 7 : Qualité des sols et de l eau (p. 113)

Chapitre 7 : Qualité des sols et de l eau (p. 113) THÈME 2 : NOURRIR L HUMANITÉ Chapitre 7 : Qualité des sols et de l eau (p. 113) Savoir-faire : Exploiter des documents et mettre en œuvre un protocole pour comprendre les interactions entre le sol et une

Plus en détail

Bulletin d'analyse des échantillons: BD BD04414

Bulletin d'analyse des échantillons: BD BD04414 Bulletin des échantillons: BD04409 - BD04414 Référence du Laboratoire: 2016-07-27-008-EP Adresse destinataire Requérant: M Jean BONERT Reçu le: 27/07/2016 Début de l'analyse: 27/07/2016 Objet de l'analyse:

Plus en détail

Potabilisation de l eau

Potabilisation de l eau POTABILISATION DE L EAU Besoins humains L Homme a un besoin moyen au niveau mondial de 20 à 50 litres d eau par jour (alimentation, hygiène, etc.). Une personne dans un pays dit industrialisé et développé

Plus en détail

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Présenté à l Association des riverains du lac Tee Par : Daniel Blanchette Eric Rosa Vincent Cloutier

Plus en détail

Carola bleue. ph 6,3 7,4 7,2 6,6 7

Carola bleue. ph 6,3 7,4 7,2 6,6 7 Thème : Nourrir l humanité Séquence 2 La qualité de l eau et l analyse Contenu : composition chimique d une eau de consommation Compétences : analyse qualitative d une eau I Les différentes eaux L eau

Plus en détail

3 L ANTI-TARTRE 1 LA FILTRATION 2 LA DÉPOLLUTION. Manomètres d entrée et de sortie. Équerre acier de fixation murale. Sortie d eau purifiée

3 L ANTI-TARTRE 1 LA FILTRATION 2 LA DÉPOLLUTION. Manomètres d entrée et de sortie. Équerre acier de fixation murale. Sortie d eau purifiée Manomètres d entrée et de sortie (facilitent la maintenance des cartouches) Équerre acier de fixation murale Sortie d eau purifiée Entrée d eau (alimentation) 3 L ANTI-TARTRE ET LA DYNAMISATION Anti-Calcaire

Plus en détail

Rapport annuel 2013: Table des matières

Rapport annuel 2013: Table des matières RAPPORT ANNUEL D'EXPLOITATION CENTRALE DE TRAITEMENT D'EAU POTABLE VILLE DE BROMONT Année 213 Préparé par: Service de gestion des eaux de Bromont Rapport annuel 213: Table des matières SECTION 1 : Règlementation

Plus en détail

Ch.2 QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU

Ch.2 QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU Ch.2 QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU I. LE SOL, UN MILIEU D'ECHANGES DE MATIERE On définit le sol comme la partie supérieure et arable de l'écorce terrestre. Une plante est un organisme vivant qui a besoin

Plus en détail

La valorisation du digestat

La valorisation du digestat La valorisation du digestat EREP SA Chemin du Coteau 28 CH - 1123 Aclens Tél. : +41 21 869 98 87 Fax : +41 21 869 01 70 Courriel : info@erep.ch www.erep.ch Le traitement et la gestion du digestat 1. Propriétés

Plus en détail

Un guide de traitement de l eau du puits

Un guide de traitement de l eau du puits Un guide de traitement de l eau du puits Dispositifs de traitement de l'eau à usage domestique Les problèmes relatifs à la qualité de l'eau décrits dans la présente feuille d'information pourraient être

Plus en détail

16 - QUALITÉ DES EAUX

16 - QUALITÉ DES EAUX 16 - QUALITÉ DES EAUX Dures, douces. Teneurs en matières organiques. 16.1 Qualité des eaux européennes En Europe, les qualités d eaux sont très variables. En France, les eaux sont le plus souvent dures

Plus en détail

INTRODUCTION > Osmose Inverse

INTRODUCTION > Osmose Inverse En appliquant une pression sur un fluide sur un coté d une membrane semi-perméable, il est possible d inverser le flux naturel d eau d une zone à forte concentration en sel en eau à faible concentration.

Plus en détail

Déminéralisation. PUROTAP expert. Installation Fonctionnement Utilisation Maintenance. Eau du chauffage déminéralisée.

Déminéralisation. PUROTAP expert. Installation Fonctionnement Utilisation Maintenance. Eau du chauffage déminéralisée. FR Eau du chauffage déminéralisée Déminéralisation PUROTAP expert Installation Fonctionnement Utilisation Maintenance Sécurisation des circuits de chauffage central par dessalinisation de l'eau selon VDI

Plus en détail

Annales zéro DNB à compter de la session 2017 série professionnelle

Annales zéro DNB à compter de la session 2017 série professionnelle éduscol Annales zéro DNB à compter de la session 2017 série professionnelle Épreuve de mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie Combinaison 2 : mathématiques, physique-chimie,

Plus en détail

Les petits gestes citoyens qui comptent autour des lacs et cours d eau. Sonja Behmel

Les petits gestes citoyens qui comptent autour des lacs et cours d eau. Sonja Behmel 1 Les petits gestes citoyens qui comptent autour des lacs et cours d eau Sonja Behmel Contenu de la présentation 2 Petit historique de la gestion par bassin versant Gouvernance des eaux de surface au Québec

Plus en détail

Traitement des eaux potables

Traitement des eaux potables Traitement des eaux potables Daniel Thévenot & Gilles Varrault Cereve Université Paris XII-Val de Marne, ENPC, ENGREF (UMR-MA 102) http://www.enpc.fr/cereve/homepages/thevenot/ enseignement.html Sommaire

Plus en détail

LES EAUX D EXTINCTION. Le conductimètre et ses paramètres CNE MERENI J

LES EAUX D EXTINCTION. Le conductimètre et ses paramètres CNE MERENI J LES EAUX D EXTINCTION Le conductimètre et ses paramètres CNE MERENI J OBJECTIF SPECIFIQUE A l'issue de la séquence, les stagiaires seront capables de mettre en œuvre, individuellement, le conductimètre

Plus en détail

ÉLECTROLYTES. A) Electrolytes ou non-électrolytes?

ÉLECTROLYTES. A) Electrolytes ou non-électrolytes? LES ÉLECTROLYTES A) Electrolytes ou non-électrolytes? 1) Quelle propriété caractéristique les s, les bases et les sels ont-ils en commun? La conductibilité électrique. 2) Quelles sont les 3 conditions

Plus en détail

Skid d Urgence. L eau potable en cas de crise

Skid d Urgence. L eau potable en cas de crise Skid d Urgence L eau potable en cas de crise E. Bonvin, S. Rapillard, V. Hugo, Membratec 24.04.2015 14. 23. April 2015 1 SBV Weiterbildung Sursee April 2015 Membratec Qui sommes-nous? Emmanuel Bonvin,

Plus en détail

L eau est fragile et instable si l on n applique pas quelques règles.

L eau est fragile et instable si l on n applique pas quelques règles. L EAU ET SES PARAMETRES COMMENT TRAITER L EAU DE SA PISCINE L eau est fragile et instable si l on n applique pas quelques règles. Utiliser les eaux de puits, forage, rivière etc. à un risque sauf si vous

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : Mise en évidence de quelques ions par des réactifs appropriés.

ACTIVITÉ 1 : Mise en évidence de quelques ions par des réactifs appropriés. Document élève 1/6 Nom : Prénom : Classe : Date : Objectifs : Physique Chimie Thème : La Santé IDENTIFICATION DES IONS - Mettre en œuvre un protocole pour identifier des ions. - Savoir qu une solution

Plus en détail

Module de formation 2.0 GESTION DE L'EAU

Module de formation 2.0 GESTION DE L'EAU Module de formation 2.0 GESTION DE L'EAU Formad environnement Juillet 2010 Les différentes étapes dans l'utilisation humaine de l'eau % Nombre de litres Dessalement de l'eau salée L eau contient naturellement

Plus en détail

ADOUCISSEMENT : COMMENT ÇÀ MARCHE?

ADOUCISSEMENT : COMMENT ÇÀ MARCHE? L ADOUCISSEMENT PAR ÉCHANGE D IONS GÉNÉRALITÉS Les minéraux que l eau a dissout lors de son passage dans le sol sont sous forme d ions. Les ions sont des particules électriquement chargées. Les uns sont

Plus en détail

Interactions solvant-soluté

Interactions solvant-soluté REACTIONS EN SOLUTION AQUEUSE RDuperray Lycée FBUISSON PTSI E Q U I L I B R E D E P R E C I P I T A T I O N Dans ce chapitre et les suivants, nous allons étudier différents équilibres chimiques en solution

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

DIVA Tâche Evaluation technique et environnementale des procédés de filtration membranaire

DIVA Tâche Evaluation technique et environnementale des procédés de filtration membranaire DIVA Tâche 4.2.1 Evaluation technique et environnementale des procédés de filtration membranaire AOUT 2015 SEVERINE CARRETIER, MARC HERAN, SAMUEL ELMALEH ET ALAIN GRASMICK Institut Européen des Membranes

Plus en détail

ULTRAFILTRATION NANOFILTRATION

ULTRAFILTRATION NANOFILTRATION ULTRAFILTRATION NANOFILTRATION N 18 et 19 TP 3 ème Année Chimie CAP, Octobre 2005 sur la base des documents de l'ups ATELIER INTER UNIVERSITAIRE DE GENIE DES PROCEDES 5 Rue Paulin Talabot 31106 TOULOUSE

Plus en détail

LE MINISTRE DE l AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES, DE l ASSAINISSEMENT ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE LE MINISTRE DE LA SANTE

LE MINISTRE DE l AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES, DE l ASSAINISSEMENT ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE LE MINISTRE DE LA SANTE BURKINA FASO ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE Arrêté Conjoint N../MARHASA/MS portant définition des normes de potabilité de l eau destinée à la consommation humaine. Vu la constitution ; LE MINISTRE DE

Plus en détail

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON LA FILTRATION PAR OSMOSE INVERSE La filtration par osmose inverse est généralement considérée comme la plus efficace des systèmes de filtration disponible. A

Plus en détail

Le traitement de l eau. Source de résultats de lavage optimaux

Le traitement de l eau. Source de résultats de lavage optimaux Le traitement de l eau Source de résultats de lavage optimaux Traitement de l eau La première impression est déterminante La vue joue un rôle important dans la gastronomie. Une vaisselle parfaitement propre

Plus en détail

FORMATION DE DÉPÔTS :

FORMATION DE DÉPÔTS : Les impuretés rencontrées dans les eaux naturelles sont la cause des divers problèmes affectant les systèmes d échange thermique. Le conditionnement d eau devient d une importance vitale. Un bon programme

Plus en détail

TD : Les eaux naturelles et leurs propriétés

TD : Les eaux naturelles et leurs propriétés TD : Les eaux naturelles et leurs propriétés Omniprésente sur Terre, l eau est l une des espèces chimiques indispensables à la vie. I. L eau sur Terre dans tous ses états La molécule d eau est formée d

Plus en détail

FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE. Filtre Aquaplast. Niveau de développement :

FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE. Filtre Aquaplast. Niveau de développement : FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE Filtre Aquaplast Niveau de développement : EN VALIDATION À L ÉCHELLE RÉELLE Juillet 2007 1. DONNÉES GÉNÉRALES Nom

Plus en détail

Manuel d installation et de maintenance

Manuel d installation et de maintenance Manuel d installation et de maintenance Osmoseur domestique UltimOs 400 GPD TABLE DES MATIERES : 1. INTRODUCTION 2. CONTENU DU CARTON 3. SPECIFICATIONS TECHNIQUES 4. AVANT DE COMMENCER 5. COMMENT CA MARCHE

Plus en détail

MEMBRANES AQUASOURCE PROCÉDÉS EXCLUSIFS HAUTES PERFORMANCES DÉVELOPPEMENT DURABLE FIABILITÉ

MEMBRANES AQUASOURCE PROCÉDÉS EXCLUSIFS HAUTES PERFORMANCES DÉVELOPPEMENT DURABLE FIABILITÉ AQUASOURCE MEMBRANES HAUTES PERFORMANCES PROCÉDÉS EXCLUSIFS FIABILITÉ DÉVELOPPEMENT DURABLE MEMBRANES APPLICATIONS Vue d ensemble L ultrafiltration par membranes apporte de nouvelles solutions aux spécialistes

Plus en détail