EXPOSE : Traitements Intermédiaires : NAT, Proxy, Firewall

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPOSE : Traitements Intermédiaires : NAT, Proxy, Firewall"

Transcription

1 Juliette André Renaud Pelloux EXPOSE : Traitements Intermédiaires : NAT, Proxy, Firewall Octobre 2002 Le document présenté ci-dessous reprend tout le contenu du site Web que nous avons réalisé. Il traite des mécanismes mis en place à l'intermédiaire de deux réseaux et en particulier de la translation d'adresse, des proxys et des firewalls. Le document qui suit, tout comme le site Web réalisé traitent de la philosophie appliquée aux mécanismes dont nous parlons. Volontairement, nous ne parlerons pas de la façon de les configurer ou de les installer, d'autres exposés réalisés à l'enic traitant de ces sujets plus spécifiques. Nous avons réalisé cet exposé dans le cadre de l'option RIO (Réseaux et Interconnexion d'odinateurs) de l'enic Télécom Lille 1, option qui termine notre cursus scolaire. Aucune mise en page spécifique n'a été appliquée à ce document, il reprend simplement le contenu de chaque page présentée dans le site Web.

2 SOMMAIRE I) [Introduction] II) [Une pénurie d'adresses IP] II.1) [Adressage IPv4] II.2) [Pénurie d'adresses] II.3) [Utilisation des adresses privées] III) [NAT] III.1) [Pricipe Général] III.2) [NAT statique et dynamique] III.3) [NAT multiple] III.4) [Comparaison et Problèmes] IV) [Proxy] IV.1) [Principe de fonctionnement] IV.2) [Services ajoutés aux proxys] IV.3) [Comparaison Proxy et NAT] V) [Firewall] V.1) [Principe de fonctionnement] V.2) [Politique de sécurité] V.3) [Filtre de paquets] V.4) [Passerelles] V.5) [Architectures] V.6) [Problèmes Rencontrés] VI) [Glossaire] VII) [Références] Site réalisé par Juliette André Renaud Pelloux Octobre 2002

3 I) [Introduction] Le site Web qui va suivre a été réalisé dans le cadre de l'option RIO (Réseaux et Interconnexion d'ordinateurs) de l'enic Télécom Lille 1. Il est destiné à présenter les aspects techniques et pratiques relatifs aux : Firewalls, NAT et Proxy En effet, deux problèmes majeurs ont ammené les entreprises à utiliser ce type de matériel : la pénurie d'adresses IP publiques ainsi que la multiplication des attaques sur les réseaux. Une entreprise, quelle qu'elle soit, connectée à l'internet est souvent la cible d'attaques, qui affectent son propre système ou s'installent sur son réseau pour attaquer en toute tranquilité d'autres entreprises. Les concepts de NAT et de proxy sont très liés puisqu'ils sont utilisés pour permettre à des stations ayant des adresses IP privées de communiquer avec des réseaux externes. Avec certaines configurations (NAT dynamique par exemple, filtrage sur les proxys), il est possible d'augmenter un peu le niveau de sécurité du réseau de l'entreprise. Ceci n'est en aucun cas suffisant et c'est pour celà qu'il est préférable d'utiliser des matériels spéciaux pour garantir la sécurité tels que des Pare- Feu ou Firewalls. Le site que nous vous proposons est illustré afin d'en simplifier la compréhension.

4 II) [Une pénurie d'adresses IP] II.1) L'adressage sur IPv4 Le modèle dominant sur Internet est le modèle TCP/IP. Dans ce modèle, les machines et les réseaux des entreprises sont identifiés par une adresse IP. Pour les machines, l'adresse est codée sur 4 octets et écrite de la forme a.b.c.d. Dans cette adresse, on trouve un dientfiant de réseau codé sur 1 à 3 octets selon la classe de l'adresse et un identifiant de machine codé sur 3 à 1 octet. L'ICANN est chargé d'attribuer les adresses réseaux. 5 classes d'adresses, permettant de répartir les adresses sont disponibles : A l'intérieur de ces classes, il existe des adresses réservées qui ne doivent pas être utilisées : identifiant machine tout à 1 : broadcast sur le réseau, identifiant machine tout à 0 : désigne la machine elle-même. II.2) Une pénurie d'adresses Le problème vient aujourd'hui du fait que le nombre de réseaux connectés à l'internet a eu une très forte croissance. De nombreux gaspillages d'adresses ont aussi eu lieu rendant aujourd'hui impossible de trouver une classe A ou une classe B disponible.

5 Des entreprises souhaitant aujourd'hui plus de 254 adresses et voulant se connecter en réseau à Internet ont donc un problème pour disposer d'adresses IP. Il a donc fallu trouver des solutions pour pallier à ce manque. En voici les principales : IPv6 : Ce nouveau protocole permet de coder les adresses IP sur 128 bits, soit 16 octets. Le problème de ce protocole est qu'il n'est pas encore standardisé et donc pas encore employé. CIDR : Il s'agit ici de coupler plusieurs adresses réseaux de classe C choisies pour avoir un masque de sous-réseau commun et pouvoir ainsi communiquer sans passer par un routeur à l'intérieur d'une entreprise disposant de réseaux de classe C en CIDR. Cette solution pourra elle aussi n'être que temporaire puisqu'il viendra un moment où il manquera aussi de réseaux de classe C. De plus, avec ce système, des gaspillages d'adresse réseau sont faits, en effet, une entreprise qui aurait besoin de 3 réseaux de classe C (3*254 adresse machine) se verra attribuer 4 réseaux, une entreprise en ayant besoin de 10 en aura Utilisation des classes d'adresses privées : C'est cette solution que nous allons développer plus précisément par la suite : II.3) Utilisation des adresses privées (RFC 1918) La RFC 1918 définit des plages d'adresses de réseaux de classe A, B et C qui ne peuvent pas être utilisées sur Internet. Par contre, ces adresses peuvent être utilisées en même temps par plusieurs entreprises : Voici la liste des adresses privées disponibles : - classe A : de à soit 1 adresse réseau de classe A privée - classe B : de à soit 16 adresses réseau de classe B privées - classe C : de à soit 255 adresses réseau de classe C privées Le problème d'utiliser les adresses privées vient de leur définition, : pas de routage sur Internet. Il a donc fallu trouver des solutions pour permettre à ceux qui les utilisent de pouvoir communiquer vers l'extérieur. Des mécanismes de traitement intermédiaires ont été mis en place, notamment la translation d'adresse (NAT) et la mise en place de proxys. L'objet de la première partie de ce site Web est de vous présenter ces deux mécanismes. Voyons donc d'abord la translation d'adresse.

6 III) [NAT] III.1) Principe Général La NAT (Network Adress Translation) est un système utilisé quand on souhaite connecter un réseau consitué de machines posédant des adresses privées à Internet. Le protocole NAT est implémenté sur des routeurs. Ce protocole repose sur IP. Nous présenterons ici le mécanisme de base de la NAT, il existe aujourd'hui des mécanismes beaucoup plus évolués. En effet, une station de travail du réseau (possédant une adresse privée) qui souhaite communiquer vers l'extérieur enverra les données à transmettre vers son routeur par défaut (routeur définit dans la configuration de la machine ou obtenu par DHCP). Le routeur aura donc pour mission de transmettre la demande à l'extérieur, de récupérer la réponse et de la transmettre à la station qui a fait la requête. Pour ce faire, il met en oeuvre la NAT. Trois types de NAT peuvent être utilisés : la NAT statique, la NAT dynamique et la NAT multiple. Voyons dans un premier temps la NAT statique. Son fonctionnement plus simple nous permettra de comprendre plus facilement les autres mécanismes. III.2) NAT Statique et dynamique Le principe de NAT statique et dynamique est très simple et très proche. Voyons dans un premier temps la NAT statique. NAT Statique Son principe est d'associer une adresse IP interne (privée) à une adresse IPpublique. Son fonctionnement est très simple : Lorsque A fait une requête sur le serveur Web : La station A envoie à son routeur par défaut le message en précisant, comme pour toute communication, son adresse IP : IPa (privée) comme adresse source et l'adresse IP du serveur Web : Ipweb comme adresse destination. Le routeur NAT qui reçoit ce datagramme regarde dans sa table et voit qu'à l'adresse privée IPa est associée l'adresse publique (ou virtuelle) IPpub. Il modifie donc le message pour intégrer comme adresse source l'adresse IPpub et fait suivre le message sur son

7 interface connectée à Internet. Le serveur Web recevra donc un message de requête provenant de l'adresse IPpub. Le schéma suivant reprend la vie du message lors de cette phase d'envoi de requête. Une fois que le serveur Web a traité la requête, il doit envoyer la réponse. Voici le cheminement du mesage : Le serveur Web crée sa réponse et l'encapsule dans un datagramme IP avec comme adresse source la sienne : Ipweb et comme adresse destination l'adresse inscrite dans la requête, c'est à dire IPpub. Ce message est donc envoyé et reçu par notre routeur NAT qui reconnaît IPpub comme une adresse ne correspondant pas à une adresse de son réseau mais devant être translatée pour continuer son chemin. Il regarde donc de nouveau sa table de correspondance NAT et constate qu'à l'adresse publique IPpub est associée l'adresse privée IPa. Il modifie le message et le transmet sur le réseau local où la machine A est connectée. Le schéma ci dessous vous résume les étapes décrites.

8 Avec ce système, une station interne aura toujours, lorsqu'elle souhaite se connecter à Internet, la même adresse IP publique. La NAT dynamique La NAT dynamique fonctionne sur le même principe que la NAT statique mis à part que l'adresse publique qui sera attribuée à la station A (station en adressage privé) ne sera pas toujours la même. Cette adresse sera choisie dans un "pool d'adresses" à la disposition du routeur et donnée pour un temps défini. L'adresse obtenue par A sera potentiellement à chaque fois différente. Mais une fois toutes les adresses du pool utilisées, les stations qui feront la demande d'une adresse publique ne pourront pas être satisfaites, il faut donc trouver encore une autre solution permettant de satisfaire tous les utilisateurs. Cette solution peut âr exemple êter la NAT multiple ou PAT. Voyons ceci. III.3) NAT multiple La NAT multiple Ce que l'on appelle communément NAT dynamique est en fait la mise en place d'une autre translation : la translation de port ou PAT (Port Adresse Translation). Ce protocole s'appuyant sur UDP est lui aussi implémenté sur les routeurs en complément de la translation d'adresse. Principe : La translation de port permet d'associer une même adresse IP

9 publique à plusieurs adresses IP privées en jouant sur les ports de connexion. Ainsi, plusieurs machines pourront se connecter en même temps à Internet alors que le routeur ne dispose que d'une adresse publique. Prenons comme exemple une situation où deux machines du réseau local souhaitent aller visiter un site Internet en même temps. La première : A, qui possède l'adresse IP IPa, initialise la connexion en choisissant au hasard le port source Porta. Au même instant, la machine B fait la même démarche, elle initialise la connexion en prenant comme port source (choisi de façon aléatoire) le port Portb. Nous allons nous placer dans le cas le plus défavorable, par manque de chance les deux machines A et B ont choisi le même numéro de port (Porta=Portb)... Voyons ce qui se passe au niveau du routeur NAT/PAT : Le routeur reçoit les deux demandes de connexion en même temps. Il va donc regarder dans sa table l'adresse IP source, le port source et l'adresse publique allouée (la seule à sa disposition). Il continue donc à faire suivre le paquet de la machine A sur Internet avec les caractéristiques suivantes = IPpub, port src = Porta... Le paquet provenant de B arrive lui aussi au routeur, le routeur fait de même qu'avec A, il note dans sa table qu'à l'adresse source IPb et numéro de port Portb est associé l'adresse Ip publique IPpub avec le port Portb... Mais, lors de l'arrivée des réponses en provenance du Web, le routeur qui reçoit un paquet : IPpub et port dest Porta (=Portb) ne saura pas à qui l'envoyer... Avec ce mécanisme, il serait possible que le routeur lance des connexions vers l'extérieur avec le même numéro de port, connexions qu'il n'arriverait plus à distinguer par la suite... C'est pour celà que lorsqu'une demande de connexion arrive, le routeur, en plus de changer l'adresse IP source contenue dans le paquet, va aussi modifier le port source en en choisissant un lui même. De cette manière, il ne choisira jamais deux fois le même numéro en même temps, il pourra donc bien suivre toutes les connexions en même temps. Voici donc un schéma synthétisant le fonctionnement de la translation de port: Lors de l'envoi de requêtes :

10 Lors de la réponse à la requête : Les mécanismes de NAT et PAT sont très liés, ils ont le même but, voyons en maintenant une comparaison :

11 III.4) Comparaison et problèmes Comparaison NAT statique et NAT dynamique NAT statique NAT dynamique NAT multiple (PAT) 1 adresse IP publique par machine du réseau local Machines accessibles par l'extérieur Gestion plus facile, on sait qui a quelle adresse IP publique 1 pool d'adresses publiques pour un réseau complet Initialisation des connexions TCP uniquement par l'intérieur Une fois que toutes les adresses du pool sont utilisées, plus de connexion possible Problèmes pour ARP, FTP 1 seule adresse publique pour un réseau complet Initialisation des connexions TCP uniquement par l'intérieur L'idéal serait donc de pouvoir coupler ces sytèmes pour n'en garder que les avantages, ce qui est bien évidemment possible, voici comment faire : Couplage NAT et PAT Sur un réseau, toutes les machines n'ont pas les mêmes besoins en terme de connexion à Internet, d'établissement de connexion par l'extérieur etc... Ainsi, il est possible d'implémenter les deux systèmes sur le routeur NAT. Les machines devant être jointes de l'extérieur ou utilisant fréquemment des services comme FTP peuvent utiliser une NAT statique. Il peut s'agir par exemple de serveurs Web, fréquemment appelés. Pour les postes de simples utilisateurs, il est en général suffisant de faire de la PAT et donc ainsi économiser le nombre d'adresses publiques disponibles dans l'entreprise. Problèmes liés à la NAT Certains problèmes persistent quand même : Requêtes ARP : Lorqu'une requête ARP est à destination d'une machine "NATée", la requête se fait par l'adresse virutelle utilisée en dehors du réseau local. Or aucune machine du réseau ne possède cette adresse, c'est le routeur qui doit répondre à la place de la machine, on dit alors que le routeur fait "proxy ARP". Le proxy ARP est souvent implémenté automatiquement sur les routeurs,sinon il existe plusieurs solutions pour pallier à ce problème : mettre en place un mécanisme de proxy ARP sur la machine qui fait de la NAT statique, ajouter une entrée statique dans la table ARP du routeur Internet (pas le routeur NAT mais le suivant vers Internet) avec l'adresse MAC du routeur commande :

12 ICMP : La NAT multiple demande l'utilisation des ports TCP/UDP mais certains protocoles ne les utilisent pas, c'est par exemple le cas d'icmp, PPP ou Netbios. Par exemple ICMP, il se limite à la couche 3, il n'a donc pas de ports TCP/UDP. La plupart du temps, il faudra mettre en place une méthode spécifique pour permettre la NAT du trafic ICMP, il suffira de baser la translation sur l'identifiant de l'entête IP plutôt que sur les numéros de port. On peut donc se demander pourquoi ce mécanisme, plus universel ne serait pas mis en place pour toutes les translations... Mais il existe maintenant une solution à ce problème, il s'agit du tracking de paquets ICMP. Ce mécanisme permet entre autres d'utiliser le procole ICMP avec la translation d'adresses. le tracking de paquets ICMP est un module compris dans un mécanisme de NAT évolué tel que "Masquerading". FTP : FTP est un protocole qui utilise deux connexions en parallèle, la première pour le contrôle de la connexion et la seconde pour le transfert des données. FTP fonctionne selon deux modes : passif (connexions initialisées de l'extérieur) ou mode actif (la demande de données vient de l'extérieur).cette seconde possibilité empêche de faire de la NAT dynamique. De plus, le protocole FTP contient des informations concernant les machines et donc celà pose problème si les adresses de ces machines sont translatées. Il faut alors utiliser un module capable de lire les informations contenues dans les données FTP ou utiliser un proxy FTP qui sera capable de suivre la connexion et de modifier les données FTP rendant ainsi la connexion possible. Ce type de module est également disponible dans le mécanisme de "masquerading" et il peut ête activé ou non selon l'utilisation. VPN : Les réseaux privés virtuels (VPN) utilisent une communiaction via un tunnel. Le contenu des messages qui transitent dans ce tunnel est crypté, y compris l'entête IP du message (protocole IPsec). Ainsi, il n'est plus possible, une fois le message crypté, de trouver en clair l'adresse IP de l'émetteur ainsi que le port source, il n'est donc pas non plus possible de les modifier. Il est donc difficile de faire de la translation d'adresse dans un VPN. La solution est très simple, elle consiste à translater l'adresse avant de crypter le message IP. Là aussi, des mécanismes évolués tels que le "masquerading" permettent de résoudre le problème. Certains problèmes renconctrés avec la translation d'adresses ne le sont pas avec l'utilisation des proxys, voyons donc comment les proxys fonctionnent.

13 IV) Proxy IV.1) Principe de fonctionnement du proxy Le proxy fonctionne au niveau applicatif. Il est utilisé comme mandataire par des machines présentes sur un réseau, n'ayant pas d'accès direct à l'extérieur et souhaitant s'y connecter pour une application donnée. Comme pour les routeurs, le nom du serveur proxy doit être configuré, pour chaque type d'application, sur les machines clientes. Il peut alors s'agir de proxy HTTP, FTP, ARP etc... Afin de bien comprendre comment tout celà fonctionne, prenons comme exemple l'architecture réseau suivante avec un proxy HTTP. Exemple 1 : La station A veut consulter le site Web Interne Voici, vus de la machine A les mécanismes mis en place : Résolution DNS pour le serveur WebInterne Connexion TCP de A vers le serveur WebInterne A vers WebInterne : requête http GET URL index.htm WebInterne vers A : envoi du contenu de index.htm Ici, le serveur WebInterne communique donc directement avec la station A.

14 Exemple 2 : La station A veut consulter le site Web Externe La machine A ne peut pas se connecter directement à Internet, elle regarde donc dans sa configuration et voit qu'elle doit passer par le proxy Voici, tout d'abord vus de la machine A les mécanismes mis en place : Résolution DNS pour le serveur ProxyHttp Connexion TCP de A vers le ProxyHttp A vers ProxyHttp : requête http GET URL WebExterne/index.htm ProxyHttp vers A : envoi du contenu de WebExterne/index.htm Voici ensuite, vus du proxy les mécanismes mis en place : Connexion TCP de A A vers ProxyHttp : requête http GET URL WebExterne/index.htm Connexion TCP de ProxyHttp vers WebExterne ProxyHttp vers WebExterne GET URL index.htm WebExterne vers ProxyHttp envoi du contenu de index.htm Proxy vers A envoi du contenu de WebExterne/index.htm Nous voyons donc ici que la station A ne communique jamais directment avec le WebExterne (pas de connexion TCP entre A et le serveur WebExterne. En règle génrérale, on profite du proxy pour lui adjoindre des fonctionnalités spéciales. Nous allons donc voir quels services peuvent lui être ajoutés. IV.2) Services ajoutés au proxy Comme nous venons de la voir, le proxy est simplement un intermédiaire de connexion entre une station du réseau local et des stations placées sur d'autres réseaux. Néanmoins, des options lui sont souvent associées, en voici quelques-unes : Proxy-Cache Très souvent, un cache est installé sur les proxys. Le cache est une mémoire installée sur les proxys lui permettant de conserver dans sa propre mémoire le contenu des requêtes qui ont déjà été effectuées. Le serveur de cache, avant de se connecter au réseau externe pour relayer la demande de son client interne, détermine s il peut satisfaire la demande du client avec son cache. Un serveur Proxy utilisant le cache place une copie des objets téléchargés dans le cache et associe à ces objets une durée de vie. Pendant toute sa durée de vie, toutes les demandes pour cet objet seront satisfaites par le cache. Quand la durée de vie de cet objet est passée, le prochain client qui demandera cet objet en recevra un tout nouveau reçu du réseau externe. Si le cache du Proxy est plein, le serveur Proxy élimine les objets de son cache suivant

15 certains critères tels que l'âge, l utilisation et la taille. Il est possible de paramètrer le cache afin de donner un temps de validité limité aux pages stockées. Ceci donne donc l'avantage d'économiser la bande passante disponible pour toute l'entreprise et aussi les coûts de connexion à Internet si l'entreprise ne dispose pas d'une connexion permanente à Internet. L'utilisation d'un proxy-cache a quand même des inconvénients. Le premier est que le serveur qui héberge le cache doit avoir de bonnes performances afin de ne pas trop ralentir les requêtes, de plus, le passage dans ce serveur peut provoquer un goulet d'étranglement au niveau du réseau (le temps de traitement des requêtes adressées au proxy n'est pas négligeable). Il est néanmoins possible de placer plusieurs proxys en parallèle afin de leur répartir la charge. Proxy-Authentification Le fait de relier un serveur proxy à un mécanisme d'authentification permet de ne donner l'accès à Internet qu'à certaines personnes autorisées à qui on distribue un login et un mot de passe. On évite ainsi que toute l'entreprise ait accès à Internet si les personnes qui en ont besoin sont très rares. On peut aussi profiter de ce mode de fonctionnement pour répartir les frais de la connexion à Internet en donnant un mot de passe par service et ainsi on calcule le trafic inhérent à chaque service pour redistribuer les coûts. Proxy Anonyme Le proxy anonyme est utilisé pour permettre une conservation de la vie privée. En effet,lorsqu'une connexion Internet a lieu, des informations sur le système sont fournies au site Web. Des informations peuvent alors être utilisées pour suivre les mouvements de l'internaute. Afin d'éviter de divulguer des informations sur sa vie privée, il est possible de mettre en place des proxys anonymes. Ceux-ci détruisent les informations issues des entêtes des requêtes provenant d'un ordinateur spécifique. Afin de bénéficier d'un niveau de sécurité optimal, il est possible de chainer des proxys. Au lieu de saisir une demande de connexion à un site Internet de la façon suivante : on tape : ou Failles de sécurité Comme tout équipement, le proxy souffre de failles de sécurité. Même si les pirates les détectent plus vite que les administrateurs réseaux, il est préférable d'en connaître les principaux défauts.

16 La principale faille concerne la liste des utilisateurs autorisés à se connecter. En effet, si la liste est inexistante ou mal configurée, n'importe qui pourra venir s'y connecter pour aller de façon anonyme sur Internet. Il est relativement simple pour un hacker de se procurer sur Internet une liste de serveurs proxys et de leur configuration car certaines entreprises publient sans s'en rendre compte leur adresse de proxy et leur configuration. IV.3) Comparaison Proxy et NAT Les proxys et la translation d'adresse ont le même but, connecter des machines à Internet, mais quel système est-il préférable d'utiliser? Vaut-il mieux mettre en place la translation d'adresse ou utiliser des serveurs proxys? Selon les besoins de l'entreprise, chaque matériel peut avoir ses avantages et ses inconvénients, voici ce qui peut faire pencher la balance... Penchant sur les proxys : Le Proxy est dédié à une seule application, l'avantage est qu'il peut interpréter le contenu de ce qu'il voit passer et donc il évite des problèmes tels que l'utilisation du protocole FTP avec la NAT. Il est possible de mettre un cache sur un proxy, permettant ainsi de réduire significativement le trafic de l'entreprise vers l'extérieur si de nombreuses personnes se connectent souvent au même site. La bande passante est alors mieux utilisée. Avec les proxys, il est possible d'autoriser ou non l'accès à certaines ressources et il est possible d'avoir un bon contrôle de ce qui passe sur le réseau. Les proxys ne sont pas seulement utilisés quand l'entreprise possède un réseau en adresses privées, les services à valeur ajoutée proposés le rendent flexible.il peut donc être utilisé pour accroître quelque peu la sécurité sur un réseau. Penchant pour la NAT : La NAT est transparente pour les utilisateurs, c'est à dire que rien ne doit être configuré sur leurs postes pour que le système fonctionne. Elle est indépendante des applications utilisées, si une nouvelle application apparait, elle peut tout de suite communiquer vers l'extérieur, il n'est pas nécessaire d'installer un nouveau proxy. Maintenant que la connexion à Internet est assurée, il faut voir comment se protéger des malveillances qui peuvent provenir de l'extérieur. Pour celà, étudions les firewalls.

17 V) Firewall V.1) Principe général Selon la définition de Cheswick et Bellovin, un firewall (ou pare-feu en français) est un ensemble de composants placé entre deux réseaux ayant les propriétés suivantes : Tout le trafic transitant entre les deux réseaux passe nécessairement par le firewall Seul le trafic explicitement autorisé par la politique de sécurité appliquée localement est autorisé à passer au travers du firewall Le firewall est immunisé contre toute intrusion. Il s'agit donc ici de contrôler tout ce qui se passe à l'interconnection des deux réseaux et de garantir que l'équipement réalisant ce contrôle ne peut pas lui-même être attaqué afin de modifier ses règles de filtrage. Les notions de NAT et de proxy vues précédemment aideront largement à la compréhension du fonctionnement des firewalls puisque ces mécanismes y sont utilisés. Deux principaux types de firewalls existent, les filtres de paquets et les passerelles applicatives, ceci fera l'objet de la suite de ce site. Il faut néanmoins noter qu'il ne suffit pas de mettre en place un firewall pour se prémunir de toutes les attaques sur un réseau, une politique de gestion de la sécurité doit être définie, surveillée et mise à jour régulièrement, n'oublions pas que la machine ne fera que ce que l'homme (la femme) lui aura demandé de faire! Voyons donc comment se définit une politique de sécurité. V.2) Politique de sécurité Stratégies de configuration d'un firewall Deux grandes stratégies sont utilisées pour configurer les firewalls : Tout ce qui n'est pas explicitement interdit est autorisé Tout ce qui n'est psa explicitement permis est interdit. La seconde règle est la plus utilisée, elle permet en effet de limiter les failles de sécurité dues à des oublis ou à de nouvelles sortes d'attaques. Elle est néanmoins longue à mettre

18 en place et à appliquer. c'est celle qui est la plus souvent choisie. Un langage de définition des politiques de sécurité a été créé afin de définir les règles de filtrage. Il a été étudié à l'ietf et peut se résumer comme suit : SI <condition> ALORS <action> La condition reprend un critère de sélection (par exemple l'adresse IP source) en relation avec un opérateur et une catégorie d'utilisateurs. Les opérateurs sont les suivants : IN, NOT IN, EQUALS, GREATER THAN, GREATER THAN OR EQUAL TO, LESS THAN, LESS THAN OR EQUAL TO. Les actions sont PERMIT (trafic autorisé) et DENY (trafic interdit). Il existe également une action REJECT qui, en plus de refuser le passage du paquet, avertit l'émetteur que son paquet a été détruit. Cette action est très peu utilisée car elle peut donner des informations à l'éventuel intru, on préfèrera donc utiliser DENY. Différents types de firewalls dans la suite de ce document, vous connaitrez les deux principaux types de firewall, leurs fonctionnalités, leur mise en place et leurs protections. Le filtre de paquets La passerelle applicative V.3) Filtres de paquets Il filtre le trafic des données au niveau des couches réseau et transport (niveaux 3 et 4 du modèle OSI). Le filtrage est principalement réalisé en fonction des critères suivants : Numéros de protocole Adresses IP source et destination Numéros de ports sources et destinations Drapeaux de connexion TCP Grâce aux numéros de port, il est possible d'effectuer un filtrage en fonction des services proposés car il existe une correspondance entre les numéros de ports et les services associés. Néanmoins, ceci n'est pas tout à fait satisfaisant car des numéros de port non réservés existent et peuvent être utilisés sans être filtrés. Il faut donc bien faire l'inventaire

19 des ports utilisés par les applications de l'entreprise et veiller à n'ouvrir que ces ports. Dans le cas du filtrage par paquets, le firewall ne prête aucune attention aux données véhiculées sur le réseau. De ce fait, il ne peut s'agir que d'une maille dans le système de sécurité et il ne constitue en lui même pas un rempart suffisant. 2 types de filtres de paquets : Filtre sans Etat : Il ne garde en mémoire aucun contexte, il traite de façon identique tous les paquets IP qu'il voit passer, c'est à dire qu'il analyse l'entête IP selon ses règles de filtrage. C'est le type de filtre de paquet le plus couramment utilisé. Filtre avec Etat : Le premier paquet d'une communication IP est analysé selon les règles de filtrage. L'action réalisée (DENY ou PERMIT) est gardée en mémoire. Les paquets suivants faisant partie de la même communication seront traités avec la même action. En règle générale, les filtres de niveau paquet offrent de très bonnes performances en terme de temps de traitement, par contre, ils ne savent pas comprendre ce qui circule dans la partie "donnée" des messages ce qui peut être également dangereux. Pour ce faire, les passerelles applicatives ont été créées. V.4) Les Passerelles La passerelle agit de la couche transport à la couche application du modèle OSI. Ici, le firewall effectue un filtrage plus ou moins fin sur les données échangées entre deux réseaux, pour un service TCP/IP particulier. La passerelle sera donc placée sur le même réseau que le client qui devra obligatoirement passer par elle pour se connecter à l'extérieur. Ainsi, deux connexions TCP doivent être prises en compte : une connexion du client vers la passerelle applicative et une autre de la passerelle applicative vers l'extérieur. Dans ce cas, le firewall effectue un contrôle pour voir s'il autorise ou non le transit des paquets sur ces connexions. Le firewall va alors chercher dans ses règles de fonctionnement pour savoir s'il doit relayer le trafic ou le bloquer.

20 Il existe deux principaux types de passerelles, les passerelles de niveau circuit et les passerelles applicatives. Elles sont en général regroupées sous le terme générique de "passerelles applicatives" mais ne fonctionnent en fait pas de la même manière : Passerelles de niveau circuit : Dans ce cas, le client effectue une connexion TCP vers la passerelle pour demander sa connexion au serveur. La passerelle peut effectuer des contrôles relatifs permettant : de contrôler l'adresse IP d'un client, d'autoriser pour une durée maximale fixée les communications sur un port donné de permettre la réutilisation d'un même port seulement après un délai fixé d'authentifier un terminal Ici, une seule passerelle peut être mise en oeuvre pour toutes les applications basées sur TCP/IP. Dans ce type de configuration, il est nécessaire de modifier la configuration de la pile TCP/IP du client afin de forcer le client à se connecter via la passerelle. Passerelles Applicatives : Il s'agit en fait ici de mettre en oeuvre le mécanisme de proxy

Administration réseau. Architecture réseau et Sécurité

Administration réseau. Architecture réseau et Sécurité Administration réseau Architecture réseau et Sécurité Pourquoi la sécurité? Maladroits, pirates, plaisantins et autres malveillants Protéger ce qu'on a à protéger Continuer à fonctionner Responsabilité

Plus en détail

La Translation d'adresses. F. Nolot

La Translation d'adresses. F. Nolot La Translation d'adresses F. Nolot 1 Introduction Adressage internet sur 32 bits : a peu près 4 milliards d'adresses Découpage en classes réduit ce nombre Le nombre de machines sur Internet pourrait atteindre

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1 GENERALITES TCP/IP est un protocole inventé par les créateurs d Unix. (Transfer Control Protocol / Internet Protocole). TCP/IP est basé sur le repérage de chaque ordinateur par une adresse appelée adresse

Plus en détail

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT Administration Réseau Niveau routage Intérêt du NAT (Network Address Translation) Possibilité d utilisation d adresses privées dans l 4 2 1 Transport Réseau Liaison Physique Protocole de Transport Frontière

Plus en détail

II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection)

II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) II.2/ Description des couches 1&2 La couche physique s'occupe de la transmission des bits de façon brute sur un canal de

Plus en détail

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

Alexis Lechervy Université de Caen. M1 Informatique. Réseaux. Filtrage. Bureau S3-203 mailto://alexis.lechervy@unicaen.fr

Alexis Lechervy Université de Caen. M1 Informatique. Réseaux. Filtrage. Bureau S3-203 mailto://alexis.lechervy@unicaen.fr M1 Informatique Réseaux Filtrage Bureau S3-203 mailto://alexis.lechervy@unicaen.fr Sécurité - introduction Au départ, très peu de sécurité dans les accès réseaux (mots de passe, voyageant en clair) Avec

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

Réseaux CPL par la pratique

Réseaux CPL par la pratique x CPL par la pratique X a v i e r C a r c e l l e A v e c l a c o n t r i b u t i o n d e D a v o r M a l e s e t G u y P u j o l l e, e t l a c o l l a b o r a t i o n d e O l i v i e r S a l v a t o

Plus en détail

Les Attaques en Réseau sous Linux

Les Attaques en Réseau sous Linux Les Attaques en Réseau sous Linux Plan Introduction Partie 1: ARP Spoofing Partie 2: Outils de simulation. Partie 3: Démonstration de l attaque.. Partie 4: Prévention et détection de l attaque. Partie

Plus en détail

Objectif des gardes barrières. Barrière de Sécurité. Pare-feu. Pare-feu. Types de Pare-feu. Une vue d'ensemble

Objectif des gardes barrières. Barrière de Sécurité. Pare-feu. Pare-feu. Types de Pare-feu. Une vue d'ensemble ASR4 réseaux Barrière de Sécurité Introduction Serveur de proximité, pare-feu IP, filtrage, architecture 1 Objectif des gardes barrières Protéger un environnement (vis à vis de l extérieur et de l intérieur)

Plus en détail

Internet - Outils. Nicolas Delestre. À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier

Internet - Outils. Nicolas Delestre. À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier Plan Internet - Outils Nicolas Delestre 1 DHCP 2 Firewall 3 Translation d adresse et de port 4 Les proxys 5 DMZ 6 VLAN À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier 7 Wake On Line

Plus en détail

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT.

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT. TD : Sécurité réseau avec Pare Feu, NAT et DMZ 1. Principes de fonctionnement de la sécurité réseau Historiquement, ni le réseau Internet, ni aucun des protocoles de la suite TCP/IP n était sécurisé. L

Plus en détail

Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage.

Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage. TD réseau - Réseau : interconnexion de réseau Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage. Un réseau de grande importance ne peut pas seulement reposer sur du matériel

Plus en détail

Firewall. Souvent les routeurs incluent une fonction firewall qui permet une première sécurité pour le réseau.

Firewall. Souvent les routeurs incluent une fonction firewall qui permet une première sécurité pour le réseau. Firewall I- Définition Un firewall ou mur pare-feu est un équipement spécialisé dans la sécurité réseau. Il filtre les entrées et sorties d'un nœud réseau. Cet équipement travaille habituellement aux niveaux

Plus en détail

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil 5 Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil Chapitre Au sommaire de ce chapitre Principe du réseau Internet Termes basiques du paramétrage de TCP/IP Principe des ports TCP et UDP Et les VPN? Dans

Plus en détail

La sécurité des Réseaux Partie 6.1 Les pare-feus

La sécurité des Réseaux Partie 6.1 Les pare-feus La sécurité des Réseaux Partie 6.1 Les pare-feus Fabrice Theoleyre Enseignement : INSA Lyon / CPE Recherche : Laboratoire CITI / INSA Lyon Références F. Ia et O. Menager, Optimiser et sécuriser son trafic

Plus en détail

TCP/IP, NAT/PAT et Firewall

TCP/IP, NAT/PAT et Firewall Année 2011-2012 Réseaux 2 TCP/IP, NAT/PAT et Firewall Nicolas Baudru & Nicolas Durand 2e année IRM ESIL Attention! Vous devez rendre pour chaque exercice un fichier.xml correspondant à votre simulation.

Plus en détail

LOSLIER Mathieu IR1 31 Mai 2011. Rapport TP Firewall

LOSLIER Mathieu IR1 31 Mai 2011. Rapport TP Firewall Rapport TP Firewall 1 Table des matières Rapport TP Firewall... 1 Introduction... 3 1. Plate-forme de sécurité étudiée... 3 2. Routage classique... 3 2.1 Mise en œuvre du routage classique... 4 2.2 Configuration

Plus en détail

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction Plan Introduction Chapitre II Les pare-feux (Firewalls) Licence Appliquée en STIC L2 - option Sécurité des Réseaux Yacine DJEMAIEL ISET Com Notions de base relatives au réseau Définition d un pare-feu

Plus en détail

Programme Formation INES

Programme Formation INES Programme Formation INES Le cheminement des données de l'abonné à un serveur sur Internet Infrastructures et protocoles. Objectifs et présentation L'objectif principal est d'acquérir les connaissances

Plus en détail

Protocoles réseaux. Abréviation de Binary Digit. C'est la plus petite unité d'information (0, 1).

Protocoles réseaux. Abréviation de Binary Digit. C'est la plus petite unité d'information (0, 1). Chapitre 5 Protocoles réseaux Durée : 4 Heures Type : Théorique I. Rappel 1. Le bit Abréviation de Binary Digit. C'est la plus petite unité d'information (0, 1). 2. L'octet C'est un ensemble de 8 bits.

Plus en détail

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection)

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Les couches hautes: Responsables du traitement de l'information relative à la gestion des échanges entre systèmes informatiques. Couches basses:

Plus en détail

Table des matières 1 NAT et ICS sous Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2

Table des matières 1 NAT et ICS sous Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 Table des matières 1 NAT et ICS sous Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 1.2 Fonctionnement du NAT...3 1.3 Port Forwarding...5 2011 Hakim Benameurlaine 1 1 NAT et ICS sous Windows 2008 Server

Plus en détail

Le filtrage de niveau IP

Le filtrage de niveau IP 2ème année 2008-2009 Le filtrage de niveau IP Novembre 2008 Objectifs Filtrage : Le filtrage permet de choisir un comportement à adopter vis à vis des différents paquets émis ou reçus par une station.

Plus en détail

1 Généralités sur les réseaux informatiques. 2 Organisation de l'internet. 3 Les services de l'internet. 4 Les protocoles TCP IP

1 Généralités sur les réseaux informatiques. 2 Organisation de l'internet. 3 Les services de l'internet. 4 Les protocoles TCP IP 1 sur les réseaux informatiques 2 Organisation de l'internet 3 Les services de l'internet 4 Les protocoles TCP IP 5 Moyens de connexion à l'internet 6 Sécurité sur l'internet 89 4 Les protocoles TCP IP

Plus en détail

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès )

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Sommaire 1. Protection de son matériel et de ses données Création d'un utilisateur avec mot de passe compliqué

Plus en détail

Administration réseau Introduction

Administration réseau Introduction Administration réseau Introduction A. Guermouche A. Guermouche Cours 1 : Introduction 1 Plan 1. Introduction Organisation Contenu 2. Quelques Rappels : Internet et le modèle TCP/ Visage de l Internet Le

Plus en détail

Filtrage, Routage et Segmentation réseau Travaux pratiques

Filtrage, Routage et Segmentation réseau Travaux pratiques Filtrage, Routage et Segmentation réseau Travaux pratiques Le but est de faire l'étude, le test par simulateur et la réalisation d'une maquette complète d'infrastructure réseau routé et filtrant avec :

Plus en détail

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Table des matières 1. Le modèle TCP/IP... 2 2. Couche 1 ou couche physique... 3 3. Couche 2 ou couche liaison ou couche lien... 4 4. Couche 3 ou couche

Plus en détail

Pare-feu. 2. Zone Démilitarisée (DMZ) 1. Qu'est-ce qu'un pare-feu?

Pare-feu. 2. Zone Démilitarisée (DMZ) 1. Qu'est-ce qu'un pare-feu? Pare-feu Chaque ordinateur connecté à Internet (et d'une manière plus générale à n'importe quel réseau) est susceptible d'être victime d'une intrusion pouvant compromettre l'intégrité du système ou bien

Plus en détail

Rappels réseaux TCP/IP

Rappels réseaux TCP/IP Rappels réseaux TCP/IP Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (1) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /27 Au menu Modèle

Plus en détail

Installation VPN Windows 2003 serveur

Installation VPN Windows 2003 serveur Installation VPN Windows 2003 serveur 1. Utilité d'un VPN au sein de Tissea SARL 1.1. Présentation Un réseau privé virtuel (VPN) est un moyen pour se connecter à un réseau privé par le biais d'un réseau

Plus en détail

Les pare-feux : concepts

Les pare-feux : concepts Les pare-feux : concepts Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (2) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /19 C'est quoi

Plus en détail

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau Sovanna Tan Septembre 2009 Révision septembre 2012 1/23 Sovanna Tan Configuration d une interface réseau Plan 1 Introduction aux réseaux 2

Plus en détail

TR2 : Technologies de l'internet. Chapitre VI. NAT statique et dynamique Overloading (PAT) Overlapping, port Forwarding Serveur Proxy, DMZ

TR2 : Technologies de l'internet. Chapitre VI. NAT statique et dynamique Overloading (PAT) Overlapping, port Forwarding Serveur Proxy, DMZ TR2 : Technologies de l'internet Chapitre VI NAT statique et dynamique Overloading (PAT) Overlapping, port Forwarding Serveur Proxy, DMZ 1 NAT : Network Address Translation Le NAT a été proposé en 1994

Plus en détail

Chapitre 4 : Le routage. Support des services et serveurs

Chapitre 4 : Le routage. Support des services et serveurs SI 5 BTS Services Informatiques aux Organisations 1 ère année Chapitre 4 : Support des services et serveurs Objectifs : Le routage Comprendre les mécanismes complexes de routage statique et dynamique.

Plus en détail

Sécurité GNU/Linux NAT

Sécurité GNU/Linux NAT Sécurité GNU/Linux NAT By sharevb Sommaire I.Qu'est-ce qu'une passerelle?...1 II.Qu'est-ce que NAT?...2 III.Types de NAT...2 a)nat Statique...3 b)nat dynamique/ip masquerading/pat...4 c)oui, mais ICMP

Plus en détail

Travaux Pratiques. Octobre 2015 CESI

Travaux Pratiques. Octobre 2015 CESI Travaux Pratiques Octobre 2015 CESI 1. Adressage dans Internet 1.1 Identification d une machine Une machine (appelée aussi hôte ou host) est identifiée dans l Internet par son adresse. L adresse Internet

Plus en détail

Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2

Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 1.2 Accès distant (dial-in)...2 1.3 VPN...3 1.4 Authentification...4 1.5 Configuration d un réseau privé virtuel (vpn)...6

Plus en détail

Les possibilités de paramétrage réseau des logiciels de virtualisation sont les suivantes quant à la connexion réseau :

Les possibilités de paramétrage réseau des logiciels de virtualisation sont les suivantes quant à la connexion réseau : DHCP TP Le protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) est un standard TCP/IP conçu pour simplifier la gestion de la configuration d'ip hôte. DHCP permet d'utiliser des serveurs pour affecter

Plus en détail

Romain MARCQ Clément BIDI Sylvain DE BEER PPE 4.1 2015. Contexte laboratoire GSB

Romain MARCQ Clément BIDI Sylvain DE BEER PPE 4.1 2015. Contexte laboratoire GSB Romain MARCQ Clément BIDI Sylvain DE BEER PPE 4.1 2015 Contexte laboratoire GSB 1 Table des matières Les principales fonctionnalités du Firewall choisit : m0n0wall 3 Avantage :... 5 Inconvénient :... 5

Plus en détail

Archit Arc hit c e t c ure ure Ré Ré e s a e u

Archit Arc hit c e t c ure ure Ré Ré e s a e u Architectures Réseau Architecture d'un réseau Vous avez travaillé avec l'infrastructure du cours depuis quelque jours, et êtes un peu plus comfortables avec celle-ci Vous avez probablement la responsabilité

Plus en détail

Trames Ethernet et IEEE 802.3:

Trames Ethernet et IEEE 802.3: Trames Ethernet et IEEE 802.3: PLAN I. Introduction II.Trames Ethernet et IEEE 802.3: Trame ETHERNET : III. 1. Description des différentes couches de TCP/IP 2. Couche INTERNET la norme IEEE 802.3 est légèrement

Plus en détail

Sécurité des réseaux Firewalls

Sécurité des réseaux Firewalls Sécurité des réseaux Firewalls A. Guermouche A. Guermouche Cours 1 : Firewalls 1 Plan 1. Firewall? 2. DMZ 3. Proxy 4. Logiciels de filtrage de paquets 5. Ipfwadm 6. Ipchains 7. Iptables 8. Iptables et

Plus en détail

Routage et filtrage IP avec Linux.

Routage et filtrage IP avec Linux. GNU/Linux: Un Unix libre Routage et filtrage IP avec Linux. SCI Limoges Marcel Giry 1 Plan de la formation: 1-Notions de base sur TCP/IP : Rappels sur l'adressage IP Principes du routage IP Les protocoles

Plus en détail

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 I. RAPPEL : ADRESSAGE PHYSIQUE : (OSI 2)... 1 A. L ADRESSAGE DANS UN RESEAU

Plus en détail

Serveur FTP. 20 décembre. Windows Server 2008R2

Serveur FTP. 20 décembre. Windows Server 2008R2 Serveur FTP 20 décembre 2012 Dans ce document vous trouverez une explication détaillé étapes par étapes de l installation du serveur FTP sous Windows Server 2008R2, cette présentation peut être utilisée

Plus en détail

Proxy et reverse proxy. Serveurs mandataires et relais inverses

Proxy et reverse proxy. Serveurs mandataires et relais inverses Serveurs mandataires et relais inverses Qu'est-ce qu'un proxy? Proxy = mandataire (traduction) Un proxy est un service mandataire pour une application donnée. C'est à dire qu'il sert d'intermédiaire dans

Plus en détail

VoIP et "NAT" VoIP et "NAT" 1/ La Traduction d'adresse réseau. 1/ La traduction d'adresse réseau. 1/ La traduction d'adresse réseau

VoIP et NAT VoIP et NAT 1/ La Traduction d'adresse réseau. 1/ La traduction d'adresse réseau. 1/ La traduction d'adresse réseau VoIP et "NAT" VoIP et "NAT" Traduction d'adresse dans un contexte de Voix sur IP 1/ La Traduction d'adresse réseau("nat") 3/ Problèmes dus à la présence de "NAT" 1/ La Traduction d'adresse réseau encore

Plus en détail

Installation d un serveur DHCP sous Gnu/Linux

Installation d un serveur DHCP sous Gnu/Linux ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Installation d un serveur DHCP sous Gnu/Linux DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Installation

Plus en détail

Ces cartes sont aussi appelées : NIC (Network Interface Card). Les cartes réseaux les plus courantes sont de type Ethernet.

Ces cartes sont aussi appelées : NIC (Network Interface Card). Les cartes réseaux les plus courantes sont de type Ethernet. 1. Introduction La connexion entre ordinateurs nécessite une carte réseau implantée dans chaque ordinateur (PC ou autre) et éléments de réseau (commutateur, routeurs,...). Ces cartes sont aussi appelées

Plus en détail

Comprendre le fonctionnement d un firewall et d une DMZ ; Étudier les règles de filtrage et de translation entre réseaux privées et public.

Comprendre le fonctionnement d un firewall et d une DMZ ; Étudier les règles de filtrage et de translation entre réseaux privées et public. TP 8.1 ÉTUDE D UN FIREWALL OBJECTIFS Comprendre le fonctionnement d un firewall et d une DMZ ; Étudier les règles de filtrage et de translation entre réseaux privées et public. PRÉ-REQUIS Système d exploitation

Plus en détail

Le protocole TCP /IP

Le protocole TCP /IP Le protocole TCP /IP Définition d'une URL : URL : ( Uniform Ressource Locator ) Http:// www. wanadoo.fr / public / index.htm Protocole Nom d ordinateur Sous domaine Domaine racine répertoire Fichier Prococole

Plus en détail

PROJET TRIBOX-2012-A

PROJET TRIBOX-2012-A PROJET TRIBOX-2012-A Auteur : Groupe Tutoriel d'installation et de configuration de Trixbox Membres du projet: GUITTON Jordan MORELLE Romain SECK Mbaye Gueye Responsable de la formation: MOTAMED Cina Client:

Plus en détail

TP réseau Les ACL : création d'une DMZ

TP réseau Les ACL : création d'une DMZ 1 But TP réseau Les ACL : création d'une DMZ Le but de se TP est de se familiariser avec l'utilisation des listes de contrôle d'accès étendues. Pour illustrer leur utilisation, vous allez simuler la mise

Plus en détail

Firewall et Nat. Démarrez ces machines et vérifiez leur fonctionnement. Faites attention à l'ordre de démarrage.

Firewall et Nat. Démarrez ces machines et vérifiez leur fonctionnement. Faites attention à l'ordre de démarrage. BTS S.I.O. 2 nd Année Option SISR Firewall et Nat TP 10 Firewall & Nat Notes : remplacer unserveur.sio.lms.local par le nom d'un serveur sur le réseau sio. Trouver les adresses du cœurs de réseau du lycée

Plus en détail

Les autoroutes de l information

Les autoroutes de l information Les autoroutes de l information 2 ème partie Protocoles réseaux : TCP/IP. Reproduction interdite. Sommaire Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Problématique de la communication réseau... 4 Origine

Plus en détail

DHCP et NAT. Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr. Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 2012-2013

DHCP et NAT. Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr. Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 2012-2013 DHCP et NAT Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 22-23 Cours n 9 Présentation des protocoles BOOTP et DHCP Présentation du NAT Version

Plus en détail

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence Réseaux - Cours 4 : introduction et adressage Cyril Pain-Barre IUT Informatique Aix-en-Provence version du 18/2/2013 1/34 Cyril Pain-Barre : introduction et adressage 1/26 TCP/ l architecture d Internet

Plus en détail

Réseaux - Cours 3. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. Semestre 1 - version du 13/11/2009. IUT Informatique Aix-en-Provence

Réseaux - Cours 3. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. Semestre 1 - version du 13/11/2009. IUT Informatique Aix-en-Provence Réseaux - Cours 3 IP : introduction et adressage Cyril Pain-Barre IUT Informatique Aix-en-Provence Semestre 1 - version du 13/11/2009 1/32 Cyril Pain-Barre IP : introduction et adressage 1/24 TCP/IP l

Plus en détail

Stage Linux-SambaÉdu Module 2. Structure d'un réseau d'eple et révisions sur IP

Stage Linux-SambaÉdu Module 2. Structure d'un réseau d'eple et révisions sur IP Stage Linux-SambaÉdu Module 2 Structure d'un réseau d'eple et révisions sur IP Réseau administré : principes Tous les ordinateurs sont regroupés dans un domaine, sorte de zone sécurisée, sur lequel on

Plus en détail

TD 2 Chapitre 4 : Support des Services et Serveurs. Objectifs : Maîtriser l'exploitation des tables de routage dynamique.

TD 2 Chapitre 4 : Support des Services et Serveurs. Objectifs : Maîtriser l'exploitation des tables de routage dynamique. SI 5 BTS Services Informatiques aux Organisations 1 ère année TD 2 Chapitre 4 : Support des Services et Serveurs Le routage dynamique Objectifs : Maîtriser l'exploitation des tables de routage dynamique.

Plus en détail

Réseaux informatiques --- Généralités sur les services réseaux

Réseaux informatiques --- Généralités sur les services réseaux Réseaux informatiques --- Généralités sur les services réseaux Auteur : Christophe VARDON Date : révision du 15/11/2004 TABLE DES MATIERES Un réseau : pour faire quoi?... Quels services sur le réseau?...

Plus en détail

Semaine 4 : le protocole IP

Semaine 4 : le protocole IP Semaine 4 : le protocole IP Séance 1 : l adressage... 1 Séance 2 : le protocole IP... 8 Séance 3 : l adresse IP... 16 Séance 1 : l adressage Introduction Au cours de cette séance, nous allons parler de

Plus en détail

SÉCURITÉ ET ACCÈS DISTANT UTILISATION DU SIMULATEUR RÉSEAU

SÉCURITÉ ET ACCÈS DISTANT UTILISATION DU SIMULATEUR RÉSEAU SÉCURITÉ ET ACCÈS DISTANT UTILISATION DU SIMULATEUR RÉSEAU I LES OUTILS NÉCESSAIRES Pour réaliser ce TP, vous devez installer le simulateur réseau de Pierre Loisel (version transmise). II LE CONTEXTE D

Plus en détail

TP4 : Firewall IPTABLES

TP4 : Firewall IPTABLES Module Sécurité TP4 : Firewall IPTABLES Ala Rezmerita François Lesueur Le TP donnera lieu à la rédaction d un petit fichier texte contenant votre nom, les réponses aux questions ainsi que d éventuels résultats

Plus en détail

Adressage de réseaux

Adressage de réseaux Page 1 sur 28 Adressage de réseaux 5.1 Adresses IP et masques de sous-réseau 5.1.1 Rôle de l adresse IP Un hôte a besoin d une adresse IP pour participer aux activités sur Internet. L adresse IP est une

Plus en détail

Tunnels et VPN. 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86. Sécurisation des communications

Tunnels et VPN. 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86. Sécurisation des communications Tunnels et VPN 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86 Sécurisation des communications Remplacement ou sécurisation de tous les protocoles ne chiffrant pas l authentification + éventuellement chiffrement

Plus en détail

Oléane VPN : Les nouvelles fonctions de gestion de réseaux. Orange Business Services

Oléane VPN : Les nouvelles fonctions de gestion de réseaux. Orange Business Services Oléane VPN : Les nouvelles fonctions de gestion de réseaux Orange Business Services sommaire 1. Qu'est-ce que la fonction serveur/relais DHCP? Comment cela fonctionne-t-il?...3 1.1. Serveur DHCP...3 1.2.

Plus en détail

C. Configuration des services de transport

C. Configuration des services de transport Page 282 Chapitre 8 Dans la version 2013 d'exchange, les dossiers publics sont devenus un type de boîtes aux lettres et utilisent les mêmes mécanismes de routage que les e-mails. - Le message est destiné

Plus en détail

L exemple d un serveur Proxy sous Windows NT 4 SERVER MICROSOFT PROXY SERVER 2 Installation et configuration Auteur : Eliane Bouillaux SERIA5

L exemple d un serveur Proxy sous Windows NT 4 SERVER MICROSOFT PROXY SERVER 2 Installation et configuration Auteur : Eliane Bouillaux SERIA5 L exemple d un serveur Proxy sous Windows NT 4 SERVER MICROSOFT PROXY SERVER 2 Installation et configuration Auteur : Eliane Bouillaux SERIA5. Préparation à l installation de MS Proxy server Ce logiciel

Plus en détail

Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco

Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco Présentation et portée du cours : CNA Exploration v4.0 Networking Academy Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco diplômés en ingénierie, mathématiques

Plus en détail

TP 11.2.3c Fonctions des listes de contrôle d'accès multiples (TP avancé)

TP 11.2.3c Fonctions des listes de contrôle d'accès multiples (TP avancé) TP 11.2.3c Fonctions des listes de contrôle d'accès multiples (TP avancé) Nom du routeur Type de routeur Adresse FA0 Adresse FA1 Adresse S0 Adresse S1 Masque de sousréseau Routage Mot de passe enable Mot

Plus en détail

Couche réseau : autour d IP. Claude Chaudet

Couche réseau : autour d IP. Claude Chaudet Couche réseau : autour d IP Claude Chaudet 2 ICMP : Signalisation dans IP Positionnement et rôle d'icmp IP est, en soi, un mécanisme simple dédié à l'acheminement de trames Il ne définit pas de messages

Plus en détail

[ Sécurisation des canaux de communication

[ Sécurisation des canaux de communication 2014 ISTA HAY RIAD FORMATRICE BENSAJJAY FATIHA OFPPT [ Sécurisation des canaux de communication Protocole IPsec] Table des matières 1. Utilisation du protocole IPsec... 2 2. Modes IPsec... 3 3. Stratégies

Plus en détail

FTP ACTIF OU FTP PASSIF AVEC UN PARE-FEU EN COUPURE. Table des matières

FTP ACTIF OU FTP PASSIF AVEC UN PARE-FEU EN COUPURE. Table des matières FTP ACTIF OU FTP PASSIF AVEC UN PARE-FEU EN COUPURE Table des matières TABLE DES MATIERES... 1 TOPOLOGIE RESEAU UTILISEE DANS CE DOCUMENT... 2 PRINCIPES DE FTP... 3 Le mode FTP actif... 3 Le mode FTP passif...

Plus en détail

Comment communiquer efficacement des informations entre les systèmes et/ou les humains?

Comment communiquer efficacement des informations entre les systèmes et/ou les humains? Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Réseaux et internet CI0 : transmission de l'information cours Tle STI2D TRANS Comment communiquer efficacement des informations entre

Plus en détail

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 1.1 Adresse IP permanente ou temporaire... 16 1.2 Débit d une connexion... 16 1.3 Utilisation occasionnelle (RTC, Numéris)... 20 RTC... 20 RNIS... 24 1.4

Plus en détail

Rappel: Le routage dans Internet. Contraintes. Environnement et contraintes. La décision dans IP du routage: - Table de routage:

Rappel: Le routage dans Internet. Contraintes. Environnement et contraintes. La décision dans IP du routage: - Table de routage: Administration d un Intranet Rappel: Le routage dans Internet La décision dans IP du routage: - Table de routage: Adresse destination (partie réseau), netmask, adresse routeur voisin Déterminer un plan

Plus en détail

Description du datagramme IP :

Description du datagramme IP : Université KASDI MERBAH OUARGLA Faculté des Nouvelles Technologies de l information et de la Communication Département Informatique et Technologies de les Information 1 er Année Master académique informatique

Plus en détail

Identification des ordinateurs sur un réseau???

Identification des ordinateurs sur un réseau??? Identification des ordinateurs sur un réseau??????? Identification des ordinateurs Adresse MAC (Medium Access Control) de la carte réseau 00-04-75-8C-28-C3 Adresse IP (protocole IP) 192.168.1.10 Nom d

Plus en détail

Configurer ma Livebox Pro pour utiliser un serveur VPN

Configurer ma Livebox Pro pour utiliser un serveur VPN Solution à la mise en place d un vpn Configurer ma Livebox Pro pour utiliser un serveur VPN Introduction : Le VPN, de l'anglais Virtual Private Network, est une technologie de Réseau Privé Virtuel. Elle

Plus en détail

TP RESEAU M131. IP - Routage statique - Service DHCP. Sous réseau 1 Sous réseau 2

TP RESEAU M131. IP - Routage statique - Service DHCP. Sous réseau 1 Sous réseau 2 TP RESEAU M131 IP - Routage statique - Service DHCP I. PREMIERE PARTIE Schéma réseau : Site Routeur Sn Attention : Il ne faut pas oublier d'activer le routage sur le routeur Sn, sous Linux il suffit de

Plus en détail

Les Réseaux. Par THOREZ Nicolas

Les Réseaux. Par THOREZ Nicolas Les Réseaux Par THOREZ Nicolas V - Description des protocoles de la couche Internet @ et MSR L'adresse est l'adresse d'un poste sur un réseau. Elle est noté pas une suite de 4 nombres décimaux compris

Plus en détail

La hiérarchie du système DNS

La hiérarchie du système DNS LA RÉSOLUTION DE NOMS 1. PRÉSENTATION DU SYSTÈME DNS 1.1 INTRODUCTION À LA RÉSOLUTION DE NOMS Pour pouvoir communiquer, chaque machine présente sur un réseau doit avoir un identifiant unique. Avec le protocole

Plus en détail

Programmation d applications pour le Web

Programmation d applications pour le Web Programmation d applications pour le Web Cours 2 ème année ING ISI-Tunis Elaboré par: Hela LIMAM Chapitre 1 Architectures et applications du Web Année universitaire 2011/2012 Semestre 2 1 Plan Internet,

Plus en détail

Introduction aux environnements réseaux

Introduction aux environnements réseaux Introduction aux environnements réseaux Présentation F. Nolot L3 Informatique 2005-2006 1 Plan du cours Les couches OSI et les topologies réseaux Le câblage, matériel et l'interconnexion Les protocoles

Plus en détail

LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC

LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC L entreprise Ilog est une petite entreprise de services informatiques située à La Défense. Les chefs de projet de l entreprise sont souvent en déplacement à travers toute

Plus en détail

Réseaux virtuels Applications possibles :

Réseaux virtuels Applications possibles : Réseaux virtuels La mise en place d'un réseau privé virtuel permet de connecter de façon sécurisée des ordinateurs distants au travers d'une liaison non fiable (Internet), comme s'ils étaient sur le même

Plus en détail

Master d'informatique 1ère année. Réseaux et protocoles. Architecture : les bases

Master d'informatique 1ère année. Réseaux et protocoles. Architecture : les bases Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles Architecture : les bases Bureau S3-203 Mailto : alexis.lechervy@unicaen.fr D'après un cours de Jean Saquet Réseaux physiques LAN : Local Area Network

Plus en détail

La Solution Crypto et les accès distants

La Solution Crypto et les accès distants La Solution Crypto et les accès distants Introduction L'objectif de ce document est de présenter les possibilités d'accès distants à La Solution Crypto. Cette étude s'appuie sur l'exemple d'un groupement

Plus en détail

PPE 4. Firewall KOS INFO. Groupe 1: Alexis, David et Lawrence 19/02/2014

PPE 4. Firewall KOS INFO. Groupe 1: Alexis, David et Lawrence 19/02/2014 KOS INFO PPE 4 Firewall Groupe 1: Alexis, David et Lawrence 19/02/2014 KOS info à pour mission d'établir des mécanismes de sécurité afin de protéger le réseau de M2L. Ce projet s'appuiera sur le logiciel

Plus en détail

UFR de Mathématiques et Informatique Année 2009/2010. Réseaux Locaux TP 04 : ICMP, ARP, IP

UFR de Mathématiques et Informatique Année 2009/2010. Réseaux Locaux TP 04 : ICMP, ARP, IP Université de Strasbourg Licence Pro ARS UFR de Mathématiques et Informatique Année 2009/2010 1 Adressage IP 1.1 Limites du nombre d adresses IP 1.1.1 Adresses de réseaux valides Réseaux Locaux TP 04 :

Plus en détail

Linux sécurité des réseaux

Linux sécurité des réseaux Linux sécurité des réseaux Rappels et audits réseaux Frédéric Bongat (IPSL) Philippe Weill (SA) 1 Introduction Sécurité des réseaux sous Linux Les réseaux Audit réseau 2 3 TCP/IP : protocoles de communication

Plus en détail

Conception des réseaux Contrôle Continu 1

Conception des réseaux Contrôle Continu 1 NOM: PRENOM: Conception des réseaux Contrôle Continu 1 Durée : 2 heures Seuls les documents manuscrits ou distribués en cours sont autorisés. Les réponses doivent tenir dans l encadré prévu à cet effet

Plus en détail

Sécurité et Firewall

Sécurité et Firewall TP de Réseaux IP pour DESS Sécurité et Firewall Auteurs: Congduc Pham (Université Lyon 1), Mathieu Goutelle (ENS Lyon), Faycal Bouhafs (INRIA) 1 Introduction: les architectures de sécurité, firewall Cette

Plus en détail

I. Configuration logicielle d'un réseau peer to peer :

I. Configuration logicielle d'un réseau peer to peer : LYCEE BEKALTA DISCIPLINE : SYSTÈMES D EXPLOITATION ET RÉSEAUX PROFESSEUR : Mr Grich Mourad Chapiittrree 7 CONFIGURATION ET ADMINISTRATION D'UN RÉSEAU LOCAL I. Configuration logicielle d'un réseau peer

Plus en détail