Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges."

Transcription

1 Projet Pédagogique La scolarité vise à aborder les apprentissages en prenant en compte les compétences de chacun afin de permettre l épanouissement de tous. La communauté éducative propose donc un enseignement qui accueille le jeune dans son ensemble avec ses forces et ses faiblesses. Ceci afin qu il puisse acquérir les compétences pour se former tout au long de la vie et se construire comme personne et comme citoyen. La communauté éducative est attentive et à l écoute des besoins des jeunes pour repérer et accompagner ceux qui vivent des situations particulières et permettre à chacun d être un acteur responsable au sein de l établissement, comme au sein de la société. Un accompagnement à l écoute de la personne, de ses aspirations est proposé. Ainsi, l évaluation des compétences de chacun permet un accompagnement formateur. Les pratiques évaluatives visent à mettre en lumière les réussites des élèves et favorisent une prise en charge des besoins éducatifs particuliers de chacun. La communication entre les différents partenaires travaillant avec le Lycée doit rendre plus facile et plus pertinente la communication avec tous les acteurs responsables de l éducation et de la formation des jeunes. Ceci pour trouver la solution ou la réponse nécessaire rendant service aux familles et aux jeunes. La vie au sein de l établissement doit permettre aux personnes de s ouvrir aux autres dans le partage de valeurs communes et de valeurs propres au projet éducatif du Lycée : - Défendre et promouvoir les valeurs liées à un développement durable dans ses dimensions sociales, culturelles et environnementales. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges. - Sensibiliser à tous les arts pour nourrir la réflexion personnelle des jeunes. - Apprendre à mieux se connaître et à mieux connaître l autre afin de devenir un - citoyen à «l Esprit éclairé». La Pastorale par ses propositions et son message propose les valeurs du caractère propre de l établissement, c est-à-dire l annonce explicite de l Evangile.

2 La scolarité vise à aborder les apprentissages en prenant en compte les compétences de chacun afin de permettre l épanouissement de tous. La communauté éducative propose donc un enseignement qui accueille le jeune dans son ensemble avec ses forces et ses faiblesses. Ceci afin qu il puisse acquérir les compétences pour se former tout au long de la vie et se construire comme personne et comme citoyen. Une organisation pédagogique et didactique au service des élèves et des étudiants : Une heure hebdomadaire par équipe disciplinaire pour un travail en concertation. Une régularité des évaluations : devoirs sur table, examens blancs. Une pédagogique active et exigeante qui rend l élève, l étudiant, plus responsable, plus actif et moins consommateur. Mise en œuvre d un enseignement et d apprentissage par compétences dans l ensemble des disciplines, conformément aux instructions officielles. Mise en place des Ateliers de Profession (ADP) : pour répondre aux besoins des élèves, mettre en œuvre une pédagogie différenciée et conduire une pédagogie de projets. Un travail en équipes et par niveaux : concertation des professeurs principaux avec le responsable de niveau. Des outils informatiques mis au service d une pédagogie dynamique et interactive : un vidéoprojecteur avec ordinateur par classe. Pour les BTS : Un espace travail étudiants BTS (16h30/19h). Des simulations d entretiens d embauche et des relectures de C.V. pour les élèves de terminale et les étudiants de première année de BTS avec les parents de l A.P.E.L. Un accompagnement à la formation et à l orientation : Rendre possible le changement d orientation au cours de la scolarité des élèves en classe de première conformément aux instructions officielles. Accompagner la recherche et l aide à l orientation dès le début la classe de seconde. Proposer des cursus en enseignement général et technologique. Rencontrer les anciens élèves grâce à un forum organisé par l établissement.

3 Communiquer aux élèves comme aux étudiants, les informations sur les salons étudiants qui aident aussi pour l orientation des jeunes. Informer sur les différentes filières afin d ouvrir l accès aux différentes formations et permettre à l élève d avoir un projet adapté à ses compétences. Un cadre pour vivre ensemble : Développer un esprit solidaire. Une attention aux jeunes en cas de difficultés (santé, conditions sociales et familiales). Un apprentissage à la vie sociale : estime et respect de soi-même. Un suivi des élèves : communication des professeurs à propos de l élève, accompagnement par le professeur principal, par les Responsables de niveaux, par les acteurs de la Vie Scolaire. Un apprentissage des limites à des fins éducatives : la contrainte peut être source d apprentissage, une réflexion sur le respect du cadre. La tenue vestimentaire qui permet de s interroger sur son rapport à son image, au cadre et aux limites dans une institution, dans une entreprise. La place et le rôle de la sanction : une charte claire des sanctions, les conseils d éducation, les conseils de discipline, la mise en place de suivis disciplinaires, pour accompagner les jeunes. Un protocole précis des sanctions. Formaliser la politique documentaire de l établissement. Formaliser l accompagnement des familles et des élèves dans le cadre des changements d orientation au cours de la scolarité au lycée. Développer et généraliser le forum d orientation à l ensemble des élèves de terminales générales et technologiques. Poursuivre la mise en œuvre des orientations liées aux perspectives du développement durable.

4 La communauté éducative est attentive et à l écoute des besoins des jeunes pour repérer et accompagner ceux qui vivent des situations particulières et permettre à chacun d être un acteur responsable au sein de l établissement, comme au sein de la société. Une attention aux jeunes : Un apprentissage à la vie sociale : estime et respect de soi-même. Un règlement intérieur qui pose clairement les droits et les devoirs de chacun. Un apprentissage des limites à des fins éducatives : la contrainte peut être source d apprentissage, une réflexion sur le respect du cadre. Une écoute de chaque élève comme «apprenant» mais aussi comme «personne» par les différents acteurs de la vie scolaire : professeurs, professeurs principaux, responsables de niveaux et éducateurs. Une attention aux jeunes en cas de difficultés (santé, conditions sociales et familiales, besoins éducatifs particuliers). Un suivi des élèves : communication des professeurs au sujet de l élève, accompagnement par le professeur principal, par les Responsables de niveaux, par les acteurs de la Vie Scolaire. Des actions pour rendre les élèves acteurs et solidaires dans le cadre global du développement durable : banque alimentaire, Pastorale, ouverture à la culture, conférences, les activités en EPS, produits recyclés, projets d associations, voyages, remise des diplômes. Un parcours en classe de seconde en Réflexion Humaine et Spirituelle. Un parcours en classe de première pour apprendre à mieux se connaître et s orienter. Revoir le rôle des délégués comme celui des éco-délégués et leurs missions. Donner plus de responsabilités aux délégués en les faisant participer pleinement au conseil de classe. Identifier le rôle et les missions des éco-délégués. Mettre en place un Conseil de Vie Lycéenne afin de favoriser la sociabilité. Réfléchir sur «comment clore les années lycée et BTS» : Organiser une journée des Terminales avec l ensemble des délégués de classe, les Professeurs Principaux, les Responsables de Niveau et la Vie Scolaire. Ceci pour responsabiliser les élèves et que la journée, soit leur journée et qu elle soit festive.

5 Un accompagnement à l écoute de la personne, de ses aspirations est proposé. Ainsi, l évaluation des compétences de chacun permet un accompagnement formateur. Les pratiques évaluatives visent à mettre en lumière les réussites des élèves et favorisent une prise en charge des besoins éducatifs particuliers de chacun Un accompagnement formateur Des Ateliers de Progression (ADP) : soutien et accompagnement des élèves. Au-delà du pédagogique et didactique, permettre aux élèves d identifier leurs besoins et de travailler autrement. Un suivi des élèves : communication au sein de l équipe éducative à propos de l élève, accompagnement par le professeur principal, par les Responsables de niveau, par les acteurs de la Vie Scolaire. Valorisation des compétences par la mise en place d évaluations des compétences : avec des indicateurs de réussite et de réalisation accompagnés de critères d évaluation. Prise en compte des besoins éducatifs particuliers : une école inclusive (cf. loi de 2005) Un accueil et accompagnement d élèves bénéficiant : - PPS : Projet Personnalisé de Scolarisation - Dispositif relevant de la MDPH - PAI : Projet d Accueil Individualisé - Dispositif interne à l'établissement - PPRE : Programme Personnalisé de Réussite Éducative - Dispositif purement pédagogique Des Ateliers de Progression (ADP) pour prendre en charge les besoins éducatifs particuliers de certains élèves. Créer un poste de conseiller d orientation qui assurerait des permanences pour les élèves, les familles. Créer un point «Ecoute» : avec permanence(s) d un spécialiste de l écoute (psychologue clinicien) et d un spécialiste de la santé. Travailler à une progression annuelle des Ateliers de Progression (ADP) afin de répondre aux difficultés, comme aux réussites des élèves. Mise en place Certificat Informatique et Internet (B2i -C2i) 2014/15. Stage d anglais pour préparation du TOEIC, du TOFEL et des différents concours. Mise en œuvre d un renforcement «Maths» pour les étudiants

6 La communication entre les différents partenaires travaillant avec le Lycée doit rendre plus facile et plus pertinente la communication avec tous les acteurs responsables de l éducation et de la formation des jeunes que nous accueillons. Ceci pour trouver la solution ou la réponse nécessaire rendant service aux familles et aux jeunes. Des outils pour communiquer : Le Site de l établissement. Ecoledirecte. Portail documentaire E-sidoc. La veille documentaire pour les acteurs de l établissement. Le Livret de Rentrée destiné aux élèves et aux familles. Le cahier du professeur destiné aux membres de l équipe éducative. Faciliter la communication entre les différents acteurs de la communauté : Des heures de vie de classe : la vie en classe comme porteur du projet éducatif : utiliser les heures de vie de classe, entre autres, pour aborder l honnêteté, la vérité, l estime de soi comme chemin vers l estime d autrui. Une proximité des familles avec les responsables de niveau et les professeurs principaux et la vie scolaire. Une organisation de rencontres parents/professeurs. Une communication au service des lycéens et des étudiants : Des relations avec les entreprises dans le cadre des jurys d examen, des stages, des soirées métiers, des partenariats et de la taxe d apprentissage. Des simulations d entretiens d embauche et des relectures de C.V. pour les élèves de terminale et les étudiants de première année de BTS avec les parents de l A.P.E.L. Création d un BDE en BTS (2013/2014) «Montalent BDE» Soirée entreprise étudiants BTS. En lien avec la politique documentaire : revoir la conception du site internet de l établissement. Des relations avec l A.P.E.L. Aménager un lieu pour rencontrer les parents et partenaires. Reprise du travail sur la communication à Montalembert qui a été commencé en 2011/2012. Pour les filières technologiques et les BTS : Créer une base de données des entreprises (stages actifs et prospects stages) afin de pérenniser les contacts et les informations. Concevoir également une base de données des parents participant aux entretiens d embauche. Contacter les parents d élèves dès la rentrée pour voir les différentes possibilités de stage (par exemple au cours des réunions de parents). Missionner une personne aux relations entreprises. Reprendre contact avec les anciens de Montalembert afin de mettre en place un annuaire des anciens.

7 La vie au sein de l établissement doit permettre à chacun de s ouvrir aux autres dans le partage de valeurs communes et de valeurs propres au projet éducatif du Lycée. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges. - Sensibiliser à tous les arts pour nourrir la réflexion personnelle des jeunes. - Sensibiliser aux valeurs véhiculées par le développement durable pour une cohérence des messages et des actions menées. Apprendre à mieux se connaître et de mieux connaître l autre afin de devenir «un Homme debout» à «l Esprit éclairé». Un contexte : Un apprentissage à la vie sociale : un recrutement qui offre une mixité sociale, culturelle et religieuse afin de s ouvrir à l autre et favoriser le vivre ensemble. Des actions : Des actions pour permettre l intégration des élèves Des actions pour rendre les élèves acteurs et solidaires, dont certaines proposées par la Pastorale : banque alimentaire, développement durable, don du sang, ouverture à la culture, conférences, association sportive, aumônerie. Des sorties au théâtre, au musées en lien avec les enseignements académiques, les enseignements d exploration. Des voyages linguistiques, culturels. Formation Secourisme pour les classes de premières. Mission export BTS CI. Olympiades de Mathématiques et Géosciences. CNRD : concours national de la résistance et de la déportation. Des temps de réflexion et d éducation au discernement : Des heures de vie de classe. Des témoignages d associations : le N.I.D, A.C.A.T, Enfants du Mékong Des conférences et des tables rondes avec des intervenants extérieurs. Les partenariats avec Artisans du Monde, Banque Alimentaire, Restos du Cœur, l Armée du Salut.

8 Des échanges sur foi et sciences, foi et philosophie. Des propositions aux secondes une ouverture aux religions. Des conférences culturelles BTS. Soirée «Métier» BTS. La prévention Dans le cadre de la prévention, plusieurs actions sont organisées dans les classes. Elles sont animées par des associations reconnues et sélectionnées par rapport aux objectifs fixés par la communauté éducative. Plusieurs thèmes sont abordés, parmi eux : les addictions, les risques du «net», l'éducation affective et sexuelle, l'alimentation et le sommeil ainsi que la sécurité routière Ces interventions sont programmées dans l'emploi du temps des élèves afin de les sensibiliser aux différents questionnements liés à leur âge et à leur entourage avec lesquels ils peuvent être directement ou indirectement confrontés. Développer le fonds du CDI pour mener des projets culturels et mettre en place un lieu destiné à la mise en valeur de la vie culturelle de l établissement : expositions Un adulte coordinateur pour fédérer les projets de sorties culturelles, informer l équipe des possibilités pour les enseignants, les élèves et les étudiants. Un adulte coordinateur de démarche de développement durable.

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be

COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be PROGRAMME GENERAL Le collège Saint-Hubert est un établissement d enseignement secondaire

Plus en détail

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS Dispositif de Formations de formateurs 1 RÉUSSIR SON PARCOURS Vous souhaitez : Devenir formateur permanent ou occasionnel Obtenir une certification de formateur Vous perfectionner dans votre métier Réaliser

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

Parcours de Découverte des Métiers et des Formations

Parcours de Découverte des Métiers et des Formations COLLEGE ESSAU VOUDJO POYA Parcours de Découverte des Métiers et des Formations 2014 1. le PDMF en lien avec le Projet d Etablissement 2. Information et orientation : les points essentiels du bilan de l

Plus en détail

Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations

Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations Le cadre Le cadre PDMF -Parcours de Découverte des Métiers et des Formations Mis en place en 2008, généralisé

Plus en détail

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire LIAISON 3 ème /2 nde BUT DE LA DEMARCHE : Constat : Fait par les CPE des lycées et confirmé par un questionnaire distribué aux élèves de seconde : ces élèves sont en

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en relations internationales de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Plus en détail

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère

Plus en détail

PROJET DE LOI SUR L ECOLE. Propositions d amendements de la Fédération Française des Dys

PROJET DE LOI SUR L ECOLE. Propositions d amendements de la Fédération Française des Dys Paris, le 12 février 2013 Troubles cognitifs spécifiques Troubles des apprentissages PROJET DE LOI SUR L ECOLE Propositions d amendements de la Fédération Française des Dys Le projet de loi pour la refondation

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES»

PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES» 1 PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES» 2 SOMMAIRE. I. Une Histoire...3 II. Les principes fondamentaux...3 III. Les objectifs...4 IV. Les actions...4 Actions envers les jeunes...4 Actions envers les

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Diriger une école maternelle

Diriger une école maternelle Diriger une école maternelle E.HAYOT IEN Toul Mai 2012 D après les travaux de l IEN maternelle 83 DIRIGER? Etre le chef? Prendre des décisions? Avoir du pouvoir? Juger? Contrôler? Commander? Animer? Coordonner?

Plus en détail

CFP Brest, CFP Guingamp, CFP Rennes, CFP Vannes et IFP de Bretagne. ISFEC BRETAGNE

CFP Brest, CFP Guingamp, CFP Rennes, CFP Vannes et IFP de Bretagne. ISFEC BRETAGNE CFP Brest, CFP Guingamp, CFP Rennes, CFP Vannes et IFP de Bretagne. ISFEC BRETAGNE La formation: un double enjeu Recruter et Former de futurs «professionnels» de l enseignement pour l enseignement catholique

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008 DOSSIER DE PRESSE Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne L ART AU SERVICE DE L ÉDUCATION DANS UN CADRE SCOLAIRE Présentation Saison Culturelle 2007/2008 Conférence de presse du lundi 22 octobre 2007

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans?

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? La HEP Vaud vous prépare au Bachelor of Arts et Diplôme d enseignement pour

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

L HISTOIRE DE LA MFR

L HISTOIRE DE LA MFR L HISTOIRE DE LA MFR Créée en 1956, l association de parents d élèves est devenue Maison familiale en 1962. Elle forme les jeunes aux métiers du bois puis se spécialise dans la formation agricole. En 1987,

Plus en détail

Ecole Collège LUZY-DUFEILLANT LES AXES DU PROJET D ETABLISSEMENT

Ecole Collège LUZY-DUFEILLANT LES AXES DU PROJET D ETABLISSEMENT Ecole Collège LUZY-DUFEILLANT LES AXES DU PROJET D ETABLISSEMENT Le projet d établissement du Collège Luzy-Dufeillant se décline autour de huit axes principaux auxquels correspondent des objectifs précis

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

L apprenant au cœur de la formation

L apprenant au cœur de la formation L apprenant au cœur de la formation Le Centre des Niveaux de compétence linguistique canadiens Notre mission: Promouvoir l excellence dans l enseignement et l apprentissage du français langue seconde.

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et éducatives Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Plus en détail

Charte académique. éducation entreprise. Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse

Charte académique. éducation entreprise. Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse Charte académique éducation entreprise Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse mai 2008 1 Préambule L académie de Toulouse, les fédérations de parents d élèves,

Plus en détail

Identifiant : Mot de passe : Outils, services. pour les parents et exemples d usages pour les élèves. dans l ENT

Identifiant : Mot de passe : Outils, services. pour les parents et exemples d usages pour les élèves. dans l ENT Identifiant : Mot de passe : Outils, services pour les parents et exemples d usages pour les élèves dans l ENT SEPTEMBRE 2013 1 I. Des outils et des services pour les parents Le portail d information académique

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

#EcoleNumerique aujourd hui et demain

#EcoleNumerique aujourd hui et demain Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Journée de restitution des résultats Synthèse du thème 4 7/05/2015 Quels moyens mettre en œuvre pour réduire la fracture numérique? Quelles sont

Plus en détail

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C INSTITUT SUPÉRIEUR DE FORMATION DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE JACQUES SEVIN 2, rue Edouard Branly 51500 TAISSY Tel: 03.26.85.14.10 Fax : 03.26.85.22.73 F E-mail : acfpec51.taissy@wanadoo.fr 22, rue Charles

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

Formation générale CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Formation générale CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Formation générale VISÉES PRIORITAIRES Développer la connaissance de soi sur les plans physique, intellectuel, affectif et social pour agir et opérer des choix personnels. Prendre conscience des diverses

Plus en détail

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Offre de formation 201-2014 La Mention MEEF Enseignement dans le 1 er degré comprend parcours : Enseignement polyvalent Enseignement bilingue français-allemand

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut

Plus en détail

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod.

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013 Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. Des élèves qui sont «contre l école». Elle leur est un appui. Tout en ayant des capacités de

Plus en détail

Mieux connaître les élèves qui arrivent du collège : limiter les redoublements et les réorientations

Mieux connaître les élèves qui arrivent du collège : limiter les redoublements et les réorientations AXE GRANDS OBJECTIFS ORIENTATION Réussir son parcours d Orientation Faire face à la diversité du recrutement en seconde existant à développer existant à repenser à créer ACTIONS DISPOSITIFS Réalisé/ Non

Plus en détail

I) Présentation de la classe de Terminale Sciences et Technologies du Management et de la Gestion :

I) Présentation de la classe de Terminale Sciences et Technologies du Management et de la Gestion : Lycée Français de Tananarive Ambatobe BP 4019 101 Antananarivo MADAGASCAR http://www.egd.mg Courriel : secprov.adjoint@egd.mg Tel : +261 20 23.425 25 Fax : +261 20 22 415 28 NOTICE D INSCRIPTION CLASSE

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

Premiers éléments de bilan. Commission formation

Premiers éléments de bilan. Commission formation Premiers éléments de bilan Commission formation 1 Modalités d implication de la communauté universitaire 2 1ers jalons vers l offre de formation de la nouvelle université Sommaire 3 L affirmation en perspective

Plus en détail

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice A. PROPOSER, organiser et animer des activités de différentes natures, en tenant compte des besoins, des intérêts, des capacités et des rythmes

Plus en détail

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3 Janvier 2015 Annexe 3 FORUMS PREMIERES Pour renforcer le continuum des formations Bac-3/Bac+3, la politique d orientation des lycéens vers l enseignement supérieur s appuie sur le conseil en orientation

Plus en détail

Action tutorale. Validation des Acquis de l Expérience & Compétences Clés. Livret de. suivi

Action tutorale. Validation des Acquis de l Expérience & Compétences Clés. Livret de. suivi Action tutorale Validation des Acquis de l Expérience & Compétences Clés Livret de suivi Candidat : Préambule Ce livret a été élaboré par des tuteurs d organismes de formation dans le cadre d un projet

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

SOUTIEN SCOLAIRE & COURS A DOMICILE

SOUTIEN SCOLAIRE & COURS A DOMICILE www.solution-cours.fr contact@solution-cours.fr SOUTIEN SCOLAIRE & COURS A DOMICILE Toutes Matières et Tous Niveaux - Primaire, Collège, Lycée, Adultes Soutien Scolaire et Cours à Domicile Tél : 09 72

Plus en détail

Ensemble Scolaire PIC La Salle

Ensemble Scolaire PIC La Salle Ensemble Scolaire PIC La Salle Collège Sous tutelle des Frères des Ecoles Chrétiennes, fondé en 1831, le PIC La Salle accueille des garçons et des filles, de la maternelle jusqu à la 3. L Enseignement

Plus en détail

Inspection de l Education Nationale Circonscription de Chinon. Celui dont on a besoin Qui nous rassemble Qui nous ressemble

Inspection de l Education Nationale Circonscription de Chinon. Celui dont on a besoin Qui nous rassemble Qui nous ressemble Inspection de l Education Nationale Circonscription de Chinon Celui dont on a besoin Qui nous rassemble Qui nous ressemble Sommaire Introduction I. Projet, enjeu de réussite II. Problématique 1. Un outil

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée Votre formation en enseignement spécialisé La HEP Vaud vous prépare au Master of Arts et Diplôme dans le domaine de la pédagogie

Plus en détail

POSTE A RESPONSABILITES PARTICULIERES EN ETABLISSEMENT ECLAIR. Anglais

POSTE A RESPONSABILITES PARTICULIERES EN ETABLISSEMENT ECLAIR. Anglais Anglais Collège AMPERE OYONNAX ACADEMIE DE LYON Professeur principal de 6 ème, 5 ème ou 4 ème Utilisation du laboratoire de langues Ouverture culturelle dans le domaine des langues Capacité à travailler

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION Niveau : MASTER année 15-16 Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION M2 Mention : Parcours : METIERS DE L'EDUCATION, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

La feuille de route numérique académique 2015-2016

La feuille de route numérique académique 2015-2016 La feuille de route numérique académique 2015-2016 Cadre académique pour le développement du numérique éducatif 1 1. Le contexte académique 3 2. Les 6 objectifs et axes de progrès 5 2.1. Accompagner les

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Congrès de Blois mars 2012

Congrès de Blois mars 2012 Présentation Alain Henriet inspecteur général Le BTS Tourisme Projet en janvier 2011 déposé devant la 17ème CPC. Ce projet a obtenu l unanimité du CNESER et CSE 55 voix pour 55 votants. Les objectifs de

Plus en détail

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants «La refondation de l Ecole» Projet de contribution du Cercle Ecole et Société Sur le thème : La formation des enseignants La mission de l Ecole est de transmettre des savoirs et des connaissances mais

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Service Académique de l Inspection de l Apprentissage

Service Académique de l Inspection de l Apprentissage Service Académique de l Inspection de l Apprentissage ACTIVITES DU RESPONSABLE PEDAGOGIQUE DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

Séminaire de la Formation. 9 au 11 Juillet 2014

Séminaire de la Formation. 9 au 11 Juillet 2014 Séminaire de la Formation 9 au 11 Juillet 2014 LA RECONNAISSANCE DES ENSEIGNANTS AU SEIN DE LA FEDERATION Projet secteur formation - mai 2014 Dans un souci de valoriser le métier d enseignant de judo,

Plus en détail

REFERENTIEL D ACTIVITES DU TITRE

REFERENTIEL D ACTIVITES DU TITRE Code APE : 804CN SIREN : 183 109 073N déclaration d existence : 73 31 P00063 31 G:\COMMUN-DAVA\Doc-DAVA - En Vigueur\RESSOURCES DOCUMENTAIRES DU DAVA\FRP - Référentiel.doc MAJ12/11/2010 version 2007 adaptation

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N au réapprentissagedes savoirs debase Formations des M au ges rurales Organisme de formation de base de proximité, compétent dans l accompagnement et la formation des publics dits de faible niveau (V et

Plus en détail

1.4. Les produits prévus sont pertinents par rapport aux objectifs. 3

1.4. Les produits prévus sont pertinents par rapport aux objectifs. 3 1. PLANIFICATION ET GESTION DU PROJET 2.Suffisant/Adéquat.. Excellent / très approprié. 1 2 1.1. Le projet a été réalisé avec l aide de toutes les institutions (écoles, agences nationales...) participantes.

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

La politique de l école

La politique de l école La politique de l école Socialiser pour développer le langage. 1. Définition : L autonomie de la parole L école et ses partenaires : familles intervenants réguliers ou ponctuels liens avec le pré-scolaire

Plus en détail

Identification des tâches. tâches scolaires à effectuer par les élèves. pédagogiques des espaces. Fonctionnalités

Identification des tâches. tâches scolaires à effectuer par les élèves. pédagogiques des espaces. Fonctionnalités Formation aux usages pédagogiques des espaces numériques de travail Les ENT rassemblent dans un espace de travail les outils numériques qui permettent aux enseignants de préparer leur cours, d intervenir

Plus en détail

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé rue de Kerichen - BP 62506-29225 Brest Cedex 02 - Tél 02 98 80 88 00 - Fax 02 98 80 88 07 www.lycee-vauban-brest.ac-rennes.fr Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Plus en détail

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/ CAHIER DE SUIVI DU TUTEUR DANS LE CADRE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Ce cahier appartient à Tuteur de Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 6 rue Paradis CS 000 MARSEILLE CEDEX 06 / INTRODUCTION QU EST-CE

Plus en détail

IPRO : UNE APPLICATION POUR L EMPLOI

IPRO : UNE APPLICATION POUR L EMPLOI IPRO : UNE APPLICATION POUR L EMPLOI 2 ème Conférence algéro-française de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Marseille 18-19 octobre 2011 CONTEXTE Septembre 2008, création du Bureau d Aide à l

Plus en détail

Fiche défi CNED n 1. Apprentissage en réseaux. Thématiques nationales : 1 et 2. Défi n 1

Fiche défi CNED n 1. Apprentissage en réseaux. Thématiques nationales : 1 et 2. Défi n 1 Défi n 1 En quoi ces possibilités offertes par numérique sont-elles des facteurs de des élèves, - Pour les apprenants en EAD : expression marquée d un besoin fort d accompagnement pour rompre leur isolement,

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des politiques de formation et d éducation Bureau des formations de l enseignement supérieur

Plus en détail

PARCOURS DE PREPARATION A

PARCOURS DE PREPARATION A UNION NATIONALE DES MAISONS FAMILIALES RURALES D EDUCATION ET D ORIENTATION 58, rue Notre-Dame de Lorette 75009 PARIS Tél. 01.44.91.86.86 Fax 01.44.91.95.45 Web www.mfr.asso.fr - E-mail unmfreo@mfr.asso.fr

Plus en détail

Régimes Spéciaux d Études & Aménagements

Régimes Spéciaux d Études & Aménagements Contribution de la FAEP Régimes Spéciaux d Études & Aménagements La FAEP est membre de la FAGE et du CRAJEP de Picardie www.faep.fr Régimes Spéciaux d Études & Aménagements Avant propos : L université

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

REPERES METHODOLOGIQUES

REPERES METHODOLOGIQUES REFORME DES RYTHMES EDUCATIFS DANS LE CANTAL REPERES METHODOLOGIQUES ELABORER, METTRE EN OEUVRE ET SUIVRE UN PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PREFET DU CANTAL Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

La série STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion. Série STMG

La série STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion. Série STMG La série STMG Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Le choix de la filière STMG Le contenu de la formation Les études supérieures Les perspectives d emploi Partie 1 : Le choix de la filière

Plus en détail

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE 1 Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au lycée Pierre LAGOURGUE ENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Mention «Second degré» Parcours Philosophie

Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Mention «Second degré» Parcours Philosophie Master Métiers l Enseignement, l Education et la Formation Mention «Second gré» Parcours Philosophie 1- Présentation générale du parcours : La mention Second gré parcours Philosophie du master MEEF est

Plus en détail

Révélez l actif qui est en vous

Révélez l actif qui est en vous Révélez l actif qui est en vous *Votre service régional > formation > Basse-Normandie Dans un monde du travail qui exige de plus en plus de compétences, la Région Basse-Normandie fait de la formation professionnelle

Plus en détail

Politique relative à l emploi de la langue française et à sa qualité

Politique relative à l emploi de la langue française et à sa qualité Politique relative à l emploi de la langue française et à sa qualité Préambule Le Collège André-Grasset est un établissement d enseignement supérieur privé de langue française. Sa mission est d offrir

Plus en détail

Certificat de compétences Projet CAPE

Certificat de compétences Projet CAPE Certificat de compétences Projet CAPE Introduction L objectif principal du projet CAPE est de «contribuer à la mise en place de critères et de compétences de référence dans le cadre de la Certification

Plus en détail

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires Mai 2013 - direction générale de l enseignement scolaire La loi d orientation, de programmation pour la refondation

Plus en détail

Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) DIFOR Clermont-Ferrand. https://foad.orion.education.fr

Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) DIFOR Clermont-Ferrand. https://foad.orion.education.fr PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DE LA FOAD FORMATION DEVENIR E-FORMATEUR ET CONCEPTEUR DE CONTENUS PHASE 1 : DEVENIR E-FORMATEUR OU TUTEUR RELAIS PHASE 2 : DEVENIR CONCEPTEUR DE CONTENUS PEDAGOGIQUES MIS EN

Plus en détail

CYCLE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN I.F.S.I. Site : IFSI Antenne de Saint-Gaudens

CYCLE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN I.F.S.I. Site : IFSI Antenne de Saint-Gaudens CYCLE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN I.F.S.I. Site : IFSI Antenne de Saint-Gaudens Le métier d infirmier : Les infirmiers dispensent des soins de nature préventive, curative ou palliative, visant

Plus en détail

INGÉNIEUR QUALITÉ PORTRAITS : ÊTRE INGÉNIEUR. Réalisation : Laurent Delhourme Production exécutive : Capa Entreprises Onisep, 2001 Durée : 02 min 11 s

INGÉNIEUR QUALITÉ PORTRAITS : ÊTRE INGÉNIEUR. Réalisation : Laurent Delhourme Production exécutive : Capa Entreprises Onisep, 2001 Durée : 02 min 11 s PORTRAITS : ÊTRE INGÉNIEUR INGÉNIEUR QUALITÉ Réalisation : Laurent Delhourme Production exécutive : Capa Entreprises Onisep, 2001 Durée : 02 min 11 s L enseignement de découverte professionnelle fournit

Plus en détail

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie 1 Le cap fixé : - le projet académique 2011-2015 - et sa lecture par et pour l action des médecins et infirmier(e)s de l E.N Deux postulats : Le

Plus en détail

MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES

MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation Présentation Nature de la formation

Plus en détail

Le Formateur en Institut de Formation en Soins Infirmiers

Le Formateur en Institut de Formation en Soins Infirmiers INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Mission du formateur I.F.S.I. REDACTEUR : Christine BELOEIL : Directeur IFSI DATE : le 21 JANVIER 2005 MIS A JOUR LE 15 SEPTEMBRE 2005 MIS A JOUR LE 31 AOUT 2007

Plus en détail

LE ROSEY. Programmes scolaires

LE ROSEY. Programmes scolaires LE ROSEY Programmes scolaires Organisation des études Le programme scolaire du Rosey permet à des élèves venus de tous pays de recevoir une éducation de qualité, d acquérir des connaissances approfondies

Plus en détail

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Afin de mieux répondre aux besoins du ministère de l Education Nationale, le processus de recrutement des enseignants est réformé, dans le premier degré

Plus en détail

ANNEXE II. b. Définition des épreuves

ANNEXE II. b. Définition des épreuves ANNEXE II. b Définition des épreuves Définitions des épreuves ÉPREUVE EP1 Activités de logistique et de transport (coefficient 8 + 1 pour PSE) Objectif de l épreuve Cette épreuve vise à apprécier l aptitude

Plus en détail