abc pratique quotidienne O. Calatayud 1 J.M. Tenias 2 X. Castells 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "abc pratique quotidienne O. Calatayud 1 J.M. Tenias 2 X. Castells 1"

Transcription

1 abc Ann Biol Clin 2006 ; 64 (2) : Détermination des électrolytes dans des échantillons de sérum et de plasma, et stabilité dans des tubes ouverts pendant 2 heures à température ambiante O. Calatayud 1 J.M. Tenias 2 X. Castells 1 1 Laboratoire de biochimie, Hôpital lluis Alcanyis Xàtiva, Espagne 2 Service de médecine préventive, Hôpital lluis Alcanyis Xàtiva, Espagne Article reçu le 10 août 2005, accepté le 28 novembre 2005 Résumé. La détermination des électrolytes est réalisée aussi bien dans des échantillons de sérum que de plasma, et parfois sur des tubes ouverts laissés pendant une période prolongée. Objectif : estimer l accord entre les résultats des dosages d électrolytes dans trois types de tube (sérum avec séparateur, plasma avec et sans séparateur), avant et après conservation des échantillons à température ambiante et ouverts pendant une et deux heures. Matériel et méthodes : à partir des échantillons de 36 sujets volontaires, les concentrations de sodium, potassium, chlore, calcium, magnésium et phosphore ont été mesurées dans les trois types de tube à temps 0 (basal), et après 60 et 120 minutes. L accord a été estimé par le coefficient de corrélation intraclasse (CCI) et l interchangeabilité de résultats par régression linéaire. Résultats : l accord entre les échantillons a été très bonne avec un CCI supérieur à 0,9 dans toutes les comparaisons effectuées par rapport au temps 0, sauf pour le potassium pour lequel on a vérifié la présence d une erreur systématique constante entre le sérum et les deux types de tubes de plasma. La stabilité des paramètres est bonne pour tous les échantillons. Conclusion : l utilisation de différents types de tube pour la détermination des électrolytes est possible dans les conditions habituelles de travail des laboratoires de biologie clinique. La valeur du potassium aurait besoin d être corrigée pour comparer les résultats entre sérum et plasma. La stabilité dans les deux premières heures est bonne dans tous les cas. Mots clés : sérum, plasma, séparateur, électrolyte Abstract. The determination of electrolytes in the clinical laboratories is carried out in samples of serum or plasma in situations that tubes remain open during a lingering time. Objective: to estimate the agreement and the interchangeability in the determination of electrolytes for three types of tubes (serum with separator, plasma with and without separator) in samples that remain at room temperature and open up to two hours. Material and methods: samples of 36 voluntary patients were selected determining the levels of sodium, potassium, chlorine, calcium, magnesium and phosphate in the three tubes on time 0 (basal), 60 and 120 minutes. The agreement was estimated by means of the intraclass correlation coefficient (ICC) and the interchangeability of results by means of lineal regression. Results: agreement among the samples was very high with ICC higher than 0.9 in all basal determinations except for the potassium for which the presence of a constant systematic error was detected between serum and two tubes of plasma. The stability of the parameters is good in all the samples. Conclusions: it is possible the use of different types of tubes in the determination of electrolytes under the working conditions of the clinical laboratories. The determination of potassium needs to be corrected before the exchange of results obtained with serum and plasma. The stability in the two first hours is good in all the cases. Key words: serum, plasma, separator, electrolyte Ann Biol Clin, vol. 64, n 2, mars-avril

2 Les mesures sur plasma, à partir d échantillons recueillis avec héparine, sont très fréquents dans les laboratoires, spécialement pour des patients sous traitement anticoagulant. De plus, ces prélèvements peuvent rapidement être centrifugés et préviennent la libération du potassium et autres substances pendant le processus de coagulation comme il se produit avec le sérum [1]. Pour cette raison, beaucoup de laboratoires choisissent d analyser systématiquement des échantillons plasmatiques. Cependant, l héparine est un mucopolysaccharide sulfaté polyanionique, capable d interférer avec certaines substances. On a décrit des interférences dans les dosages de calcium ionique (quand la concentration d héparine est supérieure à 15 UI/mL) [2], et de cholestérol et de triglycérides [3]. En outre, le fibrinogène présent dans le plasma peut induire en erreur dans la détection de bandes monoclonales dans le protéinogramme. D autres laboratoires utilisent le sérum qui, en plus d être plus économique, évite les possibles interférences de l héparine. Dans la présente étude, 6 électrolytes ont été mesurés dans des échantillons recueillis dans des tubes secs avec gel séparateur, et dans des tubes avec héparinate de lithium avec et sans séparateur dans le but de comparer les résultats. Cette comparaison a été étendue à des tubes maintenus à température ambiante et ouverts pendant 2 heures, situation qui se produit parfois dans la pratique quotidienne, due surtout à des pannes fortuites des autoanalyseurs et risquant d introduire des changements en raison de la diminution du glucose et ses conséquences sur la pompe de sodium, potassium-atpase, le mouvement de l eau vers les cellules provoquant une hémoconcentration et la libération de constituants intracellulaires [4]. Matériel et méthodes Les 6 paramètres (sodium, potassium, chlore, phosphate, calcium et magnésium) ont été déterminés dans les échantillons de 36 patients volontaires, recueillis en triple exemplaire dans des tubes secs de 4 ml avec gel séparateur, des tubes avec héparinate de lithium de 5 ml avec séparateur et des tubes avec héparinate de lithium de 5 ml sans séparateur. Le diamètre de ces tubes est de 13 mm et la longueur est de 75 mm (100 mm pour les tubes avec héparinate avec séparateur). Tous les tubes sont de la marque Vacuette (Greiner Bio-One) et la concentration d héparine est de 14 UI/mL. Dans les 30 minutes après les prélèvements, les tubes ont été centrifugés à température ambiante pendant 10 minutes à g. Les dosages sont ensuite immédiatement effectués dans les trois types d échantillons (temps zéro), puis 60 et 120 minutes après, en ayant laissé les tubes ouverts et à température ambiante. Une évaluation qualitative de l aspect du sérum et du plasma a également été réalisée, dans le but d éliminer toute interférence macroscopique (turbidité, hémolyse...). Tous les paramètres ont été analysés sur un Hitachi Modular P, en utilisant les méthodes suivantes : sodium, potassium et chlore : potentiométrie indirecte ; phosphate : réaction du phosphate avec le molybdate d ammonium en présence d acide sulfurique, pour former un complexe de phosphomolybdate d ammonium mesuré par photométrie à 340 nm (adaptation du fournisseur Roche ) ; calcium : méthode colorimétrique en point final avec blanc échantillon, basée sur la réaction du calcium avec l o-crésol-phtaléine-complexon dans une solution alcaline. Le magnésium est masqué par la 8-hydroxyquinoline (adaptation Roche ) ; magnésium : réaction avec le bleu de xylidyle, en solution alcaline en présence d EDTA pour masquer le calcium et former un sel de diazonium. La concentration de magnésium est mesurée par photométrie (diminution de l extinction du bleu de xylidyle). Les intervalles de référence des paramètres sont : sodium : mmol/l ; potassium : 3,5-5,2 mmol/l ; chlore : mmol/l ; calcium : 2,15-2,55 mmol/l ; phosphore : 0,87-1,45 mmol/l et magnésium : 0,65-1,05 mmol/l. La concordance a été évaluée par le coefficient de corrélation intraclasse, considérant qu il y a un bon accord à partir de 0,81. L exactitude des résultats a été comparée par régression linéaire : en estimant la présence d une erreur systématique constante si l ordonnée à l origine est différente de zéro et proportionnelle si la pente est différente de 1. L établissement de graphiques de Bland- Altman permet de détecter une erreur systématique (constante ou proportionnelle). Toutes les estimations ont été obtenues avec le logiciel statistique StatsDirect version Résultats Les valeurs moyennes des paramètres analysés aux temps 0, 60 et 120 minutes pour chaque type d échantillon sont présentées dans le tableau 1. La concordance entre les différents types d échantillons a été très bonne (tableau 2). La mesure du potassium est la seule pour laquelle on a observé un accord inférieur à 0,9 entre les résultats obtenus sur sérum avec ceux obtenus sur plasma, dû à une erreur systématique constante (tableau 3 et figure 1). L accord et l exactitude des paramètres analysés aux différents temps sont bonnes pour les trois types d échantillons (tableau 4). 158 Ann Biol Clin, vol. 64, n 2, mars-avril 2006

3 Dosage des électrolytes Tableau 1. Valeurs moyennes (et déviations standards) des paramètres analysés dans les trois types d échantillon aux temps 0, 60 et 120 minutes (mmol/l). Sérum Plasma sans séparateur Plasma avec séparateur 0 min 60 min 120 min 0 min 60 min 120 min 0 min 60 min 120 min Sodium 138,86 (0,67) 139,03 (0,67) 139,64 (0,66) 138,30 (0,67) 138,55 (0,67) 139,00 (0,67) 138,11 (0,69) 138,22 (0,66) 138,58 (0,65) Potassium 4,23 (0,07) 4,24 (0,07) 4,26 (0,07) 4,03 (0,07) 4,03 (0,07) 4,03 (0,08) 4,03 (0,08) 4,03 (0,08) 4,04 (0,08) Chlore 102,05 (0,75) 102,19 (0,75) 102,16 (0,74) 101,86 (0,76) 102,00 (0,79) 102,11 (0,78) 101,91 (0,76) 101,94 (0,75) 101,80 (0,74) Calcium 2,26 (0,04) 2,27 (0,04) 2,28 (0,04) 2,27 (0,04) 2,29 (0,04) 2,30 (0,04) 2,26 (0,04) 2,27 (0,04) 2,29 (0,04) Phosphore 1,19 (0,08) 1,20 (0,08) 1,24 (0,08) 1,15 (0,08) 1,15 (0,08) 1,19 (0,07) 1,15 (0,08) 1,15 (0,08) 1,19 (0,08) Magnésium 0,80 (0,02) 0,81 (0,02) 0,82 (0,01) 0,81 (0,02) 0,81 (0,02) 0,082 (0,01) 0,81 (0,02) 0,81 (0,02) 0,82 (0,01) Tableau 2. Concordance entre les divers paramètres dans des échantillons de sérum et de plasma frais (temps 0), et conservés 60 et 120 minutes à température ambiante en tubes non bouchés. Temps 0 (n = 36) 60 min (n = 36) 120 min (n = 36) S-PSS S-PCS PSS-PCS S-PSS S-PCS PSS-PCS S-PSS S-PCS PSS-PCS Sodium 0,965 0,973 0,955 0,942 0,961 0,946 0,929 0,962 Potassium 0,872 0,867 0,991 0,862 0,861 0,991 0,850 0,857 0,992 Chlore 0,989 0,992 0,994 0,975 0,985 0,984 0,980 0,983 0,980 Calcium 0,972 0,981 0,992 0,914 0,981 0,937 0,984 0,987 0,994 Phosphore 0,989 0,989 0,986 0,984 0,997 0,983 0,983 0,992 Magnésium 0,960 0,978 0,985 0,967 0,935 0,979 0, S : sérum ; PSS : plasma sans séparateur ; PCS : plasma avec séparateur. Résultats S exprimé par le coefficient de corrélation intraclasse. Tableau 3. Corrélation des résultats entre des échantillons de sérum et de plasma avec ou sans séparateur. Valeurs de la pente et ordonnée à l origine entre les valeurs basales (temps 0) des différents types d échantillon. y: sérum / x: plasma sans séparateur y: sérum / x: plasma avec séparateur y: plasma avec séparateur / x: plasma sans séparateur Pente (IC95%) Sodium 0,987 (0,914 1,060) Potassium 0,958 (0,870 1,045) Chlore (0,927 1,020) Calcium 1,030 (0,947 1,114) Phosphore 1,007 ( 1,045) Magnésium 0,965 (0,874 1,055) 2,294 (- 7,803 12,391) 0,367 (0,012 0,723) 2,848 (- 1,918 7,615) - 0,076 (- 0,267 0,114) 0,037 (- 0,010 0,084) 0,020 (- 0,053 0,094) Pente (IC95%) 0,964 (0,901 1,028) 0,919 (0,832 1,005) (0,934 1,015) 1,041 (0,973 1,108) 1,028 (0,989 1,067) (0,922 1,064) 5,603 (- 3,209 14,416) 0,530 (0,179 0,881) 2,723 (- 1,395 6,842) - 0,0889 (- 0,242 0,063) 0,009 (- 0,038 0,057) 0,000 (- 0,057 0,057) Pente (IC95%) 1,002 (0,922 1,081) 1,032 (0,989 1,076) (0,960 1,032) (0,953 1,033) 0,976 (0,949 1,003) (0,921 1,026) - 0,472 (- 11,51 10,565) - 0,138 (- 0,316 0,038) 0,435 (- 3,255 4,126) 0,006 (- 0,084 0,098) 0,003 (- 0,003 0,063) 0,018 (0,024 0,061) Discussion La valeur moyenne du phosphore est légèrement supérieure dans le sérum à celle obtenue dans les deux types d échantillon plasmatique. Ces différences sont semblables à celles observées dans d autres études [1, 5, 6]. Cette augmentation du phosphore dans le sérum est probablement due à la libération de cet électrolyte par les hématies pendant le processus de coagulation [5]. Malgré les différences obtenues dans notre étude, les accords sont très bons (tableau 2) et on n observe aucun type d erreur systématique, proportionnelle ni constante, Ann Biol Clin, vol. 64, n 2, mars-avril

4 Tableau 4. Concordances entre les valeurs obtenues au temps 0 (T0) et celles obtenues à 60 et 120 minutes. 0,915 Sérum Plasma sans séparateur Plasma avec séparateur T0 60 min T0 120 min T0 60 min T0 120 min T0 60 min T0 120 min Sodium 0,977* 0,975 0,918 0,986 0,947 0,991 # ; 1,010 & 0,962 ; 4,502 1,025 ; - 3,574 0,998 ; - 0,197 0,982 ; 2,194 0,925 ; 0,636 Potassium 0,995 0,997 ; - 0,002 0,989 0,998 ; - 0,023 0,998 ; 0,026 0,992 1,004 ; - 0,034 0,998 0,989 ; 0,044 0,972 ; 0,111 Chlore 0,981 0,971 ; 2,834 0,964 0,975 ; 2,451 0,997 0,999 ; - 0,019 0,970 1,014 ; - 1,332 0,990 0,983 ; 1,570 0,983 0,950 ; 4,831 Calcium 0,954 ; 0,048 0,942 0,976 ; 0,035 0,939 0,999 ; - 0,009 0,927 0,955 ; 0,076 0,952 0,972 ; 0,044 0,944 0,936 ; 0,117 Phosphore 0,991 1,020 ; - 0,037 0,967 ; - 0,042 0,976 ; 0,259 0,975 ; - 0,008 1,007 ; - 0,015 1,007 ; - 0,055 Magnésium 0,949 0,937 ; 0,041 0,928 1,073 ; - 0,081 0,940 ; 0,044 0,935 1,033 ; - 0,040 1,018 ; - 0,014 0,957 1,030 ; - 0,035 Résultats exprimés par le coefficient de corrélation intraclasse (*), pente (#) et ordonnée à l origine (&) ; aucune pente n est significativement différente de 1 (p 0,05) ; aucune ordonnée à l origine n est significativement différente de 0 (p 0,05). entre les trois types d échantillons analysés (tableau 3). Pour cette raison, nous pensons qu il n est pas nécessaire d établir des intervalles de référence différents pour sérum et plasma. Pour le phosphore, malgré une tendance à augmenter avec le temps, nous n observons pas de différence entre les valeurs initiales et celles trouvées à 60 et 120 minutes (tableau 4). Tant pour le calcium que pour le magnésium, les valeurs moyennes basales des trois échantillons sont très semblables et ne montrent pas de différence significative entre elles. La stabilité, dans la période des deux heures, du calcium et du magnésium est également bonne, en remarquant une tendance à l augmentation des valeurs avec le temps tout comme pour le phosphore. Dans notre étude, les valeurs de sodium dans le sérum sont discrètement supérieures aux niveaux dans le plasma, comme il a été noté dans d autres études [6, 7]. Certains auteurs [1, 8] trouvent des valeurs modérément plus hautes dans le plasma, bien que les différences ne soient pas significatives du point de vue clinique. Les valeurs dans les trois types d échantillon sont stables tant après une heure qu après deux heures. Bien que le sodium, le calcium et le magnésium puissent être modifiés par l hémoconcentration produite par le mouvement d eau à l intérieur de cellules avec le temps [4], il n y a pas de variations significatives en deux heures. Les valeurs de chlore sont très semblables dans le sérum et les échantillons de plasma (légèrement supérieures dans le sérum). Certains auteurs obtiennent des résultats semblables avec des valeurs légèrement plus élevées dans le sérum [6] ou bien l inverse [1, 8]. Il y a une corrélation excellente dans les valeurs initiales et celles obtenues après deux heures. Les petites variations entre les valeurs moyennes des différents échantillons pour le chlore et les paramètres précédents ne sont pas statistiquement significatives (tableau 3). Différence (mmol/l) 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 0,2 0,1 0,0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 3,0 3,5 4,0 Différence (mmol/l) 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 0,2 0,1 0,0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 3,0 3,5 4,0 4,5 4,5 5,0 5,0 5,5 6,0 Moyenne (mmol/l) 5,5 6,0 Moyenne (mmol/l) Figure 1. Graphique de Bland-Altman qui montre la présence d une erreur systématique constante pour le potassium entre sérum et plasma avec séparateur (en haut) et entre sérum et plasma sans séparateur (en bas). 160 Ann Biol Clin, vol. 64, n 2, mars-avril 2006

5 Dosage des électrolytes Pour le potassium, nous trouvons des valeurs nettement supérieures dans le sérum, observation souvent mentionnée [1, 6, 8]. Cette différence est vérifiée par l analyse des droites de régression permettant d apprécier une erreur systématique constante (ordonnée à l origine différente de zéro). Nous interprétons ces observations, comme étant dues à la libération de potassium par les plaquettes au moment de la coagulation [8, 9]. Comme pour les autres paramètres étudiés, la stabilité du potassium est bonne pour les périodes de temps étudiées. Certains auteurs obtiennent également des valeurs semblables pour tous ces paramètres dans les deux premières heures, dans des échantillons centrifugés [4] ou non [10]. Conclusion Nous concluons que les résultats sont concordants entre les trois types d échantillons étudiés. Seul le potassium nécessiterait une correction par la droite de régression pour garantir la transférabilité des résultats entre un type d échantillon et un autre. La conservation à température ambiante, en tubes ouverts, ne produit pas de changements significatifs des résultats, au moins pendant deux heures. Références 1. Doumas BT, Hause LL, Simuncak DM, Breitenfeld D. Differences between values for plasma and serum in tests performed in the Ektachem 700 XR Analyzer and evaluation of plasma separator tubes (PST). Clin Chem 1989 ; 35 : Endres DB, Rude RK. Mineral and bone metabolism. In : Tietz fundamentals of clinical chemistry. Fifth Edition. Philadelphia : W.B. Saunders Company, 2001 : Sassolas A, Chellan D, Drai J, Bondon PG, Cartier R. Peut-on prélever le bilan lipidique sur héparine? Ann Biol Clin (Paris) 2004 ; 62 : Boyanton BL, Blick KE. Stability studies of twenty-four analytes in human plasma and serum. Clin Chem 2002 ; 48 : Ciuti R. Serum and Plasma compared for use in 19 common chemical tests performed in the Hitachi 737. Clin Chem 1989 ; 35 : Lum G, Gambino SR. A comparison of serum versus heparinized plasma for routine chemistry tets. Am J Clin Pathol 1974 ; 61 : Rustad P, Felding P, Franzson L, et al. The nordic reference interval project 2000 : recommended reference intervals for 25 common biochemical properties. Scand J Clin Lab Invest 2004 ; 64 : Racine JF, Caya S, Delvin EE. Suitability of lithium heparinate plasma for the measurement of selected analytes on Beckman Synchron CX analyzers. Clin Biochem 1995 ; 29 : Nijsten MWN, de Smer BJ, Dofferhoff ASM. Pseudohyperkalemia and platelet counts. NEnglJMed1991 ; 325 : Foucher B, Pina G, Desjeux G, Prevosto JM, Chaulet JF, Cheminel V. Influence de la température et du délai avant centrifugation sur la stabilité de 28 paramètres de détermination courante en biochimie. Ann Biol Clin (Paris) 2005 ; 63 : BUREAU Président : P. Gillery Vice-président : A. Legrand Secrétaire générale : N. Jacob Secrétaire générale adjointe : I. Aimone-Gastin Trésorier : F. Felden Présidents du comité scientifique : P. Carayon, R. Garnotel (adjointe : V. Ducros) Rédacteur en chef des Annales de biologie clinique : J.-L. Dhondt Responsable du site internet : R. Couderc CONSEIL D'ADMINISTRATION I. Aimone-Gastin (Nancy), M. Arock (Paris), J.-P. Bali (Montpellier), P. Carayon (Marseille), P. Corberand (Toulouse), R. Couderc (Paris), A. Daunizeau (Lens), D. de Mouy (Paris), D. Delaville (Antony), V. Ducros (Grenoble), F. Felden (Nancy), A. Feuillu (Rennes), R. Garnotel (Reims), P. Gillery (Reims), N. Jacob (Paris), A. Lavoinne (Rouen), A. Legrand (Paris), C. Perier (Saint-Étienne), J. Pfeffer (Bagnolet), A. Philippon (Paris), J. Watine (Rodez) Ann Biol Clin, vol. 64, n 2, mars-avril

PRINCIPE. Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17657. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION

PRINCIPE. Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17657. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION Systèmes SYNCHRON CX Mode d emploi Copyright 2007 Beckman Coulter, Inc. Pour utilisation diagnostique in vitro CL Chlorure Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17652 Coffret

Plus en détail

PRINCIPE. Coffret référence 442635 (200 tests par cartouche) Coffret référence 476836 (400 tests par cartouche) REVISION ANNUELLE Date.

PRINCIPE. Coffret référence 442635 (200 tests par cartouche) Coffret référence 476836 (400 tests par cartouche) REVISION ANNUELLE Date. Systèmes SYNCHRON CX Mode d emploi Copyright 2008 Beckman Coulter, Inc. Créatine kinase Coffret référence 442635 (200 tests par cartouche) Coffret référence 476836 (400 tests par cartouche) Pour utilisation

Plus en détail

PRINCIPE. Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17657. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION

PRINCIPE. Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17657. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION Systèmes SYNCHRON CX Mode d emploi Copyright 2007 Beckman Coulter, Inc. Pour utilisation diagnostique in vitro K Potassium Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17652 Coffret

Plus en détail

LD-P PRINCIPE ECHANTILLON. Coffret référence 442660. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION

LD-P PRINCIPE ECHANTILLON. Coffret référence 442660. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION Systèmes SYNCHRON CX Mode d emploi Copyright 2007 Beckman Coulter, Inc. Lactate déshydrogénase Coffret référence 442660 Pour utilisation diagnostique in vitro REVISION ANNUELLE Revu par : Date Revu par

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale ARN du virus de l hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 03VHC1 Novembre 2003 Edité : mars 2006 Annales ARN-VHC 03VHC1 1 / 8 ARN-VHC 03VHC1

Plus en détail

PROTEINE URINE (URP) DIMENSIONS KIT REF 39064 F360 Analyseur F560 Analyseur R1 3x100 ml Σ R1 3x100 ml Σ CAL 1x5 ml.

PROTEINE URINE (URP) DIMENSIONS KIT REF 39064 F360 Analyseur F560 Analyseur R1 3x100 ml Σ R1 3x100 ml Σ CAL 1x5 ml. PROTEINE URINE (URP) USAGE PREVU Pour la détermination quantitative in vitro des Protéines Totales dans l urine et le liquide cérébrospinal (CSF). Ce produit est destiné à l utilisation sur les instruments.

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Faire et analyser un graphique de Bland-Altman pour évaluer la concordance entre deux instruments ou plus

Faire et analyser un graphique de Bland-Altman pour évaluer la concordance entre deux instruments ou plus Faire et analyser un graphique de Bland-Altman pour évaluer la concordance entre deux instruments ou plus Par Marie-Pierre Sylvestre Contexte On désire comparer deux instruments qui mesurent le même concept.

Plus en détail

Catalogue des analyses. 39-CGB-PREL-INS-006/02 mise à jour le 27 mars 2015 1/13

Catalogue des analyses. 39-CGB-PREL-INS-006/02 mise à jour le 27 mars 2015 1/13 Catalogue des analyses 39-CGB-PREL-INS-006/02 mise à jour le 27 mars 2015 1/13 Légende du dictionnaire Tube Citrate de Sodium Tube Sérum = Sec avec Activateur de coagulation (avec ou sans gel) Tube Héparine

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale - Acide urique - Glucose - Urée - Créatinine - Calcium total - Sodium - Potassium - Protéines totales - Cholestérol total - Triglycérides

Plus en détail

CONTRÔLE DE LA QUALITE ANALYTIQUE AU LABO. Août 2009 Hilde De Boeck

CONTRÔLE DE LA QUALITE ANALYTIQUE AU LABO. Août 2009 Hilde De Boeck CONTRÔLE DE LA QUALITE ANALYTIQUE AU LABO Août 2009 Hilde De Boeck SOMMAIRE 1. Introduction 2. Mise en œuvre d un CQI 3. Préparation d un échantillon CQI 4. Calcule des valeurs cibles 5. Réalisation du

Plus en détail

PROTOCOLE DE L EVALUATION DE L EXACTITUDE DES REACTIFS DE CHOLESTEROL-HDL EN PHASE HOMOGENE Version du 10 février 2005

PROTOCOLE DE L EVALUATION DE L EXACTITUDE DES REACTIFS DE CHOLESTEROL-HDL EN PHASE HOMOGENE Version du 10 février 2005 PROTOCOLE DE L EVALUATION DE L EXACTITUDE DES REACTIFS DE CHOLESTEROL-HDL EN PHASE HOMOGENE Version du 10 février 2005 OBJECTIFS : évaluer l exactitude des réactifs de dosage direct du cholestérol-hdl,

Plus en détail

Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation

Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation J Arnaud DBI, CHU de Grenoble CQE et assurance qualité Méthodes analytiques

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail

Chromatographie gazeuse

Chromatographie gazeuse 2012 Chromatographie gazeuse Assisstant : Bastien NEEL Group 1 : Romain LAVERRIERE (romainl0@etu.unige.ch) Tatiana PACHOVA (pachova0@etu.unige.ch) Table of content: 1 Résumé... 3 2 Introduction... 3 3

Plus en détail

Evaluation Externe de la qualité. Alcoolémie 2003/2. Octobre

Evaluation Externe de la qualité. Alcoolémie 2003/2. Octobre Institut Scientifique de la Santé Publique Service de Biologie Clinique Evaluation Externe de la qualité Alcoolémie 2003/2 Octobre Ce rapport ne peut être reproduit, publié ou distribué sans l accord de

Plus en détail

Dosage de l HbA1C décentralisée: une réelle plus-value?

Dosage de l HbA1C décentralisée: une réelle plus-value? Dosage de l HbA1C décentralisée: une réelle plus-value? Les jeudis de Fleurus 22 Octobre 2015 Answers for life. HbA1C: Rappels fondamentaux RBC Une fraction du glucose présent dans le sang se lie à l hémoglobine

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Electrophorèse des protéines Recherche d immunoglobuline monoclonale Biochimie spécialisée / Immunopathologie 10ATI1 Décembre 2010

Plus en détail

Biologie & Qualité Paris 27 novembre 2012. Chromatographie des Acides aminés

Biologie & Qualité Paris 27 novembre 2012. Chromatographie des Acides aminés Biologie & Qualité Paris 27 novembre 2012 Chromatographie des Acides aminés Pré-analytique Renseignements cliniques, diététiques et thérapeutiques: indispensables à l interprétation Le dosage d acides

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Dosage des médicaments - Digoxine - Lithium - Acide valproïque - Amikacine - Vancomycine - Ciclosporine Dosage des médicaments

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD Livret réponses TEST 1 AVRIL 13 th, 2010 pays: BELGIUM Team: _B Noms et signatures 1 Tache 1 humidité relative de l air 1.1: Le point de rosée ( condesation) est à (indiquer

Plus en détail

LISTE DES ANALYSES ENTRANT DANS LE CHAMP D'ACCREDITATION

LISTE DES ANALYSES ENTRANT DANS LE CHAMP D'ACCREDITATION Référence : ANA_INS010 Version : 07 Page : 1/10 IMMUNO-HEMATOLOGIE Groupe sanguin ABO, RH, Phénotypes, KELL HEMATOCYTOLOGIE Hémogramme - NFP (Numération - Formule - Plaquettes avec paramètres associés)

Plus en détail

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU METABOLISME DES IONS ET DE l EAU 1 GENERALITES Le corps humain est composé de 60 à 70% d eau. Cette eau se répartit dans deux compartiments, intra et extracellulaire. Ce dernier peut être lui même scindé

Plus en détail

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA)

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Di Pascoli Thomas Mouton Julia (M1 S2 VRV) I) Introduction L eau minérale Contrex est connue pour être riche en minéraux, notamment

Plus en détail

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES...

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... 3 5. CONDITIONS SPÉCIALES À RESPECTER... 3 5.1 RESTRICTIONS

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Charge virale de l Hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 05VHC1 mars 2005 Edition : novembre 2006 Annales ARN-VHC 05VHC1 1 / 14 ARN-VHC

Plus en détail

APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800

APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800 APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800 Réactif Beckman Coulter REF A53727 Le dosage immunologique QMS Tacrolimus est destiné à déterminer la quantité de tacrolimus dans le sang

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE N 5. Comparaison des résultats obtenus par ICP/MS avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Hg

NOTE TECHNIQUE N 5. Comparaison des résultats obtenus par ICP/MS avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Hg NOTE TECHNIQUE N 5 Comparaison des résultats obtenus par avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Ce document est diffusé à titre informatif et est basé sur des résultats et observations d essais

Plus en détail

Fidélité des méthodes analytiques (Résolution oeno 5/99)

Fidélité des méthodes analytiques (Résolution oeno 5/99) (Résolution oeno 5/99) Les données concernant la fidélité des méthodes analytiques déterminées par des études collaboratives sont applicables dans les cas suivants : ) Vérification de l'acceptabilité des

Plus en détail

Résumé. Introduction

Résumé. Introduction Résumé Dans cette expérience, nous nous sommes familiarisés avec deux différentes techniques. La première méthode consiste à la spectrophotométrie d émission atomique qui permet de doser le Na + et le

Plus en détail

PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF

PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF Dosage chronométrique PICT 1. PEFAKIT PICT Nombre de tests 8-505-01 coffret 80 3 flacons d activateur (2 ml) 3 flacons de réactif Start (2 ml) Mesure des anticoagulants par méthode chronométrique. 1 2

Plus en détail

Effets des hormones sur la glycémie du rat

Effets des hormones sur la glycémie du rat UNIVERSITE MONTPELLIER II Sciences & Techniques du Languedoc Licence Biologie des Organismes Travaux Pratiques de Physiologie Animale : Effets des hormones sur la glycémie du rat . La glycémie est une

Plus en détail

«Une eau, trois possibilités!»

«Une eau, trois possibilités!» «Une eau, trois possibilités!» Edith ANTONOT (edith.antonot@ac-nancy-metz.fr) Cette séance de travaux pratiques a été réalisée avec des étudiants de BTS chimie première année en décembre 2013. Elle fait

Plus en détail

CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE

CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Ministère de la santé et des sports CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE Valeurs biologiques usuelles Edition de Novembre 2009 (6 pages) Conseil

Plus en détail

Suite à l évaluation. Évaluation de l analyseur multiparamétrique AP-HP

Suite à l évaluation. Évaluation de l analyseur multiparamétrique AP-HP 14 LIGNE SÉRUM AP-HP Évaluation de l analyseur multiparamétrique cobas 6 000 Suite à l évaluation multicentrique européenne, publiée pour sa partie française dans le 10 000 BIO N 75, nous vous présentons

Plus en détail

Système BD Vacutainer - Tubes à prélèvement 1. Principaux formats de tubes

Système BD Vacutainer - Tubes à prélèvement 1. Principaux formats de tubes 1 Système BD Vacutainer - Tubes à prélèvement 1. Principaux formats de tubes Différents formats de tubes BD Vacutainer sont disponibles... 2 2. Bouchon sécurité BD Hemogard L utilisation du bouchon BD

Plus en détail

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique 1. Equipements utilisés L isolement des cellules mononucléées du sang périphérique est effectué à partir d échantillons sanguins par une technique

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale - Acide urique - Glucose - Urée - Créatinine - Calcium total - Sodium - Potassium - Protéines totales - Cholestérol total - Triglycérides

Plus en détail

Liste détaillée des examens de biologie médicale réalisés par l'ico

Liste détaillée des examens de biologie médicale réalisés par l'ico Bilan hépatique ALAT (T.G.P.) Bilan hépatique ASAT (T.G.O.) Bilan hépatique Bilirubine conjuguée Bilan hépatique Bilirubine libre Bilan hépatique Bilirubine totale Bilan hépatique Gamma-GT Bilan hépatique

Plus en détail

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum NOTERELATIVEÀLAMONOGRAPHIE Cettemonographieaétécorrigéepourréintroduire et décrire in extenso la méthode de titrage de l héparine qui, jusqu au Supplément 8.3 de la Ph. Eur., figurait dans le chapitre

Plus en détail

VACUETTE Tubes Glucose

VACUETTE Tubes Glucose VACUETTE Glucose Informations générales Application : Les tubes VACUETTE Glucose sont utilisés pour le dosage de glycémie ou d alcoolémie. Matériaux : Les tubes VACUETTE Glucose sont fabriqués à partir

Plus en détail

LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL)

LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL) 1GM Sciences et Techniques Industrielles Page 1 sur 5 Productique - Cours Génie Mécanique Première LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL) Née aux USA, la méthode S. P. C. est traduite le plus

Plus en détail

PRISE EN MAIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMADZU U.V. 240

PRISE EN MAIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMADZU U.V. 240 I.N.S.. DE ROUEN Laboratoire de Chimie nalytique U.V. N PRISE EN MIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMDZU U.V. 240. OBJECTIFS - Choix des paramètres nécessaires pour un tracé de spectre. - Utilisation

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Carge virale du VHB : ADN-VHB ADN-VHB 11CHB1 Mars 2011 Edition : Septembre 2011 Afssaps -143/147, Bd Anatole France F-93285 Saint

Plus en détail

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes)

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes) : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT COMPOSITION DU LAIT Ref: CPLAI A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker l ensemble

Plus en détail

Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D

Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D 24 1. Dosage de la vitamine D par RP-HPLC 1.1. Principe de la méthode Pour réaliser une séparation d'un mélange on le fait diluer dans un solvant approprié,

Plus en détail

Thromboprophylaxie MTEV PTH PTG. Nouveaux anticoagulants oraux. Que faire chez le patient programmé pour une chirurgie?

Thromboprophylaxie MTEV PTH PTG. Nouveaux anticoagulants oraux. Que faire chez le patient programmé pour une chirurgie? Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban au long cours présentant une hémorragie grave ou devant bénéficier d un geste invasif programmé ou urgent P Albaladejo Pôle Anesthésie

Plus en détail

conférence internationale de l ACOMEN Les limites du SUV Irène Buvat U678 INSERM, Paris buvat@imed.jussieu.fr ACOMEN - Irène Buvat - 11 mai 2007-1

conférence internationale de l ACOMEN Les limites du SUV Irène Buvat U678 INSERM, Paris buvat@imed.jussieu.fr ACOMEN - Irène Buvat - 11 mai 2007-1 9 ème conférence internationale de l ACOMEN Les limites du SUV Irène Buvat U678 INSERM, Paris buvat@imed.jussieu.fr ACOMEN - Irène Buvat - 11 mai 2007-1 Le SUV (Standardized Uptake Value) Index caractérisant

Plus en détail

GenoLyse VER 1.0. Notice d'utilisation IFU-51610-09. pour usage diagnostique in vitro uniquement

GenoLyse VER 1.0. Notice d'utilisation IFU-51610-09. pour usage diagnostique in vitro uniquement GenoLyse VER 1.0 Notice d'utilisation IFU-51610-09 pour usage diagnostique in vitro uniquement 10/2012 GenoLyse Kit d Extraction d ADN Bactérien Veuillez lire attentivement la notice d utilisation dans

Plus en détail

Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci.

Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci. Généralités Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci. Nous énumérons ci-dessous ces facteurs, et fournissons

Plus en détail

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Février 2013 1 Liste de contrôle des essais de non-infériorité N o Liste de contrôle (les clients peuvent se servir de cette

Plus en détail

Evaluation de l exposition tabagique chez un groupe de «fumeurs actifs» et un groupe de «fumeurs passifs».

Evaluation de l exposition tabagique chez un groupe de «fumeurs actifs» et un groupe de «fumeurs passifs». Evaluation de l exposition tabagique chez un groupe de «fumeurs actifs» et un groupe de «fumeurs passifs». Dosage de la nicotine et de la cotinine urinaires par chromatographie liquide haute performance

Plus en détail

Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique

Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique S A l (1) G H (2) S S Aptel (1), G Hossu (2), S Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique innovation

Plus en détail

Validation d une méthode de chimie analytique

Validation d une méthode de chimie analytique Validation des méthodes d analyse quantitative par le profil d exactitude Validation d une méthode de chimie analytique Application au dosage des anions fluorure, chlorure, nitrite, bromure, nitrate, phosphate

Plus en détail

Répertoire des valeurs de référence des principales analyses de laboratoire

Répertoire des valeurs de référence des principales analyses de laboratoire 1. OBJECTIF : Cette liste énumère les valeurs de référence des analyses de biochimie et d hématologie fréquemment demandées. Cette liste est liée à la Politique sur les procédures analytiques POL-L-5.05.03-ANALY.

Plus en détail

Prise en charge des demandes d examens signalées comme urgentes

Prise en charge des demandes d examens signalées comme urgentes Prise en charge des demandes d examens signalées comme urgentes Mots clés : examen urgent CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE POINTE A PITRE ABYMES Réf. Interne : PCD/PBIO/0070/01/2012 Réf.HAS :5.c ; 21.b

Plus en détail

Accréditation Contrôles de qualité : de la norme à la pratique

Accréditation Contrôles de qualité : de la norme à la pratique JOURNEE FORMATION TECHNICIEN DE LABORATOIRE Accréditation Contrôles de qualité : de la norme à la pratique Paris, 15 mai 2014 Alain DAUNIZEAU A. Daunizeau - 140515 1 L environnement réglementaire et normatif

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Bilan lipidique - Cholestérol total - Triglycérides - Cholestérol-HDL - Cholestérol-LDL - Apolipoprotéine A1 - Apolipoprotéine

Plus en détail

P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE

P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE 1. Domaine d application Cette méthode concerne la mesure du ph dans des solutions aqueuses : - non salines (conductivité

Plus en détail

Série 0, 2012 ... Signatures des experts : Points obtenus : Note* : ... *La note est à reporter sur la feuille d'évaluation finale.

Série 0, 2012 ... Signatures des experts : Points obtenus : Note* : ... *La note est à reporter sur la feuille d'évaluation finale. Procédure de qualification Assistant médical CFC / Assistante médicale CFC Connaissances professionnelles écrites DIAGNOSTIC AU LABORATOIRE Série 0, 2012 No de candidat : Date d'examen :...... Durée de

Plus en détail

ASQUALAB Assurance de qualité des laboratoires d'analyses médicales

ASQUALAB Assurance de qualité des laboratoires d'analyses médicales /2 ACIDE URIQUE Sérum Juillet 2 Assurance de qualité des d'analyses médicales participants : 1, après troncature : 1 Moyenne des résultats (tronquée) : 22 Coefficient de variation (tronqué) :, % ACIDE

Plus en détail

Voiture Jouet sur un plan incliné

Voiture Jouet sur un plan incliné Voiture Jouet sur un plan incliné Le but de l'expérience est d'explorer les notions élémentaires pour un corps en mouvement sur un plan incliné. On enregistrera puis on analysera les données relative à

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

Les TUBES de PRELEVEMENTS utilisés à L HNFC contiennent TOUS des ADDITIFS

Les TUBES de PRELEVEMENTS utilisés à L HNFC contiennent TOUS des ADDITIFS Page 1 sur 5 Les TUBES de PRELEVEMENTS utilisés à L contiennent TOUS des ADDITIFS Ces additifs ajoutés au sang dans le tube de permettent : - soit une accélération du processus de la, - soit un blocage

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Microgenics Corporation Entreprise de Thermo Fisher Scientific APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Réf. 0373910 Destiné

Plus en détail

Données numériques des exemples et des exercices

Données numériques des exemples et des exercices Statistique théorique et appliquée Tome 1 et tome 2 Pierre Dagnelie Données numériques des exemples et des exercices Les données numériques des exemples et des exercices des deux tomes de Statistique théorique

Plus en détail

PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW

PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW Présentation du test Formation TROD SFLS Akli BOUAZIZ 15/12/2011 PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW Point Contrôle (Protéine A) Membrane Nitrocellulose Absorbant Point Test (gp36/ gp41) N 134 Onglet d

Plus en détail

Professeur H. PORTUGAL

Professeur H. PORTUGAL A propos des référentiels r rentiels qualité en BIOLOGIE MEDICALE: G.B.E.A. Référentiel HAS V2010 - norme NF EN ISO 15189- Ordonnance du 13 janvier 2010 Professeur H. PORTUGAL LABORATOIRE CENTRAL SUD &

Plus en détail

FEUILLET TECHNIQUE. Plaques CK VITROS Chemistry Products

FEUILLET TECHNIQUE. Plaques CK VITROS Chemistry Products Plaques VITROS Chemistry Products 847 9396 847 8034 Application Pour usage in vitro uniquement. Les plaques VITROS Chemistry Products mesurent la concentration de créatine kinase () contenue dans le sérum

Plus en détail

Les méthodes potentiométriques

Les méthodes potentiométriques Le ph-mètre (réf :Skoog, West, Holler, Section 19-A. p 412) Les méthodes potentiométriques 2 e partie Erreur dans la mesure d une tension à l aide d un ph-mètre (ionomètre) Maintenant que nous avons explorés

Plus en détail

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Double faisceau avec optiques parfaitement stables. Bande passante 1,5 nm. Logiciel de navigation Jenway Flight

Plus en détail

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Cours 7 : Exemples I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Exemple 1 : On cherche à expliquer les variations de y par celles d une fonction linéaire de

Plus en détail

Choisir le bon tube de prélèvement

Choisir le bon tube de prélèvement Choisir le bon tube de prélèvement L étape pré-analytique L obtention d un résultat de biologie interprétable nécessite la fiabilité et la maitrise de la technique analytique, la technique de prélèvement,

Plus en détail

Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes

Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes Rôle dans le système de gestion de la qualité Gérer les problèmes, ou traiter les erreurs est important pour que le laboratoire offre un

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

abc Interférence de l hémoglobine glyquée labile sur le dosage de l HbA 1c par une méthode de chromatographie liquide haute performance

abc Interférence de l hémoglobine glyquée labile sur le dosage de l HbA 1c par une méthode de chromatographie liquide haute performance abc Ann Biol Clin 2008 ; 66 (4) : 459-63 Interférence de l hémoglobine glyquée labile sur le dosage de l HbA 1c par une méthode de chromatographie liquide haute performance Interference of labile glycated

Plus en détail

l antipyrine (i-phényl-2, 3 diméthylpyrazolone 5 one).

l antipyrine (i-phényl-2, 3 diméthylpyrazolone 5 one). LA MESURE DE L EAU TOTALE DE L ORGANISME CHEZ LES PORCINS PAR LA MÉTHODE A L ANTIPYRINE B.L. DUMONT Station de Recherches sur l Élevage, C.N.R.Z., JouyenJosas. la méthode des es La mesure de l eau totale

Plus en détail

Surveillance biologique d'un traitement par Héparine de Bas Poids Moléculaire (HBPM)

Surveillance biologique d'un traitement par Héparine de Bas Poids Moléculaire (HBPM) Hématologie biologique (Pr Marc Zandecki) Faculté de Médecine CHU 49000 Angers France Surveillance biologique d'un traitement par Héparine de Bas Poids Moléculaire (HBPM) 1. Structure et mode d'action

Plus en détail

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010)

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010) Méthode OIV- -MA-AS315-23 Type de méthode : critères Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage (OIV-Oeno 427-2010) 1 Définitions des

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

MANUEL DE PRÉLÈVEMENT

MANUEL DE PRÉLÈVEMENT 2013 MANUEL DE PRÉLÈVEMENT Horaires d ouverture du laboratoire : Du lundi au vendredi de 8 à 18h00, sans interruption Le samedi et dimanche matin de 8h00 à 12h00 (Service d astreinte assuré 24h/24 et 7j/7)

Plus en détail

Validation d un questionnaire de fréquence alimentaire court et qualitatif

Validation d un questionnaire de fréquence alimentaire court et qualitatif Validation d un questionnaire de fréquence alimentaire court et qualitatif J. Giovannelli, UMR 744, Institut Pasteur de Lille C. Simon, CARMEN, INSERM U1060, Université de Lyon / INRA U1235 J. Ferrieres,

Plus en détail

Dosage sérique de la 25 OH vitamine D. Techniques Limites Interprétation

Dosage sérique de la 25 OH vitamine D. Techniques Limites Interprétation Dosage sérique de la 25 OH vitamine D Techniques Limites Interprétation 25 OH D: vitamine D dosée Principale forme circulante de vitamine D Les concentrations sériques de 1,25 (OH) 2 D sont 1000 fois moins

Plus en détail

Résumé. Introduction

Résumé. Introduction Résumé Dans cette expérience, nous nous sommes familiarisées avec la spectrophotométrie d absorption moléculaire (UV-Visible) à l aide de la molécule de pyridoxine. Introduction La première partie de cette

Plus en détail

Contrôle de Qualité en Biologie Médicale. Formation. Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn

Contrôle de Qualité en Biologie Médicale. Formation. Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn Contrôle de Qualité en Biologie Médicale Formation Qualité et Biosécurité Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn Projet RESAOLAB Thiès, Août 2012 Eviter la Camisole de Force Essayer d être un Praticien

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR UN PRELEVEMENT DE QUALITE ET JEÛNE IMPORTANCE DE LA PHASE PRE-ANALYTIQUE

RECOMMANDATIONS POUR UN PRELEVEMENT DE QUALITE ET JEÛNE IMPORTANCE DE LA PHASE PRE-ANALYTIQUE Fiche d'instruction Révision : 0 Page 1 sur 6 IMPORTANCE DE LA PHASE PRE-ANALYTIQUE Une analyse de médicale réalisée sur un prélèvement biologique (in-vitro) doit être le «reflet» de ce qui se passe chez

Plus en détail

Simulation Examen de Statistique Approfondie II **Corrigé **

Simulation Examen de Statistique Approfondie II **Corrigé ** Simulation Examen de Statistique Approfondie II **Corrigé ** Ces quatre exercices sont issus du livre d exercices de François Husson et de Jérôme Pagès intitulé Statistiques générales pour utilisateurs,

Plus en détail

Edjème-Aké A. 1,2 sérique du cholestérol-ldl : Comparaison

Edjème-Aké A. 1,2 sérique du cholestérol-ldl : Comparaison , pp. 52-59 EDUCI 2010 52 Edjème-Aké A. 1,2 Hauhouot-A. M.L 1 Ahiboh H. 1 Yayo Sagou E. 1 Cakou Kipré G. 1 Monnet D. 1 Détermination de la concentration sérique du cholestérol-ldl : Comparaison entre une

Plus en détail

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES Université de Neuchâtel Laboratoire de Physiologie végétale Travaux pratiques de Physiologie végétale L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES En général, les plantes couvrent leur besoin en azote par

Plus en détail

SESSION 2005. CAPET externe et CAFEP TRAVAUX PRATIQUES. Première partie : Techniques de biochimie

SESSION 2005. CAPET externe et CAFEP TRAVAUX PRATIQUES. Première partie : Techniques de biochimie SESSION 2005 CAPET externe et CAFEP Section : Biotechnologies Option : Biochimie - génie biologique TRAVAUX PRATIQUES Première partie : Techniques de biochimie Durée totale : 4 heures SUIVI DE LA PURIFICATION

Plus en détail

Recommandations relatives à l expression de l incertitude de mesure des résultats quantitatifs en biologie médicale (Document F)

Recommandations relatives à l expression de l incertitude de mesure des résultats quantitatifs en biologie médicale (Document F) abc Ann Biol Clin 007 ; 65 () : 185-00 Recommandations relatives à l expression de l incertitude de mesure des résultats quantitatifs en biologie médicale (Document F) Recommendations for expressing uncertainty

Plus en détail

Contrôle Interne de Qualité en Hématologie

Contrôle Interne de Qualité en Hématologie Guide pratique de Contrôle Introduction Contrôle Interne de Qualité en Hématologie Outre la compétence du biologiste et la validation des techniques (cf. guide SH GTA 04), l'utilisation et la correcte

Plus en détail

5. Validité de la méta-analyse

5. Validité de la méta-analyse 5. Validité de la méta-analyse 5.1. Poids de la preuve d une méta-analyse Le poids de la preuve d un résultat scientifique quantifie le degré avec lequel ce résultat s approche de la réalité. Il ne s agit

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Extrait sec total. Extrait sec total

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Extrait sec total. Extrait sec total Méthode OIV-MA-AS2-03A Méthode Type IV Matières sèches totales (modifiée par résolution OIV-Oeno 387/2009) 1. Définition L'extrait sec total ou matières sèches totales est l'ensemble de toutes les substances

Plus en détail

Test en Cuve LCK 555 DBO 5 /DBO [n]

Test en Cuve LCK 555 DBO 5 /DBO [n] ATTENTION NOUVEAU! La date d édition actuelle se trouve dans le mode opératoire ou l évaluation. Veuillez vous reporter au chapitre Remarque (voir plus bas). Test en Cuve Principe Détermination de la demande

Plus en détail

FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS

FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS 26-29/11/2007 - Rabat, Maroc Dr Pierre Leveau Responsable de l Unité Qualité et Environnement pierre.leveau@edqm.eu MODULE: Maîtrise des résultats

Plus en détail