abc pratique quotidienne O. Calatayud 1 J.M. Tenias 2 X. Castells 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "abc pratique quotidienne O. Calatayud 1 J.M. Tenias 2 X. Castells 1"

Transcription

1 abc Ann Biol Clin 2006 ; 64 (2) : Détermination des électrolytes dans des échantillons de sérum et de plasma, et stabilité dans des tubes ouverts pendant 2 heures à température ambiante O. Calatayud 1 J.M. Tenias 2 X. Castells 1 1 Laboratoire de biochimie, Hôpital lluis Alcanyis Xàtiva, Espagne 2 Service de médecine préventive, Hôpital lluis Alcanyis Xàtiva, Espagne Article reçu le 10 août 2005, accepté le 28 novembre 2005 Résumé. La détermination des électrolytes est réalisée aussi bien dans des échantillons de sérum que de plasma, et parfois sur des tubes ouverts laissés pendant une période prolongée. Objectif : estimer l accord entre les résultats des dosages d électrolytes dans trois types de tube (sérum avec séparateur, plasma avec et sans séparateur), avant et après conservation des échantillons à température ambiante et ouverts pendant une et deux heures. Matériel et méthodes : à partir des échantillons de 36 sujets volontaires, les concentrations de sodium, potassium, chlore, calcium, magnésium et phosphore ont été mesurées dans les trois types de tube à temps 0 (basal), et après 60 et 120 minutes. L accord a été estimé par le coefficient de corrélation intraclasse (CCI) et l interchangeabilité de résultats par régression linéaire. Résultats : l accord entre les échantillons a été très bonne avec un CCI supérieur à 0,9 dans toutes les comparaisons effectuées par rapport au temps 0, sauf pour le potassium pour lequel on a vérifié la présence d une erreur systématique constante entre le sérum et les deux types de tubes de plasma. La stabilité des paramètres est bonne pour tous les échantillons. Conclusion : l utilisation de différents types de tube pour la détermination des électrolytes est possible dans les conditions habituelles de travail des laboratoires de biologie clinique. La valeur du potassium aurait besoin d être corrigée pour comparer les résultats entre sérum et plasma. La stabilité dans les deux premières heures est bonne dans tous les cas. Mots clés : sérum, plasma, séparateur, électrolyte Abstract. The determination of electrolytes in the clinical laboratories is carried out in samples of serum or plasma in situations that tubes remain open during a lingering time. Objective: to estimate the agreement and the interchangeability in the determination of electrolytes for three types of tubes (serum with separator, plasma with and without separator) in samples that remain at room temperature and open up to two hours. Material and methods: samples of 36 voluntary patients were selected determining the levels of sodium, potassium, chlorine, calcium, magnesium and phosphate in the three tubes on time 0 (basal), 60 and 120 minutes. The agreement was estimated by means of the intraclass correlation coefficient (ICC) and the interchangeability of results by means of lineal regression. Results: agreement among the samples was very high with ICC higher than 0.9 in all basal determinations except for the potassium for which the presence of a constant systematic error was detected between serum and two tubes of plasma. The stability of the parameters is good in all the samples. Conclusions: it is possible the use of different types of tubes in the determination of electrolytes under the working conditions of the clinical laboratories. The determination of potassium needs to be corrected before the exchange of results obtained with serum and plasma. The stability in the two first hours is good in all the cases. Key words: serum, plasma, separator, electrolyte Ann Biol Clin, vol. 64, n 2, mars-avril

2 Les mesures sur plasma, à partir d échantillons recueillis avec héparine, sont très fréquents dans les laboratoires, spécialement pour des patients sous traitement anticoagulant. De plus, ces prélèvements peuvent rapidement être centrifugés et préviennent la libération du potassium et autres substances pendant le processus de coagulation comme il se produit avec le sérum [1]. Pour cette raison, beaucoup de laboratoires choisissent d analyser systématiquement des échantillons plasmatiques. Cependant, l héparine est un mucopolysaccharide sulfaté polyanionique, capable d interférer avec certaines substances. On a décrit des interférences dans les dosages de calcium ionique (quand la concentration d héparine est supérieure à 15 UI/mL) [2], et de cholestérol et de triglycérides [3]. En outre, le fibrinogène présent dans le plasma peut induire en erreur dans la détection de bandes monoclonales dans le protéinogramme. D autres laboratoires utilisent le sérum qui, en plus d être plus économique, évite les possibles interférences de l héparine. Dans la présente étude, 6 électrolytes ont été mesurés dans des échantillons recueillis dans des tubes secs avec gel séparateur, et dans des tubes avec héparinate de lithium avec et sans séparateur dans le but de comparer les résultats. Cette comparaison a été étendue à des tubes maintenus à température ambiante et ouverts pendant 2 heures, situation qui se produit parfois dans la pratique quotidienne, due surtout à des pannes fortuites des autoanalyseurs et risquant d introduire des changements en raison de la diminution du glucose et ses conséquences sur la pompe de sodium, potassium-atpase, le mouvement de l eau vers les cellules provoquant une hémoconcentration et la libération de constituants intracellulaires [4]. Matériel et méthodes Les 6 paramètres (sodium, potassium, chlore, phosphate, calcium et magnésium) ont été déterminés dans les échantillons de 36 patients volontaires, recueillis en triple exemplaire dans des tubes secs de 4 ml avec gel séparateur, des tubes avec héparinate de lithium de 5 ml avec séparateur et des tubes avec héparinate de lithium de 5 ml sans séparateur. Le diamètre de ces tubes est de 13 mm et la longueur est de 75 mm (100 mm pour les tubes avec héparinate avec séparateur). Tous les tubes sont de la marque Vacuette (Greiner Bio-One) et la concentration d héparine est de 14 UI/mL. Dans les 30 minutes après les prélèvements, les tubes ont été centrifugés à température ambiante pendant 10 minutes à g. Les dosages sont ensuite immédiatement effectués dans les trois types d échantillons (temps zéro), puis 60 et 120 minutes après, en ayant laissé les tubes ouverts et à température ambiante. Une évaluation qualitative de l aspect du sérum et du plasma a également été réalisée, dans le but d éliminer toute interférence macroscopique (turbidité, hémolyse...). Tous les paramètres ont été analysés sur un Hitachi Modular P, en utilisant les méthodes suivantes : sodium, potassium et chlore : potentiométrie indirecte ; phosphate : réaction du phosphate avec le molybdate d ammonium en présence d acide sulfurique, pour former un complexe de phosphomolybdate d ammonium mesuré par photométrie à 340 nm (adaptation du fournisseur Roche ) ; calcium : méthode colorimétrique en point final avec blanc échantillon, basée sur la réaction du calcium avec l o-crésol-phtaléine-complexon dans une solution alcaline. Le magnésium est masqué par la 8-hydroxyquinoline (adaptation Roche ) ; magnésium : réaction avec le bleu de xylidyle, en solution alcaline en présence d EDTA pour masquer le calcium et former un sel de diazonium. La concentration de magnésium est mesurée par photométrie (diminution de l extinction du bleu de xylidyle). Les intervalles de référence des paramètres sont : sodium : mmol/l ; potassium : 3,5-5,2 mmol/l ; chlore : mmol/l ; calcium : 2,15-2,55 mmol/l ; phosphore : 0,87-1,45 mmol/l et magnésium : 0,65-1,05 mmol/l. La concordance a été évaluée par le coefficient de corrélation intraclasse, considérant qu il y a un bon accord à partir de 0,81. L exactitude des résultats a été comparée par régression linéaire : en estimant la présence d une erreur systématique constante si l ordonnée à l origine est différente de zéro et proportionnelle si la pente est différente de 1. L établissement de graphiques de Bland- Altman permet de détecter une erreur systématique (constante ou proportionnelle). Toutes les estimations ont été obtenues avec le logiciel statistique StatsDirect version Résultats Les valeurs moyennes des paramètres analysés aux temps 0, 60 et 120 minutes pour chaque type d échantillon sont présentées dans le tableau 1. La concordance entre les différents types d échantillons a été très bonne (tableau 2). La mesure du potassium est la seule pour laquelle on a observé un accord inférieur à 0,9 entre les résultats obtenus sur sérum avec ceux obtenus sur plasma, dû à une erreur systématique constante (tableau 3 et figure 1). L accord et l exactitude des paramètres analysés aux différents temps sont bonnes pour les trois types d échantillons (tableau 4). 158 Ann Biol Clin, vol. 64, n 2, mars-avril 2006

3 Dosage des électrolytes Tableau 1. Valeurs moyennes (et déviations standards) des paramètres analysés dans les trois types d échantillon aux temps 0, 60 et 120 minutes (mmol/l). Sérum Plasma sans séparateur Plasma avec séparateur 0 min 60 min 120 min 0 min 60 min 120 min 0 min 60 min 120 min Sodium 138,86 (0,67) 139,03 (0,67) 139,64 (0,66) 138,30 (0,67) 138,55 (0,67) 139,00 (0,67) 138,11 (0,69) 138,22 (0,66) 138,58 (0,65) Potassium 4,23 (0,07) 4,24 (0,07) 4,26 (0,07) 4,03 (0,07) 4,03 (0,07) 4,03 (0,08) 4,03 (0,08) 4,03 (0,08) 4,04 (0,08) Chlore 102,05 (0,75) 102,19 (0,75) 102,16 (0,74) 101,86 (0,76) 102,00 (0,79) 102,11 (0,78) 101,91 (0,76) 101,94 (0,75) 101,80 (0,74) Calcium 2,26 (0,04) 2,27 (0,04) 2,28 (0,04) 2,27 (0,04) 2,29 (0,04) 2,30 (0,04) 2,26 (0,04) 2,27 (0,04) 2,29 (0,04) Phosphore 1,19 (0,08) 1,20 (0,08) 1,24 (0,08) 1,15 (0,08) 1,15 (0,08) 1,19 (0,07) 1,15 (0,08) 1,15 (0,08) 1,19 (0,08) Magnésium 0,80 (0,02) 0,81 (0,02) 0,82 (0,01) 0,81 (0,02) 0,81 (0,02) 0,082 (0,01) 0,81 (0,02) 0,81 (0,02) 0,82 (0,01) Tableau 2. Concordance entre les divers paramètres dans des échantillons de sérum et de plasma frais (temps 0), et conservés 60 et 120 minutes à température ambiante en tubes non bouchés. Temps 0 (n = 36) 60 min (n = 36) 120 min (n = 36) S-PSS S-PCS PSS-PCS S-PSS S-PCS PSS-PCS S-PSS S-PCS PSS-PCS Sodium 0,965 0,973 0,955 0,942 0,961 0,946 0,929 0,962 Potassium 0,872 0,867 0,991 0,862 0,861 0,991 0,850 0,857 0,992 Chlore 0,989 0,992 0,994 0,975 0,985 0,984 0,980 0,983 0,980 Calcium 0,972 0,981 0,992 0,914 0,981 0,937 0,984 0,987 0,994 Phosphore 0,989 0,989 0,986 0,984 0,997 0,983 0,983 0,992 Magnésium 0,960 0,978 0,985 0,967 0,935 0,979 0, S : sérum ; PSS : plasma sans séparateur ; PCS : plasma avec séparateur. Résultats S exprimé par le coefficient de corrélation intraclasse. Tableau 3. Corrélation des résultats entre des échantillons de sérum et de plasma avec ou sans séparateur. Valeurs de la pente et ordonnée à l origine entre les valeurs basales (temps 0) des différents types d échantillon. y: sérum / x: plasma sans séparateur y: sérum / x: plasma avec séparateur y: plasma avec séparateur / x: plasma sans séparateur Pente (IC95%) Sodium 0,987 (0,914 1,060) Potassium 0,958 (0,870 1,045) Chlore (0,927 1,020) Calcium 1,030 (0,947 1,114) Phosphore 1,007 ( 1,045) Magnésium 0,965 (0,874 1,055) 2,294 (- 7,803 12,391) 0,367 (0,012 0,723) 2,848 (- 1,918 7,615) - 0,076 (- 0,267 0,114) 0,037 (- 0,010 0,084) 0,020 (- 0,053 0,094) Pente (IC95%) 0,964 (0,901 1,028) 0,919 (0,832 1,005) (0,934 1,015) 1,041 (0,973 1,108) 1,028 (0,989 1,067) (0,922 1,064) 5,603 (- 3,209 14,416) 0,530 (0,179 0,881) 2,723 (- 1,395 6,842) - 0,0889 (- 0,242 0,063) 0,009 (- 0,038 0,057) 0,000 (- 0,057 0,057) Pente (IC95%) 1,002 (0,922 1,081) 1,032 (0,989 1,076) (0,960 1,032) (0,953 1,033) 0,976 (0,949 1,003) (0,921 1,026) - 0,472 (- 11,51 10,565) - 0,138 (- 0,316 0,038) 0,435 (- 3,255 4,126) 0,006 (- 0,084 0,098) 0,003 (- 0,003 0,063) 0,018 (0,024 0,061) Discussion La valeur moyenne du phosphore est légèrement supérieure dans le sérum à celle obtenue dans les deux types d échantillon plasmatique. Ces différences sont semblables à celles observées dans d autres études [1, 5, 6]. Cette augmentation du phosphore dans le sérum est probablement due à la libération de cet électrolyte par les hématies pendant le processus de coagulation [5]. Malgré les différences obtenues dans notre étude, les accords sont très bons (tableau 2) et on n observe aucun type d erreur systématique, proportionnelle ni constante, Ann Biol Clin, vol. 64, n 2, mars-avril

4 Tableau 4. Concordances entre les valeurs obtenues au temps 0 (T0) et celles obtenues à 60 et 120 minutes. 0,915 Sérum Plasma sans séparateur Plasma avec séparateur T0 60 min T0 120 min T0 60 min T0 120 min T0 60 min T0 120 min Sodium 0,977* 0,975 0,918 0,986 0,947 0,991 # ; 1,010 & 0,962 ; 4,502 1,025 ; - 3,574 0,998 ; - 0,197 0,982 ; 2,194 0,925 ; 0,636 Potassium 0,995 0,997 ; - 0,002 0,989 0,998 ; - 0,023 0,998 ; 0,026 0,992 1,004 ; - 0,034 0,998 0,989 ; 0,044 0,972 ; 0,111 Chlore 0,981 0,971 ; 2,834 0,964 0,975 ; 2,451 0,997 0,999 ; - 0,019 0,970 1,014 ; - 1,332 0,990 0,983 ; 1,570 0,983 0,950 ; 4,831 Calcium 0,954 ; 0,048 0,942 0,976 ; 0,035 0,939 0,999 ; - 0,009 0,927 0,955 ; 0,076 0,952 0,972 ; 0,044 0,944 0,936 ; 0,117 Phosphore 0,991 1,020 ; - 0,037 0,967 ; - 0,042 0,976 ; 0,259 0,975 ; - 0,008 1,007 ; - 0,015 1,007 ; - 0,055 Magnésium 0,949 0,937 ; 0,041 0,928 1,073 ; - 0,081 0,940 ; 0,044 0,935 1,033 ; - 0,040 1,018 ; - 0,014 0,957 1,030 ; - 0,035 Résultats exprimés par le coefficient de corrélation intraclasse (*), pente (#) et ordonnée à l origine (&) ; aucune pente n est significativement différente de 1 (p 0,05) ; aucune ordonnée à l origine n est significativement différente de 0 (p 0,05). entre les trois types d échantillons analysés (tableau 3). Pour cette raison, nous pensons qu il n est pas nécessaire d établir des intervalles de référence différents pour sérum et plasma. Pour le phosphore, malgré une tendance à augmenter avec le temps, nous n observons pas de différence entre les valeurs initiales et celles trouvées à 60 et 120 minutes (tableau 4). Tant pour le calcium que pour le magnésium, les valeurs moyennes basales des trois échantillons sont très semblables et ne montrent pas de différence significative entre elles. La stabilité, dans la période des deux heures, du calcium et du magnésium est également bonne, en remarquant une tendance à l augmentation des valeurs avec le temps tout comme pour le phosphore. Dans notre étude, les valeurs de sodium dans le sérum sont discrètement supérieures aux niveaux dans le plasma, comme il a été noté dans d autres études [6, 7]. Certains auteurs [1, 8] trouvent des valeurs modérément plus hautes dans le plasma, bien que les différences ne soient pas significatives du point de vue clinique. Les valeurs dans les trois types d échantillon sont stables tant après une heure qu après deux heures. Bien que le sodium, le calcium et le magnésium puissent être modifiés par l hémoconcentration produite par le mouvement d eau à l intérieur de cellules avec le temps [4], il n y a pas de variations significatives en deux heures. Les valeurs de chlore sont très semblables dans le sérum et les échantillons de plasma (légèrement supérieures dans le sérum). Certains auteurs obtiennent des résultats semblables avec des valeurs légèrement plus élevées dans le sérum [6] ou bien l inverse [1, 8]. Il y a une corrélation excellente dans les valeurs initiales et celles obtenues après deux heures. Les petites variations entre les valeurs moyennes des différents échantillons pour le chlore et les paramètres précédents ne sont pas statistiquement significatives (tableau 3). Différence (mmol/l) 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 0,2 0,1 0,0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 3,0 3,5 4,0 Différence (mmol/l) 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 0,2 0,1 0,0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 3,0 3,5 4,0 4,5 4,5 5,0 5,0 5,5 6,0 Moyenne (mmol/l) 5,5 6,0 Moyenne (mmol/l) Figure 1. Graphique de Bland-Altman qui montre la présence d une erreur systématique constante pour le potassium entre sérum et plasma avec séparateur (en haut) et entre sérum et plasma sans séparateur (en bas). 160 Ann Biol Clin, vol. 64, n 2, mars-avril 2006

5 Dosage des électrolytes Pour le potassium, nous trouvons des valeurs nettement supérieures dans le sérum, observation souvent mentionnée [1, 6, 8]. Cette différence est vérifiée par l analyse des droites de régression permettant d apprécier une erreur systématique constante (ordonnée à l origine différente de zéro). Nous interprétons ces observations, comme étant dues à la libération de potassium par les plaquettes au moment de la coagulation [8, 9]. Comme pour les autres paramètres étudiés, la stabilité du potassium est bonne pour les périodes de temps étudiées. Certains auteurs obtiennent également des valeurs semblables pour tous ces paramètres dans les deux premières heures, dans des échantillons centrifugés [4] ou non [10]. Conclusion Nous concluons que les résultats sont concordants entre les trois types d échantillons étudiés. Seul le potassium nécessiterait une correction par la droite de régression pour garantir la transférabilité des résultats entre un type d échantillon et un autre. La conservation à température ambiante, en tubes ouverts, ne produit pas de changements significatifs des résultats, au moins pendant deux heures. Références 1. Doumas BT, Hause LL, Simuncak DM, Breitenfeld D. Differences between values for plasma and serum in tests performed in the Ektachem 700 XR Analyzer and evaluation of plasma separator tubes (PST). Clin Chem 1989 ; 35 : Endres DB, Rude RK. Mineral and bone metabolism. In : Tietz fundamentals of clinical chemistry. Fifth Edition. Philadelphia : W.B. Saunders Company, 2001 : Sassolas A, Chellan D, Drai J, Bondon PG, Cartier R. Peut-on prélever le bilan lipidique sur héparine? Ann Biol Clin (Paris) 2004 ; 62 : Boyanton BL, Blick KE. Stability studies of twenty-four analytes in human plasma and serum. Clin Chem 2002 ; 48 : Ciuti R. Serum and Plasma compared for use in 19 common chemical tests performed in the Hitachi 737. Clin Chem 1989 ; 35 : Lum G, Gambino SR. A comparison of serum versus heparinized plasma for routine chemistry tets. Am J Clin Pathol 1974 ; 61 : Rustad P, Felding P, Franzson L, et al. The nordic reference interval project 2000 : recommended reference intervals for 25 common biochemical properties. Scand J Clin Lab Invest 2004 ; 64 : Racine JF, Caya S, Delvin EE. Suitability of lithium heparinate plasma for the measurement of selected analytes on Beckman Synchron CX analyzers. Clin Biochem 1995 ; 29 : Nijsten MWN, de Smer BJ, Dofferhoff ASM. Pseudohyperkalemia and platelet counts. NEnglJMed1991 ; 325 : Foucher B, Pina G, Desjeux G, Prevosto JM, Chaulet JF, Cheminel V. Influence de la température et du délai avant centrifugation sur la stabilité de 28 paramètres de détermination courante en biochimie. Ann Biol Clin (Paris) 2005 ; 63 : BUREAU Président : P. Gillery Vice-président : A. Legrand Secrétaire générale : N. Jacob Secrétaire générale adjointe : I. Aimone-Gastin Trésorier : F. Felden Présidents du comité scientifique : P. Carayon, R. Garnotel (adjointe : V. Ducros) Rédacteur en chef des Annales de biologie clinique : J.-L. Dhondt Responsable du site internet : R. Couderc CONSEIL D'ADMINISTRATION I. Aimone-Gastin (Nancy), M. Arock (Paris), J.-P. Bali (Montpellier), P. Carayon (Marseille), P. Corberand (Toulouse), R. Couderc (Paris), A. Daunizeau (Lens), D. de Mouy (Paris), D. Delaville (Antony), V. Ducros (Grenoble), F. Felden (Nancy), A. Feuillu (Rennes), R. Garnotel (Reims), P. Gillery (Reims), N. Jacob (Paris), A. Lavoinne (Rouen), A. Legrand (Paris), C. Perier (Saint-Étienne), J. Pfeffer (Bagnolet), A. Philippon (Paris), J. Watine (Rodez) Ann Biol Clin, vol. 64, n 2, mars-avril

LD-P PRINCIPE ECHANTILLON. Coffret référence 442660. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION

LD-P PRINCIPE ECHANTILLON. Coffret référence 442660. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION Systèmes SYNCHRON CX Mode d emploi Copyright 2007 Beckman Coulter, Inc. Lactate déshydrogénase Coffret référence 442660 Pour utilisation diagnostique in vitro REVISION ANNUELLE Revu par : Date Revu par

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale ARN du virus de l hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 03VHC1 Novembre 2003 Edité : mars 2006 Annales ARN-VHC 03VHC1 1 / 8 ARN-VHC 03VHC1

Plus en détail

APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800

APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800 APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800 Réactif Beckman Coulter REF A53727 Le dosage immunologique QMS Tacrolimus est destiné à déterminer la quantité de tacrolimus dans le sang

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Bilan lipidique - Cholestérol total - Triglycérides - Cholestérol-HDL - Cholestérol-LDL - Apolipoprotéine A1 - Apolipoprotéine

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE

CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Ministère de la santé et des sports CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE Valeurs biologiques usuelles Edition de Novembre 2009 (6 pages) Conseil

Plus en détail

Index sérique. Mesure d assurance qualité

Index sérique. Mesure d assurance qualité Index sérique Mesure d assurance qualité Sources d erreur possibles pour les résultats des patients L objectif de tout laboratoire consiste à fournir des résultats corrects, en peu de temps et à faible

Plus en détail

Effets des hormones sur la glycémie du rat

Effets des hormones sur la glycémie du rat UNIVERSITE MONTPELLIER II Sciences & Techniques du Languedoc Licence Biologie des Organismes Travaux Pratiques de Physiologie Animale : Effets des hormones sur la glycémie du rat . La glycémie est une

Plus en détail

PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF

PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF Dosage chronométrique PICT 1. PEFAKIT PICT Nombre de tests 8-505-01 coffret 80 3 flacons d activateur (2 ml) 3 flacons de réactif Start (2 ml) Mesure des anticoagulants par méthode chronométrique. 1 2

Plus en détail

Edjème-Aké A. 1,2 sérique du cholestérol-ldl : Comparaison

Edjème-Aké A. 1,2 sérique du cholestérol-ldl : Comparaison , pp. 52-59 EDUCI 2010 52 Edjème-Aké A. 1,2 Hauhouot-A. M.L 1 Ahiboh H. 1 Yayo Sagou E. 1 Cakou Kipré G. 1 Monnet D. 1 Détermination de la concentration sérique du cholestérol-ldl : Comparaison entre une

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Plombémie Plombémie 07PLO1 ; 07PLO2 ; 07PLO3 et 07PLO4 2007 Edition : décembre 2008 Afssaps -143/147, Bd Anatole France F-93285

Plus en détail

Glycémie capillaire. Questions-Réponses. * Une Promesse pour la Vie

Glycémie capillaire. Questions-Réponses. * Une Promesse pour la Vie Glycémie capillaire Questions-Réponses * Une Promesse pour la Vie Pourquoi? un tel document Le dosage de la glycémie à l aide d un lecteur de glycémie est une analyse simple, rapide, destinée au suivi

Plus en détail

Leçons de Base de Contrôle de Qualité au Laboratoire

Leçons de Base de Contrôle de Qualité au Laboratoire Bio-Rad Laboratories C o n t r ô l e d e Q u a l i t é Leçons de Base de Contrôle de Qualité au Laboratoire Cahier de Travail de CQ Leçons de Base de Contrôle de Qualité au Laboratoire Ecrit par Greg Cooper,

Plus en détail

PRISE EN MAIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMADZU U.V. 240

PRISE EN MAIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMADZU U.V. 240 I.N.S.. DE ROUEN Laboratoire de Chimie nalytique U.V. N PRISE EN MIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMDZU U.V. 240. OBJECTIFS - Choix des paramètres nécessaires pour un tracé de spectre. - Utilisation

Plus en détail

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Microgenics Corporation Entreprise de Thermo Fisher Scientific APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Réf. 0373910 Destiné

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

Professeur Patrice FAURE

Professeur Patrice FAURE UE1 : Biochimie métabolique Chapitre 2 : Méthodes d étude du glucose en biologie Professeur Patrice FAURE Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants M.M. Samama, M-H. Horellou, C. Flaujac, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F. Depasse Biomnis - Ivry sur Seine TFPI TFPI

Plus en détail

Monitoring de l hémoglobine au bloc opératoire Place d une mesure continue non invasive. C Decoene PH CHRU Lille

Monitoring de l hémoglobine au bloc opératoire Place d une mesure continue non invasive. C Decoene PH CHRU Lille Monitoring de l hémoglobine au bloc opératoire Place d une mesure continue non invasive C Decoene PH CHRU Lille objectif Le taux d hémoglobine intervient dans : Le transport d O2 L hémostase L équilibre

Plus en détail

Mesure de la glycémie en milieu hospitalier : du pré-analytique au post-analytique. Dr Michel Rossier, PD LCCC, HUG Septembre 2006

Mesure de la glycémie en milieu hospitalier : du pré-analytique au post-analytique. Dr Michel Rossier, PD LCCC, HUG Septembre 2006 Mesure de la glycémie en milieu hospitalier : du pré-analytique au post-analytique Dr Michel Rossier, PD LCCC, HUG Septembre 2006 Introduction La glycémie: une analyse simple dans un monde complexe On

Plus en détail

Information de sécurité importante. Interférence de médicaments avec des tests basés sur la réaction de Trinder

Information de sécurité importante. Interférence de médicaments avec des tests basés sur la réaction de Trinder Information de sécurité importante FSN-RPD-2014-008 ) RPD / Chimie clinique, entièrement automatisée Version 3 18 mai 2015 Interférence de médicaments avec des tests basés sur la réaction Nom du produit

Plus en détail

FEUILLET TECHNIQUE. Réactif VITROS Chemistry Products IgA

FEUILLET TECHNIQUE. Réactif VITROS Chemistry Products IgA FEUILLET TECHNIQUE Réactif VITROS Chemistry Products IgA IgA 680 1732 Application Pour usage in vitro. Le réactif VITROS Chemistry Products IgA permet d effectuer le dosage quantitatif de l immunoglobuline

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence

Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence Vendredi 23 mai 2014 Valérie Poirier Clément d Audigier Service d Hématologie biologique Hôpital Saint-Antoine Les anticoagulants oraux

Plus en détail

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct)

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Mise en évidence par le réactif de Coombs polyspécifique d une fixation des anticorps (Igs) ou des fractions du complément (C3d) sur les hématies du

Plus en détail

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage 2 HTS 3 Immunologie / Immunologie Informations Techniques 3 I 2 ELISA 96 Puits 3 I 4 ELISA 96 Puits en Barrettes 3 I 6 en Barrettes de 8 Puits 3 I 7 en Barrettes de 12 Puits 3 I 8 en Barrettes de 16 Puits

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application;

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; DEVANT l Office, le 23 juin 2011. ORDONNANCE XG-C568-09-2011 RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; RELATIVEMENT À une demande présentée

Plus en détail

sur le réseau de distribution

sur le réseau de distribution EDF-R&D Département MIRE et Département EFESE 1, avenue du Général de Gaulle 92141 Clamart Impact qualité du site photovoltaïque "Association Soleil Marguerite" sur le réseau de distribution Responsable

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

1. Facteurs pré-analytiques importants en pathologie clinique vétérinaire

1. Facteurs pré-analytiques importants en pathologie clinique vétérinaire 1. Facteurs pré-analytiques importants en pathologie clinique vétérinaire 1.1. Généralités concernant l hématologie, l endocrinologie, la biochimie et la sérologie 1.1.1. Collecte, manipulation et transport

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF MONITORING THERAPEUTIQUE ENQUETE 2014/1

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF MONITORING THERAPEUTIQUE ENQUETE 2014/1 EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

Les principes du sequençage haut-débit

Les principes du sequençage haut-débit Les principes du sequençage haut-débit Mardi 23 avril 2013 Dr H. EL HOUSNI Organisation Génomique Podhala'et'al.'Trends'in'genetics'2012' Costa V et al. J BioMed BioTech 2010 32 ans Costa V et al. J BioMed

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

FEUILLET TECHNIQUE. Plaques CRP VITROS Chemistry Products

FEUILLET TECHNIQUE. Plaques CRP VITROS Chemistry Products Plaques VITROS Chemistry Products 192 6740 809 7990 Application Pour usage in vitro uniquement. Les plaques VITROS Chemistry Products mesurent la concentration de la protéine C-réactive () contenue dans

Plus en détail

Your Power for Health. Guide préanalytique. Recommandations préanalytique (Accompagnement vers l accréditation) www.gbo.

Your Power for Health. Guide préanalytique. Recommandations préanalytique (Accompagnement vers l accréditation) www.gbo. Your Power for Health Guide préanalytique Recommandations préanalytique (Accompagnement vers l accréditation) Sommaire Avant-propos... 5 1. Qu est-ce que le préanalytique?... 6 2. Qui est impliqué dans

Plus en détail

Objet : Avis d expert concernant l article écrit par M. Eddie Vos paru dans le journal Brome County News le 11 juin 2013

Objet : Avis d expert concernant l article écrit par M. Eddie Vos paru dans le journal Brome County News le 11 juin 2013 Québec, le 2 juillet 2013 Objet : Avis d expert concernant l article écrit par M. Eddie Vos paru dans le journal Brome County News le 11 juin 2013 Nous souhaitons rectifier et préciser certains points

Plus en détail

Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique

Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique S A l (1) G H (2) S S Aptel (1), G Hossu (2), S Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique innovation

Plus en détail

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires.

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Partner of REALice system Economie d énergie et une meilleure qualité de glace La 2ème génération améliorée du système REALice bien connu, est livré en

Plus en détail

Les anticoagulants oraux directs dans la pratique médicale: implications pour le laboratoire d hémostase

Les anticoagulants oraux directs dans la pratique médicale: implications pour le laboratoire d hémostase Pipette 6-2014, Seite 17 18 Les anticoagulants oraux directs dans la pratique médicale: implications pour le laboratoire d hémostase Anne Angelillo-Scherrer Références, Figures 1 5 et Table 1 Références

Plus en détail

Surveillance biologique d'un traitement par Héparine de Bas Poids Moléculaire (HBPM)

Surveillance biologique d'un traitement par Héparine de Bas Poids Moléculaire (HBPM) Hématologie biologique (Pr Marc Zandecki) Faculté de Médecine CHU 49000 Angers France Surveillance biologique d'un traitement par Héparine de Bas Poids Moléculaire (HBPM) 1. Structure et mode d'action

Plus en détail

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI?

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI? Qui et quand opérer au cours du traitement de l EI? Gilbert Habib Département de Cardiologie - Timone Marseille 7es JNI Bordeaux, 8 juin 2006 Université de la Méditerranée Faculté de Médecine de Marseille

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

S. Kernéis, T. Ancelle, V. Naneix-Laroche, N. Amrane, JP. Leroy, T. Hanslik, O. Launay

S. Kernéis, T. Ancelle, V. Naneix-Laroche, N. Amrane, JP. Leroy, T. Hanslik, O. Launay Etude AMARCOR Tolérance et immunogénicité du vaccin contre la fièvre jaune chez des sujets recevant une corticothérapie par voie générale : étude de cohorte observationnelle S. Kernéis, T. Ancelle, V.

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

TECHNOLOGIE APPLIQUÉE. Expérience. KEYWORDS Lab automation, consolidation, integration, clinical chemistry, immunoassay

TECHNOLOGIE APPLIQUÉE. Expérience. KEYWORDS Lab automation, consolidation, integration, clinical chemistry, immunoassay Ronan TALEC*, Daniel BOUIGE** Expérience d automation et de consolidation en biochimie et immunoanalyse au Groupe Hospitalier du Havre Expérience RÉSUMÉ En 2003, le Groupe Hospitalier du Havre a lancé

Plus en détail

Mesure chimique. Chemical measurement. Sonde de température Pt 1000 Inox Pt 1000 stainless steel. Ref : 703 262. Français p 1.

Mesure chimique. Chemical measurement. Sonde de température Pt 1000 Inox Pt 1000 stainless steel. Ref : 703 262. Français p 1. Mesure chimique Chemical measurement Français p 1 English p 3 Sonde de température Pt 1000 Inox Pt 1000 stainless steel Version : 6010 Mesure chimique Sonde de température Pt 1000 Inox 1 Description La

Plus en détail

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies Cholestérol 89 Cholestérol L hypercholestérolémie est un facteur de risque d athérosclérose comme l ont établi de grandes enquêtes épidémiologiques. Dans le sang, le cholestérol est transporté par des

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

Les méthodes potentiométriques

Les méthodes potentiométriques Le ph-mètre (réf :Skoog, West, Holler, Section 19-A. p 412) Les méthodes potentiométriques 2 e partie Erreur dans la mesure d une tension à l aide d un ph-mètre (ionomètre) Maintenant que nous avons explorés

Plus en détail

Logiciels de laboratoire et analyseurs d hémostase

Logiciels de laboratoire et analyseurs d hémostase Logiciels de laboratoire et analyseurs d hémostase DIU hémostase biologique 26/01/2015 Lyon antoine.tournoys@chru-lille.fr INTRODUCTION 1 - L AUTOMATE D HEMOSTASE 1-1 Caractéristiques générales 1-2 Le

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

Exploration d une anomalie lipidique (EAL) en 2015: Place du dosage de l Apo A et de l Apo B

Exploration d une anomalie lipidique (EAL) en 2015: Place du dosage de l Apo A et de l Apo B Exploration d une anomalie lipidique (EAL) en 2015: Place du dosage de l Apo A et de l Apo B Nabiha KAMAL Laboratoire de Biochimie Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca CHU Ibn Rochd de Casablanca

Plus en détail

Solutions pour le calibrage et l entretien Gamme complète d accessoires indispensables

Solutions pour le calibrage et l entretien Gamme complète d accessoires indispensables Solutions laboratoires Solutions pour les laboratoires Tampons ph Étalons de conductivité Solutions de mesure redox et O 2 dissous Solutions de mesure ISE Solutions de maintenance Solutions pour le calibrage

Plus en détail

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files..

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files.. Sommaire Installation... 2 After the download... 2 From a CD... 2 Access codes... 2 DirectX Compatibility... 2 Using the program... 2 Structure... 4 Lier une structure à une autre... 4 Personnaliser une

Plus en détail

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Définition Pourcentage des patients âgés de 18 ans et plus qui sont atteints d hypertension et qui ont subi tous les tests suivants

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice SECRELUX 100 U poudre et solvant pour solution injectable Information aux patients Notice SECRELUX Nom du médicament SECRELUX Substance active : penta chlorhydrate de sécrétine Statut réglementaire Sur

Plus en détail

LDL Direct Liquid Select Cholesterol Reagent

LDL Direct Liquid Select Cholesterol Reagent Select Cholesterol Reagent CATALOGUE NUMBER: 7120 SIZE: R1 1 x 30 ml INTENDED USE For the direct, quantitative measurement of low-density lipoprotein cholesterol (LDL-C) concentration in human serum or

Plus en détail

Diabète. Evaluation de l analyseur G8 et du logiciel PIANO (Tosoh Bioscience) pour la détermination de l hémoglobine A1c RÉSUMÉ ÉVALUATION

Diabète. Evaluation de l analyseur G8 et du logiciel PIANO (Tosoh Bioscience) pour la détermination de l hémoglobine A1c RÉSUMÉ ÉVALUATION ÉVALUATION Simon SAMAAN 1, Andrée LESELLIN 1, Stéphanie BARON 1, Michèle ONRÈDE 1 Evaluation de l analyseur G8 et du logiciel PIANO (Tosoh Bioscience) pour la détermination de l hémoglobine A1c RÉSUMÉ

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés.

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS EUROPE Tout savoir sur son HbA1c Réalisé avec la collaboration du

Plus en détail

Evaluation d un oxymètre de pouls sans fil chez le nouveau-né en peau à peau en salle de naissance

Evaluation d un oxymètre de pouls sans fil chez le nouveau-né en peau à peau en salle de naissance Evaluation d un oxymètre de pouls sans fil chez le nouveau-né en peau à peau en salle de naissance Y Rimet, M Leclaire*, C Mathey, C D'Ercole**, U Siméoni*, D Ronayette***, JL Weber**** Service de pédiatie,

Plus en détail

TPG 12 - Spectrophotométrie

TPG 12 - Spectrophotométrie TPG 12 - Spectrophotométrie Travail par binôme Objectif : découvrir les conditions de validité et les utilisations possibles de la loi de Beer-Lambert I- Tracé de la rosace des couleurs Choisir un des

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 octobre 2011 PEDIAVEN AP-HP G15, solution pour perfusion 1000 ml de solution en poche bi-compartiment, boîte de 4 (CIP: 419 999-0) PEDIAVEN AP-HP G20, solution pour

Plus en détail

Etude clinique pilote. du taux de cholestérol

Etude clinique pilote. du taux de cholestérol Etude clinique pilote sur la diminution naturelle du taux de cholestérol Documentation sur les applications réussies des recommandations du Dr Rath pour une meilleure Santé cellulaire Editeur: MR Publishing

Plus en détail

Disque de réactif au bilan lipidique Piccolo

Disque de réactif au bilan lipidique Piccolo Disque de réactif au bilan lipidique Piccolo Service à la clientèle et service technique : 800-822-2947 Les clients en dehors des États-Unis doivent contacter leur représentant local Abaxis pour obtenir

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique.

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. A METHODE DE LA GAMME D ETALONNAGE... 1 1. Saisie des valeurs... 1 2. Tracé de la gamme d étalonnage... 2 3. Modélisation

Plus en détail

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français Resolution proposed by the website working group Available in: English - Français EN Proposers: 31 st International Conference of Data Protection and Privacy Commissioners Madrid, Spain 4 6 November 2009

Plus en détail

ELISA PeliClass human IgG subclass kit REF M1551

ELISA PeliClass human IgG subclass kit REF M1551 Sanquin Reagents Plesmanlaan 5 0 CX Amsterdam The Netherlands Phone: +.0.5.599 Fax: +.0.5.570 Email: reagents@sanquin.nl Website: www.sanquinreagents.com M55/ November 007 ELISA PeliClass human IgG subclass

Plus en détail

Université de XY University of XY. Faculté XY Faculty of XY

Université de XY University of XY. Faculté XY Faculty of XY Université de XY University of XY Faculté XY Faculty of XY Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil d'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise

Plus en détail

Exploration du métabolisme lipidique

Exploration du métabolisme lipidique Exploration du métabolisme lipidique Les principaux lipides le cholestérol (utilisé par les cellules pour la synthèse de leurs membranes) les triglycérides (substrat énergétique) les phospholipides (constituants

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

Evaluation d un appareil quantitatif ultrasonore utilisant des matrices (Beam scanner):précision standardisée

Evaluation d un appareil quantitatif ultrasonore utilisant des matrices (Beam scanner):précision standardisée Evaluation d un appareil quantitatif ultrasonore utilisant des matrices (Beam scanner):précision standardisée M-A Gomez, M Nasser-Eddin, M Defontaine, B Giraudeau, F Jacquot, F Patat INTRODUCTION L ostéoporose

Plus en détail

VI) MARQUEURS BIOLOGIQUES DU CANCER THYROIDIEN

VI) MARQUEURS BIOLOGIQUES DU CANCER THYROIDIEN VI) MARQUEURS BIOLOGIQUES DU CANCER THYROIDIEN 1) Thyroglobuline a) Indications et fréquence Exclusivement sécrétée par la thyroïde Marqueur de choix pour le suivi du cancer différencié de la thyroïde

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

Lipides, lipoprotéines, apolipoprotéines et bilan cardiovasculaire?

Lipides, lipoprotéines, apolipoprotéines et bilan cardiovasculaire? Lipides, lipoprotéines, apolipoprotéines et bilan cardiovasculaire? Richard W. James, Labo des Lipides, Dépt. de Médecine Interne, Faculté de Médecine, Université de Genève, Genève Lipides, lipoprotéines

Plus en détail

Conséquences de la directive européenne 2009/90/CE sur l estimation des limites de quantification des méthodes d analyse chimique.

Conséquences de la directive européenne 2009/90/CE sur l estimation des limites de quantification des méthodes d analyse chimique. Conséquences de la directive européenne 2009/90/CE sur l estimation des limites de quantification des méthodes d analyse chimique Rapport final BRGM/RP-58049-FR Décembre 2009 Conséquences de la directive

Plus en détail

LA MAISON DU TEST. Notre expertise terrain et nos locaux au service de vos études

LA MAISON DU TEST. Notre expertise terrain et nos locaux au service de vos études LA MAISON DU TEST Notre expertise terrain et nos locaux au service de vos études VOTRE PARTENAIRE TERRAIN Depuis 1993, nous vous accompagnons dans la réussite de vos projets en vous proposant des méthodes

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES 2005 DU COMITÉ

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES 2005 DU COMITÉ RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES 2005 DU COMITÉ D ASSURANCE QUALITÉ EN BIOCHIMIE LABORATOIRE DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC MARS 2006 AUTEUR Comité d assurance qualité en biochimie MEMBRES DU COMITÉ

Plus en détail

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Cours 7 : Exemples I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Exemple 1 : On cherche à expliquer les variations de y par celles d une fonction linéaire de

Plus en détail

Assurance de la qualité analytique pour des résultats reconnus

Assurance de la qualité analytique pour des résultats reconnus RAPPORT D'APPLICATION ANALYSE DE LABORATOIRE & ANALYSE EN CONTINU ASSURANCE DE LA QUALITE ANALYTIQUE Assurance de la qualité analytique pour des résultats reconnus Assurance qualité et analyses sont étroitement

Plus en détail

Burette TITRONIC Titrateurs TitroLine

Burette TITRONIC Titrateurs TitroLine Burette TITRONIC Titrateurs TitroLine 22 rue de l'hermite 33520 BRUGES Tél. 05 56 16 20 16 - Fax 05 56 57 68 07 info-devis@atlanticlabo-ics.fr - www.atlanticlabo-ics.fr Un pas en avant pour la titration

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Metrohm Water Solutions

Metrohm Water Solutions Metrohm Water Solutions Commandez avant le 30 juin 2012 et vous recevrez GRATUITEMENT 1 logiciel MagIC Net TM 1 kit d ultrafiltration ou 1 kit de dilution intelligente 1 colonne Metrosep A Supp 7 250/4.0

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R

Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R Yves Aragon, David Haziza & Anne Ruiz-Gazen GREMAQ, UMR CNRS 5604, Université des Sciences

Plus en détail

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013 La base documentaire a été complètement révisée pour être en conformité avec cette version 2012 de l ISO 15189. La cartographie des différents processus du LBM a également été modifiée (suppression du

Plus en détail

Mode dʼemploi User guide

Mode dʼemploi User guide Mode dʼemploi User guide Urban Connexion Kit for Microsoft Surface Référence Urban Factory ICR32UF Introduction: Vous venez d acheter un kit de connexion Urban Factory pour Microsoft Surface, et nous vous

Plus en détail

Medication management ability assessment: results from a performance based measure in older outpatients with schizophrenia.

Medication management ability assessment: results from a performance based measure in older outpatients with schizophrenia. Medication Management Ability Assessment (MMAA) Patterson TL, Lacro J, McKibbin CL, Moscona S, Hughs T, Jeste DV. (2002) Medication management ability assessment: results from a performance based measure

Plus en détail