BIOTECH LA LETTRE #30. Mise à jour du portefeuille. Actualité. Décembre 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BIOTECH LA LETTRE #30. Mise à jour du portefeuille. Actualité. Décembre 2013"

Transcription

1 LA LETTRE #30 BIOTECH Décembre 2013 Mise à jour du portefeuille Portefeuille des titres vendus 08 Portefeuille actuel 09 Performance du portefeuille sur un an 09 Liste de suivi des titres du portefeuille Biotech 09 Évolution du PnL 11 Liste des catalyseurs de hausse 12 Actualité Les Biotechs ont changé de visage en 10 ans 30 L exagération des Analystes 30 Des Introductions qui font Pschitt 31 Les petites sociétés biotechs spécialisées dans le Diagnostic peinent en bourse 33

2 TO Edito Même si le sentiment des investisseurs est très optimiste en ce moment, il y a encore des raisons d espérer de nouveaux gains. D une part, les chiffres macro sont bons. D autre part, les politiques des Banques centrales sont toujours en soutien. Enfin, la saisonnalité sur les indices nous montre que décembre et janvier sont les mois les plus dynamiques en bourse. Mais, dans le même temps, il faut bien reconnaître que les marchés sont chers (du point de vue de leur valorisation). Nous allons même atteindre une zone rouge. Mon discours n est pas un signal d alarme. Simplement une opinion qui pourrait nous conduire à la formation d une Bulle sur les marchés actions. Cela ne me fait pas peur, il faudra juste sortir au bon moment. Voici donc mon sentiment sur les marchés. On va de record en records sur les indices US Les indices de référence aux Etats-Unis enchaînent les records historiques (on en est au 40 e record depuis début 2013 sur le S&P 500). Le Dow Jones et le S&P 500 en sont tous les deux à leur 8 e semaine de gains consécutifs. La semaine du 25 au 29 novembre, le S&P 500 a enchaîné sa 8e semaine de hausse consécutive. C est arrivé seulement 2 fois au cours des 15 dernières années. La dernière fois, c était en mars Déjà, au cours des 20 dernières années, il est arrivé par seulement 11 fois que le S&P 500 enchaîne au moins 6 semaines de hausse consécutive. A ce rythme-là, il y aurait de quoi avoir des sueurs froides (même si Claude Mathy, dans une de nos dernières discussions, me disait que le record avait été en 1985, avec 12 semaines de hausse consécutives). Aussi, les statistiques nous montrent que les fins d année et les débuts d année sont du côté des investisseurs. Saisonnalité sur les Indices US : le Rallye de fin d année La saisonnalité est un des nombreux points auxquels les investisseurs s attachent pour trouver une direction sur les marchés. Or, et en ce moment, les deux plus grandes tendances saisonnières approchent, ce qui pourrait constituer un soutien positif pour les indices. Du moins, en théorie. Tout d abord, il y a ce qu on a coutume d appeler le «Rallye de fin d année «qui a lieu en décembre. Les investisseurs institutionnels 2

3 habillent leur bilan avant la fin de l année. Puis on a habituellement l Effet janvier qui pousse généralement les cours vers le haut pour commencer une nouvelle année (les institutionnels se mettent à acheter : ceux qui ont vendu leurs titres en décembre pour des raisons fiscales, d arbitrage ou encore de taille de bilan réintègrent le marché). Mais jetons un coup d oeil sur les tendances saisonnières et leurs perspectives. Selon l Almanach du Trader, décembre est le mois qui affiche les meilleurs rendements sur le S&P 500 depuis 1950, atteignant en moyenne 1,7 % de gains moyens. Sur les 63 dernières années, depuis 1950, il n y a eu que 16 mois de décembre ou le S&P 500 était en baisse - soit un pourcentage de gains dans 74 % des cas. Sur des statistiques plus récentes, on se rend compte que depuis 1980, le S&P 500 a été en gains dans 81 % des cas. Une autre statistique nous montre que lorsque le marché est en gains sur l année écoulée (ce qui est le cas actuellement), le mois de décembre a été positif 37 fois sur 48, soit dans 77 % des cas. Plus récemment, depuis 1980, il y a eu 26 fois sur 33 ou le S&P 500 était en gains. Et sur ces 26 fois, décembre a fini en gain 19 fois (soit 73 % du temps). Et il est aussi important de constater que même si décembre finit en baisse (1 fois sur 4 comme on l a vu), on a vu seulement par 3 fois depuis 1950 un S&P 500 en baisse de plus de 2,8 % (les exceptions ont été une baisse de 4,1 % en 1957, de 4,2 % en 1968 et de 6,0 % en 2002). L effet janvier nous montre que les statistiques sont aussi du côté des investisseurs. Sur les 64 mois de janvier depuis 1950, 39 ont terminé en gain, soit 60 % du temps. Sur les 34 dernières années, allant de janvier 1980 à janvier 2013, montrent 22 mois de janvier étaient en gain. Soit dans 64 % des cas. Depuis 1950, le gain moyen a été de 1,6 % en janvier (ce qui en fait le 2 e meilleur mois de l année juste derrière décembre). Et le gain moyen depuis 1980 pour un mois de janvier est même de 2,0 %. Beaucoup de choses peuvent cependant changer en deux mois. Il faut donc être prudent. Il va y avoir toute une foule de données importantes après les fêtes de fin d année - y compris des données sur les achats à Noël, le début de la saison des résultats du 4e trimestre et d autres publications chiffres macro qu il est encore difficile d appréhender. Et il faut aussi garder à l esprit que le rendement passé n est jamais une garantie des rendements futurs. Les raisons de croire à une poursuite de la hausse sur les Indices US Les craintes que la Réserve fédérale «rétrécisse «son plan d action s éloignent, après les mots réconfortants de Ben Bernanke et sa successeure comme présidente de la Fed, Janet Yellen. Les résultats financiers des entreprises pour le 3 e trimestre ont aussi été 3

4 meilleurs que prévus. Enfin, les inscriptions au chômage continuent de rassurer et les chiffres sur les prix et les ventes de l immobilier en sont à leur plus forte augmentation annuelle depuis 7 ans. Il est difficile d imaginer que tout cela puisse changer au cours des prochaines semaines. D autant que nous n attendons pas de réunion importante, et que la saison des Résultats des sociétés est maintenant terminée. Les craintes ont donc quasiment disparu. On ne voit que le bon côté des choses. Or, cet excès d optimisme est alors propice à la formation de Bulle. Ma principale inquiétude reste les niveaux de valorisation des Actions US Même s il est indéniable que les niveaux de valorisation sont élevés, cela ne veut pas dire pour autant qu il n y aura pas d opportunités à saisir. Cela ne veut pas dire aussi que nous sommes proches du précipice. Les gérants pourraient très bien décider maintenant de privilégier davantage l Europe dans leurs allocations. Préservant d une certaine manière le marché US. Ce que nous montrent certains ratios sur les Valorisations actuelles des sociétés US : 1-_Un Price to dividend supérieur de 30 à 45 % par rapport à la «normale» (*) : Le Price to Dividend des sociétés du S&P 500 est de 48,8x en ce moment en ce moment alors qu on peut estimer que 25 à 35x soit un ratio convenable. Nous sommes situés en ce moment dans le 85e percentile des 80 dernières années [source] ce qui signifie que le niveau actuel a été atteint seulement 15 % du temps au cours des 80 dernières années. 2-_Un Taux de rendement inférieur de 35 à 50 % par rapport à la «normale» (*) : Le Earnings yield (rendement sur dividende) des sociétés du S&P 500 est de 5,03 % en ce moment alors que la médiane est à 6,89 % et la moyenne est à 7,46 % [source]. Le taux de rendement est donc inférieur de 35 à 50 %. Je précise que le taux de rendement est passé en 1 an de 2,23 % à 1,99 % sur le S&P 500 (soit une baisse de 10,8 %) ; de 2,67 % à 2,12 % sur le Dow Jones (soit une baisse de 20,6 %) ; de 1,34 % à 1,43 % sur le Nasdaq (soit une hausse de 6,7 %) [source]... soit une baisse moyenne de 8,2 % en 2013 par rapport à _Un Price to Cash flow surévalué de 30 à 50 % par rapport à la «normale» (*) : Le Price to Cash flow des sociétés du S&P 500 est de 11,8x en ce moment [source] alors qu on peut estimer que 8 à 10x soit un ratio convenable. Il y a donc de ce point de vue une surévaluation de 30 à 50 %. Nous sommes situés en ce moment dans le 83e percentile des 80 dernières années ce qui signifie que le niveau actuel a été atteint seulement 17 % du temps au cours des 80 dernières années. 4-_Un Price to Book surévalué de 20 % par rapport à la «normale» 4

5 (*) : Le Price to Book des sociétés du S&P 500 est de 2,66x en ce moment [source], alors que la moyenne est à 2,75 [source] et qu on peut estimer que 1,8 à 2,2x soit un ratio convenable. Il y a donc de ce point de vue une surévaluation de 20 à 55 % (même si je précise qu il n y a pas encore de surévaluation si on tient compte de la moyenne historique). Nous sommes situés en ce moment dans le 90e percentile des 80 dernières années ce qui signifie que le niveau actuel a été atteint seulement 10 % du temps au cours des 80 dernières années. 5- Un Price to Sales surévalué de 30 à 55 % par rapport à la «normale» (*) Le Price to sales des sociétés du S&P 500 est de 1,64x en ce moment, alors que la moyenne est à 1,36 [source]. Dans le même temps, on peut estimer que 1,0 à 1,2x soit un ratio convenable. Il y a donc de ce point de vue une surévaluation de 30 à 55 % (20 % si on tient compte de la moyenne historique). Nous sommes situés en ce moment dans le 93e percentile des 80 dernières années ce qui signifie que le niveau actuel a été atteint seulement 7 % du temps au cours des 80 dernières années. 6-_Un PER surévalué de 30 à 55 % par rapport à la «normale» (*) : Le Price to earnings des sociétés du S&P 500 est de 25,4x en ce moment alors qu on peut estimer que 15 à 20x soit un ratio convenable, alors que la moyenne historique est de 16,06 [source]. Il y a donc de ce point de vue une surévaluation de 30 à 40 %. 7-_Les Small Caps ont un PER de 29 : L indice Leuthold Small caps est un indice synthétique regroupant 3000 petites sociétés américaines. En observant l évolution du PER de cet indice, on se rend compte que nous sommes en ce moment à un plus haut des 25 dernières années. Voir les données de Leuthold [source]. En ce moment, le PER de l indice Leuthold Small caps atteint les 29,0. Or, depuis 1986, il est arrivé par seulement 2 fois que le PER des Small caps dépasse les 29 : en septembre 1997, le PER avait alors atteint 30,3 et en juin 2007, le PER avait alors atteint 29,2. 8-_Le Ratio Capitalisation Boursière US/PIB US est à un niveau très élevé (113,6 % en ce moment) comparé aux autres pays du monde. Comme point de comparaison, la France est à 81,0 %, le Japon à 116,0 %, l Angleterre à 133,3 %, la Chine à 49,0 %, l Inde à 73,0 %, l Allemagne à 54,5 %, l Espagne à 79,0 %, le Brésil à 46,0 %, la Suède à 122,0 %, le Canada à 125,0 %, la Corée à 92,0 % [source]. Voici ce que nous pouvons dire des niveaux de valorisations actuels sur les marchés Actions US. J ajoute que la donnée la plus importante que je suivrai prochainement sera le PER Shiller (appelé CAPE). Le ratio PER de Shiller (je rappelle que Shiller a été Prix Nobel d économie cette année) appelé cyclically-adjusted price-earnings ratio (CAPE) - est plus raisonnable que le ratio cours/bénéfice régulier ( classique ), car il élimine les fluctuations causées par les variations de bénéfices lors des cycles économiques. En fait, en période d expansion économique, les entreprises ont des marges bénéficiaires élevées et le PER est alors artificiellement bas en raison de la hausse des bénéfices. Pour éviter ces fluctuations, il faut lisser le PER. Ainsi, le CAPE se calcule à partir du prix actuel des actions divisé par le niveau moyen des profits au cours des 10 années précédentes ce qui donne lieu à un moindre impact des conditions économiques. Le CAPE est maintenant à 25,2 (pour une moyenne historique de 16,5) et le PER classique est de 20,0 (pour une moyenne historique de 15,8). On voit ici qu entre le CAPE et le PER classique, il y a une différence flagrante : le CAPE est environ 50 % plus élevé que la moyenne historique alors que le PER régulier est environ 25 % 5

6 plus élevé que la moyenne historique. On observe donc que le PER régulier est largement sous-évalué par rapport à sa moyenne par rapport au CAPE. Car en réalité, le PER classique est une mesure artificielle, car il a été déformé par les grands bouleversements économiques antérieurs, tels que la Grande Dépression. Il sert aux grands stratèges à justifier une valorisation qui n est pas excessive. Mais dans les faits, il en est tout autrement. Comme le montre le Graphique fourni plus haut, le CAPE est à un niveau rarement atteint. Surtout, à chaque fois que le niveau de 25 a été touché ou dépassé, une forte correction des indices a suivi cet excès d optimisme. L expansion du CAPE, qui est responsable de la performance du S&P 500 cette année, semble arriver à sa fin. D un point de vue historique, nous sommes déjà dans le quintile (top 20 %) le plus surévalué, compris entre 20,9 et 44,2 (tableau en bas à gauche du Graph). Nous sommes donc dans une période Mais le plus étonnant est certainement qu à l heure actuelle Robert Shiller trouve tout cela normal. Dans une interview qui a suivi la remise de son Prix Nobel [Source], il estimait le 30 octobre dernier que «les prix des actions sont élevés, mais ils n ont pas encore atteint des niveaux alarmants». Tout en reconnaissant que «son» CAPE se trouvait «au-dessus de sa moyenne historique d environ 16, il reste loin de son plus haut de 2000 à 46». La différence selon Shiller entre aujourd hui et 2000? Et bien nous avons aujourd hui un rendement de 2,5 % environ. Contre 0 % en Assez léger comme explication, même s il a concédé que «les marchés pourraient être dans une correction à court terme». En définitive, si le CAPE dépasse les 27-30, qui est la zone à surveiller selon moi (le point clé étant 28,8 selon Shiller [source]), il est fort à parier que cela se termine par une bulle Vous pouvez suivre l évolution du PER Shiller (CAPE) à cette adresse : [Lien PER de Shiller] Pour conclure : Mon ami Anthony Cros, gérant d un Family office à Monaco, me dit souvent «Trend is your friend». En clair, il s agit de surfer sur la bonne tendance. Et bien qu une situation puisse faire redouter certains investisseurs, le meilleur moyen de gagner de l argent est de savoir saisir des opportunités au bon moment. Sans se poser davantage de questions. Après tout, nul n a de boule de cristal. Pas même les «professionnels» de la Finance! Pour preuve : en fin d année 2012, le consensus des 16 sociétés de Gestion interrogées par le panel AGEFI anticipait un Niveau du S&P 500 à 1558 Points fin 2013, soit une hausse de 6,5 % sur l ensemble de l année [source]. Olympia Gestion et Aurel BGC avaient l Objectif le plus élevé à 1650 Points, soit une hausse de 12,8 % en La Française AM et Natixis avaient l Objectif le moins élevé à 1500 Points, soit une hausse de 2,5 % en Finalement, le S&P 500 est à 1800 Points en hausse de quelque 26 % depuis début Autant dire que la hausse sur les marchés Actions US a déjoué tous les pronostics. C est même deux fois plus que les plus optimistes. Pour ma part, j estime que les opportunités ne manqueront pas au cours des 12 prochains mois. Tel que j ai pu le montrer da, s un Graphique publié dans la Lettre de novembre, les niveaux de valorisation des sociétés biotechs n ont pas de quoi m inquiéter (avec un PER actuel proche de 20). Sacha Pouget 6

7 Mise à jour portefeuille 7

8 Portefeuille des titres vendus sur les 12 derniers mois (actualisé au 01/12/2013) Nom de la Société Ticker Cours d Achat Date d Achat Cours Vente Date de Vente Quantité Valorisation d Achat Valorisation Actualisée Gain/Perte AB Science AB $18,15 20/11/2013 $15,70 25/11/ $2 268,75 $1 962,50 ($306,25) -13,50% Acadia Therapeutics ACAD $2,40 06/11/2012 $5,02 04/12/ $1 800,00 $3 765,00 $1 965,00 109,17% Addex Therapeutics ADXN $10,40 15/01/2013 $4,16 10/06/ $2 753,06 $1 101,22 ($1 651,84) -60,00% Addex Therapeutics ADXN $10,40 15/01/2013 $3,65 06/11/ $2 600,00 $912,50 ($1 687,50) -64,90% Anacor Pharma ANAC $4,82 15/01/2013 $4,21 30/01/ $4 820,00 $4 210,00 ($610,00) -12,66% BioAlliance BIO $4,20 17/09/2013 $3,90 27/09/ $5 250,00 $4 875,00 ($375,00) -7,14% Catalyst Pharma CPRX $1,45 01/11/2012 $0,49 12/12/ $3 625,00 $1 212,50 ($2 412,50) -66,55% Cytokinetics CYTK $0,72 11/10/2012 $1,47 17/06/ $2 520,00 $5 145,00 $2 625,00 104,17% Cytokinetics CYTK $0,72 11/10/2012 $1,12 15/01/ $2 520,00 $3 920,00 $1 400,00 55,56% Dara Biosciences DARA $0,797 11/01/2013 $0,99 29/01/ $2 072,20 $2 574,00 $501,80 24,22% Durata DRTX $7,520 16/04/2013 $10,00 06/11/ $3 760,00 $5 000,00 $1 240,00 32,98% EDAP TMS EDAP $1,50 17/12/2012 $1,89 19/12/ $3 750,00 $4 725,00 $975,00 26,00% Horizon Pharma HZNP $3,41 08/10/2012 $2,54 09/01/ $3 410,00 $2 540,00 ($870,00) -25,51% Immunocllular IMUC $2,36 12/02/2013 $2,70 07/03/ $4 720,00 $5 400,00 $680,00 14,41% Inovio Pharma INO $0,50 07/12/2012 $1,04 09/07/ $2 000,00 $4 160,00 $2 160,00 108,00% Inovio Pharma INO $0,50 07/12/2012 $0,72 04/02/ $2 000,00 $2 880,00 $880,00 44,00% MRI Interventions MRIC $1,60 09/01/2013 $1,55 17/01/ $3 200,00 $3 100,00 ($100,00) -3,13% Nupath PATH $3,29 07/03/2013 2,78 17/06/ $3 290,00 $2 780,00 ($510,00) -15,50% Oculus OCLS $4,48 18/12/2012 5,45 23/04/ $3 167,36 $3 853,15 $685,79 21,65% Opexa Ther. OPXA 2,05 20/03/2013 2,59 26/03/ $1 537,50 $1 942,50 $405,00 26,34% Oxygen Bio. OXBT $2,20 22/10/2013 $3,30 31/10/ $1 639,00 $2 458,50 $819,50 50,00% Oxygen Bio. OXBT $2,20 22/10/2013 $4,50 04/11/ $1 606,00 $3 285,00 $1 679,00 104,55% Pozen POZN $ 5,05 02/04/2013 $4,75 04/04/ $1 893,75 $1 781,25 ($112,50) -5,94% Pozen POZN $5,05 02/04/2013 $4,98 17/06/ $1 893,75 $1 867,50 ($26,25) -1,39% Psidivia PSDV $1,40 17/12/2012 $2,81 03/05/ $1 750,00 $3 512,50 $1 762,50 100,71% Psidivia PSDV $1,40 17/12/2012 $2,45 22/02/ $1 750,00 $3 062,50 $1 312,50 75,00% Rosetta Genomics ROSG $3,57 15/04/2013 $4,30 07/06/ $3 570,00 $4 300,00 $730,00 20,45% Rosetta Genomics ROSG $3,57 15/04/2013 $3,56 03/07/ $4 641,00 $4 628,00 ($13,00) -0,28% Rosetta Genomics ROSG $4,05 05/11/2012 $4,67 05/12/ $2 025,00 $2 335,00 $310,00 15,31% Sangamo Pharma SGMO $5,45 04/12/2012 $6,05 12/12/ $4 360,00 $4 840,00 $480,00 11,01% Sequenom SQNM $2,47 17/10/2013 $2,47 15/11/ $3 705,00 $3 705,00 $0,00 0,00% Solazyme SZYM $9,16 06/05/2013 $12,30 31/05/ $1 832,00 $2 460,00 $628,00 34,28% Solazyme SZYM $9,16 06/05/2013 $11,38 07/06/ $1 832,00 $2 276,00 $444,00 24,24% Sucampo SCMP $5,15 10/01/2013 $5,96 22/03/ $2 060,00 $2 384,00 $324,00 15,73% Sucampo SCMP $5,15 10/01/2013 $7,89 23/04/ $2 060,00 $3 156,00 $1 096,00 53,20% Synta SNTA $7,76 10/05/2013 $7,30 29/07/ $2 281,44 $2 146,20 ($135,24) -5,93% Tekmira TKMR $4,71 08/04/2013 $7,15 01/10/ $1 413,00 $2 145,00 $732,00 51,80% Tekmira TKMR $4,71 08/04/2013 $9,45 04/10/ $1 648,50 $3 307,50 $1 659,00 100,64% Trius Therapeutics TSRX $5,30 12/01/2013 $6,95 22/03/ $2 120,00 $2 780,00 $660,00 31,13% Trius Therapeutics TSRX $5,30 12/01/2013 $10,60 15/07/ $2 120,00 $4 240,00 $2 120,00 100,00% Vanda Pharma VNDA $3,60 17/10/2012 $3,15 14/12/ $3 240,00 $2 835,00 ($405,00) -12,50% Vanda Pharma VNDA $3,60 17/10/2012 $4,25 23/01/ $3 240,00 $3 825,00 $585,00 18,06% Perf. (en %) 8

9 Portefeuille Actuel (Actualisé au 01/12/2013 après clôture des marchés) Nom de la Société Ticker Cours d Achat Date d Achat Dernier cours Objectif de cours Quantité Valorisation d Achat Valorisation Actualisée Gain/Perte AB Science AB $18,15 20/11/2013 $14,52 $16, $2 268,75 $1 815,00 ($453,75) -20,00% Cannabis Science CBIS $0,05 22/04/2013 $0,033 $0,10/0, $2 550,00 $1 625,00 ($925,00) -36,27% Dara Biosciences DARA $0,797 11/01/2013 $0,4750 $0, $2 072,20 $1 235,00 ($837,20) -40,40% Insite Vision INSV $0,31 08/04/2013 $0,260 $0,30-0, $1 550,00 $1 300,00 ($250,00) -16,13% Mast Therapeutics MSTX $0,466 17/06/2013 $0,446 $0,5/0, $8 388,00 $8 028,00 ($360,00) -4,29% Nicox COX $2,63 12/11/2013 $2,50 $3, $3 550,50 $3 375,00 ($175,50) -4,94% OncoSec Medical ONCS $0,18 19/03/2012 $0,306 $0, $2 685,00 $4 590,00 $1 905,00 70,95% Opexa Ther. OPXA $2,05 20/03/2013 $2,05 $3, $1 537,50 $1 537,50 $0,00 0,00% Ovascience OVAS $9,95 17/10/2013 $9,57 $12, $7 960,00 $7 656,00 ($304,00) -3,82% Progenics PGNX $4,10 21/10/2013 $5,12 $ $4 100,00 $5 120,00 $1 020,00 24,88% Tekmira TKMR $8,80 24/10/2013 $8,15 $12, $8 360,00 $7 742,50 ($617,50) -7,39% Perf. (en %) Performance du portefeuille sur 1 an (en tenant compte des positions vendues et détenues) Capital engagé : ,00 $ Liquidités actuelles : ,06 $ Valeur initiale : ,00 $ Valeur actuelle : ,06 $ Plus Value : ,06 $ Performance : 37,29% Sur 1 an, le CAC 40 s est apprécié de 20,7 % et le Dow Jones de 23,5 %. Liste de Suivi des titres du Portefeuille Biotech (actualisée au 01/12/2013). Ce qu il faut retenir de l actualité des titres du Portefeuille : -OXBT a été un trade fructueux, avec un gain de plus de 100 % en à peine 10 jours (entre le 22/10 et le 31/10). J aurai même pu gagner davantage. Le cours ayant pris quelque 780 % en 7 séances (entre le 29/10 et le 06/11) à la suite d un rachat d un actif stratégique (comme quoi les Biotechs peuvent exploser en un rien de temps) : 9

10 -DRTX a dépassé l objectif de cours initial de 10 $ fin octobre, mais n avait pas réussi à dépasser la Résistance des 10,6 $. La demande d approbation a été faite auprès de la FDA le 26/09 pour son Dalbavancin (comme anticipé). J ai vendu mes titres sur les 10 $ (le cours a dépassé la résistance et clôturé à 12,3 $ fin novembre) ; -TKMR, spécialisée dans l ARNi de livraison et les nanoparticules lipidiques (LNP), a levé 30 millions $ au mois d octobre. C est une opportunité d investissement convaincante à moyen terme. J ai un Obj. de cours de 12 $ ; -ONCS a procédé à une augmentation de Capital et a repoussé pour début 2014 des résultats cliniques. Le titre, qui s était apprécié de 95 % depuis l achat il y a 18 mois, retrouve les 0,3 $ ; -ADXN a annoncé le 28/10 la fin du recrutement pour son ADX71149 (traitement de la dépression et de l anxiété), les résultats de la Phase 2 seront publiés au premier trimestre J ai décidé de liquider tous mes titres ; -INSV a bien rebondi depuis le mois d août, le price action est très favorable en ce moment. D importants résultats cliniques sont attendus pour le début de 2014 ; -SQNM, qui développe des dispositifs d analyse génétique, a chuté jusque -31 % le 31/10 (clôturant à 1,7 $ le 7 novembre) après avoir reçu une décision défavorable à son brevet clé utilisé dans les tests génétiques prénataux (litige contre Ariosa Diagnostics). Le tribunal a statué que ce brevet n est pas admissible à la brevetabilité, car il est basé sur un «phénomène naturel». Sequenom envisage de faire appel. Face à cette perte d exclusivité, Sequenom s expose donc à une éventuelle concurrence et à un dédommagement auprès d Ariosa. Le titre s est ensuite fortement repris à la suite de la publication de très bons Résultats financiers, clôturant à 2,77 $ le 7 novembre. J ai revendu tous mes titres Sequenom sur les 2,47 $ ; -AB, qui développe des thérapies contre le Cancer, a chuté jusque -31 % le 31/10 après un verdict négatif de l UE sur la recommandation d experts scientifiques pour la mise sur le marché de son traitement du GIST. Une décision de l UE devrait également intervenir dans les prochaines semaines pour son traitement du Cancer du Pancréas. J ai maintenant un Avis négatif sur le titre ; -COX, qui s est maintenant spécialisée dans l ophtalmologie, n a pas su poursuivre le rebond initié au-dessus des 2,5 le 12/11 lors de l annonce d un nouveau Test aux US. Toute clôture supérieure au-dessus des 2,5 sera bénéfique pour le titre. 10

11 Evolution du PnL Le Portefeuille Biotech est quasiment au plus haut depuis 2012 (+107,56 %) voici l évolution du PnL (Gains Pertes). Source : PnL Sacha Pouget via ProfitLy Depuis janvier 2012, sur les 79 trades effectués. 66,67 % des 84 trades sont en Profit. Le Gain moyen (53) est de +52,84 %. La Perte moyenne (26) est de -18,81 %. Gain moyen : 1284,87 $ Perte moyenne : 648,87 $ Les liquidités actuelles ( $) correspondent à 35 % du portefeuille (total= $). 11

12 Liste des Catalyseurs de Hausse des 11 titres du portefeuille (actualisé au 01/12/2013). Nom : AB Science Ticker : AB Détail Catalyseur : Masutinib (Cancer du Pancréas) AB Science est spécialisé dans R&D sur des inhibiteurs de protéines kinases (IPK), des molécules thérapeutiques utilisées dans le traitement des tumeurs cancéreuses, des maladies inflammatoires et neurodégénératives aussi bien en santé humaine qu en santé animale. La société est valorisée actuellement 470 Millions d euros. C est la plus grosse biotech française. J ai revendu la moitié de mes titres AB Science le 25/11 sur les 15,7, en moins-value de 13 %. J avais acheté 250 titres de cette biotech française à 18,15 le 20/11/13 pour miser sur une décision d approbation en UE dans le GIST (une forme rare du cancer gastro-intestinal). J observais aussi un Golden Cross qui est une figure souvent qualifiée de bullish (positif) par les chartistes. Je précisais lors de mon achat qu il s agissait d une décision «sans garantie» avec un potentiel à la hausse ou à la baisse en fonction de la décision (positive ou négative) de 20 à 30 % à très court terme. Soit un Objectif de Cours à la hausse de 21,8 à 23,6 euros en cas d approbation, et de 12,7 à 14,5 euros en cas de refus d approbations. Le 22/11, le cours perdait 20 % en clôture. On apprenait alors que la Décision était négative. Les experts scientifiques de l UE ont justifié cette décision par trois raisons : -difficulté d interpréter les résultats cliniques sur la Survie ; -nombre de patients inclus pas assez important ; -mesure de certaines impuretés de fabrication. Son pipeline est très avancé avec pas moins de 9 programmes en cours (ou en transition) de Phase 3. On attend plus tard cette année une décision de l UE sur une autorisation dans le cancer du pancréas. Il n est pas garanti qu il y ait une Autorisation dans cette indication, aux vues des problèmes relevés dans la mesure de certaines impuretés de fabrication dans le GIST. Avis : J ai un avis Négatif, je souhaite vendre mes titres entre 15 et 16 euros. 12

13 Nom : Cannabis Science Ticker : CBIS Détail Catalyseur : Divers CBIS pourrait profiter de la législation favorable au Cannabis thérapeutique. Un projet de loi a été déposé au Sénat pour favoriser le développement au niveau fédéral. La thématique qui touche le Cannabis thérapeutique prend de plus en plus d ampleur. En France par exemple on a autorisé pour la première fois un malade à utiliser des produits à base de cannabis pour se soigner. Début juin, la société anglaise GW Pharmaceuticals (GWPH), un leader dans le Cannabis Thérapeutique, a été introduite sur le Nasdaq sur les 8,9 $. Désormais, elle coté 36,49 $ ce 30/11/2013. GWPH était déjà cotée sur le London Stock Exchange. C est aussi un titre que j avais couvert sur Objectifeco, ou je parlais de placement «Bon Père de famille» pour investir sur le marché du Cannabis [source]. En 6 mois, le cours de GWPH a été multiplié par 4,5. La société vaut maintenant 540 millions $. C est dire l intérêt des investisseurs pour le Cannabis Thérapeutique. En attendant, Cannabis Science n attire pas trop les investisseurs. La société continue de recruter un staff de haut vol pour ses essais cliniques. Mais le développement est encore précoce (alors que GWPH vend déjà son Sativex). Le suivi des recherches sera aussi un autre catalyseur de hausse. Les avis sont partagés sur les titres spécialisés dans le Cannabis thérapeutique. Un marché qui pourrait doubler en 2014 et atteindre 3 milliards $ [source]. Je fais attention tout de même, car il s agit d un titre ultra spéculatif. La Finra a ainsi émis un avis négatif sur certaines sociétés spécialisées dans le Cannabis thérapeutique [source]. Avis : Je me donne un Objectif de Cours de 12 $ 13

14 Nom : Dara Ticker : DARA Détail Catalyseur : Partenariat et début d essai de Phase 2b pour son KRN5500, ventes sur Gelclair, cotation Nasdaq Le cours de DARA, une biotech cotée sur le Nasdaq avec une valorisation de 15 millions $ seulement, est très volatil. Certains catalyseurs pourraient permettre au titre de se réveiller. D un point de vue fondamental je suis réservé sur le titre (mis à part sur le produit KRN5500). Je suis davantage positif d un point de vue trading. Un partenariat pour KRN5500 est attendu en La réponse de la FDA pour le statut Orphan Drug est attendue courant novembre La société a annoncé coup sur coup deux Augmentations de Capital : une augmentation de Capital (de 2,73 millions $) le 19 août, et une nouvelle augmentation (de 2,55 millions $) le 22 Octobre. DARA Biosciences (DARA) est une société biopharmaceutique, impliquée dans le développement et la commercialisation de traitements contre le Cancer. Ses produits comprennent le Soltamox pour le traitement du cancer du sein ; Gemcitabine pour traitement de première ligne des cancers de l ovaire, du sein, du poumon et du pancréas ainsi que des génériques injectables cytotoxiques. La société a été créée en Elle emploie une dizaine de personnes, en Caroline du Nord. Pipeline/Produits de Dara Bisociences (DARA) : Soltamox est une nouvelle formulation liquide d un médicament approuvé précédemment disponible uniquement sous forme d un comprimé oral solide ; Gelclair est prévu pour le traitement de la mucite orale (un effet secondaire fréquent dans les traitements contre le cancer) avec un lancement est prévu marché américain au cours du 1er Trimestre 2013 ; Bionect est commercialisé pour le traitement topique des irritations de la peau et des brûlures au premier/second degré à la suite de radiothérapie (lancement en juin 2012) ; KRN5500 a terminé sa Phase 2a pour le traitement des maladies chroniques (douleur) induites par la chimio. Dara attend de signer un partenariat pour commencer la phase 2b de ce produit. Un début de Phase 2b prévu pour fin Le KRN5500 a montré des résultats prometteurs dans des essais cliniques antérieurs, et a également obtenu la désignation Fast Track en octobre 2011 ce qui accélère le processus d approbation du médicament et montre que la FDA entrevoit ce composé comme un produit potentiellement important convenant à une demande non satisfaite ; Dara mène aussi une étude de phase 2a pour son DB959 (comprimé oral une fois par jour) pour le traitement du diabète de type 2. Une transition entamée en 2012 : DARA a annoncé l acquisition de la société pharmaceutique Oncogenerix le 17 janvier Cette transition de DARA d une société biopharmaceutique axée sur la recherche en une société pharma plus mature spécialisée dans la vente et le marketing dans le cancer est un tournant pour la société. La transaction s est faite à un prix de 1,5 million $ environ : les actionnaires ont reçu un total de 1,1 million d actions de DARA plus des paiements d étape futurs. Le principal point positif dans l arrangement avec Oncogenerix était la récupération des droits exclusifs de commercialisation de Soltamox aux Etats-Unis. Soltamox, une formulation approuvée par la FDA comme traitement du cancer du sein depuis son lancement en octobre DARA licencie de ce produit à Rosemont Pharmaceuticals (une biotech anglaise), qui recevra des redevances sur Soltamox. Dara dispose aussi des droits de co-promotion de Bionect, un produit pour le traitement des dommages dus à la radio. Les ventes de Soltamox sont insignifiantes. Et pour cause : le brevet de la gemcitabine (molécule du Soltamox) a expiré. Il n est donc pas envisageable de s attendre à des chiffres de ventes significatifs en raison de l arrivée de la concurrence des génériques. En septembre 2012, la société a annoncé qu elle avait obtenu les droits commerciaux sur le Gelclair auprès du Groupe Hel- 14

15 sinn (une biotech suisse). Gelclair est un produit approuvé par la FDA indiqué pour le traitement de la mucite orale, une complication fréquente de la chimiothérapie. DARA prévoit de lancer Gelclair à la fin de premier trimestre de Points positifs sur Dara Bisociences (DARA) : Le lancement de Gelclair sur le marché US pourrait faire ses preuves ; DARA cherche à signer un partenariat pour financer un essai clinique de phase 2b pour son KRN5500 (1er Trimestre 2013) en vue de commencer les essais fin 2013 ; la conformité aux règles du Nasdaq voudrait que le cours s installe au-dessus des 1 $ (certainement en post news) ; la société semble maintenant bien financée ; le titre peut être très réactif et nerveux. Points négatifs sur Dara Bisociences (DARA) : Les opportunités commerciales sont limitées, sauf pour le KRN5500 qui est en stand by pour le moment (en attente de partenaire pour progresser en Phase 2b sans garantie) ; les pertes sont récurrentes et se creusent ; les volumes sont faibles (moins de titres en moyenne par séance) ; le management ne me paraît pas être à la hauteur ; la technologie du KRN5500 semble intéressante, mais Dara me paraît être une entité commerciale plus qu une société de Découverte de médicament (pour preuve l acquisition effectuée il y a 1 an, le faible nombre de ses employés et les contrats avec des instituts de recherche) si bien qu elle sous-traite principalement sa R&D. Avis : Je me donne un Objectif de Cours de 0,6 $ 15

16 Nom : Insite Vision Ticker : INSV Détail Catalyseur : Divers Le cours d INSV s est fortement repris depuis les plus bas du mois d août Plusieurs catalyseurs sont en attente sur le titre. On attend d importants Résultats cliniques de Phase 3 avant fin 2013 sur son Bromsite (en mars 2013 des résultats préliminaires positifs avaient été publiés). En cas de résultats positifs, une demande d Approbation à la FDA devrait être faite en Un meeting avec la FDA est prévu le 13/01/14 pour son BromDex. Un autre meeting FDA aura lieu le 03/02/14 sur son DexaSite (des résultats cliniques négatifs avaient été publiés en juillet dernier) avec une nouvelle étude qui devrait commencer au S InSite Vision est spécialisée dans le développement de produits pharmaceutiques ophtalmiques pour traiter la vue avec sa technologie propriétaire DuraSite. Des licences et ententes de services ont été signées avec Pfizer, Merck & Co, Catalent Pharma Solutions, ainsi que Bausch & Lomb. Fondée en 1986 et basée à Alameda (Californie), la société emploie 27 personnes. INSV a déjà mis sur le marché 2 produits : 1) AzaSite (solution ophtalmique avec de l azithromycine) est commercialisé par Merck. C est un produit qui a reçu son approbation de la FDA en avril 2007 pour le traitement de la conjonctivite bactérienne (yeux rouges). En 2012, INSV a reçu 19,5 millions $ de redevances de la part de Merck - en forte hausse par rapport aux 13,9 millions $ de l exercice précédent. Concernant le partenariat avec Merck, il est important de souligner que le partenariat initial sur AzaSite avait été signé avec Inspire Pharmaceuticals. En avril 2011, Merck a racheté Inspire Pharmaceuticals pour 430 millions $. Merck avait donc récupéré les droits de commercialisation précédente sur ce produit. 2) Besivance (suspension ophtalmique à base de bésifloxacine) est commercialisé par Bausch & Lomb (B & L). Ce produit a reçu l approbation de la FDA en mai 2009 pour le traitement de la conjonctivite bactérienne («oeil rose»). En 2012, les redevances ont progressé à 2,1 millions $ contre 1,2 million $ en Concernant le partenariat avec B & L, il est intéressant de préciser qu INSV avait bénéficié des rumeurs qui ont circulé lors de la Conférence de la JP Morgan Healthcare 2013 (la grande messe de l industrie Biotech, que j avais abordée dans mes Lettres de janvier et février) portant sur un potentiel rachat de B & L pour 10 milliards $ (par Merck, J & J ou Pfizer). Suite à ces rumeurs, le cours d INSV s était alors apprécié de +20 % Avis : Je me donne un Objectif de Cours de 0,3 à 0,4 $ 16

17 Nom : Mast Therapeutics Ticker : MSTX Détail Catalyseur : Divers MSTX me semble toujours largement sous valorisée par rapport à ses comparables, alors que la société dispose de beaucoup de Cash. On a appris le 13/11/13 que la société avait reçu le statut de médicament orphelin pour son MST-188. Mais le cours a très peu réagi à cette annonce. Les prochains résultats cliniques sur ce programme ne devraient pas intervenir avant Des signatures de partenariat pourraient intervenir dans le Cancer pour ses produits ANX-514 et ANX-530. Mast Therapeutics est une société basée à San Diego (en Californie), créée en L entreprise développe sa plate-forme technologique MAST ( technologie d étanchéité avec adhésion moléculaire ), qui dispose de plus de 2 décennies d expérience cliniques et non cliniques et de fabrication à partir de produits purifiés (les poloxamers). Anciennement appelée Adventrix (jusque mars 2013), la société emploie 13 personnes. La société dispose de 2 programmes en développement dans l HEMATOLOGIE : 1) MST-188 (dans le cardiovasculaire) est le produit candidat principal de MSTX. C est un poloxamer purifié, qui est un agent expérimental ayant le potentiel de réduire les lésions des tissus et des organes par l intermédiaire de la restauration de la fonction microvasculaire, qui est compromise dans un large éventail de maladies et d affections graves et qui sont potentiellement mortelles. 2) MST-188 (dans la circulation) est un agent cytoprotecteur, hemorhéologique, utilisé comme anti-inflammatoire et anti-thrombotique qui a une utilité potentielle dans des maladies caractérisées par une insuffisance de la microcirculation (dysfonction endothéliale et / ou altération de la circulation sanguine). MST-188 est en premier lieu développé par MSTX pour le traitement des complications découlant de la drépanocytose (une maladie héréditaire/génétique qui se caractérise par l altération de l hémoglobine, la protéine assurant le transport de l oxygène dans le sang). La société dispose de 2 programmes en développement dans l ONCOLOGIE : 1) Exelbine ou ANX-530 (injection de vinorelbine), qui est une formulation dérivée du médicament vinorelbine - Navelbine, un produit de chimiothérapie. MSTX cherche un partenaire ou un investisseur extérieur pour poursuivre le développement de ce programme. 2) ANX-514 (docetaxel injectable) est un dérivé du médicament docetaxel (un produit de chimiothérapie). MSTX cherche un partenaire ou un investisseur extérieur pour poursuivre le développement de ce programme. Une Phase 2 devrait commencer dans le traitement de l ischémie aiguë (manque de circulation sanguine) fin 2013-début La société prévoit de faire une demande de statut de médicament orphelin au 3e trimestre 2013 dans cette indication (en juillet 2013, MSTX a publié des résultats de Ph 1 positifs). Les résultats sur la Phase 3 de son ANX-188 ne sont cependant pas attendus avant le 1er semestre J ajoute qu un partenariat pourrait intervenir à tout moment sur MSTX. La biotech GlycoMimetics (GLYC) va se faire introduire prochainement à Wall Street. Cette société va lever 60 millions de dollars, pour une valorisation de 218 millions de dollars. GLYC a uniquement un programme de ph2 dans la SCD, un traitement des troubles sanguins («anémie falciforme»). De son côté, MSTX a une phase 3 dans la SCD, et elle vaut seulement son Cash (53,42 millions de dollars de cash au 30/06/2013). La consommation de cash de MSTX est de 5 millions de dollars environ par trimestre seulement, ce qui lui donne théoriquement une autonomie de 10 trimestres soit 2,5 années (ce qui est très rare) permettant d éviter théoriquement toute AK à court terme. Seule différence entre GLYC et MSTX (outre l avancement en 17

18 ph 3 pour MSTX vs Ph 2 pour GLYC) : GLYC a signé un deal avec Pfizer. En fin de compte, soit GLYC est ultra survalorisée (le marché tenant compte du partenariat Pfizer pour GLYC, alors que MSTX n a pas encore de partenariat tout en sachant que le reste du pipeline de MSTX est plus avancé que GLYC), soit nous assistons à une énorme discrimination sur MSTX, sachant qu elle vaut son cash et qu elle est plus avancée que GLYC (MSTX est en ph 3 alors que GLYC est en phase 2). Avis : Je me donne un Objectif de Cours de 0,5 à 0,6 $ 18

19 Nom : OncoSec Ticker : ONCS Des Résultats de Phase 2 pour son ImmunoPulse Therapy (DNA-based IL-12 immune system) dans le lymphome cutané à cellules T les résultats provisoires (attendus initialement pour le mois de septembre 2013) ont été repoussés à début Une augmentation de capital a été annoncée récemment. La valorisation actuelle est de 52 millions $. Pour autant, il faut garder à l esprit que le titre est coté sur l OTC ce qui en fait un dossier spéculatif. OncoSec, une société introduite en mars 2011 sur le Nasdaq OTC, développe des traitements contre le cancer. Elle utilise un appareil médical «d électroporation» qui stimule la membrane d une cellule pour fournir une immunothérapie et traiter les tumeurs cancéreuses. Son système d électroporation a été développé à partir de recherches d Inovio Pharmaceuticals (INO). Cette méthode, qui s est avérée être à la fois sûre et bien tolérée, distribue les traitements par le biais d impulsions électriques, ce qui augmente l absorption cellulaire permettant aux agents thérapeutiques d être plus efficace. Deux technologies sont développées : 1) Electroimmunotherapy et Electrochemotherapy ont en commun le système d électroporation qui a prouvé qu il pouvait améliorer l absorption cellulaire, et qu il était un traitement efficace des cellules cancéreuses avec l avantage unique de préserver les cellules saines environnantes et les tissus. Cette thérapie peut être appliquée autour de la tumeur, ce qui augmente la probabilité de tuer les cellules cancéreuses sans impact négatif esthétique ou fonctionnel, ce qui rend cette thérapie appropriée pour traiter plusieurs types de cancer et à différents endroits. C est en cela que cette technologie semble être en rupture par rapport aux normes actuelles, tout en permettant d éviter des effets secondaires toxiques. Oncosec cible avant tout les Cancers de la tête et du cou et les cancers de la peau (mélanome métastatique, lymphome cutané à cellules T et carcinome à cellules de Merkel), qui semblent particulièrement bien adaptés pour une efficacité, une sécurité et une rentabilité accrue. Le marché pour le mélanome est particulièrement important, avec plus de nouveaux cas de mélanome diagnostiqués en 2012 (d après les données les plus récentes), la chirurgie étant l option thérapeutique la plus courante. Le taux de survie à cinq ans après la chirurgie générale pour les patients qui sont en stade avancé (stade 3 ou 4) est de 15 % seulement à l heure actuelle il y a donc un besoin insatisfait. 2) le programme «Electroimmunotherapy» a été développé par Inovio Pharmaceuticals à travers 11 essais cliniques menés dans 13 pays, avec des données recueillies auprès de plus de 400 patients atteints de cancers, allant du mélanome à la tête en passant par le pancréas. L «Electroimmunotherapy» représente d importants débouchés pour la société. Dans un essai mené par Inovio, qui a testé l électroporation chez 24 patients atteints de mélanome métastatiques ou avancés, l étude a montré un taux de réponse complète de 15 %, et un taux de réponse globale de 53 %. Plus impressionnant, 3 patients ont vu une disparition complète de leur mélanome (ablation des tumeurs). La société mène actuellement «des analyses approfondies de survie et de sécurité» de ces patients afin d obtenir une réponse claire sur la durabilité et la réponse à sa thérapie. Son système OncoSec Medical System (OMS), pour le programme Electrochemotherapy, combine une méthode de livraison («électroporation») avec un faible dosage d un agent chimiothérapeutique approuvé, la bléomycine, qui permet de tuer localement les cellules cancéreuses, épargnant les tissus sains. La bléomycine est un agent chimiothérapeutique avec un profil bien établi qui a été commercialisé depuis près de 40 ans. Mais avec la 19

20 méthode d OncoSec, le médicament est spécifiquement ciblé sur la tumeur et utilise uniquement des doses homéopathiques, améliorant ainsi la qualité de vie et les résultats cliniques pour les patients. OMS est encore en développement, mais a déjà montré des résultats prometteurs dans de nombreux essais cliniques (chez 400 patients) et dans une variété de types de tumeurs. La société estime que «les preuves apportées à ce jour suggèrent que son application localisée et son efficacité, sa sécurité et son faible coût positionnent cette solution pour devenir rapidement une modalité de traitement importante contre le cancer». D après le courtier Rodman & Renshaw, OncoSec dispose d un système qui dispose de similitudes du programme OncoVEX développé par BioVex, une société équivalente rachetée par Amgen en mars 2011 pour 1 milliard de dollars. BioVex développe également une thérapie pour traiter les patients atteints de mélanome au stade avancé (OncoVEX), mais ce traitement est constitué d un oncovirus reprogrammé pour produire un vaccin. En utilisant l électroporation pour s acquitter de son agent thérapeutique, OncoSec réussit à induire une réponse immunitaire similaire, si ce n est pas mieux, car il est «plus simple et plus sûr» que les options actuelles utilisant des vecteurs viraux. Aussi, l opportunité de marché semble similaire à un autre traitement mis sur le marché par BMS, Yervoy, qui devrait réaliser des ventes de 6Mlds $. Outre BioVex, racheté pour 970 Mlns $, il est à noter que récemment d autres biotechs spécialisées dans l oncologie se sont faites rachetées pour des montants équivalents : Cougar Biotechnology a ainsi été rachetée pour 894 millions $ par Johnson & Johnson, et Plexxikon a été rachetée par Daiichi Sankyo pour 935 Mlns $ alors même que ces deux sociétés ne disposaient d aucun traitement sur le marché. Avis : Je me donne un Objectif de Cours de 0,4 $ 20

21 Nom : Nicox Ticker : COX Détail Catalyseur : Verdict sur l approbation d un concurrent dans la DMD entre le 22/11 et le 20/12/13, titre spéculatif (faible flottant) Alors qu un retour de la spéculation touche l action Nicox après le lancement aujourd hui de son deuxième test de diagnostic sur le marché américain, manifestant une rapidité d exécution commerciale, les derniers développements dans la DMD aux Etats-Unis pourraient encore accélérer cette spéculation. En effet, on a appris le 12 novembre dernier que la biotech Sarepta (un titre que j ai de nombreuses fois couvert dans ma Lettre et qui perdait 50 % en pre-market le 12/11/13) avait reçu un désaveu cinglant de la part de la FDA sur une demande d autorisation accélérée de la part de Sarepta sur son Eteplirsen dans le traitement de la DMD (dystrophie musculaire de Duchenne, qui est une maladie rare atteignant les muscles de jeunes enfants). Sarepta a ainsi révélé dans un communiqué ce jour (en marge de ses résultats financiers du troisième trimestre) que le récent échec de Prosensa (sans nommer directement la société, mais on sait que de mauvais résultats cliniques ont été publiés mi-septembre faisant perdre au titre 75 % de sa valeur) avait été comme une alerte auprès de la FDA. La FDA a par ailleurs indiqué que les nouvelles données apportées par Sarepta sur le biomarqueur de la Dystrophine «soulevaient des doutes considérables». En clair, l organisme d approbation estime que la demande de NDA (demande d approbation) pour l Eteplirsen était «prématurée». En clair, il faudra que Sarepta revoie sa copie. C est un contre-pied pour les investisseurs, sachant qu aux vues des résultats publiés (je rappelle que certains jeunes patients atteints de la DMD ont pu remarcher grâce à l Eteplirsen) il n y avait guerre de doutes sur une acceptation d acceptation de décision sur une autorisation accélérée de ce composé. Or, il s avère que la FDA demande une modification à la fois sur «les critères d inclusion des patients» de l étude pour l Eteplirsen, ainsi que la nécessité de revoir «les critères principaux» retenus par Sarepta. Autant dire que Sarepta devra changer le design de l étude. Surtout, la date d approbation de l Eteplirsen est repoussée (le consensus tablait sur une soumission de demande d approbation auprès de la FDA au premier semestre 2014, avec un verdict d approbation entre mi-2014 et fin-2014), puisque de nouveaux essais cliniques (en l occurrence une Phase 3) devront être conduits alors que pour le moment les analystes estimaient que les résultats de Phase 2 auraient suffi pour une soumission de demande d approbation. Il y a donc une opportunité bien réelle pour NicOx dans la DMD. Car en définitive, NicOx pourrait se servir du revers de Sarepta pour se formaliser aux exigences de la FDA et rattraper son retard. La FDA a ainsi indiqué qu une étude contrôlée par placebo serait la méthode la plus susceptible d apporter des preuves de l efficacité interprétable pour Eteplirsen. Nicox pourra donc se servir de cela pour mieux aborder le design de l étude de Phase 3 (en cas de succès de phase 2). Aussi, une cohorte de 12 patients, tel que ce fut le cas pour Sarepta, semble être trop juste et non significatif d après la FDA. NicOx devra ainsi en prendre note. Aussi, les investisseurs américains qui ont assisté aux échecs et aux difficultés de Sarepta et de Prosensa dans la DMD pourraient être tentés de miser sur NicOx, qui est avec PTC Therapeutics le seul challenger encore en lice qui n ait pas déçu dans cette indication. Pour rappel, Sarepta valait, à son plus haut, près de 2 milliards de dollars alors que la société dispose uniquement de programme de Phase 2. Aujourd hui, Sarepta 21

22 vaut encore 600 millions de dollars et Prosensa 110 millions de dollars (alors que la société est en échec total dans la DMD avec son partenaire GSK) contre 255 millions de dollars pour NicOx. Il ne faut tout de même pas oublier que la biotech américaine PTC Therapeutics (valorisation de 405 millions de dollars) attend pour sa part une décision en Europe sur l approbation conditionnelle de son Ataluren (concurrent de l Eteplirsen et du Naproxcinod dans la DMD) entre le 22 novembre et le 20 décembre prochain. On suivra donc de près les prochains événements attendus dans la DMD, à la fois chez NicOx et chez ses concurrents, sachant que cette maladie orpheline cristallise beaucoup d attente chez les investisseurs aux vues des retombées commerciales potentielles. Prosensa, suite à l annonce sur Sarepta, s est d ailleurs adjugé jusque 16 % avant l ouverture (le 12/11). Tel que je l ai précisé le 27/11 dernier [source], Nicox a annoncé le 26/11/13 une implantation en Italie avec le rachat d Eupharmed, une biopharma italienne spécialisée dans l ophtalmologie le nouvel axe stratégique de Nicox. Les ventes réalisées en 2012 par Eupharmed ont se sont établies à 3,6 millions d euros (données 2012) et devraient atteindre les 3,9 millions d euros en 2013 d après les estimations. Le prix payé semble donc raisonnable, à hauteur d une fois le chiffre d affaires environ (pour 3,5 millions d euros) et des paiements ultérieurs en fonction d étapes commerciales qui seront franchies (pour 2,4 millions d euros). Ce qui représente une dilution de 5 % environ. A noter que cette acquisition a été financée et réglée en actions Nicox. C est en quelque sorte un retour aux sources pour le Président de Nicox, Michel Garufi, italien d origine. Après avoir pris jusque 6 % après cette annonce, le titre est revenu autour des 2,5 euros. Même si je ne mise pas sur un catalyseur, j estime qu un rattrapage puisse avoir lieu à court terme sur NicOx, et que les 3 euros sont un objectif minimum sur le titre selon moi, soit un potentiel de 14 %. Avis : Je me donne un Objectif de Cours de $3 22

23 Nom : Opexa Therapeutics Ticker : OPXA Détail Catalyseur : Résultats de Phase 2b pour son ImmunoPulse Les résultats de Phase 2B ne sont pas attendus avant fin-2015 (autant dire dans très longtemps ) pour traiter la sclérose en plaques progressive secondaire (SPPS). Le titre s est fortement repris en septembre. Un intérêt spéculatif est présent sur le titre avec un possible rachat de la société notamment après l échec de son partenaire Bayer dans une indication équivalente à la SPPS. Comme pour DARA, je suis davantage positif sur Opexa Therapeutics (OPXA) d un point de vue trading, plutôt que d un point de vue fondamental. Le Risk/Reward me paraît intéressant : il peut y avoir selon moi un potentiel de Gain de +50 % à Court terme, avec un potentiel de Perte de -20 %. Opexa Therapeutics est une petite société biotech cotée sur le Nasdaq, créée en 2003 basée à Woodlands (Texas), qui emploie 19 personnes, et qui s est spécialisée dans les thérapies cellulaires pour le traitement des maladies auto-immunes. Son produit principal en cours de développement est le Tovaxin (qui a récemment changé de nom en Tcelna), une immunothérapie cellulaire qui est destinée au traitement de la sclérose en plaques progressive secondaire (MS). Opexa développe aussi des thérapies cellulaires basées sur sa technologie brevetée de cellules T. Le Meilleur : En regardant attentivement l historique du Graphique, on se rend compte que le titre est capable d exploser. En 2009 par exemple, la société avait signé un accord de collaboration (dans les cellules souches) avec la Big Pharma Novartis. Le cours s était alors envolé jusque+450% en une seule séance (le 08/09/09). Dernièrement, le 05/02/13, un partenariat a été signé avec Merck selon les termes de cet accord, OPXA pourrait toucher jusque 225 millions $ de versement [source]. Le cours s était alors apprécié jusque +430 % en séance lors de l annonce de la signature de ce partenariat. Le Pire : Le 19/09/08, le titre perdait -87 % après l annonce des premiers résultats de l essai clinique de phase 2b sur 150 patients pour son Tovaxin (vs Plavebo). Les résultats de la Phase 2b publiés en 2008 ont été très décevants. Le Tovaxin n a pas réduit significativement les lésions cérébrales (critère principal d évaluation) ou le taux de rechute (critère secondaire de l étude) chez les patients par rapport au placebo. En 2010, son cours perdait -66 % (entre Mars et Sept. 2010) avant de reprendre 300 % dans les 6 mois qui suivaient. Pour reperdre ensuite -66 % sur l année 2011 puis-50 % en 2012 (un reverse split a été annoncé en décembre 2012). Pour quelles raisons faut-il être réservé sur OPXA? Il faut bien reconnaître que jusque-là, les développements sur son Tcelna (ex Tovaxin) ont déçu... En novembre 2011, de nouveaux résultats ont été publiés dans le Multiple Sclerosis Journal. Cette publication confirmait non seulement les résultats négatifs précédents, mais il apparaissait surtout que les patients traités au Tovaxin faisaient pire que ceux traités avec un placebo dans les mesures sur l efficacité : les lésions cérébrales détectées par IRM et le score d incapacité étaient plus élevés que le placebo. Seul le taux de rechute annualisé était en faveur de Tovaxin par rapport au placebo. En Janvier 2011, Opexa annonçait commencer une étude de phase 3 avec son Tovaxin dans lasclérose en plaque récurrente-rémittente. Cette étude n a jamais été lancée. Au lieu de cela, en novembre 2011, Opexa changé de tactique et a décidé de procéder à une nouvelle phase 2 chez les patients atteints de sclérose en plaques progressive secondaire - une forme plus grave et plus difficile à traiter de la maladie. En mai 2012, Opexa changé le nom du médicament pour Tcelna. 23

24 L étude de phase 2 de Tcelna a commencé au 3e Trimestre J ai un Objectif de cours de 3 $ (potentiel de 50 %). Avis : Je me donne un Objectif de Cours de 3 à 4 $ 24

25 Nom : Ovascience Ticker : OVAS Détail Catalyseur : Résultats cliniques OvaScience, autrefois connue sous le nom d Ovastem, a changé son nom en mai La société, qui emploie 15 personnes, a été fondée en 2011 et elle est basée à Cambridge, dans les Massachusetts. Elle a été introduite en décembre 2012 sur le Nasdaq. OvaScience est engagée dans la découverte, le développement et la commercialisation de nouveaux traitements pour l infertilité. La technologie brevetée de l entreprise est basée sur la découverte de cellules précurseurs d oeuf (les EggPCs), qui se trouvent dans les ovaires. Elle développe une technologie qui a le potentiel de devenir la prochaine génération de fécondation in vitro (FIV), en appliquant une technologie propriétaire pour identifier et purifier les EggPCs. La société possède deux produits candidats en développement : 1) OVATURE pour créer des oeufs fertilisables matures d une femme avec ses propres EggPCs sans le besoin d injections d hormones, 2) AUGMENT, qui permet d améliorer la qualité des œufs et accroître le succès de la FIV. Des Résultats de preuve de concept (sur des souris) sont attendus pour fin 2013 pour son programme OvaTure. La valorisation de la société est de 150 millions $ et la position Cash s élève à 54 Mlns $ soit 3,22 $/titre. Avis : Je me donne un Objectif de Cours de 12 $ 25

26 Nom : Progenics Ticker : PGNX Détail Catalyseur : Divers Les catalyseurs n interviendront pas avant début 2014, mais ce titre est de très bonne qualité selon moi. Progenics Pharmaceuticals, biotech créée en 1986 qui emploie 73 personnes et qui est basée près de New York, est impliquée dans la recherche et le développement de produits candidats dans les domaines de l oncologie. Son RELISTOR (bromure de méthylnaltrexone) est une injection sous-cutanée développée pour le traitement de la constipation induite par les opioïdes (OIC) chez les patients atteints de maladies avancées, telles que le cancer, ainsi que pour le traitement de l OCI pour les patients atteints de douleur non cancéreuse. Le RELISTOR est aussi développé en version Orale (en fin de Phase 3). En oncologie, les produits développés par la société comprennent : 1) le PSMA ADC qui est en phase 2 pour le traitement du Cancer de la prostate et d autres cancers, et 2) le MIP-1404, qui est en essai de phase 2 utilisé en tant qu agent d imagerie pour le cancer de la prostate, et Azedra pour le traitement des phéochromocytomes et paragangliomes, et le neuroblastome. Progenics a conclu un accord de licence avec Salix Pharmaceuticals pour le développement et la commercialisation au niveau mondial de son RELISTOR. Newsflow : 1) RELISTOR : un panel Consultatif d experts de la FDA se réunira les 10 et 11 mars 2014 en vue de donner son avis sur une approbation étendue dans la constipation induite par les opioïdes (OIC) chez les patients atteints de douleur chronique. IM- PORTANT : en juillet 2012, la FDA avait refusé la mise sur le marché de Relistor. En cas d approbation de la FDA, Progenics pourrait recevoir jusque 40 millions $ de la part de son partenaire Salix. 2) MIP-1404 : Les résultats d un Essai clinique de phase 2 sur ce procédé de diagnostic moléculaire d imagerie pour le cancer de la prostate sont attendus au début de 2014 (au premier trimestre d après la Direction). 3) PSMA ADC : Les résultats d un Essai clinique de phase 2 sont attendus pour ce procédé développé contre cancer métastatique de la prostate résistant à la castration au début de 2014 (au premier trimestre lors d une conférence scientifique d après la Direction). La fin du recrutement des patients devrait intervenir fin Je suis rentré un peu tôt sur le titre, la configuration technique étant dégradée sous les 4 $. Un panel consultatif d experts de la FDA se réunira les 10 et 11 mars 2014 en vue de donner son avis sur une approbation étendue de son RELISTOR dans la constipation induite par les opioïdes (OIC) chez les patients atteints de douleur chronique. IMPORTANT : en juillet 2012, la FDA avait refusé la mise sur le marché de Relistor. En cas d approbation de la FDA, Progenics pourrait recevoir jusque 40 millions $ de la part de son partenaire Salix. Les résultats d un Essai clinique de phase 2 sur son MIP-1404 (un procédé de diagnostic moléculaire d imagerie pour le cancer de la prostate) sont attendus début 2014 (au premier trimestre d après la Direction). Les résultats d un Essai clinique de phase 2 sont attendus début 2014 (au premier trimestre lors d une conférence scientifique d après la Direction) pour son PSMA ADC 26

27 développé contre le cancer métastatique de la prostate résistant à la castration. La fin du recrutement des patients devrait intervenir fin En définitive, la société est très bien financée ce qui laisse beaucoup de visibilité, et le bilan est sain (aucune dette). Aussi, Progenics dispose d un partenaire (Salix) qui limite les risques en cas de nouvel échec. Cependant, un nouveau revers de la FDA ne peut être totalement exclu. Il faudra donc être vigilant. J avais précisé lors de mon achat du 21/10/13 que «le cours pourrait selon moi s apprécier d environ 30 % d ici fin-2013 (soit un Objectif de 5,5 $) et de 150 % d ici mars 2014». Cet objectif de 30 % est quasi atteint. Dans le même temps, la baisse pourrait se limiter à -25 /-30 % selon moi (soit sur les 3 $). En cas de vote négatif du panel FDA en mars 2014, le cours pourrait cependant retomber sous les 3 $ (-40 %). En cas de vote positif, le cours pourrait retourner sur les 10 $ (+150 %). Avis : Je me donne un Objectif de Cours de 5 à 6 $ 27

28 Nom : Tekmira Ticker : TKMR Détail Catalyseur : Divers Tekmira (TKMR) est une société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la recherche et le développement d ARNi thérapeutique en utilisant sa technologie d administration de nanoparticules lipidiques d attaque (appelée LNP). Avec sa plate-forme technologique, Tekmira a constitué un pipeline diversifié de programmes développés en interne et via de nombreux partenariats. Côté Newflow : Tekmira prévoit un lancement de phase 2 plus tard en 2013 pour son TKM-PLK1. Le recrutement des patients se poursuit dans une cohorte d expansion de la phase 1 à la dose maximale tolérée ; il est prévu que le travail de formulation NLP soit complété et soumis à la FDA au 2 d semestre de 2013 pour son TKM-Ebola afin d entamer une nouvelle phase 1 ; ALN-TTR02 : Alnylam prévoit de débuter un essai de phase 3 d ici la fin de l année 2013 ; signature de nouveaux partenariats anticipés par la Direction. Déception tout de même sur l augmentation de Capital annoncée le 16/10/13, sachant qu il apparaissait que les perspectives sur l autonomie financière me semblaient très rassurantes. La société précisait dans son communiqué des résultats annuels 2012 que : «les fonds actuels, en plus des revenus attendus, y compris les paiements de licences, les partenariats de collaboration et le contrat avec le gouvernement américain, seront suffisants pour poursuivre le développement des produits jusqu en Sur la base des hypothèses sur les recettes et les dépenses, Tekmira s attend à avoir un solde global de trésorerie de plus de 35,0 millions $ à la fin de 2013». J ai vécu l annonce du 16/10 sur l Augmentation de Capital à 8,0 $ comme une douche froide, le message de la Direction n ayant pas été respecté. Avis : Je me donne un Objectif de Cours de 12 $ 28

29 Actualité

30 Les Biotechs ont changé de visage en 10 ans On a appris récemment (d après une étude du Tufts Center) que les Produits issus des Biotechs faisaient une percée fulgurante dans les meilleures ventes dans le domaine thérapeutique. Une percée des produits biotechs dans le marché pharmaceutique Alors que les produits biologiques représentaient seulement 7 % du chiffre d affaires généré par les 10 meilleures ventes de produits pharmaceutiques et biotechnologiques en 2002, ils représentent maintenant 71 %. Et les ventes de produits issus de la biotechnologie en part du total des ventes de produits pharmaceutiques ont plus que doublé à 17 % contre 8 % en Globalement, la croissance mondiale des ventes des produits issus de la biotechnologie ont augmenté de 353 %, passant de 36 milliards de dollars en 2001 à 163 milliards de dollars en L effort de recherche vient des Biotechs Cette étude révèle que le nombre de produits biotechnologiques développés en essais cliniques est passé de 355 en 2002 à 907 en 2012, les grands acteurs comptant pour environ 40 % de tous les produits biotechnologiques en développement clinique. Les anticorps monoclonaux représentent 37 % des essais cliniques menés en ce moment. Les 21 plus grandes pharmas développaient 429 produits biotechnologiques soit moins de la moitié des produits en développement. Roche était le leader avec 51 programmes cliniques, suivi de près par GlaxoSmithKline à 50 programmes, puis Novartis à 44 et enfin Sanofi à 40. Et les 5 plus grands fabricants de médicaments ont représenté 31 % des développements de vaccins. Des acquisitions de Biotechs multipliées par 5 en 10 ans Entre 2002 et 2012, le nombre d acquisitions de sociétés de biotechnologie par les grandes sociétés pharmaceutiques a été multiplié par 5 (passant de 15 à 75) - et la valeur de ces offres a été multipliée par 8 - passant de 25,6 milliards $ à 214,5 milliards $. Et le financement des sociétés de biotechnologie a augmenté de près de 10 fois en 10 ans, passant de 10,5 milliards $ en 2002 à 103 milliards $ en Le financement par des partenariats a explosé, passant de 7,5 milliards $ en 2002 à 37,9 milliards $ l an dernier. L exagération des Analystes Le 2 octobre dernier, l analyste Boris Peaker de chez Oppenheimer a réalisé ce que j appelle une supercherie. Digne de ce qu on pouvait trouver lors de la bulle internet avec l agissement de Henry Blodget qui conseillait du Amazon à 200 $ pour un objectif de 400 $, et participait ainsi à entretenir une Bulle. Blodget a été condamné pour un tel agissement (en fait il gonflait artificiellement les valorisations de sociétés Techno), et je note au passage que c est aussi un ancien de chez Oppenheimer. Le 2 octobre dernier, Boris Peaker publie une Note de recherche sur Celldex Therapeutics (CLDX). On apprend alors que cet analyste augmente alors son Objectif de 30

31 cours de 25 à 40 $. Je rappelle que le 2 octobre, le cours de Celldex est de 36 $. Ce qui signifie que l objectif précédent ne reflète pas avec un sentiment Bullish sur le titre (et dire aux clients de sa Banque d acheter). Qu a donc trouvé Boris Peaker pour refléter son sentiment? Il a tout simplement décidé d intégrer dans son modèle de valorisation un traitement (le CDX-1127), un médicament expérimental contre le cancer en anticipant un pic de ventes de 8 milliards de dollars en Le problème, c est que Celldex n a pas encore publié les moindres données cliniques sur des humains, il n a même pas encore été administré! Je me pose la question de savoir comment un analyste peut faire ça. Alors même que le programme CDX-1127 est valorisé 1,5 milliard de dollars (vous avez bien lu). Boris Peaker précise dans sa note du 2 octobre : «Notre révision de l évaluation est basée sur l ajout de CDX-1127 à notre modèle. Nous n avons pas fait de modifications apportées à nos autres évaluations. Nous croyons que le CDX-1127 détient le plus grand potentiel commercial par rapport aux autres actifs de CDLX. Cependant, étant donné le stade précoce de développement, nous supposons que la probabilité de succès pour le CDX-1127 est de 15 %». Il y a ici 3 problèmes flagrants, qui sont absolument malhonnêtes : 1-La règle d or en analyse financière est de ne jamais intégrer de programme de développement dans son modèle de valorisation avant un passage en Phase 2. Le problème, c est que Celldex ne publiera probablement pas de résultats de Phase 1 pour son programme CDX-1127 avant de très nombreux mois. Cet analyste a valorisé un programme préclinique, ce qui n a absolument aucun sens! 2-Une estimation de Pic de ventes de 8 milliards de dollars à un stade aussi précoce semble être hors norme. Cela peut arriver qu un jour le CDX-1127 arrive à ce chiffre de ventes. Mais il est bien trop tôt pour le dire, et cela se fera éventuellement en traitant plusieurs indications et au terme d un développement d une franchise. 3-Dans son modèle de valorisation (NPV), cet analyste estime que les chances de succès sont de 15 %... ce qui est absolument considérable pour un programme pré clinique. Bref, les analystes sell-side ne savent plus quoi chercher comme excuses pour justifier des valorisations plus élevées pour les entreprises de biotechnologie. Et la démonstration de Boris Peaker sur Celldex est totalement absurde. Ce qui, au final, a de quoi nous interroger sur un retour des Bad boys de Wall Street, et de leur manipulation. Des Introductions qui font Pschitt Je suis revenu de nombreuses fois cet été sur ce qu il se passait cette année dans les introductions de sociétés Biotechs. Nous avons connu un nombre incalculable d introductions de Biotechs en 2013, environ une cinquantaine (!), avec une forte appréciation de leurs cours. Il faut dire qu en 2011 et 2012, la performance des Biotechs introduites avait été largement positive : 36,4 % en moyenne sur cette période de deux ans ; les des 15 biotechs introduites étant dans le vert [source]. Or, on constate que depuis le mois d octobre, nous assistons à une véritable purge sur les biotechs introduites en

32 Évolution comparée de l indice S&P 500 Biotech (vert), Introductions Biotechs 2013 (bleu) et S&P 500 (rouge) - source Credit Suisse : La courbe bleue sur le Graphique ci-dessous représente l évolution de la performance moyenne de toutes les sociétés Biotechs introduites aux US en Entre janvier et octobre, la hausse moyenne avait atteint quelque 65 %. Depuis octobre, les cours ont fortement chuté. Désormais, l évolution de la performance moyenne de toutes les sociétés Biotechs introduites aux US en 2013 a franchi à la baisse la courbe de performance du S&P 500. Autrement dit, les sociétés Biotechs introduites en 2013 sous-performent maintenant l ensemble du marché! Je vois trois principales raisons qui expliquent cette chute : Tout d abord, il y a eu un buzz qui a été orchestré. Il était pourtant illusoire de croire que le cours de ces actions grimperait éternellement. Et comme je le disais précédemment dans une de mes Lettres, les Biotechs ayant un pipeline très précoce sont celles qui ont finalement payé le plus fort tribu de cette baisse observée depuis octobre. Ensuite, il y a aussi un phénomène technique qui explique cette baisse : la fin des Lock-ups. En fait, un Lock-up est une période pendant laquelle les actionnaires historiques (présents au capital avant l introduction) s engagent à conserver leurs titres. Cette période de Lock-up dure 6 mois. A partir de ce moment, tout actionnaire pré-introduction peut vendre ses titres sur le marché. C est manifestement ce qu il s est produit et ce qui a entraîné cette chute (on le voit : le reste du marché a bien tenu). Dès le 10 octobre, certains éditorialistes comme Ron Leuty évoquaient ce possible problème. D après Credit Suisse, la performance moyenne des sociétés Biotechs avant le Lock-up a été de 57 %, et -11 % depuis le Lock-up. Enfin, la presse s est aussi fait l écho de ce qui n allait pas dans les introductions Biotechs cette année. Certains acteurs influents évoquant même une bulle à ce sujet. Le 18 octobre, Nathan Sadeghi-Nejad (contributeur chez Forbes, mais très bon connaisseur des Biotechs puisqu il travaille chez Palkon Capital Management) évoquait clairement dans un article qui a eu beaucoup de retentissement qu il y avait une Bulle dans les introductions biotechs (Lien). Dans son édition de décembre, FinancierWorldwide justifie cet engouement pour les introductions Biotechs cette année par un nombre plus important de médicaments approuvés par la FDA (39 en 2012), une hausse de 30 % dans les rachats, mais aussi un soutien politique avec le JOBS Act. Le magazine estime que : «de toute évidence, la vague actuelle d introductions en bourse de biotechnologie offre une multitude d opportunités pour les investisseurs avertis. Saisir le moment opportun 32

33 pour investir dans l industrie de la biotechnologie est essentiel pour tirer le meilleur parti de cette période». Mais désormais, pour ma part, je remarque que la fenêtre des Introductions en bourse pour les biotechs semble se refermer : Vital Therapies, Travena et Tetralogic renoncent à leur cotation alors qu Oxford Immun. et Evogene ont dû viser le bas de la fourchette d introduction selon Xconomy. Il faut dire qu on a assisté à un véritable intérêt pour les Biotechs : sur un total de 207 entreprises introduites en bourse en 2013, 50 sont des sociétés de la Santé selon Renaissance Capital. Soit le secteur le plus représenté. Les petites sociétés biotechs spécialisées dans le Diagnostic peinent en bourse Les sociétés de Diagnostic semblaient avoir la voie toute tracée pour connaître une bonne année boursière en Je me suis d ailleurs intéressé cette année sur ce créneau à plusieurs sociétés spécialisées : Neogenomics, Atossa, Rosetta Genomics, Chembio ou encore Sequenom. En effet, leur environnement me semblait plutôt favorable. Les évolutions technologiques ayant permis un bond dans la détection précoce des maladies (principalement dans le Cancer). Or, il s agit d un apport ultra significatif dans la guérison des patients (ou plus tôt vous savez qu un patient est atteint d une maladie, au mieux les médecins sauront prendre en charge sa pathologie avec des chances de survie plus élevées). Mais aussi dans la prise en charge des malades, avec un coût qui baisse en fonction du stade d évolution de la maladie. Surtout que cette détection se fait maintenant à partir de procédures non invasives. Avec les diagnostics moléculaires, une simple goutte de sang suffit. Mais malgré cet environnement favorable, force est de constater que les petites sociétés spécialisées dans le Diagnostic ont particulièrement souffert en bourse. Ce qui n a pas été le cas des plus gros acteurs, qui se sont bien comportés. Performance boursière des acteurs du Diagnostic : Dans le tableau ci-dessus que j ai réalisé, on constate que le groupe de 8 sociétés ayant une valorisation inférieure à 345 millions $ (sociétés en violet clair dans le 33

34 tableau) a réalisé une performance moyenne négative sur les 3, 6 et 12 derniers mois. Ce qui n a pas été le cas des 12 gros acteurs ayant une valorisation supérieure à 345 millions $. Sur un an, la performance moyenne des 8 sociétés de l univers des Small Caps a été de -8,5 % (seules 3 sociétés sur 8 sont en hausse) ; Sur cette même période, la performance moyenne des 12 sociétés de l univers des Large Caps a été de 54,5 % (12 sociétés sur 12 sont en hausse). Comme vous pouvez le voir, l écart est donc très significatif (et sur toutes les périodes). Ratios de valorisation des acteurs du Diagnostic : Sur quelles petites sociétés de Diagnostic pourrais-je miser? Certains petits acteurs semblent être encore survalorisés (avec une moyenne de valorisation de 24 fois le CA, contre 5 pour les gros acteurs). Cependant, des petites sociétés de Diagnostic comme Sequenom, Neogenomics, Response Genetics et Chembio ont un ratio CB/CA de 1,3 à 2,7 ce qui est très raisonnable. Alors même que leur performance moyenne en 2013 est négative (de -10,5 % en moyenne pour ces 4 titres). On peut donc éventuellement miser sur un rattrapage de ces sociétés. D autant que Chembio et Neogenomics ont un PER 2014 positif, en ligne avec celui des gros acteurs. 34

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail

LE TRADING DE NEWS EN PRATIQUE RÉELLE

LE TRADING DE NEWS EN PRATIQUE RÉELLE S T R A T É G I E S 2012 I 12 Cédric Froment Diplômé d un master II «Salle des marchés & Métiers du trading» à l INSEEC, il trade depuis 10 ans pour compte propre. Il applique les principes de la loi de

Plus en détail

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Parc d Innovation d Illkirch, France, le 10 mars 2010 Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Transgene (Euronext

Plus en détail

Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques

Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques Parc d Innovation d Illkirch, France, le 22 mars 2010 Transgene S.A. (Euronext Paris: FR0005175080) présente

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant :

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant : Parlons Trading Ask : prix d offre ; c est le prix auquel un «market maker» vend un titre et le prix auquel l investisseur achète le titre. Le prix du marché correspond au prix le plus intéressant parmi

Plus en détail

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM 20 Erreurs les plus classiques en Bourse TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM De ne jours, la Bourse est à la portée de tous, le volume d échange et le nombre

Plus en détail

Médicaments du futur : Tendances et enjeux. Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014

Médicaments du futur : Tendances et enjeux. Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014 Médicaments du futur : Tendances et enjeux Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014 Quelques mots sur Debiopharm Groupe fondé en 1979 Siège à Lausanne 350 collaborateurs Financièrement

Plus en détail

Point sur la stratégie

Point sur la stratégie Point sur la stratégie Marc de Garidel Président-Directeur Général Christel Bories Directeur Général Délégué Conférence de presse 02/07/2015 Introduction Marc de Garidel La stratégie engagée depuis 2011

Plus en détail

Signaux mitigés en provenance de la Fed?

Signaux mitigés en provenance de la Fed? Signaux mitigés en provenance de la Fed? La semaine dernière fut particulièrement intense sur les marchés, avec plusieurs thèmes centraux pour les opérateurs boursiers. Une fois ces thématiques relativement

Plus en détail

MISSION PARTENARIALE IMMUNOLOGIE - VACCINATION & INFECTIOLOGIE A l occasion de BIOPHARM AMERICA 2015 BOSTON, ETATS-UNIS 14 au 18 septembre 2015

MISSION PARTENARIALE IMMUNOLOGIE - VACCINATION & INFECTIOLOGIE A l occasion de BIOPHARM AMERICA 2015 BOSTON, ETATS-UNIS 14 au 18 septembre 2015 SAVE THE DATE! MISSION PARTENARIALE IMMUNOLOGIE - VACCINATION & INFECTIOLOGIE A l occasion de BIOPHARM AMERICA 2015 BOSTON, ETATS-UNIS 14 au 18 2015 BioPharm America est le plus grand événement de partenariats

Plus en détail

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III COMMUNIQUE DE PRESSE Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III - Présentation de nouvelles données

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux - Que pensez vous du débat suscité par l article paru dans Sciences et Avenir sur l association entre benzodiazépines

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son patrimoine y investir? Choisir les types de support adaptés à

Plus en détail

Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur des produits de santé grand public

Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur des produits de santé grand public Communiqué de presse Bayer SAS 16 rue Jean-Marie Leclair CS 90106 69266 LYON 09 France Tél. : +33.4.72.85.43.21 www.bayer.fr Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

La création d entreprise et le financement par le capital-risque

La création d entreprise et le financement par le capital-risque La création d entreprise et le financement par le capital-risque Master ImmunoTechnologies & Biothérapies Jean-François Rax Septembre 2011 Définir le projet d entreprise Identification du projet Transformer

Plus en détail

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions Cours de calculs nanciers Chapitre 7 : Evaluation des actions L2 Economie et Gestion Vincent Bouvatier vbouvatier@u-paris10.fr Université de Paris 10 - Nanterre Année universitaire 2008-2009 Modèle d actualisation

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières La gamme de fonds «Finance Comportementale» de JPMorgan Asset Management : Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières Document réservé aux professionnels

Plus en détail

Ne pas diffuser aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, au Japon ou en Australie COMMUNIQUE DE PRESSE

Ne pas diffuser aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, au Japon ou en Australie COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE NicOx annonce les caractéristiques de son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires pour avancer le développement du naproxcinod

Plus en détail

Un choix fiscalement avantageux

Un choix fiscalement avantageux LES SOLUTIONS CATÉGORIES DE SOCIÉTÉ RUSSELL Un choix fiscalement avantageux Nos solutions catégories de société offrent des occasions de placement fiscalement avantageuses pour que vous ayez plus d argent

Plus en détail

Communiqué de presse. Merck Serono. 18 septembre 2008

Communiqué de presse. Merck Serono. 18 septembre 2008 Communiqué de presse 18 septembre 2008 Merck Serono annonce le lancement de l'essai clinique ORACLE MS destiné à évaluer la cladribine en comprimés chez des patients à risque de développer une sclérose

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

EN 2015 NANOBIOTIX SE DEVELOPPE SUR TOUS LES FRONTS!

EN 2015 NANOBIOTIX SE DEVELOPPE SUR TOUS LES FRONTS! DÉCEMBRE 2014 EN 2015 NANOBIOTIX SE DEVELOPPE SUR TOUS LES FRONTS! Quel bilan tirer de cette année? Laurent Lévy Président du Directoire de Nanobiotix Un excellent! Nous sommes très satisfaits puisque

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

Panorama 2007 / 2008 des biotechnologies de France Biotech. Executive Summary

Panorama 2007 / 2008 des biotechnologies de France Biotech. Executive Summary Panorama 2007 / 2008 des biotechnologies de France Biotech Executive Summary Stimulé par la croissance des géants de la biotechnologie américaine, le secteur des biotechnologies se rapproche de la profitabilité

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité

Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité MARIE QUANTIER Inspiration depuis 1907 Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité Une approche hybride entre «smart

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

Recherches mises en valeur

Recherches mises en valeur Recherches mises en valeur Résumé hebdomadaire de nos meilleures idées et développements au sein de notre univers de couverture La Meilleure Idée Capital One va fructifier votre portefeuille 14 février

Plus en détail

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive COMMUNIQUÉ DE PRESSE Date Contact Investor Relations: Julien Vignot, Responsable des Relations avec les investisseurs, Groupe Galenica Media Relations: Christina Hertig Responsable de la Communication

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

Projet d acquisition d Aciex Therapeutics, Inc.

Projet d acquisition d Aciex Therapeutics, Inc. Projet d acquisition d Aciex Therapeutics, Inc. Construction de notre portefeuille de médicaments en développement Conférence téléphonique 2 juillet 2014 Disclaimer Cette présentation contient des déclarations

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière.

Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière. Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière. Gestionnaire de fonds Analyste financier 1 (secteur des télécommunications) Analyste financier 2 (secteur

Plus en détail

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du Guide de l utilisateur du GLOBAL ANALYZER LES «RAPPORTS» 1 La partie «Signalétique» 1 La partie «Diagnostic» 1 La partie«conclusions» 1 Le profil de la société 2 Les autres mesures : 2 LA SECTION VALORISATION

Plus en détail

Projections des coûts des médicaments pour les régimes privés d assurance-médicaments de IMS Brogan Rapport commandité par Rx&D

Projections des coûts des médicaments pour les régimes privés d assurance-médicaments de IMS Brogan Rapport commandité par Rx&D Plus de 20 millions de Canadiens comptent sur les nouveaux médicaments et vaccins pour les aider à rester en bonne santé et productifs, tant au travail qu à la maison. Les employeurs profitent aussi de

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT Champ d application de la politique Les options d achat d actions incitatives servent à récompenser les titulaires d option pour les services qu ils fourniront à l émetteur.

Plus en détail

La santé des Canadiens

La santé des Canadiens La santé des Canadiens La santé d une personne est influencée par toute une série de facteurs, allant de sa composition génétique, à ses conditions de vie et de travail, et à la qualité et la disponibilité

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL. N 73 Mars 2004

UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL. N 73 Mars 2004 Lab.RII UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL N 73 Mars 24 La Bourse en Chine : éléments clés Peng YANG 1 La Bourse en Chine : éléments

Plus en détail

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles Quand les marchés sont volatils, il est tout à fait normal de s inquiéter de l incidence sur votre portefeuille. Et quand vous vous inquiétez, vous voulez agir. Cinq stratégies pour faire face aux marchés

Plus en détail

Cette offre peut être close à tout moment.

Cette offre peut être close à tout moment. Certificat Oméga Protection 90 Juillet 2018 Placement d une durée de 4 ans et 9 jours offrant une protection du Capital Investi 1 à hauteur de 90% à la date de Remboursement. 1 Le Capital Investi correspond

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance.

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. alpha sélection alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION FCPI 1 ER SEMESTRE 2014 FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION. 7, rue de Greffulhe 75008 Paris

LETTRE D INFORMATION FCPI 1 ER SEMESTRE 2014 FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION. 7, rue de Greffulhe 75008 Paris LETTRE D INFORMATION 1 ER SEMESTRE FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION 7, rue de Greffulhe 75008 Paris Tél : +33 1 40 15 61 77 TABLEAU DE BORD DE LA GAMME Libellé France 1 Vatel 2 Vatel 3 Equilibre

Plus en détail

TURBOS Votre effet de levier sur mesure

TURBOS Votre effet de levier sur mesure TURBOS Votre effet de levier sur mesure Société Générale attire l attention du public sur le fait que ces produits, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations,

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés par Newedge Group S.A. pour le compte d un client «le Client». Le Client est informé qu il existe

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique. Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique

MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique. Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique Jean-Marie BOHER, PhD, Institut Paoli-Calmettes, Marseille Novembre 2011 Typologie

Plus en détail

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare Montréal, 24 mars 2015 David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting 1 RSSPQ, 2013 2 MÉDECINE INDIVIDUALISÉE Médecine personnalisée Médecine de précision Biomarqueurs Génomique

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé

Plus en détail

Les divergences dominent le marché

Les divergences dominent le marché Les divergences dominent le marché L euro a continué de glisser, pour la sixième semaine consécutive, face au dollar américain. Et cette baisse devrait continuer de s accentuer dans les prochains jours,

Plus en détail

Investir en bourse au bon moment avec

Investir en bourse au bon moment avec Investir en bourse au bon moment avec le point chaud du cycle présidentiel US de 4 ans 1 La plupart des investisseurs et des gestionnaires de portefeuilles pensent que le marché offre des retours sur investissement

Plus en détail

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Communiqué de presse Relations avec les médias : Annick Robinson Dominique Quirion Merck NATIONAL Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Relations avec les investisseurs

Plus en détail

ERYTECH réussit remarquablement son introduction en bourse et étend sa levée à 17,7 M

ERYTECH réussit remarquablement son introduction en bourse et étend sa levée à 17,7 M COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE ERYTECH réussit remarquablement son introduction en bourse et étend sa levée à 17,7 M Renforcement des fonds propres de la Société de près de 28 M via : Une offre

Plus en détail

Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret

Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret Chapitre 5 Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret Achetez de bonnes actions et gardez-les jusqu à ce qu elles augmentent, ensuite vendez-les. Si elles n augmentent pas,

Plus en détail

Instruments financiers

Instruments financiers FR 20130311 Instruments financiers 1. Les obligations Il s agit de titres à revenu fixe, remboursables à l échéance finale, à un prix connu au moment de l émission (sauf pour les emprunts avec options

Plus en détail

DERRICK. Brochure commerciale

DERRICK. Brochure commerciale Brochure commerciale DERRICK Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1) Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors remboursement automatique anticipé)

Plus en détail

METAL ARGENT (Millions onces)

METAL ARGENT (Millions onces) R2D2 - Concours d'analyse matières premières 30 Avril 2013 ANALYSE FONDAMENTALE LA PART DE L'ARGENT INDUSTRIEL L industrie absorbe une part substantielle de la production du métal argent; 1200 1000 800

Plus en détail

S initier aux options... pour ses clients initiés

S initier aux options... pour ses clients initiés Les options sont des outils financiers admissibles à un REER. On les présente également comme étant des instruments de protection et de couverture. Pourtant, le recours aux options dans les portefeuilles

Plus en détail

EPARGNE SELECT RENDEMENT

EPARGNE SELECT RENDEMENT EPARGNE SELECT RENDEMENT Instrument financier non garanti en capital 1 Durée d investissement conseillée : 6 ans (en l absence d activation automatique du mécanisme de remboursement anticipé) Ce produit

Plus en détail

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 DES TAUX D INTÉRÊT TRÈS BAS DEPUIS LONGTEMPS SANS REDÉCOLLAGE SENSIBLE DE LA CROISSANCE MONDIALE Les taux d intérêt réels à court et moyen

Plus en détail

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital.

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. Certificats TURBO Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. www.produitsdebourse.bnpparibas.com Les Certificats Turbo Le Certificat Turbo est

Plus en détail

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs Ben S. C. Fung (+852) 2878 718 ben.fung@bis.org Robert N. McCauley (+852) 2878 71 robert.mccauley@bis.org Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs La demande de comptes bancaires

Plus en détail

BNP Paribas. La perspective d un coupon élevé, en cas de hausse comme en cas de baisse de maximum 30% de l indice CAC40 avec un risque sur le capital

BNP Paribas. La perspective d un coupon élevé, en cas de hausse comme en cas de baisse de maximum 30% de l indice CAC40 avec un risque sur le capital STRATÉGIE P. 2 BNP Paribas - s adresse à l investisseur expérimenté qui souhaite un coupon brut annuel potentiel de 8% même en cas de baisse de maximum 30% de l indice CAC40 et qui accepte un risque en

Plus en détail

Bien investir sur les marchés financiers

Bien investir sur les marchés financiers Bien investir sur les marchés financiers avec les CFD Bien investir sur les marchés financiers IG 1 Qu est-ce qu un CFD (Contrat pour la Différence)? Produit dérivé accessible aux investisseurs particuliers,

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE : PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique établie dans le but de subventionner un vaste éventail d activités

Plus en détail

Les Applications industrielles et commerciales des cellules souches. Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises

Les Applications industrielles et commerciales des cellules souches. Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises Les Applications industrielles et commerciales s cellules souches Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises Matthieu COUTET, Responsable du Pôle Jean-François RAX, Business Analyst 1 Plan Cellules souches

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Une société de capital-risque, comment ça marche?

Une société de capital-risque, comment ça marche? Première partie Une société de capital-risque, comment ça marche? L objet de cette première partie est de présenter le fonctionnement global d une société de capital-risque. L objectif est de permettre

Plus en détail

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NEUF DES PLUS GRANDES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ET CAISSES DE RETRAITE CANADIENNES PRÉSENTENT

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emétteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI INVESTIR

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

LE GUIDE DE L INVESTISSEUR

LE GUIDE DE L INVESTISSEUR LE GUIDE DE L INVESTISSEUR Nous avons élaboré un guide des principes de base en investissement. Si vous les comprenez bien et les respectez, vous obtiendrez plus de succès dans vos investissements et par

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 %

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR démarre l année avec de solides performances grâce à la mise en œuvre rigoureuse de son plan stratégique

Plus en détail

Certificats Leverage & Short

Certificats Leverage & Short Certificats Leverage & Short Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Produit émis par ING Bank N.V. et soumis au risque de défaut de l émetteur. Les Certificats ING Leverage

Plus en détail

OPÉRATIONS DE CESSION

OPÉRATIONS DE CESSION OPÉRATIONS DE CESSION Anticipation des difficultés de mise en œuvre de la norme IFRS 5 «Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées» Paris le 23/09/2014 Sandra Dujardin Antoine

Plus en détail

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT QUELS RÉSULTATS POUR LE RECEVEUR? QUELS RISQUES POUR LE DONNEUR? DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT CONCERNER CHACUN /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

LE FOREX ou marché des changes

LE FOREX ou marché des changes LE FOREX ou marché des changes L essentiel sur $ Le risque est au bout du clic En partenariat avec Qu est-ce que c est? Le Forex est le marché des changes (FOReign EXchange en anglais, marché des devises).

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 12. Théorie des options I Daniel Andrei Semestre de printemps 211 Principes de Finance 12. Théorie des options I Printemps 211 1 / 43 Plan I Introduction II Comprendre les options

Plus en détail

COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1

COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1 COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1 Qu est ce que sont les options binaires? Le trading d options binaires, parfois connu sous le nom des options numériques ou ORF (options de retour fixe), est une

Plus en détail

CA Oblig Euro Stoxx 50 (Octobre 2015)

CA Oblig Euro Stoxx 50 (Octobre 2015) CA Oblig Euro Stoxx 50 (Octobre 2015) Titre obligataire émis par Crédit Agricole S.A. Souscription du 9 septembre au 8 octobre 2015 Une performance liée en partie à l évolution sur 10 ans des marchés actions

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances Les marchés boursiers ont repris au cours de l année 2003. Par conséquent, les plus-values latentes sur actifs des sociétés d assurances augmentent. Les

Plus en détail

Hedge funds: des faiblesses dans la gestion des risques

Hedge funds: des faiblesses dans la gestion des risques Avec leurs rendements supérieurs aux actifs traditionnels et leur faible volatilité, les hedge funds attirent toujours de nombreux investisseurs. Néanmoins, ils restent risqués. Hedge funds: des faiblesses

Plus en détail

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude concernant l assurance-litige en matière de brevets, par CJA Consultants Ltd Janvier 2003 V4a.fin ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude réalisée pour la Commission européenne concernant la

Plus en détail

Communiqué de Presse Information règlementée

Communiqué de Presse Information règlementée DECLARATION INTERMEDIAIRE, TROISIEME TRIMESTRE 2013 Hausse des revenus par rapport à la première moitié de 2013, grâce à un bon taux d avancement des commandes. IBA prévoit d être sélectionnée pour huit

Plus en détail

Assurance vie Le contrat haut de gamme : souple et évolutif transparent avec plus d'avantages fiscaux avec un accès à la multigestion

Assurance vie Le contrat haut de gamme : souple et évolutif transparent avec plus d'avantages fiscaux avec un accès à la multigestion Assurance vie Fipavie Premium Le contrat haut de gamme : souple et évolutif transparent avec plus d'avantages fiscaux avec un accès à la multigestion Fipavie Premium Un contrat souple et évolutif qui s

Plus en détail

Transgene : résultats annuels 2013 et point sur l avancée des produits

Transgene : résultats annuels 2013 et point sur l avancée des produits Transgene : résultats annuels 2013 et point sur l avancée des produits Dépenses et consommation de trésorerie 2013 conformes aux attentes Consolidation significative de la trésorerie suite aux opérations

Plus en détail