"Loi de Santé, financements et convergences des pratiques de esanté"

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""Loi de Santé, financements et convergences des pratiques de esanté""

Transcription

1 Edito Pré-congrès Congrès Partenariats Presse Pratique Inscription Editions précédentes "Loi de Santé, financements et convergences des pratiques de esanté" Vendredi 9 octobre Vendredi 9 octobre journée ouverte à tous, sur inscription Cliquez sur les onglets pour voir le détail des sessions! 9h00-10h00 : Session 1 : Ouverture du Carrefour de la Télésanté Allocution du CATEL, Réseau national des acteurs de la esanté. Didier ROBIN, Président du CATEL Pierre TRAINEAU, Général du CATEL Le rôle des mutuelles et des organismes de prévoyance dans le financement de la esanté Etienne CANIARD, Président de la Fédération nationale de la Mutualité Française (FNMF) Guillaume SARKOZY, Délégué général de Malakoff Médéric

2 10h00-11h15 / session 2 : Comment sortir de l'impasse liée au financement? Le cas de la télésurveillance des prothèses cardiaques Près de patients sont télésuivis quotidiennement pour leur trouble du rythme cardiaque grâce à des prothèses implantables, ce qui fait de ce domaine d'application un modèle pour toutes les autres pratiques de esanté. Tous les ingrédients sont présents pour que ces pratiques concrètes se développent à très grande échelle pour la santé et le bien-être des patients : des patients satisfaits et remboursés, un principe de fonctionnement rodé, des technologies prêtes et fiables, des études cliniques et médicoéconomiques positives (en France comme dans plusieurs autres pays) et validées par la HAS, et des médecins compétents et motivés...! Oui, mais voilà : en 2015, ces professionnels de santé impliqués bénévolement depuis des années, attendent des signaux et des actes en faveur d'une rémunération. De leur côté, les industriels craignent que des lenteurs technico-administratives compromettent la dynamique en place, à l'instar de ce qui a pu arriver dans d'autres domaines d'application des dispositifs médicaux. Et pendant ce temps, les patients... patientent. Après 15 ans d'existence, comment envisager un déploiement industriel généralisé et coordonné? Quel est le point de vue de l'assurance Maladie sur ces dispositifs médicaux et leur usage en esanté? Quelles sont les décisions en cours permettant d'envisager la rémunération pérenne de tous les acteurs? Comment le déploiement à large échelle est-il envisagé? Le CEPS, une ARS qui propose des solutions et une grande entreprise impliquée dans des actions de fond sur ces questions débattront sur l'état d'avancement des usages sur les territoires, de l'intérêt médico-économique de ces pratiques, et des prochaines étapes pour soutenir un déploiement harmonisé et pérenne des usages sur le plan national. Qu en pensent les patients? Comment le CEPS envisage-t-il une prise en charge pérenne du dispositif? Que peut proposer une ARS? Comment les médecins envisagent-ils la rémunération de leur acte de télésuivi? Le point de vue des patients Modérateur : Régis BEUSCART, Professeur des universités - Praticien hospitalier Biostatistiques, informatique médicale et technologies de la santé, Chef de service, secteur d Information et des archives médicales, Université Lille 2, CHRU de Lille Daniel JOUEN, Président de l'apodec (Association de POrteurs de DEfibrillateurs Cardiaques) Le débat, en présence de Commission télémédecine de la Société Française de Cardiologie Une entreprise reconnue et impliquée Comité Economique des Produits de Santé (CEPS) Une Agence Régionale de Santé Arnaud LAZARUS Rythmologue interventionnel Vincent PETERS, des affaires règlementaires et accès au marché BIOTRONIK André TANTI, Vice Président Anne-Briac BILI, Responsable du pôle Espace Numérique Régional de Santé au sein de l'ars Bretagne

3 11h45-12h45 / session 3 : Enjeux immédiats des nouveaux parcours de soins : les points saillants des projets TSN Avec les points de vue : - d'industriels retenus sur des projets TSN - d'un GCS - de la DGOS - d'un évaluateur de TSN 12h45-14h00 : Déjeuner, proposé par Lenôtre 14h00-15h30 / session 4 : Du nouveau en faveur du financement et de la généralisation de la télésurveillance : Article 36, Prado et autres actions dans le domaine de l'insuffisance cardiaque. L évolution d une organisation de santé se construit à plusieurs (patient, professionnels de santé, autorités compétentes et industriels). Le Ministère de la Santé élabore les cahiers des charges de l'article 36 selon les applications : téléconsultation, télé-expertise, télésurveillance. Les ARS travaillent actuellement à la sélection des projets d'expérimentation dans le cadre de l art36 de la LSFF2014. L'Assurance Maladie porte le projet Prado, Programme d'accompagnement du Retour à Domicile après hospitalisation, qui a pour objectif de proposer aux patients, en fonction de leur état de santé et de leurs souhaits, des conditions optimales de retour à domicile après hospitalisation. Qu'en est-il de l'adoption de bonnes pratiques permettant d'harmoniser ces organisations? Comment conduire un développement convergent des pratiques de esanté, et ainsi gagner en temps et en efficacité pour une meilleure prise en charge des patients sur l'ensemble du territoire? Enfin, qu'en pensent les professionnels de santé sur le terrain? Qu'en pensent les représentants de patients? Quelles synergies peuvent être identifiées entre les différents projets existants dans une dynamique d'intérêt général? Comment coopérer? Quelles sont les difficultés rencontrées? Quel est le rôle des industriels dans ces démarches de dissémination à large échelle? Modérateur : France LAFFISSE, Médecin, Chargée de Mission Télémédecine au Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse Le point de vue des conférenciers Patrick JOURDAIN Conseiller médical Télémédecine à la DGOS (Direction générale de l'offre de soins) - Ministère de la Santé Cardiologue, praticien hospitalier chez Centre hospitalier rené Dubos Thomas JAN Responsable du département de la coordination et de l'efficience des soins à la CNAMTS -Assurance Maladie. A partir des témoignages sur les similitudes et compatibilités possibles des projets OSICAT, SCAD, CHU de Grenoble, débat en présence de le CHU de Toulouse Association APRIC Société ALERE Société H2AD

4 Pr Michel GALINIER Chef de service cardiologie Rémi SABATIER Coordinateur médical du SCAD en Basse- Normandie Cardiologue au CHU de Caen Julien MARTEL, Europe et Moyen-Orient ALERE Président Commission E-santé du LESISS Jean-Michel SOUCLIER, M.D directeur chez H2AD -Télémédecine - Ma Santé Chez-Moiesanté Le point de vue d'une ARS sur l'impact de l'article 36 sur l'organisation de l'offre de soins : jusqu'où l'ars doit elle accompagner les acteurs? Sylvie CABANES Chargée de mission Télémédecine et Systèmes d'information de Santé ARS Languedoc Roussillon 15h30-16h00 / Session 5 : en cours de confirmation - prochainement disponible! 16h00-17h15 / session 6 : Financer l'innovation et pérenniser les usages pour changer d'échelle : entreprise publique, entreprise privée, même défi! La e-santé est multidisciplinaire par essence. L innovation conduira à la création de nouveaux objets, de nouveaux services, de nouvelles organisations issus des disciplines qui la composent (essentiellement la médecine, l électronique, la communication). Comme l incubation est la première phase biologique qui assure le développement embryonnaire, c est essentiellement au sein d incubateurs que se produira le passage de l idée à la réalisation des projets. Le financement de l innovation est fondamental pour favoriser la réalisation des projets, au moins lors de leur initialisation, de la phase pilote. Estce que ce financement est suffisant, notamment pour pérenniser les usages? Est-ce que la phase de développement, qui est charnière pour atteindre un seuil critique de rentabilité, puis pour intéresser potentiellement des investisseurs, ne devrait pas être aussi supportée? Modérateur : Gérard COMYN Vice-Président du CATEL anciennement Chef de l'unité TIC pour la Santé de la Commission Européenne Le point de vue de Yvon MERLIERE du projet DMP à la Caisse Nationale de l'assurance maladie Ancien Général du Centre de Recherche pour l'etude et l'observation des Conditions de vie (CREDOC) et Vice- Président de la Commission des Comptes Nationaux du Commerce, Yvon Merlière a dirigé des équipes d'études et de recherche dans le domaine de la santé. Il est spécialiste de l'évaluation et des systèmes d'information en santé, statisticien et économiste. Suite aux difficultés rencontrées par le DMP ces dernières années, Yvon MERLIERE présentera les nouvelles mesures et actions innovantes prévues par la CNAM afin de le rendre plus flexible, plus adaptable aux besoins des utilisateurs, en particulier des médecins, qui en attendent une utilisation plus transparente et intégrée aux autres outils employés. Il sera largement question de la nouvelle approche "orientée médecin" de ce plan d'action, et notamment de l'implication et de l'intéressement financier des professionnels de santé. Les interactions possibles avec la esanté seront évoquées. Le débat, en présence de Une PME qui veut faire bouger les lignes INTEL, financeur de l'innovation en santé Une clinique qui incube des start-ups Une porte parole des start-ups de Boucicaut Un acteur qui finance l'innovation via le Fonds SISA

5 Xavier AUGAY Président Général de icanopée Anthony CHARBONNIER des développements logiciel Europe de l'ouest d'intel Corporation Valère DUSSAUX Secteur Santé Europe de l Ouest d'intel Corporation Olivier GEOFFROY Informatique, Technique et Logistique à la Clinique Pasteur Sophie SIRVEN Chef de projet de l'incubateur e-santé Boucicaut Ingrid RAYEZ d'investissement chez Innovation Capital 17h15-17h30 / Clôture officielle du Carrefour de la Télésanté "Des données de santé à l'intelligence artificielle : pour sauver des vies" Par Mehdi BENCHOUFI Médecin de santé publique à l'hôtel-dieu Président du "Club Jade" Médecin, agrégé de mathématiques, Mehdi est fondateur du Club JADE, think tank dédié aux enjeux socio-politiques du numérique (Big Data, open culture, open science). Il travaille à des projets collaboratifs de mise au point de technologies médicales en Open Source. Jade est un groupe ouvert et participatif qui travaille sur les interfaces entre Démocratie et Ouverture, Education et Innovation. Extrait du site : "La présence diffuse et systémique des machines mérite d être pensée au-delà de tous les supposés et représentent un enjeu décisif pour l espèce humaine. Précisément, le Post-Humanisme est la science-fiction d hier, l utopie d aujourd'hui et la réalité de demain." Inscrivez-vous dès maintenant Il reste des temps d'intervention disponibles pour valoriser vos services ou compétences lors des conférences : contactez-nous pour figurer au programme! Contact : CATEL - Tel :+33.(0) / Fax : +33.(0) / /

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Vincent Péters Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Président du GT TICS du SNITEM 5 juillet 2013 Colloque industries du numérique et Santé+ Autonomie Contexte Plus de 60 ans Cardiologues

Plus en détail

La Télécardiologie à la Réunion

La Télécardiologie à la Réunion La Télécardiologie à la Réunion Dr Olivier Geoffroy Service de Cardiologie Hôpital Alfred Isautier Saint Pierre de la Réunion Plusieurs domaines Déjà mis en place : Télésurveillance des pacemakers et défibrillateurs

Plus en détail

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe Un éclairage pour un déploiement national Journée Télémédecine ASIP Santé 3 mai 2012 Pascale MARTIN - ANAP Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

Insuffisance cardiaque et télémédecine: Exemple du Projet E care : prise en charge à domicile des insuffisants cardiaques en stade III

Insuffisance cardiaque et télémédecine: Exemple du Projet E care : prise en charge à domicile des insuffisants cardiaques en stade III Insuffisance cardiaque et télémédecine: Exemple du Projet E care : prise en charge à domicile des insuffisants cardiaques en stade III de la NYHA Emmanuel ANDRES et Samy TALHA Service de Médecine Interne,

Plus en détail

Les grandes études de télémédecine en France

Les grandes études de télémédecine en France Les grandes études de télémédecine en France Optimisation de la Surveillance ambulatoire des Insuffisants CArdiaques par Télécardiologie De Midi-Pyrénées au Sud de la France M Galinier, A Pathak Pôle Cardio-Vasculaire

Plus en détail

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) De quoi parlons-nous? Le cadre de la santénumérique

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Nouvelles Technologies d investigation de surveillance du patient dont Télétransmission

Nouvelles Technologies d investigation de surveillance du patient dont Télétransmission Plateforme Médicalisée 24/7 de Services Santé et Télémédecine M.D Jean-Michel Souclier H2AD propose des solutions entièrement sécurisées permettant le maintien et le retour àdomiciledes personnes fragiles:

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

PROJET DE TÉLÉMEDECINE

PROJET DE TÉLÉMEDECINE PROJET DE TÉLÉMEDECINE ISIFC 2 ème année Année universitaire 2011-2012 LA TÉLÉSURVEILLANCE Louis ACHA Rafaël MINACORI ISIFC Génie biomédical 23,rue Alain SAVARY 25000 Besançon Cedex Tél : 03 81 66 66 90

Plus en détail

Actions menées sur la thématique santé et autonomie

Actions menées sur la thématique santé et autonomie Actions menées sur la thématique santé et autonomie Mireille Campana, Sous-directrice des réseaux et des usages des technologies de l information et de la communication 1. L intérêt de la DGCIS pour la

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011

Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011 NTIC, territoires et santé NTIC, territoires et santé Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011 La télésanté : un historique Possibilités offertes par les Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

COMMENT LA TECHNOLOGIE NUMÉRIQUE PEUT-ELLE AMÉLIORER LE SYSTÈME DE SANTÉ? MARDI 7 AVRIL 2015 MAISON DE LA CHIMIE MATINALES DE L ÉCONOMIE SANTÉ ET

COMMENT LA TECHNOLOGIE NUMÉRIQUE PEUT-ELLE AMÉLIORER LE SYSTÈME DE SANTÉ? MARDI 7 AVRIL 2015 MAISON DE LA CHIMIE MATINALES DE L ÉCONOMIE SANTÉ ET COMMENT LA TECHNOLOGIE PEUT-ELLE AMÉLIORER LE SYSTÈME DE SANTÉ? MATINALES DE L ÉCONOMIE SANTÉ ET MARDI 7 AVRIL 2015 MAISON DE LA CHIMIE PRÉSIDÉES PAR Pascal TERRASSE Député de l Ardèche Vice-président

Plus en détail

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer la coordination entre les professionnels et les structures de soins ambulatoires hospitaliers et médicosociaux

Plus en détail

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux «le pourcentage de résidents âgés nécessitant des soins pour des plaies simples ou complexes était de 8,6% selon l étude PATHOS menée en 2009

Plus en détail

COMMENT LA TECHNOLOGIE NUMÉRIQUE PEUT-ELLE AMÉLIORER LE SYSTÈME DE SANTÉ? MARDI 7 AVRIL 2015 MAISON DE LA CHIMIE MATINALES DE L ÉCONOMIE SANTÉ ET

COMMENT LA TECHNOLOGIE NUMÉRIQUE PEUT-ELLE AMÉLIORER LE SYSTÈME DE SANTÉ? MARDI 7 AVRIL 2015 MAISON DE LA CHIMIE MATINALES DE L ÉCONOMIE SANTÉ ET COMMENT LA TECHNOLOGIE PEUT-ELLE AMÉLIORER LE SYSTÈME DE SANTÉ? MATINALES DE L ÉCONOMIE SANTÉ ET MARDI 7 AVRIL 2015 MAISON DE LA CHIMIE PRÉSIDÉES PAR Pascal TERRASSE Député de l Ardèche Vice-président

Plus en détail

Santé Travail Lille 2014

Santé Travail Lille 2014 Santé Travail Lille 2014 Premier carrefour d échanges entre les professionnels de santé au travail et le monde des entreprises Du 3 au 6 juin 2014 Lille Grand Palais Lille Grand Palais -1 Bd des Cités

Plus en détail

Orange Healthcare vers un système de santé connecté

Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange est conscient que les grands établissements de santé doivent évoluer pour améliorer la prise en charge des patients, coordonner l ensemble des

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

Mieux répondre aux objectifs de la loi du 13 août 2004 et de la convention d'objectifs et de gestion

Mieux répondre aux objectifs de la loi du 13 août 2004 et de la convention d'objectifs et de gestion 1/9 Mieux répondre aux objectifs de la loi du 13 août 2004 et de la convention d'objectifs et de gestion La loi du 13 août 2004 a confié à l'assurance Maladie de nouvelles responsabilités en matière de

Plus en détail

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Colloque Tic Santé,11 février 2010 Dr France Laffisse, Orange Healthcare Plan Télésurveillance

Plus en détail

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE?

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Séminaire Aristote 12 juin 2013 QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Jean-Pierre Blanchère Coordinateur Département «e-santé et domotique» Pôle TES Justifications de la télémédecine

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE PRÉ-PROGRAMME UNE MANIFESTATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC AVEC LE SOUTIEN DE UN SALON D EXPOSITION Des visiteurs professionnels du secteur de la santé Directeurs

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire La Mutualité Française Rhône dans le Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire Des valeurs qui font la différence Edito La Mutualité Française Responsabilité CHACUN

Plus en détail

Forum annuel 2011 Mercredi 23 novembre 2011

Forum annuel 2011 Mercredi 23 novembre 2011 Forum annuel 2011 Mercredi 23 novembre 2011 En partenariat avec la Caisse des Dépôts, 3 quai Anatole France, Amphi Gérard Bureau, Paris 7e PROGRAMME DE LA JOURNÉE, transitions économiques 1 MATIN 8H00-8H30

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION PRÉ-PROGRAMME Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen UNE MANIFESTATION EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC UNE ORGANISATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

Plus en détail

PRESENTATION DU LIVRE BLANC 2013 I TELEMEDECINE 2020

PRESENTATION DU LIVRE BLANC 2013 I TELEMEDECINE 2020 PRESENTATION DU LIVRE BLANC 2013 I TELEMEDECINE 2020 Modèles économiques pour le télésuivi des maladies chroniques Colloque Industries Numérique & Santé + Autonomie 5 juillet 2013 Introduction Jean-Bernard

Plus en détail

Connectathon 2010 Développer la télésanté gràce à IHE Pourquoi faire converger les projets Karima Bourquard Directeur Interoperabilité IHE-Europe IN-SYSTEM Bordeaux 12-16 April 2010 Connectathon 2010 Développer

Plus en détail

E-Health evaluation at stake

E-Health evaluation at stake E-Health evaluation at stake Les enjeux de l évaluation en e-santé Myriam Le Goff-Pronost, Telecom Bretagne Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu Réalisations et perspectives en matière de e-santé pour les

Plus en détail

Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine. InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015

Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine. InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015 Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015 Quand la santé numérique vend du rêve 45 ans 65 ans 85

Plus en détail

N 175 - JANVIER 2015

N 175 - JANVIER 2015 N 175 - JANVIER 2015 Sommaire E-SANTÉ LA REVOLUTION EN MARCHE 07. ÉDITORIAL par Michel Barth (1984), Drs Daniel Legendre & Claude Meisel 08. L e-santé au service de la Démocratie en santé Jean-Luc Plavis

Plus en détail

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Assemblée Générale GCS Télésanté Basse Normandie 26 mars 2014 Anne Bertaud Pole Territoire Dossier Médical Personnel 2 DMP : quelques chiffres (février

Plus en détail

La Mutualité Française Limousin

La Mutualité Française Limousin La Mutualité Française Limousin Un mouvement pour une santé solidaire en région 87 Haute-Vienne 23 Creuse 19 Corrèze Le mouvement mutualiste : un acteur majeur de la santé. La Fédération nationale de la

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

CONGRÈS. Vendredi 10 Décembre 2010 de 7h30 à 18h30

CONGRÈS. Vendredi 10 Décembre 2010 de 7h30 à 18h30 CONGRÈS Vendredi 10 Décembre 2010 de 7h30 à 18h30 Sous la présidence du Professeur Catherine WEIL-OLIVIER Et du Docteur François VIE LE SAGE LA SANTE PUBLIQUE APPARTIENT A TOUS Pavillon Dauphine Place

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine

Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS) Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine GT 33 CSIS-CSF : Permettre l émergence d une stratégie industrielle en matière

Plus en détail

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Propos d accueil Didier LEGRAND Directeur général MutRé 2013 Biarritz les 7 et 8 novembre MutRé RAPPEL DU PROGRAMME MutRé 2013

Plus en détail

CONGRÈS SANTÉ SENIOR 2010

CONGRÈS SANTÉ SENIOR 2010 CONGRÈS SANTÉ SENIOR 2010 II, Mona 010.com Premier Annonce S A N T É S E N I O R LA LETTRE DU PRÉSIDENT Le congrès Santé Senior projeté pour l automne 2010 à Monaco, à l Auditorium Rainier III, est un

Plus en détail

DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins de ville

DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins de ville Les logiciels DMP-compatibles La plateforme e-learning La plateforme e-doc La cartographie DMP Pour en savoir plus dmp.gouv.fr DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins

Plus en détail

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? «PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? Le décret télémédecine du 19 octobre 2010 fixe déjà certaines modalités de mise en

Plus en détail

Parcours du patient cardiaque

Parcours du patient cardiaque Parcours du patient cardiaque Une analyse HAS à partir de la base QualHAS, des Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité & Sécurité des Soins (IPAQSS)- Infarctus du myocarde Linda Banaei-Bouchareb,

Plus en détail

Préambule, définitions, limites du sujet :

Préambule, définitions, limites du sujet : Télémédecine : Quel cadre, quels niveaux de preuves, quelles modalités de déploiement. XXIX èmes Rencontres Nationales de Pharmacologie et Recherche Clinique, Innovation et Evaluation des Technologies

Plus en détail

les conférences eduthera présentent Le mardi 17 Mai 2011 - l Hôtel Marriott Champs Elysées Paris 8 eduthera 2011

les conférences eduthera présentent Le mardi 17 Mai 2011 - l Hôtel Marriott Champs Elysées Paris 8 eduthera 2011 les conférences eduthera présentent Le mardi 17 Mai 2011 - l Hôtel Marriott Champs Elysées Paris 8 eduthera 2011 3 ème Conférence eduthera : l éducation thérapeutique en marche! De la théorie à la pratique

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault SOMMAIRE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault SOMMAIRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS et bulletin de liaison des maires 14 avril 2010 Spécial Za SOMMAIRE DÉLÉGATIONS DE SIGNATURES Décision N 2010-04 du 7 avril

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 En service au CHU de Nantes depuis 2009 Déployé sur les CHU de la DIRC HUGO 2012-2013 (Brest, Angers, Poitiers, Tours, Rennes) Acheté par l AP-HM Marseille,

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE N 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL POUR LA COUVERTURE DU RISQUE HOSPITALISATION TITRE I - PRINCIPES GÉNÉRAUX ARTICLE 1-1 CATÉGORIES COUVERTES Sont admis à bénéficier des

Plus en détail

Lever les freins au déploiement de la télémédecine

Lever les freins au déploiement de la télémédecine GT 33 CSIS- CSF : Permettre l émergence d une stratégie industrielle en matière de e- santé, en soutien de la politique de santé publique, en associant les industriels Lever les freins au déploiement de

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie

Caisse Nationale de l'assurance Maladie Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Mesdames et Messieurs les Médecins Conseils Régionaux Date : Monsieur le Médecin Chef de La Réunion

Plus en détail

Dossier de presse 30 mars 2012. Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr

Dossier de presse 30 mars 2012. Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr Dossier de presse 30 mars 2012 Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr Création de la Carsat Alsace-Moselle La démarche de fusion de la CRAM et de la CRAV trouve son origine dans

Plus en détail

La Matmut, un assureur innovant et compétitif

La Matmut, un assureur innovant et compétitif La Matmut, un assureur innovant et compétitif La conception de notre métier d'assureur est d'accompagner au mieux nos assurés à chaque étape de leur vie. Cela nous conduit à rechercher en permanence des

Plus en détail

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème w w w. p f a - a u t o. f r «Venez prendre votre place dans la PFA!» edito

Plus en détail

«Les enjeux de Big Data dans le domaine de la santé publique - Regards partagés entre politique, médecine, droit et éthique»

«Les enjeux de Big Data dans le domaine de la santé publique - Regards partagés entre politique, médecine, droit et éthique» «Les enjeux de Big Data dans le domaine de la santé publique - Regards partagés entre politique, médecine, droit et éthique» Sous le parrainage de Daniel RAOUL, Président de la Commission des affaires

Plus en détail

Vigisanté au 28/11/2011

Vigisanté au 28/11/2011 Vigisanté au 28/11/2011 - La reproduction et la diffusion numérique d'extraits de presse sont régies par l'article L.122-4 du code de la propriété intellectuelle. L'accès aux articles de ce panorama de

Plus en détail

LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE

LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE Automobile Club de France, mardi 9 juin 2009 09/06/09 Une évolution majeure de la relation clients-fournisseurs dans la filière automobile française

Plus en détail

Télécardiologie: développement en France et évolution de la réglementation. Mr Xavier Laroche Biotronik Dr Peyrouse Eric CHU La Timone

Télécardiologie: développement en France et évolution de la réglementation. Mr Xavier Laroche Biotronik Dr Peyrouse Eric CHU La Timone Télécardiologie: développement en France et évolution de la réglementation Mr Xavier Laroche Biotronik Dr Peyrouse Eric CHU La Timone Déclaration de Conflits d intérêt Xavier Laroche: je suis employé de

Plus en détail

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS Ateliers de prospective PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS L ORGANISATION DES SOINS : LA TÉLÉMÉDECINE PERMET-ELLE DES ORGANISATIONS DE SOINS PLUS PERFORMANTES? Dr Pierre SIMON Président de l'association nationale

Plus en détail

10h30 PAUSE CAFÉ. 11h00 QU EST-CE QU UNE MAISON DE SANTÉ?

10h30 PAUSE CAFÉ. 11h00 QU EST-CE QU UNE MAISON DE SANTÉ? Matinée Président de séance : Dr Laurent Chambaud, Inspection générale des affaires sociales (IGAS) 8h30 ACCUEIL DES PARTICIPANTS 9h00 OUVERTURE Dr François Baudier, Directeur de l Union régionale des

Plus en détail

Rapport Télémédecine

Rapport Télémédecine Rapport Télémédecine ISIFC 2 emme année Année universitaire 2011-2012 La Télésurveillance Médicale à domicile : ETAT DE L ART ET PERSPECTIVES Taouphik DOUICH, Yassine EL HAKKOUNI. Tuteur : Mr. Jean Christophe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Séminaire FHF-RA - 24 septembre 2015 - Jean-Pierre BERNARD, Directeur du Centre Hospitalier de Valence - Denis GOSSE, Directeur du Centre Hospitalier

Plus en détail

Alexis Genin Institut du Cerveau et de la Moelle épinière Directeur des Applications de la Recherche

Alexis Genin Institut du Cerveau et de la Moelle épinière Directeur des Applications de la Recherche Alexis Genin Institut du Cerveau et de la Moelle épinière Directeur des Applications de la Recherche Jean-Marc Bourez E-Santé Sanofi France Président de la Commission TIC & Santé Paris Region 9h00 Accueil

Plus en détail

Intérêts de l outil PAACO

Intérêts de l outil PAACO 12 février 2014 Colloque TIC Santé Intérêts de l outil PAACO Association «Gaves et Bidouze» - Plateforme de coordination CLIC, Réseau Gérontologique, MAIA L outil PAACO Objectifs : pourquoi cet outil dans

Plus en détail

FICHE ACTION PROJETS SYSTEME D INFORMATION DELEGUES AU RESEAU ESPACE PAR SISRA

FICHE ACTION PROJETS SYSTEME D INFORMATION DELEGUES AU RESEAU ESPACE PAR SISRA FICHE ACTION PROJETS SYSTEME D INFORMATION DELEGUES AU RESEAU ESPACE PAR SISRA Le réseau est membre fondateur du GCS Plate-forme SISRA avec les trois CHU de la région, le CRLCC Léon Bérard et une association

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Lundi 23 mars Salle du Conseil GRAND LYON Contacts Sophie DUBOUX - Solid Arté Géraldine DALLAIRE ADECC 04 72 07 70 24 Entrepreneur.culturel@gmail.com www.journee-entrepreneur-culturel.fr

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION MEDICO-ÉCONOMIQUE Efficience de la télémédecine : état des lieux de la littérature internationale et cadre d évaluation

RAPPORT D EVALUATION MEDICO-ÉCONOMIQUE Efficience de la télémédecine : état des lieux de la littérature internationale et cadre d évaluation RAPPORT D EVALUATION MEDICO-ÉCONOMIQUE Efficience de la télémédecine : état des lieux de la littérature internationale et cadre d évaluation Juillet 2013 Version finale Ce Rapport d évaluation est téléchargeable

Plus en détail

SYLABE et Plaine innovation Meeting

SYLABE et Plaine innovation Meeting La Seine Saint Denis, et plus particulièrement le territoire de Plaine Commune concentre un pôle important de compétences tant au niveau des entreprises que de la recherche et des formations pluridisciplinaires

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie

Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie Paris, le 25 février 2014 Innovation Capital, société de capital investissement fondée

Plus en détail

Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse.

Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse. Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse. Lionel Ragot est Chercheur associé à la Chaire Transitions

Plus en détail

Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse.

Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse. Après avoir exercé des responsabilités sociales, syndicales et mutualistes, de premier plan, Jean-Michel LAXALT préside l Institut Montparnasse, lieu d échanges, études et recherches pour éclairer le débat

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

25 èmes Journées EURO-PHARMAT, NICE, 13, 14 & 15 Octobre 2015 Mardi 13 octobre 2015

25 èmes Journées EURO-PHARMAT, NICE, 13, 14 & 15 Octobre 2015 Mardi 13 octobre 2015 Mardi 13 octobre 2015 08h30 09h00 Accueil des participants Ouverture officielle des 25 èmes Journées EURO-PHARMAT : M. GUERIN Olivier, Maire Adjoint délégué à la santé et M. THIVEAUD Dominique, Président

Plus en détail

Dossier de presse. Incubateur e-santé : 13 grandes entreprises et partenaires institutionnels aux côtés des start-ups

Dossier de presse. Incubateur e-santé : 13 grandes entreprises et partenaires institutionnels aux côtés des start-ups Dossier de presse Incubateur e-santé : 13 grandes entreprises et partenaires institutionnels aux côtés des start-ups Inauguration mercredi 14 mai 2014 17h Paris Innovation Boucicaut Contact presse : Elsa

Plus en détail

Capteurs pour la santé et l autonomie. Nouvelles approches technologiques. pour le suivi sur les lieux de vie

Capteurs pour la santé et l autonomie. Nouvelles approches technologiques. pour le suivi sur les lieux de vie Capteurs pour la santé et l autonomie Nouvelles approches technologiques pour le suivi sur les lieux de vie Santé : nécessité de nouvelles approches Le nouveau contexte créé par les technologies de l information

Plus en détail

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Nathalie CHATILLON FNMF Direction des Affaires Publiques Département International Sommaire

Plus en détail

MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES

MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DES DONNEES MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES LA THÉMATIQUE LES TERMES EN COHABITATION LES TROIS APPROCHES EN RELATION LA MÉTHODE

Plus en détail

«Les nouvelles technologies dans les échanges Nord-Sud et l'apport de la télémédecine»

«Les nouvelles technologies dans les échanges Nord-Sud et l'apport de la télémédecine» Invitation au Colloque Chambre Française de Commerce et d Industrie du Maroc (CFCIM) 15, avenue Mers Sultan - - 20130 Casablanca - - Maroc Vendredi 29 novembre 2013 de 9h30 à 17h30 «Les nouvelles technologies

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Les défis d'aujourd'hui pour déployer la esanté

Les défis d'aujourd'hui pour déployer la esanté Page 1 sur 8 Edito Conférence Organisation Partenariats Presse Inscription Editions précédentes Les défis d'aujourd'hui pour déployer la esanté Le 26 mars prochain, lors de la Journée TELESANTE 2015, les

Plus en détail

Réunion des membres du bureau d ONCOLOR du 08 octobre 2001 20 h30 à 23 h 15 COMPTE RENDU

Réunion des membres du bureau d ONCOLOR du 08 octobre 2001 20 h30 à 23 h 15 COMPTE RENDU Page 1 C:\24.4.3 Structure de coordination\bureau\rapport réunion. 01/10/08 Réunion des membres du bureau d ONCOLOR du 08 octobre 2001 20 h30 à 23 h 15 COMPTE RENDU Agréé par l Agence Régionale de l Hospitalisation

Plus en détail

Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS. 17 septembre 2015

Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS. 17 septembre 2015 Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS 17 septembre 2015 Sur le contexte général Une politique volontariste de soutien à l innovation

Plus en détail

Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013

Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013 Unité d enseignement 1.2.S3 Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013 Programme Chiffres 2012 Questions Dotation Globale/T2A Sécurité Sociale Les mutuelles Financement et remboursement des

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque PRADO, le programme de retour à domicile Insuffisance cardiaque Acteurs locaux CPAM/ELSM de Couverture Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour information

à Mesdames et Messieurs les Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour information CIRCULAIRE CIR-2/2012 Document consultable dans Médi@m Date : 03/01/2012 Domaine(s) : gestion des prestations en nature à Mesdames et Messieurs les Directeurs CPAM CARSAT UGECAM CGSS CTI Agents Comptables

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE EN FRANCHE-COMTÉ

TÉLÉMÉDECINE EN FRANCHE-COMTÉ TÉLÉMÉDECINE EN FRANCHE-COMTÉ PROGRAMME 2012-2016 Préface Dans une région à forte composante rurale et dont la démographie médicale pourrait rapidement devenir préoccupante, nous devons anticiper et permettre

Plus en détail

CV Emmanuel PAVAGEAU

CV Emmanuel PAVAGEAU Etude de télésanté sur le Pays du Haut-Languedoc et Vignobles Bédarieux, le 11 janvier 2010 Lancement du projet 1 ère réunion du Comité de pilotage 2IM Conseil 7, rue Jean Mermoz 78000 VERSAILLES Tél.

Plus en détail

soins va changer et quelle est la place des TIC?

soins va changer et quelle est la place des TIC? Pourquoi l organisation des soins va changer et quelle est la place des TIC? Docteur Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Luxembourg 15 avril 2010 UN RAPPORT «La place

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PREFET DE LA REGION LANGUEDOC ROUSSILLON Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Pôle Cohésion sociale Territoriale Montpellier, le 19 juin 2015 Dossier suivi par Rodolphe

Plus en détail

Direction générale de l offre de soin

Direction générale de l offre de soin Apport de la télémédecine en matière de coopération territoriale 1. Une nouvelle organisation de l offre sanitaire pour mieux répondre aux besoins des populations 2. Comment organiser des activités de

Plus en détail

Programme Final. Sous le Haut Patronage de Madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé et des Sports

Programme Final. Sous le Haut Patronage de Madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé et des Sports Programme Final Sous le Haut Patronage de Madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé et des Sports PrOgrAmmE SCIENTIFIquE 8h30 Accueil des participants 9h00 Ouverture du Congrès : Pr. L. LaReNg,

Plus en détail

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique Introduction au métier d ARC en recherche clinique Déroulement d un projet de recherche clinique Idée Faisabilité Avant Pendant Après Protocole accepté Démarches réglementaires Déroulement de l étude Analyse

Plus en détail

SOMMAIRE... 2 1 PREAMBULE... 5 2 INTRODUCTION... 7 3 LE PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA TELEMEDECINE. 10

SOMMAIRE... 2 1 PREAMBULE... 5 2 INTRODUCTION... 7 3 LE PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA TELEMEDECINE. 10 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1 PREAMBULE... 5 2 INTRODUCTION... 7 3 LE PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA TELEMEDECINE. 10 3.1 UN PLAN NATIONAL... 10 3.2 LES CHANTIERS NATIONAUX PRIORITAIRES... 11 Imagerie

Plus en détail