PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de l'emploi et des affaires sociales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de l'emploi et des affaires sociales"

Transcription

1 PARLEMENT EUROPÉEN Commission de l'emploi et des affaires sociales Étude sur le travail économiquement dépendant ou parasubordonné par le Professeur Adalberto Perulli Audition publique "Le travail économiquement dépendant ou parasubordonné" Co-organisée par la commission de l'emploi et des affaires sociales et la Commission européenne, DG Emploi et Affaires sociales Parlement européen, salle PHS 3C50, Bruxelles Jeudi 19 juin 2003, 15h00 18h30 DV\479950FR.doc Traduction externe PE

2 TABLE DES MATIÈRES Page I 3 Sommaire 3 II 5 Résumé de l'étude préparé par la Commission européenne, DG EMPL D/ Historique 5 2. Contenu de l étude Travail salarié Travail indépendant La zone grise entre travail indépendant et travail salarié Le travail économiquement dépendant (travail parasubordonné) Conclusions de l étude 13 III 15 DONNÉES CHIFFRÉES ET TABLEAUX EXTRAITS DE L'ÉTUDE 15 2

3 I Sommaire Étude sur le travail économiquement dépendant ou parasubordonné (quasi subordonné) par le Professeur Adalberto Perulli (octobre 2002) La première partie du rapport examine la distinction entre travail salarié et travail non salarié, sur la base des définitions existant dans les États membres de l'ue, ce qui permet de mettre en évidence les différentes techniques de définition qui sont utilisées. En particulier, le rapport souligne quels sont les principaux critères utilisés par la loi et par les juges pour identifier les deux concepts, ce qui amène à affronter le problème qui se pose lors de la classification des formes de travail se situant à mi-chemin entre le travail salarié et le travail indépendant (ce qu on appelle communément la "zone grise"). L existence de cette bipartition juridique représente une constante de tous les systèmes pris en considération et se retrouve également au niveau du droit international. La conséquence commune découlant de la distinction entre travail salarié et travail non salarié est d une extrême importance, puisqu il s agit de la reconnaissance de droits et de garanties à ceux qui se trouvent dans une condition de dépendance dans le sens juridique. Le premier chapitre se termine par une série de données statistiques sur la répartition du travail salarié et du travail non salarié dans les États membres de l'ue. Le deuxième chapitre étudie le phénomène du travail économiquement dépendant, en indiquant se traits essentiels. Il existe des marges d incertitude quant à la définition du travail économiquement dépendant, non seulement parce que le cadre légal s avère pauvre et fragmenté, mais aussi parce qu on trouve une certaine confusion sur le plan comparatif, à la fois en ce qui concerne la dénomination même du phénomène et à cause de la superposition qui se produit avec un problème d ordre différent, celui des faux travailleurs indépendants. Après analyse, il s avère que le travail économiquement dépendant est une forme de travail dans laquelle la dépendance, dans le sens juridique, fait défaut, mais qui contient une forme de dépendance économique, qui doit cependant être encadrée et qualifiée du point de vue juridique. Dans certains États il existe des notions légales de travailleur économiquement dépendant, dans beaucoup d autres le phénomène est connu et fait l objet de débats. Il est possible, après avoir analysé ces différentes expériences, d identifier les critères utilisés pour définir ce type de travail : travail essentiellement personnel, stabilité dans le temps, client unique. Parmi les facteurs socioéconomiques qui sont en mesure d expliquer la diffusion du travail économiquement dépendant, on trouve en premier lieu le recours de plus en plus fréquent aux pratiques d externalisation et de sous-traitance, à travers lesquelles nombre d activités qui étaient autrefois exécutées à l intérieur de l entreprise par des travailleurs salariés sont aujourd hui confiées à des travailleurs non salariés selon des modalités qui permettent l apparition de cet état de dépendance économique que les États essaient de décrire grâce aux éléments cités ci-dessus. Dans l ensemble, l approche des législateurs nationaux et des partenaires sociaux - comme le montrent certaines expériences au niveau de la négociation des contrats collectifs - se révèle assez empirique et basée sur des exigences pratiques, qui diffèrent largement des exigences abstraites de classement du travail économiquement dépendant dans une catégorie ou dans une autre, et s attache plutôt à répondre à des besoins de protection des travailleurs partout où la nécessité s en fait sentir. Le troisième chapitre reprend ce qui a été analysé dans le deuxième et approfondit l analyse des problèmes liés à la définition du travail indépendant «économiquement dépendant», en fournissant plusieurs indications sur les développements normatifs possibles. Plus particulièrement, sont abordées des perspectives de réforme actuellement en discussion dans DV\479950FR.doc 3/22 PE

4 certains pays européens : maintien du statu quo, création d un troisième genre de travail se situant entre le travail salarié et le travail indépendant, élargissement de la notion de travail salarié, création d un seuil minimum de droits indépendants de la qualification de la relation car communs à toutes les formes de travail. En conclusion, on relève qu une intervention éventuelle de coordination au niveau communautaire menée par les partenaires sociaux ne peut partir de zéro, parce que, dans certains secteurs, une certaine osmose entre les disciplines du rapport de travail de type salarié et de type indépendant est déjà en cours. Il s agit donc d aller dans le sens de ces tendances et de les rationaliser. 4

5 II Résumé 1 de l'étude préparé par la Commission européenne, DG EMPL D/3 Étude sur le travail économiquement dépendant ou parasubordonné (quasi subordonné) par le Professeur Adalberto Perulli (octobre 2002) 1. Historique Ces dernières années ont vu l émergence d un groupe de travailleurs qui font partie d une zone grise située entre les notions traditionnelles de travailleurs salariés d une part, et de travailleurs indépendants de l autre. Différents termes ont été élaborés dans le but de décrire et de catégoriser ce groupe. Les plus fréquemment utilisés sont ceux de travailleurs financièrement dépendants, travailleurs économiquement dépendants, "travailleurs parasubordonnés, ou personnes pouvant s apparenter à des salariés. Le travailleur économiquement dépendant est pourvu de caractéristiques qui relèvent des deux types d activité professionnelle, indépendante et salariée: il travaille à ses propres risques et n est pas subordonné à un employeur; dans le même temps, il est économiquement dépendant en ce sens qu il dépend plus ou moins exclusivement d une seule entreprise cliente. En 2000, la Commission a soulevé le problème du travail économiquement dépendant lors d une consultation des partenaires sociaux sur la modernisation et l amélioration des relations de travail. Les réponses fournies par ces derniers ont montré de manière explicite que le problème était d une extrême importance. En outre, dans sa résolution législative sur la position commune du Conseil concernant la directive modifiant la directive sur l insolvabilité 2, le Parlement européen a chargé la Commission de mener une étude en profondeur et de procéder à une audience publique en collaboration avec le Parlement sur les travailleurs économiquement dépendants. Par la suite, la Commission a signé un contrat consécutif à un appel d offres avec le Professeur Adalberto Perulli portant sur une étude intitulée "Le travail économiquement dépendant ou la parasubordination: aspects juridiques, sociaux et économiques". La date limite de remise du rapport était fixée au 16 octobre L objet de l étude était de présenter une vue d ensemble de la situation du travail économiquement dépendant dans les États membres, aux niveaux juridique, social et économique. Ce document préparé par la DG EMPL D/3 résume le contenu et les résultats de l étude (127 pages). 1 Le présent document est un résumé élaboré par l'unité D3 de la Direction générale pour l'emploi et les affaires sociales, de l'étude conduite par le professeur Perulli sur "le travail économiquement dépendant/ la parasubordination : les aspects légaux, sociaux et économiques". Il est précisé que le contenu de l'étude et du résumé ne reflète pas nécessairement l'opinion ou la position de la Direction générale pour l'emploi et les affaires sociales de la Commission européenne. 2 Directive 2002/74/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 septembre 2002, JO L 270/10, DV\479950FR.doc 5/22 PE

6 2. Contenu de l étude Le rapport comporte trois chapitres. I. Le travail salarié et travail indépendant II. Le travail économiquement dépendant III. Les problèmes actuels et les perspectives du travail économiquement dépendant La première partie examine la distinction entre travail indépendant et travail salarié. L ensemble des systèmes européens reproduisent aujourd hui ce modèle binaire qui s articule autour de deux catégories juridiques: le travail salarié (ou subordonné) et le travail indépendant. Le travail salarié est régi par le droit du travail; le travail indépendant est, quant à lui, régi par le droit commercial et le droit général des contrats. L objectif du droit du travail est d offrir des modalités de protection au travailleur considéré comme la partie faible d un contrat, tandis que dans le cas du travail indépendant, les parties sont considérés comme des partenaires égaux de la relation contractuelle. Pour définir les notions de travail salarié et d activité indépendante, deux procédures sont utilisées: a) la procédure législative: les deux notions de travail indépendant et de travail salarié sont définies par la loi; b) la procédure jurisprudentielle: la tâche qui consiste à définir ces notions incombe aux tribunaux. La jurisprudence élabore une série d indicateurs et de critères qui permettent de déterminer si une situation particulière de travail relève du travail salarié ou du travail indépendant. Si un certain nombre de pays optent pour une seule des deux approches, il s avère plus fréquemment que les deux approches sont simultanément utilisées. Quelle que soit la méthode utilisée, ces notions, une fois définies, peuvent revêtir a) une valeur à caractère systématique et général, qui implique que dans certains contextes, les réglementations s appliquent à une notion globale et systématique de subordination, qui représente l ensemble du champ d application de la législation en matière de droit du travail; ou b) une valeur à caractère particulier, c est-à-dire que dans d autres contextes, la notion de travailleur salarié dans une acception globale n existe pas, celle-ci ayant plutôt pour fonction de circonscrire le champ d application de dispositions spécifiques et limitées. En règle générale, la qualification (indépendant ou salarié) conférée par les parties à la relation de travail ne suffit, par elle-même, à décider de quelle catégorie relève le travail. Les pays considérés par l étude qui ont opté pour une définition juridique de l emploi salarié et/ou de l activité indépendante sont l Autriche, la Belgique, l Espagne, la Finlande, l'italie, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la Suède. Les pays qui se sont en revanche appuyés sur la jurisprudence pour définir ces notions sont le Danemark, la France, l Allemagne, le Royaume-Uni, la Grèce, l Irlande, le Luxembourg. Cette subdivision globale n implique pas que le contenu des concepts soit plus explicite dans les 6

7 pays qui ont élaboré leur définition à partir de la législation Travail salarié La subordination se présente, en premier lieu, comme une notion juridique (ou légale). L étude précise que cette notion, élaborée par la voie technico-juridique, ne recouvre pas la condition de dépendance socio-économique. En tant que notion juridique, la subordination exprime un élément structurel de la relation de travail: l heterodirezione (hétéronomie 1 ). Ce terme évoque la sujétion du travailleur au pouvoir de direction ou d encadrement de l employeur (prérogatives de l employeur); ce pouvoir implique l autorité et le droit de l employeur a) de donner des instructions au travailleur concernant les modalités (ainsi que le lieu et les horaires) d exercice du travail; b) de sanctionner les défaillances éventuelles (ruptures de contrat); c) de contrôler le travailleur dans l exercice de son travail. De ce fait, le travail salarié se configure comme une relation hiérarchique entre l employeur et le travailleur, dans le cadre de laquelle il existe une asymétrie de pouvoirs reconnue par le système juridique, mais compensée dans le même temps par un ensemble complexe de dispositions visant à protéger le travailleur. En ce qui concerne les indices subsidiaires qui concourent à la définition du contenu de la notion juridique de subordination, il importe de noter que: a) l ordre et le nombre d indices subsidiaires varient considérablement d un pays à l autre; b) il n y a pas de hiérarchie formalisée entre les différents indicateurs; c) il n'est pas nécessaire qu ils soient tous présents, il suffit de constater la présence d au moins l un d entre eux; d) leur présence ou leur absence ne suffit pas à qualifier la relation ou le contrat de travail; ils sont considérés essentiellement comme des indicateurs que les juges peuvent librement apprécier. En ce qui concerne le contenu de ce concept, l étude se fonde sur une analyse comparée entre États membres pour dégager les indicateurs de subordination les plus significatifs: l insertion dans l organisation de l employeur l absence de risque économique lié aux résultats de l acte productif (risque au niveau de l entreprise) les modalités de règlement du salaire le respect d un horaire de travail déterminé et spécifique les matériels et instruments de travail utilisés n appartiennent pas au travailleur. Ces indices, combinés au critère d heterodirezione, décrivent les divers aspects que recouvre la notion juridique de subordination. 1 L hétéronomie est le contraire de l'autonomie. Une personne autonome est déterminée par sa propre volonté, en revanche, une personne hétéronome est celle dont les choix sont déterminés par des éléments extérieurs à sa volonté. Étymologiquement, l hétéronomie dérive des mots grecs signifiant "autre" et "loi". DV\479950FR.doc 7/22 PE

8 8

9 2.2. Travail indépendant Dans l ensemble, les pays européens définissent le travail indépendant par une interprétation à contrario, c est-à-dire en vérifiant que l activité exercée ne comporte pas les caractéristiques d un travail salarié (en d autres termes, ce qui n est pas considéré comme un travail salarié est qualifié d activité indépendante). Il en résulte que le travail indépendant ne constitue pas une catégorie générale et unitaire; il représente en fait une abstraction théorique qui relève d une multitude de régimes juridiques juxtaposés. Il s agit par conséquent d un phénomène complexe et diversifié. La notion de travail indépendant se réfère à différentes formes de relations contractuelles: le louage d'ouvrage le travail sous contrat l agence la prestation de services les professions intellectuelles (médecins, consultants, publicitaires) De nouvelles relations contractuelles ont fait leur apparition, encore dépourvues d un cadre législatif approprié: le franchisage l ingénierie le facturage le crédit-bail le contrat de maîtrise d œuvre le transfert de savoir-faire la production et la fourniture de logiciels Toute tentative de définition du travail indépendant soulève une difficulté supplémentaire qui consiste à établir si le travail indépendant se différencie du concept d entreprise, et dans l affirmative, à identifier le critère de distinction entre ces deux types d activité. L étude indique que la tendance est de considérer travail indépendant et entreprise comme deux concepts séparés, bien que cette distinction ne soit pas rigoureusement respectée dans le cadre du rapport. En raison de la similitude des conditions de dépendance économique et juridique entre les situations qui relèvent de la micro-entreprise (c est-à-dire lorsqu un individu, personne physique, exerce des activités sur une très petite échelle à partir d un cadre juridique propre aux entreprises) et celles qui relèvent de travail indépendant, l auteur considère que les activités de micro-entreprise s intègrent dans la catégorie du travail indépendant. En conclusion, le travail indépendant est un concept qui comprend une diversité croissante de modalités de travail et de régimes juridiques correspondants. Par conséquent, partir de l hypothèse que le travail indépendant est une catégorie homogène et unitaire qui s oppose au travail salarié constituerait une erreur de méthodologie La zone grise entre travail indépendant et travail salarié Le monde du travail a été marqué ces dernières années par de rapides et profondes mutations qui ont eu une incidence sur l organisation du travail ainsi que sur son contenu. Les entreprises post-fordistes ont de plus en plus recours à de nouvelles formes d organisation du travail telles que l externalisation et la sous-traitance de travaux. Cette tendance a favorisé l émergence de DV\479950FR.doc 9/22 PE

10 formes de travail économiquement dépendant qui relèvent d une zone grise située entre travail salarié et travail indépendant. Il ressort d une étude récente 1 que le travail économiquement dépendant est plus fréquent dans le secteur des services et des activités telles que la restauration, le catering, les médias (presse, magazines, télévision, radio, édition), l enseignement et la formation, les ETC, le marketing, le télémarketing, la publicité, les spectacles, l administration, la comptabilité et les services sociaux. Ce phénomène se rencontre également dans des secteurs plus traditionnels, tels que le transport, la construction et le travail à domicile. Par ailleurs, les conventions collectives conclues dans un certain nombre de secteurs professionnels se réfèrent à d autres types d activités. En Italie, nombre de conventions collectives sont élaborées dans le cadre des entreprises et traitent des problèmes liés au travail économiquement dépendant; les secteurs concernés sont les suivants: centre d appels, instituts d études de marché, télémarketing, administration publique et organismes sans but lucratif. Parmi les activités professionnelles et types de tâches exercés dans le cadre d un travail économiquement dépendant, figurent les opérateurs téléphoniques, interviewers, prospecteurs de marché, techniciens en informatique, professionnels (journalistes, traducteurs, chimistes, biologistes, ingénieurs, etc.). D une manière générale, il n existe pas de données spécifiques portant sur les secteurs et les professions concernés par le travail économiquement dépendant dans les États membres, pas plus qu il n en existe sur le nombre de travailleurs économiquement dépendants. Du fait que les réglementations et les principes qui s appliquent au travail indépendant sont différents de ceux qui régissent le travail salarié, il est clair que cette zone grise entraîne des problèmes liés à la couverture législative des travailleurs économiquement dépendants. Deux traits distinctifs caractérisent cette zone grise: 1. Les formes de travail qui comportent des caractéristiques propres aux deux types d activité, salariée et indépendante, et qui par conséquent s insèrent difficilement dans le modèle de classification binaire (incertitude quant à leur statut) 2. Le faux travail indépendant, en d autre termes, le travail salarié masqué par des apparences de travail indépendant Il importe de noter que le faux travail indépendant est un concept qui se distingue du travail économiquement dépendant. Le faux travailleur indépendant est traité comme un individu exerçant une activité indépendante, or, du point de vue juridique, il relève de la catégorie du travail salarié. Les deux phénomènes appellent des réponses différentes de la part du système juridique. Le premier demande une interprétation (ou un réajustement) du critère utilisé pour définir le travail salarié, le second, en revanche, nécessite l application de la législation en vigueur. Dans les deux cas, les solutions doivent être recherchées dans la jurisprudence. Abstraction faite de cette zone grise, aucun système juridique envisagé dans le cadre de l étude ne s est départi du modèle binaire articulé autour deux catégories juridiques pour adopter un 1 EIRO, Etude comparative sur "Les travailleurs économiquement dépendants, droit du travail et relations industrielles", Eirobserver 4/02. 10

11 modèle ternaire introduisant une troisième catégorie venant s adjoindre aux deux types de travail indépendant et salarié Le travail économiquement dépendant (travail parasubordonné) Certains États membres ont néanmoins recours à une notion juridique du travail économiquement dépendant. Pour tenter de définir la notion de travailleur économiquement dépendant, l étude apporte quelques précisions préliminaires: 1. En ce moment, le travail économiquement dépendant est intégré à la catégorie du travail indépendant, il s'agit de travail indépendant doté de caractéristiques particulières. 2. le travailleur économiquement dépendant ne doit pas être identifié au faux travailleur indépendant: il s agit de deux phénomènes distincts, tant sur le plan juridique que sur le plan socio-économique. 3. la notion de travailleur économiquement dépendant qui, à ce jour, reste une notion ouverte et imparfaitement définie, ne suffit pas à identifier un type particulier de travail. Le modèle de subdivision binaire entre travail salarié et travail indépendant est toujours de rigueur, mais un sous-groupe constitué de travailleurs économiquement dépendants tend à s intégrer dans la catégorie juridique du travail indépendant. Trois États membres, l Italie, l Allemagne et la Grande-Bretagne, ont défini la notion de travailleur économiquement dépendant; dans d autres États membres, si la notion n existe pas sur le plan juridique, un débat s est instauré sur la possibilité d adopter une législation en faveur de ce type de travailleurs; il s agit de l Autriche, du Danemark, de la Finlande, de la France, de la Grèce, de l Irlande, de la Norvège, des Pays-Bas et du Portugal. En Belgique, au Luxembourg, en Espagne et en Suède, le travailleur économiquement dépendant n a pas été défini, et ce phénomène n a pas non plus suscité de réflexions, dans le cadre d un débat politique, au regard du problème qu il constitue. À partir d une analyse des législations, de la jurisprudence et des conventions collectives en la matière, une liste de critères a pu être établie permettant de reconnaître les similitudes entre travail économiquement dépendant et travail salarié, d une part, et les différences entre travail économiquement dépendant et travail indépendant, de l autre: besoin de protection sociale (travail individuel, ressources humaines réduites) absence de lien direct avec le marché nombre de relations contractuelles dont le travailleur tire son revenu mensuel rapport avec l organisation de l entreprise cliente absence d un lien de subordination compensée par l existence de pouvoirs de coordination de l entreprise cliente durée de la relation contractuelle La portée de la catégorie du travail économiquement dépendant est conditionnée par les réglementations dont elle relève au niveau de la jurisprudence, de la législation (assimilation au travail salarié ou extension sélective des dispositions en matière de protection) ainsi que des conventions collectives. Les dispositions législatives existantes dans certains États membres relatives aux travailleurs économiquement dépendants traitent de questions telles que DV\479950FR.doc 11/22 PE

12 la sécurité sociale (pensions, accidents et maladies professionnels, protection en cas de maternité, indemnité en cas de maladie) les réglementations de procédure en matière de travail les vacances les conventions collectives En Italie, notamment, les conventions collectives ont instauré un certain nombre de dispositions en matière de travail économiquement dépendant, qui traitent des question suivantes: forme (écrite) du contrat durée de la relation contractuelle tâches à accomplir horaires et modalités d exécution des prestations rémunération et modalités de paiement hygiène et sécurité au travail suspension de la relation contractuelle (maladies, accidents, motifs familiaux) formation dissolution du contrat obligations du travailleur économiquement dépendant droits syndicaux En ce qui concerne la situation sur le plan international, la 85 ème Conférence de l Organisation internationale du travail tenue en 1997 a soumis une proposition de convention concernant le travail sous contrat. Cette convention portait sur le travail "accompli personnellement dans un rapport de dépendance ou de subordination vis-à-vis de l entreprise utilisatrice, dont les conditions seraient similaires à celles qui caractérisent la relation de travail régie par le droit national et les pratiques en vigueur, mais dans le cadre desquelles le lien de subordination entre travailleur et entreprise utilisatrice n est pas reconnu" (article 1). La stratégie proposée par l OIT dans ce domaine consistait à 1. étendre au-delà du travail salarié le champ d application du droit du travail. 2. introduire une série de mesures fondamentales en matière de protection en faveur de toutes les formes de travail consistant à fournir un service au bénéfice d une tierce personne, sans considération du cadre juridique dans lequel ce service est fourni. L article 5 de la proposition de convention fixait les droits dévolus au travailleurs dans le cadre du travail sous contrat: droit d association et liberté de conclure des négociations collectives interdiction de discrimination limites d âge rémunération santé et sécurité au travail protection contre les accidents et les maladies professionnels sécurité sociale Cette convention n a pas été adoptée. 12

13 3. Conclusions de l étude Pour établir l existence d une condition de dépendance économique, certains États membres utilisent les indicateurs suivants: travail essentiellement personnel continuité dans le temps coordination entre prestations effectuées et activité du client exécution du travail principalement pour un seul client (unicité du donneur d ordres) lequel constitue la principale source de revenus du travailleur. Dans les États membres où le débat sur la question est instauré (notamment l Italie et l Allemagne), quatre positions coexistent concernant l insuffisance des protections dont bénéficient les travailleurs économiquement dépendants. 1. Le maintien du statu quo, qui préconise par exemple que les principes généraux du droit civil en matière de contrat et notamment la clause générale de conformité et de bonne foi s appliquent aux travailleurs économiquement dépendants. L étude conclut qu il s agit là d une modalité qui n assure pas de manière satisfaisante la protection du travailleur économiquement dépendant et que le statu quo en la matière reviendrait à le laisser dépendre des forces du marché. 2. La création d un nouveau de type de travail (une nouvelle catégorie juridique) à mi-chemin entre le travail salarié et le travail indépendant. Certaines modalités de protection seraient étendues par la législation et/ou la jurisprudence à ce nouveau genre de travail. L étude estime que cette option devraient être évitée du fait qu elle engendrerait de nouveaux problèmes juridiques liés à la classification de la relation de travail en fonction de l une ou l autre de ces catégories. 3. La redéfinition (ou l élargissement) de la notion de travail salarié, qui impliquerait de réajuster la notion de travail salarié (en y ajoutant d autres critères de subordination) de manière à adapter cette notion au contexte socio-économique en mutation. Cette approche viserait à empêcher que ne se généralise une indépendance apparente, pour soutenir l indépendance réelle. Cette solution n a cependant pas réuni tous les suffrages. En outre, l élargissement de la définition pourrait entraîner une extension trop importante de la notion de subordination. 4. Instaurer un socle de droits sociaux applicables à tous les contrats de travail indépendamment de leur qualification formelle en termes d autonomie (travail indépendant) ou de subordination (travail salarié). Cette perspective est de plus en plus préconisée dans le cadre de la doctrine européenne. Il s agirait de remplacer la dichotomie entre travail indépendant et travail salarié par un continuum d activités pour lesquelles seraient instaurées des garanties minimales en matière de protection applicables à l ensemble des prestations, accompagnées de mesures progressivement renforcées dont bénéficieraient les prestations en fonction de leurs modalités d exercice. Ce type de proposition a fait l objet du rapport Supiot (qui suggère l instauration d une première base de droits, suivie d un second ensemble de garanties, puis d un troisième et d un quatrième) Dans la même optique, les interlocuteurs politiques et syndicaux italiens ont présenté une proposition de loi sur la "Carta dei diritti delle lavoratrici e dei lavoratori" ou DV\479950FR.doc 13/22 PE

14 Charte des droits des travailleuses et des travailleurs (qui établirait trois niveaux progressifs de droits). L étude conclut de la manière suivante: il n est pas aisé de trouver une solution équivoque au problème de la réglementation du travail économiquement dépendant; laisser le travail économiquement dépendant soumis aux règles du marché risque de favoriser le dumping social; si le législateur intervient, le risque est de paralyser le marché du travail par des dispositions qui ne seraient pas adaptées à la couverture des situations liées au travail économiquement dépendant; en raison de la difficulté à organiser les travailleurs économiquement dépendants et des carences des systèmes de relations industrielles, les conventions collectives ne semblent pas en mesure, par elles-mêmes, de fournir une solution commune adéquate. Selon l étude, la solution la plus satisfaisante consiste à intervenir au niveau européen par des règles générales et souples qui laissent aux États membres la liberté de les adapter à leur propre contexte national. L étude suggère qu il incombe aux interlocuteurs sociaux (au niveau européen) d instaurer des règles appropriées Une solution susceptible d être adoptée au niveau européen ne partirait pas de zéro, du fait qu il existe déjà une osmose entre règlements sur le travail indépendant et salarié dans des domaines tels que 1. la couverture sociale (pensions) 2. la formation professionnelle; les services pour l emploi; les mesure incitatives à la création d emploi (soutien à l employabilité et aux projets d entreprise) 3. l hygiène et la sécurité au travail Il existe également un tendance à étendre les droits fondamentaux, individuels ou collectifs, en faveur des formes de travail indépendant (hygiène et sécurité, non-discrimination, égalité) Il n existe pas à ce jour de réglementation des conditions contractuelles applicables aux relations de travail économiquement dépendant. Selon l étude, les règles protectrices actuelles devraient être, dans ce domaine, réaménagées avec plus de détermination. Cela suppose que les législations nationales interviennent, par exemple, au niveau de la forme (écrite) des contrats; l objet du contrat (le contrat devrait mentionner les objectifs professionnels et comporter une indication sur les caractéristiques de la dimension individuelle de la prestation); les modalités de la rémunération: le contrat devrait préciser le critère de détermination de la rémunération, les échéances de paiement du salaire (et prévoir une pénalisation pour retards de paiement); les cas de maternité, maladie, accident, motifs familiaux graves; le contrat devrait préciser le droit de suspendre la relation contractuelle dans ces situations; la résiliation du contrat: le contrat devrait prévoir les conditions de cette résiliation et l obligation d accorder un préavis; la formation; le droit de s organiser et de participer aux activités syndicales. 14

15 III DONNÉES CHIFFRÉES ET TABLEAUX EXTRAITS DE L'ÉTUDE DV\479950FR.doc 15/22 PE

16 Figure 1 TRAVAIL INDEPENDANT TRAVAIL SALARIE TRAVAIL ECONOMIQUEMENT DEPENDANT FAUX TRAVAIL INDEPENDANT 16

17 CARACTÈRES GÉNÉRAUX DES RÉGLEMENTATIONS CONSIDÉRÉES Subdivision binaire des prestations de travail, il n existe pas de catégories intermédiaires TRAVAIL SALARIÉ TRAVAIL INDÉPENDANT Définition Prestation de travail accomplie sous le contrôle de l employeur (direction et supervision) + indices subsidiaires de subordination (par ex. risque, insertion dans l organisation, horaires) Par interprétation à contrario, en se fondant sur la définition du travail: pas de contrôle de l employeur Où est contenue la définition? dans la législation dans la jurisprudence dans la législation et la jurisprudence Caractéristiques des deux catégories a) valeur systématique et unitaire: dans certains pays, la catégorie relève d une législation globale b) valeur limitée: dans d autres pays, elle relève de dispositions spécifiques et sectorielles Catégorie hétérogène, qui comprend: l'adjudication, l agence, la fourniture de services + professions intellectuelles de nouvelles situations contractuelles, telles que franchisage, ingénierie, affacturage, contrat de gestion la micro-entreprise DV\479950FR.doc 17/22 PE

18 Conséquences de la distinction binaire Application d un régime juridique différent Droit du travail Droit civil et droit commercial Logique différente de l'intervention législative Protection du travailleur Garantie des règles du marché Problèmes posés par la distinction binaire zone grise Travail salarié faux travailleurs Travail indépendant indépendants formes de travail dont la qualification est incertaine 18

19 L'emploi dans l'ue (source: Eurostat) TOTAL H+F Nombre total de travailleurs (en milliers) Travailleurs indépendants (% de l emploi total) Travailleurs à temps partiel (% de l emploi total) Contrats à durée déterminée (% de l emploi total) DV\479950FR.doc 19/22 PE

20 Les travailleurs indépendants dans l UE et en Norvège (pourcentage de travailleurs dans le secteur civil non agricole) Pays / 2000 (2) Autriche Belgique Danemark (1) Finlande France Allemagne Grèce Irlande Italie Luxembourg Pays-Bas Norvège Portugal Suède Royaume-Uni UE 15+Norvège Source: calculs EIRO sur la base des données OCDE sur la main-d'œuvre (secteur civil non agricole), (1) 1981 au lieu de 1980 (2) lorsque les données 2000 n'étaient pas disponibles, les données les plus récentes ont été utilisées. DV\479950FR.doc 20/22 PE

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL I. Introduction Le contrat de travail définit les conditions de travail et de rémunération du salarié. Il ne peut être contraire à la loi, aux conventions collectives ou aux usages

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49 Table des matières Remerciements... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Préface... 19 Introduction générale... 23 I. L enrichissement de la conception de l administration au sein

Plus en détail

«LAVORO SUBORDINATO, LAVORO COORDINATO E DINTORNI» Martine LE FRIANT, Professeure à l Université d Avignon

«LAVORO SUBORDINATO, LAVORO COORDINATO E DINTORNI» Martine LE FRIANT, Professeure à l Université d Avignon «LAVORO SUBORDINATO, LAVORO COORDINATO E DINTORNI» Martine LE FRIANT, Professeure à l Université d Avignon Eléments de réponse au questionnaire adressé par les organisateurs 1. Il n existe pas de définition

Plus en détail

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère :

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : pratiques [mise à disposition de salariés] Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : quelles sont les obligations de l employeur? Dans les groupes de dimension internationale, il n est pas rare

Plus en détail

Accord relatif à l activité de portage salarial

Accord relatif à l activité de portage salarial Accord relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord a pour finalité d organiser l activité de portage salarial. Les personnes portées sont titulaires d un contrat de travail conclu

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial PROJET Accord cadre relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord cadre a pour finalité de fixer un cadre général de l activité du portage salarial et sera complété, en tant que

Plus en détail

ACCORD DU 24 JUIN 2010

ACCORD DU 24 JUIN 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel MODERNISATION DU MARCHÉ DU TRAVAIL (Portage salarial) ACCORD DU 24 JUIN 2010 RELATIF AU PORTAGE

Plus en détail

Aspects juridiques des nouvelles formes d emplois

Aspects juridiques des nouvelles formes d emplois Aspects juridiques des nouvelles formes d emplois Réunion plénière du 11 mars 2014 B. Bohnert, conseiller auprès du secrétariat général du COE Conseil d orientation pour l emploi 2 Introduction Une évolution

Plus en détail

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Toute personne accède à une activité professionnelle en devenant salarié, fonctionnaire ou travailleur indépendant. Chacun de ces trois régimes juridiques

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

LABOUR NEWS - TRAVAIL

LABOUR NEWS - TRAVAIL LABOUR NEWS - TRAVAIL Qu est-ce qu un faux indépendant : quelle est la limite entre le statut de salarié et le statut d indépendant? Une personne physique peut très bien se trouver, d un point de vue administratif,

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION

DOCUMENT DE CONSULTATION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 10.4.2015 C(2015) 2303 final DOCUMENT DE CONSULTATION Première phase de consultation des partenaires sociaux au titre de l article 154 du TFUE concernant une consolidation

Plus en détail

Employé, travailleur autonome ou employé incorporé

Employé, travailleur autonome ou employé incorporé Employé, travailleur autonome ou employé incorporé MODÉRATEUR : Ronald J. McRobie Fasken Martineau PANÉLISTES : Jean-François Cloutier Fasken Martineau Serge Gloutnay Fasken Martineau 3e Symposium Fasken

Plus en détail

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL Plan : Introduction I.- Le Dialogue Social européen et son cadre La négociation européenne : - pour l entreprise - pour les partenaires sociaux Les

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Atelier de la Profession

Atelier de la Profession Sécuriser le recours à la prestation de services et à la sous-traitance en Europe : Obligations & droits pour les entreprises et les salariés Atelier de la Profession LES INTERVENANTS Laurence BOURGEON

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM)

NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM) NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM) Politiques, pratiques et données statistiques sur les mineurs isolés étrangers (MIE) dans les États membres de l UE et en Norvège 1. INTRODUCTION Cette note de synthèse

Plus en détail

Par M e Marc-André Laroche, CRIA

Par M e Marc-André Laroche, CRIA CONTRAT DE TRAVAIL OU CONTRAT DE SERVICE? COMMENT DÉTERMINER LA VÉRITABLE NATURE D UNE RELATION CONTRACTUELLE ET SES CONSÉQUENCES Par M e Marc-André Laroche, CRIA lecorre.com Le 29 novembre 2013 PLAN DE

Plus en détail

Projet financé par l'ue

Projet financé par l'ue Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat,(Maroc)31mars 1 er avril2011

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2015 0000045

LETTRE CIRCULAIRE n 2015 0000045 LETTRE CIRCULAIRE n 2015 0000045 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1;010;04 Montreuil, le 12/08/2015 12/08/2015 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE SOUS DIRECTION REGLEMENTATION

Plus en détail

Accord-cadre sur le congé parental

Accord-cadre sur le congé parental (14 décembre 1995) Préambule L accord-cadre ci-joint représente un engagement de l UNICE, du CEEP et de la CES à mettre en place des prescriptions minimales sur le congé parental, en tant que moyen important

Plus en détail

FICHE OBLIGATIONS LEGALES

FICHE OBLIGATIONS LEGALES FICHE OBLIGATIONS LEGALES L article 99 de la loi n 2010-1330 du 9 novembre 2 010 portant réforme des retraites a instauré, à compter du 1 er janvier 2012, pour les entreprises dont l effectif est au moins

Plus en détail

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 Contact presse Éva Quickert-Menzel 01 44 38 22 03 Sommaire Chiffres-clés des retraites...

Plus en détail

Contrat de partenariat et domaine public

Contrat de partenariat et domaine public Contrat de partenariat et domaine public Le titulaire d un contrat de partenariat est souvent dans la situation d un occupant du domaine public, ce qui conduit à s interroger sur l articulation des régimes

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle COUVERTURE SOCIALE AU MAROC COUVERTURE SOCIALE AU MAROC - Régime de sécurité sociale; - Régime du RCAR; - Code de la couverture

Plus en détail

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com.

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com. DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com Introduction 1. Notion et domaine du droit du travail A) Droit et travail

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

>Contrat de travail des professeurs de danse

>Contrat de travail des professeurs de danse DROIT >Contrat de travail des professeurs de danse Juillet 2011 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

Les acteurs Les risques Le lien de subordination Les dérives constatées

Les acteurs Les risques Le lien de subordination Les dérives constatées AUTO ENTREPRENEUR OU SALARIE AU SOMMAIRE Les acteurs Les risques Le lien de subordination Les dérives constatées Introduction Les associations sportives peuvent avoir recours à des intervenants dans le

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

Les comptes nationaux et le SEC 2010

Les comptes nationaux et le SEC 2010 Les comptes nationaux et le SEC 2010 7 ème séminaire de la Banque nationale de Belgique pour enseignants en économie du secondaire Bruxelles, le 22 octobre 2014 Catherine RIGO Plan de l exposé Introduction

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

II. LE CONTRAT DE TRAVAIL, CONSEQUENCE DU LIEN DE SUBORDINATION

II. LE CONTRAT DE TRAVAIL, CONSEQUENCE DU LIEN DE SUBORDINATION CHAPITRE 8 LE LIEN DE SUBORDINATION : LE CONTRAT DE TRAVAIL ET LES POUVOIRS DE L EMPLOYEUR I. LA DISTINCTION ENTRE LE TRAVAIL SUBORDONNE ET LE TRAVAIL INDEPENDANT La loi n a pas défini la notion de salarié.

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats. 30/05/2013 Aéroport - Aulnat

Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats. 30/05/2013 Aéroport - Aulnat Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats 30/05/2013 Aéroport - Aulnat Intervenants : - Stéphane PELLENARD, juriste, Laboratoires THEA - David PONCHON, Directeur Délégué aux opérations

Plus en détail

Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 PFA POUR DÉCISION

Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 PFA POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION DOUZIÈME QUESTION À L

Plus en détail

Avant-propos. bruylant

Avant-propos. bruylant Avant-propos Éric Savaux Professeur à la Faculté de droit et des sciences sociales de l Université de Poitiers, Directeur de l équipe de recherche en droit privé Les 13 et 14 décembre 2013, s est tenu,

Plus en détail

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées.

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées. Nom Organisation n de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL ATConf/6-WP/49 14/2/12 SIXIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN Montréal, 18 22 mars 2013 Point 2 : 2.2 Examen de questions

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE L INTERDICTION DE FUMER DANS LES RESTAURANTS n LC 142 Janvier 2005 - 3 - L INTERDICTION DE FUMER DANS LES RESTAURANTS Sommaire Pages NOTE DE

Plus en détail

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR?

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? Une question européenne mais traitée dans chaque Etat membre L avenir des systèmes de retraite et ses conséquences sur la zone euro, internationalise

Plus en détail

Enquête sur le télétravail (2010)

Enquête sur le télétravail (2010) Enquête sur le télétravail () Définition ANI, 9 juill., art. er étendu par Arr. mai, JO 9 juin " Le télétravail est une forme d'organisation et/ou de réalisation du travail, utilisant les technologies

Plus en détail

DES SOCIÉTÉS FERMÉES DANS L UNION EUROPÉENNE...

DES SOCIÉTÉS FERMÉES DANS L UNION EUROPÉENNE... DES SOCIÉTÉS FERMÉES DANS L UNION EUROPÉENNE... DROIT ET PRATIQUE DE LA SOCIÉTÉ FERMÉE DANS L UNION EUROPÉENNE : DIVERSITÉ ET CONVERGENCES Exposé introductif * M. Jean-Jacques DAIGRE, Professeur à l Université

Plus en détail

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude concernant l assurance-litige en matière de brevets, par CJA Consultants Ltd Janvier 2003 V4a.fin ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude réalisée pour la Commission européenne concernant la

Plus en détail

LE DROIT DES RESSORTISSANTS ETRANGERS AUX PRESTATIONS SOCIALES Novembre 2014

LE DROIT DES RESSORTISSANTS ETRANGERS AUX PRESTATIONS SOCIALES Novembre 2014 LE DROIT DES RESSORTISSANTS ETRANGERS AUX PRESTATIONS SOCIALES Novembre 2014 Tout propos et toute action en la matière doivent viser à répondre aux préoccupations légitimes des Français, qui considèrent

Plus en détail

Accord relatif à l activité de portage salarial

Accord relatif à l activité de portage salarial Accord relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord a pour finalité d organiser l activité du portage salarial et s applique aux personnes titulaires d un contrat de travail en

Plus en détail

La définition du droit du travail

La définition du droit du travail La définition du droit du travail Fiche 1 Objectifs Identifier l objet du droit du travail et les situations pour lesquelles le droit du travail doit s appliquer. Prérequis Introduction au droit. Mots-clefs

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne Sophie Morlaix To cite this version: Sophie Morlaix. L indice de SEN, outil de mesure de l équité

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

Collection dirigée par Xavier Chiron

Collection dirigée par Xavier Chiron EXTRAIT Collection dirigée par Xavier Chiron Coordination : Françoise Rouaix Xavier Chiron Inspecteur d académie-inspecteur pédagogique régional d économie et gestion Stéphane Derocles Professeur agrégé

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE Conférence de presse du 22 juin 2001 Fiscalité des produits d épargne: une comparaison internationale Il n existe pas de véritable point de vue européen en matière de fiscalité des produits d épargne.

Plus en détail

Commission du marché intérieur et de la protection du consommateur DOCUMENT DE TRAVAIL

Commission du marché intérieur et de la protection du consommateur DOCUMENT DE TRAVAIL PARLEMENT EUROPÉEN 2009-2014 Commission du marché intérieur et de la protection du consommateur 3.3.2010 DOCUMENT DE TRAVAIL sur la proposition de directive relative aux droits des consommateurs - COM(2008)614/3-2008/0196(COD)

Plus en détail

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL Contrat doctoral n Vu le code de la recherche, et notamment son article L. 412-2 ; Vu le décret n 84-431 du 6 juin 1984 modifié fixant les dispositions

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l ASMV, le 3 octobre 2014 Contexte international

Plus en détail

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0 L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47. Résumé La question de la position des consommateurs vis-à-vis du commerce international a été abordée en particulier par deux

Plus en détail

CONTRATS DE TRAVAIL DES PROFESSEURS DE DANSE

CONTRATS DE TRAVAIL DES PROFESSEURS DE DANSE DROIT CONTRATS DE TRAVAIL DES PROFESSEURS DE DANSE FÉVRIER 2015 Département Ressources professionnelles LE CND Un centre d art pour la danse 1, rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex 01 41 839 839 ressources@cnd.fr

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF SOMMAIRE PREAMBULE P. 4 DISPOSITIONS GENERALES : I. Généralités P. 05 I.1. Définition de la classification P. 05 I.2. Relation classification emploi P. 05 I.3.

Plus en détail

Il faut agir contre la montée du chômage!

Il faut agir contre la montée du chômage! Il faut agir contre la montée du chômage! En décembre 2012, le chômage au Luxembourg atteint un niveau record : 16 963 personnes inscrites comme demandeurs d emploi à l ADEM, soit un taux de chômage de

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Égalité de rémunération pour un travail de même valeur. Professor Noreen Burrows University of Glasgow

Égalité de rémunération pour un travail de même valeur. Professor Noreen Burrows University of Glasgow Égalité de rémunération pour un travail de même valeur Professor Noreen Burrows University of Glasgow L égalité de rémunération dans le droit de l UE - contexte Article 119 du traité de Rome Chaque État

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social TEXTE SOUMIS A LA DELIBERATION DU CONSEIL DES MINISTRES ORDONNANCE relative au portage salarial

Plus en détail

Mobilisation en faveur de l emploi des seniors

Mobilisation en faveur de l emploi des seniors Mobilisation en faveur de l emploi des seniors Mesures retenues par le Gouvernement à l issue de la concertation avec les partenaires sociaux dans le cadre du rendez-vous 2008 sur les retraites Dès la

Plus en détail

Critère environnemental dans la réforme du Code des Marchés Publics

Critère environnemental dans la réforme du Code des Marchés Publics Critère environnemental dans la réforme du Code des Marchés Publics 2006 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir des Décrets n 2004-15 du 7 janvier 2004 et n 2006-975

Plus en détail

Quel avenir pour l intérim. en pleine mutation?

Quel avenir pour l intérim. en pleine mutation? Quel avenir pour l intérim dans un marche du travail en pleine mutation? Les mutations économiques intervenues au cours des 35 dernières années ont fait naitre de nouvelles organisations du travail 1980

Plus en détail

Évaluation et recommandations

Évaluation et recommandations ÉVALUATION ET RECOMMANDATIONS 13 Évaluation et recommandations Les personnes souffrant de troubles mentaux s intègrent mal sur le marché du travail. En Belgique, par rapport aux personnes qui ont une bonne

Plus en détail

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS DÉCRET N 2004-878 DU 26 AOÛT 2004 MODIFIE CIRCULAIRE DU 31 MAI 2010 SUR LA REFORME DU CET DANS LA FONCTION PUBLIQUE DECRET 2010-531 DU 21 MAI 2010 Le compte épargne temps (CET)

Plus en détail

Cadre juridique du recours aux stagiaires en entreprise

Cadre juridique du recours aux stagiaires en entreprise Cadre juridique du recours aux stagiaires en entreprise Jusqu à présent, il n existait aucune définition juridique du stage en entreprise, et ce concept aux contours fuyants pouvait regrouper une grande

Plus en détail

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Congrès Mondial de l AMSEP Istanbul, 6 mai 2015 Sylvain Giguère, Directeur de la division LEED, OCDE Pourquoi

Plus en détail

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan 82/2015-12 mai 2015 Décisions sur les demandes d asile dans l UE Les États membres de l UE ont accordé la protection à plus de 185 000 demandeurs d asile en 2014 Les Syriens demeurent les premiers bénéficiaires

Plus en détail

Le rôle des sociétés mutuelles au XXI e siècle

Le rôle des sociétés mutuelles au XXI e siècle DIRECTION GÉNÉRALE DES POLITIQUES INTERNES DÉPARTEMENT THÉMATIQUE A: POLITIQUES ÉCONOMIQUES ET SCIENTIFIQUES EMPLOI ET AFFAIRES SOCIALES Le rôle des sociétés mutuelles au XXI e siècle Résumé ÉTUDE Les

Plus en détail

Le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes impose des conditions de travail illégales aux chercheurs doctorants de l IUE

Le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes impose des conditions de travail illégales aux chercheurs doctorants de l IUE CONFEDERATION DES JEUNES CHERCHEURS contact@cjc.jeunes-chercheurs.org http://cjc.jeunes-chercheurs.org Le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes impose des conditions de travail illégales aux

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail

Vous nous indiquez que les médecins se voient proposer des événements à médicl:iliser et, dans ce cadre :

Vous nous indiquez que les médecins se voient proposer des événements à médicl:iliser et, dans ce cadre : Urssaf de Paris-région parisienne \\_. U R S S A F DE PARIS REGION PARISIENNE Docteur Notre référence : DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES TEL: 01.56 93 67 24 446/06 PRIMB Montreuil, le 0 7 JUIN 2006 Docteur,

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

MEMOIRE DU GOUVERNEMENT SUR LA RECEVABILITE ET LE BIEN-FONDE

MEMOIRE DU GOUVERNEMENT SUR LA RECEVABILITE ET LE BIEN-FONDE EUROPEAN COMMITTEE OF SOCIAL RIGHTS COMITÉ EUROPÉEN DES DROITS SOCIAUX 9 octobre 2012 Pièce n 2 Union syndicale des magistrats administratifs (USMA) c. France Réclamation n 84/2012 MEMOIRE DU GOUVERNEMENT

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir -

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous allez être hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous êtes hospitalisé(e) suite à un accident ou une maladie? > Voici le récapitulatif de la marche à suivre, des frais et remboursements possibles

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION DROIT

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 RÈGLEMENT (UE) N o 1259/2010 DU CONSEIL du 20 décembre 2010 mettant en œuvre une coopération renforcée dans le domaine de la loi applicable au

Plus en détail

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti?

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? L apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l entreprise

Plus en détail