PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de l'emploi et des affaires sociales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de l'emploi et des affaires sociales"

Transcription

1 PARLEMENT EUROPÉEN Commission de l'emploi et des affaires sociales Étude sur le travail économiquement dépendant ou parasubordonné par le Professeur Adalberto Perulli Audition publique "Le travail économiquement dépendant ou parasubordonné" Co-organisée par la commission de l'emploi et des affaires sociales et la Commission européenne, DG Emploi et Affaires sociales Parlement européen, salle PHS 3C50, Bruxelles Jeudi 19 juin 2003, 15h00 18h30 DV\479950FR.doc Traduction externe PE

2 TABLE DES MATIÈRES Page I 3 Sommaire 3 II 5 Résumé de l'étude préparé par la Commission européenne, DG EMPL D/ Historique 5 2. Contenu de l étude Travail salarié Travail indépendant La zone grise entre travail indépendant et travail salarié Le travail économiquement dépendant (travail parasubordonné) Conclusions de l étude 13 III 15 DONNÉES CHIFFRÉES ET TABLEAUX EXTRAITS DE L'ÉTUDE 15 2

3 I Sommaire Étude sur le travail économiquement dépendant ou parasubordonné (quasi subordonné) par le Professeur Adalberto Perulli (octobre 2002) La première partie du rapport examine la distinction entre travail salarié et travail non salarié, sur la base des définitions existant dans les États membres de l'ue, ce qui permet de mettre en évidence les différentes techniques de définition qui sont utilisées. En particulier, le rapport souligne quels sont les principaux critères utilisés par la loi et par les juges pour identifier les deux concepts, ce qui amène à affronter le problème qui se pose lors de la classification des formes de travail se situant à mi-chemin entre le travail salarié et le travail indépendant (ce qu on appelle communément la "zone grise"). L existence de cette bipartition juridique représente une constante de tous les systèmes pris en considération et se retrouve également au niveau du droit international. La conséquence commune découlant de la distinction entre travail salarié et travail non salarié est d une extrême importance, puisqu il s agit de la reconnaissance de droits et de garanties à ceux qui se trouvent dans une condition de dépendance dans le sens juridique. Le premier chapitre se termine par une série de données statistiques sur la répartition du travail salarié et du travail non salarié dans les États membres de l'ue. Le deuxième chapitre étudie le phénomène du travail économiquement dépendant, en indiquant se traits essentiels. Il existe des marges d incertitude quant à la définition du travail économiquement dépendant, non seulement parce que le cadre légal s avère pauvre et fragmenté, mais aussi parce qu on trouve une certaine confusion sur le plan comparatif, à la fois en ce qui concerne la dénomination même du phénomène et à cause de la superposition qui se produit avec un problème d ordre différent, celui des faux travailleurs indépendants. Après analyse, il s avère que le travail économiquement dépendant est une forme de travail dans laquelle la dépendance, dans le sens juridique, fait défaut, mais qui contient une forme de dépendance économique, qui doit cependant être encadrée et qualifiée du point de vue juridique. Dans certains États il existe des notions légales de travailleur économiquement dépendant, dans beaucoup d autres le phénomène est connu et fait l objet de débats. Il est possible, après avoir analysé ces différentes expériences, d identifier les critères utilisés pour définir ce type de travail : travail essentiellement personnel, stabilité dans le temps, client unique. Parmi les facteurs socioéconomiques qui sont en mesure d expliquer la diffusion du travail économiquement dépendant, on trouve en premier lieu le recours de plus en plus fréquent aux pratiques d externalisation et de sous-traitance, à travers lesquelles nombre d activités qui étaient autrefois exécutées à l intérieur de l entreprise par des travailleurs salariés sont aujourd hui confiées à des travailleurs non salariés selon des modalités qui permettent l apparition de cet état de dépendance économique que les États essaient de décrire grâce aux éléments cités ci-dessus. Dans l ensemble, l approche des législateurs nationaux et des partenaires sociaux - comme le montrent certaines expériences au niveau de la négociation des contrats collectifs - se révèle assez empirique et basée sur des exigences pratiques, qui diffèrent largement des exigences abstraites de classement du travail économiquement dépendant dans une catégorie ou dans une autre, et s attache plutôt à répondre à des besoins de protection des travailleurs partout où la nécessité s en fait sentir. Le troisième chapitre reprend ce qui a été analysé dans le deuxième et approfondit l analyse des problèmes liés à la définition du travail indépendant «économiquement dépendant», en fournissant plusieurs indications sur les développements normatifs possibles. Plus particulièrement, sont abordées des perspectives de réforme actuellement en discussion dans DV\479950FR.doc 3/22 PE

4 certains pays européens : maintien du statu quo, création d un troisième genre de travail se situant entre le travail salarié et le travail indépendant, élargissement de la notion de travail salarié, création d un seuil minimum de droits indépendants de la qualification de la relation car communs à toutes les formes de travail. En conclusion, on relève qu une intervention éventuelle de coordination au niveau communautaire menée par les partenaires sociaux ne peut partir de zéro, parce que, dans certains secteurs, une certaine osmose entre les disciplines du rapport de travail de type salarié et de type indépendant est déjà en cours. Il s agit donc d aller dans le sens de ces tendances et de les rationaliser. 4

5 II Résumé 1 de l'étude préparé par la Commission européenne, DG EMPL D/3 Étude sur le travail économiquement dépendant ou parasubordonné (quasi subordonné) par le Professeur Adalberto Perulli (octobre 2002) 1. Historique Ces dernières années ont vu l émergence d un groupe de travailleurs qui font partie d une zone grise située entre les notions traditionnelles de travailleurs salariés d une part, et de travailleurs indépendants de l autre. Différents termes ont été élaborés dans le but de décrire et de catégoriser ce groupe. Les plus fréquemment utilisés sont ceux de travailleurs financièrement dépendants, travailleurs économiquement dépendants, "travailleurs parasubordonnés, ou personnes pouvant s apparenter à des salariés. Le travailleur économiquement dépendant est pourvu de caractéristiques qui relèvent des deux types d activité professionnelle, indépendante et salariée: il travaille à ses propres risques et n est pas subordonné à un employeur; dans le même temps, il est économiquement dépendant en ce sens qu il dépend plus ou moins exclusivement d une seule entreprise cliente. En 2000, la Commission a soulevé le problème du travail économiquement dépendant lors d une consultation des partenaires sociaux sur la modernisation et l amélioration des relations de travail. Les réponses fournies par ces derniers ont montré de manière explicite que le problème était d une extrême importance. En outre, dans sa résolution législative sur la position commune du Conseil concernant la directive modifiant la directive sur l insolvabilité 2, le Parlement européen a chargé la Commission de mener une étude en profondeur et de procéder à une audience publique en collaboration avec le Parlement sur les travailleurs économiquement dépendants. Par la suite, la Commission a signé un contrat consécutif à un appel d offres avec le Professeur Adalberto Perulli portant sur une étude intitulée "Le travail économiquement dépendant ou la parasubordination: aspects juridiques, sociaux et économiques". La date limite de remise du rapport était fixée au 16 octobre L objet de l étude était de présenter une vue d ensemble de la situation du travail économiquement dépendant dans les États membres, aux niveaux juridique, social et économique. Ce document préparé par la DG EMPL D/3 résume le contenu et les résultats de l étude (127 pages). 1 Le présent document est un résumé élaboré par l'unité D3 de la Direction générale pour l'emploi et les affaires sociales, de l'étude conduite par le professeur Perulli sur "le travail économiquement dépendant/ la parasubordination : les aspects légaux, sociaux et économiques". Il est précisé que le contenu de l'étude et du résumé ne reflète pas nécessairement l'opinion ou la position de la Direction générale pour l'emploi et les affaires sociales de la Commission européenne. 2 Directive 2002/74/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 septembre 2002, JO L 270/10, DV\479950FR.doc 5/22 PE

6 2. Contenu de l étude Le rapport comporte trois chapitres. I. Le travail salarié et travail indépendant II. Le travail économiquement dépendant III. Les problèmes actuels et les perspectives du travail économiquement dépendant La première partie examine la distinction entre travail indépendant et travail salarié. L ensemble des systèmes européens reproduisent aujourd hui ce modèle binaire qui s articule autour de deux catégories juridiques: le travail salarié (ou subordonné) et le travail indépendant. Le travail salarié est régi par le droit du travail; le travail indépendant est, quant à lui, régi par le droit commercial et le droit général des contrats. L objectif du droit du travail est d offrir des modalités de protection au travailleur considéré comme la partie faible d un contrat, tandis que dans le cas du travail indépendant, les parties sont considérés comme des partenaires égaux de la relation contractuelle. Pour définir les notions de travail salarié et d activité indépendante, deux procédures sont utilisées: a) la procédure législative: les deux notions de travail indépendant et de travail salarié sont définies par la loi; b) la procédure jurisprudentielle: la tâche qui consiste à définir ces notions incombe aux tribunaux. La jurisprudence élabore une série d indicateurs et de critères qui permettent de déterminer si une situation particulière de travail relève du travail salarié ou du travail indépendant. Si un certain nombre de pays optent pour une seule des deux approches, il s avère plus fréquemment que les deux approches sont simultanément utilisées. Quelle que soit la méthode utilisée, ces notions, une fois définies, peuvent revêtir a) une valeur à caractère systématique et général, qui implique que dans certains contextes, les réglementations s appliquent à une notion globale et systématique de subordination, qui représente l ensemble du champ d application de la législation en matière de droit du travail; ou b) une valeur à caractère particulier, c est-à-dire que dans d autres contextes, la notion de travailleur salarié dans une acception globale n existe pas, celle-ci ayant plutôt pour fonction de circonscrire le champ d application de dispositions spécifiques et limitées. En règle générale, la qualification (indépendant ou salarié) conférée par les parties à la relation de travail ne suffit, par elle-même, à décider de quelle catégorie relève le travail. Les pays considérés par l étude qui ont opté pour une définition juridique de l emploi salarié et/ou de l activité indépendante sont l Autriche, la Belgique, l Espagne, la Finlande, l'italie, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la Suède. Les pays qui se sont en revanche appuyés sur la jurisprudence pour définir ces notions sont le Danemark, la France, l Allemagne, le Royaume-Uni, la Grèce, l Irlande, le Luxembourg. Cette subdivision globale n implique pas que le contenu des concepts soit plus explicite dans les 6

7 pays qui ont élaboré leur définition à partir de la législation Travail salarié La subordination se présente, en premier lieu, comme une notion juridique (ou légale). L étude précise que cette notion, élaborée par la voie technico-juridique, ne recouvre pas la condition de dépendance socio-économique. En tant que notion juridique, la subordination exprime un élément structurel de la relation de travail: l heterodirezione (hétéronomie 1 ). Ce terme évoque la sujétion du travailleur au pouvoir de direction ou d encadrement de l employeur (prérogatives de l employeur); ce pouvoir implique l autorité et le droit de l employeur a) de donner des instructions au travailleur concernant les modalités (ainsi que le lieu et les horaires) d exercice du travail; b) de sanctionner les défaillances éventuelles (ruptures de contrat); c) de contrôler le travailleur dans l exercice de son travail. De ce fait, le travail salarié se configure comme une relation hiérarchique entre l employeur et le travailleur, dans le cadre de laquelle il existe une asymétrie de pouvoirs reconnue par le système juridique, mais compensée dans le même temps par un ensemble complexe de dispositions visant à protéger le travailleur. En ce qui concerne les indices subsidiaires qui concourent à la définition du contenu de la notion juridique de subordination, il importe de noter que: a) l ordre et le nombre d indices subsidiaires varient considérablement d un pays à l autre; b) il n y a pas de hiérarchie formalisée entre les différents indicateurs; c) il n'est pas nécessaire qu ils soient tous présents, il suffit de constater la présence d au moins l un d entre eux; d) leur présence ou leur absence ne suffit pas à qualifier la relation ou le contrat de travail; ils sont considérés essentiellement comme des indicateurs que les juges peuvent librement apprécier. En ce qui concerne le contenu de ce concept, l étude se fonde sur une analyse comparée entre États membres pour dégager les indicateurs de subordination les plus significatifs: l insertion dans l organisation de l employeur l absence de risque économique lié aux résultats de l acte productif (risque au niveau de l entreprise) les modalités de règlement du salaire le respect d un horaire de travail déterminé et spécifique les matériels et instruments de travail utilisés n appartiennent pas au travailleur. Ces indices, combinés au critère d heterodirezione, décrivent les divers aspects que recouvre la notion juridique de subordination. 1 L hétéronomie est le contraire de l'autonomie. Une personne autonome est déterminée par sa propre volonté, en revanche, une personne hétéronome est celle dont les choix sont déterminés par des éléments extérieurs à sa volonté. Étymologiquement, l hétéronomie dérive des mots grecs signifiant "autre" et "loi". DV\479950FR.doc 7/22 PE

8 8

9 2.2. Travail indépendant Dans l ensemble, les pays européens définissent le travail indépendant par une interprétation à contrario, c est-à-dire en vérifiant que l activité exercée ne comporte pas les caractéristiques d un travail salarié (en d autres termes, ce qui n est pas considéré comme un travail salarié est qualifié d activité indépendante). Il en résulte que le travail indépendant ne constitue pas une catégorie générale et unitaire; il représente en fait une abstraction théorique qui relève d une multitude de régimes juridiques juxtaposés. Il s agit par conséquent d un phénomène complexe et diversifié. La notion de travail indépendant se réfère à différentes formes de relations contractuelles: le louage d'ouvrage le travail sous contrat l agence la prestation de services les professions intellectuelles (médecins, consultants, publicitaires) De nouvelles relations contractuelles ont fait leur apparition, encore dépourvues d un cadre législatif approprié: le franchisage l ingénierie le facturage le crédit-bail le contrat de maîtrise d œuvre le transfert de savoir-faire la production et la fourniture de logiciels Toute tentative de définition du travail indépendant soulève une difficulté supplémentaire qui consiste à établir si le travail indépendant se différencie du concept d entreprise, et dans l affirmative, à identifier le critère de distinction entre ces deux types d activité. L étude indique que la tendance est de considérer travail indépendant et entreprise comme deux concepts séparés, bien que cette distinction ne soit pas rigoureusement respectée dans le cadre du rapport. En raison de la similitude des conditions de dépendance économique et juridique entre les situations qui relèvent de la micro-entreprise (c est-à-dire lorsqu un individu, personne physique, exerce des activités sur une très petite échelle à partir d un cadre juridique propre aux entreprises) et celles qui relèvent de travail indépendant, l auteur considère que les activités de micro-entreprise s intègrent dans la catégorie du travail indépendant. En conclusion, le travail indépendant est un concept qui comprend une diversité croissante de modalités de travail et de régimes juridiques correspondants. Par conséquent, partir de l hypothèse que le travail indépendant est une catégorie homogène et unitaire qui s oppose au travail salarié constituerait une erreur de méthodologie La zone grise entre travail indépendant et travail salarié Le monde du travail a été marqué ces dernières années par de rapides et profondes mutations qui ont eu une incidence sur l organisation du travail ainsi que sur son contenu. Les entreprises post-fordistes ont de plus en plus recours à de nouvelles formes d organisation du travail telles que l externalisation et la sous-traitance de travaux. Cette tendance a favorisé l émergence de DV\479950FR.doc 9/22 PE

10 formes de travail économiquement dépendant qui relèvent d une zone grise située entre travail salarié et travail indépendant. Il ressort d une étude récente 1 que le travail économiquement dépendant est plus fréquent dans le secteur des services et des activités telles que la restauration, le catering, les médias (presse, magazines, télévision, radio, édition), l enseignement et la formation, les ETC, le marketing, le télémarketing, la publicité, les spectacles, l administration, la comptabilité et les services sociaux. Ce phénomène se rencontre également dans des secteurs plus traditionnels, tels que le transport, la construction et le travail à domicile. Par ailleurs, les conventions collectives conclues dans un certain nombre de secteurs professionnels se réfèrent à d autres types d activités. En Italie, nombre de conventions collectives sont élaborées dans le cadre des entreprises et traitent des problèmes liés au travail économiquement dépendant; les secteurs concernés sont les suivants: centre d appels, instituts d études de marché, télémarketing, administration publique et organismes sans but lucratif. Parmi les activités professionnelles et types de tâches exercés dans le cadre d un travail économiquement dépendant, figurent les opérateurs téléphoniques, interviewers, prospecteurs de marché, techniciens en informatique, professionnels (journalistes, traducteurs, chimistes, biologistes, ingénieurs, etc.). D une manière générale, il n existe pas de données spécifiques portant sur les secteurs et les professions concernés par le travail économiquement dépendant dans les États membres, pas plus qu il n en existe sur le nombre de travailleurs économiquement dépendants. Du fait que les réglementations et les principes qui s appliquent au travail indépendant sont différents de ceux qui régissent le travail salarié, il est clair que cette zone grise entraîne des problèmes liés à la couverture législative des travailleurs économiquement dépendants. Deux traits distinctifs caractérisent cette zone grise: 1. Les formes de travail qui comportent des caractéristiques propres aux deux types d activité, salariée et indépendante, et qui par conséquent s insèrent difficilement dans le modèle de classification binaire (incertitude quant à leur statut) 2. Le faux travail indépendant, en d autre termes, le travail salarié masqué par des apparences de travail indépendant Il importe de noter que le faux travail indépendant est un concept qui se distingue du travail économiquement dépendant. Le faux travailleur indépendant est traité comme un individu exerçant une activité indépendante, or, du point de vue juridique, il relève de la catégorie du travail salarié. Les deux phénomènes appellent des réponses différentes de la part du système juridique. Le premier demande une interprétation (ou un réajustement) du critère utilisé pour définir le travail salarié, le second, en revanche, nécessite l application de la législation en vigueur. Dans les deux cas, les solutions doivent être recherchées dans la jurisprudence. Abstraction faite de cette zone grise, aucun système juridique envisagé dans le cadre de l étude ne s est départi du modèle binaire articulé autour deux catégories juridiques pour adopter un 1 EIRO, Etude comparative sur "Les travailleurs économiquement dépendants, droit du travail et relations industrielles", Eirobserver 4/02. 10

11 modèle ternaire introduisant une troisième catégorie venant s adjoindre aux deux types de travail indépendant et salarié Le travail économiquement dépendant (travail parasubordonné) Certains États membres ont néanmoins recours à une notion juridique du travail économiquement dépendant. Pour tenter de définir la notion de travailleur économiquement dépendant, l étude apporte quelques précisions préliminaires: 1. En ce moment, le travail économiquement dépendant est intégré à la catégorie du travail indépendant, il s'agit de travail indépendant doté de caractéristiques particulières. 2. le travailleur économiquement dépendant ne doit pas être identifié au faux travailleur indépendant: il s agit de deux phénomènes distincts, tant sur le plan juridique que sur le plan socio-économique. 3. la notion de travailleur économiquement dépendant qui, à ce jour, reste une notion ouverte et imparfaitement définie, ne suffit pas à identifier un type particulier de travail. Le modèle de subdivision binaire entre travail salarié et travail indépendant est toujours de rigueur, mais un sous-groupe constitué de travailleurs économiquement dépendants tend à s intégrer dans la catégorie juridique du travail indépendant. Trois États membres, l Italie, l Allemagne et la Grande-Bretagne, ont défini la notion de travailleur économiquement dépendant; dans d autres États membres, si la notion n existe pas sur le plan juridique, un débat s est instauré sur la possibilité d adopter une législation en faveur de ce type de travailleurs; il s agit de l Autriche, du Danemark, de la Finlande, de la France, de la Grèce, de l Irlande, de la Norvège, des Pays-Bas et du Portugal. En Belgique, au Luxembourg, en Espagne et en Suède, le travailleur économiquement dépendant n a pas été défini, et ce phénomène n a pas non plus suscité de réflexions, dans le cadre d un débat politique, au regard du problème qu il constitue. À partir d une analyse des législations, de la jurisprudence et des conventions collectives en la matière, une liste de critères a pu être établie permettant de reconnaître les similitudes entre travail économiquement dépendant et travail salarié, d une part, et les différences entre travail économiquement dépendant et travail indépendant, de l autre: besoin de protection sociale (travail individuel, ressources humaines réduites) absence de lien direct avec le marché nombre de relations contractuelles dont le travailleur tire son revenu mensuel rapport avec l organisation de l entreprise cliente absence d un lien de subordination compensée par l existence de pouvoirs de coordination de l entreprise cliente durée de la relation contractuelle La portée de la catégorie du travail économiquement dépendant est conditionnée par les réglementations dont elle relève au niveau de la jurisprudence, de la législation (assimilation au travail salarié ou extension sélective des dispositions en matière de protection) ainsi que des conventions collectives. Les dispositions législatives existantes dans certains États membres relatives aux travailleurs économiquement dépendants traitent de questions telles que DV\479950FR.doc 11/22 PE

12 la sécurité sociale (pensions, accidents et maladies professionnels, protection en cas de maternité, indemnité en cas de maladie) les réglementations de procédure en matière de travail les vacances les conventions collectives En Italie, notamment, les conventions collectives ont instauré un certain nombre de dispositions en matière de travail économiquement dépendant, qui traitent des question suivantes: forme (écrite) du contrat durée de la relation contractuelle tâches à accomplir horaires et modalités d exécution des prestations rémunération et modalités de paiement hygiène et sécurité au travail suspension de la relation contractuelle (maladies, accidents, motifs familiaux) formation dissolution du contrat obligations du travailleur économiquement dépendant droits syndicaux En ce qui concerne la situation sur le plan international, la 85 ème Conférence de l Organisation internationale du travail tenue en 1997 a soumis une proposition de convention concernant le travail sous contrat. Cette convention portait sur le travail "accompli personnellement dans un rapport de dépendance ou de subordination vis-à-vis de l entreprise utilisatrice, dont les conditions seraient similaires à celles qui caractérisent la relation de travail régie par le droit national et les pratiques en vigueur, mais dans le cadre desquelles le lien de subordination entre travailleur et entreprise utilisatrice n est pas reconnu" (article 1). La stratégie proposée par l OIT dans ce domaine consistait à 1. étendre au-delà du travail salarié le champ d application du droit du travail. 2. introduire une série de mesures fondamentales en matière de protection en faveur de toutes les formes de travail consistant à fournir un service au bénéfice d une tierce personne, sans considération du cadre juridique dans lequel ce service est fourni. L article 5 de la proposition de convention fixait les droits dévolus au travailleurs dans le cadre du travail sous contrat: droit d association et liberté de conclure des négociations collectives interdiction de discrimination limites d âge rémunération santé et sécurité au travail protection contre les accidents et les maladies professionnels sécurité sociale Cette convention n a pas été adoptée. 12

13 3. Conclusions de l étude Pour établir l existence d une condition de dépendance économique, certains États membres utilisent les indicateurs suivants: travail essentiellement personnel continuité dans le temps coordination entre prestations effectuées et activité du client exécution du travail principalement pour un seul client (unicité du donneur d ordres) lequel constitue la principale source de revenus du travailleur. Dans les États membres où le débat sur la question est instauré (notamment l Italie et l Allemagne), quatre positions coexistent concernant l insuffisance des protections dont bénéficient les travailleurs économiquement dépendants. 1. Le maintien du statu quo, qui préconise par exemple que les principes généraux du droit civil en matière de contrat et notamment la clause générale de conformité et de bonne foi s appliquent aux travailleurs économiquement dépendants. L étude conclut qu il s agit là d une modalité qui n assure pas de manière satisfaisante la protection du travailleur économiquement dépendant et que le statu quo en la matière reviendrait à le laisser dépendre des forces du marché. 2. La création d un nouveau de type de travail (une nouvelle catégorie juridique) à mi-chemin entre le travail salarié et le travail indépendant. Certaines modalités de protection seraient étendues par la législation et/ou la jurisprudence à ce nouveau genre de travail. L étude estime que cette option devraient être évitée du fait qu elle engendrerait de nouveaux problèmes juridiques liés à la classification de la relation de travail en fonction de l une ou l autre de ces catégories. 3. La redéfinition (ou l élargissement) de la notion de travail salarié, qui impliquerait de réajuster la notion de travail salarié (en y ajoutant d autres critères de subordination) de manière à adapter cette notion au contexte socio-économique en mutation. Cette approche viserait à empêcher que ne se généralise une indépendance apparente, pour soutenir l indépendance réelle. Cette solution n a cependant pas réuni tous les suffrages. En outre, l élargissement de la définition pourrait entraîner une extension trop importante de la notion de subordination. 4. Instaurer un socle de droits sociaux applicables à tous les contrats de travail indépendamment de leur qualification formelle en termes d autonomie (travail indépendant) ou de subordination (travail salarié). Cette perspective est de plus en plus préconisée dans le cadre de la doctrine européenne. Il s agirait de remplacer la dichotomie entre travail indépendant et travail salarié par un continuum d activités pour lesquelles seraient instaurées des garanties minimales en matière de protection applicables à l ensemble des prestations, accompagnées de mesures progressivement renforcées dont bénéficieraient les prestations en fonction de leurs modalités d exercice. Ce type de proposition a fait l objet du rapport Supiot (qui suggère l instauration d une première base de droits, suivie d un second ensemble de garanties, puis d un troisième et d un quatrième) Dans la même optique, les interlocuteurs politiques et syndicaux italiens ont présenté une proposition de loi sur la "Carta dei diritti delle lavoratrici e dei lavoratori" ou DV\479950FR.doc 13/22 PE

14 Charte des droits des travailleuses et des travailleurs (qui établirait trois niveaux progressifs de droits). L étude conclut de la manière suivante: il n est pas aisé de trouver une solution équivoque au problème de la réglementation du travail économiquement dépendant; laisser le travail économiquement dépendant soumis aux règles du marché risque de favoriser le dumping social; si le législateur intervient, le risque est de paralyser le marché du travail par des dispositions qui ne seraient pas adaptées à la couverture des situations liées au travail économiquement dépendant; en raison de la difficulté à organiser les travailleurs économiquement dépendants et des carences des systèmes de relations industrielles, les conventions collectives ne semblent pas en mesure, par elles-mêmes, de fournir une solution commune adéquate. Selon l étude, la solution la plus satisfaisante consiste à intervenir au niveau européen par des règles générales et souples qui laissent aux États membres la liberté de les adapter à leur propre contexte national. L étude suggère qu il incombe aux interlocuteurs sociaux (au niveau européen) d instaurer des règles appropriées Une solution susceptible d être adoptée au niveau européen ne partirait pas de zéro, du fait qu il existe déjà une osmose entre règlements sur le travail indépendant et salarié dans des domaines tels que 1. la couverture sociale (pensions) 2. la formation professionnelle; les services pour l emploi; les mesure incitatives à la création d emploi (soutien à l employabilité et aux projets d entreprise) 3. l hygiène et la sécurité au travail Il existe également un tendance à étendre les droits fondamentaux, individuels ou collectifs, en faveur des formes de travail indépendant (hygiène et sécurité, non-discrimination, égalité) Il n existe pas à ce jour de réglementation des conditions contractuelles applicables aux relations de travail économiquement dépendant. Selon l étude, les règles protectrices actuelles devraient être, dans ce domaine, réaménagées avec plus de détermination. Cela suppose que les législations nationales interviennent, par exemple, au niveau de la forme (écrite) des contrats; l objet du contrat (le contrat devrait mentionner les objectifs professionnels et comporter une indication sur les caractéristiques de la dimension individuelle de la prestation); les modalités de la rémunération: le contrat devrait préciser le critère de détermination de la rémunération, les échéances de paiement du salaire (et prévoir une pénalisation pour retards de paiement); les cas de maternité, maladie, accident, motifs familiaux graves; le contrat devrait préciser le droit de suspendre la relation contractuelle dans ces situations; la résiliation du contrat: le contrat devrait prévoir les conditions de cette résiliation et l obligation d accorder un préavis; la formation; le droit de s organiser et de participer aux activités syndicales. 14

15 III DONNÉES CHIFFRÉES ET TABLEAUX EXTRAITS DE L'ÉTUDE DV\479950FR.doc 15/22 PE

16 Figure 1 TRAVAIL INDEPENDANT TRAVAIL SALARIE TRAVAIL ECONOMIQUEMENT DEPENDANT FAUX TRAVAIL INDEPENDANT 16

17 CARACTÈRES GÉNÉRAUX DES RÉGLEMENTATIONS CONSIDÉRÉES Subdivision binaire des prestations de travail, il n existe pas de catégories intermédiaires TRAVAIL SALARIÉ TRAVAIL INDÉPENDANT Définition Prestation de travail accomplie sous le contrôle de l employeur (direction et supervision) + indices subsidiaires de subordination (par ex. risque, insertion dans l organisation, horaires) Par interprétation à contrario, en se fondant sur la définition du travail: pas de contrôle de l employeur Où est contenue la définition? dans la législation dans la jurisprudence dans la législation et la jurisprudence Caractéristiques des deux catégories a) valeur systématique et unitaire: dans certains pays, la catégorie relève d une législation globale b) valeur limitée: dans d autres pays, elle relève de dispositions spécifiques et sectorielles Catégorie hétérogène, qui comprend: l'adjudication, l agence, la fourniture de services + professions intellectuelles de nouvelles situations contractuelles, telles que franchisage, ingénierie, affacturage, contrat de gestion la micro-entreprise DV\479950FR.doc 17/22 PE

18 Conséquences de la distinction binaire Application d un régime juridique différent Droit du travail Droit civil et droit commercial Logique différente de l'intervention législative Protection du travailleur Garantie des règles du marché Problèmes posés par la distinction binaire zone grise Travail salarié faux travailleurs Travail indépendant indépendants formes de travail dont la qualification est incertaine 18

19 L'emploi dans l'ue (source: Eurostat) TOTAL H+F Nombre total de travailleurs (en milliers) Travailleurs indépendants (% de l emploi total) Travailleurs à temps partiel (% de l emploi total) Contrats à durée déterminée (% de l emploi total) DV\479950FR.doc 19/22 PE

20 Les travailleurs indépendants dans l UE et en Norvège (pourcentage de travailleurs dans le secteur civil non agricole) Pays / 2000 (2) Autriche Belgique Danemark (1) Finlande France Allemagne Grèce Irlande Italie Luxembourg Pays-Bas Norvège Portugal Suède Royaume-Uni UE 15+Norvège Source: calculs EIRO sur la base des données OCDE sur la main-d'œuvre (secteur civil non agricole), (1) 1981 au lieu de 1980 (2) lorsque les données 2000 n'étaient pas disponibles, les données les plus récentes ont été utilisées. DV\479950FR.doc 20/22 PE

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Toute personne accède à une activité professionnelle en devenant salarié, fonctionnaire ou travailleur indépendant. Chacun de ces trois régimes juridiques

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale?

Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale? L Europe des salariés. Compétitivité et mobilité des travailleurs Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale? Marion DEL SOL (IODE UMR CNRS 6262/Université

Plus en détail

LABOUR NEWS - TRAVAIL

LABOUR NEWS - TRAVAIL LABOUR NEWS - TRAVAIL Qu est-ce qu un faux indépendant : quelle est la limite entre le statut de salarié et le statut d indépendant? Une personne physique peut très bien se trouver, d un point de vue administratif,

Plus en détail

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi RÈGLES applicables au détachement de travailleurs en FRANCE Ce document est purement informatif et, à ce titre, volontairement synthétique.

Plus en détail

L'AGENT COMMERCIAL I. DEFINITION ET STATUT II. CONTRAT D AGENCE COMMERCIALE III. CESSATION DU CONTRAT 30/07/2015

L'AGENT COMMERCIAL I. DEFINITION ET STATUT II. CONTRAT D AGENCE COMMERCIALE III. CESSATION DU CONTRAT 30/07/2015 L'AGENT COMMERCIAL 30/07/2015 L agent commercial est un intermédiaire de commerce indépendant et qui agit au nom et pour le compte d une autre entité. Son statut est régi par les articles L134-1 et suivants

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL I. Introduction Le contrat de travail définit les conditions de travail et de rémunération du salarié. Il ne peut être contraire à la loi, aux conventions collectives ou aux usages

Plus en détail

BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE

BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE 25/02/2015 Cette forme d entraide, courante dans les petites entreprises (de type familiale) ou au cours des phases de lancement d une affaire, soulève un certain nombre

Plus en détail

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales?

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales? Réunion Informelle des Ministres de la Justice et des Affaires Intérieures Luxembourg, 27-29 janvier 2005 RENFORCER LA JUSTICE - Quelles politiques européennes pour la reconnaissance et l exécution transfrontalières

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 25.11.2011 COM(2011) 832 final 2007/0229 (COD) COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN conformément à l'article 294, paragraphe 6, du traité sur le fonctionnement

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL Préambule Les partenaires sociaux européens, UNICE, UEAPME et CEEP d une part, et CES (et le comité de liaison EUROCADRES/CEC) d

Plus en détail

Critères d indépendance de ces travailleurs Luc Tilman

Critères d indépendance de ces travailleurs Luc Tilman Critères d indépendance de ces travailleurs Luc Tilman 1 Définition des statuts de salariéet d indépendant Statut de salarié : Niveau social : Lien de subordination L autorité Niveau fiscal Statut d indépendant

Plus en détail

Accord-cadre sur le congé parental

Accord-cadre sur le congé parental (14 décembre 1995) Préambule L accord-cadre ci-joint représente un engagement de l UNICE, du CEEP et de la CES à mettre en place des prescriptions minimales sur le congé parental, en tant que moyen important

Plus en détail

SYNTHÈSE DES INTERVENTIONS ET DÉBATS - SÉANCE DU 31 MAI 2011 -

SYNTHÈSE DES INTERVENTIONS ET DÉBATS - SÉANCE DU 31 MAI 2011 - SÉMINAIRE POLITIQUES DE L EMPLOI INTERACTIONS DE L ÉCONOMIQUE ET DU JURIDIQUE SYNTHÈSE DES INTERVENTIONS ET DÉBATS - SÉANCE DU 31 MAI 2011 - Thème de la séance : Subordination juridique et dépendance économique

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Les obligations des entreprises en faveur de l emploi vis-à-vis des salariés âgés : plan senior/contrat de génération

FICHE TECHNIQUE. Les obligations des entreprises en faveur de l emploi vis-à-vis des salariés âgés : plan senior/contrat de génération FICHE TECHNIQUE Les obligations des entreprises en faveur de l emploi vis-à-vis des salariés âgés : plan senior/contrat de génération SOMMAIRE : I) LES ACCORDS ET PLANS D ACTION EN FAVEUR DES SALARIES

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

DÉCISION A2. du 12 juin 2009

DÉCISION A2. du 12 juin 2009 COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DÉCISION A2 du 12 juin 2009 concernant l interprétation de l article 12 du règlement (CE) n o 883/2004, relatif à la législation

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre Commentaire Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre (Renvoi au décret pour fixer certaines dispositions relatives à l exercice de la profession d avocat) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE LE PORTAGE SALARIAL...3 Rappel des principes du portage...3 Une reconnaissance dans le droit du travail français....4 Historique, un secteur jeune qui se structure....4

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Atelier de la Profession

Atelier de la Profession Sécuriser le recours à la prestation de services et à la sous-traitance en Europe : Obligations & droits pour les entreprises et les salariés Atelier de la Profession LES INTERVENANTS Laurence BOURGEON

Plus en détail

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49 Table des matières Remerciements... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Préface... 19 Introduction générale... 23 I. L enrichissement de la conception de l administration au sein

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Cass. Soc. du 29 juin 2011 Licéité du forfait jours. (Cf L 3121-38 et suiv. du CT) Commentaires:

Cass. Soc. du 29 juin 2011 Licéité du forfait jours. (Cf L 3121-38 et suiv. du CT) Commentaires: Cass. Soc. du 29 juin 2011 Licéité du forfait jours. (Cf L 3121-38 et suiv. du CT) Commentaires: - A quelles conditions une convention de forfait en jours annuels est elle valable? - Les manquements de

Plus en détail

Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés.

Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés. TRAVAIL DE NUIT 07/05/2015 Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés. Le travail de nuit est autorisé

Plus en détail

Après quatre tests d évaluation passés dans des pays différents (USA et Amérique latine), la norme SA 8000 a été validée et diffusée.

Après quatre tests d évaluation passés dans des pays différents (USA et Amérique latine), la norme SA 8000 a été validée et diffusée. LA NORME SA 8000 Les origines de la norme SA 8000 La norme SA 8000 est le résultat, entre autre, du constat de la multiplication des normes et des standards existants sur le marché. C est en octobre 1997

Plus en détail

Aspects juridiques des nouvelles formes d emplois

Aspects juridiques des nouvelles formes d emplois Aspects juridiques des nouvelles formes d emplois Réunion plénière du 11 mars 2014 B. Bohnert, conseiller auprès du secrétariat général du COE Conseil d orientation pour l emploi 2 Introduction Une évolution

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Convention n o 132 concernant les congés annuels payés

Convention n o 132 concernant les congés annuels payés Texte original Convention n o 132 concernant les congés annuels payés (révisée en 1970) 0.822.723.2 Conclue à Genève le 24 juin 1970 Approuvée par l Assemblée fédérale le 28 janvier 1992 1 Instrument de

Plus en détail

Convention n o 172 concernant les conditions de travail dans les hôtels, restaurants et établissements similaires

Convention n o 172 concernant les conditions de travail dans les hôtels, restaurants et établissements similaires Texte original Convention n o 172 concernant les conditions de travail dans les hôtels, restaurants et établissements similaires 0.822.727.2 Conclue à Genève le 25 juin 1991 Approuvée par l Assemblée fédérale

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL 1.).DEFINITION ET INTERET DU CONTRAT DE TRAVAIL Qu est qu un contrat de travail? Un contrat de travail est un accord par lequel une personne (le salarié) s engage à travailler pour

Plus en détail

PRET DE MAIN D'OEUVRE

PRET DE MAIN D'OEUVRE PRET DE MAIN D'OEUVRE 27/10/2008 Afin de répondre à un surcroît temporaire d activité ou par souci d externaliser certaines tâches, les entreprises peuvent être amenées à recourir à du personnel externe

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite

Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée aux états financiers présentés par les régimes

Plus en détail

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013 Nous nous proposons de vous présenter les principales évolutions apportées par la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013, parue au Journal Officiel le 16 juin 2013 sous la forme de flashs spéciaux.

Plus en détail

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial PROJET Accord cadre relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord cadre a pour finalité de fixer un cadre général de l activité du portage salarial et sera complété, en tant que

Plus en détail

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre FAUCHER Expert-Comptable Rapporteur en charge du social Henri SCHMELTZ Expert-Comptable

Plus en détail

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- LES FORFAITS JOURS

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- LES FORFAITS JOURS Groupement des Métiers de l Imprimerie ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- JUIN 2014 NOTE N 12 LES FORFAITS JOURS (Articles

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE Conférence de presse du 22 juin 2001 Fiscalité des produits d épargne: une comparaison internationale Il n existe pas de véritable point de vue européen en matière de fiscalité des produits d épargne.

Plus en détail

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère :

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : pratiques [mise à disposition de salariés] Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : quelles sont les obligations de l employeur? Dans les groupes de dimension internationale, il n est pas rare

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 8 en entreprise Quelques éléments de contexte L objectif de simplification de la loi Rebsamen passait aussi par une rationalisation

Plus en détail

Le travail intérimaire comparé aux autres formes d emploi

Le travail intérimaire comparé aux autres formes d emploi Le travail intérimaire comparé aux autres formes d emploi Rapport final Mars 2015 Pour le compte de: Eurociett UNI Europa Projet n VS/2013/0389 With financial support from the European Union Document

Plus en détail

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT Introduction Remarque préliminaire: Le document suivant a été élaboré par les services

Plus en détail

Paris, le 23 mars 2012. Objet : Bilan du concours EPSO 2011

Paris, le 23 mars 2012. Objet : Bilan du concours EPSO 2011 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DES AFFAIRES EUROPÉENNES Secteur : Présence et influence françaises dans les institutions européennes Affaire suivie par : Pierre HOUPIKIAN Rédacteur : Sébastien LAVOIL REPRESENTATION

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Couverture des régimes de retraite privés

Couverture des régimes de retraite privés Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Couverture des régimes de retraite privés Merci

Plus en détail

Par M e Marc-André Laroche, CRIA

Par M e Marc-André Laroche, CRIA CONTRAT DE TRAVAIL OU CONTRAT DE SERVICE? COMMENT DÉTERMINER LA VÉRITABLE NATURE D UNE RELATION CONTRACTUELLE ET SES CONSÉQUENCES Par M e Marc-André Laroche, CRIA lecorre.com Le 29 novembre 2013 PLAN DE

Plus en détail

Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le

Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le domaine des services licites de musique en ligne (Texte présentant

Plus en détail

Dans les contrats liant le travailleur (in)dépendant :

Dans les contrats liant le travailleur (in)dépendant : Le patenté: un travailleur indépendant De nombreux travailleurs dits indépendants car patentés sont de véritables salariés Dans les métiers du sport, cette confusion semble exister Dans les contrats liant

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Égalité de rémunération pour un travail de même valeur. Professor Noreen Burrows University of Glasgow

Égalité de rémunération pour un travail de même valeur. Professor Noreen Burrows University of Glasgow Égalité de rémunération pour un travail de même valeur Professor Noreen Burrows University of Glasgow L égalité de rémunération dans le droit de l UE - contexte Article 119 du traité de Rome Chaque État

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 LES INSTRUMENTS FINANCIERS DE LA POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 La Commission européenne a adopté des propositions législatives concernant la politique de cohésion 2014-2020

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 1 Obligation de négocier au niveau des branches... 3 2 Durée minimale de travail... 3 2.1 Dérogations...

Plus en détail

SYNTHESE D INSPECTIONS

SYNTHESE D INSPECTIONS Direction de l Inspection et des Etablissements Département Inspection en Contrôle du Marché Unité Inspection des dispositifs médicaux SYNTHESE D INSPECTIONS THEME : Prothèses Dentaires Il importe de souligner

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com.

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com. DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com Introduction 1. Notion et domaine du droit du travail A) Droit et travail

Plus en détail

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 RÈGLEMENT (UE) N o 1259/2010 DU CONSEIL du 20 décembre 2010 mettant en œuvre une coopération renforcée dans le domaine de la loi applicable au

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi SYNTHESE D EXPERTS Juillet 2013 SOMMAIRE 1 Généralisation de la couverture complémentaire santé...

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010

MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010 MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010 De nombreux travaux réalisés par la sous-direction «Synthèses, études économiques et évaluation» comportent une dimension de comparaisons internationales. Ce document

Plus en détail

Convention ou accord collectif

Convention ou accord collectif ENGAGEMENT INTERNE A L ENTREPRISE DIFFERENTES METHODES DE MISE EN PLACE UN CONTRAT L article L.911-1 du Code de la sécurité sociale précise que les garanties collectives relevant de la protection sociale

Plus en détail

A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ----------------------------------------

A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ---------------------------------------- A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ---------------------------------------- Convention collective de travail n 118 du 27 avril 2015 fixant, pour 2015-2016, le cadre interprofessionnel

Plus en détail

Aperçu des principales questions évoquées lors de la première réunion du sous-groupe sur l amortissement fiscal des actifs

Aperçu des principales questions évoquées lors de la première réunion du sous-groupe sur l amortissement fiscal des actifs COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA FISCALITÉ ET DE L UNION DOUANIÈRE Analyses et politiques fiscales Analyse et coordination des politiques fiscales Bruxelles, le 23 février 2005 Taxud E1 MH/

Plus en détail

Loi sur les contrats des organismes publics (2006, c. 29, a. 26)

Loi sur les contrats des organismes publics (2006, c. 29, a. 26) POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE CONCERNANT LA CONCLUSION DES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES ORGANISMES PUBLICS Loi sur les contrats des organismes publics

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL

CONVENTION D ACCUEIL CONVENTION D ACCUEIL ENTRE L'UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel 4 Place Jussieu 75252 PARIS Cedex 05 représentée par son Président,

Plus en détail

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions pratiques [comité d entreprise] Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions Les effets de la reconnaissance d une unité économique et sociale sont progressivement affinés

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 150 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 décembre 2010 PROPOSITION DE LOI tendant à sécuriser le régime du portage salarial, PRÉSENTÉE Par M. Alain HOUPERT, Sénateur

Plus en détail

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL Contrat doctoral n Vu le code de la recherche, et notamment son article L. 412-2 ; Vu le décret n 84-431 du 6 juin 1984 modifié fixant les dispositions

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

(Traduction du Greffe) DECLARATION DE M. TREVES, JUGE AD HOC

(Traduction du Greffe) DECLARATION DE M. TREVES, JUGE AD HOC (Traduction du Greffe) DECLARATION DE M. TREVES, JUGE AD HOC 1. Je souhaiterais, dans la présente Déclaration, expliquer les raisons pour lesquelles j ai voté contre l alinéa 18) du dispositif, au paragraphe

Plus en détail

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié N 50729#02 L invention de salarié REPèREs Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié titre chapitre L invention de salarié Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DE LA CARRIERE DES FONCTIONNAIRES AU CAMEROUN

CARACTERISTIQUES DE LA CARRIERE DES FONCTIONNAIRES AU CAMEROUN CARACTERISTIQUES DE LA CARRIERE DES FONCTIONNAIRES AU CAMEROUN La notion de poste de travail préserve les éléments essentiel de la Fonction Publique de carrière L existence d un statut ( 1) et l aménagement

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

Le contrat de travail a pour but de satisfaire la loi en matière d activités, de rémunération

Le contrat de travail a pour but de satisfaire la loi en matière d activités, de rémunération Fiche 1 Le contrat de travail et sa rémunération I. Les contraintes juridiques II. La fixation du salaire Définition Le contrat de travail est une «convention par laquelle une personne s engage à exécuter,

Plus en détail

OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR

OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (MARQUES, DESSINS ET MODÈLES) Le président DECISION N ADM-04-10 REV DU PRESIDENT DE L OFFICE du 29 mars 2012 relative au télétravail LE PRESIDENT DE L

Plus en détail

Dossier de référence L ASSURANCE CHÔMAGE

Dossier de référence L ASSURANCE CHÔMAGE Dossier de référence L ASSURANCE CHÔMAGE Janvier 2014 Dossier de référence L ASSURANCE CHÔMAGE Janvier 2014 Eclairages européens Eclairages européens 1. Les conceptions Les systèmes d indemnisation du

Plus en détail

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France Séminaire des 12 et 13 février 2013 Danièle LAJOUMARD, Inspecteur général des Finances C.I.A (Certified Internal

Plus en détail

DOCUMENT 1 MODELE D ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE (REGIME DE RETRAITE A COTISATIONS DEFINIES)

DOCUMENT 1 MODELE D ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE (REGIME DE RETRAITE A COTISATIONS DEFINIES) DOCUMENT 1 MODELE D ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE (REGIME DE RETRAITE A COTISATIONS DEFINIES) ENTRE LES SOUSSIGNES : La Société/L Entreprise.., dont le siège social est situé., immatriculée au RCS de sous

Plus en détail

pratiques Comment le comité d entreprise peut-il user de son droit d alerte? Qui peut exercer le droit d alerte?

pratiques Comment le comité d entreprise peut-il user de son droit d alerte? Qui peut exercer le droit d alerte? pratiques [comité d entreprise] Comment le comité d entreprise peut-il user de son droit d alerte? Le comité d entreprise peut exercer un droit d alerte lorsqu il considère que la situation économique

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1422780L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de l Avenant

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1422780L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de l Avenant RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant n 6 entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

La mobilité professionnelle et géographique des salariés en Europe : 3 exemples, les industries automobile, sidérurgique et des télécommunications

La mobilité professionnelle et géographique des salariés en Europe : 3 exemples, les industries automobile, sidérurgique et des télécommunications La mobilité professionnelle et géographique des salariés en Europe : 3 exemples, les industries automobile, sidérurgique et des télécommunications Présentation P.Morvannou, cabinet Syndex, France I éléments

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

TELETRAVAIL I. DEFINITION DU TELETRAVAILLEUR II. STATUT JURIDIQUE III. AVANTAGES ET CONTRAINTES 07/05/2015

TELETRAVAIL I. DEFINITION DU TELETRAVAILLEUR II. STATUT JURIDIQUE III. AVANTAGES ET CONTRAINTES 07/05/2015 TELETRAVAIL 07/05/2015 Le télétravail permet l exécution d un travail à distance grâce à l utilisation interactive des outils et réseaux de télécommunications. Cette forme de travail particulière est rendue

Plus en détail

le flash actualité Avril 2014

le flash actualité Avril 2014 le flash actualité Avril 2014 Thème : Conformité des contrats collectifs santé prévoyance retraite Une période transitoire a été instituée par le décret du 9 janvier 2012 pour la mise en conformité des

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

Règlement relatif à la description, évaluation et classification des fonctions de l administration communale

Règlement relatif à la description, évaluation et classification des fonctions de l administration communale 29 août 2005 Règlement relatif à la description, évaluation et classification des fonctions de l administration communale LE CONSEIL GENERAL DE LA VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS vu la loi sur les communes

Plus en détail

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61 Table des matières Introduction 13 Chapitre I L objet et la finalité du droit du travail 14 Section I L objet du droit du travail 15 Section II La fonction du droit du travail 16 Chapitre II Histoire du

Plus en détail

Ouvriers/ employés : éliminer les discriminations!

Ouvriers/ employés : éliminer les discriminations! Ouvriers/ employés : éliminer les discriminations! 1 HOMMES / FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. 2 Ouvriers/employés:

Plus en détail

Le contrat de management

Le contrat de management Le contrat de management Check-list pour la négociation d un contrat de management AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. ACTE portant élection des membres au Parlement européen au suffrage universel direct. Article 2 Article 2

TABLEAU COMPARATIF. ACTE portant élection des membres au Parlement européen au suffrage universel direct. Article 2 Article 2 TABLEAU COMPARATIF ACTE portant élection des membres au Parlement européen au suffrage universel direct Acte de 1976 Article premier Article premier Les représentants, au Parlement européen, des peuples

Plus en détail