Université Laval, Québec, 28 mai 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Université Laval, Québec, 28 mai 2014"

Transcription

1 La criminalité économique Dispositions de la Loi sur la concurrence et de la loi canadienne anti-pourriel applicables aux indications fausses ou trompeuses Bureau de la concurrence Université Laval, Québec, 28 mai 2014

2 Le Bureau de la concurrence Le Bureau de la concurrence, en tant qu organisme d application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur. 2

3 Application de la loi Dirigé par le commissaire de la concurrence, le Bureau est responsable de l'application des lois suivantes : la Loi sur la concurrence, y compris les modifications apportées par la loi canadienne anti-pourriel (LCAP); la Loi sur l'emballage et l'étiquetage des produits de consommation (sauf en ce qui a trait aux aliments) (LEEPC) la Loi sur l'étiquetage des textiles (LET); la Loi sur le poinçonnage des métaux précieux (LPMP). Exemple d application récent de la LET et LEEPC: JYSK Canada 3

4 Dispositions criminelles et civiles La LC contient des dispositions criminelles et civiles pour remédier aux indications fausses ou trompeuses ainsi qu'aux pratiques commerciales trompeuses transmises par tout moyen de communication (notamment par téléphone, courrier, VoIP ou Internet) dans le cadre de la promotion de la fourniture ou de l'utilisation d'un produit ou de tout intérêt commercial. La LCAP, dont la majorité des dispositions entrent en vigueur en juillet 2014, vise le marché numérique et contient des dispositions criminelles et civiles, de même que des recours en injonction et un droit d action privé (ce dernier sera effectif à compter du 1 er juillet 2017). Pour recourir au régime criminel, il doit y avoir des preuves claires et convaincantes que l accusé aurait donné au public, sciemment ou sans se soucier des conséquences, des indications fausses ou trompeuses. De plus, le Bureau doit être convaincu qu il serait dans l intérêt public d intenter une poursuite criminelle. Facteurs pris en considération: i) historique; ii) le degré de diligence exercé; et iii) le degré de vulnérabilité des personnes visées par les pratiques fausses ou trompeuses 4

5 Exemple d application du régime double Site Web (représentations fausses ou trompeuses concernant la recherche d emplois dans l industrie pétrolière et gazière). En février 2014, Mathew Hovila a été condamné à une peine d emprisonnement totalisant deux ans et demi (régime criminel). En 2006, il avait signé avec le Bureau un consentement, enregistré au Tribunal de la concurrence. Il avait été condamné pour une période de 10 ans relativement à ce même site Web et avait payé une sanction administrative pécuniaire de $ (régime civil). 5

6 Loi sur la concurrence dispositions criminelles Indications fausses ou trompeuses (art. 52) Documentation trompeuse (art. 53) 6

7 Loi sur la concurrence dispositions criminelles (suite) Télémarketing trompeur (art. 52.1) Exemples de fraudes par télémarketing visant les entreprises : Annuaires d affaires (bottins, cd-rom ou en ligne) Rouleaux de papier pour machines Interac/cartes de crédit Trousses médicales 7

8 Pertes financières liées à la fraude par marketing de masse ou au vol d identité signalées au CAFC en

9 Exemple de fraude par télémarketing (annuaires d affaires) Sa Majesté la Reine c. Garther Cheung et al. (Ambus Registry Inc.) Des télévendeurs utilisaient des techniques de «vente présumée» (assumed sale) pour faire la promotion d annuaires d entreprises. Ils ont escroqué plus de organismes et on a estimé à plus de 3,7 millions de dollars les pertes des entreprises victimes. 5 dirigeants reconnus coupables de télémarketing trompeur en vertu de la Loi (art. 52.1) et de fraude en vertu du Code criminel du Canada (art. 380). Des peines d incarcération et une condamnation avec sursis ont été ordonnées. 9

10 Loi sur la concurrence dispositions criminelles (suite) Double étiquetage (art. 54) Commercialisation à paliers multiples (art. 55) Système de vente pyramidale (art. 55.1) 10

11 Loi sur la concurrence dispositions civiles PRATIQUES COMMERCIALES TROMPEUSES Comportement susceptible d examen (art ) Indications relatives à l épreuve acceptable et publications d attestation (art ) Prix d occasion bargain price et vente à prix d appel bait and switch (art ) Vente au-dessus du prix annoncé (art ) Concours publicitaire (art ) 11

12 Exemples de dossiers du Bureau (civil) Commissaire de la concurrence et Bell Canada (74.01(1) a)) Site internet: annonce de forfait à 69,90$ / mois: téléphonie résidentielle Internet télévision Prix total avec les frais obligatoires: 80,27$ / mois Par consentement, Bell a convenu de: modifier toutes les publicités non conformes sur les prix dans un délai de 60 jours; payer une sanction administrative pécuniaire de 10 millions de dollars. 12

13 Exemples de dossiers du Bureau (civil) Commissaire de la concurrence c. Chatr Wireless Inc. et Rogers Communications Inc. (74.01(1) a), 74.01(1) b)) Représentations de Rogers: «Moins d appels interrompus qu avec les nouveaux opérateurs sans-fil». Les 2 volets du cas: i) indications fausses ou trompeuses sur les appels interrompus; ii) indications ne se fondent pas sur des épreuves suffisantes et appropriées. Le juge a conclu que Rogers/Chatr n avait pas effectué les tests de conduite dans les marchés de Calgary, Edmonton, Toronto et Montréal avant de lancer sa campagne, adoptant ainsi un comportement contraire à l alinéa 74.01(1) b) de la Loi et il a ordonné à Rogers de payer une SAP de $. 13

14 Implication nationale (partenariats de lutte contre la fraude par marketing de masse) Projet COLT (QC) EMPTOR Telemarketing Task Force (C-B) Alliance stratégique de Toronto Alliance stratégique de Vancouver Partenariat de l Alberta contre la fraude transfrontalière Partenariat stratégique de la Saskatchewan Partenariat de l'atlantique 14

15 Tendances internationales OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) ICPEN (International Consumer and Protection Enforcement Network) IMMFWG (International Mass-Marketing Fraud Working Group) LAP/MAAWG (London Action Plan/Messaging Anti-Abuse Working Group) Plus grande ouverture à la collaboration internationale avec la LCAP (art. 52, 52.01, 52.1, 53, 55, 55.1) 15

16 Loi canadienne anti-pourriel et les autres menaces électroniques («Canada s Law on Spam and Other Electronic Threats») : Loi visant à promouvoir l efficacité et la capacité d adaptation de l économie canadienne par la réglementation de certaines pratiques qui découragent l exercice des activités commerciales par voie électronique et modifiant la Loi sur le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, la Loi sur la concurrence, la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques et la Loi sur les télécommunications (L.C. 2010, ch. 23)

17 Le rôle du Bureau La LCAP est la loi qui permettra au Bureau de s'attaquer plus efficacement aux indications fausses ou trompeuses et aux pratiques commerciales trompeuses sur le marché électronique, y compris les indications fausses ou trompeuses dans des messages électroniques et au contenu de sites Web faux ou trompeurs. Les modifications proposées à la Loi sur la concurrence visent précisément à lutter contre les indications et pratiques commerciales fausses ou trompeuses sur le marché numérique. La Loi fournit des outils d'application de la loi plus ciblés. 17

18 Le rôle du Bureau : modifications et ajouts Nouveau pouvoir d'injonction dans les affaires civiles et criminelles permettant d'empêcher une personne de fournir un produit (par exemple, un service Internet) à une autre personne; Modifications aux dispositions relatives aux injonctions dans les affaires civiles et criminelles s appliquant actuellement aux pratiques commerciales trompeuses afin de simplifier l utilisation de ces outils; Modifications à certaines définitions et à des dispositions en vigueur afin de les rendre neutres sur le plan technologique. 18

19 Le rôle du Bureau : modifications et ajouts Modification des dispositions civiles et criminelles sur les pratiques commerciales trompeuses de la Loi sur la concurrence pour inclure les indications fausses ou trompeuses dans les renseignements sur l expéditeur ou dans la rubrique Objet de messages électroniques, les indications fausses ou trompeuses sur un point important dans un message électronique, ainsi que les indications fausses ou trompeuses dans un localisateur (par exemple, une adresse URL ou des métadonnées). Les polluposteurs utiliseront souvent les techniques suivantes : (a) maquiller leur identité ou dissimuler les rubriques Objet de manière à sembler indiquer une connaissance personnelle du destinataire; (b) offrir de vendre un produit ou un service malgré une rubrique Objet fausse ou trompeuse qui indique une visée différente; (c) chercher à contraindre une personne à ouvrir un courriel en raison d'une rubrique Objet fausse ou trompeuse. 19

20 Modifications et ajouts (suite) Création d'un régime national d'échange d information entre les trois organismes partenaires (CRTC, BC et CPVC); Modifications pour permettre au Bureau de recueillir des éléments de preuve pour le compte de ses homologues étrangers. 20

21 Messages électroniques commerciaux Définition dans la LCAP : «activité commerciale» Tout acte isolé ou activité régulière qui revêt un caractère commercial, que la personne qui l accomplit le fasse ou non dans le but de réaliser un profit, à l exception de tout acte ou activité accompli à des fins d observation de la loi, de sécurité publique, de protection du Canada, de conduite des affaires internationales ou de défense du Canada. Définition dans la Loi sur la concurrence : «entreprise» Sont comprises parmi les entreprises les entreprises : a) de fabrication, de production, de transport, d acquisition, de fourniture, d emmagasinage et de tout autre commerce portant sur des articles; b) d acquisition, de prestation de services et de tout autre commerce portant sur des services. Est également comprise parmi les entreprises la collecte de fonds à des fins de charité ou à d autres fins non lucratives. 21

22 Questions? Geneviève Dugré Agente du droit de la concurrence Tél : Courriel : 22

23 23

Par Karl Delwaide et Myriam Robichaud

Par Karl Delwaide et Myriam Robichaud Vie privée et Loi canadienne anti-pourriel : Comment votre organisation peut-elle faire son marketing à l ère des communications électroniques et des lois qui visent à restreindre la sollicitation commerciale?

Plus en détail

Tour guidé de la nouvelle loi anti-pourriel

Tour guidé de la nouvelle loi anti-pourriel Tour guidé de la nouvelle loi anti-pourriel Loi visant à promouvoir l efficacité et la capacité d adaptation de l économie canadienne par la réglementation de certaines pratiques qui découragent l exercice

Plus en détail

Loi canadienne anti-pourriel

Loi canadienne anti-pourriel Loi canadienne anti-pourriel Loi visant à promouvoir l efficacité et la capacité d adaptation de l économie canadienne par la réglementation de certaines pratiques qui découragent l exercice des activités

Plus en détail

DIRECTIVE ET PROCÉDURE Utilisation des messages électroniques au Collège Boréal en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP)

DIRECTIVE ET PROCÉDURE Utilisation des messages électroniques au Collège Boréal en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) DIRECTIVE ET PROCÉDURE Utilisation des messages électroniques au Collège Boréal en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) Entrée en vigueur : 2014-10-01 Dernière modification : 2014-10-20 Approuvé

Plus en détail

Loi C-28: Première loi «anti-spam» au Canada. Charles Lupien clupien@fasken.com

Loi C-28: Première loi «anti-spam» au Canada. Charles Lupien clupien@fasken.com Loi C-28: Première loi «anti-spam» au Canada Charles Lupien clupien@fasken.com PRÉSENTATION DU CONFÉRENCIER Charles Lupien Contrats Technologie et PI @ Conférences et articles MISE EN CONTEXTE Plan de

Plus en détail

Loi C-28: Première loi «anti-spam» au Canada

Loi C-28: Première loi «anti-spam» au Canada Loi C-28: Première loi «anti-spam» au Canada Charles Lupien Fasken Martineau Stéphane Caïdi Fasken Martineau David Poellhuber ZEROSPAM Plan de la présentation Contexte historique Objectifs Obligations

Plus en détail

La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1 er juillet 2014 Questions que les administrateurs devraient poser

La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1 er juillet 2014 Questions que les administrateurs devraient poser La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1 er juillet 2014 Questions que les administrateurs devraient poser Auteure : Jennifer Babe, LL.M, ICD.D Pourquoi lire cet avis? a) Malgré son

Plus en détail

Les fléaux d Internet: comment s en protéger? Un fléau en mouvance constante. en évolution continue. Pierre Trudel

Les fléaux d Internet: comment s en protéger? Un fléau en mouvance constante. en évolution continue. Pierre Trudel Les fléaux d Internet: comment s en protéger? Pierre Trudel Chaire L.R. Wilson sur le droit des technologies de l information Centre de recherche en droit public Faculté de droit Université de Montréal

Plus en détail

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014 La Loi canadienne anti-pourriel Séance d information 2014 Avis Cette présentation a été préparée par le personnel de la Commission dans le but de fournir des informations générales à l égard de la Loi

Plus en détail

Fraude de masse - L approche belge. Luxembourg le 14.03.11

Fraude de masse - L approche belge. Luxembourg le 14.03.11 Fraude de masse - L approche belge Luxembourg le 14.03.11 Fernand Van Gansbeke Directeur DG Controle et Médiation Qu est-ce que la «fraude de masse» Tous types de fraude Utilisant tous les techniques de

Plus en détail

Gérer le message. les entreprises se préparent aux nouvelles exigences en matière de marketing numérique.

Gérer le message. les entreprises se préparent aux nouvelles exigences en matière de marketing numérique. Gérer le message les entreprises se préparent aux nouvelles exigences en matière de marketing numérique. This page has been left blank intentionally Le 4 décembre, Industrie Canada a publié les dispositions

Plus en détail

WEBINAIRE : La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1er juillet 2014. Êtes-vous prêt?

WEBINAIRE : La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1er juillet 2014. Êtes-vous prêt? WEBINAIRE : La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1er juillet 2014. Êtes-vous prêt? Écoutez le webinaire à l aide des haut-parleurs de votre ordinateur Ou composez le numéro suivant

Plus en détail

FABRICATION ET VENTE DE PRODUITS

FABRICATION ET VENTE DE PRODUITS Fabrication et vente de produits 49 FABRICATION ET VENTE DE PRODUITS Règlements et normes de produits La Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation est entrée en vigueur en 2011. Cette

Plus en détail

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des Principes régissant la protection consommateurs des dans le commerce électronique Le cadre canadien Groupe de travail sur la consommation et le commerce électronique Principes régissant la protection

Plus en détail

LOI CANADIENNE ANTI-POURRIEL RÉSUMÉ

LOI CANADIENNE ANTI-POURRIEL RÉSUMÉ LOI CANADIENNE ANTI-POURRIEL 2 LES DISCUSSIONS ENTOURANT LES LIGNES DIRECTRICES DE LA LOI CANADIENNE ANTI- POURRIEL (LCAP) ONT DÉBUTÉ EN MAI 2004 AVEC LA CRÉATION PAR INDUSTRIE CANADA D UN «GROUPE DE TRAVAIL

Plus en détail

Le Canada adoptera une loi pour contrer les pourriels

Le Canada adoptera une loi pour contrer les pourriels JUIN 2009 Actualités Propriété intellectuelle Le Canada adoptera une loi pour contrer les pourriels Le 24 avril 2009, le gouvernement canadien a déposé le projet de loi C-27, qui établira la Loi sur la

Plus en détail

Terrence J. Thomas. Erin Virgint. Publication n o 40-3-C28-F Le 28 mai 2010 Révisée le 15 novembre 2012

Terrence J. Thomas. Erin Virgint. Publication n o 40-3-C28-F Le 28 mai 2010 Révisée le 15 novembre 2012 Projet de loi C-28 : Loi visant à promouvoir l efficacité et la capacité d adaptation de l économie canadienne par la réglementation de certaines pratiques qui découragent l exercice des activités commerciales

Plus en détail

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS COGECO est une société de portefeuille diversifiée qui exerce des activités de câblodistribution, de télécommunication et de radiodiffusion

Plus en détail

LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS

LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS Juillet 2014 (Mise à jour) Réservé aux conseillers MD Marque déposée de L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Les polices sont établies par L Empire,

Plus en détail

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Le présent sondage vise à évaluer l efficacité des services de soutien du travail de promotion du commerce extérieur

Plus en détail

Bulletin d information de télécom CRTC 2010-600

Bulletin d information de télécom CRTC 2010-600 Bulletin d information de télécom CRTC 2010-600 Version PDF Ottawa, le 19 août 2010 Modification et réémission de la circulaire de télécom 2008-3 visant l interprétation des Règles sur les télécommunications

Plus en détail

FABRICATION ET VENTE DE PR ODUITS

FABRICATION ET VENTE DE PR ODUITS VENTE DE PR ODUITS Règlements et normes de produits 67 Protection du consommateur 68 Responsabilité du fait du produit 70 Par Caroline Zayid Fabrication et vente de pr oduits 67 Règlements et normes de

Plus en détail

GUIDE D ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA

GUIDE D ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA COMPRENDRE VOTRE APPROVISIONNEMENT EN GAZ NATUREL Au Manitoba, à titre de consommateur de gaz naturel, vous avez plusieurs options à votre disposition en matière d achat de gaz naturel pour votre domicile

Plus en détail

GÉRER SON ENTREPRISE EN RESPECTANT LA LOI SUR LA CONCURRENCE

GÉRER SON ENTREPRISE EN RESPECTANT LA LOI SUR LA CONCURRENCE GÉRER SON ENTREPRISE EN RESPECTANT LA LOI SUR LA CONCURRENCE Pierre-Yves Guay et Yanick Poulin Direction générale des affaires criminelles, Bureau de la concurrence Interprétation Cette présentation n

Plus en détail

Ce que vous devez savoir concernant la nouvelle Loi canadienne anti pourriel

Ce que vous devez savoir concernant la nouvelle Loi canadienne anti pourriel LCAP Ce que vous devez savoir concernant la nouvelle Loi canadienne anti pourriel Jason McLinton, directeur principal, Conseil canadien du commerce de détail et Jean Guy Côté, Directeur, Relations gouvernementales

Plus en détail

Section 28 Marketing sous la forme de «Télémarketing» 2. Définitions. 1. Généralités. Appel automatique. Diffusion/envoi multiple de télécopies

Section 28 Marketing sous la forme de «Télémarketing» 2. Définitions. 1. Généralités. Appel automatique. Diffusion/envoi multiple de télécopies 94 compris, mais sans s y limiter, à tous les articles, les titres et les grands titres. Cependant, les sites qui leur appartiennent personnellement ou dont ils sont responsables pour la mise à jour peut

Plus en détail

PUBLICITÉ & PROMOTION IMMOBILIÈRE

PUBLICITÉ & PROMOTION IMMOBILIÈRE PUBLICITÉ & PROMOTION IMMOBILIÈRE En matière de publicité, la tromperie peut coûter très cher! Comment présenter ses opérations immobilières de la manière la plus favorable possible, sans pour autant encourir

Plus en détail

Vous pouvez compter sur nous. Pour répondre à vos plaintes

Vous pouvez compter sur nous. Pour répondre à vos plaintes Vous pouvez compter sur nous Pour répondre à vos plaintes Table des matières Étape 1 Adressez-vous d abord à votre représentant de la HSBC... 1 Étape 2 Communiquez avec le bureau des relations avec les

Plus en détail

Code de déontologie des syndics de faillite

Code de déontologie des syndics de faillite Office of the Superintendent of Bankruptcy Canada An Agency of Industry Canada Bureau du surintendant des faillites Canada Un organisme d Industrie Canada Code de déontologie des syndics de faillite Code

Plus en détail

Patrick Tremblay Directeur, Ventes et Services à la clientèle

Patrick Tremblay Directeur, Ventes et Services à la clientèle Patrick Tremblay Directeur, Ventes et Services à la clientèle Plan de la présentation I. Objectifs de la loi II. III. Obligations principales qui en découlent Conseils et meilleures pratiques IV. Recours

Plus en détail

Fraudes par marketing de masse touchant les entreprises canadiennes 30 octobre 2015

Fraudes par marketing de masse touchant les entreprises canadiennes 30 octobre 2015 Fraudes par marketing de masse touchant les entreprises canadiennes 30 octobre 2015 À propos du Centre antifraude du Canada Le Centre antifraude du Canada (CAFC) est un centre d appels international chargé

Plus en détail

Décision de télécom CRTC 2013-217

Décision de télécom CRTC 2013-217 Décision de télécom CRTC 2013-217 Version PDF Ottawa, le 7 mai 2013 Bell Aliant Communications régionales, société en commandite et Bell Canada Nouveaux tarifs applicables à l espace de co-implantation

Plus en détail

Hospitals of Regina Foundation. Apportez la preuve de votre engagement à respecter des normes exigeantes. Guide du Code d éthique

Hospitals of Regina Foundation. Apportez la preuve de votre engagement à respecter des normes exigeantes. Guide du Code d éthique INFORMEZ-VOUS Hospitals of Regina Foundation Apportez la preuve de votre engagement à respecter des normes exigeantes Guide du Code d éthique TABLE DE MATIÈRES À propos du Code d éthique INTRODUCTION...

Plus en détail

NOUVEAU CODE ICC 2011 sur les pratiques de publicité et de communication commerciale

NOUVEAU CODE ICC 2011 sur les pratiques de publicité et de communication commerciale NOUVEAU CODE ICC 2011 sur les pratiques de publicité et de communication commerciale Historique du Code ICC 1 ère version du Code sur les pratiques de publicité a été publiée en 1937 Il a depuis été régulièrement

Plus en détail

Le Canada se dote enfin d une loi anti-pourriels / Nouveaux défis pour les communications électroniques

Le Canada se dote enfin d une loi anti-pourriels / Nouveaux défis pour les communications électroniques Le 31 mai 2011 Le Canada se dote enfin d une loi anti-pourriels / Nouveaux défis pour les communications électroniques Par Me Nicolas Lassonde, LL.M. Les pourriels dans l univers des communications Quelques

Plus en détail

Sollicitation commerciale et protection des renseignements personnels

Sollicitation commerciale et protection des renseignements personnels Sollicitation commerciale et protection des renseignements personnels Présenté par M e Karl Delwaide Associé principal et membre-fondateur du groupe de pratique national Protection de l information et

Plus en détail

AJBM La Loi, la publicité et le marketing : une symbiose possible. lg2 - LJT, 2012

AJBM La Loi, la publicité et le marketing : une symbiose possible. lg2 - LJT, 2012 AJBM La Loi, la publicité et le marketing : une symbiose possible?mc lg2 - LJT, 2012 Ça dépend lg2 - LJT, 2012 Ordre du jour LA PUBLICITAIRE L AVOCAT SPÉCIALISÉ EN PUBLICITÉ ET MARKETING Ordre du jour

Plus en détail

CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS

CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS Convention d investissement entre Nom : Nom à la naissance : Prénom : Date de naissance : Adresse permanente : Adresse de correspondance

Plus en détail

Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin

Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin Ministère des Finances Le 2 novembre 2015 Le 23 avril 2015, le gouvernement a annoncé des changements proposés

Plus en détail

Tendances de l insolvabilité au Canada

Tendances de l insolvabilité au Canada Tendances de l insolvabilité au Canada Ginette Trahan Directeur général, Services des relations externes Bureau du surintendant des faillites Le 16 novembre 2011 Association canadienne de la gestion de

Plus en détail

L encadrement juridique d un site de commerce électronique

L encadrement juridique d un site de commerce électronique L encadrement juridique d un site de commerce électronique Avant s intéresser précisément au cadre juridique de la vente en ligne, nous devons nous interroger sur la capacité juridique des OT et CDT à

Plus en détail

Noms de domaine Règles applicables et derniers développements

Noms de domaine Règles applicables et derniers développements Office fédéral de la communication OFCOM Noms de domaine Règles applicables et derniers développements Genève, 27 mai 2010 Stéphane Bondallaz, OFCOM Noms de domaine Une structure hiérarchique (www.) ofcom.admin.ch

Plus en détail

Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise. Institut National Algérien de la Propriété Industrielle

Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise. Institut National Algérien de la Propriété Industrielle Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotionde l Investissement Institut National Algérien de la Propriété Industrielle La contrefaçon dans le domaine des TIC, en vertu

Plus en détail

Partie 1 Information générale. 1.1 Identification du type de demande. Partie 2 Identification et coordonnées de la demanderesse. 2.

Partie 1 Information générale. 1.1 Identification du type de demande. Partie 2 Identification et coordonnées de la demanderesse. 2. Afin de vous aider à remplir ce formulaire, un Guide à l intention des entreprises est disponible sur le site Web de l Autorité, au www.lautorite.qc.ca, à la section «Contrats publics». Partie 1 Information

Plus en détail

Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux

Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux Créé par Action Prévention Verdun ORGANISME DÉDIDÉ À LA SÉCURITÉ URBAINE ET AU BIEN-ÊTRE MANDATAIRE DU PROGRAMME MONTRÉALAIS Déjouer ensemble le marketing

Plus en détail

Version provisoire du bulletin sur les offres de remise au consommateur

Version provisoire du bulletin sur les offres de remise au consommateur Version provisoire du bulletin sur les offres de remise au consommateur SECTION NATIONALE DU DROIT DE LA CONCURRENCE ASSOCIATION DU BARREAU CANADIEN Juin 2009 500-865 Carling Avenue, Ottawa, ON, Canada

Plus en détail

La corruption mondiale et ses répercussions sur les entreprises canadiennes

La corruption mondiale et ses répercussions sur les entreprises canadiennes La corruption mondiale et ses répercussions sur les entreprises canadiennes En juin 2011, la Loi sur la corruption d agents publics étrangers (LCAPE) a été utilisée pour accuser une société canadienne

Plus en détail

RÈGLEMENT 94-101 SUR LA COMPENSATION OBLIGATOIRE DES DÉRIVÉS PAR CONTREPARTIE CENTRALE

RÈGLEMENT 94-101 SUR LA COMPENSATION OBLIGATOIRE DES DÉRIVÉS PAR CONTREPARTIE CENTRALE RÈGLEMENT 94-101 SUR LA COMPENSATION OBLIGATOIRE DES DÉRIVÉS PAR CONTREPARTIE CENTRALE Loi sur les instruments dérivés (chapitre I-14.01, a. 175, par. 2 o, 3 o, 9 o, 11 o, 12 o, 26 o, 27 o et 29 o ) CHAPITRE

Plus en détail

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT OBJECTIF CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT Le Code de déontologie («Code») établit les normes minimales que les intermédiaires en gaz naturel doivent respecter lorsqu ils achètent,

Plus en détail

E-commerce Aspects pratiques et internationaux en ligne

E-commerce Aspects pratiques et internationaux en ligne E-commerce Aspects pratiques et internationaux en ligne Présenté par: Xavier Van Overmeire Chef régional du secteur du commerce international (FMC) Chargé de cours à l Université de Montréal 1891185.2

Plus en détail

Service d information et de recherche parlementaires

Service d information et de recherche parlementaires Résumé législatif LS-666F PROJET DE LOI C-58 : LOI SUR LA PROTECTION DES ENFANTS (EXPLOITATION SEXUELLE EN LIGNE) Dominique Valiquet Division des affaires juridiques et législatives Le 17 décembre 2009

Plus en détail

On vous doit de l argent en Europe...

On vous doit de l argent en Europe... On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! Centre Européen des Consommateurs France Réseau européen ECC-Net en coopération avec le Ministère de la Justice,

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCÉDURES Y AFFÉRENTES Supplément au Code d éthique Octobre 2015 BANQUE SCOTIA Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION... 3 SECTION 2 RAISON

Plus en détail

de télécommunication exclus

de télécommunication exclus Webinaire du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes 13 août 2008 liste nationale de numéros de télécommunication exclus Webinaire sur la Liste Nationale des Numéros de Télécommunication

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget (2015)

Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Préparé pour : le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Préparé par : La Canadian Independent Petroleum Marketers Association Sommaire

Plus en détail

Atelier 5. La conception de la réglementation. Cristina BUETI (UIT) Marie DEMOULIN (Université Belgique) Didier GOBERT (SPF Economie Belgique)

Atelier 5. La conception de la réglementation. Cristina BUETI (UIT) Marie DEMOULIN (Université Belgique) Didier GOBERT (SPF Economie Belgique) Atelier 5 La conception de la réglementation Cristina BUETI (UIT) Marie DEMOULIN (Université Belgique) Didier GOBERT (SPF Economie Belgique) Introduction Le spam est un thème «transversal» qui touche à

Plus en détail

Ordonnance sur les services de télécommunication

Ordonnance sur les services de télécommunication Seul le texte publié dans le Recueil officiel du droit fédéral fait foi! Ordonnance sur les services de télécommunication (OST) Modification du 5 novembre 2014 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance

Plus en détail

PUBLICITÉ, DOCUMENTATION COMMERCIALE ET CORRESPONDANCE

PUBLICITÉ, DOCUMENTATION COMMERCIALE ET CORRESPONDANCE Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation MCeX CIRCULAIRE Le 3 septembre 2008

Plus en détail

Avis public de radiodiffusion CRTC 2005-122

Avis public de radiodiffusion CRTC 2005-122 Avis public de radiodiffusion CRTC 2005-122 Ottawa, le 15 décembre 2005 Appel aux observations sur une plainte réclamant le retrait du service WMNB-TV: Russian-American Broadcasting Company des listes

Plus en détail

Les règles applicables à la publicité sur les médicaments et les produits de santé naturels

Les règles applicables à la publicité sur les médicaments et les produits de santé naturels Les règles applicables à la publicité sur les médicaments et les produits de santé naturels Lucie Dufour, associé Fasken, Martineau DuMoulin, S.E.N.C.R.L., s.r.l. ldufour@fasken.com 514 397 4321 1 er novembre

Plus en détail

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc.

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Merci de vous procurer et de lire l énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services

Plus en détail

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société Association canadienne des courtiers de fonds mutuels Mutual Fund Dealers Association of Canada 121 King Street W., Suite 1600, Toronto (Ontario) M5H 3T9 Tél. : (416) 361-6332 Téléc. : (416) 943-1218 SITE

Plus en détail

Aide à l accès à la propriété et à l industrie du logement

Aide à l accès à la propriété et à l industrie du logement Aide à l accès à la propriété et à l industrie du logement JUIN 2009 Aide à l accès à la propriété et à l industrie du logement JUIN 2009 Gouvernement du Canada Government of Canada Sa Majesté la Reine

Plus en détail

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419 Gestion LCA.8Z Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 35 unités 1/3. Buts généraux du programme Ce programme

Plus en détail

Ordonnance de télécom CRTC 2015-442

Ordonnance de télécom CRTC 2015-442 Ordonnance de télécom CRTC 2015-442 Version PDF Ottawa, le 24 septembre 2015 Numéros de dossiers : 8663-C12-201401041 et 4754-475 Demande d attribution de frais concernant la participation du Centre pour

Plus en détail

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Une fois que vous avez défini les besoins de votre clientèle, il faut que vous sachiez répondre aux solutions convaincantes en adéquation

Plus en détail

Réseau de surveillance de l Internet : le bilan 2007

Réseau de surveillance de l Internet : le bilan 2007 Réseau de surveillance de l Internet : le bilan 2007 Le commerce électronique est en progression constante. Parallèlement, l activité du réseau de surveillance de l Internet et les contrôles de cyber-enquêteurs

Plus en détail

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Rapport annuel au Secrétariat de l ACI Bureau de la consommation, Industrie Canada, exercice se terminant le

Plus en détail

Chapitre III. Incrimination, détection et répression (articles 15-24)

Chapitre III. Incrimination, détection et répression (articles 15-24) Chapitre III. Incrimination, détection et répression (articles 15-24) Chapitre III: Incrimination, détection et répression Infractions obligatoires Corruption d agents publics nationaux (Art. 15) Corruption

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QU'EST CE QUE LA PUBLICITÉ TROMPEUSE, QUELLES SANCTIONS POUR LE FAUTIF?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QU'EST CE QUE LA PUBLICITÉ TROMPEUSE, QUELLES SANCTIONS POUR LE FAUTIF? QU'EST CE QUE LA PUBLICITÉ TROMPEUSE, QUELLES SANCTIONS POUR LE FAUTIF? La publicité trompeuse et la publicité comparative Introduction La législation européenne réglemente la publicité comparative et

Plus en détail

REQUÊTE INTRODUCTIVE D INSTANCE (Art. 110 et 1011 C.p.c.) AU SOUTIEN DE SON ACTION EN RECOURS COLLECTIF, LE REPRÉSENTANT DÉCLARE QUE :

REQUÊTE INTRODUCTIVE D INSTANCE (Art. 110 et 1011 C.p.c.) AU SOUTIEN DE SON ACTION EN RECOURS COLLECTIF, LE REPRÉSENTANT DÉCLARE QUE : CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL N o 500-06-000196-036 (RECOURS COLLECTIF) COUR SUPÉRIEURE PAUL MILLER, domicilié et résidant au 2460, rue Benny Crescent # 511, à Montréal, dans le district

Plus en détail

Traitement transfrontalier des données personnelles Lignes directrices

Traitement transfrontalier des données personnelles Lignes directrices Commissariat à la protection de la vie privée du Canada LPRPDE Traitement transfrontalier des données personnelles Lignes directrices OBJET Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a

Plus en détail

Demande de permis d agent d assurance présentée par une société ou une société en nom collectif

Demande de permis d agent d assurance présentée par une société ou une société en nom collectif Commission des services financiers de l Ontario Demande de permis d agent d assurance présentée par une société ou une société en nom collectif Renseignements généraux et directives Frais pour une nouvelle

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES. Programme de prédéveloppement Du web à la télé. Octobre 2015

LIGNES DIRECTRICES. Programme de prédéveloppement Du web à la télé. Octobre 2015 LIGNES DIRECTRICES Programme de prédéveloppement Du web à la télé Octobre 2015 1 Table des matières 1. Mandat... 3 2. Structure administrative... 3 3. Vue d ensemble du Programme... 3 4. Demandeur admissible...

Plus en détail

La solution intelligente pour votre régime flexible

La solution intelligente pour votre régime flexible Assurance collective La solution intelligente pour votre régime flexible La solution intelligente pour votre régime flexible Vous souhaitez exercer un certain contrôle sur vos coûts tout en offrant à vos

Plus en détail

(Recours collectif) No: 500-06-000177-028 REQUÊTE INTRODUCTIVE D'INSTANCE AU SOUTIEN DE SA DEMANDE, LE DEMANDEUR EXPOSE CE QUI SUIT:

(Recours collectif) No: 500-06-000177-028 REQUÊTE INTRODUCTIVE D'INSTANCE AU SOUTIEN DE SA DEMANDE, LE DEMANDEUR EXPOSE CE QUI SUIT: CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL No: 500-06-000177-028 (Recours collectif) COUR SUPÉRIEURE FRANÇOIS RIENDEAU Demandeur c. BRAULT & MARTINEAU INC. Défenderesse REQUÊTE INTRODUCTIVE D'INSTANCE

Plus en détail

Politique réglementaire de radiodiffusion et de télécom CRTC 2015-357

Politique réglementaire de radiodiffusion et de télécom CRTC 2015-357 Politique réglementaire de radiodiffusion et de télécom CRTC 2015-357 Version PDF Référence : 2015-115 Ottawa, le 6 août 2015 Modifications aux Règles de pratique et de procédure du Conseil de la radiodiffusion

Plus en détail

DÉCLARATION DU CANDIDAT

DÉCLARATION DU CANDIDAT DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES MISE A JOUR OCTOBRE 2008 MARCHÉS PUBLICS/ACCORDS-CADRES DÉCLARATION DU CANDIDAT En cas de candidatures groupées, remplir une déclaration de candidature par membre du groupement.

Plus en détail

C est votre CRTC. Voici comment faire connaître votre opinion! Votre guide pour comprendre nos activités en 5 minutes et y participer

C est votre CRTC. Voici comment faire connaître votre opinion! Votre guide pour comprendre nos activités en 5 minutes et y participer C est votre CRTC Voici comment faire connaître votre opinion! Votre guide pour comprendre nos activités en 5 minutes et y participer CE QUE NOUS FAISONS Établir et maintenir le type de système de communication

Plus en détail

Avis de consultation de télécom CRTC 2015-554

Avis de consultation de télécom CRTC 2015-554 Avis de consultation de télécom CRTC 2015-554 Version PDF Ottawa, le 16 décembre 2015 Numéro de dossier : 8620-C12-201513656 Appel aux observations Examen en vue de déterminer si le Conseil devrait exercer

Plus en détail

ATTESTATION DE REVENU QUÉBEC AGENCES DE PLACEMENT DE PERSONNEL

ATTESTATION DE REVENU QUÉBEC AGENCES DE PLACEMENT DE PERSONNEL ATTESTATION DE AGENCES DE PLACEMENT DE PERSONNEL Février 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION 2 Mise en contexte; Attestation de Revenu Québec; Annonces budgétaires; Comment obtenir et vérifier une attestation

Plus en détail

CIBLER LE CONSOMMATEUR CANADIEN Un important exposé sur le droit de la publicité et du marketing au Canada

CIBLER LE CONSOMMATEUR CANADIEN Un important exposé sur le droit de la publicité et du marketing au Canada CIBLER LE CONSOMMATEUR CANADIEN Un important exposé sur le droit de la publicité et du marketing au Canada Décembre 2014 CIBLER LE CONSOMMATEUR CANADIEN Un important exposé sur le droit de la publicité

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation

Plus en détail

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs Déposer une plainte Guide à l intention des investisseurs Le présent guide contient de l information sur ce qui suit : des conseils sur la façon de déposer des plaintes efficaces; le rôle de la Commission

Plus en détail

INTRODUCTION. Digital Advertising Alliance des États Unis.

INTRODUCTION. Digital Advertising Alliance des États Unis. INTRODUCTION Les présents principes canadiens d autoréglementation de la publicité comportementale en ligne (ci-après les «principes») ont été élaborés par l Alliance de la publicité numérique du Canada

Plus en détail

Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières

Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières L'Autorité des marchés financiers publie le projet, déposé par la CDS, de

Plus en détail

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel»

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» «Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» Incidence de la réforme de la loi «Informatique et libertés» et de la loi «Économie Numérique» Emilie PASSEMARD, Chef du service

Plus en détail

Règle 26-B Les noms de domaine, adresses et sites Web. Règle 25-D Sanctions en cas d infraction. Règle 26-C Hyperliens et associations

Règle 26-B Les noms de domaine, adresses et sites Web. Règle 25-D Sanctions en cas d infraction. Règle 26-C Hyperliens et associations De nombreux règlements municipaux dans les collectivités canadiennes régissent l affichage et la diffusion de matériel publicitaire. Avant d afficher quoi que ce soit, les distributeurs doivent vérifier

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC

DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC LE 26 AVRIL 2011 1- L objectif de couverture cellulaire Rogers

Plus en détail

Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73

Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73 Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73 Version PDF Ottawa, le 8 février 2011 Appel aux observations Instance visant à examiner le bien-fondé d exiger des fournisseurs de services VoIP mobiles et

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

Bulletin d'information de télécom CRTC 2009-282

Bulletin d'information de télécom CRTC 2009-282 Bulletin d'information de télécom CRTC 2009-282 Ottawa, le 15 mai 2009 Règles sur les télécommunications non sollicitées et Règles sur la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus et leur

Plus en détail

ANNEXE IV LISTE DU CANADA. Article 17.6:2c) (Aide non commerciale) Article 17.6:2b) (Aide non commerciale)

ANNEXE IV LISTE DU CANADA. Article 17.6:2c) (Aide non commerciale) Article 17.6:2b) (Aide non commerciale) ANNEXE IV LISTE DU CANADA Obligations visées : Article 17.6:1b) (Aide non commerciale) Article 17.6:1c) (Aide non commerciale) Article 17.6:2b) (Aide non commerciale) Article 17.6:2c) (Aide non commerciale)

Plus en détail

Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant <

Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant < PROGRAMME PRODUITS EFFICACES Équipement de réfrigération commerciale (réfrigérateurs et congélateurs) Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant < Hydro-Québec Mai 2009 2009G1199F

Plus en détail

!"# $!%%& Gil es Buis 1

!# $!%%& Gil es Buis 1 !"#$!%%& Gilles Buis 1 #'# #()#*+ Comprendre la LEN Suggérer la confiance avec la LEN Formaliser la confiance avec la LEN Maîtriser la Confiance avec le LEN Table ronde Échange avec la salle Gilles Buis

Plus en détail

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010 États financiers cumulés Le 23 juin 2011 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés 99, rue Bank, Bureau 800 Ottawa, Ontario Canada K1P 1E4 Téléphone +1 613 237 3702 Télécopieur +1

Plus en détail

Ordonnance sur les services de certification électronique

Ordonnance sur les services de certification électronique Ordonnance sur les services de certification électronique (OSCert) 784.103 du 12 avril 2000 (Etat le 23 mai 2000) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 28, 62 et 64 de la loi du 30 avril 1997 sur les

Plus en détail

Dématérialisation et protection des données

Dématérialisation et protection des données Colloque de l AJAR 4 décembre 2012 Dématérialisation et protection des données Philippe POIGET, Directeur des affaires juridiques, fiscales et de la concurrence Fédération Française des Sociétés d Assurances

Plus en détail

TARIF DES MONTAGES SPECIAUX

TARIF DES MONTAGES SPECIAUX Page 124 5.10.01 Description du service Ce service régit l utilisation des services de téléphonistes de l Entreprise et inclut : a. Service d assistance-annuaire (SAA) qui permet aux utilisateurs du client

Plus en détail

ACCORD D ASSOCIATION ET DE LICENCE DE MARQUE

ACCORD D ASSOCIATION ET DE LICENCE DE MARQUE ACCORD D ASSOCIATION ET DE LICENCE DE MARQUE Genève (Suisse), [date] D'une part, «origin, Organisation pour un Réseau International d'indications Géographiques», organisation non gouvernementale à but

Plus en détail