Conférence du RQCAA. Agression et violence contre les aînés. Présenté le 22 mars 2007 Au grand public À l observatoire Vieillissement et Société

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence du RQCAA. Agression et violence contre les aînés. Présenté le 22 mars 2007 Au grand public À l observatoire Vieillissement et Société"

Transcription

1 Conférence du RQCAA Agression et violence contre les aînés Présenté le 22 mars 2007 Au grand public À l observatoire Vieillissement et Société

2 Plan de présentation Histoire du RQCAA Quelques réalités sur les aînés L abus envers les aînés au Québec Définition Formes d abus Qui sont les abuseurs Quelques constats Quelques observations Les ressources disponibles Conclusion

3 Histoire du RQCAA Fondé en Mai 2004, le Réseau québécois pour contrer les abus envers les aînés (RQCAA), est un organisme sans but lucratif dévoué à réduire les abus envers les aînés et à rassembler les personnes et les regroupements de personnes à travers le Québec qui travaillent à la même cause. Suite

4 Histoire du RQCAA Plus précisément, le RQCAA favorise les échanges et la liaison entre ses membres issus de divers milieux, qui se préoccupent de la prévention, du dépistage ou de l intervention en matière d abus de façon à promouvoir le respect et la dignité des aînés au Québec. Il exerce une vigilance sur l application systémique des droits des aînés et tend à corriger avec les responsables concernés les failles du système.

5 Histoire du RQCAA Les 478 membres du Réseau sont: Des militants dans des organismes d aînés : la FADOQ, l AQDR, RECAA, etc Des intervenants du milieu de la santé: infirmière, travailleur social, médecin, etc Des intervenants du milieu juridique : police, avocat, criminologue, etc

6 Histoire du RQCAA Les 478 membres du Réseau sont: (suite) Des propriétaires de résidences privées pour aînés Des chercheurs en géronto-gériatrie Des agences gouvernementales : la curatelle publique, la commission des droits de la personne et droits de la jeunesse, etc. Des personnes aidantes, retraités, étudiants et simples citoyens

7 Histoire du RQCAA Le site Internet est l outil privilégié que le RQCAA utilise afin de: Promouvoir les divers outils de prévention, de dépistage et d intervention en matière d abus Faire connaître les divers ateliers, conférences et séminaires en matière d abus Faire la promotion de la campagne annuelle de sensibilisation du RQCAA Faire la promotion du 15 juin, journée internationale pour la prévention des abus faits aux aînés

8 Histoire du RQCAA On retrouve sur le site : La liste de ressources et d experts en abus aux aînés La liste des formateurs du programme «Formation des formateurs» ainsi que le manuel de formation Le répertoire interactif et le Centre de presse Le guide pour la création de groupes multidisciplinaires et intersectoriels de consultation L historique du prix MIMI Jolis

9 Quelques réalités sur les aînés 2.2 millions de québécois sont âgés de 50 ans et plus Dès 2010, il y aura plus de personnes âgées que d enfants Espérance de vie chez la femme: 83.8 ans; chez l homme: 77.2 ± 300,000 personnes sont âgées de 80 ans et plus + 100,000 personnes seront âgées de 100 ans et plus en % des personnes âgées de 80 ans et plus sont atteintes de la maladie d alzheimer suite

10 Quelques réalités sur les aînés 1 suicide sur 4 tentatives pour les personnes âgées (1 sur 200 pour la population normale) 11 à 15% des aînés du Québec sont victimes d abus Plus de 80% des cas d abus ne sont jamais signalés 8% des homicides au Canada sont des homicides d aînés Source: Conseil des aînés Institut de la Statistique du Québec Statistiques Canada

11 L abus envers les aînés au Québec Définition de l abus le plus connu et utilisé sur la scène internationale «Tout comportement portant atteinte à l intégrité physique ou Formes d abus: psychologique d une personne» Exploitation financière 28% Violence psychologique 26% Négligence 19% Violence physique 17% Mauvais traitement 9% Violence sexuelle 2%

12 L abus envers les aînés au Québec Il faut savoir: «Que l abus envers les aînés est une violation des droits humains et une cause significative de blessures, de maladie, de perte de productivité, d isolement et de désespoir.»

13 Où? Comment? Quoi? Violence physique Historique d accidents ou blessures Vêtements déchirés, lunettes brisées Attaché à un lit ou à une chaise Violence psychologique Isolement Attendre que la personne aidante réponde à sa place Dépression, anxiété, changement d appétit

14 Où? Comment? Quoi? Violence sexuelle Commentaires à connotation sexuelle Assaut sexuel Aide non nécessaire pour l hygiène/l habillement Négligence Ne pas donner de nourriture ou offrir des vêtements propres L abandon Ne pas offrir l aide nécessaire à la vie quotidienne: fauteuil roulant, canne, appareil auditif, etc.

15 Où? Comment? Quoi? Mauvais traitement Personne aidante qui enferme un aîné chez elle Personne qui néglige un aîné souffrant de démence Exploitation financière Vol des biens Demandes régulières d argent de la personne aidante vivant avec un aîné Paiement de montants excessifs pour des services Utilisation frauduleuse de procuration

16 Qui? Conjoints (Abus physique et psychologique) Enfants adultes / Petits enfants (Abus financier, mauvais traitement et négligence) Aidants naturels (Abus financier et négligence) Autres (étrangers) (Abus financier) suite

17 Qui? 25% - Conjoints (Abus physique et psychologique) 54% - Enfants adultes / 4% - Petits enfants (Abus financier, mauvais traitement et négligence) 7% - Aidants formels (Abus financier et négligence) 8% - Autres (étrangers) (Abus financier)

18 Quelques constats au Québec ± 150,000 aînés sont victimes d abus annuellement On estime que dans 25 ans, ± 300,000 aînés seront victimes d abus Déjà, on constate une augmentation annuelle de suicides chez les aînés Le coroner du Québec constate une augmentation des décès causés par la négligence chez les aînés.

19 Quelques observations Depuis son existence, le RQCAA a observé une croissance alarmante du phénomène d abus dans ses formes connues et moins connues Quelques extraits médiatiques «cinquante pour cent des travailleurs âgés au Québec se plaignent de subir de la discrimination en emploi» (Cyberpresse, 8 novembre 2006) [Âgisme]

20 Extraits Mauvais traitement / Abus physique Une dame de 88 ans porte plainte pour mauvais traitement Hôpital Chauveau à Québec (LCN, 8 novembre 2006) [Mauvais traitement] La police croit que le couple (âgé de 65 et 69 ans) a été victime d un crime puisque des traces de violence ont été retrouvées sur l un des deux cadavres (LCN, 31 octobre 2006) [Abus physique]

21 Extraits Négligence / Fraude Des abus dans cinq établissements de la Beauce «La Commission (CDPDJ) réclame la somme de 159,700$ à titre de dommages moraux pour atteinte au droits de la protection contre l exploitation des personnes âgées de 13 pensionnaires» (LCN, 31 octobre 2006) [Négligence] Vaste opération policière contre la fraude par télémarketing «90% des victimes auraient plus de 60 ans» (Cyberpresse, 19 décembre 2006) [Fraude]

22 Extraits Abus sexuel Accusé d avoir agressé trois vieilles dames «Soupçonné d avoir violé une femme de 91 ans et deux religieuses de 73 et 77 ans» «En 1992, il (Michel Létourneau) a été condamné à quatre ans de prison pour agression sexuelle sur une femme de 81 ans» «En avril 1996, il avait été condamné à 10 ans de prison pour avoir posé les mêmes gestes abjects à l endroit de trois femmes âgées de 64, 73 et 82 ans» (Journal de Montréal, 1 er décembre 2006) [Abus sexuel]

23 Extraits Âgisme / Négligence / Financier Invasion de domicile Deux septuagénaires agressés à Shawinigan (LCN, 5 décembre 2006) Il meurt étouffé dans un CHSLD (LCN, 14 décembre 2006) [Âgisme] [Négligence] Mort troublante d une octogénaire au Saguenay (LCN, 2 novembre 2006) [Négligence] Condamnée à rembourser 120,000 US$ à l octogénaire qu elle a arnaqué (Journal de Montréal, 23 juin 2006) [Financier]

24 Extraits Mauvais traitement / Négligence / Âgisme Un vieillard malmené au CHSLD à l Assomption (LCN, 11 octobre 2006) [Mauvais traitement] Une patiente tombe du 3 e étage à l Hôpital St-Jérôme (LCN, 28 novembre 2006 [Négligence] Femme morte gelée à Adstock Des proches ignoraient qu elle souffrait d alzheimer (LCN, 11 février 2007) [Négligence] Une quinquagénaire ligotée par des voleurs à Cowansville (LCN, 12 février 2007) [Âgisme]

25 Extraits Âgisme / Financier / Sexisme Un homme de 85 ans victime d un braquage à domicile dans le Vieux Longueuil (LCN, 23 février 2007) [Âgisme] Personnes âgées flouées par leur «neveu préféré» (La Presse, 10 novembre 2006) [Financier] Accès difficile aux soins de santé pour les gais et lesbiennes âgées (Cyberpresse, 14 mars 2006) [Sexisme] Dame de 80 ans séquestrée à l Ancienne Lorette (LCN, 7 mars 2006) [Âgisme] Ces quelques extraits médiatiques ne reflètent qu une parcelle de ce qui se passe au Québec et en région car ce sont les cas signalés dans les journaux!!!

26 Les ressources disponibles Visitez Pour information générale sur l abus envers les aînés, les outils de sensibilisation ou de dépistage et des contacts utiles: RQCAA - Réseau québécois pour contrer les abus envers les aînés RIFVEL - Réseau Internet Francophone Vieillir en Liberté Pour information sur des programmes de formation en matière d abus envers les aînés:

27 Les ressources disponibles Pour signaler une situation d abus: Si vous êtes un professionnel de la santé: contacter le Centre québécois de consultation sur l abus envers les aînés Si vous êtes un aîné, une personne aidante ou un membre du public général: contacter la ligne info-abus: ABUS (2287)

28 Les ressources disponibles Pour faire valoir et soutenir des cas d abus compliqués à multiples facettes, contacter: Curatelle publique Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse Centre d aide aux victimes d actes criminels (CAVAC) Centre québécois de consultation sur l abus envers les aînés

29 Les ressources disponibles Pour appuyer les aînés qui veulent dénoncer l abus: Dira (Dénoncer, Informer, Référer, Accompagner) CAAP (Centre d assistance et d accompagnement aux plaintes) Tables de concertation des aînés contre la violence de votre région Appuyer la cause en se procurant la biographie de Alvine G. Jolis, fraudée financièrement.

30 Les ressources disponibles Le Réseau offre via ses membres, des outils de prévention, de dépistage et d intervention sous format de questionnaire, vidéo, jeux, pièces de théâtre, experts conseils, manuel de formation, ateliers de travail, colloques et conférences. Le Réseau maintien une collaboration importante avec le Réseau Canadien et le Réseau International pour la prévention des abus faits aux aînés.

31 Conclusion Les conditions propices à l abus envers les aînés sont l âgisme, la vulnérabilité et l isolement. Lorsque la santé des aînés en nombre croissant se détériore, que la dépendance d autrui augmente et que le réseau social se restreint, il y a augmentation d abus. L abus envers les aînés accroît la morbidité et la mortalité, comporte des coûts sociaux considérables, sans compter les coûts financiers énormes.

32 Conclusion L intervention et la prévention d abus devient une responsabilité sociétale de nous tous Déjà, à en parler, on entame le processus de solution Le pouvoir du savoir, c est savoir et pouvoir changer les choses!

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action Orientations gouvernementales en matière d agression sexuelle Plan d action Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Pour obtenir d autres

Plus en détail

Table des matières. 1. Mesures législatives Loi sur la protection des personnes recevant des soins Généralités 3 Principaux éléments 3

Table des matières. 1. Mesures législatives Loi sur la protection des personnes recevant des soins Généralités 3 Principaux éléments 3 OFFICE DE PROTECTION DES PERSONNES RECEVANT DES SOINS RAPPORT STATISTIQUE 2007-2008 1 Table des matières 1. Mesures législatives Loi sur la protection des personnes recevant des soins Généralités 3 Principaux

Plus en détail

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Mise en contexte Au SPVM Environ 18 000 appels de service au 911

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 2 Protection de l enfance et droit de la famille FR 002 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Protection de

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7. l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7. l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7 l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10 L exploitation financière est la forme la plus répandue de mauvais traitement envers les aînés

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

Consultation publique sur les conditions de vie des aînés

Consultation publique sur les conditions de vie des aînés Consultation publique sur les conditions de vie des aînés Mémoire de l'association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) 19 septembre 2007 1 Ce document a été élaboré à l'initiative

Plus en détail

POUR LES 50 ANS ET PLUS! Téléphone: 819-752-7876 /1-800-828-3344 Site internet: www.fadoq-cdq.ca

POUR LES 50 ANS ET PLUS! Téléphone: 819-752-7876 /1-800-828-3344 Site internet: www.fadoq-cdq.ca POUR LES 50 ANS ET PLUS! Téléphone: 819-752-7876 /1-800-828-3344 Site internet: www.fadoq-cdq.ca Mission Le Réseau FADOQ rassemble et représente les personnes de 50 ans et plus dans le but de conserver

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION NOVEMBRE 2014 La Fédération québécoise de l'autisme (FQA) est un regroupement

Plus en détail

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être CONFERENCE DE HAUT-NIVEAU DE L UE ENSEMBLE POUR LA SANTÉ MENTALE ET LE BIEN-ÊTRE Bruxelles, 12-13 juin 2008 Slovensko predsedstvo EU 2008 Slovenian

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Après un séjour à l hôpital, vous pouvez continuer de vous rétablir dans le confort et la sécurité de votre propre domicile si vous recevez des services améliorés

Plus en détail

ÉTHIQUE Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001

ÉTHIQUE Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001 ÉTHIQUE et Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001 INTRODUCTION Pourquoi un code d éthique relatif aux violences au travail? Comment un code d éthique peut-il nous aider, nous

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

Assurance soins de longue durée. Protection Temporelle

Assurance soins de longue durée. Protection Temporelle Assurance soins de longue durée Protection Temporelle Protection Temporelle Pour rester maître de la situation si vous devenez en état de dépendance La Protection Temporelle est une assurance soins de

Plus en détail

Travailleurs étrangers temporaires. Vos droits sont protégés

Travailleurs étrangers temporaires. Vos droits sont protégés Travailleurs étrangers temporaires Vos droits sont protégés Bienvenue au Canada! Le Canada est un ardent défenseur des droits de la personne, au pays comme à l étranger. Cette brochure a été préparée pour

Plus en détail

Questionnaire du projet Innocence

Questionnaire du projet Innocence 1 Questionnaire du projet Innocence Directives : Répondez de façon aussi détaillée que possible à chacune des questions suivantes ayant trait à votre dossier. Des réponses complètes et précises nous permettront

Plus en détail

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau ORDRE DU JOUR Statistiques Difficultés Évaluation Rôles des intervenants Finances Mesures fiscales Exécution : planification

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 -

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 - Guide d intervention sur l intimidation destiné aux intervenants - 1 - Rédaction Linda Laliberté : Mélanie Blais : Michèle Gariépy : Joanie Charrette : Espace Bois-Francs InterVal Pacte Bois-Francs organisme

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES PARENTS DONT L ENFANT A ÉTÉ VICTIME D UN ACTE CRIMINEL

GUIDE À L INTENTION DES PARENTS DONT L ENFANT A ÉTÉ VICTIME D UN ACTE CRIMINEL GUIDE À L INTENTION DES PARENTS DONT L ENFANT A ÉTÉ VICTIME D UN ACTE CRIMINEL TABLE DES MATIÈRES 1. Votre enfant a été victime d un acte criminel?... 3 2. Qu est-ce qu un acte criminel?... 4 A - Les crimes

Plus en détail

Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA DIGNITE

Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA DIGNITE Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA DIGNITE 0 Page2 Sommaire Les droits rattachés au respect de la personne... 3 Le droit au respect de sa dignité... 3 Quelle est la signification de la dignité en droit de

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Politique Institutionnelle. Politique de protection de l enfance. Direction Générale Fédérale 2007 PI 01

Politique Institutionnelle. Politique de protection de l enfance. Direction Générale Fédérale 2007 PI 01 Politique Institutionnelle Politique de protection de l enfance Direction Générale Fédérale 2007 PI 01 Politique Institutionnelle Politique de protection de l enfance 2 1. PRINCIPES : PRÉVENTION DES ABUS

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION 1 Document Unique de Délégation Un document qui permet de définir les responsabilités : civiles - pénales Des dirigeants pleinement conscients de leur périmètre de responsabilité,

Plus en détail

LA SANTÉ MENTALE EN ONTARIO

LA SANTÉ MENTALE EN ONTARIO LA SANTÉ MENTALE EN ONTARIO Document d orientation pour l engagement des partenaires francophones en vue de valider les priorités en santé mentale et lutte contre les dépendances en Ontario Réseau franco-santé

Plus en détail

Tout connaître. sur l assurance. automobile

Tout connaître. sur l assurance. automobile Tout connaître sur l assurance automobile Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Dépôt légal Bibliothèque et Archives Canada, 2011 Table des matières Acheter une assurance automobile

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

POLICE D ASSURANCE DU PROGRAMME DES CADETS DE L ARMÉE

POLICE D ASSURANCE DU PROGRAMME DES CADETS DE L ARMÉE LIGUE DES CADETS DE L ARMÉE DU CANADA POLITIQUE NO. 4 LIGUE DES CADETS DE L ARMÉE DU CANADA POLICE D ASSURANCE DU PROGRAMME DES CADETS DE L ARMÉE dern. rév. mai 2008 LIGUE DES CADETS DE L ARMÉE DU CANADA

Plus en détail

Santé et société. Maltraitance envers les personnes âgées. Une recherche en partenariat. pour répondre au mieux aux besoins du terrain?

Santé et société. Maltraitance envers les personnes âgées. Une recherche en partenariat. pour répondre au mieux aux besoins du terrain? Santé et société Photos: Giorgio von Arb Maltraitance envers les personnes âgées Une réalité complexe La maltraitance envers les personnes âgées est reconnue depuis 2002 comme une problématique socio-sanitaire

Plus en détail

Définition de la violence envers les personnes âgées

Définition de la violence envers les personnes âgées # Mieux connaître et agir THEME : VIOLENCE ENVERS LES PERSONNES AGEES AVEC LA COLLABORATION DE : DENISE GAGNE, DIRECTION REGIONALE DE SANTE PUBLIQUE DE LA CAPITALE-NATIONALE MAXINE LITHWICK, CLSC RENE-CASSIN

Plus en détail

Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée!

Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée! Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée! Votre numéro d assurance sociale (NAS) est confidentiel. Ensemble, il nous incombe de le protéger contre l utilisation abusive, la fraude

Plus en détail

FICHE JURIDIQUE N 5 LES DOMMAGES ET INTERETS. Les dommages et intérêts L indemnisation de la victime

FICHE JURIDIQUE N 5 LES DOMMAGES ET INTERETS. Les dommages et intérêts L indemnisation de la victime Association Réflexion Action Prison et Justice FICHE JURIDIQUE N 5 LES DOMMAGES ET INTERETS L indemnisation de la victime La partie civile dispose des règles du droit civil et des voies d exécution de

Plus en détail

Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées

Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées LA MAYENNE C O N S E I L G É N É R A L Original à conserver et photocopie(s) à retourner à un ou plusieurs établissements de votre

Plus en détail

Assurance de soins de longue durée Sun Life

Assurance de soins de longue durée Sun Life Assurance de soins de longue durée Sun Life CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT L ASSURANCE DE SOINS DE LONGUE DURÉE Sun Life fournit une prestation de type revenu si vous ne pouvez plus prendre soin de vous-même

Plus en détail

Obligation du médecin de rendre compte et responsabilité du médecin

Obligation du médecin de rendre compte et responsabilité du médecin 128 CHAPITRE 9 Obligation du médecin de rendre compte et responsabilité du médecin 9.1. Obligation de rendre compte L obligation du médecin de rendre compte relève des dispositions régissant le mandat.

Plus en détail

PREVENTION DE LA MALTRAITANCE ENVERS LES AINES SOMMAIRE. 1. Définition

PREVENTION DE LA MALTRAITANCE ENVERS LES AINES SOMMAIRE. 1. Définition PREVENTION DE LA MALTRAITANCE ENVERS LES AINES SOMMAIRE 1. Définition 2. Les facteurs de risque 2.1 Vieillissement et vulnérabilité de la personne âgée 2.2 Difficultés vécues par la personne aidante à

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

L ABC de la fraude en matière d investissement aux dépens des personnes âgées

L ABC de la fraude en matière d investissement aux dépens des personnes âgées L ABC de la fraude en matière d investissement aux dépens des personnes âgées Guide destiné aux professionnels travaillant auprès des personnes âgées Ensemble, nous pouvons aider les personnes âgées du

Plus en détail

Vieillir au masculin au féminin

Vieillir au masculin au féminin Vieillir au masculin au féminin Portrait différencié des femmes et des hommes aînés dans Lanaudière Table des matières Pourquoi un portrait différencié des femmes et des hommes aînés? 04 Les personnes

Plus en détail

COMMENT RENFORCER LES ENFANTS A SE PROTEGER EUX-MEMES. Production: Groupe d enfants participants à l atelier Présentation: Essenam & Paa Kwessi

COMMENT RENFORCER LES ENFANTS A SE PROTEGER EUX-MEMES. Production: Groupe d enfants participants à l atelier Présentation: Essenam & Paa Kwessi COMMENT RENFORCER LES ENFANTS A SE PROTEGER EUX-MEMES Production: Groupe d enfants participants à l atelier Présentation: Essenam & Paa Kwessi INTRODUCTION La façon la plus sur de protéger les enfants

Plus en détail

Programme d aide aux employés. Par Denis GOBEILLE

Programme d aide aux employés. Par Denis GOBEILLE Programme d aide aux employés Par Denis GOBEILLE Les difficultés des employés Santé mentale au Canada 1 Canadien sur 10 souffre de l'une ou l'autre des affections suivantes D une dépression; De manies;

Plus en détail

Repérage de la perte d autonomie

Repérage de la perte d autonomie Repérage de la perte d autonomie France Morissette, MSc. Inf Directrice, Opérations soins 24 novembre 2014 LE GROUPE MAURICE PROFIL CORPORATIF, EN BREF Fondé en 1998 Un seul créneau : l habitation pour

Plus en détail

Assurance soins de longue durée

Assurance soins de longue durée Assurance soins de longue durée Protection Temporelle Guide de l assuré GUIDE DE L ASSURÉ 1 Et si vous ne pouviez plus prendre soin de vous-même? Les progrès de la médecine et les meilleures conditions

Plus en détail

LE MARKETING SOCIAL ET

LE MARKETING SOCIAL ET LE MARKETING SOCIAL ET LA PRÉVENTION DE LA MALTRAITANCE MARIE-HÉLÈNE GAGNÉ 6ème Colloque québécois sur la maltraitance envers les enfants et les adolescents Montréal, 29 octobre 2013 LE FARDEAU DE LA MALTRAITANCE

Plus en détail

DE LA MAISON À L HÉBERGEMENT :

DE LA MAISON À L HÉBERGEMENT : CSSS 044M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous DE LA MAISON À L HÉBERGEMENT : ENTOURER LA PERSONNE ÂGÉE ET LES PROCHES AIDANTS, ADAPTER LES PRATIQUES Mémoire présenté à la Commission de la santé et des

Plus en détail

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Tél : 01 45 77 98 98 - Fax : 01 45 77 14 18 RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT 1. Les finalités de la prise en charge Conformément à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, l équipe de la

Plus en détail

Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour

Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour A U S E R V I C E D E S C A N A D I E N S Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Kwing Hung, Ph. D. Conseiller en statistique et méthodologie

Plus en détail

Déclaration de Lilongwe sur l accès à l assistance juridique dans le système pénal en Afrique

Déclaration de Lilongwe sur l accès à l assistance juridique dans le système pénal en Afrique Déclaration de Lilongwe sur l accès à l assistance juridique dans le système pénal en Afrique Conférence sur l assistance judiciaire dans le système pénal : le rôle des avocats, nonavocats et autres acteurs

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Assurance de soins de longue durée

Assurance de soins de longue durée Assurance de soins de longue durée Feuille de renseignements à l intention du conseiller ne pas remettre au demandeur Ce que vous devez faire avant de remettre un formulaire de demande de règlement au

Plus en détail

a c e a c e f Un compte de banque, c est un droit! association coopérative d économie familiale des Basses-Laurentides

a c e a c e f Un compte de banque, c est un droit! association coopérative d économie familiale des Basses-Laurentides Un compte de banque, c est un droit! Les moyens pour défendre vos droits a c e a c e f association coopérative d économie familiale des Basses-Laurentides 42b, rue Turgeon Sainte-Thérèse, Québec J7E 3H4

Plus en détail

Planification des soins de longue durée Lorsqu il n est plus possible de recevoir des soins à domicile

Planification des soins de longue durée Lorsqu il n est plus possible de recevoir des soins à domicile Planification des soins de longue durée Lorsqu il n est plus possible de recevoir des soins à domicile COMMENT NOUS POUVONS AIDER Le Centre d accès aux soins communautaires (CASC) de Champlain vous procure

Plus en détail

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse.

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse. La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2013 Jorick GUILLANEUF

Plus en détail

Exploitation financière : protégez-vous

Exploitation financière : protégez-vous Exploitation financière : protégez-vous Les banques sont conscientes de l augmentation des cas d exploitation financière dont sont victimes les aînés et les personnes vulnérables. Les banques jouent un

Plus en détail

Politique Utilisation des actifs informationnels

Politique Utilisation des actifs informationnels Politique Utilisation des actifs informationnels Direction des technologies de l information Adopté le 15 octobre 2007 Révisé le 2 juillet 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS... 3 2. DÉFINITIONS... 3

Plus en détail

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS

Plus en détail

Un de vos proches devient inapte

Un de vos proches devient inapte Un de vos proches devient inapte Comment le protéger? Le Curateur public du Québec À la rencontre de la personne Table des matières Qu est-ce que l inaptitude?... 4 Qu est-ce que le besoin de protection?....

Plus en détail

FORMULAIRE D INSCRIPTION

FORMULAIRE D INSCRIPTION détenteur d un permis du Québec FORMULAIRE D INSCRIPTION DESTINATION : COSTA RICA DEPART : 22 février 2014 RETOUR : 03 mars 2014 PRIX VOYAGE / pers. : 2.350 $ (taxes incluses) MR / MME / MLLE NOM : PRÉNOM

Plus en détail

Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express

Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express Montréal, 2002 Ville de Montréal Le contenu de cette présentation est tiré du guide d aménagement «Pour un environnement urbain sécuritaire»

Plus en détail

RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI

RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI CRI(2011)37 RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI SUR LA LUTTE CONTRE L ANTI-TSIGANISME ET LES DISCRIMINATIONS ENVERS LES ROMS ADOPTÉE LE 24 JUIN 2011 Strasbourg, Septembre 2011 Publication

Plus en détail

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL)

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) TESTEZ VOS CONNAISSANCES SUR L AIDE SOCIALE VRAI ou FAUX? 1. Le ministère de l Emploi

Plus en détail

ASPECTS ÉTHIQUES DE L UTILISATION DE CAMÉRAS VIDEO DANS LES MILIEUX DE VIE DES AÎNÉS

ASPECTS ÉTHIQUES DE L UTILISATION DE CAMÉRAS VIDEO DANS LES MILIEUX DE VIE DES AÎNÉS AVIS N O 1 ASPECTS ÉTHIQUES DE L UTILISATION DE CAMÉRAS VIDEO DANS LES MILIEUX DE VIE DES AÎNÉS ADOPTÉ À L UNANIMITÉ PAR LE COMITÉ NATIONAL D ÉTHIQUE SUR LE VIEILLISSEMENT SÉANCE DU 29 JUIN 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

Pas de retraite pour vos finances Guide d animation

Pas de retraite pour vos finances Guide d animation Pas de retraite pour vos finances Guide d animation Réalisé par Option consommateurs Automne 2013 Pas de retraite pour vos finances Guide d animation Cet outil d animation est un complément du guide Pas

Plus en détail

Présenté devant la Commission des relations avec les citoyens du Québec

Présenté devant la Commission des relations avec les citoyens du Québec LES DROITS DES FEMMES AÎNÉES : UN ENJEU INCONTOURNABLE DU 2 E PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Présenté devant la Commission des relations avec les citoyens du

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits.

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. NOTICE EXPLICATIVE Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. écrit. Vous allez être reçu(e) pour relater des faits qui seront

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

solidarité www.aulnay-sous-bois.fr

solidarité www.aulnay-sous-bois.fr bureau d aide aux solidarité www.aulnay-sous-bois.fr Violences conjugales Vol avec violence Accidents de circulation Harcèlement Viol Agression Agression, Viol, Vol avec violence, Discriminations, Violences

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

La mission et les résultats en chiffres pour 2006-2007 1

La mission et les résultats en chiffres pour 2006-2007 1 La mission et les résultats en chiffres 1 La mission du Protecteur du citoyen Le Protecteur du citoyen a pour mandat, en vertu de la Loi sur le Protecteur du citoyen et, depuis le 1 er avril 2006, en vertu

Plus en détail

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE SYNTHESE Le 15 septembre 2003, Madame Anne D HAUTEVILLE, professeur

Plus en détail

Comment s y retrouver. La personne victime. dans le. processus judiciaire

Comment s y retrouver. La personne victime. dans le. processus judiciaire La personne victime dans le processus judiciaire Comment s y retrouver Définitions de différents actes criminels : Les crimes contre la personne : Voie de fait (articles 265 à 269 du Code criminel) : acte

Plus en détail

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Automne 2014 UN PROGRAMME PERTINENT ET NÉCESSAIRE Les besoins de logements abordables

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

Responsabilité civile et pénale de l instituteur

Responsabilité civile et pénale de l instituteur Responsabilité civile et pénale de l instituteur 1 Responsabilité civile et pénale de l instituteur Le terme instituteur désigne toute personne mandatée ou agréée par l administration pour assurer un enseignement

Plus en détail

Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec

Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec QUÉBEC, LE 3 SEPTEMBRE 2009 Le réseau FADOQ présente aujourd hui son mémoire dans le cadre de la

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/CN.5/2002/PC/2 Conseil économique et social Distr. générale 9 janvier 2002 Français Original: anglais Commission du développement social constituée en Comité préparatoire de la deuxième

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

La responsabilitié civile... vous connaissez?

La responsabilitié civile... vous connaissez? Fiche d activité FA La responsabilitié civile... vous connaissez? Lorsqu on parle d assurance habitation, le feu et le vol sont les deux sortes de sinistres qui viennent d abord à l esprit. Mais il y en

Plus en détail

VOUS avez DES DROITS, PRENEZ votre PLACE!

VOUS avez DES DROITS, PRENEZ votre PLACE! Juriguide pour les aînés VOUS avez DES DROITS, PRENEZ votre PLACE! Mise en garde : Ce document se veut une source d information générale et ne constitue pas une opinion ou un avis juridique. L exactitude,

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»?

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Neuf questions pour les partis politiques : les réponses du Parti Québécois QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Depuis 2009, l immense majorité des contribuables québécois doivent

Plus en détail

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS RESPONSABILITE PEDAGOGIQUE JURIDIQUE MORALE CIVILE PENALE ETHIQUE TRIBUNAUX TRIBUNAUX MORALE CIVILS REPRESSIFS - Conscience du devoir - Instance - Police - Grande Instance

Plus en détail

La cybercriminalité et les infractions liées

La cybercriminalité et les infractions liées Sanctions pénales Sous la direction de Rapport annuel 2015 de l ONDRP La cybercriminalité et les infractions liées Marine valzer Chargée d études criminologiques à l utilisation frauduleuse d internet

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire Projet de loi 22 concernant la pénalité en cas de résiliation de bail: Une avancée législative, mais un timide impact dans le quotidien des aînés et de leur famille Présenté par le Réseau FADOQ devant

Plus en détail

www.financeimmo.com 1 - Généralités. 2 - Le conducteur. Assurance auto et accident corporel sur 6 25/09/2008 16:16 Vos crédits au meilleur taux

www.financeimmo.com 1 - Généralités. 2 - Le conducteur. Assurance auto et accident corporel sur 6 25/09/2008 16:16 Vos crédits au meilleur taux AdsSpy: 4 sites by this GAnalytics ID Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous

Plus en détail

Le vol à l étalage 1

Le vol à l étalage 1 Le vol à l étalage 1 Le vol à l étalage, c est du vol tout court Définition ; Le vol consiste à prendre sans en avoir la permission quelque chose, si petit que soit-il, qui appartient à autrui, à un magasin

Plus en détail

Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale

Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale (Le contenu de cette présentation n engage pas le Ministère public) 1 Objectifs et plan I. Tour d horizon des différentes

Plus en détail

La Sécurité de l Information et l Enquête Policière

La Sécurité de l Information et l Enquête Policière La Sécurité de l Information et l Enquête Policière Votre présentateur Policier à la S.Q. depuis 1998 Sergent-spécialiste Enquêteur en crime majeur en 2008: Enquêteur cybersurveillance en Cybercriminalité

Plus en détail

L Assurance autonomie : vision de l AQDR Par l Assemblée des présidents du 28 octobre 2013

L Assurance autonomie : vision de l AQDR Par l Assemblée des présidents du 28 octobre 2013 CSSS 036M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX 6 NOVEMBRE

Plus en détail

Bottin des ressources pour les personnes aînées de la MRC de L Érable

Bottin des ressources pour les personnes aînées de la MRC de L Érable Bottin des ressources pour les personnes aînées de la MRC de L Érable Mise à jour 2015 Action bénévole Centre d action bénévole de L Érable inc. (CABÉ) Megantic English-speaking Community Development Corporation

Plus en détail

Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE

Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE L accueil est assuré 24 h sur 24 au 0 820 30 3000 * ou 06.86.55.24.01 Victimes &

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE PRÉAMBULE

CODE D ÉTHIQUE PRÉAMBULE CODE D ÉTHIQUE PRÉAMBULE Depuis ses origines, Maison l Échelon s inspire de valeurs humanistes qui placent la dignité de la personne au premier plan. Le client souffrant de maladie psychiatrique est une

Plus en détail

d hébergement pour pour femmes violentées et et en en difficulté

d hébergement pour pour femmes violentées et et en en difficulté Alliance Alliance des des maisons d hébergement pour pour femmes violentées et et en en difficulté Une écoute et une aide à portée de main 24 heures par jour, 7 jours et ce, 365 jours par année. Historique

Plus en détail

Demande de règlement assurance vie - Directives

Demande de règlement assurance vie - Directives Demande de règlement assurance vie - Directives **Afin d éviter des retards inutiles dans le traitement de cette demande, veuillez lire attentivement les directives. Pour une réclamation d assurance-vie

Plus en détail