Propriété Intellectuelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Propriété Intellectuelle"

Transcription

1 Propriété Intellectuelle Session 2: Marques Novembre 2014 Maître Céline Bondard HEC Paris 1 Me Céline Bondard,

2 I. Introduction A. Pourquoi parler de PI 2. Plan des quatre séances Séance 1 Introduction Le Droit d Auteur Introduction à la propriété intellectuelle Le droit d auteur Séance 2 Droit des marques Les marques Séance 3 Droit des brevets - contrefaçon Les brevets La contrefaçon, concurrence déloyale et parasitisme Séance 4 Le droit du web - les contrats Droit du Web Les contrats: achats de droits de PI, co-développement 2 Me Céline Bondard,

3 Droit des Marques - Tables des matières I. Défini<on A. Qu est- ce qu une marque? B. Un dépôt de marque protège quoi et où? II. Critères de dépôt A. Que la marque soit disancave B. Que la marque soit disponible III. L enregistrement A. Le principe de spécialité B. L enregistrement à l INPI IV. Et après? A. Le dépôt à l internaaonal B. La surveillance de sa marque C. La contrefaçon V. Conclusion A. Conséquences d un dépôt mal effectué B. RecommandaAons 3 Me Céline Bondard,

4 I. Définition A. Qu est-ce qu une marque? PROTECTION au titre de la marque? A quoi sert une marque? La fonction essentielle de la marque est de garantir au consommateur l origine du produit ou du service. Déposer une marque, qu est-ce que cela apporte? La marque donne au titulaire un monopole d exploitation pour 10 ans, renouvelables indéfiniment. La protection n estelle pas automatique comme le droit d auteur? Il faut enregistrer sa marque (ou un brevet) pour être protégé, contrairement au droit d auteur en France.! Le propriétaire est celui qui a enregistré, et pas 4 nécessairement l auteur. Me Céline Bondard,

5 I. Définition A. Qu est-ce qu une marque? Qu est ce qui peut CONSTITUER UNE MARQUE? Tout ce qui peut faire «signe» (Art al.1 er du CPI et art. 15 de l ADPIC): Mot, nom, slogan (marque verbale), ex: «Yoplait» ou «Parce que vous le valez bien» Dessins (marque figurative, ou semi figurative si combine élément verbal et visuel ) Chiffres, par ex: 307 Peugeot Musiques et sons divers (jingle de Dim) Lettres Forme du produit ou de son conditionnement 5 Me Céline Bondard,

6 I. Définition B. Un dépôt de marque protège quoi, et où? TERRITOIRE de la protection? Il existe des marques nationales (INPI) Des marques communautaires (OHMI) => Vous pouvez déposer à l OHMI ou transiter par l INPI Et des marques internationales (OMPI) => Vous ne pouvez pas déposer à l OMPI, il faut obligatoirement transiter par l INPI SUPPORTS d une marque? Site web / Nom de domaine / Enseigne / Campagne de pub (télé, presse) / Produits / Etc 6 => Changer de marque en milieu de parcours est difficile! Me Céline Bondard,

7 Droit des Marques - Tables des matières I. Défini<on A. Qu est- ce qu une marque? B. Un dépôt de marque protège quoi et où? II. Critères de dépôt A. Que la marque soit disancave B. Que la marque soit disponible III. L enregistrement A. Le principe de spécialité B. L enregistrement à l INPI IV. Et après? A. Le dépôt à l internaaonal B. La surveillance de sa marque C. La contrefaçon V. Conclusion A. Conséquences d un dépôt mal effectué B. RecommandaAons 7 Me Céline Bondard,

8 II. Critères du dépôt de votre marque Avant de déposer votre marque, il faudra s assurer de la: 1. DISTINCTIVITE entre les produits d une entreprise et ceux d une autre. 2. DISPONIBILITE de la marque: les recherches d antériorité. 8 Me Céline Bondard,

9 II. Critères du dépôt de votre marque A. La distinctivité DEFINITION Sert à distinguer les produits ou services d une entreprise de ceux d une autre entreprise; Une marque doit présenter un caractère «arbitraire», c est-à-dire sans relation évidente avec les produits / services, ou «fantaisiste», c est-à-dire un mot inventé; Permet de laisser disponible les signes descriptifs, génériques, ou imposés par la nature du produit. 9 Me Céline Bondard,

10 II. Critères du dépôt de votre marque A. La distinctivité SIGNES NON DISTINCTIFS (= non protégeables) Les signes «descriptifs:» qui servent pour désigner l espèce, la qualité, quantité, destination, valeur, provenance d un produit, par exemple: «éclair» pour désigner la pâtisserie «éclair»; Les signes imposés par la nature même du produit, ou sa fonction, par exemple: «pur coton» pour désigner un pull en coton, ou la marque d SFR «Texto, dites-le en toutes lettres, dites-le texto»; Les signes «génériques»: ceux qui sont devenus usuels dans le langage courant. 10 Me Céline Bondard,

11 TGI, 11 mars 2011, Europcar AUTOLIBERTE vs. AUTOLIB Déposé par Europcar en 2000 Déposé par la ville de Paris en 2008 ROUND 1: TGI, 11 mars 2011 Est-ce que AUTOLIB est une marque DISTINCTIVE? Sur la distinctivité: Le TGI détermine que la marque AUTOLIBERTE est faiblement distinctive, mais distinctive tout de même, car les termes «auto» et «liberté»permettent d identifier immédiatement un service de location de voiture. La combinaison des deux mots rend la marque «arbitraire» et donc protégeable. Sur la contrefaçon: pas de contrefaçon car il y a des différences significatives (i) visuelles, (ii) phonétiques et (iii) intellectuelles (AUTOLIB ferait penser à VELIB et pas à AUTOLIBERTE). ROUND 2: Cour d appel, le 30 juin Sur la distinctivité: La Cour d appel donne raison au TGI; Sur la contrefaçon: la Cour d appel contredit le TGI et détermine que la ville de Paris s est rendu coupable de contrefaçon! La Ville de Paris doit cesser d utiliser la marque sous un mois à compter de la décision. Me Céline Bondard,

12 II. Critères du dépôt de votre marque B. La disponibilité DEFINITION (art. L du CPI) Un signe est disponible quand il ne porte pas atteinte à des droits antérieurs, et notamment: a une marque antérieure enregistrée ou notoirement connue; une dénomination ou raison sociale, s'il existe un risque de confusion dans l'esprit du public; a un nom commercial / enseigne connue, s'il existe un risque de confusion dans l'esprit du public; aux droits d'auteur ou aux droits résultant d'un dessin ou modèle protégé. 12 Scott Adams Me Céline Bondard,

13 II. Critères du dépôt de votre marque B. La disponibilité Comment VERIFIER LA DISPONIBILITE d une marque? Faire une recherche d antériorité: Recherche par noms phonétiquement identiques ou similaires dans les mêmes produits /services; Marques visuellement proches; Recherche par dénomination sociale (identique ou proche) ; Recherche sur Internet (on peut trouver de tout, chansons avec le même titre, blog, société qui 13 n a pas enregistré son nom comme marque, etc). Me Céline Bondard,

14 Droit des Marques - Tables des matières I. Défini<on A. Qu est- ce qu une marque? B. Un dépôt de marque protège quoi et où? II. Critères de dépôt A. Que la marque soit disancave B. Que la marque soit disponible III. L enregistrement A. Le principe de spécialité B. L enregistrement à l INPI IV. Et après? A. Le dépôt à l internaaonal B. La surveillance de sa marque C. La contrefaçon V. Conclusion A. Conséquences d un dépôt mal effectué B. RecommandaAons 14 Me Céline Bondard,

15 III. L enregistrement de votre marque Avant d enregistrer votre marque, il faudra: A. DESIGNER les produits et/ ou services concernés: principe de spécialité de la marque. B. ENREGISTER VOTRE MARQUE AUPRES DE L INPI, l établissement public qui délivre les brevets, marques, dessins et modèles. 15 Me Céline Bondard,

16 III. L enregistrement de votre marque A. Le principe de spécialité Le signe choisi n est approprié que pour les produits ou services désignés à l acte de dépôt. C est pourquoi: peut co-exister avec: Attention! La protection est élargie pour les marques renommées, qui bénéficient d une protection concernant des produits ou services même non similaires à ceux enregistrés en tant que marque (article L 713-5). 16 Me Céline Bondard,

17 III. L enregistrement de votre marque A. Le principe de spécialité Une fois que vous avez identifié les produits et/ou services pertinents, vous devez les ordonner et les déposer en fonction de la classification internationale dite «classification de Nice». Voici quelques exemples de «classes»: Classe 25 : Vêtements, chaussures, chapellerie. Chemises ; vêtements en cuir ou en imitation du cuir ; ceintures (habillement) ; fourrures (vêtements) ; gants (habillement) ; foulards ; cravates ; bonneterie ; chaussettes ; chaussons ; chaussures de plage, de ski ou de sport ; couches en matières textiles ; sous-vêtements. Classe 41 : Éducation ; formation ; divertissement ; activités sportives et culturelles. Informations en matière de divertissement ou d'éducation. Services de loisirs. Publication de livres. Prêt de livres. Dressage d'animaux. Production de films sur bandes vidéos. Location de films cinématographiques. Location d'enregistrements sonores. Location de magnétoscopes ou de postes de radio et de télévision. Location de décors de spectacles. Montage de bandes vidéo.. ( ) Attention : après le dépôt, vous ne pourrez pas en rajouter de nouveaux produits ou services. En cas d oubli, vous devrez alors procéder à un nouveau dépôt pour ces produits et/ou services manquants. 17 Me Céline Bondard,

18 III. L enregistrement de votre marque Cas pratique Luc souhaite créer une entreprise dont l activité sera de créer une boutique qui vendra des produits tels que vêtements, accessoires, articles en cuir, etc. Luc voulait déposer «Cloud Nine» dans les classes 18 (articles en cuir, sacs et valises), et 25 (vêtements). Mais : le nom de domaine cloudnine.fr existe déjà et héberge une société de création de sites Internet depuis 2010, même si le nom de domaine n a pas fait l objet d un enregistrement de marque. Il existe aussi une société «Cloud 10» depuis 2008 en classe 25 pour les vêtements, mais leurs vêtements sont très différents, le design est différent et la clientèle plus haut de gamme. Est-ce que Luc peut déposer «Cloud Nine» dans les classes 18 et 25? 18 Me Céline Bondard,

19 III. L enregistrement de votre marque Cas pratique Est-ce que «Cloud Nine» semble distinctif? Pourquoi? Oui. Nom arbitraire, pas en lien direct avec des vêtements. Est-ce que «Cloud Nine» peut être disponible s il existe un site Internet du même nom? Il peut y avoir contrefaçon d un nom de domaine sans qu il y ait enregistrement de ce nom de domaine en tant que marque. Vérifier s il y a une confusion possible : Similarité des signes + Similarité des services Si le nom de domaine est inconnu de tout le monde et les services de la société peu connue, cela rend toute confusion peu probable. D où l intérêt à déposer son nom de domaine en tant que marque. «Cloud Nine» est-il disponible alors que Cloud 10 est déposé dans une classe identique 19? Vérifier s il y a une confusion possible : Similarité des signes + Similarité des produits ou services Me Céline Bondard,

20 III. L enregistrement de votre marque B. Enregistrement auprès de l INPI COUTS 200 euros pour désigner de un à trois produits ou services; 40 euros pour chaque classe / produit supplémentaire; Souvent plusieurs milliers d euros pour des recherches d antériorité approfondies. DELAIS L enregistrement produit ses effets à compter de la date de dépôt de la demande pour une période de 10 ans, renouvelables indéfiniment (art. L al.2 CPI); 6 semaines après le dépôt, l INPI publie le dépôt de votre marque au Bulletin Officiel de la Propriété Industrielle (BOPI); Puis l INPI examine votre demande et émet d éventuelles objections, auxquelles il faudra répondre; Au moins 5 mois après votre dépôt, l INPI publie l enregistrement de votre marque au BOPI, puis 20 vous envoie le certificat d enregistrement. Extensions à l international : 6 mois pour bénéficier d extensions en bénéficiant de la date du dépôt français Me Céline Bondard,

21 Droit des Marques - Tables des matières I. Défini<on A. Qu est- ce qu une marque? B. Un dépôt de marque protège quoi et où? II. Critères de dépôt A. Que la marque soit disancave B. Que la marque soit disponible III. L enregistrement A. Le principe de spécialité B. L enregistrement à l INPI IV. Et après? A. Le dépôt à l internaaonal B. La surveillance de sa marque C. La contrefaçon V. Conclusion A. Conséquences d un dépôt mal effectué B. RecommandaAons 21 Me Céline Bondard,

22 IV. Et Après? Une fois la marque en France déposée, il faudra envisager: A. Le dépôt à l international de votre marque B. La surveillance de votre marque C. D éviter de vous faire copier (contrefaçon) 22 Me Céline Bondard,

23 IV. Et Après? A. Le dépôt à l international SYSTÈME D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL Communément appelé «système de Madrid»: ce système présente l avantage de remettre un seul dossier, directement auprès de l INPI, rédigé en français, et de payer une redevance globale au lieu d une redevance dans chaque pays. Attention : la marque internationale n est pas un titre unitaire. C est une procédure unique qui permet de donner naissance à une série de marques nationales qui n auront pas nécessairement les mêmes effets d un pays à l autre. Il est possible que votre protection soit refusée pour certains pays et acceptée dans d autres. Le coût du dépôt varie en fonction du nombre de pays pour lesquels vous souhaitez protéger votre marque. DEPOT EN FRANCE ET LE «DROIT DE PRIORITE» Vous avez la possibilité, pendant un délai de 6 mois à compter de la date de votre dépôt français, d étendre 23 votre protection à l international, tout en bénéficiant de la date de votre dépôt de marque en France. C est ce que l on appelle le droit de priorité. Me Céline Bondard,

24 IV. Et Après? A. Le dépôt à l international L ENREGISTREMENT DANS CHAQUE PAYS EXAMEN NATIONAL: Chaque office de chaque pays examinera alors votre dossier selon sa législation. Entre le moment de votre dépôt, et le moment ou chaque office examinera votre dossier, il faut compter environ 6 mois. => Si votre marque est acceptée, votre protection prendra effet dans ces États. OPPOSITION / REJET: Votre marque internationale peut aussi faire l objet d une opposition / d un rejet dans les pays où cette procédure existe si elle ne répond pas aux critères de validité de l État désigné. Vous êtes ensuite informé du refus par l OMPI. Il vous appartient alors d utiliser toutes les voies de recours dont vous disposez dans le pays qui refuserait l enregistrement de la marque. OBJECTIONS POTENTIELLES: Vous pouvez recevoir des objections de certains pays, auxquelles vous pourrez alors répondre. 24 => Si vous les surmontez et que votre marque est enregistrée, cet enregistrement est communiqué à l office de chaque Etat désigné dans votre dépôt pour examen. Me Céline Bondard,

25 IV. Et Après? B. La surveillance de votre marque PRINCIPE DE LA SURVEILLANCE Enregistrer une marque est une première étape dans la stratégie de protection de vos actifs de propriété intellectuelle. Après le dépôt, il est important de surveiller les activités de vos concurrents, afin d anticiper les contrefaçons éventuelles de votre marque. Le principe de la surveillance consiste à obtenir et analyser toutes les publications des marques déposés par des tiers, considérés comme étant proches orthographiquement ou phonétiquement de votre marque. Un conseil juridique ou l INPI peuvent se charger de mettre en place une veille juridique périodique (mensuelle, trimestrielle, semestrielle). 25 Me Céline Bondard,

26 IV. Et Après? B. La surveillance de votre marque OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Détecter, dés sa publication, une marque susceptible de prêter à confusion avec sa marque. S'opposer à son enregistrement (qui ne pourra ensuite être obtenu qu'à l'issue d'une procédure judiciaire). Ainsi, vous protégerez votre marque efficacement, plutôt que de devoir poursuivre ces marques devant les tribunaux, ce qui peut se révéler long et coûteux. Connaître son environnement concurrentiel ce qui permet de déterminer une meilleure stratégie marketing. 26 Me Céline Bondard,

27 IV. Et Après? C. La Contrefaçon Qu est-ce qui constitue la CONTREFACON DE MARQUE? (CPI art. L ) Le risque de confusion. Mais le risque de confusion peut venir de plusieurs situations très différentes: La reproduction à l identique; L imitation d une marque, même si les produits ne sont pas identiques; La production industrielle de marchandises contrefaisantes, leur importation, exportation, vente. Comment s examine la SIMILARITÉ entre deux marques? Similarité des services; Similarité des signes: plan visuel, phonétique et conceptuel / intellectuel («La Vache qui Rit» vs. «La Vache Sérieuse») 27 Me Céline Bondard,

28 Droit des Marques - Tables des matières I. Défini<on A. Qu est- ce qu une marque? B. Un dépôt de marque protège quoi et où? II. Critères de dépôt A. Que la marque soit disancave B. Que la marque soit disponible III. L enregistrement A. Le principe de spécialité B. L enregistrement à l INPI IV. Et après? A. Le dépôt à l internaaonal B. La surveillance de sa marque C. La contrefaçon V. Conclusion A. Conséquences d un dépôt mal effectué B. RecommandaAons 28 Me Céline Bondard,

29 V. Conclusions A. Conséquences d un dépôt mal effectué Qu est-ce qu un DEPOT MAL EFFECTUÉ Dépôt effectué au mauvais moment ou territoire: attention à la stratégie de dépôts et aux extensions à l international (délais de priorités); Sur trop ou pas assez de classes (= produits et services): trop = risque de contrefaçon; pas assez = mauvaise protection de la marque. Quel est le PRIX A PAYER? Mauvais niveau de protection de la société et de son image; Valorisation plus faible; Contentieux. 29 Me Céline Bondard,

30 V. Conclusions B. Recommandations 1. CHOISIR votre marque Distinctivité: penser dépôt de marques dès le début du projet. 2. VERIFIER la disponibilité de votre marque Disponibilité: effectuer des recherches d antériorité. 3. ENREGISTRER votre marque Principe de spécialité: enregistrez votre marque, choisir les classes appropriées (fait au stade des recherches d antériorité), ne pas oublier les extensions à l international. 3. SURVEILLER votre marque Surveiller que des tiers ne commettent pas de contrefaçon. 30 Me Céline Bondard,

31 Les Bases de données Definition et protection: Recueil d'informations, sous forme électronique ou non, accessibles individuellement. Ex: banques de données, site. Protection juridique double: Droit d auteur: forme de la base, architecture, ou même contenu de la base de données. Condition: originalité. Droit sui generis: matière contenue par la base. Condition: valeur économique 31 (investissement substantiel qualitatif ou quantitatif). Protection : 15 ans. Me Céline Bondard,

32 Les Bases de données Protection par le droit d auteur: l article L112-3 du Code de la propriété intellectuelle dispose : «Les auteurs de traductions, d'adaptations, transformations ou arrangements des œuvres de l'esprit jouissent de la protection instituée par le présent code sans préjudice des droits de l'auteur de l'œuvre originale. Il en est de même des auteurs d'anthologies ou de recueils d'œuvres ou de données diverses, tels que les bases de données, qui, par le choix ou la disposition des matières, constituent des créations intellectuelles. On entend par base de données un recueil d'œuvres, de données ou d'autres éléments indépendants, disposés de manière systématique ou méthodique, et individuellement accessibles par des moyens électroniques ou par tout autre moyen.» Protection par le droit sui generis: selon l'article L du Code de la propriété intellectuelle: Le producteur d'une base de données "bénéficie d'une protection du contenu de la base lorsque la constitution, la vérification ou la présentation de celui-ci atteste d'un investissement financier, matériel ou humain substantiel". 32 Me Céline Bondard,

33 Les Bases de données Illustration: France Telecom (Lectiel c/ France Telecom - Cass. 23/03/10). - Ce contentieux concerne: - France Telecom (FT) en qualité d'éditeur de l'annuaire. - La société Lectiel qui a pour activité la commercialisation, la mise à jour et l'enrichissement de fichiers pour des opérations de publipostage et de télémarketing. Cette société utilise les données de la base annuaire de FT. - La société Lectiel a demandé à France Telecom: - de lui communiquer la liste orange afin d'extraire les abonnés de cette liste de la base de données. Lectiel disait que les tarifs pratiqués par FT pour commercialiser ses bases de données étaient prohibitifs (abus de position dominante). - La Cour distingue entre: - l'annuaire "de base", constitué des renseignements fournis par les abonnés, que FT avait obligation de tenir et de mettre à jour, et - la base de données "enrichie" d'informations formant «un ensemble spécifique» pour lequel FT «a conçu et défini les opérations utiles en leur affectant les moyens correspondants». - La Cour relève que cette base de données avait été constituée par: - un apport intellectuel de FT, et - un investissement financier de plus de 10 millions d'euros. 33 Me Céline Bondard,

34 Les Bases de données Illustration: France Telecom (Lectiel c/ France Telecom - Cass. 23/03/10). - La Cour détermine que: - la cour d'appel avait reconnu un droit sui generis à FT non pas sur l'annuaire, «mais sur la base de données constituée à partir des informations résultant de l'annuaire et enrichies par elle.» - FT est titulaire de droits de propriété intellectuelle et du droit sui generis sur la base de données, qu'à ce titre, elle était en droit d'inclure dans ses tarifs la rémunération de ses droits. - La société Lectiel ayant téléchargé la base de données de manière non autorisée, et commercialisé cette base de données sans en payer les droits correspondants à FT, a commis des fautes à son encontre. - La société Lectiel est ainsi condamnée à: - payer près de 4 millions d euros en réparation du préjudice subi par FT. 34 Me Céline Bondard,

35 Conclusion Pour toute question, contacter: Maître Céline Bondard Avocat aux Barreaux de Paris et New York 35 Me Céline Bondard,

marque REPèREs Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque

marque REPèREs Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque La marque REPèREs Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque La marque Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque sommaire Pourquoi déposer une marque? Une protection efficace de

Plus en détail

marque Repères Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque

marque Repères Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque La marque Repères Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque Som Sommaire maire Pourquoi déposer une marque? p. 4 Une protection efficace de vos produits et services Bien choisir sa marque pour

Plus en détail

La protection juridique des bases de données illustrée par les dernières jurisprudences

La protection juridique des bases de données illustrée par les dernières jurisprudences La protection juridique des bases de données illustrée par les dernières jurisprudences Les bases de données sont protégées juridiquement et sauf exception, l extraction de contenus, même librement accessibles,

Plus en détail

COMMENT CHOISIR VOTRE MARQUE : LES DÉMARCHES PRÉALABLES

COMMENT CHOISIR VOTRE MARQUE : LES DÉMARCHES PRÉALABLES COMMENT CHOISIR VOTRE MARQUE : LES DÉMARCHES PRÉALABLES 1. BIEN CHOISIR SA MARQUE?...2 2. POURQUOI VÉRIFIER LA DISPONIBILITÉ DE VOTRE MARQUE?...3 3. QUELLE EST LA PRESTATION DE L INPI?...4 4. COMMENT VÉRIFIER

Plus en détail

Vérifier. la disponibilité d une marque Comment savoir si une marque est disponible?

Vérifier. la disponibilité d une marque Comment savoir si une marque est disponible? INPI_Verifier_Marque.qxd 20/04/07 11:58 Page 1 Vérifier la disponibilité d une marque Comment savoir si une marque est disponible? Som Sommaire maire Pourquoi vérifier la disponibilité de votre marque?

Plus en détail

Vérifier. la disponibilité d une marque. Comment savoir si une marque est disponible? mode d emploi

Vérifier. la disponibilité d une marque. Comment savoir si une marque est disponible? mode d emploi Vérifier la disponibilité d une marque Comment savoir si une marque est disponible? mode d emploi Vérifier la disponibilité d une marque Comment savoir si une marque est disponible? sommaire Pourquoi

Plus en détail

Vérifier. la disponibilité d un nom de société. Comment savoir si un nom de société est disponible?

Vérifier. la disponibilité d un nom de société. Comment savoir si un nom de société est disponible? Vérifier la disponibilité d un nom de société Comment savoir si un nom de société est disponible? Som Sommaire maire Pourquoi vérifier la disponibilité du nom de votre société? p. 4 Comment vérifier, auprès

Plus en détail

Institut national de la. propriété. La marque. industrielle

Institut national de la. propriété. La marque. industrielle Institut national de la propriété La marque industrielle Caroline BIGOT Ingénieur INPI 20 juin 2013 - CAP DIGITAL Sommaire 1) L INPI 2) La marque 3) Procédures en France et à l étranger 4) Valorisation

Plus en détail

reuteler & cie SA Chemin de la Vuarpillière 29 CH-1260 Nyon Switzerland Tel +41 22 363 79 40 Fax +41 22 363 79 49 mail@reuteler.

reuteler & cie SA Chemin de la Vuarpillière 29 CH-1260 Nyon Switzerland Tel +41 22 363 79 40 Fax +41 22 363 79 49 mail@reuteler. La marque - FAQs Délivrée par l autorité compétente, la marque enregistrée est un signe distinctif protégé permettant à une entreprise de différencier ses produits ou ses services de ceux d autres entreprises.

Plus en détail

Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité?

Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité? Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité? Aliénor DAGORY Service Innovation CCI LR 04 67 13 68 00 arist@languedoc-roussillon.cci.fr Michael TOUCHE INPI Délégation régionale Languedoc-Roussillon

Plus en détail

FLASH APRAM. du 20 mars 2006 (N 11) L Equipe Flash vous remet trois arrêts rendus par la Cour de cassation le 14 mars 2006.

FLASH APRAM. du 20 mars 2006 (N 11) L Equipe Flash vous remet trois arrêts rendus par la Cour de cassation le 14 mars 2006. FLASH APRAM du 20 mars 2006 (N 11) Chers Amis, L Equipe Flash vous remet trois arrêts rendus par la Cour de cassation le 14 mars 2006. Elle remercie Maître Thomas-Raquin de lui en avoir transmis le texte

Plus en détail

Propriété intellectuelle en informatique

Propriété intellectuelle en informatique 47 Chapitre 4 Propriété intellectuelle en informatique 1. Introduction Propriété intellectuelle en informatique Nous avons été amenés précédemment à examiner les principes relatifs à la propriété intellectuelle.

Plus en détail

Jurisprudence. COUR D'APPEL Lyon CH. 03. 28 mai 2014 n 13/01422 Sommaire : Texte intégral :

Jurisprudence. COUR D'APPEL Lyon CH. 03. 28 mai 2014 n 13/01422 Sommaire : Texte intégral : Jurisprudence COUR D'APPEL Lyon CH. 03 28 mai 2014 n 13/01422 Sommaire : Texte intégral : COUR D'APPEL LyonCH. 0328 mai 2014N 13/01422 R. G : 13/01422 Décision du tribunal de grande instance de Lyon Au

Plus en détail

Protéger ses produits ou services par une marque

Protéger ses produits ou services par une marque Protéger ses produits ou services par une marque Que pouvez-vous protéger par le droit des marques? Quels types de marques pouvez-vous déposer? Les marques nominales Les marques figuratives Les marques

Plus en détail

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2)

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) - Les Bases De Données - Le multimédia - Les puces et topographies - La création générée par ordinateur 1 LES BASES DE DONNEES Depuis 1998, les Bases De

Plus en détail

DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire?

DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire? DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire? FICHE CONSEIL Page : 1/7 Le choix d un nom sous lequel exercer son activité, la création d un logo, l élaboration d une charte graphique ne sont pas

Plus en détail

UNE MARQUE, MODE D'EMPLOI

UNE MARQUE, MODE D'EMPLOI Qu'est-ce qu'une marque? UNE MARQUE, MODE D'EMPLOI C'est un titre de protection, formé par un signe distinctif tel qu'un nom ou un logo, et qui confère à son titulaire le droit exclusif d exploitation

Plus en détail

La saisie-contrefaçon Présentation générale

La saisie-contrefaçon Présentation générale SciencesPo Master Droit Économique, Spécialité Propriété Intellectuelle Assurer la preuve (2/6), Présentation générale Isabelle ROMET Paris Lyon www.veron.com Plan 1. Les textes 2. Principes généraux 3.

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES MM2.inf (F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES NOTES EXPLICATIVES CONCERNANT LE FORMULAIRE OFFICIEL DE DEMANDE MM2 DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL

Plus en détail

Les marques de commerce et les droits d'auteurs - l'essentiel pour les entrepreneurs

Les marques de commerce et les droits d'auteurs - l'essentiel pour les entrepreneurs Les marques de commerce et les droits d'auteurs - l'essentiel pour les entrepreneurs Hilal El Ayoubi, B.Sc., LL.B. Associé Avocat et Agent de marques de commerce Le 23 octobre 2012 Plan de la présentation

Plus en détail

Propriété. industrielle. réflexes. Les bons

Propriété. industrielle. réflexes. Les bons vet marque dessins modèles propriété industrielle contrefaçon idée secret ovation GUIDE invention PRATIQUE propriété industrielle brevet marque dessins modèles proté industrielle contrefaçon idée secret

Plus en détail

Trouver sa marque et la protéger

Trouver sa marque et la protéger Trouver sa marque et la protéger Esther HUGUENEL-DURAND, HD BRAND STRATEGY Benoît LEBRETON, AVOCA CPI 1/ Comment trouver sa marque? Esther HUGUENEL-DURAND, HD BRAND STRATEGY 2/ Comment protéger sa marque?

Plus en détail

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE DROIT DES MARQUES DROIT D AUTEUR/ DROIT DES DESSINS ET MODELES

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE DROIT DES MARQUES DROIT D AUTEUR/ DROIT DES DESSINS ET MODELES Cabinet Claude BARANES 27 Avenue de la Grande Armée 75116 Paris Tel : 06 49 73 46 51 Fax: 01 53 64 0972 claudebaranes@avocat-baranes.fr www.avocat-baranes.fr N 81 Juillet-Août 2015 Lettre d information

Plus en détail

Les 5 étapes clés pour exploiter un slogan

Les 5 étapes clés pour exploiter un slogan Les 5 étapes clés pour exploiter un slogan et vous éviter les risques de contestations ou d'actions judiciaires émanant de tiers titulaires de droits antérieurs par Camille Bauer, Avocat au barreau de

Plus en détail

TD 1 Marque vs Nom de Domaine

TD 1 Marque vs Nom de Domaine TD 1 Marque vs Nom de Domaine 1 COUR DE CASSATION, chambre commerciale, 13 décembre 2005 Publié le 30 janvier 2006 SA Soficar c/ SA Le Tourisme moderne compagnie parisienne du tourisme N 04-10.143 Cassation

Plus en détail

PROTECTION DES SIGNES DISTINCTIFS D'UNE ENTREPRISE

PROTECTION DES SIGNES DISTINCTIFS D'UNE ENTREPRISE PROTECTION DES SIGNES DISTINCTIFS D'UNE ENTREPRISE 17/11/2011 L'entreprise peut être désignée par un ensemble de signes distinctifs. Une entreprise individuelle est identifiable par son nom commercial,

Plus en détail

GUIDE SUR LES MARQUES DE FABRIQUE, DE COMMERCE OU DE SERVICE

GUIDE SUR LES MARQUES DE FABRIQUE, DE COMMERCE OU DE SERVICE GUIDE SUR LES MARQUES DE FABRIQUE, DE COMMERCE OU DE SERVICE La loi n 17.97 relative à la protection de la propriété industrielle modifiée et complétée par la loi 31.05 GUIDE_FR_v02.indd 1 5/11/07 2:56:45

Plus en détail

L ASSURABILITE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE

L ASSURABILITE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE L ASSURABILITE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE CORINNE GROSBART Avocat au Barreau de Paris 76, Avenue Raymond Poincaré 75116 PARIS Tél: 01 45 53 68 34 Fax: 01 45 53 87 94 E mail corinne.grosbart@wanadoo.fr

Plus en détail

Chan Park Partner, Corporate Sites Web & M&A et droits de propriété intellectuelle

Chan Park Partner, Corporate Sites Web & M&A et droits de propriété intellectuelle Chan Park Partner, Corporate Sites Web & M&A et droits de propriété intellectuelle Luxinnovation : Les Mardis de la Propriété Intellectuelle Claire Leonelli Avocat aux Barreaux de Paris et de Luxembourg

Plus en détail

DROIT DES MARQUES ET NOM DE DOMAINE

DROIT DES MARQUES ET NOM DE DOMAINE DROIT DES MARQUES ET NOM DE DOMAINE Marie-Eugénie LAPORTE-LEGEAIS professeur à l Université de Droit de Poitiers, responsable du Master Droit de la Communication. 2005 1 LA MARQUE... 3 I- Les signes constitutifs

Plus en détail

La marque communautaire : les marques notoires *

La marque communautaire : les marques notoires * MARQUES La marque communautaire : les marques notoires * *article publié dans le cadre d une étude pratique sur la marque communautaire dans la Revue des Affaires Européennes n 1998 / 4. Aujourd hui, dans

Plus en détail

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE CCEF

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE CCEF QuickTime et un REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE CCEF (adopté par l Assemblée Générale du 28 novembre 2012) Article 1 er : Nature de la marque et services visés La Compagnie des Conseils et Experts

Plus en détail

PROTEGER LA CREATION. Latham & Watkins, Paris

PROTEGER LA CREATION. Latham & Watkins, Paris PROTEGER LA CREATION Emmanuel Baud Latham & Watkins, Paris Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle Le 28 Février 2008 l Rights Reserved. kins LLP and Affiliates. All 2003 Latham & Watk SOMMAIRE

Plus en détail

Droit des marques. Cours Mastère Entrepreneurs ECP-ESSEC 4 décembre 2009. Jérôme TASSI 2007-2009

Droit des marques. Cours Mastère Entrepreneurs ECP-ESSEC 4 décembre 2009. Jérôme TASSI 2007-2009 Droit des marques et droit des dessins et modèles Cours Mastère Entrepreneurs ECP-ESSEC 4 décembre 2009 Jérôme TASSI 2007-2009 Les Marques les plus côtées en 2006 (en milliards de $) 1er : (66,43) 2ème

Plus en détail

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs)

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs) Creative Expression Benefiting From Your Copyright and Using the Copyright Works of Others in Your Business Edouard Treppoz, Professeur à l Université Jean Moulin Lyon 3 WIPO Training of trainers Program

Plus en détail

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS DOSSIER D INFORMATION N 4 LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS INTRODUCTION Les festivals d arts visent à célébrer la richesse et la diversité des cultures dans le monde en réunissant des

Plus en détail

Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine

Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine DROIT FRANCAIS, DROIT COMMUNAUTAIRE ET DROIT INTERNATIONAL Andre R. BERTRAND Docteur en droit, LL.M. Berkeley Avocat ä la Cour Charge

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 17/09/2014 Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 14 février 2012 N de pourvoi: 10-30872 Non publié au bulletin Rejet Mme Favre (président), président SCP Didier et Pinet, SCP

Plus en détail

9 modules de 1 à 3 jours Titre du stage Nb. jours Dates Page. 2 27 et 28 mars. Le droit des marques, des noms de domaine et des dessins et modèles

9 modules de 1 à 3 jours Titre du stage Nb. jours Dates Page. 2 27 et 28 mars. Le droit des marques, des noms de domaine et des dessins et modèles www.paulroubier.com CALENDRIER 01 9 modules de 1 à jours Titre du stage Nb. jours Dates Page 1 La brevetabilité 15, 16 et 17 janvier L obtention du brevet 5,6 et 7 février 4 Les droits conférés par le

Plus en détail

LE GUIDE DES DROITS D AUTEUR

LE GUIDE DES DROITS D AUTEUR LE GUIDE DES DROITS D AUTEUR LE GUIDE DES DROITS D AUTEUR On peut obtenir cette publication sur supports accessibles, sur demande. Communiquer avec le Centre de services à la clientèle, dont les coordonnées

Plus en détail

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets Protection de la propriété intellectuelle au Canada En cette période où la recherche scientifique, le domaine technique et les activités commerciales évoluent rapidement, il devient de plus en plus important

Plus en détail

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Jeudi 6 février 2014 Les bonnes questions à se poser avant de créer ou d'optimiser son site internet Atelier numérique de Courbevoie Intervenants

Plus en détail

Comment assurer l innovation des PME-PMI? 14 mars 2007. Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD

Comment assurer l innovation des PME-PMI? 14 mars 2007. Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD Comment assurer l innovation des PME-PMI? Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD PLAN 1. Propriété Intellectuelle: définition et environnement 2. Enjeux et besoins 3. Description du produit

Plus en détail

Protection des dessins ou des modèles dans le Benelux

Protection des dessins ou des modèles dans le Benelux Protection des dessins ou des modèles dans le Benelux Information pour les entrepreneurs Le succès d une entreprise commence par l enregistrement 17 Assurer la protection de votre création «Pourquoi ai-je

Plus en détail

195, rue Marquette, Sherbrooke (Québec) J1H 1L6 Tél.: (819) 563-2050 Téléc.: (819) 562-8261 courriel: courrier@seminaire-sherbrooke.qc.

195, rue Marquette, Sherbrooke (Québec) J1H 1L6 Tél.: (819) 563-2050 Téléc.: (819) 562-8261 courriel: courrier@seminaire-sherbrooke.qc. Normes à suivre pour la conception de moyens de communication dans le cadre d activités en lien avec le Collégial du Séminaire de Sherbrooke, ses programmes et ses équipes sportives 195, rue Marquette,

Plus en détail

La stratégie de la marque dans la stratégie de l entreprise : de la création à la transmission. Jeudi 5 février 2015 de 11h30 à 13h00

La stratégie de la marque dans la stratégie de l entreprise : de la création à la transmission. Jeudi 5 février 2015 de 11h30 à 13h00 La stratégie de la marque dans la stratégie de l entreprise : de la création à la transmission Jeudi 5 février 2015 de 11h30 à 13h00 Intervenants Marie-Claire BERSON Expert-comptable, Commissaire aux comptes,

Plus en détail

2.1 - Le choix du signe. 2.2 - Le dépôt de marque.

2.1 - Le choix du signe. 2.2 - Le dépôt de marque. Table des matières La marque 2 - La Vie D'une Marque. 2.1 - Le choix du signe. 2.2 - Le dépôt de marque. 2.2.1 - La marque est-elle distinctive, c'est à dire, permet-elle de distinguer les produits ou

Plus en détail

I - SUR L'ACTION PUBLIQUE

I - SUR L'ACTION PUBLIQUE Par exploit d'huissier en date du 20 juillet 2005, la SAS FICHET SERRURERIE BÂTIMENT a fait citer directement devant le Tribunal de Grande Instance de PARIS, 31ème chambre, la SAS SILCA en qualité de prévenue,

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE D ENQUÊTE

MÉTHODOLOGIE D ENQUÊTE MÉTHODOLOGIE D ENQUÊTE Échantillon de départ tiré de la base de données de Dun and Bradstreet 4 secteurs d activités ciblés (entreprises de 5 employés et plus) : Des entreprises québécoises du secteur

Plus en détail

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE. Dix-septième session Genève, 7 11 mai 2007

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE. Dix-septième session Genève, 7 11 mai 2007 F OMPI SCT/17/5 ORIGINAL : anglais DATE : 23 mars 2007 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE PERMANENT DU DROIT DES MARQUES, DES DESSINS ET MODELES INDUSTRIELS ET DES INDICATIONS

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX 22 rue de Londres 75009 PARIS. Société JURISYSTEM SAS 51 rue de Seine 75006 PARIS

CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX 22 rue de Londres 75009 PARIS. Société JURISYSTEM SAS 51 rue de Seine 75006 PARIS T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S 1 ê 3ème chambre 3ème section JUGEMENT rendu le 30 JANVIER 2015 N MINUTE : Assignation du 28 Décembre 2012 DEMANDERESSE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX

Plus en détail

Ajoutez de la valeur à vos innovations, protégez-les!

Ajoutez de la valeur à vos innovations, protégez-les! guide pratique Ajoutez de la valeur à vos innovations, protégez-les! Les réponses de la propriété intellectuelle Stéphanie Koch, Wallonie Design asbl - Coordinatrice, auteure Vincent Lamberts, Actéo, cabinet

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA PREAMBULE Dans l intérêt de ses utilisateurs, la SNCF a décidé de s engager dans une démarche de partage de certaines informations liées à son activité, permettant ainsi aux personnes

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE RÉUNION D INFORMATION SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EN MATIÈRE DE BASES DE DONNÉES

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE RÉUNION D INFORMATION SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EN MATIÈRE DE BASES DE DONNÉES OMPI DB/IM/7 ORIGINAL : anglais DATE : 18 novembre 1997 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE RÉUNION D INFORMATION SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EN MATIÈRE DE BASES DE DONNÉES

Plus en détail

Vers des Médias accessibles. Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques

Vers des Médias accessibles. Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques Vers des Médias accessibles Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques Le Crédit impôt cinema Le Crédit impôt audiovisuel Le Crédit d impôt cinéma Quel Objectif? Soutenir

Plus en détail

www.cas-marketing.fr Retrouvez des études de cas marketing pratiques! Privatisation du terme «emailing» : Quel coup marketing!

www.cas-marketing.fr Retrouvez des études de cas marketing pratiques! Privatisation du terme «emailing» : Quel coup marketing! Retrouvez des études de cas marketing pratiques! Privatisation du terme «emailing» : Quel coup marketing! Contexte Définition : L emailing est le fait d envoyer un message écrit sous forme électronique

Plus en détail

Spécialités : OBJECTIFS

Spécialités : OBJECTIFS Master Professionnel Droit (Semestres 3 et 4) Mention : Droit de l entreprise et des contrats Spécialités : - Droit de la propriété industrielle et stratégie de l innovation - Stratégie de recouvrement

Plus en détail

Convention Benelux en matière de propriété intellectuelle (marques et dessins ou modèles) 1

Convention Benelux en matière de propriété intellectuelle (marques et dessins ou modèles) 1 Convention Benelux en matière de propriété intellectuelle (marques et dessins ou modèles) 1 1 Ceci est le texte de la CBPI tel qu il a été adapté à la Directive respect des droits (2004/48/CE). Date d

Plus en détail

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Stipulations liminaires La licence ODbL (Open Database License) est un contrat de licence ayant pour objet d autoriser les utilisateurs à partager,

Plus en détail

LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES

LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES. Définition... 2. Qu'est-ce que la contrefaçon?... 2. Un fléau mondial... 2. Ses dangers... 3. Comment la déceler?... 4. Lutter contre la contrefaçon... 4. Qui est en

Plus en détail

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME?

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? Conférence APECA : La dématérialisation, réelle opportunité pour les PME? LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? 7 avril 2009 Denise Lebeau-Marianna Avocat, Baker & McKenzie SCP denise.lebeau_marianna@bakernet.com

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

U.S. Patent and Trademark Office (USPTO) Présentation générale des marques de commerce

U.S. Patent and Trademark Office (USPTO) Présentation générale des marques de commerce U.S. Patent and Trademark Office (USPTO) Présentation générale des marques de commerce Cynthia Henderson Avocat-conseil Office de la politique et de l'application des lois sur la propriété intellectuelle

Plus en détail

La procédure d objection "Legal Rights Objection" et les nouveaux mécanismes de protection des droits pour les nouveaux TLDs APRAM 7 juin 2012

La procédure d objection Legal Rights Objection et les nouveaux mécanismes de protection des droits pour les nouveaux TLDs APRAM 7 juin 2012 La procédure d objection "Legal Rights Objection" et les nouveaux mécanismes de protection des droits pour les nouveaux TLDs APRAM 7 juin 2012 Charlotte Spencer Centre d arbitrage et de médiation de l

Plus en détail

protéger ses REPÈRES créations Tout ce qu il faut savoir pour bien protéger ses créations

protéger ses REPÈRES créations Tout ce qu il faut savoir pour bien protéger ses créations protéger ses créations REPÈRES Tout ce qu il faut savoir pour bien protéger ses créations Vous êtes à l origine d innovations, de créations esthétiques, d une nouvelle image ou d un nom pour votre entreprise?

Plus en détail

N 50572#04. Le formulaire. Marque. Comment remplir votre dossier de dépôt de marque?

N 50572#04. Le formulaire. Marque. Comment remplir votre dossier de dépôt de marque? N 50572#04 Le formulaire Marque Comment remplir votre dossier de dépôt de marque? Som Sommaire maire Les différentes pièces du dossier p. 4 Quels sont les formulaires à remplir et les documents à fournir?

Plus en détail

SEMINAIRE NATIONAL DE L OMPI SUR LA CONTREFAÇON ET LA PIRATERIE DANS LE DOMAINE AUDIOVISUEL

SEMINAIRE NATIONAL DE L OMPI SUR LA CONTREFAÇON ET LA PIRATERIE DANS LE DOMAINE AUDIOVISUEL ORIGINAL : français DATE : Mars 2005 F MINISTÈRE DE LA COMMUNICATION BUREAU MAROCAIN DU DROIT D AUTEUR (BMDA) ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE SEMINAIRE NATIONAL DE L OMPI SUR LA CONTREFAÇON

Plus en détail

LEGAL FLASH I BUREAU DE PARÍS

LEGAL FLASH I BUREAU DE PARÍS LEGAL FLASH I BUREAU DE PARÍS Décembre 2014 SOMMAIRE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ENTREE EN VIGUEUR LE 1ER OCTOBRE 2014 DU DECRET N 2014-917 DU 19 AOUT 2014 (ARTICLE D.411-1-3 CPI) 3 ORDONNANCE 2014-1348 DU

Plus en détail

Pourquoi enregistrer un dessin ou un modèle?

Pourquoi enregistrer un dessin ou un modèle? L Office Benelux de la Propriété intellectuelle est l instance officielle pour l enregistrement des marques, dessins ou modèles dans le Benelux. A ce jour, plus de 16.000 dessins ou modèles y sont enregistrés.

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE Jeudi 25 juin 2015 Agnès Robin Maître de conférences à la Faculté de Droit de Montpellier Equipe de Recherche Créations

Plus en détail

Trouver sa marque et la protéger. Animé par : Fabienne LAVAZAIS Esther HUGUENEL - DURAND

Trouver sa marque et la protéger. Animé par : Fabienne LAVAZAIS Esther HUGUENEL - DURAND Trouver sa marque et la protéger Animé par : Fabienne LAVAZAIS Esther HUGUENEL - DURAND PLAN 1/ Comment trouver sa marque? Esther Huguenel-Durand, HD BRAND STRATEGY 2/ Comment protéger sa marque? Fabienne

Plus en détail

Quel cadre légal pour l exploitation des «Big data»? Jean-François Forgeron

Quel cadre légal pour l exploitation des «Big data»? Jean-François Forgeron Quel cadre légal pour l exploitation des «Big data»? Jean-François Forgeron 1 Copyright Lexing 2012 1 Plan 1. Présentation 2. Les données 3. Les traitements 4. Les engagements 2 Copyright Lexing 2012 2

Plus en détail

1er trimestre 2015 Version n 2. Les tendances PARL. Procédures alternatives de résolution de litiges de l Afnic

1er trimestre 2015 Version n 2. Les tendances PARL. Procédures alternatives de résolution de litiges de l Afnic 1er trimestre 2015 Version n 2 Les tendances PARL Avant-propos En 2012, l Afnic éditait pour la première fois les tendances SYRELI : Une mine d'informations pour tous ceux qui désiraient comprendre la

Plus en détail

Comment protéger mes créations, mes innovations? Marques, dessins et modèles, brevets, droits d auteur Quoi protéger? Où? Quand et Comment?

Comment protéger mes créations, mes innovations? Marques, dessins et modèles, brevets, droits d auteur Quoi protéger? Où? Quand et Comment? C est moi qui l ai fait Comment protéger mes créations, mes innovations? Marques, dessins et modèles, brevets, droits d auteur Quoi protéger? Où? Quand et Comment? Intervention d Isabelle Cotonnec et d

Plus en détail

Comment protéger vos idées?

Comment protéger vos idées? Eidgenössisches Institut für Geistiges Eigentum Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle Istituto Federale della Proprietà Intellettuale Swiss Federal Institute of Intellectual Property Comment

Plus en détail

Immatriculation, nom de compagnie, noms d emprunt et marque de commerce : comment s y retrouver? avez-vous une stratégie de protection???

Immatriculation, nom de compagnie, noms d emprunt et marque de commerce : comment s y retrouver? avez-vous une stratégie de protection??? Immatriculation, nom de compagnie, noms d emprunt et marque de commerce : comment s y retrouver? avez-vous une stratégie de protection??? Lorsque arrive le temps de s incorporer, le futur entrepreneur

Plus en détail

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME Version du 17/04/2014 Approuvée par le comité de pilotage de la Marque QUALITE TOURISME Déposée à l'inpi le 07/07/2014 et publiée au BOPI n 2014-32

Plus en détail

LES OBJECTIFS DE LA LOI

LES OBJECTIFS DE LA LOI Jean-Pierre STOULS Avocat AIPPI - 17 juin 2009 LES OBJECTIFS DE LA LOI Constat d une indemnisation de la victime souvent trop faible : système antérieur fondé sur le principe de la responsabilité civile

Plus en détail

Aperçu. Qu est-ce qu une marque (définition)? Types de marques. Conditions qui doivent être remplies pour la protection d une marque

Aperçu. Qu est-ce qu une marque (définition)? Types de marques. Conditions qui doivent être remplies pour la protection d une marque Droit des marques Philippe Barman Avocat Schlossstrasse 19 3098 Köniz E Mail: philippe.barman@tiscali.ch Website:www.barmanlaw.ch Mobile: 076 524 48 58 Fax: 031 558 99 62 Aperçu Qu est-ce qu une marque

Plus en détail

AGRICULTURE Les métiers de l agriculture. AGROALIMENTAIRE ANIMAUX (travailler avec les animaux) Les métiers auprès des animaux -parcours ONISEP

AGRICULTURE Les métiers de l agriculture. AGROALIMENTAIRE ANIMAUX (travailler avec les animaux) Les métiers auprès des animaux -parcours ONISEP AGRICULTURE Les métiers de l agriculture AGROALIMENTAIRE ANIMAUX (travailler avec les animaux) Les métiers auprès des animaux -parcours ONISEP ARCHITECTURE-URBANISME-PAYSAGE Architecture, Urbanisme et

Plus en détail

Julia Jezioro Le monde des marques françaises

Julia Jezioro Le monde des marques françaises Julia Jezioro Le monde des marques françaises Introduction Le code de la propriété intellectuelle (CPI), est un document du droit français, créé le 1 er juillet 1992. Il divise la propriété intellectuelle

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

OFFICE BENELUX DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE. DECISION en matière d OPPOSITION Nº 2007025 du 04 avril 2013

OFFICE BENELUX DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE. DECISION en matière d OPPOSITION Nº 2007025 du 04 avril 2013 OFFICE BENELUX DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE DECISION en matière d OPPOSITION Nº 2007025 du 04 avril 2013 Opposant : THE TEA BOARD 14 Biplabi Trailokya Maharaja Sarani 700 001 Calcutta Inde Mandataire

Plus en détail

Vous vous engagez à ne pas perturber ou tenter de perturber le bon fonctionnement des sites;

Vous vous engagez à ne pas perturber ou tenter de perturber le bon fonctionnement des sites; Conditions d'utilisation Introduction: La simple utilisation et/ou consultation de ce Site implique, de façon automatique et inconditionnelle, votre acceptation pleine et entière de l'ensemble des présentes

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA Préambule Dans l intérêt de ses utilisateurs, SNCF a décidé de s engager dans une démarche «OPEN DATA», de partage de certaines informations liées à son activité, par la mise à disposition

Plus en détail

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE 77 PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Les lois fédérales sur les brevets, le droit d auteur et les marques de commerce assurent la protection de la propriété intellectuelle au Canada. Le Canada a signé l Accord

Plus en détail

De la collecte à son intégration : la vie juridique de la donnée e scientifique à l Ifremer. Présentation DAJ - 27 mars 2007

De la collecte à son intégration : la vie juridique de la donnée e scientifique à l Ifremer. Présentation DAJ - 27 mars 2007 De la collecte à son intégration : la vie juridique de la donnée e scientifique à l Ifremer 1 INTRODUCTION La «donnée» est un terme qui n a pas de définition unique s imposant à tous Son contenu, sa nature

Plus en détail

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété.

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété. CONVENTION D ASSISTANCE ADMINISTRATIVE, INFORMATIQUE, TECHNIQUE ET FINANCIERE SOUMISE A L ASSEMBLEE GENERALE DES COPROPRIETAIRES, EN CAS DE CHARGES IMPAYEES, APRES MISE EN DEMEURE PAR LE SYNDIC ARTICLE

Plus en détail

Chapitre 6 Les aspects juridiques de l'e-pub

Chapitre 6 Les aspects juridiques de l'e-pub Chapitre 6 Les aspects juridiques de l'e-pub A. Publicité : généralités................................................... 149 B. Définition large de la publicité...........................................

Plus en détail

Réutilisation d informations publiques provenant des Archives départementales de Saône-et-Loire

Réutilisation d informations publiques provenant des Archives départementales de Saône-et-Loire Réutilisation d informations publiques provenant des Archives départementales de Saône-et-Loire Contrat de licence de type ODbL (Open Database Licence) n.. Entre : Le Département de Saône-et-Loire, représenté

Plus en détail

ENREGISTREMENT DU NOM DE DOMAINE

ENREGISTREMENT DU NOM DE DOMAINE ENREGISTREMENT DU NOM DE DOMAINE 14/11/2008 Chaque ordinateur est identifié sur Internet par un numéro dit adresse IP (internet protocol) composé d une série de chiffres. Pour permettre la lisibilité et

Plus en détail

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (marques, dessins et modèles) Notes explicatives concernant le formulaire d opposition 1. Remarques générales 1.1 Utilisation du formulaire Le

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS - Pôle 5 - Chambre 1. ARRET DU 14 octobre 2014. Confirmation partielle RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

COUR D'APPEL DE PARIS - Pôle 5 - Chambre 1. ARRET DU 14 octobre 2014. Confirmation partielle RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE PARIS - Pôle 5 - Chambre 1 ARRET DU 14 octobre 2014 Confirmation partielle Décision attaquée : TGI Paris 15 Mars 2013 - RG n 10/13585. Source : INPI Référence au greffe : N 13/10534 RÉPUBLIQUE

Plus en détail

La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir!

La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir! La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir! Me Nicolas Sapp Avocat et agent de marques de commerce Associé responsable du bureau de Québec ROBIC sencrl Québec, le 1 er juin

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Vous pouvez répondre à ce questionnaire en vous connectant sur Internet avec le code ci-contre : http://enquetes.u-bordeaux.fr/orpea/lp2012/questionnaire.htm

Plus en détail

Marque et nom de domaine. Cola ont en commun» «Ce que Beethoven et Coca-Cola

Marque et nom de domaine. Cola ont en commun» «Ce que Beethoven et Coca-Cola Marque et nom de domaine ou «Ce que Beethoven et Coca-Cola Cola ont en commun» 20 mars 2012 Les Mardis de la Propriété Intellectuelle Katia MANHAEVE ALLEN & OVERY LUXEMBOURG 1 La marque 1. Définition 2.

Plus en détail

Indication des prix et publicité pour les services téléphoniques à valeur ajoutée. Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP)

Indication des prix et publicité pour les services téléphoniques à valeur ajoutée. Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP) Indication des prix et publicité pour les services téléphoniques à valeur ajoutée Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP) Feuille d information du 1 er juin 2004 1. Bases légales

Plus en détail