REFERENTIEL METIER DE FONDATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REFERENTIEL METIER DE FONDATION"

Transcription

1 REFERENTIEL METIER RESPONSABLE DE FONDATION D ENTREPRISE

2 Ce référentiel a été établi à l initiative d IMS Entreprendre pour la Cité, avec l appui méthodologique d Anne Killi, consultante associée du cabinet Ingeniors. 12 responsables de Fondation et chargés de projets se sont fortement impliqués dans la co-construction de ce référentiel, en apportant leur témoignage : Patrick Dugard, Délégué Général de la Fondation Aéroports de Paris Cécile Vic, Déléguée Générale de la Fondation Air France Laurence Tabourdeau, Chargée de mission à la Fondation Air France Véronique de Fournoux, Responsable du mécénat du groupe Alcatel-Lucent et de la Fondation Alcatel-Lucent Nathalie Neyret, Chargée des relations avec les Grandes Ecoles, Areva Jean-Michel Mathieu, Délégué Général de la Fondation Batigère Anne Eeckhout, Chargée de Mission à la Fondation Crédit Coopératif Valérie Vigouroux, Déléguée Générale de la Fondation Gaz de France Jennifer Campbell, Déléguée Générale de la Fondation L Oréal Christian Coutin, Directeur du Développement Durable du Groupe SEB et Délégué Général de la Fondation Groupe SEB Sophie Le Joille, Chef de Projet Mécénat, Fondation Groupe SEB Jean-Jacques Elouet, Secrétaire Général de la Fondation Petzl Merci pour leur implication! 2

3 SOMMAIRE EDITO p. 4 INTRODUCTION p. 6 I. MISSION p. 8 II. DOMAINES D ACTIVITE p. 9 III. COMPETENCES-CLES p. 14 IV. CONNAISSANCES SAVOIR-FAIRE APTITUDES PERSONNELLES p. 18 CONCLUSION p. 20 Structure du référentiel 3

4 EDITO Délégué(e) Général(e), Secrétaire Général(e), Responsable de Fondation, Directeur/ Directrice, Chef de projet, chargé(e) de mission ce référentiel de compétences est pour vous! Autant d appellations pour définir un métier récent et en pleine évolution. En effet, avec la montée en puissance du nombre de fondations et la taille croissante des équipes, le métier de «Responsable de Fondation» se développe et se professionnalise. Il vise à optimiser l impact des partenariats entreprises/associations dans une logique gagnantgagnant, profitable tant à la Société qu à l entreprise mécène et à ses collaborateurs. En outre, les relations entre la Fondation et sa ou ses entreprise(s) fondatrice(s) se tissent et se formalisent, le plus souvent, dans le cadre de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises), en impliquant de plus en plus les collaborateurs. Equipe en charge de la fondation La taille moyenne des équipes est de 2,5 personnes ETP* en moyenne. De plus en plus de fondations fonctionnent avec des équipes dédiées : ainsi, elles sont 2/3 à fonctionner avec plus d une personne. * ETP = Equivalent Temps Plein Source : Benchmark IMS Fondations, décembre 2009 réalisé sur un échantillon représentatif de 53 fondations du réseau IMS (Paris Rhône-Alpes PACA) A noter : Nous entendons par le terme «fondation d entreprise» toutes les fondations créées par une ou plusieurs entreprises quelle que soit la forme juridique choisie (fondation sous égide, fondation d entreprise, fondation reconnue d utilité publique ). Par extension, les responsables des tous récents fonds de dotation créés par une entreprise pourront également s appuyer sur ce référentiel. 4

5 Afin d accompagner cette évolution et cette professionnalisation, l IMS a travaillé avec un groupe de 12 responsables de Fondation, et avec l appui méthodologique du cabinet Ingeniors, pour identifier et expliciter leurs compétences. Ce travail collectif a ainsi permis de définir la mission du ou de la responsable de Fondation, d en décliner les 4 activités maîtresses et d en repérer les 9 compétences clés. Destiné aux responsables de Fondation et à leur équipe le cas échéant, mais aussi à leur responsable hiérarchique et à la Direction des Ressources Humaines, ce référentiel de compétences a pour but d enrichir le dialogue autour de la pratique du métier, des marges de progression, du parcours de formation et de l évolution professionnelle. Nous vous souhaitons une bonne lecture! Domitille Chavatte Responsable Mécénat & Partenariats Solidaires Antenne IMS Rhône-Alpes Estelle Lauvergne Directrice Solidarités & Education IMS-Entreprendre pour la Cité 5

6 INTRODUCTION 1. A QUI CE REFERENTIEL EST-IL DESTINE? Deux types d utilisateurs sont concernés : les responsables de Fondation et leurs équipes, leurs managers (leur responsable hiérarchique et la Direction des Ressources Humaines). A noter : Chaque point, issu du travail collectif des participants et enrichi de la vision de l IMS, formalise un consensus sur «le plus grand dénominateur commun» du métier de «Responsable de Fondation». Etant donné que chaque Responsable de Fondation développe son métier dans un contexte spécifique (rattachement, équipe, budget, forme juridique, profil de l entreprise fondatrice...), il appartient à chacun d adapter ce référentiel à sa situation. 2. A QUOI SERT-IL? 6

7 3. QUELQUES DEFINITIONS Afin de faciliter la lecture et l appropriation de ce référentiel, sont explicitées ci-dessous les définitions des termes clés utilisés par le Cabinet Ingeniors. Le référentiel métier est un outil d organisation et un support pour la gestion des ressources humaines, à l usage du professionnel concerné, de sa hiérarchie, des responsables RH, des enseignants et formateurs. Il permet une lecture plus transparente du métier et une formulation des compétences permettant leur évaluation rationnelle par les professionnels. La notion de métier recouvre différentes réalités selon qu il est plutôt associé à un corpus de connaissances et de pratiques nécessaires à l exercice du métier (ex : médecin), à une fonction ou filière professionnelle dans laquelle un professionnel peut évoluer (ex : la filière administrative), ou à une identité professionnelle liée à un ensemble d emplois dont le contenu est proche (ex : responsable qualité). Le métier de Responsable de Fondation d entreprise relève de ce dernier cas de figure. Métier : engagement professionnel se distinguant par une mission, des activités caractéristiques et les compétences nécéssaires pour agir dans des situations professionnelles types. Mission : raison d être de ce métier. Activité : description de l ensemble des tâches réalisées pour accomplir la mission. Compétence : manière d agir reconnue comme efficace permettant d atteindre un résultat / une performance dans un ensemble homogène de situations. Lorsqu il mobilise l une de ses compétences, chaque professionnel articule de manière originale des savoir-faire, des connaissances et des aptitudes personnelles. A noter : L activité (de l ordre du «faire») peut mobiliser plusieurs compétences de la personne. Une compétence peut servir à des activités différentes. Il n y a pas de correspondance automatique entre une activité et une compétence. 7

8 I. MISSION & POSITIONNEMENT DANS L ENTREPRISE La mission (ou raison d être) du/de la Responsable de Fondation peut être formalisée de la manière suivante : définir, mettre en œuvre et faire connaître les activités, actions et partenariats d intérêt général traduisant les engagements sociétaux et valeurs de l entreprise. Différents intitulés existent pour ce métier Les plus répandus sont les suivants : Délégué(e) Général(e) - Responsable de Fondation - Directeur/ Directrice - Secrétaire Général(e) - Chef de projet mécénat. Il n y a pas de différence du point de vue juridique entre l un ou l autre de ces titres. Positionnement au sein de l entreprise Généralement, le/la Responsable de la Fondation est mis(e) à disposition par l entreprise ou l une des entreprises fondatrices. Le/la Responsable de la Fondation d entreprise est rattaché(e) à un niveau de décision élevé. Il/elle dépend souvent, sur le plan fonctionnel, du Président de la Fondation, généralement le PDG de l entreprise lui-même. Il/elle peut dépendre hiérarchiquement d un membre du comité de direction de l entreprise ou l équivalent (Directeur de la communication en majorité, Directeur du développement durable (DD) / Directeur RSE, etc.) La classification du poste de direction d une Fondation peut rejoindre celle des postes de directeur de communication, Directeur marketing, Responsable RSE ou Directeur des Ressources Humaines. Rattachement de la Fondation dans l entreprise Rattachement de la moitié des fondations à la Direction, ce qui facilite le travail transversal avec les différents départements de l entreprise et permet de convaincre et d associer les parties prenantes à l activité de la fondation. Emergence d un rattachement à la RSE ou au DD, signe d un lien plus fort avec la politique globale de Responsabilité sociale de l entreprise. Source : Benchmark IMS Fondations, décembre

9 II. DOMAINES D ACTIVITE Le métier de Responsable de Fondation comporte quatre domaines d activité, toujours présents, mais dans des proportions et à des niveaux d opérationnalité variables selon les fondations : 1. Le domaine de la stratégie 2. Le domaine de la sélection et de l accompagnement des projets 3. Le domaine de la mobilisation des ressources 4. Le domaine de la communication Ces quatre domaines d activité ont été déterminés en fonction de la valeur ajoutée pour le métier. La partie administrative du métier a volontairement été répartie sous ces quatre domaines. Ainsi, les quatre domaines d activités correspondent à la chaîne de valeur (simplifiée) qui caractérise l activité d une Fondation et sa valeur ajoutée. Chaîne de valeur d une Fondation Les domaines d activité sont détaillés ci-après avec leur valeur ajoutée attendue, c est-à-dire leur enjeu. L enjeu propre à chaque domaine indique les particularités/challenges/situations complexes, qui mobilisent le/la Responsable de Fondation pour faire de la Fondation et de ses actions une réussite incontestable. 9

10 1. STRATEGIE Enjeu : La décision de créer une Fondation d entreprise est une décision à caractère stratégique engageant l entreprise vis-à-vis de l ensemble de ses parties prenantes. La dotation de la Fondation répond à des critères différents de la logique marchande habituelle à toute entreprise. Selon les cas, la stratégie de la Fondation est dissociée ou connectée à la stratégie de l entreprise ou des entreprises fondatrice(s) quand elles sont plusieurs à l origine du projet. Les domaines de mécénat sont multiples, les projets et actions susceptibles d être aidés sont beaucoup plus nombreux que la capacité des Fondations en général. Ainsi, à l échelle de la Fondation, la définition d une stratégie intégrant un programme clair et lisible est une nécessité absolue, afin d optimiser ses ressources et de créer de la valeur qui soit reconnue par ses parties prenantes, et par là même justifier son existence. Le/la Responsable de Fondation d entreprise assiste le Président dans la direction de la Fondation. Il/elle : S1 Propose la stratégie, le business plan (plan d actions et allocation de moyens...) et la gouvernance de la Fondation ainsi que ses évolutions au Président, puis, au Conseil d administration en fonction des besoins sociétaux et des enjeux identifiés auprès des fondateurs (eu égard à leurs métiers, valeurs, stratégie, objectifs, parties prenantes ) : objectifs, axes/thèmes/cibles prioritaires, périmètre d action, critères de sélection, ressources nécessaires, composition des organes de gouvernance (CA, conseil scientifique, comité de sélection ). S2 Gère la relation avec les instances de pilotage stratégique de la Fondation, de l entreprise/des entreprises fondatrices : Direction Générale, Comité de direction S3 Positionne l activité de la Fondation par rapport aux parties prenantes ciblées par l entreprise, le cas échéant par rapport aux autres activités de mécénat de l entreprise, et par rapport à la démarche de RSE de l entreprise (qu il/elle peut aussi encadrer) S4 Analyse, équilibre, gère dans le temps et évalue le portefeuille constitué par l ensemble des projets soutenus par la Fondation S5 Conçoit des projets ou opérations à caractère stratégique, lancés à l initiative de la Fondation, sous une forme partenariale ou non, et les évalue S6 Met en place un système de reporting et d évaluation 10

11 2. SELECTION ET ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS Enjeu : La sélection des projets et / ou leur montage est l activité emblématique de la Fondation. La pertinence de la sélection des projets conditionne la portée de la Fondation vis-à-vis de la société et aussi vis-à-vis de l entreprise fondatrice et de ses parties prenantes. Il s agit de rechercher l impact le plus élevé selon la stratégie fixée et dans la limite des moyens accordés à la Fondation. Ceci implique d analyser un projet dans toutes ses dimensions sociales, humaines et économiques (respect de l intérêt général, crédibilité du porteur de projet, potentiel partenarial, cohérence avec l entreprise, montage financier du projet, effet de levier, ) et d en évaluer les risques et opportunités. Le/la Responsable de Fondation d entreprise : SP1 Observe les tendances sociétales, les besoins et les acteurs dans les champs d intervention de la Fondation SP2 Détecte / recherche des projets ou partenaires correspondant à la stratégie de la Fondation et assure un flux régulier de projets SP3 Instruit les demandes des porteurs de projets et les projets en fonction des critères de sélection définis SP4 Rencontre les porteurs de projets et identifie leurs besoins et les possibilités de partenariat SP5 Pré-sélectionne les projets susceptibles de recevoir une aide matérielle ou immatérielle de la Fondation et les présente aux instances de gouvernance (Conseil d administration, comité scientifique, comité exécutif, ) SP6 Etablit les courriers et conventions concrétisant l issue de la sélection et contrôle la mise en œuvre des projets aidés SP7 Accompagne, dimensionne, fait évoluer les projets par rapport à leur définition initiale avec les porteurs de projets et les éventuels partenaires, et contribue à la pérennisation de leurs projets SP8 Crée les conditions d une relation de confiance dans la collaboration avec ses partenaires SP9 Evalue les projets et partenariats 11

12 3. MOBILISATION DES RESSOURCES Enjeu : Pour optimiser ses partenariats avec le monde associatif, la Fondation recherche des ressources complémentaires. Au-delà de la dotation financière, il s agit d impliquer les parties prenantes de l entreprise fondatrice comme celles de la Fondation, voire de construire un réseau de partenaires autour de leur objet et des projets. Le/la responsable a un rôle de fédérateur, d assembleur de moyens, d informations, de compétences et de motivations, ceci dans un cadre légal, institutionnel et éthique correspondant au statut spécifique des fondations et des structures d intérêt général. Le/la Responsable de Fondation d entreprise : MR1 Anime les instances de la Fondation (CA, comité de sélection, comité exécutif ) et mobilise leurs membres : personnalités qualifiées, salariés de l entreprise MR2 Gère le budget de la Fondation MR3 Manage l équipe de la Fondation MR4 Assure les relations avec les organisations de tutelle MR5 Gère les obligations réglementaires (aspects juridiques, comptables et fiscaux) MR6 Mobilise les ressources fonctionnelles de l entreprise (des entreprises) : communication, juridique, RH, comptabilité et finances MR7 Mobilise et anime les ressources opérationnelles de l entreprise (des entreprises) : correspondants, bénévoles, parrains pour les projets aidés par la Fondation MR8 Mobilise les ressources des parties prenantes de l entreprise/des entreprises fondatrice(s) : fournisseurs, clients, salariés, voire grand public MR9 Identifie les acteurs clés (associations, entreprises, fondations, pouvoirs publics ) agissant en lien avec l objet social de la Fondation et crée une dynamique partenariale autour des activités et projets de la Fondation 12

13 4. COMMUNICATION Enjeu : Positionnée à la frontière entre le monde marchand et le monde non marchand, la Fondation est un carrefour. Le/la Responsable de la Fondation intervient sur tous les champs de communication (interne, externe, évènementielle ). Il/elle assure un discours hybride lié à son positionnement entre intérêt général et domaine économique, et adapté à des publics très variés (gouvernance de la Fondation, institutionnel, interne, grand public, milieu associatif, presse économique, presse de société, bénéficiaires ). Le/la Responsable de Fondation d entreprise : C1 Représente la Fondation auprès des pouvoirs publics, de l entreprise, des organes de gouvernance de la Fondation et de l ensemble des parties prenantes C2 Pilote la communication de la Fondation en lien avec l image de l entreprise ou des entreprises à l origine de la Fondation auprès d un large éventail de cibles (gouvernance de la Fondation, institutionnel, interne, ONG, associations, grand public, presse économique, presse de société, bénéficiaires ) C3 Produit des outils de communication, documents, événements, etc., sur les activités de la Fondation ou les actions qu elle soutient C4 Entretient un réseau de relations internes et externes en lien avec l activité de la Fondation C5 Evalue ou sollicite l évaluation de l impact de la communication interne et externe liée à la Fondation C6 Construit les éléments de communication dans une perspective d aide à la décision, notamment des organes de gouvernance, ou d influence auprès des acteurs tels que les pouvoirs publics 13

14 IV. COMPETENCES - CLES Afin de mener à bien ces activités, 9 compétences principales ont été identifiées. D une part, le/la responsable de Fondation combine des compétences de conduite de projet, de gestion et d organisation, d appui-conseil, de communication. D autre part, le/la responsable de Fondation fait preuve de trois autres compétences, qui présentent un caractère stratégique pour l entreprise d aujourd hui, consciente de devoir s ouvrir à la société : le management transversal, la capacité d animation et la médiation. Pour les fondations ayant un périmètre d action international, une compétence complémentaire a été identifiée et nommée «international». Pour chacune de ces 9 compétences, seront présentés : la formulation validée par le groupe de Responsables de Fondations un ou plusieurs verbatim issus des entretiens et séances de travail une marge de progression indicative, pour atteindre un niveau de maîtrise élevé pour chaque compétence 14

15 1. CONDUITE DE PROJET Le/la Responsable de Fondation sélectionne et conduit méthodiquement les projets initiés par la Fondation elle-même, structure le programme d actions annuel puis veille à sa réalisation en faisant respecter les engagements des différentes associations soutenues. «Nous pilotons environ 30 projets de A à Z : réception, analyse, sélection, montage, convention, mise en œuvre, don financier, organisation des dons de produits, mise en relation des associations avec les correspondants et bénévoles du Groupe, jusqu au suivi de la réalisation du projet.» - Fondation Groupe SEB «La responsabilité de la Fondation est une excellente synthèse de mes trois métiers précédents, achats, contrôle de gestion, ingénierie de projet, ce qui me permet de comprendre le projet dans ses dimensions d innovation, de crédibilité, de pertinence et de pérennité.» - Fondation Aéroports de Paris Co-produire un projet complexe, sensible, coûteux et multi partenarial imbriquant des enjeux financiers et politiques. 2. GESTION Le/la Responsable de Fondation gère une activité d intérêt général en synchronisant le calendrier budgétaire et le calendrier des projets. Il/Elle veille à respecter les obligations budgétaires, comptables, juridiques et fiscales spécifiques aux structures à but non lucratif. «Outre le conventionnement systématique, nous avons mis en place une comptabilité analytique et une gestion de trésorerie. Nous avons une collaboration étroite avec le service Affaires Juridiques.» - Fondation du Crédit Coopératif «Les décisions du Comité exécutif sont communiquées à la Fondation de France qui est garante des règles.» - Fondation Aéroports de Paris Définir et suivre des indicateurs de performance des projets et de la Fondation. 3. ORGANISATION Le/la Responsable de Fondation met en place les processus et les outils (logiciels, Internet, Intranet, TIC) qui permettent de gérer le flux des demandes et l information en temps réel. «Le processus passe beaucoup par l informatique : les demandes passent par Internet, ce qui permet une décentralisation de l instruction des dossiers avant leur étude en comité de sélection.» - Fondation Batigère Créer et faire fonctionner des procédures pour la détection, la sélection, le suivi et l évaluation des projets. 15

16 4. APPUI - CONSEIL Le/la Responsable de Fondation crée une relation de partenariat avec les porteurs de projets, et lorsque leur projet est retenu, élabore une relation efficace et constructive dans la durée. «L apport de la Fondation se fait beaucoup sous forme d expertises variées impliquant les collaborateurs : formation, dessin technique, étude des normes.» - Fondation Petzl Réunir les conditions pour la pérennité des projets au-delà du financement de la Fondation. 5. COMMUNICATION Le/la Responsable de Fondation conçoit et met en œuvre des actions et outils de communication pour faire connaître et valoriser ses actions et celles de ses partenaires ou bénéficiaires. «En interne, environ 1700 salariés se sont inscrits dans le réseau des Amis de la Fondation grâce à une communication régulière. Le réseau interne a sauvé la Fondation il y a deux ans. Les agents attendent les actions de bénévolat qu ils peuvent mener, ils en sont très fiers.» - Fondation Air France «Depuis un an, la Fondation utilise les réseaux sociaux internes et externes comme nouveau moyen de communication, qui permettent de rassembler une communauté autour des valeurs et de l objet de la Fondation.» - Fondation Alcatel-Lucent Communiquer sur la Fondation et son utilité en période de crise. 6. MANAGEMENT TRANSVERSAL Le/la Responsable de Fondation obtient, assemble, coordonne des ressources internes et externes, salariées ou bénévoles, matérielles et immatérielles, anime et motive les réseaux ainsi constitués pour le pilotage et l exécution du programme de la Fondation. «Nous avons pour principe de partager les projets avec d autres partenaires financiers (ONG, fondations d entreprises, collectivités ) pour éviter que le projet ne dépende que de nous. La Fondation mobilise tout un réseau de parties prenantes que sont les associations, les ONG et bien entendu les salariés qui sont directement impliqués.» - Fondation Groupe SEB Développer le mécénat de compétences ou lancer une campagne d appel aux dons, en mobilisant les parties prenantes de l entreprise et de la Fondation. 16

17 7. ANIMATION DE LA GOUVERNANCE Le/la Responsable de Fondation fait prendre des décisions stratégiques aux instances de pilotage de la Fondation (CA / Comité Exécutif) composées de dirigeants d entreprise et de personnalités ès qualité. «Le Délégué Général adjoint dont le poste vient d être créé joue un rôle de relais avec les instances officielles et se charge des rencontres plus formelles.» - Fondation L Oréal Faire le lien avec la responsabilité sociétale de l entreprise. 8. MEDIATION Le/la Responsable de Fondation facilite et construit le dialogue entre des entités lucratives et non lucratives en amenant chacune des parties à prendre en compte les logiques et les contraintes de l autre, chacune pouvant avoir des attentes et intérêts contradictoires. «Nos correspondants, fortement ancrés sur les territoires, s attachent à travailler en étroite collaboration avec les collectivités locales pour identifier les hommes ou les associations porteurs de projets, répondant ainsi aux objectifs de la Fondation. Ces liens étroits dessinent les contours d une relation qui va au-delà des relations métiers entre l entreprise et les collectivités.» - Fondation Batigère Accompagner un partenariat d intérêt général en initiant des collaborations avec d autres départements ou services de l entreprise, et faire évoluer leurs pratiques (politique diversité, achats ). 9. INTERNATIONAL Le/la Responsable de Fondation identifie les interlocuteurs locaux adaptés, dans le contexte culturel du pays et en cohérence avec l objet de la Fondation. Il appuie les responsables pays de l entreprise pour mettre en place les projets Fondation ou mécénat et renforcer l image sociale de l entreprise à l échelle internationale. «Les grand projets, tels que l Opération Sourire avec Médecins du Monde, sont déclinés et relayés par les filiales.» - Fondation L Oréal «La Fondation a eu pour objectif d identifier, de proposer et de développer des programmes sur trois pays choisis par le comité et le Conseil d administration tels que l Egypte, l Afrique du Sud, la Roumanie.» - Fondation Alcatel-Lucent Doter la Fondation d un dispositif de reporting et d évaluation au niveau mondial. 17

18 V. CONNAISSANCES - SAVOIR-FAIRE - APTITUDES PERSONNELLES Ces 9 compétences - clés du/de la Responsable de Fondation s appuient sur une combinaison des champs de savoir-faire, des champs de connaissances et des champs d aptitudes personnelles. La partie ci-dessous recense, à titre indicatif, ceux identifiés comme utiles pour accéder au métier de responsable de Fondation. Ils s acquièrent souvent lors de la prise de poste et se perfectionnent en cours d exercice du métier. L important étant, comme les participants l ont souligné, d «y aller en apprenant»! 1. CHAMPS DE CONNAISSANCE Au départ, le/la Responsable de Fondation doit avoir une excellente connaissance : - de l entreprise, ses instances dirigeantes, son organisation, ses activités - et/ou du monde associatif ou du champ d intervention sur lequel agit la Fondation - et/ou du fonctionnement d une Fondation Une bonne connaissance de la Responsabilité Sociale des entreprises, des champs d action de la Fondation devient très vite indispensable dans l exercice du métier. La pratique de l anglais avec la maîtrise des termes consacrés au mécénat et au monde associatif, est demandée au/à la Responsable d une Fondation agissant à l international. «La dimension prospective est à prendre en compte, l évolution de l économie sociale, les grands mouvements de société» - Fondation Crédit Coopératif 2. SAVOIR-FAIRE Les savoir-faire principaux nécessaires pour exercer le métier de Responsable de Fondation sont les suivants : 18

19 3. APTITUDES PERSONNELLES «Cinq aptitudes personnelles sont particulièrement sollicitées chez le/la Responsable de Fondation : Ouverture (et capacité d écoute) : la confrontation à des modes de vie, de pensée et de décision différents, voire très différents, et leur acceptation pour autrui. Autonomie : la capacité à avoir un rôle unique que l on gère seul ou en équipe réduite. Gestion de soi : la remise en question, la compréhension et la maîtrise de son propre fonctionnement et l apprentissage à partir des situations rencontrées. Sens des responsabilités : la vision globale des causes et des conséquences et la capacité à répondre de ses actes. Ethique : le choix d une conduite à tenir respectueuse des personnes lorsque dans une situation donnée, la morale et / ou la loi ne suffisent pas à déterminer sa façon d agir. Diplomatie : l expression en public ou en privé de points de vue facilitant le rapprochement des parties. Ces aptitudes relèvent de l ordre des valeurs humaines comme l ont illustré les témoignages des participants : ««S engager pour une économie plus humaine» «Reconnecter l entreprise aux valeurs humaines» «Pas une position de pouvoir, une position d influence» «L éthique paie à long terme» «Etre plus utile avec les milliards dépensés» «Gérer la déception» «Structurer, oui, mais en gardant de la fraîcheur et de la sensibilité» «Une ouverture sur la vie courante»» A noter : Le statut juridique particulier et l activité non marchande de la Fondation donnent une place atypique au/à la Responsable de Fondation aux côtés de l entreprise. Cette spécificité demande une vigilance pour éviter l isolement, en faisant appel aux aptitudes personnelles ci-dessus. En outre, le positionnement du / de la Responsable de Fondation auprès des instances dirigeantes lui confère un pouvoir d influence qui facilite la mobilisation des parties prenantes à l activité de la Fondation.» 19

20 CONCLUSION Le métier de Responsable de Fondation recouvre une grande variété de situations professionnelles, que ce soit en termes de mission, de contexte d intervention ou de parties prenantes. Cette diversité des environnements d exercice se double d une variété de parcours individuels, lesquels combinent souvent qualification initiale, formation continue et apprentissage «sur le tas». Ainsi, les profils, la taille de la Fondation, de la ou des entreprise(s) fondatrice(s), l étendue du territoire d intervention (local, national, international), l intensité partenariale (du soutien à la co-construction de projet), le degré de spécialisation thématique et le positionnement hiérarchique sont autant de variables d ajustement qui modèlent les contours du métier de Responsable de Fondation. Par ce référentiel, il s agit à la fois de partager collectivement une même culture compétences et de permettre individuellement à chaque responsable et collaborateur de Fondation de mieux se positionner professionnellement, de gagner en mobilité et aussi d être force de représentation de son métier. Ce référentiel de compétences a permis d expliciter les fondamentaux de ce métier en posant le plus grand dénominateur commun. A chacun de s approprier cet outil en l adaptant à sa propre situation! A nous tous enfin de contribuer à une meilleure connaissance et reconnaissance de ce métier et des compétences qui le sous tendent, au sein de la Fondation, auprès des directions générales et RH des entreprises fondatrices mais aussi sur le marché du travail en général. 20

21 ET MAINTENANT? Partagez ces informations avec vos RH et votre responsable hiérarchique Construisez votre fiche de poste (si elle n existe pas) Faites reconnaître votre métier (y compris pour les personnes qui ne l exercent pas à temps plein) Evaluez-vous Identifiez vos points forts Repérez les pistes de progrès Identifiez vos besoins en accompagnement et en formation Exemple d outil permettant une auto-évaluation de ses compétences 21

22 POUR ALLER PLUS LOIN... L IMS organise régulièrement des ateliers, séminaires et formations destinés aux équipes des fondations d entreprise et, depuis 2010, à celles des fonds de dotation créés par les entreprises. Alliant apport d expertise et temps d échanges, ces services sont construits avec un objectif de professionnalisation. Accompagnement collectif L IMS organise des ateliers, groupes de travail et séminaires entre adhérents qui permettent d échanger sur la mise en œuvre pratique du métier de Responsable de Fondation. Formations L IMS propose des formations intra ou inter-entreprises : «Création et animation de fondation», «Mécénat & partenariats entreprises/associations», «Cadre juridique & fiscal du mécénat», «S engager auprès du monde associatif»... Accompagnement individuel L IMS accompagne aussi les fondations à différents stades de leur développement et en fonction de leurs spécificités : aide à la création de la fondation et/ou du fonds, coaching prise de poste, évaluation de la fondation, benchmark des pratiques, cartographies, implication des collaborateurs 22

23 NOTES 23

24 Créé en 1986 par Claude Bébéar, IMS-Entreprendre pour la Cité fédère un réseau de plus de 220 entreprises en les accompagnant dans leur Engagement Sociétal. L association les encourage à développer des initiatives qui favorisent la cohésion et l équité sociale sur les territoires où elles sont implantées : promotion de la diversité et accès de tous à l emploi ; soutien à l égalité des chances dans l éducation ; mécénat et démarches de solidarité ; innovations en faveur des clients pauvres ; soutien au développement socio-économique local L équipe Entreprises & Solidarités d IMS-Entreprendre pour la Cité sensibilise et accompagne les entreprises dans le domaine du mécénat et plus largement sur les nouvelles formes de partenariats qui se développent entre le secteur économique et les structures d intérêt général. Par des groupes de travail, formations, publications et un accompagnement sur mesure, sa mission est d aider les entreprises dans la conception, la mise en œuvre et l évaluation de leur politique mécénat et de leurs partenariats sociétaux (soutien financier, dons en nature, bénévolat/mécénat de compétences, partenariats stratégiques...). L IMS a lancé en janvier premier site de rencontre gratuit dédié au mécénat d entreprise et aux partenariats solidaires. Mecenova a pour vocation de faciliter et de multiplier, partout en France, les partenariats entre entreprises et associations engagées dans des causes d intérêt général. Mecenova est soutenu par Deloitte et SFR. L IMS en France L IMS accompagne les entreprises dans leur approche globale de l Engagement Sociétal mais aussi sur le terrain, au plus près de leurs enjeux locaux. L association est présente à Paris - où se situe son siège - et en régions, avec ses antennes Rhône-Alpes et PACA et une quinzaine de clubs d entreprises dans différentes villes françaises. Parution : septembre 2010 Pour en savoir plus, vous pouvez contacter : IMS National : Estelle Lauvergne IMS Rhône-Alpes : Domitille Chavatte IMS PACA : Elisabeth Fuchs IMS-Entreprendre pour la Cité - 141, avenue de Clichy PARIS

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail

CHARTE ACTION LOGEMENT SUR :

CHARTE ACTION LOGEMENT SUR : CHARTE ACTION LOGEMENT SUR : LA GESTION DES RISQUES LE CONTROLE INTERNE L AUDIT INTERNE Validée par le Conseil de surveillance du 18 septembre 2013 1/22 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 I. LE CADRE DE REFERENCE...

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

C O N S U L T A T I O N C H S C T

C O N S U L T A T I O N C H S C T Département Pilotage des Cadres et des Hauts Potentiels Groupe C O N S U L T A T I O N C H S C T M I S E E N Œ UV R E D E R EV U E S D E C A R RI E R E C A D R ES Mise en œuvre de revues de carrière cadres

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA)

Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA) Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA) Appel à compétence et projet d activités : Cahier des charges DLA Contexte et objectifs stratégiques... 2 Contexte d intervention du Dispositif Local d Accompagnement...

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE FORMATION RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel est un référentiel interministériel

Plus en détail

Projet de management commercial unique du Réseau La Poste et de la Banque Postale

Projet de management commercial unique du Réseau La Poste et de la Banque Postale Projet de management commercial unique du Réseau La Poste et de la Banque Postale DRH La Banque Postale / Services Financiers et du Réseau La Poste Document confidentiel Sommaire Projet de structure managériale

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Le projet associatif décline et précise la raison

Le projet associatif décline et précise la raison association pour adultes et jeunes handicapés du Val-de-Marne Projet associatif Le projet associatif décline et précise la raison d être et les statuts de l association. Il constitue le document de référence

Plus en détail

Charte du management des risques du groupe La Poste

Charte du management des risques du groupe La Poste Direction de l'audit et des Risques du Groupe Direction des Risques du Groupe Destinataires Tous services Contact Béatrice MICHEL Tél : 01 55 44 15 06 Fax : E-mail : beatrice.michel@laposte.fr Date de

Plus en détail

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste -

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste - Directeur du Département des Ressources Humaines - Profil de poste - Cotation du poste : 2,7 1. Informations institutionnelles relatives au CHRU de Lille Etablissement : CHRU de Lille 2 avenue Oscar Lambret

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 2013

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 2013 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 2013 Préambule Objectifs Fidèle à sa mission d observatoire, Admical assure une veille permanente sur les grandes tendances du mécénat en publiant tous les

Plus en détail

Caravane des partenariats

Caravane des partenariats Lorsque humanisme et efficacité se rencontrent! Caravane des partenariats Contexte, enjeux et typologie des partenariats associations - entreprises Lille, 04 juin 2012 Le RAMEAU Association loi 1901, déclarée

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l

Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l Décembre 2011 Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l L expérience du réseau des CPIE 1. Élaboration et mise en place d un programme avec

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

1. Référentiel des emplois. 2. Référentiel des compétences. 3. Fiches emplois. 4. Fiches compétences

1. Référentiel des emplois. 2. Référentiel des compétences. 3. Fiches emplois. 4. Fiches compétences Ce document référence contient les descriptifs d emplois repères et les descriptifs des compétences crées dans le cadre de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et de Compétences pour l Etablissement Public

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Les fondations en questions Gouvernance, spécificités comptables, avantages fiscaux Découvrez les règles propres aux différents types de fondations 1 - Quelles sont les

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail

Évaluer pour progresser

Évaluer pour progresser REFERENTIEL Février 2012 FONCTIONNEMENT ASSOCIATIF Évaluer pour progresser LE RÉFÉRENTIEL ASSOCIATIF : MODE D EMPLOI Présentation Pourquoi un référentiel? Le référentiel associatif est destiné aux associations

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS Règlement intérieur Introduction Document de travail non mis en forme Le 28 juin 2012 a été signé le Projet d agglomération 2012 au travers duquel les partenaires français, genevois et vaudois ont renforcé

Plus en détail

Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail. signé le 27 novembre 2014

Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail. signé le 27 novembre 2014 Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail signé le 27 novembre 2014 Jacques Mouton, GT du Secteur Electrique le 24 février 2015 à Bruxelles Présentation I II III

Plus en détail

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE 1. PREAMBULE ET PROPOSITIONS D ELEMENTS DE METHODE POUR LE DEPLOIEMENT DU CONSEIL EN

Plus en détail

TRAVAUX DE LA COMMISSION DES DRH DE L URIOPSS ILE DE FRANCE. 1/ Position de la Commission des DRH de l URIOPSS Ile de France

TRAVAUX DE LA COMMISSION DES DRH DE L URIOPSS ILE DE FRANCE. 1/ Position de la Commission des DRH de l URIOPSS Ile de France TRAVAUX DE LA COMMISSION DES DRH DE L URIOPSS ILE DE FRANCE 1/ Position de la Commission des DRH de l URIOPSS Ile de France La rencontre des employeurs et des syndicats salariés dans les organisations

Plus en détail

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement COLLECTION > PRATIQUES RH IN THE BUSINESS OF YOUR SUCCESS TM 7 pratiques RH à la loupe Indicateurs Analyses Expertises Perspectives Evaluation Business intelligence Formation Performances Masse salariale

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE?

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? Anne CHATAURET Volet Interfaçage QU EST-CE QU UNE PLATEFORME INITIATIVE? 2 Les «Plateformes

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

1. Référentiel des emplois. 2. Fiches emplois

1. Référentiel des emplois. 2. Fiches emplois Ce document référence contient les descriptifs d emplois repères et les descriptifs des compétences crées dans le cadre de l identification des compétences pour l Etablissement public de la Caisse des

Plus en détail

RECRUTEMENT D'UNE CELLULE D ANIMATION ET DE GESTION POUR LE GAL LEADER «SEINE NORMANDE»

RECRUTEMENT D'UNE CELLULE D ANIMATION ET DE GESTION POUR LE GAL LEADER «SEINE NORMANDE» Contexte : RECRUTEMENT D'UNE CELLULE D ANIMATION ET DE GESTION POUR LE GAL LEADER «SEINE NORMANDE» Dans le cadre de la programmation FEADER 2014-2020, le Parc naturel régional des Boucles de la Seine normande,

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire Parler d économie sociale et solidaire n est plus aujourd hui ni une incongruité, ni une affirmation écoutée avec commisération

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable?

Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable? Deuxième enquête destinée aux professionnels du Développement Durable dans les Collectivités Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable?

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

POLITIQUE DE TRANSPARENCE DE L AGENCE FRANÇAISE DE DEVELOPPEMENT

POLITIQUE DE TRANSPARENCE DE L AGENCE FRANÇAISE DE DEVELOPPEMENT POLITIQUE DE TRANSPARENCE DE L AGENCE FRANÇAISE DE DEVELOPPEMENT La politique de transparence est inscrite dans la dynamique de changement et de partenariat qui caractérise le plan d orientation stratégique

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à projet d études

Cahier des charges pour un appel à projet d études Cahier des charges pour un appel à projet d études Mise en concurrence pour une étude portant sur : L opportunité et la faisabilité de création de 2 CQP dans la Branche de la Mutualité Sociale Agricole

Plus en détail

3. Rapport du Président du conseil d administration

3. Rapport du Président du conseil d administration 3. Rapport du Président du conseil d administration Conformément aux dispositions de l article L.225-37 du code de commerce, le président du conseil d administration rend compte, au terme de ce rapport,

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique»

Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique» Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique» Qu est ce qu un Schéma Directeur Informatique (SDI)? Un Schéma Directeur Informatique est un document conçu pour préparer l évolution et l adaptation de

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 CONSEIL DEPARTEMENTAL DU JURA APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 PON FSE 2014-2020 Axe 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Programme Départemental d Insertion 2015 Date de lancement

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE Poste tenu par : Responsable hiérarchique : Le Directeur DRHRS 1) DENOMINATION DU POSTE : DESCRIPTION DE POSTE Chef du Service Carrière et Rémunération Grade et filière ATTACHE ou ATTACHE PRINCIPAL / ADMINISTRATIVE

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN. Les initiatives locales soutenues par la Fondation d Entreprise Casino

DEMANDE DE SOUTIEN. Les initiatives locales soutenues par la Fondation d Entreprise Casino DOSSIER N (Cadre réservé à la Fondation) DEMANDE DE SOUTIEN PREAMBULE La mission de la Fondation d Entreprise Casino La Fondation d Entreprise Casino a pour objet d agir en faveur de l enfance en France

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJET FONDATION COMPAGNIE DU MONT-BLANC

REGLEMENT APPEL A PROJET FONDATION COMPAGNIE DU MONT-BLANC REGLEMENT APPEL A PROJET FONDATION COMPAGNIE DU MONT-BLANC Toute demande devra s inscrire dans l un des domaines d intervention de la Fondation : 1. Insertion sociale et professionnelle des jeunes avec

Plus en détail

Enseignement supérieur Recherche

Enseignement supérieur Recherche Enseignement supérieur Recherche Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 61 CADRE DE DIRECTION EN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE Code : RCH01 Cadre de direction

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011 Mai 2011 GUIDE DU BENEVOLE Le présent document précise les engagements de tout adhérent 1 à Electriciens sans frontières. Ces engagements déclinent de manière opérationnelle les valeurs et principes énoncées

Plus en détail

Méthodologie de mesure d impact de la co-création

Méthodologie de mesure d impact de la co-création Méthodologie de mesure d impact de la co-création Avec le soutien en mécénat de compétences d Accenture Document de synthèse de l étude (version abrégée) Accenture Accenture est une entreprise internationale

Plus en détail

LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER

LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER SOMMAIRE MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE BEST PRACTICES / ATTIRER LES TALENTS / MOBILITÉ INTERNE : au-delà des bonnes intentions / RÉTENTION DES TALENTS

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Partenariat / Mécénat Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Parties prenantes : kezako? Pouvoirs Publics Conformité, fiscalité réglementation Actionnaires Rentabilité, maîtrise

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité?

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? Atelier A7 Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? 1 Intervenants Jean-Pierre Hottin Associé, PWC jean-pierre.hottin@fr.pwc.com Annie Bressac Directeur de l audit et du contrôle

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

CATALOGUE D OFFRES DE FORMATION «handicap» 2015

CATALOGUE D OFFRES DE FORMATION «handicap» 2015 Le Centre de formation et de de Rééducation Professionnelle de Saint-Étienne (AREPSHA-CREPSE) est heureux de vous présenter son CATALOGUE D OFFRES DE FORMATION «handicap» 2015 Formations à destination

Plus en détail

Charte de fonctionnement du

Charte de fonctionnement du Charte de fonctionnement du Version 3 PREAMBULE Cette charte a pour objet de définir les modalités de mise en œuvre et de fonctionnement du Collège de Réflexion Ethique (C.R.E.) de l Adapei-Aria de Vendée.

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Charte des relations

Charte des relations Charte des relations entre Élus, membres des Conseils consultatifs de quartier et agents des services de la Ville de Brest et de Brest métropole océane Bellevue, Brest-Centre 1 Europe, Lambezellec Quatre

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

Observatoire des partenariats Associations / Entreprises. Synthèse ARPEA Entreprises. Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation!

Observatoire des partenariats Associations / Entreprises. Synthèse ARPEA Entreprises. Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation! Observatoire des partenariats Associations / Entreprises Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation! Mai 2009 2 Le monde change, les postures aussi! Les relations entre les associations

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

GPEC et management par les compétences. Catherine Voynnet Fourboul

GPEC et management par les compétences. Catherine Voynnet Fourboul GPEC et management par les compétences Catherine Voynnet Fourboul Conception de la GPRH Gestion prévisionnelle des ressources humaines Situation d emploi Objectifs centraux Théorie sousjacente Instruments

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

L essentiel Parcours de personnes âgées :

L essentiel Parcours de personnes âgées : ANTICIPER ET COMPRENDRE L essentiel Parcours de personnes âgées : l animation territoriale MARS 2013 Une réflexion sur l animation territoriale de l offre Les enjeux liés à la démographie et au vieillissement

Plus en détail

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA EVALUATION FINALE AFR/017 Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la Zone UEMOA FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Union Economique et Monétaire Ouest

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

Fonds Social Européen 2015

Fonds Social Européen 2015 A PPEL À PROJETS ET C R ITÈRES DE SÉLECTION C r éation-reprise d entreprises Fonds Social Européen 2015 La Région Auvergne est autorité de gestion du FSE pour la période de programmation européenne 2014-2020.

Plus en détail

Article 2 Participants

Article 2 Participants Prix de l innovation sociale 2015 en Essonne Règlement de l Appel à Initiatives Article 1 Présentation Le prix de l innovation sociale est organisé par le Conseil général de l Essonne, en collaboration

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement Direction du réseau DRH réseau Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement INC du 23 avril 2014 1 Afin de lancer la démarche d élaboration d une méthodologie concertée d analyse du

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 8 juin 2010. La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 8 juin 2010. La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Parcours Dyn@mique RH Réunion thématique du 8 juin 2010 La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Sommaire Définition Les enjeux La démarche En pratique: comment identifier les fonctions

Plus en détail