Recommandations de la Commission du changement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recommandations de la Commission du changement"

Transcription

1 Recommandations de la Commission du changement RÉSUMÉ Le rapport de la Commission du changement a été finalisé en avril Ce rapport, contenant 47 recommandations divisées en 8 catégories, est disponible sur EnFamille et des copies furent distribuées aux membres lors du Congrès biennal à Vancouver. Le rapport fut présenté au Conseil national d administration à la réunion du mois de juin On a demandé aux cadres supérieurs de la permanence nationale ainsi qu à certains membres du Conseil d administration qui sont responsables des matières reliées aux recommandations de le réviser pour la mise en œuvre des recommandations. Ces membres furent désignés comme personnes ressources et ils ont assumé la responsabilité de la mise en œuvre des recommandations. Le Conseil national d administration a révisé un premier rapport de mise en œuvre des recommandations lors de sa réunion au mois de septembre 2009 et il a été convenu de continuer et de prioriser la mise en œuvre des recommandations en fonction du plan stratégique et du budget du PLC pour l année 2010, considérant aussi la disponibilité du personnel du PLC. Une liste contact de personnes ressources est incluse à la fin de ce document. Nous vous encourageons à soumettre vos idées et commentaires directement à ces personnes ressources. L état de la mise en œuvre de toutes les recommandations du Rapport de la Commission du changement est affiché sur EnFamille. Aujourd hui, le statut des 47 recommandations est comme suit : 19 recommandations la mise en œuvre est complétée; quelques recommandations sont en partie complétées; 27 recommandations sont en cours de mise en œuvre; 1 recommandation, adoptée en partie. Pour les recommandations concernant les associations de circonscription et la base militante du parti, il est proposé que le Conseil des présidents établisse un sous comité pour effectuer la mise en œuvre des recommandations avant la fin du mois de juin 2010, et ce avec l aide du personnel du PLC et les personnes ressources du Conseil national d administration.

2 FINANCES Recommandation 1 : Le PLC devrait publier un rapport annuel expliquant ce que l on a fait de l argent de ses membres. Il s agit de fournir une certaine quantité d informations sans en révéler trop à nos adversaires. Recommandation 2 : Les rapports sur les dons et les activités de financement devraient être prêts dans les 14 jours suivant l activité afin que les reçus puissent être envoyés rapidement. Le service des finances fera de son mieux pour déterminer les dates des activités pour délivrer les reçus. Recommandation 3 : Le site Web du PLC devrait être doté d outils lui permettant de mieux distribuer les fonds selon les préférences des donateurs. ADHÉSION ET RAPPROCHEMENT Recommandation 4 : Le Parti devrait organiser une journée nationale d action communautaire dans les 308 circonscriptions. Activité plutôt axée sur le rapprochement; Participation des ADC requise (Conseil des présidents); Matériel de soutien du PLC et des APT; Il faut créer un modèle de plan de communication; Cette idée devrait être proposée au Conseil des présidents lors de sa prochaine réunion et un comité devrait être formé afin de planifier et de mettre en œuvre la recommandation. Une telle activité n aura pas de succès si elle est dirigée par le centre et il est donc essentiel que les circonscriptions soient les principales responsables pour la mise en œuvre avec l assistance du personnel responsable du rapprochement au PLC., à discuter avec le Conseil des présidents

3 Recommandation 5 : Les ADC devraient inclure leur participation aux activités communautaires dans leur rapport annuel au PLC. Le PLC devrait inclure ces activités dans les tableaux de bord des ADC. Activité plutôt axée sur le rapprochement; Le rapport annuel doit être finalisé; les directives peuvent êtres affichées sur liberal.ca. Pratiques exemplaires, cas de réussite; Le PLC devrait consulter les circonscriptions., à discuter avec le Conseil des présidents Recommandation 6 : Nous devrions exiger que les associations de circonscription, avec ou sans député libéral, organisent au moins quatre fois par an des assemblées publiques ou des tables rondes. Activité plutôt axée sur le rapprochement; Il faut créer un modèle à l intention des circonscriptions, pour leur indiquer la meilleure façon de procéder, et l afficher sur liberal.ca; Comment associer à Libéraliste et aux campagnes de financement? Les circonscriptions doivent être engagées dans cette discussion. Des assemblées quatre fois par an seraient peut être trop pour certaines circonscriptions. Un rôle coordonnateur avec le PLC sera nécessaire., à discuter avec le Conseil des présidents Recommandation 7 : Les ADC devraient aussi organiser des rencontres informelles et en faire état dans leurs tableaux de bord. Activité plutôt axée sur le rapprochement; Il faut publier un modèle sur liberal.ca; Cette recommandation devrait être présentée au Conseil des présidents comme un outil pour leur aider à engager leurs membres au niveau local. Un comité de coordination devrait être établi afin de diriger ce processus. L assistance du PLC sera requise afin de fournir le matériel de discussion., à discuter avec le Conseil des présidents

4 Recommandation 8 : Chaque porte parole du caucus pourrait être chargé de préparer au moins une trousse pour une assemblée publique/table ronde, qui préciserait des options politiques, suggérerait des conférenciers et fournirait de la documentation. Ça devrait être un projet conjoint du PLC et du CCO afin de coordonner avec les porte parole la préparation de documentation pour les circonscriptions à être utilisé lors de la mise en œuvre des recommandations 6 et 7. Une coordination sera requise entre le PLC et le CCO. PRÉPARATION AUX ÉLECTIONS Recommandation 9 : Mettre à jour et maintenir l université libérale. Mise à jour : Les modules actuels de l université libérale ont été révisés. Toutefois, en ce moment, le bureau national ne dispose pas de ressource afin de compléter une révision plus approfondie. Des documents comme le manuel des candidats ont été révisés en profondeur. Davantage de vidéos y seront bientôt ajoutées. Les vidéos et les fichiers PowerPoint présentés lors de la formation des candidats au mois de novembre sont maintenant sur l extranet. ÉLABORATION DES POLITIQUES Recommandation 10 : Des intervenants clés, dont certains anciens candidats, devraient être directement impliqués dans l élaboration des politiques et de la plate forme électorale dans le cadre d un caucus fantôme à titre de membres de comités consultatifs virtuels auprès des porte paroles du caucus. Mise à jour : En cours jumelage des porte parole et des membres du Comité national de la plateforme et des politiques; Des sous comités du Comité national de la plateforme et des politiques ont été établis. PRÉPARATION AUX ÉLECTIONS Recommandation 11 : Il faut adopter et développer la stratégie des 308 circonscriptions.

5 Une stratégie des 308 circonscriptions a été adoptée en vue de la prochaine campagne électorale. Recommandation 12 : Le Parti devrait se doter d un système de rémunération pour le personnel de terrain. Plusieurs APT ont actuellement des programmes de travailleurs sur le terrain qui fonctionnent très bien. On pourrait élargir ces programmes en fonction de l augmentation des revenus. Recommandation 13 : Organiser des tribunes efficaces de débriefing dans les circonscriptions non remportées suite à une campagne électorale. À la suite des dernières élections, le président du parti de l époque a convenu avec les directeurs de campagne et les présidents de circonscription de recueillir leurs commentaires. De nombreuses circonscriptions ont organisé des séances de débriefing après les élections. Toutefois, étant donné que les associations provinciales et territoriales sont responsables de l organisation de circonscription et de préparation, un processus formel devrait être établi entre la permanence nationale et les APT. Recommandation 14 : Mettre sur pied un programme de jumelage pour les circonscriptions orphelines. Le jumelage a commencé à l échelle régionale; des membres du caucus ont pris l initiative. Recommandation 15 : Le Conseil national d administration devrait fixer immédiatement des normes minimales pour les ADC à partir des recommandations du Conseil des présidents. Un comité consultatif du Conseil des présidents a étudié la question, mais ni le Conseil des présidents ni le Conseil national d administration n ont adopté de normes minimales pour les associations de circonscription. Des normes minimales qu une circonscription doit respecter avant qu une réunion d investiture ne soit organisée ou que l investiture d un candidat ne soit garantie ont été établies par le Comité national de préparation aux élections pour les adhésions et la collecte de fonds. Et cela a contribué favorablement à augmenter les adhésions et les fonds collectés.

6 Mise à jour : Partiellement complétée Recommandation 16 : Le Parti devrait maintenir des profils de circonscriptions. L organisation et la préparation des circonscriptions sont la responsabilité des associations provinciales et territoriales en vertu de la constitution du parti. La permanence nationale ne dispose pas en ce moment des ressources nécessaires au maintien et à la mise à jour des profils de circonscriptions. Recommandation 17 : Dans le contexte de sa stratégie des 308 circonscriptions, le Parti devrait apporter des ressources et son soutien aux circonscriptions rurales. Les circonscriptions rurales sont maintenant en mesure de participer à des formations à distance données au moyen de «séminaires en ligne». En outre, elles ont accès à des vidéos de formation par le biais de l extranet. Les circonscriptions rurales font partie de la stratégie des 308 circonscriptions, mais il faut que nos revenus continuent d augmenter pour que nous puissions fournir de nouvelles ressources. ASSOCIATIONS DE CIRCONSCRIPTION Recommandation 18 : Chaque ADC doit préciser son énoncé de mission conformément à la constitution nationale et soumettre un plan annuel pour la réalisation de cette mission. Cela permettrait de rendre explicites les attentes de l ADC et donner au Parti une base de suivi. Discuter avec le Conseil des présidents pour obtenir le soutien des membres. Axer le plan sur le recrutement et le financement; Élaborer un modèle et demander aux APT de nommer une personne responsable dans chaque circonscription., à discuter avec le Conseil des présidents Recommandation 19 : Le Parti devrait mettre en œuvre un programme de tableau de bord pour les ADC.

7 Discuter avec le Conseil des présidents pour obtenir le soutien des membres. Le système des résultats équilibrés doit tenir compte des critères de chaque circonscription (recrutement, financement) et favoriser la communication avec les membres., à discuter avec le Conseil des présidents Recommandation 20 : Le Parti devrait mettre sur pied un programme de reconnaissance des ADC. Mise à jour : On pourrait décerner les prix dans le cadre de l assemblée générale annuelle du Conseil des présidents; on peut utiliser le programme des résultats équilibrés pour désigner les circonscriptions méritantes., à discuter avec le Conseil des présidents Recommandation 21 : Le Parti devrait concevoir et mettre à la disposition des ADC certaines ressources : o un programme de formation pour les dirigeants, surtout les présidents des ADC ; o un guide de l ADC; o un tableau de bord de l ADC; o un programme de contrôle/critères d évaluation/récompenses; o un modèle de plan annuel; o une lettre énonçant le mandat d un président d ADC; o une assistance proactive aux associations (en particulier des circonscriptions rurales) pour les rapports à Élections Canada; o un modèle de site Web d association; o une trousse d accueil aux nouveaux adhérents; o une trousse de préparation électorale pour les ADC; o o o un logiciel pour les intervenants; un questionnaire et des documents pour groupes de consultation avec d anciens libéraux, des libéraux potentiels, des groupes démographiques (ex. : jeunes, aînés, autochtones, groupes ethniques); des sondages que les ADC pourraient faire auprès de leurs comités exécutifs et membres quant à la qualité du service reçu des permanences nationales provinciales ou territoriales et du personnel de terrain. Mise à jour : Des sessions de formation peuvent être offertes aux nouveaux présidents à l AGA du Conseil des présidents; Une trousse d accueil aux nouveaux adhérents est complétée; L assistance pour les agents financiers avec les rapports à Élections Canada se fait présentement par le département de conformité aux règlements;

8 Un modèle de site web (microsite) est maintenant disponible aux associations et candidats; Une trousse de préparation électorale est fournie à travers la trousse des services aux circonscriptions/extranet; Libéraliste pourrait servir comme logiciel pour les intervenants; Un guide de l ADC est en production avec l assistance des APT. Ce guide devrait être complété d ici juin 2010; L assistance du Conseil des présidents devrait être demandée pour le développement d un tableau de bord, une lettre énonçant le mandat d un président et un questionnaire et des documents pour groupes de consultation., à discuter avec le Conseil des présidents RESSOURCES HUMAINES Recommandation 23 : Le Parti devrait développer des ressources afin d élaborer une stratégie globale de gestion des ressources humaines pour la permanence nationale et provinciale ou territoriale, les gestionnaires de campagne et les conseils de direction des ADC : descriptions de fonctions; guide des politiques; guide des pratiques; méthode de recrutement; stratégie de rétention; planification de la relève; plan de gestion du rendement; programme de récompenses et de reconnaissance; lignes directrices de rémunération, analyse de l environnement, classification des rôles, étude de marché, lignes directrices; programme de formation, évaluation des besoins des sites Web mensuels. PRÉLÈVEMENT DE FONDS Recommandation 22 : Le Parti devrait créer un bureau national des bénévoles. Le PLC n a pas le budget pour un coordonnateur des bénévoles présentement; Le parti est à la recherche d un bénévole pour assumer les fonctions de coordonnateur des bénévoles.

9 Recommandation 24 : Un effort concerté accru doit être fourni pour obtenir davantage de coordonnées de nos membres et sympathisants. Tous les formulaires de dons demandent l adresse de courriel et le numéro de téléphone; Le fournisseur de services de télémarketing demande à tous les donateurs et membres de communiquer leur adresse de courriel. Recommandation 25 : Il faudrait créer une base de données des bénévoles accessible sur le Web. Les données sur les bénévoles sont stockées dans Libéraliste; toutes les circonscriptions y auront accès et nous recueillons des données aussi par l entremise du site Web. COMMUNICATIONS Recommandation 26 : Il faut non seulement examiner les pratiques au niveau national, mais nous aussi devons étudier les moyens d améliorer la qualité des sites Web des APT et ADC. Depuis décembre 2008, nous avons été témoins d une révolution dans les pratiques de communication du «centre». En plus de la coordination accrue entre le Cabinet du chef et le PLC en matière de relations avec les médias et de communications stratégiques, nous avons élaboré une approche plus ciblée de la sollicitation électronique et des communications internes. Cette modernisation des pratiques découle non seulement de la collaboration avec nos nouveaux collègues du Cabinet du chef, mais aussi des sommes considérables investies dans notre capacité technologique; Comme les changements survenus au «centre» ont nécessité des ressources considérables, il reste du travail à faire au niveau des APT et des ADC. Cela dit, nos collègues des TI ont mis au point et mis en place des microsites destinés à chaque candidat et association de circonscription, mais aussi éventuellement applicables aux APT. Conçus pour favoriser l intégration, ces microsites utilisent davantage les médias sociaux et sont entièrement reliés à la base de données Libéraliste; Compte tenu de l intégration accrue de l équipe de communication en place à Ottawa et de la grande amélioration de l infrastructure technologique, nous sommes fiers de constater, comme le fait le Globe and Mail dans un récent éditorial, que «les libéraux se sont dotés de communications professionnelles». Cela dit, il reste du travail à faire pour que cette réussite au niveau national se manifeste à la base,

10 mais des efforts sont déployés en ce sens, surtout pour améliorer le dialogue entre le caucus, les APT et les ADC. Recommandation 27 : En Famille et Elluminate devraient être mieux utilisés pour un éventail plus large de communications interactives au sein du Parti. Mise à jour : Partiellement complétée Le forum EnFamille étant conçu comme un site «pour les membres et par les membres», le bureau national et l équipe d EnFamille continuent à collaborer pour que le forum demeure un espace ouvert qui favorise l interaction entre les membres; Créé à la fin de 2008, le forum s est développé depuis et compte aujourd hui près de membres. Il a grandement contribué aux processus de priorisation des politiques et de consultation du Parti durant la période précédant le congrès biennal. Récemment, les administrateurs ont réorganisé les forums sur les politiques et le Parti afin de faire place au débat sur presque tous les sujets que les membres souhaitent aborder. Parmi les autres améliorations figurent une carte du site et une rotation d articles rédigés par différents groupes de réflexion sur les politiques; Utilisé tout au long du processus de consultation qui a précédé le congrès biennal, Elluminate présente cependant de grandes difficultés à cause de l équipement requis (caméra Web, microphones et Internet haute vitesse). Par contre, nous avons souvent eu recours à Go to Webinar, un site qui nous permet de suivre un exposé PowerPoint tout en participant à un appel conférence à l aide de nos propres codes d appel. Nous avons en outre beaucoup utilisé le service de cyberconférence d ACT lors des grandes réunions, notamment celles du Conseil des présidents. Recommandation 28 : Les ADC doivent veiller à ce que la permanence du Parti ait les coordonnées de leurs directeurs à jour afin que les voies de communication essentielles du Parti puissent fonctionner. Le Parti doit répondre aux communications des membres et des associations de circonscription. Une liste complète des coordonnées est tenue à jour sur l extranet Liberalink. Ces renseignements proviennent de diverses sources combinées, dont les APT, les bureaux régionaux et les ADC. Dans un proche avenir, nous espérons que Libéraliste deviendra le «guichet unique» où tous les renseignements de ce genre seront regroupés. Recommandation 29 : Le Parti doit continuer à développer sa capacité de diffuser des informations concrètes et utiles ainsi que des documents et analyses politiques à ses membres par les moyens de communication à sa disposition.

11 Grâce à son approche ciblée de la sollicitation électronique et des communications internes (décrite en détail dans la réponse à la recommandation n o 26), le PLC est arrivé à simplifier les communications avec ses membres. Étant donné l importance de maîtriser parfaitement la diffusion proactive de l information pour qu elle demeure efficace, nous avons ajouté une section «Parti» au site Web Cette section servira de portail pour les sympathisants, les membres et les dirigeants du Parti. En outre, grâce à l utilisation accrue des outils Web, à la multiplication des conférences téléphoniques du Conseil des présidents et à la trousse d accueil, nous jouissons de contacts plus directs avec nos membres et les dirigeants du Parti. Recommandation 30 : Le PLC devrait fournir aux ADC un modèle du contenu, un serveur d hébergement et une formation pour leur site Web. Comme mentionné ci dessus, les ADC et les candidats confirmés ont accès à des microsites mis au point à cet effet. Recommandation 31 : Le PLC devrait préparer une trousse d accueil à l intention des nouveaux membres. Communications Les nouvelles règles relatives à l adhésion et la carte de membre permanente distribuée à l échelle nationale facilitent la distribution d une telle trousse. Depuis l entrée en vigueur des nouvelles cartes, tous les membres reçoivent une lettre de bienvenue de la part du secrétaire aux adhésions et du Chef, de même que des renseignements sur les programmes de dons, comme le Fonds de la victoire. Adhésion On envisage d envoyer un courriel de bienvenue dans les deux semaines suivant l adhésion d un membre, en y incluant le nom des personnes ressources au sein de l ADC, le numéro de membre et d autres renseignements utiles; une réunion est prévue avec Marc et Gosia pour discuter de quelques autres outils; La mise en œuvre devrait se faire aussitôt que possible; Le secrétariat aux adhésions devrait se charger d élaborer ce courriel et, éventuellement, de définir des critères pour déterminer les destinataires. Les nouveaux membres reçoivent déjà une carte; on pourrait envisager un autocollant de confirmation pour les membres qui possèdent déjà une carte et renouvellent leur adhésion ou reviennent au Parti après une absence, mais il faut tenir compte des coûts;

12 Il faut améliorer la réception des adhésions afin de mieux renseigner les membres qui adhèrent en ligne. Recommandation 32 : Le PLC devrait préparer un modèle de bulletin électronique à l intention des ADC. Un bulletin électronique a été élaboré à l intention du Conseil des présidents et sera distribué de façon régulière, dès la rentrée parlementaire. Recommandation 33 : Le PLC devrait davantage utiliser les sites de réseautage social. En collaboration avec le Cabinet du chef, nous avons fortement augmenté notre utilisation des réseaux sociaux et des nouveaux médias. Le Chef envoie souvent des nouvelles sur Twitter et Facebook à une liste d abonnés de plus en plus longue. Ces réseaux sociaux le mettent en contact avec des dizaines de milliers de personnes, plusieurs fois par jour. La tournée du Chef est de plus en plus documentée par des photos sur Flickr et un blog sur Par ailleurs, la nouvelle version du site Web et les microsites sont conçus pour une utilisation optimale des sites; Le PLC fait aussi grand usage de ces outils. En plus du dialogue continu que nous entretenons avec certains blogueurs, nous avons trouvé une manière innovante d employer Twitter pour publier les résultats des collectes de fonds du 1 er et 2 e trimestre. Le 23 juillet, le PLC a réalisé sa première incursion majeure dans les nouveaux médias à l occasion de l activité de financement «Aventure Rideau», saisie sur un blogue vidéo, un fil Twitter, Facebook, une présentation en continu sur Flickr et un blogue quotidien. Grâce à cette initiative, nous avons bien sûr récolté de l argent, mais aussi beaucoup appris, à tel point que l expérience fait maintenant l objet d un exposé de formation destiné aux nouveaux candidats et aux collègues intéressés. Recommandation 34 : Le PLC devrait se doter d un bureau des conférenciers. On a consacré beaucoup de temps et de ressources à la coordination d une tournée auxiliaire du caucus. Principalement dirigée par les Opérations politiques, cette initiative assure la coordination des demandes de visite des membres du caucus, présentées par les associations de circonscription de toutes les régions du pays. Recommandation 35 : Le PLC doit veiller à la qualité des traductions en français de ses produits de communication.

13 Conscients du besoin d améliorer la cohérence et le contrôle de la qualité en matière de traduction, le Cabinet du chef et le PLC ont centralisé leurs services de traduction. En vigueur depuis mai, le nouveau protocole a suscité une nette amélioration de l uniformité et de la qualité de nos documents traduits, particulièrement en français. ÉLABORATION DES POLITIQUES Recommandation 36 : Le Comité national de la plate forme et des politiques devrait entreprendre une révision du processus d élaboration des politiques. Recommandation 37 : Il faut essayer autant que possible de maximiser le nombre de résolutions du Parti intégrées à la plate forme électorale. Le Cabinet du Chef et le caucus finalisent la plate forme, avec l aide des membres du Comité national de la plate forme et des politiques. Recommandation 38 : Les politiques du Parti devraient être affichées sur le site EnFamille. Les politiques sont aussi diffusées sur le site Web du Parti libéral. Recommandation 39 : Entre les congrès, les porte parole du caucus devraient maintenir le dialogue avec les membres du Parti sur nos différentes politiques. Date limite : En cours Le sous comité du Comité national de la plate forme et des politiques présentera son rapport en janvier GOUVERNANCE Recommandation 40 : Le PLC devrait offrir une formation aux membres du Conseil national d administration. Un guide d orientation a été développé;

14 La formation devrait être discutée avec le Conseil national d administration. Recommandation 41 : Le Conseil national d administration devrait être responsable d embaucher et de congédier le directeur national. Le Conseil national d administration a développé un nouveau processus pour l embauche du directeur national. Recommandation 42 : Le scrutin électronique devrait être envisagé pour les futures courses à la direction du Parti. L élection du chef se faisant maintenant selon le principe «un membre, un vote», plusieurs modes de scrutin sont maintenant en cours d étude. RESSOURCES HUMAINES Recommandation 43. Le personnel du Parti devrait présenter un rapport annuel au Conseil national d administration, au chef et au caucus. PRÉPARATION AUX ÉLECTIONS Recommandation 44. Le Conseil national d administration devrait constituer un groupe de travail sur les investitures et les nominations pour surveiller ces procédures à l avenir. Le groupe de travail pourrait aider à déterminer la probabilité d une victoire dans les différentes circonscriptions. Il pourrait aussi participer aux débriefings dans les circonscriptions non libérales, aider à déterminer la viabilité d un candidat défait et le mécanismes de protection des élus. En vertu de l article 60 de la constitution du parti, il incombe au Comité national de préparation aux élections de déterminer les règles relatives au choix d un candidat; le Conseil national d administration n y joue aucun rôle défini. En ce qui concerne la définition des notions de circonscription gagnable et de circonscription non gagnable, un tel groupe de travail pourrait faire des recommandations au Comité national de préparation aux élections en vertu de l article 32 (2) (a), qui exige que le Comité national de préparation aux élections élabore un plan de préparation aux élections en collaboration avec le chef et le Conseil national d administration. L intervention du groupe de travail dans les questions relatives aux «débriefings» des circonscriptions non libérales et à la détermination de la viabilité d un candidat perdant devrait se faire

15 dans le respect des responsabilités des membres, des associations de circonscription, des associations provinciales et territoriales ou du Comité national de préparation aux GOUVERNANCE Recommandation 45 : Le Conseil national d administration devrait charger un ombudsman ou un conseil de discipline pour élaborer une procédure de dépôt de plaintes, de faire enquête sur les plaintes déposées et de présenter ses recommandations dans chaque cas. Des employés du PLC formuleront des recommandations à l intention d un sous comité spécial du Conseil, sur la structure et les responsabilités d un éventuel «Comité de la conduite des membres». Le sous comité devra fournir ses commentaires et, à son tour, recommander au Conseil d administration une structure et une mission appropriées pour le «Comité de la conduite des membres». Recommandation 46 : Le Conseil national d administration devrait adopter un code de conduite et une liste de sanctions adaptées en cas de comportement inapproprié de la part d'un membre. Un code de conduite a été établi; reste maintenant à déterminer les sanctions; Une politique sur les conflits d intérêts à été développée et le Conseil national d administration en discutera; Un amendement constitutionnel sur la suspension et la révocation du statut de membre a été rejeté lors du congrès; le groupe de travail sur les adhésions prépare une proposition alternative d amendement du règlement. COMMISSION DU CHANGEMENT Recommandation 47 : La Commission du changement devrait poursuivre son travail pour superviser et assurer la mise en œuvre des recommandations applicables en incluant à son équipe un représentant des jeunes libéraux et un employé actuel ou ancien du Parti, afin d assurer un équilibre géographique dans sa composition. Le mandat de la Commission du changement a pris fin lors de la remise de son rapport. Le Conseil national d administration est maintenant responsable de l établissement des priorités et de la mise en œuvre des recommandations avant juin 2010.

16 Mise à jour : Partiellement complétée

17 Personnes ressources Membre du Conseil national d administration responsable de la mise en œuvre du rapport de la Commission du changement : Brigitte Garceau Vice présidente nationale (francophone), Adhésion et rapprochement : Robert Jamieson Secrétaire national pour l adhésion, Yves Lemire Directeur national adjoint, Finances : John Duffy Directeur général des finances, Mary Jessop Directrice des finances, Élaboration des politiques : Joan Bourassa Présidente nationale des politiques, Monique Trottier Directrice, Secrétariat de l exécutif, Préparation aux élections : Sén. David Smith Co président national de campagne, Heather Chiasson CCO/Liaison au PLC, Associations de circonscription : Stephen Kukucha Vice président national (anglophone), Monique Trottier Directrice, Secrétariat de l exécutif, Ressources humaines : John Arnold Directeur principal, Administration et conformité, Souscription : Herb Metcalfe Président, Revenu national, Adam Smith Directeur, collecte de fonds, Communications : Daniel Lauzon Directeur des communications, Gouvernance : John Duffy Directeur général des finances, Monique Trottier Directrice, Secrétariat de l exécutif,

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Assurer

Plus en détail

Règles du Comité permanent d appel du Parti libéral du Canada

Règles du Comité permanent d appel du Parti libéral du Canada Règles du Comité permanent d appel du Parti libéral du Canada 1. Définitions Dans les présentes règles, «appel» désigne toute demande d examen d une question ou d une décision prise au cours du processus

Plus en détail

Utilisation des ressources des députés en dehors des périodes électorales. Interprétation

Utilisation des ressources des députés en dehors des périodes électorales. Interprétation Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation En vertu de l article 16.1 de la Loi électorale du Canada, le directeur général des élections établit des lignes directrices et des notes d interprétation

Plus en détail

Descriptions d emploi pour votre campagne

Descriptions d emploi pour votre campagne Descriptions d emploi pour votre campagne L équipe au centre d une campagne électorale ces personnes à qui le candidat peut se fier jusqu à la victoire est probablement l un des éléments les plus importants

Plus en détail

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE En vigueur en date du 1er avril 2014 1. Objet Le comité des ressources

Plus en détail

Parti Libéral du Canada. Constitution

Parti Libéral du Canada. Constitution Parti Libéral du Canada Constitution Telle qu adoptée et amendée au Congrès biennal les 30 novembre et 1 er décembre 2006, amendée de nouveau lors du Congrès biennal le 2 mai 2009, lors du Congrès extraordinaire

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. RAISON D ÊTRE La présente charte décrit le rôle du conseil d administration (le «conseil») d Aimia Inc. (la «Société»). La présente charte est assujettie aux dispositions

Plus en détail

Parti libéral du Canada Conseil des présidents. Règlement 2 Procédure pour l élection des Dirigeants du Conseil

Parti libéral du Canada Conseil des présidents. Règlement 2 Procédure pour l élection des Dirigeants du Conseil Parti libéral du Canada Conseil des présidents Règlement 2 Procédure pour l élection des Dirigeants du Conseil Le présent règlement établit les procédures pour l élection des Dirigeants du Conseil des

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

Financement électoral pour les candidats et les tiers. Contrôleur du financement politique

Financement électoral pour les candidats et les tiers. Contrôleur du financement politique Financement électoral pour les candidats et les tiers Contrôleur du financement politique 2014 Objectifs de la formation 1. Documents importants 2. Portée de la Loi sur le financement de l activité politique

Plus en détail

6/19/2014. Financement électoral pour les candidats et les tiers. Objectifs de la formation. 1. Documents importants

6/19/2014. Financement électoral pour les candidats et les tiers. Objectifs de la formation. 1. Documents importants Financement électoral pour les candidats et les tiers Contrôleur du financement politique 2014 Objectifs de la formation 1. Documents importants 2. Portée de la Loi sur le financement de l activité politique

Plus en détail

Plan d action de l Association franco-yukonnaise 2013-2015

Plan d action de l Association franco-yukonnaise 2013-2015 Plan d action de l Association franco-yukonnaise (À jour au 16 septembre 2013) Capacité organisationnelle Objectif général : Assurer le bon fonctionnement de l organisme grâce à une saine gestion des ressources

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

Course à la direction et statut de sympathisant

Course à la direction et statut de sympathisant Il me fait plaisir de présenter aux délégués du congrès et aux membres du Conseil des présidents, un rapport complet livré au nom des dirigeants du parti suivants : vice-président (anglophone), vice-président

Plus en détail

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Services de conseil en gestion Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Le 25 septembre 2009 KPMG LLP 160 rue Elgin, Suite 2000

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

RÈGLEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE (FPC)

RÈGLEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE (FPC) RÈGLEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE (FPC) 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : 2015-003 Dernière modification : 27 novembre 2015 Page 2 de 14 Table des matières SECTION 1 OBJECTIF... 4 SECTION

Plus en détail

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Janvier 2015 Table des matières Contexte... 3 Méthodologie... 3 États des lieux... 4 Hier : de grandes réalisations...

Plus en détail

Enrichir les apprentissages Plan technologique du Conseil scolaire acadien provincial

Enrichir les apprentissages Plan technologique du Conseil scolaire acadien provincial Enrichir les apprentissages Plan technologique du Conseil scolaire acadien provincial 2013-2016 VISION Le CSAP vise à préparer des citoyens du XXI e siècle en maximisant et en utilisant efficacement la

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE Services Québec 1 er décembre 2008 Table des matières 1. CONTEXTE D APPLICATION...4 2. APPLICATION ET SUIVI DE LA POLITIQUE LINGUISTIQUE DE SERVICES QUÉBEC...5 2.1. Mise en place

Plus en détail

Règles encadrant la course à la chefferie. Adoptées par le Conseil de direction le 11 septembre 2014

Règles encadrant la course à la chefferie. Adoptées par le Conseil de direction le 11 septembre 2014 Règles encadrant la course à la chefferie Adoptées par le Conseil de direction le 11 septembre 2014 Sommaire Définitions 3 Présidence d élection 4 Candidats 5 Membres ayant un droit de vote 7 Scrutin 7

Plus en détail

GREP (10) 2 FR FR FR

GREP (10) 2 FR FR FR FR GREP (10) 2 FR FR REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR DUGROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES POSTAUX (GREP) LE GROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

Cadre d assurance de la qualité

Cadre d assurance de la qualité Page 1 de 7 Cadre d assurance de la qualité Septembre 1999 (traduction 15 décembre 1999) I. Cadre d'assurance de la qualité A. Préambule B. Objectifs du Cadre d assurance de la qualité C. Critères d adhésion

Plus en détail

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014 La Loi canadienne anti-pourriel Séance d information 2014 Avis Cette présentation a été préparée par le personnel de la Commission dans le but de fournir des informations générales à l égard de la Loi

Plus en détail

Politique de gouvernance. Association des diplômés de l Université Laval

Politique de gouvernance. Association des diplômés de l Université Laval Politique de gouvernance Association des diplômés de l Université Laval Adoptée en décembre 2011 et modifiée en mars 2014 - Page 1 Table des matières 1. Objectifs de la politique de gouvernance... 3 2.

Plus en détail

Politique Utilisation des actifs informationnels

Politique Utilisation des actifs informationnels Politique Utilisation des actifs informationnels Direction des technologies de l information Adopté le 15 octobre 2007 Révisé le 2 juillet 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS... 3 2. DÉFINITIONS... 3

Plus en détail

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ)

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ) Guide du SCECIM Politique et méthode relatives à la qualification sectorielle dans le cadre du système canadien d évaluation de la conformité des instruments médicaux (SCECIM) juin 2003 Programmes d accréditation

Plus en détail

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT RELATIVES À LA NÉGOCIATION - AGENCE DU REVENU

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT RELATIVES À LA NÉGOCIATION - AGENCE DU REVENU RÈGLES DE FONCTIONNEMENT RELATIVES À LA NÉGOCIATION - AGENCE DU REVENU Adoptées par le Forum Revenu du 13 juin 2013 25-FARQ-01 Amendées par le Forum Revenu du 16 avril 2014 25-FARQ-03 Amendées par le Forum

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Le comité de gouvernance et d éthique («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil

Plus en détail

ANNEXE A STATUTS DU SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (EXTRAITS) TRANSPARENCE, RESPONSABILITÉ ET REDDITION DE COMPTES.

ANNEXE A STATUTS DU SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (EXTRAITS) TRANSPARENCE, RESPONSABILITÉ ET REDDITION DE COMPTES. ANNEXE A STATUTS DU SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (EXTRAITS) TRANSPARENCE, RESPONSABILITÉ ET REDDITION DE COMPTES Article II BUTS 2.1 Buts... Les buts du syndicat incluent : (c) (d) améliorer

Plus en détail

Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.

Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009. Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.21 Directive Soutien à la formation militaire et de police préalable au déploiement

Plus en détail

Descriptions des tâches et lettres d entente des dirigeants APERÇU DES POSTES DE DIRIGEANTS D OPTIMIST INTERNATIONAL

Descriptions des tâches et lettres d entente des dirigeants APERÇU DES POSTES DE DIRIGEANTS D OPTIMIST INTERNATIONAL APERÇU DES POSTES DE DIRIGEANTS D OPTIMIST INTERNATIONAL Les Règlements d Optimist International décrivent plusieurs postes et rôles qu occupent une variété de personnes dans la gouvernance d Optimist

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Modifié et voté en CA le 21/11/2013 Article 1er : Entrée en vigueur et modification du règlement intérieur Le présent règlement intérieur entrera

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX AVRIL 2005 Note au lecteur : Le texte en caractères blancs indique les modifications apportées

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Transcontinental inc. (la Société) est une société dont les valeurs sous-tendent une saine gestion d entreprise. Son conseil d administration (le conseil) a pour mission

Plus en détail

Plan de travail 2012-2013

Plan de travail 2012-2013 Plan de travail 2012-2013 Bilan des réalisations Juin 2013 DOSSIERS ÉMERGEANTS. Calendriers scolaires;. Modification à la politique sur le transport (chemins privés);. Implantation des maternelles 4 ans;.

Plus en détail

CONSTITUTION ET RÈGLEMENTS

CONSTITUTION ET RÈGLEMENTS CONSTITUTION ET RÈGLEMENTS Révisés le 6 mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Chapitre I Généralités 1. Constitution et dénomination 2. Siège social 3. Mission et objectifs généraux Chapitre II Les membres 4. Admissibilité

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

2. Le bénévole communautaire est un membre de la communauté qui n a pas d enfant fréquentant l école où il fait du bénévolat.

2. Le bénévole communautaire est un membre de la communauté qui n a pas d enfant fréquentant l école où il fait du bénévolat. RÉSOLUTION 87-07 265-08 Date d adoption : 20 mars 2007 21 octobre 2008 En vigueur : 21 mars 2007 22 octobre 2008 À réviser avant : RECUEIL DES POLITIQUES Définitions 1. Les bénévoles sont des personnes

Plus en détail

RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR

RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR JEAN-GUY VIENNEAU JGV CONSULTANTS INC. DIEPPE, N.-B. AVRIL 2013 TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca

Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca TITRE DE POSTE : RELÈVE DE : EN LIAISON AVEC: Responsable du marketing numérique

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES Postes non-syndiqués

DESCRIPTION DE TÂCHES Postes non-syndiqués DESCRIPTION DE TÂCHES Postes non-syndiqués 1) Agent(e) de développement scolaire et communautaire... 2 2) Agent(e) des communications avec responsabilités culturelles... 5 3) Agent(e) du personnel... 7

Plus en détail

D ACTION L A N. Plan d action. sur les infrastructures essentielles

D ACTION L A N. Plan d action. sur les infrastructures essentielles D ACTION L A N Plan d action sur les infrastructures essentielles Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2009 No de cat. : PS4-66/2009F-PDF ISBN : 978-1-100-90319-4 Imprimé au Canada Table des matières

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

Loi électorale du Canada : Questions fréquemment posées par les organisations de travailleurs et travailleuses

Loi électorale du Canada : Questions fréquemment posées par les organisations de travailleurs et travailleuses Fiche d information Loi électorale du Canada : Questions fréquemment posées par les organisations de travailleurs et travailleuses Importante mise à jour relative à la publicité électorale sur Internet

Plus en détail

Plan Stratégique de 2010-2012 du RCDR Réalisations par rapport aux objectifs

Plan Stratégique de 2010-2012 du RCDR Réalisations par rapport aux objectifs Plan Stratégique de 2010-2012 du RCDR Réalisations par rapport aux objectifs 1.0 Améliorer nos produits et services 1.1 Négocier et gérer des des licences donnant accès à un contenu stable au meilleur

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités

Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités acquia.com +33 (0)1 79 97 25 70 +44 (0)1865 520 010 John Eccles House, Robert

Plus en détail

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Mise à jour du Forum conjoint des autorités de réglementation du marché financier Réseau de conciliation

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX RÉDIGÉ PAR LA DIVISION DES COMMUNICATIONS DE LA VILLE DE THETFORD MINES La présente politique de communication s adresse à toute personne qui désire utiliser ou

Plus en détail

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Le conseil d administration de PGBC remercie sincèrement les affiliés provinciaux d accueillir chaque année la conférence nationale. La

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Gouvernance d'iaspm-canada Termes de référence pour les membres du comité exécutif

Gouvernance d'iaspm-canada Termes de référence pour les membres du comité exécutif Gouvernance d'iaspm-canada Termes de référence pour les membres du comité exécutif Table des matières Président/e...2 Secrétaire / Trésorier/ière...4 Coordonnateur/trice des communications...5 Coordonnateur/trice

Plus en détail

Historique et mise en contexte du dossier

Historique et mise en contexte du dossier COMMUNIQUÉ Internet Haute Vitesse : Positionnement de la MRC d Argenteuil quant au processus d implantation et de déploiement d un service Internet Haute Vitesse, en vue de desservir le plus grand nombre

Plus en détail

RÈGLEMENTS DE L INSTITUT DES BIENS IMMOBILIERS DU CANADA MODIFIÉS EN SEPTEMBRE 2015. Version finale datée du 21 septembre 2015

RÈGLEMENTS DE L INSTITUT DES BIENS IMMOBILIERS DU CANADA MODIFIÉS EN SEPTEMBRE 2015. Version finale datée du 21 septembre 2015 RÈGLEMENTS DE L INSTITUT DES BIENS IMMOBILIERS DU CANADA MODIFIÉS EN SEPTEMBRE 2015 Version finale datée du 21 septembre 2015 ARTICLE I NOM Le nom de la société sera l «Institut des biens immobiliers du

Plus en détail

Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 15 mai au 1 ier juin 2015

Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 15 mai au 1 ier juin 2015 Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation Ligne directrice n o 2015-07 Élection partielle remplacée par une élection générale Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle,

Plus en détail

2015 normes de niveau 1

2015 normes de niveau 1 2015 normes de niveau 1 Administré par : La coopérative : Contributeurs : Membres associés : 2 P a g e Il existe au Canada quelque 30 000 clubs sportifs qui offrent aux athlètes de tous âges la possibilité

Plus en détail

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société.

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société. 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire Il existe différentes façons pour votre école de participer au programme des Fêtes du patrimoine du Nouveau-Brunswick. Idéalement, votre

Plus en détail

Guide concernant les sympathisants. Hil el ipsa dolo cus aliassi modiatur

Guide concernant les sympathisants. Hil el ipsa dolo cus aliassi modiatur Guide concernant les sympathisants Hil el ipsa dolo cus aliassi modiatur Sympathisants introduction Le Parti libéral du Canada ouvre ses portes à tous les Canadiens qui désirent créer des liens et s engager

Plus en détail

COMITE INTERNATIONAL FIG/OHI/ACI SUR LES NORMES DE COMPETENCE MANDAT

COMITE INTERNATIONAL FIG/OHI/ACI SUR LES NORMES DE COMPETENCE MANDAT MANDAT 1. Revoir à intervalles appropriés (ne dépassant pas deux ans) les normes de compétence minimales recommandées pour les hydrographes et les spécialistes en cartographie marine en tenant compte des

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE INTRODUCTION Les Lignes directrices sur la gouvernance d entreprise encadrent les responsabilités du Conseil d administration et de la direction afin

Plus en détail

Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur)

Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur) Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur) MODE DE FONCTIONNEMENT 1. Participation au Conseil mondial: Les délégués des associations membres Le bureau et les

Plus en détail

CHRONOLOGIE DU CHANGEMENT DE LA GOUVERNANCE À L AIIC

CHRONOLOGIE DU CHANGEMENT DE LA GOUVERNANCE À L AIIC CHRONOLOGIE DU CHANGEMENT DE LA GOUVERNANCE À L AIIC Le texte qui suit présente un compte rendu factuel des événements liés aux changements de la gouvernance de l AIIC imposés par la nouvelle Loi canadienne

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE Le 26 février 2015 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE Le conseil d administration (le «conseil») est responsable de la gérance de La Société Canadian Tire Limitée (la «Société»).

Plus en détail

Guide pour recruter des membres et des sympathisants

Guide pour recruter des membres et des sympathisants sympathisants Comment recruter des membres et engager les sympathisants libéraux de votre université Les Jeunes libéraux du Canada 2012 sympathisants 2 Adhésion 101 Les membres de votre club sont les ambassadeurs

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 29 mai 2013 CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil d administration à s acquitter des responsabilités

Plus en détail

Déclaration de principe de l AIAANB Obligation de rendre compte

Déclaration de principe de l AIAANB Obligation de rendre compte Obligation de rendre compte Éclaircir des questions pertinentes pour la profession des soins Rappeler aux IAA leur obligation de respecter le Code de déontologie et les Normes de Informer les autres membres

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

L usage du genre masculin inclut le genre féminin; il n est utilisé que pour alléger le texte.

L usage du genre masculin inclut le genre féminin; il n est utilisé que pour alléger le texte. COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 43 POLITIQUE PORTANT SUR L UTILISATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES MÉDIAS SOCIAUX Adoptée le 23 avril 2014 CA-13-193-1612 L usage

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

Sections communautaires d Unifor

Sections communautaires d Unifor Sections communautaires d Unifor Guide des membres potentiels Unifor offre une nouvelle manière d aider les travailleuses et travailleurs à améliorer leur vie par l action collective. Sections communautaires

Plus en détail

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions d apprentissage mobile pour les étudiantes et étudiants de la L occasion d innover Forte de sa longue expérience dans l usage des technologies

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

Comité consultatif sur les points de référence en matière d approvisionnement

Comité consultatif sur les points de référence en matière d approvisionnement Comité consultatif sur les points de référence en matière d approvisionnement Elizabeth Tromp, sous-ministre adjointe principale intérimaire, Services ministériels, et dirigeante principale des finances,

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications 2009-2010 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Peter Gordon MacKay, C.P., député Ministre de la Défense nationale TABLE

Plus en détail

REGLEMENT ADMINISTRATIF SUR L ORGANISATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE L ASSEMBLEE NATIONALE

REGLEMENT ADMINISTRATIF SUR L ORGANISATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE L ASSEMBLEE NATIONALE REGLEMENT ADMINISTRATIF SUR L ORGANISATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE L ASSEMBLEE NATIONALE 1 PREAMBULE Attributions administratives du Bureau, du Président, du Premier Vice-président, des Questeurs

Plus en détail

2.3 Le conseil exécutif se compose de 10 membres élus et d un membre d office. Les membres élus occupent les postes suivants :

2.3 Le conseil exécutif se compose de 10 membres élus et d un membre d office. Les membres élus occupent les postes suivants : Règlements de la section locale du Bureau de la traduction (Adoptés le 15 août 2012) 1 RÔLE ET COMPOSITION DE LA SECTION LOCALE 1.1 La section locale Bureau de la traduction réunit tous les employés du

Plus en détail

Adaptation de l organigramme à des clubs de diverses importances. Avantages de l organigramme modèle. Clubs à effectif limité

Adaptation de l organigramme à des clubs de diverses importances. Avantages de l organigramme modèle. Clubs à effectif limité 1 Organisation d un club Organigramme du club Description des fonctions des officiers et autres responsables désignés Activités des comités du club Méthode de travail des comités Rapports des comités Une

Plus en détail

Projet de consultation supervisé en organisation. Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01)

Projet de consultation supervisé en organisation. Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01) Projet de consultation supervisé en organisation Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01) Session été 2011 Pour toute information, n'hésitez pas à contacter Élaine Lamontagne, coordonnatrice

Plus en détail

Rapport stratégie communication MSRO. 25 avril 2015 Powered by

Rapport stratégie communication MSRO. 25 avril 2015 Powered by Rapport stratégie communication MSRO 25 avril 2015 Powered by 1. Profile du MSRO et de ses clients : Synthèse de la vision du C.A. selon les commentaires et réponses donnés lors de l exercice de la rencontre

Plus en détail

1. Contexte et finalité. 2. Soumission d une demande. SOP, July 2012 1

1. Contexte et finalité. 2. Soumission d une demande. SOP, July 2012 1 Procédures officielles normalisées pour la reconnaissance officielle du statut sanitaire et la validation des programmes officiels de contrôle de la fièvre aphteuse des pays membres 1. Contexte et finalité

Plus en détail

Leçon 3 : Perspectives politiques et priorités budgétaires

Leçon 3 : Perspectives politiques et priorités budgétaires Leçon 3 : Perspectives politiques et priorités budgétaires OBJECTIFS Les élèves découvriront comment les opinions politiques et les priorités se répercutent sur l établissement du budget fédéral. MOTS

Plus en détail

L ACCP et le développement professionnel

L ACCP et le développement professionnel L ACCP et le développement professionnel L ACCP appuie fortement le développement professionnel permanent pour tous les membres et fait la promotion de la poursuite des possibilités d apprentissage qui

Plus en détail

Manuel sur le financement politique des candidats et des agents officiels EC 20155

Manuel sur le financement politique des candidats et des agents officiels EC 20155 Manuel sur le financement politique des candidats et des agents officiels EC 20155 Juillet 2015 Manuel sur le financement politique des candidats et des agents officiels Cette page blanche a été laissée

Plus en détail

RÈGLES du COMITÉ D AUDIT (le «comité») du CONSEIL D ADMINISTRATION de YELLOW MÉDIA LIMITÉE

RÈGLES du COMITÉ D AUDIT (le «comité») du CONSEIL D ADMINISTRATION de YELLOW MÉDIA LIMITÉE RÈGLES du COMITÉ D AUDIT (le «comité») du CONSEIL D ADMINISTRATION de YELLOW MÉDIA LIMITÉE AUTORITÉ La responsabilité principale de la communication de l information financière et des contrôles et procédures

Plus en détail

Programme de placements Rapport de vérification final Rapport N o 15/12 22 novembre 2012

Programme de placements Rapport de vérification final Rapport N o 15/12 22 novembre 2012 Programme de placements Rapport de vérification final Rapport N o 15/12 22 novembre 2012 Diffusion : Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail