FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN"

Transcription

1 FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN Publié en novembre 2014 Afin de bien former des interventions, évaluer les progrès, et selon le cas, raffiner leurs stratégies, les décideurs ont besoin d informations précises et opportunes. Pour cela, FP2020 s est engagé à élargir la participation en ce qui concerne la mesure, l évaluation et l adaptation. Les Indicateurs de base de FP2020 sont une gamme de mesures quantitatives pour évaluer les progrès réalisés dans le cadre de notre objectif : permettre à 120 millions de femmes et de jeunes filles supplémentaires dans les 69 pays cibles d avoir accès à la contraception moderne d ici à Le groupe de travail Suivi de la performance et résultats (Performance Monitoring & Evidence, PME) guide de façon continue la sélection des Indicateurs de base, ainsi que leurs définitions, méthodologies, sources de données et interprétation. Les estimations sont fournies par Track20, un projet mis en œuvre par Avenir Health en collaboration avec un réseau de responsables de suivi et d évaluation dans les pays impliqués. Les dernières estimations pour les Indicateurs de base dans les 69 pays sont publiées annuellement dans le Rapport de progrès de FP2020 et sont disponibles en tout temps à partir des sites Web de FP2020 (www.familyplanning2020.org) et de Track20 (www.track20.org). Appui pour les pays engagés envers FP2020 Track20 appui intensivement la promotion de la collecte, l analyse et l emploi des données dans les pays engagés envers FP2020 en outre le calcul annuel des estimations des indicateurs de base. Ces efforts comprennent la formation d un cadre d agents de suivi et d évaluation au niveau du ministère de la Santé, du bureau de la population ou d autres bureaux appropriés. Les agents collectent, analysent et disséminent les données de planification familiale pour établir des rapports, améliorer les programmes et prendre des décisions stratégiques. Plus de gouvernements engagés sont en train de travailler avec Track20 et ses partenaires experts pour organiser des Ateliers de consensus de données annuels (DCW) afin d assurer le suivi annuel soit prioritaire et impulsé par les pays. Les DCW servent comme plateformes pour discuter les définitions et méthodologies des Indicateurs de base et pour actualiser les estimations ; revoir et analyser les données établies au niveau local et identifier des lacunes de données ; appliquer des modèles statistiques et en analyser les résultats ; estimer les progrès des plans stratégiques nationaux de planification familiale ; et, finalement, soutenir l utilisation des données dans la prise de décision de niveau national pour améliorer la mise en place des programmes et la qualité des services. En 2014, les Ateliers se sont déroulés en Côte d Ivoire, RD du Congo, Éthiopie, Inde, Indonésie, au Malawi, Nigeria, Pakistan, Rwanda et aux Philippines.

2 CAMEROUN IICATEURS FAISANT L OBJET DE RAPPORTS ANNUELS POUR L ENSEMBLE DES 69 PAYS CIBLÉS PAR FP2020 Indicateur 1a. Taux de prévalence contraceptive, méthodes modernes (mcpr) 16,9 17,7 Taux annuel de changement en mcpr 0,37 0,37 Indicator 1a: mcpr disaggregation mcpr par lieu de résidence Ville Campagne 20,8% 8,7% Indicateur 1b. Répartition en pourcentages des utilisateurs* Pilules 9,9% Contraceptifs injectables 14,3% Préservatifs 67,7% LAM 1,2% MAMA 1,2% Implants 3,1% Stérilisation féminine 2,5% Stérilisation masculine 0,0% SDM 0,0% Autres méthodes modernes Parmi les autres méthodes modernes, on compte la mousse / gelée et les diaphragmes Indicateur 2. Nombre d utilisateurs supplémentaires par méthode moderne de contraception Année de référence** 0,0% Indicateur 3. Pourcentage de femmes dont les besoins en matière de contraception n ont pas été satisfaits 33,9% 34,0%

3 Indicateur 4. Pourcentage de femmes mariées dont les besoins en contraception moderne ont été satisfaits Indicateur 5. Dépenses annuelles pour la planification familiale sur le budget intérieur du gouvernement (aucunes données pour 2012 et pour quatre pays seulement en 2013) 30,9% 31,8% Indicateur 6. Couple-Années de Protection (CAP) Indicateur 7. Nombre de grossesses non désirées Indicateur 8. Nombre de grossesses non désirées évitées grâce à l utilisation de contraceptifs modernes Indicateur 9. Nombre de décès de mères évites grâce à l utilisation de contraceptifs modernes Indicateur 10. Nombre d avortements à risque évités grâce à l utilisation de contraceptifs modernes IICATEURS SIGNALÉS ANNUELLEMENT POUR UN SOUS-ENSEMBLE DE PAYS CIBLÉS PAR FP2020 Indicateur 11. Pourcentage de femmes qui ont obtenu des informations sur la planification familiale lors de leur dernière visite avec un professionnel de la santé Indicateur 12. Indice information méthode Indicateur 13. Pourcentage de femmes qui prennent les décisions relatives à la planification familiale seules ou en concertation avec leur mari ou leur compagnon Indicateur 14. Taux de natalité chez les adolescentes Indicateur 15. Pourcentage de personnes informées du caractère définitif de la stérilisation DÉFINITIONS DES IICATEURS DE BASE FP2020 1a. Taux de prévalence contraceptive, méthodes modernes (mcpr) Définition de l indicateur : La proportion des femmes en âge de procréer et qui utilisent (ou dont le partenaire utilise) une méthode de contraception moderne à un moment particulier. Ventilation : Dans la mesure du possible (lors des années disposant d une EDS ou de données de PMA2020) par quintile de richesse, âge, état civil, résidence urbaine / rurale, ethnicité, etc. 1b. Répartition en pourcentages des utilisateurs Définition de l indicateur : Le pourcentage du nombre total d utilisateurs de planification familiale utilisant chaque méthode moderne de planification familiale.

4 NB : Déclaration selon méthode moderne de contraception. L indicateur 1b a été incorpré dans l ensemble des Indicateurs de base en Les estimations pour cet indicateur ont été publiées pour la première fois dans le Rapport de progrès de FP2020 de novembre Nombre d utilisateurs supplémentaires par méthode moderne de contraception Définition de l indicateur : Le nombre de femmes (ou de leurs partenaires) en âge de procréer qui utilisent actuellement une méthode de contraception par rapport à Pourcentage de Femmes dont les besoins en matière de contraception n ont pas été satisfaits Définition de l indicateur : Le pourcentage de femmes fécondes et en âge de procréer qui ne souhaitent pas avoir d autre enfant ou qui souhaitent différer leur prochaine grossesse, mais qui n utilisent pas de méthode contraceptive moderne, plus les femmes qui utilisent actuellement une méthode traditionnelle de planification familiale. On présume que les femmes utilisant une méthode traditionnelle ont des besoins non satisfaits en matière de contraception moderne. Ventilation : Dans la mesure du possible (lors des années disposant d une EDS ou de données de PMA2020) par quintile de richesse (comparant le quintile le plus bas au plus élevé), âge, état civil, résidence urbaine / rurale, ethnicité, etc. 4. Pourcentage de femmes mariées dont les besoins en contraception moderne ont été satisfaits Définition de l indicateur : Le pourcentage de femmes (ou de leurs partenaires) qui souhaitent soit ne pas avoir d autres enfants, soit différer leur prochaine grossesse et qui utilisent actuellement une méthode moderne de contraception. On présume que les femmes utilisant une méthode traditionnelle ont des besoins non satisfaits en matière de contraception moderne. Ventilation : Dans la mesure du possible (lors des années disposant d une EDS ou de données de PMA2020) par quintile de richesse (comparant le quintile le plus bas au plus élevé), âge, état civil, résidence urbaine / rurale, ethnicité, etc. 5. Dépenses annuelles pour la planification familiale sur le budget intérieur du gouvernement Définition de l indicateur : Total des dépenses récurrentes annuelles du secteur public pour la planification familiale. Sont incluses les dépenses à tous les niveaux de gouvernement. NB : En 2012, FP2020 n a pas publié des estimations pour l indicateur 5 ; en 2013, celles-ci ont été rapportées pour quatre pays dont le Bénin, le Burkina Faso, le Liberia et la Tanzanie. 6. Couple-Années de Protection (CAP) Définition de l indicateur : La protection estimée assure par les services de planification familiale au cours d une période d un an, sur la base du volume de tous les contraceptifs vendus ou distribués gratuitement aux patients au cours de cette période. Le CAP est calculé en multipliant la quantité de chacune des méthodes distribuées aux patients par un facteur de conversion, ce qui donne une estimation de la durée de la protection contraceptive fournie par unité de la méthode utilisée. 7. Nombre de grossesses non désirées Définition de l indicateur : Le nombre de grossesses qui se sont produites à un moment où les femmes (es leurs partenaires) ne souhaitaient pas d autres enfants ou souhaitaient différer leur prochaine grossesse. Mesurée en général en se basant sur les dernières ou les plus récentes grossesses, y compris celles en cours. 8. Nombre de grossesses non désirées évitées grâce à l utilisation de contraceptifs Définition de l indicateur : Le nombre de grossesses non désires qui n ont pas eu lieu au cours d une période de référence déterminée en raison de la protection assurée par l utilisation de contraceptifs au cours de la période de référence.

5 9. Nombre de décès de mères évites grâce à l utilisation de contraceptifs modernes Définition de l indicateur : Le nombre de décès de mères qui ne se sont pas produits au cours d une période de référence déterminée en raison de la protection assurée par l utilisation de contraceptifs modernes au cours de la période de référence. 10. Nombre d avortements à risque évités grâce à l utilisation de contraceptifs modernes Définition de l indicateur : Le nombre d avortements à risqué qui n ont pas eu lieu au cours d une période de référence déterminée en raison de la protection assurée par l utilisation de contraceptifs modernes au cours de la période de référence. 11. Pourcentage de femmes qui ont obtenu des informations sur la planification familiale lors de leur dernière visite avec un professionnel de la santé Définition de l indicateur : Le pourcentage de femmes ayant obtenu toute forme d information sur la planification familiale lors de leur dernier contact avec un prestataire de services de santé. Ce contact a pu avoir lieu dans une clinique ou un cadre communautaire. L information peut avoir été donnée via un certain nombre de biais, notamment sous la forme de conseils, de documents d information, d éducation et de communication, ou d entretiens / discussions au sujet de la planification familiale. Ventilation : Ventiler dans la mesure du possible (pour les années disposant d une EDS ou de données de PMA2020) par quintile de richesse, âge, état civil et parité. 12. Indice information méthode Définition de l indicateur : Un indice pour terminer dans quelle mesure les femmes ont été informées des méthodes alternatives de contraception et ont obtenu une information adaptée les concemant. L indice est conçu à partir de trois questions : Avez-vous reçu des informations sur d autres méthodes? Avez-vous reçu des informations sur les effets secondaires? Vous a-t-on dit quoi faire si vous présentez des effets secondaires? La note d indice est égale au nombre de femmes ayant répondu «oui» à ces trois questions. Ventilation : Ventiler dans la mesure du possible (pour les années disposant d une EDS ou de données de PMA2020) par quintile de richesse, âge, état civil et parité. 13. Pourcentage de femmes qui prennent les décisions relatives à la planification familiale seules ou en concertation avec leur mari ou leur compagnon Définition de l indicateur : Le pourcentage de femmes qui prennent des décisions sur des sujets tels que de savoir si, et quand, commencer et arrêter d utiliser un contraceptif, et sur le choix d une méthode contraceptive, décisions prises seules ou en concertation avec leur mari ou leur compagnon. Ventilation : Ventiler dans la mesure du possible (pour les années disposant d une EDS ou de données de PMA2020) par quintile de richesse, âge, et parité. 14. Taux de natalité chez les adolescentes Définition de l indicateur : Le nombre de naissances chez les adolescents âgées de 15 à 19 ans survenant au cours d une période de référence donnée pour 1000 adolescentes. 15. Pourcentage de personnes informées du caractère définitif de la stérilisation Définition de l indicateur : Parmi les femmes qui ont dit avoir eu recours à la stérilisation féminine ou masculine, pourcentage de celles qui ont été informées par l administrateur que cette méthode était définitive.

6 Ventilation : Ventiler dans la mesure du possible (pour les années disposant d une EDS ou de données de PMA2020) par quintile de richesse, âge, état civil et parité. Notes additionnelles * FP2020 a publié pour la première fois dans son Rapport de progrès de novembre 2014 des estimations pour l indicateur 1b Répartition en pourcentage des utilisateurs par méthode moderne de contraception et l indicateur 5, Dépenses annuelles pour la planification familiale sur le budget intérieur du gouvernement. Pour l indicateur 5, que des estimations pour le Bénin, le Burkina Faso, le Liberia et la Tanzanie ont été disponibles. Pour le Rapport de progrès de novembre 2015, nous anticipons publier des estimations de l indicateur 5 pour approximativement 30 pays. ** Pour calculer la valeur de l indicateur 2, le nombre d utilisateurs supplémentaires par méthode moderne de contraception depuis le Sommet sur la planification familiale de Londres, nous avons désigné l an 2012 comme l année de référence ou le point de départ de nos calculs - le point à partir duquel nous établissons en conséquence le nombre d utilisateurs supplémentaires à zéro. Pour chaque époque considérée, nous comparerons le nombre total d utilisateurs de l année en cours au nombre total d utilisateurs de l année de référence (2012). La différence entre ces deux totaux est le nombre d utilisateurs supplémentaires.

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification familiale en Afrique de l Ouest : le Togo

Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification familiale en Afrique de l Ouest : le Togo Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification en Afrique de l Ouest : le Togo Conférence sur le Repositionnement de la Planification Familiale en Afrique de l Ouest le 15 au 18 février 25 Accra,

Plus en détail

Population 2001 (en millions): 31.0. Densité au mile carré: 34. Taux brut de natalité, naissances pour 1000 habitants: 25

Population 2001 (en millions): 31.0. Densité au mile carré: 34. Taux brut de natalité, naissances pour 1000 habitants: 25 A lgérie PROFIL DÉMOGRAPHIQUE Capitale: Alger Superficie, en miles carrés: 919,591 Revenu national brut par habitant, 1999 (US$): 4,840 Population 2001 (en millions): 31.0 Densité au mile carré: 34 Taux

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale A la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, tenue au Caire en 1994, 179 pays ont approuvé un Programme d action qui

Plus en détail

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES UNITED NATIONS NATIONS UNIES DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES Liens entre l Inventaire de la Gouvernance en Afrique (IGA) et le processus du Mécanisme

Plus en détail

Guide d utilisateur AmplifyChange #2: Démystifier le suivi des projets pour AmplifyChange

Guide d utilisateur AmplifyChange #2: Démystifier le suivi des projets pour AmplifyChange Guide d utilisateur AmplifyChange #2: Démystifier des projets pour AmplifyChange Narratrice : Rolla Khadduri Directrice adjointe du Fonds (technique), AmplifyChange Le suivi : les bases 1. Qu est-ce que?

Plus en détail

ONUSIDA 2013 Le sida en chiffres

ONUSIDA 2013 Le sida en chiffres ONUSIDA 2013 Le sida en chiffres 33 % de nouvelles infections à VIH en moins depuis 2001 29 % de décès liés au sida en moins (adultes et enfants) depuis 2005 52 % de nouvelles infections à VIH en moins

Plus en détail

Consultant de Santé de la Reproduction/SSRAJ

Consultant de Santé de la Reproduction/SSRAJ Situation: Bobo-Dioulasso, Burkina Faso Consultant de Santé de la Reproduction/SSRAJ Centre: Centre pour Leadership et Management General Structure: Organisation Ouest Africaine de la Santé Lieu de travail:

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Bilan: Les tendances régionales en matière de planification familiale

Bilan: Les tendances régionales en matière de planification familiale Bilan: Les tendances régionales en matière de planification familiale Dr Seipati Mothebesoane-Anoh Conseillère en Santé maternelle OMS/Équipe Inter-Pays/Afrique de l Ouest Conférence Population, Développement

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 Mettre fin à l épidémie de sida ces mots renferment de tels espoirs et de telles promesses. Grâce à des engagements mondiaux et à des objectifs précis,

Plus en détail

Inégalité des Sexes, Pauvreté, et Santé en Afrique subsaharienne: Cadre Analytique

Inégalité des Sexes, Pauvreté, et Santé en Afrique subsaharienne: Cadre Analytique Inégalité des Sexes, Pauvreté, et Santé en Afrique subsaharienne: Cadre Analytique Pistes pour améliorer les résultats en matière de santé Résultats Résultats de santé Ménages et communautés Comportements

Plus en détail

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Pérou

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Pérou Pérou - Besoin de planification familiale non satisfait, 2011 Au Pérou, six pour cent des femmes mariées ont un besoin non satisfait de planification familiale. A l intérieur du pays ces taux varient suivant

Plus en détail

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE [ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE NOUVELLES DONNÉES SOULIGNENT LES DÉFIS PERSISTANTS Cette fiche d information présente de nouvelles données relatives à l année scolaire qui s est achevée en sur le nombre d

Plus en détail

1. Hospitalisation : analyse de la répartition des services offerts.

1. Hospitalisation : analyse de la répartition des services offerts. Hospitalisation L information sur l offre en hospitalisation d un pays (nombre de lits par habitant, répartition géographique ou par spécialité médicale) est utile pour déterminer la différence entre l

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA POPULATION (MSPP) Unité d Etudes et de Programmation (UEP) ANNUAIRE STATISTIQUE 2012

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA POPULATION (MSPP) Unité d Etudes et de Programmation (UEP) ANNUAIRE STATISTIQUE 2012 MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA POPULATION (MSPP) Unité d Etudes et de Programmation (UEP) ANNUAIRE STATISTIQUE 2012 Septembre 2013 REMERCIEMENTS Le Ministère de la Santé Publique et de la Population

Plus en détail

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Pourquoi faut-il changer la définition des besoins non satisfaits en matière de planification familiale? Le concept de besoins

Plus en détail

la rougeole constitue la première cause de mort des enfants, devant le sida, la tuberculose et le paludisme (OMS, 2009).

la rougeole constitue la première cause de mort des enfants, devant le sida, la tuberculose et le paludisme (OMS, 2009). la rougeole constitue la première cause de mort des enfants, devant le sida, la tuberculose et le paludisme (OMS, 2009). Bien que la couverture de vaccination contre la rougeole en Afrique ait été étendue

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie d intervention dans le secteur

Plus en détail

POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE

POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE Politique d utilisation et de promotion du chrysotile L histoire de la ville de Thetford Mines tient ses origines de l exploitation minière, et continue

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT ALIBORI 57 ATACORA 37 SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT DONGA 53 BORGOU 36 Enquête Démographique et de Santé du Bénin 2011 2012 (EDSB-IV) COLLINES 53 ZOU 62 PLATEAU 29 Décès d enfants de moins d un an pour

Plus en détail

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Table ronde ReMed «Améliorer l acc accès aux soins des Femmes et des Enfants» Paris, 4 novembre 2011 Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Jean-Marie Trapsida Coordonnateur,

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes 1. Introduction Condition féminine Canada est l organisme fédéral

Plus en détail

Artisanat et Création d Emploi, quel Avenir Économique pour les Jeunes?

Artisanat et Création d Emploi, quel Avenir Économique pour les Jeunes? BURKINA FASO Unité-Progrès-Justice SALON INTETERNATIONAL DE L ARTISANAT DEOUAGADOUGOU (SIAO) TERMES DE REFERENCE SEPTEMBRE Artisanat et Création d Emploi, quel Avenir Économique pour les Jeunes? Septembre

Plus en détail

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Le tableau suivant est destiné à donner un aperçu des principales actions à entreprendre pour répondre aux besoins

Plus en détail

LE DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE : PLAN D ELABORATION DES OUTILS DE PLAIDOYER EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

LE DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE : PLAN D ELABORATION DES OUTILS DE PLAIDOYER EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Département des Sciences de la Population et du Développement Population Reference Bureau 1875 Connecticut Ave., NW, Suite 520 Université de Kinshasa République Démocratique du Congo Washington D.C. United

Plus en détail

DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN

DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN Analyse secondaire des données des enquêtes démographiques et de santé réalisées au Bénin et à Madagascar Avril

Plus en détail

Figure 17 : Taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, 1990, 2008 et 2015 (cible)

Figure 17 : Taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, 1990, 2008 et 2015 (cible) Objectif 4 : Réduire la mortalité des enfants de moins de cinq ans Cible 4A Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans L Afrique continue de marquer

Plus en détail

Participation aux cours prénataux

Participation aux cours prénataux Éducation prénatale en Ontario Participation aux cours prénataux L éducation prénatale vise à fournir aux participants les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour améliorer l issue de

Plus en détail

L initiative Des filles adolescentes: Une alliance pour l autonomisation économique

L initiative Des filles adolescentes: Une alliance pour l autonomisation économique L initiative Des filles adolescentes: Une alliance pour l autonomisation économique Slvia Muzi HDNSP 26 mai 26 2010 Aperçu : Introduction à l IFA Conception de l évaluation d impact Questions de recherche/collecte

Plus en détail

Burkina Faso Profil pays EPT 2014

Burkina Faso Profil pays EPT 2014 Burkina Faso Profil pays EPT 14 Contexte général Situé au cœur de l Afrique occidentale, dans la boucle du Niger, le Burkina Faso est l un pays des pays les plus peuplés de la sous-région Ouest-africaine

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES Avril 2014 TDR pour le renforcement du Service Juridique de la BIDC Page - 1 - I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC,

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE POUR L APPLICATION ET LE SUIVI DES POLITIQUES ET DES INTERVENTIONS DE PLAIDOYER

FEUILLE DE ROUTE POUR L APPLICATION ET LE SUIVI DES POLITIQUES ET DES INTERVENTIONS DE PLAIDOYER FEUILLE DE ROUTE POUR L APPLICATION ET LE SUIVI DES POLITIQUES ET DES INTERVENTIONS DE PLAIDOYER Cet ensemble d outils a été conçu pour renforcer la capacité des parties prenantes clefs de s impliquer

Plus en détail

PLANIFICATION FAMILIALE 5

PLANIFICATION FAMILIALE 5 PLANIFICATION FAMILIALE 5 Abdou NOMAOU et Soumana HAROUNA 5.1 CONNAISSANCE DE LA CONTRACEPTION Dans les pays africains, le rythme élevé de la croissance de la population constitue une contrainte majeure

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique Entrepreneurs en Afrique Une idée Contribuer à l émergence de PME/PMI technologiques en Afrique grâce à la collaboration entre des entrepreneurs africains et des Ecoles d Ingénieurs françaises (Réseau

Plus en détail

CREATION DE LA DEMANDE DE PLANIFICATION FAMILIALE: EXEMPLES DE L UNFPA DANS LA SOUS-REGION Hugues KONE, CR en Communication

CREATION DE LA DEMANDE DE PLANIFICATION FAMILIALE: EXEMPLES DE L UNFPA DANS LA SOUS-REGION Hugues KONE, CR en Communication CREATION DE LA DEMANDE DE PLANIFICATION FAMILIALE: EXEMPLES DE L UNFPA DANS LA SOUS-REGION Hugues KONE, CR en Communication Conférence «Population, développement et planification familiale en Afrique de

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

EDS-MICS 2011 Note de présentation des résultats préliminaires

EDS-MICS 2011 Note de présentation des résultats préliminaires REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix- Travail- Patrie -------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE -------------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace- Work- Fatherland -------------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS

Plus en détail

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1 PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 2 L analyse des contraintes à l investissement privé et à la croissance

Plus en détail

PLANIFICATION FAMILIALE 5

PLANIFICATION FAMILIALE 5 PLANIFICATION FAMILIALE 5 El-Arbi Housni Le Programme National de Planification Familiale a été établi au Maroc sous l'entière responsabilité du ministère de la Santé en 1966. Ce programme a gagné beaucoup

Plus en détail

DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE

DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA PLANIFICATION FAMILIALE Kampala Uganda du 15-18 Novembre 2009 DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE ALE Franck, Assistant

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Plan d activités de 2015-16

Plan d activités de 2015-16 Plan d activités de 2015-16 Introduction Le vérificateur général du Nouveau-Brunswick (VGNB) est un bureau indépendant qui sert l Assemblée législative du Nouveau-Brunswick. La vérificatrice générale aide

Plus en détail

Méthodologie d échantillonnage et Échantillonneur ASDE

Méthodologie d échantillonnage et Échantillonneur ASDE Méthodologie d échantillonnage et Échantillonneur ASDE Par Michel Rochon L énoncé suivant définit de façon générale la méthodologie utilisée par Échantillonneur ASDE pour tirer des échantillons téléphoniques.

Plus en détail

Historique de l Enquête sur les avortements thérapeutiques

Historique de l Enquête sur les avortements thérapeutiques Historique de l Enquête sur les avortements thérapeutiques Avant 1969 Le Bureau fédéral de la statistique 1 (appelé aujourd hui Statistique Canada) recueillait des données sur les avortements en provenance

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Préambule Suite à l adoption de la Loi 28 par le gouvernement du Québec, des modifications ont été apportées à la mise en œuvre de la nouvelle gouvernance municipale

Plus en détail

ENERGIE - EAU EN AFRIQUE

ENERGIE - EAU EN AFRIQUE FORUM RHONE-ALPES / AFRIQUE 6 ème Edition «La maîtrise de l Eau et de l Energie constitue le préalable de tout développement économique et social durable» ENERGIE - EAU EN AFRIQUE Financements -Technologies-

Plus en détail

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali.

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Initiative conjointe CEDLAS - DNACPN Février 2011 1 Résumé... 3 Description de l étude... 3

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

CAF AFRICAN QUALIFIERS 2015

CAF AFRICAN QUALIFIERS 2015 CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 PRÉSENTATION CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 TOURS PRÉLIMINAIRES ER TOUR Equipe Match Equipe Aller Retour Liberia Lesotho 0 0 Kenya Comores 0 Madagascar Ouganda

Plus en détail

Une proposition de partenariat pour l éducation primaire

Une proposition de partenariat pour l éducation primaire Une proposition de partenariat pour l éducation primaire Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo et la communauté internationale poursuivent un objectif commun pour la stabilité et le développement

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 Optimiser la coopération au développement pour atteindre les ODD concernant la santé 1. Introduction Le programme de travail du Partenariat international pour

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE»

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE» Manuel de mise en œuvre de la communication pour le changement social et comportemental (CCSC) à destination des adolescents en milieu urbain en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) Organisation

Plus en détail

«La seule voie qui offre quelque espoir d un avenir meilleur pour toute l humanité est celle de la coopération et du partenariat»

«La seule voie qui offre quelque espoir d un avenir meilleur pour toute l humanité est celle de la coopération et du partenariat» www.cap-sante.org L asbl Cap Santé, située à Liège, a pour objectif de susciter et de soutenir des initiatives qui contribuent durablement à l amélioration de la santé et du bien-être en RD Congo. avec

Plus en détail

LA POLITIQUE CANADIENNE DU SPORT PRIORITÉS DES GOUVERNEMENTS FÉDÉRAL, PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX POUR UNE ACTION CONCERTÉE DANS LE DOMAINE DU SPORT

LA POLITIQUE CANADIENNE DU SPORT PRIORITÉS DES GOUVERNEMENTS FÉDÉRAL, PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX POUR UNE ACTION CONCERTÉE DANS LE DOMAINE DU SPORT 1142 Fre-OFC.qxd 9/10/07 8:59 AM Page 1 LA POLITIQUE CANADIENNE DU SPORT PRIORITÉS DES GOUVERNEMENTS FÉDÉRAL, PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX POUR UNE ACTION CONCERTÉE DANS LE DOMAINE DU SPORT 2007-2012 TABLE

Plus en détail

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Mai 2014 Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Comme nous l avons annoncé dans notre bulletin du 15 avril, l ICIS prévoit lancer son nouveau site Web interactif sur les données

Plus en détail

SOINS APRES AVORTEMENT AU BENIN. 6 au 11 octobre 2013 Saly, SENEGAL Equipe Bénin

SOINS APRES AVORTEMENT AU BENIN. 6 au 11 octobre 2013 Saly, SENEGAL Equipe Bénin SOINS APRES AVORTEMENT AU BENIN 6 au 11 octobre 2013 Saly, SENEGAL Equipe Bénin PLAN Introduction Les avortements en chiffre au Bénin Historique des SAA Etapes de la mise en oeuvre des SAA Faiblesses/contraintes

Plus en détail

KASABATI. Programme Ethique

KASABATI. Programme Ethique + 226 50 35 25 27 / 50 35 29 79 Partenaire de Programme Ethique Contexte d intervention L association Kasabati a commencé à travailler en 2007 sur les questions éthiques posées par la recherche ou par

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

Rapport Mission santé

Rapport Mission santé Rapport Mission santé Du 02 au 31 Août 2014 Introduction J ai réalisé cette mission en tant qu étudiante sage-femme 2 ème année dans le cadre d un stage conventionné avec la faculté libre de médecine et

Plus en détail

en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007

en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007 L expérience en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007 Marie Marcelle Deschamps, MD Faculte de Medecine et Pharmacie de UEH 5-6 Mars 2008 Le contexte Haiti est. le pays le plus affecté

Plus en détail

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle Évaluation des apprentissages en formation professionnelle L évaluation des apprentissages fait partie intégrante de l enseignement. L APEQ vous propose ici un document qui devrait vous permettre de clarifier

Plus en détail

PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES

PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES Objectifs clés CSRP 1 Actions préalables en gras CSRP II Déclencheurs en gras CSRP III Déclencheurs en gras CSRP IV Résultats de moyen terme/indicateurs Global :

Plus en détail

Exemple : Consultant Contrat et stipulations

Exemple : Consultant Contrat et stipulations Exemple : Consultant Contrat et stipulations Note : Le présent document est fourni à des fins informatives seulement. Les associations professionnelles de la santé qui souhaitent utiliser cette ressource

Plus en détail

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Situation dans le secteur des assurances au Grand-Duché du Luxembourg

Situation dans le secteur des assurances au Grand-Duché du Luxembourg La DIRECTIVE 2004/113/CE DU CONSEIL du 13 décembre 2004 mettant en oeuvre le principe de l égalité de traitement entre les femmes et les hommes dans l accès à des biens et services et la fourniture de

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

Note d orientation- Note conceptuelle La CIPD au-delà de 2014 Conférence internationale sur les droits de l homme

Note d orientation- Note conceptuelle La CIPD au-delà de 2014 Conférence internationale sur les droits de l homme 25 février 2013 Note d orientation- Note conceptuelle La CIPD au-delà de 2014 Conférence internationale sur les droits de l homme La présente note présente le concept de la Conférence internationale sur

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS 16 ET ENFANTS VULNÉRABLES L un des effets les plus dévastateurs de l épidémie de VIH/sida est l augmentation croissante du nombre d orphelins et d enfants rendus vulnérables

Plus en détail

Eléments indicatifs pour un modèle de gestion et de suivi de la vulnérabilité du secteur de l électricité aux risques de catastrophes au Burkina Faso

Eléments indicatifs pour un modèle de gestion et de suivi de la vulnérabilité du secteur de l électricité aux risques de catastrophes au Burkina Faso Cahier Institut d'application et de vulgarisation en sciences de l'eau et 1444444444444 2444444444444 3 Email: iavsmail@gmail.com; Edition,N 1,Octobre2013 Site web: l'energie http://www.iavs-bf.org Eléments

Plus en détail

La qualité des données analysée à partir de la Chartre africaine de la statistique (CAS)

La qualité des données analysée à partir de la Chartre africaine de la statistique (CAS) Atelier AFRISTAT-INSEE - Produire les indicateurs statistiques nécessaires au suivi des OMD Du 4 au 8 juillet 2011 à Libourne. La qualité des données analysée à partir de la Chartre africaine de la statistique

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE

CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE INTRODUCTION Les informations recueillies lors du dénombrement du 3 ème RGPH-2001 permettent d analyser les caractéristiques démographiques, socioéconomiques et culturelles

Plus en détail

Appel à communications

Appel à communications Appel à communications 7 ème Conférence Africaine sur la Population JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD, 30 NOV. 4 DEC. 2015 DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE EN AFRIQUE: PERSPECTIVES, OPPORTUNITES ET DEFIS CONTEXTE Organisée

Plus en détail

WT21 Impact des évolutions démographiques

WT21 Impact des évolutions démographiques Session 1 La vision chinoise La taille de la population, un problème toujours aussi important : - dans l hypothèse de 2 enfants par femme, la population augmente, - objectif de la politique démographique

Plus en détail

Dépenses publiques 6

Dépenses publiques 6 Dépenses publiques 6 6.1 Estimation des dépenses publiques en matière de lutte contre les drogues Cristina Díaz Gómez 148 Estimer les dépenses publiques relatives aux drogues consiste à déterminer quels

Plus en détail

1. Contexte. 2. Dresser le bilan : expériences et nouveaux développements

1. Contexte. 2. Dresser le bilan : expériences et nouveaux développements Renforcer la redevabilité mutuelle pour améliorer l efficacité et les résultats en matière de développement pour la santé : accords conclus à Nairobi par les signataires du IHP+ sur la future approche

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

Un profil des familles au Canada

Un profil des familles au Canada Familles Un profil des familles au Canada Il y avait 8,4 millions de familles au Canada en 2001. Les ménages de couples mariés forment la majorité des familles canadiennes. En 2001, 70,4% des familles

Plus en détail

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET Introduction A l instar de tous les pays qui ont adhéré à

Plus en détail

Les travaux de la Division de la population des Nations Unies: passé, présent et avenir

Les travaux de la Division de la population des Nations Unies: passé, présent et avenir Les travaux de la Division de la population des Nations Unies: passé, présent et avenir Présentation à l Institut national d études démographiques Paris, le 5 Septembre 2014 John Wilmoth Directeur de la

Plus en détail

Booster la gouvernance de la santé publique

Booster la gouvernance de la santé publique Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant) La gouvernance de la santé influence le droit à la santé en son fondement et sa finalité. Tel que défini dans l article 12

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

Atelier pour les Centres de développement de la petite enfance. Objectifs des CDPE

Atelier pour les Centres de développement de la petite enfance. Objectifs des CDPE Atelier pour les Centres de développement de la petite Le 29 octobre 2012 Nicole Gervais, Directrice générale Développement de la petite Éducation et Développement de la petite Objectifs des CDPE Démontrer

Plus en détail

Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement

Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement GUIDE DE DEMANDE DE SUBVENTION RESERVE AUX RESEAUX NATIONAUX DES FEMMES VIVANT AVEC LE

Plus en détail

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Les idées peuvent bâtir le Canada Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Août 2015 1 Les idées peuvent bâtir le Canada Les défis auxquels font

Plus en détail

Taux d'interruption volontaire de grossesse, Montérégie et Québec, 2003 à 2008

Taux d'interruption volontaire de grossesse, Montérégie et Québec, 2003 à 2008 Surveillance de l'état de santé de la population Taux d'interruption volontaire de grossesse, Montérégie et Québec, 23 à 28??? En bref En Montérégie comme au Québec, les interruptions volontaires de grossesse

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail