SOMMAIRE Le projet One person crying, par Marissa Roth...p 2 L'exposition, présentation...p 3 Parti-pris de l'artiste...p 4 Quelques définitions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE Le projet One person crying, par Marissa Roth...p 2 L'exposition, présentation...p 3 Parti-pris de l'artiste...p 4 Quelques définitions"

Transcription

1 SOMMAIRE Le projet One person crying, par Marissa Roth...p 2 L'exposition, présentation...p 3 Parti-pris de l'artiste...p 4 Quelques définitions générales...p 5 Support réflexif sur l'exposition...p 8 Informations pratiques...p 11 1

2 LE PROJET «ONE PERSON CRYING», par Marissa Roth Femmes et guerres : One person crying, Women and War est un travail photographique mondial et personnel qui aborde les effets immédiats et durables de la guerre sur les femmes. «Dans une tentative d apporter un point de vue sur la guerre que je considère comme étant une perspective méconnue, le projet m a amenée face à des centaines de femmes qui ont subi et survécu à la guerre et aux expériences subsidiaires de perte, de souffrance et d une inimaginable détresse. J ai voyagé dans le monde entier pour photographier, interviewer et écrire leurs histoires, en notant leurs gestes quotidiens comme les horribles détails, afin de documenter la manière dont la guerre a changé leurs vies de façon irrévocable. Les femmes sont des piliers pour leurs familles et leurs communautés et sont souvent sollicitées comme appui pour maintenir une certaine cohésion durant une guerre ou un conflit. Souvent, elles n ont pas le temps de faire face à leurs propres traumatismes [ ]. J ai été fascinée par le fait de mettre des visages et de donner une voix à l autre facette de la guerre, sans aucun jugement pour savoir quelle guerre est la pire pour ses victimes. Il n y a pas de sang ni d armes dans ces images, juste le souvenir de ces vies passées dans un après-guerre sans fin comme toile de fond. Les conséquences de la guerre sur les femmes dans les pays, cultures et communautés ont souvent été ignorées. Mon principal espoir quant à ce projet est de montrer que la guerre ne discrimine pas la manière dont est infligée la souffrance physique ou morale, que les femmes sont en fait les mêmes partout dans leur façon d endurer la guerre et de vivre avec ses conséquences après-guerre. J espère aussi que ce projet apporte le dialogue et inspire le militantisme, afin d apporter un soutien psychologique et social à ces femmes frappées par la guerre. La mise en œuvre de ce projet a débuté comme une réponse à des événements politiques et sociaux que j ai couverts en tant que photojournaliste dès la fin des années ans plus tard, j ai formalisé ce travail en projet documentaire et l ai poursuivi dans cette perspective. C est en 2009 au cours d un voyage en BosnieHerzégovine et en Serbie que j ai pleinement pris conscience de la motivation profonde de ce travail. Mes parents étaient des survivants de l Holocauste et mes grands-parents paternels ainsi que mon arrière grand-mère ont été tués au cours d un massacre en 1942 à Novi Sad en Yougoslavie. Le dernier jour de ce voyage, j ai trouvé l ancienne maison de mes grands-parents ainsi que leurs noms sur une plaque mémorielle apposée près du Danube, dédiée aux nombreuses victimes de ce massacre. J ai eu le sentiment de les trouver pour la première fois. En 2012, je suis allée au Vietnam pour la première fois dans le but d achever la construction de ce projet. La guerre du Vietnam a été la guerre qui a accompagné mon passage à l âge adulte et a vraiment influencé mes années d études, en tant que personne et en Eva Brown, survivante de l'holocauste Marissa Roth tant que militante, mais aussi en tant que photographe.» 2

3 L EXPOSITION Le périple de la photographe débute à Novi Sad en Yougoslavie en 1984 et se conclut à Oradour en février Plus de 90 photographies, en noir et blanc, couvrent 12 conflits mondiaux au long d une période de 28 années de travail qui commence avec l histoire personnelle de Marissa Roth en tant que fille de réfugiés de l Holocauste. L exposition inclut des panneaux qui fournissent des références historiques et reviennent sur le déroulement des conflits abordés par la photographe. L exposition est complétée par la mise en vitrine d'archives inédites sur les femmes d'oradour, dont des extraits originaux des Cahiers de Denise Bardet, institutrice à Oradour, une des 246 femmes victimes du massacre d' Oradour, qui a tenu entre 1940 et 1944 un journal intime et réflexif, mettant en lumière la vie et les pensées d une femme française pendant la Deuxième guerre mondiale. Un ensemble de projections, (témoignages et documentaires) revenant sur les conditions de vie et les violences faites aux femmes pendant les guerres, vient également appuyer les propos de Marissa Roth. Howard Spector, commissaire de cette exposition, a rassemblé et séquencé les images de la façon la plus profonde qui soit la somme de 28 années de photographies et de retranscriptions d entretiens. Il est co-directeur du South Pasadena Arts Council de Los Angeles, consultant pour des ONG et membre du National Endowment for the Arts (Fondation Nationale pour les Arts) et du US Dept. Of Education (Département américain de l Éducation). L exposition est distribuée par l agence Photokunst spécialisée dans la promotion et la diffusion de la photographie d art et du photojournalisme militant. Barbara Cox en est la directrice. L exposition «One person crying, women and war» a ouvert au Musée de la Tolérance de Los Angeles le 16 août 2012 jusqu au 11 janvier Elle a ensuite été présentée à la Willy Brandt Haus de Berlin du 7 mars au 3 avril 2013, et poursuit son itinérance en France, à Oradour. Sara Duvall, tenant une photographie de son fils tué en Iraq Marissa Roth 3

4 PARTI-PRIS DE L ARTISTE «Quand l humanité sombre dans la folie, la guerre fait souvent son apparition. Ce projet parle de la réconciliation entre le besoin des hommes de faire la guerre et le bouleversement involontaire qui s impose aux femmes qui en sont directement affectées. La vérité d après-guerre qui se consume lentement et que j ai découverte, est qu à la fin la guerre laisse apparaître la faiblesse des hommes et la force des femmes. Pour les hommes, la bravade ne conduit pas facilement à admettre leur incapacité à protéger les leurs. Naturellement protectrices, les femmes ramassent les morceaux et transforment des vies brisées en jardins replantés. Le pont de l angoisse est traversé de nombreuses fois depuis chacun de ses côtés, la perspective est toujours différente à cause du rôle des genres, de la culture et du contexte historique. Je croyais naïvement que la guerre et la paix étaient des options sociologiques en noir et blanc. Progressivement, au cours de ce projet mené durant 28 années, qui reflétait l apogée de mon propre processus de maturation, la palette de ma vision du monde s est brisée en une centaine de nuances de gris. En refusant le cynisme, j ai appris que la guerre et la paix sont juste des mots, et que c est en fait cette fine ligne invisible entre civilisation et anarchie, tolérance et intolérance entre 2 personnes, puis 10 personnes, puis une centaine de personnes, puis un million de personnes qui fonde une coexistence constructive. J ai lu l histoire de la guerre sur le visage de chacune des femmes que j ai rencontrées pour ce projet. Leurs yeux sont devenus des mots enchevêtrés de phrases de souffrance, gravés sur l enveloppe de leurs larmes liées par une expérience commune, où ni le temps ni le lieu n ont d importance. Ce qui importe réellement à la plupart d entre elles, c est la connaissance universelle que chaque femme, qui a aussi survécu à la guerre, partage le même tragique secret de ce que l on ressent d avoir vécu au-delà. La mort ne choisit pas de côté, mais choisir la vie après la guerre est une autre affaire. Un grand nombre de femmes que j ai rencontrées autour du monde ont tiré une incroyable force de leur chagrin et de leurs pertes, et ont tourné leur regard vers l activisme en militant pour la justice sociale, la paix, et l enseignement de la tolérance. Ce processus n a pas toujours était immédiat ou facile mais il s est lentement imposé à elles alors qu elles faisaient face aux difficultés d après-guerre et cicatrisaient leurs blessures physiques et psychologiques. J ai essayé de ne pas prendre position en éclairant un conflit, et j ai plutôt choisi de mettre en lumière des femmes de tous bords afin de raconter l histoire d une guerre en particulier. Les mots sont les mêmes qu ils soient dits à Belfast ou en Bosnie, en anglais, en hongrois ou en cambodgien. Les femmes que j ai choisies de présenter ici sont des activistes comme des inconnues et reflètent le spectre des femmes qui incarnent des esprits féroces et une force Nuk Nimmy, survivante du génocide des Khmers Rouges tranquille. Chacune à sa manière a choisi la vie et m a Marissa Roth laissé une marque indélébile.» 4

5 BIOGRAPHIE DE MARISSA ROTH Marissa Roth est née et a grandi à Los Angeles, Californie. Elle est une photojournaliste et photographe documentaire freelance internationalement publiée. Elle a travaillé pour un grand nombre de publications dont le New York Times, le Los Angeles Times, Time and Newsweek et a couvert une large variété de sujets comme une tentative de coup d'état aux Philippines, la première élection de la Hongrie post-communiste, les sans-abris au Japon ou encore les survivants de l'explosion de l'usine d'union Carbide à Bhopal en Inde. Marissa Roth fait partie de l'équipe du Los Angeles Times qui a gagné le Prix Pulitzer pour les meilleures actualités de la couverture des émeutes à Los Angeles en Le premier livre de Marissa Roth, "Burning Heart" (Un cœur qui brûle), un portrait des Philippines, a été publié en En 2000, elle a terminé un projet de documentaire photo : "Inside/Out : Downtown Los Angeles, (Le centre-ville de Los Angeles vu de l'intérieur) qui a mis en lumière la diversité culturelle et ethnique du centre-ville de Los Angeles. Ce projet a trouvé son apogée dans un livre : "Real City: Downtown Los Angeles Inside/Out", (La ville réelle : Le centre-ville de Los Angeles vu de l'intérieur) en "Come the Morning" (le Matin arrive), un livre pour enfants illustré avec les photographies de Marissa Roth sur les sans-abris de Los Angeles, a été publié en Elle enseigne au sein de différentes institutions académiques, dont son Alma Mater, l'ucla (L'université de Californie à Los Angeles). Son travail a été exposé dans des expositions individuelles et de groupe et certains de ses clichés ont intégré des musées américains et internationaux ainsi que des collections institutionnelles et privées. The Museum of Tolerance/ Simon Wiesenthal Center lui a passé commande d une série de portraits de survivants de l Holocauste, Witness to Truth, qui fait maintenant partie de l exposition permanente du musée. Marissa Roth travaille actuellement sur un autre livre, à savoir "Infinite Light : A Photographic Meditation on Tibet" (Lumière Infinie: Une méditation photographique sur le Tibet). 5

6 QUELQUES DEFINITIONS GENERALES Il est difficile de définir sans ambiguïté les termes de reportage, photojournalisme, documentaire ou photographie humaniste car ils sont souvent utilisés de manière interchangeables et avec des connotations positives ou négatives selon les époques.. Le reportage Au sens large, le reportage qualifie toute démarche ayant pour but majeur d enregistrer le réel, autant les êtres que les lieux ou les événements. En cela, le reportage se distingue en premier lieu de la photographie de studio où prime la mise en scène. Le plus souvent, un reportage implique une série de photographies sur un thème particulier, dans le but de présenter les différents aspects de ce dernier (enquête et témoignage). L approche est prioritairement documentaire mais peut avoir une dimension esthétique : bien que l objectivité ait généralement été le but des photographes dès le 19 e siècle, la part personnelle de l auteur a toujours eu un rôle déterminant. L évolution du reportage a essentiellement été liée à une volonté de relater les événements historiques et sociaux. En cela, le développement de la presse et de l illustration dans les années a fait du reportage photographique l un des moyens importants de communication visuelle de l information. De nombreux reporters sont donc photojournalistes, souvent par nécessité et, en parallèle de leur travail pour la presse, la plupart développent des reportages personnels. Les livres et les expositions sont alors les moyens privilégiés de diffusion de la part intime de leur oeuvre. Le reportage moderne se décline sous de multiples formes : photographie de rue (Henri Cartier-Bresson, Robert Doisneau), reportage engagé (Robert Capa), reportage social (Dorothea Lange), reportage politique, etc. Le photojournalisme Le photojournalisme recouvre les activités de productions photographiques dans le domaine de l information destinées à l illustration des médias, en particulier ceux de la presse. En 1880, la première photographie publiée en couverture d un journal annonce le développement des magazines illustrés dans les années Le photojournalisme moderne doit beaucoup à l apparition des appareils de petit format permettant la mobilité (du photographe autant que du sujet) et donc une rapidité d action indispensable pour couvrir l actualité. C est la période de gloire du photojournalisme, de Weegee, de Robert Capa et d'henri Cartier-Bresson. L excès d images ainsi que la concurrence de la télévision ont entraîné un surenchère de l image choc, du scoop. Ceci au détriment de l essai photographique qui propose un véritable récit en images, accompagné de textes et légendes permettant une interprétation plus profonde du sujet. Le documentaire Dès son origine, la photographie est reconnue pour sa valeur d attestation : elle permet d obtenir un document, c est-à-dire un témoignage, une preuve objective du réel photographié qui vient d abord informer. De cette conception découlent ainsi divers usages de la photographie : scientifique, judiciaire, médical, ethnographique ou journalistique. Le reportage 6

7 est donc l un des aspects que peut prendre un travail à visée documentaire. Cependant, les techniques de manipulation de l image ont existé dès le milieu du 19 e siècle et le mythe de l objectivité est progressivement remis en question (le détournement de l information à but idéologique, de propagande, est l un des exemples les plus marquants de l entre-deux guerres). Dès 1930, Walker Evans (USA, ), défenseur du «style documentaire», met en évidence la dualité de la photographie, à la fois document et oeuvre esthétique. Dès lors, le terme documentaire s associe à un projet photographique personnel proche du réel mais n ayant pas nécessairement un but informatif (contrairement au photojournalisme ou au reportage engagé). Dans les années 1960, la subjectivité du photographe est entièrement assumée, en particulier dans le domaine du documentaire social (à la suite de Robert Frank, Lee Friedlander et Diane Arbus par exemple). La photographie humaniste Mouvement majeur de la photographie des années 1930 à 1960 qui se concentre sur l image de l homme et témoigne de sa dignité. Les grands thèmes de la photographie humaniste visent une portée universelle et montrent une attention particulière pour le quotidien des peuples, des classes défavorisées, des opprimés. La photographie humaniste a pour caractéristique de ne pas se limiter aux événements «chocs» de l actualité, mais d étudier ce qui se passe derrière la grande scène de l Histoire. Alors que le photojournaliste doit fournir «la» photographie parfaite, le scoop, le photographe humaniste peut s exprimer sur plus d une centaine de photographies et sur le long terme. Etant moins dépendants de la presse, ils présentent leur travail soit dans des expositions soit dans de beaux livres. Ceci leur permet de mieux marquer le sens donné à leur démarche. En France, la photographie humaniste illustrée par Henri Cartier-Bresson, Robert Doisneau, Willy Ronis ou Izis, est le reflet d un certain «réalisme poétique» qui caractérise l époque. Aux Etats-Unis, dans le domaine du documentaire social, les photographes mandatés par la Farm Security Administration (FSA) présentent les ravages de la crise de 1929 sur la communauté rurale. Les plus célèbres sont Walker Evans et Dorothea Lange, dont l image Migrant Mother, 1936, est devenue une icône moderne. La Deuxième Guerre mondiale ralentit l effervescence de la photographie humaniste qui gagne un regain de popularité à la Libération : Robert Doisneau immortalise le peuple de Paris en liesse, devenant le symbole de la photographie humaniste de l Après-Guerre. Le mouvement connaît une reconnaissance internationale triomphale en 1955 grâce à l exposition «The Family of Man», organisée par Edward Steichen au MOMA, le Musée d art moderne de New York, et présentée dans de nombreux pays européens (véritable événement qui connut 7 millions de visiteurs). L exposition, monumentale, proposait une vision optimiste de la nature humaine à travers plus de 500 images, prises par des amateurs comme des professionnels, et célébrant les étapes majeures de la vie selon l idée que «la mission photographique est d expliquer l homme à l homme». Le succès de l exposition «The Family of Man» peut cependant être interprété comme le chant du cygne de l humanisme. Dès les années 1960, les grands idéaux sociaux et humanistes sont en crise. Avec la concurrence de la télévision et suite aux horreurs de la guerre au Viet-nam, le rôle informatif de la photographie d actualité, le mythe de l objectivité ainsi que les règles esthétiques et déontologiques du reportage sont remis en question. 7

8 SUPPORT REFLEXIF SUR L 'EXPOSITION L'exposition de Marissa Roth pose différents problèmes à la compréhension initiale, et cette double difficulté en décuple l'intérêt. D'une part, il s'agit d'un ensemble de photographies faites par une femme qui est en même temps photographe de guerre, mais ces images ne sont pas celles de la guerre elle-même et ne relèvent pas du documentaire. Pourtant, et c'est le second problème qui interdit une lecture simple, les femmes dont Marissa Roth fait le portrait sont, d'une certaine manière, des femmes de guerre. Non pas des femmes guerrières (sauf quelques exceptions), mais des mères, des femmes ou des victimes civiles des différents conflits couverts par la photographe. La guerre est donc ici présente mais par une double absence : celle des faits mêmes d'une part, et celle des acteurs «convenus» de la guerre, qui sont censés être les hommes. On est donc reconduit dans la distinction classique et encore réelle, qui veut que les hommes se battent et aient part à la plus grande violence, tandis que les femmes victimes directes ou indirectes, restent dans l'ombre du conflit (ce qui mérite d'être discuté en soi, indépendamment de cette exposition, qui a sa propre logique). Marissa Roth, selon l'ordre des raisons qui la motivent, ne peut pas briser ce schéma, car elle parle en tant que femme désireuse de redonner une voix, par l'image, aux femmes que les guerres font taire ou disparaître dans la réalité comme dans les mémoires. Celles de sa famille d'abord, suivant une descendance où, dernier maillon d'une chaîne d'oubli, elle fait le vœu d'exhumer l'histoire des aïeules qui forment l'origine du parcours qu'elle propose autant que sa propre existence. La première image est celle d'une maison qui fait office de premier portrait de femme (l'image de la maison reste souvent symbolique de la femme et de la matrice), suivi par des visages qui donnent une personnalité et des traits à une absence primordiale. C'est donc par l'intermédiaire de toutes ces autres femmes qu'elle atteint à une forme d'universalité en renouant avec sa propre histoire, mêlant sa quête personnelle à l'enquête historique. Le choix du noir et blanc, et de prendre tous les portraits avec le même appareil pendant plus de vingt-cinq ans, participe d'une démarche qui met en positif ces femmes restées dans le négatif des conflits et des objectifs eux-mêmes généralement masculins, lorsqu'il s'agit de couvrir une guerre. Mais aussi, le noir et blanc rend les femmes les photos les plus récentes contemporaines de l'histoire plus ancienne qui s'y rejoue, et crée cet effet d'identité que le spectateur ressent immanquablement. Cet aspect permet de résoudre un autre problème apparent qui touche à l'agencement des photos et à l'ordre de l'exposition, qui ne semble pas chronologique ; du point de vue de Marissa Roth, l'esthétique a guidé les choix de disposition dans l'espace, mais cela produit cette identité de surface mais qui suggère une parenté plus profonde - entres des femmes qui dans leurs différences se ressemblent étrangement, et cette ressemblance est d'autant plus flagrante sur des portraits qui révèlent des regards, des postures, des attitudes. Ces regards nous scrutent le plus souvent avec l aplomb douloureux de celles qui ont survécu à la guerre et à leurs morts, de celles qui, comme le veut encore une fois la tradition et souvent l'histoire, ont gardé, maintenu ou reconstruit le foyer déserté ou détruit. Au milieu de ce défilé de visages campent, comme des respirations anonymes, de grands cadres de paysages cernés de noir, qui offrent comme un repérage, non pas de pays en particulier, mais de nature et d'espace, venant rappeler que la terre même porte les marques et les scarifications de la guerre. Ceux-là ne nous regardent pas mais nous interrogent à leur façon. Le dernier 8

9 d'entre eux pourra même nous surprendre, dans la mesure où il ne s'agit pas d'un paysage, mais d'un groupe de femmes afghanes ; Marissa Roth avoue avoir choisi cette dernière image pour des raisons esthétiques, mais on pourrait interpréter ce dernier choix comme une évocation de l'objectivation dont ces femmes sont les victimes, derrière le voile qui leur dénie l'identité et les réduit à l'état, précisément, de paysage plus que de personnes. Enfin le dernier groupe de photos est révélateur de l'ensemble de l'exposition : il s'agit d'enfants, symboles de l'avenir et d'une certaine innocence certes, mais avec une ambiguïté : ne sont-ils pas les protagonistes ou les victimes des guerres à venir? Aussi ces images peuventelles indiquer qu'il ne s'agit pas pour Marissa Roth de montrer des victimes ; son intention est bien politique et elle revendique son engagement, mais moins dans l'apitoiement que dans la représentation d'une dynamique, d'une force et d'une volonté de vivre qui résiste à toutes les guerres et à toutes les destructions. Derisa Hodzic et son fils Osman,né pendant le siège de Srebrenica Ainsi, douze guerres auront été couvertes, de celle qui lui est la plus proche à d'autres, plus éloignées, mais qui révèlent toutes, dans l'objectif, la même histoire oubliée, qu'il s'agissait pour Marissa Roth de nous donner à voir, sans moralisme et sans jugement. On notera pour finir les quelques images d'oradour, dont l'histoire s'inscrit dans la continuité de l'exposition, en renouant avec ses origines dans la seconde guerre mondiale. 9

10 Il pourra être pertinent pour le professeur, de faire réfléchir ses élèves, à partir du questionnaire proposé, sur certains thèmes : - La puissance expressive de l'art et notamment de la photographie, qui n'est jamais qu'une pure copie de ce que l'on voit. Ainsi, voir comment chaque image fait l'objet d'un travail sur la lumière, le cadrage, la pose, les contrastes. A ce sujet, noter aussi que le noir et blanc ne se réduit jamais à l'opposition de ces deux tons, mais offre une gamme de gris aussi riche qu'une palette de couleurs, et que cette gamme constitue elle-même des moyens d'expression dont le photographe sait faire usage. - A partir de cette approche de l'art dans sa dimension expressive, s'interroger sur les limites du langage et la nécessité parfois d'avoir recours à d'autres formes d'expression : que dit une photo que les mots ne peuvent pas dire? Comment le dit-elle? Pourquoi ce recours ne remplace pas le langage et qu'est-ce qui est transmis par là? - Marissa Roth ne se revendique pas comme artiste, pourtant on peut se demander en quoi ses photos relèvent de l'art plus que du documentaire. Par ailleurs, son intention est à la fois personnelle et politique : en quoi cela se retrouve-t-il souvent chez les artistes? Ces images sont comme des représentations d'une histoire oubliée, mais aussi d'un inconscient, et d'un inconscient qui est personnel, familial et historique. Elles ont alors pour fonction de véhiculer une mémoire, mais aussi d'être des vecteurs d'histoire(s) et peuvent être replacée dans l'histoire de l'art elle-même, telle qu'elle croise et dessine aussi à sa manière les pages de l'histoire. Montrez et interrogez la différence qu'il y a entre une approche pédagogique des événements et la manière dont l'art les prend en charge : y -a-t-il contradiction? - Cette dernière question peut permettre d'approfondir la fonction plus particulière de la photographie, qui est souvent perçue comme le vecteur le plus fidèle de la réalité, tout en étant au cœur des plus grandes manipulations. Que signifie cette ambivalence de l'image qui plus est photographique - qui se situe toujours à la frontière du réel et de la fiction? Les images de cette exposition renvoient à quel type de réalité? 10

11 INFORMATIONS PRATIQUES Photographies, textes cartels et panneaux : Marissa Roth Fiche pratique : Exposition du 21 juin 2013 au 30 avril 2014 Centre de la mémoire d Oradour BP Oradour sur Glane Tarifs Entrée groupes scolaires : 1,00 / élève 0,50 / élève si visite couplée à l'exposition permanente Horaires : Du 1er février au 28 février : 9h à 17h Du 1er mars au 15 mai : 9h à 18h Du 16 mai au 15 septembre : 9h à 19h Du 16 septembre au 31 octobre : 9h à 18h Du 1er novembre au 15 décembre : 9h à 17h Rappel : dernier accès une heure avant la fermeture Dossier réalisé par le service éducatif du centre de la mémoire contact : ou Réservations groupes : ou

Guerre du Vietnam, Photographie de presse, Nick Ut 1972

Guerre du Vietnam, Photographie de presse, Nick Ut 1972 Guerre du Vietnam, Photographie de presse, Nick Ut 1972 P H O T O D E P R E S S E EPREUVE D HISTOIRE DES ARTS Brevet 2011 ANGLAIS PERSONNAGE ET CONTEXTE 1. Dans quel pays s est produit cet évènement? Dans

Plus en détail

Vanessa Winship. Voyage mélancolique. 14 janvier au 8 mars 2015. 5 novembre 2014 5 janvier 2015

Vanessa Winship. Voyage mélancolique. 14 janvier au 8 mars 2015. 5 novembre 2014 5 janvier 2015 Vanessa Winship Voyage mélancolique 14 janvier au 8 mars 2015 5 novembre 2014 5 janvier 2015 «Pour moi la photographie est un processus d apprentissage, un voyage vers la compréhension» Vanessa Winship

Plus en détail

Objectif : Photo! Cette fiche se compose de trois parties : 1. Vocabulaire thématique 2. Exercices 3. Corrigés. 1. Vocabulaire thématique

Objectif : Photo! Cette fiche se compose de trois parties : 1. Vocabulaire thématique 2. Exercices 3. Corrigés. 1. Vocabulaire thématique Cette fiche se compose de trois parties : 1. Vocabulaire thématique 2. Exercices 3. Corrigés 1. Vocabulaire thématique La photographie comme distraction La photographie est une distraction appréciée de

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Descriptif de la Bourse: Ce programme autrefois appelé «Fulbright

Plus en détail

le nouveau livre de ian patrick

le nouveau livre de ian patrick le nouveau livre de ian patrick DIAN PATRICK est américain naturalisé français. En accompagnant son père William, vétéran du débarquement allié du 6 juin 44 sur une plage de Normandie, il réalise la portée

Plus en détail

Raymond Depardon. Le bruit de la ville

Raymond Depardon. Le bruit de la ville REVUE DE PRESSE Raymond Depardon. Le bruit de la ville Exposition L'exposition "Villes" de Raymond Depardon organisée à l'espace Le Carreau à Cergy réunit les plus belles photographies prises lors des

Plus en détail

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud»

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Le pont transbordeur, Musée d'histoire de Marseille, photo W. Govaert Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Marseille, en ce début du XX ème siècle, est marquée par l inauguration du pont transbordeur,

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Les mesures de la lumière

Les mesures de la lumière Les mesures de la lumière Un sujet présente rarement une gamme de contrastes & De couleurs régulières d'un point à l'autre de la scène. Le sujet est généralement contrasté et lumineux alors que le fond

Plus en détail

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE.

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE. SEQUENCE «VISIONS MODERNES. SEANCE 5. ZOOM SUR UNE VIEILLE DAME. Dominante. Histoire des Arts. Support. Tour Eiffel rouge, 1911 (1910), Robert Delaunay, Solomon R. Guggenheim Museum, New York. TYPE D OEUVRE.

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

ÉCRIRE UN ARTICLE. Règle n 5 : Il faut rester objectif (ne pas donner son avis), justifier ce que l'on écrit. Ne surtout pas oublier les légendes.

ÉCRIRE UN ARTICLE. Règle n 5 : Il faut rester objectif (ne pas donner son avis), justifier ce que l'on écrit. Ne surtout pas oublier les légendes. ÉCRIRE UN ARTICLE Les règles de base : Règle n 1 : Un article s'écrit par rapport au lectorat. On doit toujours avoir en tête l'angle par lequel on aborde le sujet et quel est le message essentiel de l'article.

Plus en détail

Présentation. Sommaire du dossier. Parcours de l exposition 3. Intérêt pédagogique 4. Actions pédagogiques 5. Informations pratiques 6

Présentation. Sommaire du dossier. Parcours de l exposition 3. Intérêt pédagogique 4. Actions pédagogiques 5. Informations pratiques 6 1 Présentation Quelques mois après la libération de la France, Pierre Betz, directeur de la revue Le Point, demande à Robert Doisneau de réaliser un reportage photographique dans le but d illustrer son

Plus en détail

Les USA en clair-obscur

Les USA en clair-obscur Activités pédagogiques Les USA en clair-obscur Impact, Antonio Bolfo, Getty Images, Couvent des Minimes. The Urban Cave, Andrea Star Reese, Couvent des Minimes. Ian Fisher, un soldat américain, Craig F.

Plus en détail

19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants

19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants 19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants Avec le développement social, la télévision est entrée dans la plupart des foyers en devenant le média de masse

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche.

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. HOPE Photographe : Mannie Garcia Graphiste : Shepard Fairey Sujet : Barrack Obama En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. Shepard Fairey est un jeune

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 3 ème Période historique : XXème siècle Moment choisi : Guerre de Corée Thématique : Arts, Etats, pouvoir Sujet : Guerre froide Domaine artistique : Art du visuel Œuvre : Massacre

Plus en détail

PARLE AVEC ELLE Contre toutes les violences, dire et reconstruire Une installation photographique à partir des reportages de Lâm Duc Hiên

PARLE AVEC ELLE Contre toutes les violences, dire et reconstruire Une installation photographique à partir des reportages de Lâm Duc Hiên PARLE AVEC ELLE Contre toutes les violences, dire et reconstruire Une installation photographique à partir des reportages de Lâm Duc Hiên Présentation Partenaires Bruxelles et Anvers 2011 NOUS SOIGNONS

Plus en détail

La photo numérique à l'école maternelle

La photo numérique à l'école maternelle La photo numérique à l'école maternelle Plan de la matinée - 1ère partie Quelle place dans les programmes? L'enfant utilisateur / La photo numérique comme outil de travail Retour sur vos expériences -

Plus en détail

KOUKA NO[S] CULTURE[S]

KOUKA NO[S] CULTURE[S] KOUKA NO[S] CULTURE[S] Communiqué de presse JARDIN ROUGE Présente KOUKA BANTUS No(s) culture(s) Figure libre de la scène artistique urbaine, Kouka présente à Jardin Rouge la puissance rassurante et protectrice

Plus en détail

Contacts presse : Aurélie VIEL Marion ORCZYK Cyrille MALINOSKY info@prixbayeux.org

Contacts presse : Aurélie VIEL Marion ORCZYK Cyrille MALINOSKY info@prixbayeux.org Appel à candidatures pour les reportages Jon Randal président du jury En Ukraine, en Centrafrique, en Syrie, mais aussi toujours en Afghanistan, le travail des journalistes reste extrêmement dangereux,

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Paris et Populaire. Exposition-vente de photographies par Loïk Prat dit photovie (1928-2003)

Paris et Populaire. Exposition-vente de photographies par Loïk Prat dit photovie (1928-2003) Paris et Populaire Exposition-vente de photographies par Loïk Prat dit photovie (1928-2003) Espace Beaurepaire 28 rue Beaurepaire 75010 Paris Du lundi 12 au dimanche 18 octobre 2015 Paris et Populaire

Plus en détail

Histoire des arts. Marc Riboud La jeune fille à la fleur

Histoire des arts. Marc Riboud La jeune fille à la fleur Histoire des arts Marc Riboud La jeune fille à la fleur Présentation de l'œuvre 1. Qu'est-ce que c'est? 2. Par qui cette œuvre a-t-elle été réalisée? 4. Dans quel contexte s'inscrit-elle? 3. De quand date-t-elle?

Plus en détail

Avis Publicité et stéréotypes sexuels, sexistes et sexués.

Avis Publicité et stéréotypes sexuels, sexistes et sexués. Avis Publicité et stéréotypes sexuels, sexistes et sexués. La réflexion du CPP sur la sexualisation précoce des enfants dans la publicité, qui a fait l'objet d'un Avis publié le 16 avril 2013, s est prolongée

Plus en détail

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Démarche Démarche globale Identifier et qualifier Les composants plastiques de la vidéo Les impressions et les sensations subjectives Coordonner les deux types d informations

Plus en détail

Dossier de presse. Contact presse : Alain 06 80 17 71 08

Dossier de presse. Contact presse : Alain 06 80 17 71 08 Dossier de presse Contact presse : Alain 06 80 17 71 08 Le Livre Où sont et qui sont ces hommes féministes? Par leurs engagements personnels et professionnels, leurs choix de vie et leurs voyages, les

Plus en détail

Du 31 mai au 30 septembre 2013. peuples & nature. www.festivalphoto-lagacilly.com. Dossier de partenariat

Du 31 mai au 30 septembre 2013. peuples & nature. www.festivalphoto-lagacilly.com. Dossier de partenariat Du 31 mai au 30 septembre 2013 peuples & nature www.festivalphoto-lagacilly.com 2013 Dossier de partenariat ans Le plus grand Festival Photo en plein air de France. Créé il y a 10 ans, le Festival Photo

Plus en détail

1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles

1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles 1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles Une séance d histoire en 1 ère séries générales Durée : 1h Documents : o vidéo

Plus en détail

incandescence exposition des photographies d alexis pichot

incandescence exposition des photographies d alexis pichot l i t t l e b i g g a l e r i e incandescence exposition des photographies d alexis pichot Installation Photo/Vidéo réalisée en collaboration avec Alexandre Liebert Du 10 novembre au 13 décembre 2015 Rencontre

Plus en détail

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL LI Bin Résumé 1. Thème. Le droit de propriété a été l objet de réformes successives en Chine.

Plus en détail

Classe/ niveau/ cycle Notion du programme Pistes de problématique

Classe/ niveau/ cycle Notion du programme Pistes de problématique Exposition Anne Morgan : Propositions de Pistes pédagogiques Histoire et géographie Anglais Lettres Arts Plastiques Sciences et Techniques Sanitaires et sociales Sciences médico-sociales Economie et gestion

Plus en détail

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur EXPOSITION Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur Du 29 Mars au 13 Décembre 2015 Musée Eugène-Carrière, 3 rue Ernest Pêcheux 93460 GOURNAY sur Marne La nouvelle présentation de la collection permanente

Plus en détail

L'ART COMME OUTIL PEDAGOGIQUE. FORMATION IUFM DU 8 DECEMBRE 2008 Isabelle Sinigaglia

L'ART COMME OUTIL PEDAGOGIQUE. FORMATION IUFM DU 8 DECEMBRE 2008 Isabelle Sinigaglia L'ART COMME OUTIL PEDAGOGIQUE. FORMATION IUFM DU 8 DECEMBRE 2008 Isabelle Sinigaglia Le point sur le programme thème 3 : PARCOURS DE PERSONNAGES. CAPACITÉS : Champs linguistique : Analyser comment le personnage

Plus en détail

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises VIDEO FADA un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises Le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) est un réseau d associations, basées en Afrique et en Europe, qui a pour objectif d organiser

Plus en détail

Cérémonie d ouverture Vendredi 21 août 2015 18h. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez

Cérémonie d ouverture Vendredi 21 août 2015 18h. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez 38 ème Festival de Cinéma de Douarnenez Cérémonie d ouverture Vendredi 21 août 2015 18h Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Mesdames, Messieurs, A l'ouverture de cette 38 ème édition

Plus en détail

Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image

Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image Une fonction descriptive Par la redondance avec le texte, elle apporte des précisions quand à la description des lieux et de personnages,

Plus en détail

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur Rétrospective Le Secret Vincere, de Marco Bellochio Italie 2009 1h59 - Couleur Fiche pédagogique réalisée par Sébastien Farouelle Scénario : Marco Bellocchio, Daniela Ceselli Image : Daniele Ciprì Montage

Plus en détail

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2 Supports Documentaire Le cahier de Susi, de Guillaume Ribot, en intégralité à l exception du prologue, et les documents d archives intégrés au DVD. Fac-similé du Cahier de Susi et présentation de Guillaume

Plus en détail

Regards croisés dans le cadre de l Histoire des Arts :

Regards croisés dans le cadre de l Histoire des Arts : Autour de l exposition «ROCK n ROLL Un album photo» Stage DAAC du 20 novembre 2014 animé par Fred BOUCHER (Co- directeur artistique des Photaumnales) et Régis DARGNIER (Professeur d arts plastiques) Regards

Plus en détail

Dossier artistique Rebecca Bowring

Dossier artistique Rebecca Bowring Dossier artistique Rebecca Bowring Mon travail est non seulement un travail de photographie, mais également un travail qui traite de photographie. De la photographie comme technique et technologie et les

Plus en détail

CHRISTIAN BOLTANSKI. Ressusciter. la mémoire. collective

CHRISTIAN BOLTANSKI. Ressusciter. la mémoire. collective CHRISTIAN BOLTANSKI Ressusciter CHRISTIAN BOLTANSKI la mémoire collective Ce que je vois Titre : Autel du Lycée Chases, Date :1988 Format : 1/2 x 86 1/2 Nature de l œuvre : Installation de photographies,

Plus en détail

Présentation Orale Scientifique. Fabrice DUPRAT Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire Valbonne Janvier 2002

Présentation Orale Scientifique. Fabrice DUPRAT Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire Valbonne Janvier 2002 Présentation Orale Scientifique Fabrice DUPRAT Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire Valbonne Janvier 2002 Conseil général Information transmise en une seule fois, sans possibilité de revenir

Plus en détail

Le Gange, le sacré au quotidien.

Le Gange, le sacré au quotidien. Le Gange, le sacré au quotidien. Photographies de Luc Maréchaux Exposition officielle de la manifestation sur l Inde Bombayser de Lille 3000 Luc Maréchaux 110 rue Pasteur 94120 Fontenay-sous-bois 06 83

Plus en détail

ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE

ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE Boulevard Haussmann 75009 Paris France Tél : +33 1 80 88 80 30 - Fax : +33 1 80 88 80 31 Site web : - Email : contact@openclassrooms.coau capital social de 70 727,80

Plus en détail

Histoire des Arts. Arts e t Anglais BANKSY. le Street Art

Histoire des Arts. Arts e t Anglais BANKSY. le Street Art Histoire des Arts Arts e t Anglais BANKSY et le Street Art STR EET A RT - un mouvement artistique (30 ans) - œuvres dans l'espace public Mythique représentant de la scène graffiti Qui est Banksy? Mystère!

Plus en détail

comment avez-vous travaillé pour l exposition la décadence présentée À la galerie yvon lambert? les deux films ont été créés au siècle

comment avez-vous travaillé pour l exposition la décadence présentée À la galerie yvon lambert? les deux films ont été créés au siècle meeting douglas gordon douglas gordon Fragile hands collapse under leather, 2004 Wax sculpture covered in leather, life size (Inv# DOGO-0294) Exposition la décadence, galerie yvon lambert crash 161. plusieurs

Plus en détail

ix questions à Guy Bérubé galeriste

ix questions à Guy Bérubé galeriste D ix questions à Guy Bérubé galeriste Guy Bérubé a complété des études dans le domaine de la photographie à Ottawa. Il a ensuite été photographe professionnel pendant dix ans. De 1990 à 2000, il a vécu

Plus en détail

Chapitre 4. Ressources et tableaux de correspondance. Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) 121

Chapitre 4. Ressources et tableaux de correspondance. Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) 121 RESSOURCES Chapitre 4 Ressources et tableaux de correspondance Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) 121 Ressources 122 Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) RESSOURCES

Plus en détail

le front populaire des photographes Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour...

le front populaire des photographes Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour... le front populaire des Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour... photographes Les faits Un grand moment photographique Chim (David

Plus en détail

Les cours sont donnés par Mme Ania Freindorf ania.freindorf@gmail.com - http://aniafreindorf.photoshelter.com/

Les cours sont donnés par Mme Ania Freindorf ania.freindorf@gmail.com - http://aniafreindorf.photoshelter.com/ Le STU organise des cours de photographie donnés par un photographe professionnel. Ces cours seront organisés par groupe de 6 personnes maximum. Les cours sont en français et anglais (suivant les participants).

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS FICHE DE REVISION POUR L EPREUVE ORALE. Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo

HISTOIRE DES ARTS FICHE DE REVISION POUR L EPREUVE ORALE. Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo HISTOIRE DES ARTS FICHE DE REVISION POUR L EPREUVE ORALE Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo IDENTIFIER

Plus en détail

Projet pluridisciplinaire CM2 Phase 3 : Réinvestir

Projet pluridisciplinaire CM2 Phase 3 : Réinvestir Projet pluridisciplinaire CM2 Phase 3 : Réinvestir Phase 3 : Réinvestir Permettre à l élève de réinvestir les apprentissages en réalisant un projet personnel : «Mes mémoires de paix». Produire : L élève

Plus en détail

Gilberto Güiza Rojas

Gilberto Güiza Rojas La représentation du travail et le (jeu de) rôle du travailleur Gilberto Güiza Rojas Présentation de portfolio artistique Le quotidien comme succession de fragments liés par le tissu de l individu Ma

Plus en détail

Techniques Artistiques

Techniques Artistiques Enseignement technique Section de qualification 2 ème degré Techniques Artistiques Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Deuxième degré de qualification Techniques artistiques Grille Horaire A. FORMATION

Plus en détail

Le cahier de vie. Fonctions et apprentissages. Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008

Le cahier de vie. Fonctions et apprentissages. Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008 Le cahier de vie Fonctions et apprentissages Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008 Plan de l animation I Les origines du cahier de vie II Les fonctions III Les apprentissages IV Le cahier

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

Gabor Szilasi. Gabor Szilasi Clip 1

Gabor Szilasi. Gabor Szilasi Clip 1 Gabor Szilasi Gabor Szilasi Clip 1 Comment je suis devenu photographe C est, c est pas ce que je voulais devenir, photographe, mais j ai commencé à étudier en médecine et je voulais me sauver en 49 de

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES Née à Anvers, diplômée de La Cambre-Ecole nationale supérieure des arts visuels de Bruxelles, Marie-Jo Lafontaine est une artiste européenne

Plus en détail

Galerie de photos échantillons SB-910

Galerie de photos échantillons SB-910 Galerie de photos échantillons SB-910 Ce livret présente différentes techniques du flash SB-910 et des exemples de photographies. 1 Fr Franchissez un cap dans l univers de l éclairage créatif Révélez les

Plus en détail

Comment lire une œuvre d art, un tableau?

Comment lire une œuvre d art, un tableau? Comment lire une œuvre d art, un tableau? Les noces de Cana (détail) : Véronèse (château deversailles) Se définit comme artistique toute activité qui cherche à travers des images à communiquer des sensations,

Plus en détail

Saul LEITER. Photographies et Peintures. «Mother and baby», années 1950.

Saul LEITER. Photographies et Peintures. «Mother and baby», années 1950. Saul LEITER Photographies et Peintures «Mother and baby», années 1950. Vernissage le jeudi 28 octobre de 18h à 21h Exposition du 29 octobre au 23 décembre 2010 Dans le cadre du Mois de la Photographie

Plus en détail

Humaniser la guerre? CICR - 150 ans d action humanitaire MUSÉE RATH, GENÈVE 30 AVRIL 20 JUILLET 2014. Plongée dans l humanité en guerre

Humaniser la guerre? CICR - 150 ans d action humanitaire MUSÉE RATH, GENÈVE 30 AVRIL 20 JUILLET 2014. Plongée dans l humanité en guerre Humaniser la guerre? CICR - 150 ans d action humanitaire MUSÉE RATH, GENÈVE 30 AVRIL 20 JUILLET 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE L histoire du CICR n est autre que l agrégat de milliers de biographies, toutes

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

UNIFOCALE. 4 ème EDITION DOSSIER DE PRESENTATION VISITES GUIDEES A DESTINATION DES SCOLAIRES. «Vano : une époque guyanaise»

UNIFOCALE. 4 ème EDITION DOSSIER DE PRESENTATION VISITES GUIDEES A DESTINATION DES SCOLAIRES. «Vano : une époque guyanaise» 4 ème EDITION UNIFOCALE Du 05 au 28 novembre 2015 «Vano : une époque guyanaise» Témoignage photographique des années 1970-1990 DOSSIER DE PRESENTATION VISITES GUIDEES A DESTINATION DES SCOLAIRES SOMMAIRE

Plus en détail

Photographie documentaire - exemples de témoignages des grands conflits de la seconde moitié du XX ème siècle

Photographie documentaire - exemples de témoignages des grands conflits de la seconde moitié du XX ème siècle Histoire des arts / les Arts du Visuel Niveau 3 ème Piste d étude " Héritage(s) et renouveau(x) dans et à travers l'art au XX ème et au XXI ème siècle " Témoignages à travers l'image photographique, citations

Plus en détail

MEMOIRE SELECTIVE OU VICTIMES OUBLIEES : Quels mécanismes collectifs pour briser les silences? Synthèse

MEMOIRE SELECTIVE OU VICTIMES OUBLIEES : Quels mécanismes collectifs pour briser les silences? Synthèse (enaρ Centre d Alerte et de Prévention des Conflits MEMOIRE SELECTIVE OU VICTIMES OUBLIEES : Quels mécanismes collectifs pour briser les silences? Synthèse En partenariat avec Bujumbura, Burundi, Mars

Plus en détail

CONFERENCE Analyse de l'exposition Walker Evans et Henri Cartier-Bresson Conférencier : Christian Raby Université de Chicago

CONFERENCE Analyse de l'exposition Walker Evans et Henri Cartier-Bresson Conférencier : Christian Raby Université de Chicago CONFERENCE Analyse de l'exposition Walker Evans et Henri Cartier-Bresson Conférencier : Christian Raby Université de Chicago I - Les trois voyages de la photographie moderne Henri Cartier-Bresson et Walker

Plus en détail

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois?

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Étape 1 Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Découvrir la philanthropie peut se faire de différentes façons : par le français, l art, la musique, le sport, ce thème touchant transversalement

Plus en détail

Année scolaire 2014-2015

Année scolaire 2014-2015 Année scolaire 2014-2015 02 Concours de photographie à destination des scolaires! Un événement En 2015, pour le 30 ème anniversaire de l inscription du Pont du Gard sur la Liste du Patrimoine mondial de

Plus en détail

JUIL/AOUT 13 Mensuel OJD : 18340

JUIL/AOUT 13 Mensuel OJD : 18340 Page 1/6 Il est surprenant, émouvant et très encourageant de voir qu'un grand nombre d'amateurs de Photo sont devenus un jour des pros. C'est le cas de Patrick Willocq qui est une des grandes révélations

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Léonard Gianadda, «D une image à l autre» Exposition du 15 mai au 11 juillet

DOSSIER DE PRESSE. Léonard Gianadda, «D une image à l autre» Exposition du 15 mai au 11 juillet DOSSIER DE PRESSE Léonard Gianadda, «D une image à l autre» Exposition du 15 mai au 11 juillet Jardins du Palais de la Berbie Accès libre de 8h00 à 19h00 Communiqué de presse Léonard Gianadda, «D une image

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

Chambon-sur-Lignon. Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne. Appel à Projets

Chambon-sur-Lignon. Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne. Appel à Projets Chambon-sur-Lignon Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne Appel à Projets 2013-2014 Un pays d humanité «Le Chambon-sur-Lignon, paradis des enfants» Depuis la fin du XIXe siècle,

Plus en détail

L Éclairage du nu. du nu. Installation, prise de vue et secrets de professionnels. et secrets de professionnels LE FLASH STEVE LUCK STEVE LUCK

L Éclairage du nu. du nu. Installation, prise de vue et secrets de professionnels. et secrets de professionnels LE FLASH STEVE LUCK STEVE LUCK Cet ouvrage est la nouvelle présentation de l ouvrage du même titre paru aux éditions La Compagnie du Livre. 9 782100 709847 5311098 ISBN 978-2-10-070984-7 est photographe professionnel, auteur d une quinzaine

Plus en détail

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI Simon P Laurent - Artiste - www.lotus-mineral.com - 2012 - REMERCIEMENTS Le présent travail est une commande de l'école Nationale Supérieure

Plus en détail

Témoignage devant le Comité. Comité permanent du patrimoine canadien

Témoignage devant le Comité. Comité permanent du patrimoine canadien Témoignage devant le Comité Comité permanent du patrimoine canadien Projet de loi S-219 : Loi instituant une journée nationale de commémoration de l'exode des réfugiés vietnamiens et de leur accueil au

Plus en détail

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle»

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Plan-relief de Marseille, dit Plan Lavastre, 1848 1850, musée d'histoire de Marseille photo W. Govaert Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Les lendemains

Plus en détail

Histoire des arts : COMMENT L ARTISTE DU 20 ème siècle, PEUT-IL S INSCRIRE DANS SON EPOQUE?

Histoire des arts : COMMENT L ARTISTE DU 20 ème siècle, PEUT-IL S INSCRIRE DANS SON EPOQUE? Histoire des arts : COMMENT L ARTISTE DU 20 ème siècle, PEUT-IL S INSCRIRE DANS SON EPOQUE? I. L ARTISTE ENGAGE AU SERVICE D UNE CAUSE. L artiste peut parfois dénoncer une situation, une loi, un gouvernement

Plus en détail

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Ancienne gare de déportation de Bobigny Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Sommaire : 1. Bobigny, une gare entre Drancy et Auschwitz 2. Après la guerre,

Plus en détail

Photo journalisme. Guide pratique. Coralie Lamotte Simone Zaniol

Photo journalisme. Guide pratique. Coralie Lamotte Simone Zaniol Photo journalisme Guide pratique Coralie Lamotte Simone Zaniol VI Photojournalisme Sommaire 1 Le métier de photoreporter....................... 3 Les différents champs de la photo de reportage...................

Plus en détail

Emeric Feher À la vie à l image

Emeric Feher À la vie à l image Les Éditions du patrimoine présentent Emeric Feher À la vie à l image > Un photographe humaniste talentueux et méconnu > Une collection de photographies en grande partie inédite révélée au public > Une

Plus en détail

PRIX CAMILLE LEPAGE 2015. Règlement 2015

PRIX CAMILLE LEPAGE 2015. Règlement 2015 PRIX CAMILLE LEPAGE 2015 Règlement 2015 Article 1 L Association «Camille Lepage On est ensemble» a été créée le 20 septembre 2014, quelques mois après la mort de la photojournaliste Camille Lepage en Centrafrique,

Plus en détail

Une brique dans le ventre

Une brique dans le ventre Une brique dans le ventre Thèmes Architecture, patrimoine Habitat, relations personnelles Concept En plus des maisons, appartements et lofts de tous styles et de tous prix que Cédric Wautier visite pour

Plus en détail

Gestion mentale En pratique

Gestion mentale En pratique Gestion mentale En pratique o Comment apprendre? Comment évoquer? Apprendre l'orthographe Apprendre une leçon d'histoire ou de géographie Apprendre une leçon de langue Apprendre une leçon de sciences Apprendre

Plus en détail

Fruit de la perception, il notera l'émotion. Ce qui n'est pas si facile en photographie où tout le contexte est saisi uniformément.

Fruit de la perception, il notera l'émotion. Ce qui n'est pas si facile en photographie où tout le contexte est saisi uniformément. Le haïku de voyage Serge Tomé Présentation à Baie Comeau 2007 Le haïku : un outil pour noter Caractéristiques utiles du haïku Le haïku est un petit objet qui peut servir à noter l'essentiel de ce qui est

Plus en détail

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide de visite LADROME.FR

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide de visite LADROME.FR VASSIEUX-EN-VERCORS Guide de visite LADROME.FR 1 Édito 2014 est une année marquée par le centenaire de la Première Guerre mondiale et le 70 e anniversaire des combats du Vercors et de la Libération. Les

Plus en détail

SEANCE 1 : connaitre un auteur : Jean de la Fontaine

SEANCE 1 : connaitre un auteur : Jean de la Fontaine Cycle 3 : CM2 SEQUENCE DE TRAVAIL : compréhension de la lecture littéraire : découverte d'un genre particulier, la fable.mise en scène et interprétation de ces fables. Pour permettre l'acculturation des

Plus en détail

Les inégalités contre les risques majeurs

Les inégalités contre les risques majeurs Les inégalités contre les risques majeurs Étude de cas Partie 3 I. Approfondir le dossier documentaire sur les inégalités face aux risques majeurs A. Une bibliographie Une visite à ton CDI est indispensable.

Plus en détail

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation Appel à candidature Au printemps 2016, le département de la Sarthe et la Direction Régionale des Affaires culturelles des Pays de la Loire,

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

La souffrance totale des personnes en fin de vie.

La souffrance totale des personnes en fin de vie. LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale En Soins Palliatifs, on parle de souffrance totale, «total pain», c'est-à-dire qu il s agit d une approche globale de

Plus en détail

Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944

Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944 Dossier enseignant Exposition du 25 avril au 30 juillet Musée des Armes de Tulle Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944 Récit du dimanche 12 mai 1940 : «Le soir venu, plus un anglais ne reste sur le terrain

Plus en détail

EJCM - NOMIC 2007 Martine PUTZKA Wenjing ZHU Zhen ZHOU Zhengyang CHEN

EJCM - NOMIC 2007 Martine PUTZKA Wenjing ZHU Zhen ZHOU Zhengyang CHEN 5 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T II. L enfant cible de la publicité A. La publicité cible les enfants La publicité, en tant qu'un des phénomènes sociaux les plus variables, a joué un rôle de plus

Plus en détail

Contacts presse : Aurélie VIEL Cyrille MALINOSKY info@prixbayeux.org

Contacts presse : Aurélie VIEL Cyrille MALINOSKY info@prixbayeux.org Appel à candidatures pour les reportages Carlotta Gall présidente du jury La 22 e édition du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre aura lieu du 5 au 11 octobre 2015. Elle s ouvre dès maintenant

Plus en détail

Walker EVANS (1903 1975)

Walker EVANS (1903 1975) Walker EVANS (1903 1975) «Je ne cherchais rien, les choses me cherchaient, je le sentais ainsi, elles m appelaient vraiment». Fasciné par Gustave Flaubert, le jeune américain Walker Evans se rend à Paris

Plus en détail