Management multi-sites de la biologie délocalisée Retour d'expériences du CHU de Poitiers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Management multi-sites de la biologie délocalisée Retour d'expériences du CHU de Poitiers"

Transcription

1 Siemens Academy Day Bruxelles 21 avril 2016 Management multi-sites de la biologie délocalisée Retour d'expériences du CHU de Poitiers Florent RIBARDIERE 25/04/2016 1

2 La biologie délocalisée : pourquoi? Examen urgent à proximité du patient avec prise de décision diagnostique ou thérapeutique immédiate On distingue 2 types : Procédures simples, ex: lecteurs de bandelettes urinaires Procédures de complexité modérée ou élevée, ex: GDS sous la responsabilité d un biologiste 25/04/2016 2

3 Normes applicables NF EN ISO : «Exigences concernant la qualité et la compétence pour les laboratoires de biologie médicale» NF EN ISO : «Exigences concernant la qualité et la compétence pour les analyses de biologie délocalisées» 25/04/2016 3

4 Points à maîtriser en matière de Biologie délocalisée Respecter les bonnes pratiques de travail en biologie médicale Se doter d un matériel fiable et d analyses hautement reproductibles Respecter une faible maintenance des automates, faible gestion des réactifs Se doter d une traçabilité des analyses, des résultats, des réactifs, contrôles, calibrations, des actions du personnel Mettre en place un système de qualité, un comité de pilotage, évolution permanente S assurer de la compétence du personnel Evaluer la qualité, être à l écoute des utilisateurs, établir des recommandations 25/04/2016 4

5 Retour d expériences du CHU de Poitiers Sur le contrôle de l activité de biologie délocalisée concernant : Les Automates Gaz du Sang SIEMENS La gestion des réactifs Les Utilisateurs 25/04/2016 5

6 Historique au CHU de Poitiers 1997 : Première délocalisation 2007 : Mise en place de la formation et de la certification opérateur 2012 : Projet de Biologie de territoire: rattachement de 2 sites hors CHU 2015 : Mise en place d un Plan d Education Personnalisé 25/04/2016 6

7 Distribution des équipements au CHU 25/04/2016 7

8 Sites Hors CHU Centre Hospitalier de Le Blanc 60 min 58 km 30 min 35 km 45 min 47 km Centre Hospitalier de Montmorillon 25/04/2016 8

9 Gestion informatisée des automates Suivi des automates en temps réel (étalonnages, CQ, journal des incidents ) Prise en main à distance Identification de l opérateur logiciel RapidComm ou appli Web 25/04/2016 9

10 Dans RapidComm Dans l appli Web 25/04/

11 Gestion informatisée des consommables Suivi de la consommation des réactifs par le laboratoire Mise en place du Coût Patient Rendu (CPR) Liens avec les référents logistiques pour une gestion au plus juste des stocks dans les services de soins 25/04/

12 Gestion des EEQ et corrélations Mise en place de contrôles de qualité externe pour chaque automate du laboratoire et délocalisé Qualification des automates avant installation dans les services de soins Mise en place de la corrélation entre les 2 automates du laboratoire 25/04/

13 Formation et certification Opérateurs Certification et re-certification automatique sur applications en ligne Formation du personnel par la société SIEMENS et/ou par des référents : par e-learning (PEP SIEMENS) In situ par passage d échantillons d aptitude (support de formation) 25/04/

14 PEP Siemens 25/04/

15 Organisation PEP-A (1) 25/04/

16 Organisation PEP-A (2) Taches de l administrateur : Définir la structure, l organisation du PEP Attribuer les fonctions et responsabilités Création des quizz Créer les rapports : par groupe de travail par plan de formation par instrument Possibilité d avoir un administrateur délégué 25/04/

17 Organisation PEP-A (3) Taches du responsable de groupe : Envoie les invitations au utilisateurs (individuelles ou groupées) Définition des plans de formation (prédéfinis ou entièrement créés) Gestion des formations externes à Siemens Remarque: un administrateur peut également être un responsable de groupe de travail Possibilité d avoir un responsable de groupe délégué 25/04/

18 Organisation PEP-A (4) Tache de l utilisateur : Login personnalisé grâce à une adresse Compléter le plan de formation qui lui est assigné dans le délai souhaité Remarque: un administrateur peut également être un utilisateur 25/04/

19 Plan d Education Personnalisé (1) 25/04/

20 Plan d Education Personnalisé (2) 25/04/

21 Plan d Education Personnalisé (3) 25/04/

22 Plan d Education Personnalisé (4) 25/04/

23 Plan d Education Personnalisé (5) Recertification 25/04/

24 Bénéfices : Réactovigilance accrue Conclusion Meilleure gestion de réactifs/consommables Traçabilité complète des actions Diminution du taux de pannes Automatisation des tâches de re certification A faire avant accréditation NF EN ISO Mise en place du comité de pilotage Mise en place d une corrélation entre les automates du laboratoire et automates délocalisés 25/04/

25 Je vous remercie de votre attention. 25/04/

Déployer les équipements de biologie délocalisée : Synergie de compétence pluri-disciplinaire

Déployer les équipements de biologie délocalisée : Synergie de compétence pluri-disciplinaire Déployer les équipements de biologie délocalisée : Synergie de compétence pluri-disciplinaire IHF Auxerre, le 7 juin 2012 Sylvie HEINZL Chef de produits biologie délocalisée www.siemens.fr/diagnostics

Plus en détail

LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO (HbA1c en consultation de diabétologie)

LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO (HbA1c en consultation de diabétologie) LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO 22870 (HbA1c en consultation de diabétologie) 100 Véronique CHAPOY & Henri PORTUGAL 50 0 1er trim. LABORATOIRE CENTRAL Biochimie Hématologie

Plus en détail

La biologie médicale délocalisée selon la norme ISO 22870

La biologie médicale délocalisée selon la norme ISO 22870 La biologie médicale délocalisée selon la norme ISO 22870 Alain Suiro Page 1 Définitions ISO 22870 : (ADBD) analyse réalisée à proximité du patient ou à l endroit où il se trouve, dont le résultat peut

Plus en détail

Olivier Bossu, 9 juin Journée utilisateurs Hématologie. PEPconnect. Restricted Siemens Healthcare GmbH, 2016

Olivier Bossu, 9 juin Journée utilisateurs Hématologie. PEPconnect. Restricted Siemens Healthcare GmbH, 2016 Olivier Bossu, 9 juin 2016 Journée utilisateurs Hématologie PEPconnect Table des matières 1. Pourquoi Siemens PEPconnect? 2. Qu est-ce que PEPconnect? 3. Comment accéder à PEPconnect? 4. Que devient le

Plus en détail

Une expérience d accréditation des gaz du sang

Une expérience d accréditation des gaz du sang Une expérience d accréditation 22870 des gaz du sang Michel Vaubourdolle, B. Bénéteau Burnat, N. Mario, F. Gerrier, P. Pernet Pôle de Biologie Médicale et Pathologie Site Saint Antoine Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

Mireille Boisson INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES ET HABILITATION DU PERSONNEL EN BIOLOGIE DELOCALISEE

Mireille Boisson INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES ET HABILITATION DU PERSONNEL EN BIOLOGIE DELOCALISEE INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES ET HABILITATION DU PERSONNEL EN BIOLOGIE DELOCALISEE Mireille Boisson Praticien Hospitalier Service de Biologie Clinque Hôpital FOCH, Suresnes, France Biologie d urgence et Gaz

Plus en détail

Problématique des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM) des établissements de santé ligériens

Problématique des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM) des établissements de santé ligériens Problématique des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM) des établissements de santé ligériens Colloque biologie médicale - ARS Pays de la Loire Pays de la Loire Le 9 septembre 2011 D. JACQ PhISP DQE

Plus en détail

RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine

RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine - 2015 Objectifs Renforcer la maîtrise du référentiel d accréditation des évaluateurs techniques, notamment dans le cadre

Plus en détail

RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine NF EN ISO 15189

RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine NF EN ISO 15189 RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine 2014 - NF EN ISO 15189 Objectifs Renforcer la maîtrise du référentiel d accréditation des évaluateurs, notamment dans le cadre

Plus en détail

Document de référence à la norme ISO 15189:2012 pour l évaluation en vue de l accréditation des laboratoires médicaux

Document de référence à la norme ISO 15189:2012 pour l évaluation en vue de l accréditation des laboratoires médicaux Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à l économie SECO Service d accréditation suisse SAS Document de référence à la norme ISO 15189:2012 pour l

Plus en détail

L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France

L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France Présent senté par Hélène H MEHAY, Responsable de la Section Santé Humaine Réforme de la biologie médicale 29 juin 2010 Page 1 Introduction

Plus en détail

Aspect pratique de l accréditation en immuno-hématologie

Aspect pratique de l accréditation en immuno-hématologie Aspect pratique de l accréditation en immuno-hématologie Dr Pierre LAUROUA Laboratoire Immuno-hématologie clinique Etablissement Français du Sang Bordeaux L accréditation: qu est-ce que c est? Reconnaissance

Plus en détail

Démarche Qualité et Évaluation en Santé

Démarche Qualité et Évaluation en Santé Démarche Qualité et Évaluation en Santé Jean Gaudart Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale jean.gaudart@univmed.fr Faculté de Médecine Université de la

Plus en détail

Prestations de service du département Qualité

Prestations de service du département Qualité Réf : LABCO-QUA-C-001-03 Prestations de service du département Qualité 60-62 rue d Hauteville 75010 Paris Quelle est notre mission? Le département Qualité, associé à un comité de Pilotage faisant le lien

Plus en détail

Apport du Système. d Information du Laboratoire à la mise en oeuvre de l accréditation ISO 15189

Apport du Système. d Information du Laboratoire à la mise en oeuvre de l accréditation ISO 15189 Apport du Système Add your company slogan d Information du Laboratoire à la mise en oeuvre de l accréditation ISO 15189 en microbiologie Christian ZUMBO C.H.de la Dracénie SNBH/C.Zumbo/Toulouse/28/09/2012

Plus en détail

PROJETS QUALITÉ DIRECTION USAGERS RISQUES QUALITE

PROJETS QUALITÉ DIRECTION USAGERS RISQUES QUALITE PROJETS QUALITÉ DIRECTION USAGERS RISQUES QUALITE A7- INS-QUA-004 Manuel Qualité Version 02 Mise à jour janvier 2015 Présentation du manuel qualité Sommaire Abréviations Présentation du CRB Politique qualité

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'AUTO-ÉVALUATION PRÉPARATION DE L EVALUATION SUR SITE SELON LA NORME NF EN ISO : 2012

QUESTIONNAIRE D'AUTO-ÉVALUATION PRÉPARATION DE L EVALUATION SUR SITE SELON LA NORME NF EN ISO : 2012 QUESTIONNAIRE D'AUTO-ÉVALUATION PRÉPARATION DE L EVALUATION SUR SITE SELON LA NORME NF EN ISO 15189 : 2012 SH FORM 03 Révision 02 Section Santé Humaine Préambule ϑ QUESTIONNAIRE D'AUTO-EVALUATION Ce questionnaire,

Plus en détail

LES RENCONTRES DU CT2M. Le Recueil d Exigences Spécifiques SH REF 02 du COFRAC : Qu apporte-t-il par rapport à l ISO 15189?

LES RENCONTRES DU CT2M. Le Recueil d Exigences Spécifiques SH REF 02 du COFRAC : Qu apporte-t-il par rapport à l ISO 15189? LES RENCONTRES DU CT2M Le Recueil d Exigences Spécifiques SH REF 02 du COFRAC : Qu apporte-t-il par rapport à l ISO 15189? CT M CT M LesRecontresDuCT2M_v1 1 Tour de table Qu est-ce que le SH REF 02? Chapitre

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'AUTO-EVALUATION PREPARATION DES EVALUATIONS SUR SITE SELON LA NORME NF EN ISO 15189

QUESTIONNAIRE D'AUTO-EVALUATION PREPARATION DES EVALUATIONS SUR SITE SELON LA NORME NF EN ISO 15189 QUESTIONNAIRE D'AUTO-EVALUATION PREPARATION DES EVALUATIONS SUR SITE SELON LA NORME NF EN ISO 15189 Document LAB LABM Form 03 Révision 01 Septembre 2007 Section Laboratoires Préambule Ce questionnaire,

Plus en détail

MANUEL QUALITE GCS/ORG/MQ/001 Version : 04 Applicable le 03/10/2016. Laboratoire de Biologie Médicale BIOPAN

MANUEL QUALITE GCS/ORG/MQ/001 Version : 04 Applicable le 03/10/2016. Laboratoire de Biologie Médicale BIOPAN MANUEL QUALITE GCS/ORG/MQ/001 Version : 04 Applicable le 03/10/2016 Page 1/28 Laboratoire de Biologie Médicale BIOPAN 64 Avenue du Professeur René Leriche 67504 HAGUENAU CEDEX Tel : 03.88.06.36.28 Fax

Plus en détail

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2014/107

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2014/107 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 19 novembre

Plus en détail

MANUEL QUALITE. Référentiel NF ISO EN Version Décembre Laboratoire de Biologie Médicale SYMBIO Autorisé n 69-74

MANUEL QUALITE. Référentiel NF ISO EN Version Décembre Laboratoire de Biologie Médicale SYMBIO Autorisé n 69-74 MANUEL QUALITE Référentiel NF ISO EN 15189 Version Décembre 2012 Laboratoire de Biologie Médicale SYMBIO Autorisé n 69-74 1 place Jean Berry 69700 GIVORS : 04-72-49-23-13 / : 04-72-49-23-17 4 place du

Plus en détail

L OUTIL INFORMATIQUE AU SERVICE DU SUIVI ET DE LA TRAÇABILITÉ DES ÉCHANTILLONS AU LABORATOIRE

L OUTIL INFORMATIQUE AU SERVICE DU SUIVI ET DE LA TRAÇABILITÉ DES ÉCHANTILLONS AU LABORATOIRE L OUTIL INFORMATIQUE AU SERVICE DU SUIVI ET DE LA TRAÇABILITÉ DES ÉCHANTILLONS AU LABORATOIRE Dr Sylvie SAIVIN Laboratoire de Pharmacocinétique et Toxicologie Clinique & Cellule Informatique Institut Fédératif

Plus en détail

Cours de biochimie clinique (Introduction)

Cours de biochimie clinique (Introduction) Faculté de médecine m de Sousse Cours de biochimie clinique (Introduction) 2 ème année médecine 2008 / 2009 Docteur LIMEM Khalifa Plan I Définition II sa place en médecine III les différentes étapes d

Plus en détail

Biologie déportée aux urgences L expérience de Nice. Professeur Jacques LEVRAUT Pôle Urgences SAMU SMUR CHU de Nice

Biologie déportée aux urgences L expérience de Nice. Professeur Jacques LEVRAUT Pôle Urgences SAMU SMUR CHU de Nice Biologie déportée aux urgences L expérience de Nice Professeur Jacques LEVRAUT Pôle Urgences SAMU SMUR CHU de Nice Examens de biologie médicale délocalisés (EBMD) Exigences concernant la qualité et la

Plus en détail

Normes. Définit les compétences exigées des laboratoires d essai et d étalonnage

Normes. Définit les compétences exigées des laboratoires d essai et d étalonnage Normes NF EN ISO/CEI 17025 Définit les compétences exigées des laboratoires d essai et d étalonnage NF EN ISO 15189 Définit les exigences concernant la qualité et la compétence des laboratoires de biologie

Plus en détail

«Critical care testing» : vers l accréditation

«Critical care testing» : vers l accréditation 4 ème Symposium International Blood gases and critical care testing Belle-Ile-en-Mer - 05/06/2009 «Critical care testing» : vers l accréditation Michel Vaubourdolle Pôle de Biologie-Imagerie Hôpital Saint-Antoine

Plus en détail

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité 38e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Montpellier - 29 septembre 2009 L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité A. Daunizeau Lens Lens et son hôpital

Plus en détail

La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014

La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014 La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014 Mardi 3 novembre 2015 Journée interrégionale sur la qualité et la sécurité des soins en établissement de santé REQUA SRA Bourgogne L identification

Plus en détail

FORMATIONS Bio Qualité Formation 43 rue de Fleurus Paris

FORMATIONS Bio Qualité Formation 43 rue de Fleurus Paris Les FORMATIONS 2016 Organisme de formation n 11 75 40618 75 1 La Cellule Qualité Organisme de formation n 11 75 40618 75 3 LA CELLULE QUALITÉ PRÉVENTION DES RISQUES EN HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Assurer la

Plus en détail

MANUEL QUALITE. Référentiel NF ISO EN Page 1/22 MANUEL QUALITE. Référentiel NF ISO EN 15189

MANUEL QUALITE. Référentiel NF ISO EN Page 1/22 MANUEL QUALITE. Référentiel NF ISO EN 15189 Référentiel NF ISO EN 15189 Page 1/22 MANUEL QUALITE Référentiel NF ISO EN 15189 LABORATOIRE D ANALYSES MEDICALES MULTISITES CEVENLABO Site d Aubenas 19 Avenue de Bellande - 07200 Aubenas Tél : 04 75 35

Plus en détail

FORMULAIRES UNITÉ DE BIOLOGIE MÉDICALE

FORMULAIRES UNITÉ DE BIOLOGIE MÉDICALE FOR-UBM-0261 Statut: Approuvé Destinataires : Ce document sert de guide à l intention de toute personne qui exerce des activités de laboratoire au CHU Sainte-Justine But : Ce document se veut un outil

Plus en détail

Gestion des Risques Les vigilances Formation Etudiant IDE 2ème année IFSI Carcassonne

Gestion des Risques Les vigilances Formation Etudiant IDE 2ème année IFSI Carcassonne Gestion des Risques Les vigilances Formation Etudiant IDE 2ème année IFSI Carcassonne Cindy DIOT Ingénieur Qualié Coordonnateur des Risques Cellule Qualité & Gestion des Risques Quelles sont les vigilances?

Plus en détail

MANUEL QUALITE Référentiel NF ISO EN Page 1/22 MANUEL QUALITE. Référentiel NF ISO EN 15189

MANUEL QUALITE Référentiel NF ISO EN Page 1/22 MANUEL QUALITE. Référentiel NF ISO EN 15189 Référentiel NF ISO EN 15189 Page 1/22 MANUEL QUALITE Référentiel NF ISO EN 15189 LABORATOIRE D ANALYSES MEDICALES MULTISITES CEVENLABO Site d Aubenas 19 Avenue de Bellande - 07200 Aubenas Tél : 04 75 35

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER NIORT LABORATOIRE D EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE. 40, avenue Charles de Gaulle NIORT Cedex

CENTRE HOSPITALIER NIORT LABORATOIRE D EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE. 40, avenue Charles de Gaulle NIORT Cedex CENTRE HOSPITALIER NIORT LABORATOIRE D EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE 40, avenue Charles de Gaulle 79021 NIORT Cedex Tel: 05.49.78.31.62 Fax: 05.49.78.31.64 Site Web: www.ch-niort.fr MANUEL QUALITE Référentiel

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Titre de la réunion

Laboratoire national de métrologie et d essais. Titre de la réunion Laboratoire national de métrologie et d essais Date 1 Titre de la réunion 1 DISPOSITIFS MEDICAUX MARQUAGE CE Bernard LAMBERT Délégué du LNE/G-MED 2 SITUATION EN EUROPE AVANT 1990 églementations disparates

Plus en détail

Accréditation : par où commencer? Méthode, exemples et pièges à éviter

Accréditation : par où commencer? Méthode, exemples et pièges à éviter 39 e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Lille, 4-8 octobre 2010 Accréditation : par où commencer? Méthode, exemples et pièges à éviter Alain DAUNIZEAU, Service de Biochimie, C.H. «Dr Schaffner»,

Plus en détail

médicale et certification

médicale et certification Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé Mars 2011 SOMMAIRE Contexte L examen de biologie médicale... 3 La procédure de certification des établissements de santé... 3

Plus en détail

Le compte qualité. L outil de la continuité et du pilotage national de la certification. MAJ janvier Comptes Qualité

Le compte qualité. L outil de la continuité et du pilotage national de la certification. MAJ janvier Comptes Qualité Le compte qualité L outil de la continuité et du pilotage national de la certification MAJ janvier 2014 et de pilotage de la certification 1 Sommaire 1. Enjeux et place du compte qualité dans la procédure

Plus en détail

Analyses de biologie délocalisées (ADBD) Exigences concernant la qualité et la compétence NF ISO (2006) + NF ISO (2003)

Analyses de biologie délocalisées (ADBD) Exigences concernant la qualité et la compétence NF ISO (2006) + NF ISO (2003) Analyses de biologie délocalisées (ADBD) Exigences concernant la qualité et la compétence NF ISO 22870 (2006) + NF ISO 15189 (2003) Sommaire Introduction 1 Domaine d'application 2 Références normatives

Plus en détail

Gestion du personnel dans un essai. DU Chef de Projet

Gestion du personnel dans un essai. DU Chef de Projet DU Chef de Projet - 2017 02 24 1 Missions et Responsabilités du chef de projet Encadre l équipe permettant la réalisation de la recherche Assure la formation de l équipe aux protocoles, aux POS, à la réglementation

Plus en détail

Présentation de la démarche qualité «formation d ingénieur» de l UTC

Présentation de la démarche qualité «formation d ingénieur» de l UTC Présentation de la démarche qualité «formation d ingénieur» de l UTC - 08h35 : Présentation de la séance et du contexte (Ghislaine Blanchard) - 08h40 : Pourquoi la? (Manuel Majada) - 09h15 : de la qualité

Plus en détail

COM BC 02/2007. Procédure POCT Glucose Objet de la procédure

COM BC 02/2007. Procédure POCT Glucose Objet de la procédure Procédure POCT Glucose Objet de la procédure COM BC 02/2007 Cette procédure a pour but de décrire l organisation et la maintenance des POCT, des glucomètres en particulier. Le laboratoire doit jouer un

Plus en détail

GISELE GAY LBM MIRAMAS SEL ANALYS

GISELE GAY LBM MIRAMAS SEL ANALYS ACCREDITATION EN BACTERIOLOGIE Expérience d'un Laboratoire de Biologie Médicale privé GISELE GAY LBM MIRAMAS SEL ANALYS Gisèle GAY giselegay@orange.fr Historique de la Structure ANALYS / ANALYS-I 1995:

Plus en détail

La maîtrise de l analyse: Application de la méthode HACCP. Christophe Dufour Nicole Maurice Juin 2013

La maîtrise de l analyse: Application de la méthode HACCP. Christophe Dufour Nicole Maurice Juin 2013 La maîtrise de l analyse: Application de la méthode HACCP Christophe Dufour Nicole Maurice Juin 2013 Pourquoi des analyses? Quels risques en matière de fiabilité de résultat? Y a-t-il des CCP dans le processus

Plus en détail

Faculté de Droit, Aix-en-Provence Master Droit de la Santé

Faculté de Droit, Aix-en-Provence Master Droit de la Santé Réglementation actuelle et future pour les dispositifs médicaux (DM) et les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (DIV) Faculté de Droit, Aix-en-Provence Master Droit de la Santé 1 décembre 2015

Plus en détail

PLAN QUALITE DU LABORATOIRE DU CENTRE FRANÇAIS DES PORPHYRIES

PLAN QUALITE DU LABORATOIRE DU CENTRE FRANÇAIS DES PORPHYRIES I/ INTRODUCTION Le plan qualité du laboratoire du Centre Français des Porphyries (CFP) décrit de façon spécifique son mode de fonctionnement, les prestations proposées et sa politique en matière d assurance

Plus en détail

DEMARCHE DE CERTIFICATION EN INSTITUT DE FORMATION. GERACFAS PARIS LE 8 AVRIL 2016 MJ Heyraud - J Lagatie

DEMARCHE DE CERTIFICATION EN INSTITUT DE FORMATION. GERACFAS PARIS LE 8 AVRIL 2016 MJ Heyraud - J Lagatie DEMARCHE DE CERTIFICATION EN INSTITUT DE FORMATION GERACFAS PARIS LE 8 AVRIL 2016 MJ Heyraud - J Lagatie Plan de la présentation L Association St Marie L Institut de formation L histoire de la démarche

Plus en détail

HÔPITAL LOCAL DU NEUBOURG 25, rue du Général de Gaulle BP LE NEUBOURG

HÔPITAL LOCAL DU NEUBOURG 25, rue du Général de Gaulle BP LE NEUBOURG ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE HÔPITAL LOCAL DU NEUBOURG 25, rue du Général de Gaulle BP 115 27110 LE NEUBOURG SEPTEMBRE 2010 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L

Plus en détail

REPONSES AU JEU EQAS : Les Evaluations Externes de la Qualité Bio-Rad

REPONSES AU JEU EQAS : Les Evaluations Externes de la Qualité Bio-Rad REPONSES AU JEU EQAS : Les Evaluations Externes de la Qualité Bio-Rad 1. A quoi sert un programme EQAS? A évaluer les performances du laboratoire à un instant T A évaluer les performances du laboratoire

Plus en détail

CT M. Les petits déjeuners du. Approche processus : Cohésion assurée et efficience maîtrisée. Vendredi 2 décembre. Qu est-ce qu un processus?

CT M. Les petits déjeuners du. Approche processus : Cohésion assurée et efficience maîtrisée. Vendredi 2 décembre. Qu est-ce qu un processus? CT M Les petits déjeuners du Approche processus : Cohésion assurée et efficience maîtrisée Vendredi 2 décembre Qu est-ce qu un processus? 2 Petit déjeuner du 2 décembre 1 Qu est-ce qu un processus? NF

Plus en détail

Manuel qualité. 44 rue d Amsterdam PARIS. Tel : Fax :

Manuel qualité. 44 rue d Amsterdam PARIS. Tel : Fax : Laboratoire du Centre 44 rue d Amsterdam 75009 PARIS Tel : 01 42 81 80 20 Fax : 01 42 81 87 89 e-mail : laboratoire@centre-medical-europe.com MANUEL QUALITE Référentiel NF ISO EN 15189 Objet de la modification

Plus en détail

LES BASES DE L ASSURANCE QUALITÉ

LES BASES DE L ASSURANCE QUALITÉ LES BASES DE L ASSURANCE QUALITÉ 1- Définitions Comprendre le concept de la qualité et de l assurance qualité Définitions de la qualité La qualité pourquoi 2- Besoins Savoir traduire ce concept en besoins

Plus en détail

LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE. Jean Sébastien et Marie Vialatte TEL : FAX :

LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE. Jean Sébastien et Marie Vialatte TEL : FAX : LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE Jean Sébastien et Marie Vialatte TEL : 04 94 25 73 05 FAX : 04 94 07 02 60 e-mail : laboratoire.vialatte@labo-vialatte.fr site internet : laboratoire-vialatte.com MANUEL

Plus en détail

A1-MAQ Version 07. Manuel Qualité Date d application : MANUEL QUALITE VERSION 07. Référentiel NF ISO EN 15189

A1-MAQ Version 07. Manuel Qualité Date d application : MANUEL QUALITE VERSION 07. Référentiel NF ISO EN 15189 MANUEL QUALITE VERSION 07 Référentiel NF ISO EN 15189 Rédacteur : Léa GAO Validateur : Karine JEANNISSON Approbateur : Catherine BENICHOU page 1 sur 37 SOMMAIRE Chapitre 01 MISE A JOUR Chapitre 02 GESTION

Plus en détail

Biologie délocalisée. F.BOUZANA Copacamu 2012

Biologie délocalisée. F.BOUZANA Copacamu 2012 Biologie délocalisée F.BOUZANA Copacamu 2012 Définition! C est l ensemble des analyses biologiques réalisées à proximité du patient ou à l endroit où il se trouve, dont les résultats peuvent entrainer

Plus en détail

Biologie d urgence : le point de vue du clinicien

Biologie d urgence : le point de vue du clinicien Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG Biologie d urgence : le point de vue du clinicien Xavier DELABRANCHE, MD, PhD (DES Biologie Médicale DESC Réanimation Médicale) Service de Réanimation Médicale

Plus en détail

Grille d'évaluation du système de management de la qualité en application de la norme NF EN ISO version 2012

Grille d'évaluation du système de management de la qualité en application de la norme NF EN ISO version 2012 Qualité et accréditation en biologie médicale Ann Biol Clin 2013 ; 71 (Hors série n o 1) : 177-188 SG5-11 Grille d'évaluation du système de management de la qualité en application de la norme NF EN ISO

Plus en détail

La maintenance Biomédicale et génie civil dans un centre de dialyse avec la GMAO Qb7

La maintenance Biomédicale et génie civil dans un centre de dialyse avec la GMAO Qb7 La maintenance Biomédicale et génie civil dans un centre de dialyse avec la GMAO Qb7 Historique 2009: Création de Qb7. «Qualité Biologie 7 ième Génération» Qb7 est utilisé par plusieurs Associations de

Plus en détail

Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier

Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier Sommaire 1. Jidelec 2. Logistique Hospitalière 3. La Traçabilité dans le SIH 4. La Solution Proposée : SITH3000 5. Modalités

Plus en détail

Biologie délocalisée et GBUI

Biologie délocalisée et GBUI S.F.I.L Vittel 19-21 mai 2003 Biologie délocalisée et GBUI JP BORGARD Service de Biochimie CHI CRETEIL La biologie délocalisée qu est-ce? 1. DEFINITION REPRISE PAR LE GBUI Biologie délocalisée (définition

Plus en détail

Conteneurs réfrigérés par système thermochimique: Retour d expérience d un professionnel du transport dans la santé

Conteneurs réfrigérés par système thermochimique: Retour d expérience d un professionnel du transport dans la santé Conteneurs réfrigérés par système thermochimique: Retour d expérience d un professionnel du transport dans la santé Cas pratique d une tournée EFS pour la distribution et la collecte de produits sanguins

Plus en détail

Appel d offre N 03/2014 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 3-2

Appel d offre N 03/2014 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 3-2 Appel d offre N 03/2014 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 3-2 Cahier des prescriptions spéciales 1 SOMMAIRE Article I. Objet de l appel d offre Article II. Engagements du fournisseur

Plus en détail

Gestion à distance de la biologie délocalisée : expérience du CHU de Liège

Gestion à distance de la biologie délocalisée : expérience du CHU de Liège Gestion à distance de la biologie délocalisée : expérience du CHU de Liège Etienne Cavalier Service de Chimie Médicale CHU de Liège, Belgique La province de Liège 3862 km² 1.053.000 habitants 273 habitants/km²

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Urgences Adultes - UHCD Version n 1 Nombre de pages : 5 Diffusée le : Mars 2014 Appliquée le : Rédigée par

Plus en détail

Roche Diagnostics en France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics en France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Manuel Qualité Sécurité Environnement Groupe Roche Création : 1896 Siège : Bâle (Suisse) 80 000 collaborateurs CA 2009 : 49,1 milliards de CHF (33,3 milliards d euros) Croissance 2009 : + 10 % Investissement

Plus en détail

DUT GENIE BIOLOGIQUE OBJECTIFS

DUT GENIE BIOLOGIQUE OBJECTIFS DUT GENIE BIOLOGIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : DUT Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Spécialité : DUT Génie Biologique - Montpellier OBJECTIFS Le DUT Génie Biologique prépare

Plus en détail

Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM

Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM Référentiel des tendances d évolution de la profession de technicien en radiologie médicale Instrument n 3 Xavier Realini Lausanne, le 15 juillet 2008 Profil professionnel

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE 2 ÈME PROCÉDURE Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental 6 bis rue du pavé- BP 03 03360 AINAY Le CHATEAU Novembre 2008 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

DU Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM)

DU Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM) DU Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM) Année 2016/2017 Responsable universitaire : Pr. J. IZOPET Responsables organisationnels

Plus en détail

Bilan de notre certification ISO Service Biomédical CHU de POITIERS 7 Novembre 2013 AAMB Joël ANCELLIN

Bilan de notre certification ISO Service Biomédical CHU de POITIERS 7 Novembre 2013 AAMB Joël ANCELLIN Bilan de notre certification ISO 9001 Service Biomédical CHU de POITIERS 7 Novembre 2013 AAMB Joël ANCELLIN j.ancellin @chu-poitiers.fr - 0608831174 La certification : Une aventure imprévue Au siècle dernier

Plus en détail

La maintenance Biomédicale dans un centre de dialyse avec la GMAO Qb7

La maintenance Biomédicale dans un centre de dialyse avec la GMAO Qb7 La maintenance Biomédicale dans un centre de dialyse avec la GMAO Qb7 Historique 2009: Création de Qb7. «Qualité Biologique 7 ième Génération» Qb7 est utilisé par trois Associations de Dialyse: 32 établissements

Plus en détail

L identitovigilance dans le processus transfusionnel

L identitovigilance dans le processus transfusionnel L identitovigilance dans le processus transfusionnel Dr Marie-France ANGELINI TIBERT Coordonnateur régional d hémovigilance Réunion - Mayotte Glossaire des sigles utilisés EI : Évènement Indésirable EIR

Plus en détail

Bio Qualité : un exemple. l accréditation

Bio Qualité : un exemple. l accréditation Bio Qualité : un exemple d accompagnement à l accréditation Alain SUIRO Responsable national Page 1 Accréditation COFRAC Sur l organisation du laboratoire et sur la compétence technique Certification ISO

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LA GESTION DES ALERTES SANITAIRES?

COMMENT AMELIORER LA GESTION DES ALERTES SANITAIRES? COMMENT AMELIORER LA GESTION DES ALERTES SANITAIRES? Rémy COLLOMP Pharmacien, Hôpital ARCHET- CHU Nice Comité de pilotage Circuit du Médicament 7 ème Congrès 16 17 octobre 2008 St Denis 1 Plan Le Cadre

Plus en détail

Innovation en glycémie délocalisée. Technologie WIFI et e-certification. CHU de Bordeaux

Innovation en glycémie délocalisée. Technologie WIFI et e-certification. CHU de Bordeaux Innovation en glycémie délocalisée Technologie WIFI et e-certification CHU de Bordeaux P. Derache, G. Castaing, M.H Teste, C. Lemieux 1 Surveillance et contrôle de la glycémie capillaire dans les services

Plus en détail

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE Dans un premier temps, nous rappelons comment la performance d un réseau peut se dégrader en terme d

Plus en détail

ISO 13485:2016. Readiness Review. Êtes-vous prêt pour l ISO 13485:2016? Nom de l organisation : Personne contact : Adresse : Rôle : Téléphone :

ISO 13485:2016. Readiness Review. Êtes-vous prêt pour l ISO 13485:2016? Nom de l organisation : Personne contact : Adresse : Rôle : Téléphone : ISO 13485:2016 Readiness Review Nom de l organisation : Personne contact : Adresse : Rôle : Téléphone : N de certificat : E-mail : Date : Êtes-vous prêt pour l ISO 13485:2016? BSI s engage à assurer un

Plus en détail

AUVERGNE-LOIRE FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG. Etablissement Français du Sang.

AUVERGNE-LOIRE FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG. Etablissement Français du Sang. Etablissement Français du Sang AUVERGNE-LOIRE LE LIEN ENTRE LA GENEROSITE DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG

Plus en détail

Convention laboratoire- Préleveur externe

Convention laboratoire- Préleveur externe Entre les soussignés : Le laboratoire de biologie médicale (LBM) BIOMED62... Adresse :... Représenté par, Nom :... Qualité : D une part, Et le professionnel de santé Nom :... Adresse :...... D autre part,

Plus en détail

Choix d un système robotique, Choix d organisation. P Fievet, F Bernardi, A Bouquet, P Surga, S Hendricx, L Carlier

Choix d un système robotique, Choix d organisation. P Fievet, F Bernardi, A Bouquet, P Surga, S Hendricx, L Carlier Choix d un système robotique, Choix d organisation P Fievet, F Bernardi, A Bouquet, P Surga, S Hendricx, L Carlier Les trois environnements de l automation Qualité Machines Services de soins Hommes Pression

Plus en détail

l optimisation du transport de patients

l optimisation du transport de patients l optimisation du transport de patients teleptah Le besoin Les offres Géosoft Aquitaine & Ascom La solution teleptah Des bénéfices pour tous teleptah, Optimisation du Transport de Patients ARTH mai 2007

Plus en détail

METROLOGIE DANS UN LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE MEDICALE. J. Marc REIFENBERG

METROLOGIE DANS UN LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE MEDICALE. J. Marc REIFENBERG METROLOGIE DANS UN LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE MEDICALE J. Marc REIFENBERG Le processus 1 2 3 1 La demande / revue de contrat Equipement critique Grandeur mesurable Spécifications Périodicité de raccordement

Plus en détail

Manuel Qualité. Notre système de management pour :

Manuel Qualité. Notre système de management pour : Notre système de management pour : L'étude, la conception et le développement du logiciel Valab La commercialisation du logiciel Valab L installation, la formation et le service aprèsvente du logiciel

Plus en détail

Coopération : la bonne solution pour la qualité du préanalytique

Coopération : la bonne solution pour la qualité du préanalytique 1 Coopération : la bonne solution pour la qualité du préanalytique 2 Sommaire Audit du COFRAC du laboratoire But de l audit Réalisation Ecarts 2012 Etude sur le délai préanalytique Exemple du K Nécessité

Plus en détail

Le point de vue du biologiste : Importance des phases Pré- et Post-analytiques

Le point de vue du biologiste : Importance des phases Pré- et Post-analytiques Le point de vue du biologiste : Importance des phases Pré- et Post-analytiques Bon usage des prélèvements microbiologiques. RésO-InfectiO-PACA-Est Aurélie SMETS Le 6 Mai 2015 Le contexte règlementaire

Plus en détail

CRCA «made in Normandie» : créé par l ARS Normandie au 1 er janvier 2016 rattaché à l OMEDIT avec financement délégué aux 3 ES supports pour mise à

CRCA «made in Normandie» : créé par l ARS Normandie au 1 er janvier 2016 rattaché à l OMEDIT avec financement délégué aux 3 ES supports pour mise à CRCA «made in Normandie» : créé par l ARS Normandie au 1 er janvier 2016 rattaché à l OMEDIT avec financement délégué aux 3 ES supports pour mise à disposition de praticien sans statut juridique propre

Plus en détail

DES TABLETTES AU CHEVET DES RESIDENTS. Mme Morgane KAIL cadre de santé Dr Esther DESMIER Médecin coordonnateur EHPAD Les Jardins de Belleville

DES TABLETTES AU CHEVET DES RESIDENTS. Mme Morgane KAIL cadre de santé Dr Esther DESMIER Médecin coordonnateur EHPAD Les Jardins de Belleville DES TABLETTES AU CHEVET DES RESIDENTS Mme Morgane KAIL cadre de santé Dr Esther DESMIER Médecin coordonnateur EHPAD Les Jardins de Belleville PLAN Introduction Logiciel Tablette : avantages inconvénients

Plus en détail

La qualité dans les établissements de santé

La qualité dans les établissements de santé La qualité dans les établissements de santé Du grand groupe à la petite entreprise, du secteur privé au secteur public, de la haute technologie aux produits si discrètement quotidiens, l assurance qualité

Plus en détail

Biomarqueurs : aspects biologiques et techniques

Biomarqueurs : aspects biologiques et techniques Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG Biomarqueurs : aspects biologiques et techniques Xavier DELABRANCHE, MD (DES Biologie Médicale DESC Réanimation Médicale) Service de Réanimation Médicale Nouvel

Plus en détail

La démarche Qualité dans les organismes de recherche

La démarche Qualité dans les organismes de recherche La démarche Qualité dans les organismes de recherche Patrick SETA Espace qualité recherche du ministère http://dr.education.fr/qualite/ La Rochelle 10 mai 2007 Qu est-ce que la Qualité? «L ensemble des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métrologie en mesures environnementales et biologiques de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL

Plus en détail

Hémovigilance. La sécurité et le suivi transfusionnels au quotidien. Dr P.FRESSY, Coordonnateur régional d Hémovigilance Auvergne

Hémovigilance. La sécurité et le suivi transfusionnels au quotidien. Dr P.FRESSY, Coordonnateur régional d Hémovigilance Auvergne DRASS Auvergne Hémovigilance EFS Auvergne-loire La sécurité et le suivi transfusionnels au quotidien Dr P.FRESSY, Coordonnateur régional d Hémovigilance Auvergne Historique de l organisation transfusionnelle

Plus en détail

Le circuit du médicament, réglementation et organisation. Le médicament dans la prise en charge thérapeutique

Le circuit du médicament, réglementation et organisation. Le médicament dans la prise en charge thérapeutique détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Le circuit du médicament, réglementation et organisation La gouvernance Comment est organisée la gouvernance du médicament à l hôpital?...5210 Les contrats de pôles

Plus en détail

Continuité des soins en Microbiologie. Patrice Laudat (Tours) XIème Journée Microbiologie Clinique 25 Septembre Paris

Continuité des soins en Microbiologie. Patrice Laudat (Tours) XIème Journée Microbiologie Clinique 25 Septembre Paris Continuité des soins en Microbiologie Patrice Laudat (Tours) patrice.laudat@sfr.fr XIème Journée Microbiologie Clinique 25 Septembre Paris Contexte : Le microbiologiste a un rôle médical à part entière.

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI EXIGENCES POUR L'ACCREDITATION SELON LA NORME NF EN ISO 15189 SH REF 02 Révision 05 Section Santé humaine SOMMAIRE 1. OBJET DU DOCUMENT... 3 2. DOMAINE D'APPLICATION... 4 3. MODALITES D'APPLICATION...

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 Réactifs et consommables de laboratoire de biologie médicale 25 Juin 2012

ARMEN VAGUE 1 Réactifs et consommables de laboratoire de biologie médicale 25 Juin 2012 ARMEN VAGUE 1 Réactifs et consommables de laboratoire de biologie médicale 25 Juin 2012 Un groupe pluridisciplinaire Direction générale de l offre de soins - DGOS 1 Equipe élargie CH Saint Louis - Paris

Plus en détail

Annexe 1 : déroulement de la certification. Qui est concerné par la certification?

Annexe 1 : déroulement de la certification. Qui est concerné par la certification? Annexe 1 : déroulement de la certification Qui est concerné par la certification? La certification concerne tous les établissements de santé, publics et privés. La procédure s'applique à l'établissement

Plus en détail

Les autres thématiques. Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris)

Les autres thématiques. Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris) + Les autres thématiques Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris) + Pourquoi parler des autres thématiques? Les EV investiguent sur les thématiques au périmètre dans tous les secteurs

Plus en détail

NOR: SASP A. Version consolidée au 10 février 2010

NOR: SASP A. Version consolidée au 10 février 2010 Le 24 février 2010 ARRETE Arrêté du 1er février 2010 relatif à la surveillance des légionelles dans les installations de production, de stockage et de distribution d eau chaude sanitaire NOR: SASP1002960A

Plus en détail