L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!"

Transcription

1 L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation de la couverture complémentaire santé à tous les salariés du secteur privé d ici le 1 er janvier 2016, soit la couverture de près de 4 millions de salariés supplémentaires, travaillant principalement dans des TPE PME. Tous les secteurs sont concernés, dont l économie sociale, l agriculture et les professions libérales, secteurs initialement hors champ. Cet accord constitue une petite révolution sur le marché de la complémentaire santé et laisse encore en suspens beaucoup de questions pour les opérateurs d assurance malgré l adoption du projet de loi par l Assemblée nationale le 4 avril puis la Chambre Mixte Paritaire le 23 avril dernier. Des modalités confirmées par le parlement, on peut retenir cinq points principaux : Les branches constituent le lieu privilégié de négociation de la couverture collective 1, à défaut d accord, la négociation s ouvrira au niveau des entreprises ; Des garanties minimales seront imposées et définies par voie réglementaire. Pour rappel, l ANI recommandait un panier de soins se situant entre les niveaux du contrat responsable et de la couverture maladie universelle complémentaire soit : Les branches pourront recourir à un assureur désigné ou recommandé, à condition que le choix se fasse dans un cadre ouvert et transparent : le projet de loi prévoit une mise en concurrence préalable, dont les modalités seront définies par décret ; La durée maximale de la portabilité de la couverture santé et prévoyance pour les anciens salariés couverts passe de 9 mois à 12 mois avec une exonération totale de cotisation pour le salarié ; 1 La désignation, absente de l accord initial, a été réintroduite dans le projet de loi 1

2 ENTREPRISES BRANCHES NATIONAL Enfin il est prévu que les branches ouvrent des négociations sur la couverture prévoyance au plus tard à l issue du processus concernant la santé. Quelles sont les échéances? Au 1 er janvier 2016, l ensemble des entreprises devra avoir mis en place la couverture des frais de santé pour l ensemble des salariés. Entre-temps les décrets d application devraient paraître au mois de mai.. 11 janvier 11 février 6 mars 4 avril 23 avril Mai 1 er juillet er janvier 2016 Accord conclu entre les partenaires sociaux Transmission de l avant-projet de loi au Conseil d Etat Adoption du projet de loi par le Conseil des ministres Adoption par l assemblée nationale Adoption par la CMP après rejet par le sénat des clauses de désignation Décret d applicati on de la loi Date limite d entrée en vigueur de la loi Ouverture des négociations au niveau de chaque branche professionnelle non couverte avant le 1 er juin A défaut d accord de branche signé, les entreprises non couvertes ouvriront des négociations En parallèle, les organisations syndicales ont déjà constitué des groupes de travail pour définir les modalités d application de l accord (conformité avec le droit européen, transférabilité des provisions, etc.) Quels sont les principaux points du débat actuel? Après l adoption de l article 1 er notamment : par les députés, plusieurs points continuent de faire débat, La désignation des organismes complémentaires par les branches, La couverture des inactifs, Le coût pour l état et pour les entreprises, Mais également d autres points comme les conditions de déductibilités sociales et fiscales qui pourraient être remises en cause. 2

3 La désignation des organismes complémentaires par les branches Bien que cette modalité fût absente de l ANI, elle est globalement souhaitée par les syndicats qui la considèrent comme une condition nécessaire à une mutualisation plus large des risques et des coûts pour de meilleures garanties à un meilleur tarif et l intégration de mesures de prévention adaptées aux secteurs couverts dans les régimes mis en place. En revanche, la désignation rencontre l opposition d une partie des acteurs du secteur (FFSA, CSCA, FNMF) qui redoutent qu elle ne renforce la position des institutions de prévoyance. Certains déplorent également que l avis relatif aux effets sur la concurrence de la généralisation de la couverture complémentaire collective des salariés en matière de prévoyance, rendu par l Autorité de la concurrence le 29 mars, ne soit pas (suffisamment) pris en compte. Bien que l Autorité reconnaisse la licéité des clauses de désignation, elle émet des réserves sur les points suivants : La périodicité de mise en concurrence de 5 ans, en vertu du code de la Sécurité sociale, est disproportionnée par rapport à la durée traditionnelle des contrats d assurance, qui est d un an, avec tacite reconduction ; Les clauses de désignation et de migration impliquent des contraintes pour l employeur et le salarié et des questions sur le bénéfice réel : o Perte de marge de manœuvre de l employeur pour la mise en place d un régime adapté à son entreprise, o Relativité des bénéfices de la mutualisation en santé. Ces clauses interfèrent dans le jeu de la libre concurrence ; Les modalités de désignation sont aujourd hui peu encadrées puisqu elles reposent sur la volonté des partenaires de branche. L Autorité, sur ces constats, a réalisé quatre séries de recommandations, qui sont très partiellement intégrées dans le projet de loi : 3

4 Recommandations de l Autorité de la concurrence Garantir l égalité des conditions de concurrence via une harmonisation des régimes Dispositions du projet de loi voté par les députés (à confirmer par le rapport) Amendement de la possibilité pour tous les organismes de mettre en œuvre une action sociale au profit des assurés Faire primer la liberté de l employeur de retenir le ou les organismes de son choix Pas de dispositions particulières En cas de désignation / recommandation, choix d une pluralité d opérateurs (de statuts différents) selon une procédure de mise en concurrence effective Imposer une procédure de mise en concurrence également pour les désignations déjà en vigueur + périodicité maximale des clauses de 3 ans au lieu de 5 ans L Assemblée Nationale a adopté un amendement listant les grands critères de mise en concurrence des organismes complémentaires : -publicité préalable obligatoire, -fixation des modalités garantissant un consentement éclairé des partenaires sociaux lors de la désignation / recommandation, -règles en matière de conflit d intérêts -détermination des modalités de suivi du régime en cours de contrat L avis de l Autorité de la concurrence n est en revanche pas partagé par tous. En effet, les syndicats estiment que la préconisation d une périodicité maximale des clauses de 3 ans ne prend pas en compte la spécificité du marché de la santé, pour lequel la mise en place de complémentaire santé constitue un processus relativement long. Les inactifs dans tout cela? Dans le débat, se font également entendre des voix sur l extension de la couverture aux inactifs. A l instar de la Mutualité française, certains déplorent en effet que les retraités ou les étudiants notamment ne soient pas concernés par le projet de loi. Des groupes de travail annexes, à l initiative des fédérations notamment, ont déjà été mis en place, notamment sur les mécanismes de solidarité possibles entre actifs et retraités. Les travaux commandés au HCAAM par la ministre des Affaires sociales et de la Santé et le ministre du Budget sur la généralisation de la couverture complémentaire santé à l horizon 2017 devraient traiter ce sujet. Les conclusions de ces travaux sont attendues d ici cet été. Quel coût pour les entreprises et pour l Etat? Autre point soulevé, le manque à gagner pour l Etat d une telle généralisation. 4

5 Les contrats collectifs obligatoires bénéficient d exonérations sociales et fiscales qui devraient représenter, dans le cadre de la généralisation, un manque à gagner pour la Sécurité sociale compris entre 375 et 540 millions d euros entre 1,5 et 2,1 milliards pour l Etat. Concernant les entreprises, le coût de la participation obligatoire serait compris entre 2 et 3 milliards d euros, selon l étude d impact du gouvernement. Un amendement de l opposition pour exclure les entreprises de moins de dix salariés du financement de la couverture santé n a pas été retenu. Quels sont les impacts sur le marché de l assurance santé? La réforme ne touche pas de la même manière les opérateurs selon leur positionnement : Pour les opérateurs collectifs habitués des désignations, notamment les institutions de prévoyance, la réforme ouvre de nouvelles branches potentielles et de nouvelles catégories de salariés dans les branches où ils sont déjà désignés. Ceux-ci doivent cependant porter une attention particulière sur cinq points majeurs : o Les nouvelles exigences relatives aux appels d offre qui seront définies par décret, o La capacité des branches à trouver un accord dans le délai imparti, o La capacité à absorber des volumes importants dans des délais limités, o La pression sur la qualité face à une concurrence systématisée, o La capacité commerciale locale pour diffuser l accord de branches aux petites entreprises. Pour les opérateurs individuels positionnés sur les salariés non couverts en collectif, comme les bancassureurs, les mutuelles et mutuelles sans intermédiaires, l avenir semble plus confus. Certitude de perdre des parts de marché sur leur segment cœur de cible mais incertitude quant à leur capacité à se positionner sur d autres segments d assurés ou d offres sont, à juste titre, les préoccupations actuelles. Néanmoins de nouvelles opportunités de développement s ouvrent à eux : o Développement sur le petit collectif, o Partenariats de distribution avec les acteurs traditionnels du collectif ou des acteurs de la même famille, désireux et capables de se faire désigner, o Essor enfin de la surcomplémentaire, o Accélération du développement sur des segments à forte valeur ajoutée tels que les séniors (sous réserve d une portabilité du contrat aux retraités) et les travailleurs non salariés, ou moins évident, sur des niches de salariés dont le sort n est pas encore entériné comme les salariés multi-employeurs notamment dans le service à domicile. Pour les acteurs intervenant sur le collectif mais non désignés comme les assureurs ou les courtiers, des pertes de part de marché sont à craindre en collective. Ces acteurs se mobilisent déjà pour être prêts lorsque la course à l équipement va démarrer. D autres acteurs se sentent également menacés : c est le cas notamment des mutuelles de fonctionnaires qui paradoxalement couvrent de nombreux salariés via les conjoints de leurs agents assurés. Pour ceux-là, une réflexion s impose également, à la fois sur le recentrage de leurs efforts sur leur population cœur de cible, qui a tendance à plus comparer qu auparavant, mais également à employer des logiques du marché individuel notamment sur la surcomplémentaire. 5

6 On le voit bien, de nombreuses combinaisons de stratégie vont sans doute voir le jour et redistribuer les cartes d un marché qui se renouvelle. Quels sont les chantiers à lancer? La généralisation de la complémentaire santé à l ensemble des salariés appelle une réflexion stratégique de la part de tous les opérateurs : Analyse du positionnement actuel, Identification et évaluation des risques liés à la mise en place de l ANI aussi bien en termes, de préservation du portefeuille que de développement, Etude d opportunité sur le collectif, Définition de la stratégie de positionnement (statu quo ou repositionnement), Revue ou validation des objectifs de développement. Quelle que soit la posture adoptée (statu quo ou repositionnement), la généralisation de la complémentaire santé aura pour conséquences de devoir a minima optimiser l ensemble de la chaîne de valeur si ce n est de la repenser : Conception / tarification Distribution Gestion Pilotage En effet l intensification de la pression concurrentielle et l augmentation du niveau d exigence générale (niveaux de garanties, qualité des réponses à appel d offres, position systématique d experts en gestion du collectif, etc.) appellent une réflexion nécessaire et anticipée de la part de l ensemble des opérateurs. 6

7 Pour les acteurs traditionnels du collectif Pour les acteurs traditionnels de l individuel (et pour les courtiers sur certains points) Conception / tarification Identification de secteurs cibles et capacité à Réflexion globale sur les différentes solutions de monter rapidement en compétence sur des rétention des assurés salariés (surcomplémentaire, autres risques, services, etc.) secteurs d activité non couverts jusque-là Capacité technique à modéliser la solidarité et à Réflexion sur la proposition d offres attractives apprécier l équilibre technique d une branche de aux populations non concernées par l ANI façon globale (couverture de base / couvertures annexes) Existence de services aux assurés différenciants et suffisamment flexibles pour s adapter aux besoins spécifiques des professions à couvrir notamment en termes de prévention Optimisation des services rendus aux entreprises notamment avec des reportings plus performants et intégrant de nouvelles contraintes éventuelles notamment en termes de qualité de gestion Réflexion sur la sur-complémentaire Distribution Evaluation des besoins du réseau en termes d outils (connaissance des secteurs cibles, plan de contacts des entreprises, montée en compétence sur la CCN, etc.), lui permettant de couvrir rapidement un nombre important de petites entreprises sur l ensemble du territoire Identification de partenariats potentiels de distribution en complément, sur certaines zones géographiques Réflexion sur une approche opportuniste des petites entreprises mettant en place une couverture selon une décision unilatérale de l employeur, notamment par exploitation du plan de contacts sur les autres risques Réflexion sur des partenariats éventuels (institutions de prévoyance, courtiers, etc.) Gestion Optimisation de la gestion pour être en capacité de répondre à des appels d offre de plus en plus exigeants sur la qualité et sur le prix Capacité de paramétrage et de mise en gestion de gros volumes en un temps limité Etude de la capacité à gérer de la sur-complémentaire de façon la plus fluide et transparente pour l assuré et à moindre coût, notamment en facilitant les démarches administratives via l intégration de flux dématérialisés Pilotage Analyse de portefeuilles client pour anticiper les mouvements sur le portefeuille et définir la stratégie de ciblage Evaluation de la capacité à piloter de nouvelles branches (nombre de ressources et compétences) Revue des indicateurs en fonction des modalités de mise en place de la généralisation et des appels d offres et de la spécificité du risque dans le secteur Automatisation / optimisation des outils de pilotage pour garantir la sécurité du pilotage et la satisfaction client Mise en place d un suivi des mécanismes de solidarité et d un suivi global de l équilibre des branches Eventuellement mise en place d outils de pilotage de contrats collectifs 7

8 Un certain nombre d éléments peuvent être anticipés et préparés, ce que certains opérateurs ont déjà compris et appliquent. Globalement, cet accord, malgré toutes les contraintes qu il comporte, va plutôt dans le sens d une optimisation des pratiques et ne fait qu accélérer les projets que tout opérateur avait en tête pour les années à venir Dans ce cadre, OpusLine se tient prêt pour vous aider dans la définition de votre positionnement dans ce nouveau paysage concurrentiel, l anticipation des impacts sur vos portefeuilles, la réalisation de l état des lieux de vos pratiques et élaboration de vos transformations à opérer, et dans la construction de vos partenariats et de vos offres. Contacts sur le sujet : Audrey Berling-Eeckhout : Vanessa Mendel-Kopelman : Kilina Guerrier : 8

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 INVENTONS ENSEMBLE LA SANTÉ DE DEMAIN Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Quels impacts anticiper sur le marché de l assurance de personnes? 21 février 2013 ANI 2013 Quels impacts prévisibles

Plus en détail

SOMMAIRE > LE CONTEXTE > LES ÉTAPES CLÉS > LES NÉGOCIATIONS DE BRANCHES > LES NÉGOCIATIONS D ENTREPRISE > LA DÉCISION UNILATÉRALE D ENTREPRISE

SOMMAIRE > LE CONTEXTE > LES ÉTAPES CLÉS > LES NÉGOCIATIONS DE BRANCHES > LES NÉGOCIATIONS D ENTREPRISE > LA DÉCISION UNILATÉRALE D ENTREPRISE SOMMAIRE > LE CONTEXTE > LES ÉTAPES CLÉS > LES NÉGOCIATIONS DE BRANCHES > LES NÉGOCIATIONS D ENTREPRISE > LA DÉCISION UNILATÉRALE D ENTREPRISE > LES CAS DE DISPENSES > LE PANIER DE SOIN > L ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013

LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013 LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013 Les changements concernant la protection sociale complémentaire Les dates clés 11 janv. 2013 : Signature de l Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

Comment la loi du 14 juin 2013 aménage les principales mesures de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013

Comment la loi du 14 juin 2013 aménage les principales mesures de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 Comment la loi du 14 juin 2013 aménage les principales mesures de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 1. Généralisation de la couverture santé dans les entreprises, portabilité

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé

FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé A partir du 1 er janvier 2016, toutes les entreprises seront dans l'obligation de proposer une couverture santé minimale

Plus en détail

Des clauses de désignation aux clauses de recommandation

Des clauses de désignation aux clauses de recommandation Des clauses de désignation aux clauses de recommandation Dates Les différentes étapes de l ANI et de la réécriture de l article L. 912-1 du code de la sécurité sociale 9 et 10 juillet 2012 Grande conférence

Plus en détail

La généralisation de la complémentaire santé

La généralisation de la complémentaire santé La généralisation de la complémentaire santé istya collectives 7 square Max Hymans - 75015 Paris Numéro ORIAS : 14007239 - www.orias.fr www.istyacollectives.fr Le cadre réglementaire Au plus tard le 1er

Plus en détail

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi SYNTHESE D EXPERTS Juillet 2013 SOMMAIRE 1 Généralisation de la couverture complémentaire santé...

Plus en détail

La Mutuelle. Réussir la mise la place au 1 er janvier 2016. Olivier SIMON Conseil en protection sociale

La Mutuelle. Réussir la mise la place au 1 er janvier 2016. Olivier SIMON Conseil en protection sociale La Mutuelle Réussir la mise la place au 1 er janvier 2016 Olivier SIMON Conseil en protection sociale Sommaire 2 1. Contexte 2. L ANI et la LSE 3. Les obligations pour les Entreprises 4. Fonctionnement

Plus en détail

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours.

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours. Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 4 avril 2013

Plus en détail

Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi

Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi Généralisation de la complémentaire santé pour les salariés Portabilité des droits www.harmonie-mutuelle.fr L accès aux soins pour

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Les assurances collectives Santé et Prévoyance

Les assurances collectives Santé et Prévoyance CAA P A C I F I C A P R E D I C A Les assurances collectives Santé et Prévoyance Dernières évolutions réglementaires et réponses du Crédit.Agricole Réunion Experts-Comptables du 10 juillet 2014 Page 1

Plus en détail

CABINET GM ASSURANCES

CABINET GM ASSURANCES CABINET GM ASSURANCES Mieux vous accompagner dans vos projets Assurer votre santé et votre prévoyance et celle de vos salariés! Constituer votre retraite et celle de vos salariés! Valoriser votre patrimoine

Plus en détail

Impacts de la réforme des contrats responsables sur nos offres collectives

Impacts de la réforme des contrats responsables sur nos offres collectives Impacts de la réforme des contrats responsables sur nos offres collectives Unité de Distribution Unité de Distribution Direction Formation-Département Conception 150218 Direction Formation-Département

Plus en détail

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 Le Conseil Social du Mouvement Sportif qui représente les employeurs du sport a lancé un appel d offre s agissant de la couverture complémentaire santé

Plus en détail

en toute simplicité!

en toute simplicité! BIEN COMPRENDRE LES NOUVELLES RÉFORMES DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. en toute simplicité! 1 LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ici le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront mettre

Plus en détail

PRÉSENTATION. Une mutuelle collective pour tous les salariés

PRÉSENTATION. Une mutuelle collective pour tous les salariés PRÉSENTATION Une mutuelle collective pour tous les salariés SOMMAIRE 1. Définition 2. Qui est concerné? 3. Quelles sont mes obligations? 4. Mise en œuvre au sein de la structure 5. Le contenu des contrats

Plus en détail

Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts!

Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts! GRAS SAVOYE I CONSEIL & COURTAGE EN ASSURANCES Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts! Votre entreprise dispose d un régime complémentaire de protection sociale (frais

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties

Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties La loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail rénove les règles en matière de

Plus en détail

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années La généralisation de la couverture complémentaire santé à tous les salariés La loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 prévoit

Plus en détail

Convention ou accord collectif

Convention ou accord collectif ENGAGEMENT INTERNE A L ENTREPRISE DIFFERENTES METHODES DE MISE EN PLACE UN CONTRAT L article L.911-1 du Code de la sécurité sociale précise que les garanties collectives relevant de la protection sociale

Plus en détail

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Le point sur l élargissement de la complémentaire santé Benjamin JOUSSE Mars 2013 L ANI du 11 janvier 2013 en bref L Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

Chantier restructurations

Chantier restructurations Chantier restructurations Le présent document réalisé par le groupe de travail en charge du chantier restructurations, se fixe pour objectif de décrire de manière synthétique les enjeux présents et à venir

Plus en détail

1- Fin des clauses de désignation : possibilité de recommandation d un ou plusieurs organismes assureurs

1- Fin des clauses de désignation : possibilité de recommandation d un ou plusieurs organismes assureurs Paris, le 12/10/2015 AUX UNIONS DEPARTEMENTALES AUX FEDERATIONS NATIONALES Pour information aux administrateurs : - Retraite et Prévoyance - CNAV, CRAM, CRAV, CGSS Aux membres du Comité exécutif de l UCR

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités?

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités? Généralisation de la complémentaire santé contraintes ou opportunités? SOMMAIRE I - Rappel du contexte 1- Qu est que la généralisation de la complémentaire santé? 2- Quelles sont les entreprises concernées?

Plus en détail

Bienvenue dans votre agence!

Bienvenue dans votre agence! Bienvenue dans votre agence! Pour bien commencer, présentons-nous! Nom, Deuxième prénom niveau Entreprise Secteur d activité Nb de salariés Vos attentes? Radiance Groupe Humanis est la Mutuelle du Groupe

Plus en détail

L ANI. Prenez une longueur d avance!

L ANI. Prenez une longueur d avance! L ANI Prenez une longueur d avance! Les rendez-vous Generali : L ANI 2 Sommaire 1. Contexte Répartition des grandes masses de la couverture santé en France L accord national interprofessionnel «L ANI»

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

COLLOQUE IPSE mars 2014

COLLOQUE IPSE mars 2014 COLLOQUE IPSE mars 2014 Maître Laurence LAUTRETTE Cabinet Lautrette & Associé 24 rue de berri 75008 PARIS 01 53 53 63 67-06 80 01 76 34 llautrette@lautrette-avocats.com 1. Rappel des étapes ETAPE I ANI

Plus en détail

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF Mot d accueil Sommaire La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF La complémentaire santé : des échéances différentes selon les métiers Harmonie Mutuelle

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi

Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi Le 11 février 2013, l'avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi transposant les dispositions de l'accord national interprofessionnel

Plus en détail

LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (1) Version consolidée au 4 avril 2015

LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (1) Version consolidée au 4 avril 2015 LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (1) Version consolidée au 4 avril 2015 Chapitre Ier : Créer de nouveaux droits pour les salariés Section 1 : De nouveaux droits individuels

Plus en détail

JORF n 0138 du 16 juin 2013. Texte n 1. LOI LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécur isation de l emploi

JORF n 0138 du 16 juin 2013. Texte n 1. LOI LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécur isation de l emploi JORF n 0138 du 16 juin 2013 Texte n 1 LOI LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécur isation de l emploi L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Vu la décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS EN MATIERE DE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE : COMMENT PREPARER VOS DIAGNOSTICS?

NOUVELLES DISPOSITIONS EN MATIERE DE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE : COMMENT PREPARER VOS DIAGNOSTICS? Club des Repreneurs NOUVELLES DISPOSITIONS EN MATIERE DE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE : COMMENT PREPARER VOS DIAGNOSTICS? CREATEURS D ENTREPRISE Intervenant : Alain Maurey Quelles assurances? PREAMBULE

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché 2013 Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché Table des matières 1 Actualisation de la vision du marché w p. 3 2 Impact de l ANI du 11 janvier 2013 pour le marché de la complémentaire p. 14 santé 2

Plus en détail

Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise

Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise SYNTHESE Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise Degré élevé de solidarité mentionné à l article L912-1 du code de la sécurité

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n Relatif à la procédure de mise en concurrence des organismes dans le cadre de la recommandation prévue par l article L. 912-1

Plus en détail

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 30 juin 2009 SOMMAIRE 1. Bénéficiaires de la portabilité 2. Renonciation à la portabilité

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.)

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) FICHE INFO NUM 1 Au 1 er Janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront obligatoirement avoir mis en place une couverture santé collective

Plus en détail

Article 1 : LA GÉNÉRALISATION DE LA COUVERTURE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

Article 1 : LA GÉNÉRALISATION DE LA COUVERTURE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ANI du 11 janvier 2013 pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l'emploi et des parcours professionnels des salariés Etude des

Plus en détail

L ESSENTIEL SUR LA GENERALISATION DE LA COUVERTURE COMPLEMENTAIRE SANTE DANS LES ENTREPRISES

L ESSENTIEL SUR LA GENERALISATION DE LA COUVERTURE COMPLEMENTAIRE SANTE DANS LES ENTREPRISES L ESSENTIEL SUR LA GENERALISATION DE LA COUVERTURE COMPLEMENTAIRE SANTE DANS LES ENTREPRISES Sommaire Introduction 1 er tiroir : La négociation au niveau des branches professionnelles 2 ème tiroir : La

Plus en détail

2. En quoi consiste la généralisation de la complémentaire santé?

2. En quoi consiste la généralisation de la complémentaire santé? Complémentaire Santé : première Foire Aux Questions 1. Qu est-ce que la complémentaire santé? L'Assurance maladie ne rembourse pas intégralement les dépenses de santé (frais médicaux, chirurgicaux et d

Plus en détail

Vous voulez faire. Nous sommes là! d une obligation une opportunité. Notre accompagnement. Vos formules. Notre offre

Vous voulez faire. Nous sommes là! d une obligation une opportunité. Notre accompagnement. Vos formules. Notre offre Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! Notre offre Vos formules Notre accompagnement Notre accompagnement dans votre nouvel univers santé L Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

MISE EN CONFORMITE DES CONTRATS DE PREVOYANCE, SANTE ET RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

MISE EN CONFORMITE DES CONTRATS DE PREVOYANCE, SANTE ET RETRAITE SUPPLEMENTAIRE MISE EN CONFORMITE DES CONTRATS DE PREVOYANCE, SANTE ET RETRAITE SUPPLEMENTAIRE MISE EN CONFORMITE DES CONTRATS DE PREVOYANCE, SANTE ET RETRAITE SUPPLEMENTAIRE - Sommaire 2 SOMMAIRE PAGES MISE EN CONFORMITE

Plus en détail

N 3085 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3085 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3085 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 29 septembre 2015. PROPOSITION DE LOI relative au maintien de la

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE Contexte : Loi FILLON du 23 Août 2003 : - modification des limites d exonération, - fixation de nouvelles caractéristiques

Plus en détail

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale 1 Préambule et principes de l accord 2 - Champ d application 3 Disposition d application immédiate 4 - Axes de progrès

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M A, le Objet : Mise en place de garanties collectives

Plus en détail

12 décembre 2013 UIMM 26-07

12 décembre 2013 UIMM 26-07 12 décembre 2013 UIMM 26-07 LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE 2014 PROJET DE LOI DE FINANCE 2014 Le contexte Article 1 er loi sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 : Principe de généralisation

Plus en détail

Table ronde «Prévoyance»

Table ronde «Prévoyance» Table ronde «Prévoyance» La couverture santé minimale obligatoire pour tous, c est demain : quel impact pour mon entreprise? Laurent BUCHHOLTZER Responsable animation commerciale, région sud-est, Harmonie

Plus en détail

Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP

Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Étude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises 1 Deux enquêtes téléphoniques auprès de : Méthodologie

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous!

Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous! Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous! Une complémentaire santé plus avantageuse pour les salariés Une image sociale positive de l entreprise Septembre 2015 Plan de la

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à Le Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du à 1 Présentation générale Annoncé le 14 janvier 2014 par le Président de la République puis présenté par le Premier ministre lors de sa déclaration

Plus en détail

Aux Secrétaires généraux Aux administrateurs Aux membres Circulaire n 96-2009 Secteur Retraites

Aux Secrétaires généraux Aux administrateurs Aux membres Circulaire n 96-2009 Secteur Retraites Paris, le 18 mai 2009 Aux Secrétaires généraux : des Unions départementales des Fédérations Pour information : Aux administrateurs : Retraite et Prévoyance CNAV, CRAM, CRAV, CGSS Aux membres : - du Comité

Plus en détail

R É U N I O N D E S E M P L O Y E U R S S P O R T I F S

R É U N I O N D E S E M P L O Y E U R S S P O R T I F S Mercredi 30 septembre 2015 20h00 Salle Athènes R É U N I O N D E S E M P L O Y E U R S S P O R T I F S L adhésion au CoSMoS La complémentaire santé L actualité sociale N 1 / 17 Co.S.Mo.S. COnseil Social

Plus en détail

Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là!

Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE FlexéoSanté Pro et Perso Notre expertise dans votre nouvel univers santé VOUS METTEZ EN PLACE UN CONTRAT

Plus en détail

EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés)

EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés) EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés) Journées d études de l Institut des Actuaires et du SACEI Deauville 20 septembre 2012 par Anne DECREUSEFOND

Plus en détail

SANTE DES SALARIES : Vos obligations en tant qu employeur

SANTE DES SALARIES : Vos obligations en tant qu employeur OM SPORT DIJON Jeudi 22 octobre 2015 SANTE DES SALARIES : Vos obligations en tant qu employeur Olivier BARON Crédit Mutuel Marché des Professionnels AU PROGRAMME L ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL (ANI)

Plus en détail

Vous avez dit prévoyance complémentaire obligatoire et collective?

Vous avez dit prévoyance complémentaire obligatoire et collective? Vous avez dit prévoyance complémentaire obligatoire et collective? Quand? Comment? Pour qui?... Florence MOULINIER, conseillère technique en droit social Séverine SALAFIA, conseillère technique en ressources

Plus en détail

OBRE 2013 OCT 2012-25 9 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE

OBRE 2013 OCT 2012-25 9 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE OCTOBRE 2013 Décret n 2012-25 du 9 janvier 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE 2013 Avant-propos Afin d encourager la mise en place des régimes collectifs de protection sociale complémentaire

Plus en détail

Groupe Gritchen Assurances

Groupe Gritchen Assurances Groupe Gritchen Assurances Mutuelle, Prévoyance et Retraite Nos compétences L assurance de personnes Dirigeants et Salariés - Frais de Santé(Madelin ou Collectif) - Prévoyance(Madelin, Collectif, Emprunt,

Plus en détail

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC JE SUIS UN AGENT PUBLIC MA PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? AGENTS PUBLICS, NOTRE PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? DEVRA-T-ON SE RÉSIGNER À TOUJOURS MOINS DE SOINS? Dépassements d honoraires, franchises,

Plus en détail

LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE

LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE Qu est ce que la complémentaire santé? L'Assurance maladie ne rembourse pas intégralement les dépenses de santé (frais médicaux, chirurgicaux et d hospitalisation ).

Plus en détail

Généralisation des complémentaires santé en entreprise 22 mars 2013 Éléments d analyse. État de la complémentaire santé en entreprise

Généralisation des complémentaires santé en entreprise 22 mars 2013 Éléments d analyse. État de la complémentaire santé en entreprise Généralisation des complémentaires santé en entreprise 22 mars 2013 Éléments d analyse État de la complémentaire santé en entreprise Les taux d équipement : une évaluation délicate Taux d équipements globaux

Plus en détail

Article 9.2 Caractère obligatoire du régime frais de santé et dispenses d affiliation

Article 9.2 Caractère obligatoire du régime frais de santé et dispenses d affiliation Avenant n 4 relatif à la mise en place d un régime frais de santé obligatoire pour le personnel non cadre du secteur de la Propreté Préambule Considérant la volonté des partenaires sociaux du secteur de

Plus en détail

Accord collectif de branche du 14 mai 2010. Régime de prévoyance complémentaire. Garantie Incapacité de travail. Convention Collective Nationale

Accord collectif de branche du 14 mai 2010. Régime de prévoyance complémentaire. Garantie Incapacité de travail. Convention Collective Nationale Accord collectif de branche du 14 mai 2010 Régime de prévoyance complémentaire Garantie Incapacité de travail Convention Collective Nationale des Chaînes de Cafétéria & Assimilés du 28 août 1998 Entre

Plus en détail

De l ombre à la lumière

De l ombre à la lumière De l ombre à la lumière Le volet protection sociale complémentaire de l ANI du 11 janvier 2013 et ses suites F Muller septembre 2013 Université de Strasbourg Un parcours chaotique ANI 11 janvier 2013 Projet

Plus en détail

Plus qu un un expert, un partenaire.

Plus qu un un expert, un partenaire. Plus qu un un expert, un partenaire. 1 Formation du 4 avril 2013 à NANCY. Plus qu un un expert, un partenaire. 2 Formation CEZAM Lorraine du 4 Avril 2013 à NANCY LA COMPLEMENTAIRE SANTE UN ENJEU DE TAILLE

Plus en détail

LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

LES HEURES SUPPLEMENTAIRES LES HEURES SUPPLEMENTAIRES Définition Les heures supplémentaires sont toujours celles effectuées au-delà de la durée légale hebdomadaire de 35 heures ou d une durée considérée comme équivalente dans certaines

Plus en détail

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche www.harmonie-mutuelle.fr À partir de 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront proposer un contrat

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement MAJ : juin 2015 Service social

Fédération Nationale de l Habillement MAJ : juin 2015 Service social La portabilité de la couverture prévoyance Evolution au 1 er juin 2015 1. Qui sont les bénéficiaires de la portabilité?... 3 2. Quelle est la durée du maintien des garanties?... 3 3. A quel moment cesse

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

DES SOLUTIONS SANTÉ POUR VOTRE ENTREPRISE ET VOS SALARIÉS

DES SOLUTIONS SANTÉ POUR VOTRE ENTREPRISE ET VOS SALARIÉS Spécial Entreprise DES SOLUTIONS SANTÉ POUR VOTRE ENTREPRISE ET VOS SALARIÉS ASSURANCE SANTÉ COLLECTIVE DE LA BANQUE POSTALE L ESSENTIEL DE VOS OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2016

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé à compter du 1 er janvier 2016

Généralisation de la complémentaire santé à compter du 1 er janvier 2016 REUNION AGAMY - 17 juin 2015 Généralisation de la complémentaire santé à compter du 1 er janvier 2016 Reliquet-nicolas@aviva-assurances.com N Orias : 11060723 18 rue Auguste Goust 78200 Mantes la Jolie

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Complémentaire santé obligatoire au 01/01/16 : foire aux questions

Complémentaire santé obligatoire au 01/01/16 : foire aux questions 1 sur 5 12/11/2015 11:59 Complémentaire santé obligatoire au 01/01/16 : foire aux questions Comme vous le savez, le CoSMoS vous représente activement dans la négociation qui permettra aux employeurs du

Plus en détail

FUSIONS, CESSIONS, SCISSIONS, DE PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE

FUSIONS, CESSIONS, SCISSIONS, DE PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FUSIONS, CESSIONS, SCISSIONS, IMPACT SUR LES RÉGIMES DE PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE SOMMAIRE 1. RESTRUCTURATION D ENTREPRISE ET INCIDENCES SUR LA PROTECTION SOCIALE Principes 2. SITUATION DU RÉGIME

Plus en détail

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 %

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Communiqué de presse Paris, le 1 er juillet 2015 Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Malakoff Médéric réalise une

Plus en détail

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME :

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME : 10 Avril 2013 SYNTHESE SUR LA «CORRESPONDANCE» ENTRE L ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11 JANVIER 2013 SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI ET LA VERSION DU PROJET DE LOI ADOPTEE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

Enquête sur les complémentaires santé

Enquête sur les complémentaires santé Enquête sur les complémentaires santé La réforme des contrats responsables : Evolution ou révolution? 4 juin 2014 - Page 1 Au travers de la réforme des contrats responsables, Nexialog Consulting a souhaité

Plus en détail

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 COMPLEMENTAIRE SANTE (MUTUELLE) Le Texte : Avenant n 2/2011 du 12 juillet 2011 agréé le 18 novembre 2011 par arrêté paru au JO le 29 novembre 2011 - étendu le par arrêté paru

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

CONTEXTE LEGISLATIF 1

CONTEXTE LEGISLATIF 1 CONTEXTE LEGISLATIF 1 L envol des taxes en assurance santé depuis 2006 2 LA PORTABILITE Mécanisme de maintien temporaire des garanties santé et prévoyance pour les chômeurs qui bénéficiaient de ces couvertures

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

VISIOFORMATION de 3h30

VISIOFORMATION de 3h30 Notre devise : «Offrir une qualité optimale de formation basée en premier lieu sur la confiance des Hommes et des Femmes qui font et feront l entreprise de demain en Outre-Mer» VISIOFORMATION de 3h30 Généralisation

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 Programme 2 ATELIER RH PAIE 2015 MUTUELLE PREVOYANCE : NOUVEAUTES 2016 OBJECTIFS - Faire le point sur les règles en la matière - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 - Mettre en place les différents régimes

Plus en détail

Formation professionnelle

Formation professionnelle L Accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 Pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l emploi et des parcours professionnels

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 À L ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2005 RELATIF AUX FRAIS DE SOINS DE

Plus en détail

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE Le projet de loi sur la sécurisation de l emploi, transposant l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 1, comporte

Plus en détail

INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, ADAPTABILITÉ... ET SI L ASSURANCE GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS. www.sollyazarpro.com

INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, ADAPTABILITÉ... ET SI L ASSURANCE GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS. www.sollyazarpro.com INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS Risques professionnels & assurance de personnes TNS, TPE et PME ASSURANCES COLLECTIVES Des offres santé et prévoyance conçues

Plus en détail

Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés

Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés Où en est- on de la généralisation de la complémentaire santé dans les entreprises? D après une étude Audirep réalisée

Plus en détail

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires 3 Conciliation prud homale Conciliation devant le bureau de conciliation Pour les contestations relatives au licenciement (et non sur la rupture

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES Malakoff Médéric et l APRP (Association pour la Promotion de la Retraite et de la Prévoyance fondée par les experts-comptables),

Plus en détail