La lettre du CODERPA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La lettre du CODERPA"

Transcription

1 DECEMBRE 2014 SOMMAIRE P1 Editorial P2 ASEPT : Une association de prévention santé à votre service Assemblée générale de l ADRAC P3 Journée départementale du maintien à domicile à BERGERAC Prévention avec VIA SANTE : - Journée de prévention des risques cardio-vasculaires à PERIGUEUX - Conférence sur le sommeil P4-5 Le schéma en faveur des Personnes âgées - Interview de Bernard CAZEAU Sénateur de la Dordogne Président du Conseil général - Les ateliers du schéma P6 Séniors Soyez Sport à TRELISSAC P7 Journée intergénérationnelle à COULOUNIEIX-CHAMIERS P8 Détente : 20 conseils pour être heureux Comité départemental des Retraités et des Personnes âgées La lettre du CODERPA Cette année, le CODERPA a élargi sa représentativité sur le terrain notamment au niveau des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (CCIAS). D autre part, Mme Sylvie LAMONTAGNE, Mme Catherine VACHEYROUX, M Gérard MARFAING, M Gérard QUEVAL membres du comité restreint du CODERPA ont participé aux groupes de travail constitués pour l élaboration du schéma gérontologique dont le Conseil général est porteur. Ce nouveau schéma comporte 4 orientations, il a été soumis au vote des Conseillers généraux fin novembre Très présente sur le terrain, l équipe du CODERPA a participé à de nombreuses assemblées générales et a répondu à de nombreuses invitations. Comme lors du numéro précédent les membres du CODERPA ont fourni des articles pour enrichir la lettre du CODERPA. Martine MARTY Vice-présidente du CODERPA CODERPA DDSP - Cité administrative Bugeaud - CS Périgueux cedex Tél. : Journée Séniors Soyez Sport!

2 Journée Départementale du maintien à domicile à BERGERAC Une association de prévention santé à votre service Association à but non lucratif, l ASEPT du Périgord regroupe au sein de sa structure plusieurs organismes soucieux de développer des initiatives pour améliorer la santé des Séniors. Ses partenaires institutionnels sont la Caisse d Assurance Retraite et de la Santé au Travail de la Région Aquitaine (CARSAT), la Mutualité Sociale Agricole Dordogne Lot-et-Garonne (MSA), le Régime Social des Indépendants de la Région Aquitaine (RSI), la Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales et l Agence Régionale de Santé ainsi que la Mutualité Française Aquitaine et Via Santé. L ASEPT du Périgord organise dans tout le département des rencontres gratuites et ouvertes à tous : des conférences animées par un médecin «Séniors, soyez acteurs de votre santé» mais aussi des réunions de prévention sur divers thèmes (sommeil, mémoire, alimentation, aménagement de la maison, etc ). Suite à ces rencontres sont proposés des ateliers où les Séniors se donnent rendez-vous une fois par semaine avec un animateur formé pour chaque thème. Sont ainsi proposés : - les ateliers mémoires (10 séances de 2h), - les ateliers form équilibre (12 séances d 1h30), - les ateliers nutrition santé Séniors (10 séances de 2h), - les ateliers bien vieillir (7 séances de 2h30), - les ateliers form bien-être (7 séances d 1h30). Ils se déroulent au plus près des participants, dès que le groupe de personnes intéressées est assez important pour la mise en place des ateliers. Une équipe de 35 animateurs est à votre service en Dordogne. En 2013, plus de 100 actions de prévention ont été réalisées et ont rassemblé près de 1800 participants. Toujours à l écoute des Séniors, l ASEPT du Périgord met tout en œuvre pour répondre à vos attentes. N hésitez pas à nous contacter sur ou au ASEPT du Périgord - 7 place du Général Leclerc PERIGUEUX Assemblée générale de l Association des Retraités de l Artisanat et du Commerce L Assemblée Générale de l Association des retraités de l Artisanat et du Commerce a eu lieu le 8 avril A l invitation du Président M Yvon CLOAREC, M Guy COUDERC et Mme Sylvie LAMONTAGNE ont assisté à l assemblée générale. Fédérée au sein de la 2 DECEMBRE 2014 FENARA, l ADRAC a été créée il y a 11 ans. Elle est composée de adhérents au niveau national. Le Président de la FENARA a fait un constat des problèmes rencontrés par l ensemble des retraités : revalorisation du montant des retraites reportée de six mois alors que le seuil de pauvreté est de 967 par mois et le minimum vieillesse de 787 par mois. Il faut donc être plus combatifs et plus revendicatifs. Il a également évoqué : les pensions de reversion, l aide à la complémentaire santé, le financement de l Assurance Maladie, les dépassements d honoraires, les sorties d hospitalisation, la loi sur la dépendance avec versement de 0,30 % des retraites à la CNSA, l aide aux aidants, la prévention à domicile, le reste à charge dans les EHPAD. S.L. Le 27 septembre 2014 s est tenue à BERGERAC (salle Anatole France) la journée départementale du maintien à domicile. A l initiative du Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Bergeracois et de l Union Nationale de l Aide, des Soins, et des Services aux Domiciles (UNA), de nombreux partenaires étaient présents avec de multiples stands et ateliers. L ouverture de la journée a été réalisée par Daniel GARRIGUE, Maire de BERGERAC et Conseiller général et le DR J.P. DARRACQ, Président de l Association Gérontologique du Bergeracois. La matinée s est déroulée avec deux conférences : les dispositifs des caisses de retraite complémentaire et la iatrogénie. Après la pause déjeuner, les conseils prodigués aux retraités et aux personnes âgées se sont poursuivis jusqu en fin de soirée. Lors de la tombola gratuite, le tirage au sort a permis à 4 personnes de gagner une participation à des ateliers de l ASEPT. Jean FOURLOUBEY, Vice-président du Conseil général a assuré la clôture de cette journée. Une trentaine de stands étaient représentés notamment celui du CODERPA et des CLIC de la DORDOGNE. M.M. Prévention avec Journée de prévention des risques cardio-vasculaires Cette séance était organisée par la mutuelle VIA SANTE pour des adhérents volontaires le 16 juin La journée s est déroulée en quatre séquences. Premièrement, le docteur Pierre-Yves Barazer, cardiologue, nous explique le traitement en urgence de l infarctus du myocarde et la prévention des récidives en pointant les facteurs de risque, cela par l intermédiaire d un film pédagogique réalisé en Suisse. Puis, il répond aux interrogations de l assemblée. Dans un deuxième temps, Catherine Barazer, diététicienne nutritionniste, nous a présenté les mesures hygiéno diététiques pour prévenir les troubles cardio-vasculaires. Elle nous a expliqué ce qu est une alimentation équilibrée. Par des jeux, des questions, elle nous a exposé les différents groupes d aliments, les différents corps gras, la quantité et la répartition journalière d alimentation, cela en fonction de l âge, du sexe, de l activité physique, des habitudes et des goûts de chacun. Puis a eu lieu le repas thérapeutique. L aprèsmidi, deux animatrices d éducation physique venant de Bergerac et missionnées par le Conseil régional nous ont proposé différents exercices pour dresser un bilan d activités physiques évaluant la force, l endurance, la souplesse, l équilibre et pour finir une marche de deux kilomètres. Ce bilan individuel doit nous être transmis par ces animatrices. En résumé, une journée bien remplie. C.V. Conférence sur le sommeil Elle a eu lieu au nouvel espace prévention de la mutuelle VIA SANTE par le chrono biologiste Philippe Rousseau le 14 juin Grâce à une vidéo projection, le conférencier nous explique ce qu est le sommeil, les besoins de chacun, les différents rythmes, phases avec en parallèle des exemples donnés avec humour par Monsieur Rousseau. Il nous détaille les différents facteurs favorisants et nuisibles au sommeil. Chacun doit se connaître pour respecter ses besoins de sommeil. Il n est pas nécessaire de prendre des somnifères à la moindre alerte, car ils dérèglent notre horloge interne. Un après-midi intéressant où l on prend conscience que la médicalisation du moindre symptôme peut être avantageusement remplacée par la prévention et l éducation à la santé. La mutuelle à cette occasion avait installé une exposition pédagogique sur le sommeil. C.V. DECEMBRE

3 Interview de Bernard CAZEAU Sénateur de la Dordogne Président du Conseil général Un nouveau schéma gérontologique s ouvre en DORDOGNE pour la période Quelles en sont les orientations? Le schéma précédent avait notamment comme priorité le renforcement sur l ensemble du territoire départemental des services contribuant à l aide à domicile (portage des repas, soins infirmiers à domicile ) et des établissements de soins pour personnes âgées. Ces objectifs ont été atteints. Le nouveau schéma met l accent sur la prévention et sur la qualité, grâce en particulier à un effort en matière de formation des personnels, mais aussi grâce à l anticipation des départs en retraite des salariés et au développement d outils pour les aidants et les équipes. Quatre orientations ont été retenues : agir pour le développement de l emploi et la valorisation des métiers du grand âge. encourager et articuler les actions de prévention et d éducation à la santé, ainsi que les initiatives en faveur de la citoyenneté. poursuivre et amplifier les projets pour soutenir les aidants familiaux et les réseaux de proximité. organiser le pilotage et le suivi de la politique départementale en faveur des personnes âgées. Pouvez-vous nous résumer les différentes étapes de la construction de ce schéma? Comment s est déroulée la concertation? La démarche et le calendrier ont été présentés le 16 avril dernier au Centre de la Communication, en présence de 170 personnes : des professionnels du secteur (EHPAD - Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, services d aide à domicile, SSIAD - Services de Soins Infirmiers à Domicile, MAIA - Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer, CLIC - Centre Local d Information et de Coordination ), des représentants des usagers (CODERPA - Comité Départemental des Retraités et des Personnes Agées), organisations syndicales représentatives des retraités et de l ARS. Trois ateliers ont ensuite été constitués avec 70 participants, sur les thèmes suivants : l emploi du secteur gérontologique, la valorisation des métiers, la santé au travail, la prévention des effets du vieillissement, le soutien aux aidants, les dispositifs de répit et les solutions alternatives. Ces trois thèmes de réflexion ont engendré trois rencontres par atelier avec à la clé des propositions. Une réunion a ensuite été organisée début juillet, à laquelle participaient 200 personnes, pour établir le bilan et les orientations prioritaires en lien avec l ORSA (Observatoire Régional de la Santé en Aquitaine). Comment les différentes équipes de la DDSP se sont-elles mobilisées pour la construction de ce nouveau schéma? Le Département a travaillé avec l ORSA, bureau d études retenu pour réaliser l état des lieux et le bilan du schéma , accompagner les ateliers puis réaliser la mise en forme du schéma. Une quinzaine de collaborateurs de la DDSP ont été mobilisés sur la base documentaire, l animation et la préparation des réunions et la contribution à la rédaction du schéma Je veux remercier Jean CHAGNEAU, Vice-président du Conseil général, qui a assuré avec beaucoup de conviction et d intensité le pilotage des travaux. Les membres du CODERPA ont participé activement à l état des lieux, au bilan, aux propositions. Les ateliers ont été vivants. De nombreuses personnes, qui n avaient pas participé aux travaux de l ancien schéma, ont apporté des idées différentes. De manière générale, ce schéma aborde des thématiques novatrices comme l emploi, la santé au travail, la valorisation des métiers du grand âge et la prévention des effets du vieillissement. Le schéma vise à apporter des réponses concrètes en matière de soutien à domicile et d alternatives aux solutions actuelles, trop souvent limitées à deux choix : le maintien à domicile ou l accueil en établissement. Les orientations choisies vous semblent-elles pertinentes pour faire face au défi de l augmentation du nombre de personnes âgées en Dordogne? Bien sûr, mais je veux souligner que l augmentation de la population des personnes âgées en Dordogne est un fait démographique qui a été anticipé par le Conseil général dès que le législateur lui a confié l APA en Comment ce nouveau schéma va t-il être validé pour être opérationnel? Soumis au vote des Conseillers généraux, il entre en vigueur au 1 er décembre LES DONNEES CLES DE LA DORDOGNE personnes âgées de plus de 60 ans : 31 % de la population + 37,2 % des plus de 85 ans entre bénéficiaires de l APA soit 60,9 millions d euros personnes vivent à domicile dans leur famille ou en famille d accueil places en EHPAD 450 places en familles d accueil 800 places en RPA Les ateliers du Schéma départemental en faveur des Personnes âgées Le Conseil général a demandé au CODERPA de participer à l élaboration du schéma gérontologique Trois ateliers ont été constitués : Atelier 1 : l emploi Atelier 2 : la prévention Atelier 3 : le soutien aux aidants Le travail s est déroulé sur 3 séances : le 7 mai, le 22 mai et le 19 juin 2014 à la Cité Administrative. Pour l atelier 1, Catherine VACHEYROUX était la représentante du CODERPA. Durant la 1ère séance chacun a fait part de sa vision du travail en secteur gérontologique, des difficultés de recrutement, du manque d attractivité de ces métiers, des difficultés sociales des personnels. Au titre du CODERPA, Catherine VACHEYROUX a évoqué le problème du remplacement et de la rotation importante du personnel à domicile auprès des personnes âgées déjà fragilisées. Pendant, la deuxième et troisième séance, les membres du groupe de travail ont étudié les différentes fiches de propositions envoyées par les participants à l ORSA (Observatoire Régional de la santé en Aquitaine). Les fiches portaient sur : - La promotion du secteur gérontologique. - L amélioration des conditions de travail et l attractivité du secteur. - L évolution des parcours de formation et de qualification. - Le développement des synergies et alliances entre les acteurs du secteur. - La mobilisation pour les aides au recrutement. Pour Le CODERPA, Catherine VACHEYROUX a présenté 5 fiches de propositions. En conclusion, chaque participant a exprimé ce qui lui semble le plus important pour améliorer le travail en secteur gérontologique. Catherine VACHEYROUX a noté qu il faut un personnel bien formé, motivé, en nombre suffisant et bien rémunéré pour qu il puisse apporter une prise en charge de qualité à des personnes âgées fragilisées. Pour l atelier 2 les ambassadeurs du CODERPA étaient Sylvie LAMONTAGNE et Gérard QUEVAL. L accent a été mis sur : - identifier les besoins des personnes âgées, leur environnement, leur place dans la société et leur engagement. Comment coordonner et développer la prévention? Comment assurer une qualité homogène de la prévention? Comment mobiliser les acteurs de proximité? Comment promouvoir les activités sportives et culturelles? Gérard MARFAING était le délégué du CODERPA pour l atelier 3. Il a mis en exergue 3 chantiers : l information, le soutien aux aidants, l homogénéisation du dispositif sur le plan départemental. Il a constaté par ailleurs, que les familles manquent d information. Il parait nécessaire de : 1 - Créer un document d information sur les aides existantes pour les aidants. Ce document serait disponible chez les médecins, les pharmaciens et les services qui prennent en charge les personnes âgées. 2 - Réunir des groupes d aidants pour leur faire connaître l existence des CLIC et leurs missions. Pour le soutien aux aidants, il serait souhaitable de : - créer un accueil téléphonique départemental 24/24. - créer des ateliers de soutien aux aidants à l extérieur de leur domicile pour rompre l isolement. - favoriser l existence du dispositif national MONALISA par la constitution d un réseau communal de bénévoles afin d aider les aidants à se déplacer. - développer les accueils de jour qui sont un espace de rencontres et de maintien du lien social pour les malades. Ils participent au soutien à domicile et prolongent ainsi sa durée. - revoir l hébergement temporaire et aligner les tarifs sur ceux de l hébergement permanent. - renforcer la formation des familles d accueil, les encadrer et les soutenir. - informer les personnes sur les démarches à effectuer lors d une entrée ou sortie d hospitalisation. Pour l homogénéisation du dispositif sur le plan départemental, les prestations proposées pour la prise en charge et le soutien à domicile ne sont pas réparties de manière égalitaire. Il serait souhaitable que les CLIC aient une programmation commune afin que l ensemble de la population puisse en bénéficier. C. V. S.L. G.M. Schéma départemental en faveur des Personnes âgées DECEMBRE 2014 DECEMBRE

4 10ème Anniversaire Echange intergénérationnel à COULOUNIEIX-CHAMIERS Les membres du CODERPA ont été invités le 19 juin 2014 à assister au goûter intergénérationnel organisé par la Mairie de COULOUNIEIX CHAMIERS. Mme Joëlle CONTIE, adjointe au Maire chargée du pôle Education Enfance Jeunesse a répondu aux questions du CODERPA. TRÉLISSAC a accueilli le 9 octobre 2014 la dixième édition de Séniors Soyez Sport, créée et organisée par le Conseil général. Malgré les rafales de vent et les averses, la matinée fut riche en animations personnes ont participé à plus de 43 activités physiques sur le stade Firmin DAUDOU, mais aussi à l AQUACAP, à la piscine Bertran de BORN, à l espace Franck GRANDOU et au Snook bowl Palace. Le CODERPA, partenaire de la manifestation disposait d un stand. Les bénévoles du CODERPA se sont succédé toute la journée pour renseigner les personnes âgées et faire connaître l action des CLIC de la Dordogne. L après-midi a été marquée par l animation proposée par l ASEPT au foyer socio-culturel. Un spectacle burlesque et musical autour du bien vieillir était présenté par les caisses de retraite. L entrée était gratuite sur réservation. Un public nombreux était présent. 6 DECEMBRE 2014 Denis Nidos CG24 Les dix ans de Séniors Soyez Sport! 1 - Tous les ans, la municipalité organise un goûter intergénérationnel dans la semaine de l enfance. Pourquoi? J.CONTIE : «En tant qu élue, l aspect intergénérationnel est important et doit être privilégié. Il facilite l échange entre les enfants et les personnes âgées. Les personnes âgées font part de leur vécu. Le décalage fait réagir les enfants et les surprend. Lors de la semaine de l enfance, nous touchons les enfants des groupes scolaires de la commune et les personnes âgées : portage des repas à domicile, goûter au fil des saisons et maison de retraite». C est également une volonté municipale forte pour que cette action existe entre les enfants et nos Aînés». 3 - Combien de participants : enfants, animateurs, personnes âgées avez-vous réuni ce jour- là? J.CONTIE : «Nous travaillons en étroite collaboration avec les écoles et les centres de loisirs, c est la volonté de la commune. Les enseignants sont favorables à l intergénérationnel. Ils souhaitent soutenir ce genre de manifestations. Grâce au volontariat des enseignants, cette journée a réuni 90 enfants des trois grandes sections de maternelle. 120 aînés de plus de 65 ans ont assisté à cet échange intergénérationnel. Pour le goûter, une douzaine d animateurs municipaux de loisirs étaient présents. Ils avaient tout au long de l année préparé avec les enfants les animations offertes». M.M. 2 - Quels étaient les acteurs? Comment avez-vous organisé cette journée? J. CONTIE : «Les personnes âgées de plus de 65 ans représentent plus de 20 % de la population de la commune. Elles sont naturellement invitées à cette journée. Cette année, les enfants des trois grandes sections de maternelle des deux écoles Louis PERGAUD et Eugène LE ROY étaient présents au goûter du CCAS. Les personnes âgées découvrent le spectacle préparé par les enfants et partagent le goûter. Nous avons de nombreux liens avec l EHPAD Jean GALLET. La Directrice et l animateur y sont tout à fait favorables. L animateur est très dynamique. DECEMBRE

5 J Marcher de 10 à 30 min tous les jours en souriant J Rester assis tranquillement au moins 10 min tous les jours J Ecouter un peu de bonne musique, c est une bonne nourriture et un repos de l esprit J Lire un peu chaque jour J Regarder le ciel au moins une fois par jour et constater la beauté du monde qui nous entoure J Rêver quelques minutes... Tout en étant éveillé J Privilégier les fruits et légumes à la viande J Boire du thé vert, beaucoup d eau et un verre de vin si possible avec un ami J Faire rire au moins 3 personnes chaque jour J Petit déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince et dîner comme un mendiant J Eliminer le désordre de la maison, de la voiture et du bureau... J Sourire et rire davantage J Ne pas se prendre au sérieux J Se mettre en paix avec son passé afin de ne pas ruiner son présent J Personne n est responsable de notre bonheur sauf nous même J Se dire toujours qu il y a plus malheureux que soi J Apprendre quelque chose de nouveau chaque jour J Le travail ne s occupera pas de nous lorsque nous serons malades, nos amis le feront Restons en contact avec eux J Rejeter tout ce qui n est pas utile, amusant ou beau J La vie est belle, il faut en profiter le plus possible et se dire que le meilleur reste à venir! Conseil général 24 - Imprimé par nos soins 8 DECEMBRE 2014

Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale de Dordogne

Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale de Dordogne Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale de Dordogne Denis Nidos CG24 PERSONNES ÂGÉES 2014-2019 sommaire éditorial 7 présentation du schéma 9 Bilan de la mise en œuvre du schéma 2009-2013

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité.

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité. Centre communal d action sociale Des services pour vous accompagner dans votre vie... Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements,

Plus en détail

MAIA Méthode d action pour l intégration des services d aide et de soins dans le champ de l autonomie

MAIA Méthode d action pour l intégration des services d aide et de soins dans le champ de l autonomie MAIA Méthode d action pour l intégration des services d aide et de soins dans le champ de l autonomie LES CAHIERS PÉDAGOGIQUES DE LA CNSA OCTOBRE 2014 Méthode MAIA : un modèle organisationnel national

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU 17 MARS 2006

ASSEMBLEE GENERALE DU 17 MARS 2006 ASSEMBLEE GENERALE DU 17 MARS 2006 Introduction de Madame Bonneau, Présidente de l association. Mesdames et Messieurs, bonjour. Aujourd hui a donc lieu notre Assemblée générale. Cependant, avant de vous

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 2 SOMMAIRE > Présentation du programme... 3 > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 > L Équilibre, où en êtes-vous? : Prévenir les chutes et apprendre à se relever

Plus en détail

CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan

CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan 2 Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan Depuis le début des années 2000 3 domaines d actions : Les hébergements

Plus en détail

LES SENIORS DANS LA VILLE

LES SENIORS DANS LA VILLE 4 ÈME ÉDITION Ville amie des aînés GUIDE PRATIQUE LES SENIORS DANS LA VILLE TOUS ACTEURS TOUS SOLIDAIRES Une journée d animations et de rencontres 40 associations et institutions Gym suédoise, qi gong,

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION Séance du mardi 17 décembre 2013 à 9h00 présidée par Monsieur Christian BATY, Vice-Président DATE DE CONVOCATION 12 DECEMBRE 2013 NOMBRE

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE Le cadre de planification proposé par l unité de concertation «Seniors actifs 1» comprend : - six objectifs spécifiques à atteindre endéans les cinq ans ; - une série d objectifs intermédiaires, à initier

Plus en détail

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général 1 EDITORIAL L édition 2012-2013 du Livret d Accueil du Centre Communal d Action Sociale rassemble

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et LES AINES RURAUX Fédération Départementale de Saône-et-Loire 46 rue de Paris 71000 MACON Tél. : 03.85.39.51.34 e-mail : aines.ruraux71@orange.fr Site internet national : www.ainesruraux.org départemental

Plus en détail

AU SERVICE DES RETRAITÉS

AU SERVICE DES RETRAITÉS NOTRE POLITIQUE D ACTION SOCIALE AU SERVICE DES RETRAITÉS Apporter une réponse adaptée à chacun pour bien vivre sa retraite INFORMER - CONSEILLER - PRÉVENIR - ACCOMPAGNER édito L Assurance retraite accompagne

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

Zoom sur p4. Sommaire. L APPARTEMENT TÉMOIN MADONAH Un projet au carrefour de la construction et des nouvelles technologies. Éditorial.

Zoom sur p4. Sommaire. L APPARTEMENT TÉMOIN MADONAH Un projet au carrefour de la construction et des nouvelles technologies. Éditorial. n 78 - Mars 2014 Sommaire Éditorial p2 Actualités p3 Rencontre avec p5-6 Générations Mouvement Le Pôle séniors Vierzon-Sologne Le saviez-vous? p7 Agenda p8 Zoom sur p4 L APPARTEMENT TÉMOIN MADONAH Un projet

Plus en détail

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR DES PROFESSIONNELS DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE proches de chez vous Roanne 31-33 rue Alexandre Raffin 42300 Roanne Autonomie 53 rue de la République 42600 Montbrison 23 rue d'arcole 42000 Montbrison

Plus en détail

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC Vendredi 30 janvier 2015 Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Président de la PAC Monsieur le Président du Sénat, Cher Gérard

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel.

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel. 2015 Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS Parce que les vacances, c est essentiel. Un outil innovant au service de vos politiques sociales Ce programme déployé par l ANCV depuis 2007 a

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

Terres d Alliance Toute l actualité de la MSA Dordogne, Lot et Garonne

Terres d Alliance Toute l actualité de la MSA Dordogne, Lot et Garonne Terres d Alliance Toute l actualité de la MSA Dordogne, Lot et Garonne N 15 - Janvier 2014 ÉDITO Chers collègues élus, chers amis, L année 2013 a été très difficile pour le monde agricole : la forte baisse

Plus en détail

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement DOSSIER PRESSE Mars 2015 Contact : cab-fpa-presse@sante.gouv.fr www.social-sante.gouv.fr Introduction Le projet de loi relatif à

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

Réunion d'échanges de bonnes pratiques en matière de portage à domicile de repas/paniers pour les personnes âgées 06 mars 2012

Réunion d'échanges de bonnes pratiques en matière de portage à domicile de repas/paniers pour les personnes âgées 06 mars 2012 Réunion d'échanges de bonnes pratiques en matière de portage à domicile de repas/paniers pour les personnes âgées 06 mars 2012 La politique publique de l'alimentation vise à assurer à la population l'accès,

Plus en détail

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES 1 ère ÉDITION à la Réunion LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES Du 11 au 13 MARS 2016 Au PARC DES EXPOSITIONS ET DES CONGRÈS AUGUSTE LEGROS SAINT DENIS DE LA RÉUNION INFOS : contact@eventgo.fr / 0692 527 520

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Contact presse Isabelle Vergeat-Achaintre Responsable de la communication Tél. 33 (0)2 41 05 21 74 ou 33 (0)6 07 70 13

Plus en détail

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide VOS aides au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide Cabourg, Autrans, Grasse, Pornichet, La Rochelle, La carte des destinations de vacances laisse

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

BIEN VIEILLIR MODE D EMPLOI DOSSIER DE PRESSE. NOVEMBRE 2014 CONTACT PRESSE : Vanessa Lemoine, vanessa.lemoine@inpes.sante.fr / 01 49 33 22 42

BIEN VIEILLIR MODE D EMPLOI DOSSIER DE PRESSE. NOVEMBRE 2014 CONTACT PRESSE : Vanessa Lemoine, vanessa.lemoine@inpes.sante.fr / 01 49 33 22 42 BIEN VIEILLIR MODE D EMPLOI DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 CONTACT PRESSE : Vanessa Lemoine, vanessa.lemoine@inpes.sante.fr / 01 49 33 22 42 SOMMAIRE Vieillir et alors? p. 3 Un important dispositif donne

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION APPEL À PROJETS INTERRÉGIME 2014 DU LANGUEDOC-ROUSSILLON «Prévention des risques liés au vieillissement des seniors fragilisés» DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Le dossier de demande de subvention est

Plus en détail

CODERPA 89 RAPPORT COMMISSION INTERNET ET COMMUNICATION. du mercredi 8 octobre 2008

CODERPA 89 RAPPORT COMMISSION INTERNET ET COMMUNICATION. du mercredi 8 octobre 2008 du mercredi 8 octobre 2008 Etaient présents : Mme BEAUCHEMIN M. DEFOSSEZ M. HUTIN M. OURCEYRE M. SAPIN. Absents : M. KRASNOPOLSKI. Mise au point sur le rapport qui sera lu au cours de la Séance Plénière

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

Patrizia Tilly - Fotolia.com

Patrizia Tilly - Fotolia.com Patrizia Tilly - Fotolia.com Préserver sa santé Avec l âge, le manque d activité, votre santé peut se fragiliser. Des gestes simples, une bonne hygiène de vie peuvent permettre de se maintenir en forme.

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 L an deux mil quatorze le mardi 09 septembre à 20h30, le Centre Communal d Action Social de la commune d Esnandes, dûment convoqué,

Plus en détail

Le Réseau intercommunal des bibliothèques

Le Réseau intercommunal des bibliothèques Réseau intercommunal des bibliothèques APPEL A CANDIDATURE POUR UNE RESIDENCE D AUTEUR Dans la période d octobre 2010 à janvier 2011, la Communauté de communes Vallée de l Hérault accueille un auteur en

Plus en détail

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Action Sociale I janvier 2013 I Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Plan d actions personnalisé Aides d urgence : ARDH et ASIR Logement et cadre de vie Secours exceptionnels Le

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Depuis plus de 15 ans, la Caisse d Assurance Retraite et de la Santé Au Travail

Depuis plus de 15 ans, la Caisse d Assurance Retraite et de la Santé Au Travail La coordination institutionnelle : un gage de performance pour une action sociale gérontologique pertinente Charles Caro Directeur Adjoint CARSAT Pays de la Loire «Il est vrai que je suis un peu sourd,

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT»

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Page 1 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Le Maire de la Commune de Labouheyre, Vu l article

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

Le Foyer d Hébergement

Le Foyer d Hébergement Le Foyer d Hébergement Résidences Strada et Vittoz du Complexe de Braconnac - Les Ormes Complexe de Braconnac - Les Ormes Jonquières - 81440 LAUTREC - Tél. 05 63 82 10 70 - Fax. 05 63 82 10 79 - e.mail

Plus en détail

VILLE DE MANDRES LES ROSES

VILLE DE MANDRES LES ROSES Service Enfance Jeunesse 01 45 98 66 08 Service.enfance@ville-mandres-les-roses.fr VILLE DE MANDRES LES ROSES SOMMAIRE Inscriptions page 3 Restauration scolaire page 4 Accueils périscolaires page 5 Accueils

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux

Analyse des besoins sociaux La commune de Le Verger réalise une analyse sur les besoins sociaux de sa population. Afin d améliorer la qualité de vie et de services sur notre commune, nous vous remercions par avance de remplir ce

Plus en détail

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro LIVRET D'ACCUEIL EHPAD Valle Longa 0495532200 Sialare www.vallelonga.fr 20117 Cauro LE MOT D ACCUEIL Madame, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue à la résidence Valle Longa de Cauro. Valle Longa,

Plus en détail

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS DELIBERATIONS L'an deux mil quatorze, le cinq août à dix huit heures trente, le Conseil municipal de la Commune de PORT- SAINTE-FOY-et-PONCHAPT, dûment convoqué, s'est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine.

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine. FICHE DE PRESSE 6 décembre 2013 Déployer les contrats de génération, c est maintenir les seniors dans leur emploi et favoriser l insertion durable des jeunes sur le marché du travail. En Lot-et-Garonne,

Plus en détail

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante L outil de repérage des risques L outil de repérage des risques d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France

Plus en détail

La Mutualité en chiffres

La Mutualité en chiffres La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 5 La complémentaire santé dans l activité des mutuelles Les prestations

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL PREAMBULE Le présent accord-cadre s inscrit dans la continuité des nombreux dispositifs légaux et conventionnels touchant directement

Plus en détail

PROJET DE FUSION. Introduction : Une volonté de rapprochement

PROJET DE FUSION. Introduction : Une volonté de rapprochement PROJET DE FUSION Introduction : Une volonté de rapprochement Historique Anjou Soins Services, Santé Loire Vallée de l Authion et UNA du Saumurois sont trois associations expérimentées dans le soutien à

Plus en détail

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 Rapport présentant les caractéristiques de la délégation de service public DPAAH 03/12/2010 Page 1 sur 6 1. Contexte du projet

Plus en détail

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes www.rhonealpes.fr Accueillir et accompagner des jeunes en contrat d engagement de service civique Rhône-Alpes Alors que la jeunesse doit rester l âge des projets et des rêves, aujourd hui, dans notre région,

Plus en détail

LA VILLE DE QUETIGNY PROPOSENT A SES AINES

LA VILLE DE QUETIGNY PROPOSENT A SES AINES LA VILLE DE QUETIGNY ET SES PARTENAIRES PROPOSENT A SES AINES REPAS ET COLIS ANNUEL : Chaque année, la municipalité invite les retraités âgés de 70 ans et plus au repas annuel. Si la personne ne peut pas,

Plus en détail

Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant

Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant Présentation du PAP Plan d Actions Personnalisé pour les personnes âgées retraitées du régime

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

«Personnes âgées et personnes handicapées»

«Personnes âgées et personnes handicapées» Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale Volet «Personnes âgées/personnes handicapées» 2012/2016 «Personnes âgées et personnes handicapées» Constats et propositions Edito La place

Plus en détail

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 Présents :Nathalie ACQUAVIVA Blanche CASSARINO, Dominique COMBAZ, Jérôme CRUVIEUX, Céline DI-DIO, Gérard FLANDRIN, Estelle GAVROIS, Françoise GILLOTIN, Xavier GONARD, Christian

Plus en détail

L ensemble des personnels du collège Jacques PREVERT vous souhaite la bienvenue

L ensemble des personnels du collège Jacques PREVERT vous souhaite la bienvenue L ensemble des personnels du collège Jacques PREVERT vous souhaite la bienvenue LIAISON CM2 6ème 2013-2014 2014 Rencontre des parents de CM2 Mardi 11 février 2014 Jeudi 13 février 2014 1 Présentation de

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE A/ LA STRUCTURE D ACCUEIL I La localisation II L Accueil de loisirs sans hébergement : LES LOULOUS DU PIC I La localisation L accueil de Loisirs se trouve dans la ville de Saint

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

Actualité : Conférence «précarité alimentaire» Organisation

Actualité : Conférence «précarité alimentaire» Organisation Réunion de l'union Départementale des C.C.A.S. de la Somme (U.D.C.C.A.S.) Bureau exécutif n 3 du Mercredi 11 juillet 2012 à Amiens Présents : Brigitte DESSENNE, Trésorière, Vice-présidente C.C.A.L.M. de

Plus en détail

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH CHARTE SUR LE TEMPS DE LA RESTAURATION SCOLAIRE Edito de Monsieur le Maire Depuis les années 1980, à l issue d une convention liant la commune avec l Etat

Plus en détail

Sommaire. Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6. C est un lieu 10

Sommaire. Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6. C est un lieu 10 Sommaire Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6 Le 3 e lieu à Thionville 8 C est un lieu 10 À THIonvIlle, UN Cœur BAttAnt CULTUREL 12 Des sens en ébullition 14 Description 18 Coût 30 informations pratiques

Plus en détail

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Livret d accueil Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK La Maréchalerie Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Editorial Madame, Monsieur, C est avec grand plaisir et non sans fierté,

Plus en détail

1 mois de cotisation d assurance offert. pour toute nouvelle souscription d un contrat Auto*

1 mois de cotisation d assurance offert. pour toute nouvelle souscription d un contrat Auto* OFFRES DE BIENVENUE RÉSERVÉES AUX SALARIÉS GRÂCE À VOUS, LES SALARIÉS DE VOTRE ENTREPRISE PEUVENT BÉNÉFICIER D UN MOIS DE COTISATION D ASSURANCE OFFERT POUR TOUTE NOUVELLE SOUSCRIPTION À TITRE INDIVIDUEL

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES

ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA SANTE Poitou-Charentes ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES Enquête auprès des établissements de Poitou-Charentes Etude commanditée

Plus en détail