La lettre du CODERPA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La lettre du CODERPA"

Transcription

1 DECEMBRE 2014 SOMMAIRE P1 Editorial P2 ASEPT : Une association de prévention santé à votre service Assemblée générale de l ADRAC P3 Journée départementale du maintien à domicile à BERGERAC Prévention avec VIA SANTE : - Journée de prévention des risques cardio-vasculaires à PERIGUEUX - Conférence sur le sommeil P4-5 Le schéma en faveur des Personnes âgées - Interview de Bernard CAZEAU Sénateur de la Dordogne Président du Conseil général - Les ateliers du schéma P6 Séniors Soyez Sport à TRELISSAC P7 Journée intergénérationnelle à COULOUNIEIX-CHAMIERS P8 Détente : 20 conseils pour être heureux Comité départemental des Retraités et des Personnes âgées La lettre du CODERPA Cette année, le CODERPA a élargi sa représentativité sur le terrain notamment au niveau des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (CCIAS). D autre part, Mme Sylvie LAMONTAGNE, Mme Catherine VACHEYROUX, M Gérard MARFAING, M Gérard QUEVAL membres du comité restreint du CODERPA ont participé aux groupes de travail constitués pour l élaboration du schéma gérontologique dont le Conseil général est porteur. Ce nouveau schéma comporte 4 orientations, il a été soumis au vote des Conseillers généraux fin novembre Très présente sur le terrain, l équipe du CODERPA a participé à de nombreuses assemblées générales et a répondu à de nombreuses invitations. Comme lors du numéro précédent les membres du CODERPA ont fourni des articles pour enrichir la lettre du CODERPA. Martine MARTY Vice-présidente du CODERPA CODERPA DDSP - Cité administrative Bugeaud - CS Périgueux cedex Tél. : Journée Séniors Soyez Sport!

2 Journée Départementale du maintien à domicile à BERGERAC Une association de prévention santé à votre service Association à but non lucratif, l ASEPT du Périgord regroupe au sein de sa structure plusieurs organismes soucieux de développer des initiatives pour améliorer la santé des Séniors. Ses partenaires institutionnels sont la Caisse d Assurance Retraite et de la Santé au Travail de la Région Aquitaine (CARSAT), la Mutualité Sociale Agricole Dordogne Lot-et-Garonne (MSA), le Régime Social des Indépendants de la Région Aquitaine (RSI), la Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales et l Agence Régionale de Santé ainsi que la Mutualité Française Aquitaine et Via Santé. L ASEPT du Périgord organise dans tout le département des rencontres gratuites et ouvertes à tous : des conférences animées par un médecin «Séniors, soyez acteurs de votre santé» mais aussi des réunions de prévention sur divers thèmes (sommeil, mémoire, alimentation, aménagement de la maison, etc ). Suite à ces rencontres sont proposés des ateliers où les Séniors se donnent rendez-vous une fois par semaine avec un animateur formé pour chaque thème. Sont ainsi proposés : - les ateliers mémoires (10 séances de 2h), - les ateliers form équilibre (12 séances d 1h30), - les ateliers nutrition santé Séniors (10 séances de 2h), - les ateliers bien vieillir (7 séances de 2h30), - les ateliers form bien-être (7 séances d 1h30). Ils se déroulent au plus près des participants, dès que le groupe de personnes intéressées est assez important pour la mise en place des ateliers. Une équipe de 35 animateurs est à votre service en Dordogne. En 2013, plus de 100 actions de prévention ont été réalisées et ont rassemblé près de 1800 participants. Toujours à l écoute des Séniors, l ASEPT du Périgord met tout en œuvre pour répondre à vos attentes. N hésitez pas à nous contacter sur ou au ASEPT du Périgord - 7 place du Général Leclerc PERIGUEUX Assemblée générale de l Association des Retraités de l Artisanat et du Commerce L Assemblée Générale de l Association des retraités de l Artisanat et du Commerce a eu lieu le 8 avril A l invitation du Président M Yvon CLOAREC, M Guy COUDERC et Mme Sylvie LAMONTAGNE ont assisté à l assemblée générale. Fédérée au sein de la 2 DECEMBRE 2014 FENARA, l ADRAC a été créée il y a 11 ans. Elle est composée de adhérents au niveau national. Le Président de la FENARA a fait un constat des problèmes rencontrés par l ensemble des retraités : revalorisation du montant des retraites reportée de six mois alors que le seuil de pauvreté est de 967 par mois et le minimum vieillesse de 787 par mois. Il faut donc être plus combatifs et plus revendicatifs. Il a également évoqué : les pensions de reversion, l aide à la complémentaire santé, le financement de l Assurance Maladie, les dépassements d honoraires, les sorties d hospitalisation, la loi sur la dépendance avec versement de 0,30 % des retraites à la CNSA, l aide aux aidants, la prévention à domicile, le reste à charge dans les EHPAD. S.L. Le 27 septembre 2014 s est tenue à BERGERAC (salle Anatole France) la journée départementale du maintien à domicile. A l initiative du Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Bergeracois et de l Union Nationale de l Aide, des Soins, et des Services aux Domiciles (UNA), de nombreux partenaires étaient présents avec de multiples stands et ateliers. L ouverture de la journée a été réalisée par Daniel GARRIGUE, Maire de BERGERAC et Conseiller général et le DR J.P. DARRACQ, Président de l Association Gérontologique du Bergeracois. La matinée s est déroulée avec deux conférences : les dispositifs des caisses de retraite complémentaire et la iatrogénie. Après la pause déjeuner, les conseils prodigués aux retraités et aux personnes âgées se sont poursuivis jusqu en fin de soirée. Lors de la tombola gratuite, le tirage au sort a permis à 4 personnes de gagner une participation à des ateliers de l ASEPT. Jean FOURLOUBEY, Vice-président du Conseil général a assuré la clôture de cette journée. Une trentaine de stands étaient représentés notamment celui du CODERPA et des CLIC de la DORDOGNE. M.M. Prévention avec Journée de prévention des risques cardio-vasculaires Cette séance était organisée par la mutuelle VIA SANTE pour des adhérents volontaires le 16 juin La journée s est déroulée en quatre séquences. Premièrement, le docteur Pierre-Yves Barazer, cardiologue, nous explique le traitement en urgence de l infarctus du myocarde et la prévention des récidives en pointant les facteurs de risque, cela par l intermédiaire d un film pédagogique réalisé en Suisse. Puis, il répond aux interrogations de l assemblée. Dans un deuxième temps, Catherine Barazer, diététicienne nutritionniste, nous a présenté les mesures hygiéno diététiques pour prévenir les troubles cardio-vasculaires. Elle nous a expliqué ce qu est une alimentation équilibrée. Par des jeux, des questions, elle nous a exposé les différents groupes d aliments, les différents corps gras, la quantité et la répartition journalière d alimentation, cela en fonction de l âge, du sexe, de l activité physique, des habitudes et des goûts de chacun. Puis a eu lieu le repas thérapeutique. L aprèsmidi, deux animatrices d éducation physique venant de Bergerac et missionnées par le Conseil régional nous ont proposé différents exercices pour dresser un bilan d activités physiques évaluant la force, l endurance, la souplesse, l équilibre et pour finir une marche de deux kilomètres. Ce bilan individuel doit nous être transmis par ces animatrices. En résumé, une journée bien remplie. C.V. Conférence sur le sommeil Elle a eu lieu au nouvel espace prévention de la mutuelle VIA SANTE par le chrono biologiste Philippe Rousseau le 14 juin Grâce à une vidéo projection, le conférencier nous explique ce qu est le sommeil, les besoins de chacun, les différents rythmes, phases avec en parallèle des exemples donnés avec humour par Monsieur Rousseau. Il nous détaille les différents facteurs favorisants et nuisibles au sommeil. Chacun doit se connaître pour respecter ses besoins de sommeil. Il n est pas nécessaire de prendre des somnifères à la moindre alerte, car ils dérèglent notre horloge interne. Un après-midi intéressant où l on prend conscience que la médicalisation du moindre symptôme peut être avantageusement remplacée par la prévention et l éducation à la santé. La mutuelle à cette occasion avait installé une exposition pédagogique sur le sommeil. C.V. DECEMBRE

3 Interview de Bernard CAZEAU Sénateur de la Dordogne Président du Conseil général Un nouveau schéma gérontologique s ouvre en DORDOGNE pour la période Quelles en sont les orientations? Le schéma précédent avait notamment comme priorité le renforcement sur l ensemble du territoire départemental des services contribuant à l aide à domicile (portage des repas, soins infirmiers à domicile ) et des établissements de soins pour personnes âgées. Ces objectifs ont été atteints. Le nouveau schéma met l accent sur la prévention et sur la qualité, grâce en particulier à un effort en matière de formation des personnels, mais aussi grâce à l anticipation des départs en retraite des salariés et au développement d outils pour les aidants et les équipes. Quatre orientations ont été retenues : agir pour le développement de l emploi et la valorisation des métiers du grand âge. encourager et articuler les actions de prévention et d éducation à la santé, ainsi que les initiatives en faveur de la citoyenneté. poursuivre et amplifier les projets pour soutenir les aidants familiaux et les réseaux de proximité. organiser le pilotage et le suivi de la politique départementale en faveur des personnes âgées. Pouvez-vous nous résumer les différentes étapes de la construction de ce schéma? Comment s est déroulée la concertation? La démarche et le calendrier ont été présentés le 16 avril dernier au Centre de la Communication, en présence de 170 personnes : des professionnels du secteur (EHPAD - Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, services d aide à domicile, SSIAD - Services de Soins Infirmiers à Domicile, MAIA - Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer, CLIC - Centre Local d Information et de Coordination ), des représentants des usagers (CODERPA - Comité Départemental des Retraités et des Personnes Agées), organisations syndicales représentatives des retraités et de l ARS. Trois ateliers ont ensuite été constitués avec 70 participants, sur les thèmes suivants : l emploi du secteur gérontologique, la valorisation des métiers, la santé au travail, la prévention des effets du vieillissement, le soutien aux aidants, les dispositifs de répit et les solutions alternatives. Ces trois thèmes de réflexion ont engendré trois rencontres par atelier avec à la clé des propositions. Une réunion a ensuite été organisée début juillet, à laquelle participaient 200 personnes, pour établir le bilan et les orientations prioritaires en lien avec l ORSA (Observatoire Régional de la Santé en Aquitaine). Comment les différentes équipes de la DDSP se sont-elles mobilisées pour la construction de ce nouveau schéma? Le Département a travaillé avec l ORSA, bureau d études retenu pour réaliser l état des lieux et le bilan du schéma , accompagner les ateliers puis réaliser la mise en forme du schéma. Une quinzaine de collaborateurs de la DDSP ont été mobilisés sur la base documentaire, l animation et la préparation des réunions et la contribution à la rédaction du schéma Je veux remercier Jean CHAGNEAU, Vice-président du Conseil général, qui a assuré avec beaucoup de conviction et d intensité le pilotage des travaux. Les membres du CODERPA ont participé activement à l état des lieux, au bilan, aux propositions. Les ateliers ont été vivants. De nombreuses personnes, qui n avaient pas participé aux travaux de l ancien schéma, ont apporté des idées différentes. De manière générale, ce schéma aborde des thématiques novatrices comme l emploi, la santé au travail, la valorisation des métiers du grand âge et la prévention des effets du vieillissement. Le schéma vise à apporter des réponses concrètes en matière de soutien à domicile et d alternatives aux solutions actuelles, trop souvent limitées à deux choix : le maintien à domicile ou l accueil en établissement. Les orientations choisies vous semblent-elles pertinentes pour faire face au défi de l augmentation du nombre de personnes âgées en Dordogne? Bien sûr, mais je veux souligner que l augmentation de la population des personnes âgées en Dordogne est un fait démographique qui a été anticipé par le Conseil général dès que le législateur lui a confié l APA en Comment ce nouveau schéma va t-il être validé pour être opérationnel? Soumis au vote des Conseillers généraux, il entre en vigueur au 1 er décembre LES DONNEES CLES DE LA DORDOGNE personnes âgées de plus de 60 ans : 31 % de la population + 37,2 % des plus de 85 ans entre bénéficiaires de l APA soit 60,9 millions d euros personnes vivent à domicile dans leur famille ou en famille d accueil places en EHPAD 450 places en familles d accueil 800 places en RPA Les ateliers du Schéma départemental en faveur des Personnes âgées Le Conseil général a demandé au CODERPA de participer à l élaboration du schéma gérontologique Trois ateliers ont été constitués : Atelier 1 : l emploi Atelier 2 : la prévention Atelier 3 : le soutien aux aidants Le travail s est déroulé sur 3 séances : le 7 mai, le 22 mai et le 19 juin 2014 à la Cité Administrative. Pour l atelier 1, Catherine VACHEYROUX était la représentante du CODERPA. Durant la 1ère séance chacun a fait part de sa vision du travail en secteur gérontologique, des difficultés de recrutement, du manque d attractivité de ces métiers, des difficultés sociales des personnels. Au titre du CODERPA, Catherine VACHEYROUX a évoqué le problème du remplacement et de la rotation importante du personnel à domicile auprès des personnes âgées déjà fragilisées. Pendant, la deuxième et troisième séance, les membres du groupe de travail ont étudié les différentes fiches de propositions envoyées par les participants à l ORSA (Observatoire Régional de la santé en Aquitaine). Les fiches portaient sur : - La promotion du secteur gérontologique. - L amélioration des conditions de travail et l attractivité du secteur. - L évolution des parcours de formation et de qualification. - Le développement des synergies et alliances entre les acteurs du secteur. - La mobilisation pour les aides au recrutement. Pour Le CODERPA, Catherine VACHEYROUX a présenté 5 fiches de propositions. En conclusion, chaque participant a exprimé ce qui lui semble le plus important pour améliorer le travail en secteur gérontologique. Catherine VACHEYROUX a noté qu il faut un personnel bien formé, motivé, en nombre suffisant et bien rémunéré pour qu il puisse apporter une prise en charge de qualité à des personnes âgées fragilisées. Pour l atelier 2 les ambassadeurs du CODERPA étaient Sylvie LAMONTAGNE et Gérard QUEVAL. L accent a été mis sur : - identifier les besoins des personnes âgées, leur environnement, leur place dans la société et leur engagement. Comment coordonner et développer la prévention? Comment assurer une qualité homogène de la prévention? Comment mobiliser les acteurs de proximité? Comment promouvoir les activités sportives et culturelles? Gérard MARFAING était le délégué du CODERPA pour l atelier 3. Il a mis en exergue 3 chantiers : l information, le soutien aux aidants, l homogénéisation du dispositif sur le plan départemental. Il a constaté par ailleurs, que les familles manquent d information. Il parait nécessaire de : 1 - Créer un document d information sur les aides existantes pour les aidants. Ce document serait disponible chez les médecins, les pharmaciens et les services qui prennent en charge les personnes âgées. 2 - Réunir des groupes d aidants pour leur faire connaître l existence des CLIC et leurs missions. Pour le soutien aux aidants, il serait souhaitable de : - créer un accueil téléphonique départemental 24/24. - créer des ateliers de soutien aux aidants à l extérieur de leur domicile pour rompre l isolement. - favoriser l existence du dispositif national MONALISA par la constitution d un réseau communal de bénévoles afin d aider les aidants à se déplacer. - développer les accueils de jour qui sont un espace de rencontres et de maintien du lien social pour les malades. Ils participent au soutien à domicile et prolongent ainsi sa durée. - revoir l hébergement temporaire et aligner les tarifs sur ceux de l hébergement permanent. - renforcer la formation des familles d accueil, les encadrer et les soutenir. - informer les personnes sur les démarches à effectuer lors d une entrée ou sortie d hospitalisation. Pour l homogénéisation du dispositif sur le plan départemental, les prestations proposées pour la prise en charge et le soutien à domicile ne sont pas réparties de manière égalitaire. Il serait souhaitable que les CLIC aient une programmation commune afin que l ensemble de la population puisse en bénéficier. C. V. S.L. G.M. Schéma départemental en faveur des Personnes âgées DECEMBRE 2014 DECEMBRE

4 10ème Anniversaire Echange intergénérationnel à COULOUNIEIX-CHAMIERS Les membres du CODERPA ont été invités le 19 juin 2014 à assister au goûter intergénérationnel organisé par la Mairie de COULOUNIEIX CHAMIERS. Mme Joëlle CONTIE, adjointe au Maire chargée du pôle Education Enfance Jeunesse a répondu aux questions du CODERPA. TRÉLISSAC a accueilli le 9 octobre 2014 la dixième édition de Séniors Soyez Sport, créée et organisée par le Conseil général. Malgré les rafales de vent et les averses, la matinée fut riche en animations personnes ont participé à plus de 43 activités physiques sur le stade Firmin DAUDOU, mais aussi à l AQUACAP, à la piscine Bertran de BORN, à l espace Franck GRANDOU et au Snook bowl Palace. Le CODERPA, partenaire de la manifestation disposait d un stand. Les bénévoles du CODERPA se sont succédé toute la journée pour renseigner les personnes âgées et faire connaître l action des CLIC de la Dordogne. L après-midi a été marquée par l animation proposée par l ASEPT au foyer socio-culturel. Un spectacle burlesque et musical autour du bien vieillir était présenté par les caisses de retraite. L entrée était gratuite sur réservation. Un public nombreux était présent. 6 DECEMBRE 2014 Denis Nidos CG24 Les dix ans de Séniors Soyez Sport! 1 - Tous les ans, la municipalité organise un goûter intergénérationnel dans la semaine de l enfance. Pourquoi? J.CONTIE : «En tant qu élue, l aspect intergénérationnel est important et doit être privilégié. Il facilite l échange entre les enfants et les personnes âgées. Les personnes âgées font part de leur vécu. Le décalage fait réagir les enfants et les surprend. Lors de la semaine de l enfance, nous touchons les enfants des groupes scolaires de la commune et les personnes âgées : portage des repas à domicile, goûter au fil des saisons et maison de retraite». C est également une volonté municipale forte pour que cette action existe entre les enfants et nos Aînés». 3 - Combien de participants : enfants, animateurs, personnes âgées avez-vous réuni ce jour- là? J.CONTIE : «Nous travaillons en étroite collaboration avec les écoles et les centres de loisirs, c est la volonté de la commune. Les enseignants sont favorables à l intergénérationnel. Ils souhaitent soutenir ce genre de manifestations. Grâce au volontariat des enseignants, cette journée a réuni 90 enfants des trois grandes sections de maternelle. 120 aînés de plus de 65 ans ont assisté à cet échange intergénérationnel. Pour le goûter, une douzaine d animateurs municipaux de loisirs étaient présents. Ils avaient tout au long de l année préparé avec les enfants les animations offertes». M.M. 2 - Quels étaient les acteurs? Comment avez-vous organisé cette journée? J. CONTIE : «Les personnes âgées de plus de 65 ans représentent plus de 20 % de la population de la commune. Elles sont naturellement invitées à cette journée. Cette année, les enfants des trois grandes sections de maternelle des deux écoles Louis PERGAUD et Eugène LE ROY étaient présents au goûter du CCAS. Les personnes âgées découvrent le spectacle préparé par les enfants et partagent le goûter. Nous avons de nombreux liens avec l EHPAD Jean GALLET. La Directrice et l animateur y sont tout à fait favorables. L animateur est très dynamique. DECEMBRE

5 J Marcher de 10 à 30 min tous les jours en souriant J Rester assis tranquillement au moins 10 min tous les jours J Ecouter un peu de bonne musique, c est une bonne nourriture et un repos de l esprit J Lire un peu chaque jour J Regarder le ciel au moins une fois par jour et constater la beauté du monde qui nous entoure J Rêver quelques minutes... Tout en étant éveillé J Privilégier les fruits et légumes à la viande J Boire du thé vert, beaucoup d eau et un verre de vin si possible avec un ami J Faire rire au moins 3 personnes chaque jour J Petit déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince et dîner comme un mendiant J Eliminer le désordre de la maison, de la voiture et du bureau... J Sourire et rire davantage J Ne pas se prendre au sérieux J Se mettre en paix avec son passé afin de ne pas ruiner son présent J Personne n est responsable de notre bonheur sauf nous même J Se dire toujours qu il y a plus malheureux que soi J Apprendre quelque chose de nouveau chaque jour J Le travail ne s occupera pas de nous lorsque nous serons malades, nos amis le feront Restons en contact avec eux J Rejeter tout ce qui n est pas utile, amusant ou beau J La vie est belle, il faut en profiter le plus possible et se dire que le meilleur reste à venir! Conseil général 24 - Imprimé par nos soins 8 DECEMBRE 2014

L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique

L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique 1 Le Centre Communal d Action Sociale Un établissement public communal chargé de la mise en œuvre de la politique de développement

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural

La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural vous accompagner La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural www.msa.fr Qui est la MSA? Trois lettres pour dire Mutualité sociale agricole. La MSA, ce sont 17 000 hommes et femmes qui

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

JOURNÉE DU GRAND ÂGE. DE 9 h à 19 H. Conférences, ateliers, stands, animations... entrée gratuite! Renseignements : www.cg47.fr

JOURNÉE DU GRAND ÂGE. DE 9 h à 19 H. Conférences, ateliers, stands, animations... entrée gratuite! Renseignements : www.cg47.fr JOURNÉE DU GRAND ÂGE Mercredi 15 oct. 2014 Nérac Espace d Albret DE 9 h à 19 H Conférences, ateliers, stands, animations... entrée gratuite! Crédit photo Philippe HECK Renseignements : www.cg47.fr PROGRAMME

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

BBInformations Régionales

BBInformations Régionales N 08 NOVEMBRE 2015 BBInformations Régionales Lettre Info Action sociale Île-de-France Partenariat entre la Cnav en Île-de-France et les centres sociaux La Fédération des centres sociaux et socioculturels

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE ----------

REPUBLIQUE FRANCAISE ---------- REPUBLIQUE FRANCAISE ---------- DEPARTEMENT DE L'AIN --------- DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE SOLIDARITÉ --------- domaine autonomie --------- Buis Marlene 0474325837 CONSEIL DEPARTEMENTAL Réunion Mars 2016

Plus en détail

Bien vieillir dans l Eure

Bien vieillir dans l Eure Bien vieillir dans l Eure Quelques chiffres - Statistiques démographiques 84 179 personnes âgées de + de 65 ans (recensement INSEE 2006) soit 14, 83% de la population euroise 1 français sur 2 aura + de

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL maintien à domicile personnes âgées - handicapées Aide à domicile Portage de repas Téléalarme 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS L aide à domicile

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La Cram-se devient la Carsat Sud-Est

DOSSIER DE PRESSE. La Cram-se devient la Carsat Sud-Est DOSSIER DE PRESSE 1 Sommaire Contexte p 3 Préparer et verser les retraites p 4 Assurer et prévenir les risques professionnels p 5 Accompagner les assurés en difficulté p 6 Contacts p 7 2 Le contexte Le

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

Une initiative de la Direction Générale de la Santé. mise en œuvre Société Française de Gériatrie et Gérontologie. en collaboration avec

Une initiative de la Direction Générale de la Santé. mise en œuvre Société Française de Gériatrie et Gérontologie. en collaboration avec Une initiative de la Direction Générale de la Santé mise en œuvre Société Française de Gériatrie et Gérontologie en collaboration avec Améliorer la qualité des pratiques professionnelles MOBIQUAL : MOBILISATION

Plus en détail

COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS

COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS D 1 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS La Ville propose un grand nombre de services et d animations pour les personnes âgées encore relativement autonomes. Mais,

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide VOS aides au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide Cabourg, Autrans, Grasse, Pornichet, La Rochelle, La carte des destinations de vacances laisse

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP . LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Les Services de l État : ARS* DDCSPP* DIRECCTE* Fonction publique Les collectivités

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie 1 UN PROJET PORTÉ PAR 3 CLIC Février 2007 : début de la réflexion à l initiative de 3 CLIC. 2007 : financement d un accompagnement

Plus en détail

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Habitat et vieillissement La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Diagnostic autonomie et vieillissement Colloque FREGIF Paris Page 1 Le CSTB : au service la qualité et de la sécurité de la

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION APPEL À PROJETS INTERRÉGIME 2014 DU LANGUEDOC-ROUSSILLON «Prévention des risques liés au vieillissement des seniors fragilisés» DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Le dossier de demande de subvention est

Plus en détail

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail,

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail, Direction des Ressources humaines TRAVAILLEUR SOCIAL I ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF A LA MAISON DES ENFANTS (pôle 2-6 ans) Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2 LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE Sommaire 1 - Les principes... 2 2 - Les objectifs... 3 A - Favoriser la conciliation Vie familiale Vie professionnelle...

Plus en détail

d activité Rapport moral Maurice RONAT Président du Conseil d Administration

d activité Rapport moral Maurice RONAT Président du Conseil d Administration 2013 Rapport d activité Rapport moral Maurice RONAT Président du Conseil d Administration L année 2013 a été celle de tous les bouleversements, avec en particulier, la réorganisation de la Direction de

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr.

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr. ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE ASAD de BORDEAUX 74 Cours Saint-Louis BP 60053 33028 Bordeaux Cedex Horaires d ouverture Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 18h Site internet : www.asad-bordeaux.fr

Plus en détail

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Vous accompagner pour bien vivre votre retraite Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Sommaire Pour Audiens, votre groupe de protection sociale,

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 PROJET ASSOCIATIF Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 NOTRE HISTOIRE L ENTRAIDE DES BOUCHES DU RHONE association régie par la loi du 1 er juillet 1901 est fondée en 1949, dans la perspective

Plus en détail

Cohésion sociale, solidarités et lien social. Retour des fiches-actions Lundi 24 janvier

Cohésion sociale, solidarités et lien social. Retour des fiches-actions Lundi 24 janvier Cohésion sociale, solidarités et lien social Retour des fiches-actions Lundi 24 janvier Cohésion sociale, solidarités et Lien social Actions municipales et actions pilotes: Favoriser la cohésion sociale

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

APPEL A PROJETS JEUNES 2015

APPEL A PROJETS JEUNES 2015 APPEL A PROJETS JEUNES 2015 La Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le Conseil Général, la Mutualité Sociale Agricole et la Caisse d Allocations Familiales du Gard souhaitent promouvoir des

Plus en détail

Seni or. 28 septembre 2012. 10h - 19h. Espace Mistral - Montélimar. Entrée gratuite. Conférences, animations, initiations

Seni or. 28 septembre 2012. 10h - 19h. Espace Mistral - Montélimar. Entrée gratuite. Conférences, animations, initiations v i l l e d e m o n t é l i m a r Seni or 28 septembre 2012 10h - 19h forum Conférences, animations, initiations Espace Mistral - Montélimar. Entrée gratuite. trois questions à Franck REYNIER Député de

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Fédération Nationale des Associations de Retraités de l Artisanat DOSSIER DE PRESSE. Contact

Fédération Nationale des Associations de Retraités de l Artisanat DOSSIER DE PRESSE. Contact Fédération Nationale des Associations de Retraités de l Artisanat DOSSIER DE PRESSE Contact FENARA 20, boulevard de Grenelle 75015 Tél. : 01 45 77 94 04 info@fenara.org www.fenara.org 1 PRÉSENTATION DE

Plus en détail

Séniors : Le Conseil général de l Orne lance un nouveau concept de théâtre-débat : «Vieillir, la belle affaire»

Séniors : Le Conseil général de l Orne lance un nouveau concept de théâtre-débat : «Vieillir, la belle affaire» France-Laure Sulon Directrice de la Communication Poste 1220 sulon.france-laure@cg61.fr Le 17 mai 2011 Séniors : Le lance un nouveau concept de théâtre-débat : «Vieillir, la belle affaire» Irène Martin-Houlgatte

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP»

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP» Appel à prix - Dépôt des candidatures jusqu au 25 février 2011 «Développer et favoriser des initiatives en vue de faciliter l ouverture des pratiques musicales aux personnes en situation de handicap» «Toute

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

Volontaire AFEV mission lycées professionnels

Volontaire AFEV mission lycées professionnels Volontaire AFEV mission lycées professionnels scolarité en liens étroits avec deux lycées professionnels partenaires. o Vous assurerez l animation d un groupe de bénévoles accompagnant des lycéens professionnels.

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

Ateliers de prévention

Ateliers de prévention Ateliers de prévention Pôle Aubagne Séniors 1 Un guichet unique pour les seniors actifs ou en perte d autonomie. Aubagne est une ville de 47 000 habitants. Le Pôle Aubagne Seniors est créé en mars 2008.

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» Qui prévoit cette nouvelle expérimentation? Cette expérimentation figure à l article 70 de

Plus en détail

Appel à projets Eté 2015. «Vacances solidaires»

Appel à projets Eté 2015. «Vacances solidaires» Appel à projets Eté 2015 «Vacances solidaires» 1 Une action qui vise à rompre l isolement et à maintenir le lien social et ainsi favoriser le maintien à domicile Encourager le maintien à domicile est l

Plus en détail

Plateforme d accompagnement et de répit Alzheimer JUILLET 2012

Plateforme d accompagnement et de répit Alzheimer JUILLET 2012 Plateforme d accompagnement et de répit Alzheimer JUILLET 2012 o Association d entraide Anne de Melun : EHPAD, EHPA et Accueil de Jour o Hôpital intercommunal du Baugeois Vallée : service de soins de suite

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 2 Structure de droit privé gérée par

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine Schéma départemental 2005-2020 Le mot du Président Lors de sa réunion du 16 décembre 2005, l Assemblée départementale a approuvé

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité.

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité. Centre communal d action sociale Des services pour vous accompagner dans votre vie... Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements,

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Plan de la présentation Etat des lieux de la population bas-rhinoise et alsacienne des plus de 60 ans Les interventions du Conseil Général

Plus en détail

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS?

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1 I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? II. POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1. LES BESOINS SANITAIRES ET SOCIAUX IDENTIFIES 2. LA VOLONTE POLITIQUE POUR REDUIRE LES INEGALITES SOCIALES

Plus en détail

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile Seniors Eléments d état des lieux Un vieillissement rapide D'un point de vue démographique, le Jura se situe à un niveau intermédiaire par rapport aux autres départements métropolitains français : la part

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Repères 2014 : l essentiel

Repères 2014 : l essentiel Atouts Prévention Rhône-Alpes Repères 2014 : l essentiel POUR Ensemble, les caisses de retraite s engagent Le label Pour bien-vieillir permet d identifier les actions de prévention proposées par vos caisses

Plus en détail

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Dijon, le 6 mars 2014 Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Le 6 mars 2014 à Dijon, Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, et

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

Appel à projets CAP Retraite Bretagne. «Agir contre l isolement des seniors»

Appel à projets CAP Retraite Bretagne. «Agir contre l isolement des seniors» Appel à projets CAP Retraite Bretagne «Agir contre l isolement des seniors» La mutualité sociale agricole (MSA), le régime social des indépendants (RSI), la caisse d assurance retraite et de santé au travail

Plus en détail

Actionsdes MUTUELLES

Actionsdes MUTUELLES 10 Actions des MUTUELLES POLITIQUE DE LA MUTUALITE FRANÇAISE EN FAVEUR DES SOINS DE PREMIER RECOURS FACILITER L ACCÈS AUX SOINS ET RÉDUIRE LES RESTES À CHARGE Comment rendre l accès aux soins plus facile?

Plus en détail

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 2 SOMMAIRE > Présentation du programme... 3 > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 > L Équilibre, où en êtes-vous? : Prévenir les chutes et apprendre à se relever

Plus en détail

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 2 SOMMAIRE > Présentation du programme... 3 > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 > L Équilibre, où en êtes-vous? : Prévenir les chutes et apprendre à se relever

Plus en détail

Etre professionnel de l accueil de la petite enfance dans les réalités d aujourd hui

Etre professionnel de l accueil de la petite enfance dans les réalités d aujourd hui Etablissements d accueil de jeunes Enfants Etre professionnel de l accueil de la petite enfance dans les réalités d aujourd hui Bonjour, Ce questionnaire s adresse à tous les professionnels travaillant

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué aux personnes âgées et à l autonomie Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Réunion

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!!

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! édito Sommaire Les services de la Communauté de Communes p3 La profession d Assistante Maternelle Une journée chez nounou Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! p4 Mois après mois, tu as su t

Plus en détail

Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale de Dordogne

Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale de Dordogne Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale de Dordogne Denis Nidos CG24 PERSONNES ÂGÉES 2014-2019 sommaire éditorial 7 présentation du schéma 9 Bilan de la mise en œuvre du schéma 2009-2013

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014 Dans une ville, de multiples intervenants apportent aux familles aide et soutien dans l éducation des enfants. Pour donner plus de cohérence à ces actions, pour les renforcer, nous avons choisi à Brest

Plus en détail

Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant

Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant Préparation de la Rentrée 2014 Conseil Participatif 10 Avril 2014 1 Sommaire Rappel des pistes de réflexion Résultat de l étude de faisabilité Rappel des valeurs

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

Santé des personnes âgées

Santé des personnes âgées Santé des personnes âgées La population française vieillit et l importance numérique des personnes âgées de plus de 60 ans et de plus de 75 ans progressera dans les années à venir, avec l entrée dans le

Plus en détail

entre la Caisse Nationale d'assurance Vieillesse et l'association MONALISA

entre la Caisse Nationale d'assurance Vieillesse et l'association MONALISA CONVENTION PARTENARIAT entre la Caisse Nationale d'assurance Vieillesse et l'association MONALISA ENTRE LA CAISSE NATIONALE D'ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV), établissement public administratif regl articles

Plus en détail

«CALENDRIER MENSUEL DES ACTIONS DE LA GERONTOLOGIE ET DU HANDICAP DANS LES PYRENEES ATLANTIQUES : MARS 2015»

«CALENDRIER MENSUEL DES ACTIONS DE LA GERONTOLOGIE ET DU HANDICAP DANS LES PYRENEES ATLANTIQUES : MARS 2015» MARS 2015» A partir du lundi 02 de 14h à 16h à PAU Atelier de détente : Animé tous les lundis après-midi de 14h à 16h par une sophrologue, en faveur des personnes souffrant de la maladie de Parkinson et

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité 4 Action sociale Fiche Axe 3 Garantir la cohésion sociale, l'accès à la ville pour tous, intégrer les habitants et améliorer la qualité de vie Enjeux du développement durable Faire reculer la pauvreté

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE PROJET PEDAGOGIQUE Centre Action Jeunesse MONDONVILLE 2013/2014 Préambule Le projet pédagogique qui suit a été rédigé par l équipe d animation de la structure jeunesse. Il s appuie sur le projet éducatif.

Plus en détail

Conseil général de la Haute-Vienne

Conseil général de la Haute-Vienne Conseil général de la Haute-Vienne PRESTATION D ASSISTANCE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE 2014-2018 Réunion de présentation du schéma 17 septembre 2014 Cekoïa

Plus en détail

Tournoi de G lf. Dimanche 4 octobre 2015, en faveur des enfants d ici et d ailleurs. golf de montpellier massane. Dossier de Sponsoring

Tournoi de G lf. Dimanche 4 octobre 2015, en faveur des enfants d ici et d ailleurs. golf de montpellier massane. Dossier de Sponsoring Dossier de Sponsoring En marge de la compétition de golf du 4 octobre, Les Amis de TPRF et Enfance & Partage organisent le Samedi 3 octobre Un DINER DE GALA au GOLF de MONTPELLIER MASSANE Réservez votre

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 11 : 28 février 2011 Etats généraux de l Economie Sociale et Solidaire : appel à une mobilisation en Aquitaine Durant

Plus en détail