De ce point de vue, les restructurations proposées me paraissent non seulement légitimes mais utiles.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De ce point de vue, les restructurations proposées me paraissent non seulement légitimes mais utiles."

Transcription

1 Trimestriel n 30 Info Secrétariat fédéral Éditorial Enchanté L UCP s est mise en chantiers. Sans mauvais jeu de mots, je voudrais dire que j en suis enchanté. Un chantier, c est, en effet, une occasion de se redéfinir. Sans rien perdre des acquis, sans oublier les «fondamentaux». Mais en apportant, ici ou là, les éclaircissements nécessaires, en prenant conscience des nouvelles réalités sociales, en ajustant les objectifs et les méthodes. Toute organisation doit, à un moment où à un autre, procéder à ces opérations de refondation. Plus que d autres peut-être, les aînés sont tenus de s interroger de la sorte. Qu est-ce qu un aîné au XXIe siècle? Qu attend-il de l UCP? Qu est-ce que celle-ci peut lui offrir? Comment articuler les actions locales, régionales, fédérales? Comment porter, jusqu à l Europe, la parole des aînés? De ce point de vue, les restructurations proposées me paraissent non seulement légitimes mais utiles. Elles prennent notamment la forme d un temple grec. Chacun découvrira bientôt l enfilade des dix colonnes. Sports, second live, formation et éducation, solidarités sociales, vacances, culture et loisirs actifs, top chef, citoyenneté, volontariat, promotion santé L UCP Info est le journal des membres de l UCP, mouvement social des aînés asbl. L UCP est le mouvement des aînés de la Mutualité chrétienne. Secrétariat fédéral Chée de Haecht Bruxelles La segmentation de nos activités ne doit pas nous faire perdre de vue la communauté de vues et d actions. Mais les dix piliers qui sortent du travail des chantiers contribueront sans doute à nous donner plus de visibilité encore. Je tiens dès à présent à remercier tous ceux qui se sont investis dans ce travail de refondation. Ils n ont pas ménagé leur temps et leur peine. Le travail qui vient d être avalisé par le conseil d administration de l UCP est de qualité. Il sera désormais la charte du «mouvement social des aînés». Attention! Les chantiers le révèlent. Il y a du travail pour tout un chacun. Et ce travail ne fait que commencer. Un proverbe italien le dit de manière imagée : «Non giudicar la nave, stando in terra». Ce qui peut se traduire ainsi : Ce n est pas au chantier qu on juge du navire. Mais en pleine mer. Il est temps de prendre la mer. En chantant. Francis Delpérée Président de l UCP

2 2 Agenda Sommaire Agenda...2 Les aînés causent commune!...3 Congrès Campagne santé, le point...5 L actualité politique, cela nous concerne...6 Et si la solidarité, Séjour solidaire...8 Journée d étude Tous âges confondus : l intergénérationnel, une culture du vivre ensemble Le 26 avril 2012 au Domaine de Mozet 2012 est l année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations. A nous, citoyens et acteurs de la société civile, de nous approprier cet enjeu majeur de notre société! 9h15 : Accueil des participants. 9h45 : Introduction. 10h00 : Tous âges confondus : l intergénérationnel, une culture du vivre ensemble. Présentation de l étude de l UCP. 10h30 : L intergénérationnel en Europe : bonnes pratiques venues d ailleurs. Anne-Sophie PARENT, directrice de AGE Plateform Europe. 11h00 : L intergénérationnel ici : réseau d échange et de partage d expériences - COURANTS D AGES. 11h30 : Espaces publics : lieux de rencontre et de convivialité. Pierre VANDERSTRAETEN, sociologue et architecte. 12h00 : Débat avec le public. 12h30 : Pause et lunch. 13h30 : Introduction aux ateliers thématiques : bonnes pratiques pour se lancer dans l aventure intergénérationnelle 15h00 : Synthèse des ateliers et mise en avant des bonnes pratiques. 15h30 : Débat avec le public. 16h00 : Mot de clôture. Renseignements et inscriptions - par téléphone au 02/ par mail : Merci de bien vouloir confirmer votre inscription avant le lundi 23 avril Participation gratuite. Rejoignez-nous! Notez le partout, dites-le autour de vous : le samedi 12 mai, Bruxelles et son quartier européen célèbrent pour la 20 e année consécutive la fête de l Europe! Pour marquer l événement, cette année encore, les institutions européennes vous ouvrent grand leurs portes. À l intérieur comme à l extérieur, une journée riche en surprises vous attend. En cette année européenne du vieillissement actif, l UCP et Sports Seniors y animeront un stand. Nous vous accueillerons sur l Esplanade de 10h à 18h. Entrée via la rue Wiertz 60 à Bruxelles (place du Luxembourg). Recyclage Marche Les 25 mai et 1 er juin 2012 à Louvain-la-Neuve Vous êtes affilié à Sports Seniors et vous animez des marches ou randonnées dans un club. Sports Seniors vous propose un recyclage «marche» au centre ADEPS de Louvain-la-Neuve. Au programme : 1 er jour : usage de la boussole, lecture de cartes, règlements, précautions, techniques GPS. 2 ème jour : mise en pratique de la 1ère journée (marche classique & marche d orientation avec Gps). Attention, places limitées à 20 participants! Sports Seniors se réserve toutefois le droit d annuler le recyclage si le nombre d inscrits est inférieur à 8 personnes. Participation aux frais : 20 comprenant les repas. Renseignements : Aurore Devos - 02/ Date limite d inscription : 15 mai Toute inscription devra être validée par votre régionale.

3 Citoyenneté 3 OUI, un autre monde est possible les AINÉS causent commune Le 14 octobre prochain, on vote! Ce sont les élections communales et provinciales Une occasion à ne pas manquer pour faire entendre la voix des aînés, pour porter une parole collective auprès des candidats et futurs élus locaux! Une des missions de l UCP est d exprimer les besoins ou les réflexions des aînés auprès de la société civile et des responsables politiques. Quel meilleur moment que les élections pour faire parler de notre projet de société? La commune est le niveau politique le plus proche des citoyens, celui qui nous permet, à tous et à chacun, de participer à l élaboration des choix stratégiques du pays. C est le lieu de prédilection pour édifier les principes de citoyenneté active et pour que chacun fasse vivre la démocratie locale. «Mais au moment où se constituent les listes de partis et que ceux-ci établissent leurs programmes, est-il encore pertinent de les interpeller? Cela sert-il à quelque chose?» Et bien oui! Effectivement, les programmes des partis sont en cours de préparation. Cependant, ceux-ci ne s improvisent pas. Il revient à la société civile (c est-à-dire à des mouvements tel que le nôtre) d alimenter les intentions. C est maintenant et jusqu en juin, que les partis rédigent les programmes avant de les envoyer à leurs membres qui Contenu de la boîte à outil : Trois brochures pour réaliser votre cahier de revendications : 1. forme et structure de votre cahier de revendications avec des questions pour vous aider à le compléter, 2. propositions de revendications de l UCP pour les élections communales de manière à vous donner des idées, à en choisir quelques unes en fonction de votre réalité locale, 3. cahier de revendications «vierge» à compléter en fonction de ce qui précède et qui sera la version officielle que vous diffuserez Trois fiches pédagogiques sur : 1. la technique d animation pour vous aider à guider votre groupe à construire son cahier de revendications, 2. l organisation d un rendez-vous politique et la mobilisation de la presse locale, 3. les compétences et l organisation d une commune. Focus sur deux des positions de l UCP pour renforcer la démocratie locale sur : 1. l accès à l exercice du droit de vote des aînés, 2. l instauration et le fonctionnement d un CCCA. Trois modèles de lettre pour inviter : 1. vos pairs à une rencontre pour élaborer votre cahier de revendications, 2. les partis à un rendez-vous politique pour présenter votre cahier de revendications, 3. la presse locale. devront les valider en assemblée générale. Les programmes ne sont donc pas «gelés» et les politiques ont besoin de nous. Notre objectif n est pas de détruire mais bien de construire et d alimenter les propositions afin d améliorer la qualité de vie de l ensemble de la population dans la commune. De plus, élections touchant le niveau communal, les équipes sont souvent «du cru» avec une volonté d ouverture (liste du bourgmestre, Intérêt Communal, Renouveau, ). Les programmes locaux seront donc largement adaptables, les partis ne donnant que des orientations générales. Oui, un autre monde est possible! Le coup d envoi a été donné le 17 février dernier. Une centaine d animateurs professionnels et bénévoles de l UCP se sont formés pour que «LES AÎNÉS CAUSENT COMMUNE». D ici le 15 mai, grâce à une boîte à outils «Made in UCP», ils réaliseront des animations de terrain en vue de collecter la voix des aînés et de rédiger des cahiers de revendications locaux. Au terme de cette période, les groupes participant à l action rencontreront des élus locaux en toute convivialité afin de leur communiquer le résultat de leurs débats. Nul doute que dans votre région, vous pouvez faire valoir vos idées, vos avis! N hésitez pas à contacter votre régionale pour en savoir plus. Sylvie Martens Chargée de projets

4 4 Congrès 2012 Un congrès pour préparer l avenir de notre mouvement (II) Dans le dernier numéro de votre UCP Info, nous vous présentions les 8 thèmes sur lesquels vous serez amenés à vous exprimer à l occasion du prochain congrès de notre mouvement qui se tiendra à Houffalize le 20 septembre prochain. Ces 8 questions constituent en fait «la partie visible de l Iceberg». Elles traduisent en effet une série de préoccupations qui animent depuis quelques mois les cadres de l UCP. Soucieux de faire de leur association un lieu toujours plus accueillant, de répondre au mieux aux attentes et aux besoins des aînés d aujourd hui et de demain, d agir de plus en plus efficacement pour le bien-être de tous, ils planchent depuis un certain temps sur une série de propositions visant à rénover notre mouvement et à moderniser nos modes de fonctionnement pour préparer l avenir. L UCP en chantier Ces préoccupations ont été traduites en «chantiers». Ceuxci sont également au nombre de huit. Ils poursuivent les objectifs suivants : 1. S accorder sur de nouveaux fondamentaux Nos fondamentaux déterminent les références qui orientent l action de notre mouvement. Quel est notre projet pour les aînés? Quelles sont les valeurs qui nous guident? Quelles missions poursuivons-nous? Quels modes d action voulonsnous privilégier? Et, finalement, comment définissons-nous notre identité commune? 2. Rénover l appellation de notre mouvement Notre environnement social s est fortement transformé au cours des dernières décennies. Dans le cadre de cette évolution, l univers des aînés est sans doute celui qui a été le plus ébranlé, dans sa composition, dans ses valeurs, dans sa place au sein de la société. Il nous a donc paru opportun de nous réinterroger sur la pertinence de notre appellation : Union chrétienne des Pensionnés, mouvement social des aînés. 3. Améliorer la gestion de notre association La diversité de notre mouvement constitue à la fois sa force et sa faiblesse. D un côté, une extraordinaire souplesse. De l autre, une grande complexité. Comment, dans ce contexte, faciliter le travail des groupements locaux pour qu ils puissent consacrer l essentiel de leur énergie à l accueil et à l animation? Comment faire en sorte qu un candidat à l affiliation prenne facilement connaissance des multiples activités que nous proposons et puisse aisément intégrer le mouvement? 4. Redéfinir nos publics-cible et notre offre de services Le monde des aînés est en pleine évolution et n arrête pas de s élargir. L UCP a aujourd hui l ambition d accueillir un public très varié. Quelles sont les caractéristiques de ce public? Quelles seront les attentes des aînés de demain? Où allons-nous mettre les priorités? Quelles activités devrionsnous promouvoir? Comment assurer la solidarité entre les différentes composantes de notre association? 5. Renouveler notre image et développer notre communication Trop souvent encore, l image véhiculée sur la communauté des aînés en général et sur notre mouvement en particulier n est pas représentative de la richesse qui les habitent. Trop souvent aussi, nous ne nous dotons pas des moyens destinés à «visibiliser» et à valoriser tout ce que nous faisons. Comment nous faire mieux connaître? De quoi avons-nous besoin pour faire découvrir à tous l apport des aînés et de notre mouvement à la société? 6. Accroître notre capacité d expertise Parce que nous croyons que la construction d un monde plus juste est aussi de notre responsabilité, nous avons l ambition d agir sur la société afin que nos valeurs soient prises en compte. Concrétiser cette ambition implique que nous maîtrisions les matières sur lesquelles nous voulons agir : garantir pour tous des soins de qualité, une pension décente à tous, un logement adapté aux besoins, 7. Simplifier nos structures Notre mouvement compte 14 régionales, plus de groupements locaux, de nombreux mandataires (notamment dans les conseils consultatifs communaux). Bon an mal an, il totalise plus de heures d activité! Comment, dans une structure d une telle amplitude, garantir les processus démocratiques? Comment faire en sorte que les questions, problèmes, attentes de nos affiliés puissent être entendus par nos instances? Comment assurer que les décisions et débats de nos instances soient connus du plus grand nombre? 8. Soutenir nos ressources humaines Notre mouvement fonctionne grâce à l investissement de plus de 3000 bénévoles. Ceux-ci assurent, en fonction de leurs motivations et de leurs compétences, des missions d animation, de gestion, de service et de militance. Leur rôle n est pas toujours aisé et nécessite un soutien Quels sont nos besoins en matière de bénévolat? Comment recruter? Comment accompagner les bénévoles pour leur faciliter la tâche? Huit chantiers.. Huit défis pour préparer l avenir Nous abordons ces questions avec confiance et sérénité. Comme le dit notre président dans son édito : «Toute organisation doit, à un moment où à un autre, procéder à ces opérations de refondation». Nous ne faillirons pas à nos obligations. Patrick Pietquin Secrétaire général

5 Campagne 5 La santé, un droit pour tous!» : Premier bilan politique Il y a environ un an, Solidarité Mondiale, la Mutualité chrétienne, Altéo, l UCP et Jeunesse & Santé lançaient la campagne «La santé, un droit pour tous!». Une campagne qui visait également des résultats politiques pour atteindre son objectif : car pour que chacun puisse bénéficier de soins de santé accessibles et de qualité, il faut faire preuve de volonté politique, bien placer ses priorités et mener une politique durable et solidaire, au Nord comme au Sud. Souvenez-vous de quoi était-il question? L année écoulée a été l occasion pour Solidarité Mondiale et ses partenaires de campagne d énoncer trois besoins impératifs : faire du droit à des soins de santé pour tous une priorité de la politique belge en matière de coopération au développement ; stimuler l implication des mutualités locales et nationales du Sud dans la mise en œuvre d une politique solidaire en matière de santé ; et veiller à l accès partout dans le monde à des médicaments génériques et abordables. Le moment est venu de dresser un bilan provisoire Donner la priorité aux soins de santé La prospérité d un pays se mesure à l état de santé de sa population, à en croire différentes organisations internationales. Être en bonne santé est d ailleurs le premier souci de tout un chacun. Si l on veut réellement aider les gens, il est nécessaire d investir davantage dans des soins de santé accessibles et de bonne qualité partout dans le monde. Solidarité Mondiale et les Mutualités chrétiennes ont organisé, avec l aide d un grand nombre d autres organisations de la société civile, un séminaire politique pour mettre cette demande en avant. Et les résultats ne se sont pas fait attendre : le ministre de la Santé a promis de collaborer davantage avec les ministères de la Santé des pays en développement, et différents parlementaires, sous la conduite de la sénatrice sp.a Marleen Temmerman, ont aussi pris l initiative d offrir un cadre légal à cette exigence politique : 15% du budget de la coopération devraient désormais être consacrés aux soins de santé, en vue de compenser la faiblesse des systèmes de santé dans le Sud. C est maintenant au tour du parlement d approuver cette proposition de loi Impliquer les mutualités dans la mise en œuvre de la politique sanitaire Pour déficients qu ils soient, les systèmes de soins de santé dans le Sud ne sont réellement efficaces que pour une infime partie de la population : seuls 20% de celle-ci bénéficient d une assurance maladie publique ou privée. Pour combler cet écart, les personnes exclues de ces systèmes se sont regroupées en mutualités, qui leur permettent de prendre leur santé en mains et de s assurer eux-mêmes contre les soins médicaux trop onéreux. L expertise et l expérience Vous aussi soutenez la campagne! de ces mutualités, parfois à très petite échelle, est d une importance capitale dans le développement d une politique sanitaire nationale dans les pays du Sud. Cette mission est bien sûr du ressort des États et des mutualités du Sud, avec l appui de leurs partenaires belges : l État belge, d une part, et les ONG et mutualités, d autre part. Pour donner un coup de pouce à ces partenaires dans le Sud, à ces États et ces mutualités, Solidarité Mondiale et les Mutualités chrétiennes ont invité leurs partenaires mutualistes africains à se concerter avec différentes administrations publiques compétentes issues de neuf pays d Afrique. Dans différents pays, les gouvernements sont convaincus que les mutualités offrent une plus-value et ils sont prêts à impliquer ces mutualités dans le développement et la mise en œuvre d une politique solidaire en matière de santé. Une politique qui veille à ce que les soins médicaux soient accessibles et assurés pour chacun. Ouvrir l accès à des médicaments abordables La guérison nécessite souvent d avoir accès à de bons médicaments, y compris pour des maladies banales comme la diarrhée, mais qui peuvent avoir des conséquences fatales si des médicaments adéquats ne sont pas disponibles. Ces médicaments sont fabriqués en Occident, et notamment chez nous, en Belgique. Mais pour toutes ces entreprises, les médicaments ne sont que des marchandises, qu ils préfèrent vendre moyennant un bénéfice maximal. Qui plus est, pour protéger leur industrie hautement lucrative, les États occidentaux interdisent aux pays du Sud de mettre eux-mêmes des médicaments génériques à faible prix sur le marché. Solidarité Mondiale s est associée à une coalition de différentes ONG et de mouvements sociaux pour attirer l attention des politiciens belges sur ce dossier : ils doivent contribuer à faire évoluer cette situation, en Europe et au niveau international, pour que s installe une politique où la santé et l accès aux médicaments priment sur les intérêts de quelques entreprises. Reste à espérer que notre nouveau gouvernement ira dans ce sens en Gijs Justaert Plaidoyer politique Solidarité Mondiale Soyez solidaires A ce jour, nous devons encore récolter signatures avant fin mai Nous vous invitons à compléter le talon se trouvant ci-dessous et à le renvoyer au plus vite. Bracelet pétition à renvoyer avant le 31 mai à l UCP, ch. de Haecht 579 BP Bruxelles Nom, prénom Localité Signature

6 6 Mutualité L actualité politique, cela nous concerne! Un secrétaire politique, ça sert à quoi? La mission du Secrétaire Politique de l UCP est de sensibiliser le mouvement et ses membres aux propositions de lois, aux nouveaux prescrits réglementaires et aux enjeux sociétaux qui touchent ou toucheront les aînés. Il est aussi le porte parole du mouvement et de ses adhérents vers les décideurs et la presse afin de tenter d orienter les choix politiques en faveur de notre public. Ces positions et revendications sont exprimées par le mouvement via son Conseil d administration et le bureau politique mais surtout au travers du travail d information et de réflexion que mènent les commissions thématiques fédérales et régionales. Aménagement du territoire et logement, pensions et fiscalité, mobilité, vie active et expression citoyenne, santé et services de proximité, autant de thématiques que ces lieux de concertation analysent et commentent. Autant d espace de réflexion que vous pouvez rejoindre afin d y faire part de votre vécu, de vos attentes, de vos idées de solution. N hésitez pas à vous signaler à vos secrétaires régionaux. C est donc en étroite collaboration avec les chargés de projet et le travail d éducation permanente que l action politique de l UCP s envisage. Bien sûr, le mouvement n est pas un parti politique ni un syndicat. Et pourtant la mobilisation de nos volontaires autour de questions concrètes de la vie quotidienne des aînés implique, outre l édition d analyses et d études, une action de lobbying visant à proposer des solutions pour le bien de tous. Et pour cela, c est sur vous que le mouvement se repose! Un nouveau venu... C est à cette tâche - et à la suite de Frédéric Possemiers qui a lancé notamment la campagne «les aînés, acteurs de temps solidaires» - que le Conseil d administration m a demandé de collaborer comme je l ai fait précédemment à la Ligue des Familles ou au service Arc-En-Ciel. J espère vivement vous rencontrer autour de ces débats d idées et construire ensemble une société «AINES ADMIS» où nous feront «CAUSE COMMUNE «! Philippe Andrianne Secrétaire politique Et si la solidarité, ça commençait par se mettre à la place des autres? C est avec ce slogan que la nouvelle campagne de la Mutualité chrétienne sur les services d aide et de soins à domicile démarre le 16 avril. Une campagne qui met en valeur l offre de services d aide et de soins à domicile de la MC et positionne la marque MC comme acteur essentiel dans la problématique du vieillissement. Une campagne qui s est construite avec des citoyens dans les rues, sera visible sur facebook et invite les membres de l UCP à soutenir le projet «Du souffle pour les aidants proches». Le concept créatif de la campagne, c est qu être solidaire, c est d abord être capable de se mettre à la place des autres. Dans plusieurs villes du pays, des passants ont donc été invités à se projeter, le temps d une photo, dans la peau d une personne en perte d autonomie ou de l un de ses aidants proches. Les visuels de la campagne ont été réalisés à partir de ces rencontres. Le but était d inciter les gens à réfléchir. Il s agissait aussi de montrer que les services d aide et de soins à domicile de la MC répondent concrètement aux besoins des personnes. Soins infirmiers, aides familiales et aides ménagères, matériel d aide et de soins, télé-assistance 24h/24, conseillers en adaptation du domicile, gardes à domicile et gardes d enfants malades : l ensemble des métiers de l aide et des soins à domicile sont suggérés au travers des visuels de campagne. L accessibilité des services est également mise en exergue ainsi que leurs bénéficiaires potentiels, de tous âges. Car, jeunes et familles, personnes âgées, personnes en perte d autonomie, aidants proches, personnes en bonne santé ou pas, tout le monde a le droit de vivre chez soi. La campagne se déploie aussi via un site portail des services d aide et de soins à domicile de la MC : Ce site renvoie aux sites web des principaux acteurs du domicile (ASD, Qualias, Solival et Vitatel). En fonction de leur situation de vie, les internautes y découvriront les services qui peuvent le mieux répondre à leurs besoins. Ils pourront également y introduire des demandes d information via un formulaire interactif. Deux spots TV, illustrant la situation d un jeune homme, plâtré après un retour d hospitalisation et d une dame âgée en perte d autonomie, qui doit se préparer à manger, complètent le dispositif de campagne. Ces spots seront visibles sur les principales chaînes TV francophones, du 16 avril au 12 mai et, ensuite, du 4 au 23 juin. Enfin, le 3 mai, Jean-Luck Fonc accepte de se faire plâtrer pendant une journée pour se mettre à la place d une personne dépendante. Accompagné par Armelle, son aidante, il commentera sur Facebook les difficultés quotidiennes engendrées par sa situation. Des surprises et, espérons-le, beaucoup d humour seront au rendez vous. En vous inscrivant, dès le 16 avril, via domicile, vous pourrez suivre en direct ses aventures. Encore mieux, vous aurez ainsi la possibilité de soutenir financièrement le projet de l UCP, «Du souffle pour les aidants proches» puisque, à chaque inscription, la MC versera un euro au projet choisi par l internaute. Une autre manière encore d incarner la solidarité! Marie Strowel Responsable MIC Mutualité chrétienne

7 7 Bruxelles, Mont des Arts, 10h13 ET SI LA SOLIDARITÉ, ÇA COMMENÇAIT PAR SE METTRE À LA PLACE DES AUTRES? L AIDE ET LES SOINS À DOMICILE, cela ne vous concerne peut-être pas directement. Mais si vous vous mettez à la place de quelqu un qui doit s occuper d un proche, vous verrez à quel point cela peut être important. C est pourquoi la Mutualité chrétienne a développé un vaste réseau de services : infirmières, aides familiales, gardes à domicile, conseillers en maintien au domicile, matériel d aide et de soins, télé-assistance 24h/24 Bien s occuper d une personne dépendante, c est aussi accompagner ceux qui l entourent. Non? Tél

8 8 Séjour Solidaire Partirez vous en vacances cette année? UCP Info Journal des membres de l UCP, mouvement social des aînés asbl. L UCP est le mouvement des aînés de la Mutualité chrétienne. Editeur responsable : Patrick Pietquin Chée de Haecht Bruxelles Ont participé à la réalisation de ce numéro: P. Andrianne, F. Delpérée, G. Justaert, S. Martens, F. Moinil, P. Pietquin, M. Strowel. Vive les vacances! Depuis longtemps, la toute grande majorité de nos concitoyens sont convaincus que les vacances constituent un moment important de l année. Voyages au long cours, cures thermales, vacances de neige, city trip, randonnées, vacances au bord de l eau, circuits de découverte, séjours sportifs, les formules sont nombreuses qui nous incitent à changer d air. Ces moments tant attendus, s ils posent parfois question en matière d environnement et de relations sociales, n en offrent pas moins des occasions privilégiées de ressourcement. Selon les circonstances, les avantages qu ils nous procurent sont nombreux : rencontres conviviales, découvertes culturelles, rupture avec un quotidien stressant, terrains d expression et de créativité, espaces de remise en forme, Séjour solidaire 2012 Domaine de Massembre Du 3 au 7 septembre pension complète y compris les déplacements aller/retour en car au départ de la gare de Namur. Programme d activités varié : découverte de la région, promenades, activités créatives, gymnastique douce, Accompagnateurs UCP sur place. Ambiance conviviale assurée. Les vacances, accessibles à tous? Est-ce à dire que les vacances sont aujourd hui accessibles à tous? Nous sommes bien conscients qu il n en est rien. Des problèmes de santé, des soucis financiers, des tracas familiaux, peuvent limiter très sérieusement l accès à ces moments de détente et de recul, d autant plus utiles que l on est confronté à un quotidien difficile. Des séjours UCP «solidaires», pour que les vacances soient accessibles à ceux qui rencontrent des difficultés L UCP ne peut demeurer insensible à ces situations, raison pour laquelle les instances ont pris la décision d organiser annuellement un séjour «solidaire». Solidaire parce que la participation financière du mouvement à la prise en charge des frais doit permettre à un maximum d aînés de partir en vacances au moins une fois sur l année. Le séjour «solidaire» 2012 est destiné aux affiliés UCP, membres de la Mutualité chrétienne, qui bénéficient du statut BIM/OMNIO Le statut BIM (Bénéficiaire d intervention majorée) est accordé notamment aux personnes qui perçoivent la Grapa (Garantie de revenus aux personnes âgées), le revenu d intégration sociale sans interruption depuis au moins 3 mois, l aide sociale équivalente du CPAS sans interruption depuis au moins 3 mois, aux bénéficiaires d une allocation pour personnes handicapées, ainsi qu aux veufs(ves), invalides, pensionnés, orphelins, handicapés sans allocations, chômeurs de longue durée et résidents âgés de plus de 65 ans à condition que le ménage «BIM» bénéficie de revenus modestes. Le statut OMNIO est destiné à toutes les personnes dont les revenus bruts imposables 2011 avant toute déduction ou abattement pour l ensemble des personnes qui sont domiciliées à la même adresse et à la date du 1 janvier 2012 sont inférieurs à ,71 pour le demandeur, majorés de 2.889,22 par personne appartenant au ménage. Vous bénéficiez du statut BIM ou du statut OMNIO si le code porté sur votre vignette de mutuelle se termine par le chiffre 1. En partenariat avec Avec le soutien de Avec l appui de

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE Le cadre de planification proposé par l unité de concertation «Seniors actifs 1» comprend : - six objectifs spécifiques à atteindre endéans les cinq ans ; - une série d objectifs intermédiaires, à initier

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations 2011 Cher membre, cher sympathisant, Comme vous le savez peut-être déjà, les équipes d Ingénieurs Sans Frontières vous offrent la possibilité de vous investir à travers une grande

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

Un accident de travail, une naissance en vue, une maladie de longue durée

Un accident de travail, une naissance en vue, une maladie de longue durée Majeur et en bonne santé! chapitre 4 Un accident de travail, une naissance en vue, une maladie de longue durée Votre mutualité peut vous éviter bien des soucis. Mais encore faut-il savoir comment le système

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

educationsolidarite.org

educationsolidarite.org Education International Internationale de l'education Internacional de la Educaciòn Bildungsinternationale Conception : L.Talbot & Efficience Crédits photographiques : sxc.hu - flashfilm Juin 2008 educationsolidarite.org

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES 1 ère ÉDITION à la Réunion LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES Du 11 au 13 MARS 2016 Au PARC DES EXPOSITIONS ET DES CONGRÈS AUGUSTE LEGROS SAINT DENIS DE LA RÉUNION INFOS : contact@eventgo.fr / 0692 527 520

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

La mise en ordre de mutuelle

La mise en ordre de mutuelle Version n : 1 Dernière actualisation : 14-12-2007 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une mutuelle? 3) Qu est-ce que la mise en ordre de mutuelle? 4) Qu entend-on par «remboursement des soins de

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE European University Association Association Européenne de l'université Copyright 2008 par l Association Européenne de l Université

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Gros plan sur les statuts Omnio et BIM!

Gros plan sur les statuts Omnio et BIM! EN PRATIQUE Gros plan sur les statuts Omnio et BIM! Une brochure des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 - F 02 778 94 04 commu@mloz.be Photos > Reporters www.mloz.be (

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Rôle des mutualités dans l Assurance Maladie-Invalidité

Rôle des mutualités dans l Assurance Maladie-Invalidité Rôle des mutualités dans l Assurance Maladie-Invalidité Plan Origines et évolution des mutualités Financement des mutualités Affiliation des membres Assurance obligatoire et assurance complémentaire Différences

Plus en détail

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est?

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Version n : 1 Dernière actualisation : 13-10-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu un CPAS (Centre Public d Action Sociale)? 3)

Plus en détail

CAMPAGNE ... FICHE POUR LES MILITANTS, LES DÉLÉGUÉS ET LES PERMANENTS.

CAMPAGNE ... FICHE POUR LES MILITANTS, LES DÉLÉGUÉS ET LES PERMANENTS. CAMPAGNE... maart 2015 FICHE POUR LES MILITANTS, LES DÉLÉGUÉS ET LES PERMANENTS. Pour mettre en œuvre la campagne Protection sociale pour tous dans les entreprises, les institutions, les écoles, A utiliser

Plus en détail

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015 1 Conformément aux articles 5 des statuts et 11 du règlement intérieur, ce présent règlement précise les conditions de mise en œuvre de l action solidaire de la Mutuelle. Chapitre I CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

L éducation populaire en Alsace

L éducation populaire en Alsace L éducation populaire en Alsace Actions et partenariats (avec les collectivités L ÉTÉ DE L ÉDUCATION POPULAIRE 1 L éducation populaire en Alsace ( Sommaire Édito de Philippe Richert, Président du Conseil

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région?

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, Novembre 2011 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine est une association

Plus en détail

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement DOSSIER PRESSE Mars 2015 Contact : cab-fpa-presse@sante.gouv.fr www.social-sante.gouv.fr Introduction Le projet de loi relatif à

Plus en détail

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Principales caractéristiques du système de santé en Belgique Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Sécurité sociale Introduction: De quoi vais je parler? Exposé: Seulement sur la sécurité sociale au sens strict!

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Position et propositions d amendements de l UNIOPSS Octobre 2004 Mme Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'état aux

Plus en détail

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1 Contribution de la Mutuelle Générale de l Education Nationale - MGEN (France) et de la Mutualité Socialiste - MS (Belgique) au livre vert sur «Le cadre de gouvernance d entreprise dans l UE» Juillet 2011

Plus en détail

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr Regard sur une Mutuelle de proximité www.mutuellebleue.fr Ensem Christian Guichard Président Répondre aux attentes de nos adhérents tout en développant l accès à une protection sociale de qualité auprès

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S sur L AVANT-PROJET DE PLAN D ACTION EN MATIERE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES EN BELGIQUE *** 2 Dans sa lettre du 10 juillet

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

AVANT : Bien préparer son hospitalisation 3

AVANT : Bien préparer son hospitalisation 3 L hospitalisation : avant, pendant, après Simplifiez-vous la vie! 2015 MUTU TIENN E La solidarité, c est bon pour la santé. MUTU TIE M U T U NNE TIENN E La solidarité, c est bon pour la santé. La solidarité,

Plus en détail

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Élections municipales et scolaires de 2014 en Ontario Le lundi 27 octobre 2014 En Ontario, les élections municipales

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et LES AINES RURAUX Fédération Départementale de Saône-et-Loire 46 rue de Paris 71000 MACON Tél. : 03.85.39.51.34 e-mail : aines.ruraux71@orange.fr Site internet national : www.ainesruraux.org départemental

Plus en détail

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10 Fédération Indépendante du Rail et des Syndicats des Transports Livret d accueil Sommaire Présentation Pages 1 à 3 Nos services Pages 4 à 9 Vos intérêts Page 10 FiRST, notre histoire La Fédération Indépendante

Plus en détail

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens Page 1 Première clef La démocratie participative est une aide à la prise de décision publique.

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

DESTINATION LONDRES 2012

DESTINATION LONDRES 2012 DESTINATION LONDRES 2012 Présentation L IME André Coudrier Les jeunes et le sport Projet «London 2012» L IME André Coudrier La structure La mission et le projet L IME et l APAJH Le personnel encadrant

Plus en détail

PEGC Académie de Rennes

PEGC Académie de Rennes Septembre 2014 SNUipp-FSU CONTACTS Sections départementales SNUipp Côtes d'armor snu22@snuipp.fr Tél : 02 96 61 88 24 Finistère snu29@snuipp.fr Tél : 02 98 53 76 77 Ille et Vilaine snu35@snuipp.fr Tél

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

L adresse de référence

L adresse de référence Version n : 1 Dernière actualisation : 18-12-2006 1) À quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une adresse de référence? 3) Quels sont les avantages d une adresse de référence? 4) Qui peut s inscrire en

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

Mutualité Chrétienne du Brabant Wallon 109. Boulevard des Archers 54 1400 NIVELLES Tél. : (067) 89 36 36 Fax : (067) 21 42 69

Mutualité Chrétienne du Brabant Wallon 109. Boulevard des Archers 54 1400 NIVELLES Tél. : (067) 89 36 36 Fax : (067) 21 42 69 Organisation Avantages Détails Accompagnants à l'hôpital Intervention de 6,20 euros par jour pour les frais de la personne qui loge dans la chambre du patient, 15 euros par jour si c'est un enfant de moins

Plus en détail

Le statut social de l indépendant et ses implications. Bénédicte Philippart de Foy - 2013

Le statut social de l indépendant et ses implications. Bénédicte Philippart de Foy - 2013 + Le statut social de l indépendant et ses implications Bénédicte Philippart de Foy - 2013 Click icon to add picture + + Qui doit s affilier à une CAS? n Tout indépendant n Les aidants (exception : moins

Plus en détail

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013 Editeur responsable: Panathlon Wallonie-Bruxelles asbl Illustration imaginée et réalisée par Jason Vandepeute, 13 ans. 5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play La Journée du Fair Play

Plus en détail

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF)

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Charte constitutive de la Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Le 26 novembre 2014 PREAMBULE - Considérant l ampleur et la place prépondérante qu occupent les jeunes dans

Plus en détail

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie «Systèmes électoraux» Kiev, Ukraine, 21-23 octobre 2009 Document d information à l attention des ONG intéressées Le Forum pour l avenir de la

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

PROPOSITIONS EN VUE DE LA TENUE DU CONGRÈS DE LA FSSS 2009 «POUR LE MEILLEUR ET POUR L AVENIR»

PROPOSITIONS EN VUE DE LA TENUE DU CONGRÈS DE LA FSSS 2009 «POUR LE MEILLEUR ET POUR L AVENIR» PROPOSITIONS EN VUE DE LA TENUE DU CONGRÈS DE LA FSSS 2009 «POUR LE MEILLEUR ET POUR L AVENIR» I - Pour la défense et la promotion des services sociaux et de santé publics pour les personnes aînées en

Plus en détail

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Retours des entretiens téléphoniques 1. Présentation du contexte : Atout Métiers LR Offre de formation L association

Plus en détail

Sortir du surendettement

Sortir du surendettement Analyses 2013 13 PRÉCARITÉ 1 Sortir du surendettement Le surendettement n est plus seulement l affaire de consommateurs trop dépensiers. Pour aider les personnes à se sortir de situations apparemment sans

Plus en détail

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie Commission de la santé et des services sociaux L autonomie pour tous Consultations particulières sur la création d une assurance autonomie Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable

Plus en détail

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire?

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Les entreprises d'économie sociale placent encore souvent leurs réserves dans des banques classiques. Aujourd hui, la crise financière

Plus en détail

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE SERVICES aux Adhérents NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Services aux adhérents + En partenariat avec

Plus en détail

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique Service-Public Local Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique La Caisse des Dépôts, au service de l intérêt général et du développement

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

Informations sur les allocations et prêts d études de la Fédération Wallonie Bruxelles

Informations sur les allocations et prêts d études de la Fédération Wallonie Bruxelles Informations sur les allocations et prêts d études de la Fédération Wallonie Bruxelles Année académique 2014-2015 Enseignement supérieur et universitaire CONDITIONS D OCTROI DES ALLOCATIONS D ETUDES 3

Plus en détail

Communiqué de presse. Lecture : de nouveaux outils numériques en Fédération Wallonie-Bruxelles

Communiqué de presse. Lecture : de nouveaux outils numériques en Fédération Wallonie-Bruxelles Joëlle MILQUET - Vice-Présidente de la Fédération Wallonie-Bruxelles Education Culture Enfance Communiqué de presse Lecture : de nouveaux outils numériques en Fédération Wallonie-Bruxelles Le 25 février

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant)

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) Ce document a pour objectif d harmoniser le mandat et le cadre d action des RECOPE ; d orienter et harmoniser l approche des ONG

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

Représenter son Unité à l'assemblée Générale du Mouvement

Représenter son Unité à l'assemblée Générale du Mouvement Publications SGP SGP - P904006 - P904074 Mensuel - Mensuel - Numero - Numéro Spécial Spécial - N 157 - N - Août 157 2009 - Août (Ne 2009 paraît (Ne pas paraît en juillet) pas en - Ed. juillet) resp. -

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

VOTRE. PARTENAIRE SANTé. privilégié

VOTRE. PARTENAIRE SANTé. privilégié VOTRE PARTENAIRE SANTé privilégié QUI SOMMES-NOUS? JUST EN FAMILLE, née en 2010, réunit sous la même entité les valeurs communes de deux mutuelles, Just ensemble et En Famille, et apporte à tous ses adhérents

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Editeur responsable : Cécile Brumagne Rue des Croisettes, 13 7850 Enghien

Editeur responsable : Cécile Brumagne Rue des Croisettes, 13 7850 Enghien CDH Flash Senior n 3 Périodique d information du CDH- Août 2012 Editeur responsable : Cécile Brumagne Rue des Croisettes, 13 7850 Enghien Dans ce numéro BANDEAU LATERALE Editorial Coin "santé". Prévention

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel.

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel. 2015 Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS Parce que les vacances, c est essentiel. Un outil innovant au service de vos politiques sociales Ce programme déployé par l ANCV depuis 2007 a

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale

Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale La sécurité sociale en Belgique et l assurabilité Version du 28/04/2015 Version du 28/04/2015 1 PARTIE 1 : La sécurité sociale en Belgique

Plus en détail