OBJECTIFS GÉNÉRAUX DE FORMATION EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE, INCLUANT LES COMPÉTENCES CanMEDS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBJECTIFS GÉNÉRAUX DE FORMATION EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE, INCLUANT LES COMPÉTENCES CanMEDS"

Transcription

1 OBJECTIFS GÉNÉRAUX DE FORMATION EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE, INCLUANT LES COMPÉTENCES CanMEDS COMITÉ CONJOINT DES PROGRAMMES DE RÉSIDENCE EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE DES UNIVERSITÉS McGILL, DE MONTRÉAL ET DE SHERBROOKE Extrait du document du 21 juillet 2006 Page 1 sur 7

2 1.0 OBJECTIFS GÉNÉRAUX DE LA FORMATION DU PROGRAMME DE RESIDENCE EN SANTE COMMUNAUTAIRE La formation acquise lors de la résidence en santé communautaire vise l acquisition de compétences spécialisées applicables à l ensemble des champs d application de la santé communautaire. Ces objectifs tiennent compte de ceux édictés par le Collège des médecins du Québec, le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et les facultés de médecine des trois universités McGill, Montréal et Sherbrooke. Ils constituent en quelque sorte les compétences générales devant être acquises au terme de la résidence. 1.1 EXPERT MÉDICAL Surveiller l état de santé de la population (incluant la vigie sanitaire) Investiguer les éclosions et les épidémies, subites ou non, ainsi que les maladies à déclaration obligatoire et recommander les mesures correctives ou préventives nécessaires Évaluer le risque d atteinte à la santé pour un individu ou une collectivité exposée à des facteurs de risque de l environnement physique ou social et recommander les mesures correctives ou préventives nécessaires Intervenir dans les situations d urgence menaçant la santé publique Analyser les problèmes de santé d un groupe ou d une communauté et cerner ses besoins Identifier les causes et les facteurs modifiables de l état de santé des individus et des communautés Établir les priorités d intervention en santé communautaire Concevoir et mettre en oeuvre des interventions de prévention de la maladie et de promotion de la santé auprès des individus et des communautés Évaluer l effet des politiques, programmes et services de santé en terme d efficacité et de rendement. Page 2 sur 7

3 1.2 COMMUNICATEUR Communiquer efficacement avec les membres d'une équipe interdisciplinaire en vue d'échanger de l'information, de régler des conflits, d'obtenir et de fournir de la rétroaction Élaborer et mettre en œuvre un plan de communication (incluant un volet médiatique), à propos d'un problème de santé publique Interpréter et présenter des données épidémiologiques et des renseignements sur les risques aux personnes affectées, au public, à d'autres professionnels et aux médias en utilisant différentes approches Répondre efficacement aux demandes d'informations venant du public et des médias à propos des questions de santé précises : clarifier la nature de la demande et dresser la liste des produits à livrer; rassembler efficacement les informations appropriées à la demande; formuler des recommandations claires et réalistes; et communiquer une évaluation et les recommandations d'une manière qui convient le mieux aux besoins du client et aux circonstances. 1.3 COLLABORATEUR Identifier les personnes, les groupes et les autres prestataires de services pouvant contribuer de façon significative à définir et résoudre un problème de santé publique, réaliser une tâche éducative ou examiner une question de recherche au niveau de l'individu, d'un groupe ou d'une communauté Employer divers moyens destinés à mobiliser les principaux intéressés identifiés et à faciliter leur participation Formuler clairement les objectifs d'un processus de collaboration donné Cerner et décrire le rôle, la contribution prévue et les limites de tous les membres d'une équipe interdisciplinaire réunie pour aborder un problème de santé, une tâche éducative ou une question de recherche et travailler efficacement au sein de cette équipe. Page 3 sur 7

4 1.4 GESTIONNAIRE Décrire l'organisation des services de santé communautaire et des services sociaux au Québec, y compris des organismes sans but lucratif, des bénévoles et d'autres organismes de services Planifier et gérer les ressources (humaines, financières, matérielles) nécessaires à la mise en place des interventions en santé communautaire Décrire la législation québécoise relative à la santé publique et ses rapports avec d'autres lois pertinentes aux niveaux municipal, provincial et fédéral Comprendre les principes de : la planification stratégique, la gestion et l évaluation d un programme, le processus de gestion du changement, l analyse économique Comprendre et employer une variété de techniques de gestion et d'amélioration de la qualité qui conviennent à l'organisation et au milieu Comprendre l'impact des différents styles de leadership et les appliquer comme il convient dans divers milieux communautaires et organisationnels. 1.5 PROMOTEUR DE LA SANTÉ Reconnaître les situations où le besoin de prendre position s'impose et définir des stratégies propices aux résultats souhaités Promouvoir auprès des décideurs toute action favorable à la santé des individus et de la communauté et contribuer à la formulation de politiques publiques saines Décrire les mécanismes d'élaboration de politiques et les méthodes de mise en œuvre, y compris les lois et la réglementation. Page 4 sur 7

5 1.6 ÉRUDIT Concevoir et mettre en œuvre une stratégie d'éducation permanente personnelle et en suivre l'évolution Identifier, consulter et évaluer d'un œil critique des données provenant de différentes sources incluant des individus, des bases de données administratives, Internet et des publications traitant de la santé, de l'épidémiologie et des sciences sociales Faciliter l'apprentissage des patients et clients, des résidents et autres professionnels de la santé ainsi que de la communauté dans son ensemble Établir les priorités de recherche et contribuer à l avancement des connaissances en santé communautaire. 1.7 PROFESSIONNEL Maintenir à jour ses capacités, connaissances et compétences, connaître ses limites professionnelles et demander des conseils et de l'aide s'il y a lieu Adopter des stratégies spécifiques pour se développer sur les plans personnel et professionnel et explorer ses relations professionnelles en vue de régler les difficultés interpersonnelles Reconnaître et savoir gérer les comportements non professionnels, compte tenu des règlements locaux et provinciaux Cerner les questions éthiques découlant de la pratique de la santé communautaire et mettre en place des stratégies permettant de les aborder. Page 5 sur 7

6 2.0 DÉROULEMENT DE L'ENSEMBLE DE LA FORMATION EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE Le déroulement de la formation devrait, de façon générale et pour la majorité des candidats, suivre le modèle ci-après présenté. Toutefois, il est possible que l ordre et le nombre de périodes consacré à une activité ou à un domaine spécifique soient adaptés selon l orientation particulière d un candidat, par exemple chez une personne particulièrement intéressée par la recherche ou la clinique ou se destinant à la pratique dans une région éloignée. La formation devra néanmoins demeurer conforme à l orientation générale du programme, c est-à-dire, viser l acquisition du même ensemble de compétences générales chez tous les candidats ère ANNÉE Année de formation clinique polyvalente puisant dans le programme de médecine familiale et celui de certaines spécialités et s effectuant dans des milieux ciblés (voir le chapitre 3) e ET 3 e ANNÉES Années de formation théorique et pratique dans les disciplines de base de la santé communautaire, incluant l'acquisition d'une maîtrise dans un domaine pertinent à la santé communautaire et d'autres activités variant selon l'université d'attache (voir le chapitre 3) e ET 5 e ANNÉES Stages obligatoires (minimum de 21 périodes) dans les domaines suivants: Connaissance et surveillance de la santé de la population Durée minimale proposée : 2 périodes Maladies transmissibles (microbiologie infectiologie) Durée minimale proposée : 4 périodes Page 6 sur 7

7 2.3.3 Environnement et santé Durée minimale proposée : 3 périodes Santé et sécurité au travail Durée minimale proposée : 3 périodes Prévention et promotion de la santé Durée minimale proposée : 5 périodes Planification et gestion des programmes et des services de santé Durée minimale proposée : 4 périodes L ordre suggéré pour réaliser ces stages est le suivant. Le stage no 1 devrait être réalisé précocement, si possible avant la 4e année de résidence. Les stages no 2, 3 et 4 devraient être réalisés pendant la 4e année. Il peut être préférable de débuter par le stage en maladies transmissibles, mais il n y a pas d ordre absolu pour la réalisation de ces trois stages. Les stages nos 5 et 6 devraient être réalisés pendant la 5 e année, compte tenu du niveau de responsabilité (stage no 6) ou d intégration des connaissances (stage no 5) nécessaire. À ceux-ci, s'ajoutent 5 périodes de stages optionnels dans des domaines et des milieux variant selon l'université d'attache. Ces stages optionnels peuvent être répartis entre la 4 e et la 5 e années. Des activités de stage peuvent être réalisées en parallèle au cours des années R2 à R5, par exemple dans des milieux cliniques ou en accompagnement d un directeur de santé publique, à raison de quelques heures ou plusieurs heures par semaine et ce, réparties sur une longue période telle que 6 mois ou une année. Enfin, il est important que durant la formation, le résident se familiarise avec des problèmes de santé et des compétences en santé communautaire les plus variées possibles. Une façon d atteindre cet objectif est de faire des stages dans des milieux de stage différents : urbain, semi-urbain, rural et autochtones, par exemple. Page 7 sur 7

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC)

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Numéro de référence : Nom et numéro d identification : Fiche d évaluation couvrant la dernière année de résidence

Plus en détail

2009 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE - FÉVRIER 2014 VERSION 1.1

2009 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE - FÉVRIER 2014 VERSION 1.1 Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en génétique médicale 2009 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE - FÉVRIER 2014 VERSION 1.1 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un

Plus en détail

Il doit exister une structure administrative appropriée pour chaque programme de résidence.

Il doit exister une structure administrative appropriée pour chaque programme de résidence. Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en pharmacologie clinique et toxicologie Traduction sous réserve de révisions 2013 VERSION 2.0 INTRODUCTION Toute université qui aspire à

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en pneumologie chez l adulte

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en pneumologie chez l adulte Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en pneumologie chez l adulte 2011 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme de résidence en pneumologie chez l'adulte

Plus en détail

2009 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE 2012 VERSION 1.1

2009 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE 2012 VERSION 1.1 Exigences de la formation spécialisée en psychiatrie 2009 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE 2012 VERSION 1.1 Ces exigences de formation s appliquent à ceux qui ont commencé leur formation le 1 er juillet 2009

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en médecine interne générale

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en médecine interne générale Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en médecine interne générale 2012 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme en médecine interne générale doit déjà

Plus en détail

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Date de la rencontre : Thème, sujet, besoin, problématique Compétence professionnelle (SEJ 2008, adapté du Mels, 2004 ) Action Rôle ou fonction

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie pédiatrique

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie pédiatrique Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie pédiatrique 2012 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme en chirurgie pédiatrique doit déjà parrainer

Plus en détail

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC)

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Numéro de référence : Nom et numéro d identification : Fiche d évaluation couvrant la dernière année de résidence

Plus en détail

Coordonnateur en environnement et développement durable

Coordonnateur en environnement et développement durable Coordonnateur en environnement et développement durable ERA.0E version 2011 Information : 514 376-1620, poste 7388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de

Plus en détail

NOTRE PROGRAMME. Programme de résidence en santé publique et médecine préventive

NOTRE PROGRAMME. Programme de résidence en santé publique et médecine préventive 2018-2019 NOTRE PROGRAMME Programme de résidence en santé publique et médecine préventive Direction de santé publique Montérégie Direction de la santé publique Estrie Programme de résidence en santé publique

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ

POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ 10 JUIN 2013 La présente Politique a été adoptée par le conseil d administration le 10 juin 2013. 1. Préambule L adoption de la présente Politique permet au

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL DRH P5 CA 452.16 2010 05 11 POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL DU CÉGEP DE L OUTAOUAIS Notes chronologiques Politique adoptée en vertu de la : Politique sur la santé et la sécurité au travail

Plus en détail

Identité professionnelle

Identité professionnelle 1 Tableau synthèse des compétences professionnelles pour le stagiaire Fondements 1. Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d objets de savoirs ou de culture

Plus en détail

Plan d action. de la politique familiale

Plan d action. de la politique familiale Plan d action 2005 2007 de la politique familiale La Politique familiale de la Ville de Québec tend à faire de Québec un milieu de vie qui soutient activement les familles, facilite leur organisation

Plus en détail

Il doit y avoir une structure administrative appropriée pour chaque programme de résidence.

Il doit y avoir une structure administrative appropriée pour chaque programme de résidence. Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en médecine néonatale et périnatale 2014 VERSION 1.0 INTRODUCTION Le présent document a pour but de fournir aux directeurs de programme et

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en médecine néonatale et périnatale

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en médecine néonatale et périnatale Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en médecine néonatale et périnatale INTRODUCTION 2007 Toute université qui aspire à l=agrément d=un programme en médecine néonatale et périnatale

Plus en détail

Le contenu de ce document s applique à ceux qui entreprennent leur formation à compter du 1 er juillet 2014.

Le contenu de ce document s applique à ceux qui entreprennent leur formation à compter du 1 er juillet 2014. Objectifs de la formation spécialisée en santé publique et médecine préventive 2014 VERSION 1.0 Le contenu de ce document s applique à ceux qui entreprennent leur formation à compter du 1 er juillet 2014.

Plus en détail

PROGRAMME DE LEADERSHIP PMI Par des médecins, pour des médecins. Leadership inspiré. Résultats tangibles. En partenariat

PROGRAMME DE LEADERSHIP PMI Par des médecins, pour des médecins. Leadership inspiré. Résultats tangibles. En partenariat PROGRAMME DE LEADERSHIP PMI Par des médecins, pour des médecins. Leadership inspiré. Résultats tangibles. En partenariat LE PROGRAMME DE LEADERSHIP PMI Malgré l importance du volet clinique dans leur vie

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie générale

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie générale Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie générale 2010 INTRODUCTION Le présent document a pour but de fournir à ceux et celles qui assument la direction ou font la visite

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en néphrologie chez l adulte

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en néphrologie chez l adulte Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en néphrologie chez l adulte INTRODUCTION 2004 Toute université voulant faire agréer son programme de néphrologie chez l adulte doit parrainer

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA C RIVIERE-DU-LOUP Code : RH 2002 07 En vigueur : 2002-03-13 Approbation : Conseil des commissaires CC 2002-03-594 POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL VOLET

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE ETC CODE DE LA FONCTION

IDENTIFICATION DU POSTE ETC CODE DE LA FONCTION DESCRIPTION DE POSTE Personnel d encadrement IDENTIFICATION DU POSTE ETC CODE DE LA FONCTION Chef d untié de vie 507 Titre : Chef d unité de vie en hébergement Chef de service Direction : SAPA, Direction

Plus en détail

PROFILS DE COMPÉTENCE ET D EXPÉRIENCE REQUIS

PROFILS DE COMPÉTENCE ET D EXPÉRIENCE REQUIS TABLEAU 1 - compétence collective compétence collective Le transport Connaître l organisation du transport routier, collectif et actif, y compris le transport adapté, ses parties prenantes et le cadre

Plus en détail

Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique

Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique Adoptée au Conseil d administration du 1 er octobre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Le préambule 2 2. Les objectifs 2 3. Le champ

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS CHEF D ÉQUIPE SI

DESCRIPTION DE FONCTIONS CHEF D ÉQUIPE SI DESCRIPTION DE FONCTIONS CHEF D ÉQUIPE SI Description sommaire La chef d équipe avec la collaboration du psychiatre traitant SI sont responsables de la planification, l organisation, la coordination et

Plus en détail

Entraîneur/entraîneure de l équipe nationale féminine senior. Description de travail

Entraîneur/entraîneure de l équipe nationale féminine senior. Description de travail Entraîneur/entraîneure de l équipe nationale féminine senior 1. Description générale du poste Description de travail L entraîneur/entraîneure de l équipe nationale senior est responsable des programmes

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en immunologie clinique et allergie chez l adulte et chez l enfant

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en immunologie clinique et allergie chez l adulte et chez l enfant Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en immunologie clinique et allergie chez l adulte et chez l enfant 2011 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme

Plus en détail

Ces exigences de formation s appliquent à ceux qui ont commencé leur formation à compter du 1 er juillet 2015.

Ces exigences de formation s appliquent à ceux qui ont commencé leur formation à compter du 1 er juillet 2015. Exigences de la formation spécialisée en psychiatrie 2015 VERSION 2.0 Ces exigences de formation s appliquent à ceux qui ont commencé leur formation à compter du 1 er juillet 2015. EXIGENCES MINIMALES

Plus en détail

Relation avec le patient: Un univers de compétences DOCTEURE AUDREY GARCEAU OMNIPRATICIENNE - GMF DES RÉCOLLETS ET CIUSSS MCQ-CHAUR

Relation avec le patient: Un univers de compétences DOCTEURE AUDREY GARCEAU OMNIPRATICIENNE - GMF DES RÉCOLLETS ET CIUSSS MCQ-CHAUR Relation avec le patient: Un univers de compétences DOCTEURE AUDREY GARCEAU OMNIPRATICIENNE - GMF DES RÉCOLLETS ET CIUSSS MCQ-CHAUR Objectifs 1. Présenter les compétences CanMEDS 2. Expliquer les compétences

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES ECOLE DE SANTÉ PUBLIQUE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS Certificat universitaire en initiation à la Recherche pour le renforcement des Systèmes de Santé Option «Economie

Plus en détail

DIRECTEUR ADMINISTRATIF / DIRECTRICE ADMINISTRATIVE, SERVICES GÉNÉRAUX DESCRIPTION DE POSTE : CURLING CANADA CATÉGORIE SALARIALE : Salaire

DIRECTEUR ADMINISTRATIF / DIRECTRICE ADMINISTRATIVE, SERVICES GÉNÉRAUX DESCRIPTION DE POSTE : CURLING CANADA CATÉGORIE SALARIALE : Salaire DESCRIPTION DE POSTE : SERVICE : CATÉGORIE SALARIALE : SUPÉRIEUR : DIRECTEUR ADMINISTRATIF / DIRECTRICE ADMINISTRATIVE, SERVICES GÉNÉRAUX Administration Salaire Chef de la direction CURLING CANADA DATE

Plus en détail

Accréditation des filières d'études en médecine humaine, médecine dentaire et chiropratique. Standards de qualité selon la LPMéd

Accréditation des filières d'études en médecine humaine, médecine dentaire et chiropratique. Standards de qualité selon la LPMéd Accréditation des filières d'études en médecine humaine, médecine dentaire et chiropratique Standards de qualité selon la LPMéd Version définitive de février 2017 Standards de qualité selon la LPMéd, 1

Plus en détail

STAGES EN ORTHOPHONIE

STAGES EN ORTHOPHONIE Faculté de médecine École d orthophonie et d audiologie STAGES EN ORTHOPHONIE CADRE RÉFÉRENTIEL POUR LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES DES ÉTUDIANTS ORA 2240 Stage I : Stage de B. Sc. II en orthophonie

Plus en détail

2008 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE 2015 VERSION 1.2

2008 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE 2015 VERSION 1.2 Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en pathologie judiciaire 2008 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE 2015 VERSION 1.2 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme

Plus en détail

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC)

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Numéro de référence : Nom et numéro d identification : Fiche d évaluation couvrant la dernière année de résidence

Plus en détail

Pour un cadre pancanadien de planification des ressources humaines du secteur de la santé. Livre vert Sommaire

Pour un cadre pancanadien de planification des ressources humaines du secteur de la santé. Livre vert Sommaire Pour un cadre pancanadien de planification des ressources humaines du secteur de la santé Livre vert Sommaire Juin 2005 PRINCIPES DE BASE ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES POUR UN PLAN PANCANADIEN DE GESTION

Plus en détail

Maîtrise en santé communautaire

Maîtrise en santé communautaire SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Maîtrise en santé communautaire ÉCOLE DE SANTÉ PUBLIQUE DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE Sommaire et particularités NUMÉRO 2-481-1-0 Admission suspendue

Plus en détail

Centre de santé communautaire du Centre-ville Description de poste

Centre de santé communautaire du Centre-ville Description de poste Centre de santé communautaire du Centre-ville Description de poste Titre du poste : Agent des communications Équipe : Services généraux Échelle salariale : 46 379 $ 55 878 $ Classification : OA2 Supérieur

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT DE RELATIONS HUMAINES

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT DE RELATIONS HUMAINES Description sommaire DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT DE RELATIONS HUMAINES Sous l encadrement clinique de la chef d équipe SI et dans un contexte interdisciplinaire, la titulaire du poste assume la responsabilité

Plus en détail

BACHELIER : INFIRMIER RESPONSABLE DE SOINS GENERAUX

BACHELIER : INFIRMIER RESPONSABLE DE SOINS GENERAUX MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION BACHELIER : INFIRMIER RESPONSABLE DE SOINS GENERAUX

Plus en détail

Offre de INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC

Offre de INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Offre de SERVICE INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC En 1998, l Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a été créé suivant l adoption de sa loi constitutive (L.R.Q., chapitre I-13.1.1).

Plus en détail

OPA : Le congé éclairé

OPA : Le congé éclairé OPA : Le congé éclairé Titre de l OPA: Le congé éclairé Énoncé de la situation : Le résident rencontre le patient et ses proches à la fin des traitements ou en vue du congé de l hôpital Niveau de formation

Plus en détail

Conseiller principal, Affaires publiques

Conseiller principal, Affaires publiques Conseiller principal, Affaires publiques Superviseur hiérarchique : Directrice, Affaires publiques Type d emploi : Permanent temps plein Lieu de travail : Ottawa, Ontario Date limite de réception des candidatures

Plus en détail

GUIDE DE STAGES EN NUTRITION EN SANTÉ PUBLIQUE NUT-3078A / NUT-4076A

GUIDE DE STAGES EN NUTRITION EN SANTÉ PUBLIQUE NUT-3078A / NUT-4076A GUIDE DE STAGES EN NUTRITION EN SANTÉ PUBLIQUE NUT-3078A / NUT-4076A Août 2017 Table des matières INTRODUCTION... 3 BUT DES STAGES EN NUTRITION EN SANTÉ PUBLIQUE... 3 DURÉE DES STAGES... 3 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

Plus en détail

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC)

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Numéro de référence : Nom et numéro d identification : Fiche d évaluation couvrant la dernière année de résidence

Plus en détail

2011 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JUIN 2013 VERSION 1.1

2011 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JUIN 2013 VERSION 1.1 Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en neurologie chez l adulte et chez l enfant Traduction sous réserve de révisions 2011 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JUIN 2013 VERSION 1.1 INTRODUCTION

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en dermatologie

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en dermatologie Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en dermatologie 2009 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme en dermatologie doit déjà parrainer des programmes

Plus en détail

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC)

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Numéro de référence : Nom et numéro d identification : Fiche d évaluation couvrant la dernière année de résidence

Plus en détail

ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS)

ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS) ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS) La Société des musées québécois en collaboration avec le Conseil québécois des ressources humaines en culture Société

Plus en détail

Communiqué du Groupe de travail consultatif sur les politiques liées à la CPC Responsabilité progressive

Communiqué du Groupe de travail consultatif sur les politiques liées à la CPC Responsabilité progressive Communiqué du Groupe de travail consultatif sur les politiques liées à la CPC Responsabilité progressive Responsabilité progressive/ des stagiaires aux études postdoctorales Collaborateurs Extraction de

Plus en détail

Responsabilité populationnelle au Québec : l impulsion nationale, le soutien régional, la mise en œuvre locale

Responsabilité populationnelle au Québec : l impulsion nationale, le soutien régional, la mise en œuvre locale Responsabilité populationnelle au Québec : l impulsion nationale, le soutien régional, la mise en œuvre locale Martine Couture Présidente-directrice générale PLAN Définition de la responsabilité

Plus en détail

Guide international des compétences en orientation scolaire et professionnelle

Guide international des compétences en orientation scolaire et professionnelle Guide international des compétences en orientation scolaire et professionnelle Adopté par l Assemblée Générale de l AIOSP, à Berne, le 4 Septembre 2004 Compétences Fondamentales C1 C2 C3 C4 C5 C6 C7 C8

Plus en détail

Le réseau Accès aux soins de santé pour les minorités linguistiques

Le réseau Accès aux soins de santé pour les minorités linguistiques Langue et santé : Faciliter l accès aux soins de santé En collaboration avec de la santé de l Université McGill, l Institut des politiques sociales et de la santé recrute jusqu à cinq étudiants diplômés

Plus en détail

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA MISSION AUPRÈS DES JEUNES

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA MISSION AUPRÈS DES JEUNES 9 PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA MISSION AUPRÈS DES JEUNES Ce cours présente les principes fondamentaux et les concepts nécessaires au développement intégral d une mission efficace avec les adolescents.

Plus en détail

LA PROFESSION DE PHARMACIEN AU QUÉBEC LES COMPÉTENCES REQUISES EN FONCTION DES RÔLES

LA PROFESSION DE PHARMACIEN AU QUÉBEC LES COMPÉTENCES REQUISES EN FONCTION DES RÔLES LA PROFESSION DE PHARMACIEN AU QUÉBEC LES REQUISES EN FONCTION DES S 1. FOURNIR DES SOINS PHARMACEUTIQUES - Évaluer : évaluer l information et détecter les problèmes pharmacothérapeutiques. - Établir le

Plus en détail

Faculté de médecine Vice décanat à la recherche et à l innovation scientifique. Exemple. de guide de. mentorat

Faculté de médecine Vice décanat à la recherche et à l innovation scientifique. Exemple. de guide de. mentorat Faculté de médecine Vice décanat à la recherche et à l innovation scientifique Exemple Octobre 2014 Le vice-décanat à la recherche et à l innovation scientifique de la Faculté de médecine de l Université

Plus en détail

Politique. Gestion intégrée des risques. N o d identification : DQEPE-01. Procédure(s) associée(s) à la politique :

Politique. Gestion intégrée des risques. N o d identification : DQEPE-01. Procédure(s) associée(s) à la politique : Politique Gestion intégrée des risques N o d identification : DQEPE-01 Procédure(s) associée(s) à la politique : CE DOCUMENT S ADRESSE AUX PERSONNES SUIVANTES : Tous les administrateurs, directeurs, gestionnaires,

Plus en détail

Ce portfolio s applique aux candidats qui commencent leur formation à partir du 1 er juillet 2012.

Ce portfolio s applique aux candidats qui commencent leur formation à partir du 1 er juillet 2012. Portfolio de compétences du domaine de compétence ciblée (DCC) en électrophysiologie cardiaque de l adulte À compléter par les candidats 2012 VERSION 1.0 Ce portfolio s applique aux candidats qui commencent

Plus en détail

COMPÉTENCE N o 1 COMPOSANTES NIVEAU DE MAÎTRISE ATTENDU. Tableau synthèse

COMPÉTENCE N o 1 COMPOSANTES NIVEAU DE MAÎTRISE ATTENDU. Tableau synthèse COMPÉTENCE N o 1 Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d'objets de savoirs ou de culture dans l exercice de ses fonctions. " Situer les points de repère fondamentaux

Plus en détail

AVRIL 2015 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE NOVEMBRE 2015 VERSION 1.1

AVRIL 2015 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE NOVEMBRE 2015 VERSION 1.1 Portfolio de s pour le diplôme en hépatologie adulte À remplir par le candidat AVRIL 2015 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE NOVEMBRE 2015 VERSION 1.1 DÉFINITION L hépatologie adulte est un domaine de enrichi

Plus en détail

Préparation des autorités sanitaires de la Colombie-Britannique à promouvoir la santé dans les évaluations environnementales obligatoires

Préparation des autorités sanitaires de la Colombie-Britannique à promouvoir la santé dans les évaluations environnementales obligatoires Préparation des autorités sanitaires de la Colombie-Britannique à promouvoir la santé dans les évaluations environnementales obligatoires Sondage mené à l été 2014 Linda Dix-Cooper Tom Kosatsky Centre

Plus en détail

La collaboration interprofessionnelle centrée sur la personne et ses proches : une compétence à développer pour des soins optimaux!

La collaboration interprofessionnelle centrée sur la personne et ses proches : une compétence à développer pour des soins optimaux! La collaboration interprofessionnelle centrée sur la personne et ses proches : une compétence à développer pour des soins optimaux! Paule Lebel, MD, MSc, FRCPC 6 mai 2010 PLAN Pertinence de la collaboration

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE HIVER 2017 - Printemps 2017 OFFRE DE FORMATION CONTINUE destinée aux chimistes du Québec www.coeffiscience.ca/ocq NOTRE APPROCHE CoeffiScience est entièrement dédié au développement de la main-d œuvre

Plus en détail

Guide national : Assumer la responsabilité du travail de l ingénieur stagiaire

Guide national : Assumer la responsabilité du travail de l ingénieur stagiaire Guide national : Assumer la responsabilité du travail de l ingénieur stagiaire Guide national - mai 2016 Avis Avertissement Les guides et guides modèles nationaux d Ingénieurs Canada sont élaborés par

Plus en détail

Plan de la présentation. Penser les compétences pour penser la recherche. ou 5 rendez-vous pour la recherche en pédagogie des sciences de la santé

Plan de la présentation. Penser les compétences pour penser la recherche. ou 5 rendez-vous pour la recherche en pédagogie des sciences de la santé Penser les compétences pour penser la recherche ou 5 rendez-vous pour la recherche en pédagogie des sciences de la santé Lille, 7 avril 2008 Monique Chaput Andragogue consultante Centre de pédagogie appliquée

Plus en détail

ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS)

ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS) ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS) 4 Contexte de l organisme. 4 Contexte de l organisme 4 Contexte de l'organisation 4.1 Compréhension de l organisme et de son contexte 4.1 Compréhension

Plus en détail

APPROCHE INTÉGRÉE EN MATIÈRE DE RÉINTÉGRATION AU TRAVAIL

APPROCHE INTÉGRÉE EN MATIÈRE DE RÉINTÉGRATION AU TRAVAIL APPROCHE INTÉGRÉE EN MATIÈRE DE RÉINTÉGRATION AU TRAVAIL 29 novembre 2006 Direction de la santé des personnes et des organisations Secrétariat du Conseil du trésor PRÉAMBULE Une recherche portant sur la

Plus en détail

En apprendre davantage sur l évolution du rôle des soins infirmiers en santé publique dans les écoles

En apprendre davantage sur l évolution du rôle des soins infirmiers en santé publique dans les écoles Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique En apprendre davantage sur l évolution du rôle des soins infirmiers en santé publique dans les écoles Lisa Ashley Infirmière conseillère principale,

Plus en détail

Plan régional de soins palliatifs SOUTIEN. QUALITÉ. COORDINATION.

Plan régional de soins palliatifs SOUTIEN. QUALITÉ. COORDINATION. Plan régional de soins palliatifs SOUTIEN. QUALITÉ. COORDINATION. Octobre 2014 Plan de soins ophtalmologiques pour le RLISS du Nord-Ouest 1 Plan de soins ophtalmologiques pour le RLISS du Nord-Ouest 2

Plus en détail

OUTIL DE PLANIFICATION

OUTIL DE PLANIFICATION OUTIL DE PLANIFICATION En fonction des intentions d apprentissage et ainsi que du moment de l année, sélectionner les éléments observables appropriés et les exigences retenues. La liste des éléments observables

Plus en détail

Politique no 1 Politique sur la santé, la sécurité du travail et la protection de l'environnement

Politique no 1 Politique sur la santé, la sécurité du travail et la protection de l'environnement Politique no 1 Politique sur la santé, la sécurité du travail et la protection de l'environnement Responsable : Vice-rectorat aux ressources humaines, à l administration et aux finances Cette politique

Plus en détail

Politique sur la santé et la sécurité du travail

Politique sur la santé et la sécurité du travail Politique sur la santé et la sécurité du travail Approuvée : Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2011-17) Conseil d administration ( Entrée en vigueur : 16 février 2011 Responsable : Vice-rectorat

Plus en détail

Ces objectifs de la formation s appliquent à ceux qui commencent leur formation à compter du 1 er juillet 2012 ou après.

Ces objectifs de la formation s appliquent à ceux qui commencent leur formation à compter du 1 er juillet 2012 ou après. Objectifs de la formation spécialisée en biochimie médicale 2012 VERSION 1.0 Ces objectifs de la formation s appliquent à ceux qui commencent leur formation à compter du 1 er juillet 2012 ou après. (Voir

Plus en détail

Exercice «in-basket» fictif. Documentation de base et directives

Exercice «in-basket» fictif. Documentation de base et directives Exercice «in-basket» fictif Documentation de base et directives Introduction Au cours de cet exercice fictif, vous allez jouer le rôle de N. Lafontaine qui a accepté récemment le poste de directrice générale

Plus en détail

La Charte de Bangkok pour la promotion de la santé à l heure de la mondialisation

La Charte de Bangkok pour la promotion de la santé à l heure de la mondialisation La Charte de Bangkok pour la promotion de la santé à l'heure de la mondialisation 11 août 2005 La Charte de Bangkok pour la promotion de la santé à l heure de la mondialisation 11 août 2005 Introduction

Plus en détail

Profil des compétences de base des kinésiologues

Profil des compétences de base des kinésiologues Profil des compétences de base des kinésiologues Introduction Le profil des compétences de base des kinésiologues est un ensemble d énoncés ou de «compétences» validées qui décrivent le rendement attendu

Plus en détail

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL. Service des ressources humaines

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL. Service des ressources humaines POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Service des ressources humaines Version corrigée après consultation Janvier 2005 Dans ce texte, le masculin est utilisé sans

Plus en détail

Les pratiques exemplaires du réseau de cancérologie du Québec

Les pratiques exemplaires du réseau de cancérologie du Québec Par Brigitte Coté Édith Lavoie Christine Mimeault Réseau régional de cancérologie et Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean Les pratiques exemplaires du réseau de cancérologie

Plus en détail

TECHNICIEN D HYGIENE DU MILIEU

TECHNICIEN D HYGIENE DU MILIEU TECHNICIEN D HYGIENE DU MILIEU I- DEFINITION : Conscient de l importance de l action d hygiène dans la prévention des maladies et l amélioration des conditions de vie de la population, le Ministère de

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO MINISTÈRE DE LA SANTÉ

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO MINISTÈRE DE LA SANTÉ RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO MINISTÈRE DE LA SANTÉ Politique nationale en matière de Surveillance Epidémiologique Intégrée en République Démocratique du Congo Mars 2002 2 AVANT PROPOS 1. En République

Plus en détail

Global Unit Technology & Services SAFER, SMARTER, GREENER. Ungraded

Global Unit Technology & Services SAFER, SMARTER, GREENER. Ungraded Présentation : - Structure commune ISO (High Level Structure) pour les normes de systèmes de management - Changements clés de l AS/EN 9100:2016 - Planning prévisionnel de publication des normes aérospatiales

Plus en détail

R ÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES DES GESTIONNAIRES SCOLAIRES G RILLE D AUTOÉVALUATION

R ÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES DES GESTIONNAIRES SCOLAIRES G RILLE D AUTOÉVALUATION I NTRODUCTION Afin de permettre de mieux saisir comment s actualise chacune des dix compétences, le Référentiel les décrit à l aide d indicateurs de comportement classés selon cinq modalités d action (habiletés

Plus en détail

Poste : Responsable, Gouvernance et Administration des ressources humaines

Poste : Responsable, Gouvernance et Administration des ressources humaines Description de travail Poste : Responsable, Gouvernance et Administration des ressources humaines Priorité stratégique : Gouvernance et fonctionnement Supérieur hiérarchique : Vice-présidente, Gouvernance

Plus en détail

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS Février 2011 108 Respecte l'opinion des collègues consultants et des médecins traitants dans la prise en charge des problèmes du patient et montre

Plus en détail

Les indicateurs de développement des compétences :

Les indicateurs de développement des compétences : Les indicateurs de développement des compétences : Référentiel du programme de physiothérapie 2 e édition Programme de physiothérapie, Université Laval Il est interdit de reproduire, même partiellement,

Plus en détail

Programme de formation Techniques modernes de sécurité (290 h)

Programme de formation Techniques modernes de sécurité (290 h) Programme de formation Techniques modernes de (290 h) Numéro du Éléments de compétences Contenu du Durée Cours #1 Introduction à la privée Acquérir une vision globale et réaliste de l exercice du métier

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉCLARATION ET D ANALYSE D UN ÉVÉNEMENT SENTINELLE

POLITIQUE DE DÉCLARATION ET D ANALYSE D UN ÉVÉNEMENT SENTINELLE TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION ET D ANALYSE D UN ÉVÉNEMENT SENTINELLE 1. Préambule Cette politique et procédure vise à encadrer la gestion des événements sentinelle au CSSS de Bordeaux-Cartierville Saint-Laurent

Plus en détail

Cadre de leadership Partie 1 : Compétences et pratiques d un leader 1. Établissement des orientations Pratiques Compétences Connaissances Attitudes

Cadre de leadership Partie 1 : Compétences et pratiques d un leader 1. Établissement des orientations Pratiques Compétences Connaissances Attitudes Cadre de leadership Partie 1 : et pratiques d un leader Les compétences et pratiques suivantes s appliquent aux directions et aux directions adjointes d école. Un document similaire sera bientôt produit

Plus en détail

Norme ISO VERSION 2015

Norme ISO VERSION 2015 Norme ISO 14001 VERSION 2015 SYSTÈMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Exigences et lignes directrices pour son utilisation ENVIRONMENTAL MANAGEMENT SYSTEMS 1 Master 2 ICMS - Christian Virmaux LE SOMMAIRE

Plus en détail

Vérification du Programme de promotion de la femme Réponse de la direction et plan d action

Vérification du Programme de promotion de la femme Réponse de la direction et plan d action Vérification du Programme de promotion de la femme Réponse de la direction et plan d action Préparé pour Condition féminine Canada Préparé par Conseils et Vérification Canada novembre 2002 Vérification

Plus en détail

1. Contexte gouvernemental

1. Contexte gouvernemental POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES 2016 Table des matières 1. Contexte gouvernemental... 2 2. Portée de la politique... 3 3. Objectifs de la politique... 3 4. Quelques définitions... 3 5. Contexte historique

Plus en détail

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Révisé : Le 16 juin 2015 Table des matières 1. INTRODUCTION... 1 2. MANDAT... 1 3. REPRÉSENTATION ET COMPOSITION

Plus en détail

Équipe IPCDC 21 août 2012

Équipe IPCDC 21 août 2012 Extrait du Référentiel de compétences pour relever le défi de l exercice de la responsabilité populationnelle à l intention des CSSS et de leurs partenaires Équipe IPCDC 21 août 2012 Annexe II: Rôles-types

Plus en détail

POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI ET DE RESPECT DES DROITS DE LA PERSONNE

POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI ET DE RESPECT DES DROITS DE LA PERSONNE DRH P4 CA 430.18 2007 04 10 POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI ET DE RESPECT DES DROITS DE LA PERSONNE DU CÉGEP DE L OUTAOUAIS Note chronologique Politique d accès à l égalité en emploi et de respect

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 1. Contexte PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2017-2018 Dans le passé, on recherchait des superviseurs compétents au plan technique. Les compétences techniques demeureront

Plus en détail

Le programme détaillé est disponible sur le site de l ECVPH. Il est fourni en annexe à cette demande (annexe 1 «Information-brochure-1»)

Le programme détaillé est disponible sur le site de l ECVPH. Il est fourni en annexe à cette demande (annexe 1 «Information-brochure-1») Rapport soumis par «des membres français» du Collège Européen de santé publique vétérinaire (ECVPH - European College of Veterinary Public Health) au Conseil National de la Spécialisation Vétérinaire en

Plus en détail

Psychiatre répondant au sein d une équipe de santé mentale de 1ere ligne : nouveaux défis en psychiatrie communautaire. Yvon Boucher David Robitaille

Psychiatre répondant au sein d une équipe de santé mentale de 1ere ligne : nouveaux défis en psychiatrie communautaire. Yvon Boucher David Robitaille Psychiatre répondant au sein d une équipe de santé mentale de 1ere ligne : nouveaux défis en psychiatrie communautaire Yvon Boucher David Robitaille Plan Qu est-ce qu un psychiatre répondant? Quels besoins

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT AVEC MENTION AU BULLETIN SCOLAIRE POUR LES STAGES À L INTERNATIONAL

FORMULAIRE DE DEMANDE DE RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT AVEC MENTION AU BULLETIN SCOLAIRE POUR LES STAGES À L INTERNATIONAL FORMULAIRE DE DEMANDE DE RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT AVEC MENTION AU BULLETIN SCOLAIRE POUR LES STAGES À L INTERNATIONAL SECTION A Cette section doit être complétée par l enseignant responsable

Plus en détail