COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires»"

Transcription

1 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires» Date : 2 Mai 2013 Lieu : Bureau ONG ASB / quartier Camping Participants : ACF Espagne - ACTED - ASB - CaLP -CFS (Cellule des Filets Sociaux) - CONCERN FAO KAYDIA- OXFAM - SAVE THE CHILDREN UNHCR UNOCHA (Voir la liste de présence jointe en annexe) Ordre du jour : 1. Arrivée du nouveau point focal et activités prioritaires 2. Présentation de l initiative conjointe (5 ONG) sur les transferts monétaires pour la soudure Etude LASDEL (forces, faiblesses et capitalisation) 4. Fonctionnement et Plan action GTT post CaLP (session technique et stratégique?) 5. Divers Prochaine réunion : Jeudi 30 mai 2013 à 9h00 au bureau OCHA. Session adhoc sur le ciblage Suivi des points d action Présentation (ppt) PAM 1. Arrivée du nouveau point focal et activités prioritaires (études de cas, formation, GTT) Le nouveau point focal du CaLP Niger, Eric Abel Goun, en remplacement de Nicolas Syed est arrivé le mercredi 24 avril 2013 et a été présenté à tous les partenaires. Les activités prioritaires pour cette mission de 1 mois (fin Mai2013) ont été présentées. 3 activités prioritaires ont été dégagées par le CaLP Niger : Etudes de cas : La finalisation de la documentation des 2 études de cas, dont le processus avait initialement été entamé par les précédents points focaux (Isabelle et Nicolas). Il a été rappelé que le CaLP prendra en charge tous les frais associés à la documentation des projets sélectionnés, c est donc une opportunité à saisir pour partager et documenter les innovations de PTM en Pour une sélection consensuelle des 2 études de cas, 4 membres mbres du groupe notamment : ASB, OCHA, OXFAM et Save the Children, se sont portés volontaires à y participer. Formation : il est prévu une dernière formation des acteurs «cash» du Niger. Sur base des 3 types formations déjà réalisées (et des modules déjà disponibles) par le CaLP,il est apparu important de recueillir l avis des participants sur les formations les plus opportunes. Deux (2) formations prioritaires ont été dégagées : formation Level 2 (9 votes) et analyse de marché (6 votes). Selon la confirmation du solde du budget de la

2 formation, le CaLP reviendra vers la CdP pour confirmer cette formation qui devrait être idéalement réalisée d ici mi juin. Il sera demandé aussi pour cette dernière formation plus d engagement des structures à désigner les candidats les plus apte à valoriser/utiliser cette formation. Des attentes d autres formations ont été exprimées, notamment sur le ciblage/hea ainsi que sur le suivi-évaluation/mesure d impact. Pour les formations de l année 2013, le CaLP reste en attente des feedbacks. CaLP régional reviendra vers la communauté de pratique pour affiner et travailler sur de nouveaux modules de formation selon les attentes de cette dernière. NB : Le CaLP exigera dans l avenir beaucoup plus d engagement de la part des structures membres du GTT sur le choix du participant à la formation pour une meilleure capitalisation interne. Groupe de Travail Technique : le point focal assurera l animation et l appropriation des activités du GTT par la communauté de pratique. Le point focal régional CaLP maintiendra les liens avec le GTT au niveau du Niger pour la pérennisation tel que le partage d expérience, l animation du site web. Cette rubrique a été discutée de manière plus détaillée au point 4. Points d action et échéance : Le CaLP Niger va relancer l appel à proposition des études de cas sur les PTM innovants en 2012 (mixité des modalités, et/ou actions et secteurs complémentaires d intervention, autres caractères innovants par rapport à vos précédents PTM) et collecter les fiches jointe au message d ici le vendredi 09mai 2013 à (cf. message envoyé à tous le 4/5/2013) 2. Présentation de l initiative conjointe (5 ONG) sur les transferts monétaires pour la soudure 2013 La présentation verbale a été faite par Madeleine Evrard Diakité, conseillère régionale sécurité alimentaire et moyens d existence OXFAM-GB. Points essentiels : Situation du contexte : les fortes inondations prévues pendant la période hivernale, présage un problème de disponibilité sur les marchés locaux du Niger, avec une hausse des prix de céréales pouvant être observé à l ordre de 10 à 15%. Toute chose qui poserait plus de problèmes que prévu pour la soudure Les acteurs humanitaires ont une grande capacité de réponse anticipée à la soudure 2013, mais le nœud gordien reste le manque de financement. Echo a poussé l initiative d une réponse conjointe de 5 ONG (ACF, Oxfam, Save ; Concern, ACTED) afin de palier ce risque (soudure 2013) via les programmes de transferts monétaires, avec un cadre logique, une stratégie d intervention et un plan de suivi & Evaluation commun aux 5 ONG au profit de ménages répartis dans les régions de Tillabéry, Zinder et Tahoua pour la soudure 2013.

3 Les rapports récents (cf. Bilan des PTM, étude épicentre) ont été capitalisés pour avoir une double approche Cash + in Kind (PAM/prévention MAG/ enfant) Sur proposition des chefs de mission des 5 ONG, 2 Assistants Technique (Cash /Suivi évaluation) sont prévus et le processus est en cours. Leur rôle principal est d appuyer l harmonisation des approches, analyses, des outils de suivi-évaluatioainsi que d assurer davantage liens /capitalisation vers la protection sociale (meilleure institutionnalisation des PTM). et de Capitalisation Nécessité d harmoniser les montants avec le PAM afin de mieux intégrer ce programme, car le financement ECHO est partagé entre le groupe des 5 ONG sus citées et le PAM. A la suite de cette présentation, des informations importantes ont été partagées et soulignées : Sont également prévu dans ce programme «conjoint» : o Une composante nutritionnelle : dépistage, Blanket, PEC + supplémentation + sensibilisation o Une Etude d impact de ce programme «conjoint» est également prévue mais sera à affiner (Suivi passage C to D après PTM). Concern en charge de ce volet sollicitera le feed back du GTT. Il semble que le PAM prévoit également aussi une étude de son côté. Il a par ailleurs été souligné que le PAM annonce des études très intéressantes mais avec des processus longs et donc des risques de collaboration difficile et des résultats souvent trop peu communiqués. Il a été constaté que les résultats des études restent de manière générale peu communiqués/valorisés, ce qui rend la coordination difficile avec les autres acteurs La FAO prévoit un projet régional recherche action ( Burkina Faso et le Niger), qui prévoit les activités suivantes : Cash, Cash + formation, cash + intrants (semences/petits ruminants) => Maradi/Tahoua ; 700 bénéficiaires/bloc. Un programme conjoint PAM/FAO de PTM est également prévu Il serait important de s assurer de la coordination des interventions inter-sectorielle (SA Nut) afin d éviter des doubles «cash» ou in kind entre du ciblage blanket et TP/P La question de l articulation de ce programme des 5 ONG avec le Plan de contingence nationale multirisque (ISA localisée, inondation) a été posé.il a été relevé que le plan de soutient semble difficile à finaliser, qu il arrive tard et semble peu intégrer les risques de soudures. s. Le ciblage des TP et P contribuera de manière direct ou indirect au plan de réponse dans les zones ciblées). Points d actions: Avoir d avantage d informations du PAM sur leur(s) étude(s) et les partager PAM et FAO ainsi que tous les acteurs doivent Partager la liste des communes et villages pour une bonne coordination des interventions Mettre à jour la cartographie PTM soudure 2013 et à renvoyer le 8 Mai2013 (cf. message du 4/5/2013)

4 Partager la cartographie PTM soudure 2013 avec les autres clusters : Cluster CSA (PAM/FAO) le vendredi 09 Mai 2013 mais aussi au niveau des autres structures (Cluster Nut, CCA, CFS, ect). 3. Etude LASDEL (forces, faiblesses et capitalisation des résultats) Sur la question des résultats de l étude LASDEL, un tour de table a été fait afin de recueillir des participants leurs feedback (forces, faiblesses et capitalisation des résultats de l étude par les acteurs «cash» du Niger) (Cf. Annexe), qui permettront de faire passer un message clé du groupe aux acteurs humanitaires au Niger. Suite à ce tour de table, la CFS a annoncé qu elle prévoyait un audit technique de la CFS avec le Lasdel ainsi que d autres études sur filet sociaux notamment par rapport au dispositif de Suivi& Evaluation qui semble très couteux. Points d actions: Partager la version finale du rapport LASDEL aux membres du GTT suite à la demande de plusieurs participants (CaLP Niger) Partager ce premier feedback (forces, faiblesses et messages clés) réalisé lors de la réunion, et l amender de vos retours/contributions à nous renvoyer au plus tard d ici le Lundi13 Mai. (CaLP Niger + GTT) Il serait intéressant que la CFS et tous les membres du GTT) puissent remplir/actualiser la matrices des études et évaluation prévues sur les PTM au Niger. Le CaLP fera recirculer la dernière version pour amendement par les uns et les autres. 4. Fonctionnement et Plan action GTT post CaLP (session technique et stratégique?) Les remerciements ont été portés à l endroit de l ONG ASB qui a assuré le lead des réunions du GTT en l absence de point focal CaLP au Niger. Ensuite, l information selon laquelle la position de point focal CaLP Niger sera fermée à partir du 31 Mai 2013, a été partagée aux membres du groupe. La perspective est de permettre aux membres du GTT et des institutions nationales nales d assurer le relais avec une poursuite des échanges/appuis du CaLP régional afin d assurer également le lien avec les autres pays de la sous-région. Il ressort des échanges menés cette semaine que: Nécessité de maintenir un groupe de travail/échanges techniques et stratégiques ainsi que de coordination sur les transferts monétaires au Niger, qui reste un espace d expérimentation du cash sous toutes ses formes. Nécessité d avoir personne dédiée (limite du bénévolat) stable, expérimentée et portée par une ou plusieurs structures fédératrice/reconnues. Nécessité d avoir des réunions techniques mais aussi des réunions plus stratégiques sur l institutionnalisation des PTM selon des agendas et contenu des réunions issus des membres du GTT sous le lead/colead mais de quelles structures?, Pour rappel, ce sont

5 les membres du groupe et la communauté de pratique à définir le contenu de l agenda du GTT selon les intérêts techniques et stratégiques. Nécessité de mieux partager les résultats avec les autres structures clés de coordination (autres clusters/inter-cluster, CCA, CRC/CEC) ainsi que la CFS et les différents AT en appuis au dispositif national ; Mieux diffuser les dates de réunion pour éviter les doublons au regard des calendriers multiples de rencontres (ex. réunion Ocha). La question du relais après le départ du CaLP et de. quelles structures (au moins 2) peuvent prendre le relais après le départ du CaLP en attendant d avoir une personne dédiée? Etant donné les engagements que cela représente, plusieurs structures doivent porter cette question à leur hiérarchie. Il a également fait cas de l existence d groupe travaillant sans financement adhoc sur le principe d engagement minimum et de rotation de la charge de travail entre lead et co-lead du groupe et de membres selon les activités). Aussi, serait-il judicieux de discuter de cette opportunité de Les opportunités de financement d une personne dédiée doivent également être davantage analysées en capitalisant les activités passées et à venir du GTT (nécessité d un plan d actions) et les TDR déjà existant du Point Focal CaLP qui peuvent être adaptés Ambassade de Français ; Coopération Suisse au développement, ECHO, Autres? ). Responsabilités : CaLP Niger + membres du GTT. Recommandations : Les acteurs de la communauté de pratique du Niger doivent prévoir ce type de poste «dédié» dans les réponses des futurs appels à proposition (Echo ; DCE, Ambassade de France) mais une coordination entre Bailleurs de fonds et la communauté de pratique est nécessaire afin d éviter des doublons de ce type de poste et/ou groupe de travail ; ce qui serait contre productif. Le CaLP Niger est encore présent pendant un mois pour appuyer la transition et la continuité de ce groupe via également un appui/suivi, au besoin, du CaLP régional. Il a été suggéré que 2 Structures Volontaires (avec si possible, au moins, un membre du consortium CaLP) assurent la transition en synergie avec le Point Focal CaLP du Niger. Ce dernier sera en charge d appuyer le groupe à la définition d un agenda trimestriel de réunion et d un plan d actions prioritaires du groupe. Il a été également émis l idée que l un des AT prévu dans le programme PTM des 5 ONG puisse appuyer la poursuite du GTT avec une implication (tournante) des autres membres du GTT. Point d action : Les 5 ONG doivent rapidement confirmer la possibilité ou non de contribuer à poursuivre la dynamique du GTT via, notamment l AT et un système tournant d appuis de ces ONG, voir des autres membres du GTT (Oxfam + ACF, Save, Concern, ACTED) en attendant une éventuelle personne dédiée Identifier et plaidoyer auprès des bailleurs potentiels pour le financement d un poste dédié (CaLP Niger + membres du GTT)

6 Priorités du GTT : En attendant d avoir une personne dédiée, plusieurs priorités de travail ont été proposées au groupe pour le trimestre à venir? - Préparation/coordination des PTM soudure 2013 (en lien avec CCA et CEC, CFS) : mapping des PTM prévus+ communes/villages (cf. supra), - Quid aussi des autres interventions cash (Blanket Feeding/PAM CFA?), Harmonisation en cours mais reste à partager et comprendre les éventuelles différences - Partage des BDD de ciblage - Partage des résultats de la réactualisation des OA/HEA et implications/recommandationsmmandations pour la soudure Quels vérifications/indicateurs sur le terrain? - Session ad hoc de travail sur le ciblage (interne au groupe et/ou avec le LASDEL, quid feuille de route Save/Care/CFS sur le ciblage évoqué au GTT de février derniers?), - Quel rôle du GTT au forum social? - Marchés : Partage des résultats «applicables» aux PTM des dernières études du PAM, partage des autres études et infos sur les PTM soudure 2013 prévu par le PAM, session sur le partage/recommandation des outils et méthodologies de mesure d impact des PTM sur les marchés pour améliorer cela en 2013 : propositions du groupe? - Cash partout? Résultats analyse de marchés + recommandation par rapport au PTM/PAM * GTT; - Indicateurs minimas à suivre par tous? qu est ce qui est prévu par les 5 ONG? - Redevabilité/contrôle ; Quand prévoir cette session? Avec qui pour aider à la préparation? Point important (cf. atelier de Bilan et étude Lasdel). Voir ce que le CaLP peut faire/préparer en amont. - Partage des 1 résultat des 1 PDM (partage des 1 résultats qualitatifs même si rapport pas fini : cf. délais)? - Bilan des PTM 2013? Points d action Revoir les recommandations de l atelier bilan et de la réunion GTT de février 2013afin d alimenter le plan de travail du Groupe (CaLP Niger + GTT) Proposer un ordre du jour de la prochaine réunion (CaLP Niger + feed back du GTT) Proposer un agenda et contenu de réunions (habituelle et sessions adhoc) du GTT pour le trimestre à venir (CaLP Niger + GTT) 5. Priorité CaLP pour le mois à venir 6. Divers : Cartographie/ préparation des interventions 2013 (Cf. point 1) Fiches de capitalisation et leçons apprises (Cf. point 1)

7 Suivi des formations. Le CaLP demandera aux participants des formations de remplir un outilinterne de suivi afin de pouvoir améliorer les formations à venir. Il est demandé à tous de remplir et de renvoyer ce questionnaire au CaLP et Questionnaire bonne conduite, présenté par Kokoevi Sossouvi. ouvi. Dans le cadre de la recherche CaLP sur les e-transfert, il est prévu l élaboration d un code de bonne conduite. Le CaLP souhaiterait avoir un retour (sous forme de bullets points) des opérateurs de terrain sur ce qui existe déjà afin de ne pas ré-inventer la roue et surtout de valoriser les feed back du terrain. Définition ci-après du projet d ordre dre du jour de la prochaine réunion GTT prévue le Jeudi 30 mai 2013 à 9h00 au bureau OCHA. - La priorité de cette rencontre sera accordée à la stratégie de ciblage pour tous les PTM (feuille de route ciblage). - Suivi recommandation pour l élaboration du plan de travail du GTT, - Présentation du PAM sur le BlanketFeeding; Points d action Partager le questionnaire du code de bonne conduite aux membres du GTT et compilation et partage des retours (CaLP Niger + GTT) avant la fin du mois. Annexe : - Tableau de synthèse feedback étude Lasdel - Liste de présence des participants

8 Forces Faiblesses Recommandations /utilisation de l étude par les acteurs de mise en œuvre de PTM Faiblesses mises en avant pour affiner les interventions Intéressant car aspects socio-anthropologiques assez peu pris en compte (focus/vision davantage orienté sur les aspects techniques) Remise en question de l approche participative mais pas assez analysée ; Meilleure compréhension des contraintes/perceptions anthropologiques Révèle bien les problèmes de redistribution parfois pas ou peu connu/vu Regard critique du Lasdel pour voir les effets locaux au regard du volume de financement des PTM : 47 milliards en 2011! Beaucoup de temps passé sur le terrain Permet de se reposer les bonnes questions et éviter de copier/coller les mêmes PTM chaque Manque de recommandations et d analyse des améliorations en cours. Beaucoup d acteurs connaissaient les faiblesses (et certains ont déjà changé et améliorer certaines choses, notamment la communication) Beaucoup de problème de ciblage (double liste, trop de gens, pression des Bailleurs aussi parfois en termes de timing or bien cibler demande du temps) Difficultés d identification des Catégories. Extrapolation sans assez de recul /essayer de comprendre l approche et les spécificités des PTM entre les 5 études de cas Critiques mais temps courts aussi pour les ONG dans la préparation de la mise en œuvre Pas de prise de contact (avec équipe, commune, etc) pour balancer les informations reçues/ supported by the International Federation of the RC / RC Societies, the European Humanitarian Aid Department ECHO, OFDA/USAID, Visa Se baser sur les faiblesses pour améliorer les interventions à venir. Quid des intermédiaires (IMF) qui occultent le partenaire et créent des confusions (Communication, visibilité) Comment régler/éviter les tensions issues du ciblage? Dégager un peu plus les aspects positifs du cash au même titre que les moins Comité de plainte à améliorer (par tous et tout type d intervention et non pas seulement sur le Cash précurseur de ce type de mécanismes de redevabilité/contrôle) Améliorer information/communications de la base Structure social à mieux intégrer /comprendre Séance de travail (et formation/module) avec Lasdel pour mieux intégrer la composante socio-

9 année sans se poser de question, permet de reposer un esprit critique. Constats faits qui vont et doivent obliger tous les acteurs à améliorer la mise en œuvre des PTM à venir. Point de convergence des critiques sur les PTM d urgence mais aussi sur les safety net en termes de ciblage et Comité de plainte (choix à revoir). Décalage entre communauté et opérateurs Messages clés: Avis plus des non bénéficiaires (2) qui auront toujours quelque chose à dire/critiquer, Plus focaliser les PTM urgences/safety net Généralisation/extrapolation des faiblesses or les PTM «analysés» ont des objectifs différents anthropologique dans le ciblage technique. Meilleure préparation des PTM et compréhension du contexte entre les réponses d urgence (la plupart des acteurs sont dans ses zones depuis longtemps et font à la fois de l urgence et des actions plus long termes) Groupe de travail ad hoc avec Acteurs institutionnels et PTF sur ses faiblesses Pertinence des informateurs clés? Représentativité de toutes les couches sociales dans les comités de plainte et capacité de gestion/réaction/traitement des plaintes Plaidoyer PTF pour améliorer le ciblage Capitalisation à améliorer. - Etude commanditée par le dispositif mais financée par plusieurs structures dont quelques ONG, avec un cahier des charges peut-être pas assez bien défini. - Etude qualitative et critique du Lasdel dont le mandat est de documenter ce qui ne va pas, donc ne pas être étonné de voir autant de faiblesses mises en avant dans le document supported by the International Federation of the RC / RC Societies, the European Humanitarian Aid Department ECHO, OFDA/USAID, Visa

10 - A restituer donc dans le contexte des autres études Lasdel toutes aussi critiques sur d autres mécanismes/outils d interventions humanitaires (cf. étude sur le Ciblage nutrition et les biais de comportement ; Food For Work à large échelle, ect) - Processus très qualitatif et très généralisé sans recul/remise en perspective avec des Gap de compréhension de la partie technique des PTM - Il appartient à tous les acteurs (opérationnels mais aussi les donateurs) de prendre en considération ses faiblesses pour l amélioration des la mise en œuvre des PTM à venir. - Autres messages clés? Merci de vos feedback supported by the International Federation of the RC / RC Societies, the European Humanitarian Aid Department ECHO, OFDA/USAID, Visa

11 LISTE DE PRESENCE N Nom et prénoms Fonction Services/structures Mail Tel 1 Mamane Laoualy Salissou Coordonnateur technique ASB Jean Christophe Gerard PDQM Save The Children Malacky Harty Assistant Manager sécurité alimentaire Concern Garba Yayé Issa Chef de projet ACTED Saïdou Mani Responsable technique SA ACF-Espagne Madeleine Diakité EFSL conseillère technique régional Oxfam Hadjara Galadima HSO UNOCHA Bachir Maliki Assistant programme FAO John Mayaliwa Nutrition and food security officer UNHCR supported by the International Federation of the RC / RC Societies, the European Humanitarian Aid Department ECHO, OFDA/USAID, Visa

12 10 Koko sossouvi Cash expert UNHCR / Ibrahim Alidou Coordionnateur Kaydia Karine Dyskiewicz Chef de mission ASB Djibo Banaou Expert agronome FAO / Karimou Bassirou Expert suivi evaluation CFS Christophe Breyne Point focal régional CaLP 16 Goun Eric Abel Point focal Niger CaLP supported by the International Federation of the RC / RC Societies, the European Humanitarian Aid Department ECHO, OFDA/USAID, Visa

Compte rendu de la réunion du Cash Working Group (CWG)/Nord Kivu

Compte rendu de la réunion du Cash Working Group (CWG)/Nord Kivu Lieu Durée Bureau Unicef/Goma De 11h00 à 13h00 Date 28.08.2015 Compte rendu de la réunion du Cash Working Group (CWG)/Nord Kivu Facilitation Unicef Secrétariat Unicef Agenda 1. Suivi des recommandations

Plus en détail

Rapport du mini-atelier de réflexion et de planification du Groupe de Travail régional sur l Education en Situations d Urgence 2 novembre 2012

Rapport du mini-atelier de réflexion et de planification du Groupe de Travail régional sur l Education en Situations d Urgence 2 novembre 2012 Groupe de Travail Régional Afrique de l Ouest et du Centre Rapport du mini-atelier de réflexion et de planification du Groupe de Travail régional sur l Education en Situations d Urgence 2 novembre 2012

Plus en détail

Compte Rendu de la réunion du 28 février 2013, bureau d Africare, Korofina nord Assistance Alimentaire & Agriculture et Autres Moyen de Subsistances

Compte Rendu de la réunion du 28 février 2013, bureau d Africare, Korofina nord Assistance Alimentaire & Agriculture et Autres Moyen de Subsistances GROUPE HUMANITAIRE SECURITE ALIMENTAIRE Compte Rendu de la réunion du 28 février 2013, bureau d Africare, Korofina nord Assistance Alimentaire & Agriculture et Autres Moyen de Subsistances Participants:

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires»

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires» COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires» Date : 27 Juin 2013 Lieu : Bureau OXFAM Participants : ASB - CaLP CARE- - CONCERN OXFAM UNOCHA (Voir la liste de présence

Plus en détail

Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali

Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali 1. Description de l organisation Créé en 1959, le SECAMA (Secours Catholique Malien) a été transformé en 1991/92

Plus en détail

Compte Rendu Réunion EHP

Compte Rendu Réunion EHP Compte Rendu Réunion EHP 16 juin 2015 Compte Rendu Réunion EHP 1 Points inscrits à l ordre du jour : 1. Approbation de la Note sur Diffa 2. Gestion Inter Agences / organisations de l'information Humanitaire

Plus en détail

Sommaire. CaLP West Africa

Sommaire. CaLP West Africa Rencontre CaLP Cash WG du 20 Nov 2013 & Rencontre CaLP Sous-groupe Echo du 22 Nov 2013 et échanges bilatéraux Participants 20/11/13: - Goun Eric (DRC) - Del Fanny (HI) Excusés : Oxfam, ACF, 22/11/13 :

Plus en détail

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine 1. Soutenir l pour définir les directions stratégiques de la réponse humanitaire et sa planification 1.1 Analyse et planification stratégique Actions Sous-Actions Qui Quand (en continu si pas précisé)

Plus en détail

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012 Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad Rapport d analyse 1 Information Management Unit - OCHA Tchad Mai 2012 Sommaire I- Déroulement de l enquête... 3 II- Techniques de l enquête

Plus en détail

Comité Consultatif du CHF

Comité Consultatif du CHF Comité Consultatif du CHF Réunion du 16 Août 2014 tenue dans la salle de réunion du PNUD (Base OCHA) Participants : Mme Claire BOURGEOIS (Coordonnatrice Humanitaire), François GOEMANS (Chef de Bureau OCHA),

Plus en détail

RAPPORT DE LA MISSION REALISEE AU NIGER DANS LE CADRE DU GAFSP

RAPPORT DE LA MISSION REALISEE AU NIGER DANS LE CADRE DU GAFSP RAPPORT DE LA MISSION REALISEE AU NIGER DANS LE CADRE DU GAFSP Mission menée par M. Djibo Bagna, PCA du ROPPA et membre du Comité de pilotage du GAFSP Du 08 au 11 septembre 2012 1 PLAN DU RAPPORT ABREVIATIONS...

Plus en détail

RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE

RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE Photo : une vue des participants à la formation Juillet 2015 Nodjimadji Ngardinga, Consultant National Elie Djimbarnodji, Information

Plus en détail

Accélérer la mise en œuvre de la Charte pour la Gestion et la Prévention des Crises Alimentaires

Accélérer la mise en œuvre de la Charte pour la Gestion et la Prévention des Crises Alimentaires Accélérer la mise en œuvre de la Charte pour la Gestion et la Prévention des Crises Alimentaires Réunion des ministres en charge de l agriculture en 2011 à Conakry propose un mécanisme régulier de suivi

Plus en détail

INTEGRATION NUTRITION -SECURITE ALIMENATIRE ETUDES DE SECURITE SEMENCIERE REDEVABILITE ENVERS LES POPULATIONS AFFECTEES

INTEGRATION NUTRITION -SECURITE ALIMENATIRE ETUDES DE SECURITE SEMENCIERE REDEVABILITE ENVERS LES POPULATIONS AFFECTEES DEVELOPPER LES CAPACITES POUR AMELIORER BUILDING CAPACITIES FOR BETTER... Les programmes de sécurité alimentaire en situation d'urgence et de réhabilitation A travers une meilleure Intégration de de la

Plus en détail

RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016

RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016 RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016 Rapport présenté par Brigitte KONKOBO Adama GNANOU Juin 2015 1 INTRODUCTION Depuis 2010, les partenaires de Christian Aid que

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE PLAN DE MOBILISATION DES FONDS ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE Bujumbura, JUIN 2014 0. Introduction

Plus en détail

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI SEPTEMBRE 2004 1. PRÉSENTATION Le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) exprime le programme

Plus en détail

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie)

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Termes de Référence Evaluation Intermédiaire Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Composante géré par EPD Introduction Le Programme d'appui à la Société Civile en Tunisie (PASC

Plus en détail

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 PARTENAIRES PRESENTS Oxfam, IRC, ACF-E, UNICEF, ACTED, AEN, CICR, ASDAP,

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA L association ALIMA (The Alliance for International Medical Action) a été créée en juin 2009 avec pour objectif de produire des secours

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE PROJET

RAPPORT FINAL DE PROJET REPUBLIQUE DU TCHAD --------------- PRIMATURE --------------- MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L EAU ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES --------------- PROJET PNUD/FEM/ANCR/PIMS/2452/G3 --------------- Project

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

à même d apprécier les avancées sur les principaux axes stratégiques des politiques suivies.

à même d apprécier les avancées sur les principaux axes stratégiques des politiques suivies. ATELIER REGIONAL DE RELANCE DES DISPOSITIFS NATIONAUX DE SUIVI EVALUATION DES POLITIQUES ET STRATEGIES DE SECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE DE SEPT PAYS TEST Note conceptuelle I- Contexte et justification

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

Etude d impact environnemental

Etude d impact environnemental Etude d impact environnemental Réunion du réseau : Janvier 2014 Problématique L Etude d Impact Environnemental (EIE) est un outil de référence depuis plusieurs années, reconnu internationalement et approuvé

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

ATELIER DE LANCEMENT DU PROJET DE GESTION INTEGREE DE LA SECHERESSE EN AFRIQUE DE L OUEST

ATELIER DE LANCEMENT DU PROJET DE GESTION INTEGREE DE LA SECHERESSE EN AFRIQUE DE L OUEST Rapport atelier ATELIER DE LANCEMENT DU PROJET DE GESTION INTEGREE DE LA SECHERESSE EN AFRIQUE DE L OUEST 28 et 29 janvier 2015 GWP/ Afrique de l Ouest NOTE CONCEPTUELLE ATELIER DE LANCEMENT DU PROJET

Plus en détail

Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC. Fonds monétaire international 18 avril 2013

Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC. Fonds monétaire international 18 avril 2013 Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC Fonds monétaire international 18 avril 2013 Le suivi de Tokyo - Stratégie La stratégie proposée par la RDC à Tokyo pour renforcer la

Plus en détail

Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant Réunion Réunion des acteurs de protection de l enfant a Forécariah.

Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant Réunion Réunion des acteurs de protection de l enfant a Forécariah. Date Chair/Présidence Organisations participantes Agenda Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant des acteurs de protection de l enfant a Forécariah. 23 juillet 2015 Mr le Chargé de l enfance, avec appui

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

ENVIRONNEMENT FAVORABLE

ENVIRONNEMENT FAVORABLE Feuille de route pour la mise à l échelle de la PCIMA au Tchad. Atelier pour la revue nationale de la PCIMA. Ndjamena, novembre 2015 ENVIRONNEMENT FAVORABLE LEADERSHIP INSTITUTIONNEL 1 r avec le processus

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION Mission d appui à l animation et au développement de la Stratégie Orientation Formation Territoriale (S.O.F.T) sur le Bassin d Emploi

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Atelier n 1 3ème session

Atelier n 1 3ème session Atelier n 1 3ème session Thématique : Mobilité Interne Synthèse Relevé de discussion 30 janv 2012 Ressources Humaines Groupe Co construction GPEC 2012 Retour sur le dispositif Espace Mobilité 2004 2005

Plus en détail

STAGE DE FORMATION SOUS REGIONALE SUR LE «MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE L APPROCHE SECTORIELLE»

STAGE DE FORMATION SOUS REGIONALE SUR LE «MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE L APPROCHE SECTORIELLE» Contact et information Cesar Goudon Initiatives Conseil International (ICI) 40 avenue Kwame Nkrumah 01 BP 6490 Ouagadougou 01 Burkina Faso, Tél : 00226 50310553/50310580 cesar.goudon@ici-partenaire-entreprises.com

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

Programme "Conception et simulation" COSINUS Edition 2009. Projet

Programme Conception et simulation COSINUS Edition 2009. Projet Projet Numéro d'ordre du projet : Acronyme du projet : Titre du projet : Coordonnateur du projet (nom/laboratoire) : Thématique principale : Montant total de l'aide demandée (en k ) : Durée du projet :

Plus en détail

Programme d'appui à la Formation Professionnelle Agricole et Artisanale (PAFPAA) TERMES DE REFERENCE

Programme d'appui à la Formation Professionnelle Agricole et Artisanale (PAFPAA) TERMES DE REFERENCE Programme d'appui à la Formation Professionnelle Agricole et Artisanale (PAFPAA) TERMES DE REFERENCE RECHERCHE D UNE AGENCE DE COMMUNICATION POUR ASSURER UNE MEILLEURE VISIBILITE DES ACTIONS DE FORMATION

Plus en détail

République Centrafricaine Compte Rendu de la Réunion

République Centrafricaine Compte Rendu de la Réunion LIEU: FACILITATEUR: PARTICIPANTS : ORDRE DU JOUR : Bangui DATE: 17 septembre 2014 Coordinatrice du Cluster, Logistique IM Officer Welthungerhilfe (WHH), MINUSCA, PU-AMI, Organisation Mondiale de la Santé

Plus en détail

GROUPE HUMANITAIRE SECURITE ALIMENTAIRE OD SECURITY CLUSTER

GROUPE HUMANITAIRE SECURITE ALIMENTAIRE OD SECURITY CLUSTER GROUPE HUMANITAIRE SECURITE ALIMENTAIRE Compte Rendu de la réunion du 17 janvier 2013, bureau Programme Alimentaire Mondial (PAM) Assistance Alimentaire & Agriculture et Autres Moyen de Subsistances Participants:

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE Abdellatif Jouahri Wali de Bank Al-Maghrib Rabat, 20 octobre 2015 1 Je tiens

Plus en détail

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement 4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement La mise en place des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement dans les communes contribue à

Plus en détail

MOPAN. Note de synthèse. L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

MOPAN. Note de synthèse. L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) COUNTRY MULTILATERAL D O N O R MOPAN Réseau d évaluation de la performance des organisations multilatérales (MOPAN). Note de synthèse L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

PASOC. Formulaire d identification des besoins en renforcement des capacités

PASOC. Formulaire d identification des besoins en renforcement des capacités PASOC Formulaire d identification des besoins en renforcement des capacités L offre de renforcement des capacités du PASOC consiste d une part à mettre à la disposition des organisations qui en expriment

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011

RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011 OIC/COMCEC/27-11/D(24) Original : Anglais RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011 OUAGADOUGOU BURKINA FASO Présenté

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

Mission Audit Interne et Inspection CAHIER DES CHARGES FORMATION. Auditeurs internes : formation 2011

Mission Audit Interne et Inspection CAHIER DES CHARGES FORMATION. Auditeurs internes : formation 2011 Mission Audit Interne et Inspection Equipe AGC CAHIER DES CHARGES FORMATION Auditeurs internes : formation 2011 1. Présentation de l Inra L Inra (Institut national de la recherche agronomique), premier

Plus en détail

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication MISSION AU MALI ANNEXE 8 Modèle ou Exemple Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication A. Contexte La volatilité des prix couplée à

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

Rapport de la Rencontre en plénière d échanges et de bilan avec les 3 groupes de travail

Rapport de la Rencontre en plénière d échanges et de bilan avec les 3 groupes de travail Juillet 2013 Rapport de la Rencontre en plénière d échanges et de bilan avec les 3 groupes de travail Brazzaville, 8 juillet 2013 Table des matières I. Introduction... 3 II. Mise en route des travaux de

Plus en détail

Le partenaire responsable du projet

Le partenaire responsable du projet FICHE PROJET POUR UN CHARGE DE PROJET Le partenaire responsable du projet 1- Nom et coordonnées de la structure partenaire responsable de la mise en oeuvre du projet sur le terrain et nom et fonction du

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire

Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire Mercredi 13 mai 2015 Ordre du jour 1. Situation humanitaire en cours Le point sur la réponse à la soudure 2015: PAM, ECHO, FFP 2. Coordination

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra Direction de l Innovation et des Systèmes d Information Systèmes informatiques Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA ALIMA (the Alliance For International Medical Action) fête ses 4 ans d existence en 2013. Depuis sa création, l association a su se développer

Plus en détail

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 2 ème partie : le fonctionnement du groupe L objectif de ce cadre est de faciliter le travail de bilan des groupes de travail.

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES Programme A -TERMES DE REFERENCE- ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES I. CONTEXTE Le Togo possède une variété

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Document soumis au conseil d administration du 19 décembre 2013 En tant qu agence sanitaire

Plus en détail

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie Programme Concerté Pluri-acteurs Algérie PHASE 2010-2012 PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION D UN PRODUIT AUDIO-VISUEL SUR JEUNESSE ET ENGAGEMENT CITOYEN I Rappel Le programme Joussour

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION 1 CONTEXTE Liens avec d autres initiatives du FIDA: - Projet de développement agricole de Matam (PRODAM), Sénégal - Agrinovia,

Plus en détail

Cahier des charges. Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic

Cahier des charges. Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic Cahier des charges Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic CAHIER DES CHARGES ENQUETE ANNUELLE DE SATISFACTION 2 I. Contexte... 3 II. Objet...

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS Titre: Gestionnaire de projet Type de contrat: SSA Période de la consultation: 8 mois (Février Septembre 2014) Niveau proposé: NOC Section:

Plus en détail

EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES

EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES FORUM REGIONAL SUR LA POLITIQUE HUMANITAIRE Dakar 2-3 octobre

Plus en détail

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 Au Gouvernement du Burundi

Plus en détail

Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2

Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2 Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2 L ASSOCIATION ALIMA Lors de la création d ALIMA, en juin 2009, l objectif était de produire des secours médicaux lors de situations d urgences ou de catastrophes

Plus en détail

ANALYSE DE PRATIQUES La posture d'accompagnateur DLA

ANALYSE DE PRATIQUES La posture d'accompagnateur DLA ANALYSE DE PRATIQUES La posture d'accompagnateur DLA I. CONTEXTE Dans le cadre de l exercice de son cœur de métier, le-a chargé-e de mission DLA fait face à des situations locales souvent complexes du

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II.

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. 1. L objectif du projet : Le programme s inscrit dans le programme pays du PNUD, dans

Plus en détail

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE»

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE» Manuel de mise en œuvre de la communication pour le changement social et comportemental (CCSC) à destination des adolescents en milieu urbain en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) Organisation

Plus en détail

Développement rural territorial et sécurité alimentaire

Développement rural territorial et sécurité alimentaire Cette présentation revient sur les expériences de de la la FAO en en matière de de développement local, identifie les conditions pour promouvoir une approche territoriale du développement rural, fait des

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE 1 CONTEXTE ET JUSTIFICATION Compte tenu de l évolution rapide des techniques dans tous les domaines,

Plus en détail

Transfert Monétaire par téléphone mobile (programme en partenariat avec le PAM et MTN)

Transfert Monétaire par téléphone mobile (programme en partenariat avec le PAM et MTN) 1 TERMS OF REFERENCE Pour l Evaluations Externe d ACF Transfert Monétaire par téléphone mobile (programme en partenariat avec le PAM et MTN) Programme Financé par PAM Référence du Contrat CI D4C 20 septembre

Plus en détail

RAPPORT FINAL GUIDE DE L EDUCATION AUX DROITS DE L HOMME FORMATION DES ENSEIGNANTS EN COTE D IVOIRE. L Ecole, Instrument de la Paix - Côte d Ivoire

RAPPORT FINAL GUIDE DE L EDUCATION AUX DROITS DE L HOMME FORMATION DES ENSEIGNANTS EN COTE D IVOIRE. L Ecole, Instrument de la Paix - Côte d Ivoire GUIDE DE L EDUCATION AUX DROITS DE L HOMME ET FORMATION DES ENSEIGNANTS EN COTE D IVOIRE RAPPORT FINAL Abidjan, Décembre 2013 I- RESUME DU PROJET Ce rapport a pour objet l édition et la vulgarisation d

Plus en détail

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE 60 PROPOSITIONS POUR DEVELOPPER DES USAGES INNOVANTS DES RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE DANS LES ADMINISTRATIONS Piloté par le secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) et la

Plus en détail

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS Ce document présente la procédure d évaluation des services centraux de l UNIL

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT DIAGNOSTIC DE L INNOVATION ET DE L ETAT DE LA VALORISATION DES RESULTAS DE LA RECHERCHE AU SENEGAL 1/8 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Levier essentiel

Plus en détail

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère Sommaire 1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère 1. Contexte et enjeux du PPE 1.1 Une loi et des orientations départementales 1.2 Les enjeux du PPE 2. La démarche

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Atelier régional sur l'harmonisation de la formation continue et initiale

Atelier régional sur l'harmonisation de la formation continue et initiale Atelier régional sur l'harmonisation de la formation continue et initiale dans le cadre de RESAOLAB sur le développement des ressources humaines Compte-rendu Bamako 19-20 mai 2014 Photo de groupe des participants

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Rencontre CaLP Cash WG du 18 Nov 2013 & Rencontres /échanges bilatéraux

Rencontre CaLP Cash WG du 18 Nov 2013 & Rencontres /échanges bilatéraux Participants 20/11/13: Rencontre CaLP Cash WG du 18 Nov 2013 & Rencontres /échanges bilatéraux - Paola Valdettaro (ACF) - Munan Mayanne (Oxfam) - Taïsia Maurice (ADRA) - Muller Franck (PAM - Saenz Andres

Plus en détail

séquelles invalidantes dans les situations de crise humanitaire et de conflit à l Est de la République Démocratique du Congo.»

séquelles invalidantes dans les situations de crise humanitaire et de conflit à l Est de la République Démocratique du Congo.» MISSION DE CAPITALISATION Consultant externe, avril 2013, Goma, RDC Termes de Référence 0.. Généralités G Programme : RDC Lieu de la mission : Goma Type de mission : Mission externe de capitalisation Projet

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE CHARGE DU PROJET PARAFE

TERMES DE REFERENCE CHARGE DU PROJET PARAFE TERMES DE REFERENCE CHARGE DU PROJET PARAFE 1 1. CONTEXTE Le Coordonnateur Régional du Réseau des Institutions de Formation Forestière et Environnementale d Afrique Centrale (RIFFEAC), l Ambassadeur de

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI138

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI138 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI138 I. Informations générales Intitulé de la mission Appui au RAME pour le renforcement des capacités de gestion de 16 associations de lutte contre le paludisme, sous-sous-récipiendaires

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT?

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Accueil de jour de la petite enfance ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Propositions en vue d un partenariat public privé pour la mise en place de crèches et garderies Lausanne Région Août 2002

Plus en détail