COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires»"

Transcription

1 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires» Date : 2 Mai 2013 Lieu : Bureau ONG ASB / quartier Camping Participants : ACF Espagne - ACTED - ASB - CaLP -CFS (Cellule des Filets Sociaux) - CONCERN FAO KAYDIA- OXFAM - SAVE THE CHILDREN UNHCR UNOCHA (Voir la liste de présence jointe en annexe) Ordre du jour : 1. Arrivée du nouveau point focal et activités prioritaires 2. Présentation de l initiative conjointe (5 ONG) sur les transferts monétaires pour la soudure Etude LASDEL (forces, faiblesses et capitalisation) 4. Fonctionnement et Plan action GTT post CaLP (session technique et stratégique?) 5. Divers Prochaine réunion : Jeudi 30 mai 2013 à 9h00 au bureau OCHA. Session adhoc sur le ciblage Suivi des points d action Présentation (ppt) PAM 1. Arrivée du nouveau point focal et activités prioritaires (études de cas, formation, GTT) Le nouveau point focal du CaLP Niger, Eric Abel Goun, en remplacement de Nicolas Syed est arrivé le mercredi 24 avril 2013 et a été présenté à tous les partenaires. Les activités prioritaires pour cette mission de 1 mois (fin Mai2013) ont été présentées. 3 activités prioritaires ont été dégagées par le CaLP Niger : Etudes de cas : La finalisation de la documentation des 2 études de cas, dont le processus avait initialement été entamé par les précédents points focaux (Isabelle et Nicolas). Il a été rappelé que le CaLP prendra en charge tous les frais associés à la documentation des projets sélectionnés, c est donc une opportunité à saisir pour partager et documenter les innovations de PTM en Pour une sélection consensuelle des 2 études de cas, 4 membres mbres du groupe notamment : ASB, OCHA, OXFAM et Save the Children, se sont portés volontaires à y participer. Formation : il est prévu une dernière formation des acteurs «cash» du Niger. Sur base des 3 types formations déjà réalisées (et des modules déjà disponibles) par le CaLP,il est apparu important de recueillir l avis des participants sur les formations les plus opportunes. Deux (2) formations prioritaires ont été dégagées : formation Level 2 (9 votes) et analyse de marché (6 votes). Selon la confirmation du solde du budget de la

2 formation, le CaLP reviendra vers la CdP pour confirmer cette formation qui devrait être idéalement réalisée d ici mi juin. Il sera demandé aussi pour cette dernière formation plus d engagement des structures à désigner les candidats les plus apte à valoriser/utiliser cette formation. Des attentes d autres formations ont été exprimées, notamment sur le ciblage/hea ainsi que sur le suivi-évaluation/mesure d impact. Pour les formations de l année 2013, le CaLP reste en attente des feedbacks. CaLP régional reviendra vers la communauté de pratique pour affiner et travailler sur de nouveaux modules de formation selon les attentes de cette dernière. NB : Le CaLP exigera dans l avenir beaucoup plus d engagement de la part des structures membres du GTT sur le choix du participant à la formation pour une meilleure capitalisation interne. Groupe de Travail Technique : le point focal assurera l animation et l appropriation des activités du GTT par la communauté de pratique. Le point focal régional CaLP maintiendra les liens avec le GTT au niveau du Niger pour la pérennisation tel que le partage d expérience, l animation du site web. Cette rubrique a été discutée de manière plus détaillée au point 4. Points d action et échéance : Le CaLP Niger va relancer l appel à proposition des études de cas sur les PTM innovants en 2012 (mixité des modalités, et/ou actions et secteurs complémentaires d intervention, autres caractères innovants par rapport à vos précédents PTM) et collecter les fiches jointe au message d ici le vendredi 09mai 2013 à (cf. message envoyé à tous le 4/5/2013) 2. Présentation de l initiative conjointe (5 ONG) sur les transferts monétaires pour la soudure 2013 La présentation verbale a été faite par Madeleine Evrard Diakité, conseillère régionale sécurité alimentaire et moyens d existence OXFAM-GB. Points essentiels : Situation du contexte : les fortes inondations prévues pendant la période hivernale, présage un problème de disponibilité sur les marchés locaux du Niger, avec une hausse des prix de céréales pouvant être observé à l ordre de 10 à 15%. Toute chose qui poserait plus de problèmes que prévu pour la soudure Les acteurs humanitaires ont une grande capacité de réponse anticipée à la soudure 2013, mais le nœud gordien reste le manque de financement. Echo a poussé l initiative d une réponse conjointe de 5 ONG (ACF, Oxfam, Save ; Concern, ACTED) afin de palier ce risque (soudure 2013) via les programmes de transferts monétaires, avec un cadre logique, une stratégie d intervention et un plan de suivi & Evaluation commun aux 5 ONG au profit de ménages répartis dans les régions de Tillabéry, Zinder et Tahoua pour la soudure 2013.

3 Les rapports récents (cf. Bilan des PTM, étude épicentre) ont été capitalisés pour avoir une double approche Cash + in Kind (PAM/prévention MAG/ enfant) Sur proposition des chefs de mission des 5 ONG, 2 Assistants Technique (Cash /Suivi évaluation) sont prévus et le processus est en cours. Leur rôle principal est d appuyer l harmonisation des approches, analyses, des outils de suivi-évaluatioainsi que d assurer davantage liens /capitalisation vers la protection sociale (meilleure institutionnalisation des PTM). et de Capitalisation Nécessité d harmoniser les montants avec le PAM afin de mieux intégrer ce programme, car le financement ECHO est partagé entre le groupe des 5 ONG sus citées et le PAM. A la suite de cette présentation, des informations importantes ont été partagées et soulignées : Sont également prévu dans ce programme «conjoint» : o Une composante nutritionnelle : dépistage, Blanket, PEC + supplémentation + sensibilisation o Une Etude d impact de ce programme «conjoint» est également prévue mais sera à affiner (Suivi passage C to D après PTM). Concern en charge de ce volet sollicitera le feed back du GTT. Il semble que le PAM prévoit également aussi une étude de son côté. Il a par ailleurs été souligné que le PAM annonce des études très intéressantes mais avec des processus longs et donc des risques de collaboration difficile et des résultats souvent trop peu communiqués. Il a été constaté que les résultats des études restent de manière générale peu communiqués/valorisés, ce qui rend la coordination difficile avec les autres acteurs La FAO prévoit un projet régional recherche action ( Burkina Faso et le Niger), qui prévoit les activités suivantes : Cash, Cash + formation, cash + intrants (semences/petits ruminants) => Maradi/Tahoua ; 700 bénéficiaires/bloc. Un programme conjoint PAM/FAO de PTM est également prévu Il serait important de s assurer de la coordination des interventions inter-sectorielle (SA Nut) afin d éviter des doubles «cash» ou in kind entre du ciblage blanket et TP/P La question de l articulation de ce programme des 5 ONG avec le Plan de contingence nationale multirisque (ISA localisée, inondation) a été posé.il a été relevé que le plan de soutient semble difficile à finaliser, qu il arrive tard et semble peu intégrer les risques de soudures. s. Le ciblage des TP et P contribuera de manière direct ou indirect au plan de réponse dans les zones ciblées). Points d actions: Avoir d avantage d informations du PAM sur leur(s) étude(s) et les partager PAM et FAO ainsi que tous les acteurs doivent Partager la liste des communes et villages pour une bonne coordination des interventions Mettre à jour la cartographie PTM soudure 2013 et à renvoyer le 8 Mai2013 (cf. message du 4/5/2013)

4 Partager la cartographie PTM soudure 2013 avec les autres clusters : Cluster CSA (PAM/FAO) le vendredi 09 Mai 2013 mais aussi au niveau des autres structures (Cluster Nut, CCA, CFS, ect). 3. Etude LASDEL (forces, faiblesses et capitalisation des résultats) Sur la question des résultats de l étude LASDEL, un tour de table a été fait afin de recueillir des participants leurs feedback (forces, faiblesses et capitalisation des résultats de l étude par les acteurs «cash» du Niger) (Cf. Annexe), qui permettront de faire passer un message clé du groupe aux acteurs humanitaires au Niger. Suite à ce tour de table, la CFS a annoncé qu elle prévoyait un audit technique de la CFS avec le Lasdel ainsi que d autres études sur filet sociaux notamment par rapport au dispositif de Suivi& Evaluation qui semble très couteux. Points d actions: Partager la version finale du rapport LASDEL aux membres du GTT suite à la demande de plusieurs participants (CaLP Niger) Partager ce premier feedback (forces, faiblesses et messages clés) réalisé lors de la réunion, et l amender de vos retours/contributions à nous renvoyer au plus tard d ici le Lundi13 Mai. (CaLP Niger + GTT) Il serait intéressant que la CFS et tous les membres du GTT) puissent remplir/actualiser la matrices des études et évaluation prévues sur les PTM au Niger. Le CaLP fera recirculer la dernière version pour amendement par les uns et les autres. 4. Fonctionnement et Plan action GTT post CaLP (session technique et stratégique?) Les remerciements ont été portés à l endroit de l ONG ASB qui a assuré le lead des réunions du GTT en l absence de point focal CaLP au Niger. Ensuite, l information selon laquelle la position de point focal CaLP Niger sera fermée à partir du 31 Mai 2013, a été partagée aux membres du groupe. La perspective est de permettre aux membres du GTT et des institutions nationales nales d assurer le relais avec une poursuite des échanges/appuis du CaLP régional afin d assurer également le lien avec les autres pays de la sous-région. Il ressort des échanges menés cette semaine que: Nécessité de maintenir un groupe de travail/échanges techniques et stratégiques ainsi que de coordination sur les transferts monétaires au Niger, qui reste un espace d expérimentation du cash sous toutes ses formes. Nécessité d avoir personne dédiée (limite du bénévolat) stable, expérimentée et portée par une ou plusieurs structures fédératrice/reconnues. Nécessité d avoir des réunions techniques mais aussi des réunions plus stratégiques sur l institutionnalisation des PTM selon des agendas et contenu des réunions issus des membres du GTT sous le lead/colead mais de quelles structures?, Pour rappel, ce sont

5 les membres du groupe et la communauté de pratique à définir le contenu de l agenda du GTT selon les intérêts techniques et stratégiques. Nécessité de mieux partager les résultats avec les autres structures clés de coordination (autres clusters/inter-cluster, CCA, CRC/CEC) ainsi que la CFS et les différents AT en appuis au dispositif national ; Mieux diffuser les dates de réunion pour éviter les doublons au regard des calendriers multiples de rencontres (ex. réunion Ocha). La question du relais après le départ du CaLP et de. quelles structures (au moins 2) peuvent prendre le relais après le départ du CaLP en attendant d avoir une personne dédiée? Etant donné les engagements que cela représente, plusieurs structures doivent porter cette question à leur hiérarchie. Il a également fait cas de l existence d groupe travaillant sans financement adhoc sur le principe d engagement minimum et de rotation de la charge de travail entre lead et co-lead du groupe et de membres selon les activités). Aussi, serait-il judicieux de discuter de cette opportunité de Les opportunités de financement d une personne dédiée doivent également être davantage analysées en capitalisant les activités passées et à venir du GTT (nécessité d un plan d actions) et les TDR déjà existant du Point Focal CaLP qui peuvent être adaptés Ambassade de Français ; Coopération Suisse au développement, ECHO, Autres? ). Responsabilités : CaLP Niger + membres du GTT. Recommandations : Les acteurs de la communauté de pratique du Niger doivent prévoir ce type de poste «dédié» dans les réponses des futurs appels à proposition (Echo ; DCE, Ambassade de France) mais une coordination entre Bailleurs de fonds et la communauté de pratique est nécessaire afin d éviter des doublons de ce type de poste et/ou groupe de travail ; ce qui serait contre productif. Le CaLP Niger est encore présent pendant un mois pour appuyer la transition et la continuité de ce groupe via également un appui/suivi, au besoin, du CaLP régional. Il a été suggéré que 2 Structures Volontaires (avec si possible, au moins, un membre du consortium CaLP) assurent la transition en synergie avec le Point Focal CaLP du Niger. Ce dernier sera en charge d appuyer le groupe à la définition d un agenda trimestriel de réunion et d un plan d actions prioritaires du groupe. Il a été également émis l idée que l un des AT prévu dans le programme PTM des 5 ONG puisse appuyer la poursuite du GTT avec une implication (tournante) des autres membres du GTT. Point d action : Les 5 ONG doivent rapidement confirmer la possibilité ou non de contribuer à poursuivre la dynamique du GTT via, notamment l AT et un système tournant d appuis de ces ONG, voir des autres membres du GTT (Oxfam + ACF, Save, Concern, ACTED) en attendant une éventuelle personne dédiée Identifier et plaidoyer auprès des bailleurs potentiels pour le financement d un poste dédié (CaLP Niger + membres du GTT)

6 Priorités du GTT : En attendant d avoir une personne dédiée, plusieurs priorités de travail ont été proposées au groupe pour le trimestre à venir? - Préparation/coordination des PTM soudure 2013 (en lien avec CCA et CEC, CFS) : mapping des PTM prévus+ communes/villages (cf. supra), - Quid aussi des autres interventions cash (Blanket Feeding/PAM CFA?), Harmonisation en cours mais reste à partager et comprendre les éventuelles différences - Partage des BDD de ciblage - Partage des résultats de la réactualisation des OA/HEA et implications/recommandationsmmandations pour la soudure Quels vérifications/indicateurs sur le terrain? - Session ad hoc de travail sur le ciblage (interne au groupe et/ou avec le LASDEL, quid feuille de route Save/Care/CFS sur le ciblage évoqué au GTT de février derniers?), - Quel rôle du GTT au forum social? - Marchés : Partage des résultats «applicables» aux PTM des dernières études du PAM, partage des autres études et infos sur les PTM soudure 2013 prévu par le PAM, session sur le partage/recommandation des outils et méthodologies de mesure d impact des PTM sur les marchés pour améliorer cela en 2013 : propositions du groupe? - Cash partout? Résultats analyse de marchés + recommandation par rapport au PTM/PAM * GTT; - Indicateurs minimas à suivre par tous? qu est ce qui est prévu par les 5 ONG? - Redevabilité/contrôle ; Quand prévoir cette session? Avec qui pour aider à la préparation? Point important (cf. atelier de Bilan et étude Lasdel). Voir ce que le CaLP peut faire/préparer en amont. - Partage des 1 résultat des 1 PDM (partage des 1 résultats qualitatifs même si rapport pas fini : cf. délais)? - Bilan des PTM 2013? Points d action Revoir les recommandations de l atelier bilan et de la réunion GTT de février 2013afin d alimenter le plan de travail du Groupe (CaLP Niger + GTT) Proposer un ordre du jour de la prochaine réunion (CaLP Niger + feed back du GTT) Proposer un agenda et contenu de réunions (habituelle et sessions adhoc) du GTT pour le trimestre à venir (CaLP Niger + GTT) 5. Priorité CaLP pour le mois à venir 6. Divers : Cartographie/ préparation des interventions 2013 (Cf. point 1) Fiches de capitalisation et leçons apprises (Cf. point 1)

7 Suivi des formations. Le CaLP demandera aux participants des formations de remplir un outilinterne de suivi afin de pouvoir améliorer les formations à venir. Il est demandé à tous de remplir et de renvoyer ce questionnaire au CaLP et Questionnaire bonne conduite, présenté par Kokoevi Sossouvi. ouvi. Dans le cadre de la recherche CaLP sur les e-transfert, il est prévu l élaboration d un code de bonne conduite. Le CaLP souhaiterait avoir un retour (sous forme de bullets points) des opérateurs de terrain sur ce qui existe déjà afin de ne pas ré-inventer la roue et surtout de valoriser les feed back du terrain. Définition ci-après du projet d ordre dre du jour de la prochaine réunion GTT prévue le Jeudi 30 mai 2013 à 9h00 au bureau OCHA. - La priorité de cette rencontre sera accordée à la stratégie de ciblage pour tous les PTM (feuille de route ciblage). - Suivi recommandation pour l élaboration du plan de travail du GTT, - Présentation du PAM sur le BlanketFeeding; Points d action Partager le questionnaire du code de bonne conduite aux membres du GTT et compilation et partage des retours (CaLP Niger + GTT) avant la fin du mois. Annexe : - Tableau de synthèse feedback étude Lasdel - Liste de présence des participants

8 Forces Faiblesses Recommandations /utilisation de l étude par les acteurs de mise en œuvre de PTM Faiblesses mises en avant pour affiner les interventions Intéressant car aspects socio-anthropologiques assez peu pris en compte (focus/vision davantage orienté sur les aspects techniques) Remise en question de l approche participative mais pas assez analysée ; Meilleure compréhension des contraintes/perceptions anthropologiques Révèle bien les problèmes de redistribution parfois pas ou peu connu/vu Regard critique du Lasdel pour voir les effets locaux au regard du volume de financement des PTM : 47 milliards en 2011! Beaucoup de temps passé sur le terrain Permet de se reposer les bonnes questions et éviter de copier/coller les mêmes PTM chaque Manque de recommandations et d analyse des améliorations en cours. Beaucoup d acteurs connaissaient les faiblesses (et certains ont déjà changé et améliorer certaines choses, notamment la communication) Beaucoup de problème de ciblage (double liste, trop de gens, pression des Bailleurs aussi parfois en termes de timing or bien cibler demande du temps) Difficultés d identification des Catégories. Extrapolation sans assez de recul /essayer de comprendre l approche et les spécificités des PTM entre les 5 études de cas Critiques mais temps courts aussi pour les ONG dans la préparation de la mise en œuvre Pas de prise de contact (avec équipe, commune, etc) pour balancer les informations reçues/ supported by the International Federation of the RC / RC Societies, the European Humanitarian Aid Department ECHO, OFDA/USAID, Visa Se baser sur les faiblesses pour améliorer les interventions à venir. Quid des intermédiaires (IMF) qui occultent le partenaire et créent des confusions (Communication, visibilité) Comment régler/éviter les tensions issues du ciblage? Dégager un peu plus les aspects positifs du cash au même titre que les moins Comité de plainte à améliorer (par tous et tout type d intervention et non pas seulement sur le Cash précurseur de ce type de mécanismes de redevabilité/contrôle) Améliorer information/communications de la base Structure social à mieux intégrer /comprendre Séance de travail (et formation/module) avec Lasdel pour mieux intégrer la composante socio-

9 année sans se poser de question, permet de reposer un esprit critique. Constats faits qui vont et doivent obliger tous les acteurs à améliorer la mise en œuvre des PTM à venir. Point de convergence des critiques sur les PTM d urgence mais aussi sur les safety net en termes de ciblage et Comité de plainte (choix à revoir). Décalage entre communauté et opérateurs Messages clés: Avis plus des non bénéficiaires (2) qui auront toujours quelque chose à dire/critiquer, Plus focaliser les PTM urgences/safety net Généralisation/extrapolation des faiblesses or les PTM «analysés» ont des objectifs différents anthropologique dans le ciblage technique. Meilleure préparation des PTM et compréhension du contexte entre les réponses d urgence (la plupart des acteurs sont dans ses zones depuis longtemps et font à la fois de l urgence et des actions plus long termes) Groupe de travail ad hoc avec Acteurs institutionnels et PTF sur ses faiblesses Pertinence des informateurs clés? Représentativité de toutes les couches sociales dans les comités de plainte et capacité de gestion/réaction/traitement des plaintes Plaidoyer PTF pour améliorer le ciblage Capitalisation à améliorer. - Etude commanditée par le dispositif mais financée par plusieurs structures dont quelques ONG, avec un cahier des charges peut-être pas assez bien défini. - Etude qualitative et critique du Lasdel dont le mandat est de documenter ce qui ne va pas, donc ne pas être étonné de voir autant de faiblesses mises en avant dans le document supported by the International Federation of the RC / RC Societies, the European Humanitarian Aid Department ECHO, OFDA/USAID, Visa

10 - A restituer donc dans le contexte des autres études Lasdel toutes aussi critiques sur d autres mécanismes/outils d interventions humanitaires (cf. étude sur le Ciblage nutrition et les biais de comportement ; Food For Work à large échelle, ect) - Processus très qualitatif et très généralisé sans recul/remise en perspective avec des Gap de compréhension de la partie technique des PTM - Il appartient à tous les acteurs (opérationnels mais aussi les donateurs) de prendre en considération ses faiblesses pour l amélioration des la mise en œuvre des PTM à venir. - Autres messages clés? Merci de vos feedback supported by the International Federation of the RC / RC Societies, the European Humanitarian Aid Department ECHO, OFDA/USAID, Visa

11 LISTE DE PRESENCE N Nom et prénoms Fonction Services/structures Mail Tel 1 Mamane Laoualy Salissou Coordonnateur technique ASB Jean Christophe Gerard PDQM Save The Children Malacky Harty Assistant Manager sécurité alimentaire Concern Garba Yayé Issa Chef de projet ACTED Saïdou Mani Responsable technique SA ACF-Espagne Madeleine Diakité EFSL conseillère technique régional Oxfam Hadjara Galadima HSO UNOCHA Bachir Maliki Assistant programme FAO John Mayaliwa Nutrition and food security officer UNHCR supported by the International Federation of the RC / RC Societies, the European Humanitarian Aid Department ECHO, OFDA/USAID, Visa

12 10 Koko sossouvi Cash expert UNHCR / Ibrahim Alidou Coordionnateur Kaydia Karine Dyskiewicz Chef de mission ASB Djibo Banaou Expert agronome FAO / Karimou Bassirou Expert suivi evaluation CFS Christophe Breyne Point focal régional CaLP 16 Goun Eric Abel Point focal Niger CaLP supported by the International Federation of the RC / RC Societies, the European Humanitarian Aid Department ECHO, OFDA/USAID, Visa

Atelier d apprentissage sur Les Programmes de Transferts Monétaires 2012 en Afrique de l Ouest RAPPORT DE L ATELIER

Atelier d apprentissage sur Les Programmes de Transferts Monétaires 2012 en Afrique de l Ouest RAPPORT DE L ATELIER Atelier d apprentissage sur Les Programmes de Transferts Monétaires 2012 en Afrique de l Ouest RAPPORT DE L ATELIER Dakar, Sénégal, du 12 au 14 mars 2013 SOMMAIRE RÉSUMÉ EXÉCUTIF... 3 I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013 Le Mercredi 10 Juillet 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 13 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Mme Anne

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 06 MARS 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 06 MARS 2013 Le mercredi 06 Mars 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 5 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Dr Cissé, Chargé

Plus en détail

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine 1. Soutenir l pour définir les directions stratégiques de la réponse humanitaire et sa planification 1.1 Analyse et planification stratégique Actions Sous-Actions Qui Quand (en continu si pas précisé)

Plus en détail

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC 8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC Compte rendu Par Julie GAGOE Date : Jeudi 05-04-12 Lieu : Bureau du SE COMIFAC Agenda 1. Evaluation de la feuille de route 2011 2. Défis et priorités

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 07 Novembre 2012

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 07 Novembre 2012 Compte-Rendu de la Réunion du Le mercredi 07 novembre 2012 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 32 ème réunion de la Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée

Plus en détail

Transfert de Cash en Milieu Urbain dans un Contexte d Urgence. May-September 2012. Document de Capitalisation

Transfert de Cash en Milieu Urbain dans un Contexte d Urgence. May-September 2012. Document de Capitalisation Transfert de Cash en Milieu Urbain dans un Contexte d Urgence May-September 2012 Document de Capitalisation Projet de transfert de cash dans les villes de Tillabery, Tahoua et Agadez Niger Avec la Collaboration

Plus en détail

Compte Rendu de la réunion de l atelier sur les critères de ciblage et de vulnérabilité 07 mai 2013, Hôtel Kempinski El Farouk, Quartier du Fleuve

Compte Rendu de la réunion de l atelier sur les critères de ciblage et de vulnérabilité 07 mai 2013, Hôtel Kempinski El Farouk, Quartier du Fleuve GROUPE HUMANITAIRE SECURITE ALIMENTAIRE Compte Rendu de la réunion de l atelier sur les critères de ciblage et de vulnérabilité 07 mai 2013, Hôtel Kempinski El Farouk, Quartier du Fleuve Assistance Alimentaire

Plus en détail

Transfert Monétaire par téléphone mobile (programme en partenariat avec le PAM et MTN)

Transfert Monétaire par téléphone mobile (programme en partenariat avec le PAM et MTN) 1 TERMS OF REFERENCE Pour l Evaluations Externe d ACF Transfert Monétaire par téléphone mobile (programme en partenariat avec le PAM et MTN) Programme Financé par PAM Référence du Contrat CI D4C 20 septembre

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant)

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) Ce document a pour objectif d harmoniser le mandat et le cadre d action des RECOPE ; d orienter et harmoniser l approche des ONG

Plus en détail

TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade

TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade 1 Contexte et justification: La Loi sur le Domaine Nationale aura exactement 51 ans jour pour

Plus en détail

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL Atelier de planification opérationnelle du Projet COMIFAC-FAO relatif aux «systèmes de surveillance et de MNV nationaux avec une approche régionale pour les pays du Bassin du Congo» Libreville 14 & 15

Plus en détail

ETUDE DE PROGRAMME DE TRANSFERT MONETAIRE

ETUDE DE PROGRAMME DE TRANSFERT MONETAIRE ETUDE DE PROGRAMME DE TRANSFERT MONETAIRE REGION SAHEL MALI BURKINA FASO NIGER Février 2014 1 SOMMAIRE ABBREVIATIONS... 4 REMERCIEMENTS... 4 1. INTRODUCTION... 5 2. OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE ET LIMITES DE

Plus en détail

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 :

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 : 1 SECTION 1 : 2 3 Le but de cette version 2.0 du Manuel technique du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire est d apporter aux analystes de la sécurité alimentaire des normes techniques

Plus en détail

COMMUNIQUER SUR LES TRANSFERTS MONÉTAIRES

COMMUNIQUER SUR LES TRANSFERTS MONÉTAIRES COMMUNIQUER SUR LES TRANSFERTS MONÉTAIRES GUIDE PRATIQUE DE SENSIBILISATION COMMUNAUTAIRE POUR LES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE

Plus en détail

A SEARCH FOR FAME : INITIATIVES POUR UN DEVELOPPEMENT INTEGRE DURABLE IDID : A LA RECHERCHE D UNE NOTORIÉTÉ : LE CHEMIN DE L ONG IDID AU BÉNIN

A SEARCH FOR FAME : INITIATIVES POUR UN DEVELOPPEMENT INTEGRE DURABLE IDID : A LA RECHERCHE D UNE NOTORIÉTÉ : LE CHEMIN DE L ONG IDID AU BÉNIN A SEARCH FOR FAME : INITIATIVES POUR UN DEVELOPPEMENT INTEGRE DURABLE IDID : A LA RECHERCHE D UNE NOTORIÉTÉ : LE CHEMIN DE L ONG IDID AU BÉNIN Introduction Initiatives pour un Développement Intégré Durable

Plus en détail

Cas de la Plateforme du Niger

Cas de la Plateforme du Niger Plateformes Nationales de Dialogue entre Acteurs pour l Adaptation de l Agriculture au Changement Climatique Cas de la Plateforme du Niger M me HIMA Fatimatou, Plateforme Paysanne/Niger avril 2013 UNE

Plus en détail

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV)

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV) REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (MARNDR) PROJET DE RENFORCEMENT DES Services Publiques Agricoles II (RESEPAG II) Opération P126744 DONS

Plus en détail

Rapport de la 1 ère visite du pays

Rapport de la 1 ère visite du pays Page 1 sur 11 Protection a l enfance en urgence Suivi de situation et de l intervention Rapport de la 1 ère visite du pays 25 Août 06 Septembre, 2014, Bangui, République Centrafricaine (RCA) Page 2 sur

Plus en détail

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES Programme A -TERMES DE REFERENCE- ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES I. CONTEXTE Le Togo possède une variété

Plus en détail

Rapport de la première visite pays

Rapport de la première visite pays Page 1 sur 10 La protection de l enfance en urgence Suivi de la situation & de la réponse Rapport de la première visite pays 14-31 Octobre, 2014, Bamako, Mali Page 2 sur 10 Table des matières 1. Contexte...

Plus en détail

COUPONS GUIDE PRATIQUE DES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES EN SITUATIONS D URGENCE THE CASH LEARNING PARTNERSHIP. www.cashlearning.

COUPONS GUIDE PRATIQUE DES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES EN SITUATIONS D URGENCE THE CASH LEARNING PARTNERSHIP. www.cashlearning. COUPONS GUIDE PRATIQUE DES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES EN SITUATIONS D URGENCE THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE CE GUIDE : CONDITIONS PRÉALABLES... 2 DESCRIPTION

Plus en détail

Relevé de conclusions de l'atelier d évaluation intermédiaire du Déploiement du Guide du Contrôle Interne au sein des SFD en zone UEMOA

Relevé de conclusions de l'atelier d évaluation intermédiaire du Déploiement du Guide du Contrôle Interne au sein des SFD en zone UEMOA Relevé de conclusions de l'atelier d évaluation intermédiaire du Déploiement du Guide du Contrôle Interne au sein des SFD en zone UEMOA Dans le cadre de la mise en œuvre des activités de l axe n 2 du projet

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015

Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015 Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015 Ordre du jour : Revue de l ordre du jour et des points d action de la dernière réunion - dont Attaques contre les écoles (MENET, Cluster) Bref compte-rendu

Plus en détail

La Réforme Humanitaire

La Réforme Humanitaire La Réforme Humanitaire Edifier un système de réponse humanitaire plus efficace et prévisible é Lancée en 2005 par le Coordonnateur des Secours d Urgence ERC, USG Affaires Humanitaires. La réforme cherche

Plus en détail

&203$6'\QDPLTXH 0DQXHOG $GRSWLRQ. GUIDE POUR L ADOPTION DU COMPAS Qualité ET DU COMPAS Dynamique

&203$6'\QDPLTXH 0DQXHOG $GRSWLRQ. GUIDE POUR L ADOPTION DU COMPAS Qualité ET DU COMPAS Dynamique GUIDE POUR L ADOPTION DU COMPAS Qualité ET DU COMPAS Dynamique Page 1/ 17 Page 2/ 17 6RPPDLUH,1752'8&7,21 A QUI S ADRESSE CE MANUEL?... 6 QUEL EST L OBJECTIF DE CE MANUEL?... 6 /(6)$&7(856'(5(866,7(3285/

Plus en détail

Rapport de la Table Ronde sur le Soutien Juridique en République du Congo

Rapport de la Table Ronde sur le Soutien Juridique en République du Congo Avril 2013 Rapport de la Table Ronde sur le Soutien Juridique en République du Congo Brazzaville, 27 mars 2013 Table des matières I - INTRODUCTION... 3 II - TRAVAUX DE LA TABLE RONDE... 4 II.1. La session

Plus en détail

TRAVAILLER AVEC LES BANQUES

TRAVAILLER AVEC LES BANQUES TRAVAILLER AVEC LES BANQUES GUIDE PRATIQUE DE NÉGOCIATION AVEC LES BANQUES DANS LE CADRE DE PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE CE GUIDE

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré

Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré Considérations générales Ce rapport synthétique est issu de l étude d une organisation

Plus en détail

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014 Introduction Ce document est établi suivant la méthodologie du Cadre de Gestion des Risques (Risk Management Framework) proposé

Plus en détail

Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso

Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso Plan de présentation. Contexte du plan. Rôle du CONASUR But du plan. Objectifs du plan. Méthodologie

Plus en détail

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES Commission du Bassin du Lac Tchad Siège CBLT - BP 727 - N Djamena - Tchad Tel: +235 22 52.41.45 Fax: +235 22 52.41.37 E-mail : cblt_lcbc@intnet.td RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS

RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS Des recommandations détaillées sur l approche de responsabilité sectorielle

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE SUR LES PROGRAMMES DE TRANSFERT MONETAIRE EN MAURITANIE

DOCUMENT DE REFERENCE SUR LES PROGRAMMES DE TRANSFERT MONETAIRE EN MAURITANIE DOCUMENT DE REFERENCE SUR LES PROGRAMMES DE TRANSFERT MONETAIRE EN MAURITANIE Rapport final ********** BELEMVIRE Adama 01 BP 5385 Ouagadougou 01 Tél : +226 70254553 E-mail : belemvireadama@yahoo.fr Février

Plus en détail

TRANSFERTS MONÉTAIRES PAR LE BIAIS DE CARTES

TRANSFERTS MONÉTAIRES PAR LE BIAIS DE CARTES TRANSFERTS MONÉTAIRES PAR LE BIAIS DE CARTES GUIDE PRATIQUE DES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES EN SITUATIONS D URGENCE THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE CE GUIDE :

Plus en détail

Focus sur le Programme «Bourses» de la CTB

Focus sur le Programme «Bourses» de la CTB La seconde édition de la formation groupée sur le financement de la santé et de la protection sociale a démarré sur les chapeaux de roues ce mercredi 02 mai 2012 au Centre de Formation RESOPP à Thiès.

Plus en détail

UNITE DE GESTION DU PROJET FILETS SOCIAUX PRODUCTIFS TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT DU PERSONNEL FIDUCIAIRE DE L'UGP

UNITE DE GESTION DU PROJET FILETS SOCIAUX PRODUCTIFS TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT DU PERSONNEL FIDUCIAIRE DE L'UGP MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE FORMATION PROFESSIONNELLE ------------------------------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------------------------

Plus en détail

RAPPORT. Atelier Régional Enseignements Tirés du Programme Cash Voucher au Camp de Réfugiés de Mangaïze

RAPPORT. Atelier Régional Enseignements Tirés du Programme Cash Voucher au Camp de Réfugiés de Mangaïze RAPPORT Atelier Régional Enseignements Tirés du Programme Cash Voucher au Camp de Réfugiés de Mangaïze 11-13 Septembre 2013 Hôtel Univers, Niamey et Camp de Réfugiés de Mangaïze, NIGER Par Kokoévi Sossouvi

Plus en détail

Suivi de la Performance du Cluster Sécurité Alimentaire en RCA

Suivi de la Performance du Cluster Sécurité Alimentaire en RCA Suivi de la Performance du Cluster Sécurité Alimentaire en RCA 1. Introduction Rapport final - Décembre 2014 Le suivi de la performance du cluster (Cluster Performance Monitoring) est un processus qui

Plus en détail

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement BONNEL Conseils Associés Isabelle DOUAY : idouay@bonnel-conseils.com 9 A rue Châteaubriand 75008 PARIS tel. : 01

Plus en détail

CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL. Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence

CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL. Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence 4 CaLP ARGENT TRAVAILLER CONTRE AVEC TRAVAIL LES BANQUES

Plus en détail

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Corinne MERCADIE Direction Qualité Responsable Environnement Emballages cmercadie@groupe-casino.fr Gabrielle ADAM Direction Qualité

Plus en détail

ANNEXE 3. Période 2011-2015

ANNEXE 3. Période 2011-2015 ANNEXE 3 GUIDE DE MOBILISATION DES RESSOURCES POUR LA MISE EN OEUVRE DU PLAN OPERATIONEL DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA EN MILIEU DE TRAVAIL Période 2011-2015 BUJUMBURA, 19 Mai 2011 2 Sommaire 0. Introduction.3

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

Rapport d activités 2012

Rapport d activités 2012 République de Guinée-Bissau MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Projet d Appui à la Sécurité Alimentaire (PASA) Composant II : Aménagements hydroagricoles (CAHA) Rapport d activités 2012 Élaboré

Plus en détail

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS Ce document présente la procédure d évaluation des services centraux de l UNIL

Plus en détail

REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010

REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010 REPORT RBM/EXD/2010/REP. 15 JUL 2010 Official document General distribution Français REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010 RAPPORT Le groupe de coordination du réseau Faire Reculer

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

Septembre 2011. TDR Formation gestion comptable et contrôle interne Bénéficiaires : GPH-A Financement : USADF

Septembre 2011. TDR Formation gestion comptable et contrôle interne Bénéficiaires : GPH-A Financement : USADF REPUBLIQUE DU BENIN DEPARTEMENT DU ZOU ET DES COLLINES COMMUNE DE COVE GROUPEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES AÏDOTE (GPH-A) DE COVE TEL : 97 87 50 87 / 96 19 16 30 U N I T E D S T A T E S A F R I C A N

Plus en détail

Directeur Général de l association ALIMA

Directeur Général de l association ALIMA Directeur Général de l association ALIMA L ASSOCIATION ALIMA Lors de la création d ALIMA, en juin 2009, l objectif était de produire des secours médicaux lors de situations d urgences ou de catastrophes

Plus en détail

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Depuis 2008, l Etablissement assure la mise en place du plateau collaboratif d échange Intranet/Internet

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE ETAPE 2.3 : PLAN D ACTIONS ET PLANNING Novembre 2014 Jean-Philippe

Plus en détail

ANNEXE. 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP)

ANNEXE. 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP) ANNEXE 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP) La mise en accessibilité des Etablissements Recevant du Public (ERP) de l'état passe par le lancement de différentes actions,

Plus en détail

PV Comité de pilotage 1 octobre 2013

PV Comité de pilotage 1 octobre 2013 PV Comité de pilotage 1 octobre 2013 Présents : Wim, Ndudi, Caroline, Lut (PV), Jessica, Elies, Karel, Dirk Excusés : Gaëlle, Ignace 1. Approbation PV du 30 mai Approuvé, mais points à clarifier : - Compte

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique

Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique Les acteurs du programme Un plan national de professionnalisation à destination des adultes-relais qui se décline au plan territorial sur

Plus en détail

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Retours des entretiens téléphoniques 1. Présentation du contexte : Atout Métiers LR Offre de formation L association

Plus en détail

De l intérêt croissant des bailleurs humanitaires pour l environnement

De l intérêt croissant des bailleurs humanitaires pour l environnement 44 w Dossier De l intérêt croissant des bailleurs humanitaires pour l environnement Par Blanche Renaudin Une étude portant sur l intégration de l environnement dans le secteur humanitaire 1 a été commanditée

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies - - - 1 - MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies Novembre 2011 1 - - - 2 - Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 4 Domaine

Plus en détail

Termes de Références pour le Recrutement de consultants- formateurs

Termes de Références pour le Recrutement de consultants- formateurs Termes de Références pour le Recrutement de consultantsformateurs Projet : Soutenir la transition postcrise et l amélioration de la cohésion sociale en initiant une dynamique de réintégration socioéconomique

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT

SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT (s appliquant aux projets d aide d urgence, de réhabilitation/ reconstruction et de prévention/ réduction des risques et de résilience) Le rapport final

Plus en détail

VACANCES DE POSTES. I. Lieu d affectation : La préfecture de la KEMO avec des déplacements ponctuels dans la province (République centrafricaine).

VACANCES DE POSTES. I. Lieu d affectation : La préfecture de la KEMO avec des déplacements ponctuels dans la province (République centrafricaine). VACANCES DE POSTES Projet : Projet de Réhabilitation nutritionnelle d urgence au sein des populations (déplacés et autochtones) de l axe Dékoa-Sibut, préfecture sanitaire de KEMO, en RCA Postes vacants

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA Préparé par l ARD de Kaolack Dans le Cadre de la Convention PNDL Enda ECOPOP Table des matières Sigles et acronymes

Plus en détail

Une proposition pour financer l investissement bas carbone en Europe

Une proposition pour financer l investissement bas carbone en Europe Une proposition pour financer l investissement bas carbone en Europe Baptiste Perrissin Fabert (CGDD) Michel Aglietta (CEPII) Etienne Espagne (France Stratégie) Mai 2015 Séminaire CIRED - ONG Crédit photo

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

L'évaluation des projets

L'évaluation des projets L'évaluation des projets Objectifs de la formation Concepts-clés Le cycle des opérations Source cc-by-sa : Wikimédia Commons 1 Confort de lecture? mode 1080p/haute définition mettre la vidéo en mode «plein

Plus en détail

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Le Réseau de Systèmes d Alerte Précoce contre la Famine Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Ouagadougou, Burkina Faso 18-20 Novembre 2013 Plan A. Qu est-ce que FEWS NET? B. Les

Plus en détail

PROJET D APPUI A LA SOCIETE CIVILE ET A LA RECONCILIATION NATIONALE

PROJET D APPUI A LA SOCIETE CIVILE ET A LA RECONCILIATION NATIONALE RÉPUBLIQUE TOGOLAISE MINISTÈRE AUPRES DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHARGE DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE UNION EUROPÉENNE FONDS EUROPÉEN DE DÉVELOPPEMENT PROJET

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Subventions FM concernées NA (mission régionale) Appui à l élaboration d

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture & SAWAP Programme Sahel et Afrique de BRICKS SAWAP BRICKS Synthèse des travaux SAWAP 1 12 3 La conférence du Programme Sahel et Afrique de l Ouest en appui à la Grande muraille verte (SAWAP) et le lancement

Plus en détail

1 Informations générales

1 Informations générales PAMEC-CEEAC Programme d Appui aux Mécanismes de Coordination et au renforcement des capacités de la CEEAC pour la mise en œuvre et le suivi du PIR Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale

Plus en détail

Appel à propositions. La gestion durable des ressources naturelles et changements climatiques. L`élevage avec un focus sur le pastoralisme

Appel à propositions. La gestion durable des ressources naturelles et changements climatiques. L`élevage avec un focus sur le pastoralisme Foire aux savoirs Consolider la Résilience à l insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel / Afrique de l Ouest Ouagadougou, Burkina Faso, 5-7 Novembre 2013 Appel à propositions Venez nous rejoindre

Plus en détail

BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté par Seidi Mohamed Abdourahmane

BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté par Seidi Mohamed Abdourahmane Association : Conscientisation et Réflexion pour la Promotion de L Elevage. (ACRPE) Arrêté n 0033/MI/SP/D/DGAPJ/DLP BP : 24 Tahoua Tel : 96 59 05 77 E-mail : ass.acrpea@yahoo.fr BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté

Plus en détail

Quadro Paese Stream 2013-2015 TUNISIA

Quadro Paese Stream 2013-2015 TUNISIA DIREZIONE GENERALE PER LA COOPERAZIONE ALLO SVILUPPO Ufficio III Quadro Paese Stream 2013-2015 TUNISIA 1. Encadrement et raisons de la présence de la coopération italienne Les raisons qui font de la Tunisie

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/SC.1/2008/1 11 août 2008 FRANÇAIS Original: FRANÇAIS ET ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

GROUPE REGIONAL D IDENTITOVIGILANCE

GROUPE REGIONAL D IDENTITOVIGILANCE GROUPE REGIONAL D IDENTITOVIGILANCE Présentation du groupe de travail et des travaux envisagés Organisation du groupe Pilotage global : GCS e-santé PACA Pour chaque thème de travail 1 niveau : le groupe

Plus en détail

2. Pourquoi évaluer la coordination et la communication d une réponse à l urgence?

2. Pourquoi évaluer la coordination et la communication d une réponse à l urgence? RAPPORT DE FIN DE MISSION SIMEX Haïti 2011 25 Juillet 2011 Rédigé par Guillaume Simonian Chargé de programme UNICEF Unité d analyse prévisionnelle et capacité de réaction 1 LISTE DES ACRONYMES COUC : Centre

Plus en détail

COMPTE-RENDU REUNION DE SERVICE 19 septembre 2005

COMPTE-RENDU REUNION DE SERVICE 19 septembre 2005 Aujourd hui, les actions qui vont être abordées : Election des Délégués du Personnel ARTT Tour de table Divers COMPTE-RENDU REUNION DE SERVICE 19 septembre 2005 Monsieur REYTER Accueil pour cette première

Plus en détail

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT SOMMAIRE Introduction... 2 I. Aperçu sur le fondement de la gestion axée sur les résultats... 3 1.1. De nouveaux

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 2 Du 13 au 14 Mars 2007 a eu lieu au Palais des Congrès de Cotonou,

Plus en détail

La conduite du changement Présentation du service

La conduite du changement Présentation du service La conduite du changement Présentation du service Expert en innovation Stratégie & Expertise numérique AGENDA 01 02 03 04 05 Notre vision de la conduite du changement Des compétences et un savoir-faire

Plus en détail

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008 Le Budget Genre au Maroc, une perspective stratégique pour l égalité des sexes et l habilitation des femmes Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie

Plus en détail

Circulaire n 5051 du 04/11/2014

Circulaire n 5051 du 04/11/2014 Circulaire n 5051 du 04/11/2014 Collaboration entre les Centres psycho-médico-sociaux, le Service de médiation scolaire et le Service des équipes mobiles missions et rôles Réseaux et niveaux concernés

Plus en détail

Spécialiste en gestion financière de projet

Spécialiste en gestion financière de projet Termes de référence Spécialiste en gestion financière de projet 1. Contexte du projet Le projet appuie la mise en œuvre du cadre de gouvernance prévue dans la nouvelle constitution marocaine, à travers

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

COTE D IVOIRE. FICHE TECHNIQUE Ouest Côte d Ivoire. Monitoring d un projet cash : étapes, enjeux. Introduction. Les fondamentaux du monitoring

COTE D IVOIRE. FICHE TECHNIQUE Ouest Côte d Ivoire. Monitoring d un projet cash : étapes, enjeux. Introduction. Les fondamentaux du monitoring FICHE TECHNIQUE Ouest Côte d Ivoire Monitoring d un projet cash : étapes, enjeux Cadre de travail Avec le soutien d ECHO, ACF a publié au second semestre 2012 une série de fiches techniques pour aider

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail