La segmentation Mosaic pour les meilleures stratégies marketing et commerciales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La segmentation Mosaic pour les meilleures stratégies marketing et commerciales"

Transcription

1 La segmentation Mosaic pour les meilleures stratégies marketing et commerciales Mosaic France, la segmentation des consommateurs français construite sur la base d un référentiel au ménage

2 Mosaic France vous offre un éclairage précis sur les consommateurs, leur mode de vie et leur préférence en terme de canal d achat De nos jours, de plus en plus de sociétés investissent du temps et de l argent dans l analyse des consommateurs. Elles utilisent les résultats qui en découlent pour maximiser leur relation clients: augmenter la fidélité, la pérennité et la valeur acquérir de manière rentable agir pour préparer l avenir Mais le monde change et nos modes de vie et de travail deviennent de plus en plus complexes et hétérogènes. Ces changements ont un impact socio-économique important sur les consommateurs. Analyser et anticiper ces impacts sur les consommateurs est donc primordial. La segmentation des consommateurs, Mosaic France, vous apporte un éclairage précis sur la démographie, les conditions et modes de vie, mais aussi sur le lieu de résidence de tous les ménages en France. Cette nouvelle version de Mosaic France capitalise sur l accès à un large éventail de données très précises sur tous les ménages pour permettre de mieux comprendre les consommateurs. La clé pour comprendre le comportement de chaque type Mosaic est la richesse des données descriptives. 2

3 Comment Mosaic France peut vous aider? Exploiter la connaissance client Utiliser Mosaic France pour mieux comprendre vos clients: qui, quoi, où, comment et pourquoi Analyser les caractéristiques sociodémographiques de vos clients, leur comportement et mode de vie pour mieux cibler, acquérir et développer des relations pérennes et rentables Optimiser vos localisations Utiliser Mosaic France pour mieux connaître le marché dans vos zones de chalandise et choisir les meilleurs sites d implantation Améliorer la performance de vos points de vente, augmenter votre chiffre d affaires, adopter le meilleur mix-marketing et optimiser vos actions de communication Cibler les bonnes personnes, avec la bonne offre, au bon moment et au bon endroit Pourquoi choisir Experian? Depuis plus de 25 ans, Experian a créé des segmentations de consommateurs à travers le monde, et s est imposé comme leader en la matière. Cette expérience lui permet de disposer d un savoirfaire et d une expertise inégalée pour élaborer des segmentations innovantes. Alliant outils performants de traitement de l information et connaissance pointue des consommateurs, des marchés et des économies, nous sommes capables d identifier les meilleures sources de données et méthodologies pour construire des segmentations inédites et pertinentes. De plus, nous choisissons les meilleures partenaires pour y arriver. Cette nouvelle version de Mosaic France est construite sur base du nouveau référentiel Consumer View avec 26 millions de ménages. Mosaic France prend sa place au sein d une grande famille de segmentations de consommateurs disponible dans 29 pays et couvrant pas moins d un milliard de consommateurs dans le monde. Pour élaborer la segmentation Mosaic France, une démarche en 3 temps a été adoptée : une analyse détaillée et exhaustive des données les plus pertinentes, une démarche unique et sophistiquée de classification appelée clustering un important travail de validation et d interprétation de la segmentation par des experts 3

4 Données pour Mosaic 4 Données pour la construction Un total de 230 variables a été utilisé pour construire cette nouvelle version de Mosaic France au niveau ménage. Ces données ont été choisies compte tenu de leur couverture en nombre de ménages, leur qualité, leur cohérence, ainsi que leur pérennité. Pour utiliser l ensemble de ces variables dans notre démarche de segmentation, celles-ci doivent permettre d identifier et discriminer au mieux un large éventail de comportements. Ces variables doivent également pouvoir être observables et reproductibles dans le temps, ceci permettant une mise à jour annuelle de la segmentation Mosaic France. Le premier jeu de données qui a permis la mise en œuvre de la nouvelle segmentation Mosaic Démographique Age Composition du foyer Statut marital Enfants Migrations Education Diplômes Etudiants Proximité écoles Emploi Distance Moyen de transport Environnement Densité de population Accessibilité commerces Accessibilité réseaux routiers Structure d emploi Logement Taille du logement Type de logement Confort de l immeuble Statut au logement Age du logement Nombre de pièces Socio-économique Possession de véhicules Catégories d'habitat Revenu CSP Emploi France repose sur l utilisation du référentiel Experian, base de données qualifiée de 37 millions d adultes et 26 millions de ménages. Ce référentiel est issu de la juxtaposition des sources Médiaprism Group et Family Services, ainsi que de la mise en œuvre par Experian de modèles sociodémographiques et économiques tels que: l âge, la CSP, la présence d enfants, le cycle de vie de la famille, le type de logement, etc Le second jeu de données repose sur le nouveau référentiel cartographique Experian, les îlots+, découpant la France métropolitaine en briques. Ce référentiel combine les données Iris du recensement rénové, ainsi qu un jeu de données spécifique, modélisé par Experian et comprenant une soixantaine d indicateurs sur la population et ménages en 2010, ainsi qu une série d indicateurs d accessibilité (densité de population, accessibilité aux réseaux routiers, ) L ensemble de ces données est mis à jour annuellement et permet donc la fourniture annuelle de la solution Mosaic France. Granularité La segmentation Mosaic France a été construite par le pôle «modélisation et segmentation» du centre de développement monde d Experian, appuyé par les équipes locales de MIS France, de la conception de la segmentation jusqu à sa description, en passant par sa validation. Cette nouvelle version de Mosaic France segmente l ensemble des ménages et îlot+ de France, selon une arborescence à 3 niveaux. Du niveau le plus fin les segments, Mosaic France se consolide en 56 types, puis 13 groupes. Cette segmentation se décline de la même façon tant au niveau de chacun des 26 millions de ménages, que sur chacun des ilots+, ceci offrant une large palette d utilisation tant en granularité qu en types d analyses.

5 Mosaic France Groupes et Types La nouvelle version de Mosaic France classifie les consommateurs français en 56 types et 13 groupes. Groupe Nom % Type Nom % A B C D E F G Elites parisiennes Cosmopolites et branchés Banlieues aisées Familles dans le confort Jeunes familles actives Banlieues laborieuses Culture et héritage ouvriers A01 A02 A03 A04 A05 B06 B07 B08 C09 C10 C11 C12 C13 D14 D15 D16 D17 D18 E19 E20 E21 E22 E23 F24 F25 F26 F27 F28 G29 G30 G31 G32 G33 Expats et professions libérales Cadres expérimentés en pleine réussite Consultants urbains technophiles Cadres en devenir et premiers enfants Petites familles urbaines et métiers techniques Branchés culture Parent seul mature en HLM Ciné-culture et Hard Discount Patrimoine, sérénité et culture Couples matures, confort et placements Familles, revenus, digital Grandes familles dans le confort Seniors aisés éco-responsables Jeunes familles, métiers techniques et sport Familles, pierre et confort Couples mobilité et métiers techniques Jeunes familles, équipements de loisirs Familles, ados, télé et prévoyance Jeunes parents, équipements de loisirs et télé Accro-crédits technophiles et enfants Jeunes couples, cinéma et sorties Familles, mobilité, éco-sceptiques Monoparentalité, sport et conso Couples matures, télé et confort Jeunes couples, métiers techniques et sport Couples matures tranquilles Familles nombreuses, sport et télé Artisans, sorties et placements Jeunes familles, ouvriers et jeux vidéo Familles des bassins ouvriers traditionnels Célibataires actifs et sports collectifs Jeunes parents en HLM, économes Jeunes couples, envol et difficulté H I J K L M Difficultés au quotidien Etudiants et jeunes actifs Petits ménages en ville Couples matures et seniors Familles actives à la campagne Tradition agricole H34 H35 H36 I37 I38 I39 I40 J41 J42 J43 J44 K45 K46 K47 K48 L49 L50 L51 L52 L53 M54 M55 M56 Personnes seules, chômage et HLM Précarité, dépenses superflues et télé Communautés étrangères tournées vers l'avenir Etudiants, culture et voyages Nouveaux urbains actifs et instabilité Génération internet et voyages Vie de campus Envol, étudiants et sorties Célibataires multi-métiers éco-concernés Enseignants et universitaires dans le confort Retraités actifs des centres-villes Couples matures, confort et tradition Séniors isolés des petites villes et télé Séniors dans le confort en bord de mer Retraite et culture régionale Artisans, assurance-vie et équipements Jeunes familles, services et bricolage Couples, ouvriers et télé Retraités tranquilles Commerçants et artisans au soleil Familles agri-ouvrières et enfants Parents agriculteurs seuls et vacanciers Retraite et veuvage à la campagne

6 L arbre Mosaic France L arbre Mosaic France illustre les principales polarités démographiques et différences de modes de vie entre les groupes et les types, et montre comment les types Mosaic sont liés les uns aux autres. B E A C D K 6

7 I J H G M L F Mosaic France est construit par une des équipes les plus expérimentées au monde en segmentation de consommateurs. 7

8 GROUPE A ELITES PARISIENNES 8 A01. Expats et professions libérales A02. Cadres expérimentés en pleine réussite A03. Consultants urbains technophiles A04. Cadres en devenir et premiers enfants A05. Petites familles urbaines et métiers techniques Célibataires et familles résidant essentiellement en Ile de France, avec le niveau de revenu le plus élevé et une forte appétence aux produits high tech et nouvelles technologies 4,98% des ménages français (Type 01-05) Situés principalement entre 35 et 44 ans, célibataires et familles, les A disposent des plus hauts revenus, et occupent des postes de cadres et professions libérales. Ils sont localisés essentiellement en Ile-de-France et 50% d entre eux habitent Paris. Compte tenu de leur lieu d habitation, ils habitent essentiellement en appartement, pouvant être de taille relativement variable. Leurs appartements sont situés dans de l habitat ancien et sont principalement locataires. Ils ont assez fréquemment une résidence secondaire. S ils ne disposent pas tous d une voiture, certains d entre eux peuvent avoir une voiture de fonction. Avec beaucoup de placements et équipés des cartes de paiement haut de gamme, les A sont aussi bien équipés pour eux-mêmes et pour chez eux: appareil numérique, TV ADSL. Ils sont assez friands de l Internet mobile, sont équipés de iphone ou de BlackBerry et leurs factures mobile dépassent souvent les 100. Gros consommateurs de Culture & loisirs ils aiment particulièrement le cinéma en VO, ou d autres sorties tel que concerts classique ou jazz. Ils aiment aussi chiner, lire (tous types de romans même si plus de romains contemporains, policiers, voire des essais). Côté vacances ou week-end, les A partent beaucoup et très souvent. Ils prennent leurs vacances pendant et hors périodes scolaires. C est un budget conséquent qui représente plus de sur l année. Ils optent pour des formules et destinations variées compte tenu de leurs départs fréquents: clubs, hôtels, dans leur résidence secondaire, sur des thèmes mer, montagne ou ville. Les sports d hiver sont une destination très recherchée par les A. S ils pratiquent un peu de sport de façon espacée, c est par eux-mêmes

9 en dehors de toute structure de club. Ce qu ils y recherchent c est le fait de pouvoir se sentir bien, mais aussi pour repousser ses limites. Lecteurs assidus de magazines, ils ont des titres phares: Le Figaro Magazine, Telerama, Elle, Elle décoration, Cosmopolitan. S ils sont des utilisateurs fréquents d internet, ils n en sont pas pour autant intoxiqués. Assez souvent connectés au travail voire via leur mobile, ils apprécient l usage d internet pour faire des achats et donc gagner du temps. Avec internet, ils suivent beaucoup de leurs centres d intérêt: Politique, Economie, Société, Ciné/Culture, Voyages, Education/Familles. Ils se tournent vers des sites communautaires (les réseaux professionnels et wikipedia), des sites pratiques (météo, pages jaunes, mappy). Ils vont également sur des sites de news comme les sites de PQN. Côté citoyen responsable, s ils trient et recyclent parfois, ils ne font pas attention à leur consommation d eau et d électricité. Ils achètent volontiers des produits Bio mais beaucoup moins de produits issus du commerce équitable et se disent prêts à payer plus cher pour des produits meilleurs. Dans leur démarche d achat, ils ne cherchent absolument pas à acheter des produits moins chers. Ils aiment en revanche acheter des marques qui s engagent pour les bonnes causes. Dans leur rapport à l argent, ils s intéressent fortement à l optimisation de leur portefeuille et ne se perçoivent pas comme étant très dépensiers; ils voient l argent comme un élément de sécurisation pour l avenir. Les sites marchands sont principalement: Fnac, Eveil et Jeux, Vente Privée, Pixmania, Price Minister Pas systématiquement attirés par la nouveauté, ils s intéressent pour autant à ce qui se passe dans le monde et autres cultures. 9

10 GROUPE B COSMOPOLITES ET BRANCHES B06. Branchés culture B07. Parent seul mature en HLM B08. Ciné-culture et Hard Discount Jeunes célibataires vivant au quotidien dans un environnement multiculturel et branché à Paris, privilégiant les vacances en dehors des sentiers battus 10 3,60% des ménages français (Types 06-08) Agés de 25 à 34 ans, les B sont pour l essentiel célibataires mais on y trouve également parfois des familles monoparentales. Avec des emplois de cadres ou de professions intermédiaires, en début de carrière professionnelle, ils disposent d un niveau de revenu dans la moyenne nationale. Essentiellement résidants de l Ilede-France, on les trouve plus particulièrement sur Paris. Habitant des logements collectifs de petite taille, ils sont locataires, certains parfois habitent en HLM et touchant la CMU (Couverture Maladie Universelle). Les B vivent au quotidien dans un environnement multiculturel. Bien que ne disposant pas de revenus forcément importants, ils ont souvent une carte de paiement haut de gamme, mais pas de placements. Avec des équipements personnels et de la maison corrects, ils ont le triple play. Assez friands d internet mobile, ils sont également portés par les iphone ou les BlackBerry, et ont une facture mobile qui dépasse généralement les 50 par mois. S ils sont de forts consommateurs en culture&loisirs, en particulier sur tout ce qui est cinéma, concerts et plus particulièrement de variété française, ils achètent également des produits culturels (livre, CD, DVD) mais de façon plus raisonnée que les A. En plus des sorties culturelles, ils aiment faire de la photo avec leur appareil photo numérique, écouter de la musique, surfer sur internet mais aussi s occuper d eux. Assez gros consommateurs de voyages, ils partent plutôt en dehors des vacances scolaires, seuls ou avec des amis et préfèrent partir loin des sentiers battus. Leur durée cumulée de vacances sur 12 mois peut aller autour de 4-5 semaines. Ils peuvent dépenser entre et

11 Côté activités sportives, ils les pratiquent plutôt seuls, hors structure de club, et les perçoivent comme une possibilité de s évader un peu. Ils font partie de ceux qui aiment regarder le sport à la télé. Côté lecture de magazines, les B en sont des consommateurs réguliers; leurs titres préférés étant Télérama, Elle, Public, National Geographic. Avec un usage assez fréquent d internet et une durée moyenne de connexion assez importante (plus de 2h par jour en semaine), internet leur permet certes de faciliter leurs achats (le seul site marchand ressortant plus fortement est Fnac. com) mais surtout d aller trouver de l information sur leurs centres d intérêt (cinéma, musique, cuisine, voyages et sciences humaines). passe dans le monde. Ils sont plus attachés à leurs amis qu à leur famille. Côté environnement ils trient et recyclent rarement, mais font parfois attention à leur consommation d eau et d électricité. Plus portés par les produits issus du commerce équitable que Bio, ils ne sont pas toujours prêts à payer plus cher pour des produits meilleurs, mais aiment acheter des marques qui s engagent pour les bonnes causes. Même s ils ne sont pas satisfaits de leur niveau de vie, ils ne considèrent pas pour autant le crédit comme une solution, et voient le fait d avoir de l argent comme un facteur d oubli des soucis de la vie. Les B se tournent soit sur des portails live ou des sites communautaires, pour rechercher, échanger et partager (Google, Msn, Windowslive, Yahoo, Dailymotion, deezer, Wikipedia et Youtube). Ils pratiquent également quelques sites d infos (20 minutes, Le Monde, Le Parisien), et sont des pro- AlloCiné. Assez attirés par la nouveauté et par le shopping, ils s intéressent beaucoup aux autres et à ce qui se 11

12 GROUPE C BANLIEUES AISEES C09. Patrimoine, sérénité et culture C10. Couples matures, confort et placements C11. Familles, revenus, digital C12. Grandes familles dans le confort Couples éco-responsables avec de jeunes adolescents, vivant dans de grandes maisons, très orientés Bio, produits équitables et placements financiers sécurisés 12 C13. Seniors aisés éco-responsables 5,77% des ménages français (Types 09-13) Souvent âgés de plus de 45 ans, vivant soit en couple, soit encore en famille avec des enfants plus âgés, les C disposent de bons revenus, et occupent souvent des postes de cadres, certains d entre-deux étant déjà retraités. Vivant dans des communes de taille moyenne (entre 5 et habitants), on trouve 50% des C en Ile-de- France. Habitant une grande maison souvent construite après 1975, ils y sont généralement depuis plus de 10 ans et en sont propriétaires. Avec souvent 2 voitures et plus, achetées neuves ou de fonction, les C ont un confort de vie important et ont parfois une résidence secondaire. Particulièrement bien dotés en placements multiples (en particulier Assurance-Vie), ils ont également des cartes de paiement haut de gamme. La maison est très bien équipée, avec en particulier beaucoup d ordinateurs et internet. S ils pratiquent quelques sorties culturelles, celles-ci sont plus espacées, tout comme leurs achats. Côté activité, ils aiment en particulier jouer de la musique, faire du dessin, de la peinture, jardiner, faire du sport. Les C sont très souvent membres actifs d associations. Du côté des vacances, les C sont assez actifs mais restent modérés. Ils partagent leurs vacances soit en couple avec des amis, soit en famille. Ils consacrent un budget allant de 800 à Ils pratiquent les résidences, club et certains profitent de leurs résidences secondaires. Aimant particulièrement bien les sports d hiver, ils y vont souvent en famille. Ils ne recherchent pas forcément à découvrir d autres villes. Les C sont des sportifs réguliers, soit à titre personnel mais souvent

13 en club. Pour eux le sport demeure un moment de partage avec les autres et c est une vraie hygiène de vie. Côté magazines, ce sont de bons lecteurs et sont plus particulièrement friands des magazines suivants: Le Point, Le Figaro Magazine, Télérama, L Express, AutoPlus, Géo, Notre Temps, Sciences et Avenir. Par rapport à internet, les C sont des consommateurs moyens voire faibles (entre 1 et 2h par jour) et pas forcément plusieurs fois par jour. Les enfants peuvent se connecter au domicile voire à la fac et tirent vers le haut les temps de connexions. Pour le responsable des achats, internet n est pas perçu comme un facilitateur pour les achats. privilégier le train alors qu ils ont des voitures, s intéressent à ce qui se passe ailleurs et consomment des produits Bio ainsi que ceux issus du commerce équitable. Pour eux agir pour l environnement ne doit pas se faire dans une démarche lucrative. Ils sont même prêts à acheter plus cher des produits qui respectent l environnement. Ils ne se voient pas comme de gros dépensiers et sont très concernés par la sécurisation financière de leur avenir et de leur famille. Ils aiment la découverte de l autre et sont partagés sur l importance amis/ famille entre les ados et les parents. Leurs centres d intérêt sont l économie (Boursorama.com), le développement durable, parfois les voyages. Côté sites marchands, leurs sites préférés sont boulanger.fr, leroymerlin.fr, fnac.com Ils utilisent assez peu les sites communautaires, à l exception de Wikipedia. Un peu friand de nouveauté, ils sont éco-responsables en cherchant à 13

14 GROUPE D FAMILLES DANS LE CONFORT D14. Jeunes familles, métiers techniques et sport D15. Familles, pierre et confort D16. Couples mobilité et métiers techniques D17. Jeunes familles, équipements de loisirs D18. Familles, ados, télé et prévoyance Familles nombreuses vivant dans des communes éloignées de centres urbains privilégiant l équipement de leur maison et le sens de la famille 10,45% des ménages français (Types 14-18) Les D sont des familles nombreuses dont les parents ont entre 35 et 54 ans. Ils peuvent travailler dans des activités variées dans les services (y compris secteur public) mais on trouve également beaucoup d artisans. Les D vivent un peu partout sur le territoire français (seulement 17% en Ile-de-France). Ils habitent dans des communes de moins de habitants, avec une accessibilité au commerce plus faible, et relativement éloignés des grands centres urbains. Disposant d un revenu 15% supérieur à la moyenne, et équipés généralement de 2 voitures ou plus, ils sont propriétaires de leur maison, grande pour accueillir confortablement toute la famille. de jeux, des ordinateurs, plusieurs télévisions, internet régulier. En revanche, côté mobile, ils ont généralement des factures mobile plutôt faibles. Ils font occasionnellement des sorties culturelles et achètent régulièrement des produits culturels. Ils aiment faire du sport, du bricolage, chiner, et peuvent faire partie d une association. Pour eux les vacances c est plutôt pendant les périodes scolaires et en famille soit via une location en résidence, ou en caravane/mobil home. Ils dépensent entre 800 et Les destinations sont principalement mer en été et montagne l hiver. Assez sportifs, ils sont assez tournés vers les structures de club, et vivent le sport comme une passion, un défoulement. 14 Avec quelques placements, ils ont très nettement privilégié l équipement de leur maison: tout le nécessaire mais aussi des consoles Lecteurs occasionnels de magazines, les D n ont pas de centres d intérêts forts, même s ils aiment parcourir les magazines automobiles.

15 Faibles à moyens consommateurs d internet en terme de durée (même s ils consomment plus le week-end), ils se connectent de chez eux tous les jours ou presque. Les D estiment qu internet les aident dans leurs processus d achats mais sans plus. Leurs centres d intérêts sont l actualité sportive, l auto (automoto. fr, autoplus.fr), la mode/beauté, la vie des stars, la cuisine/ la déco (marminton.org, cuisineaz.com, deco. fr), le développement durable, soit des thèmes pour tous les membres de la famille. Les plus jeunes surfent en particulier sur les sites communautaires copainsdavant.fr, Facebook, Skyrock (skyblog) et aussi Msn. de transport, et n en ont pas forcément la possibilité. Ils ont pour autant la perception de faire des choses pour réduire leurs dépenses d énergie mais ne souhaitent pas payer plus cher pour des produits qui respectent l environnement. Pour eux l argent est un moyen de mieux profiter de la vie. Ils sont raisonnablement satisfaits de leur niveau de vie et sont attachés à leur vie de famille. Côté sites marchands, ils vont plus régulièrement sur 3suisses.fr, amazon.fr, boulanger.fr, ebay.fr, cdiscount.com, leroymerlin.fr, pixmania.com, venteprivee.com, yves-rocher.com; ils vont aussi sur des sites pratiques tels que leboncoin.fr. Pas particulièrement concernés par ce qui se passe ailleurs, ils ne chercheraient donc pas systématiquement à partir en vacances à l étranger. Très attachés à la liberté que leur apporte leur voiture, ils ne cherchent pas spécialement à changer de mode 15

16 GROUPE E JEUNES FAMILLES ACTIVES E 16 E19. Jeunes parents, équipements de loisirs et télé E20. Accro-crédits technophiles et enfants E21. Jeunes couples, cinéma et sorties E22. Familles, mobilité, éco-sceptiques E23. Monoparentalité, sport et conso Jeunes familles avec enfants vivant en périphérie des grandes agglomérations, ne pouvant plus se passer d internet 8,64% des ménages français (Types 19-23) Les E sont des familles avec enfants (1 voire 2 ou +), dont les parents sont relativement jeunes (25-44 ans). Ils résident plutôt en appartement de taille moyenne dans des immeubles construits après 1948 et même après Ils occupent des postes de professions intermédiaires et employés, et ont des revenus qui se situent dans la moyenne nationale. On trouve les E à 27% en Ile-de- France, mais aussi en PACA et Rhône-Alpes dans des communes de plus de 5000 habitants, dans des grandes agglomérations. Avec peu ou pas de placements, les E sont correctement équipés chez eux, ils disposent généralement d un ordinateur, de consoles de jeux. Les E sont assez branchés radio et télé. Côté mobile, ils peuvent avoir des factures relativement élevées et ont parfois des iphone. Leurs sorties sont assez occasionnelles, les E sont plutôt cinéma. Ils restent assez modérés dans leurs dépenses en produits culturels. Les centres d intérêts des E sont assez tournés autour du digital et de la consommation: photos, jeux vidéo, écouter de la musique, surfer sur internet, faire du shopping, s occuper de soi. Ils partent en vacances en famille et y consacrent un budget parfois conséquent compte tenu de leurs revenus. Leurs centres d intérêts dans leurs thématiques vacances sont: plage, sports, discothèque mais aussi sports d hiver hors vacances scolaires. Pratiquant le sport occasionnellement, ils le voient plus comme un divertissement, une façon de repousser ses limites. Lecteurs assez réguliers de magazines, ils aiment les titres sport et people: Closer, L Equipe Magazine, Public, Voici, Entrevue, Onze

17 Mondial, mais aussi Parents. Avec un temps passé relativement important sur internet en semaine et encore plus le week-end, ils se connectent plusieurs fois par jour. C est pour eux un vrai facilitateur d achat et pensent qu ils ne peuvent plus se passer d internet. Ils fréquentent régulièrement un grand nombre de sites marchands (3suisses, Carrefour, Darty, Ebay, Paypal, Ikea, Franceloisisrs, Eveil et Jeux, Kiabi, La Redoute, Vente- Privee, Mistergooddeal, Priceminister, Vertbaudet, Cdiscount). Leurs centres d intérêts sur internet sont très variés couvrant les questions de société, le cinéma, la musique, les voyages, les résultats sportifs, l auto et par-dessus tout les nouvelles technologies, mais aussi santé, éducation, témoignages, bons plans, la mode. Les Portails / moteurs: Msn, Windowslive, Yahoo, TF1, SFR Les sites féminins/famille/santé: Docitissimo, aufeminin.com, marmiton.org, sites parents/enfants Sites communautaires: Facebook, mes copains d avant, Dailymotion et Youtube Sites de voyage: Opodo, Promovacances Sites info pratiques: Impots, leboncoin.fr, mappy, pagesjaunes, paruvendu Assez attirés par la nouveauté et par le shopping, ils s intéressent assez peu à ce qui se passe dans le monde et ne chercheraient donc absolument pas à partir à l étranger pour leurs vacances. Ils aimeraient pouvoir faire du covoiturage sans abandonner le principe d utiliser une voiture. Ils ne sont pas très attentifs au problème de recyclage, de réduction de leur consommation d énergie et ne sont pas portés par les produits Bio ou issus du commerce équitable. Côté finance, ils voient l argent comme un moyen de se faire plaisir, mais ne trouvent pas que le crédit soit toujours la bonne réponse et avouent dépenser sans réfléchir. Les sites culturels: fdjeux.com, canal+.fr, jeux vidéo, m6.fr et m6replay.fr 17

18 GROUPE F BANLIEUES LABORIEUSES F F24. Couples matures, télé et confort F25. Jeunes couples, métiers techniques et sport Actifs dans la cinquantaine, partant peu en vacances et très attentifs à leurs dépenses F26. Couples matures tranquilles F27. Familles nombreuses, sport et télé F28. Artisans, sorties et placement 18 10,11% des ménages français (Types 24-27) Agés entre 45 et 64 ans, avec des emplois de professions intermédiaires, d employés, d artisans du bâtiment, les F ont un niveau de revenus dans la moyenne française. On trouve les F sur des communes entre et habitants, dans tout type d agglomération. 13% des F habitent en Ile-de-France. Les F résident soit en logement individuel soit dans du petit collectif, dans des constructions qui ont moins de 30 ans. Les F ont aussi équipé leur maison avec tout le nécessaire pour le confort au quotidien et ont également des ordinateurs et internet. Ils sont assez télé le soir, que ce soit en semaine ou le week-end. Côté sorties, elles sont relativement espacées et centrées sur le cinéma; ils achètent peu de produits culturels. Leurs centres d intérêts portent sur la musique et le sport pour les jeunes. Les parents, hormis la télévision sont assez mots croisés/ sudoku et peuvent être membres d associations. S ils partent en vacances, c est entre 2 et 3 semaines cumulées sur une année. Ils partent soit avec des amis, soit en famille. Les options se font autour du camping, ou Mobile-Home et parfois dans des villages de vacances. Ils partagent entre été et hiver, voire un peu sur Pâques, avec souvent une semaine de ski pendant les vacances scolaires. Côté sports, pratiquant seuls ou en club, ils sont très sensibles à l esprit de compétition, au fait de se sentir bien à travers le sport. Lecteurs occasionnels de magazines, les F n ont pas de titres de prédilection, hormis l Auto et quelques Magazines sur la maison. Avec un temps de connexion moyen, et plutôt une fois par jour, ils sont des consommateurs raisonnables d internet et ne voient pas ce canal spécifiquement comme un facilitateur d achats. Leurs centres d intérêts sont autour

19 de la politique, l économie, l auto, l actualité médicale. Les F fréquentent plutôt peu les portails généralistes ou les sites communautaires. Côté sites culturels, on retrouve le goût pour les jeux vidéos, ainsi que des sites dédiés télévision. Sur les sites marchands faiblement fréquentés, les seuls à ressortir sont achetermoinscher, leroymerlin, mistergooddeal. Ils n aiment pas particulièrement la nouveauté, sont assez indéterminés sur leur rapport à l environnement: ni particulièrement engagés, ni totalement absents sur le sujet. Ils aiment leur univers, leur quotidien et ne cherchent pas nécessairement à découvrir d autres cultures. Côté finance, ils voient le crédit comme une possibilité pour se faire plaisir et donc de profiter des bons côtés de la vie, mais ils restent très prudents sur leurs dépenses et suivent de près leurs comptes. 19

20 GROUPE G CULTURE ET HERITAGE OUVRIERS 20 G29. Jeunes familles, ouvriers et jeux vidéo G30. Familles des bassins ouvriers traditionnels G31. Célibataires actifs et sports collectifs G32. Jeunes parents en HLM, économes G33. Jeunes couples, envol et difficulté Familles nées de l histoire ouvrière avec un faible niveau de revenu, une exposition au chômage forte, particulièrement branchés télé 11,17% des ménages français (Types 29-33) Parents âgés de moins de 45 ans, familles nombreuses, on trouve parmi les G surtout des ouvriers et quelques employés. Habitant dans des communes de 2500 à habitants, 20% des G vivent dans le Nord-Pas-de-Calais. Locataires en HLM d une maison de taille moyenne, ils ont généralement 1 voiture. Avec des conditions d emplois précaires, une exposition au chômage forte, les G perçoivent souvent des prestations sociales dont la CMU et ils disposent d un niveau de revenu de 20% inférieur à la moyenne nationale. Ils ont équipé leur logement de l essentiel, à l exception de consoles de jeux. Ils ont un faible accès à internet, moins d ordinateurs que la moyenne française, mais ont souvent plus de 3 TV et sont particulièrement branchés TV (toute la journée). Peu consommateurs de loisirs, ils ne vont pas au cinéma plus de 3 fois dans l année et achètent peu de produits culturels. Leurs occupations se concentrent autour de la couture/tricot, des jeux de société, des jeux vidéo, de la pêche. La télévision est un passetemps important, voire principal. Ils n ont pas été nécessairement en vacances sur la dernière année, et si oui près de leur région d habitation pour une durée cumulée qui n aura pas dépassé 2 semaines, en privilégiant plus que tout le camping. Faibles pratiquants de sports, ils y voient surtout un moyen de repousser leurs limites, dictés par un fort esprit de compétition. Lecteurs très occasionnels de magazines, les G sont surtout intéressés par la Presse Télé. Pour ceux qui se connectent à internet, leur temps et fréquence de connexion se situent légèrement au delà de la moyenne française, et peuvent y voir un intérêt dans leurs processus d achats (les sites

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux new 3 12 2014 CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux est la déclinaison suisse du célèbre magazine français lancé en 1968. Alors précurseur sur la cible des 50 ans et plus, il est aujourd hui le

Plus en détail

PersonicX. La première segmentation marketing descriptive et explicative du comportement des foyers francais

PersonicX. La première segmentation marketing descriptive et explicative du comportement des foyers francais PersonicX La première segmentation marketing descriptive et explicative du comportement des foyers francais La première segmentation marketing descriptive et explicative du comportement des foyers francais

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 SOMMAIRE I. L étude en quelques mots II. Méthodologie & Profil des répondants III. Faits marquants IV. Personas V. Conclusion I. L étude EMA BtoC en quelques

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

Portraits des consommateurs cross-canal de 2013

Portraits des consommateurs cross-canal de 2013 Portraits des consommateurs cross-canal de 2013 Achats cross-canal, usages nouveaux devices, exposition média, influences avant achat Savez-vous à qui vous adresser pour booster vos campagnes marketing?

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Internet mobile. Avril 2009

Internet mobile. Avril 2009 Internet mobile & Avril 2009 GroupM : l offre de conseil et d achat média du groupe WPP 2 GroupM à travers le monde N 2 N 1 $22.9 bn $33.2 bn 29% 32.5% N 1 N 1 $6.3 bn 22.9% N 2 $1.1bn 22% $65.3bn 32%

Plus en détail

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Observatoires de la vie étudiante Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Enquête menée dans quatre grands établissements d enseignements supérieur de Midi-Pyrénées : Toulouse 1

Plus en détail

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Rappel de la méthodologie mise en œuvre Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 2800 individus âgés de 6 à 65 ans. Plus précisément : 2000

Plus en détail

L audience de l internet en France en juillet 2015

L audience de l internet en France en juillet 2015 Levallois, le 1 er septembre 2015 1 Français sur 5 sur les sites d Informations et Petites Annonces Automobiles En juillet 2015, 12,6 millions d internautes, soit plus d 1 Français sur 5 (20,4%) ont consulté

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings extraits Juillet 2013 Contexte 2013 Un consommateur de plus en plus connecté 42,2 millions d internautes

Plus en détail

Parc et statut d occupation

Parc et statut d occupation Parc et statut d occupation Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 7 1.1 - PARC DE LOGEMENTS Le parc de logement est constitué de 33,5 millions de logements

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Seniors & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Seniors & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Seniors & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Les seniors représentent une part croissante des utilisateurs de crédit

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Depuis 1998 : deux fois par an

Depuis 1998 : deux fois par an Depuis 1998 : deux fois par an Une base de données complète sur les internautes Pour identifier le profil des visiteurs d environ 200 sites, plus de 100 chaînes ou rubriques de portails, 1 couplage et

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Synthèse de l étude - 1 LES HABITUDES DE CONSOMMATION

Plus en détail

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Diaporama réalisé à partir des résultats du questionnaire passé par 648 lycéens du Lycée Hector Berlioz Définition des nouvelles technologies

Plus en détail

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS Baromètre AramisAuto.com Les Français et l Automobile Vague 4 - Mai Sommaire 1 L attachement aux marques Françaises 2 Les nouvelles offres de mobilité 3 Les critères impactant l achat & l expérience d

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction Introduction La nature, pour être commandée, doit être obéie.» Francis Bacon, peintre anglo-irlandais. En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, soit un quart de la population

Plus en détail

E-assurance : quelles stratégies gagnantes sur Internet?

E-assurance : quelles stratégies gagnantes sur Internet? 20 Octobre 2011 Conférence E-assurance L Argus de l Assurance E-assurance : quelles stratégies gagnantes sur Internet? Intervention de Yves MASSON PDG de Direct Assurance Connection creates value Baromètre

Plus en détail

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques Une enquête commandée par : L Ardesi Midi-Pyrénées La Caisse des Dépôts et Consignations La Direction du Tourisme Le

Plus en détail

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants Les sports d hiver : pratiques et pratiquants En 2004, un peu moins de 9 % de la population française pratique les sports d hiver. Le ski alpin domine, suivi loin derrière par le ski de fond, les autres

Plus en détail

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes Etude JAMES 2012 Utilisation des médias électroniques par les jeunes Données privées: les jeunes plus prudents Chez les jeunes, le besoin de se présenter dans les principaux réseaux sociaux reste inchangé:

Plus en détail

Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007

Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007 Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007 1 Sommaire 1. Objectif et méthode p. 3 2. Données de cadrage : les séjours en Bourgogne en 2007, Suivi de la Demande Touristique

Plus en détail

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français Résultats d enquête Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris 23 octobre 2014 Quelques mots sur la méthodologie de l enquête

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2014

Observatoire des Services Clients 2014 Observatoire des Services Clients 2014 Septembre 2014 Contact BVA Marie-Laure SOUBILS - marie-laure.soubils@bva.fr 06 20 26 22 50 Contact Viséo Conseil Ludovic NODIER lnodier@viseoconseil.com 00 33 1 71

Plus en détail

ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS

ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS Enquête 2009-2010 Cahier des cartes 1 2 0 T R A N C H E S D E R E V E N U M E N S U E L N E T D U M É N A G E Il s agit du revenu net (de cotisations sociales et de C.S.G.) avant

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011 Etude sur la consommation de musique en ligne Septembre 2011 1 Introduction et méthodologie 2 2 Contexte et objectifs (1/2) Dans le cadre de sa mission de contrôle, de suivi et d encouragement de l offre

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Services financiers. Ce que veulent les femmes. Synthèse de l étude. Société Générale 6 Octobre 2011. Philippe GARDES

Services financiers. Ce que veulent les femmes. Synthèse de l étude. Société Générale 6 Octobre 2011. Philippe GARDES Services financiers Ce que veulent les femmes Synthèse de l étude Société Générale 6 Octobre 2011 Philippe GARDES Une date dans l évolution des droits des femmes 13 juillet 1965 La loi réformant les régimes

Plus en détail

Novembre 2014 FICHES DIGITALES

Novembre 2014 FICHES DIGITALES Novembre 2014 FICHES DIGITALES ELLE La marque du Féminin Digitale Un site féminin haut de gamme en responsive design 1 er SITE FÉMININ HAUT DE GAMME www.elle.fr Une synergie entre le magazine et le site

Plus en détail

Sociologie des joueurs en ligne

Sociologie des joueurs en ligne Mars 2013 Sociologie des joueurs en ligne Enquête ARJEL 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne 2 Propos introductifs à l enquête sur la sociologie des joueurs Au-delà de la publication trimestrielle

Plus en détail

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40%

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40% LA REVOLUTION MOBILE AURA-T-ELLE LIEU : LES CHIFFRES LES CHIFFRES 1. UTILISATEURS 1.1 France En France, 3 ème trimestre 2010 : 45,9 millions de personnes équipées d un téléphone mobile 13,7 millions de

Plus en détail

Dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports auprès des touristes internationaux de la destination Paris Île-de-France

Dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports auprès des touristes internationaux de la destination Paris Île-de-France Dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports auprès des touristes internationaux de la destination Paris Île-de-France Présentation des résultats du er semestre 0 de Paris-, Paris-Orly et Paris-Beauvais-Tillé

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

VOYAGES RÊVE > TARIFS DE PUBLICITÉ 2014 > PRINT & WEB. & hôtels de

VOYAGES RÊVE > TARIFS DE PUBLICITÉ 2014 > PRINT & WEB. & hôtels de AUDIENCE GLOBALE : + 24 % EN 2013! (SOURCE MLP) > TARIFS DE PUBLICITÉ 2014 > PRINT & WEB Informations & contact : VIP Médias Tél. +33 (0)4 42 23 22 45 voyagesdereve@vipmedias.com Voyages & Hôtels de Rêve

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS Sommaire exécutif Présenté par : TABLE DES MATIÈRES PUBLICITÉ SUR CAMPUS P. 3 COMMUNICATIONS MOBILES P. 8 HABITUDES EN LIGNE P. 18 HABITUDES MÉDIA P. 26 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Notre planète mobile : France

Notre planète mobile : France Notre planète mobile : France Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. En France, le taux de pénétration

Plus en détail

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel.

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. Sommaire 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. 3. relaxnews : une entreprise qui se développe, recrute,

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs

Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs Avril 2013 DIRECT ASSURANCE Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs 3 ème vague Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires Connection creates value Méthodologie Échan0llon Pour ce(e étude, un échan0llon

Plus en détail

HOW WE SURF. Différents utilisateurs différents parcours. Une étude unique sur les internautes allemands. nugg.ad a company of Deutsche Post DHL

HOW WE SURF. Différents utilisateurs différents parcours. Une étude unique sur les internautes allemands. nugg.ad a company of Deutsche Post DHL HOW WE SURF. Différents utilisateurs différents parcours. Une étude unique sur les internautes allemands HOW WE SURF. LA PROBLÉMATIQUE Lorsque nous comparons le comportement de navigation de différents

Plus en détail

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires 1 Fiche technique Le quatrième baromètre et a été réalisé par Calysto

Plus en détail

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile Rapport d étude quantitative De : Nicolas SAINTAGNE / Azyadée BAKA A : IAB FRANCE Contexte & Objectifs Contexte & Objectifs Fort d une

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009 ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN 7 avril 2009 Objectifs de l enquête Définir les caractéristiques des clientèles touristiques du Limousin : motivations, profils et comportements Mesurer leur

Plus en détail

Votre prestataire fichiers pour toutes vos campagnes de Marketing Direct

Votre prestataire fichiers pour toutes vos campagnes de Marketing Direct Votre prestataire fichiers pour toutes vos campagnes de Marketing Direct Fichiers e-mails Fichiers postaux Fichiers sms Fichiers fax OFFRE IMPACT NET Notre offre de fichiers permet de répondre aux différentes

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Paris, le 7 Septembre 2007 Communiqué de presse A quelques heures du coup d envoi de la Coupe du Monde de Rugby 2007, Yahoo! et Isobar font le point sur Internet et le sport. Quelle place occupe aujourd

Plus en détail

La Maison du Salarié

La Maison du Salarié La Maison du Salarié Des avantages de type grands comités d entreprise ouvert à tous Le service en plus La Maison du Salarié 76 rue de Paris 95500 Gonesse Tél/Fax : 01 39 85 16 62 Mail : lamaisondusalarie@free.fr

Plus en détail

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence DORDOGNE-PERIGORD Le label d excellence Les Gîtes de France, c est la force d un réseau bien établi et bien structure, qui oeuvre depuis 55 ans au service des propriétaires et des clients : Premier réseau

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux

Analyse des besoins sociaux La commune de Le Verger réalise une analyse sur les besoins sociaux de sa population. Afin d améliorer la qualité de vie et de services sur notre commune, nous vous remercions par avance de remplir ce

Plus en détail

CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car. Dossier de presse - Avril 2015

CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car. Dossier de presse - Avril 2015 CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car Dossier de presse - Avril 2015 SOMMAIRE CARAMAPS en quelques mots... 3 Comment ça marche?... 4 L accueil collaboratif Caramaps... 5 L histoire de CaraMaps...

Plus en détail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 353 - Avril 11 Population Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail Les Franciliens utilisent autant la voiture

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Les Utilisateurs Twitter

Les Utilisateurs Twitter Les Utilisateurs Twitter! Etude des usages & attitudes en France David Sourenian Research Manager - Twitter France @sourenian 271M UTILISATEURS ACTIFS MENSUELS DANS LE MONDE (Twitter ne communique ses

Plus en détail

Notre planète mobile : Canada

Notre planète mobile : Canada Notre planète mobile : Canada Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2012 1 LES TÉLÉPHONES INTELLIGENTS ONT TRANSFORMÉ LE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS 2 Le téléphone intelligent représente

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN

SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN Si 59% des Français ont conservé le même budget sport que l an dernier, 19% l ont diminué et 10% l ont augmenté [1] Une relation durable : 59% des Français

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Avec 14 millions d individus, les 18-34 ans représentent 28% de la population

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

sommaire PAGE 2 CCMBenchmark - Toute reproduction interdite

sommaire PAGE 2 CCMBenchmark - Toute reproduction interdite sommaire L étude....page 3 Le groupe CCM Benchmark...Page 4 Les femmes et leur mobile...page 5 A chacune son mobile...page 7 Les Françaises et la personnalisation de leur mobile....page 8 Le mobile : le

Plus en détail

Septembre 2010 - N 87 L édition 2010 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique. Enquête réalisée du 18 au 20 juin 2010

Septembre 2010 - N 87 L édition 2010 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique. Enquête réalisée du 18 au 20 juin 2010 Septembre 10 - N 87 L édition 10 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique Enquête réalisée du 18 au juin 10 Depuis 1987, le Game Fair a élu domicile dans le cadre prestigieux

Plus en détail

1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs?

1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? Ménages et consommation 1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? question 1: comment le revenu des ménages est-il réparti? question 2: quelle est l influence

Plus en détail

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS.

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS. Vous êtes stagiaire au centre social de Champbenoist, un quartier de la ville de Provins en Seine et Marne, plus particulièrement rattaché à la référente famille. Un CADA est partenaire du centre social.

Plus en détail

Observatoire des Réseaux Sociaux

Observatoire des Réseaux Sociaux Réseaux Sociaux Novembre 2012 Connection creates value Note méthodologique L Observatoire des est une enquête quantitative réalisée chaque année depuis l automne 2007 par questionnaire auto-administré

Plus en détail

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR Les années Primaire et Collège : 7-14 ans Le seul baromètre en France qui vous apporte des données actualisées tous les 6 mois avec : o une analyse nourrie de l'expertise

Plus en détail

PRINT, TABLETTES, AUTRES ÉCRANS Les nouveaux usages des moins de 20 ans

PRINT, TABLETTES, AUTRES ÉCRANS Les nouveaux usages des moins de 20 ans PRINT, TABLETTES, AUTRES ÉCRANS Les nouveaux usages des moins de 20 ans OBJET DE L ÉTUDE Comportements de consommation DRESSER LE PORTRAIT DES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS Loisirs, styles de vie Équipement

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin.

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Les principaux points à retenir La fracture numérique de

Plus en détail

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING «Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING NOTIONS DE BASE «Quizz» Street marketing Tribal marketing Ethno marketing Guerrilla marketing Marketing direct Marketing viral ROI UGC KPI SML BAO RS

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Observatoire de l'habitat de Paris L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition avril 2015 Rapport d étude Les loisirs, créateurs de lien social TNS 2015 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats

Plus en détail

14.832.004 PROFILS B-TO-C EXCLUSIFS

14.832.004 PROFILS B-TO-C EXCLUSIFS SOMMAIRE 14.832.004 profils b2c exclusifs... 3 Pas de succès sans segmentation pertinente... 4 Exemples de campagne... 5 Traçabilité et reporting des campagnes email... 6 Un cas de campagne... 6 Gestion

Plus en détail

Baromètre Affiliation

Baromètre Affiliation Collectif des Plateformes d Affiliation Baromètre Affiliation Bilan S1 2012 6 ème édition Présentation - Qui sommes-nous? - Notre rôle - Méthodologie Evolution du marché de l affiliation Evolution par

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

La réduction du temps de travail

La réduction du temps de travail Activité pour la classe : CFTH La réduction du temps de travail Cette fiche contient : un texte informatif sur la «RTT» des questions ouvertes sur ce texte une activité de compréhension et d expression

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail