Motifs de la décision

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Motifs de la décision"

Transcription

1 COMITÉ DE DISCIPLINE DU CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA Jury : Rakesh Mehta, membre, présidente Daniela Lima, membre Louis-René Gagnon, représentant du public Entre : Le Conseil de réglementation des consultants en immigration du Canada Ross Morrison pour le Conseil de réglementation des consultants en immigration du Canada et Luis Branco, R No de dossier du John Navarrete, conseiller juridique du membre Andrew Roman pour le jury du comité de discipline Date de l audience : Le mardi 26 avril 2016 Date des motifs de la décision :Le 10 mai 2016 Motifs de la décision Introduction L affaire a été entendue par conférence téléphonique le 26 avril 2016 par un jury du comité de discipline constitué des trois membres susnommés. Le jury a étudié et discuté des arguments écrits des parties qui avaient été communiqués aux membres du jury avant la tenue de l audience. La conférence téléphonique comprenait également Carla Gelbloom, qui a rédigé le procès-verbal, et le conseiller juridique indépendant du jury en matière de décision, Andrew Roman. M. Morrison était disponible durant la conférence pour répondre à toute question du jury. Page 1 of 5

2 Exposé conjoint des faits Le jury a reçu l exposé conjoint des faits. Les parties conviennent de la véracité des allégations de l exposé conjoint des faits présenté ci-joint. 1. La plaignante a retenu les services du membre Luis Branco (le «membre») en juin 2009 pour la conseiller et l aider à faire une demande de résidence permanente au Canada. 2. Lorsqu elle a retenu les services du membre, la plaignante a versé au membre une somme de dollars. 3. Ce n est qu en décembre 2010 que le membre a remis à la plaignante un mandat de représentation en justice. Le membre a modifié la date du mandat. 4. Lors de la signature du mandat de représentation en justice, le membre et la plaignante ont convenu que la plaignante demanderait la résidence permanente sous la catégorie des travailleurs qualifiés de gérant de restaurant. Le membre a alors assuré à la plaignante que celle-ci avait de très bonnes chances d obtenir gain de cause. 5. La demande de résidence permanente n a été finalisée que le 26 février La plaignante a alors versé dollars au membre en honoraires de consultant et en frais d immigration pour présenter la demande. 6. Ce n est qu en mai 2011 que la plaignante a fourni au membre tous les documents nécessaires, malgré les demandes du membre de les fournir plus tôt. À cette date, le contingentement de gérants de restaurant avait déjà été atteint. Le membre a indiqué à la plaignante qu elle serait obligée d attendre la publication de la nouvelle liste de professions, en juillet Le membre a dit à la plaignante qu il ne présenterait la demande qu en juillet ou en août 2011, quand les demandes seraient de nouveau acceptées. 8. À la fin de juillet 2011, la plaignante a téléphoné au membre pour lui rappeler de présenter la demande. Le membre a dit à la plaignante qu il n avait pas encore présenté la demande, mais qu il le ferait bientôt. 9. La nouvelle liste de professions a été publiée en juillet En raison d erreurs administratives, le membre n a pas présenté la demande à temps, et le contingentement des gérants de restaurant a été de nouveau atteint. Le membre a téléphoné à Citoyenneté et Immigration Canada («CIC»); on lui a dit qu il ne pouvait rien y faire et que la plaignante devrait attendre. Le membre ne pourrait de nouveau présenter la demande qu en juillet En juin 2012, CIC a annoncé une suspension du Programme des travailleurs qualifiés (fédéral). Le membre n a donc pas pu présenter la demande de la plaignante. Page 2 of 5

3 10. Quand le Programme des travailleurs qualifiés (fédéral) a été rouvert, en mai 2013, le poste de gérant de restaurant ne figurait plus à la liste des professions admissibles. 11. Vers octobre 2011, le membre a informé la plaignante qu il avait présenté la demande et que la plaignante n avait plus qu à attendre l appel de Citoyenneté et Immigration Canada («CIC»). Le membre a dit à la plaignante qu il pourrait falloir attendre jusqu à juin 2012 pour obtenir la réponse du CIC. 12. Vers juillet 2012, la plaignante a rencontré le membre au bureau de celui-ci. Le membre a alors dit à la plaignante qu il attendait toujours une réponse, et que des modifications aux lois entraînaient des retards dans le traitement des demandes par Immigration Canada. Le membre a prétendu avoir entendu parler de cas restés en suspens pendant près de deux ans et demi. 13. Quand la plaignante s est dite déçue de devoir attendre encore un an ou deux, le membre lui a suggéré de retirer sa demande et de faire une demande de résidence permanente pour des motifs d ordre humanitaire. La plaignante a décliné la proposition, car sa demande avait déjà été présentée; elle estimait toutefois que la demande pour des motifs d ordre humanitaire constituerait un bon plan de rechange si sa demande initiale était rejetée. 14. Au cours des mois suivants, la plaignante a communiqué avec le membre à maintes reprises. À chaque fois, le membre avait une nouvelle excuse pour le retard de la demande de la plaignante. 15. Le 13 août 2013, la plaignante s est rendue au bureau du membre pour obtenir son numéro de dossier, une preuve de la date de l envoi de la demande de la plaignante, et une copie complète de son dossier. Le membre a informé la plaignante qu elle pourrait venir chercher les renseignements et le dossier le 15 août Le 15 août 2013, le membre a admis à la plaignante qu il n avait jamais présenté la demande de celle-ci. Le membre a donné à la plaignante un chèque de dollars en remboursement d honoraires. 17. La plaignante a déposé une plainte au CRCIC à l encontre du membre en mars Procès-verbal du règlement Dans le procès-verbal du règlement établi par leur avocat respectif, les parties conviennent de régler la question selon les conditions suivantes : (a) (b) une réprimande; une suspension d une durée de trois mois du droit de pratique du membre, à compter du 1 er mai 2016; Page 3 of 5

4 (c) (d) (e) (f) l annulation d un mois de suspension si le membre suit le cours de formation en pratique professionnelle («FPP») du CRCIC sur la Pratique éthique, au plus tard le 1 er juillet 2016; la présentation par le membre au registraire du CRCIC, au plus tard le 15 juillet 2016, d une déclaration assermentée à l effet qu il a suivi le cours de FPP décrit à la clause c), ci-dessus; à défaut de se conformer aux exigences des clauses c) et d) ci-dessus, la suspension du membre pour la totalité de la période de trois mois, dont le troisième mois de suspension entrera en vigueur à la date à laquelle le membre aura failli à se conformer; et la publication de la présente ordonnance sur le site Web du CRCIC. Décision Après avoir dûment examiné les arguments écrits des parties, le jury a entériné à l unanimité la recommandation conjointe quant à la sanction. Le jury a conclu que la sanction proposée était convenable au titre de la dissuasion générale en regard de l ensemble des membres de la profession ainsi qu au titre de la dissuasion spécifique en regard du membre visé. Le jury est d avis que la sanction proposée en l espèce est raisonnable et dans l intérêt public. Le jury a également félicité les parties d être parvenues à une entente tant sur l exposé des faits qu en ce qui a trait à la sanction proposée. Le jury donne instruction à l administrateur du service des plaintes et des normes professionnelles d insérer la signature électronique respective des membres du jury dans le bloc-signatures à la fin des présents motifs de décision. Rakesh Mehta, membre, président Daniela Lima, membre Page 4 of 5

5 Louis-René Gagnon, membre Page 5 of 5

COMITÉ DE DISCIPLINE DU CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA

COMITÉ DE DISCIPLINE DU CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA COMITÉ DE DISCIPLINE DU CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA Jury : Georges Boissé, représentant du public, président Deborah Song, membre John Lironi, membre Entre : Le Conseil

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE DU CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA

COMITÉ DE DISCIPLINE DU CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA COMITÉ DE DISCIPLINE DU CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA Jury : Georges Boiseé, représentant du public, président James Kwaateng, membre Brian Gushulak, représentant du

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE DU CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA

COMITÉ DE DISCIPLINE DU CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA COMITÉ DE DISCIPLINE DU CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA Jury : Georges Boissé, représentant du public, président James Kwaateng, membre Brian Gushulak, représentant du

Plus en détail

Modèle de contrat avec l agent *

Modèle de contrat avec l agent * Ce modèle est fourni aux CRIC par le Conseil aux fins d étude et d utilisation par les CRIC au moment d élaborer un contrat avec l agent. Il s agit d une version traduite qui n est PAS conçue pour être

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES PLAINTES ET LES PROCÉDURES DISCIPLINAIRES VISANT LES CRIEE

RÈGLEMENT SUR LES PLAINTES ET LES PROCÉDURES DISCIPLINAIRES VISANT LES CRIEE RÈGLEMENT SUR LES PLAINTES ET LES PROCÉDURES DISCIPLINAIRES VISANT LES CRIEE 2017 www.iccrc-crcic.ca Version : Approuvé par le conseil d administration : 13 mai 2016 Page 2 de 6 Table des matières 1. FONDEMENT...

Plus en détail

NE PAS SOUMETTRE AVEC LA DEMANDE

NE PAS SOUMETTRE AVEC LA DEMANDE Le présent accord est conclu à Whitehorse, au Yukon ENTRE ET ET ACCORD TRIPARTITE CONCERNANT LE PROGRAMME TERRITORIAL DE CANDIDATURE À L IMMIGRATION le ministère de l Éducation du gouvernement du Yukon,

Plus en détail

Le devoir des employeurs de faire rapport à l Ordre. Devoir des employeurs de signaler les cas de faute professionnelle et d incompétence

Le devoir des employeurs de faire rapport à l Ordre. Devoir des employeurs de signaler les cas de faute professionnelle et d incompétence Le devoir des employeurs de faire rapport à l Ordre Devoir des employeurs de signaler les cas de faute professionnelle et d incompétence Ressources Règlement des plaintes Avis de l employeur : Devoir de

Plus en détail

RECOURS COLLECTIF PORTANT SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES

RECOURS COLLECTIF PORTANT SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES RECOURS COLLECTIF PORTANT SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES FULAWKA c. BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE AVIS D AUDITION EN VUE DE L APPROBATION DU RÈGLEMENT RÉVISÉ PROPOSÉ L AUDIENCE SUR L APPROBATION AURA LIEU

Plus en détail

SERVICE ADMINISTRATIF DE RÉVISION DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS

SERVICE ADMINISTRATIF DE RÉVISION DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS SERVICE ADMINISTRATIF DE RÉVISION DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS Guide pour remplir les formulaires Service administratif de révision des pensions alimentaires pour enfants (Yukon) Centre d information

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT 2016 www.iccrc-crcic.ca Version : 2016-001 Dernière modification : 13 mai 2016 Page 2 de 10 Table des matières 1. FONDEMENT... 4 2. DÉFINITIONS... 4 3. OBLIGATION DE

Plus en détail

-et- MONIQUE DESJARDINS-ÉMOND BANQUE CANADIAN TIRE ANNEXE «A» AVIS D AUDIENCE D APPROBATION DU RÈGLEMENT

-et- MONIQUE DESJARDINS-ÉMOND BANQUE CANADIAN TIRE ANNEXE «A» AVIS D AUDIENCE D APPROBATION DU RÈGLEMENT CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL NO : 500-06-000249-041 COUR SUPÉRIEURE (Action collective) OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse -et- MONIQUE DESJARDINS-ÉMOND c. BANQUE CANADIAN TIRE Personne

Plus en détail

PROCESSUS DE PLAINTES ET DE DISCIPLINE Q et R

PROCESSUS DE PLAINTES ET DE DISCIPLINE Q et R PLAINTES ET NORMES PROFESSIONNELLES Version : 2016-002 Dernière modification : 17 octobre 2016 PROCESSUS DE PLAINTES ET DE DISCIPLINE Q et R À propos du CRCIC Raison d être du CRCIC Le processus de plaintes

Plus en détail

Vous avez fait financer un achat chez Brick? Vous pourriez recevoir de l argent.

Vous avez fait financer un achat chez Brick? Vous pourriez recevoir de l argent. AVIS DE RECOURS COLLECTIF AUTORISÉ PAR LE TRIBUNAL Vous avez fait financer un achat chez Brick? Vous pourriez recevoir de l argent. Une entente est intervenue entre Brick et Option consommateurs mettant

Plus en détail

Entente de reconnaissance mutuelle. entre. l Actuarial Society of South Africa. l Institut canadien des actuaires

Entente de reconnaissance mutuelle. entre. l Actuarial Society of South Africa. l Institut canadien des actuaires Entente de reconnaissance mutuelle entre l Actuarial Society of South Africa et l Institut canadien des actuaires Entente de reconnaissance mutuelle CONTENU 1. CONTEXTE 1 2. CONDITIONS CONVENUES 2 3. FONDEMENTS

Plus en détail

Lignes directrices relatives aux demandes d appui

Lignes directrices relatives aux demandes d appui Lignes directrices relatives aux demandes d appui PROGRAMME PILOTE D IMMIGRATION AU CANADA ATLANTIQUE Office de l immigration de la Nouvelle-Écosse NOVASCOTIAIMMIGRATION.COM/FRANCAIS FORMULAIRE DE DEMANDE

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES

COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES CANADA PROVINCE DE QUÉBEC N : 2015-10-02 (C) COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES DATE : 7 juillet 2017 LE COMITÉ : M e Daniel M. Fabien, avocat M me Lyne Leseize, courtier en assurance

Plus en détail

RÈGLEMENT FAVORISANT LA RÉUSSITE SCOLAIRE

RÈGLEMENT FAVORISANT LA RÉUSSITE SCOLAIRE RÈGLEMENT FAVORISANT LA RÉUSSITE SCOLAIRE Adopté à la Commission des études du 31 mars 2017 Adopté au Conseil d administration du 24 mai 2017 Service de l organisation scolaire TABLE DES MATIÈRES Table

Plus en détail

Traduction française non officielle

Traduction française non officielle Traduction française non officielle AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES ET NADIR JANMOHAMED ENTENTE DE RÈGLEMENT PARTIE I INTRODUCTION

Plus en détail

ANNEXE «L» INSTRUCTIONS À L INTENTION DES SOUMISSIONNAIRES

ANNEXE «L» INSTRUCTIONS À L INTENTION DES SOUMISSIONNAIRES Page : 1 de 5 1. DÉFINITIONS Dans l appel d offres 1.1. «Ministre» comprend une personne agissant pour ou, si la charge est sans titulaire, à la place du Ministre des Transports ou des personnes lui succédant,

Plus en détail

ANNEXE «L» INSTRUCTIONS À L INTENTION DES SOUMISSIONNAIRES

ANNEXE «L» INSTRUCTIONS À L INTENTION DES SOUMISSIONNAIRES Page : 1 de 5 1. DÉFINITIONS Dans l appel d offres 1.1. «Ministre» comprend une personne agissant pour ou, si la charge est sans titulaire, à la place du Ministre des Transports ou des personnes lui succédant,

Plus en détail

c) Dès que l agent des transferts reçoit des instructions électroniques tenant lieu d avis de rachat en espèces du porteur de RTB :

c) Dès que l agent des transferts reçoit des instructions électroniques tenant lieu d avis de rachat en espèces du porteur de RTB : Rachat de RTB 1. Rachat de RTB a) Les RTB peuvent être rachetés une fois par mois, au gré de leurs porteurs, pour une contrepartie en espèces ou, sous réserve du rachat d au moins 5 000 RTB, contre des

Plus en détail

Cours à temps partiel Hiver 2014

Cours à temps partiel Hiver 2014 Cours à temps partiel Hiver 2014 Informations destinées à la clientèle Inscriptions immédiates En ligne, en consultant le site www.cegep-lanaudiere.qc.ca/formationcontinue Vous pourrez également vous inscrire

Plus en détail

BARÈME DES AMENDES ET DES PÉNALITÉS DE 2016 BARÈME DES AMENDES ET DES PÉNALITÉS EN VIGUEUR LE 1 er janvier 2016

BARÈME DES AMENDES ET DES PÉNALITÉS DE 2016 BARÈME DES AMENDES ET DES PÉNALITÉS EN VIGUEUR LE 1 er janvier 2016 BARÈME DES AMENDES ET DES PÉNALITÉS DE 2016 BARÈME DES AMENDES ET DES PÉNALITÉS EN VIGUEUR LE 1 er janvier 2016 JOURS : Les jours signifient le nombre total de jours, sans tenir compte des fins de semaine

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LES AGENTS

RÈGLEMENT RÉGISSANT LES AGENTS RÈGLEMENT RÉGISSANT LES AGENTS 2017 www.iccrc-crcic.ca Version : 2017-001 Approuvé par le conseil d administration : 13 mai 2016 Page 2 de 8 Table des matières 1. FONDEMENT... 4 2. OBJECTIF... 4 3. DÉFINITIONS...

Plus en détail

Règlement relatif à l inscription des conseillers réglementés en immigration pour étudiants étrangers (CRIEE) et à la réglementation de leur pratique

Règlement relatif à l inscription des conseillers réglementés en immigration pour étudiants étrangers (CRIEE) et à la réglementation de leur pratique Règlement relatif à l inscription des conseillers réglementés en immigration pour étudiants étrangers (CRIEE) et à la réglementation de leur pratique 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : Dernière modification

Plus en détail

Ottawa, le vendredi 26 mai 1995 Appels n os AP et AP

Ottawa, le vendredi 26 mai 1995 Appels n os AP et AP Ottawa, le vendredi 26 mai 1995 Appels n os AP-92-210 et AP-92-211 ENTRE EU ÉGARD À des appels entendus le 26 octobre 1994 aux termes de l article 81.19 de la Loi sur la taxe d accise, L.R.C. (1985), ch.

Plus en détail

Processus en cas de faute déontologique

Processus en cas de faute déontologique Processus en cas de faute déontologique 1.0 Comité de déontologie des titres professionnels 1.1 But du Comité de déontologie des titres professionnels Tous les CIM MD conviennent de se conformer aux responsabilités

Plus en détail

VU LA Loi sur les valeurs mobilières L.N.-B. 2004, ch. S et - DANS L AFFAIRE DE SANG H. PARK (Intimé) MOTIFS DE LA DÉCISION

VU LA Loi sur les valeurs mobilières L.N.-B. 2004, ch. S et - DANS L AFFAIRE DE SANG H. PARK (Intimé) MOTIFS DE LA DÉCISION VU LA Loi sur les valeurs mobilières L.N.-B. 2004, ch. S-5.5 - et - DANS L AFFAIRE DE SANG H. PARK (Intimé) MOTIFS DE LA DÉCISION Date de l audience : Le 25 août 2008 Date de la décision : Le 20 janvier

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE CONTRAT DE SERVICE PROFESSIONNEL

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE CONTRAT DE SERVICE PROFESSIONNEL RÈGLEMENT RÉGISSANT LE CONTRAT DE SERVICE PROFESSIONNEL 2016 www.iccrc-crcic.ca Version : 2016-001 Dernière modification : 13 mai 2016 Page 2 de 11 Table des matières 1. FONDEMENT... 4 2. OBJECTIF... 4

Plus en détail

COMITÉ DE LA VÉRIFICATION ET DES FINANCES MANDAT

COMITÉ DE LA VÉRIFICATION ET DES FINANCES MANDAT Décembre 2015 COMITÉ DE LA VÉRIFICATION ET DES FINANCES MANDAT 1. CRÉATION Est constitué le Comité de la vérification et des finances (le «Comité») du Conseil d administration de la Banque du Canada. 2.

Plus en détail

NEW BRUNSWICK ASSOCIATION OF REAL ESTATE APPRAISERS Association des évaluateurs immobiliers du Nouveau-Brunswick

NEW BRUNSWICK ASSOCIATION OF REAL ESTATE APPRAISERS Association des évaluateurs immobiliers du Nouveau-Brunswick CADRE DE RÉFÉRENCE COMITÉ DES CANDIDATURES ET DES ÉLECTIONS APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION : PHILOSOPHIE : BUT : MEMBRES : MANDAT : MEMBRES DE PLEIN DROIT En faisant mieux connaître l Association

Plus en détail

AVIS DE REQUÊTE EN ANNULATION, MODIFICATION OU RÉVOCATION UNE ORDONNANCE DE PROTECTION

AVIS DE REQUÊTE EN ANNULATION, MODIFICATION OU RÉVOCATION UNE ORDONNANCE DE PROTECTION _ - et AVIS DE REQUÊTE EN ANNULATION, MODIFICATION RÉVOCATION UNE ORDONNANCE DE PROTECTION Date d audience : Une date d audience sera fixée à au moins 21 jours civils ou 15 jours ouvrables à compter de

Plus en détail

GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION

GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION COMPOSANTE 5 MANUEL DE RÉFÉRENCE CHAPITRE 4 TARIFICATION Chapitre 4 : Tarification Page 3 TABLE DES MATIÈRES 1. ASSISES LÉGALES QUÉBÉCOISES... 4 2. TARIFICATION DES

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION Traduction française non officielle ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS

Plus en détail

CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE

CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE Un regard attentif sur la déontologie des juges administratifs www.cja.gouv.qc.ca Le CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE est un organisme indépendant ayant des responsabilités

Plus en détail

GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION

GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION COMPOSANTE 5 MANUEL DE RÉFÉRENCE CHAPITRE 8 ANNULATION DE DOCUMENTS ET RECOURS À L ENCONTRE DES DÉCISIONS EN MATIÈRE D IMMIGRATION Page 2 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel Citation : G. G. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDA 10 Appel No : 2013-0054 ENTRE : G. G. Appelant et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA

Plus en détail

Ligne directrice sur la délégation des fonctions de traitement de plaintes en vertu de la Loi sur les droits de la personne

Ligne directrice sur la délégation des fonctions de traitement de plaintes en vertu de la Loi sur les droits de la personne Ligne directrice sur la délégation des fonctions de traitement de plaintes en vertu de la Loi sur les droits de la personne Adoptée à la date de la sanction royale du projet de loi 51, Loi modifiant la

Plus en détail

CONTRAT DE DÉPÔT ET DE MANDAT (Vente d actions) TABLE DES MATIÈRES

CONTRAT DE DÉPÔT ET DE MANDAT (Vente d actions) TABLE DES MATIÈRES CONTRAT DE DÉPÔT ET DE MANDAT (Vente d actions) TABLE DES MATIÈRES PAGE PRÉAMBULE... 7 0.00 INTERPRÉTATION... 7 0.01 Terminologie... 8 0.01.01 Activités... 8 0.01.02 Biens des MANDANTS... 8 0.01.03 Cas

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO

COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO ENTRE : COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO et ALEXANDER JEREMY PATRY, EAO AVIS D AUDIENCE LE COMITÉ

Plus en détail

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) Traduction française non officielle ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES DES COURTIERS MEMBRES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LA GESTION DES DOSSIERS CLIENTS

RÈGLEMENT RÉGISSANT LA GESTION DES DOSSIERS CLIENTS RÈGLEMENT RÉGISSANT LA GESTION DES DOSSIERS CLIENTS 2016 www.iccrc-crcic.ca Version : 2016-001 Dernière modification : 13 mai 2016 Page 2 de 9 Table des matières 1. FONDEMENT... 4 2. OBJECTIF... 4 3. DÉFINITIONS...

Plus en détail

L OMBUDSMAN PARLEMENTAIRE FINLANDAIS L OMBUDSMAN PEUT-IL VOUS AIDER?

L OMBUDSMAN PARLEMENTAIRE FINLANDAIS L OMBUDSMAN PEUT-IL VOUS AIDER? L OMBUDSMAN PARLEMENTAIRE FINLANDAIS L OMBUDSMAN PEUT-IL VOUS AIDER? OMBUDSMAN PARLEMENTAIRE FINLANDAIS QUE FAIT L OMBUDSMAN? Par le contrôle qu il exerce, l'ombudsman (le Médiateur) veille au respect

Plus en détail

Règlement concernant une demande de statut de membre inactif

Règlement concernant une demande de statut de membre inactif Règlement concernant une demande de statut de membre inactif 2015 www.iccrc- crcic.ca Version : Dernière modification : 2 juillet 2015 Page 2 de 8 Table des matières 1. FONDEMENT... 4 2. RAISONS DE LA

Plus en détail

DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE FONDS DE VISIBILITÉ CARTIER ÉNERGIE ÉOLIENNE (BDS) INC.

DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE FONDS DE VISIBILITÉ CARTIER ÉNERGIE ÉOLIENNE (BDS) INC. DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE FONDS DE VISIBILITÉ CARTIER ÉNERGIE ÉOLIENNE (BDS) INC. 2015 Fonds de visibilité Cartier 2015 Page 1 Fonds de visibilité Cartier POUR LES ORGANISMES DE BAIE-DES-SABLES DEMANDE

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel Citation : L. S. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDA 5 Appel No. 2012-2078 ENTRE : L. S. et Appelant Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE Chambre de la sécurité financière c. Adou 2015 QCCDCSF 60 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE N : CD00-1105 DATE : 12 novembre 2015 LE COMITÉ : M e Janine Kean

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION CAHIER DES CHARGES POUR DEPOT D OFFRE

DOSSIER DE PRESENTATION CAHIER DES CHARGES POUR DEPOT D OFFRE DOSSIER DE PRESENTATION CAHIER DES CHARGES POUR DEPOT D OFFRE LICENCE IV DE LA SOCIETE CLUB PROMOTION, sis Place Porte Maillot-Palais des Congrès, 75017 PARIS Par jugement en date du 10 décembre 2015,

Plus en détail

AD-Enquêtes indépendantes-la 1ÉP f 1 épreuve f_V1

AD-Enquêtes indépendantes-la 1ÉP f 1 épreuve f_V1 DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 46 Loi concernant les enquêtes policières indépendantes Présentation Présenté par M. Robert Dutil Ministre de la Sécurité publique Éditeur

Plus en détail

ET EU ÉGARD À une décision d enquêter sur la plainte aux termes du paragraphe 30.13(1) de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce extérieur.

ET EU ÉGARD À une décision d enquêter sur la plainte aux termes du paragraphe 30.13(1) de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce extérieur. Ottawa, le mardi 25 juin 1996 Dossier n o : PR-95-038 EU ÉGARD À une plainte déposée par Équipement Industriel Champion Inc. aux termes du paragraphe 30.11(1) de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce

Plus en détail

RÈGLES DE LA COUR PROVINCIALE DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE

RÈGLES DE LA COUR PROVINCIALE DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE RÈGLES DE LA COUR PROVINCIALE DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE TABLE DES MATIÈRES Entrée en vigueur le 1 er janvier 2013 Règle 1 Dispositions générales 1.1 Objectif fondamental 1.2 Portée des règles 1.3 Définitions

Plus en détail

PROJET de DECRET. relatif à l'organisation et au fonctionnement de l'autorité de régulation des activités ferroviaires NOR : DEVT D

PROJET de DECRET. relatif à l'organisation et au fonctionnement de l'autorité de régulation des activités ferroviaires NOR : DEVT D Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie PROJET de DECRET relatif à l'organisation et au fonctionnement de l'autorité de régulation des activités ferroviaires NOR : DEVT1504005D

Plus en détail

RÈGLEMENT À L AMIABLE (en ce qui concerne l intimé Andrew J. Trites)

RÈGLEMENT À L AMIABLE (en ce qui concerne l intimé Andrew J. Trites) VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. 2004, ch. S-5.5, ET DANS L AFFAIRE DE James A. MacCallum, Andrew Mitchell Holdings, LLC et Andrew J. Trites (Intimés) RÈGLEMENT À L AMIABLE (en ce qui concerne

Plus en détail

Procédure de demande d indemnité

Procédure de demande d indemnité Corporation de protection des investisseurs de l ACFM MFDA Investor Protection Corporation 121 King Street West, bureau 1000, Toronto (Ontario) M5H 3T9 Téléphone : 416 361-6332 Télécopieur : 416 361-9781

Plus en détail

Bourse en. jumelage de fonds. Candidat (future recrue du CHU Sainte-Justine)

Bourse en. jumelage de fonds. Candidat (future recrue du CHU Sainte-Justine) Bourse en jumelage de fonds Candidat (future recrue du CHU Sainte-Justine) Date limite : 20 octobre 2017 Remettre ce formulaire et les annexes en format pdf à : centre.du.savoir.hsj@ssss.gouv.qc.ca Bourse

Plus en détail

CHAPITRE 12 ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES. Les définitions qui suivent s appliquent au présent chapitre :

CHAPITRE 12 ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES. Les définitions qui suivent s appliquent au présent chapitre : CHAPITRE 12 ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES Article 12.1 : Définitions Les définitions qui suivent s appliquent au présent chapitre : admission temporaire désigne l admission,

Plus en détail

VALIDATION D EMPLOI PERMANENT INSTRUCTIONS FORMULAIRE «VALIDATION D EMPLOI PERMANENT»

VALIDATION D EMPLOI PERMANENT INSTRUCTIONS FORMULAIRE «VALIDATION D EMPLOI PERMANENT» VALIDATION D EMPLOI PERMANENT A-0700-EF (2015-05) INSTRUCTIONS Veuillez lire attentivement ces directives avant de remplir le formulaire «Validation d emploi permanent». Il est important de remplir toutes

Plus en détail

Chèque d innovation pour PME

Chèque d innovation pour PME Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Commission pour la technologie et l innovation CTI Agence pour la promotion Chèque d innovation pour PME Conditions d encouragement,

Plus en détail

Ce guide offre seulement des

Ce guide offre seulement des Cour suprême de l a N o u velle-écosse Comment appeler d une décision rendue par la Cour des petites créances (Formulaire 9) Ce guide offre seulement des informations générales : il n explique pas la loi.

Plus en détail

Re Moran. Les Règles des de l Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) 2012 OCRCVM 64

Re Moran. Les Règles des de l Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) 2012 OCRCVM 64 Re Moran Affaire intéressant : Les Statuts de l Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières et Les Règles des de l Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières

Plus en détail

Résolution des différends en matière d instruments documentaires

Résolution des différends en matière d instruments documentaires RÈGLEMENT DOCDEX Règlement d expertise de la Chambre de commerce internationale pour la Résolution des différends en matière d instruments documentaires Première revision En vigueur à compter du 15 mars

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES N : 2007-07-02(C) DATE : 12 juin 2008 LE COMITÉ : Me Patrick de Niverville Président M. Marc-Henri Germain, C.d A.A., A.V.A.

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-10-00014 DATE : 8 décembre 2011 LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD THÉROUX

Plus en détail

CONVENTION D EXÉCUTION MODÈLE EN VUE DE LA PRISE EN PENSION

CONVENTION D EXÉCUTION MODÈLE EN VUE DE LA PRISE EN PENSION CONVENTION D EXÉCUTION MODÈLE EN VUE DE LA PRISE EN PENSION LA PRÉSENTE CONVENTION est conclue en date du [jour] [mois] 20 ENTRE : (le Mandataire) - et - (le Soumissionnaire indirect) ATTENDU QUE la Banque

Plus en détail

CONTRAT. PARTICIPANT, personne morale légalement constituée sous le régime des lois du Canada, ayant un établissement au (Québec),

CONTRAT. PARTICIPANT, personne morale légalement constituée sous le régime des lois du Canada, ayant un établissement au (Québec), 2014G1343 CONTRAT ENTRE : PARTICIPANT, personne morale légalement constituée sous le régime des lois du Canada, ayant un établissement au (Québec), ci-après nommée le «Participant», ET HYDRO-QUÉBEC, personne

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN MARCHÉ DES POMMES DE TERRE EN CROUSTILLES POUR LES ANNÉES DE RÉCOLTES ET

CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN MARCHÉ DES POMMES DE TERRE EN CROUSTILLES POUR LES ANNÉES DE RÉCOLTES ET CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN MARCHÉ DES POMMES DE TERRE EN CROUSTILLES POUR LES ANNÉES DE RÉCOLTES 2014-2015 ET 2015-2016 ENTRE Le comité représentant les producteurs de pommes de terre pour fins de

Plus en détail

ENTENTE POUR ESPACE DE TRAVAIL TEMPORAIRE Pipeline. La présente entente pour espace de travail temporaire est datée du 20. (le «Propriétaire») - et -

ENTENTE POUR ESPACE DE TRAVAIL TEMPORAIRE Pipeline. La présente entente pour espace de travail temporaire est datée du 20. (le «Propriétaire») - et - Initiales TransCanada PipeLines Limited DP No: Projet: ENTENTE POUR ESPACE DE TRAVAIL TEMPORAIRE Pipeline La présente entente pour espace de travail temporaire est datée du 20 ENTRE : (le «Propriétaire»)

Plus en détail

CENTRE DE LA COMMUNAUTÉ SOURDE DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN Demanderesse

CENTRE DE LA COMMUNAUTÉ SOURDE DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN Demanderesse C O U R S U P É R I E U R E C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL NO: 500-06-000520-102 DATE : 16 FÉVRIER 2016 EN PRÉSENCE DE : L Honorable Eva Petras, J.C.S. CENTRE DE LA COMMUNAUTÉ SOURDE

Plus en détail

Marché public FORMULE DE PLAINTE TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR

Marché public FORMULE DE PLAINTE TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR Canadian International Trade Tribunal Tribunal canadien du commerce extérieur TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR Marché public FORMULE DE PLAINTE TABLE DES MATIÈRES FORMULE DE PLAINTE CONCERNANT UN

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 4. OUVRIR SES COMPTES DE BANQUE A. Le compte chèque régulier B. Le compte en fidéicommis... 15

TABLE DES MATIÈRES. 4. OUVRIR SES COMPTES DE BANQUE A. Le compte chèque régulier B. Le compte en fidéicommis... 15 TABLE DES MATIÈRES 1. L ASSERMENTATION... 1 A. Le début d une nouvelle carrière... 1 B. À qui s adresse ce guide?........................................... 1 C. Votre positionnement dans le marché juridique...

Plus en détail

Marchés publics ORDONNANCE ET MOTIFS. Dossier n o PR StenoTran Services Inc. et Atchison & Denman Court Reporting Services Ltd.

Marchés publics ORDONNANCE ET MOTIFS. Dossier n o PR StenoTran Services Inc. et Atchison & Denman Court Reporting Services Ltd. Tribunal canadien du commerce extérieur Canadian International Trade Tribunal TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR Marchés publics ORDONNANCE ET MOTIFS Dossier n o PR-2013-046 StenoTran Services Inc.

Plus en détail

Veuillez trouver ci-joint la déclaration sous serment concernant l exercice de la pharmacie en société.

Veuillez trouver ci-joint la déclaration sous serment concernant l exercice de la pharmacie en société. Objet : Exercice en société - déclaration initiale Madame, Monsieur, Veuillez trouver ci-joint la déclaration sous serment concernant l exercice de la pharmacie en société. Selon l article 6 du Règlement

Plus en détail

DIRECTIVE CONCERNANT L ENCADREMENT DE CHANGEMENTS À LA STRUCTURE DU TITULAIRE DE PERMIS DE GARDERIE SUBVENTIONNÉE : ACTIONNARIAT, ACTIFS, FUSION.

DIRECTIVE CONCERNANT L ENCADREMENT DE CHANGEMENTS À LA STRUCTURE DU TITULAIRE DE PERMIS DE GARDERIE SUBVENTIONNÉE : ACTIONNARIAT, ACTIFS, FUSION. DIRECTIVE CONCERNANT L ENCADREMENT DE CHANGEMENTS À LA STRUCTURE DU TITULAIRE DE PERMIS DE GARDERIE SUBVENTIONNÉE : ACTIONNARIAT, ACTIFS, FUSION. Destinataires Garderies subventionnées Objet Modalités

Plus en détail

CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE RÈGLES SUR LE TRAITEMENT D UNE PLAINTE

CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE RÈGLES SUR LE TRAITEMENT D UNE PLAINTE CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE RÈGLES SUR LE TRAITEMENT D UNE PLAINTE Les règles sur le traitement d une plainte ont pour objet de préciser la façon dont le Conseil de la justice administrative reçoit

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF de Caen. N os , RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSOCIATION ADEF RÉSIDENCES AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL ADMINISTRATIF de Caen. N os , RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSOCIATION ADEF RÉSIDENCES AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF de Caen EB N os 1500907, 1500909 ASSOCIATION ADEF RÉSIDENCES Mme Marie-Gaëlle Bonfils Rapporteur M. Michel Bonneu Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE CONDUITE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DE L ORDRE DES DENTISTES DU QUÉBEC

CODE D ÉTHIQUE ET DE CONDUITE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DE L ORDRE DES DENTISTES DU QUÉBEC CODE D ÉTHIQUE ET DE CONDUITE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DE L ORDRE DES DENTISTES DU QUÉBEC Adopté le 17 mai 2016 En vigueur le 3 novembre 2016 Table des matières CHAPITRE I...

Plus en détail

INFORMATION SUR LE COMPTE CLIENT

INFORMATION SUR LE COMPTE CLIENT INFORMATION SUR LE COMPTE CLIENT Version : 2017-001 Dernière modification : 6 avril 2017 Qui doit fournir la documentation relative au compte client? Vous devez fournir des copies des documents relatifs

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES MEMBRES DES COMITÉS ÉTABLIS PAR LE CONSEIL

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES MEMBRES DES COMITÉS ÉTABLIS PAR LE CONSEIL Date d entrée en vigueur : 30 janvier 2013 Remplace/amende : Code du 4 février 2010 Origine : Conseil d administration Numéro de référence : BD-10 Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture.

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES

COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES N : 2013-08-01(E) 2013-08-02(E) DATE : 14 août 2014 LE COMITÉ : M e Daniel M. Fabien, avocat Président Mme Élaine Savard,

Plus en détail

CONTRAT DE DEMI-PENSION ENTRE UN CENTRE ÉQUESTRE PROPRIÉTAIRE D UN CHEVAL ET UN INDIVIDU UTILISATEUR

CONTRAT DE DEMI-PENSION ENTRE UN CENTRE ÉQUESTRE PROPRIÉTAIRE D UN CHEVAL ET UN INDIVIDU UTILISATEUR CONTRAT DE DEMI-PENSION ENTRE UN CENTRE ÉQUESTRE PROPRIÉTAIRE D UN CHEVAL ET UN INDIVIDU UTILISATEUR ENTRE : Ci-après désigné «utilisateur» ET Ci-après désigné «Centre équestre» ATTENDU QUE le Centre équestre

Plus en détail

Règlement de procédure relatif au Service Ombudsman des avocats de l Ordre des barreaux francophones et germanophone

Règlement de procédure relatif au Service Ombudsman des avocats de l Ordre des barreaux francophones et germanophone Règlement de procédure relatif au Service Ombudsman des avocats de l Ordre des barreaux francophones et germanophone Article 1 er. Objet du règlement de procédure Le présent règlement régit la procédure

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO

COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO ENTRE : COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO L ORDRE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DE L ONTARIO et WAYNE THOMAS BODLEY AVIS D AUDIENCE LE COMITÉ D ENQUÊTE

Plus en détail

GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION

GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION COMPOSANTE 5 MANUEL DE RÉFÉRENCE CHAPITRE 11 RELATIONS AVEC LES INTERMÉDIAIRES DANS LE TRAITEMENT D UNE DEMANDE D IMMIGRATION Page 2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE EN MATIÈRE DE SERVICES FACULTATIFS

POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE EN MATIÈRE DE SERVICES FACULTATIFS POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE EN MATIÈRE DE SERVICES FACULTATIFS 1.0 Déclaration de principes Le SERM a la ferme intention de prendre les moyens nécessaires pour assurer la meilleure défense des enseignantes

Plus en détail

Contrôles des motifs de détention

Contrôles des motifs de détention Contrôles des motifs de détention Préparé par : Commission de l immigration et du statut de réfugié du Canada Section de l immigration À qui s adresse la présente brochure? Vous devriez lire la présente

Plus en détail

COMITÉ SUR LE PROFESSIONNALISME DE L AAI ACCORD DISCIPLINAIRE DE RÉCIPROCITÉ

COMITÉ SUR LE PROFESSIONNALISME DE L AAI ACCORD DISCIPLINAIRE DE RÉCIPROCITÉ COMITÉ SUR LE PROFESSIONNALISME DE L AAI ACCORD DISCIPLINAIRE DE RÉCIPROCITÉ 1 Le Comité sur le professionnalisme de l AAI a élaboré le présent document comme ressource à l intention des associations actuarielles.

Plus en détail

CRITÈRES DE SÉLECTION POUR L ÉQUIPE DE HAUTE PERFORMANCE EN CONCOURS COMPLET

CRITÈRES DE SÉLECTION POUR L ÉQUIPE DE HAUTE PERFORMANCE EN CONCOURS COMPLET CRITÈRES DE SÉLECTION POUR L ÉQUIPE DE HAUTE PERFORMANCE EN CONCOURS COMPLET Équipe nationale et équipe d élite Mise à jour du 28 octobre 2015 Ces critères seront revus tous les six mois et les notes cibles

Plus en détail

LA PROCEDURE DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES INFIRMIERS

LA PROCEDURE DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES INFIRMIERS Commission Statut et Juridique AP- HP LA PROCEDURE DE LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES INFIRMIERS Petit guide pour connaître la procédure Février 2010 1 AU COMMENCEMENT DE L

Plus en détail

Que puis-je faire si je ne peux payer mes prêts étudiants? Est-ce que je peux prononcer la faillite de mes prêts étudiants?

Que puis-je faire si je ne peux payer mes prêts étudiants? Est-ce que je peux prononcer la faillite de mes prêts étudiants? Sur la faillite March 2007 Qu est-ce qu une faillite? Que se passe-t-il si je ne peux pas payer mes dettes? Qu est-ce qu une proposition de consommateur? Quels sont les inconvénients de la faillite? Dois-je

Plus en détail

DROITS DE SCOLARITÉ DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET DES ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC

DROITS DE SCOLARITÉ DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET DES ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC Annexe C010 - Page 1 de 6 DROITS DE SCOLARITÉ DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET DES ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC 1 Le Règlement sur la définition de résident du Québec (L.R.Q. c. C-29, r.1) s adresse

Plus en détail

Marchés publics ORDONNANCE ET MOTIFS. Dossier n o PR Oracle Canada ULC. Ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux

Marchés publics ORDONNANCE ET MOTIFS. Dossier n o PR Oracle Canada ULC. Ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux Tribunal canadien du commerce extérieur Canadian International Trade Tribunal TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR Marchés publics ORDONNANCE ET MOTIFS Dossier n o PR-2014-010 Oracle Canada ULC c. Ministère

Plus en détail

LES RÈGLES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES ALL GROUP FINANCIAL SERVICES INC.

LES RÈGLES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES ALL GROUP FINANCIAL SERVICES INC. AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES ET ALL GROUP FINANCIAL SERVICES INC. AVIS DE DEMANDE D'ORDONNANCE PRÉVENTIVE Le personnel de

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible... 3 Société de personnes admissible... 3 Secteurs

Plus en détail

Règlement sur les droits de scolarité et de toute nature exigibles des étudiants du Cégep régional de Lanaudière

Règlement sur les droits de scolarité et de toute nature exigibles des étudiants du Cégep régional de Lanaudière TITRE : Règlement sur les droits de scolarité et de toute nature exigibles des étudiants du Cégep régional de Lanaudière NO : 5 Adoption par le conseil d administration : Résolution : CARL-981207-08 Date

Plus en détail

ARRANGEMENT DE LA HAYE CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES DESSINS ET MODÈLES INDUSTRIELS

ARRANGEMENT DE LA HAYE CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES DESSINS ET MODÈLES INDUSTRIELS AVIS N 14/2011 ARRANGEMENT DE LA HAYE CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES DESSINS ET MODÈLES INDUSTRIELS Modifications du règlement d exécution commun et des instructions administratives 1. Lors

Plus en détail

LETTRE DE MISSION (entre un expert et un sapiteur) (version 4 du 18 février 2010)

LETTRE DE MISSION (entre un expert et un sapiteur) (version 4 du 18 février 2010) LETTRE DE MISSION (entre un expert et un sapiteur) (version 4 du 18 février 2010) Affaire : ENTRE LES SOUSSIGNES : M.., expert près la Cour d appel de domicilié à.. ET ci-après désigné(e) «l expert» «qlt»

Plus en détail

LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE

LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE Le Décret n 2014-1081 du 24 septembre 2014, pris en application des articles L423-1 et suivants du code de la

Plus en détail

Version pour publication de la décision du Comité de surveillance de la BMM du

Version pour publication de la décision du Comité de surveillance de la BMM du Version pour publication de la décision du Comité de surveillance de la BMM du 6-10-2009 Le 19-1-2009, le Plaignant a déposé plainte à l encontre du Défendeur. Le Défendeur a introduit des arguments en

Plus en détail

Témoins, pendant son témoignage Témoins, entrevue Témoins, expert Compétence Avocat compétent, définitions... 3.

Témoins, pendant son témoignage Témoins, entrevue Témoins, expert Compétence Avocat compétent, définitions... 3. INDEX Index Règle Activités publiques, voir également «Charge publique»... 7.5 Critiquer les tribunaux... 5.6-1 Demander des modifications législatives ou administratives... 5.6-2 Favoriser le respect

Plus en détail

Programme d aide aux athlètes (PAA) Critères de brevets pour les nominations 2017 Date de publication : 16 juin 2017

Programme d aide aux athlètes (PAA) Critères de brevets pour les nominations 2017 Date de publication : 16 juin 2017 Table des matières Programme d aide aux athlètes (PAA) Critères de brevets pour les nominations 2017 Date de publication : 16 juin 2017 1 Introduction... 2 2 Le Progrtamme d aide aux athlètes de Sport

Plus en détail