PIECE 3 MOYENS DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION. Dossier d Autorisation complémentaire. Extension de la STEP de EH à EH

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PIECE 3 MOYENS DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION. Dossier d Autorisation complémentaire. Extension de la STEP de 40 000 EH à 71 000 EH"

Transcription

1 Dossier d Autorisation complémentaire Extension de la STEP de EH à EH PIECE 3 MOYENS DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION Safege 3-1 Agence de Toulouse P:\Projets\FR_31\SI_Saudrune\TO00041\_Technique\_Rapports\rapport\Loi_sur_lEau\Dossier_autorisation_Extension_V5_sept2013.doc

2 Dossier d Autorisation complémentaire Extension de la STEP de EH à EH Moyens de surveillance et d intervention Dispositions générales Afin de se prévenir contre le risque de rejet d eaux anormalement polluées, de nombreuses dispositions sont prévues. Un entretien régulier est assuré au niveau des ouvrages du réseau, qui font aujourd hui l objet d un diagnostic permanent. Des conventions de rejet avec les industriels des zones d activités sont en cours d établissement (Communauté Urbaine du Grand Toulouse et SIVOM de la SAUDRUNE), le document mis à jour à l été 2013 est joint en Annexe 1 de la présente partie III. Les rejets des industriels raccordés au réseau seront donc surveillés en vérifiant leur conformité avec les conventions signées. Le SIVOM de la SAUDRUNE mettra en place toutes les compétences techniques pour gérer la station. 1.2 Dispositions particulières de conception de la station d épuration Un dispositif de télésurveillance automatique (temps de fonctionnement, mesures réalisées sur le site et téléalarme lors du non fonctionnement d un appareil) alertera l exploitant en cas de dysfonctionnement. De plus, il pourra être interrogé à distance par connexion Internet. Les équipements de secours suivants seront prévus, dont au minimum : des pompes de secours installées, au niveau du relèvement général, du poste de recirculation de boues, du poste toutes eaux, du relevage des égouttures, des poires de niveau pour la commande des pompes, une grille manuelle placée dans le caisson de by-pass, un doublement des appareils névralgiques : aération, agitation,, le fonctionnement sur horloge mécanique en cas de défaillance de l automatisme. Safege 3-2 Agence de Toulouse P:\Projets\FR_31\SI_Saudrune\TO00041\_Technique\_Rapports\rapport\Loi_sur_lEau\Dossier_autorisation_Extension_V5_sept2013.doc

3 Dossier d Autorisation complémentaire 1.3 Moyens de surveillance Extension de la STEP de EH à EH Les moyens de surveillance mis en œuvre sont conformes aux exigences de l Agence de l Eau et décrits dans l étude d impact jointe (voir le paragraphe 4.22 de la partie II). Ils comprennent notamment : la mise en place de mesures de débit en continu et de préleveurs automatiques sur les effluents en entrée et en sortie de la station et sur le trop plein du bassin d orage, une mesure du débit du volume de boues produites. Cette information est obtenue à partir : du temps de fonctionnement de la pompe d alimentation de l étape de centrifugation depuis le silo de stockage des boues (pompe de type volumétrique), corrélé avec la concentration des boues (valeur en g MS / l) mesurée sur un échantillon tous les jours. 1.4 Programme d autocontrôle Conformément à la réglementation en vigueur, des autocontrôles seront assurés par l exploitant. Ils permettront de contrôler les flux entrant à la station, les rendements épuratoires et la qualité du rejet en sortie, ainsi que les éventuels flux surversés. A cet effet, la station d épuration disposera de débitmètres enregistreurs en entrée, en sortie, sur by-pass de la station et de préleveurs fixes, automatiques, thermostatés et réfrigérés asservis au débit. L exploitant conservera en réfrigérateur un double des échantillons prélevés pendant 24h. 1.5 Planning d autocontrôle La fréquence des mesures, en fonction des paramètres analysés en référence à l annexe IV de l Arrêté du 22 juin 2007 relatif à la surveillance des ouvrages de collecte et de traitement des eaux usées, pour la capacité de EH (charge brute de pollution organique, exprimée en kg DBO 5 par jour entre et kg DBO 5 par jour) : Paramètres Fréquence de mesures Nombre de valeurs annuel Nombre de dépassements toléré Débit et ph Tous les jours MES DCO boues (MS) 2 fois par semaine DBO 5 NH4 NTK NO2 NO3 PT Toutes les semaines Tableau 35 - Mesures d autocontrôle paramètres physico-chimiques Safege 3-3 Agence de Toulouse P:\Projets\FR_31\SI_Saudrune\TO00041\_Technique\_Rapports\rapport\Loi_sur_lEau\Dossier_autorisation_Extension_V5_sept2013.doc

4 Dossier d Autorisation complémentaire Extension de la STEP de EH à EH Une analyse bactériologique, portant sur les paramètres Escherichia Coli et streptocoque, sera également réalisée à une fréquence mensuelle, augmentée à une fréquence hebdomadaire sur les mois de juillet, août, septembre correspondant à la en période d'étiage. La fréquence des mesures est proposée à partir des préconisations pour les paramètres physico-chimiques, adaptée au caractère saisonnier de la contrainte sur la bactériologie (débit d étiage du cours d eau, température de l eau, risque sanitaire) : Paramètres Fréquence de mesures Nombre de valeurs annuel Escherichia Coli Streptocoque Juillet/septembre : 1 fois par semaine Sinon : 1 fois par mois Nombre de dépassements toléré 21 3 Tableau 36 - Mesures d autocontrôle paramètres bactériologiques concentration Valeurs rédhibitoires DBO 5 20 mg/l 40 mg/l DCO 80 mg/l 160 mg/l MES 20 mg/l 50 mg/l N-NGL 15 mg/l 20 mg/l N-NTK 10 mg/l N-NH4 4 mg/l 8 mg/l Pt 1 mg/l 4 mg/l Escherichia Coli u/100ml Streptocoque u/100ml Température < 25 C ph 6-8,5 Tableau 37 - Niveau de rejet requis et valeurs rédhibitoires Les échantillons moyens journaliers respecteront les valeurs des concentrations rappelées dans le tableau précédent. Pour la DCO, les MES et les boues (Ms), il sera autorisé un nombre d échantillons non conformes de 3 dans l année. Pour la DBO 5, le nombre maximal d échantillons non conformes autorisés sera de 2. Pour NGL et NTK, le rejet sera conforme si les valeurs sont respectées en moyenne annuelle. Un contrôle qualitatif complet des boues sera effectué : une fois par semestre en analysant la composition en MO, MS, siccité, N, P, K, Ca, PCB, PCT, métaux lourds, Cl, S, Hg et F. Safege 3-4 Agence de Toulouse P:\Projets\FR_31\SI_Saudrune\TO00041\_Technique\_Rapports\rapport\Loi_sur_lEau\Dossier_autorisation_Extension_V5_sept2013.doc

5 1.6 Transmission des résultats d autocontrôle Dossier d Autorisation complémentaire Extension de la STEP de EH à EH Les résultats de l autosurveillance seront communiqués par le Maître d Ouvrage, selon les modalités suivantes : Transmission, au début de chaque année, au service chargé de la police de l eau et à l Agence de l Eau, du planning des mesures envisagées, conformément à la réglementation, pour acceptation ; Transmission, à chaque autocontrôle et synthèse en fin d année, au service chargé de la police de l eau et à l Agence de l Eau, des résultats de l autosurveillance ; Transmission à chacun de ces services, à la fin de l année, du rapport de synthèse portant sur le fonctionnement et la fiabilité du système d assainissement (collecte + traitement) ; Dans le cas de dépassement des seuils autorisés, la transmission sera immédiate et accompagnée de commentaires sur les causes et les dépassements constatés, ainsi que sur les actions correctives mises en œuvre ou envisagées ; Quotidiennement, le registre comportant l ensemble des informations relatives au fonctionnement du système d assainissement sera tenu à la disposition du service de la police de l eau. 1.7 Surveillance de la présence de micropolluants en sortie de la station d épuration Conformément à la «Circulaire du 29 septembre 2010 relative à la surveillance de la présence de micropolluants dans les eaux rejetées au milieu naturel par les stations de traitement des eaux usées», qui prévoit une surveillance initiale d un an à partir de 2011 sur les stations de plus de EH et 2012 pour les plus de EH, le SIVOM DE LA SAUDRUNE a réalisé cette campagne initiale de 4 mesures annuelles en Le résultat de la première campagne d analyse des concentrations moyennes 24h d une série de micropolluants est joint en annexe 2 de la partie 3. Les analyses ont été réalisées par le CAE 33, et les conclusions ont ensuite été éditées par le Laboratoire Départemental de l Eau, reprises ci-dessous : semaine Volume rejeté 1 23/02/ m³ 2 03/05/ m³ 3 03/08/ m³ 4 08/11/ m³ Tableau 38 Dates des prélèvements de la campagne 2012 pour la recherche des micropolluants 33 Prévu avec du matériel adapté pour l échantillonnage (flacons en verre brun), des blancs de prélèvements pour vérifier l absence de contamination. Toutes ces opérations devaient respecter la circulaire du 29 septembre 2010, la norme NF EN ISO et les exigences techniques du guide FDT Safege 3-5 Agence de Toulouse P:\Projets\FR_31\SI_Saudrune\TO00041\_Technique\_Rapports\rapport\Loi_sur_lEau\Dossier_autorisation_Extension_V5_sept2013.doc

6 Dossier d Autorisation complémentaire Extension de la STEP de EH à EH Seuls les paramètres suivants ont au moins une teneur supérieure à la limite de quantification : Parmi les métaux : Arsenic (code SANDRE 1369) Zinc (1383) Pour les composés traces organiques : Naphtalène (1517) Di(2-éthylhexyl)phtalate (6616) Les seuls paramètres qui dépassent au moins une fois la LQ et qui ont un flux journalier supérieur à 10 % du flux journalier théorique admissible par le milieu récepteur sont les suivants : Parmi les métaux : Arsenic (1369) Zinc (1383) Pour les composés traces organiques : Di(2-éthylhexyl)phtalate (6616) Une campagne de surveillance régulière est à mettre en place pour ces paramètres avec 4 mesures par an. semaine Date de début des mesures Date de fin des mesures /08/13 07/08/ /10/13 29/10/ /11/13 28/11/ /12/13 17/12/13 Tableau 39 Planning des prélèvements pour la recherche des micropolluants campagne 2013 (source : Laboratoire Dpt Eau) Safege 3-6 Agence de Toulouse P:\Projets\FR_31\SI_Saudrune\TO00041\_Technique\_Rapports\rapport\Loi_sur_lEau\Dossier_autorisation_Extension_V5_sept2013.doc

7 Dossier d Autorisation complémentaire Extension de la STEP de EH à EH Surveillance du système d assainissement 2 Un entretien régulier est assuré au niveau des ouvrages du réseau. Le SIVOM de la SAUDRUNE (communes de Seysses et Frouzins) et la Communauté Urbaine du Grand Toulouse (communes de Villeneuve-Tolosane et Cugnaux) contrôlent le bon fonctionnement de leurs réseaux et des surverses par temps de pluie. La surveillance lors d évènements exceptionnels est renforcée (travaux, précipitations sous toutes formes exceptionnelles, etc. ). Des mesures de contrôles de leurs rejets (débits, DCO, MES) pourront être réalisées en période de pluie tous les trois ans. Safege 3-7 Agence de Toulouse P:\Projets\FR_31\SI_Saudrune\TO00041\_Technique\_Rapports\rapport\Loi_sur_lEau\Dossier_autorisation_Extension_V5_sept2013.doc

8 Dossier d Autorisation complémentaire Extension de la STEP de EH à EH ANNEXE 1 CONVENTIONS DE RACCORDEMENT AU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT Safege A3-1 Agence de Toulouse P:\Projets\FR_31\SI_Saudrune\TO00041\_Technique\_Rapports\rapport\Loi_sur_lEau\Dossier_autorisation_Extension_V5_sept2013.doc

9 STEP du SIVOM de la SAUDRUNE Liste des établissements contrôlés au titre des rejets industriels (CONVENTION DE RACCORDEMENT) - mise à jour juillet 2013 Nom société Activité Adresse CP _ Commune Etat Date convention Communauté de Communes Axe Sud Cuisine Collective 4 rue du Vieux Colombier ROQUES SUR GARONNE R 11/04/2007 Acemis France composants électroniques 36 rue Aristide Bergès CUGNAUX RVC 04/09/2012 Amplitude EURL Avenue Georges Pompidou CUGNAUX 2004 Antonin Midi-Pyrénées Automobile 38 rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX 19/08/2009 ASPART Gérard Restauration 11 rue du Pré Vicinal CUGNAUX 2004 BELZEAUX PIC Claire 8 rue du Languedoc CUGNAUX Biscaye Jérome - JB Restauration Restauration 36 chemin Michet CUGNAUX RVC 05/09/2012 Boite à Pizza Restauration 3 avenue Georges Pompidou CUGNAUX RVC 04/09/2012 Builder ELM Mécanique 32 rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX 29/05/2009 Carrosserie Auto Leader CGR Automobile 3 rue Alfred Sauvy CUGNAUX AAD 25/03/2013 Carrosserie de l'amitié Automobile 129 route de Toulouse - ZI du Casque CUGNAUX En cours 18/05/2009 Carrosserie des Mésanges Automobile 12 rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX En cours 18/05/2009 Carrosserie Girard Automobile 23 bis rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX 18/05/2009 Carrosserie Sabathié Automobile 1 impasse des Ailes CUGNAUX AAD 25/03/2013 CMET (Constructions Métalliques Électriques Toulousaines) 12 rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX 2004 Contignon Hervé Automobile 16 chemin Gaylar CUGNAUX RVNC 04/09/2012 Conseil Général - Centre d'exploitation Administration 5 rue Paul Sabatier - ZI du Casque CUGNAUX En cours 29/05/2009 Dedienne Aéropsace mécanique industrielle 17 rue Aristide Bergès CUGNAUX RVC 20/09/2012 École maternelle Eugène Montel Restauration Place du Vivier CUGNAUX 2004 École maternelle Jean Jaurès Restauration 8 avenue de Toulouse CUGNAUX 2004 École maternelle Léon Blum Restauration Rue Vincent Auriol CUGNAUX 2004 École maternelle Pub 4E Grpe scolaire Restauration 12 allée Suzanne Lacore CUGNAUX 2004 École Primaire Eugène Montel Restauration Place du Vivier CUGNAUX 2004 École Primaire Jean-Jaurès Mixte 1 Restauration 7 avenue de Toulouse CUGNAUX 2004 École Primaire Léon Blum Mixte 2 Restauration Rue Vincent Auriol CUGNAUX 2004 Espace Lavage activité automobile 23 bis rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX 18/05/2009 ESSO - Station service Station service 60 avenue de Toulouse - ZI du Casque CUGNAUX AAD 12/01/2010 EURL Midi-Pyrénées Antennes 10 rue Aristide Bergès CUGNAUX 2004 FDM Alu Fabrication de menuiseries alu 19 chemin Gaylar CUGNAUX 2004 Francazal Automobile 28 av de Francazal CUGNAUX AAD 12/09/2012 Garage du Casque Automobile 4 rue Paul Sabatier CUGNAUX AAD 18/03/2010 Garage Da Silva Automobile 47 chemin de Cezeou CUGNAUX 2004 Garage Esteves SARL Automobile 34 chemin de la Cassagnère CUGNAUX 2004 Garage Ferrand Automobile Avenue Pompidou - ZI du Casque CUGNAUX AAD 12/01/2010 Garage Fouchart Automobile 18 rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX En cours 18/05/2009 GIT Traitement Traitement de surface 7 rue Joseph-Marie Jacquard CUGNAUX AAD 19/11/2012 GOUILLON Pierre 17 avenue de Toulouse CUGNAUX 2004 Jeanbon Patrick (traiteur à domicile) Restauration 2 rue Lavoisier CUGNAUX RVC 15/06/2012 Keeb Naan Restauration 9 place Alfred Sauvy CUGNAUX RVNC 04/09/2012 La Caraque d'or Agro-alimentaire 9 rue Joseph-Marie Jacquard - ZI du Casque CUGNAUX En cours 18/05/2009 Le Patio Occitan 56 route de Tournefeuille - Impasse Erasme CUGNAUX 2004 Lherm T.P. - Midi-Pyrénées Travaux Publics et Particuliers Chemin Dubac CUGNAUX 2004 Lycée Général et Technologique Restauration Avenue du Comminges CUGNAUX 2004 Mac Donald's Restauration 5 avenue Georges Pompidou - ZI du Casque CUGNAUX AAD 12/01/2010 MAKY Marc RENEL BRUN Josiane traiteur 11 rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX RVC 07/09/2012 MARTINEZ Gérard André 13 rue Alfred Sauvy - ZAC Francazal Sud CUGNAUX 2004 Le Mas des Gourmets traiteur 35bis rue du Pré Viscinal CUGNAUX RVNC 04/09/2012 My Tho Restauration 13 avenue de Toulouse - ZI du Casque CUGNAUX AAD 12/09/2012 Parfums Berdoues Industrie 131 route de Toulouse CUGNAUX AAD 30/06/2011 Peintures et Techniques Appliquées 40 rue Aristide Bergès CUGNAUX 2004 Pierre Moure SA 113 route de Toulouse CUGNAUX 2004 PINASA Jérôme 111 avenue du Comminges CUGNAUX 2004 Piscine municipale du Lagon service public Avenue Léo Lagrange CUGNAUX RVNC 05/09/2012 Print enveloppes Imprimeur 5 impasse Alfred Sauvy CUGNAUX RVC 04/09/2012 Proxidis Express 34 rue Aristide Bergès CUGNAUX 2004 PTA (Peintures et Techniques Appliquées) Mécanique et peinture 13 avenue de Toulouse - ZI du Casque CUGNAUX En cours 04/06/2009 Resology 6 rue Alfred Sauvy CUGNAUX 2004 Restaurant le Radis Rose 105 avenue de Toulouse CUGNAUX AAD 25/03/2013 Restaurant Le Sicilien Restauration 57 avenue de Toulouse - ZI du Casque CUGNAUX AAD 12/01/2010 Restaurant Le Victoria Restauration 25 avenue de Toulouse - ZI du Casque CUGNAUX AAD 12/01/2010 Restaurant Le Vénitien Restauration 3 avenue Georges Pompidou CUGNAUX AAD 08/02/2013 Restaurant O'99 Restauration 4bis rue Alfred Sauvy CUGNAUX AAD 25/03/2013 Compilation réalisée par Safege 1/2

10 Saint Cricq Caroline 8 rue du Languedoc CUGNAUX 2004 Wok Express - Délices d'asie Restauration 3 avenue Georges Pompidou CUGNAUX RVC 11/03/2013 SARL RES 21 rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX 2004 SFM 3 place du Vivier CUGNAUX 2004 SNC SIKBRA Impr KBD Diffusion Snack 3 rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX 2004 Société d'exploitation Bettega et fils 24 rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX 2004 Société Études Équipement Matériel Industriel 8 rue Alfred Sauvy CUGNAUX 2004 Société Toulousaine de Bobinage 5 rue Joseph-Marie Jacquard - ZI du Casque CUGNAUX 2004 Soraga Mécanique Précision 1 chemin Gaylar CUGNAUX 2004 Super U - Station service activité automobile rue Henri Gladi CUGNAUX RVNC 28/09/2012 Suretec Chimie 20 rue Aristide Bergès - ZI du Casque CUGNAUX AAD 16/03/2010 Tradicao Restauration 34 place de l'église - ZI du Casque CUGNAUX En cours 04/06/2009 WG British Racing Automobile 15 bis rue Alfred Sauvy CUGNAUX RVC 04/09/2012 SARL Roudier Boucherie 26 rue de la République FROUZINS R 30/11/2007 SARL TARTAS Boucherie Bd de la Mediterannée FROUZINS En cours AFF Bat façadier maçon impasse Pradier ZI Lou Verdaï VILLENEUVE TOLOSANE ADD 14/03/2012 Ansamble - Cuisine Centrale Maurice Ravel Restauration 20 Chemin de Roussimort VILLENEUVE TOLOSANE AAD 12/11/2012 Collège Éducation 22 route de Portet VILLENEUVE TOLOSANE 2004 Delage Boucherie Agro-alimentaire 11 rue Saint Laurent VILLENEUVE TOLOSANE En cours École maternelle Maurice Ravel Chemin de Roussimort VILLENEUVE TOLOSANE 2004 École Primaire Fernand Becane Éducation 3 boulevard des Écoles VILLENEUVE TOLOSANE 2004 École Primaire Maurice Ravel Éducation 18 chemin de Roussimort VILLENEUVE TOLOSANE 2004 Enrobés Toulouse BTP 3 chemin de la Côte Goubard VILLENEUVE TOLOSANE En cours Établissement Inard ou Euro-Oil Automobile 7 avenue de Francazal VILLENEUVE TOLOSANE AAD 12/06/2012 Espace Renovation façadier maçon 24 impasse Peyrau VILLENEUVE TOLOSANE RVNC 11/09/2012 Garage Tolosan Automobile 11 bis boulevard des Pyrénées VILLENEUVE TOLOSANE En cours Hôtel Restaurant La Promenade Restauration 20 allée des Platanes VILLENEUVE TOLOSANE AAD 04/11/2010 Laboratoire Symbiotec Restauration route de Portet VILLENEUVE TOLOSANE RVC 20/09/2012 Lavage Auto Rouzès activité automobile 45 rue Saint-Laurent VILLENEUVE TOLOSANE RVNC 03/12/2012 Les Ateliers des Graves Industrie 25 rue Lou Verdai - ZI Lou Verdai VILLENEUVE TOLOSANE 2004 Marchal Vétérinaire Santé 3 avenue de Cugnaux VILLENEUVE TOLOSANE En cours ONYX Industrie Chemin Goubard VILLENEUVE TOLOSANE En cours PLT Rénovation façadier maçon 39 chemin Rossignolis VILLENEUVE TOLOSANE RVNC 23/01/2012 Promo Accueil - Résidence Le Pin Santé et action sociale 2 rue René Cassin VILLENEUVE TOLOSANE 2004 Relais Total du Blanquet (Sarl Youssef) Station service 8 avenue de Francazal VILLENEUVE TOLOSANE AAD 04/11/2010 Restaurant D'Cadei Restauration 8 place de l'hôtel de Ville VILLENEUVE TOLOSANE AAD (en cours de rédaction) Restaurant Escale d'asie - Song Patrick Huy Restauration 7 avenue de Cugnaux VILLENEUVE TOLOSANE AAD 20/04/2012 Restaurant le Phoenix Restauration 5 rue Saint Laurent VILLENEUVE TOLOSANE En cours SESO Eiffage BTP 3 chemin de la Côte Goubard VILLENEUVE TOLOSANE En cours Société Armature et Ferraillage Bâtiment Industrie 1 impasse Pradie - ZI Lou Verdai VILLENEUVE TOLOSANE 2004 Société Soldevila Industrie 24 lotissement Lou Verdai VILLENEUVE TOLOSANE 2004 SODI Industrie 115 route de Portet VILLENEUVE TOLOSANE En cours Sotem DP Imprimeur 56 route de Portet VILLENEUVE TOLOSANE En cours Veolia Propreté Déchets Chemin de Cote Goubard VILLENEUVE TOLOSANE ADD 12/11/2012 Clinique du Château Activité médicale 14 place de la Libération SEYSSES En cours MICRO CI Fabrication circuits imprimés Z.I. La Piche 3 Av Marcel Langer SEYSSES R 18/05/2009 SARL Carrosserie Marian Carrosserie Z.A. La Piche SEYSSES En cours AAD : Arrêté d'autorisation de Déversement RVC : rapport de visite conforme RVNC : rapport de visite non-conforme Compilation réalisée par Safege 2/2

11 Dossier d Autorisation complémentaire Extension de la STEP de EH à EH ANNEXE 2 RÉSULTATS DE LA CAMPAGNE D ANALYSE SUR LES MICRO-POLLUANTS EN SORTIE DE STEP Safege A3-2 Agence de Toulouse P:\Projets\FR_31\SI_Saudrune\TO00041\_Technique\_Rapports\rapport\Loi_sur_lEau\Dossier_autorisation_Extension_V5_sept2013.doc

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

Guide pour la mise en œuvre de l autosurveillance des stations d épuration des collectivités

Guide pour la mise en œuvre de l autosurveillance des stations d épuration des collectivités Guide pour la mise en œuvre de l autosurveillance des stations d épuration des collectivités Équipements à mettre en place, contrôles à effectuer et procédures à respecter Guide méthodologique Novembre

Plus en détail

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011 Assainissement des campings - 11 janvier 2011 Etat des lieux de l assainissement non collectif (ANC) en Finistère Caractéristiques des eaux usées des campings Contexte et cadre réglementaire Les chiffres

Plus en détail

CONVENTION POUR LE RACCORDEMENT DES INDUSTRIELS DE SAINT-BRIEUC AU RESEAU D'ASSAINISSEMENT. Mesdames, Messieurs,

CONVENTION POUR LE RACCORDEMENT DES INDUSTRIELS DE SAINT-BRIEUC AU RESEAU D'ASSAINISSEMENT. Mesdames, Messieurs, Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 8 décembre 2000 ----------------- Rapporteur : M. MANGOLD ----------------- N 10 CONVENTION POUR

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

Les effluents des établissements hospitaliers. Direction des Affaires Techniques

Les effluents des établissements hospitaliers. Direction des Affaires Techniques Les effluents des établissements hospitaliers J. DROGUET - Présentation Hopitech 2007 Contexte Les établissements hospitaliers sont de gros consommateurs d eau (env 800-1000 L/lit). Les différents types

Plus en détail

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements Qui sommes-nous? Le laboratoire départemental d analyses de l Eure est un service du Conseil général totalement dédié à la recherche de pathogènes, de résidus chimiques et de polluants présents dans les

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 410 Z

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 410 Z REGIE DES EAUX DE VENELLES ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 410 Z Service de l Assainissement Année 2007

Plus en détail

Quantification et Gestion des Effluents Non Domestiques (END) sur la commune de POLIGNY.

Quantification et Gestion des Effluents Non Domestiques (END) sur la commune de POLIGNY. Quantification et Gestion des Effluents Non Domestiques (END) sur la commune de POLIGNY. Présentation M. BEAU Pierre-Alexis, 20 ans, En 2 ème année de BTSA GEMEAU, Gestion Et Maitrise de l Eau à l ENIL

Plus en détail

FOSSE SEPTIQUE TOUTES EAUX

FOSSE SEPTIQUE TOUTES EAUX FTE FOSSE SEPTIQUE TOUTES EAUX FICHE 1 DOMAINE D'APPLICATION Conseillé 0-200 EH 50 Observé 0-200 EH 50 VOLET TECHNIQUE 1 PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT 1.1 PRINCIPE La fosse septique toutes eaux permet un

Plus en détail

Exemple du SATESE MAGE 42

Exemple du SATESE MAGE 42 LE LAGUNAGE Exemple du SATESE MAGE 42 Rapide état des lieux Perspectives d association avec le procédé Filtre Planté de roseaux LAGUNAGES DU DEPARTEMENT DE LA LOIRE Conception et dimensionnement Principaux

Plus en détail

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Plan de présentation Présentation Saint Dizier environnement Les techniques alternatives La maîtrise

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

Autorisation et Convention

Autorisation et Convention Autorisation et Convention Déversement d eaux usées non domestiques dans les réseaux publics de collecte Entreprises et Collectivités : procédures pour être en conformité avec la loi Crédit photo CA Évry

Plus en détail

PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE

PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE Département Calvados Institution Interdépartementale du Bassin de l Orne PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE RT DSD 10015EZ phase1-017

Plus en détail

Chaînes de mesure pour le cycle de l eau

Chaînes de mesure pour le cycle de l eau EAU POTABLE EAUX DE SURFACE EAUX SOUTERRAINES ASSAINISSEMENT Chaînes de mesure pour le cycle de l eau www.hydreka.com Débitmètres jusqu'à 10 ans HydrINS 2 Mini Afficheur SMS - GPRS avec Enregistreur intégré

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2O14 (Article 133 du Code des Marchés Publics)

LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2O14 (Article 133 du Code des Marchés Publics) LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2O14 (Article 133 du Code des Marchés Publics) MARCHE DE TRAVAUX de 20 000 HT à 90 000 HT Construction local pour une unité de matières de HBM Construction 62 730 24 janvier

Plus en détail

REJETS INDUSTRIELS GRAND TROYES AU RÉSEAU PUBLIC D EAUX USÉES DU. Enjeux et moyens

REJETS INDUSTRIELS GRAND TROYES AU RÉSEAU PUBLIC D EAUX USÉES DU. Enjeux et moyens REJETS INDUSTRIELS AU RÉSEAU PUBLIC D EAUX USÉES DU GRAND TROYES Enjeux et moyens Définition des eaux usées Eaux usées domestiques Eaux ménagères (lessives, cuisines non collectives, douches ) Eaux vannes

Plus en détail

1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE

1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE 1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE La station d épuration du SIARE (Syndicat Intercommunal d Assainissement de la Région d Etampes), inaugurée en 003, s intègre parfaitement dans le paysage de la vallée

Plus en détail

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre.

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. Contexte / Objectifs La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. A titre d exemple, pour compenser les émissions

Plus en détail

Dénomination de l installation : Adresse du système de refroidissement :

Dénomination de l installation : Adresse du système de refroidissement : 1 Carnet de suivi du système de refroidissement Dénomination de l installation : Adresse du système de refroidissement : 2 Mode d emploi du carnet de suivi Le carnet de suivi du système de refroidissement

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

BIOROCK. La solution d Assainissement Non Collectif

BIOROCK. La solution d Assainissement Non Collectif BIOROCK La solution d Assainissement Non Collectif Programme 1. 2. 3. 4. 5. 6. Introduction BIOROCK Système d épuration de BIOROCK Capacité des unités BIOROCK Avantages des unités BIOROCK Certifications

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective 1 2 3 4 5 6 7 Catalogue 2011 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

Protection de la ressource et Métiers de l Automobile. Intervention du 12 octobre 2009

Protection de la ressource et Métiers de l Automobile. Intervention du 12 octobre 2009 Protection de la ressource et Métiers de l Automobile Intervention du 12 octobre 2009 Intervention 1. Le CNPA et le Défi de l Environnement 2. Environnement et Métiers de l Automobile 3. Le parcours du

Plus en détail

PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS

PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS 1 I. OÙ TROUVER LES DONNÉES ET COMMENT LES ACQUÉRIR I. Où trouver les données et comment

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

RECAPITULATIF GENERAL CONCEPTION GENERALE - FIABILITE SECURITE DE FONCTIONNEMENT.

RECAPITULATIF GENERAL CONCEPTION GENERALE - FIABILITE SECURITE DE FONCTIONNEMENT. RECAPITULATIF GENERAL CONCEPTION GENERALE - FIABILITE SECURITE DE FONCTIONNEMENT. Le procédé OXYLAG, est un procédé rustique, efficace, spécialement destiné aux zones rurales. Il se distingue par les caractéristiques

Plus en détail

R É S E A U X D A S S A I N I S S E M E N T E T S TATIONS D ÉPURATION : ÉCHANGE DES DONNEES DE L AUTOSURVEILLANCE

R É S E A U X D A S S A I N I S S E M E N T E T S TATIONS D ÉPURATION : ÉCHANGE DES DONNEES DE L AUTOSURVEILLANCE R É S E A U X D A S S A I N I S S E M E N T E T S TATIONS D ÉPURATION : ÉCHANGE DES DONNEES DE L AUTOSURVEILLANCE GUIDE DE RÉDACTION DU VOLET «ECHANGE DES DONNÉES» DU MANUEL D AUTOSURVEILLANCE VOLUME 1

Plus en détail

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans :

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Quels intérêts? Stéphanie BOULAY Direction des Rivières Ile-de-France Service Investissements Industries Ile-de-France SIARH - 3 décembre

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

Microstation AQUAMÉRIS

Microstation AQUAMÉRIS Microstation AQUAMÉRIS à culture fixée gamme de 5 à 21 Équivalents Habitants AGRÉMENT MINISTÉRIEL 2012-030 Modèles 5, 8 et 10 Équivalents Habitants Les microstations sont conformes à la norme CE 12566-3

Plus en détail

STATION D EPURATION EAUCLIN A LIT IMMERGE : TYPE 40 EH

STATION D EPURATION EAUCLIN A LIT IMMERGE : TYPE 40 EH - Traitement eaux et effluents - Maillol Grand - 81990 CAMBON D ALBI Tél. 05.63.78.92.96 - Fax. 05.63.53.06.25 E-mail. eauclin@hotmail.fr - Spécialisée dans les stations d épuration biologique à culture

Plus en détail

BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS

BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS Ou comment raccorder son habitation pour traiter les eaux usées et évacuer les eaux pluviales. www.grandtoulouse.fr Grand Toulouse - Direction Assainissement 1, place

Plus en détail

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Depuis la parution de la Directive cadre sur l eau en octobre 2000, une politique européenne de l eau a vu le jour avec un objectif principal : atteindre le

Plus en détail

RAPPORT PRIX ET QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON-COLLECTIF DU SIAVOS EXERCICE 2013

RAPPORT PRIX ET QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON-COLLECTIF DU SIAVOS EXERCICE 2013 RAPPORT PRIX ET QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON-COLLECTIF DU SIAVOS EXERCICE 2013 Conformément à la loi n 95/101 du 02/02/1995 concernant le renforcement de la transparence

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2010 SUJET Epreuve E3 Sous épreuve C3 U33 GESTION PREVISIONNELLE ET SUIVI DE CHANTIER EN ASSAINISSEMENT Durée : 4 heures Coefficient : 2 Les

Plus en détail

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle audit, conseil et formation professionnelle Stage 1 Bonnes pratiques d hygiène en restauration collective 19 et 26 novembre Stage 2 Règles d hygiène lors du service 3 décembre Stage 3 Le nettoyage et la

Plus en détail

Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 SOMMAIRE

Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 SOMMAIRE Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective Catalogue de formations 2012 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or 1 2 3 4 5 6 7 8 Sommaire Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

Pollution 20 au 21 août 2013

Pollution 20 au 21 août 2013 Pollution 20 au 21 août 2013 Journal La Liberté du 29 août 2013 Le lavage des filtres a surchargé la station d'épuration. Aldo Ellena 29/08/2013 La SAIDEF pollue la STEP de Posieux Environnement Un déversement

Plus en détail

Photo : Michel JAMONEAU. Schéma directeur et étude diagnostique d'assainissement des eaux. Principes et points de vigilance

Photo : Michel JAMONEAU. Schéma directeur et étude diagnostique d'assainissement des eaux. Principes et points de vigilance Photo : Michel JAMONEAU Schéma directeur et étude diagnostique d'assainissement des eaux Principes et points de vigilance schéma directeur et étude diagnostique d assainissement des eaux usées SCHéMA DIRECTEUR

Plus en détail

CONVENTION DE DEVERSEMENT DES EAUX USEES DE LA COMMUNE DE SAINT AVE DANS LE SYSTEME D ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE VANNES

CONVENTION DE DEVERSEMENT DES EAUX USEES DE LA COMMUNE DE SAINT AVE DANS LE SYSTEME D ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE VANNES CONVENTION DE DEVERSEMENT DES EAUX USEES DE LA COMMUNE DE SAINT AVE DANS LE SYSTEME D ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE VANNES Entre les soussignés Monsieur David ROBO, Maire de Vannes, agissant en cette qualité

Plus en détail

COMMERCE ARTISANAT ENTREPRISE DE FONTANNES

COMMERCE ARTISANAT ENTREPRISE DE FONTANNES COMMERCE ARTISANAT ENTREPRISE DE FONTANNES ARTISANAT 1- Manu ALVES : Plâtrerie, Peinture M. Manu ALVES Rue Alfred Renaudin 43100 FONTANNES 04.71.74.67.55 2- Boulangerie LA FONTANNETTE M. Romain AMBLARD

Plus en détail

Marchés de travaux. > Tranche 20 000 à 89 999,99 HT. Date Objet du marché Nom et adresse du titulaire Observations Montant HT

Marchés de travaux. > Tranche 20 000 à 89 999,99 HT. Date Objet du marché Nom et adresse du titulaire Observations Montant HT Marchés conclus en Article 133 du Code des Marchés Publics, conformément à l arrêté du 8 décembre 2006 paru au Journal Officiel du 17 décembre 2006 Marchés de travaux Lot n 7 Charpente/couverture/zinguerie

Plus en détail

STOCKAGE DES BOUES DE STATIONS D EPURATION URBAINES Bassin Artois Picardie

STOCKAGE DES BOUES DE STATIONS D EPURATION URBAINES Bassin Artois Picardie PREFECTURE REGION NORD PAS DE CALAIS Direction Régionale de l Environnement Nord - Pas de Calais Service Eau, Milieux Aquatiques et Risques Naturels Cellule Réglementation et Gestion Territoriale de l'eau

Plus en détail

Réglementation et dimensionnement des séparateurs à hydrocarbures

Réglementation et dimensionnement des séparateurs à hydrocarbures Réglementation et dimensionnement des séparateurs à hydrocarbures 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire et normative a été établie à partir : de la norme NF EN 858-1 COMPIL sur les

Plus en détail

CCTP 11*023*00*MP. 1 - Article 1 Dispositions générales

CCTP 11*023*00*MP. 1 - Article 1 Dispositions générales CCTP 11*023*00*MP 1 - Article 1 Dispositions générales Objet du marché : La présente consultation fait suite au schéma directeur d assainissement de la Commune de Grimaud réalisé en Décembre 2009. Elle

Plus en détail

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013 La base documentaire a été complètement révisée pour être en conformité avec cette version 2012 de l ISO 15189. La cartographie des différents processus du LBM a également été modifiée (suppression du

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants)

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants) Conseils et gestes éco citoyens à appliquer Une installation défectueuse ou mal entretenue peut présenter un risque pour la santé et l environnement. LA RÉGLEMENTATION Code de la Santé Publique (articles

Plus en détail

Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir»

Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir» Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir» La gestion future : dispositifs en expérimentation Plateforme technologique PFT GH 2 0 4 ème Semaine de l eau - Journée Technique

Plus en détail

La diversité des origines des étudiants au service de l interdisciplinarité et de la transdisciplinarité dans les projets tuteurés

La diversité des origines des étudiants au service de l interdisciplinarité et de la transdisciplinarité dans les projets tuteurés Journées Pédagogie et Professionalisation 25-27 mars 2015 Limoges La diversité des origines des étudiants au service de l interdisciplinarité et de la transdisciplinarité dans les projets tuteurés Patrick

Plus en détail

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance Au sens des fiches de définition des indicateurs de performance : 1. Parties prenantes Autorité organisatrice

Plus en détail

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Les data loggers SOFREL LT et LT-US ont été conçus pour la surveillance des réseaux d eaux usées et pluviales (collecteurs, déversoirs d orage,

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA COMMUNE DE SAVENAY LOIRE ATLANTIQUE

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA COMMUNE DE SAVENAY LOIRE ATLANTIQUE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA COMMUNE DE SAVENAY LOIRE ATLANTIQUE L article R 2121-10 du Code des Collectivités Territoriales stipule que : «Dans les communes de 3.500 habitants et plus le dispositif

Plus en détail

Laurent JULIEN 06.63.52.33.03 artefaqs@artefaqs.fr www.artefaqs.fr

Laurent JULIEN 06.63.52.33.03 artefaqs@artefaqs.fr www.artefaqs.fr 310 route d Eguilles N 3 13090 Aix en Provence Laurent JULIEN 06.63.52.33.03 artefaqs@artefaqs.fr www.artefaqs.fr Organisme de formation DRTEFP PACA 93 13 12 704 13 DRAAF PACA 93 0009 03 2012 Formation

Plus en détail

VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS MISE EN CONFORMITÉ DE L ASSAINISSEMENT INTÉRIEUR D UNE PROPRIÉTÉ

VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS MISE EN CONFORMITÉ DE L ASSAINISSEMENT INTÉRIEUR D UNE PROPRIÉTÉ VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS MISE EN CONFORMITÉ DE L ASSAINISSEMENT INTÉRIEUR D UNE PROPRIÉTÉ Ce document regroupe, sous forme de fiches, les informations nécessaires à la réalisation des travaux de

Plus en détail

Traitement des eaux usées de la ville de Venise par des systèmes décentralisés

Traitement des eaux usées de la ville de Venise par des systèmes décentralisés Traitement des eaux usées de la ville de Venise par des systèmes décentralisés E. Tromellini (1), R. Moletta (2) (1) Magistrato alle Acque, S Marco 2949, 30314 Venise (Italie) elisabetta.tromellini@magisacque.it

Plus en détail

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte BIOROCK Documentation technique FOURNISSEUR DE SOLUTIONS POUR A.N.C. DESCRIPTION DE LA FILIERE COMPACTE Une filière compacte est conçue pour traiter les effluents domestiques (les eaux ménagères et les

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme - AEU

Plan Local d Urbanisme - AEU Plan Local d Urbanisme - AEU Maître d ouvrage Ville de Dieppe Parc Jehan Ango - BP 226 76203 DIEPPE Cedex 7.1 - Les annexes sanitaires Arrêté le : 23 mai 2013 Approuvé le : Elaboration du PLU de la ville

Plus en détail

Mise en œuvre de l autosurveillance des réseaux d assainissement du SIARC

Mise en œuvre de l autosurveillance des réseaux d assainissement du SIARC Mise en œuvre de l autosurveillance des réseaux d assainissement du SIARC Exploitation et Maintenance de l outil Présentation du 25 mars 2010 Par le BET SYSTEME INFORMATIQUE mis en œuvre dans le marché

Plus en détail

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13)

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13) BATIMENT BOUCHES DU RHONE (13) C.F.A. BTP MARSEILLE Impasse de la Montre 13011 MARSEILLE Tél : 04.91.87.98.00 Fax : 04.91.87.98.01 Mail : cfabtp.marseille@ccca-btp.fr Site : www.formation-btp-paca.com

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

Les centres de formation d'apprentis (CFA) dans l académie de Nice - 2012-2013

Les centres de formation d'apprentis (CFA) dans l académie de Nice - 2012-2013 Les centres de formation d'apprentis (CFA) dans l académie de Nice - 2012-2013 CFA implantés dans les Alpes Maritimes CFA régional Bâtiment et travaux publics BTP des Alpes-Maritimes Bâtiment et travaux

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 La SEVESC assure les services de l eau et de l assainissement de collectivités des départements

Plus en détail

1.0 SYSTÈME BIONEST MD. 1.1 Description et fonctionnement du système

1.0 SYSTÈME BIONEST MD. 1.1 Description et fonctionnement du système 1.0 SYSTÈME BIONEST MD 1.1 Description et fonctionnement du système Le système de traitement BIONEST utilise un procédé biologique au moyen d'une culture microbienne fixée sur un support synthétique appelé

Plus en détail

!"# " "$%%"& '!(#) ( #" *##+#

!#  $%%& '!(#) ( # *##+# !"# " "$%%"& '!(#) ( #" *##+# " #!!# %"!"# " "$%%",! -". ## /"#"0 %,1#" 2, " - "."#3".+#*"##4 5#!!# %"!"# " " $%%"& '!(#), #! - """ #, 6" # 7!# 8.# # 8 %"!# # $%%"/%"%4#!, $%!!&&!' -!"# # 8 #! " 8 # %"

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DES EAUX DES COURS D EAU DE HAUTE-SAVOIE

SUIVI DE LA QUALITE DES EAUX DES COURS D EAU DE HAUTE-SAVOIE Conseil Général de Haute-Savoie SUIVI DE LA QUALITE DES EAUX DES COURS D EAU DE HAUTE-SAVOIE ETUDE DES AFFLUENTS DE L ARVE CAMPAGNES 2007-2008 Le Chinaillon au Grand Bornand, 24 juillet 2007 RESUME AUTRES

Plus en détail

Le traitement des eaux usées

Le traitement des eaux usées GALDIN 4 B Anaïs SNE Le traitement des eaux usées La station d épuration de Lacer Mr Lamarque, technicien du service des eaux et responsable de la station d épuration du Mézinais, est venu nous expliquer

Plus en détail

BANQUES BOUCHERIE BOULANGERIE BUREAU DE TABAC - PRESSE CARRELAGE CHARPENTE COIFFURE

BANQUES BOUCHERIE BOULANGERIE BUREAU DE TABAC - PRESSE CARRELAGE CHARPENTE COIFFURE CREDIT AGRICOLE Banque 05.63.31.43.01 Centre commercial LA BANQUE POSTALE Banque 05.63.67.50.13 Centre commercial BERTACCO Matthieu Boucherie, traiteur 05.63.27.29.98 Centre commercial Au Tour du Pain

Plus en détail

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche Laboratoire Eau de Paris Analyses et Recherche L eau, un aliment sous contrôle public Pour Eau de Paris, approvisionner la capitale en eau, c est garantir à ses 3 millions d usagers une ressource de qualité,

Plus en détail

Journée Environnement Industrie

Journée Environnement Industrie Journée Environnement Industrie Plan de l intervention Partie 1 : Bilan à mars 2011 des aides pour la «surveillance initiale» Partie 2 : Les aides post «surveillance initiale» 1 Bilan mars 2011 des aides

Plus en détail

Structure Adresse Téléphone Service Social Carsat Agence Retraite Carsat Pôle Emploi Cap Emploi 19 Direccte - Inspection du travail 6, rue Souham - 19033 TULLE CEDEX 1, avenue Léo Lagrange - 19100 BRIVE-LA-GAILLARDE

Plus en détail

Raccordement des eaux usées non domestiques à un réseau public d assainissement - Application sur le BAB

Raccordement des eaux usées non domestiques à un réseau public d assainissement - Application sur le BAB Raccordement des eaux usées non domestiques à un réseau public d assainissement - Application sur Sandrine TURBEZ Chef de projet - Agence BAB Adour Nive Lyonnaise des Eaux France Plan de l intervention

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Date d arrivée : N de dossier: Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 NOVEMBRE 2011

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 NOVEMBRE 2011 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 NOVEMBRE 2011 L'an deux mille onze le 8 novembre à 19 heures le Conseil Municipal de la Commune de Villeneuve- Tolosane dûment convoqué s'est réuni

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT D EQUIPEMENT MENAGER/MOBILIER (PEMM)

DEMANDE DE PRÊT D EQUIPEMENT MENAGER/MOBILIER (PEMM) DEMANDE DE PRÊT D EQUIPEMENT MENAGER/MOBILIER (PEMM) Numéro allocataire N CPAM : Quotient CNAF :... 1. Prendre connaissance de la notice d information (jointe) ; 2. Compléter la présente demande ; 3. Retourner

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

Les différents modes de distribution en restauration

Les différents modes de distribution en restauration Les différents modes de distribution en restauration 1. Le traditionnel Surface Capacité Productivité Inconvénients Spécificité Service à table où le client passe commande, consomme, paye à table. Exemples

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi L ARTISANAT 1 ère entreprise de France L apprentissage : Passeport pour l emploi le cad de la chambre de Métiers et de l artisanat des conseillers spécialistes de l apprentissage et de l emploi l apprentissage

Plus en détail

SELLE Masse d'eau AR51

SELLE Masse d'eau AR51 SELLE Masse d'eau AR51 Présentation Générale : Superficie : 720 m² exutoire : Somme canalisée à Amiens longueur des cours d'eaux principaux : 63,27 km Population du bassin Versant 2006 : 28 211 hab Évolution

Plus en détail

Les Services d'assainissement Collectif (AC)

Les Services d'assainissement Collectif (AC) Les Services d'assainissement Collectif () 41 La Compétence La compétence assainissement collectif est une compétence communale. La loi sur l eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006 a introduit

Plus en détail

Guide technique sur les Matières de Vidange issues de l assainissement non collectif : Caractérisation, collecte et traitements envisageables.

Guide technique sur les Matières de Vidange issues de l assainissement non collectif : Caractérisation, collecte et traitements envisageables. Guide technique sur les Matières de Vidange issues de l assainissement non collectif : Caractérisation, collecte et traitements envisageables. Coordinateur : Jean-Pierre Canler Mars 2009 1 Remerciements

Plus en détail

Les eaux usées. Pure comme nature. BIOROCK, le premier Assainissement Non Collectif au monde, sans électricité ni moteur. assainissement non collectif

Les eaux usées. Pure comme nature. BIOROCK, le premier Assainissement Non Collectif au monde, sans électricité ni moteur. assainissement non collectif Les eaux usées Pure comme nature BIOROCK, le premier ssainissement Non Collectif au monde, sans électricité ni moteur. assainissement non collectif Système unique pour l assainissement des eaux usées domestiques

Plus en détail

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments .Un préalable indispensable : Caractérisation des sédiments / Connaissance de l impact environnemental Projet CaPMoS : Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments Claire Alary (Mines Douai)

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

La technologie écologique rend la vie plus harmonieuse

La technologie écologique rend la vie plus harmonieuse La technologie écologique rend la vie plus harmonieuse SAS RECYCL EAU au capital de 30 294,88 contact@recycleau.fr 150 avenue des Ferrailles N SIRET : 515 330 009 00017 www.recycleau.fr 84800 Isle sur

Plus en détail

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso)

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) PLAN 1) Le point sur la réglementation en matière de prélèvements et d analyses alimentaires 2) Comment déterminer la durée

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

Service public d assainissement collectif (SPAC) SOMMAIRE

Service public d assainissement collectif (SPAC) SOMMAIRE Service public d assainissement collectif (SPAC) Règlement du service Approuvé par délibération du conseil de communauté urbaine du 14 janvier 1981 Modifié par délibérations du conseil de communauté urbaine

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC. COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BERNAY ET DES ENVIRONS 299,

Plus en détail

GESTION DES EAUX ET DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS DE LA BRANCHE AUTOMOBILE

GESTION DES EAUX ET DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS DE LA BRANCHE AUTOMOBILE DEPARTEMENT DE LA SECURITE ET DE L ENVIRONNEMENT DCPE 550 SERVICE DES EAUX, SOLS ET ASSAINISSEMENT DECEMBRE 2012 DIRECTIVE CANTONALE GESTION DES EAUX ET DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS DE LA BRANCHE

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

Ce règlement sur les taxes et compensations pour l année 2014 est une continuité du budget adopté par le conseil.

Ce règlement sur les taxes et compensations pour l année 2014 est une continuité du budget adopté par le conseil. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SHAWINIGAN Règlement SH-466 Établissant les taux de taxes et les compensations pour l exercice financier 2014 Note explicative Ce règlement sur les taxes et compensations pour

Plus en détail

INDUSTRIELS EN DEMARCHE ISO 14001 MANUEL D ACCOMPAGNEMENT

INDUSTRIELS EN DEMARCHE ISO 14001 MANUEL D ACCOMPAGNEMENT INDUSTRIELS EN DEMARCHE ISO 14001 MANUEL D ACCOMPAGNEMENT DIRECTION DES ACTIONS INDUSTRIELLES Directeur de publication : Jean-Marc Picard - Directeur des Actions Industrielles Agence de l Eau Seine-Normandie.

Plus en détail

la mise en place du Service Public d Assainissement Non Collectif : le SPANC

la mise en place du Service Public d Assainissement Non Collectif : le SPANC la mise en place du Service Public d Assainissement Non Collectif : le SPANC sommaire Informations réglementaires préalables Les questions que vous vous posez Organisation générale des contrôles Exemples

Plus en détail