CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA"

Transcription

1 CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION

2 RÉSISTER DANS LES CAMPS NAZIS À TRAVERS LES YEUX D UN ENFANT DE 13 ANS, L EXEMPLE DE THOMAS GEVE.

3 Démarche poursuivie lors de ce travail. Nous avons décidé d aborder ce thème à travers le parcours de Thomas Geve, jeune enfant juif déporté à l âge de 13 ans car il était à peine plus âgé que nous, ce qui nous a beaucoup touché. De plus, il a été un témoin direct des événements, ces dessins ayant été réalisé juste après le génocide juif et tsigane. Nous avons donc inclus dans notre travail une partie des dessins réalisés par Thomas Geve lors de sa convalescence. Ces documents exceptionnels sont aujourd hui la propriété du musée Yad Vashem à Jérusalem.

4 SOMMAIRE : I) Un univers concentrationnaire aux réalités très diverses. A) L évolution des différents camps suit le déroulement de la guerre. B) Des camps de concentration aux camps d extermination. C) L organisation des camps. II) La nécessité de résister pour les déportés. A) Survivre et garder son humanité. B) La résistance armée sous toutes ses formes. C) Conserver sa culture et ses pratiques religieuses.

5 INTRODUCTION : Thomas Geve a trois ans à l arrivée d Hitler au pouvoir en janvier Son père, chirurgien juif allemand, ne peut plus exercer sa profession et quitte l Allemagne après la nuit de Cristal en novembre 1938 pour rejoindre l Angleterre. Il tente d y faire venir sa femme et son fils unique Thomas. Arrêté en juin 1943 avec sa mère à Berlin, Thomas Geve est déporté à Auschwitz. Il a treize ans. En Janvier 1945, les nazis abandonnent le camp d Auschwitz devant l approche des Soviétiques. Après avoir survécu aux marches de la mort, Thomas Geve connaît alors l enfer des camps de Gross Rosen et de Buchenwald, jusqu à la libération de ce dernier en avril Avant de partir pour une maison de repos en Suisse, il reste encore quelques semaines à Buchenwald où il réalise 79 petits dessin sur sa vie d enfant déporté. Rien de la barbarie nazie, ni de la solidarité qui naît de la plus extrême misère ne lui échappe.

6 Parcours de Thomas Geve pendant la Seconde Guerre mondiale. Lieu de résidence de Thomas Geve jusqu en 1943 Camp où est passé Thomas Geve Déportation Transfert vers une maison de repos

7 30/01/1933 Arrivée au pouvoir d Hitler en Allemagne I) UN UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE AUX RÉALITÉS TRÈS DIVERSES. A) L évolution des différents camps suit le déroulement de la guerre : Loi de Nuremberg 1 sept : Invasion de la Pologne 22/06/1941 Attaque de L URSS par l Allemagne : Opération Barbarossa 20/01/1942 : Conférence de Wannsee Camps de concentration G h e tt o s Massacres de masse par les Einsatzgruppen Phase génocidaire 31/03/1933 : Ouverture du premier camp à Dachau 12/10/1940 : Ouverture du ghetto de Varsovie 08/10/1941 : Ouverture du camps d Auschwitz 01/08-02/1944 : Insurrection du ghetto de Varsovie 27/01/1945 : Découverte du camp d Auschwitz par l Armée Rouge

8 B) Des camps de concentration aux camps d extermination. Hitler a pris le pouvoir en Allemagne, en Sous son régime apparaissent des camps de concentration sur le territoire nazi. Le premier étant le camp de Dachau. Avec l arrivée de la Seconde Guerre mondiale en 1939 quand l Allemagne envahit la Pologne, les camps de concentration se multiplient. Hitler à Berlin en 1933.

9 Les camps de concentration Le système concentrationnaire allemand vise à enfermer tous les ennemis politiques du pouvoir et ceux que l on considérait comme n appartenant pas à la «race Aryenne». Le parti communiste est donc interdit et pourchassé pour être enfermé. Les homosexuels qui empêchent la reproduction de cette race sont enfermés, ainsi que les handicapés considérés comme inférieurs. De plus, les handicapés sont stérilisés pour ne pas souiller la race. Ils sont isolés de la société et emprisonnés entre eux. Le but est de les briser psychologiquement. Arrestation d opposants au régime par les nazis. Opposants au régime arrêtés pour être enfermés dans un camp de concentration.

10 Les ghettos A partir d octobre 1939, des prisons à «ciel ouvert» sont alors mises en place dans les territoires occupés par l armée allemande. On y trouve des juifs, enfermés sur des critères raciaux, où on les force à travailler. Ils sont victimes de la brutalité des gardes et subissent des privations de nourritures, ce qui a entraîné la famine. Les lieux sont insalubres, se développe alors des épidémies. Il y a des médecins, cependant les prisonniers n ont pas accès aux médicaments. Pour toutes ces raisons, le taux de mortalité dans les ghettos est très fort. Jeune garçon dans le ghetto de Varsovie, probablement en 1942.

11 Les camps d extermination Suite à la conférence de Wannsee le 20/01/1942 qui met en place la «solution finale» voient le jour des camps d extermination. Ils ont pour but d éradiquer la population juive. Tout ceci se fait d une manière industrielle. On remarque donc que les déportés sont tués seulement quelques heures après leurs arrivées aux camps grâce aux convois. Ils proviennent de toute l Europe. Il ne doit y avoir aucun survivant. En effet, toutes les personnes amenées dans un de ces camps, sont à un moment ou un autre tuées. Cependant, certains condamnés juifs, les Sonderkommando, sont sauvés provisoirement pour effectuer les tâches ante-mortem. Ce sont donc essentiellement des Juifs qui sont envoyés dans ces camps. Déportés Juifs descendant d un train à l arrivée du camp d extermination de Treblinka.

12 C) L organisation des camps. L organisation des camps de concentration Dès leur arrivée les déportés sont dépouillés de tous leurs biens (vêtements, papiers d identité, argent, bijoux et bagages.) Ils sont ensuite tondus et désinfectés. Puis ils reçoivent leur tatouage ( qu ils doivent connaître par cœur en allemand) et leur triangle de couleur. Ils sont ensuite amenés dans une partie réservée du camp central pour la période de quarantaine, qui vise à achever l uniformisation. Tout ceci dans le but de la déshumanisation. A partir de ce moment chaque détenu est considéré comme un «morceau». Après la quarantaine, les déportés sont envoyés dans la partie centrale du camp. Nous sommes à Auschwitz II Birkenau. L homme qui entre dans la baraque, à droite, est un homme civil. Celui qui ressort n est plus rien. Il a perdu ses couleurs, il a été déshabillé, tondu, désinfecté, revêtu d un uniforme, tatoué.

13 Les déportés se différencient dans les camps par un signe qui indique leur nationalité (en général une initiale) et par un symbole qui indique les raisons de leur déportation. Cela remplace leur nationalité et le tatouage d un numéro leur nom. Les détenus n ont donc plus de noms, plus d identité. Ce ne sont plus que des numéros : les SS ou les Kapos parlent des déportés en utilisant l expression «das stuck» (le morceau) car dans les camps les matricules et les triangles sont aussi une façon de montrer au détenu qu il n existe plus en tant qu être humain : c est le procédé de la déshumanisation. Ainsi, le prisonnier devient un anonyme. Tableau des déportés et données chiffrées.

14 Avec la guerre la population des camps s est internationalisée : Les Français, les Polonais, les Soviétiques. Voici quelques exemples de triangles portés par les déportés : Triangle rouge des politiques français. (communistes, résistants...) Triangle porté par les homosexuels. Triangle porté par les tsiganes. Le camp comporte plusieurs services : -la Kommandantur qui s occupe des SS. -la polistische abteinlung (section politique antenne de la gestapo) qui s occupe des dossiers des détenus et qui décide de leur sort de vie, de mort, et de remise en liberté (très rare), et fait des enquêtes sur ordre ou sur sa propre initiative. -le service du travail est chargé de faire les équipes de travail. (kommando) -la direction des camps qui s occupe des détenus et gère leur vie au camp (appel, logement, travail etc..) -le service des finances et de l intendance. -le service de garde du camp. -le (soi-disant) service médical (revier).

15 La société concentrationnaire Elle se divise en trois strates : les SS, la masse des détenus et certains déportés à qui les nazis délèguent des taches d administration du camp. Parmi ces derniers, on trouve un «doyen du camp» placé sous les ordres du commandant SS du camp, des «policiers» chargés d assurer l ordre et des Kapos qui dirigent les équipes de Kommandos de détenus. De 1933 à 1945, ces postes sont occupés en majorité par des détenus allemands et autrichiens. Hiérarchie des kapos.

16 L organisation des camps d extermination Dans ce camp, il y avait quatre zones distinctes qui sont : - les zones d habitats SS - les aires de réceptions des convois - les aires d exterminations - les baraques des commandos de travail (les miradors) Le processus d extermination s effectue vite. Les condamnés arrivent par train. Lorsqu ils descendent, des SS font l appel avec des fausses listes d hygiène, des consignes sont posées contre leurs bagages et ils insistent pour que les déportés se souviennent de l emplacement de leur bagages. Directement après, on les déshabille et on coupe leurs cheveux, le temps est très surveillé et si cela dure trop ils sont punis. Leur dentition est également passée au peigne fin dans le cas éventuel ou ils auraient des dents en or, argent ou autres métaux. Mais ces opérations ne sont pas pratiquées sur les enfants. Suite à ce processus, ils sont amenés dans les chambres pour être gazés dans un temps imparti. On tue d abord les femmes, les enfants et les personnes ne pouvant travailler. Puis, l équipe des Sonderkommandos est chargé d extraire et de brûler les corps à l extérieur, ainsi que les corps des juifs décédés durant les convois. Face à tous ces morts, les Sonderkommandos se voient dans l obligation de creuser des fosses pour les brûler. Un peu plus tard, des fours crématoires apparaîtront, dans le but d aller toujours plus vite. Pendant ce temps, une autre équipe s occupe de trier les biens laissés par les victimes : seuls les objets précieux sont conservés. Ce processus amène la disparition d un convoi entier de mille personnes à chaque fois, sans survivant

17 5 = Lieu d'incinération des corps ( four crématoire ou grils ). 2 = Bâtiment ayant l'apparence d'une gare. Un grand écriteau accueille les déportés. 4 = Chambre à gaz. 3 = Baraque où avait lieu le déshabillage des arrivants. 1 = Voie ferrée où arrivaient les trains de déportés.

18 II) LA NÉCESSITÉ DE RÉSISTER POUR LES DÉPORTÉS. A ) Survivre et garder son humanité. Se nourrir La question de la nourriture est fondamentale. Certains n hésitent donc pas à voler la ration des autres détenus ou à participer au marché noir du camp. Sinon il faut trouver tout ce qui peut se manger ou qui peut être avalé. La solidarité est donc essentielle, elle passe par un partage plus équitable des rations ou par le vol de nourriture aux cuisines malgré les risques. Trouver un petit supplément de nourriture était une obsession. De minces épluchures de pommes de terre, du chou pourri récupéré dans une poubelle des cuisines, du pain moisi, de la nourriture dure pour animaux, tout cela était un festin.

19 L aide des non-déportés Dans les usines ou sur les chantiers, les déportés côtoient des travailleurs civils qui peuvent parfois avoir la même nationalité qu eux. Ainsi les requis du STO ou les prisonniers de guerre français partagent leurs vivres avec les déportés ou transmettent de leurs nouvelles à leur famille restée en France. Thomas Geve résume la vie quotidienne d un camp à travers cet abécédaire commençant par la lettre A pour l appel, B comme le Block d habitation, N comme numéro, S comme sport «punitif», Z comme Zaun, clôture. Le «O» pour «Organiser» signifie se débrouiller pour obtenir de la nourriture ou tout objet indispensable.

20 Se soigner La malnutrition, les mauvais traitements ainsi que le manque d hygiène conduisent à une hausse des maladies et des épidémies. Chaque camp dispose d une infirmerie (Revier) mais les détenus malades sont le plus souvent livrés à eux-mêmes. Si bien que parfois des médecins ou des chirurgiens déportés pratiquent des interventions au fond des baraques sans anesthésie et avec du matériel de récupération détourné. Les maladies du camp.

21 Sauver des milliers de camarades par la solidarité.

22 B ) La résistance armée sous toutes ses formes. Saboter Le rôle des camps des concentration dans l effort de guerre allemand poussent les déportés à perturber les activités de production en essayant d en faire le moins possible, de défaire ce qui a été fait ou de mal faire ce qui a été demandé. Pour les déportés c est un moyen de retrouver un peu de fierté alors qu ils sont sans cesse réduit à l obéissance.

23 Gagner sa liberté En s évadant S évader est une décision individuelle mais qui demande des complicités. Les évadés repris sont exécutés devant leurs camarades en guise d exemple après avoir été torturés. A partir de 1944, la multiplication des Kommandos extérieurs, moins surveillés, et la confusion générale offrent davantage d opportunités pour s évader.

24 Il s est enfui.

25 En préparant une révolte Des comités de résistance se sont parfois crées dans des camps parvenant à faire sortir, pièces par pièces, des armes des usines d armement. La confusion générale des derniers mois de la guerre a ainsi permis une insurrection des déportés du camp de Buchenwald le 11 avril Après avoir fait prisonniers près de 200 SS, les insurgés sont libérés par les troupes américaines.

26 Conserver les preuves des crimes commis : l exemple de Anise Postel-Vinay Anise Postel-Vinay a été arrêtée pour faits de résistance le 15 août 1942, à l âge de 20 ans. Déportée à Ravensbrück en octobre 1943, elle a été libérée le 23 avril 1945 par la Croix- Rouge suédoise. De juillet 1942 à août 1943, 86 détenues de Ravensbrück, dont une grande majorité de Polonaises, ont été victimes d expériences pseudo-médicales dirigées par le professeur Gebhardt. Dans des conditions atroces, leurs jambes ont été blessées et infectées à l aide de débris divers. En 1945, l assassinat général des 63 survivantes a été empêché par la résistance spontanée et internationale de détenues qui ont réussi à tenir cachées les victimes jusqu à la libération du camp.

27 Photo prise clandestinement par les Polonaises en septembre [Au fond, à gauche, la camarade qui faisait le guet pendant la photo] Photo de la jambe d une victime des expériences «médicales» du Pr Gebhardt. Note : L appareil photo a été volé par les déportées polonaises dans les bagages des évacuées de Varsovie lors de leur arrivée massive, sans doute en septembre Les photographies ont été prises alors que leurs auteurs n avaient aucune certitude sur l état de l appareil et de la pellicule qui se trouvait à l intérieur.

28 C) Conserver sa culture et ses pratiques religieuses. La résistance culturelle. Dans l ensemble de la Pologne occupée, plusieurs centaines d écoles et de cours clandestins sont organisés à l intérieur des ghettos. Les élèves doivent cacher leurs livres sous leurs vêtements. Les Juifs introduisent clandestinement des livres et des manuscrits dans divers ghettos en vue de les préserver, et ouvrent des bibliothèques clandestines, par exemple celle de Czestochowa. Marchand ambulant vendant de vieux livres hébraïques. Ghetto de Varsovie, Pologne, février 1941.

29 Les détenus tentent aussi de consacrer leur énergie à des activités «secondaires» comme la tenue de conférences ou de concerts en toute clandestinité. Le 14 juillet 1944, les détenues du Le 14 juillet 1944, les détenues du Kommando de travail d Holleischen interrompent la production au son de La Marseillaise.

30 La résistance spirituelle dans les ghettos et les camps Les efforts investis dans la résistance spirituelle par les prisonniers pour préserver leur humanité, leur dignité et le sens de la civilisation sont une barrière contre la déshumanisation. La résistance spirituelle se divise en trois formes. Les activités éducatives, la tenue d archives sur la communauté et pour finir l observance religieuse. Les Allemands interdisent dans la plupart des ghettos les offices religieux, c est pour cela que de nombreux Juifs organisent des cérémonies et prient en secret dans les caves, les greniers mais aussi dans des pièces inconnus des SS pendant que d autres montent la garde.

31 Dans les camps cette résistance religieuse s accompagne de la récupération, la fabrication ou la conservation d objets de culte. Des déportés organisent des cérémonies religieuses clandestines avec la plupart du temps la complicité d autres détenus. Ainsi, certains parviennent à cacher des bibles, ou à porter un crucifix sur eux. Grâce à la résistance des communistes, le culte catholique est encore pratiqué. Notamment à Melk avec le Kommando de Mauthausen. On peut noter qu à force de persévérance et de négociations certains objets de cultes sont introduits dans le camp. Petite croix taillée dans un manche de brosse à dent par une déportée de Ravensbrück.

32 Thomas Geve photographié en 2005.

33 Livres : Bibliographie : Thomas Fontaine, Déportations et génocides l impossible oubli, Tallandier, Yves Durand, Histoire de la Seconde Guerre mondiale, Complexe, Sites internet : Film : Frédéric Rossif, Le temps du ghetto, Les films de la Pléiade, 1961.

34 La musique présente tout au long de ce diaporama a été réalisée par Mordachai Gebirtig et s intitule «Undzer shtetl brennt». Mordecai Gebirtig, né en 1877 à Cracovie, en Pologne, était un chansonnier et poète folklorique yiddish. Il a écrit "Undzer shtetl brent!" en 1936, après un pogrom dans la ville polonaise de Przytyk. Pendant la guerre, cette chanson est devenue populaire dans le ghetto de Cracovie et a incité les jeunes à prendre les armes contre les nazis. Elle fut chantée dans de nombreux ghettos et camps. Gebirtig fut tué en juin 1942 pendant une rafle précédant une déportation dans le ghetto de Cracovie. Aujourd'hui, "Undzer shtetl brent!" reste l'une des chansons commémoratives les plus chantées.

35 Ce projet vous a été proposé par FROGET Kimberly, THION Océane et TOUREILLE Anaïs, élèves au lycée des Glières d Annemasse Avec l aide précieuse de notre professeur d histoire M. Merouani.

A LA DECOUVERTE DE LA SHOAH

A LA DECOUVERTE DE LA SHOAH A LA DECOUVERTE DE LA SHOAH «Auschwitz est un lieu où, à la fois, il y a peu et beaucoup à voir. Peu, car c est avant tout un immense champ de ruines. Beaucoup, car ses ruines lorsqu on en connaît l histoire,

Plus en détail

L histoire des Juifs en Pologne

L histoire des Juifs en Pologne L histoire des Juifs en Pologne L histoire des Juifs en Pologne a commencé il y a plus de mille ans. Au Moyen-âge la Pologne était l un des pays d Europe les plus tolérants à l égard des Juifs. avant la

Plus en détail

L idéologie Nazie disait que tout être inutiles à la société devait être exterminés. Ils avaient leur liste qui était :

L idéologie Nazie disait que tout être inutiles à la société devait être exterminés. Ils avaient leur liste qui était : CONCOURS DE LA RESISTANCE ANNEE 2012 LYCEE PROFESSIONNEL LEALI JULIEN TERMINAL BEPA LYCEE PROFESSIONNEL PRIVE AGRICOLE STE JULIE BILLIART ORVILLERS SOREL COPIE CLASSEE 1ére Document 1) Plusieurs choses

Plus en détail

Corpus documentaire :

Corpus documentaire : Corpus documentaire : Document 1 - Lois pour la protection du sang et de l honneur allemand, dites «lois de Nuremberg», 1935 Ordonnances de 1938 - Septembre : interdiction aux médecins juifs de soigner

Plus en détail

Voyage à Auschwitz-Birkenau

Voyage à Auschwitz-Birkenau Lycée Marie Madeleine Fourcade à Gardanne - Site académique > LES DISCIPLINES > HISTOIRE GEOGRAPHIE > Voyage à Auschwitz-Birkenau Voyage à Auschwitz-Birkenau jeudi 30 janvier 2014, par Mme Blanc, documentaliste

Plus en détail

Dessins de Thomas Geve, rescapé des camps nazis à l âge de 15 ans

Dessins de Thomas Geve, rescapé des camps nazis à l âge de 15 ans Dessins de Thomas Geve, rescapé des camps nazis à l âge de 15 ans Thomas, de son véritable nom Simcha Cohen, a trois ans lorsque Adolf Hitler accède au pouvoir. Son père, chirurgien juif allemand, ne peut

Plus en détail

"La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi"

La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi "La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi" CNRD 2016-2017. Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher, Bourges. 9-10-2016 Le site : www.resistance-deportation18.fr Rubrique

Plus en détail

Comment résister dans les camps nazis

Comment résister dans les camps nazis CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATIN Comment résister dans les camps nazis Lauréate des collèges Coline EMERIT 2012 A C A D E M I E D E B O R D E A U X INTRODUCTION Tout acte qui tend

Plus en détail

I. Les camps dans le «Grand Reich»

I. Les camps dans le «Grand Reich» DM sur feuille pour la rentrée - Le génocide des juifs ou la Shoah (mot hébreu signifiant «massacre», «catastrophe») I. Les camps dans le «Grand Reich» Doc A : Carte 5 page 103 de votre livre Doc B : Les

Plus en détail

L HISTOIRE DES GENOCIDES DES JUIFS ET DES TSIGANES PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE

L HISTOIRE DES GENOCIDES DES JUIFS ET DES TSIGANES PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE L HISTOIRE DES GENOCIDES DES JUIFS ET DES TSIGANES PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE On commence par une évaluation-diagnostique : méta-plan But : faire émerger les représentations sur les termes : génocide,

Plus en détail

Le 12 avril 1945, les soldats américains libèrent le camp de concentration de Dora

Le 12 avril 1945, les soldats américains libèrent le camp de concentration de Dora Le 12 avril 1945, les soldats américains libèrent le camp de concentration de Dora Qui étaient déportés dans ces camps? Comment les nazis considéraient-ils certaines populations? Quels éléments évoquent

Plus en détail

LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT ( )

LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT ( ) Thème 1 cours 3 LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT (1939-1945) Introduction : les débuts du conflit - vidéo n 1 «les débuts de la guerre» Le 1 er septembre 1939, l Allemagne nazie

Plus en détail

III) La politique d'extermination menée par les nazis

III) La politique d'extermination menée par les nazis III) La politique d'extermination menée par les nazis «Nous nous débarrassons entièrement des Juifs destructeurs. [ ] Je procède en ces matières d une façon glacée. Je me sens être seulement l exécuteur

Plus en détail

DISTINGUER LES DIMENSIONS ARTISTIQUES ET HISTORIQUES DE L ŒUVRE : la représentation du processus d extermination

DISTINGUER LES DIMENSIONS ARTISTIQUES ET HISTORIQUES DE L ŒUVRE : la représentation du processus d extermination DISTINGUER LES DIMENSIONS ARTISTIQUES ET HISTORIQUES DE L ŒUVRE : la représentation du processus d extermination 2) Après avoir lu les documents historiques ci-dessous analysez les vignettes extraites

Plus en détail

3H3 LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT

3H3 LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT 3H3 LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT I. Quelles sont les grandes phases de la guerre? II. En quoi Stalingrad et Hiroshima illustrent-elles la guerre d anéantissement? III. Comment

Plus en détail

A. Où les nazis implantent-ils des camps d extermination? 1. Combien de camps d extermination sont construits? Où?

A. Où les nazis implantent-ils des camps d extermination? 1. Combien de camps d extermination sont construits? Où? A. Où les nazis implantent-ils des camps d extermination? 1. Combien de camps d extermination sont construits? Où? 2. Observez le camp de Treblinka : s agit-il d un camp destiné à enfermer des déportés?

Plus en détail

Ce dossier appartient à.

Ce dossier appartient à. Ce dossier appartient à. 1 LA MAISON D IZIEU MEMORIAL DES ENFANTS JUIFS EXTERMINES Maison d Izieu, colonie d enfants juifs Plaque commémorative des victimes 2 Texte de présentation En 1940-1941, seules

Plus en détail

LA 2 NDE GUERRE MONDIALE 1939 / 1945 : UNE GUERRE D ANÉANTISSEMENT

LA 2 NDE GUERRE MONDIALE 1939 / 1945 : UNE GUERRE D ANÉANTISSEMENT LA 2 NDE GUERRE MONDIALE 1939 / 1945 : UNE GUERRE D ANÉANTISSEMENT Au lendemain de la 1 ère guerre mondiale, la Société Des Nations (SDN) est crée pour sauvegarder la paix. Mais elle échoue face à la montée

Plus en détail

L'archipel des camps de la mort

L'archipel des camps de la mort L'archipel des camps de la mort Pendant la Première Guerre mondiale, l expression "camp de concentration" désigne des centres où sont regroupées des populations civiles, notamment dans le Nord de la France

Plus en détail

Cours : la Deuxième Guerre mondiale, une guerre d anéantissement.

Cours : la Deuxième Guerre mondiale, une guerre d anéantissement. Cours : la Deuxième Guerre mondiale, une guerre d anéantissement. Intro : Dès l arrivée d Hitler au pouvoir en 1933, l Allemagne se prépare à la guerre en développant l industrie d armement, en remilitarisant

Plus en détail

AUSCHWITZ L usine de la mort. HERITIER Candice 1ES2

AUSCHWITZ L usine de la mort. HERITIER Candice 1ES2 AUSCHWITZ L usine de la mort HERITIER Candice 1ES2 Sommaire I- Auschwitz II- Un camp d extermination et de concentratio III- Les expériences de Mengele à Auschwitz IV- Les évasions V- La libération VI-

Plus en détail

Extrait du documentaire «De Nuremberg à Nuremberg, de Frédéric Rossif : cérémonie de Nuremberg

Extrait du documentaire «De Nuremberg à Nuremberg, de Frédéric Rossif : cérémonie de Nuremberg Extrait du documentaire «De Nuremberg à Nuremberg, de Frédéric Rossif : cérémonie de Nuremberg Doc. 1 p. 62 : 1. Présenter le document 2. Comment évolue le chômage? 3. Comparer les courbes : que peut-on

Plus en détail

LES ARCHIVES DE LA DÉPORTATION AU PÔLE AVCC

LES ARCHIVES DE LA DÉPORTATION AU PÔLE AVCC LES ARCHIVES DE LA DÉPORTATION AU PÔLE AVCC Le Pôle des archives des victimes des conflits contemporains Antenne caennaise du Service historique de la Défense depuis 2005. Héritière du ministère des anciens

Plus en détail

Au sujet des convois partis de France par Katy Hazan

Au sujet des convois partis de France par Katy Hazan Au sujet des convois partis de France par Katy Hazan 1 Quelques chiffres significatifs 76 000 Juifs sont partis de France en 83 convois d environ un millier de personnes chacun. Le 84 e est parti de Belgique,

Plus en détail

La Shoah aujourd hui. ou pourquoi se souvenir du pire? Alain Kahn Tableau de Francine MAYRAN, intitulé «Déporté»

La Shoah aujourd hui. ou pourquoi se souvenir du pire? Alain Kahn Tableau de Francine MAYRAN, intitulé «Déporté» La Shoah aujourd hui ou pourquoi se souvenir du pire? Alain Kahn 2009 Tableau de Francine MAYRAN, intitulé «Déporté» 1 Plan 1 La Shoah - Le processus de mise en œuvre - L industrie de la mort 2 Le devoir

Plus en détail

Service pédagogique du Mémorial de Caen

Service pédagogique du Mémorial de Caen Vers le CCF Fiche de l enseignant L objectif de ces fiches est de permettre à vos élèves de s entrainer à la construction et à la présentation de leur dossier CCF. Elles peuvent être réalisées sur place

Plus en détail

CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION

CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION ACADEMIE DE NANTES SESSION 2009 SUJET DE QUATRIEME CATEGORIE : Classe de troisième rédaction d un devoir individuel en classe, portant sur le sujet

Plus en détail

II) La Seconde guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes

II) La Seconde guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes II) La Seconde guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes La Seconde guerre mondiale éclate le 1 er septembre 1939 avec l invasion de la Pologne par l armée allemande

Plus en détail

Compétences évaluées Plan du cours Mots-clefs

Compétences évaluées Plan du cours Mots-clefs Que sais-je? 1/Qu est-ce qu un régime totalitaire? 2/ Quelle population est victime d un génocide en 1915? 3/ Depuis quand Hitler dirige-t-il l Allemagne? Thème 1 : L Europe, un théâtre majeur des guerres

Plus en détail

L IDEOLOGIE NAZIE Génocide

L IDEOLOGIE NAZIE Génocide L IDEOLOGIE NAZIE Le régime nazi a commis le Génocide (élimination programmée de populations) le plus dramatique de l'histoire. Selon quelle idéologie près de 8 millions de personnes ont-elles été éliminées?

Plus en détail

4-GC3Z-CTPA Questions (8 points)

4-GC3Z-CTPA Questions (8 points) 4-GC3Z-CTPA01-11 CORRECTION Brevet blanc 2011 ÉPREUVE D'histoire-géographie et d'éducation civique Vous aviez le choix entre deux sujets. PREMIÈRE PARTIE : GÉOGRAPHIE (18 POINTS) SUJET N 1 : L'urbanisation

Plus en détail

JAN KOMSKI Avec l'aimable autorisation du Musée «Beit Lohamei ha-getta'ot», Israël.

JAN KOMSKI Avec l'aimable autorisation du Musée «Beit Lohamei ha-getta'ot», Israël. JAN KOMSKI Avec l'aimable autorisation du Musée «Beit Lohamei ha-getta'ot», Israël. Courtesy of the Ghetto Fighters House Museum, Israel. Collectif Histoire et Mémoire Jan Komski, est né en Pologne, en

Plus en détail

Descriptifs et attendus Documents Guide pour le professeur Repères Notions Doc. 1- Lois de Nuremberg et ordonnances de1938

Descriptifs et attendus Documents Guide pour le professeur Repères Notions Doc. 1- Lois de Nuremberg et ordonnances de1938 Descriptifs et attendus Documents Guide pour le professeur Repères Notions Doc. 1- Lois de Nuremberg et ordonnances de1938 1933-1939 : de l arrivée au pouvoir d Hitler à la déclaration de guerre Document

Plus en détail

La deuxième guerre mondiale 1939/1945

La deuxième guerre mondiale 1939/1945 La deuxième guerre mondiale 1939/1945 1) Le déroulement de la guerre a) Les victoires de l axe (1939/1942) La guerre éclair (blitzkrieg) reposant sur une supériorité matérielle et une rapidité d action

Plus en détail

Comment commence la Seconde Guerre Mondiale?

Comment commence la Seconde Guerre Mondiale? Comment commence la Seconde Guerre Mondiale? Pour répondre à cette question, nous allons visionner des extraits d un film à ce sujet. Afin de t aider à suivre, voici une carte de l Europe en 1939 et une

Plus en détail

- La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes

- La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes - La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes * Leçon : Le génocide des Juifs. 2 heures. Objectifs : à travers une étude de cas menée avec un corpus documentaire,

Plus en détail

LA CREATION DU CAMP DE STRUTHOF-NATZWEILER

LA CREATION DU CAMP DE STRUTHOF-NATZWEILER LA CREATION DU CAMP DE STRUTHOF-NATZWEILER Carte 1 : La France en 1941. Carte 2 Carte 3 : les camps annexes : 1)Dans quelle région se trouve l ancien camp de concentration du Struthof? 2)Quelle est la

Plus en détail

19 J Fonds déposé le 4 octobre 1977 par M. Masson

19 J Fonds déposé le 4 octobre 1977 par M. Masson Concours National de la Résistance et de la Déportation Sujet 2012 «Résister dans les camps nazis». On présentera les différentes formes qu'a pu prendre cette résistance et les valeurs qu'en transmettent

Plus en détail

La deuxième guerre mondiale : Séance 4 - Vers l'horreur des camps.

La deuxième guerre mondiale : Séance 4 - Vers l'horreur des camps. 1 - Introduction La deuxième guerre mondiale : Séance 4 - Vers l'horreur des camps. Rallye web pour les élèves fin de cycle III et plus... Arrestation de Juifs à Paris. Photo DMPA JM Pentecouteau - Avril

Plus en détail

Mondiale

Mondiale CM2 LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE TITRES THEMES NOTIONS DOCUMENTS VISITES - RESSOURCES La Seconde Guerre - l ampleur de la guerre (cartes, Mondiale documents statistiques) La violence du XX e siècle : les

Plus en détail

70 e anniversaire Libération

70 e anniversaire Libération 70 e anniversaire Libération de la Haute-Savoie L antisémitisme et le racisme d État Problématique : Qu est-ce que le nazisme et quels en sont les manifestations et les conséquences? Place de cet enseignement

Plus en détail

Importance matérielle (quantité en boîtes, liasses ou dimension en ml): 7 dossiers

Importance matérielle (quantité en boîtes, liasses ou dimension en ml): 7 dossiers 1 Fonds : Recueil [camps de concentration] Référence : FR BDIC (ou RCR) cote F delta res 924 Intitulé du fonds : Camps de concentration, Allemagne Dates extrêmes: 1937-1991 Niveau de description : au dossier

Plus en détail

Pages 2-3 : Les régimes totalitaires dans les années 20 et 30

Pages 2-3 : Les régimes totalitaires dans les années 20 et 30 CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU SECONDAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE (1939-1945) Pages 2-3 : Les régimes totalitaires dans les années 20 et 30 1922 : Un nouveau dirigeant prend le pouvoir en Italie

Plus en détail

CHRONOLOGIE DU NAZISME ET DES CAMPS. Origine du mot Nazi : contraction de Nationalsozialist

CHRONOLOGIE DU NAZISME ET DES CAMPS. Origine du mot Nazi : contraction de Nationalsozialist 1 CHRONOLOGIE DU NAZISME ET DES CAMPS Origine du mot Nazi : contraction de Nationalsozialist 1923 Putsch manqué de Hitler à Munich. Il rédige Mein Kampf en prison. Dans Mein Kampf, Hitler expose son idéologie

Plus en détail

La Pologne est envahie le 1 er septembre Le Royaume-Uni et la France déclarent la guerre à l Allemagne nazie, le 3 septembre 1939.

La Pologne est envahie le 1 er septembre Le Royaume-Uni et la France déclarent la guerre à l Allemagne nazie, le 3 septembre 1939. La Pologne est envahie le 1 er septembre 1939. Le Royaume-Uni et la France déclarent la guerre à l Allemagne nazie, le 3 septembre 1939. Dès l automne 1939, commencent les persécutions antijuives. À partir

Plus en détail

La deuxième Guerre mondiale. Histoire

La deuxième Guerre mondiale. Histoire La deuxième Guerre mondiale Histoire Dès l arrivée d Hitler au pouvoir en 1933, l Allemagne se prépare à la guerre en développant l industrie d armement, en remilitarisant la Rhénanie en 1936. Puis Hitler

Plus en détail

Voyage d étude à Auschwitz

Voyage d étude à Auschwitz Modifiez le style des sous-titres du masque Auschwitz David Hebert décembre 2005 Camp de concentration Voyage d étude à Auschwitz Pourquoi aller à Auschwitz? D après la revue d histoire de la Shoah Ø C

Plus en détail

La Seconde Guerre mondiale

La Seconde Guerre mondiale La Seconde Guerre mondiale A la veille de la seconde guerre mondiale les pays européens sont divisés en deux ensembles. Dictatures Démocraties Pays Objectifs - Allemagne d Hitler - Italie de Mussolini

Plus en détail

Auschwitz, singularité ou «exemplarité»? UN camp de concentration d extermination? =un camp parmi d autres?

Auschwitz, singularité ou «exemplarité»? UN camp de concentration d extermination? =un camp parmi d autres? L.DOLEANS - Auschwitz, singularité ou «exemplarité»? Page 1 sur 7 Auschwitz, singularité ou «exemplarité»? Intro : chiffres des victimes UN camp de concentration d extermination? =un camp parmi d autres?

Plus en détail

La Shoah Eléments de compréhension

La Shoah Eléments de compréhension La Shoah Eléments de compréhension Notes prises durant mon voyage d études en Pologne, à Auschwitz-Birkenau en Mars 2007 (Mr PERRONNO) Tout d abord, nous sommes partis en voiture de Caen pour rejoindre

Plus en détail

Exposition. JUIN Samedi 11 juin 2016 à 15h à Jargeau Rendez vous devant l entrée du collège. Visite commentée

Exposition. JUIN Samedi 11 juin 2016 à 15h à Jargeau Rendez vous devant l entrée du collège. Visite commentée Contact : Marion Jouhanneau Médiatrice culturelle, chargée des publics et de la communication 02 38 42 03 91 mediationculturelle@cercil.eu En Juin,Juillet et Août 2016 au Cercil Musée Mémorial des enfants

Plus en détail

Le camp du Struthof

Le camp du Struthof Le camp du Struthof 1941-1945 Le 1 er mai 1941, au lieu-dit «le Struthof», les nazis ouvrent un camp de concentration, le KL-Natzweiler. Seul camp de concentration sur le territoire de la France actuelle,

Plus en détail

Quand l Histoire raconte

Quand l Histoire raconte Quand l Histoire raconte 24 octobre Crise de Wall Street CrisedeWallStreet: Crise économique de la bourse de New-York, une crise sans précédent qui se répercute sur les pays occidentaux. En Allemagne,

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. CLASSE : 3 ème

HISTOIRE DES ARTS. CLASSE : 3 ème HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 3 ème Période historique : xxème siècle Moment choisi : le nazisme, la Seconde Guerre Mondiale Thématique : Arts Etats, pouvoir Sujet : Génocide juif, l Art pour ne pas oublier.

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale Histoire Le XX ème siècle La seconde guerre mondiale L extermination des Juifs et des Tziganes Rappel... En 1942, l Allemagnedomine l Europe. Rappel... À la tête du 3 ème Reich, on trouve Hitler. Dès son

Plus en détail

De la lumière à l ombre. Vivre et résister dans les Alpes-Maritimes dans la crainte de la déportation

De la lumière à l ombre. Vivre et résister dans les Alpes-Maritimes dans la crainte de la déportation Questionnaire de l exposition des Archives départementales des AlpesMaritimes De la lumière à l ombre : vivre et résister dans les AlpesMaritimes dans la crainte de la déportation. Avril 2016 De la lumière

Plus en détail

Exposition itinérante. Livret d accompagnement pédagogique. La Shoah en Europe. Service pédagogique Institut pédagogique Edmond J.

Exposition itinérante. Livret d accompagnement pédagogique. La Shoah en Europe. Service pédagogique Institut pédagogique Edmond J. Exposition itinérante Livret d accompagnement pédagogique La Shoah en Europe Service pédagogique Institut pédagogique Edmond J. Safra 2 La Shoah en Europe Présentation Ce livret d accompagnement présente

Plus en détail

SÉANCE 1 L ÉTAT FRANÇAIS ET LA COLLABORATION. Comment l État Français a-t-il collaboré avec l Allemagne à partir de 1940?

SÉANCE 1 L ÉTAT FRANÇAIS ET LA COLLABORATION. Comment l État Français a-t-il collaboré avec l Allemagne à partir de 1940? SÉANCE 1 L ÉTAT FRANÇAIS ET LA COLLABORATION Comment l État Français a-t-il collaboré avec l Allemagne à partir de 1940? L entrée dans la 2 ème Guerre Mondiale : Une «drôle de guerre» : 03/09/1939 10/05/1940

Plus en détail

L Allemagne FACE A LA CRISE DES ANNEES

L Allemagne FACE A LA CRISE DES ANNEES L Allemagne FACE A LA CRISE DES ANNEES A quelles difficultés l Allemagne est-elle confrontée au début des années 30? Comment expliquer la mort de la démocratie? Comment Hitler parvient-il au pouvoir? I-

Plus en détail

LES REGIMES TOTALITAIRES DES ANNEES 1930

LES REGIMES TOTALITAIRES DES ANNEES 1930 LES REGIMES TOTALITAIRES DES ANNEES 1930 DEFINITIONS Totalitarisme : régime politique où l État contrôle tout : l économie, la politique (parti unique) et la société par la propagande et la terreur dans

Plus en détail

Nom : Prénom : Classe

Nom : Prénom : Classe Nom : Prénom : Classe 1 E ntre 1939 et 1945, les autorités françaises ont ouvert et fait fonctionner dans la Vienne plusieurs camps d'internement administratifs pour civils : camp de la route de Limoges,

Plus en détail

SEJOUR STRUTHOF, MERCREDI 11 MAI LE CAMP DE NATZWEILER

SEJOUR STRUTHOF, MERCREDI 11 MAI LE CAMP DE NATZWEILER SEJOUR STRUTHOF, MERCREDI 11 MAI LE CAMP DE NATZWEILER Auparavant, le «Struthof», situé à 60 kilomètres de Strasbourg sur le mont Louise était un site réputé pour son air, ses promenades et ses pistes

Plus en détail

La répression et la déportation en France occupée ( ) : L exemple du fort de Romainville

La répression et la déportation en France occupée ( ) : L exemple du fort de Romainville La répression et la déportation en France occupée (1940 1944) : L exemple du fort de Romainville Dès leur retour des camps de concentration nazis, les déportés ont cherché à mettre des mots sur ce qu ils

Plus en détail

LA MÉMOIRE DE LA SECONDE GUERRE

LA MÉMOIRE DE LA SECONDE GUERRE RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA MÉMOIRE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE EN FRANCE Introduction Historiens étudient : événements mémoire des événements Seconde Guerre mondiale histoire

Plus en détail

Les déportations de répression concernent déportés, par convois de 1000 à 2000 personnes.

Les déportations de répression concernent déportés, par convois de 1000 à 2000 personnes. Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher, Bourges. 15 avril 2014, conférence de Thomas Fontaine, historien : «Déporter, politiques de déportation et répression en France occupée, 1940-1944.»

Plus en détail

Chapitre 1 : Guerres mondiales et espoirs de paix

Chapitre 1 : Guerres mondiales et espoirs de paix Chapitre 1 : Guerres mondiales et espoirs de paix - XXe siècle : deux guerres mondiales (1914-1918 et 1939-1945) quasiment totales (elles concernent les Etats, les sociétés et les économies de nombreux

Plus en détail

TRANS EUROPE CENTRE 2013

TRANS EUROPE CENTRE 2013 TRANS EUROPE CENTRE 2013 1 L A S H O A H E N E U R O P E E T E N P O L O G N E C R A C O V I E E T L E C O M P L E X E D A U S C H W I T Z - B I R K E N A U Ville neuve créée par Casimir le Grand en 1335

Plus en détail

Le Chariot de pierres à la carrière. Buchenwald, mai Fac-similé, coll. musée de la Résistance et de la Déportation-Ville de Montauban

Le Chariot de pierres à la carrière. Buchenwald, mai Fac-similé, coll. musée de la Résistance et de la Déportation-Ville de Montauban Le Chariot de pierres à la carrière. Buchenwald, mai 1944. Facsimilé, coll. musée de la Résistance et de la DéportationVille de Montauban " # " Musée de la Résistance et de la Déportation Ville de Montauban,

Plus en détail

Commémoration du 70e anniversaire du Conseil national de la Résistance et de l'arrestation de Jean Moulin JEAN MOULIN

Commémoration du 70e anniversaire du Conseil national de la Résistance et de l'arrestation de Jean Moulin JEAN MOULIN Commémoration du 70e anniversaire du Conseil national de la Résistance et de l'arrestation de Jean Moulin COMBATTRE POUR LA REPUBLIQUE JEAN MOULIN 1ère STMG LGT JEAN MOULIN THOUARS 2012-2013 JEAN MOULIN

Plus en détail

COMPTE RENDU DU STAGE ACADEMIQUE AU MEMORIAL DE LA SHOAH A PARIS ET A CRACOVIE (II)

COMPTE RENDU DU STAGE ACADEMIQUE AU MEMORIAL DE LA SHOAH A PARIS ET A CRACOVIE (II) COMPTE RENDU DU STAGE ACADEMIQUE AU MEMORIAL DE LA SHOAH A PARIS ET A CRACOVIE (II) du 11 au 14 février 2010 G. Sabatier, Lycée Claude Fauriel et IUFM de Saint-Etienne (42) JOURNEE A CRACOVIE : le quartier

Plus en détail

En-quête de mémoire. Classe de CM2 Ecole les Buclines SCIEZ

En-quête de mémoire. Classe de CM2 Ecole les Buclines SCIEZ En-quête de mémoire Classe de CM2 Ecole les Buclines SCIEZ Année 2016-2017 Comment a démarré notre projet? Nous avons observé le monument aux morts de Sciez. Puis la plaque de la déportation de Sciez.

Plus en détail

LA DOUBLE FIN DU CAMP DE CONCENTRATION DE NATZWEILER-STRUTHOF

LA DOUBLE FIN DU CAMP DE CONCENTRATION DE NATZWEILER-STRUTHOF NOM : Prénom : Etablissement : DATE :.... LA DOUBLE FIN DU CAMP DE CONCENTRATION DE NATZWEILER-STRUTHOF 1. L EUROPE AU 1 ER SEPTEMBRE 1944-1 - 1.1. Quelle est la situation de l Europe nazie à l automne

Plus en détail

Devoir d histoire / La Seconde Guerre mondiale / 3 ème / / Clg Anne Frank

Devoir d histoire / La Seconde Guerre mondiale / 3 ème / / Clg Anne Frank Devoir d histoire / La Seconde Guerre mondiale / 3 ème / 20.02.2014 / Clg Anne Frank Prénom : Nom : 3 ème Auto-Évaluation du devoir à faire une fois TOUT TERMINÉ : compétence N 7.1.1 Que penses-tu de ton

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE LES REGIMES TOTALITAIRES NAZI ET SOVIETIQUE

FICHE DE SYNTHESE LES REGIMES TOTALITAIRES NAZI ET SOVIETIQUE FICHE DE SYNTHESE LES REGIMES TOTALITAIRES NAZI ET SOVIETIQUE Vocabulaire : Totalitarisme = désigne un mode de gouvernement, un régime politique dans lequel un parti unique détient la totalité des pouvoirs

Plus en détail

La seconde guerre mondiale. 1 La guerre mondiale

La seconde guerre mondiale. 1 La guerre mondiale La seconde guerre mondiale 1 La guerre mondiale v Les origines de la guerre Elle est née : o Des graves imperfections des traités de paix de 1919 o de la montée des totalitarismes (italien, allemand, soviétique)

Plus en détail

Les grandes phases de la Seconde Guerre Mondiale PBQ : Comment la Seconde Guerre Mondiale s est-elle déroulée stratégiquement et militairement?

Les grandes phases de la Seconde Guerre Mondiale PBQ : Comment la Seconde Guerre Mondiale s est-elle déroulée stratégiquement et militairement? Les grandes phases de la Seconde Guerre Mondiale PBQ : Comment la Seconde Guerre Mondiale s est-elle déroulée stratégiquement et militairement? I. Les victoires de l Axe (1939-1941) Fiche d activité avec

Plus en détail

Allocution de M. Raphaël Esrail Président de l Union des Déportés d Auschwitz. UNESCO - Jeudi 26 janvier 2017

Allocution de M. Raphaël Esrail Président de l Union des Déportés d Auschwitz. UNESCO - Jeudi 26 janvier 2017 Allocution de M. Raphaël Esrail Président de l Union des Déportés d Auschwitz UNESCO - Jeudi 26 janvier 2017 Madame la Directrice générale de l Unesco, Madame Irina Bokova Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

Plus en détail

CHAP. III : LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANÉANTISSEMENT

CHAP. III : LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANÉANTISSEMENT FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE II : GUERRES MONDIALES ET RÉGIMES TOTALITAIRES CHAP. III : LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANÉANTISSEMENT Pourquoi le conflit de la Seconde Guerre mondiale

Plus en détail

La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire

La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire Intervention de Guy Kivopissko, conservateur du musée de la Résistance nationale Lycée Arago à Nantes,

Plus en détail

Dossier pédagogique Questionnaire : Les Voies de la Liberté

Dossier pédagogique Questionnaire : Les Voies de la Liberté INFORMATIONS Dossier pédagogique Questionnaire : Les Voies de la Liberté Salle du fond à l étage Le musée est situé route de Laval, à 2 km environ du centre de Châteaubriant (44), à la Sablière, carrière

Plus en détail

PLAN DE CLASSEMENT DU CENTRE DE DOCUMENTATION

PLAN DE CLASSEMENT DU CENTRE DE DOCUMENTATION PLAN DE CLASSEMENT DU CENTRE DE DOCUMENTATION Le Centre de documentation a pour mission de constituer et d enrichir un fonds spécialisé sur les thèmes de travail et de recherche de la Maison d Izieu. 1.

Plus en détail

CNRD (Concours national de la Résistance et de la déportation) «La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi»

CNRD (Concours national de la Résistance et de la déportation) «La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi» CNRD 2016-2017 (Concours national de la Résistance et de la déportation) «La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi» 1 Définition des termes du sujet : Nazi : Abréviation de l adjectif

Plus en détail

La négation de l Homme dans l univers concentrationnaire nazi. Préparation au concours national de la Résistance et de la Déportation 2017

La négation de l Homme dans l univers concentrationnaire nazi. Préparation au concours national de la Résistance et de la Déportation 2017 La négation de l Homme dans l univers concentrationnaire nazi Préparation au concours national de la Résistance et de la Déportation 2017 Sommaire Introduction 1 ère partie: Les idéologies contre l Humanité

Plus en détail

Accroche : L entrée du camp d extermination d Auschwitz-Birkenau (blog)

Accroche : L entrée du camp d extermination d Auschwitz-Birkenau (blog) Troisième Prépa-Pro Histoire Séquence III : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement http://lhgcostebelle.canalblog.com/ Fiche Prof Séance 2 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d'anéantissement

Plus en détail

Le génocide des Juifs dans l Europe nazie ( )

Le génocide des Juifs dans l Europe nazie ( ) Le génocide des Juifs dans l Europe nazie (1933-1945) (Séquence pédagogique proposée par Laurent Guitton, lycée Ph. Lamour de Nîmes) Préalables Épistémologiques : - Prendre en compte la dimension européenne

Plus en détail

Discours 72 e anniversaire de la Libération des camps (Libération du camp d Auschwitz Birkenau 27 janvier 1945)

Discours 72 e anniversaire de la Libération des camps (Libération du camp d Auschwitz Birkenau 27 janvier 1945) Discours 72 e anniversaire de la Libération des camps (Libération du camp d Auschwitz Birkenau 27 janvier 1945) Et de la journée internationale de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes

Plus en détail

Les questions des enfants - et les réponses apportées par l'équipe du Mémorial - peuvent être ordonnées en quatre catégories:

Les questions des enfants - et les réponses apportées par l'équipe du Mémorial - peuvent être ordonnées en quatre catégories: Cette Foire Aux Questions (FAQ) recense, à l attention des professeurs des écoles enseignant dans le cycle 3 les questions les plus fréquemment posées par des élèves de CE2/CM1/CM2. Cette F.A.Q. a été

Plus en détail

Les peintures de guerre. Otto Dix

Les peintures de guerre. Otto Dix Les peintures de guerre Otto Dix Les artistes de la guerre George Grosz Pablo Picasso Otto Dix Introduction Durant la guerre, plusieurs artistes dénoncent les horreurs du front. Certains d entre eux se

Plus en détail

Auschwitz-Birkenau 1940_1945 Camp de concentration et centre de mise à mort

Auschwitz-Birkenau 1940_1945 Camp de concentration et centre de mise à mort Exposition itinérante Livret d accompagnement pédagogique Auschwitz-Birkenau 1940_1945 Camp de concentration et centre de mise à mort Service pédagogique Institut pédagogique Edmond J. Safra 2 Livret d

Plus en détail

RESISTER DANS LES CAMPS NAZIS

RESISTER DANS LES CAMPS NAZIS ART et MEMOIRE : portrait de face, sauver la face Collège les Gaudinettes Marange-Silvange Académie de Nancy-Metz ANNEXE 1 RESISTER DANS LES CAMPS NAZIS Document de travail pour les élèves Si résister

Plus en détail

Histoire. Chapitre n. La Seconde Guerre mondiale: Une guerre d anéantissement ( )

Histoire. Chapitre n. La Seconde Guerre mondiale: Une guerre d anéantissement ( ) Histoire Chapitre n. La Seconde Guerre mondiale: Une guerre d anéantissement (1939-1945) I) Les phases et les temps forts d un conflit planétaire Problématiques : En quoi la Seconde Guerre mondiale est-elle

Plus en détail

Une gare entre Drancy et Auschwitz

Une gare entre Drancy et Auschwitz Une gare entre Drancy et Auschwitz Nature du document : Carte postale de la gare de déportation de Bobigny des archives municipales de Bobigny Date du document : 1931 Lieu du document : La gare de Bobigny

Plus en détail

Parcours historique sur le site d'auschwitz-birkenau

Parcours historique sur le site d'auschwitz-birkenau Parcours historique sur le site d'auschwitz-birkenau Introduction : Pourquoi étudier le site d'auschwitz-birkenau? - C'est le lieu où les nazis ont le plus "rationalisé" leur politique d'extermination

Plus en détail

Le 20ème siècle- la 2ème guerre mondiale - le génocide juif et tzigane

Le 20ème siècle- la 2ème guerre mondiale - le génocide juif et tzigane Doc A : extrait du journal d Anne Frank Les juifs doivent porter l étoile jaune ; les juifs n ont pas le droit de prendre le tramway ; les juifs n ont pas le droit de circuler en autobus, ni même dans

Plus en détail

D hier à aujourd hui : un beau voyage d étude pour de jeunes lycéens tarnais!

D hier à aujourd hui : un beau voyage d étude pour de jeunes lycéens tarnais! D hier à aujourd hui : un beau voyage d étude pour de jeunes lycéens tarnais! Dans le cadre de l enseignement défense au lycée de Barral à Castres, le professeur, Madame Pietravalle, a élaboré un projet

Plus en détail

LE CHANT DES PARTISANS

LE CHANT DES PARTISANS LE CHANT DES PARTISANS Le chant des partisans a été repris par de nombreux artistes dont Jacques Brel ou Jean Ferrat. En 1997, pour le compte de l association Tactikollectif, le groupe Zebda adapte la

Plus en détail

Chapitre 3 : Guerres mondiales et espoirs de paix

Chapitre 3 : Guerres mondiales et espoirs de paix Durée : 2 heures Coefficient : 2 Chapitre 3 : Guerres mondiales et espoirs de paix Sujet n 2 Analyse d un document en histoire (les éléments surlignés pouvaient servir de base à votre analyse) Consigne

Plus en détail

II. Les régimes totalitaires : l Allemagne nazie. A. La mise en place du pouvoir nazi. Comment Hitler prend-il le pouvoir?

II. Les régimes totalitaires : l Allemagne nazie. A. La mise en place du pouvoir nazi. Comment Hitler prend-il le pouvoir? II. Les régimes totalitaires : l Allemagne nazie Quels points communs et quelles différences entre le totalitarisme soviétique et allemand? A. La mise en place du pouvoir nazi Comment Hitler prend-il le

Plus en détail

LEXIQUE HISTOIRE niveau 3 ème

LEXIQUE HISTOIRE niveau 3 ème LEXIQUE HISTOIRE niveau 3 ème Première Guerre mondiale Mutinerie : refus collectif d obéissance des soldats. Génocide : extermination organisée et systématique de tout un peuple Propagande : ensemble de

Plus en détail

CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Pages 2-3 L Europe de 1918 à 1939 En 1918, la France est un pays : Vainqueur En 1918, l Allemagne est un pays : Vaincu En Italie,

Plus en détail