Mercredi 2 avril : Congrès ANEPFOPS 2008, page 1/12

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mercredi 2 avril : Congrès ANEPFOPS 2008, page 1/12"

Transcription

1 Compte rendu du Congrès annuel de l Association Nationale des Etablissements Publics dispensant des Formations Prévention Sécurité A.N.E.P.FO.P.S. Lycée Louis Gaston ROUSSILLAT Saint Vaury (Creuse) Mercredi 2 avril : Accueil à partir de 18h30 à l hôtel Campanile de Guéret. Participent cette année 12 académies, 13 établissements : L académie d Aix-Marseille représentée par le lycée BENOIT de l Isle sur la Sorgue, Messieurs BRUN, DUMOULIN (CDT), MORI et par le lycée de l Estaque de Marseille, Messieurs LOPEZ, GODILLOT. L académie de Bordeaux représentée par le lycée Emile COMBES de Bègles, Messieurs BERTAUD (CDT) et DONNADIEU. L académie de Clermont Ferrand représentée par le lycée Camille CLAUDEL de Clermont Ferrand, Madame ROIRET, Messieurs CAPIZZO et DURAIN. L académie de Grenoble représentée par le lycée Marius BOUVIER de Tournon sur Rhône, Messieurs CURTY, MOREAU et TOPIN (PROV.). L académie de Lille, représentée par le lycée de Vertes feuilles de Saint André lez Lille, Messieurs CUVILLON, DEQUEKER (CDT) et DELECOUR. L académie de Limoges, représentée par le lycée L.G. ROUSSILLAT de St Vaury, Madame ROGER, Messieurs BAERT (PROV.), MAATALLAH, PINARDON (CDT), ZAPATA, BERNON. L académie de Nancy-Metz, représentée par le CFA des métiers de la sécurité de Landres, Messieurs POISSON et SCHMITZ (CDT). L académie d Orléans-Tours représentée par le lycée AMPERE de Vendôme, Monsieur VARET (CDT). L académie de Reims, représentée par le lycée Armand MALAISE de Charleville Mézières, Madame NOWAK, Monsieur DOS SANTOS (CDT). L académie de Rennes, représentée par le lycée de Rostrenen, Messieurs BIAL ET FEROC (CDT). L académie de Strasbourg, représentée par le lycée et CFA Emile MATHIS de Schiltigheim, Monsieur KNITTEL. L académie de Toulouse, représentée par le lycée P-M. CURIE de Mourenx, Messieurs FIORINI ET GUIGUE (CDT). Congrès ANEPFOPS 2008, page 1/12

2 Un autobus conduit les congressistes au lycée ROUSSILLAT de Saint Vaury distant de 14 km pour 19h30. Monsieur BAERT et son équipe nous accueillent en présence de Monsieur GUERRIER, Conseiller Régional, Monsieur BAYOL Maire de Saint Vaury et Conseiller Général, Monsieur DUGENEST Maire de Fresselines. Monsieur VANDERBROUCKE, Vice Président du Conseil Régional, empêché est excusé. Monsieur BAERT présente l ANEPFOPS. Il brosse pour les élus un rapide tour d horizon en rappelant l historique de l ANEPFOPS, la branche Prévention Sécurité, l évolution de la formation APS et enfin le CAP APS à St Vaury. Dans sa conclusion il rappelle que les formations sécurité n étant pas prises en charge dans une spécialité par le ministère, la nécessité de se rencontrer pour échanger, pour homogénéiser les formations a conduit à la création de l ANEPFOPS plus qu utile aujourd hui avec la mise en place des baccalauréats professionnels. La suite de la soirée a été des plus conviviale avec le partage d un apéritif suivi d un repas Limousin fabrication «maison». Vers 22h30, retour en autobus vers l hôtel. Jeudi 3 avril : Départ en autobus à 8h15 pour le lycée. La journée devant être longue un copieux petit déjeuner d accueil nous attend. Début des interventions à 9 heures. Ouverture du congrès par Madame l Inspecteur d Académie DSDEN de la Creuse, Madame DELOUSTAL. Lors de son allocution Mme l Inspecteur a notamment précisé que l ANEPFOPS est une très bonne initiative pour cette filière «confidentielle» voire «orpheline». C est une nécessité de faire perdurer l association pour permettre les échanges entre enseignants et enseignants professionnels. Monsieur RENAULT, IEN/ET précise que la filière APS est complète en Creuse du niveau V au niveau IV, avec le CAP de St Vaury et le Bac. Pro. à Tulle. Monsieur l Inspecteur évoque le futur chantier du Bac. Pro. Sécurité Prévention en 3 ans. Intervention de M. CHEVALIER de la société SIEMENS portant sur les techniques et moyens de surveillances. Par un bref historique M. CHEVALIER replace la société CERBIRUS dans la société SIEMENS. Pour poser le débat il rappelle 4 objectifs de l analyse des risques, à savoir : Préserver les vies humaines, Assurer la pérennité de l outil de travail, Conserver les biens, Ne pas porter atteinte à l environnement. Congrès ANEPFOPS 2008, page 2/12

3 Dans ce cadre il repositionne la formule : R = P x C ou R est le risque, P la probabilité d occurrence et C les conséquences. La démarche choisie le conduit à préciser les différences existantes entre SECURITE et SURETE chez SIEMENS. La SECURITE touche : L incendie La détection incendie La détection gaz L extinction automatique La gestion des centrales d alarme La télésurveillance La supervision. La SURETE est plus attachée au contrôle des accès : L intrusion Les accès La vidéosurveillance. M. CHEVALIER a présenté par la suite (par la projection de films et démonstration de matériels) la gamme de détecteurs incendie SINTESO et le principe de «l alarme authentique» correspondant à une immunité aux alarmes injustifiées. Intervention de M. LEVY, responsable de la sécurité dans le groupe hypermarché CORA (groupe DELHAISE). L exposé de M. LEVY porte sur la démarque et la nécessité d un marquage des produits par puce électronique à haute fréquence. La démarque correspond à l ensemble des pertes de produits ou de chiffre d affaires enregistrées par l entreprise, que ces pertes soient enregistrées régulièrement (démarque connue) ou subies et mises en évidence lors de l inventaire (démarque inconnue).la démarque est un manque à gagner pour l entreprise, généralement exprimé en pourcentage du chiffre d affaires. Au sein de la démarque connue, on retrouve : La casse déclarée et les produits détruits (ouverts). Les produits périmés et mis au rebut. Le vol reconnu. La réduction de prix pratiquée pour favoriser l écoulement d un produit. La démarque financière : erreur de caisse, chèques volés, impayés. La démarque inconnue est définie comme : «La différence entre le stock réel existant à la clôture de l'exercice et le stock théorique comptable». Au sein de la démarque inconnue, on retrouve : Vol clients ou employés. Réceptions mal vérifiées. Erreurs dans la préparation des commandes. Erreurs de tarage des balances alimentaires. Confusion dans les références. Congrès ANEPFOPS 2008, page 3/12

4 La démarque dans la chaîne de distribution, en passant par la commande, le transport, la réception des marchandises, la mise en rayon, l erreur administrative (erreur d étiquetage ), la casse, le vol client (35%), la caisse (connivence de la caissière avec le client ) représente en Europe 70 par habitant, elle représente un surcoût de 1.75 à 2% du prix. Le principe de marquage à la source (RFID) qui se généralise permet sur une étiquette électronique haute fréquence «d embarquer» des informations multiples et variées (taille, coloris,, quantité). Son niveau d efficacité est de l ordre de 90 à 95%. Une démonstration nous est faite sur la vente d un article en omettant d introduire dans le prix de vente le coût de la démarque. Se joignent au congrès les représentants du lycée de Tulle, Madame DEBELLE et Monsieur CHAPUS. Intervention de la Direction de l Administration de la police nationale (Ministère de l Intérieur), bureau de recrutement de Clermont Ferrand, représentés par Madame le Commandant MORESK, Messieurs le Capitaine GANDOIN et le Brigadier Major POMAREDE, et de la direction de la formation de la police nationale, école nationale de police de Châtel Guyon, représenté par Messieurs le Commandant BOUTIN et le Brigadier Chef DUGUIN. L intervention porte sur l aménagement possible des concours de Gardiens de la paix (concours externe) pour les titulaires du Bac. Pro. Sécurité Prévention. Il s agirait d un QCM spécifique aux titulaires du Bac. Pro., le candidat ayant le choix entre un QCM «culture générale» et un QCM «culture Sécurité Police». Diverses informations sont échangées : Problème de la dissertation : Est-elle nécessaire? Faut-il une épreuve de note de synthèse? Faut-il une épreuve plus professionnelle? Différents types de concours : Concours nationaux (2 par an), concours déconcentrés pour une affectation en Ile de France (la fidélisation à vie devrait passer à 10 ans avec accompagnement pour le travail des épouses, pour le logement, ), concours des Cadets de la République, concours adjoint de sécurité. Lors de l échange qui a suivi l intervention des écoles de police différents points ont été abordés : Le Bac. Pro. est mal adapté : soit trop haut, la sécurité privée recherche des CAP ou des brevets professionnels, soit inadapté aux métiers de la police (douane, intérieur,, gendarmerie, pénitentiaire,), seul les Gardiens de la paix peuvent en tirer profit. Mise en place d un module «Préparation aux concours» semble souhaitable. Proposition d un quota réservé aux candidats «Culture Sécurité Police». Remarque de M. l IEN : le Bac. Pro. s est construit en partenariat avec la Police et les Sapeurs pompiers. Problème de l unicité de la formation : elle existe si les concours «collent» au référentiel du bac. pro. A compter de 2009, recrutement niveau baccalauréat en Police et en Gendarmerie, pas de concours communs. Le problème du Bac. Pro. 3 ans est qu il conduira au diplôme des élèves encore plus jeunes. Congrès ANEPFOPS 2008, page 4/12

5 Le problème de l épreuve spécifique de condition physique est abordé. (Sapeur pompier, Police). Qu en est-il de la passerelle CAP APS / Bac. Pro. 3 ans : un chantier est en mettre en place pour revisiter le référentiel du CAP afin que les titulaires du CAP puissent rejoindre le baccalauréat en seconde année. Repas pris en commun à 12h45 au self de l établissement. Reprise à 14 heures. Deux groupes d échanges pédagogiques se constituent, l un sur le CAP, l autre sur le Bac. Pro.. En parallèle une réunion préparatoire à l assemblée générale se tient. Elle regroupe, de l ancien bureau, Messieurs BERTAUD (secrétaire), BRUN (trésorier adjoint), DUMOULIN (secrétaire adjoint) ainsi que divers membres de l association approchés pour prendre des responsabilités au sein du bureau, Messieurs, BAERT, CURTY, MORI, TOPIN. Assemblée générale de l ANEPFOPS, 15 heures. Christian BERTAUD, secrétaire fait un bref historique de l ANEPFOPS : les balbutiements de 1987 (date de la première ouverture à Riom du CAP APS) à 1998, puis en 1999 la création de l ANEPFOPS à Wittelsheim et ensuite Marseille, Disney land, St Jean d Angely, Rostrenen, Mourenx, l Isle sur la Sorgue, Tournon, St André lez Lille et enfin St Vaury. L ANEPFOPS c est aussi 18 établissements adhérents (lycées, CFA, GRETA). Il est fait un rappel de l article 2 des statuts, l ANEPFOPS a pour buts : De promouvoir et défendre l enseignement et la formation aux métiers de la Prévention et de la Sécurité. De représenter les établissements publics qui dispensent des formations Prévention et Sécurité auprès de toutes les instances compétentes. Pour cela le bureau de l ANEPFOPS se réunit deux fois par an. Chaque année l assemblée générale désigne les membres du bureau. Ces réunions sont calées lors des regroupements : Du séminaire (courant avril) organisé par un établissement d accueil autour d un programme riche d échanges pédagogiques, de visites de sites techniques remarquables et agrémentées de visites touristiques. Un temps est accordé à la vie du bureau et à l assemblée générale. D une journée pédagogique (courant novembre) basée sur Paris. Daniel DUMOULIN, secrétaire adjoint rappelle que l association a perdu par mutation où départ à la retraite, son président, son vice président, son trésorier. Dans un futur proche le secrétaire prend sa retraite. Il s agit de mettre en place des membres voulant les remplacer : il est fait appel à candidature, Messieurs BAERT et TOPIN tous deux proviseurs peuvent selon les statuts prétendre à la présidence. Le vote à l unanimité les confirment, il est demandé à l assemblée d autoriser le bureau à modifier les statuts si nécessaires afin que la présidence puisse être une coprésidence, M. TOPIN, M. BAERT. Pour la trésorerie appel à candidature est faite : Monsieur CURTY se porte candidat, vote à l unanimité. Monsieur BRUN est reconduit par le vote comme trésorier adjoint, il présente l état des comptes à ce jour. Congrès ANEPFOPS 2008, page 5/12

6 Pour le secrétariat Monsieur DUMOULIN anciennement adjoint se porte candidat, Madame NOVAK postule comme adjointe. A l unanimité ils sont élus. Le bureau élu par l assemblée générale de St VAURY est donc constitué de : Coprésidents : Rhône. Trésorier : sur Rhône. Trésorier adjoint : Sorgue. Secrétaire : sur la Sorgue. Secrétaire adjointe : M. TOPIN Patrick Proviseur du lycée M. BOUVIER de Tournon sur M. BAERT Jean-Luc Proviseur du lycée L.G. ROUSSILLAT de St Vaury. M. CURTY Jean-Louis Professeur du lycée M. BOUVIER de Tournon M. BRUN Patrick Professeur du lycée A. BENOIT de l Isle sur la M. DUMOULIN Daniel Chef de Travaux du lycée A. BENOIT de l Isle Mme NOVAK Aurélie Professeur du lycée A. MALAISE de Charleville Mézières. Depuis le congrès de TOURNON il est envisagé la création d un site sur Internet. Le bureau réuni s adjoint les compétences de M. MORI Bruno Professeur du lycée A. BENOIT de l Isle sur la Sorgue pour développer le cahier des charges et un embryon de site. Par conséquence le siège de l association ainsi que la trésorerie seront au lycée Bouvier de Tournon sur Rhône. Le point sur les cotisations est fait : 15 établissements cotisent, les présents auxquels il faut ajouter le lycée Jean MOULIN de Roubaix, académie de Lille et le lycée les Huisselets de Montbéliard, académie de Besançon. Le lycée de Rostrenen* devra faire une recherche sur l adresse d expédition de son adhésion (lycée Vertes feuilles?). Le lycée de Tulle* a manifesté son intention de cotiser. (* Cotisation Rostrenen retrouvée, cotisation lycée de Tulle confirmée au24/04/08) Départ à 15h45 en autobus pour la visite du site de Fresselines Monsieur DUGENEST, maire de Fresselines nous attend devant sa mairie. Population de 682 habitants, altitude 250 m., distante de 330 km de Paris, sur la route George SAND et au coeur de la vallée des peintres, FRESSELINES est depuis plus d'un siècle (depuis le séjour de Claude MONET), le lieu de prédilection des artistes paysagistes. La visite commence par un arrêt devant un bas relief placé sur le mur est de l église, bas relief de RODIN dédié à Maurice ROLLINAT Congrès ANEPFOPS 2008, page 6/12

7 Mais connaissez vous des œuvres de Maurice ROLLINAT? Les plus anciens se souviennent : Ensuite Monsieur le maire nous invite à nous rendre 6, rue Maurice ROLLINAT dans l atelier du peintre Gaston THIERRY le plus illustre représentant de l Ecole de Crozant. Aujourd hui le peintre octogénaire ne peint plus mais travaille pour les ateliers d Aubusson en réalisant des œuvres uniques pour métiers à tisser. La suite ludique de notre séjour s est déroulée en bordure de petite Creuse et notamment au confluent des deux Creuse. Ce confluent a fait l objet de 10 toiles de MONET sur les 23 qu il a exécuté lors de son séjour. Ces 10 toiles font partie des séries qui consistaient à peindre le même paysage à différentes heures du jour et des saisons. L anecdote du chêne du Confluent est à connaître : Inquiet de ne pouvoir terminer au mois de mai un tableau, commencé en plein hiver, représentant le Confluent et cet arbre dénudé, Monet obtient du propriétaire l'autorisation de faire effeuiller le pauvre arbre. Ce pauvre arbre nous l avons vu : Congrès ANEPFOPS 2008, page 7/12

8 Carte postale Confluent 2008 Confluent Monet 1889 Il nous a fallu remonter de 47 mètres d altitude pour revenir au village. Ce fut dur pour certains!!! Le car nous attendait pour un retour sur l hôtel à Guéret. Rendez vous était pris pour le repas du soir partagé en commun au restaurant «La belle époque», menu creusois, apéritif, tourte de pommes de terre, gigot d agneau et ses légumes du terroir, fromage, dessert et café. Retour à l hôtel pour 23 heures. Vendredi 4 avril : 7 h 45 : Départ en car du lycée. Destination Limoges, entreprise SECURITAS 9 h : Découverte de l entreprise SECURITAS. Intervention de Monsieur Sébastien RICHARD, directeur d agence. Présentation de l ensemble des métiers de la sécurité : Projection de films sur Les pompiers industriels Le tertiaire La logistique La distribution L événementiel La sécurité cynophile Les marchés publics La sécurité mobile Les questions portent sur la fourchette des salaires (1 qualification = 1 salaire!), sur les nouveaux métiers (agents de surveillance de quai, inspecteurs de plateforme dans la logistique) Congrès ANEPFOPS 2008, page 8/12

9 Les nouvelles contraintes liées à la réglementation en vigueur depuis le Les questions portent sur les diplômes recrutés (CAP, BAC. PRO. et CQP, tous les candidats doivent répondre à la règle). Les qualités requises sont «rigueur», «expression, présentation, communication», «initiative et réactivité» et enfin «autonomie». Pour un peu que le jeune soit mobile la qualification est reconnue dans le groupe SECURITAS. Intervention de Monsieur Guillaume ARENOU, responsable région Sud Ouest. L évolution des outils mis à disposition des agents de sécurité et de prévention. Deux gammes de matériels : ARIANE : application du décret de 92, sécurité de l agent, portatif PTI (protection du travailleur isolé) avec prise et fin de service, départ et retour de ronde, appel d urgence, détection de présence au poste, perte de liaison avec le portatif, lecture des points de contrôle en temps réel, télésurveillance. : logiciel «fermé» sur ADSL sécurisé de main courante informatisée. 11 h 30 : Visite guidée du musée de la porcelaine Adrien DUBOUCHÉ Historique du musée : Le musée de Limoges a été créé en La Société d archéologie et d histoire du Limousin a été fondée par décision du préfet Morisot, avec pour principale mission de rechercher et de conserver au sein du musée les antiquités et les documents historiques existant dans le département de la Haute-Vienne. Ainsi naquit le musée de Limoges, initialement abrité dans les locaux de l ancienne préfecture. En 1867, la société d archéologie et d histoire demanda que les collections deviennent la propriété de la ville de Limoges. Adrien Dubouché nommé directeur en 1865 s adressa au maire, afin d obtenir la jouissance des locaux abandonnés de l ancien hospice d aliénés situés sur la place du champ de foire (site actuel du musée). Datant du XVIII e siècle, ces édifices se prêtaient mal à l exposition des collections, malgré les aménagements effectués. Il fallut attendre la fin du XIX e siècle pour que la réalisation d un bâtiment avec une réelle conception muséographique voit le jour. Congrès ANEPFOPS 2008, page 9/12

10 Histoire de la porcelaine de Limoges : C est par une approche géographique, un tour du monde que le guide nous fait entrer dans le monde de la porcelaine, la Chine de l époque Tang, la Mésopotamie, l Espagne et l influence arabe, l Italie et les «Majoliques», l Allemagne, la Hollande, la France avec Lille, St Cloud, Chantilly, Vincennes, Sèvres, Nevers, Tournai, Marseille, Moustier pour arriver à Limoges. C est par une approche historique, 12 siècles d histoire qu il nous conduit au XVIII e, car c est XVIII e siècle, date des premières productions, que la notoriété de la porcelaine de Limoges s est développée au point que le nom de la ville évoque instantanément l art de la porcelaine. C est par une approche technique (grand feu, petit feu, oxyde bleu de cobalt, bleu céleste, ) mais aussi par une approche des styles (Majolique, Rocaille, Art déco) que notre guide a su nous captiver. Avant le XVIII e siècle, l histoire de la céramique européenne peut être considérée comme la longue recherche entreprise par l Europe pour percer le secret de fabrication de la porcelaine, découverte en Chine à l époque Tang. La fascination qu elle exerça s explique en grande partie par le mystère qui parut longtemps miraculeux d une argile permettant d obtenir, grâce à l alchimie du feu, une matière blanche, translucide, brillante et sonore. Même si les européens maîtrisaient alors certains arts du feu tels que le verre ou la faïence, il leur manquait un matériau indispensable, le kaolin, qui donne à la porcelaine blancheur, dureté et translucidité. C est au XVIII e siècle que l on trouva enfin des gisements exploitables en Europe, en 1709 en Allemagne, puis en 1768 en France, à Saint Yriex la Perche, localité voisine de Limoges. C est à partir de cette découverte que naquit et se développa la porcelaine de Limoges. Sous les auspices de Turgot, alors intendant du Limousin, qui y vit une source de richesse pour sa région, la première manufacture fut créée en 1771, puis protégée par le Comte d Artois à partir de La production reprend les décors couramment utilisés pour les objets en porcelaine tendre au cours des années précédentes, à savoir des motifs de fleurs en jeté de petits bouquets. Le filet doré en dentelle d or est souvent utilisé et fréquemment doublé d un filet bleu uni. Les formes produites sont simples et peu nombreuses. Après le rachat de la manufacture de Limoges en 1784 par la manufacture royale de Sèvres, les formes et les décors devinrent plus recherchés et raffinés. Congrès ANEPFOPS 2008, page 10/12

11 Les expositions universelles furent un facteur d émulation et de développement pour les manufactures. C est pourquoi à partir de 1851 elles marquèrent leur production afin d être reconnues par les milliers de visiteurs qui se rendaient à ces expositions. La maîtrise et le savoir-faire technique des manufactures étaient incontestables. C est l époque où les entreprises s attachèrent à développer la notion de Blancs de Limoges, afin de vanter à la fois la qualité des kaolins et la perfection des techniques de fabrication. Les pièces présentées sont en effet remarquables par leur forme parfaite et leur blancheur. La technique employée est celle des jours cloisonnés qui consiste à évider la porcelaine et à remplir les trous ainsi formés avec de l émail translucide. Outre les blancs devenus fameux, Limoges développa la technique du grand feu qui permettait d obtenir des coloris élégants et subtils. La première partie du XX e siècle est marquée par l émergence de deux styles : l Art nouveau et l Art déco. Ceux-ci influencèrent alors la production des porcelainiers qui collaborèrent étroitement avec des artistes de renom. La porcelaine de Limoges réaffirma sa notoriété en 1925 lors de la fameuse Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes, tenue à Paris. Elle donna son nom au style qui s épanouit dans les années 1925 : l Art déco. De nombreuses manufactures firent alors appel à des artistes de renom parmi lesquels Lalique, Dufy, Sandoz... Plusieurs des services présentés proposaient des formes architecturées, proches du cubisme. 12 h 45 : Repas pris au restaurant d application du lycée Jean MONNET de Limoges. 14 heures : Retour au lycée L.G. ROUSSILLAT. 15 heures : Bilan, discutions, vie de l association. Les Coprésidents adressent leurs vifs remerciements à Christian BERTAUD pour son engagement ainsi qu à Floréal ZAPATA véritable porteur de la section APS de St Vaury. Le congrès d avril 2009 aura lieu au lycée de l Estaque à Marseille, celui de 2010 pourrait être au lycée Camille CLAUDEL de Clermont Ferrand, celui de 2011 au lycée et CFA Emile MATHIS de Schiltigheim. Le congrès 2012 pourrait voir le CFA des métiers de la Sécurité de Landres. Merci par avance aux diverses équipes pour leur investissement. La réunion pédagogique de fin d année à Paris pourrait se tenir le vendredi 7 novembre pendant le salon Expo protection du 4 au 7, parc des expositions de Villepinte. L intervenant pourrait être le responsable sécurité du musée du Louvre. Une visite sur site est possible. Autre piste une intervention d un représentant de l UNAFOS ou du ministère de l intérieur pour les métiers de la sécurité. Cette réunion pourrait à terme être tous les deux ans lors d Expo protection. Congrès ANEPFOPS 2008, page 11/12

12 Pour augmenter les phases d échange pédagogique, il est nécessaire d augmenter le nombre de matinée de travail. Le Congrès pourrait tourner sur un mercredi, jeudi et vendredi matin. Le regroupement devrait avoir lieu par conséquence le mardi soir. Le problème du logo de l association est à nouveau soulevé. Ce travail a été lancé à Tournon, il s agit de le reprendre. Il faut maintenir l association pour prévoir l avenir du Baccalauréat Professionnel. Pour cela il serait bon d augmenter notre nombre d adhérant. A cette fin le compte rendu de l assemblée générale sera envoyé à tous les lycées ayant un CAP ou un Bac. Pro. public. 16 h 30 : Photos, Séparation et retour dans nos provinces respectives. Congrès ANEPFOPS 2008, page 12/12

PROGRAMME HOSTED BUYERS MEET PRO BRETAGNE

PROGRAMME HOSTED BUYERS MEET PRO BRETAGNE PROGRAMME HOSTED BUYERS MEET PRO BRETAGNE Présentation du salon et du contexte http://www.meetprobretagne.com/ / http://www.haute-bretagne-evenements.com/ La 2 ème édition de Meet Pro Bretagne aura lieu

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SECURITE PREVENTION

Baccalauréat Professionnel SECURITE PREVENTION Baccalauréat Professionnel SECURITE PREVENTION arrêté du 9 mai 2006 JO 18 mai 2006 Ce diplôme : Une demande La création de ce diplôme émane d une demande du ministère de l intérieur et de l aménagement

Plus en détail

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 Entre les adhérents aux présents statuts est constituée une association qui

Plus en détail

1958 2008 50 ans déjà

1958 2008 50 ans déjà 1958 2008 50 ans déjà 1 Jusqu en 1942 le personnel des services municipaux de la ville de Rouen ne bénéficiait d aucun régime d assurances sociales. Ce n est que le 1 er mars 1942 que fut créé un régime

Plus en détail

SÉJOURS LINGUISTIQUES

SÉJOURS LINGUISTIQUES s s n ne 1 a u Je 0 à 2 de FÉVRIER PRINTEMPS 1 Vivons les langues SÉJOURS LINGUISTIQUES TARIFS SPÉCIAUX RÉSERVÉS AUX COMITÉS D ENTREPRISE FÉVRIER 2015 PRINTEMPS 2015 MALTE ALLEMAGNE ESPAGNE 1 01 42 67

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

Vous souhaitez rejoindre un établissement public en tant que fonctionnaire,

Vous souhaitez rejoindre un établissement public en tant que fonctionnaire, Fiche d information DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Emploi et Développement des compétences Service Concours- DHEC40 concours@caissedesdepots.fr CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRE

Plus en détail

Association Sénégalaise de Soutien aux Diabétiques (ASSAD)

Association Sénégalaise de Soutien aux Diabétiques (ASSAD) Association Sénégalaise de Soutien aux Diabétiques (ASSAD) Association Sénégalaise de Soutien aux Diabétiques (ASSAD) STATUTS Adoptés à l unanimité par l Assemblée générale constitutive du 17 décembre

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE. Proposé par le CICOS

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE. Proposé par le CICOS MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE Proposé par le CICOS Les statuts sont rédigés librement par les fondateurs ou l assemblée constitutive, et doivent tenir compte de la spécificité et du fonctionnement

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS)

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Logo de l organisme de Formation Intitulé Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la formation

Plus en détail

Particuliers ou Professionnels

Particuliers ou Professionnels Particuliers ou Professionnels ABSOLUT SECURITE est une société spécialisée dans le gardiennage et la sécurité des biens et des personnes. La prévention, la sécurité et la protection sont les devises de

Plus en détail

Statut de l Association Cenabumix

Statut de l Association Cenabumix Statut de l Association Cenabumix Lange Sébastien 4 décembre 2005 Table des matières 1 ARTICLE 1 : Constitution et dénomination 2 2 ARTICLE 2 : Buts 2 3 ARTICLE 3 : Siège social 2 4 ARTICLE 4 : Durée de

Plus en détail

Compte rendu réunion du Comité d'hygiène et de sécurité et condition de travail spécial départemental du Tarn Réunion du 28 mars 2012

Compte rendu réunion du Comité d'hygiène et de sécurité et condition de travail spécial départemental du Tarn Réunion du 28 mars 2012 Compte rendu réunion du Comité d'hygiène et de sécurité et condition de travail spécial départemental du Tarn Réunion du 28 mars 2012 Etaient présents : Représentant l'administration : Monsieur Eric TOURNIER,

Plus en détail

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire.

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire. STATUTS ARTICLE 1- TITRE de l ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents, actuels et futurs, aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant

Plus en détail

STATUTS DE l ASSOCIATION «CASTELMAUROU CITOYENNE ET DEMOCRATE»

STATUTS DE l ASSOCIATION «CASTELMAUROU CITOYENNE ET DEMOCRATE» 1 STATUTS DE l ASSOCIATION «CASTELMAUROU CITOYENNE ET DEMOCRATE» 2 ARTICLE 1 DESIGNATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR 20 mai 2015 Ce règlement intérieur complète et précise certains articles des statuts de l association modifiés et approuvés le

Plus en détail

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE LIBERTE SOCIALE STATUTS Article 1 : CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts, ayant participé à l assemblée constitutive du 12 février 2014, une association régie par la loi

Plus en détail

C'EST QUOI? LES CHIFFRES CLÉS

C'EST QUOI? LES CHIFFRES CLÉS LES GRETA C'EST QUOI? LES CHIFFRES CLÉS 1er réseau de France en formation continue Les Greta sont les structures de l'education nationale qui organisent des formations pour adultes dans la plupart des

Plus en détail

Journées Portes Ouvertes

Journées Portes Ouvertes Journées Portes Ouvertes Samedi 26 janvier Samedi 2 mars Samedi 15 juin ECOLE Classe préparatoire aux concours des écoles supérieures d art et des formations en conservation-restauration des biens culturels

Plus en détail

Weekend à Lille Les 06 et 07 juin prochains

Weekend à Lille Les 06 et 07 juin prochains Weekend à Lille Les 06 et 07 juin prochains Place du Général de Gaulle ou «Grand Place» Partez à la découverte de la capitale des Flandres avec la Société des Amis de l IMA Lors d un week-end de deux jours

Plus en détail

ASP ALPHA SECURITE PRIVEE

ASP ALPHA SECURITE PRIVEE ASP ALPHA SECURITE PRIVEE ALPHA SECURITE PRIVEE est une SARL de Surveillance et de Gardiennage dont le siège social est situé 7 rue Gustave Serrurier 76620 Le Havre. Créée par un juriste diplômé de l Université

Plus en détail

ASSOCIATION AQUILENET STATUTS

ASSOCIATION AQUILENET STATUTS ASSOCIATION AQUILENET STATUTS Article 1 Titre de l Association Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une Association régie par la loi du premier juillet 1901 et le décret du 16 août 1901,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

Service Municipal d Accueil Postscolaire

Service Municipal d Accueil Postscolaire Service Municipal d Accueil Postscolaire Règlement intérieur 2013-2014 Direction de la Vie Scolaire et de la Petite Enfance 15 mail d Allagnat 63000 Clermont-Ferrand mail : dvspe-secretariat@ville-clermont-ferrand.fr

Plus en détail

Les producteurs des végétaux d'ornement

Les producteurs des végétaux d'ornement 67 è Congrès de la Fédération Nationale Les producteurs des végétaux d'ornement 23/24 juin 2011 Le VÉGÉT L en CAPIT LE Dossier congressiste en Île de France, à Paris à l'espace du Centenaire Paris C est

Plus en détail

= Assemblée Générale du 27 Avril 2014, à Nancy = =======================

= Assemblée Générale du 27 Avril 2014, à Nancy = ======================= = Assemblée Générale du 27 Avril 2014, à Nancy = ======================= 09h45 : Ouverture de l Assemblée Générale, par Madame la Présidente Marie Lise ROCHOY. Elle souhaite la bienvenue à toute les personnes

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-GARONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

PREFET DE LA HAUTE-GARONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFET DE LA HAUTE-GARONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2015-09-310-313 publié le 04 SEPTEMBRE 2015 SOMMAIRE 31 Université Toulouse Jean-Jaurès DRH Pôle Gestion des Personnels BIATSS Bureau des concours

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL POUR LES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS ET AIDE-SOIGNANTS

LIVRET D ACCUEIL POUR LES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS ET AIDE-SOIGNANTS LIVRET D ACCUEIL POUR LES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS ET AIDE-SOIGNANTS INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS / AIDES-SOIGNANTS DU CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-QUENTIN ID456 1/16 Version 26 Août 2015

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE DE PRESTATIONS ET DE FOURNITURES DE SERVICE Vérifications techniques règlementaires Des bâtiments et équipements publics Cahier des Clauses Techniques Particulières Désignation de la personne publique

Plus en détail

Appel à projets du Conseil Départemental de l Ariège Salon de l agriculture du 27 février au 6 mars 2016, stand du Conseil Départemental de l Ariège

Appel à projets du Conseil Départemental de l Ariège Salon de l agriculture du 27 février au 6 mars 2016, stand du Conseil Départemental de l Ariège Appel à projets du Conseil Départemental de l Ariège Salon de l agriculture du 27 février au 6 mars 2016, stand du Conseil Départemental de l Ariège «Salon International de l Agriculture de Paris : restaurateur

Plus en détail

Les épreuves écrites obligatoires de la session 2015 se dérouleront à partir du lundi 11 mai 2015 selon le calendrier joint en annexe I.

Les épreuves écrites obligatoires de la session 2015 se dérouleront à partir du lundi 11 mai 2015 selon le calendrier joint en annexe I. Aix-en-Provence, le 08 décembre 2014 Le recteur de l'académie d'aix-marseille Chancelier des Universités à Rectorat Division des examens et concours Dossier suivi par Prénom Nom Téléphone 04 42 91 72 00

Plus en détail

Compte-rendu de l assemblée générale du club exocytose-endocytose

Compte-rendu de l assemblée générale du club exocytose-endocytose Compte-rendu de l assemblée générale du club exocytose-endocytose (Samedi 6 Avril 2013, réunion annuelle du club, La Grande Motte) Etaient présents 1- Les membres du bureau: La présidente : Florence Niedergang

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

Elle a été déclarée à la Préfecture de, sous le numéro, le (Journal Officiel du ). 2

Elle a été déclarée à la Préfecture de, sous le numéro, le (Journal Officiel du ). 2 STATUTS TYPES D UNE ASSOCIATION DE RANDONNEE PEDESTRE Le modèle proposé n a rien d obligatoire. Les dispositions suivantes peuvent donc être adaptées à chaque cas d espèce. Ainsi les durées, les quotas,

Plus en détail

Compte rendu de l Assemblée Générale du CUME Vendredi 31 Janvier 2014 Maison de la recherche - Université Paris-Sorbonne, salle D117, 1 er étage

Compte rendu de l Assemblée Générale du CUME Vendredi 31 Janvier 2014 Maison de la recherche - Université Paris-Sorbonne, salle D117, 1 er étage Paris, le 03 février 2014 Compte rendu de l Assemblée Générale du CUME Vendredi 31 Janvier 2014 Maison de la recherche - Université Paris-Sorbonne, salle D117, 1 er étage L assemblée générale est ouverte

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE. C-P PADRONI - IEN Eco Gestion - Académie de RENNES

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE. C-P PADRONI - IEN Eco Gestion - Académie de RENNES LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE VALIDATION : Le jury attribue tout ou partie d un diplôme professionnel : CAP, BEP, Bac Pro, BTS, MC. ACQUIS Exercice régulier, durant trois ans au moins, d activités

Plus en détail

Association du Centre Claude Bernard de Paris

Association du Centre Claude Bernard de Paris Association du Centre Claude Bernard de Paris STATUTS du 14 juin 2011 Article 1 er L Association dénommée Association du Centre Claude Bernard de Paris est régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3 PRÉAMBULE Il a été fondé le 30 Août 1985, une association régie par la loi du 1 er Juillet 1901 et le décret du 16 Août 1901, ayant pour titre CENTRE D ART CONTEMPORAIN DÉNOMMÉE VILLA DU PARC. Cette association

Plus en détail

Comité des Fêtes d Oulins

Comité des Fêtes d Oulins Comité des Fêtes d Oulins Association loi 1901- Statuts du COMITE DES FETES D OULINS ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par

Plus en détail

5ème édition du Forum Handi Rencontre Le jeudi 20 novembre 2014 à l espace 3000 de Cognac de 9h00 à 17h00.

5ème édition du Forum Handi Rencontre Le jeudi 20 novembre 2014 à l espace 3000 de Cognac de 9h00 à 17h00. La 18ème édition de la Semaine pour l Emploi des Personnes Handicapées s est déroulée cette année du 17 au 22 novembre 2014. Elle s est traduite, une fois encore, par une forte mobilisation des partenaires

Plus en détail

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées.

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées. Association loi 1901- Statuts type avec objet plus large ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901,

Plus en détail

Plan de Vidéoprotection pour Paris

Plan de Vidéoprotection pour Paris LA PRÉFECTURE DE POLICE la préfecture de police Plan de Vidéoprotection pour Paris Information sur le dispositif RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité À quoi sert la vidéoprotection? Les caméras

Plus en détail

«nouveaux parcs nationaux, nouvelles approches du territoire, nouveaux métiers»

«nouveaux parcs nationaux, nouvelles approches du territoire, nouveaux métiers» PROGRAMME DEFINITIF DES RENCONTRES 2013 DES PARCS NATIONAUX dans le PARC NATIONAL DES PYRENEES à LUZ SAINT-SAUVEUR (HAUTES PYRENEES) «nouveaux parcs nationaux, nouvelles approches du territoire, nouveaux

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Organisation Française des Psychologues spécialisés en Neuropsychologie (OFPN)

REGLEMENT INTERIEUR. Organisation Française des Psychologues spécialisés en Neuropsychologie (OFPN) REGLEMENT INTERIEUR Organisation Française des Psychologues spécialisés en Neuropsychologie (OFPN) TITRE Ier : Modalités d adhésion et droits des membres Article 1 er Il n est pas fixé de limite au nombre

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/24/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 10 JUILLET 2015 Comité du programme et budget Vingt-quatrième session Genève, 14 18 septembre 2015 RAPPORT FINAL SUR LE PROJET RELATIF AU RENFORCEMENT DES NORMES

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX Tél. +33 (0)5 56 84 68 00 Fax +33 (0) 5 56 84 68 10 http://www.msha.fr STATUTS Modifiés

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

Un séminaire stratégique innovant et dynamisant pour mobiliser votre équipe.

Un séminaire stratégique innovant et dynamisant pour mobiliser votre équipe. Présentation et objectifs.les 6 premiers et très intenses mois de mandat, ont souvent tout juste permis à de nombreuses équipes nouvellement élues de prendre leurs marques, de faire un bilan précis de

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION CLUB OHADA BORDEAUX

STATUTS DE L ASSOCIATION CLUB OHADA BORDEAUX Association Loi de 1901 Information Diffusions Conférences Débats Echanges Droit Comparé STATUTS DE L ASSOCIATION CLUB OHADA BORDEAUX Mise à jour en Mars 2015 ARTICLE 1 : HISTORIQUE, CONSTITUTION, DENOMINATION

Plus en détail

ASSOCIATION «LES AMIS DU PATRIMOINE RELIGIEUX DE LA PAROISSE SAINT HILAIRE DE FONTENAY LE COMTE» STATUTS

ASSOCIATION «LES AMIS DU PATRIMOINE RELIGIEUX DE LA PAROISSE SAINT HILAIRE DE FONTENAY LE COMTE» STATUTS ASSOCIATION «LES AMIS DU PATRIMOINE RELIGIEUX DE LA PAROISSE SAINT HILAIRE DE FONTENAY LE COMTE» STATUTS TITRE I - FORMATION ET OBJET DE L ASSOCIATION Article 1 - DENOMINATION ET SIEGE SOCIAL Il est formé,

Plus en détail

STATUTS de l association «Le Paris des Orgues» Modifiés à l AG ordinaire du 13 novembre 2013

STATUTS de l association «Le Paris des Orgues» Modifiés à l AG ordinaire du 13 novembre 2013 STATUTS de l association «Le Paris des Orgues» Modifiés à l AG ordinaire du 13 novembre 2013 Article 1 Forme Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er

Plus en détail

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er :

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er : Association de loi 1901 «groove line» STATUTS I-L association : Article 1 er : Il est formé entre les adhérents aux présents statuts, une association, régie par la loi du 01/07/1901 et le décret du 16/08/1901

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 19 mars 2013 autorisant au titre de l année 2013 l ouverture de concours externes et internes

Plus en détail

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Dossier reçu le : PARTIE RÉSERVÉE AU R.N.J.A Numéro National Junior Association délivré par le RNJA RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Coordonnées de la Junior Association que vous avez constituée

Plus en détail

Guide Pour Simplifier. vos événements professionnels en Nord-Pas de Calais

Guide Pour Simplifier. vos événements professionnels en Nord-Pas de Calais Guide Pour Simplifier vos événements professionnels en Nord-Pas de Calais Londres 80 min Bruxelles 38 min ÉDITO Luc Doublet, Président Laurence Péan-Cousin, Directeur L organisation d un événement professionnel,

Plus en détail

ACADEMIE DE NICE CONVENTION DE PARTENARIAT

ACADEMIE DE NICE CONVENTION DE PARTENARIAT ACADEMIE DE NICE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le Lycée Professionnel Francis de Croisset ET Le Lycée AUDIBERTI Page 1/7 CONVENTION DE PARTENARIAT VU la circulaire n 205-204 du 29 novembre 2005 relative

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE CONVENTION D UTILISATION COMMUNE DES INSTALLATIONS DETECTION-INCENDIE et INTRUSION 2 MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL

Plus en détail

Collège Paul Eluard Voyage en Italie 20/04/2015-24/04/2015. Madame, Monsieur,

Collège Paul Eluard Voyage en Italie 20/04/2015-24/04/2015. Madame, Monsieur, Madame, Monsieur, Votre enfant a été sélectionné pour participer au voyage à Florence du lundi 20 avril 2015 au soir au vendredi 24 avril au matin. Vous trouverez, ci-joint, l acte d engagement précisant

Plus en détail

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE RUGBY à XV

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE RUGBY à XV SECTION SPORTIVE SCOLAIRE RUGBY à XV Lycée Polyvalent Hector Guimard Lyon 7 ème (69) DOUBLE OBJECTIF : Réussite scolaire et Réussite sportive La Section Sportive Scolaire Rugby s inscrit dans le cadre

Plus en détail

COMPTE RENDU. CONSEIL D ADMINISTRATION DU Mardi 15 mars 2011 Lycée Jean DROUANT PARIS. Ouverture de la séance à 9 h30. Présent :

COMPTE RENDU. CONSEIL D ADMINISTRATION DU Mardi 15 mars 2011 Lycée Jean DROUANT PARIS. Ouverture de la séance à 9 h30. Présent : COMPTE RENDU CONSEIL D ADMINISTRATION DU Mardi 15 mars 2011 Lycée Jean DROUANT PARIS Ouverture de la séance à 9 h30. Présent : Eliane AUTIN Christian BADINAND Françoise BEHAR Jean-Luc BREGUET Denis DEROUIN

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE

SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE S N A P O Siège national : TOUR EL QUODS DE CHERAGA- KAOUCH Bloc F. Niveau11. Aile SUD. Bureau N CA1130. CHERAGA. ALGER Lignes mixtes Tel & Fax: 021341053

Plus en détail

STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008

STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008 STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008 DOSSIER DU PROFESSEUR TUTEUR (maître responsable du stage) Session d' ETE 2008 1. Calendrier 2. Dispositions matérielles 3. Questions fréquemment

Plus en détail

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la fonction publique Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C Le ministre de la fonction publique à

Plus en détail

Cité des métiers Service Information Jeunesse Programme des animations Juin 2013

Cité des métiers Service Information Jeunesse Programme des animations Juin 2013 Service Information Jeunesse Programme des animations Juin 2013 Date / heure animation lieu Lundi 10 juin 10h 17h Mardi 11 juin 9h/12h 14h/17h Mardi 18 juin 14h30 Information sur les dispositifs de formation

Plus en détail

Classe de neige 2016. Réunion Vendredi 06 novembre 2015

Classe de neige 2016. Réunion Vendredi 06 novembre 2015 Classe de neige 2016 Réunion Vendredi 06 novembre 2015 Pourquoi? Quoi? Quand? Où? Classe de neige Combien? Accompag nateurs? Qui? Matériel? Pourquoi partir en classe de neige? VIVRE ENSEMBLE. Découvrir

Plus en détail

ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. Titre 1 Constitution.

ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. Titre 1 Constitution. ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. STATUTS DE L ASSOCIATION Titre 1 Constitution. ARTICLE PREMIER : DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux

Plus en détail

Mieux appréhender le fonctionnement, les pouvoirs et missions du CVS

Mieux appréhender le fonctionnement, les pouvoirs et missions du CVS Projet soutenu par l ARS dans le cadre de la démocratie sanitaire Mieux appréhender le fonctionnement, les pouvoirs et missions du CVS Mercredi 25 juin 2014 C est quoi un CVS? OBJECTIF DE LA LOI : promouvoir

Plus en détail

Niveau V (Niveau équivalent au brevet d'études professionnelles - BEP, au certificat d'aptitude professionnelle - CAP)

Niveau V (Niveau équivalent au brevet d'études professionnelles - BEP, au certificat d'aptitude professionnelle - CAP) ÉMAILLEUR SUR MÉTAL ÉMAILLEUR SUR MÉTAL MÉTIER L émail est un mélange d oxyde de plomb, de silice, de minium, de potasse et de soude. Par une fusion à haute température de ces différents composants, on

Plus en détail

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail d établissement public du Centre d études et d expertise sur les risques, l environnement, la mobilité et l aménagement

Plus en détail

Assemblée Générale du 26 Avril 2015, à Ste - Menehould ==================================

Assemblée Générale du 26 Avril 2015, à Ste - Menehould ================================== Assemblée Générale du 26 Avril 2015, à Ste - Menehould ========== Voir Ordre du jour : 1) - Le Rapport Moral. 2) - Le Rapport Financier. 3) - Le Renouvellement du Bureau. 4) - Questions Diverses. ====================

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION

STATUTS DE L ASSOCIATION STATUTS DE L ASSOCIATION ARTICLE PREMIER Constitution et nomination Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhéreront ultérieurement, une association régie par la loi du

Plus en détail

CONféRENCE parlementaire SUR L EmpLOI ET LE HaNDICap

CONféRENCE parlementaire SUR L EmpLOI ET LE HaNDICap CONféRENCE parlementaire SUR L EmpLOI ET LE HaNDICap JEUDI 3 OCTObRE 2013 maison DE La CHImIE présidée par martine CaRRILLON-COUvREUR Députée de la Nièvre, Vice-présidente de la Commission des affaires

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

FÉDÉRATION WUSHU FRANCE Arts énergétiques et martiaux chinois DOSSIER AFFILIATION

FÉDÉRATION WUSHU FRANCE Arts énergétiques et martiaux chinois DOSSIER AFFILIATION Madame, Monsieur le Président, Document à conserver Vous avez choisi d adhérer à la Fédération Wushu France (FWF), nous vous remercions de votre confiance. Vous trouverez dans ce document les renseignements

Plus en détail

Statuts de l association Electrolab

Statuts de l association Electrolab Statuts de l association Electrolab Mardi 16 Novembre 2010 Article 1 : Titre Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 juillet 1901 relative au contrat

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 24 avril 2015 relatif au règlement intérieur de la commission administrative paritaire compétente à l égard du corps d encadrement et d application du personnel de surveillance de l administration

Plus en détail

COMMENT MANAGER LE CHSCT?

COMMENT MANAGER LE CHSCT? COMMENT MANAGER LE CHSCT? Intervenant : Me Sylvain NIEL Avocat Associé FIDAL Formation Jeudi 12 Avril 2012 9h00 à 17h30 Objectif : Alors que le droit devrait être un outil de dialogue, il est utilisé,

Plus en détail

Article 5 Durée. La durée de l association est illimitée.

Article 5 Durée. La durée de l association est illimitée. Article 1 Titre de l association Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour nom : «Et Colégram...

Plus en détail

Recrutements en cours dans la fonction publique (filière tertiaire)

Recrutements en cours dans la fonction publique (filière tertiaire) 1 Recrutements en cours dans la fonction publique (filière tertiaire) Novembre 2013 FONCTION PUBLIQUE D ETAT : Administration générale (IRA)... 2 Affaires étrangères... 2 Agriculture... 2 Défense...3 Economie

Plus en détail

ASSOCIATION DE SOUTIEN DES INITIATIVES LOCALES AFRICAINES

ASSOCIATION DE SOUTIEN DES INITIATIVES LOCALES AFRICAINES STATUTS DE L ASSOCIATION EBENE Titre I Formation et but de l association Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi

Plus en détail

«MODÈLE» DE CONSTITUTION D ASSOCIATION DE LOCATAIRES DE LA SOCIÉTÉ DE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE D OTTAWA

«MODÈLE» DE CONSTITUTION D ASSOCIATION DE LOCATAIRES DE LA SOCIÉTÉ DE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE D OTTAWA «MODÈLE» DE CONSTITUTION D ASSOCIATION DE LOCATAIRES DE LA SOCIÉTÉ DE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE D OTTAWA APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE SLCO LE 9 DECEMBRE 2004. Ce «modèle» de constitution énonce

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

Réunion d information La Maison des Artistes Montpellier 20 octobre 2011

Réunion d information La Maison des Artistes Montpellier 20 octobre 2011 Montpellier 20 octobre 2011 Résumé Plus de 150 personnes ont participé à la réunion d information sur La Maison des Artistes, organisée le 20 octobre dernier à Montpellier : artistes professionnels ou

Plus en détail

Statuts. au 1. janvier 2008

Statuts. au 1. janvier 2008 Statuts au 1. janvier 2008 I. Dispositions générales Art. 1 Nom Sous le nom de «Danse Suisse», nommée ci après l «Association», il est constitué une association nationale au sens des articles 60 et suivants

Plus en détail

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE CAVILAM Alliance française Centre d Approches Vivantes des Langues et des Médias 1 Avenue des Célestins BP2678 03206 Vichy Cedex France Tél. : 33 (0)4 70 30 83 83 Fax : 33 (0)4 70 30 83 84 Email : info@cavilam.com

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

APRES-INRS. Compte rendu du 23 e Conseil d administration Tenu vendredi, le 30 avril 2010 à 10h00

APRES-INRS. Compte rendu du 23 e Conseil d administration Tenu vendredi, le 30 avril 2010 à 10h00 APRES-INRS Compte rendu du 23 e Conseil d administration Tenu vendredi, le 30 avril 2010 à 10h00 Local 4412 de l Édifice INRS à Québec et Local G-09 de l Édifice 18 au Campus de l IAF à Laval Étaient présents

Plus en détail

Groupe de travail La Ville la Nuit Lyon 27 et 28 février 2014

Groupe de travail La Ville la Nuit Lyon 27 et 28 février 2014 Groupe de travail La Ville la Nuit Lyon 27 et 28 février 2014 1 Organisation Générale Sommaire 2 Activités du service Tranquillité Publique ( Vie nocturne ) 3 Le contrat Local de Sécurité 4 La Charte de

Plus en détail

Statuts de l'association

Statuts de l'association de l'association 2 Table des matières ARTICLE 1 : Forme... 3 ARTICLE 2 : Dénomination... 3 ARTICLE 3 : Objet.... 3 ARTICLE 4 : Siège social... 3 ARTICLE 5 : Durée Exercice social... 4 ARTICLE 6 : Les membres

Plus en détail

autonome loi 1901 A. CREATION DE L ASSOCIATION Une Coopérative scolaire peut se constituer en Association autonome.

autonome loi 1901 A. CREATION DE L ASSOCIATION Une Coopérative scolaire peut se constituer en Association autonome. INFORMATIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES EN MATIERE DE FONCTIONNEMENT D'UNE COOPERATIVE SCOLAIRE SELON LA FORME JURIDIQUE (Circ. n 2008-095 du 23/07/2008) Association : ce que dit la loi 1901 La Constitution

Plus en détail

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy Article 1 er Dénomination Durée Siège Objet Accusé de réception Ministère de l intérieur 68488072 I. Il est constitué, une Association régie par la

Plus en détail