Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal"

Transcription

1 Retentissement psychique de la maladie grave Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal

2 Définition de la souffrance psychique : se sentir mal Sentiment pénible, désagréable de la pensée Expression d un trop, d un insoutenable de la pensée Sentiment en rapport avec la difficulté à renoncer Une des composantes de la souffrance, qui est : Médicale Psychologique Sociale Spirituelle Attention à ne pas projeter nos propres valeurs sur les souffrances du patient

3 Le Normal / Le Pathologique Le normal est ce qui est adapté à la situation Justifie un accompagnement Le pathologique est inadapté Justifie d un traitement

4 Pour le malade, les temps de la maladie Le temps du diagnostic Le choc de l annonce Les mécanismes de défense L adaptation Réajustement L altération de l image corporelle Les deuils

5 Être confronté à la maladie grave, c est Être confronté à la PEUR De souffrir De perdre De mourir Être confronté à la TRISTESSE (la perte) Perte de temps Perte de ses capacités Perte de son intégrité Perte des liens Perte de la vie

6 Peur Anxiété - Angoisse Peur : l objet est présent Ex : j ai peur du serpent qui est face à moi Anxiété : l objet est représenté Ex : j ai peur d aller dans le bois car il y a des serpents dedans Angoisse : pas d objet représenté mais une représentation inconsciente, attente d un trauma qui ne serait que la répétition d un autre trauma antérieur Ex: j'éprouve une panique à aller dans le bois, je ne sais pas pourquoi. Sans m en souvenir on m a raconté que mon grand père a été mordu par un serpent dans un bois

7 Tristesse - Dépression Tristesse : Sentiment associé à la perte La personne s habitue à cette perte Dépression : sentiment associé à la perte sans capacité pour l individu à l intégrer, à l élaborer psychiquement Accompagné d un sentiment de dévalorisation de soi Accompagné d autres symptômes : Perte de l élan vital Perte de l appétit Perte du sommeil Envie de mort Asthénie Voire au maximum la mélancolie

8 Les mécanismes d adaptation Lorsqu il y a trop d angoisse, notre psychisme détourne la pensée de l événement angoissant Tout le monde a des mécanismes d adaptation : Le patient L entourage Les soignants Intérêt de sa reconnaissance : Mieux repérer l angoisse Mieux comprendre la réaction de chacun Ce n est pas pour mettre la personne dans une «case»

9 Exemples de mécanismes d adaptation Déni Régression Déplacement Refoulement Rationalisation Isolation Idéalisation

10 Que faire des mécanismes d adaptation? S ils sont protecteurs : les respecter Attention casser un mécanisme de défense met le patient face à ce qu il cherche à éviter risque de crise de panique, de confusion S ils mettent le patient en danger : y travailler Pour les soignants : les travailler

11 Réactions psychiques à la maladie grave Face à la maladie grave, il est normal d être triste et inquiet Cela permet d intégrer les modifications liées à la maladie Cela permet au patient de s adapter à sa situation Rappel : la souffrance psychique : difficulté à renoncer Comment les diagnostiquer? L installation Le comment être L empathie L écoute La reformulation

12 Que faire de cette souffrance psychique? L entendre et l accompagner si elle est adaptée Elle n est pas une maladie La traiter si elle est pathologique Et provoque un arrêt de la vie psychique Elle est une maladie

13 Attention aux pièges Des symptômes physiques peuvent faire évoquer des symptômes psychiques Alors qu ils sont directement en lien avec la maladie somatique Ex : perte de poids, asthénie, agitation, Des symptômes psychiques peuvent être masqués par les symptômes physiques L absence d affect est inquiétant Peut être en lien avec un mécanisme de défense? Risque de décompensation : panique, mélancolie, confusion,

14 Le moment de la mort : Un moment d une grande intensité! On ne sait qu une chose, c est qu on ne sait pas ce qui arrive Les croyances aident éventuellement à s en protéger Le moment de l exacerbation de toutes les ambivalences de la vie et de la relation

15 Le temps du mourir Pour le patient La perte de ce qu il a construit, de la vie, des siens, Réaction de colère, de tristesse, de peur, de replis, Désinvestissement progressif de la sa vie et de la relation Amadou Hampaté Bä : «en Afrique, un vieux qui meurt, c est une bibliothèque qui brûle» Pour la famille Ambivalence : celui qu on aime, celui qu on déteste, celui qui souffre, Conflit interne entre l amour, le désir de mort, le désir de soulagement, De ce fait la famille peut être aux extrêmes très demandeuse ou très absente Attention à ne pas juger mais à accompagner Pour les soignants Confrontation à notre mort, à celle de nos proches, à celle de nos patients,

16 Le Deuil Intégrer la perte Investir de nouveaux objets Pour continuer à vivre Modification du rapport de soi aux autres Le deuil se vit dans sa tête, dans son corps, dans ses liens Un deuil réveille les deuils précédents Ce que l on a ressenti à l époque vient s ajouter à ce que l on ressent maintenant

17 Le deuil «normal» Différentes étapes : Sidération Recherche de l objet perdu restructuration Le temps du deuil Importance des rites

18 Exemples de deuils pathologiques Le deuil anticipé Vivre prématurément la perte Il devient difficile d investir ce qui reste à vivre Ex : famille parlant au passé d u patient qui est dans la chambre à côté Le deuil pathologique Réaction inadaptée à la perte Persistance d un état dépressif, Troubles somatiques, Modification du comportement Personne délirante, confuse, mélancolique, reconstruisant les événements, Augmenté par la brutalité du décès, la proximité avec le défunt et les deuils précédents non résolus

19 Deuil des soignants Attention à la récurrence Risques Blindage, amenant à des soins inhumains Burn out (épuisement professionnel) atteinte de la vie psychique du soignant avec répercutions somatique, sur la vie privée, sur l humeur,

20 Être confronté tous les jours à la mort et à la souffrance ET VOUS LA DEDANS?

21

22

23

24

25

26

27 La solution?

28 Ou encore?

29 Apprenez à vous protéger

30 Ma théorie du setter irlandais

31

32

33

34

ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES. Christelle Rosenstrauch. Psychologue Delphine Garrigue. Médecin Anesthésiste Pôle urgence CHRU Lille

ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES. Christelle Rosenstrauch. Psychologue Delphine Garrigue. Médecin Anesthésiste Pôle urgence CHRU Lille ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES Christelle Rosenstrauch. Psychologue Delphine Garrigue. Médecin Anesthésiste Pôle urgence CHRU Lille 1 Savoir être, Savoir dire, Savoir faire. La communication! On

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE Cours IFSI 3 ème année Module Soins Palliatifs, Accompagnement et Fin de Vie UMASP. Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Les soins palliatifs C est quoi??? Éléments de définition

Plus en détail

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Cours du 12 novembre 2012 Philippe BARAN «N oublions pas que les petites émotions sont les grands capitaines de nos vies et qu

Plus en détail

Le modèle psychanalytique. Le modèle humaniste

Le modèle psychanalytique. Le modèle humaniste Le modèle psychanalytique Le modèle humaniste «Le deuil est régulièrement la réaction à la perte d une personne aimée ou d une abstraction mise à sa place, la patrie, la liberté, un idéal etc. L action

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DE LA P.A EN FIN DE VIE

ACCOMPAGNEMENT DE LA P.A EN FIN DE VIE ACCOMPAGNEMENT DE LA P.A EN FIN DE VIE I/ Définitions et introduction Acharnement thérapeutique : attitude qui consiste à poursuivre une thérapeutique lourde à visée curative, alors qu'il n'existe aucun

Plus en détail

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL Troubles psychocomportementaux et SEP Une intrication complexe entre: Des phénomènes neuropsychobiologiques (troubles cognitifs

Plus en détail

Bases théoriques de la relation d aide

Bases théoriques de la relation d aide Bases théoriques de la relation d aide UE 4.2 S3 Soins relationnels Promotion 2012-2015 mercredi 18 septembre 13 1 1. La relation d aide: origine et développement 2. Définition de la relation d aide 3.

Plus en détail

SURPOIDS ET PSYCHOSOMATIQUE. Dr Nathalie SECO-FODOUP Caissargues

SURPOIDS ET PSYCHOSOMATIQUE. Dr Nathalie SECO-FODOUP Caissargues SURPOIDS ET PSYCHOSOMATIQUE Dr Nathalie SECO-FODOUP Caissargues Qu est ce que la psychosomatique? C est un mode de soin GLOBAL qui prend en compte les symptômes dans une unité somato-psychique. C est à

Plus en détail

APIRAF mars Annie DEBARD Psychologue du travail. Un diagnostic qui renvoie à une fragilité personnelle.

APIRAF mars Annie DEBARD Psychologue du travail. Un diagnostic qui renvoie à une fragilité personnelle. La dépression APIRAF mars 2009 Annie DEBARD Psychologue du travail Introduction La dépression est elle une maladie? Un diagnostic qui renvoie à une fragilité personnelle. Une «externalisation» de la maladie

Plus en détail

L accompagnement du deuil.

L accompagnement du deuil. L accompagnement du deuil. UCL, Samedi 4 février 2012 Catherine Diricq, psychologue - SSM ulb- Le deuil, définitions: Dictionnaire: «le deuil est une tristesse profonde causée par la mort de quelqu un».

Plus en détail

Soins palliatifs pédiatriques à domicile : Quelles anticipations?

Soins palliatifs pédiatriques à domicile : Quelles anticipations? Soins palliatifs pédiatriques à domicile : Quelles anticipations? Clémence Bouffay, IDE coordination et Matthias Schell médecin coordinateur ESPPéRA, Lyon Équipe de soins de support, soins palliatifs pédiatriques,

Plus en détail

LES ENJEUX DE L ADOLESCENCE ET L ADOLESCENT MALADE

LES ENJEUX DE L ADOLESCENCE ET L ADOLESCENT MALADE LES ENJEUX DE L ADOLESCENCE ET L ADOLESCENT MALADE Dr Vincent Belloncle Psychiatrie de l enfant et de l adolescent Maison de l Adolescent CHU de Rouen L ADOLESCENCE Période de transition entre enfance

Plus en détail

UE 4.2 Soins relationnels

UE 4.2 Soins relationnels 25 septembre 2012 UE 4.2 Soins relationnels La relation d aide: Les attitudes thérapeutiques du soignant 1 PLAN Les attitudes selon Rogers 1. Le regard positif inconditionnel 2. La congruence ou authenticité

Plus en détail

PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS

PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS Sophie CLARIS et Michel GIRONDE Psychologues cliniciens Equipe mobile de psycho-oncologie

Plus en détail

LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON

LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON TOULOUSE Mme Isabelle BORDAT Dr Emmanuel GRANIER Quelle expérience? 2 Depuis 2012, Un projet d établissement

Plus en détail

Accompagnement du Deuil, aspects psycho dynamiques C.DIRICQ, PSYCHOLOGUE CLINICIENNE, SSM-ULB

Accompagnement du Deuil, aspects psycho dynamiques C.DIRICQ, PSYCHOLOGUE CLINICIENNE, SSM-ULB Accompagnement du Deuil, aspects psycho dynamiques C.DIRICQ, PSYCHOLOGUE CLINICIENNE, SSM-ULB Définitions: Dictionnaire: tristesse profonde causée par la mort de quelqu un. Freud: se réfère à la perte

Plus en détail

Le stress et votre coeur. Le Programme de réadaptation cardiaque Journée éducative

Le stress et votre coeur. Le Programme de réadaptation cardiaque Journée éducative Le stress et votre coeur Le Programme de réadaptation cardiaque Journée éducative Les sujets actuels Qu est-ce que le stress? Comment savoir si vous êtes stressé? Comment le stress est-il relié à la maladie

Plus en détail

6 ème rencontres Solipam

6 ème rencontres Solipam 6 ème rencontres Solipam ESPACE PSYCHIQUE DU SOIN EN SITUATION DE PRÉCARITÉ PSYCHIQUE ALESSIA PERIFANO PSYCHOLOGUE PALIPED Introduction Psychologue au sein de l Equipe Ressource en Soins Palliatifs Pédiatriques

Plus en détail

Premier Colloque francophone de pratiques en thérapie comportementale et cognitive 2015

Premier Colloque francophone de pratiques en thérapie comportementale et cognitive 2015 Conférence : Perdre un proche dans des circonstances tragiques : interventions thérapeutiques ciblant le deuil traumatique donnée par Pascale Brillon 30 mai 2015 Dès les premiers instants de la conférence,

Plus en détail

Décodage de Vie. Vous pouvez télécharger le cours mp3 2 ici : (10h30 de cours) ici :

Décodage de Vie. Vous pouvez télécharger le cours mp3 2 ici : (10h30 de cours) ici : Décodage de Vie Cette formation comprend 4 fascicules, plus de 20 heures de cours "audio" mp3 et des fiches de décodage de nombreuses situations de vie. Vous pouvez télécharger le cours mp3 1 (11h00 de

Plus en détail

L EVALUATION DE LA DOULEUR. Evaluation de la douleur

L EVALUATION DE LA DOULEUR. Evaluation de la douleur L EVALUATION DE LA DOULEUR 1 Interrogatoire du patient et de son entourage (mode d apparition topographie, intensité, signes d accompagnements, conséquences fonctionnelles, ATCD, ) Avez-vous mal maintenant?

Plus en détail

Les Soins Palliatifs Et la personne âgée. Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier

Les Soins Palliatifs Et la personne âgée. Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier Les Soins Palliatifs Et la personne âgée Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier Introduction: -Pour la personne malade âgée en fin de vie, la mort reste une épreuve de séparation difficile -Si la mort

Plus en détail

L ANXIÉTÉ DE PERFORMANCE CHEZ LES COLLÉGIENS

L ANXIÉTÉ DE PERFORMANCE CHEZ LES COLLÉGIENS POUR PLUS D INFORMATIONS Si vous avez d autres questions concernant l anxiété de performance, n hésitez pas à consulter ces sources : LIVRES «Par amour du stress» de Sonia Lupien, qui vous permettra de

Plus en détail

DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND

DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND MESSAGE N 1 LA DEPRESSION DU SUJET AGEE EST DIFFICILE A REPERER CAR ELLE PEUT SE PRESENTER SOUS DES FORMES DIVERSES ET ATYPIQUES MESSAGE

Plus en détail

Annonce du diagnostic. Daphnée SCHOTT psychologue Dr Dominique RIEMENS, MG libéral et coordonateur REUCARE

Annonce du diagnostic. Daphnée SCHOTT psychologue Dr Dominique RIEMENS, MG libéral et coordonateur REUCARE Annonce du diagnostic Daphnée SCHOTT psychologue Dr Dominique RIEMENS, MG libéral et coordonateur REUCARE Annonce de diagnostic : le cadre légal Article 35 du code de déontologie médicale (article R.4127-35

Plus en détail

PORTRAIT D EXPERIENCE. Stéphanie. Panes-Ruedin. Bénédicte. un cancer si jeune si âgé encore!?

PORTRAIT D EXPERIENCE. Stéphanie. Panes-Ruedin. Bénédicte. un cancer si jeune si âgé encore!? PORTRAIT D EXPERIENCE Jeune adulte,, 18 à 35 ans Stéphanie phanie, 3 mars 2010 Bénédicte Panes-Ruedin Stéphanie 34 ans Célibataire Vit seule Désir d enfant présent Fille unique http://www.pastelsab.com

Plus en détail

3. Maladies mentales

3. Maladies mentales 3. Maladies mentales Plan Qu est ce que la santé mentale? Dépression Suicide Trouble Anxieux Le vieillissement «réussi» Santé mentale État de bien-être dans lequel la personne peut se réaliser, surmonter

Plus en détail

Troubles Psychiatriques et VIH Dr Gaël FOULDRIN

Troubles Psychiatriques et VIH Dr Gaël FOULDRIN Troubles Psychiatriques et VIH Dr Gaël FOULDRIN Pôle de Psychiatrie de Rouen Rive Droite CH du Rouvray et CHU C. Nicolle Psychologie médicale et VIH Particularités du fonctionnement psychique lors des

Plus en détail

La mort et le deuil chez l enfant. Anne Perrot, PédopsychiatreP Chloé Bonnaud,, Psychologue

La mort et le deuil chez l enfant. Anne Perrot, PédopsychiatreP Chloé Bonnaud,, Psychologue La mort et le deuil chez l enfant Anne Perrot, PédopsychiatreP Chloé Bonnaud,, Psychologue I. Les aspects sociologiques et culturels de la mort. II. Le deuil 1. Définition 2. Le processus de deuil 3. Le

Plus en détail

Syndrome post chute. Un stress post traumatique. Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey

Syndrome post chute. Un stress post traumatique. Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey Syndrome post chute Un stress post traumatique Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey Syndrome post chute après une chute où station au sol prolongé accumulation de plusieurs

Plus en détail

Le deuil des soignants : une souffrance à penser

Le deuil des soignants : une souffrance à penser Le deuil des soignants : une souffrance à penser Journée des référents - EMSP St Nazaire 2014 Dr Coraline Vignéras Deuil du Soignant? «Être endeuillé c est continuer à vivre après la perte d un être cher

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

LES MALADIES DEPRESSIVES. Dr LEVY CHAVAGNAT Diane Psychiatre CHHL

LES MALADIES DEPRESSIVES. Dr LEVY CHAVAGNAT Diane Psychiatre CHHL LES MALADIES DEPRESSIVES 1 Dr LEVY CHAVAGNAT Diane Psychiatre CHHL Les maladies dépressives sont habituellement séparées en deux formes correspondant à des causes et des évolutions différentes. Par simplification,

Plus en détail

Signes et symptômes annonçant une rechute: Quels sont ceux qui s appliquent à vous?

Signes et symptômes annonçant une rechute: Quels sont ceux qui s appliquent à vous? Signes et symptômes annonçant une rechute: Quels sont ceux qui s appliquent à vous? Cochez les signes et les symptômes présents lorsque vous faites une rechute et mettez les en ordre d apparition (ceux

Plus en détail

LE BURN OUT: SEULEMENT POUR LES AUTRES? Dr Évelyne CAHEN NANCY Thionville, mardi 9 décembre 2008

LE BURN OUT: SEULEMENT POUR LES AUTRES? Dr Évelyne CAHEN NANCY Thionville, mardi 9 décembre 2008 LE BURN OUT: SEULEMENT POUR LES AUTRES? Dr Évelyne CAHEN NANCY Thionville, mardi 9 décembre 2008 Historique En France, 1959, Claude Veil: les états d épuisement au travail, fruit de la rencontre d un

Plus en détail

Référentiel d Observations des Compétences Sociales Groupe Pégase

Référentiel d Observations des Compétences Sociales Groupe Pégase Référentiel d Observations des Compétences Sociales Groupe Pégase 11 décembre 2010 Le Référentiel d Observation des Compétences Sociales Pégase est le fruit d un travail d élaboration collective lors du

Plus en détail

Soins palliatifs Définitions et concepts

Soins palliatifs Définitions et concepts LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Les concepts A1 Soins palliatifs Définitions et concepts 1 Soins curatifs destinés à

Plus en détail

Laboratoire PRIS : clinique et société Scelles Régine Professeur des universités «Aidant»

Laboratoire PRIS : clinique et société Scelles Régine Professeur des universités «Aidant» «Aidant» D où vient la légitimité du pouvoir exercé par le tuteur Respecter la liberté de la personne handicapée, la protéger sans l aliéner Qui est, qui devient le tuteur familial pour la personne handicapée

Plus en détail

La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi

La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi 30 avril 2012 Cette conférence a été donnée par le Dr Guido Bondolfi, responsable du Programme spécialisé» Dépression» des HUG, et par plusieurs membres

Plus en détail

La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie

La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie Dans notre monde actuel, il est essentiel de savoir s arrêter pour «aller à l intérieur», respirer, ressentir, ne rien attendre, juste laisser venir

Plus en détail

Le plaisir dans le soin gériatrique. Dr Christophe Bouché Psychiatre des hôpitaux Unité de psychiatrie du sujet âgé François Rabelais.

Le plaisir dans le soin gériatrique. Dr Christophe Bouché Psychiatre des hôpitaux Unité de psychiatrie du sujet âgé François Rabelais. Le plaisir dans le soin gériatrique Dr Christophe Bouché Psychiatre des hôpitaux Unité de psychiatrie du sujet âgé François Rabelais. Quimperlé Affect fondamental. Un des deux pôles de la vie affective

Plus en détail

FORMATION. Accompagnateur en psychiatrie de l âge avancé. pour les aides et les détenteurs de CFC dans les soins*, l animation, et le secteur hôtelier

FORMATION. Accompagnateur en psychiatrie de l âge avancé. pour les aides et les détenteurs de CFC dans les soins*, l animation, et le secteur hôtelier Cours FAP 1 à 11 Programme 2009 FORMATION Accompagnateur en psychiatrie de l âge avancé pour les aides et les détenteurs de CFC dans les soins*, l animation, et le secteur hôtelier VOUS soignez ou accompagnez,

Plus en détail

Accompagnement et fin de vie au domicile. Réunion Pluridisciplinaire de Concertation et de Formation Myriam Legenne

Accompagnement et fin de vie au domicile. Réunion Pluridisciplinaire de Concertation et de Formation Myriam Legenne Accompagnement et fin de vie au domicile Réunion Pluridisciplinaire de Concertation et de Formation Myriam Legenne introduction «Le mot accompagner, de lui-même indique une attitude une conception du soin

Plus en détail

Le soutien aux proches : un dispositif favorable à la communication dans le couple. Reny Justine Psychologue clinicienne EMSP Dreux (28) 1

Le soutien aux proches : un dispositif favorable à la communication dans le couple. Reny Justine Psychologue clinicienne EMSP Dreux (28) 1 Le soutien aux proches : un dispositif favorable à la communication dans le couple Reny Justine Psychologue clinicienne EMSP Dreux (28) 1 Le couple et la maladie «La relation d amour est la relation qui

Plus en détail

EUIL VIVRE SON DEUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM

EUIL VIVRE SON DEUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM VIVRE SON DEUIL EUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM Hôpital de Soultz / Maison de Retraite «Les Capucines» 80 Route de Guebwiller 68360 SOULTZ Tél.: 03.89.62.17.10 Maison Zimmermann 23 Quai de

Plus en détail

Les «urgences» en fin de vie, à domicile

Les «urgences» en fin de vie, à domicile Les «urgences» en fin de vie, à domicile Equipe de soins de support, soins palliatifs pédiatriques, de ressource et d accompagnement Dr Matthias Schell Clémence Bouffay, IDE 1 «Urgence» : projet d un retour

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION. Partie C Evaluation en milieu professionnel

GRILLE D EVALUATION. Partie C Evaluation en milieu professionnel CENTRE REGIONAL DE FORMATION D AIDES MEDICO-PSYCHOLOGIQUES CREAI Champagne-Ardenne Cité Administrative Tirlet 51036 CHALONS EN CHAMPAGNE CEDEX Tél. 03 26 68 35 71 - Fax 03 26 68 53 85 - E-Mail : creai-ca@orange.fr

Plus en détail

UNE PERTE, UN DEUIL UN PROCESSUS

UNE PERTE, UN DEUIL UN PROCESSUS UNE PERTE, UN DEUIL UN PROCESSUS PRÉSENTATION INFIRMIÈRES, INFIRMIÈRES AUXILIAIRES, ENSEIGNANTS ET ÉTUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS MARC PEPPER, Chef du service des soins spirituels du CSSSNL, Intervenant

Plus en détail

Accompagner une personne en fin de vie Les situations critiques selon la perception des proches aidants

Accompagner une personne en fin de vie Les situations critiques selon la perception des proches aidants Accompagner une personne en fin de vie Les situations critiques selon la perception des proches aidants Beat Sottas Sarah Brügger Adrienne Jaquier Projet approuvé par le FNRS Beaucoup de personnes désirent

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ANNONCE DE CANCER. Dr Françoise MAY - LEVIN

LE DISPOSITIF D ANNONCE DE CANCER. Dr Françoise MAY - LEVIN 1 LE DISPOSITIF D ANNONCE DE CANCER Dr Françoise MAY - LEVIN Le dispositif d annonce 2 Un reflet, Mais également une accélération de l évolution de la société En 1998, lors des 1ers Etats généraux des

Plus en détail

Dr Christine PASSERAT BOULADE Congrès hygiène,risques et qualité chez la personne âgée 2014

Dr Christine PASSERAT BOULADE Congrès hygiène,risques et qualité chez la personne âgée 2014 EVOLUTION DE L AVC A DISTANCE en EHPAD: les enjeux de la prise en charge Dr Christine PASSERAT BOULADE SOMMAIRE * Quelques données épidémiologiques de contexte * Un prisme de lecture multiple mais: * Vision

Plus en détail

L art thérapie. Adaptée à la personne âgée et atteinte de la maladie d Alzheimer. EHPAD du Groupe Languedoc Mutualité

L art thérapie. Adaptée à la personne âgée et atteinte de la maladie d Alzheimer. EHPAD du Groupe Languedoc Mutualité L art thérapie Adaptée à la personne âgée et atteinte de la maladie d Alzheimer. EHPAD du Groupe Languedoc Mutualité Prise en charge non médicamenteuse développée au sein des EHPAD de Languedoc Mutualité

Plus en détail

Quelle place pour l aidant proche à l hôpital? Bénédicte HAMOIR et l équipe de gériatrie de liaison CHU DINANT-GODINNE.

Quelle place pour l aidant proche à l hôpital? Bénédicte HAMOIR et l équipe de gériatrie de liaison CHU DINANT-GODINNE. Quelle place pour l aidant proche à l hôpital? Bénédicte HAMOIR et l équipe de gériatrie de liaison CHU DINANT-GODINNE. Le travail de liaison, nos missions Détection des patients à risque de déclin fonctionnel.

Plus en détail

Attachement narratif, Lien enfant-parents

Attachement narratif, Lien enfant-parents Attachement narratif, Lien enfant-parents Aubeline Vinay Professeur de Psychologie Clinique du Lien Social Université d Angers aubeline.vinay@univ-angers.fr 1 Attachement narratif Lien enfant-parents 2

Plus en détail

CANCER et TRAVAIL. parcours du patient - retour au milieu professionnel après un cancer

CANCER et TRAVAIL. parcours du patient - retour au milieu professionnel après un cancer CANCER et TRAVAIL parcours du patient - retour au milieu professionnel après un cancer B. Jacqueme : Société de Médecine du Travail Paca Corse 25 novembre 2014 1 2 Organisation mise en place pour le traitement

Plus en détail

LES ENFANTS ET ADOLESCENTS

LES ENFANTS ET ADOLESCENTS LES ENFANTS ET ADOLESCENTS SOUFFRANT DE TOC À GENÈVE Immersion en Communauté 2010 Joëlle Bonin, Clare Fischer, Claudia Martins, Elise Thomet TABLE DES MATIÈRES Axes développés Définition Prévalence et

Plus en détail

Soins palliatifs pédiatriques : Vivre en famille avec la maladie

Soins palliatifs pédiatriques : Vivre en famille avec la maladie Soins palliatifs pédiatriques : Vivre en famille avec la maladie Gabrielle MARIONI, Psychologue clinicienne, Docteur en Psychologie Gustave Roussy / Villejuif Expérience auprès d enfants atteints d un

Plus en détail

QUESTIONS / RÉPONSES

QUESTIONS / RÉPONSES La dépression de l adolescent comment repérer et prendre en charge? QUESTIONS / RÉPONSES SOMMAIRE En quoi la dépression de l adolescent est-elle spécifique par rapport aux autres tranches d'âge?... 2 Quelle

Plus en détail

QUELQUES DÉFINITIONS :

QUELQUES DÉFINITIONS : QUELQUES DÉFINITIONS : TROUBLE DE SANTÉ MENTALE : C est lorsqu une personne agit très différemment de sa façon habituelle et qu'elle présente une augmentation marquée de comportements bizarres qui durent

Plus en détail

La fin de vie Sédation, Soins critiques. F. Damas

La fin de vie Sédation, Soins critiques. F. Damas La fin de vie Sédation, Soins critiques F. Damas Impuissance et Interdits 1) Décision d arrêt ou d abstention de traitement susceptibles de prolonger la vie. (18%) Loi sur les droits des patients 2) Administration

Plus en détail

Suicide : Mieux comprendre pour repérer et agir

Suicide : Mieux comprendre pour repérer et agir Suicide : Mieux comprendre pour repérer et agir EPINAL 15.03.2016 Marie-Claude FRENISY Docteur en Psychologie Psychologue Clinicienne Coordinatrice CUMP 21 et CUMP Bourgogne (CHU Dijon) Psychologue ELIPSES

Plus en détail

Risques psychosociaux, comprendre pour agir

Risques psychosociaux, comprendre pour agir Risques psychosociaux, comprendre pour agir Colloque prévention des risques psychosociaux Cdg 54 30 septembre 2014 Micheline TRIBBIA Chargée de mission ARACT Lorraine 1 RPS, d où viennent-ils? Quelques

Plus en détail

Laura Beltran Marie Hélène Lemonnier. L accompagnement psychologique des adolescentes enceintes

Laura Beltran Marie Hélène Lemonnier. L accompagnement psychologique des adolescentes enceintes Laura Beltran Marie Hélène Lemonnier L accompagnement psychologique des adolescentes enceintes Un accompagnement spécifique de l'adolescente enceinte (1) Selon l Organisation mondiale de la santé (OMS),

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA PERSONNE DECEDEE

PRISE EN CHARGE DE LA PERSONNE DECEDEE PRISE EN CHARGE DE LA PERSONNE DECEDEE LA TOILETTE MORTUAIRE «Laver le corps mort, plus qu un simple geste d hygiène, c est physiquement et de façon émotionnelle prendre acte de la réalité de la mort»

Plus en détail

Risques psychosociaux en entreprise - RPS Reconnaissance Sens du travail

Risques psychosociaux en entreprise - RPS Reconnaissance Sens du travail Charge de travail Risques psychosociaux en entreprise - RPS Reconnaissance Sens du travail Qualité Autonomie Sécurité de l emploi Communication Informations Relations humaines Stress - Mal-être - Souffrance

Plus en détail

Approche psychologique du patient chronique ou en fin de vie à domicile et de son entourage Objectifs

Approche psychologique du patient chronique ou en fin de vie à domicile et de son entourage Objectifs Professionnalisation des métiers de prestataire de services et distributeur de matériels et/ou de dispositifs médicaux Approche psychologique du patient chronique ou en fin de vie à domicile et de son

Plus en détail

Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution et soins des enfants et des adolescents Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements. La spécificité de la

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE VOYAGE AU PAYS DE LA DOULEUR INCOMPRISE

LA LOMBALGIE CHRONIQUE VOYAGE AU PAYS DE LA DOULEUR INCOMPRISE LA LOMBALGIE CHRONIQUE VOYAGE AU PAYS DE LA DOULEUR INCOMPRISE Mbarga J., Pichonnaz C., Ancey C., Foley R.-A. Financement: Commission Recherche Santé HES-SO Introduction Problématisation Traitement Conclusion

Plus en détail

LES DIFFICULTÉS DANS LE COUPLE

LES DIFFICULTÉS DANS LE COUPLE LES DIFFICULTÉS DANS LE COUPLE La venue d un enfant vivant entraîne déjà une crise dans le couple. Celui-ci doit se transformer pour s adapter à cette nouvelle réalité que désormais, les conjoints ne sont

Plus en détail

LA FIBROMYALGIE VOYAGE DANS LE CERVEAU 1 ère partie

LA FIBROMYALGIE VOYAGE DANS LE CERVEAU 1 ère partie LA FIBROMYALGIE VOYAGE DANS LE CERVEAU 1 ère partie NO BRAIN = NO PAIN Douleurs chroniques rebelles Bretagne douleurchronique.bretagne@laposte.net http://douleurchronique.canalblog.com TROUBLE SOMATOFORME

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1.LEGISLATION n Dans le cadre du rôle propre infirmier n Dans le domaine

Plus en détail

Approcher les employés en difficulté : Des stratégies gagnantes et une approche concrète

Approcher les employés en difficulté : Des stratégies gagnantes et une approche concrète Votre allié en capital humain pour une organisation en santé Approcher les employés en difficulté : Des stratégies gagnantes et une approche concrète Darrell Johnson Ph.D psychologue Les Consultants Longpré

Plus en détail

Conférence de Mony Elkaïm, faite pour le CFTF le Réf:www.systemique.org

Conférence de Mony Elkaïm, faite pour le CFTF le Réf:www.systemique.org Conférence de Mony Elkaïm, faite pour le CFTF le 10.01.2002 Réf:www.systemique.org Résumé réalisé par Niina Mattila niina.mattila@caramail.com Thérapie du Couple : Quand un couple vient consulter un thérapeute,

Plus en détail

Phobie sociale et hypnothérapie. H y p n o t h é r a p i e. Article de Jean Touati, hypnothérapeute

Phobie sociale et hypnothérapie. H y p n o t h é r a p i e. Article de Jean Touati, hypnothérapeute Phobie sociale et hypnothérapie Article de Jean Touati, hypnothérapeute Août 2007 Compte tenu des règles déontologiques de respect du secret professionnel et de réserve vis-à-vis des patients, les prénoms

Plus en détail

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Comment intégrer une démarche d' Education Thérapeutique du Patient dans notre Unité

Plus en détail

Présentation. Conjoint /e:

Présentation. Conjoint /e: INVENTAIRE DE LA RELATION DE COUPLE Présentation L attention que vous apporterez à remplir ce questionnaire aidera à planifier le travail que nous ferons ensemble. Il m apparaît important de vous mentionner

Plus en détail

LES SPECIFICITES DU SOIN PALLIATIF EN GERIATRIE. Dr Anne GENTRY Centre de Gérontologie Saint Thomas de Villeneuve Aix en Provence

LES SPECIFICITES DU SOIN PALLIATIF EN GERIATRIE. Dr Anne GENTRY Centre de Gérontologie Saint Thomas de Villeneuve Aix en Provence LES SPECIFICITES DU SOIN PALLIATIF EN GERIATRIE Dr Anne GENTRY Centre de Gérontologie Saint Thomas de Villeneuve Aix en Provence Gériatrie et Soins Palliatifs : Proximité des deux démarches Dans l esprit

Plus en détail

Mauvaise nouvelle aux urgences : comment l annoncer? Pauline Morel Interne au DAU/SMUR CHI Poissy 7 octobre 2014

Mauvaise nouvelle aux urgences : comment l annoncer? Pauline Morel Interne au DAU/SMUR CHI Poissy 7 octobre 2014 Mauvaise nouvelle aux urgences : comment l annoncer? Pauline Morel Interne au DAU/SMUR CHI Poissy 7 octobre 2014 Cas clinique M. N 27 ans Motif : douleur testiculaire Pas d antécédent, pas de traitement

Plus en détail

Aider un proche en difficulté psychologique

Aider un proche en difficulté psychologique Aider un proche en difficulté psychologique JJ Cyrille Bouvet Aider un proche en difficulté psychologique Illustration de couverture : GLOPPHY-Fotolia.com InterEditions, 2016 InterEditions est une marque

Plus en détail

LE BIEN ÊTRE DES INFIRMIERS AUX SOINS INTENSIFS

LE BIEN ÊTRE DES INFIRMIERS AUX SOINS INTENSIFS LE BIEN ÊTRE DES INFIRMIERS AUX SOINS INTENSIFS Maïté Delpire 20 avril 2012 PLAN Introduction: les infirmiers en souffrance? USI environnement stressant Signes d épuisement professionnel Répercussions

Plus en détail

La thérapie familiale et la thérapie de couple

La thérapie familiale et la thérapie de couple La thérapie familiale et la thérapie de couple Qu est ce qu une thérapie familiale? L indication est la souffrance d une famille. Cette souffrance est souvent liée à une modification de la composition

Plus en détail

Pour ne pas perdre la vue

Pour ne pas perdre la vue Pour ne pas perdre la vue En route vers l enseignement thérapeutique En route vers l enseignement thérapeutique du patient atteint de glaucome Congrès SIDIIEF Montréal 31 mai 5 juin 2015 P. Borrero, C.

Plus en détail

Comprendre et surmonter l anxiété et les inquiétudes. Introduction sur l anxiété

Comprendre et surmonter l anxiété et les inquiétudes. Introduction sur l anxiété Comprendre et surmonter l anxiété et les inquiétudes Plan de la conférence Anxiété normale ou excessive Facteur de maintien Départager les troubles d anxiété Ex: Trouble d anxiété généralisée Des outils

Plus en détail

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique L AP3 Présente En collaboration avec LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl L enquête Grundtvig Belgique Association de Parents et de Professionnels autour de la Personne Polyhandicapée

Plus en détail

Santé psychique au travail : Une question d équilibre

Santé psychique au travail : Une question d équilibre Santé psychique au travail : Une question d équilibre Les obligations de l employeur L employeur prend les mesures pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs de

Plus en détail

Enfant instables et hyperactifs. Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard)

Enfant instables et hyperactifs. Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard) Enfant instables et hyperactifs Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard) I- Le TDAH ou THADA : trouble déficitaire de l attention avec hyperactivité ( approche

Plus en détail

Gérer les conflits 1

Gérer les conflits 1 Gérer les conflits 1 1) Définition des conflits Le conflit est une opposition de sentiments, d opinion entre les personnes et les groupes Le conflit est souvent considéré comme un échec La première réaction

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES «Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES Lieux de décès en France Loi du 9 Juin 1999 : «Toute personne malade

Plus en détail

Contenus de la séquence d accompagnement pédagogique

Contenus de la séquence d accompagnement pédagogique NOM DE L ORGANISME : IGL Intitulé de la formation : S occuper d enfants en situation de handicap Réf. MIEH Equipe pédagogique : Educatrice spécialisée et psychomotricienne exerçant à domicile auprès d

Plus en détail

Modèle Cognitif du Stress

Modèle Cognitif du Stress LE STRESS Modèle Cognitif du Stress Expérience Entraînement Exigences liées à la situation Fatigue Méconnaissance Ressources perçues Exigences perçues Il y a réaction de stress lorsque les exigences perçues

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

L infirmière et le deuil vécu par un enfant préparation à un deuil et accompagnement

L infirmière et le deuil vécu par un enfant préparation à un deuil et accompagnement L infirmière et le deuil vécu par un enfant préparation à un deuil et accompagnement Margot Phaneuf PhD. Février 2016 Page 1 L infirmière, au cours de son travail hospitalier, à l école ou dans la communauté

Plus en détail

LE MALADE DÉPRIMÉ OU EN EXCITATION MANIAQUE. Pr Jean Louis Senon, Dr Nemat Jaafari Dr Christelle Paillard, Dr Mélanie Voyer Faculté de Médecine

LE MALADE DÉPRIMÉ OU EN EXCITATION MANIAQUE. Pr Jean Louis Senon, Dr Nemat Jaafari Dr Christelle Paillard, Dr Mélanie Voyer Faculté de Médecine LE MALADE DÉPRIMÉ OU EN EXCITATION MANIAQUE Pr Jean Louis Senon, Dr Nemat Jaafari Dr Christelle Paillard, Dr Mélanie Voyer Faculté de Médecine Plan Définition générale de l Humeur Le malade déprimé: Reconnaître

Plus en détail

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre?

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre? Offre de formation 2013 Le pouvoir d agir Appui à la vie associative Projets sociaux des collectivités locales Projet associatif Actions citoyennes Bénévolat Développement social local La participation

Plus en détail

ACCUEIL PARTAGÉ. Livret d accueil de :

ACCUEIL PARTAGÉ. Livret d accueil de : ACCUEIL PARTAGÉ Livret d accueil de : Janvier 2011 Il arrive, à certains moments de la vie, que des parents aient des difficultés à élever tout le temps leur enfant. C est pour cela que tes parents ont

Plus en détail

Dans quelle mesure la relaxation peut-elle

Dans quelle mesure la relaxation peut-elle Dans quelle mesure la relaxation peut-elle elle contribuer à la gestion du stress après un AVC ou d autres lésions cérébrales? Dr.phil. Michèle PISANI Psychologue diplômée, spéc. Neuropsychologie clinique,

Plus en détail

urgences palliatives à domicile : Regards croisés de médecins

urgences palliatives à domicile : Regards croisés de médecins urgences palliatives à domicile : Regards croisés de médecins Analyse de 14 entretiens semi-dirigés avec des médecins généralistes, urgentistes et de soins palliatifs 1 RECOURS AUX URGENCES EN SITUATION

Plus en détail

Vianney. Chanson. Tout seul

Vianney. Chanson. Tout seul Chanson S il s agit de montrer combien j ai la peau dure 1 à toute épreuve 2 S il s agit de montrer que je suis une armure 3 à moi tout seul Je n irai pas bien loin plus passent les âges oui c est certain

Plus en détail

mots pour maux workaholic

mots pour maux workaholic mots pour maux workaholic workaholic Définition Un workaholic est une personne qui est dépendante de son travail. Ce terme n est pas un terme médicalement ou psychologiquement reconnu, il n en est cependant

Plus en détail