Sommaire. Présentation générale société et groupe. Comptes sociaux Conseil de surveillance. Rapports des commissaires aux comptes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Présentation générale société et groupe. Comptes sociaux 2012. Conseil de surveillance. Rapports des commissaires aux comptes"

Transcription

1

2 Sommaire // Sommaire Présentation générale société et groupe Mandataires sociaux 3 Organigramme sommaire du groupe 4 Historique 5 Activités du groupe 6 Synthèse des résultats consolidés 17 Tableaux des flux de trésorerie consolidés comparés 43 Notes annexes 44 Liste des sociétés consolidées au 31 décembre Comptes sociaux 2012 Bilans comparés 60 Comptes de résultat comparés 62 Conseil de surveillance Rapport du Conseil pour Présentation de deux candidates au mandat de membre du Conseil de surveillance 20 Rapport de gestion du Directoire Activité du groupe en Rapport sur les comptes sociaux 29 Informations sociales 30 Informations complémentaires 34 Annexe : résultats financiers sur cinq ans 36 Annexe : liste des mandats et fonctions des mandataires sociaux 37 Tableau des flux de trésorerie 63 Notes annexes dont tableau liste des filiales et participations au 31 décembre Rapports des commissaires aux comptes Rapport des commissaires aux comptes sur les comptes consolidés 72 Rapport général des commissaires aux comptes 73 Rapport spécial des commissaires aux comptes 74 Assemblée générale 2013 Ordre du jour 75 Résolutions présentées par le Directoire 75 Affectation du résultat 78 Comptes consolidés 2012 Comptes de résultat consolidés comparés 39 Bilans consolidés comparés 40 Tableaux de variations des capitaux propres consolidés 42 Informations complémentaires Ruban bleu Sponsoring 80 Rapport annuel ICE /82

3 Présentation générale société et groupe // Mandataires sociaux Conseil de surveillance (1) Jacques Boulard Président Nommé le 27 avril 2012, mandat à échéance de l AGOA statuant sur l exercice 2017 Gérard Neveü Vice-Président Nommé le 27 avril 2007, mandat à échéance de l AGOA statuant sur l exercice 2012 Daniel Boulard Membre Nommé le 27 avril 2007, mandat à échéance de l AGOA statuant sur l exercice 2012 Matthieu Boulard Membre Nommé le 30 avril 2009, mandat à échéance de l AGOA statuant sur l exercice 2014 Alain Neveü Membre Nommé le 30 avril 2009, mandat à échéance de l AGOA statuant sur l exercice 2014 (1) voir page 20 la présentation des deux nouvelles candidates au Conseil Commissaires aux comptes SOCAUDIT représenté par M. Hervé-Jérôme Buffière Titulaire Nommé le 27 avril 2012, mandat à échéance de l AGOA statuant sur l exercice 2017 SKA représenté par M. Franck Elbase Titulaire Nommé le 25 avril 2008, mandat à échéance de l AGOA statuant sur l exercice 2013 Francis Pau-Montéro Suppléant Nommé le 27 avril 2012, mandat à échéance de l AGOA statuant sur l exercice 2017 Dominique Lambin Suppléant Nommé le 25 avril 2008, mandat à échéance de l AGOA statuant sur l exercice 2013 Directoire Pierre Fustier Président du directoire Nommé le 29 avril 2011, mandat à échéance de l AGOA statuant sur l exercice 2014 René Fert Directeur général du directoire Nommé le 29 avril 2011, mandat à échéance de l AGOA statuant sur l exercice 2014

4 Présentation générale société et groupe // Organigramme sommaire du groupe Organigramme juridique et financier du groupe* SA Protection et automatisme des réseaux électriques Filiales étrangères (distribution) Filiales France (autres métiers d'expertise technique) 100% 99,7% Continental de Equipos Eléctricos SSII informatique technique 51% (1) 39%/51% (1) 100% CEE Italiana SSII mécatronique SSII électronique et logicielle 96,5% 100% 51% (1) CEE Relays Câblage et tableaux électriques Accès et gestion matériel manutention 86,7% Composants électroniques, CEM et thermiques 13,3% (1) Options d'achat pour 100% du capital. Médiane Système détient également 34% d'alliance TI. Télécommunication autoroute FM ,76% * Organigramme au 31 décembre 2012 Rapport annuel ICE /82

5 Présentation générale société et groupe // Historique Historique 1947 : Création de la Société ICE par Monsieur Paul BOULARD, accompagné de son frère Georges et de Monsieur Guy BROUSSARD. Pour le compte d EDF, ICE conçoit et fabrique des matériels électromécaniques de protection et d automatisme des réseaux électriques HT/THT (20 kv à 400 kv) (trente glorieuses) : Développement important et régulier de ICE «collant» aux besoins de son principal client, EDF : électrification générale de la France : Sortie de la première gamme de produits électroniques Distribution EDF (palier classique brochure bleue) : Conséquence du premier choc pétrolier, EDF lance la construction de centrales nucléaires. ICE participe à celle du réseau de transport de cette électricité : Sortie de la deuxième gamme de produits électroniques Distribution EDF (palier PSAA) : Reprise des activités de CEE et ses 3 filiales étrangères, CEE España, CEE Italiana, et CEE Relays. Prise de participation dans MÉDIANE SYSTÈME. Acquisition de STIC : Sortie de la gamme ICE de produits numériques Distribution (palier PCCN). Renouvellement en : Prise de contrôle de MÉDIANE SYSTÈME : Acquisition de COMPELMA. Création de MÉDIAL CONCEPT : Sortie de la gamme ICE de produits numériques Transport EDF (palier ELECTRE) : Création de MÉDIANE INGÉNIERIE : Prise de contrôle de EC2E et de ECI : Création de la société MÉDIANE SYSTÈME. Rapport annuel ICE /82

6 Présentation générale société et groupe // Activités du groupe Activités de ICE SA (CA 31,8 M, résultat 3,3 M, 175 personnes) Industrielle de Contrôle et d'équipement est la société mère. Implantée en banlieue de Paris, à Alfortville (94) et Brie Comte Robert (77), c est une société française indépendante spécialisée dans la conception, la production, la commercialisation, l'assistance technique de produits et systèmes assurant la protection, les automatismes et le contrôle-commande des réseaux électriques. La gamme de produits est composée principalement d appareils numériques (relais de protection, centrales de mesure, automates spécialisés ou encore appareillages de synchro-couplage) et relais électromécaniques. Les systèmes de contrôle-commande et supervision sont adaptés à la conduite de réseaux de transport ou de distribution, ainsi qu'à celle des installations industrielles complexes. Tous les services associés peuvent être assurés : formation, études de réseaux, études d'application, mise en service et expertise. ICE SA commercialise les marques, et Equipement électrique pour les réseaux de production, transport, distribution, ferroviaire et industrie Ses principaux dirigeants sont : Pierre Fustier René Fert Docteur en économie et administration des entreprises, IAE, DECS. Entré à ICE en 1977, directeur financier à compter de 1984, directeur administratif et financier adjoint au PDG en Directeur général du Directoire de 1995 à 2008, puis président du Directoire. Actionnaire de la société. X-ESE. Carrière industrielle commencée dans le matériel électrique et électronique. Entré à ICE en 1985 : directeur industriel adjoint au PDG et administrateur-directeur général à partir de Président du Directoire de 1995 à 2008, puis directeur général du Directoire. Actionnaire de la société. Didier Bantegnies Gérard Courtial Ingénieur AM. Entré à ICE en 1981 : ingénieur méthodes, puis chef du contrôle qualité en 1983, adjoint au directeur de production en 1987, puis directeur de production à compter de Directeur de la division TFI Transport Ferroviaire Industrie depuis 2000, membre du comité de direction. ENSIEG, mastère INPG. Ingénieur d affaires Spie Enertrans puis chef de service Spie Trindel. Entré à ICE en 1998 : ingénieur commercial Transport-EDF, puis directeur commercial à compter de Directeur de la division DP Distribution et Production depuis 2000, membre du comité de direction. Alain Debrie Maîtrise de droit privé, droit social. Entré à ICE en 1978, chef du personnel en 1979 puis directeur du personnel et des relations sociales à compter de 1985, membre du comité de direction. Conseiller prud homme depuis Président d audience à partir de Rapport annuel ICE /82

7 Présentation générale société et groupe // Activités du groupe Jean-Pierre Allidières Roger Pierre ESC Rouen. Carrière commencée dans l analyse de gestion en entreprise industrielle. Entré à ICE en 1987 : contrôleur de gestion, puis directeur administratif et financier adjoint à compter de Directeur comptable groupe depuis Formation technique et industrielle. Carrière commencée à CEE en 1970, technicien puis ingénieur d études. Responsable méthodes et informatisation en 1989, puis responsable de production en Entré à ICE en 2002 : responsable de production, puis directeur d usine depuis Plateforme d'entraînement CCN Electre Les hommes et les femmes de ICE Rapport annuel ICE /82

8 Présentation générale société et groupe // Activités du groupe Activités de CEE España (CA 1,4 M, résultat 0,2 M, 9 personnes) CEE España (Continental de Equipos Eléctricos, SA) est une société assurant une présence commerciale et technique dans le même métier que ICE SA. Implantée en banlieue de Madrid, c est une société visant la clientèle espagnole et celle des pays hispaniques (pays d Amérique du Sud). Elle y assure la distribution des produits commercialisés par ICE SA, à laquelle s ajoutent des activités de négoce, de services (études de sélectivités, courts-circuits, mises en services, etc.) et de formation. Sa clientèle est particulièrement concentrée dans l industrie (raffineries et gaz, ses principaux clients étant Repsol et Cepsa) et le ferroviaire. Elle est dirigée par Juan Núñez Recuero Ingénieur technique industriel spécialité électricité, Université Polytechnique de Madrid. Entré à CEE España en 1986, ingénieur applications, puis directeur technique. Directeur général depuis Jesus Garcia Castañeda Ingénieur technique industriel spécialité électricité, Université Polytechnique de Madrid. Entré à CEE España en 1989, ingénieur commercial. Directeur commercial depuis CEE España est un des plus actifs commercialisateurs de la NP800 Configuration en atelier d une protection numérique NP800 Rapport annuel ICE /82

9 Présentation générale société et groupe // Activités du groupe Activités de CEE Italiana (CA 3,3 M, résultat 0,21 M, 14 personnes) CEE Italiana SRL est une société assurant une présence commerciale et technique dans le même métier que ICE SA. Implantée en banlieue de Milan, c est une société visant la clientèle italienne. Elle y assure la distribution des produits commercialisés par ICE, à laquelle s ajoutent des services et du négoce de produits associés (SKM, RS Isolsec). Sa clientèle est particulièrement concentrée dans le pétrole et le gaz, la chimie et l énergie. Elle est dirigée par Alberto Mosconi Ecole Polytechnique de Milan, electrical engineering. Ingénieur protection cathodique à SNAM. Entré à CEE Italiana en 1986, ingénieur puis directeur technique. Directeur général depuis Giovanni Meroni Ecole ITIS "De Nicola" de Milan. Ingénieur applications à Redi Electric, puis ingénieur commercial chez ABB. Entré à CEE Italiana en 1980, ingénieur technico-commercial puis Directeur commercial depuis Revamping de protections Protections Esso Cogen 150kV Maintenance sur site Rapport annuel ICE /82

10 Présentation générale société et groupe // Activités du groupe Activités de CEE Relays (CA 0,72 M, résultat 0,09 M, 3 personnes) CEE Relays Ltd est une société assurant une présence commerciale et technique dans le même métier que ICE SA. Implantée en banlieue de Londres, c est une société visant la clientèle britannique, irlandaise et du Commonwealth. Elle y assure la distribution des produits commercialisés par ICE SA, à laquelle s ajoutent des activités de négoce de produits associés, de services (engineering, assistance à application, testing/commissioning) et de formation (SKM). Sa clientèle est particulièrement concentrée dans l industrie pétrolière onshore et offshore (plateformes, raffineries) et le ferroviaire. Elle est dirigée par Brian Usher Northumbria University, BSc (Hons) 1 ST Class, R & D Manager Reyrolle Protection (Siemens) et European/ Middle East Sales and Application Manager GE (USA). Entré à CEE Relays en 1987, Director en 1989 puis Managing Director en Actionnaire de la société. Noble Drilling Some installations that we have supplied relays and arc detectors for during 2012 Ramform Valiant (Dynamotive) Rapport annuel ICE /82

11 Présentation générale société et groupe // Activités du groupe Activités de Compelma (CA 2,9 M, résultat -0,09 M, 13 personnes) est une société assurant la conception, la production et la commercialisation des produits liés à la compatibilité électromagnétique, à la gestion thermique et aux interconnexions spécifiques. Implantée en banlieue parisienne à Verrières le Buisson (91), cette société commercialise des produits permettant de lutter contre les perturbations CEM : produits de blindage dont joints conducteurs souples en tissu métallisé de la marque EMIShield lui appartenant, filtrages (entrées / sorties et sur cartes), dispositifs de mise à la masse. Elle a ensuite étendu ce concept à la gestion thermique, dissipation ou régulation (matelas souples thermo conducteurs, modules thermoélectriques) et complété son catalogue avec des produits d interconnexions spécifiques (connecteurs spéciaux) et d autres produits spéciaux (antennes Bluetooth, gel antivibratoire ). La clientèle de COMPELMA est diversifiée : l essentiel des ventes est réalisé au travers de grands comptes, eux-mêmes situés dans plusieurs secteurs d activité, l industrie (Schneider, Ingénico), les télécoms (Alcatel, Sagem) et l informatique (Bull), l automobile (Magneti, Johnson Controls), le spatial, le militaire, l aéronautique (Zodiac) et le médical. Ses dirigeants sont : Frédéric Moutailler Formations scientifique & commerciale. Entré à COMPELMA en 1994, directeur commercial à compter de Directeur général depuis janvier 2011, membre du comité exécutif. Marie-Annick Borie DECF, chef comptable du groupe CHANTELLE pendant 15 ans. Directeur administratif et financier de COMPELMA depuis 2005, membre du comité exécutif. Parmi les nombreux produits commercialisés : Maille métallique tricotée Silicone conducteur Grille et atténuateur de ventilation Métallisation matière plastique Joint métal Rapport annuel ICE /82

12 Présentation générale société et groupe // Activités du groupe Activités de EC2E et ECI (CA 6,2 M, résultat 0,6 M, 18 personnes) ELECTRO CABLAGE ENGINEERING ET EQUIPEMENT est une société spécialisée dans la conception, la production, la commercialisation et la maintenance d équipements électroniques de gestion des matériels de manutention. Implantée en banlieue parisienne à L Isle Adam (95), elle est le leader national dans le domaine du contrôle d accès des matériels de manutention. Elle a étendu son activité aux ralentisseurs électroniques limitant automatiquement la vitesse de ces matériels (dans les zones à risques, avec passage de piétons, approche de quais, etc.) et à la gestion à distance, par la technologie GPRS, des parcs de ces matériels de manutention. Elle fournit également des centrales de paiement (lecteur de billets, monnayeur - rendeur) pour laverie automatique. Ses produits, à constante et forte innovation technologique, sont intégrés dans les chariots élévateurs, chariots de pistes d aéroports, engins de conduite ou machine outils. La clientèle de EC2E est donc souvent réalisée via distribution auprès de divers constructeurs, tels Fenwick, STILL et BT France, mais également directement auprès des clients finaux (Air France). Elle est dirigée par Didier Martineau Intègre en 1985 Electro Câblage fondée en 1978 par Robert Martineau. A compter de 1995, il développe l activité électronique de gestion des matériels de manutention, puis, en 2002, rachète la société. En 2007, il scinde les activités d Electro Câblage entre l électronique, EC2E, et l électrotechnique, ECI. Président d EC2E et gérant d ECI. Actionnaire de la société. Le contrôle d'accès ESK est utilisé sur plus de machines. N 1 du contrôle d'accès et de la détection de choc pour la manutention EC2E détient 100% du capital de sa filiale ELECTRO-CABLAGE INDUSTRIE. Implantée en banlieue parisienne à Méry sur Oise (95), elle a une activité traditionnelle d ateliers et bureau d études de câblages électriques et fabrication de tableaux électriques. Ses ventes sont également bien réparties auprès d entreprises générales d électricité. La répartition des ventes entre EC2E et ECI est actuellement de 80/20%. Tableau électrique ECI Rapport annuel ICE /82

13 Présentation générale société et groupe // Activités du groupe Activités de Médiane Système (CA 25 M, résultat 0,9 M, 280 personnes) est une société d ingénierie et de conseil en électronique et informatique technique et industrielle (SSII). Implantée en banlieue parisienne à Le Pecq (78), Lyon (69) et Grenoble (38), elle se situe sur le marché de l externalisation de la Recherche et Développement. Ses métiers, tous fédérés autour de l'ingénierie de systèmes de hautes technologies, sont orientés sur des axes essentiellement techniques : applications informatiques industrielles, temps réel, informatique embarquée, électronique numérique et analogique. Médiane Système est présente dans plusieurs secteurs industriels ; les principaux sont l automobile, la défense, les équipements électriques et industriels, le ferroviaire, le médical, les télécoms et la télévision numérique. Ses prestations se réalisent dans les locaux de Médiane Système (forfaits) ou directement dans ceux des clients, par détachement de personnel (régie). Elle détenait 51% (puis 81% en 2013) du capital de sa filiale Médial Concept et 39% de sa participation Médiane Ingénierie. Ses principaux dirigeants sont : François Bertauld ISEP. Ingénieur développement puis chef de projet dans la SSII KTT. Fondateur de Médiane Système en Directeur général depuis Président du Conseil d administration et directeur général depuis janvier Actionnaire de la société. Patrick Sommacal ISEP. Carrière commencée à Alcatel CIT, puis Comptoir Lyon Alemand Louyot et dans la SSII Alten. Entré à Médiane Système en 1993 comme chef de projet puis consultant senior, il en devient directeur technique, puis directeur de la division Affaires en Administrateur depuis Directeur général depuis janvier Actionnaire de la société. Evolution sur 10 ans Chiffre d affaires consolidé (M ) Effectifs moyens consolidés Rapport annuel ICE /82

14 Présentation générale société et groupe // Activités du groupe Activités de Médial Concept (CA 6,1 M, résultat 0,58 M, 70 personnes), filiale à 51% de Médiane Système (puis à 81% en 2013), est une société d ingénierie et de conseil en mécatronique. La mécatronique est la combinaison synergique et systémique de la mécanique, de l'électronique et de l'informatique temps réel. Implantée à Grenoble et Paris, elle bénéficie des autres implantations de Médiane Système pour ses activités notamment à Lyon et Toulouse. Médial Concept est présente dans des secteurs industriels similaires à ceux de Médiane Système, notamment les équipements électriques et industriels, le ferroviaire et l automobile. Médial Concept intervient sur l ensemble des métiers du cycle de développement mécanique et de la réalisation d un produit industriel. Ses prestations se réalisent principalement dans les locaux des clients, par détachement de personnel (régie). Elle est dirigée par Olivier Chaland POLYTECH Orléans. Carrière principalement exercée dans des sociétés de services et d ingénierie à l industrie, de la fonction commerciale à la direction d agence. Fondateur de Médial Concept en Président. Actionnaire de la société. Rapport annuel ICE /82

15 Présentation générale société et groupe // Activités du groupe Activités de Médiane Ingénierie (CA 0,76 M, résultat 0,01 M, 14 personnes), participation à 39% de Médiane Système depuis janvier 2009, est une société de services en R&D orientée en électronique et informatique avec une expertise autour de l'analogique. Implantée à Toulouse, elle bénéficie également du réseau d agences de Médiane Système en Région Parisienne et Rhône- Alpes. Médiane Ingénierie propose une offre de services globale en assistance technique et en mode forfait : mise en place de plateforme en développement et/ou validation, étude et réalisation suivant spécification de moyens d'essais. L assistance technique peut être réalisée en informatique, industrielle et embarquée, et électronique numérique, analogique & de puissance et Fpga. Elle est dirigée par Laurent Chéry Carrière principalement exercée en société de services et d ingénierie à l industrie, dans la fonction commerciale et la direction d agence. Fondateur de Médiane Ingénierie en Président. Actionnaire de la société. Rapport annuel ICE /82

16 Présentation générale société et groupe // Activités du groupe Activités de STIC (CA 3,3 M, résultat -0,03 M, 12 personnes) SOCIETE TECHNIQUE D INGENIERIE ET DE COOPERATION est une société réalisant la conception, la production, la commercialisation et la maintenance d équipements électriques de télécommunication. Implantée au Plessis Robinson (92), elle est le leader national dans le domaine des techniques de communications HF et plus particulièrement dans la diffusion iso fréquence. Elle fournit les appareillages et les services nécessaires aux équipements d émission des informations radio sur la fréquence 107,7 MHz FM. Le 107,7 MHz est utilisé en France pour les informations radio autoroutières (trafic, bulletins d alertes, météo, conseils, reportages touristiques et culturels ). La clientèle de STIC est donc particulièrement concentrée auprès des sociétés autoroutières, Cofiroute, Sanef, Aréa, Asf et Escota. Elle est dirigée par Guy Le Marc Ecole d Ingénieurs de Tours. M.Sc in MSE Hatfield Polytechnic. Entré à la STIC en 1991, il en devient le directeur technique puis le directeur général adjoint. Administrateur-directeur général depuis Actionnaire de la société. Armoires outdoor Nouvelle armoire intégrée Rapport annuel ICE /82

17 Présentation générale société et groupe // Synthèse des résultats consolidés Chiffre d'affaires Chiffre d'affaires 2012 par secteur % 38% Protection & contrôle Fr Protection & contrôle UE % 8% Autres matériels électr. Ingéniérie technique Résultat opérationnel Résultat opérationnel 2012 par secteur Protection & contrôle Fr Protection & contrôle UE Autres matériels électr. Ingéniérie technique Résultat net 3.34 Résultat net 2012 par secteur Protection & contrôle Fr Protection & contrôle UE Autres matériels électr. Ingéniérie technique Flux de trésorerie généré par l'activité Trésorerie moins concours bancaires Trésorerie nette dettes financières* Données exprimées en millions d'euro * et des compléments de prix à verser sur acquisition de filiales Rapport annuel ICE /82

18 Présentation générale société et groupe // Synthèse des résultats consolidés Bilan simplifié consolidé En milliers d'euro ACTIF PASSIF Actifs non courants Capitaux propres part groupe Stocks Passifs non courants* Autres actifs courants Passifs courants Trésorerie et équivalents Total Actifs non courants 20% En % (2012) Stocks 12% 70% Capitaux propres part groupe Autres actifs courants 40% Trésorerie et équivalents 28% 6% Passifs non courants* 23% Passifs courants * dont intérêts minoritaires et autres fonds propres Rapport annuel ICE /82

19 Conseil de surveillance // Rapport du Conseil pour 2012 Rapport du Conseil de surveillance Conformément à la réglementation, nous avons l'honneur de vous présenter le rapport de votre Conseil de surveillance sur l'exercice Observations sur l activité du groupe ICE Après un exercice 2011 marqué par une forte croissance du chiffre d affaires et du résultat consolidé, la dégradation de la conjoncture économique générale de l année dernière a ralenti la progression du groupe : la croissance encore significative de l activité (+10%) n a toutefois pas été accompagnée de celle du résultat (-15%) mais la trésorerie nette a encore progressé de +15% sur ses niveaux élevés. Faute d un nouvel élargissement du groupe l année dernière 1, cette croissance a été obtenue uniquement en interne et malgré l'arrêt des activités de SM3AI. Notre dépendance vis-à-vis d'edf et de ses filiales, qui a rendu indispensable l élargissement vers d autres secteurs d activité, est devenue limitée au niveau du groupe bien que ces clients aient repris une place importante du chiffre d'affaires de la société mère. Recherche et développement à ICE SA L'année 2012 a vu l accentuation de l'exceptionnel effort de R&D à ICE SA (près de 30% du chiffre d'affaires), lié à la numérisation croissante des postes électriques à EDF, "Electre" pour RTE et PCCN (en version 2) pour ERDF. Cet effort, de plus en plus soutenu par Médiane Système qui devrait devenir le premier fournisseur d'ice SA cette année, continue de s accompagner du développement d une offre de services liés au produit et d'un produit global le plus intégré possible mais aussi sur mesure. Organisation des travaux de contrôle Les membres du Conseil de surveillance sont d origines diverses, ils sont complémentaires du fait de leurs différentes expériences professionnelles et de leurs compétences. Ils ont une bonne connaissance de l entreprise. Les membres du conseil sont présents, actifs et impliqués. Ce sont autant d atouts pour la qualité des délibérations du Conseil dans le cadre des décisions et contrôles qu il est amené à prendre. Son élargissement cette année avec deux femmes témoigne de l importance de son rôle. Votre Conseil de surveillance a suivi régulièrement l'évolution de la société tout au long de l'exercice A l'occasion des cinq réunions de l'exercice 2012, le Directoire a rendu compte au Conseil de Surveillance, à sa satisfaction et dans le respect de la loi et des statuts, des résultats de la Société et de l'évolution de sa stratégie. Votre Conseil a, conformément à la loi, examiné les comptes de l'exercice 2012 arrêtés par le Directoire ainsi que le rapport de gestion afférent à cet exercice. Il a également examiné les comptes consolidés. Il n'a aucune observation à formuler sur ces documents. Proposition d affectation des résultats Le Directoire propose de verser en 2013 un dividende majoré de 4,2% par rapport à celui versé en 2012 sur les résultats de Non seulement cela représente une part modérée moins de 23% du bénéfice du groupe mais son évolution des dernières années s est caractérisée par son extrême modération avec notamment une stabilité depuis 4 ans. Une comparaison de longue période, sur 20 ans (depuis 1992), des dividendes, de l'indice général des prix et des salaires décembre/décembre ICE donne en 2012 des majorations respectives de : Dividendes : +56,1% Prix : +38,5% Salaires : +80,7% Le cumul des indices annuels sur la période et l utilisation des salaires comme base 100 aboutit en 2012 aux indices de : Dividendes : 83,1 Prix : 86,9 Salaires : 100 Par ailleurs, compte tenu des fortes majorations de la fiscalité sur les dividendes et malgré la hausse cette année des dividendes, les actionnaires recevront un dividende net inférieur à celui d il y a quelques années. Ceci témoigne une nouvelle fois de la vigueur de la politique de réinvestissement dans votre société, en particulier en études et développements et la volonté de garder des réserves de trésorerie en vue d'une poursuite de la croissance externe et de parer à un retournement de tendance d un environnement déprimé et toujours plus instable. En conclusion, nous vous proposons d'approuver l'ensemble des résolutions telles qu'elles vous sont présentées par le directoire. Le Conseil de surveillance 1 A la petite image de Warren Buffet se désolant de l absence d acquisitions significatives pour Berkshire Hathaway en 2012 : "I pursued a couple of elephants but came up emptyhanded". Rapport annuel ICE /82

20 Conseil de surveillance // Présentation des deux candidates au Conseil Présentation des deux candidates au mandat de membre du Conseil de surveillance Laurence Boulard Née le 23 mars 1972 Fille de Monsieur Daniel Boulard. EBS. Expert comptable mémorialiste. Responsable administratif et financier en PME puis commissariat aux comptes en PME et banques. Spécialisation dans la production et l amélioration comptable et réglementaire. Gérante de ARLAJE S.C.I. Marie-Laure Neveü-Gohier Née le 15 juillet 1963 Fille de Monsieur et Madame Gérard Neveü. DESS droit notarial, Diplôme Supérieur du Notariat DSN. Notaire assistant. Spécialisation en droit de l'immobilier (vente et financement). Propriétaire de 5 actions ICE. Propriétaire de 5 actions ICE. Rapport annuel ICE /82

21 Rapport de gestion du Directoire // Activité du groupe en 2012 Rapport de gestion du Directoire Le présent rapport de gestion rend compte de l activité de la société et du groupe au cours de l exercice Le Directoire expose à cette occasion les motifs du projet des résolutions soumis au vote des actionnaires. Par ailleurs, le Conseil de surveillance établit son rapport à l Assemblée Générale. 1. Activité du groupe en Synthèse des résultats Les entrées de commandes du groupe ont atteint 75 millions d euro (M ) en progression de +10% sur 2011 obtenue exclusivement par la croissance organique. Depuis 2000, la constitution du groupe et la croissance des sociétés acquises ont permis un quasi triplement de taille. - Le résultat net consolidé a également suivi une évolution négative : avec 3,7 M, il s est érodé de -15% subissant une lourde dépréciation (1,4 M ) de survaleur d une société du groupe. La rentabilité des fonds propres est de 7,6%. - La trésorerie a profité des résultats positifs en n étant pas affectée par la croissance de l activité à financer : les liquidités courantes ont dépassé 22 M, et la trésorerie nette des dettes financières a augmenté de +2,6 M, franchissant les 20 M. Ces niveaux nous protègent des retournements de conjoncture et permettent une poursuite de notre croissance externe Entrées de commandes consolidées La croissance satisfaisante pour la globalité de l exercice doit être atténuée par l observation d un retournement au dernier trimestre. Ce phénomène, qui avait été anticipé, a été plus important qu escompté mais la forte avance prise au début de l année a permis de dépasser la croissance prévue pour l ensemble de l exercice. Le freinage du dernier trimestre a été accentué par l important gonflement de la base de la fin 2011 : - ICE SA avait intégré des anticipations de commandes pour le nouveau marché PCCN et des études exceptionnelles pour le RTE, - les saisies de commandes Alstom avaient été anticipées à Médiane Système. Ces gonflements exceptionnels de commandes, estimés à environ 4 M, atténuent l ampleur du ralentissement. - Le chiffre d'affaires consolidé s est accru de +9,4%, à 70,6 M. La progression de l activité a été importante pour beaucoup de sociétés du groupe mais s est infléchie en fin d année. - La croissance du chiffre d affaires n a malheureusement pas été accompagnée par celle du résultat en raison d efforts exceptionnels en recherche et développement de nos produits, d un contrôle insuffisant d études vendues au forfait et d une érosion générale des marges comme actuellement la majorité des entreprises en France : le résultat opérationnel consolidé s est tassé de -4% à 6,9 M. La rentabilité opérationnelle a reculé de 1,4 point, à 9,8% des ventes. Rapport annuel ICE /82

Résultats semestriels 2014

Résultats semestriels 2014 Résultats semestriels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 24 septembre 2014 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir des

Plus en détail

SODITECH INGENIERIE SA

SODITECH INGENIERIE SA RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 SODITECH INGENIERIE SA E-mail : contact@soditech.com - Site web : www.soditech.com 1 SOMMAIRE ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER 3 Responsable

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Des résultats opérationnels 2011 marqués par la baisse des volumes dans un marché en décroissance et par la hausse du coût des matières premières

Des résultats opérationnels 2011 marqués par la baisse des volumes dans un marché en décroissance et par la hausse du coût des matières premières Communiqué de presse Paris, le 9 mars 2012 Des résultats opérationnels 2011 marqués par la baisse des volumes dans un marché en décroissance et par la hausse du coût des matières premières Accord de principe

Plus en détail

Présentation des industries de la Métallurgie

Présentation des industries de la Métallurgie Présentation des industries de la Métallurgie - Sources U.I.M.M. Lorraine En France Les industries de la transformation des métaux recouvrent les activités suivantes : - Biens intermédiaires : production

Plus en détail

UN CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL DE 900,5 M

UN CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL DE 900,5 M COMMUNIQUE DE PRESSE - 7 JUIN 2012 FAIVELEY TRANSPORT : RESULTATS ANNUELS 2011/12 Gennevilliers, le 7 juin 2012, Normes IFRS, en millions d euros 31/03/2012 31/03/2011 % Chiffre d affaires 900,5 913,9-1,5%

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire?

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire? Cas NACRAY S.A. La société anonyme NACRAY a été créée, il y a plus de vingt ans, par un entrepreneur qui venait de déposer un brevet pour un nouveau type de mobilier de rangement, destiné aussi bien aux

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

TENDANCES REGIONALES PICARDIE

TENDANCES REGIONALES PICARDIE TENDANCES REGIONALES PICARDIE OCTOBRE 2007 Picardie Tendances régionales OCTOBRE 2007 Page 1 sur 7 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : SEPTEMBRE 2007 INDUSTRIE Poids des effectifs

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile - Maintien de l EBITDA à 200,2 millions d euros (199,6 millions d euros) - Résultat net part

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

Résultats annuels 2011. 22 février 2012

Résultats annuels 2011. 22 février 2012 Résultats annuels 2011 22 février 2012 Sommaire Profil du groupe Spir Communication Résultats consolidés 2011 Médias Généralistes Médias Thématique Immobilier Médias Thématique Automobile Imprimeries Distribution

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Exposé sommaire sur la situation de la Société au cours du 1 er semestre 2015 et de l exercice 2014 Comptes consolidés au 30 juin 2015 (Comptes arrêtés

Plus en détail

RESULTATS SEMESTRIELS 2015

RESULTATS SEMESTRIELS 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Toulouse, le 25 septembre 2015 RESULTATS SEMESTRIELS 2015 Une activité en hausse de 3,6% à taux de change constant Un résultat opérationnel en progression de +2,7% Une restructuration

Plus en détail

Résultats annuels 2008

Résultats annuels 2008 Résultats annuels 2008 M. Dominique LOUIS, Président du Directoire M. Jean-François LOURS, Vice-Président du Directoire M. Gilbert VIDAL, Directeur Financier 12 mars 2009 1 Avertissement Cette présentation

Plus en détail

2014 : VALIDATION DE LA STRATEGIE

2014 : VALIDATION DE LA STRATEGIE 2014 : VALIDATION DE LA STRATEGIE Pôle B to B : - Croissance continue du chiffre d affaires - Runrate signé de 2 Mds pour Be2bill Pôle B to C : - EBIT conforme aux attentes Bruxelles, le 17 février 2015,

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

COMPTES SEMESTRIELS au 30 juin 2015

COMPTES SEMESTRIELS au 30 juin 2015 genoway Société anonyme au capital de 897 519,90 Siège social : 181/203, avenue Jean Jaurès - 69007 Lyon 422 123 125 RCS Lyon COMPTES SEMESTRIELS au 30 juin 2015 GenOway Comptes annuels au 30/06/2015 Page

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 SOCIETE OBER Société Anonyme au Capital de 2 061 509 Euros. 31, rue de Bar 55000 LONGEVILLE EN BARROIS RCS Bar le Duc B 382 745 404 RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 Le groupe OBER a

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014 S O M M A I R E ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014 3 COMPTES 4 Bilan Compte de résultat Tableau de financement Annexes des comptes semestriels

Plus en détail

SESSION 2008 UE4 - COMPTABILITÉ ET AUDIT. Durée de l épreuve : 4 heures - coefficient : 1,5

SESSION 2008 UE4 - COMPTABILITÉ ET AUDIT. Durée de l épreuve : 4 heures - coefficient : 1,5 820004 DSCG SESSION 2008 UE4 - COMPTABILITÉ ET AUDIT Durée de l épreuve : 4 heures - coefficient : 1,5 Document autorisé Liste des comptes du Plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2012 1

Résultats du premier trimestre 2012 1 Résultats du premier trimestre 1 Luxembourg, 9 mai Faits marquants Taux de fréquence 2 en matière de santé et sécurité de 1,0 au 1 er trimestre contre 0,3 au 4 ème trimestre Expéditions de 433 milliers

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 S O M M A I R E 1. ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER... 4 2. RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITES... 5 2.1 FAITS MARQUANTS... 5 2.2 COMMENTAIRES SUR L ACTIVITÉ

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2010 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES

Plus en détail

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232 GROUPE TRILOGIQ BILAN CONSOLIDE En KEuros ACTIF 30/09/2007 31/03/2007 PASSIF 30/09/2007 31/03/2007 Note Brut Amortis. Net Note Annexe et provisions Annexe ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX

Plus en détail

Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir

Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir Traduction française en cas de divergence, la version allemande fait foi. Communiqué de presse Berne, le 5 mars 2014 Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir Bénéfice brut en hausse

Plus en détail

Sommaire. 1. Qu est-ce qu une SCPI? 1.1 Définition 1.2 Fonctionnement d une SCPI. 2. Le marché des SCPI

Sommaire. 1. Qu est-ce qu une SCPI? 1.1 Définition 1.2 Fonctionnement d une SCPI. 2. Le marché des SCPI Sommaire 1. Qu est-ce qu une SCPI? 1.1 Définition 1.2 Fonctionnement d une SCPI 2. Le marché des SCPI 3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie? 3.1 Avantages et risques liés à

Plus en détail

Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITE : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient :

Plus en détail

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Paris, le 20 février 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Un renforcement substantiel des gains de productivité et une nette progression des résultats en 2014 par rapport

Plus en détail

Société Anonyme au capital de 289 462,50 euros réparti en 2 894 625 actions de 0,10 euro de valeur nominale chacune

Société Anonyme au capital de 289 462,50 euros réparti en 2 894 625 actions de 0,10 euro de valeur nominale chacune Société Anonyme au capital de 289 462,50 euros réparti en 2 894 625 actions de 0,10 euro de valeur nominale chacune Siège social : 126 rue Emile Baudot 34 000 Montpellier 425 014 180 RCS Montpellier RAPPORT

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015 Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015 Bonne résistance des résultats opérationnels en 2014 dans une période de mise en œuvre du plan de transformation d Arjowiggins et de consolidation

Plus en détail

GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 30 JUIN 2012 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1

GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 30 JUIN 2012 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1 GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 3 JUIN 212 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1 ETAT DE RESULTAT GLOBAL SEMESTRIEL... 2 RESULTAT NET HORS ELEMENTS NON RECURRENTS...

Plus en détail

RALLYE. Résultats semestriels 2013

RALLYE. Résultats semestriels 2013 Paris, le 26 juillet 2013 RALLYE Résultats semestriels 2013 Bonnes performances sur ce semestre marquées par : La forte croissance des ventes totales de Casino (+37%) ainsi que du ROC (+51,9%) au premier

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

Croissance des ventes en France Taux de marge brute stabilisé

Croissance des ventes en France Taux de marge brute stabilisé Ivry, le 30 juillet 2015 Croissance des ventes en France Taux de marge brute stabilisé Croissance des ventes en France au 1 er semestre 2015: +0,4% à magasins comparables malgré des marchés moins favorables

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE6 FINANCE D ENTREPRISE - session 214 Proposition de CORRIGÉ 214 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 1 points 1.

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

COMMUNIQUE ALPHA M.O.S RESULTATS ANNUELS 2013/2014 AMELIORATION IMPORTANTE DE LA RENTABILITE SUR LE DEUXIEME SEMESTRE

COMMUNIQUE ALPHA M.O.S RESULTATS ANNUELS 2013/2014 AMELIORATION IMPORTANTE DE LA RENTABILITE SUR LE DEUXIEME SEMESTRE COMMUNIQUE Toulouse, le 30 janvier 2015 DIFFUSION IMMEDIATE ALPHA M.O.S RESULTATS ANNUELS AMELIORATION IMPORTANTE DE LA RENTABILITE SUR LE DEUXIEME SEMESTRE Le Conseil d Administration d Alpha M.O.S (EuroNext

Plus en détail

Rapport Financier Semestriel

Rapport Financier Semestriel Rapport Financier Semestriel au 31 décembre 2010 Sommaire Eléments financiers du premier semestre 2010-2011 Rapport d activité 1 Comptes consolidés intermédiaires résumés 3 Rapport des commissaires aux

Plus en détail

GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche

GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires

Plus en détail

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR-ADJOINT 2010-2011 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuve d'admissibilité 3 février 2011 ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Paris, le 17 mai 2006 Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Résultat brut d exploitation : 1 502 millions d euros (+ 46,7 %) Résultat net part du groupe : 1 385 millions d euros (+ 53,0 %) Coefficient

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL EN BREF Rexel, leader mondial de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l énergie La mission

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Résultats annuels 2014 : forte croissance du Free Cash Flow

Résultats annuels 2014 : forte croissance du Free Cash Flow Résultats annuels 2014 : forte croissance du Free Cash Flow Free Cash Flow : 31,2 M (+41%) Chiffre d affaires stable Marge opérationnelle d activité : 6% Bilan renforcé : trésorerie nette de 221,9 M Paris,

Plus en détail

LE CHÂTEAU PUBLIE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET SES RÉSULTATS DE FIN D EXERCICE

LE CHÂTEAU PUBLIE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET SES RÉSULTATS DE FIN D EXERCICE COMMUNIQUÉ DE PRESSE LE CHÂTEAU PUBLIE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET SES RÉSULTATS DE FIN D EXERCICE Montréal, le 1 er mai 2015 Chef de file au Canada, Le Château (TSX : CTU.A), une marque de

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Introduction en Analyse Financière Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI

Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Introduction en Analyse Financière Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI Eléments du cours INTRODUCTION ANALYSE DE L EXPLOITATION ÉTUDE DU BILAN Numérisation & Conception Mr Mohamed-Fadil

Plus en détail

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007 Résultats Semestriels 2007 Réunion d information du 3 octobre 2007 1 S o m m a i r e efront, expert en solutions logicielles pour la finance Stratégie de développement Activité du 1 er semestre 2007 Perspectives

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

Situation capitalistique et pérennité des entreprises

Situation capitalistique et pérennité des entreprises Situation capitalistique et pérennité des entreprises L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr 2 Objet de l étude La pérennité et la capacité de développement des PME et des ETI sont-elles

Plus en détail

COMPTES INTERMÉDIAIRES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS AU 30 JUIN 2010

COMPTES INTERMÉDIAIRES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS AU 30 JUIN 2010 Société anonyme au capital de 7 0407 543 Euros Siège social : 60, boulevard Thiers 42007 SAINT-ETIENNE 433 925 344 R.C.S. Saint Etienne APE 741 J Exercice social : du 1 er janvier au 31 décembre COMPTES

Plus en détail

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé.

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé. De Rouck Geomatics poursuit la mise en œuvre de son plan de réorientation stratégique. Les résultats du premier semestre sont encore affectés par la situation stratégique antérieure. Au cours du premier

Plus en détail

Des résultats annuels conformes aux objectifs Une force de frappe renforcée avec une trésorerie nette de 9,5 M

Des résultats annuels conformes aux objectifs Une force de frappe renforcée avec une trésorerie nette de 9,5 M Communiqué de presse Paris, le 31 mai 2011, 18h00 Résultats annuels 2010/11 : 11,7% de marge opérationnelle courante «Solucom 2015», une nouvelle ambition pour Solucom Lors de sa réunion du 30 mai 2011,

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE 26 LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

Résultats annuels 2007. Réunion d information du 9 avril 2008

Résultats annuels 2007. Réunion d information du 9 avril 2008 Résultats annuels 2007 Réunion d information du 9 avril 2008 Sommaire Expert en solutions logicielles pour la finance Faits marquants 2007 Les résultats 2007 Stratégie de développement efront en bref Editeur

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 S.A.R.L Arrosage Pro Chemin du petit doigt BP 321 44000 NANTES Tél : 02 40 01 01 01 Fax : 02 40 01 01 02 E-mail : contact@arrosage-pro.fr Cabinet

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 S O M M A I R E ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 3 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE 2009 4

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008 1 Assemblée générale mixte du 3 juin 2008 3 juin 1993 3 juin 2008 2 15 e anniversaire de l introduction en bourse d Hermès 3 La société de Bourse Ferri en charge de l introduction en bourse d Hermès écrivait

Plus en détail

RESULTATS DE L'ANNEE 2014

RESULTATS DE L'ANNEE 2014 Communiqué de presse Paris, le 19 février 2015 RESULTATS DE L'ANNEE 2014 Forte croissance et recentrage du patrimoine sur Paris Un patrimoine en forte évolution Un patrimoine sous gestion droits inclus

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

Résultats Annuels 2008*

Résultats Annuels 2008* Paris, le 5 mars 2009, 21h45 Résultats Annuels 2008* Hausse de 16% des loyers Progression du résultat courant de 3,4% (à périmètre constant) Croissance de 34% du cash-flow opérationnel Augmentation de

Plus en détail

Rapport Financier Annuel Simplifié 2014

Rapport Financier Annuel Simplifié 2014 Rapport Financier Annuel Simplifié 2014 SOMMAIRE 1. Rapport d activité 2014 2. Etat de la situation financière consolidée 3. Compte de résultat consolidé 4. Etat du résultat global 5. Variation des capitaux

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional

Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional Synthèse Contexte Depuis 2008, les marchés et la filière automobile font face à de nombreux chocs conjoncturels

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment?

Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment? DOSSIER : la culture Cash Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment? Avant de chercher financements ou capitaux auprès de banques ou d investisseurs, pourquoi ne pas chercher et

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1%

Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1% Limoges, le 7 mai 2015 Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1% Objectifs 2015 confirmés Gilles Schnepp, Président-directeur

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : SCPI Rivoli Avenir Patrimoine investir INDIRECTEMENT dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT Lorsque vous

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du 03 septembre 2014 OEC-rapport2.indd 1 29/08/14 11:39 SOMMAIRE

Plus en détail

Résultats du troisième trimestre 2012[1]

Résultats du troisième trimestre 2012[1] Résultats du troisième trimestre [1] Luxembourg, le octobre Aperam («Aperam», ou la «Société») (Amsterdam, Luxembourg, Paris: APAM et NYRS: APEMY), a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le trimestre

Plus en détail

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau de flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 * ex Legrand Holding

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

CRÉDIT AGRICOLE S.A. RÉSUMÉ DU PROSPECTUS. Avertissement au lecteur

CRÉDIT AGRICOLE S.A. RÉSUMÉ DU PROSPECTUS. Avertissement au lecteur CRÉDIT AGRICOLE S.A. RÉSUMÉ DU PROSPECTUS Emission d Obligations Crédit Agricole S.A. A COUPON ZERO d un montant nominal de 1 700 000 000 euros susceptible d être porté à un montant maximum de 2 125 000

Plus en détail