Stratégie Eurorégionale de l Innovation. Vers une spécialisation intelligente dans l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégie Eurorégionale de l Innovation. Vers une spécialisation intelligente dans l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée"

Transcription

1 Stratégie Eurorégionale de l Innovation Vers une spécialisation intelligente dans l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée

2 2

3 SOMMAIRE I) INTRODUCTION 5 1) L EUROREGION PYRENEES-MEDITERRANEE : UN TERRITOIRE DE PROJETS 7 2) POURQUOI UNE STRATEGIE EUROREGIONALE DE L INNOVATION? 8 3) LA DEMARCHE DE CONCERTATION 9 II) ETAT DES LIEUX 11 1) COMPLEMENTARITE DES STRATEGIES REGIONALES DE L INNOVATION DES QUATRE REGIONS 13 2) DIAGNOSTIC DES FILIERES 16 Filière eau 17 Filière e-santé 23 Filière agroalimentaire 31 III) DOMAINES DE SPECIALISATION 39 1) DEMARCHE ADOPTEE POUR FAIRE EMERGER LES DOMAINES DE SPECIALISATION 41 2) DOMAINES DE SPECIALISATION RETENUS 42 Domaines de spécialisation filière eau 43 Domaines de spécialisation filière e-santé 49 Domaines de spécialisation filière agroalimentaire 53 Thématique additionnelle et transversale : tourisme 56 IV) AXES STRATEGIQUES 57 1) CONCILIER LOGIQUE «TOP DOWN» ET «BOTTOM-UP» POUR UNE MEILLEURE PRISE EN COMPTE DES ATTENTES DES ACTEURS DE TERRAIN 59 2) CREER LES CONDITIONS NECESSAIRES A L EMERGENCE D UN ECOSYSTEME EUROREGIONAL DE L INNOVATION 59 V) MODALITES DE GOUVERNANCE 63 CONCLUSION 67 3

4 4

5 I) INTRODUCTION 5

6 6

7 1) L EUROREGION PYRENEES-MEDITERRANEE : UN TERRITOIRE DE PROJETS L'Eurorégion Pyrénées-Méditerranée, constituée en 2004, est un projet de coopération politique entre les Régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon et les Communautés Autonomes de Catalogne, des Iles Baléares. Ce territoire, fort de plus de 13 millions d habitants, représente 14% des PIB des deux pays. L Eurorégion s appuie depuis 2009 sur un Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT), structure juridique disposant de la capacité à agir, ce qui lui permet de gérer des projets européens de coopération et de lancer des appels à projets conjoints. Le siège du GECT est basé à Toulouse et le Secrétariat Général à Barcelone. L objectif de l Eurorégion est de former un pôle de coopération de référence dans le Sud- Ouest européen, basé sur l innovation, l'intégration sociale, environnementale et économique du territoire, et destiné à parler d une même voix auprès des institutions communautaires. Parmi les récentes réalisations de l Eurorégion en matière de développement économique, d enseignement supérieur et d innovation : - L Eurocampus : 1er campus européen depuis sa création en 2009 en nombre d étudiants et le 7 ème au rang mondial (35 établissements d enseignement supérieur, étudiants et chercheurs). L Eurocampus regroupe les établissements d enseignement supérieur de l Eurorégion en vue de favoriser les échanges et la mobilité des étudiants, des chercheurs et des enseignants, d encourager les coopérations en matière d innovation et d accroître la compétitivité du territoire eurorégional : chèques à la mobilité, cours préalables gratuits d intercompréhension linguistiques, mise en place de co-tutelles de thèse ou de double-diplômes - CREAMED : le projet, né en 2010, regroupe les réseaux de pépinières d'entreprises des régions de l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée afin de stimuler les échanges entre entreprises de différentes pépinières et de développer une approche commune pour le développement des entreprises à l'international. Il a permis au GECT de bénéficier d un financement européen d 1.1 million d euros dans le cadre du programme de coopération territoriale SUDOE. Grâce à ce projet, le GECT s est vu remettre le 18 février 2014, a l occasion de la conférence annuelle de la plateforme des GECT du Comité des Régions, le 1 er prix 'Building Europe across borders', saluant les réalisations et résultats du projet CREAMED. Ce prix vise à faire connaitre et donner de la visibilité aux actions des GECT en matière de croissance et d emploi. - Mercure (Erasmus pour jeunes entrepreneurs) : né en 2012 et piloté par l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée en collaboration avec les Chambres de Commerce et d Industrie des Régions Midi-Pyrénées et Languedoc- Roussillon, la Chambre de Commerce et d Industrie de Barcelone et le Centre Balears Europa, ce projet a pour objectif de promouvoir la mobilité des jeunes entrepreneurs auprès d entrepreneurs expérimentés dans une optique d échange d expériences. L Union Européenne finance à hauteur de 84% du budget total du programme, soit environ

8 2) POURQUOI UNE STRATEGIE EUROREGIONALE DE L INNOVATION? Depuis quelques années, l existence dans les Régions de Stratégies Régionales de l Innovation a permis de renforcer une économie de la connaissance et de l innovation sur les territoires. Un nouveau palier d intégration est aujourd hui franchi à l heure où les Régions préparent, pour la période , des stratégies de «spécialisation intelligente». La S3 vise une concentration des ressources sur un nombre limité de domaines d activités et de secteurs technologiques où une région dispose d un avantage comparatif au niveau mondial, susceptible de générer de nouvelles activités innovantes qui confèreront aux territoires, à moyen-terme, un avantage concurrentiel dans l économie mondiale. L ambition est de définir à l échelle de chaque territoire une stratégie de spécialisation intelligente adaptée à ses atouts et ses contraintes, au service des objectifs européens en matière de recherche-développement, d innovation et de compétitivité. Ce concept de spécialisation intelligente implique pour la politique de cohésion une plus forte concentration thématique, pour optimiser l impact des fonds structurels. Cette démarche induit donc une focalisation en lien direct avec les forces et les opportunités de développement des territoires, qui doit s inscrire en cohérence avec les autres expériences régionales. C est dans cette optique de benchmarking européen et dans un contexte de crise économique où l innovation apparaît comme la seule voie crédible pour créer de façon durable des avantages concurrentiels en matière de compétitivité et de création de valeur, que l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée a choisi de mettre en place sa «Stratégie eurorégionale de l innovation». La dimension transrégionale des S3 doit permettre de comprendre les dynamiques engagées dans les quatre régions de l Eurorégion, pour insuffler de la collaboration eurorégionale dans les coopérations envisagées par les acteurs institutionnels ou économiques de la Catalogne, des Iles Baléares, du Languedoc- Roussillon et de Midi-Pyrénées. La Stratégie eurorégionale de l innovation permettra ainsi de structurer et de consolider les filières prioritaires et les potentiels d innovation des Régions et concrétisera la démarche de développement territorial intégré initiée entre Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, la Catalogne et les Baléares. La Stratégie eurorégionale de l innovation s articule avec les différentes stratégies définies au niveau régional. En effet, l objectif de l Eurorégion est de co-construire des initiatives communes et essentielles pour les quatre territoires impliqués et de mettre ainsi en place un développement intégré du territoire. La stratégie eurorégionale vient donc s inscrire dans une démarche de coopération parfaitement complémentaire aux stratégies régionales (Stratégies régionales d innovation et S3 principalement, mais également stratégies de développement économique et autres schémas régionaux), et vise à créer et à soutenir des initiatives qui ont plus de sens, de poids et d impacts à une échelle transrégionale. 8

9 3) LA DEMARCHE DE CONCERTATION La formalisation du diagnostic de l écosystème eurorégional d innovation, centré sur trois filières stratégiques (eau, e-santé, agraolimentaire), a été confiée à un cabinet d études durant l année 2013, sous Présidence Midi-Pyrénées de l Eurorégion. Dans le cadre de la réalisation de cet état des lieux, des acteurs institutionnels et économiques représentatifs issus des quatre Régions du territoire eurorégional ont été consultés sur leurs atouts, leurs contraintes et leurs priorités dans les domaines stratégiques identifiés. Les structures institutionnelles approchées ont été les Directions (en France) / Ministères (en Espagne) de l innovation et du développement économique des quatre Régions, les Directions / Ministères de l enseignement supérieur et de la recherche, ainsi que les agences régionales de l innovation. Les acteurs économiques ciblés ont été les pôles de compétitivité et clusters des quatre Régions spécialisés dans les filières eau, e-santé ou agroalimentaire. Les entretiens avec les acteurs institutionnels ont permis de : - recueillir des informations sur chacune des quatre Stratégies Régionales de l Innovation (SRI) et sur le processus d élaboration de la spécialisation intelligente (RIS3) ; - comprendre comment sont soutenues chacune des filières au niveau régional et leur place dans la stratégie régionale SRI/RIS3 ; - obtenir des données qualitatives sur le système de gouvernance régional de l innovation et plus particulièrement sur les modalités de soutien aux trois filières prioritaires ; - recenser les initiatives portées par les différents acteurs sur chacune des filières et sur les chiffres et acteurs clés en Région ; - recueillir l avis des acteurs sur les possibilités de coopération au niveau de l Eurorégion. Les entretiens avec les acteurs économiques ont permis de : - comprendre les points forts et faibles de chaque filière, les dynamiques passées et les évolutions attendues à court terme et moyen terme, et récolter des chiffres clés ; - recenser les initiatives portées par les différents acteurs sur chacune des filières, les actions de coopération déjà existantes et discuter des opportunités en termes de coopérations au niveau eurorégional ; - identifier des sous-filières prioritaires pour mener des projets de coopération au niveau eurorégional au sein de chacune des trois filières ; - recueillir l avis des acteurs sur la plus-value d une Stratégie eurorégionale de l innovation. Les résultats du diagnostic et les pistes d actions proposées ont été partagés tout au long de la démarche avec les partenaires régionaux et le GECT Pyrénées-Méditerranée : - accord sur le lancement d une étude pour la formalisation d un diagnostic de l écosystème eurorégional d innovation portée par la Présidence Midi-Pyrénées de l Eurorégion lors d une réunion technique organisée le 1 er février 2013 en présence des responsables de l innovation des Régions et des agences régionales de l innovation ; - présentation des résultats de la première phase de l étude (état des lieux des filières) lors d une réunion technique organisée le 25 juin 2013 en présence des responsables de l innovation des Régions et des agences régionales de l innovation ; - les résultats finaux de l étude (état des lieux des filières et pistes de coopération) ont fait l objet d une approbation finale par les représentants politiques des Régions en charge de l innovation lors d une réunion politique organisée le 2 octobre

10 10

11 II) ETAT DES LIEUX 11

12 12

13 Le choix a été fait de cibler la stratégie eurorégionale de l innovation sur trois filières : e- santé, eau, agroalimentaire, identifiées comme prioritaires dès le mois de mai 2012 lors d une réunion politique de haut niveau à Barcelone, sous Présidence catalane de l Eurorégion. Ces trois thématiques apparaissent en parallèle comme étant au cœur de la stratégie UE 2020 et de plusieurs initiatives-phares au niveau européen (notamment la Stratégie pour les nouvelles compétences et les nouveaux emplois) ; elles sont également en concordance avec les thèmes des Partenariats Européens de l Innovation, plateformes de coopération initiées par la Commission européenne réunissant les différentes parties prenantes des filières. 1) COMPLEMENTARITE DES STRATEGIES REGIONALES DE L INNOVATION DES QUATRE REGIONS Les trois filières ciblées sont des filières stratégiques pour les quatre régions. Les filières sont soutenues dans chacun des territoires par : des initiatives de structuration de filières : clusters et pôles de compétitivité ; et par des initiatives propres selon les régions : les appels à projets thématiques en Midi-Pyrénées ; les programmes d actions collectives en Languedoc-Roussillon ; etc. 13

14 Soutenir la recherche et le transfert de technologies Financer et diffuser l innovation dans les entreprises Soutien aux initiatives existantes - Pôles de compétitivité (3) - Pôles de compétences (3) Midi-Pyrénées SRI (2009) 4 axes SRDE (2011) Optimiser la visibilité du territoire Approche transversale Mettre en place une gouvernance Accroître la performance économique régionale Approche filière Structurer et renforcer les filières industrielles - Action d appuis filières industrielles : pôle de compétitivité et clusters, actions collectives, appels à projets thématiques, Stratégie Régionale d Innovation (2009) Faire du Languedoc- Roussillon la région de l'innovation pour tous Valoriser la matière grise, organiser la valorisation des savoirs et des technologies Languedoc-Roussillon Faire du Languedoc- Roussillon une régionphare de la "convergence " Approche transversale Soutien aux pôles de compétitivité (7) Favoriser les connexions et coopérations internationale s SRDE (2005) Entreprises : entreprendre et innover Approche filière Soutien aux filières : programme AGIR (8) Eau Pôle EAU (à vocation mondiale) Cluster WSM Appels à projet Lapérouse E-santé Cancéropôle / Pôle Cancer Bio Santé Appels à projet AGILE IT Cluster Digital Place Agro Pôle Agrimip Agrobiopôle Aides aux Investissement IAA Appels à projet EPICURE Eau Pôle EAU (à vocation mondiale) AGIR pour l eau : SWELIA (grappe) E-santé Pôle EuroBiomed Agro Pôle Qualimed AGIR pour l agro : LRIA (ARIA Stratégie Régionale d Innovation ( ) 9 axes De meilleurs scientifique s et talents Internationalisati on et réseaux de connaissances et d innovation Un système de recherche publique solide, relié à la création de valeur Amélioration de la gouvernance des systèmes de recherche et d innovation Catalogne Des entreprises qui innovent et Internationa lisent Un secteur public innovant Orientation de la recherche et l innovation vers les défis sociétaux Approche transversale Une société et des citoyens impliqués dans la science et l innovation Des territoires formés à la connaissance et à l innovation Iles Baléares Plan CIE science, innovation, entreprenariat ( Faciliter la compétitivité des entreprises et l accès à la R&D Favoriser les rapprochements et synergies entre les entreprises, université, organismes de recherche et de transferts de technologies 5 priorités thématiques stratégiques -Les sciences et technologies marines -Les biotechnologies et la santé - Le tourisme - L eau, l énergie et l agroalimentaire - Les technologies numériques Approche transversale & thématique Soutien aux pôles de compétitivité (7) Soutien aux clusters Eau Cluster EAU (catalan water partnership) Cluster Aquicat TicSalut Biocat E-santé Agro 7 clusters : Catalonia Gourmet, Foodservice, Innovacc, Aquicat, Aecork, Packaging, AINS IRTA (R&D) Eau Cluster IDIMAR (eau et technologies marines E-santé Soutine induit au travers de l initiative Baléares Innovation Technologie Cluster BioIB Agro 3 labels : PMS, MMS et ESMEL Démarche «Iles Baléares Qualité» Figure 1 : Soutien aux 3 filières existant dans les 4 régions de l'eurorégion 14

15 Au moment de la réalisation du diagnostic (printemps 2013), les quatre régions étaient à des stades différents d avancement dans leur démarche S3. Néanmoins les 3 filières trouvaient déjà leur place dans les futures spécialisations des régions, de manière explicite, implicite ou transversale : Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Catalogne Iles Baléares Statut 3S 6 domaines de spécialisation identifiés 1. Système industriel intelligent 2. Matériaux avancés innovants 3. Recherche translationnelle en oncologie et gérontologie 4. Valorisation durable du carbone renouvelable 5. Transition bio-écologique pour la bio-économie 6. Médecine régénérative et thérapie cellulaire 6 domaines de spécialisation recouvrant 14 sous-domaines d activités 1. H2O 2. Transition industrielle énergétique 3. Thérapies innovantes et ciblées - Diagnostic 4. Acquisition, Traitement, Visualisation, des données numériques 5. Productions et Valorisations innovantes et durables des cultures méditerranéennes et tropicales 6. Economie littorale 7 secteurs stratégiques retenues 1. Santé 2. Alimentation 3. Energies et ressources naturelles 4. Manufacture / design 5. Mobilité durable 6. Systèmes industriels 7. Industries créatives et sport Et 5 technologies transverses Matériaux avancés TIC Manufacturing Chimie Biotechnologies 5 priorités thématiques stratégiques en cours de diagnostic 1. Les sciences et technologies marines 2. Les biotechnologies et la santé 3. Le tourisme 4. L eau, l énergie et l agroalimentaire 5. Les technologies numérique Eau Affichage implicite dans 1 domaine de spécialisation Transition bio-écologiquesur le volet articulation agri-agro: gestion des ressources en eau, gestion de la pollution diffuse, recherche pour développer des plantes moins gourmandes en eau; système d irrigation et applications satellitaires pour la gestion des intrants ; également volet océanographie : variations du niveau de la mer, circulations océaniques, systèmes glacière, surveillance biogéochimique climatique de l océan Affichage explicite dans 2 domaines de spécialisation H2O : Solutions pour l'identification et la gestion concertée des ressources, la réutilisation de l'eau Economie du littorale : Bioéconomie marine; Ingénierie littorale, maritime et portuaire; Plaisance et nautisme Affichage implicite dans 1 domaine de spécialisation Energies et ressources naturelles Affichage explicite dans 2 priorités thématiques Les sciences et technologies marines L eau, l énergie et l agroalimentaire E-santé / dépendance Affichage implicite dans 2 domaines de spécialisation Système industriel intelligent: télémédecine, système intelligent embarqué Recherche translationelle : interface translationelle pour tester des situations réelles sur de petits échantillons, et valider par l essai de manière plus rapide la faisabilité d un produit Affichage implicite dans 2 domaines de spécialisation Diagnostic médical et thérapies innovantes Interventions non médicamenteuses : serious game Affichage explicite dans 1 domaine de spécialisation Santé Affichage implicite dans 2 priorités thématiques Les biotechnologies et la santé Les technologies numériques Agroalimentaire Affichage explicite dans 1 domaine de spécialisation Transition bio-écologique pour la bio-économie = Nouvelles pratiques culturales (modes de production, gestion des intrants) dans le cadre du changement climatique global. Qualité Durabilité. Circuits courts et valorisation. Affichage explicite dans 2 domaines de spécialisation Productions & valorisations innovantes et durables des cultures méditerranéennes et tropicales Economie du littorale : Bioéconomie marine Affichage explicite dans 1 domaine de spécialisation Alimentation Affichage explicite de transversalité dans 1 priorité thématique L eau, l énergie et l agroalimentaire Figure 2: Places des 3 filières dans les 3S Nota bene : les axes de spécialisation intelligente des Régions ont pu faire l objet, depuis, de modifications ou d ajustements. Le choix des filières eau, e-santé/dépendance et agroalimentaire a donc été confirmé comme pertinent au regard des politiques actuelles (stratégies guidant l intervention 15

16 régionale en matière d innovation et de développement économique) et des réflexions en cours sur la démarche de spécialisation. 2) DIAGNOSTIC DES FILIERES L objectif du diagnostic territorial initié dès le début de l année 2013 était de partager un socle de connaissances commun sur les trois filières entre les quatre régions, pour identifier les domaines concurrentiels et complémentaires, les points forts et points faibles, et les pistes de collaborations. L analyse se base sur le concept de chaine de valeur des secteurs économiques ciblés. L analyse de la chaîne de valeur permet à un secteur économique de préciser, parmi l ensemble des activités qu il réalise, les activités où il bénéficie d un avantage concurrentiel. L objectif est de lui permettre d améliorer sa stratégie de compétitivité en exploitant son avantage concurrentiel, c est-à-dire la supériorité relative qu il détient dans l accomplissement de certaines activités (par exemple, avantage en termes de coût ou de qualité) par rapport à ses concurrents. Il s agit in fine de mieux appréhender le positionnement des différentes régions sur cette chaine de valeur, et les sous-secteurs et sous-thématiques d intérêt pour une coopération eurorégionale utile aux acteurs du territoire. 16

17 Filière eau Chaine de valeur et potentiels régionaux La chaine de valeur de la filière eau peut être découpée autour de 4 sous-secteurs : - le milieu marin, - la production et distribution d eau, - l assainissement, - les risques liés à l eau. Les deux sous-thématiques production - distribution et assainissement pourraient être regroupées dans la sous-thématique eau ressource. Chaque sous-secteur fait appel à une batterie de technologies, dont les principales sont référencées sur le schéma ci-dessous. Secteurs économiques Technologies associées Milieu marin Pêche et aquaculture Biodiversité Continuité écologique Océanographie Technologies de l observation : capteurs et réseaux, internet Technologies satellites : systèmes embarqués, géolocalisation Eau Production et distribution Assainisse ment Identification - Gestion des ressources Captage et traitement - Analyse qualité Stockage Réseaux de distribution Gestion de la consommation Captage, traitement Collecte des eaux usées - Transport Assainissement Analyse qualité Gestion («smart metering») : TIC, capteurs, métrologie, relation usagers (SHS). Technologies satellites Hydroscience Protection et traitement : membranes, analyses bactériologiques, métrologie, chimie Valorisation : biotechnologies Risques : crues, sécheresse Détection et surveillance Drones et robots Gestion des risques Plans et équipements d interventions Technologies de surveillance : systèmes embarqués, capteurs et réseaux, internet des objets Aéronautique, robotique SHS Figure 3 : Chaine de valeur de la filière eau 17

18 Potentiel économique : Au niveau du milieu marin, la Catalogne (Aquicat) et les Iles Baléares (IDIMar) ont des initiatives clusters. Par exemple IDIMAR, créé en 2010, fédère 50 membres du secteur maritime autour de trois grands axes : le développement durable (gestion des ressources ; observation maritime), le tourisme (la filière nautique / plaisance) et l innovation technologique. Le cluster Aquicat est centré sur l aquaculture et la pêche. Le Languedoc Roussillon est en cours de structuration autour d un Groupement d Intérêt Scientifique dans le domaine maritime, tourné vers l océanographie biologique (plutôt tiré par la recherche). La région Midi-Pyrénées qui n est pas côtière, n a pas de cluster dédié au domaine, mais le pôle Aerospace Valley travaille sur les thématiques des technologies satellitaires pour l océanographie. En outre quelques belles entreprises sont également présentes sur cette même thématique : le CLS- Collecte Localisation Satellite, filiale du CNES, recueille, agglomère et fournit des données d observations satellites, notamment pour la gestion des ressources et la surveillance maritime (250 salariés). Elle est notamment en charge de l exploitation du système Argos. Egalement présent le météopole de Météo France, cœur scientifique, technique et opérationnel de l établissement, regroupant environ personnes. Au niveau de l eau ressource, le sous-secteur représente plus de 250 entreprises en Midi- Pyrénées, et environ 400 entreprises en Languedoc-Roussillon, essentiellement des PME (et surtout des TPE) à côté de quelques grandes multinationales (SUEZ, SAUR, Lyonnaise des Eaux, etc.). Le pôle de compétitivité Eau transrégional est un acteur phare et structurant dans les régions Midi-Pyrénées (15 membres) et Languedoc-Roussillon (40 membres). Les deux régions possèdent en parallèle des grappes d entreprises : SWELIA en Languedoc- Roussillon (80 entreprises, emplois), et WSM en Midi-Pyrénées (15 entreprises spécialisées dans la technologie des membranes. La filière est ainsi fortement structurée en Languedoc-Roussillon grâce à SWELIA, qui a permis aux acteurs de se connaître et d entrer dans une logique de solidarité inter membres. La région Catalogne possède également un cluster : Catalan Water Partnership (CWP) (plus de 21 membres). Il y a environ 100 entreprises dans le secteur de l eau en région Catalogne, on retrouve essentiellement des entreprises publiques et des multinationales (Fluidra, Comfa-emte, Espa, etc.) et sur le volet distribution, de grandes entreprises se distinguent, comme Agua Barcelona (Suez) et Ferrovia. Aucune initiative sur l eau ressource n a été identifiée aux Baléares, mais la thématique de la gestion de la ressource en eau est un sujet d intérêt pour la région au travers des initiatives filières issues du tourisme et de l agroalimentaire. Au niveau des risques, la plupart des acteurs sont situés en Languedoc-Roussillon, avec le pôle de compétitivité Risque et des acteurs de la recherche tel que l Institut des Sciences des risques. Ainsi 2 projets FUI labellisés par le pôle Risques et intégrant des acteurs languedociens sont en cours de réalisation : le projet LITO CMS, sur la prévision et l aide à la gestion en temps réel des crises inondations et submersions en zones littorales, avec les entreprises IBM, BRL ingénierie, OSU OREME et et le projet KRHU co-labellisé par le pôle eau sur le système de surveillance et de gestion des crues en milieu karstique, avec des entreprises PredictService, Synapse et Céneau. Côté Midi-Pyrénées, il existe un projet FUI labellisé par le pôle Aerospace Valley qui aborde la thématique du risque - Infolittoral 1: il développe des technologies spatiales pour surveiller le littoral en lien avec les changements climatiques. Ce projet plutôt aquitain intègre les partenaires toulousains(ecolab), et montpelliérain (CIRAD - laboratoire AMAP), mais uniquement sur le volet recherche. 18

19 Compétences de recherche : Sur les technologies de l eau, les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ont des compétences fortes, notamment sur le traitement des eaux usées en Midi-Pyrénées (technologie des membranes, acteurs regroupés au sein du cluster WSM) et le traitement et la gestion de l eau potable en Languedoc-Roussillon (Institut de l eau). Sur ce volet, l acteur principal catalan est l'institut Catalan pour la recherche sur l eau (ICRA), qui s intéresse principalement aux effets de la sécheresse, à la qualité dans le traitement et la réutilisation de l'eau. L ICRA porte une attention particulière à la Méditerranée. L Université polytechnique de Barcelone travaille sur les procédés de traitement des eaux usées industrielles et sur les problèmes d'inondation dans les zones urbaines. Les régions Catalogne et Iles Baléares sont fortement positionnées sur les technologies marines, avec le réseau XRAq sur l aquaculture, l Institut de Conseil de recherches en sciences de la mer (ICM) et le CEAB, centre de réputation internationale en biologie marine, limnologie et écologie, situés en Catalogne; et l IMEDEA (Université des Iles Baléares) et le SOCIB (Centre de recherche du Ministère de l Economie Espagnol) qui travaillent notamment sur l observation en mer aux Iles Baléares. L IMEDEA participe au projet européen JERICO «Vers un réseau d'infrastructure de recherche européenne commune pour les observatoires côtiers». Comme cité précédemment, un Groupement d Intérêt scientifique dans le milieu marin tiré par la recherche est également en cours de structuration en Languedoc-Roussillon. Il a pour ambition de constituer et d animer un réseau cohérent et complet sur les aires marines protégées. Il représente ainsi environ 600 chercheurs sur des thématiques très diverses de surveillance maritime (technologies capteurs), d aquaculture ou de génie bioécologique (biodiversité). La région Midi-Pyrénées vient également sur cette thématique au travers de technologies liées à l océanographie : observation satellitaire avec le CNES, développement de modèles 3D de prévision avec Mercator Océan, laboratoire LEGOS (Laboratoire d Etudes en Géophysiques et Océanographie Spatiales). 19

20 Forces, faiblesses et positionnement de l Eurorégion : MP LR Cat IB Océanographie + Pôle de compétitivité leader en France : pôle Eau Application stricte de la réglementation européenne avance techno française des PME volet «eau ressources» Présence de grands groupes sur le volet assainissement distribution Secteur prospère et innovant Applications satellitaires, pour océanographie mais également volet irrigation Membranes (WSM) Traitement des eaux usées / boues Biodiversité Eau ressource, traitement, lagunes Vaste tissu académique sur le volet eau ressource, sur des domaines très divers: ILEE Traitement, distribution et gestion des eaux potables PME innovantes structurées autour de SWELIA Présence de multinationales dans le domaine du traitement de l eau Un cluster actif (CWP) qui permet l émergence de projets technologiques Fort soutien régionale Potentiel de développement sur les méthode de désalinisation Présence de nombreux laboratoires de recherche en Catalogne Création d un Cluster «IDIMAR «traitant de la question de l eau et des technologies marines Sujet très sensible et stratégiques aux IB, en lien avec le contexte insulaire et le stresse hydrique (tant pour l alimentation en eau potable, notamment en saison touristique, que pour l IAA) - Marché mature, géré par les collectivités territoriales en France Application stricte de la réglementation européenne TPE et PME pas assez nombreuses Difficulté de recrutement : rareté des compétences Vaste tissu de PME difficilement identifiables Raréfaction des ressources en eau et demande accrue des industriels Faible masse critique de TPE et de chercheurs Relatif isolement géographique et moyens limités pour les investissements hydraulique et de r&d Figure 4: SWOT de la filière eau Production: identification, captage Eau ressource Eau Ressource Technologie de l eau : détection et captage Distribution et gestion Technologie de l eau : protection et traitement Assainisse ment Technologie connexe : technologie satellite Il existe de fortes compétences différenciantes sur l eau ressource du côté français : traitement des eaux usées et membranes côté Midi- Pyrénées ; traitement, distribution et gestion des eaux potables côté Languedoc-Roussillon (sur toute la chaine, y compris le volet SHS). L initiative transrégionale pôle Eau entre le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, ainsi que la création de la marque France Water Team (créée par Swelia, Ea éco entreprise, WSM et le pôle eau) viennent structurer cette filière et les collaborations transrégionales. Mais aucun lien n est identifié aujourd hui avec les régions espagnoles, notamment avec le cluster CWP, homologue catalan du pôle eau. 20

21 Des grandes entreprises sont recensées sur les régions Midi-Pyrénées, Languedoc- Roussillon et Catalogne, mais il existe encore trop peu de PME industrielles et commercialisantes sur ces territoires, freinant la valorisation économique des compétences des laboratoires. Un travail conjoint d identification des PME régionales pourrait être mené entre les différents clusters pour favoriser le transfert de technologie sur les territoires. Sur la thématique assainissement et distribution, le marché est mature en Europe et géré par des collectivités territoriales en France et les Communautés autonomes en Espagne. Ce marché ne prévoit donc pas de forte croissance en Europe, mais des perspectives de croissance existent dans les pays émergents et BRICS. Aller à l international conjointement est également une piste à approfondir. En outre, la réglementation européenne sur l eau est très stricte comparée aux autres pays, et est appliquée de manière différente dans les pays européens. Ainsi l Espagne l applique aujourd hui de manière plus souple qu en France, mais risque d être contraint à un durcissement. Des opportunités de coopération avec les acteurs français qui se sont déjà adaptés à ces nouvelles normes peuvent être envisagées. Enfin, le sujet de la gestion de l eau et du stress hydrique est au cœur des préoccupations des régions, et notamment des Iles Baléares, du fait de leur contexte insulaire. Cette préoccupation est renforcée par le contexte mondial de population grandissante, augmentant mathématiquement les besoins en eaux, et par les effets du changement climatique renforçant le stress hydrique. Ainsi les thématiques liées à la gestion des ressources en eaux sont des thématiques à enjeux majeurs dépassant les frontières, donc ayant une place légitime à l échelle transrégionale. Les thèmes tels que la gestion des bassins versants ou la gestion/prévention des sécheresses pourraient naturellement s imposer pour une collaboration eurorégionale. Les thématiques en lien avec l agroalimentaire sont également des sujets importants, car 70% de l eau utilisée l est pour l agroalimentaire : un fort enjeu existe sur les thématiques de l irrigation, de la gestion des intrants, des pratiques culturales moins consommatrices... thématiques qui reposent sur des technologies régionales reconnues : technologies satellitaires, sélection végétale, etc. Pêche et aquaculture Milieu Biodiversité, écologie Eau ressource marin Océanogr aphie Sur le volet milieu marin, il existe plus d initiatives, et notamment en recherche, du côté espagnol. Cependant le Languedoc-Roussillon est en cours de structuration au niveau de la recherche sur ce domaine, et il existe en Midi- Pyrénées des technologies et des compétences reconnues au niveau européen, comme par exemple sur l océanographie. Technologies marines Technologie de l observation Technologie satellite Ainsi sur la sous-thématique océanographie, l ensemble de la chaîne de valeur est présente dans l Eurorégion : en amont, l observation satellitaire (le CNES ou le pôle Aerospace Valley en Midi-Pyrénées) ou en Mer (3 régions côtières, et quelques acteurs phares, notamment l observatoire de Banyuls en Languedoc-Roussillon, l IMEDEA et SOCIB aux Baléares, ou l Institut des Sciences de la Mer ou l Université Polytechnique en Catalogne) ; en aval, des laboratoires ou services opérationnels publics et privés sur des marchés spécifiques : déplacement des objets ou nappes de pétroles en mer, bulletin météo, cartes d aides à la navigation, etc. ; et entre ces deux briques la société civile Mercator Océan qui recueille les 21

22 données d observation, les assimile et développe des modèles en 3D pour produire des simulations longue durée et des prévisions. Ces données numériques sont ensuite distribuées gratuitement, potentiellement génératrices d activités économiques nouvelles. La thématique de la désalinisation est un axe important en Catalogne et aux Iles Baléares, qui pourrait trouver sa place également dans la région côtière de Languedoc-Roussillon, et dans la région non côtière de Midi-Pyrénées sur les problématiques d infiltration. En outre, le défi énergétique que doivent surmonter les économies entraine un contexte favorable aux énergies liées au milieu marin (énergies marémotrices, micro-algues). Sur cette sous-thématique, l obtention à Montpellier de l institut d excellence Greenstars sur les micro-algues pour du biocarburant dans le cadre des Investissements d Avenir pourrait être un point de démarrage pour des actions eurorégionales. Enfin un lien avec le tourisme pourrait être envisagé sur la base de l initiative campus excellence tourisme et eau existante entre la Catalogne et les Iles Baléares, notamment sur la possibilité de fédérer les acteurs du nautismes/plaisance de la façade méditerranéenne. Crues Risques Autres technologies: aéronautique, SHS Eau ressource Technologie de l observation Sécheresse / stress hydrique Technologie satellite Sur le domaine des risques, les acteurs identifiés spécialisés sont uniquement en Languedoc- Roussillon : pôle risque, Institut des risques, etc. Néanmoins des sujets d intérêt existent, notamment sur le volet sécheresse / gestion du stress hydrique (voir paragraphe sur l eau ressource). Aujourd hui, peu d intérêt détecté des acteurs régionaux sur ce volet thématique. 22

23 Filière e-santé Chaine de valeur et potentiels régionaux La chaine de valeur de la filière e-santé peut être organisée autour de 3 sous-secteurs : - la télémédecine, - les services aux patients et notamment les questions d autonomie et de dépendance, - les services aux professionnels, essentiellement basés sur les systèmes d information entre établissements de santé. Chaque sous-secteur fait appel à une batterie de technologies, dont les principales sont référencées sur le schéma ci-dessous. Secteurs économiques Technologies associées Télé-santé Téléconsultation, Télé expertise Télésurveillance médicale, Téléassistance Systèmes d information Logiciels E- santé Services aux patients / dépendance Logements favorables à l autonomie Hospitalisation à domicile Dispositifs médicaux communicants Auto-traitement, auto-surveillance Prévention : serious game Dispositifs médicaux Robotique, domotique Télécom : objets communicants, capteurs, internet, application mobiles Services aux professionn els Services et système d information Solutions administrative te de pilotage à destination des hôpitaux / etbmt de santé Systèmes d information Logiciels Figure 5: Chaine de valeur de la filière e-santé 23

24 Potentiel économique : Il faut préciser qu il est difficile de cerner ce secteur, bien souvent une diversification pour les entreprises et non leur marché principal. Néanmoins l analyse montre que : La région Midi-Pyrénées comptabilise 101 acteurs impliqués dans les technologies pour la fragilité, la dépendance et l autonomie (74 en Haute Garonne), dont 71 entreprises, mais seulement une vingtaine de PMI-PME dont les technologies pour l autonomie constituent réellement le cœur d activité. 1 Un potentiel d environ 200 entreprises qui pourraient avoir un intérêt en e-santé est estimé en région. En Midi-Pyrénées il existe une volonté de structurer la filière notamment au travers du centre e-santé (Centre expert du Centre National de Référence Santé à domicile et Autonomie) et du projet platines. Le Centre e-santé, association fondée en 2010 à l initiative du Centre Hospitalier Univresitaire (CHU) de Toulouse, regroupe, outre le CHU, les pôles Cancer Bio Santé et Aérospace Valley, le Grand Toulouse et le PRES Toulouse. Elle vise à faire émerger des idées sur l e-santé grâce à des animations territoriales. En parallèle, intervient la plateforme PlatinES, plateforme d innovation qui accompagne le montage et la gestion des projets sur toute leur durée. Ces deux structures travaillent principalement sur 2 thématiques: la télésurveillance des maladies chroniques (recueil de données pour le suivi des patients) et la prévention de la dépendance (suivi des personnes âgées). Depuis la création du centre e-santé, entre 30 et 40 projets ont été accompagnés représentant une soixantaine d entreprises. Les acteurs issus de la santé se structurent autour des initiatives pôles Cancer Bio Santé (60 entreprises membres), le Centre e-santé et Biomedical Alliance (70 entreprises). Le pôle CBS couvre l e-santé à travers son quatrième axe stratégique «Maintien à domicile», et plus spécifiquement les thématiques de la télésanté, de la télémédecine, de la domotique et des textiles «intelligents». L Association BioMedical Alliance regroupe et fédère les TPE, PME et grands groupes des filières santé et Biotechnologie en Midi-Pyrénées. D autres initiatives structurantes, issues d autres domaines interviennent : le pôle Aerospace Valley (environ 130 entreprises en Midi-Pyrénées, dont 90 PME) constitue également un vivier technologique pour le domaine de la santé, tout comme les grappes d entreprises Digital Place sur le numérique (100 entreprises) et Robotics Place sur la robotique (30 entreprises). Le pôle Aerospace Valley n a pas d axe dédié au marché de la santé, mais appréhende la e-santé comme un thème de transfert de technologies, l idée étant d identifier les technologies (technologies satellites, systèmes embarqués) qui peuvent être appliquées au secteur de la santé : télésanté, télémédecine, diagnostics, instrumentation, équipements, etc. A titre d exemple, le pôle Aerospace Valley a labellisé les projets FUI suivant : - projet OURSES (2006) pour le développement d une assistance 24h/24 pour les patients en zone rurale grâce aux satellites (impliquant le CNES et le LAAS-CNRS de Toulouse) ; 1 «Cartographie régionale des institutions, des entreprises et des laboratoires de recherche publics du secteur» des technologies de santé pour la fragilité, la dépendance et l autonomie», septembre Mapping Consulting 24

25 - projet BEA (2006) co-labellisé par le CBS, sur la téléassistance par le développement d un Bracelet Electronique pour l Autonomie - projet SACHA (2011) pour le développement d un système intégré de géolocalisation, de contrôle d'accès et de détection de chutes et fugues pour les personnes atteintes de la maladie d'alzheimer (impliquant SigFox Wireless, Telecom Design, Coverlink, le LAAS-CNRS et le Centre Hospitalier du Val d Ariège). Co-labellisé par CBS, et soutenu par le conseil général et l'agence de développement économique Ariège Expansion. Enfin, certains territoires de Midi-Pyrénées, en dehors de la Métropole toulousaine, se positionnent activement comme structures d expérimentation, notamment l Ariège et le Gers sur la prédiction et le diagnostic en lien avec les EHPAD, et le Tarn avec la technopole Castres- Mazamet (Centre relais du Centre National de Référence Santé à domicile et Autonomie) où sont localisés l Ecole d ingénieur ISIS et sa plateforme e-santé. La région Languedoc-Roussillon compte deux grands groupes (IBM, Sanofi) impliqués dans le domaine, qui visent une diversification de leurs activités, et une vingtaine de PME / TPE dont le cœur de l activité est la e-santé (Intrasens, Genious). L e-santé trouve également sa place dans la thématique des maladies chroniques avec quatre acteurs très impliqués : les deux CHU, l université de Montpellier et le conseil régional, ainsi que, de façon moins marquée, le pôle Biosanté Rabelais. La région éprouve des difficultés à identifier les PME du domaine ou ayant des potentialités dans le domaine. C est un des objectifs de l initiative plateforme CR2i- DiagnosTIC santé (35 entreprises membres), soutenue par le pôle Eurobiomed. Le CR2I est un bâtiment facilitant la mise en place des projets de R&D innovants et de rupture, ciblés sur la convergence entre le diagnostic, la thérapie et le TIC Santé, pour une médecine individualisée et ambulatoire. Sa mission est l industrialisation de solutions intégrées innovantes. Il se compose notamment de 4 plateaux techniques : un sur l informatique, un sur la biologie diagnostic, un dédié à la chimie et un pour les biocapteurs. Le pôle Eurobiomed n a pas d axe aujourd hui dédié à l e-santé, mais cet axe apparaîtra parmi les 4 axes stratégiques de la nouvelle feuille de route du pôle. Néanmoins Eurobiomed porte et participe déjà à des actions : le pôle a soutenu la plateforme CR2I et le projet (serious game d entrainements cognitifs et physiques pour les malades d Alzheimer) dans le cadre des investissements d avenir. Il est également membre du CNR Santé Autonomie et du Centre d Innovation Usage Santé (CIUS). Le CHU de Montpellier s investit également dans la filière e-santé dans le cadre du projet MACVIA, contre les maladies chroniques et pour le vieillissement actif, supporté par la région et la Commission européenne. Ce projet, mené en partenariat avec les acteurs publics et privés de la région, a pour ambition de réduire les hospitalisations pour maladies chroniques de 30% en 2020 chez les individus de plus de 65 ans. Le CHU s implique également dans des projets d interconnexions entre professionnels de santé (centre hospitaliers, pharmacies et autres établissements). En outre l initiative GCS e-santé a été créée cette année dans le but d assurer la maitrise d ouvrage des projets régionaux de e-santé et regroupe 113 adhérents. Actuellement, 2 projets sont en route pour 2013 : «Répertoire opérationnel des ressources» et «Informatisation des fiches de réunion de concertation pluridisciplinaire en cancérologie» en collaboration avec le centre de cancérologie Oncomip basé à Toulouse. 25

26 La région Catalogne est un leader sur ce secteur, avec 290 entreprises identifiées, dont des grands groupes tels qu Oracle, Atos, Indra, IBM, etc. La filière se structure autour d un cluster (BIOCAT) et d une fondation e-santé (TICSalut). Elle constitue une référence internationale en télémédecine. La fondation BIOCAT, créée en 2006, réunit les représentants de la biomédecine et des biotechnologies : les administrations, les universités, les centres de recherche, entreprises, à travers le cluster Biorégion composé de 520 entreprises, 54 centres de recherche et 10 universités. Biocat couvre l e-santé dans le domaine du génie biomédical. On retrouve deux entreprises phares sur la e-santé, Intelligent Pharma, une société axée sur la fourniture de solutions de chimie computationnelle pour les sociétés pharmaceutiques et l entreprise SocialDiabetes, qui a mis en place un système innovant d'auto-gestion du diabète avec des applications mobiles et de l'environnement web. La fondation TIC Salut est un organisme du ministère de la Santé, qui vise à promouvoir le développement et l'utilisation des TIC dans le domaine de la santé. Les activités de la fondation se concentrent sur l'observation des tendances dans la e-santé (carte, enquêtes annuelles), sur la mise en place d un plan de la télémédecine et la téléassistance et sur la normalisation avec l'office de l'interopérabilité et des normes. Des projets innovants en Catalogne, qui démontrent le dynamisme du secteur : Réseau TELEICTUS 2. Un projet ayant débuté en 2007 mené en collaboration avec 7 hôpitaux sur l ensemble de la Catalogne. Plus de 400 patients pris en compte et mis face à des neurologues de garde à distance. Le projet MEDICAL GUARD DIABETIS 3. Un dispositif permettant aux diabétiques de contrôler leurs niveaux de glycémie avec leur portable et internet en rendant ces informations disponibles à distance et consultables par le médecin. Le projet MECASS 4, développé par IBM et proposant des solutions aux malades chroniques complexes. 250 patients participent actuellement au projet pilote. Ce projet tendra à une réduction des contacts avec les unités de soin, à améliorer la qualité de vie des patients et des familles impliquées. La région Baléares n a pour le moment pas de filière e-santé structurée. Seule une dizaine de jeunes entreprises sont identifiées sur ce secteur, qui est un secteur «nouveau» pour les Iles Baléares : Melpharma et Rce Cristal sur le screening, dialyse renal sur la télémédecine et Genosalut sur le diagnostic. Le cluster BioIB sur les biotechnologies et la santé s empare aujourd hui de ce domaine, et vient de créer un groupe de travail visant à identifier les entreprises travaillant ou ayant un intérêt pour le domaine, afin d obtenir une masse critique nécessaire à l émergence de nouveaux projets. En effet, la région Baléares voit dans la e-santé un potentiel intéressant de développement, au regard du nombre de centres hospitaliers et maisons de retraites présents, la région attirant de nombreux touristes et résidents âgés. Le cluster BioIB soutient 2 projets phares sur l e-santé : - le projet CuPiD5, un projet européen mené conjointement avec la Fondation IBIT, développe un jeu vidéo destiné à améliorer la mobilité domestique des personnes atteintes de maladies neurodégénératives (maladie de Parkinson). - un Projet de screening moléculaire et d e-développement en imagerie médicale

27 Compétences de recherche : Coté France, le secteur est majoritairement présent sur la télésanté et les services aux patients (dépendance). Les structures hospitalières et CHU sont activement impliqués dans le secteur, comme en témoigne l initiative gérontopôle de Toulouse ou le projet MoJOS (Moteurs de Jeux Orientés Santés) expérimenté dans les hôpitaux de Montpellier et de Nîmes. Les Universités sont également très actives : l Université Paul Sabatier de Toulouse porte l Institut Européen de la Télémédecine ; l Université de Nîmes porte l Institut Méditerranéen des Métiers de la Longévité (I2ML) ; les Universités de Montpellier 1&2, l Institut Télécom et l Ecole des Mines d Ales ont créés un bouquet de formations TIC et Santé Montpellier, qui devrait à terme permettre la création d une école dédiée. En Midi-Pyrénées, 14 laboratoires dédiés sont identifiés dont 2 sont omniprésents dans les projets développés en e-santé : le LAAS-CNRS et l IRIT. La force de Midi-Pyrénées réside également dans ses compétences en matière de technologies transférables dans le domaine de l e-santé : les technologies satellites (CNES), le transfert de données (ESA), les systèmes embarqués, etc. En Languedoc-Roussillon, les principaux acteurs de la recherche sont le CR2i (54 membres), le LIRMM (UMR de l'université Montpellier 2, du CNRS et de l Institut des sciences informatiques et de leurs interactions 400 personnes), l IES (Institut d électronique UMR entre l Université de Montpelier 2 et le CNRS) sur la problématique des capteurs et Sysdiag (UMR entre le CNRS et Bio-rad) sur le volet modélisation. Il existe cependant peu d interactions entre les entreprises et les acteurs de recherche en région. La Catalogne dispose de compétences reconnues dans le domaine des télécoms et des objets communicants, de la télémédecine et de l interopérabilité. 4 universités travaillent plus particulièrement sur ces thématiques : l UPC, l UAB, l UOC en télémédecine et l Université Gimbernat i Tomas Cerda (gestion de l'information et des connaissances dans le domaine de la santé). Le Centre Technologique des Télécommunications (CTTC) travaille également sur cette thématique. L activité scientifique du CTTC (Centre Technologique des Télécommunications de Catalogne) se concentre sur six domaines de recherche axés sur les technologies de transport des communications numériques. Le CTTC travaille sur plusieurs projets liés à l e-santé, par exemple, l extraction automatique de données à partir du dossier médical (environ 6 millions de patients), ou encore la mise au point d une méthode automatique de détection statistique des épidémies de grippe La Catalogne est une région pionnière et très innovante dans le domaine e-santé : un technocampus à Mataró-Maresme dédié à la santé et télémédecine a été créé ; la région a récemment lancé une initiative appelée MOEBIO 6 apportant un nouveau modèle de formation «santé et innovation» qui rassemble étudiants, chercheurs, entrepreneurs et investisseurs ; et Barcelone a été élue «capitale du mobile» dans le cadre de la GSM et comprend un groupe de travail sur les applications mobiles liées à la santé. Il existe deux principaux acteurs aux Iles Baléares dans la recherche autour de la e-santé : la fondation IBIT et l Institut Universitaire de Recherche en Sciences de la Santé (IUNICS), dépendant de l Université des Iles Baléares. La fondation IBIT a été créée en 1998 par le gouvernement des Baléares, pour développer et promouvoir les nouvelles technologies. La fondation couvre plusieurs domaines dont l administration numérique, la cybersociété, la santé et les systèmes informatiques. Environ 20 personnes travaillent sur le volet e-santé. La fondation 6 27

28 s intéresse à 3 domaines en particulier : le développement de projets de téléassistance, les jeux vidéos pour la réhabilitation, et l interopérabilité des applications des services publics et de l administration. Très active dans les projets européens, la fondation a également créé un laboratoire régional de l innovation centré sur la télé réadaptation, composé d une équipe pluridisciplinaire de techniciens, médecins et thérapeutes. Les acteurs du monde hospitalier (Hôpital Son Llàtze, Fondation de l'hôpital de Manacor) et du système de santé (IB-Salut) sont des partenaires privilégiés des projets d innovation de la fondation IBIT, comme en témoigne le projet Play4Health financé par la région, qui vise à utiliser les jeux vidéos et les méthodes interactives pour améliorer les déficits physiques et cognitifs. Forces, faiblesses et positionnement de l Eurorégion : MP LR Cat IB + Télésanté, services aux patients (dépendance) Avance technologique avec le travail de nombreux acteurs : Aerospace Valley, pôle cancer bio santé, etc. Diagnostic médical Initiative CR2I et pôle Eurobiomed Force dans le domaine des capteurs et traitement de données Région pionnière en E-santé Référence internationale dans le domaine de la télémedecine Avance dans la définition de normes TIC pour la santé Initiative privée : Barcelone,capitale du mobile jusqu'en 2018: force sur l aspects télécom, objet communicants, interopérabilité Sujet stratégique aux Baléares, du fait du contexte insulaire, archipélagique, de l importance du secteur touristique et de la nécessaire réactivité en termes de gestion des problèmes sanitaires et médicaux - Représente un marché de diversification des entreprises, et non un marché en tant que tel Positionnement sur du marché public : demande au préalable une réorientation des agences de santés, comme les ARS; et une révision des modèles de remboursement au niveau national Présence de nombreux centre de soins : manque de visibilité et de coordination Baisse des dépenses public dans le secteur de la santé Situation géographique qui est un handicap pour les échanges et faiblesse des capacités d investissements et de recherche Peu d entreprises Figure 6 : SWOT de la filière e-santé La e-santé est un secteur stratégique en plein essor : il représentait 2,4 millions d euros en 2012, et devrait connaître une croissance de 4 à 7% par an d ici En effet les enjeux sociétaux tels que l'allongement de l'espérance de vie, le nombre considérable de personnes atteintes de pathologies chroniques, l'accès aux soins en milieu rural... favorisent le besoin de maintien à domicile et de technologies permettant une médecine individualisée à distance. En outre, face aux tensions économiques sur les systèmes publics de santé, l esanté pourrait être une solution de réduction des coûts et pourrait aussi, en ce sens, profiter aux établissements publics. Si les freins technologiques se lèvent sur le domaine, le problème structurel majeur de la e- santé, qui empêche le secteur de se développer, est souvent celui du modèle économique (mise en place du dispositif financeur et du modèle de remboursement) et juridique. Ainsi 28

29 l attractivité du secteur et de ses financeurs est paralysée par le fait que l impact économique des solutions e-santé n est pas prouvé. Prouver l impact économique des solutions e-santé par des projets pilotes financés par l Eurorégion pourrait être un axe d action. En France, la solution à ce problème est nationale, le système de santé étant centralisé. En Espagne, les solutions se situent à l échelon régional, les systèmes de santé étant décentralisés. Téléconsultat ion, téléexpertise Télésurvei llance / diagnostiq Eau ue ressource Télésanté Téléassist ance / e- interventio n Sur le domaine de la télésanté, la Région Catalogne est considérée comme un leader du domaine. En effet la Catalogne aborde la e-santé essentiellement par l entrée informatique / télécom, avec la présence notamment du CTTC et d entreprises leaders tels qu Oracle et IBM. Elle possède de véritables forces sur les aspects télécom, objets communicants, interopérabilité. Informatique : système d information, logiciels Technologie s télécom : capteurs, IoT, applications mobiles SHS : formation personnel, acceptation patient Sur ce volet, les Iles Baléares interviennent également sur les questions d interopérabilité avec la Fondation IBIT mais manquent d entreprises. La région Languedoc-Roussillon peut venir en complément sur les questions d acquisitions (notamment sur le volet capteur) et de traitement des données, avec des forces reconnues appliquées au domaine de la santé : les laboratoires LIRMM et IES, un tissu relativement important de PME et l entreprise leader Horiba. Sur ce volet, si peu d entreprises des TIC sont positionnées sur la santé en Midi-Pyrénées, la région vient en complément en apportant des technologies spatiales via le CNES et les membres du pôle Aerospace Valley: observations satellitaires, systèmes embarqués et géolocalisation. Ces technologies présentent l avantage de garantir un niveau de sécurité pour la transmission de données en adéquation avec les besoins de la santé. La sousthématique des technologies et matériels d analyse et transmission de données constitue un point fort de l Eurorégion. En outre sur le volet e-diagnostic il existe également de fortes compétences et volontés. Midi-Pyrénées est également bien placée sur la télémédecine / téléconsultation / télésurveillance avec des initiatives telles que le Centre e-santé. En outre, le territoire de l Ariège se place comme un territoire d expérimentation sur la détection, prédiction et diagnostic à distance, notamment dans le cadre des maladies chroniques et du vieillissement. En complément, l initiative CR2i en Languedoc-Roussillon vise la convergence des TIC et du diagnostic. Le Languedoc-Roussillon s implique également politiquement dans la thématique des maladies chroniques en l inscrivant comme un axe de sa politique et en soutenant des projets tels que MACVIA. L information à destination des patients et les techniques d e-intervention et opération ont également du sens à l échelle de l Eurorégion. Enfin les applications mobiles et télésanté sont un secteur en croissance, où l Eurorégion possède également des forces vives : Barcelone été élue «capitale du mobile» dans le cadre de la GSM, et la m-santé est un sous-axe identifié du pôle languedocien Eurobiomed. 29

30 Hospitalisatio n à domicile Services aux patients / Dépendance Technologies informatique et télécom Dispositifs médicaux Eau ressource Robotique, domotique Prévention / réhabilitatio n par les jeux Technologie satellite, système embarqué Sur la thématique services aux patients / dépendance, l hospitalisation à domicile est un enjeu majeur identifié dans les 4 régions, notamment du fait de problématiques démographiques communes : des territoires ayant des populations âgées, avec des zones rurales / arrières pays à faible densité de population et faisant face à des enjeux de désert médical. Ainsi la sous-thématique d hospitalisation à domicile liée au matériel médical pour la dépendance (dispositifs médicaux, robots, vêtements intelligents, etc.) est bien positionnée dans les régions françaises, grâce aux technologies issues de l aéronautique en Midi- Pyrénées et le pôle CBS qui travaille sur l axe maintien à domicile. Les dispositifs médicaux sont également un secteur développé en Languedoc-Roussillon, avec l initiative IM2L (institut des Métiers de la Longévité) de Nîmes par exemple. En parallèle, un enjeu qui pourrait faire l objet d actions transrégionales est la formation du personnel médical aux nouvelles technologies. L e-learning appliqué à la santé est par ailleurs un des 4 axes du plan santé catalan. Les sujets de la prévention et de la réhabilitation sont également des sujets majeurs pour les 4 régions : par exemple la Région Catalogne affiche la prévention de la santé publique comme un de ces 4 axes majeurs de son plan santé. En effet, retarder au maximum la prise en charge en palliatif des patients reste une voie de diminution des coûts liés à la santé. Beaucoup d initiatives en lien avec les serious game sur ces questions sont identifiées dans les 4 régions, comme par exemple les projets en Languedoc-Roussillon (serious game d entrainements cognitifs et physiques pour les malades d Alzheimer), ou Play4Health aux Iles Baléares (utilisation des jeux vidéo et des méthodes interactives pour améliorer les déficits physiques et cognitifs), etc. En outre les réseaux d hôpitaux, EHPAD et maisons de retraites des 4 régions constituent des lieux d expérimentation pour tester les solutions innovantes en matière de réhabilitation et de dépendance. Services et systèmes d information Eau ressource Dématériali sation administrati ve Services aux professionnels Sur la thématique services aux professionnels, quelques projets ont été détectés sur la dématérialisation des dossiers médicaux, notamment en Catalogne et en Languedoc Roussillon. Néanmoins peu de collaborations ou de volonté des collaborations ont été détectés sur ce sujet. Informatique : système d information, logiciels Technologie s télécom : capteurs, IoT, applications mobiles 30

31 Filière agroalimentaire Chaine de valeur et potentiels régionaux La chaine de valeur de la filière Agro-alimentaire/Agro-industries peut être découpée autour de 4 sous-secteurs principaux : - la filière élevage/viandes produits carnés (ovins, bovins, porcins/caprins, volailles, principalement) et les produits de la mer (poissons, crustacés, ostréiculture, aquaculture et conchyliculture), - les produits lactés et les fromages, - la filière grandes cultures» (fruits/légumes, céréales, plantes, dérivés), - la vitiviniculture-boissons/spiritueux. Chaque sous-secteur fait appel à une batterie de technologies, de process de transformation, conditionnement et valorisation, dont les principaux sont référencés sur le schéma ci-dessous. Figure 7 : Chaine de valeur de la filière agroalimentaire 31

Population. Date de création : 29 octobre 2004. GECT : Crée le 25 août 2009 Outil administratif et juridique de l Eurorégion. Superficie : 109 830 km2

Population. Date de création : 29 octobre 2004. GECT : Crée le 25 août 2009 Outil administratif et juridique de l Eurorégion. Superficie : 109 830 km2 CHIFFRES ET DATES CLÉS Date de création : 29 octobre 2004 Superficie : 109 830 km2 Régions partenaires : Catalogne, Îles Baléares, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées GECT : Crée le 25 août 2009 Outil

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

L INNOVATION ESANTÉ SERVICE DE LA PERSONNE

L INNOVATION ESANTÉ SERVICE DE LA PERSONNE L INNOVATION ESANTÉ AU SERVICE DE LA PERSONNE La e-santé, une solution pour préparer l avenir Le Centre e-santé, le partenaire de vos projets e-santé LES GRANDS DÉFIS DU SYSTÈME DE SANTÉ Le secteur de

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATIONS D INTÉRÊT «INNOVATION DANS L EURORÉGION PYRÉNÉES-MÉDITÉRRANÉE» *******

APPEL À MANIFESTATIONS D INTÉRÊT «INNOVATION DANS L EURORÉGION PYRÉNÉES-MÉDITÉRRANÉE» ******* APPEL À MANIFESTATIONS D INTÉRÊT «INNOVATION DANS L EURORÉGION PYRÉNÉES-MÉDITÉRRANÉE» ******* AIDE AU MONTAGE DE PROJETS EURORÉGIONAUX DANS LES SECTEURS DE L E-SANTÉ, L EAU ET L AGROALIMENTAIRE CONTEXTE

Plus en détail

Actions menées sur la thématique santé et autonomie

Actions menées sur la thématique santé et autonomie Actions menées sur la thématique santé et autonomie Mireille Campana, Sous-directrice des réseaux et des usages des technologies de l information et de la communication 1. L intérêt de la DGCIS pour la

Plus en détail

Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé

Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé Toulouse, le 13 novembre 2013 Valérie SAUTEREY Directrice du Centre e-santé The READi for Health project

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext THE INNOVATIVE CLUSTER IN RISK MANAGEMENT L innovation au service de la gestion des risques Pôle?

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS. 17 septembre 2015

Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS. 17 septembre 2015 Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS 17 septembre 2015 Sur le contexte général Une politique volontariste de soutien à l innovation

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES IT CLUSTER FOR WORLD TRANSFORMATION DIGITALPLACE STIMULE, LE SECTEUR TIC AVANCE STIMULER L INNOVATION ASCENDANTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DÉVELOPPER L INTERNATIONAL PRÉSENTATION AAP 7EME PCRD 12 JUILLET

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES

CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES Contexte Au 1 er janvier 2016, la nouvelle Région Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes formera une seule et même entité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

L Aquitaine «vue de Paris»

L Aquitaine «vue de Paris» #BDX2BXL Atelier 3 L Aquitaine «vue de Paris» Vin, agroalimentaire Bois, papier, carton Aéronautique, spatial et défense 30 000 emplois 20% du total régional 14 400 emplois 9,5% de l emploi salarié industriel

Plus en détail

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche Frédéric Ravel et Elisabeth Vergès Direction Générale de la Recherche et de l Innovation Service

Plus en détail

Appels à projets recherche 2006 : Les lauréats reçus à l Hôtel de Région

Appels à projets recherche 2006 : Les lauréats reçus à l Hôtel de Région Appels à projets recherche 2006 : Les lauréats reçus à l Hôtel de Région Hôtel de Région des Pays de la Loire Mercredi 20 décembre 2006 Relations presse Conseil Régional des Pays de la Loire Sophie Le

Plus en détail

Fiche. Presse. Les données de la Cité intelligente ouvertes aux entreprises innovantes APPEL À IDÉES NATIONAL MERCREDI 7 JANVIER 2015

Fiche. Presse. Les données de la Cité intelligente ouvertes aux entreprises innovantes APPEL À IDÉES NATIONAL MERCREDI 7 JANVIER 2015 Fiche de Presse CABINET DU PRÉSIDENT SERVICE PRESSE MERCREDI 7 JANVIER 2015 FRENCH TECH MONTPELLIER LA SUNNY FRENCH TECH ATTITUDE APPEL À IDÉES NATIONAL Les données de la Cité intelligente ouvertes aux

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

DOUBLES DIPLÔMES APPEL A CANDIDATURES 2012 : AIDE À LA CRÉATION DE DOUBLES DIPLÔMES EURORÉGIONAUX

DOUBLES DIPLÔMES APPEL A CANDIDATURES 2012 : AIDE À LA CRÉATION DE DOUBLES DIPLÔMES EURORÉGIONAUX DOUBLES DIPLÔMES I - CONTEXTE APPEL A CANDIDATURES 2012 : AIDE À LA CRÉATION DE DOUBLES DIPLÔMES EURORÉGIONAUX La coopération Eurorégionale entre les régions Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, les CC.AA.

Plus en détail

ANNEXE 1. Convention LEEM / LYONBIOPOLE / AFIPRAL Gestion des Compétences et Formation 2014-2018

ANNEXE 1. Convention LEEM / LYONBIOPOLE / AFIPRAL Gestion des Compétences et Formation 2014-2018 ANNEXE 1 Convention LEEM / LYONBIOPOLE / AFIPRAL Gestion des Compétences et Formation 2014-2018 Les actions déclinées ci-dessous s appuient en majorité sur des actions développées dans l Accord cadre de

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR

Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR Journée Biodev Montpellier, 20 novembre 2014 Eurobiomed: Pôle de compétitivité? Qu est ce qu un pôle de compétitivité? Une initiative du gouvernement français

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

De la Gérontechnologie à la Silver Economie CONGRES SFTAG 2013. 28 & 29 Novembre Espace Robespierre Ivry-sur-Seine. Avec la participation de

De la Gérontechnologie à la Silver Economie CONGRES SFTAG 2013. 28 & 29 Novembre Espace Robespierre Ivry-sur-Seine. Avec la participation de De la Gérontechnologie à la Silver Economie CONGRES SFTAG 2013 28 & 29 Novembre Espace Robespierre Ivry-sur-Seine Avec la participation de + OURSES Offre d'usage Rural de SErvices par Satellite Patricia

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Lancement de la nouvelle agence de développement économique, de l export et de l innovation

DOSSIER DE PRESSE Lancement de la nouvelle agence de développement économique, de l export et de l innovation DOSSIER DE PRESSE Lancement de la nouvelle agence de développement économique, de l export et de l innovation www.madeeli.fr 1 Madeeli Mon Agence de Développement Economique, de l Export et de l Innovation

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013

GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013 dvvxcvcxvdfvcs GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013 Le projet GLOBAL CARE Initiative (The Global Partnering Research Initiative of the Carnot Human Health

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LA VISION 2025. COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010

CONSTRUCTION DE LA VISION 2025. COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010 CONSTRUCTION DE LA VISION 2025 COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010 LA VISION 2025 EST AU CARREFOUR DE TROIS DYNAMIQUES Industrie Sociétés savantes Flux de découvertes scientifiques et développement

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Du partage de l information aux outils de médecine à distance : quelles pratiques recouvre le terme d e santé? Synthèse de l intervention de l ASIP Santé

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

Grand Lyon, L Esprit d Entreprise

Grand Lyon, L Esprit d Entreprise 3 e Etats Généraux de l économie lyonnaise Grand Lyon, L Esprit d Entreprise Introduction par Olivier TORRES Chercheur associé EM LYON Spécialité: Management des PME et Territoires 2 3 e Etats Généraux

Plus en détail

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée Livre bleu Vers une politique maritime nationale intégrée Rouen, 30 mars 2010 France et politique maritime Jusqu en 2009, pas de véritable politique maritime en France superposition de politiques sectorielles,

Plus en détail

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie 10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012 Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie La ré-industrialisation de la France passe par le développement

Plus en détail

La connaissance, la recherche et l innovation ainsi que l éducation et la formation aux métiers de la mer Inventaire des enjeux Enjeux.

La connaissance, la recherche et l innovation ainsi que l éducation et la formation aux métiers de la mer Inventaire des enjeux Enjeux. Mars 2014 La connaissance, la recherche et l innovation ainsi que l éducation et la formation aux métiers de la mer Inventaire des enjeux Enjeux Connaissance Rapport d état des lieux «Mer et littoral»

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

Dossier de presse. Développement de la télémédecine

Dossier de presse. Développement de la télémédecine Dossier de presse Développement de la télémédecine Signature officielle de la convention de partenariat entre le Centre Hospitalier de Béziers et le Pays Haut Languedoc et Vignobles Sommaire Sommaire...

Plus en détail

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE?

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Séminaire Aristote 12 juin 2013 QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Jean-Pierre Blanchère Coordinateur Département «e-santé et domotique» Pôle TES Justifications de la télémédecine

Plus en détail

NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : TIC & SANTE REGION : LANGUEDOC ROUSSILLON

NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : TIC & SANTE REGION : LANGUEDOC ROUSSILLON 1ère synthèse - «enjeux» 9 décembre 2009 NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : TIC & SANTE REGION : LANGUEDOC ROUSSILLON Phase 1 : Diagnostics et enjeux Participants à la phase 1 de l atelier (1/19) Région : LANGUEDOC

Plus en détail

Pôle«Gestion des risques et vulnérabilités des territoires»

Pôle«Gestion des risques et vulnérabilités des territoires» Pôle«Gestion des risques et vulnérabilités des territoires» Présentation générale t Pôle «Gestion des risques et vulnérabilités des territoires», labellisé sous la réf. 20054707 t Représenté par l association

Plus en détail

Stratégie de spécialisation intelligente de la Wallonie

Stratégie de spécialisation intelligente de la Wallonie Stratégie de spécialisation intelligente de la Wallonie Juillet 2015 DIRECTION DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE Florence HENNART Plan Spécialisation intelligente en Wallonie : processus et fondements Stratégie

Plus en détail

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Aïcha Douhou et Jérémy Berthuin Direction des Filières Industrielles Ileana LAMAMY Direction Régionale Alsace Alsace Biovalley 12/05/2015 -

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de l inauguration des nouveaux locaux de l Ecole Nationale Supérieure de Cognitique (ENSC)

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de l inauguration des nouveaux locaux de l Ecole Nationale Supérieure de Cognitique (ENSC) «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de l inauguration des nouveaux locaux de l Ecole Nationale Supérieure de Cognitique (ENSC) Lundi 6 octobre 2014 Monsieur le Président du Conseil régional,

Plus en détail

AFPC Positionnement à l'europe

AFPC Positionnement à l'europe Positionnement à l'europe Des clusters innovants au service de la croissance, de l emploi et de l innovation en Europe À travers leurs activités et services, les clusters innovants accompagnent les acteurs

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

LE PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ OPTITEC

LE PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ OPTITEC LE PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ OPTITEC PLAN DE DÉVELOPPEMENT 2013 2022 Édito Après 13 années d existence, le Pôle de compétitivité OPTITEC est aujourd hui un cluster photonique reconnu et moteur de la filière

Plus en détail

Incubateur Technologique Territorial de Corse I2TC APPEL A PROJETS

Incubateur Technologique Territorial de Corse I2TC APPEL A PROJETS Incubateur Technologique Territorial de Corse I2TC APPEL A PROJETS CREATION D ENTREPRISES DE TECHNOLOGIES INNOVANTES LIEES AUX ENERGIES NOUVELLES ET RENOUVELABLES ET AUX DISPOSITIFS DE MAITRISE DE LA DEMANDE

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007 Les pôles de compétitivité Un outil pour le développement économique des villes et régions européennes. Compte rendu du colloque des 11 et 12 octobre 2007, Organisé par l Ambassade de France en République

Plus en détail

La labellisation «Medicen Paris Region»

La labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» De l utilité de la labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» d un projet francilien, dans le domaine de la santé, est une référence

Plus en détail

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES O B J E C T I F 1. 2 F A I R E D E L I N N O V A T I O N L E M O T E U R D E L A C O M P E T I T I V I T E D E S E N T R E P R I S E S PRESENTATION GENERALE DE L OBJECTIF Cet objectif vise à améliorer

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN POITOU-CHARENTES 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN POITOU-CHARENTES 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN POITOU-CHARENTES 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et 1 Neuf lignes d action! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et d orientation de la recherche en France! Promouvoir la recherche technologique! Développer

Plus en détail

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Constituant un des axes privilégiés de l'université Nice Sophia Antipolis,

Plus en détail

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale Perform-EE par Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable PERFORM-EE par Suez Environnement 1 Au XXI siècle,

Plus en détail

La stratégie régionale de l innovation pour une spécialisation intelligente devient le nouveau cadre de la politique d innovation en Midi-Pyrénées

La stratégie régionale de l innovation pour une spécialisation intelligente devient le nouveau cadre de la politique d innovation en Midi-Pyrénées La stratégie régionale de l innovation pour une spécialisation intelligente devient le nouveau cadre de la politique d innovation en Midi-Pyrénées DOSSIER DE PRESSE Toulouse, le 10 décembre 2014 MIDI-PYRÉNÉES

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Région Midi-Pyrénées, un territoire innovant pour la silver économie

Région Midi-Pyrénées, un territoire innovant pour la silver économie Région Midi-Pyrénées, un territoire innovant pour la silver économie Laurent Moynat UN VOLONTARISME POLITIQUE Le vieillissement de la population, en France mais très largement dans le Monde, est un défi

Plus en détail

Le développement industriel des filières stratégiques de l économie verte

Le développement industriel des filières stratégiques de l économie verte Le développement industriel des filières stratégiques de l économie verte La Filière «Matériaux bio-sourcés & construction» Jean-Michel GROSSELIN PhD, MBA Ministère de l'ecologie, du Développement Durable,

Plus en détail

Activités de la Banque mondiale en Tunisie

Activités de la Banque mondiale en Tunisie Activités de la Banque mondiale en Tunisie Cadre de Partenariat Stratégique (CPS) Les principes essentiels pour la période allant de 2010 à 2013 sont alignés sur le XI Plan National de Développement avec

Plus en détail

Colloque «Autonomie énergétique : de l usager au territoire» Clôture de l action collective Fair Eco, Co-développement d éco-technologies innovantes

Colloque «Autonomie énergétique : de l usager au territoire» Clôture de l action collective Fair Eco, Co-développement d éco-technologies innovantes Colloque «Autonomie énergétique : de l usager au territoire» Clôture de l action collective Fair Eco, Co-développement d éco-technologies innovantes Dossier de presse Toulouse, le 3 avril 2014 Midi-Pyrénées

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes Guillaume Uster Ifsttar- PRES Nord de France et Quentin Valcke i-trans Résumé Pour répondre aux problématiques d une mobilité plus durable,

Plus en détail

L essentiel Parcours de personnes âgées :

L essentiel Parcours de personnes âgées : ANTICIPER ET COMPRENDRE L essentiel Parcours de personnes âgées : l animation territoriale MARS 2013 Une réflexion sur l animation territoriale de l offre Les enjeux liés à la démographie et au vieillissement

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Réalisation d une étude en vue de la création d une «Agro-chimie

Plus en détail

activités physiques et sportives

activités physiques et sportives Domaine de formation activités physiques et sportives Les résultats sont présentés en effectifs car les effectifs sont inférieurs à 100. spécialités de MASTER professionnel Développement personnel, ressources

Plus en détail

Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique

Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique Licence Électronique, énergie électrique, automatique Licence Informatique Licence Mathématiques Licence Mécanique

Plus en détail

Limoges, le 9 décembre 2013

Limoges, le 9 décembre 2013 Pôle Elopsys et Pôle Européen de la Céramique Signature des contrats de performance 2013-2018 Limoges, le 9 décembre 2013 Dossier de presse Contacts presse : DIRECCTE du Limousin Philippe JUBEAU : 05 55

Plus en détail

Modes de financt MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 ANNEXE I LES MODES DE FINANCEMENT DES MAISONS DE SANTE PLURI-PROFESSIONNELLES (MSP) Sous réserve de répondre, a minima, aux critères définis au II 2 du cahier

Plus en détail

L'ore Master Eau Montpellier

L'ore Master Eau Montpellier L'ore Master Eau Montpellier Thierry Rieu 04 Novembre 2013 Master Eau - Montpellier Une ore unique en sciences de l'eau, intégrée et spécialisée 110 UE, 100 étudiants par promo, 5 spécialités dont Spécialité

Plus en détail

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 I. Enjeux de la E-santé II. Bilan 2008-2012 de la E-santé et des SIS en Poitou-Charentes III. Perspectives

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

MPI, l agence régionale de l innovation et le Pôle de compétitivité DERBI signent une convention de partenariat pour renforcer leur collaboration

MPI, l agence régionale de l innovation et le Pôle de compétitivité DERBI signent une convention de partenariat pour renforcer leur collaboration Dossier de presse - 14 octobre 2014 à Toulouse MPI, l agence régionale de l innovation et le Pôle de compétitivité DERBI signent une convention de partenariat pour renforcer leur collaboration Le Pôle

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Séminaire sur le soutien à l innovation et à la compétitivité des entreprises dans le cadre de la politique de cohésion 2014-2020

Séminaire sur le soutien à l innovation et à la compétitivité des entreprises dans le cadre de la politique de cohésion 2014-2020 Ce document est cofinancé par l Union européenne. L Europe s engage en France avec le fonds européen de développement régional. Séminaire sur le soutien à l innovation et à la compétitivité des entreprises

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC Alain STORCK, Président de l Université de Technologie de Compiègne LES BESOINS DES PME PMI Réponse à un besoin d innovation

Plus en détail

CES régional Alsace. Animateurs: UNISTRA SERTIT, programme A 2 S. Contributeurs: EOST, ICUBE (BFO, TRIO, MIV), LIVE, ENGEES,TPS, MESO Centre HPC,

CES régional Alsace. Animateurs: UNISTRA SERTIT, programme A 2 S. Contributeurs: EOST, ICUBE (BFO, TRIO, MIV), LIVE, ENGEES,TPS, MESO Centre HPC, CES régional Alsace Animateurs: UNISTRA SERTIT, programme A 2 S Contributeurs: EOST, ICUBE (BFO, TRIO, MIV), LIVE, ENGEES,TPS, MESO Centre HPC, CDS Séminaire THEIA 16-17 septembre 2014 1 Équipes de recherche

Plus en détail

Synthèse des évaluations. Champ " Santé " Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Synthèse des évaluations. Champ  Santé  Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Formations et diplômes Synthèse des évaluations Champ " Santé " Université Toulouse III Paul Sabatier UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation DOSSIER DE PRESSE SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation SOMMAIRE I - SYSTEM@TIC PARIS-REGION, POLE DE COMPETITIVITE MONDIAL DEDIE AUX SYSTEMES COMPLEXES...p. 3 A. Les systèmes complexes,

Plus en détail

LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE

LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE BLANDINE LAPERCHE, SOPHIE BOUTILLER, FARIDAH DJELLAL LAB.RII - CLERSE UMR 8019 RÉSEAU DE RECHERCHE SUR L INNOVATION

Plus en détail

Rencontres de la Recherche et de l Innovation ESPAGNE

Rencontres de la Recherche et de l Innovation ESPAGNE Rencontres de la Recherche et de l Innovation ESPAGNE 1 Généralités Chiffres clefs de la R&D et l innovation espagnole DIRD: 13, 052 milliards d Intensité de R&D: 1,24% du PIB Budget public consacré à

Plus en détail

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Eurobiomed: qui sommes-nous? Les Missions La Valeur Ajoutée - Développer et fédérer un réseau d acteurs dans

Plus en détail

Cahier des charges «Veille Techno» 2015

Cahier des charges «Veille Techno» 2015 Cahier des charges «Veille Techno» 2015 Novembre 2014 SOMMAIRE 1 Titre de niveau 1... Erreur! Signet non défini. 1.1 Titre de niveau 2... Erreur! Signet non défini. 1.1.1 Titre de niveau 3... Erreur! Signet

Plus en détail

BIG DATA & Business Intelligence

BIG DATA & Business Intelligence Université d été du GFII Montpellier - 11 Septembre 2014 BIG DATA & Business Intelligence Christophe Carniel Président de Transferts LR et Référent Régional du Plan Industriel BIG DATA BIG DATA un enjeu

Plus en détail

Premier Appel à Propositions TIC & Ville Durable

Premier Appel à Propositions TIC & Ville Durable Premier Appel à Propositions TIC & Ville Durable Les Pôles de Compétitivité ADVANCITY, SYSTEM@TIC PARIS-REGION et CAP DIGITAL font appel à votre créativité et à vos capacités d'innovation Dans le cadre

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

activités physiques et sportives

activités physiques et sportives Domaine de formation activités physiques et sportives Les résultats sont présentés en effectifs car les effectifs sont inférieurs à 100. spécialités de MASTER professionnel Développement personnel, ressources

Plus en détail

VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES

VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES 1. L agriculture et la pêche sont des secteurs essentiels pour le développement social et économique

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position

Plus en détail

UniverSite De montpellier. évènement 1ère pierre DU 1 er Centre Spatial Universitaire français U N I V E R S I T A I R E CENTRE SPATIAL

UniverSite De montpellier. évènement 1ère pierre DU 1 er Centre Spatial Universitaire français U N I V E R S I T A I R E CENTRE SPATIAL NANOSATELLITES UNIVERSITAIRES évènement 1ère pierre DU 1 er Centre Spatial Universitaire français UniverSite De montpellier 1er Centre SpAtiAL UniverSitAire français UniverSite De montpellier Le Centre

Plus en détail

LES INDUSTRIES FRANÇAISES DE SANTÉ. Un secteur stratégique au service de la santé des Français et de l économie nationale

LES INDUSTRIES FRANÇAISES DE SANTÉ. Un secteur stratégique au service de la santé des Français et de l économie nationale LES INDUSTRIES FRANÇAISES DE SANTÉ Un secteur stratégique au service de la santé des Français et de l économie nationale Le G5 santé Un cercle de réflexion qui rassemble les principales entreprises françaises

Plus en détail

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE ENTRE La Commune de NIMES, Place de l Hôtel de Ville, 30033 NIMES

Plus en détail