CONSEIL MUNICIPAL. PROCES-VERBAL DE LA SEANCE Du 12 novembre 2007 Compte rendu in extenso

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL MUNICIPAL. PROCES-VERBAL DE LA SEANCE Du 12 novembre 2007 Compte rendu in extenso"

Transcription

1 VILLE DE MARSEILLE REPUBLIQUE FRANCAISE CONSEIL MUNICIPAL PROCES-VERBAL DE LA SEANCE Du 12 novembre 2007 Compte rendu in extenso

2 2 La Séance est ouverte à 8 h 30, sous la présidence de M. Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. Monsieur le Maire.- La séance est ouverte. Mes chers collègues, je vous propose de procéder à l'appel. (Mme SALAH-EDDINE procède à l'appel) Etaient présents Mesdames et Messieurs : ALLEGRINI! ASSANTE! AUTISSIER! BENARIOUA! BENASSI! BERBERIAN! BERGER! BERNASCONI! BIAGGI! BLUM! BOET! BOTEY! BOULAY! BOURGAT! BRET! CAMERA! CARADEC! CARBUCCIA! CARREGA! CLAIRE! COLLET- FENETRIER! DI MECO! DUFOUR! DUTOIT! ESCARRAS-GAUNET! EYMIEU! FAVRE! FAY-BOCOGNANI! FOUQUET! GAMERRE! GARGUILO! GAUDIN! GEIER-GHIO! GHALI! GILLES! GIOCANTI! HERMANN! HOVSEPIAN! IMBERT! KERKERIAN! LOTA! LUCCIONI! MAGNE! MAURIC! MAZELLIER! MENCACCI- GRAND! MENNUCCI! MESSAC! MOLL! MORAINE! MOSCATI! MUSELIER! NARDUCCI! NICOLAJ-PALLOIX! OLMETA! ORTIZ M.! ORTIZ C.! PALMIERI! PASQUINI! PATRICOT! POL! PONCET-RAMADE! RAHMANI! ROATTA! ROCCA SERRA! ROSSI! ROUZAUD! SALAH-EDDINE! SANMARCO! SAVON! SERVANT! SPERLING! SPORTIELLO-BERTRAND! SUSINI! TALAZAC! TEISSIER! TIAN! TOURRET! VALADEAU! VALLETTE! VASSAL! VENTURINI! VILLANI! VLASTO! WEISS! WEYGAND! ZOUAGHI. Etaient absents et excusés Mesdames et Messieurs : BENZI! BIZAILLON! BONAT! CHENOZ! GUERINI! KAHOUL! KHANN! MADROLLE! MATTEI! PEZET! POMMIER. Etaient représentés Mesdames et Messieurs : DONNADIEU par SUSINI! LECCIA par MAURIC! MEGRET par SAVON.

3 3 Monsieur le Maire.- Nous allons procéder à l'examen de l'ordre du jour. Tout d'abord, je vous demande de bien vouloir adopter la procédure d'urgence pour le rapport n 139, conformément à l'article L du Code Général des Collectivités Territoriales. (Assentiments) 1 - Approbation du procès-verbal de la séance du 1 er octobre 2007 Monsieur le Maire.- Avez-vous des observations à formuler sur le procèsverbal de la séance du 1 er octobre 2007? (Aucune autre observation) Le procès-verbal de la séance du 1 er octobre 2007 est approuvé. 2 Compte rendu de décisions 07/87/DAFP Délégation du droit de préemption à l'etablissement Public Foncier PACA pour l'acquisition d'un bien immobilier situé 23 rue Mario Pavrone / angle rue de Briska dans le 14 ème arrondissement, cadastré quartier "Le Canet" - section 892 H n 38. (L L ) (Sans observation) 07/88/CONT Actions en justice au nom de la Commune de Marseille relatives aux juridictions administratives. (L L ) (Sans observation)

4 4 07/89/CONT Actions en justice au nom de la Commune de Marseille relatives aux juridictions judiciaires. (L L ) (Sans observation) 07/90/DAFP Délégation du droit de préemption à l'etablissement Public Foncier PACA, pour l'acquisition de deux biens immobiliers dans le 14 ème arrondissement, le premier sis au 212 boulevard Danielle Casanova, cadastré quartier "Le Canet" n 892, section A n 113, lots n 4, 5, 6, 7, 9 et le second sis au 214 boulevard Danielle Casanova, cadastré quartier "Le Canet" n 892, section A n 111, lot n 4. (L L ) (Sans observation) 07/91/DAFP Préemption exercée par la Ville de Marseille de deux appartements de 49,94 m² et de 67,60 m², situés 11 rue Auphan dans le 3 ème arrondissement, cadastrés sous le n 53 de la section L de Saint-Mauront (lots 2 et 5). (L L ) (Sans observation) 07/92/CONT Action en justice au nom de la Commune de Marseille relative à la juridiction judiciaire. (L L ) (Sans observation) 07/93/DAFP Préemption exercée par la Ville de Marseille d'un immeuble élevé en R+4 sis 9 rue Molière dans le 1 er arrondissement de Marseille, cadastré sous le numéro 147 section B quartier Thiers. (L L ) (Sans observation)

5 5 07/94/DAFP Mémoires de débours et honoraires présentés par la SCP Ph. Rey, P. Charriaud, R.Genet Spitzer, notaires associés, membres du Conseil Judiciaire de la Ville de Marseille. (L L ) (Sans observation) 07/95/DOF Reprise par la commune de Marseille de concessions cases trentenaires sises dans le cimetière de Saint-Pierre. (L L ) (Sans observation) 07/96/DOF Reprise par la commune de Marseille de concessions cases quinzenaires sises dans le cimetière de Saint-Pierre. (L L ) (Sans observation) 07/97/CONT Actions en justice au nom de la Commune de Marseille relatives aux juridictions administratives. (L L ) (Sans observation) 07/98/CONT Actions en justice au nom de la Commune de Marseille relatives aux juridictions judiciaires. (L L ) (Sans observation)

6 6 ECONOMIE, FINANCES ET ADMINISTRATION GENERALE COMMISSAIRE RAPPORTEUR : M. GAUDIN Jean-Claude 1-07/1033/EFAG SECRETARIAT GENERAL - DIRECTION DES ASSEMBLEES " Désignation de représentants du Conseil Municipal. ( DAS) Le rapport 07/1033/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité, le Groupe Socialiste, Radical et apparentés, et le Groupe Communiste et partenaires s'abstenant. 2-07/1034/EFAG SECRETARIAT GENERAL - DIRECTION DES ASSEMBLEES " Mise en œuvre de la politique municipale - Autorisation donnée à Monsieur le Maire de signer des marchés. ( DAS) Le rapport 07/1034/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité, le Groupe MNR s'abstenant. 3-07/1035/EFAG DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES JURIDIQUES - DIRECTION DES ASSURANCES " Affaires PROVOST - Société SPS - PERRIN / DAVRAINVILLE. ( ASSUR) Le rapport 07/1035/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité.

7 7 4-07/1036/EFAG DIRECTION GENERALE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS EXTERIEURES " Tarif d'entrée de la patinoire mobile installée sur le Cours d'estienne d'orves. ( DGCRE) Le rapport 07/1036/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité, le Groupe Socialiste, Radical et apparentés s'abstenant. 5-07/1037/EFAG SECRETARIAT GENERAL " Coopération décentralisée - Partenariat avec Marrakech - Convention avec l'association Française des Volontaires du Progrès. ( SG) Le rapport 07/1037/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité, le Groupe MNR s'abstenant. 6-07/1038/EFAG DIRECTION GENERALE DE L'ARCHITECTURE ET DES BATIMENTS COMMUNAUX - DIRECTION TERRITORIALE SUD " 7 ème arrondissement - Annexe Villa Valmer Corniche Kennedy - Restructuration des 1 er et 2 ème étages - Modification de l'affectation d'autorisation de programme. ( DTSUD) Le rapport 07/1038/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité, le Groupe Communiste et partenaires s'abstenant. 7-07/1039/EFAG DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES HUMAINES " Paiement à l'association "Comité d'action Sociale des personnels de la Ville de Marseille et du Centre Communal d'action Sociale" d'un acompte sur subvention de fonctionnement à valoir sur les crédits de l'exercice Modalités de l'action sociale en faveur des agents de la Ville de Marseille. ( DGRH) Le rapport 07/1039/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité.

8 8 8-07/1040/EFAG DIRECTION DES SERVICES CONCEDES ET DES SOCIETES D'ECONOMIE MIXTE " Attribution de subventions à l'institut Mode Méditerranée, pour l'exercice Versement d'un acompte. ( DSC) Le rapport 07/1040/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à la majorité, le Groupe MNR votant contre. 9-07/1041/EFAG DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES HUMAINES " Approbation d'un avenant n 6 à la convention de mise à disposition de personnel municipal passée entre la Ville de Marseille et le Groupement d'intérêt Public pour la gestion de la politique de la Ville. ( DGRH) Le rapport 07/1041/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité, le Groupe MNR s'abstenant /1042/EFAG DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES HUMAINES " Approbation d'un avenant à la convention de mise à disposition de personnel municipal passée entre la Ville de Marseille et le Groupement d'intérêt Public pour le Grand Projet de Ville de Marseille-Septèmes. ( DGRH) Le rapport 07/1042/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité, le Groupe MNR s'abstenant.

9 /1043/EFAG DIRECTION GENERALE DE L'ARCHITECTURE ET DES BATIMENTS COMMUNAUX " DIRECTION DES REGIES - Fourniture de bois et dérivés nécessaires à la Direction des Régies et aux services municipaux - Lancement d'un appel d'offres ouvert. ( DGABC) Le rapport 07/1043/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité /1044/EFAG DIRECTION GENERALE DE L'ARCHITECTURE ET DES BATIMENTS COMMUNAUX " DIRECTION DES REGIES - Fourniture de matériaux de construction nécessaires à la Direction des Régies et aux services municipaux - Lancement d'un appel d'offres ouvert. ( DGABC) Le rapport 07/1044/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité /1045/EFAG DIRECTION GENERALE DE L'ARCHITECTURE ET DES BATIMENTS COMMUNAUX " DIRECTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE - DIRECTION DES ETUDES ET GRANDS PROJETS - Travaux de réparation, d'entretien ou de rénovation des bâtiments et ouvrages divers constituant le patrimoine immobilier de la Ville de Marseille pour l'ensemble des services municipaux - Lancement d'un appel d'offres ouvert pour le corps d'état "Maçonnerie, Gros-œuvre, Démolitions - Lots 1, 5, 8". ( DGABC) Le rapport 07/1045/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité.

10 /1046/EFAG DIRECTION GENERALE DE LA LOGISTIQUE - DIRECTION DES ACHATS " Lancement d'un appel d'offres ouvert pour la fourniture d'équipements de protection individuelle et d'effets vestimentaires nécessaires au personnel municipal. Relance de lots infructueux. ( ACHA) Le rapport 07/1046/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité /1047/EFAG DIRECTION GENERALE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS EXTERIEURES " Lancement d'un appel d'offres ouvert pour la fourniture de boissons - Lot n 4. ( DGCRE) Le rapport 07/1047/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité /1048/EFAG DIRECTION GENERALE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS EXTERIEURES " Lancement d'un appel d'offres ouvert relatif aux prestations de création, d'exécution graphique et de mise en œuvre des actions de communication de la Ville de Marseille (lots 1 et 2). ( DGCRE) Le rapport 07/1048/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité /1049/EFAG DIRECTION GENERALE DE L'ARCHITECTURE ET DES BATIMENTS COMMUNAUX " DIRECTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE - Avenant n 1 aux marchés n 07/932 et n 07/933 passés avec la société CONJONCTURE SPHYNX PROTECVOL. ( DGABC) Le rapport 07/1049/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité.

11 /1050/EFAG DIRECTION GENERALE DE L'ARCHITECTURE ET DES BATIMENTS COMMUNAUX " DIRECTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE - Approbation de l'avenant n 4 au marché n 03/702 relatif aux prestations d'exploitation avec gros entretien des installations de génie climatique et des équipements gaz des cantines. ( DGABC) Le rapport 07/1050/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité /1051/EFAG DIRECTION GENERALE DE LA LOGISTIQUE - DIRECTION DES SYSTEMES D'INFORMATION ET DE TELECOMMUNICATIONS- DEVELOPPEMENT " Approbation de l'avenant n 1 au marché attribué à la société ATEXO. ( DSIT-DVPT) Le rapport 07/1051/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité /1052/EFAG DIRECTION GENERALE DE LA LOGISTIQUE - DIRECTION DES SYSTEMES D'INFORMATION ET DE TELECOMMUNICATIONS- DEVELOPPEMENT " Développement d'une application "Workflow" de gestion des Fêtes et Manifestations - Demande d'affectation d'autorisation de programme. ( DSIT-DVPT) Le rapport 07/1052/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité, le Groupe MNR s'abstenant.

12 /1053/EFAG DIRECTION GENERALE DE LA LOGISTIQUE - DIRECTION DES SYSTEMES D'INFORMATION ET DE TELECOMMUNICATIONS - METHODES ET PILOTAGE " Logiciels Libres - Dépôt de logiciels dans la forge de l'a.d.u.l.l.a.c.t. ( DSIT-MEPI) Le rapport 07/1053/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité. COMMISSAIRE RAPPORTEUR : M. ALLEGRINI José 22-07/1054/EFAG DIRECTION GENERALE DE LA PREVENTION ET DE LA PROTECTION " DIRECTION DE LA VIDEO ET DE LA TELESURVEILLANCE - Extension du dispositif de vidéoprotection urbaine - Approbation de la convention avec la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole relative aux travaux d'aménagement de voie publique nécessaires au projet. ( DGPP) Le rapport 07/1054/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité, le Groupe Socialiste, Radical et apparentés, et le Groupe Communiste et partenaires s'abstenant. COMMISSAIRE RAPPORTEUR : M. BENZI Jean-Marc 23-07/1055/EFAG SECRETARIAT GENERAL - DIRECTION DES OPERATIONS FUNERAIRES " Attribution d'une indemnité dans le cadre des obsèques de Madame Madeleine LUCCIARDI née LUCIANI. ( DOF) Le rapport 07/1055/EFAG mis aux voix par Monsieur le Maire est adopté à l'unanimité.

13 13 COMMISSAIRE RAPPORTEUR : M. BERGER Philippe 24-07/1056/EFAG DIRECTION GENERALE DE LA PREVENTION ET DE LA PROTECTION - DIRECTION DE LA PREVENTION ET DE LA SECURITE DU PUBLIC " Avis du Conseil Municipal sur la demande d'autorisation préfectorale d'exploitation des installations de combustion, réfrigération de l'ensemble commercial "Les Terrasses du Port" - 2 ème arrondissement. ( DPSP) Monsieur le Maire.- En Conférence des Présidents, il a été décidé que nous ferions un débat d'une heure concernant l'avenir du Port de Marseille. La parole est à M. BLUM, qui a rapporté ce sujet après de multiples auditions. Et nous répondons ainsi très favorablement à la demande de nos deux éminents collègues, M. MENNUCCI et M. DUTOIT. J'aperçois en même temps M. Jean-Louis TOURRET, je voudrais lui exprimer toutes mes condoléances puisque je sais qu'il y a 48 heures il a perdu sa sœur, qui a traversé une très longue et douloureuse maladie avec un courage énorme. J'ai eu l'occasion de lui dire hier matin d'ailleurs dans l'église de Saint- Giniez, mais je lui adresse aujourd'hui, en notre nom à tous, nos condoléances attristées devant un combat courageux face à la mort. Monsieur BLUM.- Je me permettrai de m'associer aussi personnellement à ce que vous venez de dire, connaissant M. Jean-Louis TOURRET depuis longtemps et étant liés par une longue amitié. Monsieur le Maire, mes premiers mots seront pour vous remercier de m'avoir chargé de cette mission concernant le Port Autonome, qui m'a ainsi permis de prendre contact avec différentes personnalités, tant au niveau national que local, de pouvoir également engager un dialogue avec certains élus de l'opposition, avec les Présidents de Groupe, qu'il s'agisse de M. MENNUCCI ou de M. DUTOIT, avec qui j'ai pu m'entretenir d'ailleurs de façon tout à fait cordiale et même, sur beaucoup de points nous avons pu constater qu'il pouvait y avoir un consensus. Et d'ailleurs, je tiens à remercier tous mes interlocuteurs. Tout est parti bien entendu, vous le savez, mes chers collègues, de la décision de Monsieur le Président de la République lors de sa venue à Marseille au mois de juillet dernier, lorsqu'il est venu inaugurer le tramway et qu'il a souhaité qu'une réforme du statut des Ports soit entreprise. Pourquoi une réforme mais d'abord que représente le Port Autonome pour Marseille? On ne le dit pas suffisamment, le port, c'est la ville et c'est un acteur particulièrement important au plan économique, au plan social, au plan également de l'avenir. Le port s'étend sur quatre Communautés de Communes, plus particulièrement sur la zone de Fos, et ce sont bien sûr les bassins Ouest, et sur la zone de la Joliette, Commune de Marseille, ce sont les bassins Est de la ville. Le

14 14 port, c'est emplois dont sur Marseille Provence Métropole, entreprises, et cela représente près de 8 % d'emplois salariés. C'est dire que pour nous cela revêt une importance tout à fait importante et tout à fait particulière. Pourquoi cette réforme? Parce que finalement, si le Port de Marseille reste le premier port français, il faut bien se le dire, c'est parce que nous avons la chance de bénéficier du passage du pipeline sud-européen, c'est-à-dire tout ce qui concerne le pétrole et le gaz, les hydrocarbures, la pétrochimie, ce qui fait que des droits importants sont payés au Port Autonome et qu'il est donc toujours le premier port français. Mais pour autant, ce qui fait la richesse d'un port, mes chers collègues, vous le savez très bien, ce qui constitue la valeur ajoutée, ce qui fait que le port peut embaucher et créer des emplois, c'est notamment et surtout le trafic de conteneurs. Or, quand on regarde les choses, en matière de trafic de conteneurs Marseille-Fos était à la première place en 1985, à la onzième en Vous comprendrez qu'il y a de quoi s'interroger et, en même temps, il faut que nous puissions accomplir des réformes pour être compétitifs dans les années qui viennent puisque d'ici à 2010 le développement fera que le nombre de conteneurs actuels sera augmenté de plus de la moitié. C'est-à-dire qu'en 2005 il y avait 250 millions de conteneurs dans le monde, il y en aura 50 % de plus en Donc il y a des parts de marchés à récupérer parce que, malheureusement, nous en avons perdu par rapport aux autres ports. Cette réforme présente, pour nous, trois aspects essentiels, qui pourront constituer la contribution que l'équipe de Jean-Claude GAUDIN veut et entend apporter à cette réforme. Le premier point, contrairement à ce que peuvent dire certains, est fondamental, c'est la gouvernance. La gouvernance du Port, aujourd'hui, c'est un Conseil d'administration, composé d'un Président, de personnalités qualifiées, de représentants du personnel et de professionnels, lesquels professionnels sont juge et partie aussi puisqu'ils votent les tarifs du port qu'ils sont chargés après d'appliquer, ce qui à mon avis est profondément malsain, et d'un Directeur Général qui est nommé par l'etat. Mais, aujourd'hui, qui commande au Port Autonome? Vous avez, d'un côté, un Conseil d'administration qui n'a aucun pouvoir et, de l'autre côté, un Directeur nommé par l'etat, qui a tous les pouvoirs mais qui agit chaque jour terrorisé par la CGT qui le menace de bloquer le port. Oui, c'est la vérité! Quelles sont les propositions qui sont faites? Ce sont les suivantes. C'est un Etablissement Public, avec un Directeur nommé par l'etat mais qui devra être agréé je dis bien agréé par le Conseil d'administration. Et celui-ci devra être composé en grande majorité de représentants des Collectivités Territoriales et des Chambres de Commerce, de quelques personnalités qualifiées nommées par le Gouvernement et des représentants du personnel. Il faut, et c'est ce qui est fondamental, qu'il y ait une symbiose totale entre le Conseil d'administration, le Directeur du Port et la Ville et la Communauté Urbaine, parce que la gouvernance doit faire en sorte que la Ville et la Communauté Urbaine

15 15 puissent être, sur la politique du port, sur l'avenir, sur le schéma directeur d'aménagement du port, celles qui au final prennent la décision. Et nos propositions sont tellement vraies que les trois ports européens qui fonctionnent le mieux au monde, c'est Anvers, en régie municipale autonome, c'està-dire que c'est un Adjoint au Maire d'anvers qui dirige le Port Autonome, c'est Rotterdam, également en régie municipale, et c'est Hambourg, entreprise publique dont le capital est détenu à 100 % par la Ville de Hambourg. Et ce sont ces trois ports qui sont les plus compétitifs. Donc sur ce point, je pense qu'il ne faut plus transiger, il faut qu'il y ait vraiment un pouvoir qui revienne aux Collectivités Locales, parce que ce sont elles qui doivent être les premières parties prenantes du nouveau système portuaire. Le deuxième point important et sur lequel je me permettrai d'insister, ce sont les missions. L'Etablissement Public Port Autonome, aujourd'hui, a deux missions essentielles. La première mission, c'est la mission régalienne. Vous savez ce que c'est : c'est la capitainerie, la sûreté, la sécurité, c'est également le financement des infrastructures. Et ces missions régaliennes doivent bien entendu rester à l'etablissement Public, je crois qu'il n'y a pas de doute à avoir sur ce sujet, c'est important. Mais à côté de ses missions régaliennes, le port a aussi des missions concurrentielles. C'est-à-dire qu'il est propriétaire des outils portuaires de manutention et qu'il a également le personnel qui fait fonctionner ce matériel. Or, ce dont on s'aperçoit, c'est que cette dichotomie entre les employés du port, les outils portuaires qui appartiennent à l'etablissement Public et le privé qui les utilise, ne marche pas très bien. Et le deuxième objet de la réforme, c'est justement de faire en sorte que les activités dites concurrentielles soient concédées à des opérateurs privés. C'est le Port, bien entendu, qui organisera les concessions et, désormais, ce seront les entreprises de manutention qui seront concessionnaires des outils, c'est-à-dire des grues et des portiques. Ce sont elles qui pourront utiliser également le personnel et il y aura donc unicité de commandement, de manière à ce que ces entreprises puissent préparer leurs plans d'organisation à long terme, qu'elles puissent également organiser leurs investissements, qu'elles puissent organiser leurs équipes de travail. C'est ce qui permettra de mieux fonctionner et c'est d'ailleurs ce qui se passe aujourd'hui dans tous les ports européens. C'est là évidemment que peut se trouver le problème, puisque j'ai eu le plaisir de rencontrer tous les syndicats du Port Autonome, sauf bien sûr la CGT qui n'a pas voulu répondre à mon invitation, ce que je regrette, mais c'est un peu le nœud du problème, c'est ce que l'on appelle l'aspect social. C'est-à-dire que pour les employés du Port Autonome, le syndicat CGT ne souhaite pas que ce personnel soit intégré dans les entreprises. Bien sûr, on est là dans le cadre d'une loi dite loi cadre, c'est-à-dire que des discussions seront engagées et qu'elles devront permettre, je l'espère, d'aboutir à un accord. Car les choses peuvent se faire par paliers, c'est-à-dire que le personnel actuel du Port Autonome peut très bien, avant d'être intégré dans les entreprises privées, passer par le statut de docker, il peut y avoir une clause de

16 16 retour. Parmi les opérateurs privés, il peut être imaginé aussi le même système qu'à Dunkerque, c'est-à-dire une société privée qui soit associée à l'etat ou au Port Autonome, et cela y marche très bien. Donc tout peut être imaginé, il suffit bien entendu qu'il y ait de la bonne volonté. Je suis de ceux qui pensent qu'une bonne réforme est une réforme qui doit être concertée, que la concertation doit avoir lieu, mais en même temps, car une loi cadre doit fixer des dates, des limites, qu'à partir du moment où les limites sont dépassées et que la concertation est terminée, la loi doit être appliquée. Force doit rester à la loi, c'est normal et c'est notre principe républicain. Reste un troisième point que je voudrais évoquer devant vous, qui est pour nous important et qui est celui de la fiscalité. Aujourd'hui, lorsque l'on sait que le Port Autonome, je vous le disais, s'étend sur quatre Communautés d'agglomération, MPM, le SAN, la Communauté d'agglomération de l'ouest de l'etang de Berre et la Communauté d'agglomération d'arles La Crau, quand on regarde le produit par tête d'habitant, on constate que le revenu est, pour le SAN, de Euros par habitant ; pour la Communauté d'agglomération de l'ouest de l'etang de Berre, Euros par habitant ; pour Arles La Crau, 386 Euros par habitant et pour Marseille Provence Métropole, 202 Euros par habitant. Vous voyez l'écart. C'est très simple, cet écart est dû au fait que la taxe professionnelle, la richesse, sur ces agglomérations de Communes sur lesquelles s'étend le Port Autonome, va du côté de l'ouest et pas sur notre ville et sur notre Communauté Urbaine. Et bien sûr, que se passe-t-il? C'est toujours le même problème : la Ville de Marseille a toutes les charges de centralité et les autres Communautés d'agglomération, en tout cas pour le SAN et celle de l'ouest de l'etang de Berre, ont tous les revenus. Et en même temps, quand les habitants de ces Communautés d'agglomération sont malades, ils viennent à la Timone ; quand ils veulent aller voir un spectacle, ils viennent à l'opéra ; quand ils veulent voir du sport, ils viennent au Stade, etc. Et nous, nous avons toujours les charges de centralité, ce qui, comme vous vous en doutez, n'est absolument pas normal. Et c'est sur ce point que nous devons aussi être fermes et réagir. Il est certain qu'il ne sera sans doute pas facile de l'obtenir dans le cadre de ce projet de loi, parce qu'il ne concerne pas directement l'administration communale ou intercommunalité. Mais néanmoins il faut le dire, y mettre l'accent et attirer l'attention de l'etat et du Gouvernement, comme nous l'avons fait déjà pour les gouvernements successifs. C'est important parce qu'il en va de la richesse de notre Communauté Urbaine, de la richesse de la Ville et bien sûr de nos capacités d'investissement. Sur ce point, je pense que nous avons intérêt, Monsieur le Maire, et je sais que vous y êtes très sensible, à faire en sorte que le Gouvernement puisse d'une manière ou d'une autre, soit dans ce projet de loi, soit dans un autre, y être attentif. Et je me permettrai maintenant de conclure, si vous me le permettez, par le rapport qui nous est soumis là, sur "Les Terrasses du Port". C'est un rapport extrêmement important et particulièrement significatif. Les Terrasses du Port, c'est m² de surfaces commerciales et d'activités ludiques,

17 17 c'est également 400 millions d'euros d'investissements, c'est aussi 400 emplois, et 400 emplois qui vont être édifiés par l'intermédiaire d'une autorisation d'occupation temporaire sur le domaine public maritime. Et là, je voudrais quand même m'interroger et interroger nos collègues de l'opposition. J'ai été un peu stupéfait, quand le Président du Conseil Général a annoncé sa candidature, qu'il dise clairement qu'il était opposé à ce projet. Il a peutêtre changé d'avis, nous pourrons le constater par le vote des élus de l'opposition. S'il n'a pas changé d'avis, c'est tout à fait son droit mais je trouve cela un peu dommage, comme je trouve un peu dommage des déclarations à l'emporte-pièce dans lesquelles il est dit : "On ne touchera pas un mètre carré du port pour du logement ou pour des bureaux". Entre nous, mes chers collègues, cela ne veut pas dire grand-chose parce que quand vous regardez ce qui se passe dans les autres ports français et dans les autres ports européens, quand vous étudiez un tant soi peu la réglementation européenne, il faut savoir qu'à partir du moment où des terrains ne sont plus utilisés par un port pour de l'industriel ou du portuaire, il est souhaitable qu'ils soient reconvertis c'est recommandé en bureaux, en logements, en commerces, pour les croisières, pour le tourisme. Et c'est ce qui se passe partout. Bien entendu, ne soyons pas stupides, il ne s'agit pas de faire une Marina à la Joliette, on ne va pas refaire Port-Grimaud sur la Joliette! C'est l'évidence! Mais il faudrait m'expliquer pourquoi on ne pourrait pas faire, comme cela est projeté, des logements sociaux et locatifs sur l'îlot Peyssonnel, quatre îlots je dis bien qui appartiennent au Port Autonome, situés derrière les grilles, effectivement. Vous m'expliquerez donc pourquoi vous êtes contre, cela m'intéresse beaucoup. Vous m'expliquerez également pourquoi vous être contre faire des bureaux sur le Silo, puisque cela est prévu, alors que juste derrière le Président du Conseil Général va y installer ses propres bureaux! Vous m'expliquerez pourquoi vous refusez. La politique, c'est quelque chose de sérieux. Le Général De GAULLE et ce sera ma conclusion disait qu'il n'y a pas de politique en dehors des réalités. Et aujourd'hui, que nous soyons de la majorité ou de l'opposition, il nous faut tenir compte de ces réalités et ce n'est qu'en faisant cela que nous contribuerons avantageusement au développement de notre port et à celui de la ville.! (Applaudissements dans les rangs de la majorité) Monsieur MENNUCCI.- Monsieur le Maire, chers collègues, il n'a pas fallu longtemps pour que ce débat que vous nous proposez, mais je m'en doutais un peu après une intervention construite de M. BLUM, se termine dans une opération de campagne électorale. Mais nous n'allons pas le reprocher à M. BLUM, il est vrai que la période s'y prête et qu'un certain nombre de questions ont été posées, donc autant y répondre clairement ici, en Conseil Municipal. Monsieur le Maire, vous avez souhaité que nous ayons ce débat, enfin! Et je vous en remercie puisque c'est une demande que je vous avais faite et je pense qu'il est effectivement normal que ce soit dans cette enceinte que nous débattions de cette question, même si les décisions ne s'y prennent pas. Mais il faut peut-être voir un peu de malignité de votre part dans le fait d'organiser ce débat via une délibération qui finalement n'a pas grand-chose à voir

18 18 avec le Port Autonome de Marseille, qui concerne plutôt l'avenir du commerce dans notre ville, sujet que nous aborderons certainement de façon plus complète une autre fois. Et je dirai tout de suite à M. BLUM, je l'ai vérifié avec Mme NARDUCCI à l'instant, que cela fait deux fois qu'il nous dit que M. GUERINI s'oppose ou s'est opposé violemment aux Terrasses du Port, or M. GUERINI s'est posé un certain nombre de questions que beaucoup de commerçants se posent, me dit-on, en ce moment d'ailleurs, qui sont le calendrier de mise en place d'un nouvel équipement commercial et la façon dont cet équipement commercial va poser un problème à la création des commerces que vous nous avez promis à la rue de la République. C'est cela, l'interrogation de M. GUERINI, et pas du tout la façon dont M. BLUM nous l'a présenté ce matin. Lors de ces dernières élections législatives je reviens au sujet, je crois avoir été le seul candidat à affirmer qu'il fallait de manière urgente aborder clairement les problèmes du Port Autonome. Je l'ai fait pendant la campagne électorale, en l'écrivant et en faisant des réunions publiques. Ce problème constitue incontestablement, le port étant notre levier économique majeur, un événement tout à fait central pour notre ville, et toutes les études confirment l'importance considérable que cet outil a pour Marseille, en termes d'emploi, d'attractivité, d'aménagement du territoire et de rayonnement international. La dernière étude en date parle de emplois générés sur la métropole, soit 7,6 % de l'emploi salarié privé, et de plus de 44 millions d'euros de taxe professionnelle reversés aux Collectivités. Votre Municipalité, soit par négligence, soit pour des raisons idéologiques, a trop longtemps considéré le port comme une entité extérieure à la ville, sur laquelle nous n'aurions aucun pouvoir. Et j'ai vu, mais cela est renforcé évidemment par la nature et l'organisation des Ports Autonomes dans ce pays, que la presse parlait de "principauté portuaire" et j'ai trouvé que c'était une façon de s'exprimer sur le port qui relève vraiment de la réalité. Votre voix, Monsieur le Maire, qui est une voix forte et écoutée, en tout cas je l'espère, dans les instances gouvernementales et à l'ump, dont vous êtes le Vice-président, s'est rarement faite entendre lors des conflits qui portaient pourtant directement atteinte à l'image et à l'avenir même de Marseille. Et lorsque certains représentants de la Ville se sont exprimés et quand je dis "de la Ville", je parle de vos amis, ils l'ont plutôt fait en mettant de l'huile sur le feu qu'en cherchant à trouver un compromis acceptable pour toute la communauté portuaire. C'est hélas dans ce même état d'esprit un peu guerrier que certains acteurs ont souhaité que le nouveau Gouvernement ouvre rapidement le débat sur l'avenir et sur la gouvernance des Ports Autonomes. Et s'il s'agit, à travers ce futur texte de loi, de régler en force les problèmes de statuts de certaines catégories de personnel, ce débat n'est pas celui que nous souhaitons. Certes, cette question fait partie du débat, mais nous prenons la question du Port Autonome beaucoup plus globalement et il ne faudrait pas, sur le Port Autonome, constituer les mêmes erreurs que celles qui ont été faites sur la RTM et qui nous ont conduits à la grève que nous avons connue et qui est toujours dans la mémoire de nos concitoyens, pour une idée qui n'était pas de régler une question mais de régler son compte à une organisation syndicale. Je vous l'ai déjà dit, je le redis ici : il n'est pas de la responsabilité de la Municipalité de mener ce type de guerre!

19 19 S'il s'agit par contre, Monsieur le Maire, de trouver des solutions pour dynamiser l'activité portuaire, pour donner aux Collectivités Locales concernées plus de pouvoir dans la gestion et pour bâtir un compromis social acceptable par tous, alors oui, nous prendrons toute notre part dans ce débat! Nous avons, il est vrai, rencontré M. BLUM, qui a eu l'amabilité de nous consulter, mais j'ai tendance à croire que nous sommes, pour le moment, dans le deuxième cas de figure et je m'en félicite. Mais je préviens quand même que si c'est le premier cas qui devait triompher, à ce moment-là il ne faudrait pas compter sur nous! Comme le rappelle M. PFISTER dans son excellent rapport, l'activité logistique connaît depuis plusieurs années une croissance très dynamique, d'environ 10 % par an, ce qui constitue un atout extraordinaire pour notre ville. Autre atout, faut-il le rappeler, Marseille accueille aussi le siège social d'une des plus grandes compagnies maritimes mondiales, à savoir la CMA-CGM, ainsi que de nombreux sous-traitants. Pourtant, le Port Autonome a perdu régulièrement des places en termes de trafic de conteneurs par rapport à ses grands concurrents européens, Rotterdam, Gênes, Barcelone ou Algésiras. La première explication à cette perte de compétitivité est avant tout et de façon nette et ce n'est donc pas ici en Conseil Municipal que nous le règlerons, un sous-investissement chronique de la part des pouvoirs publics et particulièrement de l'etat, puisque c'est lui qui doit investir dans les comptes des ports et qu'il n'a participé qu'à hauteur de 12 % à l'investissement portuaire entre 1997 et Donc, s'il n'y a pas d'investissement ou s'il y a moins d'investissement que dans les autres ports, il ne faut pas s'étonner que les bateaux aillent ailleurs et pas à Marseille. La deuxième explication, mais il ne faut pas non plus la sur-dimensionner, tient au mode de gestion, ce que l'on nomme maintenant la gouvernance du Port, mode de gestion très étatique, très technocratique, qui n'a pas évolué depuis l'aprèsguerre. Mais je mets en garde M. BLUM, parce que cela a représenté à peu près la moitié de son intervention : ce n'est pas uniquement la question de savoir qui nomme le Directeur ou qui est dans le Conseil d'administration qui est centrale. La question est plutôt : qui paye les investissements que vous appelez régaliens? Et là, ce n'est pas parce que le Directeur du Port sera nommé avec l'aval du Président du Conseil Régional, du Président du Conseil Général, du Maire de Marseille ou du Président de la Communauté Urbaine, que l'etat viendra abonder plus facilement. Donc, prenons garde à ne pas croire que nous aurions réglé la question du Port Autonome de Marseille en changeant simplement la nomination du Directeur. Ce sont surtout les millions d'euros, qui doivent venir abonder et permettre la transformation des équipements, qui sont les plus importants. Quant à l'exemple d'anvers où un Adjoint au Maire dirige le Port, je ne préfère pas avoir la cruauté d'imaginer ce que ce serait si c'était le cas à Marseille! (Réprobations dans les rangs de la majorité) Monsieur MENNUCCI.- La troisième explication tient bien évidemment à l'absence de dialogue social digne de ce nom, ce qui a pour conséquence un manque de fiabilité et une compétitivité insuffisante par rapport aux autres places européennes.

20 20 Si nous sommes d'accord sur ce diagnostic et sur l'urgence de voir enfin les choses évoluer, alors je crois que nous pourrons être aussi d'accord sur quelques propositions qui pourraient être formulées dans le futur texte de loi. Je note néanmoins que, venant me voir à la fin du mois d'août, M. BLUM m'avait indiqué qu'à fin septembre nous aurions le texte ; or, à aujourd'hui, nous ne l'avons toujours pas. Mais certainement qu'il a été publié, on ne sait pas, évidemment, on attend ce texte. Il est vrai qu'il y avait certainement plus d'urgence à légiférer sur l'adn et les chiens dangereux, mais pour l'instant on n'a pas encore eu ce texte. En ce qui concerne Marseille même, je souhaiterais exprimer un principe intangible et quelques recommandations au rapporteur, s'il le permet, concernant le développement de notre Port Autonome. Le principe sur lequel nous ne transigerons pas, c'est la préservation de l'intégrité de l'espace dédié au Port Autonome et aux bassins Est. Ce n'est pas vous faire injure que d'affirmer que l'on a senti quelquefois chez vous ou chez vos Adjoints, Monsieur le Maire, par exemple à l'époque de la Coupe du Monde de l'america de funestes souvenirs, le désir de remodeler l'espace portuaire au profit de la Ville ou d'euroméditerranée. Et il vous a fallu beaucoup de courage, Monsieur le Maire, et je vous en félicite, pour résister, sur ce dossier en tout cas, à la pression des promoteurs immobiliers et des investisseurs de toute sorte, qui voient évidemment dans cet espace futur un nouvel eldorado en bord de mer. Pour répondre aussi aux questions de M. BLUM sur les déclarations de M. GUERINI, oui, M. GUERINI a indiqué que tant qu'il y a de l'activité industrielle et que lui, demain, comme Maire de Marseille, il en ferait la recherche, c'est prioritairement dans les bassins Est, sur le territoire du Port Autonome, qu'il faut l'installer. Il a aussi indiqué qu'il souhaitait un lien plus puissant entre le port et la ville. Et peut-être que des questions se posent sur l'enfermement de ce port. Mais sur la question des logements, oui et nous l'avons fait dans la bataille avec la Région sur Euroméditerranée, nous ne souhaitons pas que des emplacements qui permettront le développement économique, même dans cinq, dix ou quinze ans, soient occupés par des logements qui empêcheraient ce développement économique. Oui, c'est notre position, c'est celle que nous revendiquons et que nous inscrirons pendant la campagne municipale. La plupart des experts reconnaissent aujourd'hui l'importance stratégique des bassins Est, qui permettent de capter un trafic plus diversifié, dont 4 millions de tonnes en remorques baptisées du joli nom de RoRo. D'autres activités se développent à un rythme soutenu sur ces bassins, dont entre autres la réparation navale industrielle, la réparation de grande plaisance ainsi que la croisière. Et je pense qu'avec un peu d'imagination, il serait aussi possible de trouver une solution satisfaisante pour les habitants de ces quartiers qui expriment aujourd'hui le désir de retrouver un accès à la mer. Le principe de l'intégrité de l'espace portuaire doit rester notre règle de conduite mais nous devons trouver des formules qui permettent aux habitants de ces quartiers, à ceux qui le veulent, d'accéder au bord de mer. Les recommandations que je souhaite faire proviennent là-aussi de nombreuses discussions avec les acteurs de la communauté portuaire. D'abord, il est urgent de programmer d'ores et déjà les extensions de Fos 3XL et de Fos 4XL, afin de porter la capacité du port à 5 millions de conteneurs vers Dois-je

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Loi n 41-08 portant création de l'agence marocaine de développement des investissements

Loi n 41-08 portant création de l'agence marocaine de développement des investissements Dahir n 1-09-22 du 22 safar 1430 portant promulgat ion de la loi n 41-08 portant création de l'agence marocaine de développement des investissements. B.O. n 5714 du 5 mars 2009 Vu la Constitution, notamment

Plus en détail

Dahir portant loi n 1-93-51 (22 rebia I 1414) Instituant les agences urbaines (B.O. 15 septembre 1993).

Dahir portant loi n 1-93-51 (22 rebia I 1414) Instituant les agences urbaines (B.O. 15 septembre 1993). Dahir portant loi n 1-93-51 (22 rebia I 1414) Instituant les agences urbaines (B.O. 15 septembre 1993). Vu la Constitution, notamment son article 101 ; Après examen par le conseil des ministres réuni le

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

MESDAMES ET MESSIEURS LES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL

MESDAMES ET MESSIEURS LES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL REPUBLIQUE FRANÇAISE Mairie de La Seyne-sur-Mer Département du Var ARRONDISSEMENT DE TOULON La Seyne-sur-Mer, le 27 mai 2015 MESDAMES ET MESSIEURS LES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL Chère Collègue, Cher

Plus en détail

Publication au JORF du 24 septembre 1959. Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959. Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens.

Publication au JORF du 24 septembre 1959. Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959. Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens. Publication au JORF du 24 septembre 1959 Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959 le Premier ministre, Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens. version consolidée au 27 décembre

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE Vu le code général des collectivités territoriales et notamment ses articles L.1431-1 à L. 1431-9

Plus en détail

STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE

STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE CHAPITRE I - CREATION ET DISSOLUTION DE L'AGENCE - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : CREATION DE L AGENCE En application de l'article 32 de la loi n 82-213

Plus en détail

Présentation de l'installation du siège à Lyon

Présentation de l'installation du siège à Lyon Assemblée Générale Extraordinaire Saint-Quentin 15 Août 2015 Présentation de l'installation du siège à Lyon Optimiser nos ressources Depuis un peu plus de deux ans, la Fédération a établi un programme

Plus en détail

N/Réf. : BO818802. Monsieur le Président,

N/Réf. : BO818802. Monsieur le Président, N/Réf. : BO818802 Monsieur le Président, La Chambre régionale des comptes après avoir examiné la réponse à ses observations provisoires sur la gestion de la SEMASCL (SEM pour la promotion et la gestion

Plus en détail

PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010

PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010 1 PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010 La séance est ouverte à 9 h12 heures, présidée par Madame Liliane BOUDIA, Adjointe au Maire et, qui fait l'appel nominal

Plus en détail

NOM DE LA COLLECTIVITÉ

NOM DE LA COLLECTIVITÉ NOM DE LA COLLECTIVITÉ MARSEILLE / FRANCE DATE 2015 Nombre d habitants : 860 000 hab. Caractéristiques économiques marquantes de la collectivité : Activités portuaires / logistique Industrie créatives

Plus en détail

Innovations ville port

Innovations ville port Séminaire «Nouvelles activités économiques dans l'environnement portuaire» - Saint-Brieuc 4 février 2015 Innovations ville port LL.Dupont 4 février 2015 AGAM Club FNAU «Territoires maritimes : 10 agences

Plus en détail

OUI : 13 NON : 2 (Mme HENNIN- M. MUSTEL) Abstention : 0

OUI : 13 NON : 2 (Mme HENNIN- M. MUSTEL) Abstention : 0 Le 11 avril deux mille quatorze à vingt heures trente, le Conseil Municipal s'est réuni au lieu habituel de ses réunions sous la présidence de Jean-Paul BEAREZ, Maire Présents : MM. J.P BEAREZ A. BERNARD

Plus en détail

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement PREMIER MINISTRE Service Communication Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement Paris, jeudi 26

Plus en détail

SEMINAIRE D'INFORMATION POUR LES MEMBRES AFRICAINS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU BIT. 27-29 avril 2015, Addis-Abeba, Ethiopie

SEMINAIRE D'INFORMATION POUR LES MEMBRES AFRICAINS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU BIT. 27-29 avril 2015, Addis-Abeba, Ethiopie SEMINAIRE D'INFORMATION POUR LES MEMBRES AFRICAINS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU BIT 27-29 avril 2015, Addis-Abeba, Ethiopie Intervention du Président du Conseil d'administration, S.E. l'ambassadeur Apolinario

Plus en détail

Publication au JORF du 17 janvier 1992 Décret n 92-45 du 15 janvier 1992

Publication au JORF du 17 janvier 1992 Décret n 92-45 du 15 janvier 1992 Publication au JORF du 17 janvier 1992 Décret n 92-45 du 15 janvier 1992 Décret portant organisation de la bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg et relatif aux services de la documentation

Plus en détail

Je me réjouis d être parmi vous ce matin pour ouvrir votre colloque annuel.

Je me réjouis d être parmi vous ce matin pour ouvrir votre colloque annuel. Discours de Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l innovation et l'economie numérique, en ouverture du colloque 2012 de l ARCEP sur «Les territoires du numérique» 25 septembre 2012 Mesdames, et

Plus en détail

Les Rencontres du "METTRE EN COHERENCE LES RESSOURCES DE FORMATION INITIALE ET CONTINUE POUR REPONDRE AUX ENJEUX DE TERRITOIRE"

Les Rencontres du METTRE EN COHERENCE LES RESSOURCES DE FORMATION INITIALE ET CONTINUE POUR REPONDRE AUX ENJEUX DE TERRITOIRE Les Rencontres du "METTRE EN COHERENCE LES RESSOURCES DE FORMATION INITIALE ET CONTINUE POUR REPONDRE AUX ENJEUX DE TERRITOIRE" Pôle "Moyen Pays" Jeudi 13 Juin 2002 PACTES TERRITORIAUX POUR L'EMPLOI (D.I.A.T)

Plus en détail

STATUTS. Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume. Version approuvée lors du comité syndical du 5 novembre 2014.

STATUTS. Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume. Version approuvée lors du comité syndical du 5 novembre 2014. STATUTS. Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume. Version approuvée lors du comité syndical du 5 novembre 2014. TITRE I : NATURE ET OBJET DU SYNDICAT MIXTE. 2 ARTICLE

Plus en détail

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Discours du Président de la République lors du Sommet des maires pour le climat Publié le 26 Mars 2015 Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Madame la Maire de Paris, chère Anne HILDALGO, Je voulais

Plus en détail

Marseille Provence Métropole à la rescousse des tours d'euromed

Marseille Provence Métropole à la rescousse des tours d'euromed Page 1 sur 5 Marseille Provence Métropole à la rescousse des tours d'euromed 09 mars 2014 Par Louise Fessard et Jean-François Poupelin (le Ravi) - Mediapart.fr Golem image Afin de faire entrer Marseille

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DES PORTS FRANÇAIS APRES 2008

LE DEVELOPPEMENT DES PORTS FRANÇAIS APRES 2008 LE DEVELOPPEMENT DES PORTS FRANÇAIS APRES 2008 R Jacques TRORIAL Président Délégué de l Union des Ports de France Les mardis de la mer et des Français Institut catholique de Paris Mardi 11 mars 2014 SOMMAIRE

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL - 314 -

RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL - 314 - Ville de Marseille 15-27944-DPE RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL - 314 - DELEGATION GENERALE VILLE DURABLE ET EXPANSION - DIRECTION DES PROJETS ECONOMIQUES - MISSION MARSEILLE EMPLOI - Délibération cadre portant

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 JUILLET 2008 à 20 heures 30

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 JUILLET 2008 à 20 heures 30 PRESENTS : 19 COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 JUILLET 2008 à 20 heures 30 PROCURATIONS : 4 Madame le Maire ouvre la séance souhaitant le bonsoir à ses collègues élus et aux administrés

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

L'ACCORD EPLA: UN JUGE EUROPÉEN POUR LE BREVET EUROPÉEN

L'ACCORD EPLA: UN JUGE EUROPÉEN POUR LE BREVET EUROPÉEN Intervention du Professeur Alain Pompidou, Président de l Office européen des brevets, lors du séminaire organisé par la Cour de Cassation et l'institut national de la propriété industrielle sur le thème

Plus en détail

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP).

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP). 2014-25 Séance du 17 septembre 2014 AVIS Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret

Plus en détail

Règlement intérieur du Conseil de Surveillance de la Société du Grand Paris

Règlement intérieur du Conseil de Surveillance de la Société du Grand Paris Règlement intérieur du Conseil de Surveillance de la Société du Grand Paris Le présent règlement intérieur du Conseil de Surveillance est établi conformément au décret n 2010-756 du 7 juillet 2010 relatif

Plus en détail

2005/5479 - Procédure de délégation de service public de la fourrière pour automobiles - Désignation du délégataire

2005/5479 - Procédure de délégation de service public de la fourrière pour automobiles - Désignation du délégataire 2005/5479 - Procédure de délégation de service public de la fourrière pour automobiles - Désignation du délégataire ( Direction Régulation Urbaine) (BMO du 22/08/2005, p. 1395) Rapporteur : M. TETE Etienne

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

Discours de M. Brice HORTEFEUX, ministre de l immigration, de l intégration, de l identité nationale et du codéveloppement

Discours de M. Brice HORTEFEUX, ministre de l immigration, de l intégration, de l identité nationale et du codéveloppement 2èmes Rencontres de la coopération décentralisée franco-chinoise 22 et 23 novembre 2007 Bordeaux avec le soutien des sociétés Veolia, Dexia, Alstom, et Carrefour MINISTERE DE L'IMMIGRATION, DE L'INTEGRATION,

Plus en détail

S T A T U T S (Association loi 1901)

S T A T U T S (Association loi 1901) CERCLE DAMIEN KONDOLO (La Fraternelle de la République Démocratique du Congo en Europe) S T A T U T S (Association loi 1901) Nous, membres de diverses institutions philanthropiques, réunis en Assemblée

Plus en détail

Le Conseil Municipal est désireux de faire bénéficier la Commune de Soultz-les-Bains d'un service public de distribution de gaz.

Le Conseil Municipal est désireux de faire bénéficier la Commune de Soultz-les-Bains d'un service public de distribution de gaz. REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DU BAS-RHIN COMMUNE DE SOULTZ-LES- BAINS Délégation de service public de distribution de gaz sous la forme d'une concession de travaux et de service publics Le Conseil

Plus en détail

Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation

Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation 28 Interpellation de Madame Fabienne KELLER : Quelle stratégie pour être à la hauteur de la pratique cycliste à Strasbourg? Monsieur le Maire,

Plus en détail

STATUTS. Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume

STATUTS. Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume STATUTS Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume Version 09-02-2011 TITRE I : NATURE ET OBJET DU SYNDICAT MIXTE 2 ARTICLE 1 : Création du Syndicat mixte En application

Plus en détail

Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile

Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile SPEECH/12/329 Michel BARNIER Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile Conférence sur les paiements

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

ELAN SPORTIF DE MONTREUIL

ELAN SPORTIF DE MONTREUIL ELAN SPORTIF DE MONTREUIL 21 rue Emile ZOLA 93100 MONTREUIL Société régie par la loi de 1901. Déclarée à la Préfecture de la Seine le 02 décembre 1949 sous le n 14575 STATUTS DE L ESDM Mis à jour lors

Plus en détail

PREFECTURE DE L OISE. Beauvais, le 2 mai 2006. Objet : modification du régime juridique des biens vacants sans maître

PREFECTURE DE L OISE. Beauvais, le 2 mai 2006. Objet : modification du régime juridique des biens vacants sans maître PREFECTURE DE L OISE Direction des Relations avec les Collectivités Locales Bureau de l'urbanisme, des affaires foncières et scolaires Affaire suivie par : M. ABDELLATIF Mme LENGLIN Tel : 03 44 06 12 76/

Plus en détail

L a u t re enjeu des municipales

L a u t re enjeu des municipales L a u t re enjeu des municipales Dans quelques jours, les Français se re n d ront aux urnes pour désigner leur Maire et leurs conseillers municipaux au sein de chacune de nos 36 782 communes. Élu de proximité,

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

RECOMMANDATION N 1 RELATIVE AUX CONVOCATIONS DES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES

RECOMMANDATION N 1 RELATIVE AUX CONVOCATIONS DES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES MINISTÈRE DE LA JUSTICE COMMISSION RELATIVE À LA COPROPRIÉTÉ La recommandation ci-après annule et remplace la précédente recommandation compte tenu de la loi SRU du 13 décembre 2000 et de son décret d'application

Plus en détail

Demande d'un crédit pour le réaménagement des bureaux de l'aile est du rez-de-chaussée à la rue de Lausanne 35

Demande d'un crédit pour le réaménagement des bureaux de l'aile est du rez-de-chaussée à la rue de Lausanne 35 Rapport de commission Préavis n 78-2015 : Demande d'un crédit de construction pour l'agrandissement et la réfection du Centre technique communal (CTC) sis à la rue du Lac 14 ainsi que la mise en conformité

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

ASSOCIATION DES PARENTS D'ELEVES

ASSOCIATION DES PARENTS D'ELEVES A: Mairie Monsieur Tène Jacques 31470 SAINT LYS Saint Lys, Le 15 juin 2015 Objet : Collège et Cosec Copie à : Mme Louit Catherine et au collège. Monsieur le Maire, Le Cosec (Complexe sportif evolutif couvert)

Plus en détail

L ÉTABLISSEMENT PUBLIC DE COOPÉRATION CULTURELLE (EPCC) : SYNTHÈSE À L USAGE DES DIFFUSEURS DU SECTEUR DES ARTS PLASTIQUES

L ÉTABLISSEMENT PUBLIC DE COOPÉRATION CULTURELLE (EPCC) : SYNTHÈSE À L USAGE DES DIFFUSEURS DU SECTEUR DES ARTS PLASTIQUES L ÉTABLISSEMENT PUBLIC DE COOPÉRATION CULTURELLE () : SYNTHÈSE À L USAGE DES DIFFUSEURS DU SECTEUR DES ARTS PLASTIQUES Créés par la loi du 4 janvier 2002, les Etablissements Publics de Coopération Culturelle

Plus en détail

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée Marseille Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille Marseille-euroméditerranée investissements 2 > euroméditerranée Née d une initiative de l Etat et des collectivités territoriales en 1995,

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES STATUTS DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 Sous la raison sociale «Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie - Association des industries vaudoises» (ci-après CVCI), il est constitué une association

Plus en détail

Réf. : FO801401. Monsieur le Maire,

Réf. : FO801401. Monsieur le Maire, Réf. : FO801401 Monsieur le Maire, Vous voudrez bien trouver ci-joint le texte des observations relatives à l'association " Service social du personnel territorial et assimilé de la ville de TOULOUSE "

Plus en détail

Statuts : Editions Border Line

Statuts : Editions Border Line Statuts : Editions Border Line ARTICLE 1 : CONSTITUTION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, dénommée «Editions Border Line». ARTICLE

Plus en détail

La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI

La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI Professeur à l'université Paris-II Je tiens d abord à vous remercier de cette invitation et de la thématique de ce colloque qui je partage

Plus en détail

BATIMENT «HOTEL DES FINANCES» 21-27 - 27B PLACE DE LA CATHEDRALE PROCES VERBAL DE MISE A DISPOSITION

BATIMENT «HOTEL DES FINANCES» 21-27 - 27B PLACE DE LA CATHEDRALE PROCES VERBAL DE MISE A DISPOSITION BATIMENT «HOTEL DES FINANCES» 21-27 - 27B PLACE DE LA CATHEDRALE PROCES VERBAL DE MISE A DISPOSITION SERVICE DES AFFAIRES FONCIERES ET DOMANIALES ENTRE : La Ville de ROUEN représentée par Monsieur Yvon

Plus en détail

AIX MEDIATION STATUTS. Soumis à la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901

AIX MEDIATION STATUTS. Soumis à la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901 AIX MEDIATION STATUTS Soumis à la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901 approuvés par l'assemblée générale extraordinaire tenue le 29 janvier 2009 Article 1 : Constitution -Dénomination

Plus en détail

Assemblée générale des Echanges Franco-Allemands Samedi 5 avril 2014 La Chapelle Saint-Mesmin (45) Rapport de Gérard Renault, Secrétaire général

Assemblée générale des Echanges Franco-Allemands Samedi 5 avril 2014 La Chapelle Saint-Mesmin (45) Rapport de Gérard Renault, Secrétaire général Assemblée générale des Echanges Franco-Allemands Samedi 5 avril 2014 La Chapelle Saint-Mesmin (45) Rapport de Gérard Renault, Secrétaire général Mesdames, Messieurs, Chers Amis, L'Assemblée Générale nationale

Plus en détail

L'ordre du jour était le suivant :

L'ordre du jour était le suivant : COMPTE RENDU DU COMITE TECHNIQUE LOCAL du 17 Octobre 2013. Convoqué par Monsieur Alain SAISON, Directeur Départemental des Finances Publiques, le Comité Technique Local s'est réuni le jeudi 17 octobre

Plus en détail

Statuts Association «Club des Parisiens de Bordeaux»

Statuts Association «Club des Parisiens de Bordeaux» Statuts Association «Club des Parisiens de Bordeaux» 1 + Présentation Article 1 - Titre Il est fondé par Annie Poussielgues et entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

RENCONTRES DÉPARTEMENTALES

RENCONTRES DÉPARTEMENTALES RENCONTRES DÉPARTEMENTALES DÉPARTEMENT: SEINE-SAINT-DENIS SYNTHÈSE DES DÉBATS Rencontre départementale du 24 septembre 2012, organisée par : Mmes et MM. Aline Archimbaud, Vincent Capo-Canellas, Claude

Plus en détail

Produits de base et matières premières: Vers un approvisionnement équitable, sans distorsion et durable

Produits de base et matières premières: Vers un approvisionnement équitable, sans distorsion et durable SPEECH/11/434 José Manuel Durão Barroso Président de la Commission européenne Produits de base et matières premières: Vers un approvisionnement équitable, sans distorsion et durable Conférence BEPA Bruxelles,

Plus en détail

2 BERGERONNEAU Valérie ( 18 mars 1961 à Reims de nationalité française ; 10 rue de keryequel 29 720 Plonéour Lanvern )

2 BERGERONNEAU Valérie ( 18 mars 1961 à Reims de nationalité française ; 10 rue de keryequel 29 720 Plonéour Lanvern ) STATUTS de l ASSOCIATION T es C@P Les soussignés: 1 BATAILLE Jean Jacques ( 3 mars 1951 à Lyon 6 ème de nationalité française ; 10 rue de Keryequel 29720 PLONEOUR LANVERN ) 2 BERGERONNEAU Valérie ( 18

Plus en détail

Section 1. Facilités de service dans le cadre d une candidature à une fonction publique élective

Section 1. Facilités de service dans le cadre d une candidature à une fonction publique élective section temps de travail TITRE I : LES TITULAIRES TROISIEME PARTIE : LES AUTORISATIONS D ABSENCE TROISIEME CHAPITRE : FACILITES DE SERVICE LIEES AUX Dernière mise à jour : Juillet 2012 TEXTES APPLICABLES

Plus en détail

Les points ci-dessous apportent quelques compléments à la note technique.

Les points ci-dessous apportent quelques compléments à la note technique. Croix 1, bâtiment multifonctions 15.012 Rapport du Conseil communal au Conseil général Demande de crédit complémentaire d'un montant de CHF 1'170'000.- dans le cadre de la construction d'un bâtiment multifonctions,

Plus en détail

Ne pas diffuser. d'une décision du Conseil. communal le 6 novembre 2014 RAPPORT N 23/2014 AU CONSEIL COMMUNAL

Ne pas diffuser. d'une décision du Conseil. communal le 6 novembre 2014 RAPPORT N 23/2014 AU CONSEIL COMMUNAL âges Ne pas diffuser Ce document doit encore faire l'objet d'une décision du Conseil communal le 6 novembre 2014 RAPPORT N 23/2014 AU CONSEIL COMMUNAL Préavis sur le plan de quartier «Avenue de Savoie»

Plus en détail

BORDEREAU DE VERSEMENT D'ARCHIVES

BORDEREAU DE VERSEMENT D'ARCHIVES DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'EQUIPEMENT DU NORD N du versement 2252W BORDEREAU DE VERSEMENT D'ARCHIVES SERVICE VERSANT Service : Secrétariat général Bureau : Archives intermédiaires Sommaire Archives

Plus en détail

LES CONSEILS DE DEVELOPPEMENT

LES CONSEILS DE DEVELOPPEMENT LES CONSEILS DE DEVELOPPEMENT DU PAYS DʹAIX DU PAYS DʹAUBAGNE DE MARSEILLE ET DE LʹETOILE PROVENCE METROPOLE Le 1 er juillet 2010 Dans un contexte social et économique soumis aux bouleversements liés à

Plus en détail

Société française d'économie rurale

Société française d'économie rurale Article 1 : L'association dite «Société Française d'économie Rurale}} est régie par la loi du 1er juillet 1901 et par les présents statuts. Article 2 : Le siége social de la SFERest au 19 avenue du Maine,

Plus en détail

Réunion du Conseil Municipal du 28 mars 2014.

Réunion du Conseil Municipal du 28 mars 2014. Réunion du Conseil Municipal du 28 mars 2014. Monsieur le Maire de LIT ET MIXE a l honneur, conformément aux dispositions des articles 48 et 77 de la loi du 5 avril 1984, d informer ses administrés que

Plus en détail

STATUTS DE L'AGENCE TECHNIQUE DEPARTEMENTALE DU CANTAL

STATUTS DE L'AGENCE TECHNIQUE DEPARTEMENTALE DU CANTAL INGENIERIE. TERRITOIRES STATUTS DE L'AGENCE TECHNIQUE DEPARTEMENTALE DU CANTAL votés lors de la session de l'assemblée Départementale du 30 mars 2012 modifiés par l'assemblée Générale Constitutive du 13

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV

9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV 63((&+ 3KLOLSSH%XVTXLQ Commissaire européen chargé de la Recherche 9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV Conférence "Production durable : le rôle des nanotechnologies" &RSHQKDJXHRFWREUH

Plus en détail

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs, Mesdames et Messieurs, J ai accepté avec plaisir d intervenir ici, pour les 10 ans de Planète PME, devant les entreprises et leurs principaux partenaires publics de financement. Nous partageons tous je

Plus en détail

adoptés en Conseil d'institut de l'iut le 26 septembre 2011 en Conseil d'administration de l'université du Maine le 6 octobre 2011

adoptés en Conseil d'institut de l'iut le 26 septembre 2011 en Conseil d'administration de l'université du Maine le 6 octobre 2011 STATUTS de l'institut UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE LE MANS adoptés en Conseil d'institut de l'iut le 26 septembre 2011 en Conseil d'administration de l'université du Maine le 6 octobre 2011 1 Table des

Plus en détail

DÉCRET N 99-059 DU 2 JUIN 1999 PORTANT APPLICATION DE LA LOI N 016-98 RELATIVE À LA GESTION PARTICIPATIVE DES OASIS.

DÉCRET N 99-059 DU 2 JUIN 1999 PORTANT APPLICATION DE LA LOI N 016-98 RELATIVE À LA GESTION PARTICIPATIVE DES OASIS. DÉCRET N 99-059 DU 2 JUIN 1999 PORTANT APPLICATION DE LA LOI N 016-98 RELATIVE À LA GESTION PARTICIPATIVE DES OASIS. SECTION 1 : DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE PREMIER- Conformément aux dispositions de

Plus en détail

STATUTS. Elle a son siège au Havre (76), 45 rue Lord Kitchener. Il pourra être transféré ailleurs par simple décision du Conseil d'administration.

STATUTS. Elle a son siège au Havre (76), 45 rue Lord Kitchener. Il pourra être transféré ailleurs par simple décision du Conseil d'administration. STATUTS I. Individualisation de l'association Article 1 : constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association, régie par la loi du 1er juillet 1901 modifiée

Plus en détail

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES C.E.P.R.E.M.A.P. Décembre 2004 CENTRE POUR LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SES APPLICATIONS C.E.P.R.E.M.A.P. Association déclarée régie par la Loi de 1901 Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S

Plus en détail

2 ) d'enjoindre à l'etat de lui transférer la propriété des biens immobiliers affectés à la direction régionale de l'afp A ; ...

2 ) d'enjoindre à l'etat de lui transférer la propriété des biens immobiliers affectés à la direction régionale de l'afp A ; ... CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux N 326332 REPUBLIQUE FRANÇAISE REGION CENTRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Mme Emilie Bokdam-Tognetti Rapporteur Le Conseil d'etat statuant au contentieux (Section du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE Le cahier des charges du syndic de copropriété de la résidence. annexé au contrat conclu entre l'"association des copropriétaires" et le syndic dd.. et qui en fait

Plus en détail

N 123 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1985. PROPOSITION DE LOI

N 123 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1985. PROPOSITION DE LOI N 123 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1985. PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE AVEC MODIFICATIONS PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE EN DEUXIÈME LECTURE,

Plus en détail

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000)

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Depuis Septembre 1997, un groupe composé de patients et de soignants

Plus en détail

Discours de clôture d Alain Vidalies Conférence nationale logistique Mercredi 8 juillet 2015

Discours de clôture d Alain Vidalies Conférence nationale logistique Mercredi 8 juillet 2015 Discours de clôture d Alain Vidalies Conférence nationale logistique Mercredi 8 juillet 2015 Monsieur le député François-Michel Lambert, président des travaux de la conférence nationale logistique, Mesdames

Plus en détail

22eme Conférence Régionale Afrique

22eme Conférence Régionale Afrique Discours d ouverture Par Mme. Mireille BALLESTRAZZI Présidente d INTERPOL 22eme Conférence Régionale Afrique 10 septembre 2013 Oran, Algerie Monsieur le Général-Major, Directeur général de la Sureté Nationale

Plus en détail

Associations sollicitant la reconnaissance d'utilité publique Statuts (Brochure «Associations, régime général», J.O. n 1068)

Associations sollicitant la reconnaissance d'utilité publique Statuts (Brochure «Associations, régime général», J.O. n 1068) Maj le 15/09/09 Associations sollicitant la reconnaissance d'utilité publique Statuts (Brochure «Associations, régime général», J.O. n 1068) I. But et composition de l'association Article 1 er L'association

Plus en détail

Association Confucius Clermont-Ferrand Auvergne

Association Confucius Clermont-Ferrand Auvergne S T A T U T S Association Confucius Clermont-Ferrand Auvergne Préambule Les relations entre la Chine, Clermont-Ferrand et l Auvergne se sont fortement développées depuis les cinq dernières années, celles-ci

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 15 NOVEMBRE 2011

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 15 NOVEMBRE 2011 VILLE DE MORSANG-SUR-ORGE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 15 NOVEMBRE 2011 Présents : Mme RAUZE, M. BARDON, Mme ROLANDO, M. GALLIOU, M. LE BAIL, Mme KRIEF, M. DONJON A, M. BRUN, M. CASTERA, Mme CHALAUD,

Plus en détail

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre, Comité interministériel de la mer Boulogne-sur-Mer, jeudi 22 octobre 2015

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre, Comité interministériel de la mer Boulogne-sur-Mer, jeudi 22 octobre 2015 Service Communication Discours de Manuel VALLS, Premier ministre, Comité interministériel de la mer Boulogne-sur-Mer, jeudi 22 octobre 2015 Hôtel de Matignon, le 23 octobre 2015 Messieurs les ministres,

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION "Les Lucioles du Doc"

STATUTS DE L'ASSOCIATION Les Lucioles du Doc STATUTS DE L'ASSOCIATION "Les Lucioles du Doc" Article 1 - Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le

Plus en détail

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ARTICLE 1 Il est formé entre ceux qui adhérent aux présents statuts, une association déclarée conformément à la loi du

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 10206-A PL 10207-A

Secrétariat du Grand Conseil PL 10206-A PL 10207-A Secrétariat du Grand Conseil PL 10206-A PL 10207-A Date de dépôt: 18 septembre 2008 Rapport de la Commission de contrôle de la Fondation de valorisation des actifs de la Banque cantonale de Genève chargée

Plus en détail

Statuts d'uni Europa

Statuts d'uni Europa Statuts d'uni Europa et Réglement de la Conférence Statuts d'uni Europa Article 1 Nom et siège du Bureau régional... 1 Article 2 Objectifs... 1 Article 3 Moyens... 1 Article 4 Affiliation... 1 Article

Plus en détail

Séance du lundi 26 novembre 2007. DELEGATION DE Mme Anne WALRYCK

Séance du lundi 26 novembre 2007. DELEGATION DE Mme Anne WALRYCK DELEGATION DE Mme Anne WALRYCK 257 D -20070595 Délégation au Développement Durable. Attribution d une subvention à la Jeune Chambre Economique pour une opération de thermographie infrarouge. Subventions

Plus en détail

Les travaux parlementaires

Les travaux parlementaires Les travaux parlementaires Journal des débats Assemblée nationale Le mardi 7 novembre 2006, 15 h 00 (révisé) Le Vice-Président (M. Cusano): Adopté. Je reconnais maintenant Mme la députée d'hochelaga-maisonneuve.

Plus en détail

La question de la «Calédonisation» des administrations de l Etat En ce qui concerne la question du rééquilibrage économique et social :

La question de la «Calédonisation» des administrations de l Etat En ce qui concerne la question du rééquilibrage économique et social : Monsieur le Président du Comité spécial de décolonisation, Monsieur le Représentant du gouvernement du Nicaragua, Mesdames et Messieurs les représentants des Etats membres des Nations Unies, Mesdames et

Plus en détail

DIRECTIVES PRATIQUES POUR L'ORGANISATION ET LA GESTION DE LOGEMENTS EN COPROPRIÉTÉ

DIRECTIVES PRATIQUES POUR L'ORGANISATION ET LA GESTION DE LOGEMENTS EN COPROPRIÉTÉ NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE HBP/1999/7 1er juillet 1999 FRANÇAIS Original : ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES ÉTABLISSEMENTS HUMAINS Point 5 d) de

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

L intercommunalité au cœur de la réforme territoriale. Septembre 2010

L intercommunalité au cœur de la réforme territoriale. Septembre 2010 L intercommunalité au cœur de la réforme territoriale Septembre 2010 Les origines de la réforme Les motivations pour réformer : Période critique pour l intercommunalité 2005-2007, Contexte de crise économique,

Plus en détail

DECISIONS A L ORDRE DU JOUR :

DECISIONS A L ORDRE DU JOUR : PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 20 SEPTEMBRE 2007 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 14 septembre 2007, conformément

Plus en détail

AGENDA 21 de Morne-à-l eau

AGENDA 21 de Morne-à-l eau AGENDA 21 de Morne-à-l eau Compte-rendu du COPIL 2 Vendredi 12 juillet 2013 Introduction M. Edmond Marcel : Bonjour mesdames et messieurs, ce comité de pilotage est un comité de préparation du Forum 21

Plus en détail

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada 28 septembre 2015 Son Honneur, Jim Watson Maire Ville d Ottawa 110, avenue Laurier Ouest Ottawa (Ontario) K1P 1J1 Cher Maire Watson, Je vous remercie d avoir pris le temps de m écrire, et de m avoir fait

Plus en détail