Inégalités de genre et précarité des femmes : survol des enjeux et des lu8es

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Inégalités de genre et précarité des femmes : survol des enjeux et des lu8es"

Transcription

1 Inégalités de genre et précarité des femmes : survol des enjeux et des lu8es Angoulême, 24 novembre 2005 Claudy Vouhé Réseau Genre en Ac>on (www.genreenac>on.net) avec le Réseau Femmes Solidaires (16)

2 Hommes et femmes contre la précarité? Oui, il y a des hommes et des femmes dans la précarité Mais la précarité des femmes et des hommes est souvent différente causes, conséquences, stratégies Les rapports inégaux hommes/femmes sont des facteurs de précarité (des femmes mais aussi des ménages/ groupes sociaux/communautés/sociétés) Les hommes et les insgtugons ne sont pas solidaires des lu8es contre la précarité des femmes patriarcat exacerbé par mondialisagon

3 Les enjeux: femmes mondialisées femmes en mouvement Femmes délocalisées, localisées, canalisées Femmes migrantes et femmes de migrants Femmes trafiquées (réel et virtuel), déplacées, réfugiées Femmes dans environnement physique stressé/dégradé Femmes et conflits: la guerre dans la guerre MigraGons causes de violences violences causes de migragon MondialisaGon des fondamentalismes (économique, religieux, culturel) MondialisaGon, patriarcat et précarité des femmes (complot d intérêts) Mouvements de femmes

4 Il est temps de se reme8re en colère!

5 LES RAISONS DE LA COLERE Inégalités intolérables et évitables FéminisaGon de la survie et de la mort PoliGques d égalité non appliquées Mouvements de femmes: solidaires mais solitaires Enjeux de société pas UN problème de femmes et pas LE problème des femmes

6 A l école: avant, pendant, après, sans ScolarisaGon des filles AnalphabéGsme des femmes Plafonds et cloisons de verre Enjeux et inégalités très contextuels!

7 Emploi : avant, pendant, après, sans FormaGon, recrutement, rémunéragon, condigons, promogon, décision, interrupgon/punigon Majorité de femmes dans l informel, temps pargel Vie familiale/ professionnelle quand l état s en va et que les papas ne s y me8ent pas (assez) Infirmiers et chirurgiennes?

8 A la maison Changements au compte- gou8e dans le partage des tâches domesgques Des implicagons sur charge de travail, loisir, développement personnel, parcours professionnel des femmes, socialisagon des enfants etc. VicGmisaGon des femmes qui travaillent et celles qui ne travaillent pas

9 Prise de décision pouvoir au masculin PoliGque «poligcienne» à tous les niveaux DirecGon des services publics Entreprises Société civile (syndicats, associagons, OSI) Média et Tics: les femmes «en dessous» Ménage premier lieu de la dominagon masculine (construcgon rôles sociaux femmes/hommes)

10 «Précarité» poligque des femmes

11 FéminisaGon de la survie et de la mort Santé /VIH inaccessibles droits Violences guerre et paix Pauvreté apartheid sexuel

12 Un problème de femmes? Le problème des femmes? Les problèmes liés à la procréagon entraînent la perte de plus de 250 millions d années de vie producgve/an au niveau mondial (Fnuap)

13 Violences guerre et paix Temps de paix tant de violences Violence domesgque Harcèlement verbal, psychique, sexuel Image des femmes (média, pub, porno) Trafic des femmes (prosgtugon) InfanGcide des filles et féminicide «TradiGons»/praGques néfastes La guerre dans la guerre

14 Violence domesgque affaire publique: En Europe, selon les pays, entre le quart et la moigé des femmes sont vicgmes de sévices. Au Portugal, par exemple, 52,8 % des femmes déclarent avoir été l objet de violences de la part de leur mari ou de leur concubin. En Allemagne, trois femmes sont assassinées tous les quatre jours par les hommes avec lesquels elles vivaient, soit près de 300 par an. Au Royaume- Uni, une femme est occise dans les mêmes circonstances tous les trois jours. En Espagne, une tous les quatre jours, près de 100 par an. En France, à cause des agressions masculines domesgques, six femmes meurent chaque mois une tous les cinq jours, un Gers d entre elles poignardées, un autre Gers aba8ues par arme à feu, 20 % étranglées et 10 % rouées de coups jusqu à la mort... Dans l ensemble des quinze Etats de l Union européenne (avant l élargissement à vingt- cinq), plus de 600 femmes meurent chaque année presque deux par jour! sous les brutalités sexistes dans le cercle familial. Le Monde diploma>que, Juillet 2004

15 Violences «tradigonnelles» tradigons de violence Plus de femmes sont assassinées chaque année par leur père, leur frère, leur mari pour désobéissance ou conduite jugée honteuse pargculièrement au Maghreb, en Jordanie, au Brésil, en Inde. Ces crimes sont monstrueusement appelés «d honneur» peu ou pas punis par les lois. Au Bangladesh, plus de 300 femmes sont défigurées au vitriol chaque année pour avoir refusé une demande en mariage En Inde, 5 femmes sont brûlées chaque jour pour des problèmes liés à la dot (Loi de Manu). Les veuves indiennes hindouistes sont parfois encore brûlées sur le bûcher funéraire du mari et sont dans tous les cas déconsidérées et réduites en esclavage par leurs belles- familles (Sa>). Source: AlternaGve libertaire

16 MuGlaGons génitales Sur le congnent Africain, où les mortalités maternelle et infangle sont les plus élevées au monde, les muglagons génitales féminines (MGF) concernent plus de 130 millions de femmes et de filleaes dans quelques 26 pays. En France, elles en concernent près de (GAMS, Groupe femmes pour l AboliGon des MuGlaGons Sexuelles et autres pragques affectant la santé des femmes et des enfants)

17 Conséquences des MGF ComplicaGons immédiates : choc psychologique douleurs et lésions des Gssus adjacents hémorragies et saignements rétengon urinaire aiguë fracture et luxagon infecgons diverses dont sida plaies et ulcères ComplicaGons durables : micgon difficile infecgons récurrentes des voies urinaires et infecgons pelviennes stérilité abcès à la vulve difficultés menstruelles, problèmes pendant la grossesse mort h8p://courantsdefemmes.free.fr/assoces/benin/ CIAF/ciaf.html

18 Religion, tradigon, confusion Ni l Islam ni le ChrisGanisme ne perme8ent la destrucgon de tout organe humain en bonne santé. Les muglagons génitales féminines sont une forme brutale de violence dont l existence précède le chrisganisme et l islam. Aucune de ces deux religions n autorise l ablagon d un organe humain en bonne santé. Les principes religieux ont été détournés et uglisés par intérêt égoïste pour mugler les femmes. ce8e tragédie silencieuse qui a pu se perpétuer via l ignorance, les supersggons, le statut tradigonnellement peu élevé accordé aux femmes dans les sociétés africaines ainsi que l extraordinaire capacité des femmes à souffrir en silence. Source: Comité inter- africain sur les pragques tradigonnelles néfastes affectant la santé des femmes et des enfants (C.I.A.F). et h8p://www.rfi.fr/fichiers/mfi/sante/913.asp

19 Un monde sans femmes La naissance d'une fille, au sein d'une famille hindoue, est vécue comme une calamité. A tel point que dans certaines cliniques, lorsque l'échographie révèle une fille de sexe féminin, les mères préfèrent avorter. de nombreux bébés filles sont tuées dès la naissance. Le sexe raio sur l'ensemble du territoire est de 927 filles pour 1000 garçons. Il aaeint même un chiffre alarmant au Pendjab de 793 filles pour 1000 garçons. Les filles sont de véritables fardeaux puisqu'il faut les élever, les nourrir et payer la dot au moment du mariage, celle ci a8eignant parfois des sommes faramineuses. Pourtant interdite par la loi de 1961, elle est toujours exigée par la belle famille. Le pays est en train de mesurer l'ampleur de la catastrophe qu'il a lui même engendrée. L'Inde compte aujourd'hui des milliers de "branches nues", des jeunes hommes qui ne pourront pas se marier et donc avoir des enfants, faute de trouver une épouse. On esgme leur nombre à 30 millions d'ici 2020, soit 12 à 15% de la populagon adulte.

20 Quand les poligques renforcent la préférence mâle Vers une Chine sans femme? En Chine, les débats sur la légalisagon de la «mort eugénique» des nouveau- nés de «qualité inférieure», moyen d'appliquer la poligque d'amélioragon de la qualité de la populagon, renforcent et légigment une pragque dont la poligque démographique a déjà accru la fréquence. La préférence tradigonnelle pour les garçons est renforcée par l'absence de système généralisé de retraite qui oblige les parents à avoir au moins un fils pour les soutenir dans leurs vieux jours, puisque les filles, que le mariage fait sorgr de la famille, ne peuvent tenir ce rôle. Les couples sans enfant mâle sont alors conduits à diverses pragques : L'avortement sélecif des foetus féminins après idengficagon de leur sexe au moyen de l'échographie, largement répandue en Chine. Les abandons, majoritairement de filles, dont le nombre augmente rapidement au cours des années quatre- vingt. La mortalité des enfants recueillis dans les «centres de bien- être» est si élevée (jusqu'à 900 o/oo) que l'abandon revient à un infangcide masqué. Pour les couples chinois, la composigon de la descendance selon le sexe est plus importante que sa dimension. La nécessité d'avoir un ou deux fils entre donc en conflit avec l'injoncgon de limiter très strictement le nombre d'enfants mis au monde. Ce8e contradicgon n'a pu être résolue par les parents que par le remplacement progressif, au cours de la décennie 1980, de la poligque de limitagon du nombre d'enfants nés vivants par la pragque de la limitagon du nombre des enfants survivants, au moyen de l'applicagon aux filles, dans leur pegte enfance, d'un traitement moins favorable qu'aux garçons, qui diminue leurs probabilités de survie. Contrairement à ce qu'on observe généralement, il y a en Chine surmortalité des filles avant 5 ans, qui s'est accentuée au cours des années récentes. Le comportement des parents est devenu, avec d'autres, un moyen de se consituer une descendance conforme à leurs voeux. PopulaGon et sociétés, janvier 1998 h8p://www.ined.fr/publicagons/pop_et_soc/pes331/pes3312.htm

21 Féminicide : quand la précarité rencontre le machisme «A Ciudad Juarez (Mexique) au cours des onze dernières années, et selon des chiffres officiels, on a déclaré femmes disparues, disparues dans le vide. Plus d une par jour. Pour moins d un cas sur dix, elles ont été retrouvées, recouvertes par le sable du désert, vicgmes sacrificielles du sadisme machiste.... Toutes les analyses concordent pour désigner les maquiladoras comme le premier maillon de la chaîne des violences contre la femme. Le demi- million d ouvriers qui assemble des appareils électrodomesiques et des téléviseurs de marques étrangères est consitué en majorité de femmes, jeunes de préférence, sous payées et non syndiquées, à qui on impose un test de grossesse périodique. L écrivain Carlos Monsivais a proposé de changer le terme. " Féminicide est un terme descripgf ; par contre commencer à les classer dans les " crimes de haine " nous oblige à faire une réflexion sérieuse sur le machisme dans son ignominie physique et sur les enquêtes des crimes ". A8ac France h8p://www.france.a8ac.org/a3586 (Il Manifesto, Italie, 2 Juillet 2004)

22 Pauvreté et apartheid sexuel les dirigeants du monde ne pourront reléguer la pauvreté dans le passé avant de reléguer la discriminagon sexuelle dans le passé tant que nous n arrêterons pas la violence à l égard des femmes et des filles avant que les femmes ne jouissent de la plénitude de leurs droits sociaux, culturels, économiques et poligques. Fond NaGons Unies pour la populagon 2005, h8p://www.unfpa.org/news/news.cfm?id=693&language=3

23 Qui s en (pré)occupe?

24 Aide au développement des femmes? NaGons Unies Marchés et cadres (sous) régionaux (UE, OUA) Gouvernements nagonaux CoopéraGons mulglatérales et bilatérales bailleurs, partenaires, dictateurs etc?? La société civile et les «ang» Y a ceux qui s occupent des femmes/du genre et y a les autres

25 Plus d excuses?! Bonne conscience/mauvaise foi On a une «unité femmes» qui s en occupe On travaille sur la parité en interne (pas sur relagons femmes/hommes en externe) Les femmes/filles, on ne les exclut pas! (même si on ne fait rien pour les inclure) On a des projets de femmes Evitement et refus On n est pas une associagon de femmes Ce n est pas notre priorité, notre spécialité On n est pas compétent, pas légigmes On n a pas les moyens (ex. faire des analyses) Allergie et poligquement correct C est une préoccupagon des féministes du nord Ca vient des femmes intellectuelles/élite du Sud, pas des femmes paysannes, pauvres

26 Solitaires mais solidaires MobilisaGon internagonale sur des enjeux globaux (marche mondiale des femmes) et des thémagques (fracture numérique de «genre») Réseaux d acgon et d informagon (santé, éducagon, économie solidaire, Sida, trafics, violence, transport rural, macroéconomie, conflits, OMC, environnement etc.) Femmes leaders en réseau à différents niveaux MobilisaGon poligque des femmes (électrices/citoyennes, candidates et élues) Liens Gssés entre global local (uglisagon Tic)

27 Pas une féministe qui le dit Je ne vois aucune priorité aussi brûlante pour l économie du développement qu une reconnaissance pleine et engère de la pargcipagon et du leadership féminin dans les domaines poligques, économique et social. C est un aspect crucial du «développement comme liberté». Amartya Sen, Prix Nobel économie (1998), Un nouveau modèle économique (ed. Odile Jacob, 2000)

28 Des raisons d y croire Des gains dans la pragque (éducagon, emplois, poligque) Gains juridiques (code famille au Maroc, déclaragon 1325 NU prévengon des conflits) ExperGse/ouGls et données dans différents secteurs, avec bonnes/mauvaise pragques Un dialogue qui s installe avec les hommes (poligque/professionnel/privé/associagf) Stratégies pour la transversalité qui se construisent Début de reconnaissance (ex. forums mondiaux, organisagons solidarité/dévelop/droit) Mouvements des femmes qui s organisent

29 On fait quoi? Se lever là où l on est assis Reme8re en quesgon le «né- trouvé» (inégalités de genre comme «naturelles») IdenGfier les enjeux de genre spécifiques dans notre contexte, associagon, travail Interroger notre pragque (prof, associagve, perso), mener travail collecgf de réflexion S informer, se former, s ougller S organiser pour en parler (ex. se servir des Tic) Prendre la parole, l arracher, la partager (parler avec, pas à la place de ) (Re)conquérir des espaces d expression et d acgon sorgr du ghe8o «femmes» Jouer la carte de la transversalité (tous les secteurs sont concernés) Créer des alliances (co- responsabilité de tous face aux inégalités de genre) Sensibiliser les hommes, les jeunes (filles et garçons) Montrer l exemple reconstruire sans reproduire, innover

30 Se posigonner Peut- on réduire la pauvreté sans réduire les inégalités de genre? Doit- on lu8er contre la précarité des femmes pour réduire les inégalités f/h ou le contraire? Les acquis des femmes dans les pays industrialisés sont- ils un privilège de leur posigon dans l économie mondiale dominante, nécessitant pour être défendus de maintenir ce8e posigon, ou peuvent- ils être étendus aux autres femmes du monde grâce à la diffusion d une norme universelle en magère de droits des femmes? (FaGha Talahite, dicgonnaire crigque du féminisme, 2000)

31 Faire le premier pas ou aller plus loin Réseau Genre en Ac>on ou

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS Positionnement en vue de la session spéciale des (22 septembre 2014) 2 1. FACE À UN AVENIR INCERTAIN, LES GOUVERNEMENTS DOIVENT SE REMOBILISER

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

130 ème ASSEMBLEE DE L'UIP ET REUNIONS CONNEXES Genève, 16-20.3.2014

130 ème ASSEMBLEE DE L'UIP ET REUNIONS CONNEXES Genève, 16-20.3.2014 130 ème ASSEMBLEE DE L'UIP ET REUNIONS CONNEXES Genève, 16-20.3.2014 Commission permanente de la C-III/130/DR-am démocratie et des droits de l homme 6 mars 2014 PROTEGER LES DROITS DES ENFANTS, EN PARTICULIER

Plus en détail

Inégalités sociales de santé et accès aux soins. Inégalités sociales de santé et protection sociale 2006-07 Psychomot 1 UPMC/VHF

Inégalités sociales de santé et accès aux soins. Inégalités sociales de santé et protection sociale 2006-07 Psychomot 1 UPMC/VHF Inégalités sociales de santé et accès aux soins INEGALITES SOCIALES DE SANTE Définition : Inégalités/ sociales /de santé Inégalités face à la mort Comparaisons européennes Les maladies inégalitaires Inégalités

Plus en détail

Appel à communications

Appel à communications Appel à communications 7 ème Conférence Africaine sur la Population JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD, 30 NOV. 4 DEC. 2015 DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE EN AFRIQUE: PERSPECTIVES, OPPORTUNITES ET DEFIS CONTEXTE Organisée

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

4 - La cour de récréation

4 - La cour de récréation 4 - La cour de récréation L école, c est aussi la récréation. Hors de l espace classe, de ses coins et recoins, la cour de récréation n est pas un endroit neutre, une sorte de no man s land que les enfants

Plus en détail

Dossier Unique d inscription aux activités périscolaires et de loisirs Année scolaire 2013-2014

Dossier Unique d inscription aux activités périscolaires et de loisirs Année scolaire 2013-2014 Dossier Unique aux activités péris et de loisirs Année 2013-2014 Ce dossier doit être remis complété au service Espace famille AU PLUS TARD LE 15 JUILLET 2013 ATTENTION : NOMBRE DE PLACES LIMITÉ Si un

Plus en détail

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L Aide publique au développement (APD) désigne les dépenses publiques au bénéfice des pays en développement dont le but essentiel est de favoriser le développement économique

Plus en détail

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. 31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

Plus en détail

EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE. Fiche d Information sur le genre

EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE. Fiche d Information sur le genre EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE Fiche d Information sur le genre Les Fiches d Information sur le genre, rédigés par le Help Desk pour l

Plus en détail

La problématique des grossesses non-désirées et situation des filles mères en Afrique et dans le monde Projet de rapport

La problématique des grossesses non-désirées et situation des filles mères en Afrique et dans le monde Projet de rapport Document n 16 La problématique des grossesses non-désirées et situation des filles mères en Afrique et dans le monde Projet de rapport Présenté par Mme Mariam Marie Gisèle Guigma/Diasso, députée (Burkina

Plus en détail

Successions internationales: Aperçu du Règlement 650/2012. Patrick Wautelet

Successions internationales: Aperçu du Règlement 650/2012. Patrick Wautelet Successions internationales: Aperçu du Règlement 650/2012 Patrick Wautelet Plan 1) Le Règlement : principes généraux 2) L'application du Règlement : illustrations I. Règlement 650/2012 : principes généraux

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

=-=-=-=-=-= =-=-=-=-=-=-=

=-=-=-=-=-= =-=-=-=-=-=-= REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON Paix-Travail-Patrie Peace-Work-Fatherland =-=-=-=-=-= =-=-=-=-=-=-= PROPOS LIMINAIRE DE MADAME ABENA ONDOA NEE OBAMA MARIE THERESE, MINISTRE DE LA PROMOTION

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 4 décembre 2009 Français Original: anglais E/C.12/CHE/Q/2-3 Comité des droits économiques, sociaux et culturels Groupe de travail de présession

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

PROTOCOLE A LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES RELATIF AUX DROITS DES FEMMES

PROTOCOLE A LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES RELATIF AUX DROITS DES FEMMES PROTOCOLE A LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES RELATIF AUX DROITS DES FEMMES 1 PROTOCOLE A LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES, RELATIF AUX DROITS DE LA FEMME

Plus en détail

Rapports sur de récentes réunions spécialisées de l'uip

Rapports sur de récentes réunions spécialisées de l'uip 133 ème ASSEMBLEE DE L'UIP ET REUNIONS CONNEXES Genève, 17-21.10.2015 Conseil directeur CL/197/10c)-R.1 Point 10 6 octobre 2015 Rapports sur de récentes réunions spécialisées de l'uip c) 10 ème Réunion

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Déclaration et Programme d action de Beijing 1

Déclaration et Programme d action de Beijing 1 Déclaration et Programme d action de Beijing 1 La quatrième Conférence mondiale sur les femmes, S étant réunie à Beijing du 4 au 15 septembre 1995, 1. Adopte la Déclaration et le Programme d action de

Plus en détail

Les jeunes non mariés

Les jeunes non mariés Les jeunes non mariés et les grossesses non désirées Introduction Il est important de veiller à ce que les jeunes non mariés disposent d informations et de services de contraception. Les grossesses non

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/55/595 et Corr.1 et 2)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/55/595 et Corr.1 et 2)] Nations Unies A/RES/55/67 Assemblée générale Distr. générale 31 janvier 2001 Cinquante-cinquième session Point 107 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la Troisième

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

VIH/SIDA ET GENRE SEXUEL Juillet 2006

VIH/SIDA ET GENRE SEXUEL Juillet 2006 VIH/SIDA ET GENRE SEXUEL Juillet 2006 1, rue Nicholas, Bureau 726, Ottawa ON K1N 7B7 Téléphone: (613) 233 7440 Télec: (613) 233 8361 Courriel: info@icad-cisd.com Site internet: www.icad-cisd.com INTRODUCTION

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 19 septembre 2012 DECISION DU DEFENSEUR DES DROITS N MDE-2012-128 Vu l article 71 1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines»

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Introduction : Le XXè siècle a connu plus de déplacements de personnes qu aucune autre période. Les migrations peuvent être internes aux pays ou bien régionales et

Plus en détail

Etat de la question IEV. Juin 2013 LE FEMINISME : QUELS COMBATS AU 21ÈME SIECLE. Valérie VERZELE

Etat de la question IEV. Juin 2013 LE FEMINISME : QUELS COMBATS AU 21ÈME SIECLE. Valérie VERZELE IEV Etat de la question LE FEMINISME : QUELS COMBATS AU 21ÈME SIECLE Valérie VERZELE Juin 2013 Editrice responsable : Anne Poutrain - 13 Bd de l Empereur - 1000 Bruxelles Editrice responsable : A. Poutrain

Plus en détail

Regard critique de D.E.I.-France sur le 2 rapport de la France relatif à l application de la CIDE. Genève le 6 février 2004

Regard critique de D.E.I.-France sur le 2 rapport de la France relatif à l application de la CIDE. Genève le 6 février 2004 Regard critique de D.E.I.-France sur le 2 rapport de la France relatif à l application de la CIDE Genève le 6 février 2004 intervention de Fabienne Bonnet-Cogulet et Jean-Pierre Rosenczveig 1 La légitimité

Plus en détail

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 FM 14/08/14 Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 Article L1153-5 L employeur prend toutes dispositions nécessaires en vue de prévenir les faits de harcèlement sexuel, d

Plus en détail

Politique de Plan sur l égalite des sexes: Bâtir un monde équitable pour tous les enfants

Politique de Plan sur l égalite des sexes: Bâtir un monde équitable pour tous les enfants Politique de Plan sur l égalite des sexes: Bâtir un monde équitable pour tous les enfants Politique de Plan sur l égalite des sexes: Bâtir un monde équitable pour tous les enfants Un monde où tous les

Plus en détail

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres Etude Ipsos pour ELLE Pourquoi cette étude? Croiser le regard des hommes et des femmes sur le travail aujourd hui Le travail

Plus en détail

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS La révolution de l'activité féminine Hervé Le Bras EHESS En cinquante années, d'un point de vue démographique, le travail a changé de nature. On pouvait craindre que l'allongement de la vie et celui des

Plus en détail

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits.

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. NOTICE EXPLICATIVE Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. écrit. Vous allez être reçu(e) pour relater des faits qui seront

Plus en détail

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE L INVESTISSEMENT DANS LA SANTE POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIOECONOMIQUE DE L AFRIQUE ARRIERE-PLAN La Commission macroéconomie et santé (CMS), qui réunit des économistes de premier plan et des experts de la

Plus en détail

PROMOUVOIR L ÉGALITÉ ENTRE HOMMES ET FEMMES

PROMOUVOIR L ÉGALITÉ ENTRE HOMMES ET FEMMES DIRECTION GÉNÉRALE DE LA COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DU DÉVELOPPEMENT PROMOUVOIR L ÉGALITÉ ENTRE HOMMES ET FEMMES INITIATIVES ET ENGAGEMENTS FRANÇAIS EN MATIÈRE DE GENRE ET DÉVELOPPEMENT Publication

Plus en détail

Pourquoi inclure la fourniture de services dans la proposition? Eléments à prendre en compte dans l analyse de situation

Pourquoi inclure la fourniture de services dans la proposition? Eléments à prendre en compte dans l analyse de situation Aide technique pour les propositions de la série 8 du Fonds mondial Zone élargie Zone de fourniture de services Prévention Communication pour la modification du comportement écoles et extension communautaire

Plus en détail

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 Mettre fin à l épidémie de sida ces mots renferment de tels espoirs et de telles promesses. Grâce à des engagements mondiaux et à des objectifs précis,

Plus en détail

TROUSSE DE CONVOCATION À LA CONFÉRENCE :

TROUSSE DE CONVOCATION À LA CONFÉRENCE : TROUSSE DE CONVOCATION À LA CONFÉRENCE : Lettre d invitation Points saillants de l ordre du jour Information sur la conférence Renseignements sur l hôtel et de voyage Formulaire pour les besoins spéciaux

Plus en détail

FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint

FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint Panzi Fondation : Assistant Program Manager FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint La Fondation Panzi RDC était créée en 2OO8 pour la gestion et la Coordination des projets qui vont au- delà

Plus en détail

Sommaire. A Géographie et démographie de l Islam de France p. 3

Sommaire. A Géographie et démographie de l Islam de France p. 3 pour Département Opinion et Stratégies d Entreprise ANALYSE : 1989-2011 Enquête sur l implantation et l évolution de l Islam de France Contact Ifop : Jérôme Fourquet jerome.fourquet@ifop.com Juillet 2011

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

2003 2004 Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en Gestion des Ressources Humaines (Année 2004) 1994 2000 Maîtrise en Droit (Année 2000)

2003 2004 Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en Gestion des Ressources Humaines (Année 2004) 1994 2000 Maîtrise en Droit (Année 2000) Nom : KOUE Prénoms : Neule Angèle Profession : Juriste / Gestionnaire de ressources humaines Expert en : Genre / Ingénierie de la formation / Gestion des ressources humaines / Droit Nombre d années d expérience

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN NOUS SOMMES DES PROFESSIONNELS DU DSU Nous sommes des professionnels du développement territorial ou local, du développement social urbain,

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Problématique : Existe-t-il un modèle de développement pour les pays du Sud? Page 2 Document 1 Evaluation : 1. Présentez le document.(x

Plus en détail

Attaques graves sur les détenus

Attaques graves sur les détenus La violence et le suicide dans les établissements canadiens : statistiques récentes Au regard de la violence et du suicide dans les établissements fédéraux du Canada, les nouvelles sont tantôt bonnes,

Plus en détail

Déclaration et Programme d action de Beijing. Déclaration politique et textes issus de Beijing+5

Déclaration et Programme d action de Beijing. Déclaration politique et textes issus de Beijing+5 Déclaration et Programme d action de Beijing Déclaration politique et textes issus de Beijing+5 Déclaration et Programme d action de Beijing Déclaration politique et textes issus de Beijing+5 United Nations

Plus en détail

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme,

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme, Documents de synthèse DS 2 20.12.09 IIEDH Observatoire de la diversité et des droits culturels Situation des droits culturels Argumentaire politique www.droitsculturels.org 1. Définition des droits culturels

Plus en détail

Épreuves du concours

Épreuves du concours Épreuves du concours 1. Quelle est l épreuve écrite d admissibilité? 2. Quelle est l épreuve orale d admission? 3. Quel est le programme des épreuves? Les épreuves de sélection du concours d entrée en

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

INFOSTAT JUSTICE Septembre 2009 Numéro

INFOSTAT JUSTICE Septembre 2009 Numéro INFOSTAT JUSTICE Septembre 2009 Numéro 106 Bulletin d information statistique L adoption simple et plénière en 2007 : des projets différents Zakia Belmokhtar * En 2007, les tribunaux de grande instance

Plus en détail

Les certificats médicaux

Les certificats médicaux Les certificats médicaux Dr BOUDRIES COURS DROIT MEDICAL (BEJAIA) 2013 I - généralités Les certificats médicaux sont de plus en plus demandés par les malades et les non malades pour répondre aux attentes

Plus en détail

Observatoire de la Démographie

Observatoire de la Démographie - INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Observatoire de la Démographie Données 2013 Publication 2014 - 2 - 1 INTRODUCTION...5 1.1 CONTEXTE DE REALISATION ET SPECIFICITES...5 1.2

Plus en détail

Femmes et politique Le rôle des partis politiques et l impact du système électoral dans la représentation des femmes au parlement

Femmes et politique Le rôle des partis politiques et l impact du système électoral dans la représentation des femmes au parlement Femmes et politique Le rôle des partis politiques et l impact du système électoral dans la représentation des femmes au parlement Projet de rapport Présenté par Mme Pascale Boistard, députée (France) Rapporteure

Plus en détail

Rapport d'activité. http://clasches.fr contact@clasches.fr

Rapport d'activité. http://clasches.fr contact@clasches.fr 2009 2010 Rapport d'activité http://clasches.fr contact@clasches.fr Sommaire 1. Présentation de l association...3 a. Historique...3 b. Objectifs de l association...3 c. Adhérent e s...4 d. Membres du bureau...4

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

4.04 Etat au 1 er janvier 2013

4.04 Etat au 1 er janvier 2013 4.04 Etat au 1 er janvier 2013 Rentes d invalidité de l'ai Généralités 1 Les personnes assurées qui, du fait d une atteinte à la santé, sont totalement ou partiellement empêchées de travailler ou d accomplir

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

Éliminer l écart de rémunération entre les femmes et les hommes au sein de l Union européenne

Éliminer l écart de rémunération entre les femmes et les hommes au sein de l Union européenne Éliminer l écart de rémunération entre les femmes et les hommes au sein de l Union européenne Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions que vous vous posez

Plus en détail

Élection fédérale de 2015 Priorités pour les Premières Nations et le Canada. Élimine l écart

Élection fédérale de 2015 Priorités pour les Premières Nations et le Canada. Élimine l écart Élection fédérale de 2015 Priorités pour les Premières Nations et le Canada Élimine l écart L élection fédérale est l occasion de concrétiser les espoirs et les rêves d une vie meilleure. Pour ceux qui

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Les relations intergé né rationnelles

Les relations intergé né rationnelles 5 Les relations intergé né rationnelles Rencontre avec Claudine Attias-Donfut 1, directrice de recherche, Ehess Les changements dans les relations intergénérationnelles La mutation importante observée

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS

FICHE DE RENSEIGNEMENTS FICHE DE RENSEIGNEMENTS Nom : Nom marital (éventuellement) : _ Prénoms : (souligner le prénom usuel) ETAT-CIVIL Situation familiale : Célibataire Marié(e) Nombre d'enfants : N INSEE : /_/ / / / / / / /

Plus en détail

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., ÉUA, du 30 septembre au 4 octobre 2013 CD52/DIV/9 (Fr.)

Plus en détail

asdf Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 madrid

asdf Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 madrid Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 Promouvoir la santé et le bien-être des personnes âgées : actif «Nous sommes témoins d une révolution silencieuse qui bien au-delà de la sphère démographique a des incidences

Plus en détail

Problèmes de population. Education des adultes et problèmes de population depuis le Caire

Problèmes de population. Education des adultes et problèmes de population depuis le Caire 6c Problèmes de population Education des adultes et problèmes de population depuis le Caire 307 Thème 6 Education des adultes : environnement, santé et population Fascicules sur ce thème : a Education

Plus en détail

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick SONDAGE SUR L ATTITUDE DES PARENTS ENVERS L ÉDUCATION EN MATIÈRE DE SANTÉ SEXUELLE Nota : Vous pouvez transmettre ce sondage de

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2014 Table des matières Le rapport 2014... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

Outil d évaluation basée sur le genre des interventions nationales de lutte contre le VIH/SIDA

Outil d évaluation basée sur le genre des interventions nationales de lutte contre le VIH/SIDA GUIDELINE 2014 Outil d évaluation basée sur le genre des interventions nationales de lutte contre le VIH/SIDA Vers des interventions de lutte contre le VIH/SIDA prenant en compte la dimension de genre

Plus en détail

Une famille, deux pensions

Une famille, deux pensions famille, deux pensions Susan Poulin Au cours du dernier quart de siècle, la proportion de familles composées de deux conjoints mariés ayant tous deux un emploi a augmenté de façon phénoménale. En 1994,

Plus en détail

Profits et pauvreté: la dimension économique du travail forcé

Profits et pauvreté: la dimension économique du travail forcé US$150,000,000,000 Profits et pauvreté: la dimension économique du travail forcé L intégration globale des systèmes économiques, notamment des marchés du travail, a apporté de nombreuses opportunités pour

Plus en détail

DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS

DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS Envoyer à : Caisse suisse de compensation Case postale 3100 CH-1211 Genève 2 Ou autre caisse compétente Reçu le (ne pas remplir) DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS 1. Données concernant la personne

Plus en détail

Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011

Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011 Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011 Initiatives montrant des bonnes pratiques ainsi que des pratiques efficaces dans l adoption d une approche fondée sur les droits

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

LA GAZETTE DES FEMMES CONSEIL DU STATUT DE LA FEMME

LA GAZETTE DES FEMMES CONSEIL DU STATUT DE LA FEMME LA GAZETTE DES FEMMES CONSEIL DU STATUT DE LA FEMME TITRE LE FINANCEMENT DES GROUPES : UN VRAI CASSE- TÊTE D UNE DÉCENNIE À L AUTRE, DES STRATÉGIES À PERFECTIONNER LES BIOTECHNOLOGIES DE LA PRODUCTION,

Plus en détail

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

FR 31IC/11/5.3.2 Original : anglais Pour décision

FR 31IC/11/5.3.2 Original : anglais Pour décision FR 31IC/11/5.3.2 Original : anglais Pour décision XXXI e CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Genève, Suisse 28 novembre 1 er décembre 2011 Réduire les inégalités en matière

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

LES FEMMES SONT EN PREMIÈRE LIGNE

LES FEMMES SONT EN PREMIÈRE LIGNE PNUE LES FEMMES SONT EN PREMIÈRE LIGNE SEXOSPÉCIDU CHANGEMENT CLIMATIQUE RISQUES FIQUES ET ESPOIRS ÉVALUATION RAPIDE DE LA SITUATION 2 AVANT-PROPOS Les femmes tiennent un rôle beaucoup plus important que

Plus en détail

A f f a i r e s é c o n o m i q u e s e t s o c i a l e s. Grandir ensemble : asdf. les jeunes et l action des Nations Unies

A f f a i r e s é c o n o m i q u e s e t s o c i a l e s. Grandir ensemble : asdf. les jeunes et l action des Nations Unies A f f a i r e s é c o n o m i q u e s e t s o c i a l e s asdf Grandir ensemble : les jeunes et l action des Nations Unies La version originale anglaise du présent document n a pas été revue par les services

Plus en détail

3 The Millennium Development Goals: Report 2010. Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014. asdf NATIONS UNIES

3 The Millennium Development Goals: Report 2010. Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014. asdf NATIONS UNIES 3 The Millennium Development Goals: Report 2010 Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014 asdf NATIONS UNIES Le présent rapport est fondé sur un ensemble de données compilées par le Groupe

Plus en détail

A/RES/55/25 II. Protection des victimes de la traite des personnes

A/RES/55/25 II. Protection des victimes de la traite des personnes 2. L original de la présente Convention, dont les textes anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe font également foi, sera déposé auprès du Secrétaire général de l Organisation des Nations

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO

CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO Avril 2014 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 INTEGRITE DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES 4 DROITS DE L HOMME - DROITS FONDAMENTAUX AU TRAVAIL 5 Elimination de toute forme de travail

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

Comment en sommes-nous arrivés là? Le fondement juridique du gender.

Comment en sommes-nous arrivés là? Le fondement juridique du gender. Chers amis et adhérents, bonjour! Femina Europa vous informe que vous pouvez désormais trouver sur notre site les documents qui expliquent l arrivée du gender dans nos manuels scolaires. C est tout simple.

Plus en détail

Non à la violence faite aux filles en milieu scolaire

Non à la violence faite aux filles en milieu scolaire Non à la violence faite aux filles en milieu scolaire Une analyse transnationale du changement au Kenya, au Ghana et au Mozambique Résumé ActionAid International, octobre 2013 Résumé Non à la violence

Plus en détail