L IRAK, ENJEU ET VICTIME DES GRANDES MANŒUVRES DE L IMPÉRIALISME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L IRAK, ENJEU ET VICTIME DES GRANDES MANŒUVRES DE L IMPÉRIALISME"

Transcription

1 ISSN EXPOSÉS DU CERCLE LÉON TROTSKY L IRAK, ENJEU ET VICTIME DES GRANDES MANŒUVRES DE L IMPÉRIALISME 8 NOVEMBRE 2002 N 91

2 L Irak, enjeu et victime des grandes manœuvres de l impérialisme Exposé du Cercle Léon Trotsky du 8 novembre 2002

3

4 D après les commentateurs, les élections américaines de ce 3 novembre 2002 pour le Congrès, le Sénat et les postes de gouverneurs, ont été un véritable triomphe pour Bush junior. Il y a une bonne dose d intox dans cette présentation car, si Bush a fait mieux que lors de son élection à la présidence ce qui n a pas été difficile ça n a tout de même pas été un raz-de-marée. Mais le système électoral étant ce qu il est, le président américain dispose désormais d une majorité dans les deux assemblées. Seul, Chirac a fait mieux, dans les circonstances que l on sait. Est-ce que ce consensus autour de la personne de Bush, cet alignement derrière la politique guerrière qu il entretient depuis un an, feront que la préparation de la guerre contre l Irak sera poussée jusqu au bout, jusqu à l invasion de l Irak? Ou, au contraire, est-ce que Bush, ce président si mal élu, avec moins de voix que son adversaire lors de la présidentielle, se contentera des retombées intérieures de sa politique extérieure et qu il en restera à brandir la menace et à faire entendre le cliquetis des armes dans la région? Nous ne répondrons pas, ce soir, à ces questions. Nous n avons pas les moyens de sonder le cerveau et la conscience du président américain, si toutefois ces mots conviennent à propos de ce personnage. Mais, à bien des égards, l état de guerre est déjà là. Il est là par la mobilisation de l opinion publique américaine, soumise depuis le 11 septembre à une intense campagne de mensonges et d intoxication guerrière. Il est là aussi, et bien plus matériellement, mais les deux sont liés, par la présence d énormes forces militaires autour de l Irak. Il est là par la mobilisation diplomatique à travers laquelle les États-Unis sont en train de faire passer leur politique auprès de leurs alliés. Vous le savez, Chirac présente comme une victoire diplomatique le fait que la résolution présentée aujourd hui par les États-Unis devant l ONU tienne compte, dans sa forme, des observations de la diplomatie française! Mais, comme l a écrit fort justement hier un quotidien, la France «ne se bat pas contre la guerre en Irak, mais contre la guerre sans l ONU». Vous saisissez, je l espère, la fine nuance lorsqu on sait que les États-Unis ont mené quelques-unes de leurs guerres impérialistes, à commencer par la guerre de Corée, il y a déjà un demi-siècle, sous l égide de l ONU! Et personne ne doute que, si 3

5 4 la guerre, déjà engagée en réalité, passe à une phase militaire, cela sera avec l accord du gouvernement français qui voudra être dans le coup. Alors, bien sûr, tout en disant que Saddam Hussein est un dictateur et un boucher, avant tout pour son propre peuple, nous dénonçons la guerre qui se prépare. Car, même si Saddam Hussein tombait, c est le peuple d Irak qui en paierait le prix. Comme, bien plus généralement, c est le peuple d Irak qui, depuis la création de l Irak moderne, paie le fait qu il a toujours été, comme tous les autres pays de la région, l objet de manœuvres impérialistes. Ce que nous proposons ici, c est de démêler un peu l écheveau des manœuvres impérialistes dans cette région du Moyen-Orient, et plus particulièrement vis-à-vis de l Irak, depuis qu après plusieurs siècles de domination ottomane il est devenu juridiquement indépendant. Et nous avons l intention aussi de relater comment Saddam Hussein, que les dirigeants du monde impérialiste dénoncent aujourd hui comme un criminel sanguinaire, l a toujours été, mais l a été avec la bénédiction des puissances impérialistes elles-mêmes.

6 5 Dès le 19 e siècle, au centre des rivalités entre puissances coloniales L Irak d aujourd hui, avec ses quelque 25 millions d habitants, occupe une superficie proche des quatre cinquièmes de celle de la France, dont près de la moitié de zones désertiques ou arides. Il a une frontière commune avec six autres États : au nord la Turquie, à l est l Iran, au sud le Koweit et l Arabie Saoudite et, à l ouest, la Jordanie et la Syrie. Comme la plupart des pays du Moyen-Orient, l Irak est une construction artificielle récente, issue du démantèlement de l Empire ottoman au lendemain de la Première Guerre mondiale, lorsque les puissances impérialistes rivales se partagèrent les dépouilles de l empire vaincu. Cette région du Moyen-Orient n en a pas moins été le berceau de civilisations très anciennes. Plusieurs États, parmi les premiers de l histoire de l humanité, s y sont succédés. Au 16 e siècle, l Empire ottoman en pleine période ascendante intégra cette région en son sein. Le territoire actuel de l Irak coïncide avec trois grandes provinces distinctes de cet empire. Au sud, la province de Bassorah était peuplée d Arabes musulmans d obédience chiite, en partie issus de populations venues de Perse. Au centre, celle de Bagdad avait également une population essentiellement arabe, mais partagée entre chiites et sunnites. Et au nord, la province de Mossoul avait une majorité kurde. Au 19 e siècle l Empire ottoman, déjà dans une phase de déclin, devint la proie des bourgeoisies européennes montantes, qui commencèrent à mettre en pièces cette région qu il avait unifiée. La Grande-Bretagne fut la première puissance occidentale à investir l économie ottomane en général et irakienne en particulier. Ce fut elle qui, en achetant la loyauté d un certain nombre de clans féodaux basés le long des côtes du golfe persique et de la péninsule arabique, donna naissance à la fin du 19 e siècle à une série de «protectorats» en fait de véritables colonies. Ce sont ces protectorats côtiers qui finirent par donner naissance aux micro-états artificiels que l on désigne collectivement aujourd hui sous le nom d «émirats arabes» des États où des clans féodaux insignifiants ont pu continuer à régner, d abord grâce à la protection de l impérialisme anglais,

7 6 puis grâce aux dollars qu ils ont gagnés en protégeant les bénéfices des trusts du pétrole. Le cas de l un de ces micro-états, le Koweit, vaut une mention particulière, puisque son intégrité territoriale servit de prétexte à la guerre du Golfe, en Au 19 e siècle, Koweit n était qu un petit port de pêche au fond du golfe persique, dans la province ottomane de Bassorah. Mais il occupait le seul emplacement de la côte permettant la construction d un port pour les navires de haute mer. La Grande-Bretagne réussit à en accaparer l usage en gagnant l appui d un clan féodal local, les Al-Sabah. En 1899, un accord fut signé transformant la région entourant Koweit en protectorat anglais sur lequel Londres reconnaissait la souveraineté de ce clan. Huit ans plus tard, malgré les protestations impuissantes de l Empire ottoman, la première base militaire occidentale permanente au Moyen-Orient devait y être construite. Les Britanniques ne restèrent pas longtemps seuls dans la région. À partir du milieu du 19 e siècle les banques françaises réussirent peu à peu à s emparer des finances de l Empire ottoman. Vers 1870, la Banque Impériale Ottomane, Les confettis de l Empire britannique dans le golfe Persique.

8 7 qui servait de banque centrale à l empire, était contrôlée par la Banque de l Union Parisienne. Néanmoins, en 1887, pour secouer le joug de la haute finance française, le sultan ottoman se tourna vers les banques allemandes pour obtenir les fonds nécessaires à la construction d une ligne de chemin de fer Istanbul-Ankara-Bagdad-Bassorah. Ce projet déclencha des rivalités homériques entre les grandes puissances rivales. Il fallut à la France, la Grande-Bretagne, l Allemagne et la Russie impériale plus de vingt ans d arguties et de coups tordus pour arriver à un accord. Elles se répartirent avec le dernier des cynismes toutes les sources de profits que l Empire ottoman pouvait leur offrir. Un nouvel élément brûlant avait fait son apparition en cours de route : le pétrole, découvert dès les années 1870 près de Mossoul. Tant que sa seule utilisation commerciale se limitait à l éclairage, cela n intéressait personne. Mais en 1901, l Amirauté britannique décida que l avenir de sa flotte nécessitait à terme le remplacement du charbon par le fioul. Dès lors le contrôle de la production et des réserves pétrolières devint un enjeu stratégique vital pour les impérialismes rivaux dans la région et il devait l être de plus en plus par la suite. La question du chemin de fer de Bagdad prit une tout autre importance. D autant que l Allemagne exigeait l exclusivité des droits minéraux, et donc pétroliers, le long des voies dont elle finançait la construction chose évidemment inacceptable pour la France et la Grande-Bretagne. À la veille de la Première Guerre mondiale, il y eut finalement un accord sur ce fameux chemin de fer, qui obligea l Allemagne à renoncer au contrôle des deux tiers de la ligne, ainsi qu aux droits minéraux qu elle revendiquait, en échange d une simple participation minoritaire dans l exploitation future du pétrole de Mossoul. La mise en pièces de l Empire ottoman Mais la Guerre mondiale rendit rapidement tous ces marchandages caducs. D abord neutre, l Empire ottoman finit par rejoindre le camp de l Allemagne. Trois jours exactement après son entrée en guerre, un corps expéditionnaire britannique venu des Indes débarqua à Koweit pour occuper le terrain aussi loin que possible vers Bagdad et Mossoul. La tâche se révéla plus difficile que prévu. Et il fallut aux Anglais un deuxième contingent de troupes pour

9 8 CFP-Total, aujourd hui TotalFinaElf : un trust dont les origines remontent au partage des dépouilles de l Empire ottoman.

10 parvenir à Bagdad en 1917, puis occuper Mossoul en 1918, après l armistice avec les troupes ottomanes. Pendant ce temps, pour paralyser les troupes ottomanes dans l ouest du Moyen-Orient et, en particulier, protéger l Egypte, les services secrets britanniques montaient l opération que l on allait identifier plus tard au personnage d aventurier romantique du fameux «Lawrence d Arabie», cherchant à provoquer un soulèvement arabe contre les Ottomans. L opération s appuyait sur les forces de Hussein, un émir qui régnait déjà sur le Hedjaz, c est-à-dire la région entourant La Mecque dans l Arabie Saoudite d aujourd hui. En échange, la Grande-Bretagne, en accord avec la France, promit à Hussein un grand État arabe indépendant, une fois la victoire obtenue. Mais en même temps, les diplomates français et anglais s occupaient fiévreusement à préparer l après-guerre, c est-à-dire un repartage du Moyen-Orient et, cette fois-ci, sans l Allemagne. L accord auquel ils arrivèrent en 1916, dit «plan Sykes-Picot», du nom de ses signataires, ne fut pas rendu public tant son contenu était peu avouable. Mais il fut publié peu de temps après par les Bolcheviques qui en avaient trouvé une copie après la révolution d octobre Ce plan divisait le Moyen-Orient en quatre zones. La France s attribuait une zone d occupation, recouvrant le Liban et une partie du sud-est de la Turquie actuelle, et une zone d influence englobant la Syrie et le nord de l Irak actuels. La Grande-Bretagne recevait une zone d occupation comprenant la région fertile irakienne allant de Bagdad à Bassorah, et une zone d influence comprenant le reste de l Irak et la Jordanie d aujourd hui. Un protectorat commun devait être établi sur l équivalent actuel d Israël et des Territoires Occupés. Nulle part il n était question de l État arabe indépendant promis à l émir Hussein. Finalement, à la sortie de la guerre, la France obtint un «mandat» de la Société des Nations, l ancêtre de l ONU, couvrant la Syrie et le Liban, tandis que la Grande-Bretagne obtenait un «mandat» sur un territoire correspondant à ceux qu occupent aujourd hui l Irak, la Jordanie, Israël et les Territoires Occupés, et l Egypte. La formule du «mandat» ne faisait que cacher un statut colonial. La soi-disant «communauté internationale» servait ainsi déjà de couverture aux exactions de l impérialisme preuve que Bush père et fils n ont vraiment rien inventé! Par ailleurs, en guise de dédommagement pour la perte de la région de Mossoul, que le plan Sykes-Picot lui avait initialement attribuée, la France s attribua la part allemande de la compagnie pétrolière exploitant le pétrole de 9

11 10 Mossoul, soit 25% du capital. De ces 25% devait naître quelques années plus tard la CFP (Compagnie Française des Pétroles), l ancêtre de Total puis de TotalFinaElf. Dans ce règlement, le troisième et principal partenaire du camp allié, les USA, était laissé sur la touche. Mais les deux décennies suivantes allaient voir la pénétration croissante du capital américain dans la région, avant que la Seconde Guerre mondiale vienne réduire définitivement le rôle des impérialismes européens. La principale victime de ce règlement était le monde arabe. Les liens historiques qui l unissaient, et qui avaient survécu sous la domination ottomane subie en commun, auraient pu servir de fondations à une entité arabe indépendante. Même constituée sur une base bourgeoise, une telle entité aurait constitué un progrès. En particulier elle aurait été en meilleure position pour s opposer au pillage par les puissances impérialistes. Et c est pourquoi, par-delà les rivalités entre les divers protagonistes, l intérêt global de l impérialisme était cette balkanisation de la région, afin de mieux l affaiblir. De l occupation anglaise à la mise sous tutelle Entre-temps, en ce lendemain de la Première Guerre mondiale, c est tout le Moyen-Orient qui s était engouffré dans une vague d agitation nationaliste. Le mouvement commença en Egypte en 1919, par des grèves et des manifestations pour l indépendance. Puis il se propagea en Syrie, pour culminer l année suivante simultanément en Syrie et en Irak, exprimant l aspiration des peuples à se débarrasser une bonne fois de la tutelle des grandes puissances. En Irak, l occupation britannique nourrissait le mouvement. Une violente opposition s exprimait contre l administration britannique, dont les représentants étaient de purs produits de l administration coloniale indienne, avec leur morgue imprégnée de racisme. Mais Bagdad n était pas Calcutta. Comme dans toutes les grandes villes arabes, on y trouvait une riche bourgeoisie financière et marchande et une petite bourgeoisie relativement nombreuse, qui n avaient pas eu l habitude d un tel traitement sous la domination ottomane. La population était déterminée à en finir avec toute forme d occupation étrangère. Lorsqu elle prit conscience que la promesse d un État arabe indépendant n avait été qu un leurre et que l occupation britannique allait continuer, de violentes émeutes éclatèrent aux quatre coins de l Irak. Il fallut plus de trois

12 mois à l armée britannique pour écraser cette révolte, sans parler des expéditions punitives qui continuèrent jusqu au milieu de l année À Londres, le coût financier et politique de cette révolte apparut trop élevé. Il était difficile de justifier auprès de l opinion anglaise la mort au combat de plusieurs centaines de soldats britanniques plus de deux ans après la fin de la Guerre mondiale. Avec un cynisme consommé, le directeur de l administration coloniale indienne tira alors la conclusion suivante : «Ce qu il faut mettre en place, c est une administration basée sur des institutions arabes, à qui nous puissions laisser faire le travail tout en étant sûrs de pouvoir en tirer les ficelles; un système qui ne nous coûte pas très cher et que le Parti Travailliste puisse avaler sans trahir ses principes, mais qui garantisse en même temps nos intérêts économiques et politiques.» Mais en Irak, l impérialisme anglais ne disposait pas, comme dans bon nombre de ses colonies plus anciennes, d un personnel politique indigène formé par l appareil colonial. À défaut, Londres se tourna vers l un de ses alliés du temps de guerre. Ce fut Fayçal, l un des fils de cet émir Hussein à qui Londres avait promis autrefois un «grand royaume arabe». Ce Fayçal, qui venait d être chassé de Syrie par les troupes françaises après avoir tenté d y proclamer un État indépendant, fut accueilli à Bagdad et, en août 1921, il fut proclamé souverain d Irak. Les Anglais était coutumiers de telles nominations, puisque quelques mois auparavant ils avaient créé le trône de Transjordanie pour y mettre un frère de Fayçal, Abdallah, inaugurant ainsi la dynastie qui règne encore aujourd hui en Jordanie. L année suivante, en 1922, un traité anglo-irakien formalisa le contenu du «mandat» de la Grande-Bretagne en Irak. La politique extérieure de l Irak et ses finances restaient aux mains des Anglais. La protection des intérêts britanniques en Irak devait être assurée par des escadrilles de la RAF et des troupes britanniques stationnées en permanence sur place, ainsi que par des milices supplétives recrutées parmi la minorité chrétienne assyrienne ce qui, par la suite, valut à cette minorité de devenir la cible de pogromes. La Grande-Bretagne s engageait bien à créer une armée irakienne, mais elle s en réservait le commandement. Enfin, l Irak était tenu de financer non seulement l entretien des Britanniques et de leurs installations, mais aussi des grands travaux dont l exécution devrait être attribuée à des entreprises britanniques. En plus, l État irakien avait à charge de rembourser une partie de la dette de l Empire ottoman aux banques franco-anglaises! Restait à définir les frontières précises du nouvel État. Ce fut fait un beau jour de 1922, où en quelques heures les frontières de l Irak furent tracées sur 11

13 12 L Irak, une construction artificielle des puissances impérialistes dans un Moyen-Orient balkanisé. Le Koweit, un véritable bouchon bloquant l accès de l Irak au golfe Persique.

14 13 une carte à grand coups de règle, sans aucun égard ni pour les territoires traditionnels des clans nomades d Arabie, ni pour la géographie. En même temps les Anglais obtenaient du roi d Arabie Ibn Séoud qu il reconnaisse les protectorats anglais des «émirats arabes». De plus, le territoire du protectorat anglais du Koweit était agrandi au point de ne laisser à l Irak qu une quarantaine de kilomètres de côte instable en guise d accès au Golfe Persique. Le seul port de haute mer irakien se trouvait repoussé à Bassorah, à 150 km à l intérieur des terres, au bout du Chatt el-arab, un étroit chenal constamment menacé d obstruction par les alluvions des fleuves qui s y déversent, et que l Irak devait de surcroît partager avec la Perse ce qui allait être la source de bien des conflits entre les deux pays par la suite. Les Kurdes, victimes du réglement politique et des intérêts pétroliers Les accords de 1922 laissaient néanmoins en suspens la question du tracé de la frontière nord de l Irak, question des plus épineuses car, d une part, du tracé de cette frontière dépendait le contrôle du bassin pétrolifère de Mossoul et, d autre part, le règlement de cette question se heurtait aux revendications nationales et à la mobilisation du peuple kurde. Cette mobilisation avait commencé très tôt, encouragée par la défaite de la Turquie et le chaos politique qui régnait alors en Perse. Les troupes britanniques ripostèrent brutalement. Winston Churchill, alors ministre des Colonies, recommanda lui-même que la RAF la Royal Air Force, armée de l air britannique fasse usage de gaz «moutarde» contre les insurgés preuve qu en Irak, les premiers à utiliser les «armes de destruction massive» dont Bush nous rebat tant les oreilles aujourd hui, furent bien les puissances impérialistes. Et elles ne firent pas de quartier! Parmi la mosaïque de peuples qui avaient subi la domination de l Empire ottoman pendant si longtemps, le peuple kurde était sans doute l un de ceux qui attendaient le plus de son écroulement. En 1920, le traité de Sèvres proposa même, en même temps que le démantèlement de la Turquie, la formation d un État kurde indépendant. Mais ce traité contre la Turquie entraîna dans ce pays un raz-de-marée nationaliste, sous la direction de Mustapha Kemal, qui le rendit caduc. Mais du coup il n y eut pas non plus d État kurde.

15 14 En Irak, les troupes britanniques menèrent de leur côté plus de deux ans d une guerre sanglante contre les Kurdes. Une fois de plus les bombardiers de la RAF y jouèrent un rôle majeur, détruisant systématiquement les villages et camps de montagne où les maquisards kurdes irakiens trouvaient refuge, et même, en décembre 1924, la grande ville kurde de Suleimania elle-même. Si la Grande-Bretagne était si déterminée à garder un contrôle total sur cette partie du Kurdistan, c était parce que Mustapha Kemal en revendiquait le rattachement à la Turquie, pour pouvoir disposer du pétrole de Mossoul. En 1925, la Société des Nations trancha la question. Le pétrole de Mossoul resta sous contrôle britannique. Mais du même coup, la situation du peuple kurde s en trouva singulièrement aggravée. Au lieu d être coupé en deux comme auparavant, entre l Empire ottoman et la Perse, il se trouva désormais écartelé Après le démantèlement de l Empire ottoman, le Kurdistan écartelé entre quatre pays.

16 15 entre quatre États la Turquie, la Syrie sous mandat français, l Irak sous mandat anglais et l Iran! D autre part l annexion de cette partie du Kurdistan créa, dans le nord de l Irak, une poudrière comprenant un cinquième de la population et d autant plus explosive qu aucun régime irakien ne donna vraiment aux Kurdes les droits démocratiques, culturels et linguistiques qui leur furent si souvent promis. L offensive de l impérialisme américain L arbitrage de la Société des Nations en faveur de la Grande-Bretagne à propos du Kurdistan et du pétrole de Mossoul devait beaucoup au soutien des États-Unis. Il y avait évidemment une contrepartie. On le vit dès l année suivante, avec l entrée d un premier trust américain dans le capital de l Iraki Petroleum Corporation, ou IPC, la nouvelle compagnie pétrolière irakienne. De sorte qu en 1929 l IPC, qui avait le monopole du pétrole irakien, était contrôlé par les ancêtres de BP, Shell, Exxon, Mobil et CFP-Total. De plus, un nouveau bassin pétrolifère d une richesse considérable fut découvert à Kirkouk, toujours dans le Kurdistan irakien. La surface des concessions contrôlées par l IPC passa de 500 à km²! Les compagnies pétrolières américaines passaient à l offensive dans tout le Moyen-Orient et chaque fois la Grande-Bretagne était contrainte à des concessions. Mais le véritable coup de maître de l impérialisme américain eut lieu en Arabie Saoudite. Celle-ci avait pris sa forme moderne en 1926, après avoir annexé le Hedjaz, puis avait adopté le nom d Arabie Saoudite en Elle avait la particularité, presque unique dans la région, de s être formée indépendamment du colonialisme anglais et même, dans une large mesure, contre lui. C est ce qui permit au trust américain Socal, l ancêtre de Chevron, de remporter le monopole du pétrole saoudien au nez et à la barbe des compagnies anglaises, en Trois ans plus tard, une nouvelle compagnie, l Aramco, était formée par les ancêtres de Chevron, Exxon, Mobil et Texaco, pour exploiter les 1,3 million de km² de concessions attribuées par le régime saoudien et qui devaient se révéler contenir les plus vastes réserves pétrolières de la planète. En 1929, la Grande-Bretagne décida d accorder son indépendance formelle à l Irak, ceci à partir de son entrée à la Société des Nations, prévue pour

17 Mais en réalité, cette indépendance irakienne ne changea rien à sa situation de dépendance vis-à-vis de l impérialisme, donnant seulement les coudées un peu plus franches aux États-Unis par rapport à la Grande-Bretagne. Le traité anglo-irakien de 1930 modifia les apparences bien plus que le contenu des relations entre l Irak et celle-ci. Le gouvernement de Bagdad devint seul responsable de sa politique financière et extérieure, mais les bases de la RAF britannique restèrent en place avec tout leur personnel sous prétexte, déclara Londres, de «maintenir les lignes de communications au sein de l Empire». Le dernier acte du gouvernement sous mandat britannique donna un avant-goût de ce que serait l indépendance, en étendant les droits d exploitation de l IPC à la totalité du territoire national. Voilà donc comment l Irak commença son existence d État indépendant : en tant que chasse gardée d une compagnie pétrolière anglo-franco-américaine, et sous la surveillance vigilante de bombardiers anglais La mobilisation des masses pauvres Mais dès ces années 1930, il y eut de nouveaux mouvements de révolte contre l oppression impérialiste au Moyen-Orient. Ce fut le cas en Syrie, où on assista en 1936 à une grève générale qui dura 50 jours, mais aussi en Palestine et en Irak. L effervescence politique se développait à l échelle de l ensemble du monde arabe, y compris dans le Maghreb alors dominé par le colonialisme français. Elle était marquée par une irruption des masses pauvres dans l arène politique. Le creuset de cette effervescence fut les grandes villes, relativement importantes et anciennes dans l ensemble du Moyen-Orient, où coexistaient une bourgeoisie riche, mais aussi une petite bourgeoisie intellectuelle avide d idées nouvelles et également une classe ouvrière, encore peu nombreuse sans doute, mais ayant déjà ses propres organisations. En Irak, les premiers syndicats étaient apparus à la fin des années 1920, essentiellement parmi les artisans et ouvriers à domicile, mais aussi dans les chemins de fer, à l initiative de nationalistes. Ces syndicats furent à l origine de plusieurs mouvements de grève importants, entre 1931 et 1934, contre des mesures d augmentation des impôts ou encore pour imposer une baisse des tarifs prohibitifs pratiqués par les propriétaires anglais de la compagnie d électricité de Bagdad. Une nouvelle opposition politique émergeait, très différente des groupes d opposition nationalistes traditionnels. Le parti Ahali, ou Parti du Peuple,

18 17 créé par un groupe d étudiants irakiens de l université américaine de Beyrouth, à la fin des années 1920, apparut à la tête des grands mouvements sociaux des années Tout commença en mars 1935, dans le sud du pays, lorsque les paysans pauvres se mobilisèrent. Pour la première fois en Irak on vit des manifestations paysannes pour la réforme agraire et la démocratie communale. Mais ce mouvement, réprimé dans le sang, n était qu un prélude. En octobre 1936, il y eut à Bagdad un coup d État militaire anti-monarchiste, dirigé par le général Hikmet Suleyman. Plusieurs ministres issus de la direction du parti Ahali furent admis au gouvernement. Une semaine plus tard, plus de manifestants défilaient, derrière des banderoles réclamant du pain pour les affamés ou encore condamnant le fascisme. Des mouvements de grève se développaient parmi les dockers, les cheminots, les ouvriers du pétrole, etc.. Les ouvriers affluaient dans les nouveaux syndicats qui se créaient. Le nouveau pouvoir chercha d abord à s appuyer sur cette mobilisation, en usant d un langage socialisant. Mais l armée n était pas prête pour autant à se laisser entraîner trop loin sur le terrain des réformes. Les propriétaires fonciers rappelèrent la hiérarchie militaire à ses devoirs quand commencèrent à être publiés des propositions de réforme agraire. Bientôt le général Hikmet Suleyman se retourna contre les forces politiques qui le soutenaient. Il y eut de puissants mouvements de grève pour tenter de riposter à la vague montante de la répression. Mais il était trop tard. Les masses pauvres n avaient pas été préparés à faire face à cette volte-face de l armée. Elles furent prises au dépourvu sans avoir pu se donner les moyens de se battre. En revanche, à cette occasion, l armée avait fait la démonstration, à la bourgeoisie irakienne comme à l impérialisme, de sa capacité à assumer le pouvoir politique, y compris face à une mobilisation populaire qui aurait pu menacer bien des privilégiés. Ce ne devait pas être la dernière fois. Le PC irakien et l agitation de l après-guerre Toutes ces contradictions politiques et sociales allaient se développer et s aiguiser encore par la suite, et notamment dans la période qui suivit la Seconde Guerre mondiale. Cette période fut marquée au Moyen-Orient par le désengagement croissant des vieilles puissances coloniales. La pression des États-Unis, désormais

19 18 la puissance impérialiste dominante, y fut pour quelque chose. Mais au Liban et en Syrie, ce fut la mobilisation de la population qui contraignit la France à plier bagage. Le chaos créé par la guerre dans le système de domination impérialiste engendra des mouvements politiques et sociaux de grande ampleur, en particulier en Egypte, en Syrie et en Irak. Et pour la première fois, dans plusieurs pays, les Partis Communistes jouèrent un rôle de premier plan. Pour sa part, le Parti Communiste Irakien avait réussi à acquérir une certaine implantation ouvrière durant les événements de et il avait su la garder malgré la répression qui suivit. Pendant la guerre, il put encore consolider cette implantation, au point d apparaître comme le principal parti d opposition, alors que le régime était d autant plus haï des masses populaires que la guerre avait entraîné pour elles une aggravation dramatique de leurs conditions de vie. L agitation qui marqua les années montra toute l importance prise par le Parti Communiste Irakien. La première vague vint en mai 1946, avec une série de manifestations réclamant le départ des troupes britanniques, qui s étaient installées là pendant la guerre. Au début juillet, les ouvriers du pétrole de Kirkouk se mirent en grève. Très rapidement le mouvement fit tache d huile. Entre-temps la population du Kurdistan irakien s était soulevée avec l aide d armes fournies par l URSS. Le pouvoir militaire de Bagdad déclara la loi martiale, déclenchant une répression féroce qui se poursuivit tout au long de l année Puis vint, en janvier 1948, la signature par Bagdad de l accord de Portsmouth avec la Grande-Bretagne. Il ne faisait que prolonger le traité de 1930 qui faisait de l Irak formellement indépendant un vassal de Londres. Cet accord mit le feu aux poudres. Il y eut d abord deux semaines de grève et de manifestations dans les universités. Puis, le 20 janvier 1948, la police tira sur une grande manifestation d étudiants auxquels s étaient joints de nombreux ouvriers. Il y eut plusieurs morts. À partir de ce jour-là la mobilisation monta chaque jour, gagnant tout le pays. Au bout d une semaine de cette vague montante, l armée tira à la mitrailleuse sur une manifestation. On parla de 300 à 400 morts. Après ce bain de sang, à l instigation de Londres, le gouvernement démissionna et l accord de Portsmouth fut répudié. Cela n empêcha pas le pouvoir de recourir de nouveau à la répression pour faire oublier son échec face aux manifestations. Et le PCI fut le premier à en payer le prix, en particulier par la pendaison publique de ses trois principaux dirigeants, organisée par le régime en février 1949.

20 19 Malgré tout, cette montée des mouvements de masse, qui se produisait à l échelle de tout le Moyen-Orient, n en était encore qu à ses débuts. Des mouvements d émancipation commençaient à secouer l ensemble des peuples du Tiers Monde. Mais au Moyen-Orient, en Syrie et au Liban, en Egypte et en Irak, c était aussi toute une génération ouvrière qui s était éveillée à la lutte de classe et avait rapidement accumulé une expérience. Nombre de ses militants se retrouvaient désormais dans les Partis Communistes, dans lesquels ils voyaient une possibilité d émancipation non seulement nationale, mais sociale. Mais la politique des Partis Communistes arabes fut loin d être à la hauteur de ces espérances. Conformément à la politique de l URSS, bien loin d être révolutionnaire, la politique des Partis Communistes se résuma à un suivisme vis-à-vis de différents mouvements nationalistes bourgeois. Dans le contexte du Moyen-Orient, cette politique allait se révéler un véritable suicide pour les Partis Communistes, et un désastre pour les masses populaires qui commençaient à leur faire confiance. Ainsi, dans tous ces mouvements du lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le PC irakien suivit la politique préconisée par Moscou, d alliance à tout prix avec les forces nationalistes irakiennes. À aucun moment il ne proposa réellement aux masses pauvres une politique autonome. Les objectifs qu il mit en avant, comme par exemple celui d un «gouvernement national démocratique», mettaient les masses pauvres à la remorque de la petite bourgeoisie nationaliste, voire de la bourgeoisie et des généraux anti-monarchistes. De la Guerre Froide à la chute de la monarchie Les années 1950, années de Guerre Froide, furent marquées par une intervention plus ouverte et plus brutale de l impérialisme américain au Moyen-Orient. Il y eut d abord l aide apportée par la CIA au coup d État militaire qui renversa le Premier ministre libéral iranien Mossadegh, en 1953, pour avoir osé prétendre nationaliser les avoirs des trusts pétroliers en Iran. Puis en 1958, on vit un corps expéditionnaire américain intervenir au Liban pour sauver le pouvoir de la bourgeoisie maronite menacé par une insurrection populaire. Mais ces années furent aussi marquées par l essor du nationalisme arabe, dans le sens d un nationalisme à l échelle de tout le monde arabe, et pas seulement à l échelle d un des pays qui le constituaient. Du Maroc et de l Algérie,

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009)

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009) (1975-2009) Ruptures et continuités dans les relations internationales des années 80 à nos jours? L ouverture du mur de Berlin : le 9/11/1989 Sommet d Oslo : un espoir de paix en 1993 I/ Une remise en

Plus en détail

Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39

Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39 Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39 Sujet 2 : Introduction : Définir l espace géographique qui constitue le M-O est une difficulté car cette notion ne recoupe pas les mêmes espaces lorsque l on utilise

Plus en détail

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe I la question d'israël 1 les origines et le conflit iraélo-arabe Le sionisme apparaît à la fin du XIXe siècle, à l'époque des nationalismes. Pour cette idéologie, les juifs doivent retourner sur la terre

Plus en détail

17 avril 1946 Proclamation d'indépendance de la Syrie. 17 avril 1946

17 avril 1946 Proclamation d'indépendance de la Syrie. 17 avril 1946 Cinq ans après avoir obtenu son indépendance des Forces françaises libres, en 1941, la Syrie se soustrait de la tutelle française. Ses dirigeants proclament l'indépendance le 17 avril 1946 alors que les

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne *

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * 42 La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * Inger V. Johansen Membre du comité des affaires européennes de l Alliance rouge-verte danoise intégration

Plus en détail

LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI

LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI ÉDITORIAL LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI MICHEL ROGALSKI Privé de la présence de Fidel Castro pour cause de maladie, le XIV e Sommet des Non-alignés s est tenu en septembre 2006 à La Havane. L usage

Plus en détail

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE Léon Blum Général de Gaulle Georges Clemenceau Maréchal Pétain De l Union sacrée à la fin de la 1ere guerre mondiale L UNION SACRE, c

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

SOMMET DE L'OTAN. Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014. Institut Open Diplomacy 79 avenue de la République, 75011 Paris open-diplomacy.

SOMMET DE L'OTAN. Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014. Institut Open Diplomacy 79 avenue de la République, 75011 Paris open-diplomacy. SOMMET DE L'OTAN Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014 COMPTE RENDU Délégation Youth Diplomacy Programme cadre : Politiques de défense et de sécurité Délégués : Jean-Florian Ciavaldini, Mehdi Lebeaupin

Plus en détail

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Eric Lee En novembre 2011, les militaires au pouvoir aux Fidji ont jeté en prison deux des plus importants dirigeants syndicaux du

Plus en détail

.LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS.

.LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS. .LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS. Introduction Š Proche-Orient et Moyen-Orient, de quoi parle-t-on? Le Proche-Orient et le Moyen-Orient sont complexes et difficiles à définir. Ils

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale

Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale Term L, histoire-géographie LMA, 2012-2013 Thème 3 Puissances et tensions dans le monde de la fin de la Première Guerre mondiale à nos jours Question 2 Un foyer de conflits Cours Le Proche et le Moyen-Orient,

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun Miroslav Marcelli Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun «Aujourd hui, le partage évolue vers un nouveau concept le partage citoyen. Audelà des clivages politiques, idéologiques ou religieux,

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel»

Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel» Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel» Introduction : Au début des années 90, la Guerre Froide se termine avec l éclatement de l URSS. Un monde unipolaire, dominé par les États-Unis, accouche d un

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé)

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Activité n 1 : compléter la chronologie en s appuyant sur les extraits de K7 vidéo Le MONDE L URSS L Italie L Allemagne 1914 Début

Plus en détail

1958-1962, une nouvelle république

1958-1962, une nouvelle république Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 5 Les Français et la République Question 1 La République, trois républiques Cours 3 1958-1962, une nouvelle république I La fin de la IV e République et l adoption

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.»

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» «Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» Les Turcs, les Persans et autres Arabes musulmans (...) Extrait de lettre de lecteur au journal Le Monde À cette idée reçue, il faut opposer d emblée

Plus en détail

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie Introduction Colonisation française vers 1900 en Afrique L indépendance en Algérie 1962 (photo de Marc Riboud) Que révèlent ces photos

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

Jaurès. et la réforme fiscale. Benoît Kermoal* UN LONG DÉBAT : L IMPÔT SUR LE REVENU

Jaurès. et la réforme fiscale. Benoît Kermoal* UN LONG DÉBAT : L IMPÔT SUR LE REVENU NOTE n 7 - Fondation Jean- / 2014 année - 28 février 2014 - page 1 Benoît Kermoal* * Doctorant à l EHESS, enseignant en histoire au lycée Saint-Exupéry, Mantes-la-Jolie Dans l Humanité du 7 mars 1914,

Plus en détail

10 Février 2015. Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles

10 Février 2015. Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles ARI ARI 7/2015 10 Février 2015 Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles Haizam Amirah-Fernández Analyste principal sur la Méditerranée et le monde arabe au Real Instituto Elcano à Madrid @HaizamAmirah.

Plus en détail

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples!

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! Comité pour l annulation de la dette du tiers monde http://www.cadtm.org/ensemble-pour-imposer-une-autre La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! L argument de la dette publique

Plus en détail

Introduction Quels défis pour l Administration Publique face àla crise? Crise et leadership : quelles relations? Quels défis pour les dirigeants?

Introduction Quels défis pour l Administration Publique face àla crise? Crise et leadership : quelles relations? Quels défis pour les dirigeants? Renforcement des capacités en matière de Leadership au niveau du Secteur Public dans le contexte de la crise financière et économique Par Dr. Najat ZARROUK Introduction Quels défis pour l Administration

Plus en détail

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons 75 L enjeu : intervenir sur le partage de plus en plus inégalitaire de la richesse produite Économiste, Fondation Copernic Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons depuis 2007-2008

Plus en détail

les services de renseignement évolution et actions et de sécurité en syrie roger tebib

les services de renseignement évolution et actions et de sécurité en syrie roger tebib roger tebib Professeur des Universités (sociologie). Il est auditeur à l Institut des Hautes Études de Défense Nationale, président de la section Champagne-Ardenne du Haut Comité Français pour la Défense

Plus en détail

Assurance des risques divers

Assurance des risques divers L assurance du terrorisme en Tunisie : où en sommes-nous? Nabil Ben Azzouz D.U en Droit des assurances de l IAL Etudiant en Master 2 Droit des assurances à l IAL Assurance des risques divers Depuis quelques

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 L essentiel de la carte comprend des états membres de la ligue arabe. Au nord, se trouvent des états non membres, en allant d ouest en est: la Turquie, l Iran et

Plus en détail

Mondialisation culturelle. dans le Golfe Persique

Mondialisation culturelle. dans le Golfe Persique Mondialisation culturelle dans le Golfe Persique Depuis environ une décennie, certains États du Golfe se préparent à l après pétrole en diversifiant leur économie. Après la finance, le commerce et le tourisme,

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale

Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale Terminales ES-L /Histoire Regards historiques sur le monde actuel Thème 3 - Puissances et tensions dans le monde de la fin de la Première Guerre mondiale à nos jours Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient,

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT

LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT A LA LUMIERE DU PRINTEMPS ARABE Paloma Haschke* Le rôle «révolutionnaire» joué par les médias sociaux dans les événements du Printemps arabe semble évident. Ce phénomène

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines»

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Introduction : Le XXè siècle a connu plus de déplacements de personnes qu aucune autre période. Les migrations peuvent être internes aux pays ou bien régionales et

Plus en détail

Chapitre 6 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale

Chapitre 6 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 16 février 2015 Chapitre 6 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale Table des matières 1 Le

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE 2 HISTOIRE MODERNE ET CONTEMPORAINE UMR 8138 Identités, Relations internationales et civilisation de l Europe T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ

Plus en détail

Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955)

Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955) Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955) Légende: Le 14 mai 1955, l'albanie, la Bulgarie, la Hongrie, la République démocratique allemande, la Pologne, la Roumanie,

Plus en détail

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève?

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève? Droit de grève Qu est-ce qu une grève? La grève est un droit fondamental reconnu à tous les salariés (cadres, ouvriers, employés, précaires, apprentis etc.) par la Constitution française. A ce titre, elle

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE Nicolae Cochinescu Juge à la Cour constitutionnelle de la Roumanie CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE 1. Conformément à l article 146 de la Constitution de la

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

Le monde a besoin de paix en Palestine

Le monde a besoin de paix en Palestine ANALYSE 2007 Le monde a besoin de paix en Palestine Publié avec le soutien du service de l éducation permanente de la Communauté française Pax Christi Wallonie-Bruxelles Le monde a besoin de paix en Palestine

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

Tryo : Toi et moi. Paroles et musique : Guizmo Columbia / Sony BMG. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Notes. personnes. L être humain et l actualité.

Tryo : Toi et moi. Paroles et musique : Guizmo Columbia / Sony BMG. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Notes. personnes. L être humain et l actualité. Tryo : Toi et moi Paroles et musique : Guizmo Columbia / Sony BMG Thèmes L être humain et l actualité. Objectifs Objectifs communicatifs : Décrire quelque chose. S informer sur l opinion de quelqu un.

Plus en détail

Carnets d Orient POINTS FORTS. La série C

Carnets d Orient POINTS FORTS. La série C Carnets d Orient La série C arnets d Orient de Jacques Ferrandez est un ensemble d albums huit sont parus, deux sont encore à venir qui ont pour thème la présence française en Algérie, de la conquête à

Plus en détail

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME NICOLAS SARKOZY 2007-2012 : LE DEPOT DE BILAN POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME Par Daniel Vasseur Le 17 février 2012 Jusqu au plan de rigueur du Gouvernement annoncé le 7 novembre 2011, l Etat avait

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

Le conflit des retraites en France

Le conflit des retraites en France Le conflit des retraites en France Philippe Légé En 2010, la France a connu une intense lutte sociale. Le facteur qui l a déclenchée était une réforme qui, selon le Premier ministre, François Fillon, était

Plus en détail

Jean-Noël Ferrié. Si l on suit les thuriféraires de la monarchie, tout aurait changé ; si l on suit ses

Jean-Noël Ferrié. Si l on suit les thuriféraires de la monarchie, tout aurait changé ; si l on suit ses LA MONARCHIE MAROCAINE SOUS MOHAMMED VI CHANGEMENT ET CONTINUITE Jean-Noël Ferrié Si l on suit les thuriféraires de la monarchie, tout aurait changé ; si l on suit ses contempteurs, tout aurait presque

Plus en détail

COMPRENDRE CE QU EST L OTAN

COMPRENDRE CE QU EST L OTAN COMPRENDRE CE QU EST L OTAN LES ORIGINES DE L ALLIANCE Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l Europe de l Est et l Europe de l Ouest se sont trouvées séparées par les divisions idéologiques et politiques

Plus en détail

Où sont les Hommes sur la Terre

Où sont les Hommes sur la Terre Où sont les Hommes sur la Terre Introduction : Notre planète est constituée de régions peuplées et d autres qui sont presque vides, ainsi 90% de la population vit dans l hémisphère nord. Dans certains

Plus en détail

III Les Sumériens ont inventé l écriture

III Les Sumériens ont inventé l écriture Qui a inventé l écriture? III Les Sumériens ont inventé l écriture Au IV e millénaire avant Jésus-Christ, les Sumériens, habitants de Mésopotamie, se mirent à tracer les plus anciens signes d écriture

Plus en détail

Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91)

Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91) LA GUERRE FROIDE p82 à 89 Fiche d objectifs/plan détaillé Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91) Comment à partir de 1947, Etats-Unis et l URSS s affrontent-ils

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union RÈGLEMENTINTÉRIEUR Éditions de l Union TITRE I ADHÉRENTS Article 1 er DEMANDE D ADHÉSION 1. Toute personne physique souscrivant à l objet et aux valeurs du Mouvement peut adresser une demande d adhésion,

Plus en détail

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Aperçu de la leçon Le leadership est une qualité importante en temps de guerre. Qu est-ce qui fait un leader? Le chef Tecumseh a joué

Plus en détail

243 La Belgique, le contrôle démocratique et la prolifération nucléaire

243 La Belgique, le contrôle démocratique et la prolifération nucléaire La Belgique, le contrôle démocratique et la prolifération nucléaire >Luc Barbé chercheur-associé à Etopia. barbe@telenet.be Le fait que les premières bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki aient été

Plus en détail

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte *L'écriture en Mésopotamie et en Égypte -4000 à -3000 Le calculi L agriculture est une activité économique très importante en Mésopotamie. Cependant, le territoire n est pas riche en ressources naturelles

Plus en détail

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante.

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s, chers invités, Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Une CGT

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

Les formes de la mobilisation politique

Les formes de la mobilisation politique Les formes de la mobilisation politique Manifestations, actions directes, occupations et autres actions collectives contemporaines. Marco Silvestro - oct03 Les acteurs de l action collective Les partis

Plus en détail

PRÉFACE. représenter le roi ou la nation? Préface

PRÉFACE. représenter le roi ou la nation? Préface PRÉFACE Avaient-ils le don d ubiquité? Aux origines de ce livre, il y a une constatation qui a suscité la curiosité du chercheur : parmi les représentants de l Angleterre à l étranger, certains appartiennent

Plus en détail

Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre Mondiale

Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre Mondiale Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre Mondiale Manuels de référence pour les documents : -Terminale L-ES. HATIER 2012. Bourel et Chevallier - Terminale

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

Le Canada en faits. L histoire du Canada. Les premiers postes coloniaux

Le Canada en faits. L histoire du Canada. Les premiers postes coloniaux Le Canada en faits L histoire du Canada Empruntant une bande de terre qui unissait alors la Sibérie à l Alaska, les Autochtones seraient arrivés d Asie il y a des milliers d années; certains se sont installés

Plus en détail

Epargne : définitions, formes et finalités.

Epargne : définitions, formes et finalités. Epargne : définitions, formes et finalités. 1) Définitions de l épargne. Le dictionnaire Larousse définit l épargne comme une «fraction du revenu individuel ou national qui n est pas affectée à la consommation»,

Plus en détail

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

Protection des infrastructures critiques vitales contre les cyber-attaques. Vers une culture de sécurité

Protection des infrastructures critiques vitales contre les cyber-attaques. Vers une culture de sécurité Protection des infrastructures critiques vitales contre les cyber-attaques Vers une culture de sécurité 1 Le constat Les moyens informatiques et les réseaux ont envahi nos sociétés modernes, géantes et

Plus en détail

Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC)

Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC) 18 novembre 2008 Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC) Al-Quds, la seconde chaîne de télévision par satellite du Hamas, a commencé

Plus en détail

Thème 2: Grandes puissances et conflits dans le monde depuis 1945

Thème 2: Grandes puissances et conflits dans le monde depuis 1945 Thème 2: Grandes puissances et conflits dans le monde depuis 1945 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale M.Brossaud & M.Gross AEFE Asie Pacifique

Plus en détail

Extraits d un carnet de route de mon voyage en Patagonie

Extraits d un carnet de route de mon voyage en Patagonie Manifestations-loisirs / Carnet de route Patagonie / extraits Page 1 / 7 Contenu : Patagonie ARGENTINE Glacier Perito Moreno / El Chalten Fitz Roy et Corre Torre Rédaction : Alain Krummenacher / entrepreneur

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI. When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES

Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI. When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES Chercheurs doctorants et post-doctorants en sciences politiques/relations internationales/économie

Plus en détail

OCCIDENT. L'Occident existe-t-il encore? Préambule. Rappel question. Thèse Idée maîtresse. Annonce de plan

OCCIDENT. L'Occident existe-t-il encore? Préambule. Rappel question. Thèse Idée maîtresse. Annonce de plan OCCIDENT LAROUSSE. Ensemble des peuples habitant les pays de l'europe de l'ouest ; civilisation des peuples qui habitent ces pays (avec majuscule). Ensemble des États du pacte de l'atlantique Nord. Page

Plus en détail

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Mise à jour - Janvier 2015 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé

Plus en détail

LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée

LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée (JO n 4984 p. 13) L assemblée nationale à délibéré et adopté, Le président de la république promulgue la loi dont la teneur suit

Plus en détail

L histoire de l assurance en Algérie

L histoire de l assurance en Algérie POINT DE VUE POINT OF VIEW Assurances et gestion des risques, vol. 81(3-4), octobre-décembre 2013, 285-290 Insurance and Risk Management, vol. 81(3-4), October-December 2013, 285-290 L histoire de l assurance

Plus en détail

23. La situation au Moyen-Orient

23. La situation au Moyen-Orient Répertoire de la pratique du Conseil de sécurité par le Conseil de sécurité au titre du point intitulé «La situation entre l Iraq et le Koweït». Toutefois, les actions des forces de la coalition, par leur

Plus en détail

Loïc Blondiaux Le Nouvel Esprit de la démocratie Actualité de la démocratie participative Le Seuil, coll. «La République des Idées», 2008

Loïc Blondiaux Le Nouvel Esprit de la démocratie Actualité de la démocratie participative Le Seuil, coll. «La République des Idées», 2008 1 Loïc Blondiaux Le Nouvel Esprit de la démocratie Actualité de la démocratie participative Le Seuil, coll. «La République des Idées», 2008 L auteur Loïc Blondiaux est professeur des Universités à l Institut

Plus en détail

Coup d œil sur les inégalités de revenus au

Coup d œil sur les inégalités de revenus au Coup d œil sur les inégalités de revenus au Québec L expression «nous les 99 %», qui avait servi de cri de ralliement des mouvements Occupy, résume les préoccupations que soulève la tendance mondiale à

Plus en détail

CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918)

CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918) FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : GUERRES MONDIALES ET RÉGIMES TOTALITAIRES CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918) Pourquoi dit-on de la Première Guerre mondiale

Plus en détail

Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso

Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso Document mensuel No 1 : Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso Connu au Congo et ailleurs en Afrique, ainsi qu en France, comme étant l un des rares Francs-Maçons africains qui se dévoilent,

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX : UN DANGER POUR L IRAN?

RÉSEAUX SOCIAUX : UN DANGER POUR L IRAN? RÉSEAUX SOCIAUX : UN DANGER POUR L IRAN? PAR MONSIEUR SÉBASTIEN CACIOPPO DOCTORANT AU LID2MS, UNIVERSITÉ D AIX-MARSEILLE Merci Monsieur le Président. Je vais donc mettre la focale sur l État iranien qui,

Plus en détail

L ouverture du mariage et de l adoption aux couples composés de personnes de même sexe n est pas un choix sans conséquences

L ouverture du mariage et de l adoption aux couples composés de personnes de même sexe n est pas un choix sans conséquences L ouverture du mariage et de l adoption aux couples composés de personnes de même sexe n est pas un choix sans conséquences En présentant son projet de loi «ouvrant, selon ses propres termes, le mariage

Plus en détail