Des énormes progrès ont été achevés ces 20 dernières. L incidence de TB continue a descendre chaque année

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des énormes progrès ont été achevés ces 20 dernières. L incidence de TB continue a descendre chaque année"

Transcription

1

2 Des énormes progrès ont été achevés ces 20 dernières L incidence de TB continue a descendre chaque année Par contre il est estimé qu il existe encore environs 8.7 million de cas de TB en % co-infecté avec le VIH 1.4 million de morts à cause de la TB 0.5 millions de femmes ce qui fait que la Tb est un «top killer chez les femmes»

3 Manuel de la Tuberculose Ligue pulmonaire Suisse 2012

4 Le Diagnostic de la tuberculose Cliniques Radiologiques Microbiologique Pathologiques Immunologiques: Rôle des IGRA dans le diagnostique de l infection à tuberculose latente Rôle de la cytométrie de Flux dans le diagnostic de la TB active- (TB-FLOW)

5 Think TB! Toux > 3 semaines Hémoptysies Sueurs nocturnes Fièvre Perte pondérale Risque épidémiologique Risque personnel: HIV, stéroïdes, chimiothérapie, immunosuppresseurs, anti-tnf

6 Cas clinique Nro 1 Patient d origine portugais Perte de 15 kg dans les 3 dernières mois Tousse depuis 6 mois Tabac et OH++

7

8

9

10

11 Cas Clinique Nro 2 Patiente d origine camerounaise 59 ans Etat fébrile avec T à 40 Perte de 20 kg de poids Insuffisance rénal chronique terminale Insuffisance hépatocellulaire sur Hépatite C chronique Thrombopénie Syndrome hémophagocitaire

12

13

14 Pattern miliaire

15

16

17 Cas clinique Nro 3 Jeune patiente d origine thaïlandaise Adénopathie douloureuse et inflammatoire Perte de poids et fièvre.

18 Diagnostique ponction à l aiguille fine A) Adénite tuberculeuse chez une jeune patiente d origine asiatique. B) et C) Ponction de l adénopathie à but diagnostique et évacuation de matériel caséeux. D) Fistulisation spontanée de l adénopathie. Si absence de BAAR à ED, la PCR pour Mycobacterium tuberculosis combinée à l aspiration à l aiguille fine et à la biopsie augmente la sensibilité à 82% Une biopsie exérèse recommandé si lymphome ou malignité est suspecté. Sensibilité de la combinaison de la biopsie chirurgical et la culture est très élevé (86%)

19 Cas clinique 4: Douleur abdominal aigu Péritonite tuberculeuse Salpingite tuberculeuse

20

21

22 Le diagnostic de la Tuberculose Microbiologie Examen direct Amplification génomique Culture Aucune n est parfaite! Avantages et limitations

23 Examen Directe: Auramine/ Microscope de Fluorescence

24 Examen direct Auramine/Ziehl Avantages: Directement sur le produit pathologique Rapide: résultat le même jour Technologie simple, bon marché Inconvénients: manque de sensibilité 10 4 bacilles/ml, pas de différentiation entre M. tuberculosis complex et autres mycobactéries

25 Sensibilité de la microscopie Est fonction de : 20-80% (CHUV: 50%) Du nombre de BAAR présents dans le prélèvement BAAR/ml 100% de ED BAAR/ml 60% de ED + Le type de prélèvement: Expectoration induite, LBA, aspiration bronchique. Le type de coloration L expérience de l examinateur La population examinée (haute prévalence vs bas prévalence) Murray et al, Manual of clinical Microbiology, 2007, 9th edition Courtesy of Dr K Jaton

26 PCR en temps réel pour la tuberculose Amplified M tuberculosis Direct Test ( Gen-Probe San Diego) Target ribosomal RNA Amplicor M tuberculosis (ROCHE Basel), target DNA Avantages: Rapide: résultat 2h à 24h Confirmation de tuberculose si examen direct positif Diagnostic rapide de la tuberculose pauci-bacillaire Sensibilité : Si examen direct positif: % Si examen direct négatif: 60-90% Inconvénients: N exclut pas une TBC si résultat PCR négatif Ne remplace pas la culture (antibiogramme) Doit être utilisée lors de haute suspicion de TBC Ne distingue pas bacilles morts de bacilles vivants, Ne doit pas être utilisée pour réponse au traitement.

27 Temps du rendu du résultat et Sensibilité Examen direct: 1 heure BAAR/ml PCR: Culture: Méthode de référence 2-24 heures BAAR/ml 2 à 6 semaines BAAR/ml x x Courtesy of Dr K Jaton

28 La culture reste le «gold standard» Milieux liquides Bactec Mgit Lecture en continu pendant 8 semaines Détection positifs après 2-8 semaines Milieux solides Löwenstein Lecture hebdomadaire pendant 12 semaines Colonies rugueuses après 3-12 semaines

29 Microscopie versus Culture Le but de la culture est de 1) Confirmation du diagnostique de TB (ou autre NTM) 2) DST (antibiogramme), génotypification, évaluation de la thérapie 3) Seulement 80 % de cas de Tb sont culture positive (en Suisse )

30 Microbiologie et Tuberculose en CH : Cas confirmé par culture 80% Reste 20% clinique et radio suggestives Espèces M. tuberculosis 97% M. africanum 2% M. bovis 1% Handbuch Tuberkulose 2011

31 1730 patients suspects de TB 3 prélèvements 2 pour XPERT MTB/Rif 1 ex directe et culture Expert MTB/Rif identifie 551/561 Smear +tb (Se 98%) 124/171 (Smear-culture/+) Se 72%. L adition d un 2 ème test augmenté la se de 12% et d un 3 ème test de 5% supplémentaire totale de 90% Sp 99%

32 Le Xpert MTB/RIF a été mise à l épreuve dans de centres périphériques de pays en voie de développement loin de centres national de référence pour TB (Conditions précaires) Boehme et al Lancet 2011

33

34 Détection des résistances par biologie moléculaire en bref Résistance à la rifampicine: prédit la multi-résistante des souches dans nos pays (VPP> 95%) Utilisation au CHUV (actuellement): Uniquement si suspicion de multi-résistance (anamnèse) Coûts importants pour le laboratoire

35 MERCI!

Tests de diagnostic rapide de la tuberculose

Tests de diagnostic rapide de la tuberculose Tests de diagnostic rapide de la tuberculose Point de vue du clinicien Hélène Ferrand Service de maladies infectieuses et tropicales Hôpital Bichat-Claude Bernard Tests de diagnostics rapides de la tuberculose

Plus en détail

Apport de la technique PCR GeneXpert dans le diagnostic et le traitement de la tuberculose (Test Xpert MTB/RIF)

Apport de la technique PCR GeneXpert dans le diagnostic et le traitement de la tuberculose (Test Xpert MTB/RIF) Apport de la technique PCR GeneXpert dans le diagnostic et le traitement de la tuberculose (Test Xpert MTB/RIF) Pr Florence Doucet-Populaire Service de Bactériologie Hygiène Hôpital Antoine Béclère Tuberculose

Plus en détail

Tuberculose pulmonaire Ce que le microbiologiste a4end du clinicien et de l infirmière Vice- versa

Tuberculose pulmonaire Ce que le microbiologiste a4end du clinicien et de l infirmière Vice- versa Tuberculose pulmonaire Ce que le microbiologiste a4end du clinicien et de l infirmière Vice- versa Pr. JL Herrmann Garches, Université de Versailles St QuenIn Diagnostic Bactériologique Diagnostic définitif

Plus en détail

Tuberculose : quelques rappels

Tuberculose : quelques rappels Tuberculose : quelques rappels cf. site de la ligue pulmonaire suisse : Centre de compétence Tuberculose: Page d'accueil 1. Tuberculose : infection ou maladie? Après une infection primaire ou primo-infection

Plus en détail

La LAT (lutte anti tuberculeuse) en Guyane repose sur un réseau cohérent de partenaires du secteur sanitaire :

La LAT (lutte anti tuberculeuse) en Guyane repose sur un réseau cohérent de partenaires du secteur sanitaire : Institut Pasteur de Guyane Laboratoire de Biologie Médicale Secteur des Mycobactéries : Rapport d activité 23 Epidémiologie de la tuberculose en Guyane En Guyane, au cours des 5 dernières années, l évolution

Plus en détail

La tuberculose en gériatrie. M. Roncato Service de maladies infectieuses et tropicales CHU de Besançon

La tuberculose en gériatrie. M. Roncato Service de maladies infectieuses et tropicales CHU de Besançon La tuberculose en gériatrie M. Roncato Service de maladies infectieuses et tropicales CHU de Besançon Épidémiologie Clinique Outils diagnostiques Examen microbiologiques Place de l IDR et du QUANTIferon

Plus en détail

Qu attendre de la Biologie Moléculaire en Bactériologie. Florence DOUCET-POPULAIRE Centre Hospitalier de Versailles Université Paris 5

Qu attendre de la Biologie Moléculaire en Bactériologie. Florence DOUCET-POPULAIRE Centre Hospitalier de Versailles Université Paris 5 Qu attendre de la Biologie Moléculaire en Bactériologie Florence DOUCET-POPULAIRE Centre Hospitalier de Versailles Université Paris 5 Particularités liées à la Bactériologie Majorité des bactéries d intérêt

Plus en détail

La tuberculose du sujet âgé

La tuberculose du sujet âgé La tuberculose du sujet âgé Epidémiologie Incidence 2007 : 6,3/100000 habitants % + 70 ans : 16 % Collectivités + 70 ans : 26,1 % Femmes + 70 ans : 26 % Tuberculose latente : 23 % Mortalité + 70 ans X

Plus en détail

Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose

Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose EVALUATIONS Collégiale des enseignants de bactériologie-virologie-hygiène 2013 1 QUESTION 1/12 : Parmi les affirmations suivantes concernant Mycobacterium

Plus en détail

Les particularités de la tuberculose pédiatrique. Dr Dang Duy, service de pédiatrie Centre hospitalier sud francilien

Les particularités de la tuberculose pédiatrique. Dr Dang Duy, service de pédiatrie Centre hospitalier sud francilien Les particularités de la tuberculose pédiatrique Dr Dang Duy, service de pédiatrie Centre hospitalier sud francilien Epidémiologie 2009 Incidence nationale : 8,2 cas déclarés / 100 000 habitants Ile de

Plus en détail

Tuberculose Actualités Dr Bruno Leydier CLAT Forbach Dr Philippe Scheid HOSPITALOR St Avold

Tuberculose Actualités Dr Bruno Leydier CLAT Forbach Dr Philippe Scheid HOSPITALOR St Avold Tuberculose Actualités 2009 Dr Bruno Leydier CLAT Forbach Dr Philippe Scheid HOSPITALOR St Avold Plan Histoire naturelle de la tuberculose La politique vaccinale Le dépistage Dosage d interferon γ Suspicion

Plus en détail

TUBERCULOSE. Dr Karine LACOMBE. Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital St Antoine UPMC

TUBERCULOSE. Dr Karine LACOMBE. Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital St Antoine UPMC TUBERCULOSE Dr Karine LACOMBE Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital St Antoine UPMC Sommaire Agents étiologiques de la tuberculose Physiopathologie: de l infection latente à la tuberculosemaladie

Plus en détail

La tuberculose. Anne Brunon Journée des correspondants en hygiène 11 avril 2013

La tuberculose. Anne Brunon Journée des correspondants en hygiène 11 avril 2013 La tuberculose Anne Brunon Journée des correspondants en hygiène 11 avril 2013 Rappel: les mycobactéries Espèces Pathogènes stricts Pathogènes opportunistes Réservoir Homme ou animal malade environnement

Plus en détail

Tuberculose à bacilles multirésistants

Tuberculose à bacilles multirésistants Tuberculose à bacilles multirésistants Dr Nicolas Veziris Laboratoire de Bactériologie- Hygiène, Pitié-Salpêtrière Centre National de Référence des Mycobactéries Définitions La multirésistance (MDR) de

Plus en détail

Mycobactéries : Les nouveautés de l année. E. Bergot CHU Caen

Mycobactéries : Les nouveautés de l année. E. Bergot CHU Caen Mycobactéries : Les nouveautés de l année E. Bergot CHU Caen Risque de Tuberculose chez les sujets contacts Risque de tuberculose & Sujets contacts Fox GJ et al. Eur Respir J 2013 Risque de tuberculose

Plus en détail

Impact clinique et organisationnel du diagnostic rapide de la tuberculose

Impact clinique et organisationnel du diagnostic rapide de la tuberculose Atelier avecla coopération decepheid. Modérateur : B. Pangon Impact clinique et organisationnel du diagnostic rapide de la tuberculose par Xpert tmtb RIF Alain Bicart Sée Hôpital Joseph Ducuing, Toulouse

Plus en détail

TUBERCULOSE. Pierre-Marie GIRARD Karine LACOMBE. Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital St Antoine UPMC

TUBERCULOSE. Pierre-Marie GIRARD Karine LACOMBE. Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital St Antoine UPMC TUBERCULOSE Pierre-Marie GIRARD Karine LACOMBE Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital St Antoine UPMC La TB, le BK Un passé chargé, une actualité jamais démentie, des enjeux nouveaux,

Plus en détail

Arthrite septique à Mycobacterium avium puis sepsis sur PTG

Arthrite septique à Mycobacterium avium puis sepsis sur PTG Arthrite septique à Mycobacterium avium puis sepsis sur PTG Case report Bibliographie Discussion LIGNEL A. (interne) POLARD J-L (PH) Service d Orthopédie et Traumatologie CHU Rennes Mme L, 67 ans ATCD

Plus en détail

Faculté de médecine d Alger Cours de Microbiologie pour les étudiants de 3 eme année LES MYCOBACTERIES. Dr. N. BENAMROUCHE

Faculté de médecine d Alger Cours de Microbiologie pour les étudiants de 3 eme année LES MYCOBACTERIES. Dr. N. BENAMROUCHE Faculté de médecine d Alger Cours de Microbiologie pour les étudiants de 3 eme année LES MYCOBACTERIES Dr. N. BENAMROUCHE Objectifs Citer les espèces impliquées Décrire les principaux caractères morphologiques

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Tuberculose maladie

ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Tuberculose maladie ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Tuberculose maladie Juin 2017 ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE N 29 TUBERCULOSE MALADIE Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr

Plus en détail

Epidémiologie de la tuberculose

Epidémiologie de la tuberculose Colloque régional, Lyon, 01 avril 2014 Epidémiologie de la tuberculose France et Rhône Alpes Cellule de l InVS en région Rhône-Alpes ars-rhonealpes-cire@ars.sante.fr Comité Régional de la Tuberculose Rhône-Alpes

Plus en détail

Tuberculose ganglionnaire périphérique: résultats de l étude multicentrique. R. Abdelmalek et groupe d étude

Tuberculose ganglionnaire périphérique: résultats de l étude multicentrique. R. Abdelmalek et groupe d étude Tuberculose ganglionnaire périphérique: résultats de l étude multicentrique R. Abdelmalek et groupe d étude Introduction La tuberculose ganglionnaire: première localisation extrapulmonaire En Tunisie Prévalence

Plus en détail

Dossier. La tuberculose Collection ? CNMR. Comité National contre les Maladies Respiratoires

Dossier. La tuberculose Collection ? CNMR. Comité National contre les Maladies Respiratoires La tuberculose Collection Dossier Comité National contre les Maladies Respiratoires 66 boulevard Saint Michel 75006 PARIS Tel : 01-46-34-58-80 Fax : 01-43-29-06-58 e-mail : cnmrt@magic.fr Qu est-ce que

Plus en détail

LA TUBERCULOSE PULMONAIRE COMMUNE «TPC»

LA TUBERCULOSE PULMONAIRE COMMUNE «TPC» LA TUBERCULOSE PULMONAIRE COMMUNE «TPC» Dr ADILA.F Service de pneumologie HCA «Pr ZITOUNI.A» Destiné aux étudiants de 4éme année de médecine OBJECTIFS Définir la TPC Comprendre les mécanismes physiopathologiques

Plus en détail

La surveillance de la tuberculose en France : résultats et enjeux

La surveillance de la tuberculose en France : résultats et enjeux La surveillance de la tuberculose en France : résultats et enjeux Delphine Antoine, Fatima Belghiti Institut de veille sanitaire 19 mai 2015 La surveillance épidémiologique de la tuberculose en France:

Plus en détail

Nou No velles tech ech iq n u iq es u dan d s le diag iag o n st o ic st des inf in ect ect n io s n à mycobact mycob act ies

Nou No velles tech ech iq n u iq es u dan d s le diag iag o n st o ic st des inf in ect ect n io s n à mycobact mycob act ies Nouvelles techniques dans le diagnostic des infections à mycobactéries Dr Nicolas Veziris Laboratoire de Bactériologie-Hygiène, Pitié-Salpêtrière, Centre National de Référence des Mycobactéries et de la

Plus en détail

Epidémiologie de la tuberculose en France

Epidémiologie de la tuberculose en France Epidémiologie de la tuberculose en France Données 2014 InVS - Département des maladies infectieuses Mise à jour : Mars 2016. Surveillance nationale de la tuberculose en France : les sources de données

Plus en détail

Pr. L. Slim Dr L. Ammari Collège maladies infectieuses, microbiologie- parasitologie Tunis, le 6 Décembre 2013

Pr. L. Slim Dr L. Ammari Collège maladies infectieuses, microbiologie- parasitologie Tunis, le 6 Décembre 2013 CAS CLINIQUE Pr. L. Slim Dr L. Ammari Collège maladies infectieuses, microbiologie- parasitologie Tunis, le 6 Décembre 2013 Cas clinique Madame Besma, âgée de 53 ans consulte en Fev 2012 pour polyadénopathies

Plus en détail

TUBERCULOSE MDR & XDR

TUBERCULOSE MDR & XDR TUBERCULOSE MDR & XDR ÉPIDÉMIOLOGIE PLACE DE LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE XXe JRPI 1 er octobre 2013 N. BLONDIAUX CH G. DRON, TOURCOING TUBERCULOSE 13 millions de cas actifs déclarés 8,7 millions de nouveaux

Plus en détail

La tuberculose à bacilles multirésistants/ ultrarésistants en France

La tuberculose à bacilles multirésistants/ ultrarésistants en France //3 Définitions La tuberculose à bacilles multirésistants/ ultrarésistants en France Christine Bernard Laboratoire de Bactériologie-Hygiène, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Centre National de Référence des

Plus en détail

La tuberculose à bacilles multirésistants en Algérie. Fadila Boulahbal Institut Pasteur d Algérie

La tuberculose à bacilles multirésistants en Algérie. Fadila Boulahbal Institut Pasteur d Algérie La tuberculose à bacilles multirésistants en Algérie Fadila Boulahbal Institut Pasteur d Algérie INTRODUCTION (1) La tuberculose : maladie contagieuse La transmission par un malade TPM+ Les sujets vivant

Plus en détail

BACILLE DE KOCH (LA TUBERCULOSE)

BACILLE DE KOCH (LA TUBERCULOSE) Page 1/11 BACILLE DE KOCH (LA TUBERCULOSE) CE DOCUMENT CONCERNE L'EVALUATION DES RISQUES BIOLOGIQUE EN MILIEU DE SOINS. IL EST COMPLEMENTAIRE DU GUIDE EFICATT DE L'INRS ET A ETE ELABORE PUIS VALIDE PAR

Plus en détail

AntiTNF et Tuberculose

AntiTNF et Tuberculose AntiTNF et Tuberculose A.Fissah Service de Pneumologie, CHU de Bab el oued Réunion de Consensus sur la Maladie de Crohn Institut Pasteur, Delly Brahim 25-26 Septembre 2013 Anti TNF et Tuberculose: Problématique

Plus en détail

La tuberculose: les menaces et les réponses

La tuberculose: les menaces et les réponses Colloque Meditest Bulle, 22 avril 2010 La tuberculose: les menaces et les réponses Jean-Pierre Zellweger Ligue pulmonaire suisse Une histoire vraie (2007) Mlle A.K.,1991 Née en Angola, vit en Suisse depuis

Plus en détail

Diagnostic Biologique en Microbiologie

Diagnostic Biologique en Microbiologie Diagnostic Biologique en Microbiologie Pourquoi avoir recours au diagnostic biologique? Etiologie Dépistage Evaluation pronostique, suivi thérapeutique Optimisation thérapeutique Epidémiologie. Diagnostic

Plus en détail

Nouveautés et perspectives thérapeutiques et diagnostiques

Nouveautés et perspectives thérapeutiques et diagnostiques Nouveautés et perspectives thérapeutiques et diagnostiques Dr Nicolas Veziris, Laboratoire de Bactériologie-Hygiène, Pitié-Salpêtrière Centre National de Référence des Mycobactéries Perspectives diagnostiques

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

Epidémiologie de la tuberculose maladie en 2013

Epidémiologie de la tuberculose maladie en 2013 Epidémiologie de la tuberculose maladie en 2013 Jenifer YAI Cellule interrégionale d'épidémiologie (CIRE) Lorraine - Alsace Association pour la Promotion de la Pneumologie libérale de l Est, 27 juin 2015

Plus en détail

K. Mühlethaler et Al. European Respiratory Journal Bérénice SOYEZ DES Pneumologie

K. Mühlethaler et Al. European Respiratory Journal Bérénice SOYEZ DES Pneumologie K. Mühlethaler et Al. European Respiratory Journal - 2012 Bérénice SOYEZ DES Pneumologie La pneumocystose pulmonaire est une pathologie de diagnostic difficile chez les patient immunodéprimés non VIH:

Plus en détail

PTH INFECTEE : DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CLINIQUE ET PARACLINIQUE J. GAUDIAS CCOM CHU STRASBOURG

PTH INFECTEE : DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CLINIQUE ET PARACLINIQUE J. GAUDIAS CCOM CHU STRASBOURG PTH INFECTEE : DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CLINIQUE ET PARACLINIQUE J. GAUDIAS CCOM CHU STRASBOURG FORMES CLINIQUES Précoce Tardive Aiguë Chronique Par contamination péri-opératoire Secondaire : inoculation

Plus en détail

Epidémiologie de la tuberculose en France.

Epidémiologie de la tuberculose en France. Epidémiologie de la tuberculose en France d.antoine@invs.sante.fr d.che@invs.sante.fr La surveillance de la tuberculose en France en 2008 : les sources Données de la déclaration obligatoire (InVS) Tuberculose

Plus en détail

Infections à mycobactéries atypiques : étude rétrospective, épidémiologique, clinique et bactériologique de 2002 à 2013

Infections à mycobactéries atypiques : étude rétrospective, épidémiologique, clinique et bactériologique de 2002 à 2013 Infections à mycobactéries atypiques : étude rétrospective, épidémiologique, clinique et bactériologique de 2002 à 2013 P. Blanc 1, H. Dutronc 1, O. Peuchant 2, J.M. Tunon-de-Lara 3, J.L. Pellegrin 4,

Plus en détail

Chapitre 5 : Le laboratoire de Ziehl

Chapitre 5 : Le laboratoire de Ziehl Chapitre 5 : Le laboratoire de Ziehl Objectifs pédagogiques : Citer dans les détails les deux rôles du laboratoire dans la lutte contre la tuberculose Connaître les différents niveaux de laboratoire dans

Plus en détail

Olivier SITBON. Service de Pneumologie Hôpital Antoine Béclère Clamart

Olivier SITBON. Service de Pneumologie Hôpital Antoine Béclère Clamart TUBERCULOSE PULMONAIRE Olivier SITBON Service de Pneumologie Hôpital Antoine Béclère Clamart LA TUBERCULOSE PULMONAIRE PLAN Pathogénie Epidémiologie Diagnostic Complications Pi Principes i thérapeutiquesti

Plus en détail

La ponction articulaire préopératoire est-elle utile pour la prise en charge des infections péri-prothétiques?

La ponction articulaire préopératoire est-elle utile pour la prise en charge des infections péri-prothétiques? La ponction articulaire préopératoire est-elle utile pour la prise en charge des infections péri-prothétiques? A Bicat-See, J Lourtet-Hascouet, MP Felice, C Livideanu, C Delpierre, G Giordano, E Bonnet.

Plus en détail

PROFIL EPIDEMIOLOGIQUE DE LA TUBERCULOSE DANS LA WILAYA DE BATNA

PROFIL EPIDEMIOLOGIQUE DE LA TUBERCULOSE DANS LA WILAYA DE BATNA PROFIL EPIDEMIOLOGIQUE DE LA TUBERCULOSE DANS LA WILAYA DE BATNA Professeur A.Djebbar service de pneumophtisiologie Batna. IVème journnées aurésiennes 20-21 mai 2009. Matériel d étude : 298 cas de TBC

Plus en détail

Adénopathies tuberculeuses Tuberculose ganglionnaire

Adénopathies tuberculeuses Tuberculose ganglionnaire Adénopathies tuberculeuses Tuberculose ganglionnaire Rappel anatomique Les adénopathies médiastinales tuberculeuses sont : Parfois unilatérales (latéro-trachéales ) Le plus souvent bilatérales et asymétriques

Plus en détail

TUBERCULOSE EPIDEMIOLOGIE DIAGNOSTIC. 2e Cycle MIA Tuberculose pulmonaire, épidémiologie et diagnostic ITEM 106 Année Universitaire

TUBERCULOSE EPIDEMIOLOGIE DIAGNOSTIC. 2e Cycle MIA Tuberculose pulmonaire, épidémiologie et diagnostic ITEM 106 Année Universitaire TUBERCULOSE EPIDEMIOLOGIE EPIDEMIOLOGIE (source : B.E.H.) Basée sur la déclaration obligatoire des cas de tuberculoses maladies quelque soit l âge et des cas de tuberculoses infections des enfants de moins

Plus en détail

Recommandations sur l utilisation l nouveaux outils diagnostiques étiologiques dans les infections respiratoires basses de plus de trois mois

Recommandations sur l utilisation l nouveaux outils diagnostiques étiologiques dans les infections respiratoires basses de plus de trois mois Recommandations sur l utilisation l des nouveaux outils diagnostiques étiologiques dans les infections respiratoires basses de l enfant l de plus de trois mois Groupe de travail SP2A-GRAPP 2012 Dr Plouessel,

Plus en détail

LA TUBERCULOSE DIGESTIVE

LA TUBERCULOSE DIGESTIVE LA TUBERCULOSE DIGESTIVE I - Introduction Problème de santé publique +++ Deux millions de décès par an dans le monde Atteinte digestive : rare Localisation péritonéale = la plus Fréquente deslocalisations

Plus en détail

La Tuberculose en Tunisie Problématique

La Tuberculose en Tunisie Problématique La Tuberculose en Tunisie Problématique Pr Ben Jemâa Mounir 1 er Constat Ressources : Feed back! 2 ème Constat Morbidité et mortalité encore élevées Dans le monde Tuberculose (Tbc): - problème de santé

Plus en détail

Table des matières. Introduction 3. - Le patient 4. - Exercice 5. - Exercice 6. - Prélèvements biologiques 7. - Exercice 8. - Analyses biologiques 9

Table des matières. Introduction 3. - Le patient 4. - Exercice 5. - Exercice 6. - Prélèvements biologiques 7. - Exercice 8. - Analyses biologiques 9 tuberculose MTE Table des matières Introduction 3 Le patient 4 Exercice 5 Exercice 6 Prélèvements biologiques 7 Exercice 8 Analyses biologiques 9 Exercice : analyses biologiques 10 Résultats biologiques

Plus en détail

Diagnostics Innovative Solutions for a Healthier World

Diagnostics Innovative Solutions for a Healthier World Diagnostics Innovative Solutions for a Healthier World Lames de microscope SureFocus TM Manuel d utilisation Form 410, Rev. B Révisé le 18.1.2012 Français Lames de microscope SureFocus TM Brevet en instance

Plus en détail

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition et nosologie... 3 2. Épidémiologie... 3 3. Présentations et manifestations

Plus en détail

KIT tuberculose. Conduite à tenir devant une suspicion de tuberculose en EMS

KIT tuberculose. Conduite à tenir devant une suspicion de tuberculose en EMS KIT tuberculose Conduite à tenir devant une suspicion de tuberculose en EMS Contenu du KIT Tuberculose Fiche Technique 1 : Qu est-ce que la tuberculose?. 3 Fiche Technique 2 : Conduite à tenir en cas de

Plus en détail

Enfant exposé à un cas index de. Christophe Delacourt

Enfant exposé à un cas index de. Christophe Delacourt Enfant exposé à un cas index de tuberculose pulmonaire Christophe Delacourt Nouvelles recommandations : déc. 2013 A QUOI SERT LE DÉPISTAGE AUTOUR D UN CAS INDEX? Prévenir des cas secondaires de tuberculose-maladie

Plus en détail

Pathologie thoracique Cas n 6. Sillon Rhône-Alpes-Auvergne Lyon - 12 mars 2016 Cécile Picard

Pathologie thoracique Cas n 6. Sillon Rhône-Alpes-Auvergne Lyon - 12 mars 2016 Cécile Picard Pathologie thoracique Cas n 6 Sillon Rhône-Alpes-Auvergne Lyon - 12 mars 2016 Cécile Picard Observation clinique Patient de 50 ans Absence d antécédent, non fumeur Découverte à l occasion d une baisse

Plus en détail

Traitement anti-tuberculeux guidé par la biologie moléculaire : un essai clinique randomisé, multicentrique, national : FAST-TB

Traitement anti-tuberculeux guidé par la biologie moléculaire : un essai clinique randomisé, multicentrique, national : FAST-TB Traitement anti-tuberculeux guidé par la biologie moléculaire : un essai clinique randomisé, multicentrique, national : FAST-TB 1 CO-INVESTIGATEUR COORDONNATEUR Dr Nathalie De Castro (Saint-Louis) MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Pas de conflits d intérêt

Pas de conflits d intérêt Pas de conflits d intérêt Mucoviscidose et Mycobacterium abscessus Cas clinique (1/2) M elle F., 25 ans, étudiante en 5 ème année de médecine Histoire de la mucoviscidose : ü Diagnos>c mucoviscidose en

Plus en détail

Cas groupés de tuberculose dans un service de transplantation rénale. Sandra Fournier, Xavier Blanc, Antoine Durrbach, Nicolas Fortineau AP-HP

Cas groupés de tuberculose dans un service de transplantation rénale. Sandra Fournier, Xavier Blanc, Antoine Durrbach, Nicolas Fortineau AP-HP Cas groupés de tuberculose dans un service de transplantation rénale Sandra Fournier, Xavier Blanc, Antoine Durrbach, Nicolas Fortineau AP-HP Le lieu CHU ~ 900 lits Service de néphrologie, en 2008: 20

Plus en détail

Précautions complémentaires air ou gouttelettes. Recos tuberculose pulmonaire. Formation CoCLINNOR 28/11/2013 Hélène Marini

Précautions complémentaires air ou gouttelettes. Recos tuberculose pulmonaire. Formation CoCLINNOR 28/11/2013 Hélène Marini Précautions complémentaires air ou gouttelettes Recos tuberculose pulmonaire Formation CoCLINNOR 28/11/2013 Hélène Marini Point sur l épidémiologie Dans le Monde : 1,3 millions de décès liés à la tuberculose

Plus en détail

Item n 291 : Adénopathie superficielle

Item n 291 : Adénopathie superficielle Définition Item n 291 : Adénopathie superficielle Hypertrophie dʼun ganglion lymphatique > 1 cm Physiopathologie Une adénopathie peut résulter : Stimulation antigénique dans le cadre dʼune infection Stimulation

Plus en détail

Service de Pédiatrie, Centre Hospitalier Gonesse, Avril 2014 Marie-Laure Olivier (Int)

Service de Pédiatrie, Centre Hospitalier Gonesse, Avril 2014 Marie-Laure Olivier (Int) Service de Pédiatrie, Centre Hospitalier Gonesse, Avril 2014 Marie-Laure Olivier (Int) Pas d ATCD notable D origine Malienne Dernier voyage en Aout 2013 TB chez le père il y a plus de 10 ans Début janvier:

Plus en détail

Abcès du foie à germes pyogènes : à propos de 19 cas et revue de la littérature

Abcès du foie à germes pyogènes : à propos de 19 cas et revue de la littérature Abcès du foie à germes pyogènes : à propos de 19 cas et revue de la littérature Dr L. BADAOUI,G.DABO,M.SODQI,L.MARIH,A.OULED LAHSEN,R.BENSGHIR,A.CHAKIB,K.MARHOUM EL FILLALI Service des Maladies Infectieuses

Plus en détail

ADENOPATHIES GENERALISES

ADENOPATHIES GENERALISES «DOCTEUR J AI LES BOULES» Colloque de présentation de cas SMPR 17.02.2016 Adénopathies (ADP) cervicales et inguinales depuis 1 mois Asthénie, sans symptômes B Arthralgies A vu son médecin traitant t 3

Plus en détail

Mycobactéries atypiques DR. L.BECHIR. Laboratoire de Bactériologie. Faculté de Médecine de CONSTANTINE

Mycobactéries atypiques DR. L.BECHIR. Laboratoire de Bactériologie. Faculté de Médecine de CONSTANTINE Mycobactéries atypiques DR. L.BECHIR Laboratoire de Bactériologie Faculté de Médecine de CONSTANTINE 2014-2015 Généralités : Mycobactéries Bactéries responsables de deux grand fléaux : lèpre et tuberculose

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE TUBERCULOSE ACTIVE

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE TUBERCULOSE ACTIVE GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE TUBERCULOSE ACTIVE Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France - F 93218 Saint-Denis

Plus en détail

Item 106. Tuberculose. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques

Item 106. Tuberculose. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques 13 Item 106 Tuberculose Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer une tuberculose thoracique et connaître les localisations extrathoraciques. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier

Plus en détail

Outils diagnostiques de la résistance : pratiques actuelles et perspectives

Outils diagnostiques de la résistance : pratiques actuelles et perspectives Outils diagnostiques de la résistance : pratiques actuelles et perspectives Pr Emmanuelle Cambau Laboratoire associé du centre National de Référence des Mycobactéries et résistance des mycobactéries aux

Plus en détail

Item Tuberculose

Item Tuberculose Item 106 - Tuberculose Objectifs d enseignement tels que définis dans le programme de l ECN : Diagnostiquer une tuberculose thoracique et connaître les localisations extrathoraciques Argumenter l attitude

Plus en détail

Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse

Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse 7 ième édition Annexe B : Systèmes canadiens de surveillance de la tuberculose Promouvoir et protéger la santé des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats,

Plus en détail

PNEUMONIE TUBERCULEUSE

PNEUMONIE TUBERCULEUSE PNEUMONIE TUBERCULEUSE Pneumonie tuberculeuse (1) C est une image alvéolaire : Floue, non homogène mal limitée sauf au contact d une scissure avec un bronchogramme aérique L association avec d autres lésions

Plus en détail

Collaboration TB/VIH au Burkina Faso :

Collaboration TB/VIH au Burkina Faso : Collaboration TB/VIH au Burkina Faso : Planification et budget Jeudi 2 juillet 2009 Sary Mathurin DEMBELE Coordonnateur Programme National Tuberculose Introduction sur le Pays 14.899.803 habitants en 2008

Plus en détail

LA PCT : Un marqueur passionnant? Dr BONNEIL Réanimation adulte CH Pau

LA PCT : Un marqueur passionnant? Dr BONNEIL Réanimation adulte CH Pau LA PCT : Un marqueur passionnant? Dr BONNEIL Réanimation adulte CH Pau PLAN PCT AUX URGENCES MARQUEUR DIAGNOSTIQUE? MARQUEUR PRONOSTIQUE? PCT ET ANTIBIOTHERAPIE PCT et COUTS PCT et CHIRURGIE DESCRIPTION

Plus en détail

Tuberculose: Physiopathologie

Tuberculose: Physiopathologie 05 déc. 2013 Réseau national CLAT Créteil Dr Thierry Belin CLAT Blois CG41 H. Erectus, jeune homme né en 500 000 av. JC, résidant à l ouest de la Turquie après immigration d Afrique (date d immigration

Plus en détail

TUBERCULOSE VULVAIRE: UNE MODE DE REVELATION RARE D UNE TUBERCULOSE DISSEMINEE

TUBERCULOSE VULVAIRE: UNE MODE DE REVELATION RARE D UNE TUBERCULOSE DISSEMINEE TUBERCULOSE VULVAIRE: UNE MODE DE REVELATION RARE D UNE TUBERCULOSE DISSEMINEE RANDREMANDRANTO RAZAFIMBELO Narindra Stéphanie AFS MEDECINE INTERNE - 2010 INTRODUCTION TUBERCULOSE(TB): infection à Mycobactéries

Plus en détail

Chapitre 4 : Evolution naturelle de la maladie

Chapitre 4 : Evolution naturelle de la maladie Chapitre 4 : Evolution naturelle de la maladie «On est obligé à présent de regarder l imposant spectacle de l évolution de la vie comme un ensemble d événements extraordinairement improbables, impossibles

Plus en détail

LES ADENOPATHIES CERVICALES D ORIGINE TUBERCULEUSE

LES ADENOPATHIES CERVICALES D ORIGINE TUBERCULEUSE LES ADENOPATHIES CERVICALES D ORIGINE TUBERCULEUSE : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique au Centre National Hospitalier de Pneumophtisiologie de Cotonou D. KINDE-GAZARD (1), Y.S. ANAGONOU

Plus en détail

Macrophages pseudo-gaucher et infection à Mycobacterium avium. Rémy Hurstel

Macrophages pseudo-gaucher et infection à Mycobacterium avium. Rémy Hurstel Macrophages pseudo-gaucher et infection à Mycobacterium avium Rémy Hurstel Historique du patient Patient de sexe masculin né en 1934 Diagnostic de leucémie prolymphocytaire T CD 4+ réalisé en avril 2013

Plus en détail

Mai trise du risque lie a l admission d un patient avec tuberculose MDR/XDR

Mai trise du risque lie a l admission d un patient avec tuberculose MDR/XDR Mai trise du risque lie a l admission d un patient avec tuberculose MDR/XDR Prof. Pierre Tattevin Maladies Infectieuses et Réanimation Médicale Hôpital Pontchaillou, CHU Rennes Généralités Traitement de

Plus en détail

DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse. Ponction articulaire : intérêt, procédures?

DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse. Ponction articulaire : intérêt, procédures? DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse Monsieur B., 66 ans à 8 mois d une première pose de prothèse de hanche pour coxarthrose Depuis deux semaines Douleur à la marche Fièvre

Plus en détail

Ce point épidémiologique présente l évolution des données de tuberculose maladie en région Corse depuis le début des années 2000.

Ce point épidémiologique présente l évolution des données de tuberculose maladie en région Corse depuis le début des années 2000. Cire Sud Bilan des cas de tuberculose maladie déclarés en Corse 2001-11) Contexte Selon l Organisation mondiale de la santé (OMS), la tuberculose est la deuxième cause infec- tieuse de mortalité dans le

Plus en détail

Epidémiologie de la tuberculose en France. Données Mise à jour : février 2012

Epidémiologie de la tuberculose en France. Données Mise à jour : février 2012 Epidémiologie de la tuberculose en France Données 2010 Mise à jour : février 2012 Les données de surveillance nationale de la tuberculose en France : les sources Données de la déclaration obligatoire (InVS)

Plus en détail

Guide des techniques de prélèvement d échantillons pour la confirmation en laboratoire de l infection à Mycobacterium ulcerans (ulcère de Buruli)

Guide des techniques de prélèvement d échantillons pour la confirmation en laboratoire de l infection à Mycobacterium ulcerans (ulcère de Buruli) Guide des techniques de prélèvement d échantillons pour la confirmation en laboratoire Généralités Grâce aux progrès de la prise en charge clinique de l infection à Mycobacterium ulcerans (ulcère de Buruli)

Plus en détail

DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE L.LUCACI CENTRE HOSPITALIER DE LENS

DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE L.LUCACI CENTRE HOSPITALIER DE LENS DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE L.LUCACI CENTRE HOSPITALIER DE LENS DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE CANCEROLOGIE BPCO INFECTIONS INSUF RESP CHRONIQUE PLEVRE ASTHME ALLERGO SOMMEIL AUTRES 0 CLINIQUE

Plus en détail

INFECTIONS DES VOIES RESPIRATOIRES BASSES. Recommandations et particularités de prise en charge en EHPAD

INFECTIONS DES VOIES RESPIRATOIRES BASSES. Recommandations et particularités de prise en charge en EHPAD INFECTIONS DES VOIES RESPIRATOIRES BASSES Recommandations et particularités de prise en charge en EHPAD Les infections respiratoires basses: Bronchite aiguë : - virale - dans un contexte épidémique - diagnostic

Plus en détail

CAS CLINIQUE ARISTIDE NTAHE ANESTHESIE REANIMATION CHU ANGERS

CAS CLINIQUE ARISTIDE NTAHE ANESTHESIE REANIMATION CHU ANGERS CAS CLINIQUE ARISTIDE NTAHE ANESTHESIE REANIMATION CHU ANGERS Femme de 29 ans enceinte de 24 SA ATCDs : maladie de crohn méningite appendicectomie tabagisme actif G1P0 Traitement : IMUREL(aziathropine)

Plus en détail

Mise au point sur les nouveaux tests dans la Tuberculose: PCR et IGRA. Dr. D Adler, Service de Pneumologie, HUG

Mise au point sur les nouveaux tests dans la Tuberculose: PCR et IGRA. Dr. D Adler, Service de Pneumologie, HUG Mise au point sur les nouveaux tests dans la Tuberculose: PCR et IGRA Dr. D Adler, Service de Pneumologie, HUG Cas Clinique 1 Homme, 28 ans, non fumeur, Kosovo Toux chronique (8 semaines) persistante après

Plus en détail

Bactériologie de la tuberculose

Bactériologie de la tuberculose Bactériologie de la tuberculose Dr Nicolas Veziris CNR des Mycobactéries, Bactériologie, Pitié-Salpêtrière, APHP CiMi, INSERM, UPMC Impact du retard thérapeutique sur la mortalité Greenaway, AJRCCM 2002

Plus en détail

Groupe de travail SP2A-GRAPP 2012

Groupe de travail SP2A-GRAPP 2012 Recommandations sur l utilisation des nouveaux outils diagnostiques étiologiques dans les infections respiratoires basses de l enfant de plus de trois mois Groupe de travail SP2A-GRAPP 2012 Objectifs des

Plus en détail

EXPERIENCE DE L UTILISATION DU TEST QUANTIFERON AU CH DE CHAMBERY MISE EN PLACE DU TEST DEPUIS LE 1 OCTOBRE 2007

EXPERIENCE DE L UTILISATION DU TEST QUANTIFERON AU CH DE CHAMBERY MISE EN PLACE DU TEST DEPUIS LE 1 OCTOBRE 2007 EXPERIENCE DE L UTILISATION DU TEST QUANTIFERON AU CH DE CHAMBERY MISE EN PLACE DU TEST DEPUIS LE 1 OCTOBRE 2007 TUBERCULOSE MALADIE TUBERCULOSE INFECTION MYCOBACTERIE TUBERCULOSIS = BK = bacille de KOCH

Plus en détail

a. Adénopathie localisée aigue b. Adénopathie chronique et polyadénopathies 1. Etiologies infectieuses 2. Métastases d un cancer solide

a. Adénopathie localisée aigue b. Adénopathie chronique et polyadénopathies 1. Etiologies infectieuses 2. Métastases d un cancer solide Conférence 3 ème année médecine Dr B BENZINEB MA Hématologie LES ADENOPATHIES Le plan : I. Définition II. III. Physiopathologie Diagnostic A. Diagnostic positif 1. Interrogatoire 2. Examen clinique 3.

Plus en détail

Prestation de conseil : Mycobactéries

Prestation de conseil : Mycobactéries MM 06/05/2016 Prestation de conseil : Mycobactéries Christian MARTIN Laboratoire de Bactériologie - Virologie - Hygiène CHU LIMOGES 24 janvier 2014 - BIOFORMA Tuberculose infection latente (ATCD de contact

Plus en détail

Infections Opportunistes au cours du VIH/SIDA

Infections Opportunistes au cours du VIH/SIDA Infections Opportunistes au cours du VIH/SIDA Paramédicaux DIU de Prise en charge des PvVIH au Burundi et dans la région des Grands Lacs Frédéric BIDEGAIN 16 novembre 2015 Définition : Infection opportuniste

Plus en détail

Mycobactéries atypiques DR. L.BECHIR Faculté de Médecine de CONSTANTINE

Mycobactéries atypiques DR. L.BECHIR Faculté de Médecine de CONSTANTINE Mycobactéries atypiques DR. L.BECHIR Faculté de Médecine de CONSTANTINE 2015-2016 Généralités : I. Position taxonomique : Petits bacilles, immobiles, aérobie stricte Coloration acido-alcoolo-résistante

Plus en détail

PRÉVENTION POSSIBLE. Et si c était une TB? Par Jacinthe Desroches, M.D.

PRÉVENTION POSSIBLE. Et si c était une TB? Par Jacinthe Desroches, M.D. MARS 2010 VOLUME 21 - NUMÉRO 01 PRÉVENTION POSSIBLE Et si c était une TB? Par Jacinthe Desroches, M.D. Jeudi, 14 h. Monsieur Li, 62 ans, récemment arrivé au Québec, consulte pour perte de poids et vous

Plus en détail

À24 et 48h. Faut il modifier l antibiothérapie et comment?

À24 et 48h. Faut il modifier l antibiothérapie et comment? À24 et 48h Faut il modifier l antibiothérapie et comment? 24H Antibiothérapie initiale empirique Conforme non conforme 48h Suivre les recos Documentation microbiologique? Terrain sévérité Certaine Probable

Plus en détail

ASPERGILLOSE INVASIVE CHEZ UN PATIENT HORS HEMATOLOGIE. Bruno PHILIPPE. Pneumologie. Centre Hospitalier René Dubos. Pontoise

ASPERGILLOSE INVASIVE CHEZ UN PATIENT HORS HEMATOLOGIE. Bruno PHILIPPE. Pneumologie. Centre Hospitalier René Dubos. Pontoise ASPERGILLOSE INVASIVE CHEZ UN PATIENT HORS HEMATOLOGIE Bruno PHILIPPE Pneumologie Centre Hospitalier René Dubos Pontoise Femme de 56 ans Bronchite chronique post-tabac méconnue. 40 PA Alcoolisme modéré

Plus en détail

LA TUBERCULOSE DANS LES BOUCHES DU RHONE ANNEE 2004 PRINCIPALES DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES

LA TUBERCULOSE DANS LES BOUCHES DU RHONE ANNEE 2004 PRINCIPALES DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités DIRECTION DEPARTEMENTALE DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES DES BOUCHES DU RHONE LA TUBERCULOSE DANS

Plus en détail

Biopsies liquides. Jacques Robert. Institut Bergonié Université de Bordeaux

Biopsies liquides. Jacques Robert. Institut Bergonié Université de Bordeaux Biopsies liquides Jacques Robert Institut Bergonié Université de Bordeaux Qu appelle-t-on biopsie liquide? Cellules tumorales circulantes ADN tumoral circulant Prélèvements peu invasifs et sans risque

Plus en détail