La technologie de la voix sur réseau IP (VoIP) fait son chemin

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La technologie de la voix sur réseau IP (VoIP) fait son chemin"

Transcription

1 Shutterstock La technologie de la voix sur réseau IP (VoIP) fait son chemin Au cours des dix dernières années, poussés par la croissance des réseaux large bande et la réduction des coûts, les services VoIP, c est-à-dire la téléphonie sur Internet, se sont avérés être une technologie dérangeante qui a transformé le secteur des télécommunications. Les services VoIP sont désormais largement acceptés par les fournisseurs de services, les consommateurs et les entreprises, représentant comme ils le font un moyen moins onéreux d établir une communication. Plutôt que de recourir aux lignes terrestres, les gens arrivent en effet à faire des appels téléphoniques sur Internet. Les opérateurs euxmêmes font des économies en utilisant les réseaux IP. La convergence et les services VoIP sont en train de redéfi nir les marchés et d estomper les frontières entre réseaux et contenus. Ils suppriment les obstacles barrant l accès aux marchés (étant donné que les concurrents n ont plus besoin d être propriétaires d un réseau) et mettent en compétition directe les fournisseurs d installations et leurs concurrents axés sur les services, redéfi nissant ainsi le rôle des autorités de réglementation par la même occasion. Les dimensions du marché Il n est pas facile de faire une estimation du nombre total d abonnés aux services VoIP, et ce pour plusieurs raisons. Comme les défi nitions varient, les pays communiquent des chiffres qui varient, eux aussi. De plus, il est diffi cile d évaluer le nombre d utilisateurs d ordinateur à ordinateur, ou services VoIP purs, dont notamment les utilisateurs de services tels que Skype, ou de services intégrés à des jeux en ligne. De ce fait, les estimations du nombre total d abonnés à des services VoIP sont quasiment toujours présentées comme une gamme le nombre d utilisateurs de services VoIP à domicile aux États-Unis d ici 21, par exemple, se situant entre et 44 millions. * Le présent article s inspire d un chapitre consacré à la VoIP dans un rapport de l UIT qui sortira d ici la fi n de l année: «Tendances des réformes dans les télécommunications 29». Nouvelles de l UIT 7 29 Septembre 29 23

2 En ce qui concerne le nombre total d abonnés aux services VoIP, l entreprise Infonetics Research, basée aux États-Unis, estime qu il y en avait quelque 8 millions fi n 28. Point Topic, du Royaume-Uni, les estime à 92,2 millions au premier trimestre 29, alors que IDATE (France) a avancé le chiffre de 175 millions d abonnés d ici 29, soit 1 % du nombre total d abonnés à une ligne principale, et plus de 2 millions d ici 2 (voir la Figure 1). Selon Point Topic, l Europe de l Ouest représentait la tranche la plus importante (38 %) de tous les abonnés aux services VoIP en mars 29 (voir la Figure 2). Mais cette part du marché diminue à mesure que la VoIP progresse ailleurs. Ce sont l Amérique du Nord et la région Asie-Pacifi que qui représentent les deux plus gros marchés après l Europe de l Ouest. L Asie du Sud-Est, l Amérique latine et l Europe de l Est ont tous une part de marché relativement modeste, mais en progression rapide. TeleGeography Research (États-Unis) a estimé que les communications internationales en VoIP représentaient 94,8 milliards de minutes en 28, soit environ un quart des communications internationales cette année-là (voir la Figure 3). Dans l intervalle, le succès commercial de la VoIP se confi rme. AMI Research (États-Unis) prévoit que les recettes mondiales d IP PBX (IP private-branch exchanges), de passerelles VoIP, de commutateurs logiciels, de services d application de la VoIP, de téléphones et d adaptateurs IP représenteront 9,7 milliards USD en 21. Un élément essentiel d une entreprise La VoIP transforme le secteur des télécommunications en ouvrant de nouveaux marchés et en y intégrant de nouveaux joueurs. Les fournisseurs de large bande, de modem câble, et de sans fi l sont désormais en concurrence directe. La VoIP renforce la concurrence des fournisseurs de services en permettant aux opérateurs de participer sans pour autant être parties prenantes dans l infrastructure. La VoIP est perçue comme un nouveau joueur sur le marché, qui fait concurrence aux fournisseurs classiques de télécommunications. Cela étant, c est un fait que les fournisseurs qui sont déjà présents sur le marché utilisent désormais la VoIP pour le trafi c international plutôt que les réseaux de base. Wik Consult, entreprise de recherche Figure 1 Estimation du nombre d abonnés à un réseau VoIP dans le monde, Total exprimé comme proportion des lignes principales Figure 2 Répartition des abonnés à la VoIP dans le monde (mars 29) Répartition régionale des abonnés à la VoIP, abonnés au premier trimestre 29 Millions Abonnés à la VoIP (millions) Abonnés à la VoIP en pourcentage des abonnés à une ligne principale Asie-Pacifique 26% Europe de l Est 1% Amérique latine 3% Amérique du Nord 27% Asie du Sud-Est 5% Europe de l Ouest 38% Source: IDATE. Source: Point Topic. 24 Nouvelles de l UIT 7 29 Septembre 29

3 basée en Allemagne, a constaté que «les opérateurs, grands ou petits, présents sur le marché et leurs concurrents transforment leurs réseaux en réseaux de prochaine génération et font le pari d une migration réussie vers la VoIP». La VoIP est désormais au cœur de la stratégie commerciale de nombreux fournisseurs de services, dans les pays développés comme dans les pays en développement. Les entreprises présentes au Bangladesh, à Fidji, au Ghana, en Tunisie et au Soudan, par exemple, utilisent toutes la VoIP pour leurs communications internationales. Potentiellement, le coût des télécommunications peut être radicalement réduit. En effet, ce qu il en coûte de transmettre des appels sur IP pourrait ne pas dépasser un quart de ce qu il en coûte d envoyer un appel par le réseau téléphonique commuté public (RTCP), et les dépenses de maintenance pourraient être réduites de 5 à 6 % du fait que la VoIP n utilise que 1 % de la largeur de bande qu il faut pour un appel RTCP. Figure 3 Croissance de la VoIP au plan international et trafic multiplexage temporel Trafic VoIP international Trafic TDM international 94,8 b ,7 b 35 6,6 b 45,4 b 3 32,9 b 25 24, b 18,9 b 2 1,1 b 5,9 b 15 1,8 b, b,2 b Source: TeleGeography Inc. (28). Minutes internationales (milliards) Note Le trafic VoIP englobe tous les appels transfrontières empruntant les réseaux IP mais se terminant sur le RTCP. Les appels d ordinateur à ordinateur et le trafic de réseaux privés sont exclus. Les chiffres se rapportant à 28 sont des projections. D autres facteurs jouent dans le passage à la VoIP. Certains opérateurs font valoir le coût élevé de la mise à jour de l infrastructure de conversion et la nécessité d améliorer les réseaux intelligents en intégrant les technologies les plus récentes. D autres opérateurs s efforcent de résister à leurs concurrents (nationaux et étrangers) et de se situer dans un secteur des communications réellement mondial. À mesure que les opérateurs intègrent des réseaux voix et données, les réseaux IP peuvent être perçus comme le fondement d applications commerciales. De plus, les services VoIP utilisés par les consommateurs fonctionnent sur un ensemble d appareils, affi chant une souplesse qui constitue le premier pas vers les communications intégrées. En revanche, les entreprises déjà présentes sur le marché pourraient hésiter à introduire la VoIP si elles proposent déjà d autres services téléphoniques sur le RTCP et ne souhaitent pas cannibaliser leurs propres services internationaux, qui leur rapportent davantage. Pour certains opérateurs, la transmission sur Internet représente le premier avatar des réseaux de prochaine génération. Il se pourrait que les entreprises de télévision câblée bénéfi cient d un avantage par rapport aux opérateurs du RTCP dans ce domaine, dans la mesure où il est plus facile d adopter des réseaux câblés pour la VoIP (transmise de manière comparable à la vidéo) qu il ne l est pour les opérateurs de ligne fi xe d ajouter des données haute vitesse et des services vidéo et Internet. Enjeux de la réglementation Les fournisseurs de services de VoIP, tels que Vonage, Fastweb ou Skype, ont adopté des modèles commerciaux et des ensembles de services fort différents. La défi nition de la VoIP est une des mesures fondamentale que chaque pays peut prendre pour déterminer l environnement règlementaire qu il souhaite mettre en place. Si l on veut voir les services de VoIP se multiplier, il faut prévoir des réseaux de large bande, déployés dans un environnement égal pour tous, c est-à-dire un environnement neutre sur le point de la technologie et ouvert à la concurrence. Nouvelles de l UIT 7 29 Septembre 29 25

4 Pour la plupart des pays, c est l accès à l Internet à large bande qui représente l avenir des communications modernes. D après les données de l UIT, dès 28, les services d Internet à large bande étaient disponibles dans 182 pays. Parmi les autres mesures réglementaires favorisant la croissance de la VoIP fi gurent la possibilité de conserver des numéros entre utilisateurs de la RTCP et de la VoIP et l adoption de règles visant à empêcher le brouillage du trafi c VoIP. En 24, la VoIP avait été explicitement légalisée dans 46 pays (voir la Figure 4), principalement en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. Dans 57 autres pays, la VoIP était pour l essentiel autorisée, alors que 8 pays l interdisaient, surtout en Afrique et dans certains États arabes. Par contraste, à l heure actuelle, 92 pays ont explicitement légalisé la VoIP, et celle-ci est tolérée dans un peu plus de deux tiers des pays, alors que le nombre de pays l interdisant est tombé à 49, soit environ un quart de tous les pays pour lesquels des données sont disponibles. Cette croissance pose toute une série de questions au niveau des structures règlementaires mises en place pour l environnement du RTCP. Convient-il de réglementer la VoIP comme s il s agissait d une solution de rechange au RTCP? La réglementation des services VoIP devrait être différente s il s agit d entreprises déjà présentes sur le marché du RTCP ou d opérateurs de VoIP (y compris les fournisseurs de services Internet). Dans de nombreux pays en développement, la législation relative aux télécommunications remonte à une époque bien antérieure à la VoIP. Les obligations découlant de l héritage de la fonction publique qui fonctionnait bien dans le cadre du réseau téléphonique commuté public (et, plus récemment, avec les règlements mis à jour pour les réseaux mobiles) peuvent fort bien coexister avec une croissance de la VoIP, mais elle s applique diffi cilement directement aux services VoIP. Par exemple, l accès aux numéros de services d urgence est plus diffi cile avec la VoIP, et certains fournisseurs prétendent que si on les oblige à offrir ces services, il s agit bel et bien d un obstacle à la pénétration du marché. Figure 4 Réglementation de la VoIP dans le monde, % 8% 6% 4% 2% % Source: UIT Interdite Fermée Pas de structure Autorisée réglementaire Note La téléphonie VoIP «fermée» renvoie aux pays où les services VoIP destinés au marché de gros sont autorisés, alors qu ils ne le sont pas pour le marché de détail, ainsi qu aux pays où seul un fournisseur déjà présent sur le marché est autorisé à fournir des services VoIP. Lorsque la Commission européenne a examiné pour la première fois une réglementation de la VoIP, en 24, elle avait préconisé une «démarche règlementaire légère». Les autorités européennes de réglementation se penchent désormais sur la numérotation géographique, les services nomades et l identifi cation de l abonné en fonction du lieu, ainsi que sur les questions ayant trait à l interconnexion et à l interception légale des appels. Aux États-Unis, la VoIP a fait l objet d une réglementation plus poussée, notamment dans le contexte des préoccupations relatives à la sécurité (possibilité et modalités de surveillance du trafi c VoIP) et de l accès aux numéros d urgence. Dans la Communauté des États indépendants, les autorités de réglementation ont adopté des démarches différentes. La Géorgie et le Kazakhstan, par exemple, ont d une manière générale permis aux opérateurs de VoIP de se développer, alors que le Turkménistan a mis en place un régime de délivrance de licences assez contraignant Nouvelles de l UIT 7 29 Septembre 29

5 L enjeu Bien que la VoIP permette de faire des économies, les joueurs déjà présents sur le marché peuvent s interroger sur son impact sur leurs recettes. Dans plusieurs pays, le recours accru à la VoIP a généralement été perçu comme entraînant une baisse des recettes pour les appels internationaux, tout comme la croissance d options comme le courrier électronique et les messages-textes internationaux (SMS). Pour Ghana Telecom, par exemple, les recettes provenant des appels internationaux sont tombées de 42 millions USD en 1998 à 14,4 millions USD en 22. FINTEL, seul prestataire de services de télécommunication à destination et en provenance de Fidji, a vu ses recettes tomber de 41,27 millions USD en 2 à 24,91 millions USD en 24, à mesure que la VoIP grignotait son secteur international. L impact de la VoIP sur les recettes des fournisseurs déjà présents sur le marché dépend de la structure de leur trafi c. Le Directeur général d Etisalat, fournisseur de services de télécommunications basé dans les Émirats arabes unis, a relevé en janvier 28 que, dans l ensemble, l entreprise ne prévoyait pas d importantes pertes du fait de la croissance de la VoIP, étant donné la répartition de ses opérations sur seize marchés différents. Il se trouve par ailleurs que le recours accru à la VoIP ne signifi e pas systématiquement que l opérateur présent dans un pays va voir diminuer ses recettes. En effet, les possibilités qu ouvre la nouvelle technologie et les volumes de trafi c susceptibles d en résulter peuvent compenser les pertes éventuelles, et plus encore si les pays favorisent directement l expansion de la VoIP. Par exemple, à Bahreïn, pour la période de deux ans et demi se terminant en juillet 28, la VoIP s est acquis 6 % des minutes d appels internationaux, et environ 4 % des recettes, les prenant à la Bahreïn Telecommunications Company (Batelco). Mais le marché global à Bahreïn progresse et continue d être rentable. Les fournisseurs de RTCP peuvent également envisager d accroître leurs recettes en proposant des services à valeur ajoutée, dont la télévision sur IP. Shutterstock Incidences au niveau de la stratégie La transition vers les réseaux et services sur IP touche l ensemble du secteur des télécommunications. Il faut mettre au point de nouveaux modèles de gestion pour faire une place aux nouveaux services ne correspondant pas aux paramètres classiques. Les modèles de fi xation des prix en fonction de la distance, de l heure et de la durée de la communication, par exemple, sont en train de devenir obsolètes. L arrivée sur le marché de nouveaux fournisseurs pourrait s accompagner de nouveaux et de meilleurs services et constituer une incitation pour les investisseurs nationaux et étrangers mais uniquement si les structures réglementaires sont adaptées pour tenir compte de l évolution technologique et commerciale. L UIT continue de surveiller cette évolution et de relever les changements, qui sont en train de transformer le secteur des télécommunications. Nouvelles de l UIT 7 29 Septembre 29 27

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR)

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Enjeux et Réglementation de la VoIP Abossé AKUE-KPAKPO Telecom Manager Chair SG3RG-AFR +226

Plus en détail

CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS

CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS SESSION 1 : L IMPACT DU DÉVELOPPEMENT DE L INTERNET ET DES OTT SUR LA VOIX (DÉCLIN DE LA VOIX? NOUVEAUX SERVICES?) PRÉSENTÉ PAR GLOBAL VOICE

Plus en détail

Rapport statistique des télécommunications au Luxembourg pour l année 2009

Rapport statistique des télécommunications au Luxembourg pour l année 2009 Rapport statistique des télécommunications au Luxembourg pour l année 29 Le rapport statistique des télécommunications pour l'année 29 se base sur des informations statistiques fournies par les opérateurs

Plus en détail

Téléphonie fixe Europe : en 2012, le trafic sur les réseaux haut débit prendra le dessus

Téléphonie fixe Europe : en 2012, le trafic sur les réseaux haut débit prendra le dessus Vision La newsletter de l Omsyc Téléphonie fixe Europe : en 212, le trafic sur les réseaux haut débit prendra le dessus Les données utilisées pour la rédaction de cette lettre sont issues de la Database

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009 Chef de file en services de Avec plus de 640 établissements, des recettes de plus de 11 milliards de dollars et près de 30 000 emplois en 2009, l industrie québécoise des services de offre des services

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Algérie Université A-Mira-Bejaia, Algérie La société de l information dans le monde: Etat des lieux et perspectives Introduction L avènement des nouvelles technologies

Plus en détail

Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011»

Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011» Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011» (Étude préparée par Raymond Chabot Grant Thornton) Faits: Le PIB généré par le

Plus en détail

4.03 Projet d informatisation du régime d enregistrement foncier (FIEF)

4.03 Projet d informatisation du régime d enregistrement foncier (FIEF) MINISTÈRE DES SERVICES AUX CONSOMMATEURS ET AUX ENTREPRISES 4.03 Projet d informatisation du régime d enregistrement foncier (FIEF) (Suivi de la section 3.03 du Rapport spécial sur l obligation de rendre

Plus en détail

Le Cisco Smart Business Communications System

Le Cisco Smart Business Communications System Le Cisco Smart Business Communications System Smart Business Brochure Le Cisco Smart Business Communications System Aujourd hui, les petites entreprises sont confrontées à une concurrence accrue. Une

Plus en détail

XConnect lance le premier service international et le premier central téléphonique permettant de jeter des ponts entre les «îlots» VoIP

XConnect lance le premier service international et le premier central téléphonique permettant de jeter des ponts entre les «îlots» VoIP 18 février 2005 XConnect lance le premier service international et le premier central téléphonique permettant de jeter des ponts entre les «îlots» VoIP ~ pour le réseau téléphonique public commuté, la

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

innovaphone Case Study

innovaphone Case Study innovaphone Case Study La société commerciale TEDi opte pour une solution de communication innovaphone pour interconnecter ses filiales La société commerciale TEDi : Le fournisseur de produits non-alimentaires

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies.

Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies. Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies La voix sur IP Présentée par : M elle CHERID Leila Département Veille Technologique

Plus en détail

Hausse des coûts = hausse des primes

Hausse des coûts = hausse des primes o Fait N 1 Les caisses-maladie payent pour 23 milliards de francs de factures par an. Lorsqu on est malade, on veut pouvoir bénéficier de la meilleure médecine possible et on est content que ce soit l

Plus en détail

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement 5 objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 13 Objectif Mettre en place un partenariat mondial pour le développement La crise financière mondiale et les turbulences de la zone euro continuent

Plus en détail

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003 ATConf/5-WP/107 1 26/3/03 CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION Montréal, 24 29 mars 2003 Point 2 : 2.5 : Examen des questions clés de réglementation dans le

Plus en détail

13 ème réunion annuelle de FRATEL Bâle, 30 novembre - 1 er décembre 2015

13 ème réunion annuelle de FRATEL Bâle, 30 novembre - 1 er décembre 2015 Office fédéral de la Communication - OFCOM Commission de la Communication - ComCom 13 ème réunion annuelle de FRATEL Bâle, 30 novembre - 1 er décembre 2015 «Quel impact des convergences entre réseaux sur

Plus en détail

Convergence Fixe-Mobile & Opérateurs Télécom:

Convergence Fixe-Mobile & Opérateurs Télécom: Convergence Fixe-Mobile & Opérateurs Télécom: Vision de Tunisie Télécom Nizar Bouguila Directeur Central Technique Tunisie Telecom Nizar.Bouguila@tunisietelecom.tn 12 ème Séminaire de FRATEL : «La Convergence

Plus en détail

Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013

Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013 Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013 Bruxelles, le 25 juin 2013 Le SPF Economie publie annuellement un baromètre global de la société de l information. Les résultats

Plus en détail

7 avril 2009 Le chiffrement des équipements nomades : les clefs du succès

7 avril 2009 Le chiffrement des équipements nomades : les clefs du succès Chiffrement s données locales s moyens nomas (ordinateurs portables et clés USB) 7 avril 2009 Le chiffrement s équipements nomas : les clefs du succès 7 avril 2009 Le chiffrement s équipements nomas :

Plus en détail

Une gestion dynamique du spectre pour l innovation et la croissance

Une gestion dynamique du spectre pour l innovation et la croissance Une gestion dynamique du spectre pour l innovation et la croissance 12 ème Réunion annuelle FRATEL 30 septembre 1 er octobre 2014 Marrakech, Maroc Mercredi, 1 octobre 2014 Sommaire Rappel de la mission

Plus en détail

Au menu... Les marchés en chiffre. La place des consommateurs. La régulation symétrique. Les bénéfices des consommateurs

Au menu... Les marchés en chiffre. La place des consommateurs. La régulation symétrique. Les bénéfices des consommateurs Au menu... Les marchés en chiffre La place des consommateurs La régulation symétrique Les bénéfices des consommateurs Les limites de la régulation symétrique 2 Au menu... Les marchés en chiffre La place

Plus en détail

10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012

10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012 10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012 Information document Document INF/9-F 31 August 2012 French SOURCE: TITLE: Autorité de régulation

Plus en détail

Liste de vérification des exigences Flexfone

Liste de vérification des exigences Flexfone Liste de vérification des exigences Flexfone Introduction Avant de déployer un service de voix par le protocole de l Internet (VoIP) ou un PBX hébergé dans votre entreprise, vous devriez prendre certaines

Plus en détail

innovaphone Case Study

innovaphone Case Study innovaphone Case Study Aartesys utilise une solution VoIP de communications unifiées évolutive et sur mesure d innovaphone Aartesys: Depuis plus de dix ans, Aartesys développe à Bienne en Suisse des solutions

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/13/INF/8 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER MAI 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Treizième session Genève, 19 23 mai 2014 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LE RÔLE DES BREVETS

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD1 Exercices Exercice 1 : Décrivez les facteurs internes qui ont un impact sur les communications réseau. Les facteurs internes ayant un impact sur les communications sont liés à la nature

Plus en détail

Accédez au test ici http://myspeed.visualware.com/index.php

Accédez au test ici http://myspeed.visualware.com/index.php Test de vitesse VoIP Pourquoi faire le test? Un test de vitesse VoIP est un moyen efficace d évaluer la capacité de votre connexion Internet à prendre en charge un système de téléphonie VoIP. D autres

Plus en détail

FAQ téléphonie d ascenseurs con IP

FAQ téléphonie d ascenseurs con IP FAQ téléphonie d ascenseurs con IP Mars 2015 Solutions commerciales A quoi ressemblent les solutions du futur? Quels sont pour le propriétaire les avantages procurés par une nouvelle installation d ascenseur?

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an?

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse.

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Communiqué aux médias bsw leading swiss agencies. Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Les agences membres de bsw leading

Plus en détail

Ordonnance de télécom CRTC 2015-442

Ordonnance de télécom CRTC 2015-442 Ordonnance de télécom CRTC 2015-442 Version PDF Ottawa, le 24 septembre 2015 Numéros de dossiers : 8663-C12-201401041 et 4754-475 Demande d attribution de frais concernant la participation du Centre pour

Plus en détail

L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT

L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT Une vision avant-gardiste Depuis trois décennies, VeriFone est le leader mondial en matière de technologies de paiement. Précurseur et chef de file du secteur, VeriFone

Plus en détail

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats.

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. DEMATERIALISATION DES FACTURES FOURNISSEURS : PROJET ACHATS OU PROJET D

Plus en détail

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel Programme Ministériel 2015 1 Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée En 2015, le Programme Ministériel mettra l accent sur les valeurs fondamentales d innovation du secteur de la téléphonie

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 1 er trimestre 2013 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les opérateurs

Plus en détail

STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE

STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE DJIBOUTI : HUB REGIONAL Pour LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Mars 2012 DRAFT PROJET DE MISE EN PLACE D UN POINT D ECHANGE INTERNET REGIONALE A DJIBOUTI Mars 2012

Plus en détail

Quelles actions des pouvoirs publics en faveur du large bande et de l Internet?

Quelles actions des pouvoirs publics en faveur du large bande et de l Internet? 5ème Colloque mondial des régulateurs Session V Genève, 9 décembre 2004 Quelles actions des pouvoirs publics en faveur du large bande et de l Internet? Audrey Baudrier Présidente de la CE1 de l UIT-D Rapporteur

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

Etude "Programmatic Intelligence" d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique

Etude Programmatic Intelligence d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique Etude "Programmatic Intelligence" d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique Les achats programmatiques représenteront 31% des dépenses Display et Vidéo cette année, et atteindront

Plus en détail

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE.

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. SOLUTIONS D AFFAIRES ROGERS En optant pour Solutions d affaires Rogers, vous profitez d une collaboration continue avec notre

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN TABLE DES MATIÈRES Introduction La facturation fondée sur la capacité arrive au Canada Pourquoi les gens utilisent-ils

Plus en détail

Article 29 Groupe de protection des données

Article 29 Groupe de protection des données Article 29 Groupe de protection des données 10972/03/FR final WP 76 Avis 2/2003 concernant l'application des principes de protection des données aux annuaires «Whois» Adopté le 13 juin 2003 Le groupe de

Plus en détail

Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain

Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain Patrice Haldemann, Swisscom Fixnet SA 31 octobre 2006 1 La structure Triple Play: 3 domaines Client Maison Infrastructure de réseau

Plus en détail

1. INTRODUCTION. Un peu d histoire

1. INTRODUCTION. Un peu d histoire 1. INTRODUCTION Avant de nous intéresser aux technologies des réseaux actuelles, il est important de retracer en quelques points l évolution de l outil informatique afin de nous permettre d appréhender

Plus en détail

impacts de la réglementation d internet sur les investessement précoces

impacts de la réglementation d internet sur les investessement précoces impacts de la réglementation d internet sur les investessement précoces résumé en 2014, nous avons mené une étude auprès de 0 investisseurs dans huit pays à travers le monde (australie, france, allemagne,

Plus en détail

Commentaire sur. Outils et technologies pour un accès equitable

Commentaire sur. Outils et technologies pour un accès equitable Commentaire sur Outils et technologies pour un accès equitable par Alberto Escudero-Pascual Steve Song, juin 2008 1 1 Ce texte est un commentaire sur le document de discussion Outils et technologies pour

Plus en détail

Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public

Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public Le Conseil de la concurrence (commission

Plus en détail

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le Améliorer la lisibilité des contrats d assurance complémentaire santé : Engagements pris, engagements tenus! Première évaluation du dispositif instauré par les Fédérations membres de l UNOCAM 5 mars 2012

Plus en détail

entreprendre à la puissance cisco

entreprendre à la puissance cisco entreprendre à la puissance cisco À un moment donné, vous avez vu quelque chose que personne d autre n avait vu. Il s agissait peut-être d une idée ou d une opportunité. Ce «quelque chose» vous a fait

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

«Le partage des données à caractère personnel et le respect de la vie privée à domicile»

«Le partage des données à caractère personnel et le respect de la vie privée à domicile» Conférence Le Point «Maison connectée et intelligente» Paris, 28 mars 2013 Peter Hustinx Contrôleur européen de la protection des données «Le partage des données à caractère personnel et le respect de

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»),

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»), Avis n 2014-0659 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 juin 2014 relatif à une modification du catalogue des prestations internationales du service universel

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 septembre 2014 Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu

Plus en détail

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Une étude pour NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Juin 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur la manière dont les utilisateurs sont en train de modifier leurs usages de l informatique.

Plus en détail

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE 8 janvier 2015 Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE Année 2013 Résultats définitifs 2 Sommaire 1 Le marché final des communications électroniques...

Plus en détail

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Rénover l État par les technologies de l information *** Secrétariat du Conseil du trésor

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Rénover l État par les technologies de l information *** Secrétariat du Conseil du trésor ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE Rénover l État par les technologies de l information *** Stratégie gouvernementale en technologies de l information Secrétariat du Conseil du trésor 15 juin 2015 1 SOMMAIRE

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004

C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004 C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004 Consultation publique sur le renouvellement de l autorisation délivrée au Consortium Français de Localisation (CFL) pour un réseau de radiolocalisation

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

La Voix sur le Réseau IP

La Voix sur le Réseau IP Abossé AKUE-KPAKPO Gestionnaire des Télécommunications Chef Division Internet et Offres Entreprise Abosse.akue@togotel.net.tg BP : 8103 Lomé Tél : +228 221 86 54 Mob : +228 904 01 81 Fax : +228 221 88

Plus en détail

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU Paris le 01 Novembre 2007 LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU 1 Introduction Dans le cadre de leur politique de réformes

Plus en détail

1 / Comment ça marche

1 / Comment ça marche 1 / Comment ça marche? Les technologies évoluent en permanence et ouvrent la voie à de nouveaux usages de communication. En parallèle, les offres des opérateurs se diversifient. Je peux aujourd hui, à

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2013-1405 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 17 décembre 2013 modifiant la décision n 02-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des

Plus en détail

Séminaire ACSEL / Baker & McKenzie Les Objets Connectés : enjeux et confiance. L environnement réglementaire des objets connectés

Séminaire ACSEL / Baker & McKenzie Les Objets Connectés : enjeux et confiance. L environnement réglementaire des objets connectés Séminaire ACSEL / Baker & McKenzie Les Objets Connectés : enjeux et confiance L environnement réglementaire des objets connectés 19 mai 2015 Christian Blomet Avocat Groupe ITC Baker & McKenzie SCP est

Plus en détail

la séparation totale des activités des postes et télécommunications;

la séparation totale des activités des postes et télécommunications; LE CADRE GENERAL D ASSISTANCE PAR CONSULTANTS POUR L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN CADRE LEGAL APPROPRIE POUR LE SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS CONTEXTE GENERAL Le Gouvernement [PAYS] a adopté,

Plus en détail

Synthèse des observations de la Cour

Synthèse des observations de la Cour Synthèse des observations de la Cour L Association pour la recherche sur le cancer a fait l objet pour la deuxième fois d un contrôle de la Cour, portant sur les années 1998 à 2002. Cette association,

Plus en détail

7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Novembre 2009

7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Novembre 2009 Le portage d infrastructuresd Les meilleures pratiques 7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Makhtar FALL makhtar.fall@itu.int RME/POL/BDT Union Internationale des Télécommunications International

Plus en détail

Tourisme et énergies durables

Tourisme et énergies durables Tourisme et énergies durables Casablanca - Aboubaz Actualité Comme à l accoutumée, le monde du tourisme a fêté, ce 27 septembre, la Journée mondiale du tourisme 2012 sur le thème «Tourisme et énergie durable

Plus en détail

Développement effectif de la large bande en Afrique

Développement effectif de la large bande en Afrique AGENDA Développement effectif de la Introduction à la large bande. Convergence et large bande. Initiatives pour le développement de la large bande INTRODUCTION A LA LARGE BANDE Définition de la large bande

Plus en détail

Optimisation du financement des pensions dans un contexte de changements démographiques et d économie volatile

Optimisation du financement des pensions dans un contexte de changements démographiques et d économie volatile Association internationale de la sécurité sociale Quinzième Conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale Helsinki, Finlande, 23-25 mai 2007 Optimisation du financement

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Introduction aux concepts et aux acteurs de l interconnexion Internet

Introduction aux concepts et aux acteurs de l interconnexion Internet L Internet est pour tous Introduction aux concepts et aux acteurs de l interconnexion Internet Document d information Introduction aux concepts et aux acteurs de l interconnexion Internet Introduction

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite BGAN Accès global voix et données haut débit La référence en communications mobiles par satellite BGAN (Broadband Global Area Network) Effacez les distances BGAN par Inmarsat est le premier service de

Plus en détail

Contribution des industries créatives

Contribution des industries créatives RÉSUMÉ - Septembre 2014 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes de PIB et d emploi Évolution 2008-2011 2 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes

Plus en détail

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP Une activité en fort développement Résultats financiers Stratégie du Groupe Développement de la stratégie

Plus en détail

S assurer ou pas? LIVRE BLANC

S assurer ou pas? LIVRE BLANC LIVRE BLANC S assurer ou pas? L assurance crédit vous protège si vos créances à l étranger ne vous sont pas payées. C est une excellente façon de gérer les risques, mais elle a un prix. Quand des exportateurs

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE CH : 3 EVOLUTION DES SYSTEMES DE VIDEOSURVEILLANCE 3.1 Systèmes de vidéosurveillance classique CCTV : 3.2 Systèmes de vidéosurveillance analogique avec magnétoscopes traditionnels

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006 AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.371 Liège, le 06 avril 2006 Objet : - Avant-projet de décret portant transposition de la Directive 2003/98/CE du Parlement européen et du Conseil du 17 novembre 2003 concernant

Plus en détail

Factoring Quand liquidité rime avec sécurité

Factoring Quand liquidité rime avec sécurité Quand liquidité rime avec sécurité Plus de souplesse grâce au factoring. Votre entreprise va connaître une croissance organique, vous souhaitez vous développer à l étranger ou simplement accroître votre

Plus en détail

CAPELO - Compléments au dossier de carrière

CAPELO - Compléments au dossier de carrière CAPELO - Compléments au dossier de carrière Instructions administratives aux employeurs 01/01/2013 Tour du Midi / Zuidertoren Bruxelles1060 Brussel T +32 (0)2 791 50 00 F +32 (0)2 791 50 99 www.capelo.be

Plus en détail

Stratégies chinoises de financement et de pénétration des marchés africains

Stratégies chinoises de financement et de pénétration des marchés africains Stratégies chinoises de financement et de pénétration des marchés africains Ibrahim Magassa 1 La disparition du monde bipolaire à la fin des années 1980 s est traduite sur le plan de l économie géopolitique

Plus en détail

Recommandation Technique. CST - RT 018 TV v 2.0 ZONES DE PROTECTION DES PROGRAMMES DE PUBLICITE POUR LA DIFFUSION TELEVISION

Recommandation Technique. CST - RT 018 TV v 2.0 ZONES DE PROTECTION DES PROGRAMMES DE PUBLICITE POUR LA DIFFUSION TELEVISION Recommandation Technique CST - RT 018 TV v 2.0 ZONES DE PROTECTION DES PROGRAMMES DE PUBLICITE POUR LA DIFFUSION TELEVISION 1 ère publication v1.0 : avril 2008 1 ère révision v2.0 : octobre 2013 Page 1

Plus en détail

80% des français utilisent un ordinateur à leur domicile pour accéder à Internet

80% des français utilisent un ordinateur à leur domicile pour accéder à Internet 80% des français utilisent un ordinateur à leur domicile pour accéder à Internet Foire aux questions FTTH grand public 1 Pour quels usages? Foire aux questions FTTH grand public 2 Et les besoins en débits

Plus en détail

L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE

L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE Dossier de presse du 23 avril 2014 L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE Contact presse : Gaëlle DOS SANTOS Chef du Service Communication Tél : 26 83 26 / 74 77 08 gaelle.dossantos@opt.nc Sommaire

Plus en détail

Colt VoIP Access. 2010 Colt Technology Services Group Limited. Tous droits réservés.

Colt VoIP Access. 2010 Colt Technology Services Group Limited. Tous droits réservés. Colt VoIP Access 2010 Colt Technology Services Group Limited. Tous droits réservés. Enjeux métier Avez-vous pour objectif de simplifier la gestion de vos services voix nationaux voire internationaux et

Plus en détail

LA RÉCEPTION DE LA TÉLÉVISION PAR SATELLITE EN EUROPE, AU MOYEN-ORIENT ET EN AFRIQUE DU NORD ENREGISTRE UNE CROISSANCE À DEUX CHIFFRES EN 24 MOIS

LA RÉCEPTION DE LA TÉLÉVISION PAR SATELLITE EN EUROPE, AU MOYEN-ORIENT ET EN AFRIQUE DU NORD ENREGISTRE UNE CROISSANCE À DEUX CHIFFRES EN 24 MOIS CP/40/10 LA RÉCEPTION DE LA TÉLÉVISION PAR SATELLITE EN EUROPE, AU MOYEN-ORIENT ET EN AFRIQUE DU NORD ENREGISTRE UNE CROISSANCE À DEUX CHIFFRES EN 24 MOIS Eutelsat présente les principaux résultats de

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Table ronde 2 «EN QUOI LA CONVERGENCE FIXE-MOBILE MODIFIE-T-ELLE LA STRATÉGIE DES OPÉRATEURS?»

Table ronde 2 «EN QUOI LA CONVERGENCE FIXE-MOBILE MODIFIE-T-ELLE LA STRATÉGIE DES OPÉRATEURS?» Séminaire FRATEL 14 et 15 avril 2015 - Tunis Table ronde 2 «EN QUOI LA CONVERGENCE FIXE-MOBILE MODIFIE-T-ELLE LA STRATÉGIE DES OPÉRATEURS?» www.clarity-conseil.com Quelle convergence fixe -mobile? 4 composantes

Plus en détail