La Personne Qualifiée Européenne (EU QP), variabilité de ses responsabilités et de l application de la " QP Discretion " en Europe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Personne Qualifiée Européenne (EU QP), variabilité de ses responsabilités et de l application de la " QP Discretion " en Europe"

Transcription

1 La Personne Qualifiée Européenne (EU QP), variabilité de ses responsabilités et de l application de la " QP Discretion " en Europe Celine Massotte PharmD, MSc. Senior Quality Director, Global Quality Assurance & Supply Chain Compliance The Medicines Company GmbH 1er Avril 2015

2 I. La fonction de QP en Europe: Definition & Défis II. Application de la «QP discretion» III. Complexité de la notion de responsabilité et variabilité d interprétation en Europe IV. Conclusion

3 I. La fonction de QP en Europe: Definition & Défis II. Application de la QP discretion III. Complexité de la notion de responsabilité et variabilité d interprétation en Europe IV. Conclusion

4 La Personne Qualifiée Européenne (EU QP), variabilité de ses responsabilités et de l application Dans les chaînes d'approvisionnement pharmaceutiques internationales d'aujourd'hui, il est important de connaître les exigences spécifiques dans les différents marchés du monde entier. Rôles de la personne qualifiée- DEFINITION La Personne Qualifiée (QP) est un terme technique utilisé dans la règlementation pharmaceutique de l Union Européenne (Directive 2001/83/EC for Medicinal Products for human use). La règlementation spécifie qu aucun lot de produit pharmaceutique médicinal ne peut être libéré pour la vente ou l approvisionnement des marchés s il n a pas été au préalable certifié par la Personne Qualifiée (QP) et qu il est conforme avec les exigences règlementaires (Annex 16 to the EU Guide to GMP: «Certification by a Qualified Person and Batch Release»). L'exigence de la surveillance par la Personne Qualifiée a été étendue aux produits utilisés dans les essais cliniques depuis l'introduction de la directive de l Union Européenne 2001/20/EC.

5 Rôles de la personne qualifiée LES DEFIS La plupart des responsabilités de la Personne Qualifiée sont fixées dans les Directives Européennes Pharmaceutiques. Conformément à la loi européenne, ces directives doivent être transposées dans les législations et réglementations nationales des Etats membres. Bien que le rôle et le statut de la Personne Qualifiée doivent être les mêmes dans tous les Etats membres de l'ue, il est évident qu'il existe des différences...

6 Example du Pharmacien Responsable en France: position statutaire (Article R du code de la santé publique) Couvre des responsabilités plus élargies que la définition actuelle de la «personne qualifiée» au sein de l U.E. (Directive 2001/82/CE, article 52) EU QP Pharmacien Responsable Représentant Légal Membre du conseil d administration de la société Responsabilité Pénale Responsabilité Civile Pour libération Responsabilité Disciplinaire Libération de Lots Suivi et Rappel de Lots Pharmacovigilance EU QP PV Contrôle et Formation de la Promotion Information Médicale Stockage / Transport & Distribution

7 I. La fonction de QP en Europe: Definition & Défis II. Application de la QP discretion III. Complexité de la notion de responsabilité et variabilité d interprétation en Europe IV. Conclusion

8 Avant de certifier un lot, la Personne Qualifiée doit s assurer qu'il est conforme aux dispositions de l'autorisation de mise sur le marché. Mais la personne qualifiée est-elle habilitée à décider de la libération d'un lot, même dans les cas où des écarts sont survenus au cours de sa fabrication ou du contrôle analytique? Dans ces cas, un document de réflexion de l EMA est disponible. Il décrit comment faire face à de tels écarts mineurs vis-à-vis des indications de l autorisation de mise sur le marché. Il s agit de la «QP Discretion» - Une certaine souplesse est donnée à la personne qualifiée en ce qui concerne les écarts ponctuels non prévus dans le processus de fabrication et / ou des méthodes de contrôle analytique.

9 Cas de l Angleterre Les variations liées à la non conformité spécifique d un lot Tous les produits commercialisés doivent être conformes à leur autorisation de mise sur le marché. Une variation liée spécifiquement à un lot est une demande qui est faite auprès des autorités de santé, et qui concerne un lot ou bien un petit nombre de lots, afin de pouvoir libérer un produit qui se trouve en dehors des conditions habituelles du dossier d autorisation de mise sur le marché. La procédure est destinée a être utilisée rarement si une situation imprévue ou inévitable a surgi (par exemple, un problème de production) et l'approbation est nécessaire afin de maintenir le stock de produit sur le marché, par conséquent, ces variations ne doivent être présentées que dans des circonstances exceptionnelles. Les informations à fournir sont les suivantes: La nature de la non-conformité, Une explication sur l'impact de la santé publique s il y avait une interruption de distribution du médicament Informations sur l'offre et la demande y compris les volumes ou la demande de vente, les niveaux actuels des stocks, des informations sur les parts de marché et la disponibilité des produits de substitution.

10 I. La fonction de QP en Europe: Definition & Challenges II. Application de la QP discretion III. Complexité de la notion de responsabilité et variabilité d interprétation en Europe IV. Conclusion

11 L'Union Européenne se compose de 28 États Membres avec plus de 40 autorités nationales compétentes (BPF). Les directives de l'ue sont mises en œuvre dans le droit national de l'état membre avec une certaine souplesse, conduisant à des incohérences, des interprétations différentes et les tolérances entre les autorités en Europe. Ce fait, combiné avec les différentes cultures d'entreprise et les Personnes Qualifiées elles-mêmes, conduisent à d'importantes variations possibles dans l'interprétation du rôle de la Personne Qualifiée et des interprétations différentes de la position de la Personne Qualifiée dans la structure de l'organisation.... Dans un monde globalisé, la Personne Qualifiée doit être impliquée dans de très nombreux processus liés à la qualité dans la chaîne d'approvisionnement. Certains le font plus que d'autres et certains le font plus que prévu.

12 Quelques exemples de complexité... Le produit est fabriqué dans un pays tiers ne disposant pas d accord de reconnaissance mutuelle avec l Europe La personne qualifiée doit s assurer que le produit est fabriqué selon des standards équivalents aux standards BPF Européens comment s assurer que ces standards sont effectivement implémentés? L education/la formation de la Personne Qualifiée - L'article 49 de la directive européenne 2001/83 / CE spécifie les exigences d'éducation de la Personne Qualifiée La façon dont les États membres de l'ue ont intégré ces exigences a varié entre les Etats Membres La façon de nommer la Personne Qualifiée et la délégation des activités varient également entre les États Membres Verification de la chaîne d approvisionnement, afin de connaitre l origine des matières utilisées dans la fabrication du médicament..(ex. BSE/TSE, l incident de l héparine..).. La personne qualifiée doit connaitre la totalité de la chaine d approvisionnement...

13 I. La fonction de QP en Europe: Definition & Challenges II. Application de la QP discretion III. Complexité de la notion de responsabilité et variabilité d interprétation en Europe IV. Conclusion

14 L'annexe 16 du guide des BPF Européen «La certification par une personne qualifiée et la libération des lots» a été introduite en Pour donner des conseils sur les questions concernant: L'effort personnel minimum de la Personne Qualifiée lors de la certification d'un lot Les conditions préalables pour s appuyer sur la délégation des responsabilités à d autres Personnes Qualifiées Que faire lors de la certification des lots fabriqués par des tiers façonniers dans les pays tiers... Depuis ce temps, l'environnement pharmaceutique a changé et les nouvelles technologies comme le PAT et le contrôle QC de libération en temps réel ont été développés. La mise en œuvre de l'ich Q8, Q9 et Q10 a également un impact énorme sur les systèmes de gestion de la qualité pharmaceutique.... Par conséquent, l'ema propose «qu une révision globale de l'annexe 16 du Guide BPF soit entreprise pour permettre une mise à jour avec la nouvelle législation...»

15 En attendant... et toujours Ethique Legal Professionnel Personne Qualifiée «Code de bonnes pratiques»

16 La Personne Qualifiée agissant dans ce code Un niveau de connaissance élargie et confirmée La force de dire OUI Le devoir de dire parfois NON Agir de manière éthique pour prendre les bonnes décisions Protéger le patient Gérer la pression du business Informer les régulateurs des problèmes sérieux Une responsabilité très personnelle

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique Pharmacien Responsable Rôle et Attributions Version approuvée ( médicaments à usage humain ) en novembre 2010 Seul le Code de la Santé Publique s applique Plus qu une personne qualifiée En France, le Pharmacien

Plus en détail

Exercice de la responsabilité pharmaceutique en France dans un contexte de globalisation

Exercice de la responsabilité pharmaceutique en France dans un contexte de globalisation Exercice de la responsabilité pharmaceutique en France dans un contexte de globalisation ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE 1 ER AVRIL 2015 PATRICK TURLIER Pharmacien Responsable Glaxo Wellcome Production

Plus en détail

ASSURANCE QUALITE ET CONFORMITE REGLEMENTAIRE (Merck Santé Technical Operation Lyon)

ASSURANCE QUALITE ET CONFORMITE REGLEMENTAIRE (Merck Santé Technical Operation Lyon) ASSURANCE QUALITE ET CONFORMITE REGLEMENTAIRE (Merck Santé Technical Operation Lyon) MISSIONS DU SERVICE COMPLIANCE PRODUITS QUALITE PRODUITS COMPLIANCE DES ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES COMPLIANCE PRODUITS

Plus en détail

Vers une nouvelle culture qualité avec le QbD

Vers une nouvelle culture qualité avec le QbD 44 ème Congrès International SFSTP 6 et 7 juin 2012 LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DE LA QUALITE PRODUIT Apports du «Quality by Design» et retours d expériences Vers une nouvelle culture qualité

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Achats Assurance Qualité Fournisseur Formations Expertises Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Qui sommes-nous? SH Consulting, premier cabinet dédié à l industrie pharmaceutique pour

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

Les centrales d approvisionnement internationales ont-elle les mêmes approches qualité?

Les centrales d approvisionnement internationales ont-elle les mêmes approches qualité? Journées Thématiques Médicament AEDES Thème 2 : Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Les centrales d approvisionnement internationales ont-elle les mêmes approches

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées

Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées Anne-Sophie Gandubert LP - Métiers de la recherche clinique Hôpital Saint-Antoine Paris le 09 mars 2015 Plan Obligations du

Plus en détail

LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN

LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN Chaîne de production, exigences réglementaires et accès aux vaccins International Federation of Pharmaceutical Manufacturers & Associations LE CHEMINEMENT COMPLEXE D

Plus en détail

LEGISLATION, ENREGISTREMENT ET PROCEDURES DE CONTROLE DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DANS L UNION EUROPEENNE

LEGISLATION, ENREGISTREMENT ET PROCEDURES DE CONTROLE DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DANS L UNION EUROPEENNE LEGISLATION, ENREGISTREMENT ET PROCEDURES DE CONTROLE DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DANS L UNION EUROPEENNE Dr David Mackay Session 3: Coopération régionale et internationale pour la législation, l enregistrement

Plus en détail

PHARMACOVIGILANCE INTRICATIONS DU DROIT DES AFFAIRES AVEC LES REGLEMENTATIONS EUROPEENNE ET NATIONALE

PHARMACOVIGILANCE INTRICATIONS DU DROIT DES AFFAIRES AVEC LES REGLEMENTATIONS EUROPEENNE ET NATIONALE PHARMACOVIGILANCE INTRICATIONS DU DROIT DES AFFAIRES AVEC LES REGLEMENTATIONS EUROPEENNE ET NATIONALE Jean-Paul DEMAREZ Directeur des Vigilances Groupe Pierre FABRE Préambule La réglementation de la pharmacovigilance

Plus en détail

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants dans les essais cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Anne RAISON Chef de l Unité Inspection

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT

SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT Publié le : 2006-12-22 Numac : 2006023298 SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT 14 DECEMBRE 2006. - Arrêté royal relatif aux médicaments à usage humain

Plus en détail

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 Exigences internationales harmonisées pour la certification d un

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

Modèle communautaire d'autorisation de fabrication. Notes explicatives

Modèle communautaire d'autorisation de fabrication. Notes explicatives Modèle communautaire d'autorisation de fabrication Notes explicatives 1. Objet Le document reproduit ci-après définit un modèle et le contenu des autorisations de fabrication accordées par les autorités

Plus en détail

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du

Plus en détail

Stratégies de requalification

Stratégies de requalification Stratégies de requalification Pourquoi requalifier?! Attentes réglementaires HPFBI :! «Revalidation du procédé (process revalidation) : Nécessaire lorsque l'on change l'un ou l'autre des paramètres critiques

Plus en détail

Gestion de la qualité,, BPL et BPF. Lncpp/cecomed 2010

Gestion de la qualité,, BPL et BPF. Lncpp/cecomed 2010 Gestion de la qualité,, BPL et BPF Lncpp/cecomed 2010 GESTION DE LA QUALITE La gestion de la qualité est un large concept qui couvre tout ce qui peut, individuellement ou collectivement, influencer la

Plus en détail

FAQ Lignes Directrices GDP Decembre 2013 DEFINITIONS

FAQ Lignes Directrices GDP Decembre 2013 DEFINITIONS FAQ Lignes Directrices GDP Decembre 2013 DEFINITIONS AMM : Autorisation de Mise sur le Marché Certificat ATP (Accord Transport Perissables): standard concernant le transport international à température

Plus en détail

Pharmacien industriel - Elaboration du référentiel de compétences - Travaux en cours. 1 Préambule

Pharmacien industriel - Elaboration du référentiel de compétences - Travaux en cours. 1 Préambule Pharmacien industriel - Elaboration du référentiel de compétences - Travaux en cours 1 Préambule En ce qui concerne l industrie, de très nombreux métiers sont accessibles au pharmacien. En fonction de

Plus en détail

02/05/2010. VI ème journées pharmaceutique du syndicat des pharmaciens d officine de la wilaya d Agadir. Mohamed El Bouhmadi Agadir, le 30 Avril 2010

02/05/2010. VI ème journées pharmaceutique du syndicat des pharmaciens d officine de la wilaya d Agadir. Mohamed El Bouhmadi Agadir, le 30 Avril 2010 VI ème journées pharmaceutique du syndicat des pharmaciens d officine de la wilaya d Agadir Les métiers du Pharmacien dans l Industrie Pharmaceutique Mohamed El Bouhmadi Agadir, le 30 Avril 2010 Pourquoi

Plus en détail

Questions/Réponses. 1. Système de pharmacovigilance

Questions/Réponses. 1. Système de pharmacovigilance Questions/Réponses Questions faisant suite à la publication du décret n 2012-1244 du 8 novembre 2012 relatif au renforcement des dispositions en matière de sécurité des médicaments à usage humain soumis

Plus en détail

PharmEthyl Partenaire durable de vos solutions d alcools pharmaceutiques NUTRITION & PHARMA

PharmEthyl Partenaire durable de vos solutions d alcools pharmaceutiques NUTRITION & PHARMA PharmEthyl Partenaire durable de vos solutions d alcools pharmaceutiques NUTRITION & PHARMA L offre PharmEthyl DEUX GAMMES DE PRODUITS PharmEthyl EP European Pharmacopoeia PharmEthyl GMP Good Manufacturing

Plus en détail

Evaluation méthodologique des projets CPP ou ANSM?

Evaluation méthodologique des projets CPP ou ANSM? Evaluation méthodologique des projets CPP ou ANSM? Philippe RUSCH CPP Sud-Est 1 Représentant des CPP à Bruxelles : SANCO «Ad-hoc group on the implementation of the 'Clinical Trials Directive' 2001/20/EC»

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES Septembre 2007 La présente publication a été élaborée avec l appui financier

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé

Sciences, Technologies, Santé 2012-201 Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : Sciences, Technologies, Santé Biologie et Produits de Santé Assurance Qualité des Produits de Santé et Harmonisation

Plus en détail

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1 Réf.AQ-Q1 Les Systèmes d'information des entreprises réglementées font l'objet d'exigences spécifiques. Celles-ci sont souvent difficiles à appréhender pour les spécialistes métier de l'assurance Qualité,

Plus en détail

Effet des règlements REACH et CLP sur les produits CHEMETALL

Effet des règlements REACH et CLP sur les produits CHEMETALL A l attention de tous les clients de CHEMETALL Contact Chemical Regulatory Compliance Telephone: +49 69 7165-0 Telefax: +49 69 7165-73982 E-mail: reach@chemetall.com Internet: www.chemetall.com Date Juillet

Plus en détail

LA REVISION DE LA LEGISLATION PHARMACEUTIQUE DOCUMENT DE DISCUSSION COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE ENTREPRISES

LA REVISION DE LA LEGISLATION PHARMACEUTIQUE DOCUMENT DE DISCUSSION COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE ENTREPRISES COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE ENTREPRISES Marché unique, environnement législatif, législation verticale Produits pharmaceutiques et cosmétiques Bruxelles, le 22 janvier 2001 F4 LA REVISION

Plus en détail

CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS

CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS MISSION «EVALUATION REGLEMENTAIRE ET JURIDIQUE DES PRATIQUES D INVESTIGATION CLINIQUE» FINANCEE PAR LE FONDS D ACTIONS CIBLEES 2011 GIP CENGEPS FICHES PRATIQUES : LOT 5 CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS

Plus en détail

Eléments fondamentaux à considérer dans un PSN. Gestion des Approvisionnements et des Stock (GAS)

Eléments fondamentaux à considérer dans un PSN. Gestion des Approvisionnements et des Stock (GAS) Eléments fondamentaux à considérer dans un PSN Gestion des Approvisionnements et des Stock (GAS) 13 Mars 2014 Julien Deschamps, PharmD OMS IST/AC GDF-RSO Présentation 1-Activités GAS fondamentales 2-Accès

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION 2012-2013

PROGRAMME DE FORMATION 2012-2013 PROGRAMME DE FORMATION 0-03 /8 AQR Assurance qualité et Réglementation. Annual Product Review (APR) (revue qualité produit). Contrat de sous-traitance et cahier des charges fournisseurs dans l'industrie

Plus en détail

Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie

Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie FORUM NATIONAL DE LA PHARMACIE - 10 janvier 2009 PLAN Introduction I- Les différents

Plus en détail

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 4.5.2015 COM(2015) 194 final 2015/0101 (NLE) Proposition de DÉCISION DU CONSEIL relative à la conclusion, au nom de l'union européenne, du protocole pour éliminer le

Plus en détail

Data Collection Tools 2007.01- Functions, Indicators & Sub-Indicators

Data Collection Tools 2007.01- Functions, Indicators & Sub-Indicators Data Collection Tools 27.1- Functions, Indicators A. Système National de Réglementation RS1. Base statutaire (législative) permettant la mise en place du système de réglementation et du pouvoir coercitif

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services. Portfolio des services proposés

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services. Portfolio des services proposés PAS-X PAS-X Vue d ensemble des services Portfolio des services proposés En complément de ses produits Manufacturing IT, Werum propose des prestations de services complètes. La société Werum apporte son

Plus en détail

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC MODALITES D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC Séminaire sur la biodisponibilité et la bioéquivalence Direction du Médicament et de la Pharmacie INAS Rabat 9 et 10 décembre 2009 Dr. Abdelhakim Zalim

Plus en détail

2007-2012. L agence fédérale des médicaments et des produits de santé fête son cinquième anniversaire

2007-2012. L agence fédérale des médicaments et des produits de santé fête son cinquième anniversaire 2007-2012 L agence fédérale des médicaments et des produits de santé fête son cinquième anniversaire Cinq ans : petit coup d œil dans le rétro Cher lecteur, chère lectrice, 2012 est une année particulière

Plus en détail

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Question aux participants Comment s assurer de la qualité et de l intégrité d un produit qui n a pas été préqualifié

Plus en détail

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM PROCEDURE D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM CENTRE D'INFORMATION PHARMACOTHERAPEUTIQUE NOUAKCHOTT SEPTEMBRE 2014 DR. BRAHIM ABAD DPL PLAN INTRODUCTION LES NOUVELLES DISPOSITIONS DE LA LOI 2210/2010

Plus en détail

Procédures d enregistrement des médicaments

Procédures d enregistrement des médicaments Vie du Médicament Procédures d enregistrement des médicaments Avis scientifiques Essais cliniques ATU Inspections AMM Vigilances Contrôle Veille Sanitaire Procédures d enregistrement Soumission du dossier

Plus en détail

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux Assises du Médicament GT 6 Sabine Bonnot Chargée de mission Politique des produits de santé 6 avril 2011 Sommaire: -

Plus en détail

Gestion de crise en Pharmacovigilance

Gestion de crise en Pharmacovigilance Cours DIU FIEC 16 octobre 2008 Véronique LAMARQUE PFIZER Senior Directeur Évaluation de Santé, Sécurité et Gestion de Risque Une définition... parmi d autres Une crise est un événement qui survient quand

Plus en détail

Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014

Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014 Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014 Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relatif à l obligation d audit énergétique La directive 2012/27/UE relative

Plus en détail

Position AMF Guide sur les régimes de commercialisation des OPCVM et des FIA en France DOC 2014-04

Position AMF Guide sur les régimes de commercialisation des OPCVM et des FIA en France DOC 2014-04 Position AMF Guide sur les régimes de commercialisation des OPCVM et des FIA en France DOC Texte de référence : articles L. 214-2-2 et L. 214-24-1 du code monétaire et financier. L AMF, soucieuse d accompagner

Plus en détail

Plan d action 2009 / 2010 Document Questions / Réponses

Plan d action 2009 / 2010 Document Questions / Réponses Plan d action 2009 / 2010 Document Questions / Réponses 28/01/2009 Page 1 sur 7 Inactivation 1. Quelle est l adresse mail utilisée par l AFMPS pour réclamer les documents manquants nécessaires à la clôture

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION PRINCIPE Une bonne

Plus en détail

DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006

DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006 DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006 Catherine Nelken Avocat Associée BMH AVOCATS La délégation de pouvoir Mode d organisation de l entreprise Mode de répartition des

Plus en détail

Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique

Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique Points de contrôle potentiels de l Assurance Qualité tout au long de la chaîne logistique 1. Matières premières / composants 2.

Plus en détail

Evolution des normes ISO 9001 et 14001 v 2015. Laurent BOULINGUEZ AXE Octobre 2015

Evolution des normes ISO 9001 et 14001 v 2015. Laurent BOULINGUEZ AXE Octobre 2015 Evolution des normes ISO 9001 et 14001 v 2015 Laurent BOULINGUEZ AXE Octobre 2015 OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION Connaître les principales évolutions des normes 9001 et 14001 2 LES NORMES 9001 & 14001 v2015

Plus en détail

Norme MOD-016-1.1 Demandes réelles et prévues, énergie disponible nette, gestion de la demande contrôlable

Norme MOD-016-1.1 Demandes réelles et prévues, énergie disponible nette, gestion de la demande contrôlable A. Introduction 1. Titre : Documentation définissant les exigences de soumission des données sur les demandes réelles et prévues, l'énergie disponible nette et la gestion de la demande contrôlable 2. Numéro

Plus en détail

PRAC : Pharmacovigilance Risk Assessment Committee. Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance

PRAC : Pharmacovigilance Risk Assessment Committee. Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance PRAC : Pharmacovigilance Risk Assessment Committee Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance Journée d'information et d'échanges avec les associations de patients 22 janvier

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE 2 1 LE CONTEXTE LES OBJECTIFS DES DIRECTIVES ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE Protéger l environnement (1), sécuriser l approvisionnement énergétique (2)

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT L agrément de maître de stage repose à la fois sur des critères liés à l officine d une part et à son titulaire d autre

Plus en détail

Cadres réglementaires : MTI, MTI-PP, Préparations cellulaires

Cadres réglementaires : MTI, MTI-PP, Préparations cellulaires Cadres réglementaires : MTI, MTI-PP, Préparations cellulaires Sophie LUCAS 5ème Rencontre avec les PME innovant dans le domaine de la santé 24 novembre 2011 1 Le cadre législatif en France jusqu à la loi

Plus en détail

La réglementation des dispositifs médicaux au Royaume-Uni

La réglementation des dispositifs médicaux au Royaume-Uni La réglementation des dispositifs médicaux au Royaume-Uni 1. Quelles sont les principales exigences applicables à la mise sur le marché des dispositifs médicaux et comment sont-ils réglementés? Y a-t-il

Plus en détail

U. D. I. Identification unique & codification standardisée des Dispositifs Médicaux Implantables à l échelle internationale

U. D. I. Identification unique & codification standardisée des Dispositifs Médicaux Implantables à l échelle internationale U. D. I. Identification unique & codification standardisée des Dispositifs Médicaux Implantables à l échelle internationale J. Guillou Directeur Réglementation Remboursement & Logistique des marchés E.

Plus en détail

Recouvrement de créances - Procédure civile italienne - Injonction de paiement INJONCTION DE PAIEMENT EN ITALIE: JURIDICTION ITALIENNE ET PROCÉDURE

Recouvrement de créances - Procédure civile italienne - Injonction de paiement INJONCTION DE PAIEMENT EN ITALIE: JURIDICTION ITALIENNE ET PROCÉDURE Recouvrement de créances - Procédure civile italienne - Injonction de paiement INJONCTION DE PAIEMENT EN ITALIE: JURIDICTION ITALIENNE ET PROCÉDURE Antonio Braggion Avocat au Barreau de Milan 1. Introduction

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Information de pharmacovigilance destinée aux entreprises pharmaceutiques

Information de pharmacovigilance destinée aux entreprises pharmaceutiques Information de pharmacovigilance destinée aux entreprises pharmaceutiques électronique d'observations individuelles d effets indésirables (ICSRs) avec l'ansm (Agence nationale de sécurité du médicament

Plus en détail

Projet de loi modifiant la loi sur la profession d'avocat (LPAv) (E 6 10)

Projet de loi modifiant la loi sur la profession d'avocat (LPAv) (E 6 10) Secrétariat du Grand Conseil PL 10988 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 7 juin 2012 Projet de loi modifiant la loi sur la profession d'avocat (LPAv) (E 6 10) Le GRAND CONSEIL de la

Plus en détail

Les Affaires Medicales

Les Affaires Medicales Les Affaires Medicales 1 Les tendances du marché français 2014 Introduction Real Life Sciences met à votre disposition des études autour des métiers niches de l industrie pharmaceutique. Concernant les

Plus en détail

Filière Industrie 2012-2013. Faculté de Pharmacie de Lille. pharmacy industry lille. Une formation... des métiers

Filière Industrie 2012-2013. Faculté de Pharmacie de Lille. pharmacy industry lille. Une formation... des métiers Filière Industrie Faculté de Pharmacie de Lille Une formation... des métiers 2012-2013 pharmacy industry lille pharmacy industry lille La formation L international La professionnalisation Les métiers

Plus en détail

. Le règlement pédiatrique européen. Guideline européenne «éthique et essais cliniques en pédiatrie»

. Le règlement pédiatrique européen. Guideline européenne «éthique et essais cliniques en pédiatrie» . Le règlement pédiatrique européen. Guideline européenne «éthique et essais cliniques en pédiatrie» C. Bélorgey Chef du Département de l Evaluation des Médicaments à Statut Particulier et des Essais Cliniques

Plus en détail

Le cadre réglementaire des Essais Cliniques en Tunisie

Le cadre réglementaire des Essais Cliniques en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DE LA PHARMACIE ET DU MEDICAMENT Le cadre réglementaire des Essais Cliniques en Tunisie Dr Kamel IDDIR Directeur Général DPM/MSP 15ème journée de la

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa éminaire pour les onsultants Francophones - estion des Approvisionments et des Stocks pour VIH, la TB et le Paludisme Assurance Qualité des Médicament s Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006 Dr Joël Keravec MSH/RPM

Plus en détail

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus

Plus en détail

Remboursement des médicaments

Remboursement des médicaments REMBOURSEMENT DES MÉDICAMENTS / 5 Remboursement des médicaments En 2011, l État a affecté 2,77 milliards d euros au remboursement des médicaments délivrés en pharmacie. Les dépenses concernaient 111,4

Plus en détail

Guy Castelan. Innov Day, Packaging: interactions contenu / contenant 6 Juin 2013 - Dijon

Guy Castelan. Innov Day, Packaging: interactions contenu / contenant 6 Juin 2013 - Dijon La transmission de l information le long de la chaîne de valeur pour assurer la conformité réglementaire pour les applications au contact alimentaire. Cas des Plastiques Innov Day, Packaging: interactions

Plus en détail

ICH Q9, Quality Risk Management

ICH Q9, Quality Risk Management Mars 2006 Page 1 de 6 ICH Q9, Quality Risk Management Qu'est ce que l'ich? Julien Bachon Resp. Centre Laboratoire, ADN L'International Conference on Harmonisation of technical requirements for registration

Plus en détail

Introduction à ISO 22301

Introduction à ISO 22301 Introduction à ISO 22301 Présenté par : Denis Goulet Le 3 octobre 2013 1 Introduction à ISO 22301 ORDRE DU JOUR Section 1 Cadre normatif et réglementaire Section 2 Système de Management de la Continuité

Plus en détail

MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX. Commune de SAVY-BERLETTE. Mairie 27 C rue des Ecoles 62690 SAVY-BERLETTE 03 21 22 00 94 03.21.73.38.33

MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX. Commune de SAVY-BERLETTE. Mairie 27 C rue des Ecoles 62690 SAVY-BERLETTE 03 21 22 00 94 03.21.73.38.33 2015 MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX Commune de SAVY-BERLETTE Mairie 27 C rue des Ecoles 62690 SAVY-BERLETTE 03 21 22 00 94 03.21.73.38.33 Programme de remplacement des branchements en plomb de particuliers

Plus en détail

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC)

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) Entente administrative sur la certification de produits conclue entre la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) et l Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) (ci-après

Plus en détail

RUPTURE D APPROVISIONNEMENT

RUPTURE D APPROVISIONNEMENT RUPTURE D APPROVISIONNEMENT RACHID LAMRINI Président du Nador, le 27 décembre 2014 1 RUPTURES D APPROVISIONNEMENT Reconnues comme un problème mondial par l OMS L ampleur prise ces dernières années en

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

Etude de cas sur la politique régionale de l UE

Etude de cas sur la politique régionale de l UE Etude de cas sur la politique régionale de l UE Le développement des entreprises dans le Yorkshire et Humber Région, Royaume-Uni 1 Partie 1 - La création d'agences de développement régional en Angleterre

Plus en détail

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE Les références des textes législatifs et réglementaires devront être actualisées 1- LA PHARMACIE - Le livre V du code de la santé publique - Article L.568,L.595-1,

Plus en détail

Arrêté royal du 22 décembre 2005 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Arrêté royal du 22 décembre 2005 relatif à l hygiène des denrées alimentaires PB 00 P 03 - REV 3 2005-2/14 I. OBJECTIFS ET DOMAINE D'APPLICATION Par cette procédure, l AFSCA vérifie si l'entreprise examinée satisfait à la réglementation en vigueur relative à l'autocontrôle, à la

Plus en détail

LA DRC EST À VOTRE DISPOSITION POUR REPONDRE A VOS QUESTIONS L ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE DE BASE

LA DRC EST À VOTRE DISPOSITION POUR REPONDRE A VOS QUESTIONS L ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE DE BASE LA DRC EST À VOTRE DISPOSITION POUR REPONDRE A VOS QUESTIONS L ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE DE BASE LES QUESTIONS ESSENTIELLES POUR UN PROFESSIONNEL DE LA SANTE DANS LE SECTEUR PUBLIC Q 1- Qu est ce que

Plus en détail

COMMUNE DE SAMOIS SUR SEINE - 77920 -

COMMUNE DE SAMOIS SUR SEINE - 77920 - COMMUNE DE SAMOIS SUR SEINE - 77920 - LOCATION ET MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS MARCHE DE SERVICE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE Le marché qui est conclu avec le «fournisseur» dont l offre a été retenue par

Plus en détail

Energie et environnement : l autoconsommation. Colloque «Les transitions énergétiques dans l Union européenne» Lyon, 15 novembre 2013

Energie et environnement : l autoconsommation. Colloque «Les transitions énergétiques dans l Union européenne» Lyon, 15 novembre 2013 Energie et environnement : l autoconsommation Colloque «Les transitions énergétiques dans l Union européenne» Lyon, 15 novembre 2013 Energie et Environnement : problématique La complexité du droit de l

Plus en détail

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services. Portfolio des services proposés

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services. Portfolio des services proposés PAS-X PAS-X Vue d ensemble des services Portfolio des services proposés En complément de ses produits Manufacturing IT, Werum propose des prestations de services complètes. La société Werum apporte son

Plus en détail

GENERIQUES EN TUNISIE

GENERIQUES EN TUNISIE GENERIQUES EN TUNISIE Situation comparaison avec biosimilaires et problèmes de substitution Pr A.TOUMI 04 novembre 2011 Loi n 2008-32 du 13 mai 2008, modifiant et complétant la loi n 73-55 du 3 Août 1973

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 2.8.2013 Journal officiel de l Union européenne C 223/1 (Communications) COMMUNICATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Lignes directrices

Plus en détail

CAP 2015 : Les Revision 2015 des normes QSE ISO 9001, ISO14001 & ISO 45001. By BVM. Juillet 2015

CAP 2015 : Les Revision 2015 des normes QSE ISO 9001, ISO14001 & ISO 45001. By BVM. Juillet 2015 CAP 2015 : Les Revision 2015 des normes QSE ISO 9001, ISO14001 & ISO 45001 By BVM Juillet 2015 La version 2015 de l ISO 9001 : de nouvelles exigences reliant qualité et stratégie La refonte de la structure

Plus en détail

Elles abordent les sujets d actualité et les questions clés et donnent lieu à un débat ouvert et enrichissant entre participants.

Elles abordent les sujets d actualité et les questions clés et donnent lieu à un débat ouvert et enrichissant entre participants. Tables Rondes LES INCONTOURNABLES TABLES RONDES INDUSTRIELLES Elles abordent les sujets d actualité et les questions clés et donnent lieu à un débat ouvert et enrichissant entre participants. Agro-Alimentaire

Plus en détail

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE)

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) Article 2 L'Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d'égalité, de l'état de droit, ainsi que de

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA MARNE VILLE DE SUIPPES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE ANNUELLE

DEPARTEMENT DE LA MARNE VILLE DE SUIPPES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE ANNUELLE Vous êtes responsable d'une association et vous sollicitez une subvention annuelle auprès de la Ville de Suippes. Il vous est demandé pour cela de compléter ce dossier de demande de subvention destiné

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail