RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER,MARS, AVRIL, MAI NZEREKORE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER,MARS, AVRIL, MAI 2014 - NZEREKORE"

Transcription

1 RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER,MARS, AVRIL, MAI NZEREKORE Sample Collection Institution Name of person conducting testing Lab Sample ID collection (d/m/y) (d/m/y) Town/ Scheme Sub-District (if applicable) Point borehole, etc) residual (mg/l) Turbidity (NTU) (CFU/100 ml) ml) SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Mohomou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Réservoir e vue Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Non conforme ajustement du taux de chlore SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Wussoyah Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré ONAH Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Réservoir e vue Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Réservoir e vue Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme

2 RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme M'balya 0 SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Mohomou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme

3 RESULTATS D'ANALYSES DE MARS NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Réservoir Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Non conforme ajustement du taux de chlore SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Wussoyah Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré ONAH Robinet A. Eau traitée Conforme

4 RESULTATS D'ANALYSES D'AVRIL NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Réservoir Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet Eau traitée Conforme A. SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme

5 RESULTATS D'ANALYSES DE MAI NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme M'balya 0 SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Réservoir Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Goniya Robinet Eau traitée Conforme A. SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme

Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Séquence n 6

Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Séquence n 6 Séquence n 6 Introduction : Pour satisfaire une fonction de service ou une contrainte, un objet technique doit assurer une ou plusieurs fonctions techniques nécessaires à son fonctionnement. Il est possible

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 28 rue du Maréchal Joffre 68640 WALDIGHOFFEN EAUX DESTINEES

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

CB TEST CERTIFICATE CERTIFICAT D ESSAI OC

CB TEST CERTIFICATE CERTIFICAT D ESSAI OC DK-19317 IEC SYSTEM FOR MUTUAL RECOGNITION OF TEST CERTIFICATES FOR ELECTRICAL EQUIPMENT (IECEE) CB SCHEME SYSTEME CEI D ACCEPTATION MUTUELLE DE CERTIFICATS D ESSAIS DES EQUIPEMENTS ELECTRIQUES (IECEE)

Plus en détail

Nécessité de la désinfection

Nécessité de la désinfection Fiche 1 NETTOYAGE ET DÉSINFECTION DES OUVRAGES : OBJECTIFS ET PRINCIPES Lors de travaux réalisés sur les réseaux de distribution d eau potable et les appareils qui s y rattachent, il est essentiel de s

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE DANNEMARIE

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE DANNEMARIE Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 MAIRIE DE DANNEMARIE 1 PLACE HOTEL DE VILLE 68210 DANNEMARIE

Plus en détail

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune . Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune Octobre 2011. Régie Départementale d Assistance. 1 Rue du 30 ème Régiment d Infanterie. BP 2444. 74041 Annecy Cedex.

Plus en détail

net-art, dessin de presse, affiche, vidéo, rush, collage...

net-art, dessin de presse, affiche, vidéo, rush, collage... 100jours est un projet cinématographique, artistique, documentaire, collectif et politique. 100jours est un projet cinématographique, artistique, documentaire, collectif et politique. 100jours est un projet

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE DEPARTEMENT DE LA SAVOIE COMMUNE DE SAINT BON-COURCHEVEL SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE SOMMAIRE I Adéquation entre les besoins futurs et les ressources disponibles

Plus en détail

Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau

Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau COMMUNE DE CARNOULES Eau Potable - 201 Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau (Application de la Loi n 95-101 du 2 février 1995 et du décret n

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Faire le suivi du statut vaccinal de l usager hémodialysé. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures thérapeutiques.

Plus en détail

Ez Water World met à votre disposition la meilleure des technologies, issue de sa propre recherche, pour produire une eau parfaitement pure.

Ez Water World met à votre disposition la meilleure des technologies, issue de sa propre recherche, pour produire une eau parfaitement pure. Ez Water World met à votre disposition la meilleure des technologies, issue de sa propre recherche, pour produire une eau parfaitement pure. Ainsi, tout en éliminant les inconvénients des bouteilles d

Plus en détail

La distribution de l eau potable au ULIS en 2010. Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux

La distribution de l eau potable au ULIS en 2010. Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux La distribution de l eau potable au ULIS en 2010 Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux La gestion déléguée La ville des Ulis est responsable de la distribution de l eau potable à ses habitants Elle a confié

Plus en détail

Certificat d Analyses disponible sur en utilisant le numéro de série sur l étiquette de chaque produit

Certificat d Analyses disponible sur  en utilisant le numéro de série sur l étiquette de chaque produit labkem SOLUTIONS PATRONS POUR ETALONNAGE D EQUIPEMENTS Les solutions patrons sont une partie très importante des systèmes de mesure du laboratoire. Sans elles, les mesures seraient erronées. Elles sont

Plus en détail

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820 Plan de continuité Station de traitement et de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER Éric Sioui (418) 882-8820 Description des équipements et Plan de continuité En premier lieu,

Plus en détail

HORAIRES LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SAMEDI

HORAIRES LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SAMEDI Division administrative Section : Administration générale Droit constitutionnel et science politique (36 h) T.D Administration territoriale Protection civile (18 h à compléter) Technique de rédaction administrative

Plus en détail

De l'eau des rivières à l'eau du robinet.

De l'eau des rivières à l'eau du robinet. De l'eau des rivières à l'eau du robinet. Pour être en bonne santé, l homme doit consommer 1,5 litre d eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d une qualité satisfaisante. L eau est dite potable

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY

ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY VERS UNE GESTION DURABLE ET RESPONSABLE DES RESSOURCES EN EAU CARA LE 19 OCTOBRE 2012 LES AMÉLIORATIONS APPORTÉES À LA COLLECTE DES EAUX BRUTES LA PROBLÉMATIQUE D APPROVISIONNEMENT

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT GILDAS DE RHUYS ADAPTATION DU ZONAGE

COMMUNE DE SAINT GILDAS DE RHUYS ADAPTATION DU ZONAGE COMMUNE DE SAINT GILDAS DE RHUYS ADAPTATION DU ZONAGE D'ASSAINISSEMENT 2/6 PREAMBULE Dans le cadre de la procédure d'élaboration de son plan local d'urbanisme, la commune de Saint Gildas de Rhuys, ayant

Plus en détail

MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU. POUR LA PERIODE 2013 à 2018

MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU. POUR LA PERIODE 2013 à 2018 MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU POUR LA PERIODE 2013 à 2018 Le conseil d administration de l agence de l eau Adour-Garonne délibérant valablement, Vu le code

Plus en détail

PARAMÈTRES DU GROUPE A

PARAMÈTRES DU GROUPE A Annexe 1 PARAMÈTRES ET VALEURS PARAMÉTRIQUES Il s agit de la liste des paramètres à contrôler et leurs valeurs s. PARAMÈTRES DU GROUPE A 1. Exigences minima concernant paramètres microbiologiques Escherichia

Plus en détail

PRIX & QUALITÉ SERVICE DE L EAU POTABLE DU SERVICE PUBLIC

PRIX & QUALITÉ SERVICE DE L EAU POTABLE DU SERVICE PUBLIC RAPPORT ANNUEL SYNDICAT MIXTE DE RÉALIMENTATION EN EAU POTABLE DU LIMARGUE PRIX & QUALITÉ SERVICE DE L EAU POTABLE DU SERVICE PUBLIC Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d eau potable

Plus en détail

La distribution de l eau potable aux ULIS en 2012. Pierre GUINET - Audrey GUERN Lyonnaise des Eaux

La distribution de l eau potable aux ULIS en 2012. Pierre GUINET - Audrey GUERN Lyonnaise des Eaux La distribution de l eau potable aux ULIS en 2012 Pierre GUINET - Audrey GUERN Lyonnaise des Eaux Contrat de gestion déléguée La commune des Ulis est responsable de la distribution de l eau potable à ses

Plus en détail

Plan de continuité. station de traitement et. de distribution de l'eau potable GESGAPEGIAG POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418)

Plan de continuité. station de traitement et. de distribution de l'eau potable GESGAPEGIAG POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) Plan de continuité station de traitement et de distribution de l'eau potable GESGAPEGIAG POUR ASSISTANCE APPELER Éric Sioui (418) 882-8820 Description des équipements et Plan de continuité En premier lieu,

Plus en détail

Switching Power Supply XP POWER L L C SUITE E DYER RD SANTA ANA CA UNITED STATES

Switching Power Supply XP POWER L L C SUITE E DYER RD SANTA ANA CA UNITED STATES US-21402-UL IEC SYSTEM FOR MUTUAL RECOGNITION OF TEST CERTIFICATES FOR ELECTRICAL EQUIPMENT (IECEE) CB SCHEME SYSTEME CEI D'ACCEPTATION MUTUELLE DE CERTIFICATS D'ESSAIS DES EQUIPEMENTS ELECTRIQUES (IECEE)

Plus en détail

Direction Exploitation Eau

Direction Exploitation Eau MISSION Direction Exploitation Eau Département Qualité Eau Gestion de la qualité des Eaux : Ressources Installations de traitement Réseaux de distribution jusqu au robinet du consommateur De 67 centres

Plus en détail

Service public d eau d

Service public d eau d Service public d eau d potable Syndicat Mixte du Canton de Saint Peray Présentation RAD année 2013 Comité Syndical Mercredi 10 décembre 2014 Les chiffres clés s 2013 Les chiffres clés des services d Eau

Plus en détail

Rencontre sur les performances sociales. Spécificités d une IMF du Nord (exemple de l adie)

Rencontre sur les performances sociales. Spécificités d une IMF du Nord (exemple de l adie) Rencontre sur les performances sociales Spécificités d une IMF du Nord (exemple de l adie) Dimension 1 Indicateurs de performance sociale A. Une dimension déjà bien prise en compte (veille mensuelle sur

Plus en détail

Nouvelles échelles salariales Incluant le PIB

Nouvelles échelles salariales Incluant le PIB Nouvelles échelles salariales Incluant le PIB Convention collective Mars 2011 Mars 2015 Note : Ce document regroupe les échelles salariales applicables aux différents titres d emploi représentés à la FIQ.

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION A KINDIA. DU 1er AU 14 MARS 2014 CHLORATION DE SOURCES AMENAGEES, CAPTAGE DE SOURCES, QUALITE DE L'EAU SOUTERRAINE.

RAPPORT DE MISSION A KINDIA. DU 1er AU 14 MARS 2014 CHLORATION DE SOURCES AMENAGEES, CAPTAGE DE SOURCES, QUALITE DE L'EAU SOUTERRAINE. RAPPORT DE MISSION A KINDIA DU 1er AU 14 MARS 2014 CHLORATION DE SOURCES AMENAGEES, CAPTAGE DE SOURCES, QUALITE DE L'EAU SOUTERRAINE. Source aménagée de Koukou 2 Daniel KRIER SOMMAIRE INTRODUCTION... 2

Plus en détail

Hinni vous souhaite la bienvenue

Hinni vous souhaite la bienvenue Hinni vous souhaite la bienvenue 1 1 Hinni SA Notre société Fondée en 1990. Champs d activité: hydrantes, pièces de rechange, contrôle et révision des hydrantes, contrôle des vannes, système de surveillance

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 28 rue du Maréchal Joffre 68640 WALDIGHOFFEN EAUX DESTINEES

Plus en détail

Reversement S1 S2 S3 S4 Filière : Sciences Economiques et Gestion(tronc commun)

Reversement S1 S2 S3 S4 Filière : Sciences Economiques et Gestion(tronc commun) Reversement S1 S2 S3 S4 Filière : Sciences Economiques et Gestion(tronc commun) 1 Semestre 1 SEG M 1 :Introduction à l'économie M 2 :Microéconomie I M 3 :Comptabilité générale I M 4 :Management I M2 :Introduction

Plus en détail

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : CHAVILLE

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : CHAVILLE Agence Régionale de Santé Délégation Territoriale des Hauts-de-Seine Préfecture des Hauts-de-Seine Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

DÉCHETS (Volume) - Suivi journalier SEMAINE 1

DÉCHETS (Volume) - Suivi journalier SEMAINE 1 DÉCHETS (Volume) - Suivi journalier SEMAINE 1 Complétez le premier tableau en notant le jour de collecte, ainsi que le nombre de sacs ou des sortis. A la fin de la semaine, faites le total pour chaque

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER ANNEXE COMPETENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER 2010 Page 1 /14 26/02/2010 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service Public d'eau Potable (article L du Code Général des Collectivités Territoriales)

Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service Public d'eau Potable (article L du Code Général des Collectivités Territoriales) Exercice Exercice 2014 2014 Commune de Canéjan Mise en forme par la société ICARE Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service Public d'eau Potable (article L2224-5 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

Délégation du Service Public de l Eau Potable

Délégation du Service Public de l Eau Potable DEPARTEMENT DU RHONE Délégation du Service Public de l Eau Potable Dossier de Consultation des Entreprises Pièce n 2 Mémoire Explicatif 1 PRESENTATION DU SERVICE 1.1 Les ressources 1.1.1 Origine de l eau

Plus en détail

Conseil Municipal 17 avril 2009. Le service de l eau potable

Conseil Municipal 17 avril 2009. Le service de l eau potable Conseil Municipal 17 avril 2009 Le service de l eau potable 1. L eau sur TERRE - Quantité - Répartition - Besoins SOMMAIRE 2. L eau en France et dans le Sud Est 3. Le cycle de l eau l domestique - Potabilisation

Plus en détail

Gestion innovante des eaux de ruissellement Actions sur le bassin Loire bretagne

Gestion innovante des eaux de ruissellement Actions sur le bassin Loire bretagne Gestion innovante des eaux de ruissellement Actions sur le bassin Loire bretagne Philippe AGENET Chargé de mission «Assainissement non collectif Eaux pluviales» Agence de l Eau Loire Bretagne Un règlement

Plus en détail

EXAMEN. Epreuve de : Pollutions et nuisances SECTIONS : LFSNA3-LFSV3(SVE)

EXAMEN. Epreuve de : Pollutions et nuisances SECTIONS : LFSNA3-LFSV3(SVE) A.U. : 2015-2016 SECTIONS : LFSNA3-LFSV3(SVE) Date de l épreuve : 13/06/2015 Calculatrice : autorisée non autorisée Question 1 : (8 points) 1/ Quels sont les principaux effets des pluies acides sur : (a)

Plus en détail

Journée «Eau et Assainissement

Journée «Eau et Assainissement Journée «Eau et Assainissement Enjeux et qualité de l eau sur le territoire du SAGE ATG Véronique GONZALEZ 23/01/2014 2 Agence Régionale de Santé Bretagne Origine des ARS : créées par l article 118 de

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de AMBEL Mairie Le village 38970 AMBEL 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 1 : Diagnostic de la situation actuelle Diagnostic

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1 REGIE DES EAUX DE VENELLES Service de l Eau Potable Année 2006 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU Etabli par Max

Plus en détail

Pour bien accomplir l analyse expérimentale des quatre plantes citées plus haut, nous avons utilisé le matériel suivant :

Pour bien accomplir l analyse expérimentale des quatre plantes citées plus haut, nous avons utilisé le matériel suivant : 4.1. Introduction Ce chapitre a pour objectif de montrer la procédure expérimentale adoptée, afin d évaluer le pouvoir épurateur de quatre plantes macrophytes, à savoir : Phragmites communis, Bambusa sp,

Plus en détail

filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution

filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution Votre eau doit traverser quelle distance? 238 milliards de litres d eau embouteillée sont consommés globalement annuellement. (source:

Plus en détail

EVOLUTION DES ACCORDS D EPARGNE SALARIALE DE BRANCHE

EVOLUTION DES ACCORDS D EPARGNE SALARIALE DE BRANCHE N 88 - SOCIAL n 33 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 juin 2010 ISSN 1769-4000 EVOLUTION DES ACCORDS D EPARGNE SALARIALE DE BRANCHE L essentiel La loi du 3 décembre 2008 n 2008-1258, et

Plus en détail

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PERSONNEL DE BUREAU

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PERSONNEL DE BUREAU SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PERSONNEL DE BUREAU 2106 CHARGÉ OU CHARGÉE DE PRODUCTION 5108 OPÉRATEUR OU OPÉRATRICE EN INFORMATIQUE, CLASSE I 5111 OPÉRATEUR OU OPÉRATRICE EN INFORMATIQUE, CLASSE II 5117

Plus en détail

PARAMETRES PHYSICO-CHIMIQUES DE L EAU D OPKARA TRAITEE PAR LES GRAINES DE MORINGA OLEIFERA.

PARAMETRES PHYSICO-CHIMIQUES DE L EAU D OPKARA TRAITEE PAR LES GRAINES DE MORINGA OLEIFERA. PARAMETRES PHYSICO-CHIMIQUES DE L EAU D OPKARA TRAITEE PAR LES GRAINES DE MORINGA OLEIFERA. Jacques K. Fatombi 1, Roger Gérard Jossé 1, Valentin Wotto 1, Taofiki Aminou 1*, Bruno Coulomb 2 1 Laboratoire

Plus en détail

Capteur OPTOD : capteur numérique pour la mesure d oxygène dissous et de la température.

Capteur OPTOD : capteur numérique pour la mesure d oxygène dissous et de la température. GAMME DIGISENS FICHE TECHNIQUE Notice d entretien capteur numérique Capteur OPTOD : capteur numérique pour la mesure d oxygène dissous et de la température. Oxygène : Membrane luminescente sensible à la

Plus en détail

Dioxyde de chlore avec pastilles

Dioxyde de chlore avec pastilles 1 2 0 Dioxyde de chlore avec pastilles 0,02 11 mg/l ClO 2 Dioxyde de chlore >> présence de Cl absence de Cl >> présence de Cl >> absence de Cl La sélection suivante s affiche: pour la détermination de

Plus en détail

SAGITTA Consultants en gestion publique LA TAXE DE SÉJOUR

SAGITTA Consultants en gestion publique LA TAXE DE SÉJOUR LA TAXE DE SÉJOUR L a taxe de séjour a été créée en 1910 dans le but de faire supporter par les touristes le financement d une part des charges que leur présence occasionne aux communes. En 2001, 1954

Plus en détail

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti L eau dans le processus de lavagedésinfection et de stérilisation: conditions de mesure des paramètres 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti Les normes Normes sur l eau purifiée (pharma, laboratoire,

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE SIAEP AMMERTZWILLER BALSCHWILLER

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE SIAEP AMMERTZWILLER BALSCHWILLER Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 S.I.A.E.P. AMMERTZWILLER BALSCHWILL MAIRIE 2 RUE DE L'ECOLE

Plus en détail

Analyse de la radioactivité dans les eaux embouteillées en France (eaux minérales naturelles et eaux de sources)

Analyse de la radioactivité dans les eaux embouteillées en France (eaux minérales naturelles et eaux de sources) Analyse de la radioactivité dans les eaux embouteillées en France (eaux minérales naturelles et eaux de sources) Etude DGS/ASN/IRSN J. Loyen, A. Brassac, C. Augeray IRSN/PRP-ENV/STEME Congrès SFRP de Bordeaux

Plus en détail

DROIT DES SOCIÉTÉS ET DE L'ARBITRAGE INTERNATIONAL : PRATIQUE EN DROIT DE L'OHADA. par Benoit Le Bars, Préface de Mamadou Ismaila Konaté

DROIT DES SOCIÉTÉS ET DE L'ARBITRAGE INTERNATIONAL : PRATIQUE EN DROIT DE L'OHADA. par Benoit Le Bars, Préface de Mamadou Ismaila Konaté DROIT DES SOCIÉTÉS ET DE L'ARBITRAGE INTERNATIONAL : PRATIQUE EN DROIT DE L'OHADA par Benoit Le Bars, Préface de Mamadou Ismaila Konaté TABLE DES MATIERES REMERCIEMENTS PRÉFACE SOMMAIRE LISTES DES ABRÉVIATIONS

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Traitement des Eaux Water Treatment Wasseraufbereitung Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les procédés mis en œuvre par une société certifiée, marque CSTBat Service, dont la liste à

Plus en détail

! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//( 0!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! (

!  #  $ % !&'( ) ** !&'!* ! * $! %! +,-.//( 0!1*! *  2 *3 4 4 '   #! ( ! "#$%$"&! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//(!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! ( 5! * " " ( 5 *6 $ 6! 6 (! *6 6 ( " #!$ 6 * " ( 5 "!&' # 7* (8( #! 3 ( '()* +$" $+%,-)./%! +) $ % * $%!) *!&1!) **1!

Plus en détail

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM)

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Plan 1.L e s O P C V M : D é f in it io n e t t y p e s 1.1 :D é f in it io n 1.2 : T y p e s 2. L e s a v a n t a g e s d u n p la c

Plus en détail

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04 JUIN 2014

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04 JUIN 2014 P R I M A T U R E REPUBLIQUE DU MALI ------------ UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI SECRETARIAT GENERAL DU ---------------- GOUVERNEMENT ------------ CCM N 2014-019/SGG COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU

Plus en détail

ANNEXE 1 Modèle de facture avec double affichage

ANNEXE 1 Modèle de facture avec double affichage ANNEXE 1 Modèle de facture avec double affichage FACTURE Expéditeur "délégation " "adresse " Destinataire France Tél : Fax : Références à rappeler : Identifiant labo. : Numéro de facture : Date : N du

Plus en détail

FERMETURE DES ÉCOLES, DES CENTRES DE FORMATION ET DU CENTRE ADMINISTRATIF DANS LE CAS DE FORCE MAJEURE

FERMETURE DES ÉCOLES, DES CENTRES DE FORMATION ET DU CENTRE ADMINISTRATIF DANS LE CAS DE FORCE MAJEURE 135 POLITIQUE FERMETURE DES ÉCOLES, DES CENTRES DE FORMATION ET DU CENTRE ADMINISTRATIF DANS LE CAS DE FORCE MAJEURE OBJECTIFS Procéder à la fermeture de certaines ou de toutes les écoles, les centres

Plus en détail

E 5028 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010

E 5028 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 E 5028 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 20 janvier 2010 le 20 janvier

Plus en détail

Les membres présents forment le quorum et déclarent avoir reçu l avis de convocation.

Les membres présents forment le quorum et déclarent avoir reçu l avis de convocation. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-IRÈNE Sainte-Irène, le 13 janvier 2014 Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil municipal, vendredi, 10 janvier 2014 à 17 h 30 au centre municipal

Plus en détail

Analyse des eaux du port de plaisance de Saint-Valery sur Somme en octobre 2013

Analyse des eaux du port de plaisance de Saint-Valery sur Somme en octobre 2013 Analyse des eaux du port de plaisance de Saint-Valery sur Somme en octobre 2013 Thierry Ruellet Jean-Denis Talleux 15 novembre 2013 Rapport du GEMEL n 13-023 Table des matières Analyse des eaux... 4 Physico-chimie...

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité Les bonnes pratiques pour une eau de qualité en élevages de volailles label RÉSUMÉ Les résultats d une enquête menée par l ARVOL (Association Régionale des Volailles de Chair d Aquitaine) en 2004 ont montré

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

LA REGLEMENTATION. ANGD MATHRICE Novembre 2009. Eric Drezet Violaine Louvet. Site web : http://www.ecoinfo.cnrs.fr

LA REGLEMENTATION. ANGD MATHRICE Novembre 2009. Eric Drezet Violaine Louvet. Site web : http://www.ecoinfo.cnrs.fr LA REGLEMENTATION ANGD MATHRICE Novembre 2009 Eric Drezet Violaine Louvet Site web : http://www.ecoinfo.cnrs.fr Extraction Transport matière première Fabrication Achat Transport produit fini Directives

Plus en détail

Table des matières. 1. Présentation de L École Supérieure de Génies (ESGE-SA)... 3

Table des matières. 1. Présentation de L École Supérieure de Génies (ESGE-SA)... 3 1 Table des matières 1. Présentation de L École Supérieure de Génies (ESGE-SA)... 3 2. Avis sur le rapport technique de satisfaction des conditions... 3 3. Description de la visite sur le terrain... 3

Plus en détail

ARCHIVES NATIONALES. Versement 19771455

ARCHIVES NATIONALES. Versement 19771455 Versement 19771455 MINISTERE : EQUIPEMENT ET LOGEMENT DIRECTION : CABINET SOUS-DIRECTION : DIVISION DES STATISTIQUES DU LOGEMENT Sommaire Dossiers provenant de la division de la documentation et des statistiques

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR COMMUNE DE LA VALLA EN GIER Le Bourg 42131 La Valla-en-Gier DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR Rapport de Phase III Juin 2012 ICA ENVIRONNEMENT 6 Rue Emile Noirot - 42300

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 SEPTEMBRE 2008

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 SEPTEMBRE 2008 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 SEPTEMBRE 2008 1) Election d une adjointe au Maire Mme MANGIN a été élue Adjointe au maire en charge des affaires scolaires. 2) Acquisitions foncières - Construction

Plus en détail

BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE ÎLE DE LA REUNION. Juin

BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE ÎLE DE LA REUNION. Juin BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE ÎLE DE LA REUNION Juin 2007 Pluviométrie du trimestre Cartes de précipitation (source Météo France) Eaux superficielles Quantité Débits Qualité La bactériologie Les matières

Plus en détail

AUX RESPONSABLES DES ASSURANCES COLLECTIVES FNEEQ CSN. Contrat 1008-1010 NOUVELLE TARIFICATION EN VIGUEUR AU 1 ER AVRIL 2015

AUX RESPONSABLES DES ASSURANCES COLLECTIVES FNEEQ CSN. Contrat 1008-1010 NOUVELLE TARIFICATION EN VIGUEUR AU 1 ER AVRIL 2015 COMMUNIQUÉ AUX RESPONSABLES DES ASSURANCES COLLECTIVES FNEEQ CSN NOUVELLE TARIFICATION EN VIGUEUR AU 1 ER AVRIL 2015 Le 2 décembre dernier, dans le cadre d une mise à jour budgétaire visant à contrôler

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE SI HABSHEIM

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE SI HABSHEIM Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 S.I. HABSHEIM MAIRIE 94 rue du Général de Gaulle 68440 HABSHEIM

Plus en détail

Le 14 mars 2012. Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail

Le 14 mars 2012. Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail Le 14 mars 2012 Par Isabelle Brière, conseillère en relations du travail Introduction PLAN DE LA PRÉSENTATION Partie 1 : Loi sur les normes du travail et la convention collective Partie 2 : Échelles de

Plus en détail

S A I N T - L O U I S

S A I N T - L O U I S S A I N T - L O U I S REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE Service Régional de la Statistique

Plus en détail

Bilan d exploitation 2012 ISDND de Bénac. 02 octobre 2013

Bilan d exploitation 2012 ISDND de Bénac. 02 octobre 2013 Bilan d exploitation 2012 ISDND de Bénac 02 octobre 2013 ) Sommaire 1. Travaux réalisés 2. Bilan des apports 3. Gestion de la qualitédes eaux 4. Gestion du biogaz 5. Traitement des lixiviats 6. Bilan des

Plus en détail

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : Agence Régionale de Santé Délégation Territoriale des Hauts-de-Seine Préfecture des Hauts-de-Seine Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Plus en détail

Les souscriptions de capacités aux Points d Interface Transport Distribution (PITD)

Les souscriptions de capacités aux Points d Interface Transport Distribution (PITD) En savoir plus sur Les souscriptions de capacités aux Points d Interface Transport Distribution (PITD) Les clients consommateurs connectés à un réseau de distribution sont alimentés par des expéditeurs

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE

DISTRIBUTION D EAU POTABLE Département du LOT SYNDICAT D ADDUCTION D EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT DE SARRAZAC CRESSENSAC S/Préfecture de GOURDON Mairie de SARRAZAC 466OO DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL PRIX QUALITE TRANSPARENCE

Plus en détail

JURISPRUDENCE. PS Plomberie Sanitaire Juin 2008. Objet : Double problématique des douches/baignoires et des WC dans les salles d eau/de bains

JURISPRUDENCE. PS Plomberie Sanitaire Juin 2008. Objet : Double problématique des douches/baignoires et des WC dans les salles d eau/de bains JURISPRUDENCE PS Plomberie Sanitaire Juin 2008 Objet : Double problématique des douches/baignoires et des WC dans les salles d eau/de bains 1) DOUCHES/BAIGNOIRES Les référentiels Qualitel et Environnement

Plus en détail

Règlement sur la qualité de l eau potable

Règlement sur la qualité de l eau potable Règlement sur la qualité de l eau potable Caroline Robert Direction des politiques de l eau Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs 25 janvier 2011 Sujets abordés Projet de

Plus en détail

BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE ÎLE DE LA REUNION

BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE ÎLE DE LA REUNION BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE ÎLE DE LA REUNION Mars 2007 Pluviométrie du trimestre Cartes de précipitation (source Météo France) Eaux superficielles Quantité Débits Qualité La bactériologie Les matières

Plus en détail

Etat des lieux de l autosurveillance des points de déversement. Focus sur les aides pour le 10e programme révisé

Etat des lieux de l autosurveillance des points de déversement. Focus sur les aides pour le 10e programme révisé Etat des lieux de l autosurveillance des points de déversement Focus sur les aides pour le 10e programme révisé 1 1 - Etat des lieux de l autosurveillance des points de déversement des systèmes d assainissement

Plus en détail

La Légionelle à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes

La Légionelle à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes Historique Situation avant 1ères analyses : - obligation préfectorale de surveillance annuelle depuis 07/03 - traitement anti corrosion fer et cuivre en continu

Plus en détail

RELEVÉ DU RATIO DE LIQUIDITÉ À COURT TERME (LCR) FAQ DE NATURE TECHNIQUE

RELEVÉ DU RATIO DE LIQUIDITÉ À COURT TERME (LCR) FAQ DE NATURE TECHNIQUE RELEVÉ DU RATIO DE LIQUIDITÉ À COURT TERME (LCR) FAQ DE NATURE TECHNIQUE (Au moment de la traduction de ce texte, certaines figures n étaient disponibles qu en anglais.) OBJET Les institutions de dépôts

Plus en détail

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée. Le 18/12/2014 CIRCULAIRE 2014-16-DRJ Objet : Paramètres 2015 Madame, Monsieur le directeur, Je vous prie de bien vouloir trouver en annexe l'ensemble des paramètres utiles à compter du 1 er janvier 2015

Plus en détail

À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE

À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE Eau France Le 17 mars 2015 À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE SUEZ environnement s engage pour gérer durablement la ressource Préserver la ressource en eau représente pour SUEZ environnement plus qu

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES POUVOIR ADJUDICATEUR : Pouvoir adjudicateur : Commune de Saint Martin de Crau, BP 50001 13558 Saint Martin de Crau cedex. 04 90 47 17 29 04 90 47 34 52

Plus en détail

Prévisions budgétaires 2014 Budgetary forecast

Prévisions budgétaires 2014 Budgetary forecast Prévisions budgétaires 2014 Budgetary forecast Prévisions Résultats Prévisions Revenus Revenues budgétaires 2014 estimés Budgetaires Taxes foncières Operation tax 5 690 724 $ 5 294 282 $ 5 086 253 $ Dettes

Plus en détail

L'assainissement transfrontalier à Genève : de la planification à la réalisation

L'assainissement transfrontalier à Genève : de la planification à la réalisation FORUM du 18 septembre 2013 Gestion intégrée des eaux : Comment réussir une régionalisation par bassin versant L'assainissement transfrontalier à Genève : de la planification à la réalisation Alain Wyss

Plus en détail

Cette plate-forme est aménagée en deux zones distinctes, une zone conteneurs et une zone de vrac, elle-même divisée en trois : Vrac n 1, n 2 et n 3.

Cette plate-forme est aménagée en deux zones distinctes, une zone conteneurs et une zone de vrac, elle-même divisée en trois : Vrac n 1, n 2 et n 3. A B INTRODUCTION La société Carrières et Ballastières de Picardie (société en nom collectif dont les associés sont les sociétés CEMEX Granulats et HOLCIM France) souhaite exploiter par campagne une installation

Plus en détail

des Chartes Forestières de Territoire

des Chartes Forestières de Territoire Un Réseau R des Chartes Forestières de Territoire Quel fonctionnement à l échelle des Alpes françaises? aises? Rendre lisible la forêt et la filière bois dans l aml aménagement du territoire Un dispositif

Plus en détail

Concession trentenaire... 217 Concession cinquantenaire... 433 Alvéole au columbarium (durée 30 ans)... 866

Concession trentenaire... 217 Concession cinquantenaire... 433 Alvéole au columbarium (durée 30 ans)... 866 Tarifs communaux St Nazaire les Eymes Page 1 / 5 TARIFS COMMUNAUX EN VIGUEUR Concessions cimetière TARIFS APPLICABLES JUSQU AU 31 DECEMBRE 2015 Concession trentenaire... 217 Concession cinquantenaire...

Plus en détail

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1 ANNEXE du PLU Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1 1. GÉNÉRALITÉS Située au nord-ouest de Paris, la commune de la Frette s étend sur le versant ouest des Buttes du Parisis et l altitude qui est

Plus en détail

Title Text. Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité

Title Text. Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité Title Text Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité Contenu de la présentation Schéma général et avancement Suivi et administration Validation des entrevues Enrichissement

Plus en détail

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU INFORMATION 211 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU EAUSERVICE NOUS METTONS TOUT EN OEUVRE POUR PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT ET PRÉVENIR TOUTE ÉVENTUELLE POLLUTION DE L EAU eauservice c est : Le distributeur

Plus en détail