RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER,MARS, AVRIL, MAI NZEREKORE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER,MARS, AVRIL, MAI 2014 - NZEREKORE"

Transcription

1 RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER,MARS, AVRIL, MAI NZEREKORE Sample Collection Institution Name of person conducting testing Lab Sample ID collection (d/m/y) (d/m/y) Town/ Scheme Sub-District (if applicable) Point borehole, etc) residual (mg/l) Turbidity (NTU) (CFU/100 ml) ml) SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Mohomou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Réservoir e vue Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Non conforme ajustement du taux de chlore SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Wussoyah Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré ONAH Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Réservoir e vue Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Réservoir e vue Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme

2 RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme M'balya 0 SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Mohomou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme

3 RESULTATS D'ANALYSES DE MARS NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Réservoir Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Non conforme ajustement du taux de chlore SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Wussoyah Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré ONAH Robinet A. Eau traitée Conforme

4 RESULTATS D'ANALYSES D'AVRIL NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Réservoir Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet Eau traitée Conforme A. SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme

5 RESULTATS D'ANALYSES DE MAI NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme M'balya 0 SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Réservoir Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Goniya Robinet Eau traitée Conforme A. SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme

Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Séquence n 6

Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Séquence n 6 Séquence n 6 Introduction : Pour satisfaire une fonction de service ou une contrainte, un objet technique doit assurer une ou plusieurs fonctions techniques nécessaires à son fonctionnement. Il est possible

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 28 rue du Maréchal Joffre 68640 WALDIGHOFFEN EAUX DESTINEES

Plus en détail

Nécessité de la désinfection

Nécessité de la désinfection Fiche 1 NETTOYAGE ET DÉSINFECTION DES OUVRAGES : OBJECTIFS ET PRINCIPES Lors de travaux réalisés sur les réseaux de distribution d eau potable et les appareils qui s y rattachent, il est essentiel de s

Plus en détail

CB TEST CERTIFICATE CERTIFICAT D ESSAI OC

CB TEST CERTIFICATE CERTIFICAT D ESSAI OC DK-19317 IEC SYSTEM FOR MUTUAL RECOGNITION OF TEST CERTIFICATES FOR ELECTRICAL EQUIPMENT (IECEE) CB SCHEME SYSTEME CEI D ACCEPTATION MUTUELLE DE CERTIFICATS D ESSAIS DES EQUIPEMENTS ELECTRIQUES (IECEE)

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE DANNEMARIE

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE DANNEMARIE Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 MAIRIE DE DANNEMARIE 1 PLACE HOTEL DE VILLE 68210 DANNEMARIE

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE DEPARTEMENT DE LA SAVOIE COMMUNE DE SAINT BON-COURCHEVEL SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE SOMMAIRE I Adéquation entre les besoins futurs et les ressources disponibles

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1 REGIE DES EAUX DE VENELLES Service de l Eau Potable Année 2006 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU Etabli par Max

Plus en détail

Délégation du Service Public de l Eau Potable

Délégation du Service Public de l Eau Potable DEPARTEMENT DU RHONE Délégation du Service Public de l Eau Potable Dossier de Consultation des Entreprises Pièce n 2 Mémoire Explicatif 1 PRESENTATION DU SERVICE 1.1 Les ressources 1.1.1 Origine de l eau

Plus en détail

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune . Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune Octobre 2011. Régie Départementale d Assistance. 1 Rue du 30 ème Régiment d Infanterie. BP 2444. 74041 Annecy Cedex.

Plus en détail

Certificat d Analyses disponible sur en utilisant le numéro de série sur l étiquette de chaque produit

Certificat d Analyses disponible sur  en utilisant le numéro de série sur l étiquette de chaque produit labkem SOLUTIONS PATRONS POUR ETALONNAGE D EQUIPEMENTS Les solutions patrons sont une partie très importante des systèmes de mesure du laboratoire. Sans elles, les mesures seraient erronées. Elles sont

Plus en détail

De l'eau des rivières à l'eau du robinet.

De l'eau des rivières à l'eau du robinet. De l'eau des rivières à l'eau du robinet. Pour être en bonne santé, l homme doit consommer 1,5 litre d eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d une qualité satisfaisante. L eau est dite potable

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Traitement des Eaux Water Treatment Wasseraufbereitung Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les procédés mis en œuvre par une société certifiée, marque CSTBat Service, dont la liste à

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820 Plan de continuité Station de traitement et de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER Éric Sioui (418) 882-8820 Description des équipements et Plan de continuité En premier lieu,

Plus en détail

Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau

Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau COMMUNE DE CARNOULES Eau Potable - 201 Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau (Application de la Loi n 95-101 du 2 février 1995 et du décret n

Plus en détail

Hinni vous souhaite la bienvenue

Hinni vous souhaite la bienvenue Hinni vous souhaite la bienvenue 1 1 Hinni SA Notre société Fondée en 1990. Champs d activité: hydrantes, pièces de rechange, contrôle et révision des hydrantes, contrôle des vannes, système de surveillance

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION A KINDIA. DU 1er AU 14 MARS 2014 CHLORATION DE SOURCES AMENAGEES, CAPTAGE DE SOURCES, QUALITE DE L'EAU SOUTERRAINE.

RAPPORT DE MISSION A KINDIA. DU 1er AU 14 MARS 2014 CHLORATION DE SOURCES AMENAGEES, CAPTAGE DE SOURCES, QUALITE DE L'EAU SOUTERRAINE. RAPPORT DE MISSION A KINDIA DU 1er AU 14 MARS 2014 CHLORATION DE SOURCES AMENAGEES, CAPTAGE DE SOURCES, QUALITE DE L'EAU SOUTERRAINE. Source aménagée de Koukou 2 Daniel KRIER SOMMAIRE INTRODUCTION... 2

Plus en détail

Switching Power Supply XP POWER L L C SUITE E DYER RD SANTA ANA CA UNITED STATES

Switching Power Supply XP POWER L L C SUITE E DYER RD SANTA ANA CA UNITED STATES US-21402-UL IEC SYSTEM FOR MUTUAL RECOGNITION OF TEST CERTIFICATES FOR ELECTRICAL EQUIPMENT (IECEE) CB SCHEME SYSTEME CEI D'ACCEPTATION MUTUELLE DE CERTIFICATS D'ESSAIS DES EQUIPEMENTS ELECTRIQUES (IECEE)

Plus en détail

Reversement S1 S2 S3 S4 Filière : Sciences Economiques et Gestion(tronc commun)

Reversement S1 S2 S3 S4 Filière : Sciences Economiques et Gestion(tronc commun) Reversement S1 S2 S3 S4 Filière : Sciences Economiques et Gestion(tronc commun) 1 Semestre 1 SEG M 1 :Introduction à l'économie M 2 :Microéconomie I M 3 :Comptabilité générale I M 4 :Management I M2 :Introduction

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de AMBEL Mairie Le village 38970 AMBEL 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 1 : Diagnostic de la situation actuelle Diagnostic

Plus en détail

Ez Water World met à votre disposition la meilleure des technologies, issue de sa propre recherche, pour produire une eau parfaitement pure.

Ez Water World met à votre disposition la meilleure des technologies, issue de sa propre recherche, pour produire une eau parfaitement pure. Ez Water World met à votre disposition la meilleure des technologies, issue de sa propre recherche, pour produire une eau parfaitement pure. Ainsi, tout en éliminant les inconvénients des bouteilles d

Plus en détail

10. QUALITÉ DE L EAU DE DISTRIBUTION

10. QUALITÉ DE L EAU DE DISTRIBUTION 10. QUALITÉ DE L EAU DE DISTRIBUTION 1. Origine de l eau distribuée L approvisionnement en eau potable de la Région de Bruxelles-Capitale s élève en moyenne à 68,2 millions de mètres cubes par an (sur

Plus en détail

filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution

filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution Votre eau doit traverser quelle distance? 238 milliards de litres d eau embouteillée sont consommés globalement annuellement. (source:

Plus en détail

Pour bien accomplir l analyse expérimentale des quatre plantes citées plus haut, nous avons utilisé le matériel suivant :

Pour bien accomplir l analyse expérimentale des quatre plantes citées plus haut, nous avons utilisé le matériel suivant : 4.1. Introduction Ce chapitre a pour objectif de montrer la procédure expérimentale adoptée, afin d évaluer le pouvoir épurateur de quatre plantes macrophytes, à savoir : Phragmites communis, Bambusa sp,

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 28 rue du Maréchal Joffre 68640 WALDIGHOFFEN EAUX DESTINEES

Plus en détail

Capteur OPTOD : capteur numérique pour la mesure d oxygène dissous et de la température.

Capteur OPTOD : capteur numérique pour la mesure d oxygène dissous et de la température. GAMME DIGISENS FICHE TECHNIQUE Notice d entretien capteur numérique Capteur OPTOD : capteur numérique pour la mesure d oxygène dissous et de la température. Oxygène : Membrane luminescente sensible à la

Plus en détail

La distribution de l eau potable au ULIS en 2010. Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux

La distribution de l eau potable au ULIS en 2010. Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux La distribution de l eau potable au ULIS en 2010 Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux La gestion déléguée La ville des Ulis est responsable de la distribution de l eau potable à ses habitants Elle a confié

Plus en détail

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : CHAVILLE

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : CHAVILLE Agence Régionale de Santé Délégation Territoriale des Hauts-de-Seine Préfecture des Hauts-de-Seine Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Plus en détail

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti L eau dans le processus de lavagedésinfection et de stérilisation: conditions de mesure des paramètres 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti Les normes Normes sur l eau purifiée (pharma, laboratoire,

Plus en détail

Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service Public d'eau Potable (article L du Code Général des Collectivités Territoriales)

Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service Public d'eau Potable (article L du Code Général des Collectivités Territoriales) Exercice Exercice 2014 2014 Commune de Canéjan Mise en forme par la société ICARE Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service Public d'eau Potable (article L2224-5 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité Les bonnes pratiques pour une eau de qualité en élevages de volailles label RÉSUMÉ Les résultats d une enquête menée par l ARVOL (Association Régionale des Volailles de Chair d Aquitaine) en 2004 ont montré

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Faire le suivi du statut vaccinal de l usager hémodialysé. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures thérapeutiques.

Plus en détail

RELEVÉ DU RATIO DE LIQUIDITÉ À COURT TERME (LCR) FAQ DE NATURE TECHNIQUE

RELEVÉ DU RATIO DE LIQUIDITÉ À COURT TERME (LCR) FAQ DE NATURE TECHNIQUE RELEVÉ DU RATIO DE LIQUIDITÉ À COURT TERME (LCR) FAQ DE NATURE TECHNIQUE (Au moment de la traduction de ce texte, certaines figures n étaient disponibles qu en anglais.) OBJET Les institutions de dépôts

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR COMMUNE DE LA VALLA EN GIER Le Bourg 42131 La Valla-en-Gier DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR Rapport de Phase III Juin 2012 ICA ENVIRONNEMENT 6 Rue Emile Noirot - 42300

Plus en détail

PARAMETRES PHYSICO-CHIMIQUES DE L EAU D OPKARA TRAITEE PAR LES GRAINES DE MORINGA OLEIFERA.

PARAMETRES PHYSICO-CHIMIQUES DE L EAU D OPKARA TRAITEE PAR LES GRAINES DE MORINGA OLEIFERA. PARAMETRES PHYSICO-CHIMIQUES DE L EAU D OPKARA TRAITEE PAR LES GRAINES DE MORINGA OLEIFERA. Jacques K. Fatombi 1, Roger Gérard Jossé 1, Valentin Wotto 1, Taofiki Aminou 1*, Bruno Coulomb 2 1 Laboratoire

Plus en détail

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PERSONNEL DE BUREAU

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PERSONNEL DE BUREAU SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PERSONNEL DE BUREAU 2106 CHARGÉ OU CHARGÉE DE PRODUCTION 5108 OPÉRATEUR OU OPÉRATRICE EN INFORMATIQUE, CLASSE I 5111 OPÉRATEUR OU OPÉRATRICE EN INFORMATIQUE, CLASSE II 5117

Plus en détail

Dioxyde de chlore avec pastilles

Dioxyde de chlore avec pastilles 1 2 0 Dioxyde de chlore avec pastilles 0,02 11 mg/l ClO 2 Dioxyde de chlore >> présence de Cl absence de Cl >> présence de Cl >> absence de Cl La sélection suivante s affiche: pour la détermination de

Plus en détail

MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU. POUR LA PERIODE 2013 à 2018

MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU. POUR LA PERIODE 2013 à 2018 MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU POUR LA PERIODE 2013 à 2018 Le conseil d administration de l agence de l eau Adour-Garonne délibérant valablement, Vu le code

Plus en détail

ANNEXE 1 Modèle de facture avec double affichage

ANNEXE 1 Modèle de facture avec double affichage ANNEXE 1 Modèle de facture avec double affichage FACTURE Expéditeur "délégation " "adresse " Destinataire France Tél : Fax : Références à rappeler : Identifiant labo. : Numéro de facture : Date : N du

Plus en détail

Les souscriptions de capacités aux Points d Interface Transport Distribution (PITD)

Les souscriptions de capacités aux Points d Interface Transport Distribution (PITD) En savoir plus sur Les souscriptions de capacités aux Points d Interface Transport Distribution (PITD) Les clients consommateurs connectés à un réseau de distribution sont alimentés par des expéditeurs

Plus en détail

E 5028 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010

E 5028 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 E 5028 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 20 janvier 2010 le 20 janvier

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE SIAEP AMMERTZWILLER BALSCHWILLER

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE SIAEP AMMERTZWILLER BALSCHWILLER Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 S.I.A.E.P. AMMERTZWILLER BALSCHWILL MAIRIE 2 RUE DE L'ECOLE

Plus en détail

ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY

ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY VERS UNE GESTION DURABLE ET RESPONSABLE DES RESSOURCES EN EAU CARA LE 19 OCTOBRE 2012 LES AMÉLIORATIONS APPORTÉES À LA COLLECTE DES EAUX BRUTES LA PROBLÉMATIQUE D APPROVISIONNEMENT

Plus en détail

La Légionelle à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes

La Légionelle à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes Historique Situation avant 1ères analyses : - obligation préfectorale de surveillance annuelle depuis 07/03 - traitement anti corrosion fer et cuivre en continu

Plus en détail

HORAIRES LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SAMEDI

HORAIRES LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SAMEDI Division administrative Section : Administration générale Droit constitutionnel et science politique (36 h) T.D Administration territoriale Protection civile (18 h à compléter) Technique de rédaction administrative

Plus en détail

! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//( 0!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! (

!  #  $ % !&'( ) ** !&'!* ! * $! %! +,-.//( 0!1*! *  2 *3 4 4 '   #! ( ! "#$%$"&! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//(!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! ( 5! * " " ( 5 *6 $ 6! 6 (! *6 6 ( " #!$ 6 * " ( 5 "!&' # 7* (8( #! 3 ( '()* +$" $+%,-)./%! +) $ % * $%!) *!&1!) **1!

Plus en détail

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : Agence Régionale de Santé Délégation Territoriale des Hauts-de-Seine Préfecture des Hauts-de-Seine Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Plus en détail

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU INFORMATION 211 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU EAUSERVICE NOUS METTONS TOUT EN OEUVRE POUR PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT ET PRÉVENIR TOUTE ÉVENTUELLE POLLUTION DE L EAU eauservice c est : Le distributeur

Plus en détail

AIDES SPÉCIFIQUES POUR LES INVESTISSEMENTS EN MATIÈRE D ENVIRONNEMENT

AIDES SPÉCIFIQUES POUR LES INVESTISSEMENTS EN MATIÈRE D ENVIRONNEMENT AIDES SPÉCIFIQUES POUR LES INVESTISSEMENTS EN MATIÈRE D ENVIRONNEMENT UWE CCE 18/02/2014 Annick VANKEERBERGEN 1 Introduction Environnement = Obligations à respecter Mais aussi : Incitants pour dépasser

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT GILDAS DE RHUYS ADAPTATION DU ZONAGE

COMMUNE DE SAINT GILDAS DE RHUYS ADAPTATION DU ZONAGE COMMUNE DE SAINT GILDAS DE RHUYS ADAPTATION DU ZONAGE D'ASSAINISSEMENT 2/6 PREAMBULE Dans le cadre de la procédure d'élaboration de son plan local d'urbanisme, la commune de Saint Gildas de Rhuys, ayant

Plus en détail

Service public d eau d

Service public d eau d Service public d eau d potable Syndicat Mixte du Canton de Saint Peray Présentation RAD année 2013 Comité Syndical Mercredi 10 décembre 2014 Les chiffres clés s 2013 Les chiffres clés des services d Eau

Plus en détail

L'assainissement transfrontalier à Genève : de la planification à la réalisation

L'assainissement transfrontalier à Genève : de la planification à la réalisation FORUM du 18 septembre 2013 Gestion intégrée des eaux : Comment réussir une régionalisation par bassin versant L'assainissement transfrontalier à Genève : de la planification à la réalisation Alain Wyss

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE SI HABSHEIM

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE SI HABSHEIM Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 S.I. HABSHEIM MAIRIE 94 rue du Général de Gaulle 68440 HABSHEIM

Plus en détail

Biologie. Objectif disciplinaire : objectif sécurité routière :

Biologie. Objectif disciplinaire : objectif sécurité routière : Biologie 47 L Alcool Objectif disciplinaire : absorption de l alcool par le corps humain action de l alcool sur la commande des mouvements comprendre le processus de l élimination de l alcool objectif

Plus en détail

Formation au code EPANET. Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014.

Formation au code EPANET. Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014. Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014. SOMMAIRE 1) Introduction. 2) Application de base 3) Consommation moyenne et Pompage 4) Les profils de modulation de la consommation 5) La gestion

Plus en détail

VERRE ET CONTACT ALIMENTAIRE

VERRE ET CONTACT ALIMENTAIRE VERRE ET CONTACT ALIMENTAIRE 1. Evolution du contexte législatif 2. Situation actuelle 3. Perspectives Jean-Jacques MESNIL 1 Evolution de la législation Directive Européenne 84/500 Juin 2012 : projet de

Plus en détail

Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage

Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage Présentation à la 44 ième rencontre du RTHQ Mai 2011 Sommaire Codes applicables Produits approuvés Évacuation Ventilation Alimentation en eau potable

Plus en détail

Stations d'accumulateurs

Stations d'accumulateurs Stations d'accumulateurs 1. Généralités HYDAC fournit des stations d'accumulateurs entièrement tuyautées, prêtes à l'emploi avec tous les organes de distribution, robinets et dispositifs de sécurité nécessaires

Plus en détail

POMPE HOSPIRA GEMSTAR

POMPE HOSPIRA GEMSTAR POMPE HOSPIRA GEMSTAR La pompe Gemstar est équipée d une batterie rechargeable ayant environ 5 jours d autonomie. La pompe fonctionne avec une batterie, un voyant vert clignotte. La réserve de batterie

Plus en détail

La distribution de l eau potable aux ULIS en 2012. Pierre GUINET - Audrey GUERN Lyonnaise des Eaux

La distribution de l eau potable aux ULIS en 2012. Pierre GUINET - Audrey GUERN Lyonnaise des Eaux La distribution de l eau potable aux ULIS en 2012 Pierre GUINET - Audrey GUERN Lyonnaise des Eaux Contrat de gestion déléguée La commune des Ulis est responsable de la distribution de l eau potable à ses

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER ANNEXE COMPETENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER 2010 Page 1 /14 26/02/2010 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

Conseil Municipal 17 avril 2009. Le service de l eau potable

Conseil Municipal 17 avril 2009. Le service de l eau potable Conseil Municipal 17 avril 2009 Le service de l eau potable 1. L eau sur TERRE - Quantité - Répartition - Besoins SOMMAIRE 2. L eau en France et dans le Sud Est 3. Le cycle de l eau l domestique - Potabilisation

Plus en détail

Val-de-Travers. Présentation de la régionalisation des eaux au Val-de-Travers suite à la fusion en 2009 de neuf communes. yf1

Val-de-Travers. Présentation de la régionalisation des eaux au Val-de-Travers suite à la fusion en 2009 de neuf communes. yf1 yf1 Présentation de la régionalisation des eaux au suite à la fusion en 2009 de neuf communes Diapositive 1 yf1 yfatton; 20.08.2013 Au programme 1. Historique du processus de la fusion 2. Etat des lieux

Plus en détail

Qualité de l eau distribuée par réseau

Qualité de l eau distribuée par réseau Thème: eau > public cible : consommateurs d eau potable Qualité de l eau distribuée par réseau Qualité de l eau destinée à la consommation humaine période 2005-2006-2007 Version 2010 Plus d infos : www.bruxellesenvironnement.be

Plus en détail

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin Strasbourg Communauté Urbaine Communauté Urbaine de Strasbourg Commune d ECKBOLSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 6.2. Annexe sanitaire Eau potable Dossier approuvé Décembre 2007 Communauté

Plus en détail

FRP 2a Calcul du capital de prévoyance pour les rentes variables Version 2015

FRP 2a Calcul du capital de prévoyance pour les rentes variables Version 2015 FRP 2a Calcul du capital de prévoyance pour les rentes variables Version 2015 FRP 2a Calcul du capital de prévoyance pour les rentes variables / Version 2015 Page 1 Bases juridiques Art. 65b, 65c et 65d

Plus en détail

Les paramètres de performance pour assurer la qualité environnementale

Les paramètres de performance pour assurer la qualité environnementale Les paramètres de performance pour assurer la qualité environnementale L expérience du nouveau CHUM Présentée par : Jacques Morency, ing. MBA Nouveau CHUM Jean-Pierre Gauvin, MSc.A., CIH, ROH, EP, R(ACRP)

Plus en détail

Règlement sur la qualité de l eau potable

Règlement sur la qualité de l eau potable Règlement sur la qualité de l eau potable Caroline Robert Direction des politiques de l eau Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs 25 janvier 2011 Sujets abordés Projet de

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

POLITIQUE DE PLACEMENTS DELA SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC

POLITIQUE DE PLACEMENTS DELA SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC POLITIQUE DE PLACEMENTS DELA SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS.l 1.1 Placements à court terme 1 1.2 Révision des placements 1 2. ENCADREMENT DES PLACEMENTS 2 2.1 Véhicules

Plus en détail

Les zones de dissipation végétalisées. Direction de l Eau et de l Environnement S.A.T.E.S.E.

Les zones de dissipation végétalisées. Direction de l Eau et de l Environnement S.A.T.E.S.E. Les zones de dissipation végétalisées Direction de l Eau et de l Environnement S.A.T.E.S.E. Philosophie et Objectifs Direction de l Eau et de l Environnement S.A.T.E.S.E. Les zones de dissipation végétalisées

Plus en détail

Substitution des sels d aluminium par des sels de fer

Substitution des sels d aluminium par des sels de fer Substitution des sels d aluminium par des sels de fer Retours d expériences sur plusieurs usines d eau potable Cédric HELMER, CIRSEE Pôle Eau Potable 00/00/00 Presentation title 1 Situation actuelle Risque

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA COMMISSION SPANC DU 28 JUILLET 2015

COMPTE-RENDU DE LA COMMISSION SPANC DU 28 JUILLET 2015 COMPTE-RENDU DE LA COMMISSION SPANC DU 28 JUILLET 2015 Rappel de l ordre du jour : - Présentation des nouveaux tarifs du marché d entretien (vidanges) - Questions diverses Relevé de conclusions : Les tarifs

Plus en détail

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012 Ville de Clermont-Ferrand Gestion de la ressource en eau potable Journée technique 02.02.2012 Plan Le circuit de l eau à Clermont-Ferrand Ouvrages de production d eau Sources et réservoirs L Usine Elévatoire

Plus en détail

SDESR Journée technique aqua pro Bulle 20 janvier 2010

SDESR Journée technique aqua pro Bulle 20 janvier 2010 SDESR Journée technique aqua pro Bulle 20 janvier 2010 Services Industriels de Genève Démarche qualité : Plaintes clients et protection du réseau de distribution J-B. Guillet / Conseil en installation

Plus en détail

Comparateur CHECKIT. Avec échelle chromatique continue (Disque) www.lovibond.com L analyse des eaux de piscines janvier 2016

Comparateur CHECKIT. Avec échelle chromatique continue (Disque) www.lovibond.com L analyse des eaux de piscines janvier 2016 Comparateur CHECKIT Avec échelle chromatique continue (Disque) 16 www.lovibond.com L analyse des eaux de piscines janvier 2016 Vue avant du comparateur CHECKIT Kit d analyse complet avec mallette de transport

Plus en détail

La facturation diverse avec TFP et pourquoi pas

La facturation diverse avec TFP et pourquoi pas La facturation diverse avec TFP et pourquoi pas Par : Daniel Villemure Société GRICS Société GRICS La facturation diverse, c est quoi? Factures de transport scolaire Factures de location de locaux Factures

Plus en détail

Un exemplaire du présent rapport a également été fourni au Canton de Russell (W260092015) qui reçoit son eau potable de la Ville d Ottawa.

Un exemplaire du présent rapport a également été fourni au Canton de Russell (W260092015) qui reçoit son eau potable de la Ville d Ottawa. Usine de purification de l eau de Britannia Le rapport suivant présente le résumé des résultats d analyse de la qualité de l eau, des avis de mauvaise qualité de l eau et d autres renseignements fonctionnels

Plus en détail

DECLARATION DE CONFORMITE AUX DIRECTIVES DE L UNION EUROPEENNE. DECLARATION DE NON-NUISANCE MEDICALE.

DECLARATION DE CONFORMITE AUX DIRECTIVES DE L UNION EUROPEENNE. DECLARATION DE NON-NUISANCE MEDICALE. RSF Fabricant 45, Av Marcel Dassault 31500 TOULOUSE Tel : + 33 561 207 909 Fax : + 33 561 800 094 Web : rsf-europe.com Mail : rsf@rsf-europe.com Technologies HSS DECLARATION DE CONFORMITE AUX DIRECTIVES

Plus en détail

Arrêté concernant le barème de participation des familles aux coûts de l accueil extra-familial (Du 18 février 2008)

Arrêté concernant le barème de participation des familles aux coûts de l accueil extra-familial (Du 18 février 2008) Arrêté concernant le barème de ticipation des familles aux coûts de l accueil extra-familial (Du 18 février 2008) Le Conseil communal de la Ville de Neuchâtel, Vu la loi sur les structures d accueil de

Plus en détail

31892 / B/N Surrogate Mix (4/89 SOW) w/ indicator Page 1 de 5

31892 / B/N Surrogate Mix (4/89 SOW) w/ indicator Page 1 de 5 FICHE TECHNIQUE SANTE-SECURITE Selon la règlementation (CE) n 1907/2006 Date de la modification: 07/21/14 www.restek.com SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise

Plus en détail

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : ANTONY trimestre

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : ANTONY trimestre Agence Régionale de Santé Délégation Territoriale des Hauts-de-Seine Préfecture des Hauts-de-Seine Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Plus en détail

Création d une nouvelle canalisation de distribution d eau potable

Création d une nouvelle canalisation de distribution d eau potable Marché public de maîtrise d œuvre Création d une nouvelle canalisation de distribution d eau potable Programme d intervention 1 1. CONTEXTE DE L OPERATION Le Syndicat de Warmeriville regroupe 4 communes

Plus en détail

Présenté par: Colonel Sédibinet SIDIBE, Directeur Général du Centre d Observation, de Surveillance et d Information Environnementales (COSIE)

Présenté par: Colonel Sédibinet SIDIBE, Directeur Général du Centre d Observation, de Surveillance et d Information Environnementales (COSIE) L EAU EN GUINEE Présenté par: Colonel Sédibinet SIDIBE, Directeur Général du Centre d Observation, de Surveillance et d Information Environnementales (COSIE) Mr Sayon OULAYE S/Directeur des Statistiques

Plus en détail

Journée «Eau et Assainissement

Journée «Eau et Assainissement Journée «Eau et Assainissement Enjeux et qualité de l eau sur le territoire du SAGE ATG Véronique GONZALEZ 23/01/2014 2 Agence Régionale de Santé Bretagne Origine des ARS : créées par l article 118 de

Plus en détail

Rentrée Universitaire 2015

Rentrée Universitaire 2015 Comité d accueil et d accompagnement des nouveaux étudiants Dispositif CANE 2015 2016 N Prénoms Noms Contacts Universités 1 Alpha Oumar Diallo 06 87 ************* Lille 1 SESI 2 Aissatou Bah 06 67 *************

Plus en détail

Injonction de payer Règlement (CE) n 1896/2006 du Parlement européen et du Conseil du 12 décembre 2006

Injonction de payer Règlement (CE) n 1896/2006 du Parlement européen et du Conseil du 12 décembre 2006 Injonction de payer Règlement (CE) n 1896/2006 du Parlement européen et du Conseil du 12 décembre 2006 instituant une procédure européenne d injonction de payer Historique Acte : Règlement (CE) n 1896/2006

Plus en détail

FICHE 1. Economisons l'eau

FICHE 1. Economisons l'eau FICHE 1 Economisons l'eau La situation de sécheresse exceptionnelle qu'a traversé notre département en 2003 et les craintes qui s'amorcent pour l été 2010 nous conduisent à envisager, dans notre vie quotidienne,

Plus en détail

Le 5 Avril 2012, la classe de 2 nde 10 s est rendue accompagnée par deux professeurs, M. Charrin professeur d Histoire-Géographie, et Mme Lioger

Le 5 Avril 2012, la classe de 2 nde 10 s est rendue accompagnée par deux professeurs, M. Charrin professeur d Histoire-Géographie, et Mme Lioger Le 5 Avril 2012, la classe de 2 nde 10 s est rendue accompagnée par deux professeurs, M. Charrin professeur d Histoire-Géographie, et Mme Lioger professeur de Sciences de la Vie et de la Terre, à deux

Plus en détail

Gestion, contraintes, innovations et perspectives dans le domaine de la gestion de l eau des piscines publiques

Gestion, contraintes, innovations et perspectives dans le domaine de la gestion de l eau des piscines publiques Journées d Etude Nationales, 21 mars 2012 Gestion, contraintes, innovations et perspectives dans le domaine de la gestion de l eau des piscines publiques Serge Lucas, directeur de la piscine sports loisirs

Plus en détail

Teneurs en nitrates et nitrites de la Vologne (partie 1) TAUX AUTORISES POUR UNE EAU DE CONSOMMATION

Teneurs en nitrates et nitrites de la Vologne (partie 1) TAUX AUTORISES POUR UNE EAU DE CONSOMMATION L eau de la Vologne est-elle de bonne qualité? Les élèves du lycée Jean LURCART ont commencé leurs études sur des bases de données, les conditions climatiques actuelles ne permettant pas de réaliser une

Plus en détail

CONCEPTION CONCEPTION CONCEPTION. Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires. Réseau d eau chaude sanitaire ATTENTION

CONCEPTION CONCEPTION CONCEPTION. Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires. Réseau d eau chaude sanitaire ATTENTION Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires Rédaction cahier des clauses techniques particulières (CCTP) Phase Travaux Opération préalable à la réception des installations (OPR)

Plus en détail

Analyse des données individuelles groupées

Analyse des données individuelles groupées Analyse des données individuelles groupées Analyse des Temps de Réponse Le modèle mixte linéaire (L2M) Y ij, j-ième observation continue de l individu i (i = 1,, N ; j =1,, n) et le vecteur des réponses

Plus en détail

GESTION DE LA SECHERESSE

GESTION DE LA SECHERESSE GESTION DE LA SECHERESSE Version de juin 2011 DELEGATION TERRITORIALE DE LA LOZERE Immeuble «Le Saint-Clair» - Avenue du 11 novembre BP 136-48005 MENDE Cedex Tél. : 04.66.49.40.70 - Télécopie : 04.66.49.03.07

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE CONCERNANT L ANALYSE ET LA GESTION DES RISQUES ASSOCIÉS À UNE ENTREPRISE AGRICOLE

LIGNE DIRECTRICE CONCERNANT L ANALYSE ET LA GESTION DES RISQUES ASSOCIÉS À UNE ENTREPRISE AGRICOLE LIGNE DIRECTRICE CONCERNANT L ANALYSE ET LA GESTION DES RISQUES ASSOCIÉS À UNE ENTREPRISE AGRICOLE Entrée en vigueur : 1 er mai 2014 LIGNE DIRECTRICE CONCERNANT L ANALYSE ET LA GESTION DES RISQUES ASSOCIÉS

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

Schéma directeur en eau potable

Schéma directeur en eau potable Syndicat Intercommunal De Saône-Ognon-Vingeanne Schéma directeur en eau potable Présentation Résumé de l étude et programme de travaux B&R Ingénierie Franche-Comté 13. avenue Aristide Briand 39100 DOLE

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 0. 2.2 : Gaz non inflammable et non toxique.

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 0. 2.2 : Gaz non inflammable et non toxique. Page : 1 ón 2.2 : Gaz non inflammable et non toxique. Attention M«1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise Identificateur de produit Nom commercial : N FDS : Description

Plus en détail