RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER,MARS, AVRIL, MAI NZEREKORE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER,MARS, AVRIL, MAI 2014 - NZEREKORE"

Transcription

1 RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER,MARS, AVRIL, MAI NZEREKORE Sample Collection Institution Name of person conducting testing Lab Sample ID collection (d/m/y) (d/m/y) Town/ Scheme Sub-District (if applicable) Point borehole, etc) residual (mg/l) Turbidity (NTU) (CFU/100 ml) ml) SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Mohomou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Réservoir e vue Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Non conforme ajustement du taux de chlore SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Wussoyah Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré ONAH Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Réservoir e vue Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Réservoir e vue Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme

2 RESULTATS D'ANALYSES DE FEVRIER NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme M'balya 0 SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Mohomou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /02/ /02/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme

3 RESULTATS D'ANALYSES DE MARS NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Réservoir Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Non conforme ajustement du taux de chlore SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré Wussoyah Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /03/ /03/2014 Nzérékoré ONAH Robinet A. Eau traitée Conforme

4 RESULTATS D'ANALYSES D'AVRIL NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Réservoir Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Goniya Robinet Eau traitée Conforme A. SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Télépoulou Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /04/ /04/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme

5 RESULTATS D'ANALYSES DE MAI NZEREKORE SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Yalenzo Sortie station Eau traitée Conforme M'balya 0 SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Réservoir Aval Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Goniya Robinet Eau traitée Conforme A. SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 1 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Ossud 2 Robinet A. Eau traitée Conforme SEG Barry Mamadou Gandho/ Sow M'balya Nzérékoré NZ-ET /05/ /05/2014 Nzérékoré Sciérie Robinet A. Eau traitée Conforme

Nécessité de la désinfection

Nécessité de la désinfection Fiche 1 NETTOYAGE ET DÉSINFECTION DES OUVRAGES : OBJECTIFS ET PRINCIPES Lors de travaux réalisés sur les réseaux de distribution d eau potable et les appareils qui s y rattachent, il est essentiel de s

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 28 rue du Maréchal Joffre 68640 WALDIGHOFFEN EAUX DESTINEES

Plus en détail

Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Séquence n 6

Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Séquence n 6 Séquence n 6 Introduction : Pour satisfaire une fonction de service ou une contrainte, un objet technique doit assurer une ou plusieurs fonctions techniques nécessaires à son fonctionnement. Il est possible

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Traitement des Eaux Water Treatment Wasseraufbereitung Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les procédés mis en œuvre par une société certifiée, marque CSTBat Service, dont la liste à

Plus en détail

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune . Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune Octobre 2011. Régie Départementale d Assistance. 1 Rue du 30 ème Régiment d Infanterie. BP 2444. 74041 Annecy Cedex.

Plus en détail

Hinni vous souhaite la bienvenue

Hinni vous souhaite la bienvenue Hinni vous souhaite la bienvenue 1 1 Hinni SA Notre société Fondée en 1990. Champs d activité: hydrantes, pièces de rechange, contrôle et révision des hydrantes, contrôle des vannes, système de surveillance

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

Formation au code EPANET. Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014.

Formation au code EPANET. Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014. Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014. SOMMAIRE 1) Introduction. 2) Application de base 3) Consommation moyenne et Pompage 4) Les profils de modulation de la consommation 5) La gestion

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1 REGIE DES EAUX DE VENELLES Service de l Eau Potable Année 2006 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU Etabli par Max

Plus en détail

Délégation du Service Public de l Eau Potable

Délégation du Service Public de l Eau Potable DEPARTEMENT DU RHONE Délégation du Service Public de l Eau Potable Dossier de Consultation des Entreprises Pièce n 2 Mémoire Explicatif 1 PRESENTATION DU SERVICE 1.1 Les ressources 1.1.1 Origine de l eau

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR COMMUNE DE LA VALLA EN GIER Le Bourg 42131 La Valla-en-Gier DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR Rapport de Phase III Juin 2012 ICA ENVIRONNEMENT 6 Rue Emile Noirot - 42300

Plus en détail

Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau

Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau COMMUNE DE CARNOULES Eau Potable - 201 Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau (Application de la Loi n 95-101 du 2 février 1995 et du décret n

Plus en détail

10. QUALITÉ DE L EAU DE DISTRIBUTION

10. QUALITÉ DE L EAU DE DISTRIBUTION 10. QUALITÉ DE L EAU DE DISTRIBUTION 1. Origine de l eau distribuée L approvisionnement en eau potable de la Région de Bruxelles-Capitale s élève en moyenne à 68,2 millions de mètres cubes par an (sur

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION A KINDIA. DU 1er AU 14 MARS 2014 CHLORATION DE SOURCES AMENAGEES, CAPTAGE DE SOURCES, QUALITE DE L'EAU SOUTERRAINE.

RAPPORT DE MISSION A KINDIA. DU 1er AU 14 MARS 2014 CHLORATION DE SOURCES AMENAGEES, CAPTAGE DE SOURCES, QUALITE DE L'EAU SOUTERRAINE. RAPPORT DE MISSION A KINDIA DU 1er AU 14 MARS 2014 CHLORATION DE SOURCES AMENAGEES, CAPTAGE DE SOURCES, QUALITE DE L'EAU SOUTERRAINE. Source aménagée de Koukou 2 Daniel KRIER SOMMAIRE INTRODUCTION... 2

Plus en détail

De l'eau des rivières à l'eau du robinet.

De l'eau des rivières à l'eau du robinet. De l'eau des rivières à l'eau du robinet. Pour être en bonne santé, l homme doit consommer 1,5 litre d eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d une qualité satisfaisante. L eau est dite potable

Plus en détail

Qualité de l eau distribuée par réseau

Qualité de l eau distribuée par réseau Thème: eau > public cible : consommateurs d eau potable Qualité de l eau distribuée par réseau Qualité de l eau destinée à la consommation humaine période 2005-2006-2007 Version 2010 Plus d infos : www.bruxellesenvironnement.be

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE DEPARTEMENT DE LA SAVOIE COMMUNE DE SAINT BON-COURCHEVEL SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE SOMMAIRE I Adéquation entre les besoins futurs et les ressources disponibles

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER ANNEXE COMPETENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER 2010 Page 1 /14 26/02/2010 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

FICHE 1. Economisons l'eau

FICHE 1. Economisons l'eau FICHE 1 Economisons l'eau La situation de sécheresse exceptionnelle qu'a traversé notre département en 2003 et les craintes qui s'amorcent pour l été 2010 nous conduisent à envisager, dans notre vie quotidienne,

Plus en détail

Substitution des sels d aluminium par des sels de fer

Substitution des sels d aluminium par des sels de fer Substitution des sels d aluminium par des sels de fer Retours d expériences sur plusieurs usines d eau potable Cédric HELMER, CIRSEE Pôle Eau Potable 00/00/00 Presentation title 1 Situation actuelle Risque

Plus en détail

filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution

filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution Votre eau doit traverser quelle distance? 238 milliards de litres d eau embouteillée sont consommés globalement annuellement. (source:

Plus en détail

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin Strasbourg Communauté Urbaine Communauté Urbaine de Strasbourg Commune d ECKBOLSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 6.2. Annexe sanitaire Eau potable Dossier approuvé Décembre 2007 Communauté

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de AMBEL Mairie Le village 38970 AMBEL 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 1 : Diagnostic de la situation actuelle Diagnostic

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

arium advance EDI Désionisation électrochimique parfaitement fiable Avantages Description Applications Eau de type 2 d une qualité constamment élevée

arium advance EDI Désionisation électrochimique parfaitement fiable Avantages Description Applications Eau de type 2 d une qualité constamment élevée arium advance EDI Désionisation électrochimique parfaitement fiable Avantages Fiabilité : eau de type 2 de qualité constamment élevée grâce à une technologie EDI ultramoderne Gain de temps : utilisation

Plus en détail

Stations d'accumulateurs

Stations d'accumulateurs Stations d'accumulateurs 1. Généralités HYDAC fournit des stations d'accumulateurs entièrement tuyautées, prêtes à l'emploi avec tous les organes de distribution, robinets et dispositifs de sécurité nécessaires

Plus en détail

! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//( 0!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! (

!  #  $ % !&'( ) ** !&'!* ! * $! %! +,-.//( 0!1*! *  2 *3 4 4 '   #! ( ! "#$%$"&! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//(!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! ( 5! * " " ( 5 *6 $ 6! 6 (! *6 6 ( " #!$ 6 * " ( 5 "!&' # 7* (8( #! 3 ( '()* +$" $+%,-)./%! +) $ % * $%!) *!&1!) **1!

Plus en détail

SDESR Journée technique aqua pro Bulle 20 janvier 2010

SDESR Journée technique aqua pro Bulle 20 janvier 2010 SDESR Journée technique aqua pro Bulle 20 janvier 2010 Services Industriels de Genève Démarche qualité : Plaintes clients et protection du réseau de distribution J-B. Guillet / Conseil en installation

Plus en détail

L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires

L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires 01 La règlementation concernant la qualité des eaux destinées à la consommation humaine s applique sans restriction aux installations d eau à l

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité Les bonnes pratiques pour une eau de qualité en élevages de volailles label RÉSUMÉ Les résultats d une enquête menée par l ARVOL (Association Régionale des Volailles de Chair d Aquitaine) en 2004 ont montré

Plus en détail

POMPE HOSPIRA GEMSTAR

POMPE HOSPIRA GEMSTAR POMPE HOSPIRA GEMSTAR La pompe Gemstar est équipée d une batterie rechargeable ayant environ 5 jours d autonomie. La pompe fonctionne avec une batterie, un voyant vert clignotte. La réserve de batterie

Plus en détail

Création d une nouvelle canalisation de distribution d eau potable

Création d une nouvelle canalisation de distribution d eau potable Marché public de maîtrise d œuvre Création d une nouvelle canalisation de distribution d eau potable Programme d intervention 1 1. CONTEXTE DE L OPERATION Le Syndicat de Warmeriville regroupe 4 communes

Plus en détail

Ez Water World met à votre disposition la meilleure des technologies, issue de sa propre recherche, pour produire une eau parfaitement pure.

Ez Water World met à votre disposition la meilleure des technologies, issue de sa propre recherche, pour produire une eau parfaitement pure. Ez Water World met à votre disposition la meilleure des technologies, issue de sa propre recherche, pour produire une eau parfaitement pure. Ainsi, tout en éliminant les inconvénients des bouteilles d

Plus en détail

guide pratique l eau... de vos puits, sources et forages édité par la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales

guide pratique l eau... de vos puits, sources et forages édité par la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales Service Santé-Environnement 8 rue du Père Joseph Wresinski - BP 1408-16017 ANGOULÊME Cedex Tél. 05 45 97 46 47 - Fax : 05 45 97 46 46 Tous droits

Plus en détail

Traitement des eaux de source de plus en plus riches en gaz carbonique et de plus en plus douces :

Traitement des eaux de source de plus en plus riches en gaz carbonique et de plus en plus douces : Traitement des eaux de source de plus en plus riches en gaz carbonique et de plus en plus douces : Les exigences des nouvelles normes en Allemagne permettent de neutraliser les eaux naturelles d une manière

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

La Légionelle à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes

La Légionelle à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes Historique Situation avant 1ères analyses : - obligation préfectorale de surveillance annuelle depuis 07/03 - traitement anti corrosion fer et cuivre en continu

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE

DISTRIBUTION D EAU POTABLE Département du LOT SYNDICAT D ADDUCTION D EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT DE SARRAZAC CRESSENSAC S/Préfecture de GOURDON Mairie de SARRAZAC 466OO DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL PRIX QUALITE TRANSPARENCE

Plus en détail

Analyse des données individuelles groupées

Analyse des données individuelles groupées Analyse des données individuelles groupées Analyse des Temps de Réponse Le modèle mixte linéaire (L2M) Y ij, j-ième observation continue de l individu i (i = 1,, N ; j =1,, n) et le vecteur des réponses

Plus en détail

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux PhysiqueChimie Programme de Terminale S Les ions nitrate dans l eau Thème : Agir Economiser les ressources et respecter l environnement Contrôle de la qualité par dosage Type de ressources : Activité :

Plus en détail

Toujours utiliser une seringue propre et sèche pour prélever le réactif

Toujours utiliser une seringue propre et sèche pour prélever le réactif MODE D EMPLOI NAOCL, HTH, NADCC ET EAU DE JAVEL Le contrôle de la qualité de la solution d hypochlorite de sodium produite par WATA est indispensable afin de déterminer le dosage à appliquer en fonction

Plus en détail

Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation. www.afrobarometer.org

Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation. www.afrobarometer.org Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation www.afrobarometer.org 1 www.afrobarometer.org 2 Afrobaromètre: Qu est-ce que c est? Afrobaromètre (AB): Une série d enquêtes comparatives sur l opinion

Plus en détail

LA GESTION DE LA QUALITE DES EAUX A TRIPOLI (LIBAN) WATER QUALITY MANAGMENT IN TRIPOLI (LEBANON)

LA GESTION DE LA QUALITE DES EAUX A TRIPOLI (LIBAN) WATER QUALITY MANAGMENT IN TRIPOLI (LEBANON) Larhyss Journal, ISSN 1112-3680, n 03, Juin 2004, pp.79-89 2004 Laboratoire de Recherche en Hydraulique Souterraine et de Surface LA GESTION DE LA QUALITE DES EAUX A TRIPOLI (LIBAN) WATER QUALITY MANAGMENT

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE CONTRÔLE ANTIDOPAGE N d ordre de mission Mission order number

PROCES-VERBAL DE CONTRÔLE ANTIDOPAGE N d ordre de mission Mission order number Athlete Id provided Sexe 1. 0 1. 0 Exemplaire destiné à l Agence française de lutte contre le dopage 229, bd Saint Germain 75007 PARIS Tél. 01.40.62.76.76 Athlete Id provided Sexe 1. 0 1. 0 Exemplaire

Plus en détail

Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation. www.afrobarometer.org

Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation. www.afrobarometer.org Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation www.afrobarometer.org 1 www.afrobarometer.org 2 Afrobaromètre: Qu est-ce que c est? Afrobaromètre(AB): Une série d enquêtes comparatives sur l opinion

Plus en détail

Règlement sur la qualité de l'eau des piscines et autres bassins artificiels

Règlement sur la qualité de l'eau des piscines et autres bassins artificiels Page 1 of 8 Éditeur officiel du Québec À jour au 1er avril 2012 Ce document a valeur officielle. c. Q-2, r. 39 Règlement sur la qualité de l'eau des piscines et autres bassins artificiels Loi sur la qualité

Plus en détail

Sciences physiques et chimiques

Sciences physiques et chimiques bac pro Philippe Adloff Hervé Gabillot Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-946-2 Sciences physiques et chimiques Seconde professionnelle 100 % Exercices expérimentaux science et

Plus en détail

12 rue Marie Curie - BP 175 78 313 MAUREPAS CEDEX www.ati-services.com

12 rue Marie Curie - BP 175 78 313 MAUREPAS CEDEX www.ati-services.com 12 rue Marie Curie - BP 175 78 313 MAUREPAS CEDEX www.ati-services.com Maurepas, le 08 mars 2012 A l'attention de...: INTERMARCHE 12 Rue Jean Lurcat Affaire suivie par...: M. BRIAIS cbriais@orange.fr Téléphone...:

Plus en détail

Mise en service d un réseau neuf

Mise en service d un réseau neuf Gestion des risques liés à l eau lors de l ouverture d un bâtiment Aile Ouest Aile Est Aile SUD ICASS ARROJA Marie-Agnès, cadre hygiéniste ICS MOREAU Nathalie, infirmière hygiéniste Mise en service d un

Plus en détail

ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY

ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY VERS UNE GESTION DURABLE ET RESPONSABLE DES RESSOURCES EN EAU CARA LE 19 OCTOBRE 2012 LES AMÉLIORATIONS APPORTÉES À LA COLLECTE DES EAUX BRUTES LA PROBLÉMATIQUE D APPROVISIONNEMENT

Plus en détail

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2 NOM : Date : TP 1 : IDENTIFICATION DES IONS La législation impose que la composition des eaux en bouteilles soit affichée sur leur étiquette. Plusieurs ions sont généralement mentionnés, dans des quantités

Plus en détail

Drinking Water Quality Standards Regulation

Drinking Water Quality Standards Regulation THE DRINKING WATER SAFETY ACT (C.C.S.M. c. D101) Drinking Water Quality Standards Regulation LOI SUR LA QUALITÉ DE L'EAU POTABLE (c. D101 de la C.P.L.M.) Règlement sur les normes de qualité de l'eau potable

Plus en détail

Descriptif. Fonctions. Caractéristiques. Applications. Tests. Vanne de régulation permettant la limitation et la stabilisation hydraulique du débit.

Descriptif. Fonctions. Caractéristiques. Applications. Tests. Vanne de régulation permettant la limitation et la stabilisation hydraulique du débit. DN 50 à 000 - Série K 0 Vanne de régulation permettant la limitation et la stabilisation hydraulique du débit. Fonctions Limiter un débit quelles que soient les variations de la pression amont et de la

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY 1 Nancy, le 24 avril 2014 Délégation Territoriale de Meurthe-et-Moselle Cellule contrôle sanitaire des eaux Affaire suivie par : Stéphanie MONIOT/BR Courriel : ars-lorraine-dt54-vsse@ars.sante.fr Téléphone

Plus en détail

User guide. Français

User guide. Français User guide Français FRANÇAIS Bienvenue Le HumidAir est un humidificateur qui fournit une humidification chauffée et qui est conçu pour être utilisé avec l'appareil AirSense 10 ou AirCurve 10. Lisez ce

Plus en détail

Descriptif. Fonctions. Caractéristiques. Applications. Tests. Vanne de régulation permettant la limitation et la stabilisation hydraulique du débit.

Descriptif. Fonctions. Caractéristiques. Applications. Tests. Vanne de régulation permettant la limitation et la stabilisation hydraulique du débit. DN 50 à 000 - Série K 0 Vanne de régulation permettant la limitation et la stabilisation hydraulique du débit. Descriptif Généralités sur le fonctionnement de la vanne Hydrobloc, voir fiche Série K. Gamme

Plus en détail

Les clés pour entretenir facilement votre spa. SpaTime la gamme d entretien pour les spas

Les clés pour entretenir facilement votre spa. SpaTime la gamme d entretien pour les spas Les clés pour entretenir facilement votre spa SpaTime la gamme d entretien pour les spas Equilibre de l eau Votre spa est un lieu de détente et de bien-être par excellence. Il est donc essentiel que l

Plus en détail

arium advance EDI Désionisation électrochimique parfaitement fiable Avantages Description Applications ijust

arium advance EDI Désionisation électrochimique parfaitement fiable Avantages Description Applications ijust arium advance EDI Désionisation électrochimique parfaitement fiable Avantages Eau de type 2 de qualité constamment élevée grâce à la technologie EDI moderne Consommation d eau optimisée auto matique ment

Plus en détail

Demande chimique en oxygène

Demande chimique en oxygène Table des matières Introduction Réactifs DCO Azote et phosphore HI 83214 HI 83099 HI 839800 HI 3898 Page J3 J5 J6 J7 J8 J10 J11 J1 Tableau comparatif Paramètre Photomètre Photomètre Thermo-réacteur Trousse

Plus en détail

Technische Information N 1 Bulletin Technique N 1

Technische Information N 1 Bulletin Technique N 1 Technische Information N 1 Bulletin Technique N 1 05.05.2006 ab sofort /application immédiate Referenz / Référence: 001-06 Datum / Date: 05.05.2006 Objekt / Objet: Technische Info France Eurocup 1+2 /

Plus en détail

"Pour les Jeunes et Par les Jeunes"

Pour les Jeunes et Par les Jeunes Liste des participants sélectionnés pour la 2ème étape du Fonds "Pour les Jeunes et Par les Jeunes" Numéro Organisation KIN1 KIN2 KIN3 KAN5 NZE6 KAN13 NZE18 MAM19 CON21 Les amis de l environnement (l AE)

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

COMMISSION BANCAIRE, FINANCIERE ET DES ASSURANCES

COMMISSION BANCAIRE, FINANCIERE ET DES ASSURANCES La liste des indices de référence du mois de janvier 2010 est composée comme suit : Indice A (certif. de trésorerie 12 mois) : 0,774 0,3863 0,1929 0,0643 Indice B (obligations linéaires 2 ans) : 1,359

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Prévention Santé Environnement

Diplôme National du Brevet Prévention Santé Environnement DANS CE CADRE Académie :.. Repère : 12DNBPSEMEAG3 Examen : Diplôme National du Brevet Série :.. Session : SEPTEMBRE 2012 Épreuve/sous épreuve : Prévention Santé Environnement NOM :.. (en majuscule, suivi

Plus en détail

RAPPORT D'ANALYSE. Conservation de vos échantillons

RAPPORT D'ANALYSE. Conservation de vos échantillons MAIRIE DE MONTBLANC/ARS MAIRIE DE MONTBLANC Hôtel de ville 34290 MONTBLANC RAPPORT D'ANALYSE Page 1/9 N Ech Matrice Référence échantillon Observations 001 Eau de consommation 0340000000249-MONTBLANC 002

Plus en détail

REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ

REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ DUREE : 2 x 2 JOURS PROGRAMME : Les gaz combustibles - Rappels sur les unités - Classification des gaz distribués La combustion - Principe Le pouvoir

Plus en détail

des Chartes Forestières de Territoire

des Chartes Forestières de Territoire Un Réseau R des Chartes Forestières de Territoire Quel fonctionnement à l échelle des Alpes françaises? aises? Rendre lisible la forêt et la filière bois dans l aml aménagement du territoire Un dispositif

Plus en détail

Plan de l intervention

Plan de l intervention Récupération de l eau de pluie : Quels rôles pour la collectivité? 1. Suivi & contrôle des installations privatives, 1.1. Les prescriptions techniques, Plan de l intervention 1.2. Le contrôle des installations

Plus en détail

Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage

Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage Présentation à la 44 ième rencontre du RTHQ Mai 2011 Sommaire Codes applicables Produits approuvés Évacuation Ventilation Alimentation en eau potable

Plus en détail

HORAIRES LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SAMEDI

HORAIRES LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SAMEDI Division administrative Section : Administration générale Droit constitutionnel et science politique (36 h) T.D Administration territoriale Protection civile (18 h à compléter) Technique de rédaction administrative

Plus en détail

Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre!

Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre! Communiqué de presse www.perpignanmediterranee.com Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre! Fournir à chaque abonné de l'eau en quantité suffisante et en qualité irréprochable : c'est

Plus en détail

Descriptif. Fonctions. Caractéristiques. Applications. Tests

Descriptif. Fonctions. Caractéristiques. Applications. Tests Vanne de régulation permettant le maintien de la pression amont ou la décharge d une pression excessive. Fonctions Transférer les excédents d un réseau (amont) vers un réseau (aval) à plus faible pression,

Plus en détail

Date de naissance (J-M-A) moléculaire et séquençage Adresse. Ville Prov 330 Avenue Université Code postal Moncton, N.B. E1C 2Z3

Date de naissance (J-M-A) moléculaire et séquençage Adresse. Ville Prov 330 Avenue Université Code postal Moncton, N.B. E1C 2Z3 DEMANDE D ANALYSE PAR SEQUENCAGE EXOME Information du patient ID Hôpital # Nom de famille Prénom Sexe: H F Laboratoire de diagnostic Date de naissance (J-M-A) moléculaire et séquençage Adresse Ville Prov

Plus en détail

Val-de-Travers. Présentation de la régionalisation des eaux au Val-de-Travers suite à la fusion en 2009 de neuf communes. yf1

Val-de-Travers. Présentation de la régionalisation des eaux au Val-de-Travers suite à la fusion en 2009 de neuf communes. yf1 yf1 Présentation de la régionalisation des eaux au suite à la fusion en 2009 de neuf communes Diapositive 1 yf1 yfatton; 20.08.2013 Au programme 1. Historique du processus de la fusion 2. Etat des lieux

Plus en détail

Quelle Eau Boire? Institut Ming Men. Ecole de Médecine Traditionnelle Chinoise

Quelle Eau Boire? Institut Ming Men. Ecole de Médecine Traditionnelle Chinoise Institut Ming Men Quelle Eau Boire? Institut Ming Men 146 Grande Rue 54180 Heillecourt Tel : 03 83 96 26 20 06 09 88 02 18 Quelle Eau boire? Eau du robinet, eau en bouteille minérale ou de source, eau

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. Prédiagnostic des ouvrages

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. Prédiagnostic des ouvrages DEPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE COMMUNE D ARACHES-LA-FRASSE SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE Prédiagnostic des ouvrages SOMMAIRE Localisation des principaux ouvrages...4 Schéma altimétrique

Plus en détail

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau Journée d information & d échanges des fontainiers La désinfection de l eau La désinfection de l eau Le but de la désinfection La désinfection par le Chlore Les méthodes Le dosage Mesurer la teneur en

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique

Le Contrat de Performance Energétique Le Contrat de Performance Energétique 1. Proposition de valeur de Schneider Le contrat de Performance Energétique Le modèle économique Le processus Le financement 2. Les Engagements de Schneider Electric

Plus en détail

LOGICIEL GSP 1 ESTIMATION DES COUTS D EXPLOITATION DES SERVICES D EAU POTABLE METHODOLOGIE ET REFERENCES

LOGICIEL GSP 1 ESTIMATION DES COUTS D EXPLOITATION DES SERVICES D EAU POTABLE METHODOLOGIE ET REFERENCES ECOLE NATIONALE DU GENIE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT DE STRASBOURG LOGICIEL GSP 1 ESTIMATION DES COUTS D EPLOITATION DES SERVICES D EAU POTABLE METHODOLOGIE ET REFERENCES 1 Diadème Ingénierie et Ministère

Plus en détail

D où vient l eau potable du Grand Lyon?

D où vient l eau potable du Grand Lyon? L eau du Grand Lyon L eau du Grand Lyon Notre agglomération bénéficie d une ressource en eau abondante et de qualité. C est une chance que beaucoup nous envient. En effet, il s agit d un bien précieux

Plus en détail

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012 Ville de Clermont-Ferrand Gestion de la ressource en eau potable Journée technique 02.02.2012 Plan Le circuit de l eau à Clermont-Ferrand Ouvrages de production d eau Sources et réservoirs L Usine Elévatoire

Plus en détail

Les souscriptions de capacités aux Points d Interface Transport Distribution (PITD)

Les souscriptions de capacités aux Points d Interface Transport Distribution (PITD) En savoir plus sur Les souscriptions de capacités aux Points d Interface Transport Distribution (PITD) Les clients consommateurs connectés à un réseau de distribution sont alimentés par des expéditeurs

Plus en détail

5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE

5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE 5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE La présente note a pour but de décrire et justifier les dispositions générales à adopter en matière d assainissement eaux usées - eaux pluviales, d eau potable et d ordures

Plus en détail

Date d entrée en vigueur : printemps 2013.

Date d entrée en vigueur : printemps 2013. Q0227/2013 Fleuve Saint-Laurent - Région Centre et Arctique - Carte aucune Transit des navires de fort gabarit et de forte longueur dans le tronçon Québec-Montréal. Définitions : Dans le tronçon Québec-Montréal

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL Prix Qualité Transparence 2010 1 Le présent rapport a pour objet de Présenter les différents éléments techniques et financiers relatif au prix et à la qualité

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

Dosage du 2,4,6-trichloroanisole relargable dans le vin par les bouchons de liège (Résolution OIV-Oeno 296-2009)

Dosage du 2,4,6-trichloroanisole relargable dans le vin par les bouchons de liège (Résolution OIV-Oeno 296-2009) Méthode OIV-MA-AS315-16 Méthode Type IV Dosage du par les bouchons de liège (Résolution OIV-Oeno 296-2009) 1 DOMAINE D'APPLICATION : Contrôle de qualité des bouchons de liège destinés à fermer les bouteilles

Plus en détail

LOW COST TOUT INCLUS FIAT PANDA. Moteur: Essence A/C Radio CD Assurance tous risques sans franchise Réservoir plein PRIX / SEMAINE

LOW COST TOUT INCLUS FIAT PANDA. Moteur: Essence A/C Radio CD Assurance tous risques sans franchise Réservoir plein PRIX / SEMAINE LOW COST TOUT INCLUS FIAT PANDA Assurance tous risques sans franchise Réservoir plein 01.01.15-30.06.15 20.09.15 30.06.15 01.07.15-31.07.15 01.08.15-23.08.15 23.08.15-20.09.15 190 240 315 240 LOW COST

Plus en détail

CA ARCserve r16 devance Veeam Backup and Replication 6.5 dans le domaine de la protection virtuelle

CA ARCserve r16 devance Veeam Backup and Replication 6.5 dans le domaine de la protection virtuelle devance Veeam Backup and Replication 6.5 dans le domaine de la protection virtuelle En octobre 2012, Network Testing Labs (NTL) a réalisé une analyse concurrentielle à la demande de CA Technologies. Selon

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Gestion des déchets dangereux

Roche Diagnostics France. Gestion des déchets dangereux Roche Diagnostics France Gestion des déchets dangereux GESTION DES DECHETS DANGEREUX Ce document a pour but de vous accompagner dans votre politique de gestion et de traitement de vos déchets générés lors

Plus en détail

PREAMBULE. Le réseau d Alimentation en Eau Potable (A.E.P.) de la commune de SAINT- SAUVEUR est exploité en régie communale.

PREAMBULE. Le réseau d Alimentation en Eau Potable (A.E.P.) de la commune de SAINT- SAUVEUR est exploité en régie communale. 1 PREAMBULE Le réseau d Alimentation en Eau Potable (A.E.P.) de la commune de SAINT- SAUVEUR est exploité en régie communale. Les élus souhaitent disposer d'une analyse exacte de la situation actuelle,

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE BIONEST MD

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE BIONEST MD NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE BIONEST MD Domaines d application : Fiche de niveau : Communautaire, commercial et institutionnel Standard Juin 2005 Révision

Plus en détail

La qualité microbiologique de l eau dans les établissements de santé : pourquoi et comment la maîtriser?

La qualité microbiologique de l eau dans les établissements de santé : pourquoi et comment la maîtriser? La qualité microbiologique de l eau dans les établissements de santé : pourquoi et comment la maîtriser? Docteur Fabien SQUINAZI Directeur du Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Le biofilm des réseaux

Plus en détail

GRUNDFOS alldos information Produit. Oxiperm Pro. Production fiable de dioxyde de chlore de solutions diluées pour la désinfection de l eau

GRUNDFOS alldos information Produit. Oxiperm Pro. Production fiable de dioxyde de chlore de solutions diluées pour la désinfection de l eau GRUNDFOS alldos information Produit Production fiable de dioxyde de chlore de solutions diluées pour la désinfection de l eau Généralités Généralités Les systèmes Oxiperm Pro produisent du dioxyde de chlore

Plus en détail

EN 858 Questionnaire. Dimensionnement: 1. Lieux d'écoulement des eaux usées. selon NBN EN 858 Séparateur d'hydrocarbures et séparateur à coalescence

EN 858 Questionnaire. Dimensionnement: 1. Lieux d'écoulement des eaux usées. selon NBN EN 858 Séparateur d'hydrocarbures et séparateur à coalescence EN 858 Questionnaire Dimensionnement: selon NBN EN 858 Séparateur d'hydrocarbures et séparateur à coalescence 1. Lieux d'écoulement des eaux usées 1.1 Garages ou exploitations similaires Surfaces à ciel

Plus en détail

Robinetterie mazout. «Oilstop V» Dispositif de compensation de pression «Olex» «Flexo-Bloc» aspiration flottante. Jauge pneumatique.

Robinetterie mazout. «Oilstop V» Dispositif de compensation de pression «Olex» «Flexo-Bloc» aspiration flottante. Jauge pneumatique. Innovation + Qualité Robinetterie «haut de gamme» + Systèmes Robinetterie mazout, filtres à mazout, séparateurs d air «Oilpur» Combinaison filtre à mazout/séparateur d air «Toc-Duo» Séparateur d air «Toc-Uno»

Plus en détail

Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante

Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Programme Rencontre Technique ASCOMADE Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Présentation du logiciel de modélisation EPANET 1 Présentation du Logiciel Rôle

Plus en détail

[Rapport de mission] EHA/SOUS-BUREAU ABECHE

[Rapport de mission] EHA/SOUS-BUREAU ABECHE Appui à la mise en place d un Système de Surveillance et de Contrôle de qualité pour l eau de boisson dans les sites de déplacés et de camps de réfugiés à l Est du Tchad [Rapport de mission] EHA/SOUS-BUREAU

Plus en détail