La qualité dans les établissements de santé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La qualité dans les établissements de santé"

Transcription

1 La qualité dans les établissements de santé Du grand groupe à la petite entreprise, du secteur privé au secteur public, de la haute technologie aux produits si discrètement quotidiens, l assurance qualité a démontré sa pertinence et son efficacité. Dans le domaine de la santé, où les coûts deviennent de plus en plus élevés, garantir un service de qualité reste un défi à relever. Il y a plus de 4 ans, tous les établissements de santé au Liban furent appelés à implanter un système Qualité. Dès lors, on entendit parler de deux systèmes : l Accréditation exigée par le Ministère de la santé la Certification ISO système implantée à la seule initiative des directeurs d hôpitaux. DÉFINIR DES TERMES CLÉS Qualité : «Ensemble des caractéristiques d un produit / service / organisme qui lui confère l aptitude à satisfaire des besoins / exigences exprimées ou implicites». Système Qualité : «Ensemble de l organisation des procédures, des processus et des moyens pour mettre en œuvre le management de la Qualité». Assurance Qualité : «Ensemble des activités préétablies et systématiques mises en œuvre dans le cadre du système Qualité, et destinées à donner la confiance appropriée en ce qu une entité satisfera aux exigences pour la Qualité». Certification : «Procédure dans laquelle une tierce partie donne une assurance écrite qu un produit/ service/ organisme est conforme à certaines exigences ou présente les caractéristiques attendues en matière de qualité». Accréditation : «Procédure d évaluation externe à un établissement de santé, effectuée par des professionnels indépendants de l établissement et des organismes de tutelle, évaluant l ensemble de son fonctionnement et de ses pratiques. Elle vise à assurer la sécurité et la Qualité des soins donnés au malade et à promouvoir une politique de développement continu de la Qualité au sein des établissements de santé». 12

2 CERTIFICATION, ACCRÉDITATION QUELLE DIFFÉRENCE? Différences entre les modèles anglo-saxon d accréditation et le modèle ISO 9000 Anglo-saxon Un seul organisme accréditeur : Etablit les normes (nationales) Forme les auditeurs Conduit les audits Décide de l accréditation Les normes sont spécifiques au secteur sanitaire Les auditeurs sont obligatoirement des professionnels de la santé L accréditation est valable uniquement dans le pays où elle est conférée ISO 9000 Les normes (internationales) sont établies par ISO ; une instance unique accrédite les organismes qui souhaitent devenir certificateurs ; les audits sont conduits par divers organismes certificateurs, qui décident de la certification Les normes sont génériques et applicables à tous les organismes de production et de services Les auditeurs ne sont pas nécessairement des professionnels de la santé La certification correspond à une reconnaissance internationale L ISO, organisation internationale de standardisation est fondée en 1947 et basée à Genève. Elle établit et unifie les normes internationales. La famille ISO 9000 (1987) comprend des normes qui donnent aux organisations des orientations et des exigences sur ce qui constitue un système efficace de management de la qualité. En ce sens, la certification est complémentaire à l Accréditation et avec les deux on arrivera à un système de qualité intégré. Réadapte les standards en réalisant une 2 ème édition en décembre Avec ces nouveaux standards déjà diffusés, nos hôpitaux s apprêtent pour un prochain audit de surveillance avec les nouveaux standards. Pour ce qui est de l accréditation, sujet qui nous préoccupe le plus ces temps-ci, voici un aperçu général qui vous sera utile, je l espère. L'expérience des hôpitaux au Liban remonte à quelques années quand, à la demande du Ministère de la santé, une commission Australienne, organisme accréditeur : Etablit avec les professionnels du système de santé, des référentiels pour apprécier les structures, les procédures et les résultats : basic standards-accreditation standards Teste ces mêmes référentiels dans 6 hôpitaux pilotes dans le but de les ajuster Commence un audit de surveillance qui prend 122 hôpitaux : septembre juillet 2002 Refait un audit pour 43 hôpitaux : octobre 2002-mai

3 Histoire de l accréditation 1953 : le «joint commission on accreditation of healthcare» (JCAH) publie le 1 er standard d accréditation des hôpitaux 1974 : création de l «Australian council on healthcare standards» (ACHS) 1980 : le ministère Barrot demande aux CHU de mettre en place une réflexion pour améliorer les méthodes de travail 1995 : le canadian hospital association devient la canadian council on health services accréditation (CCHSA) 1997 : sur ordonnance du 24 avril 96, création de l agence nationale d accréditation et d évaluation en santé (ANAES0) Selon l ANAES, établissement public administratif créé par le décret Nº du 7 avril 1997 dans le cadre de la réforme du système de soins français. LES 6 OBJECTIFS PRINCIPAUX DE L ACCRÉDITATION L appréciation de la qualité et de la sécurité des soins, une attente principale des patients vis-àvis du système de santé L appréciation de la capacité de l établissement à améliorer de façon continue la qualité des soins et la prise en charge globale du patient La formulation de recommandations explicites L implication des professionnels à tous les stades de la démarche qualité, afin qu ils acceptent et s approprient les changements La reconnaissance externe de la qualité des soins dans les établissements de santé L amélioration continue de la confiance du public. LES RÉFÉRENTIELS DU MANUEL D ACCRÉDITATION Le patient et sa prise en charge : droit et information du patient dossier du patient organisation de la prise en charge Management et gestion au service du patient : management de l établissement et des secteurs d activités gestion des ressources humaines gestion des fonctions logistiques gestion du système d information Qualité et prévention : gestion de la qualité et prévention des risques vigilance sanitaire et sécurité transfusionnelle surveillance, prévention et contrôle du risque infectieux. Les 8 étapes de la procédure d accréditation selon l ANAES L établissement adresse une demande écrite à l ANAES accompagnée d un dossier d engagement décrivant les activités, l organisation générale et la stratégie qualité. L agence détermine le déroulement et le planning de la procédure. L ANAES propose un contrat d accréditation rappelant les engagements à tenir puis envoie les documents d analyse nécessaires à la phase d auto-évaluation. L établissement effectue son auto-évaluation et en transmet les résultats à l ANAES. Après réception des résultats de l auto-évaluation, la visite d accréditation est effectuée par une équipe d experts visiteurs, qui rédige le rapport des experts, lequel s appuie sur les résultats d auto-évaluation. Le rapport des experts est communiqué à l établissement pour qu il formule ses observations. Le rapport des experts et les observations de l établissement au rapport des experts sont communiqués au collège de l accréditation de l ANAES, qui examine le déroulement de la procédure, valide le rapport d accréditation qui comporte des recommandations, fixe les modalités de suivi et arrête le délai au bout duquel une nouvelle procédure devra être engagée. Le rapport d accréditation est transmis par l agence au directeur de l établissement de santé. Un compte-rendu d accréditation est transmis par l ANAES à l établissement. Il est consultable sur demande par le public et les professionnels de santé intéressés. 14

4 IMPLANTATION D UN SYSTÈME QUALITÉ Comme pour n importe quel projet, l implantation d un système qualité suppose une démarche qu il est essentiel de respecter pour garantir la réussite du projet. Engagement de la direction La mise en place d un système qualité ne peut se réaliser que si la direction en accepte le principe et met toute son autorité pour que la démarche réussisse. L engagement de la direction mobilise et responsabilise le personnel pour qu il s implique et recherche toutes les améliorations qui feront progresser l efficacité de l établissement de santé. La direction doit apporter preuve de son engagement au développement et à la mise en œuvre du système management de la qualité. Pour cela, elle doit : Communiquer l importance de satisfaire les exigences Etablir une politique qualité Assurer l établissement des objectifs Assurer la disponibilité des ressources Assurer l établissement des objectifs C est la planification qui consiste à décrire : ce que l ont veut faire ou les objectifs comment le faire qui va le faire les moyens à mettre en œuvre comment mesurer les résultats Assurer la disponibilité des ressources Créer un service qualité, former un comité de pilotage, et des comites multidisciplinaires. Former tout le personnel au système qualité. Communiquer l importance du projet La communication et les échanges sur le projet doivent être réguliers pour anticiper les situations conflictuelles. Elle favorise le décloisonnement inter service et permet d établir des liens. Etablir une politique qualité La direction doit définir et écrire une politique qualité en termes clairs et compréhensibles de tous. La politique qualité est un élément de la politique générale, qui comprend les orientations et les objectifs généraux de l établissement concernant la qualité. Elle permet de définir : le niveau de service à fournir la façon de procéder pour atteindre les objectifs qualité le rôle du personnel dans la mise en œuvre de la politique qualité 15

5 CONCEPTION ET RÉALISATION Adapter l infrastructure Assurer les moyens humains et matériels Il faut revoir les compétences et les responsabilités : Organigramme des services Profil de poste Intégration du nouveau personnel Evaluation des compétences Formation continue Il faut appliquer tout un système permettant de garantir la qualité du matériel pouvant affecter le service rendu : Evaluation du matériel par les utilisateurs Etude du processus d achat du matériel Liste du matériel en utilisation Maintenance préventive du matériel Contrôle régulier du matériel d urgence Définir les processus Par définition un processus c est l ensemble de moyens et d activités liés qui transforment des éléments entrants en éléments sortants avec une valeur ajoutée. Pour maîtriser un processus il faut définir les besoins en vue de les satisfaire Qui sont nos clients? Quels sont leurs besoins? Les processus sont définis en relation avec le service rendu aux malades. 2 types de processus : Opérationnels De support Ecrire les procédures Rédaction des protocoles et procédures. Diffuser les documents Améliorer le système Choisir des indicateurs (exp. chutes des patients) Mesurer les indicateurs (instaurer des fiches d incidents pour recenser le nombre de chute) Corriger le système (sortir des recommandations à partir de l interprétation des résultats) Pour conclure, la mise en place d un système qualité est plus efficace lorsque toutes les personnes y travaillant comprennent bien ses objectifs et son fonctionnement et en particulier lorsque leurs responsabilités sont bien définies sans oublier les relations et interactions avec les différents parties du système. Ghada El-Khoury Directrice adjointe à la Direction des soins infirmiers Hôpital Rizk Bibliographie : Gestion des établissements de santé (MBAIP SANTE), De la certification à l accréditation, article de Pierette Lhez. 16

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 09/01/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S,

Plus en détail

Bienvenue au WEBINAR sur l ISO 9001:2015

Bienvenue au WEBINAR sur l ISO 9001:2015 13 octobre 2015 Bienvenue au WEBINAR sur l ISO 9001:2015 1 SAFER, SMARTER, GREENER Objectifs Faciliter la transition de votre système de management vers l ISO 9001:2015 2 Contenu 1. Introduction 2. Le

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL DE JOUR LA VELOTTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL DE JOUR LA VELOTTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL DE JOUR LA VELOTTE 8, rue de la Vosselle 25000 BESANÇON Avril 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Démarche Qualité et Évaluation en Santé

Démarche Qualité et Évaluation en Santé Démarche Qualité et Évaluation en Santé Jean Gaudart Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale jean.gaudart@univmed.fr Faculté de Médecine Université de la

Plus en détail

ISO aide à appliquer ISO 9001 dans la gestion du personnel

ISO aide à appliquer ISO 9001 dans la gestion du personnel ISO 10018 aide à appliquer ISO 9001 dans la gestion du personnel Cette norme ISO 10018 de 2012 «Management de la qualité - Lignes directrices pour l implication et les compétences du personnel» donne un

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE L HÔPITAL DE LA FONTAINE SALÉE (CHU DE TOULOUSE) Avenue du Préventorium SALIES DU SALAT

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE L HÔPITAL DE LA FONTAINE SALÉE (CHU DE TOULOUSE) Avenue du Préventorium SALIES DU SALAT COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE L HÔPITAL DE LA FONTAINE SALÉE (CHU DE TOULOUSE) Avenue du Préventorium 31260 SALIES DU SALAT Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.

Plus en détail

Lycée Costebelle. Jean André AUFFRAY Ingénieur Hospitalier 17/10//2014

Lycée Costebelle. Jean André AUFFRAY Ingénieur Hospitalier 17/10//2014 Lycée Costebelle Jean André AUFFRAY Ingénieur Hospitalier 17/10//2014 C est quoi la qualité? CONFORMITE AUX «EXIGENCES» (besoins et attentes formulés, implicites ou imposés) CLIENTS AUTRES PARTIES INTERRESSEES

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Démarche qualité en Gériatrie Hôpital EHPAD. Y. Wolmark

Démarche qualité en Gériatrie Hôpital EHPAD. Y. Wolmark Démarche qualité en Gériatrie Hôpital EHPAD Y. Wolmark LA QUALITE Aptitude à satisfaire les besoins exprimés ou implicites des utilisateurs La qualité des soins OMS Garantir à chaque patient la combinaison

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Norme ISO 9001 version 2015: quel impact pour l EFS? Céline MARCOU-CHERDEL EFS Siège

Norme ISO 9001 version 2015: quel impact pour l EFS? Céline MARCOU-CHERDEL EFS Siège Norme ISO 9001 version 2015: quel impact pour l EFS? 2 de Transine, Tous droits réservés - Tl Céline MARCOU-CHERDEL EFS Siège Société Françsine, Tous droits réservés - Tle est interdite Pourquoi l évolution

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Cadre Supérieur de Pôle

FICHE DE POSTE. Cadre Supérieur de Pôle FICHE DE POSTE Cadre Supérieur de Pôle 1 MISSIONS GENERALES * Le cadre supérieur de santé, collaborateur du chef de pôle, participe avec ce dernier et le directeur référent de pôle : - à la mise en place

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE L HÔPITAL SAINT-FÉLICIEN. Le Village Saint-Félicien

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE L HÔPITAL SAINT-FÉLICIEN. Le Village Saint-Félicien COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE L HÔPITAL SAINT-FÉLICIEN Le Village 07410 Saint-Félicien mai 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

Sensibilisation sur le SMQ agence

Sensibilisation sur le SMQ agence Mise en place du système de management de l anapec Accompagnement des agences à la certification Sensibilisation sur le système de management de la qualité 10 octobre 2014 1 Contenu Présentation générale

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE DE CONVALESCENCE LES GENETS LE CHAMBON-SUR-LIGNON

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE DE CONVALESCENCE LES GENETS LE CHAMBON-SUR-LIGNON COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE DE CONVALESCENCE LES GENETS 43400 LE CHAMBON-SUR-LIGNON Juillet 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE L HOPITAL HOSPITALOR SAINT-AVOLD ASSOCIATION HOSPITALIÈRE DE LORRAINE Rue Ambroise-Paré Saint-Avold

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE L HOPITAL HOSPITALOR SAINT-AVOLD ASSOCIATION HOSPITALIÈRE DE LORRAINE Rue Ambroise-Paré Saint-Avold COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE L HOPITAL HOSPITALOR SAINT-AVOLD ASSOCIATION HOSPITALIÈRE DE LORRAINE Rue Ambroise-Paré 57500 Saint-Avold Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail

Global Unit Technology & Services SAFER, SMARTER, GREENER. Ungraded

Global Unit Technology & Services SAFER, SMARTER, GREENER. Ungraded Présentation : - Structure commune ISO (High Level Structure) pour les normes de systèmes de management - Changements clés de l AS/EN 9100:2016 - Planning prévisionnel de publication des normes aérospatiales

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS)

ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS) ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS) 4 Contexte de l organisme. 4 Contexte de l organisme 4 Contexte de l'organisation 4.1 Compréhension de l organisme et de son contexte 4.1 Compréhension

Plus en détail

LA NORME ISO 9001v2008

LA NORME ISO 9001v2008 3 LA NORME ISO 9001v2008 Systèmes de management de la qualité Exigences Novembre 2008 1 Introduction SOMMAIRE DE LA NORME ISO 9001 1 - Domaine d application 2 - Références normatives 3 - Termes et définitions

Plus en détail

Démarche qualité en promotion de la santé et ses enjeux Journée régionale FRAPS 11 mars 2011

Démarche qualité en promotion de la santé et ses enjeux Journée régionale FRAPS 11 mars 2011 Démarche qualité en promotion de la santé et ses enjeux Journée régionale FRAPS 11 mars 2011 E.Bodet (Inpes) /E.Crochet (ANPAA) sommaire 2 Notion et concepts Promotion de la santé Qualité Démarche qualité

Plus en détail

La norme ISO Protection de la santé et sécurité au travail dans l entreprise

La norme ISO Protection de la santé et sécurité au travail dans l entreprise Association Suisse pour Systèmes de Qualité et de Management (SQS) Support-client SQS La norme ISO 45001 Protection de la santé et sécurité au travail dans l entreprise Table des matières 1. Contexte 2.

Plus en détail

Guide thématique logistique Sécurité des biens et des personnes

Guide thématique logistique Sécurité des biens et des personnes OUTILS DE VISITE A DESTINATION DES EXPERTS VISITEURS Guide thématique logistique Sécurité des biens et des personnes 27/02/2014 1 / 10 Avertissement Les présents guides sont des outils de visite à destination

Plus en détail

DEMARCHE DE CERTIFICATION EN INSTITUT DE FORMATION. GERACFAS PARIS LE 8 AVRIL 2016 MJ Heyraud - J Lagatie

DEMARCHE DE CERTIFICATION EN INSTITUT DE FORMATION. GERACFAS PARIS LE 8 AVRIL 2016 MJ Heyraud - J Lagatie DEMARCHE DE CERTIFICATION EN INSTITUT DE FORMATION GERACFAS PARIS LE 8 AVRIL 2016 MJ Heyraud - J Lagatie Plan de la présentation L Association St Marie L Institut de formation L histoire de la démarche

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL LOCAL DE GRANDVILLIERS. Octobre 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL LOCAL DE GRANDVILLIERS. Octobre 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL LOCAL DE GRANDVILLIERS 9 place Barbier - BP 30 60210 GRANDVILLIERS Octobre 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ Octobre 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE DE CONVALESCENCE LES MAGNOLIAS

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE DE CONVALESCENCE LES MAGNOLIAS COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE DE CONVALESCENCE LES MAGNOLIAS 45, avenue François-Bérenger 06700 SAINT-LAURENT-DU-VAR Septembre 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

La qualité, l ISO 9001 et la gestion des documents d activité. Marie-Françoise Nesme Consultante associée, TEMPERENS

La qualité, l ISO 9001 et la gestion des documents d activité. Marie-Françoise Nesme Consultante associée, TEMPERENS La qualité, l ISO 9001 et la gestion des documents d activité Marie-Françoise Nesme Consultante associée, TEMPERENS Le contexte : les avantages La description du système de management de la qualité de

Plus en détail

Comment traiter vos écarts COFRAC?

Comment traiter vos écarts COFRAC? Les petits déjeuner du Réunion n 8 du Club de Laboratoires Accrédités Comment traiter vos écarts COFRAC? Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE AMBROISE-PARÉ. 387, route de Saint-Simon TOULOUSE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE AMBROISE-PARÉ. 387, route de Saint-Simon TOULOUSE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE AMBROISE-PARÉ 387, route de Saint-Simon 31076 TOULOUSE Décembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE

Plus en détail

Démarche qualité Le référentiel ANGELIQUE. Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18)

Démarche qualité Le référentiel ANGELIQUE. Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18) Démarche qualité Le référentiel ANGELIQUE Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18) LA QUALITE Aptitude à satisfaire les besoins exprimés ou implicites des utilisateurs La qualité des soins OMS Garantir

Plus en détail

ENVIRONNEMENT. Article publié dans Porc Québec Décembre 2002

ENVIRONNEMENT. Article publié dans Porc Québec Décembre 2002 Article publié dans Porc Québec Décembre 2002 ENVIRONNEMENT UN SYSTÈME DE GESTION ENVIRONNEMENTALE (SGE) POUR LES EXPLOITATIONS PORCINES RAYMOND LEBLANC, AGENT EN AGROENVIRONNEMENT FPPQ Différents secteurs

Plus en détail

Sécurité, composante critique de la qualité

Sécurité, composante critique de la qualité Sécurité, composante l expérience de l Anaes en France Henri Parent Madrid, 8 février 2005 HP Madrid 8 février 2005 1 2 remarques préliminaires l Anaes n est pas la seule institution nationale, loin s

Plus en détail

FICHES PRATIQUES Règles Pratiques

FICHES PRATIQUES Règles Pratiques FICHES PRATIQUES Règles Pratiques Version 2015 QE 0126/1 ISO 9001 ISO 14001 Référentiel v 2015 V 2015 Tous Tous Problème posé Les exigences documentaires sont-elles allégées dans les versions 2015 d ISO

Plus en détail

Responsable management qualité

Responsable management qualité Responsable management qualité Qualité - IR Le responsable management qualité définit, organise, met en oeuvre et contrôle la mise en place de la démarche qualité d une entité en collaboration avec tous

Plus en détail

Processus logistique : sécurité des biens et des personnes

Processus logistique : sécurité des biens et des personnes Certification des établissements de santé Guide thématique des experts-visiteurs Processus logistique : sécurité des biens et des personnes Septembre 2014 Avertissement Caractérisation générale Planifier

Plus en détail

INFORMATION. Le nouveau référentiel automobile IATF : Présentation nouveau référentiel IATF :

INFORMATION. Le nouveau référentiel automobile IATF : Présentation nouveau référentiel IATF : INFORMATION Le nouveau référentiel automobile IATF 16949 : 2016 Présentation nouveau référentiel IATF 16949 : 2016 1 Parution du texte Nouveau : Le référentiel vient de sortir en octobre 2016. Il est accessible

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE DE SOINS DE SUITE DE LA BOISSIÈRE GROUPE SERIENCE. 22, rue de La Boissière NOGENT-LE-PHAYE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE DE SOINS DE SUITE DE LA BOISSIÈRE GROUPE SERIENCE. 22, rue de La Boissière NOGENT-LE-PHAYE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE DE SOINS DE SUITE DE LA BOISSIÈRE GROUPE SERIENCE 22, rue de La Boissière 28630 NOGENT-LE-PHAYE Septembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail

RESPONSABLE DE SECTEUR SERVICE A LA PERSONNE

RESPONSABLE DE SECTEUR SERVICE A LA PERSONNE 16, Bd de la Pointe Jarry ZI JARRY 97 122 BAIE-MAHAULT 0590 97 44 43 0690 09 97 22 RESPONSABLE DE SECTEUR SERVICE A LA PERSONNE TITRE PROFESSIONNEL DE NIVEAU III Gérer, Manager, Commercialiser PROCHAINE

Plus en détail

ISO 45001: vers une gestion intégrée Qualité, Environnement et Santé et sécurité

ISO 45001: vers une gestion intégrée Qualité, Environnement et Santé et sécurité ISO 45001: vers une gestion intégrée Qualité, Environnement et Santé et sécurité René Hould rhould@integriso.com Association québécoise pour l hygiène, la santé et la sécurité du travail 19 mai 2016 Plan

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE HOSPITALIER CÔTE-DE-LUMIÈRE. 75, avenue d Aquitaine Les Sables-d Olonne

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE HOSPITALIER CÔTE-DE-LUMIÈRE. 75, avenue d Aquitaine Les Sables-d Olonne COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE HOSPITALIER CÔTE-DE-LUMIÈRE 75, avenue d Aquitaine 85119 Les Sables-d Olonne Juillet 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Processus logistique : démarche qualité en restauration

Processus logistique : démarche qualité en restauration Certification des établissements de santé Guide thématique des experts-visiteurs Processus logistique : démarche qualité en restauration Septembre 2014 Avertissement Caractérisation générale Planifier

Plus en détail

DRAFT. Référentiel SALAMA Exigences essentielles pour un système de maîtrise des risques liés à la santé et à la sécurité au travail.

DRAFT. Référentiel SALAMA Exigences essentielles pour un système de maîtrise des risques liés à la santé et à la sécurité au travail. Exigences essentielles pour un système de maîtrise des risques liés à la santé et à la sécurité au travail Décembre 2015 IMANOR 2015- Tous droits réservés Sommaire 1-Domaine d'application.. 3 2- Références.....3

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité I.2 Principes Processus

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité I.2 Principes Processus Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels R Collomp - D Qualité I.2 Principes Processus 1 Phase 1: Planifier Les principes PDCA Approche processus Politique Organisation Ressources Plans

Plus en détail

Principes de validation par le HCERES des procédures d évaluation mises en œuvre par d autres instances

Principes de validation par le HCERES des procédures d évaluation mises en œuvre par d autres instances Principes de validation par le HCERES des procédures d évaluation mises en œuvre par d autres instances 1. Cadre législatif Aux termes de l article L. 114-3-1 du code de la recherche (loi n 2013-660 du

Plus en détail

Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques

Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques Les processus supports vont faciliter la mise en place de la gestion des risques associés aux soins. Celle-ci est étroitement

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE DES CHANDIOTS

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE DES CHANDIOTS COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE DES CHANDIOTS 36, rue des Chandiots 63014 Clermont-Ferrand Novembre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CRF CLEMENCEAU

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CRF CLEMENCEAU COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CRF CLEMENCEAU 45, boulevard Clemenceau 67000 STRASBOURG Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

Contenu du MAQ de la salle de naissance

Contenu du MAQ de la salle de naissance Contenu du MAQ de la salle de naissance G. Hatem Montpellier 07/12/2016 2014: Secteur de naissance = secteur à risque d où l intérêt d un MAQ Contenu du MAQ: Laissé à l appréciation des acteurs Contenu

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ. Schlumberger Private

MANUEL QUALITÉ. Schlumberger Private MANUEL QUALITÉ Schlumberger Private Sommaire Politique Qualité... page 3 Nos missions et nos clients... page 4 Nos engagements en terme de qualité... page 5 Organisation... page 6 Implantation... page

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LANGRES. 10, rue de la Charité BP Langres

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LANGRES. 10, rue de la Charité BP Langres COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LANGRES 10, rue de la Charité BP 190 52206 Langres Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p. 3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Certification des coordinations hospitalières de prélèvement d organes et de tissus

Certification des coordinations hospitalières de prélèvement d organes et de tissus Agence relevant du ministère de la santé Certification des coordinations hospitalières de prélèvement d organes et de tissus Accompagner les équipes dans l évaluation et l amélioration de leurs pratiques

Plus en détail

MICQUAFI Mission de Coopération pour la Qualité et les Finances Internationales NOS SEMINAIRES DE FORMATION SUR LE MANAGEMENT PAR LA QUALITE

MICQUAFI Mission de Coopération pour la Qualité et les Finances Internationales NOS SEMINAIRES DE FORMATION SUR LE MANAGEMENT PAR LA QUALITE NOS SEMINAIRES DE FORMATION SUR LE MANAGEMENT PAR LA QUALITE N TITRE OBJECTIFS CIBLES DUREE 1 Initiation au Management par la ualité Comprendre la notion de ualité Comprendre les enjeux de la ualité Comprendre

Plus en détail

Mise en place d une démarche qualité au sein de la DGCPT: contexte, enjeux et état de mise en œuvre

Mise en place d une démarche qualité au sein de la DGCPT: contexte, enjeux et état de mise en œuvre REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - un But - une Foi MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE ET DU TRESOR Mise en place d une démarche qualité au sein

Plus en détail

Norme ISO VERSION 2015

Norme ISO VERSION 2015 Norme ISO 14001 VERSION 2015 SYSTÈMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Exigences et lignes directrices pour son utilisation ENVIRONMENTAL MANAGEMENT SYSTEMS 1 Master 2 ICMS - Christian Virmaux LE SOMMAIRE

Plus en détail

LA NORME ISO 9001 VERSION 2000

LA NORME ISO 9001 VERSION 2000 LA NORME ISO 9001 VERSION 2000 Les normes ISO 9000 version 2000 relatives aux Systèmes de Management de la Qualité (SMQ) comportent 3 normes : - L ISO 9000 : Systèmes de Management de la Qualité : principes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2005-1023 du 24 août 2005 relatif au contrat de bon usage des médicaments et des produits et prestations

Plus en détail

APERÇU DES CHANGEMENTS DANS ISO 9001:2015

APERÇU DES CHANGEMENTS DANS ISO 9001:2015 APERÇU DES CHANGEMENTS DANS ISO 9001:2015 Développée et animée par Pierre L Espérance, ing., MBA Le Groupe Qualiso Présentée par le POURQUOI RÉVISER LA NORME Révision périodique prescrite Besoin de satisfaire

Plus en détail

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX Août 2016 Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX PLAN 1. PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT 2. MISSIONS GENERALES 3. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

Challenge du SMQ : l audit

Challenge du SMQ : l audit Formation F-CRIN : Management de la qualité en recherche clinique à l hôpital Challenge du SMQ : l audit 1 Présentation Pascale Bellamy Ingénieur Agro-alimentaire/ Formation scientifique 8 ans d expérience

Plus en détail

Annexe 1 : déroulement de la certification. Qui est concerné par la certification?

Annexe 1 : déroulement de la certification. Qui est concerné par la certification? Annexe 1 : déroulement de la certification Qui est concerné par la certification? La certification concerne tous les établissements de santé, publics et privés. La procédure s'applique à l'établissement

Plus en détail

La position d AFOCERT sur la certification volontaire et le marquage CE des produits de construction

La position d AFOCERT sur la certification volontaire et le marquage CE des produits de construction La position d AFOCERT sur la certification volontaire et le marquage CE des produits de construction Avec le soutien de l AIMCC et d Eurocerbuilding Le marquage CE et la certification volontaire sont parfois

Plus en détail

Introduction. Histoire de la qualité Le concept de qualité Mise en place d une démarche qualité. Maîtriser les coûts. Réduire les gaspillages

Introduction. Histoire de la qualité Le concept de qualité Mise en place d une démarche qualité. Maîtriser les coûts. Réduire les gaspillages Introduction «Si nos fabriques imposent à force de soin la Qualité supérieure de nos produits, les étrangers trouveront avantage à se fournir en France et leur argent affluera dans le royaume» Colbert,

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL LOCAL DE PACY-SUR-EURE. 57, rue Aristide-Briand Pacy-sur-Eure. Mai 2004

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL LOCAL DE PACY-SUR-EURE. 57, rue Aristide-Briand Pacy-sur-Eure. Mai 2004 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL LOCAL DE PACY-SUR-EURE 57, rue Aristide-Briand 27120 Pacy-sur-Eure Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE DU PONT-DU-GARD. Avenue du Pont-du-Gard Lafoux-les-Bains REMOULINS

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE DU PONT-DU-GARD. Avenue du Pont-du-Gard Lafoux-les-Bains REMOULINS COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE DU PONT-DU-GARD Avenue du Pont-du-Gard Lafoux-les-Bains 30210 REMOULINS AOUT 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA MAISON DE REPOS ET DE CONVALESCENCE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA MAISON DE REPOS ET DE CONVALESCENCE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA MAISON DE REPOS ET DE CONVALESCENCE 67 A, rue des Alliés 57740 LONGEVILLE-LES-SAINT-AVOLD Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE NOTRE-DAME-DE-LOURDES. 54, rue Saint-Hélier Rennes

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE NOTRE-DAME-DE-LOURDES. 54, rue Saint-Hélier Rennes COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE NOTRE-DAME-DE-LOURDES 54, rue Saint-Hélier 35043 Rennes Mars 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

ACTIVITES PROFESSIONNELES DE FORMATION : BREVET D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE GESTIONNAIRE D UNITES COMMERCIALES

ACTIVITES PROFESSIONNELES DE FORMATION : BREVET D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE GESTIONNAIRE D UNITES COMMERCIALES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACTIVITES

Plus en détail

Correspondance de nos référentiels avec le décret du 30 juin 2015

Correspondance de nos référentiels avec le décret du 30 juin 2015 Correspondance de nos référentiels avec le décret 2015-790 du 30 juin 2015 Version du 18 mai 2017 Table des matières 1 Préambule 1 2 Correspondance du référentiel avec le décret 2 1 Préambule Pour rappel,

Plus en détail

Dossier de presse JUIN 2003

Dossier de presse JUIN 2003 Accréditation Méthode d évaluation externe à un établissement de santé pour mesurer la dynamique de progrès interne réalisée pour la satisfaction des patients par les professionnels de santé Finalité L

Plus en détail

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** '$ %%&+, & (! -. '$ %%&. 02.2006 HAS Articulation entre l évaluation des pratiques professionnelles (EPP), la certification des établissements de santé et l accréditation des médecins! "#$ %%& ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.&

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL GÉRONTOLOGIQUE ET MÉDICO-SOCIAL DE PLAISIR-GRIGNON

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL GÉRONTOLOGIQUE ET MÉDICO-SOCIAL DE PLAISIR-GRIGNON COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL GÉRONTOLOGIQUE ET MÉDICO-SOCIAL DE PLAISIR-GRIGNON 220, rue Mansart 78375 PLAISIR CEDEX 19 Octobre 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HOPITAL LOCAL DE BEAUNE-LA-ROLANDE 14, RUE FREDERIC BAZILLE BEAUNE-LA-ROLANDE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HOPITAL LOCAL DE BEAUNE-LA-ROLANDE 14, RUE FREDERIC BAZILLE BEAUNE-LA-ROLANDE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HOPITAL LOCAL DE BEAUNE-LA-ROLANDE 14, RUE FREDERIC BAZILLE 45340 BEAUNE-LA-ROLANDE DECEMBRE 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE

Plus en détail

Place des usagers dans la certification des établissements de santé

Place des usagers dans la certification des établissements de santé Place des usagers dans la certification des établissements de santé Sommaire La Haute Autorité de Santé : rappel des missions La place des usagers dans la procédure de certification : de la «V1» à la V2010

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE SAINT-NICOLAS

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE SAINT-NICOLAS COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE SAINT-NICOLAS 55 allée Charles-de-Fitte 31300 TOULOUSE Novembre 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Répertoire des modules de formations Date de mise à jour Octobre 2016 REPERTOIRE DES MODULES DE FORMATION CODINORM Agréé FDFP Page 1 sur 9 FORMATION SYSTEME

Plus en détail

1 Les concepts du management de projet

1 Les concepts du management de projet 1 Les concepts du management de projet 1 Qu est-ce qu un projet? Si cette question était un arbre et la réponse sa floraison, nous aurions face à nous un arbre couvert de mille fleurs tant il y a d acceptions

Plus en détail

MODULE DE SOUTIEN ISO N 3 ISO : Les 8 clés de la réussite

MODULE DE SOUTIEN ISO N 3 ISO : Les 8 clés de la réussite MODULE DE SOUTIEN ISO 22000 N 3 ISO 22000 : Les 8 clés de la réussite Guide ISO 22000 : les 8 clés de la réussite 1. Les 8 clés de la réussite Il est tout à fait légitime que vous vous posiez la question

Plus en détail

de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité

de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité IFSI 2, 3 et 4 avril 2013 Maika BERROUET Ingénieur- Chef de projets CCECQA «N'est-il pas étrange de nous voir défendre plus farouchement nos

Plus en détail

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle. Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle. Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation Objectifs Présenter le contexte actuel de la qualité en formation

Plus en détail

Accréditation des Organismes Tiers Indépendants

Accréditation des Organismes Tiers Indépendants Accréditation des Organismes Tiers Indépendants Vérification des informations, sociales, environnementales et sociétales des rapports annuels du conseil d administration ou du directoire Réunion du 15/01/2015

Plus en détail

POLITIQUE D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS

POLITIQUE D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Page 1 sur 6 SYNTHÈSE DU DOCUMENT Objectif(s) : Domaine d application : Lien avec d autre(s) document(s) : Références réglementaires et/ou recommandations : Mots clés (4) : Emplacement dans la G.E.D. Réf.

Plus en détail

Évaluation des pratiques professionnelles

Évaluation des pratiques professionnelles Évaluation des pratiques professionnelles Anne-Françoise Pauchet-Traversat Service des recommandations professionnelles 1 L ÉVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Définition une démarche d analyse d

Plus en détail

La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014

La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014 La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014 Mardi 3 novembre 2015 Journée interrégionale sur la qualité et la sécurité des soins en établissement de santé REQUA SRA Bourgogne L identification

Plus en détail

Mise à jour : janvier Chapitre 12 La suite donnée aux résultats d audit communiqués à la direction

Mise à jour : janvier Chapitre 12 La suite donnée aux résultats d audit communiqués à la direction Mise à jour : janvier 2016 Chapitre 12 La suite donnée aux résultats d audit communiqués à la direction Table des matières 1. Les objectifs de la surveillance et les types d intervention... 1 2. La surveillance

Plus en détail

MINISTÈRE DES TRANSPORTS. Politique de continuité des services

MINISTÈRE DES TRANSPORTS. Politique de continuité des services MINISTÈRE DES TRANSPORTS Politique de continuité des services NOVEMBRE 2014 NOVEMBRE 2014 MINISTÈRE DES TRANSPORTS, POLITIQUE DE CONTINUITÉ DES SERVICES - 2 Contenu Politique de continuité des services......

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE FONT-REDONDE. 1 bis, avenue Clémenceau FIGEAC. Novembre 2003

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE FONT-REDONDE. 1 bis, avenue Clémenceau FIGEAC. Novembre 2003 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE FONT-REDONDE 1 bis, avenue Clémenceau 46106 FIGEAC Novembre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

La version 2015 de l ISO 9001 : de nouvelles exigences. Écrit par Mardi, 31 Mars :19 -

La version 2015 de l ISO 9001 : de nouvelles exigences. Écrit par Mardi, 31 Mars :19 - La refonte de la structure de la norme ISO 9001, selon la structure commune de l ISO, ambitionne de pousser les entreprises à mieux accoster leur système de management de la qualité au système de management

Plus en détail

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE : LA NOUVELLE NORME ISO 9001 version Durée de l atelier : 1 heure Intervenant : Audrey CLAIN

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE : LA NOUVELLE NORME ISO 9001 version Durée de l atelier : 1 heure Intervenant : Audrey CLAIN SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE : LA NOUVELLE NORME ISO 9001 version 2015 Durée de l atelier : 1 heure Intervenant : Audrey CLAIN Qui sommes-nous? Conseil Accompagnement des clients Audit Observation

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Responsable de secteur/atelier du secteur alimentaire

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Responsable de secteur/atelier du secteur alimentaire Certificat de Qualification Professionnelle CQP Responsable de secteur/atelier du secteur alimentaire 1 Les différentes relations fonctionnelles Les ressources Service qualité Service maintenance Service

Plus en détail

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité 38e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Montpellier - 29 septembre 2009 L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité A. Daunizeau Lens Lens et son hôpital

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B LIEGE 1 Service du Personnel Recrutement

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B LIEGE 1  Service du Personnel Recrutement Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Liège, le 27 mars 2012 APPEL INTERNE et ETERNE AU CANDIDATURES

Plus en détail

LA NORME ISO 9001 : 2008, UN OUTIL DE GESTION

LA NORME ISO 9001 : 2008, UN OUTIL DE GESTION LA NORME ISO 9001 : 2008, UN OUTIL DE GESTION DANIEL OBLED Daniel Obled http://quali-conseil.com Quali-Conseil Inc 1 /20 ISO 9000? Daniel Obled http://quali-conseil.com Quali-Conseil Inc 2 /20 TABLE DES

Plus en détail

Mise en place d un Système de Management par la Qualité 11 Avril 2012

Mise en place d un Système de Management par la Qualité 11 Avril 2012 Mise en place d un Système de Management par la Qualité 11 Avril 2012 La Qualité? L assurance qualité est l ensemble des mesures pré-établies et systématiques dont l application et le contrôle donnent

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE MÉDICOCHIRURGICALE CHARCOT , rue du Commandant-Charcot SAINTE-FOY-LÈS-LYON

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE MÉDICOCHIRURGICALE CHARCOT , rue du Commandant-Charcot SAINTE-FOY-LÈS-LYON COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE MÉDICOCHIRURGICALE CHARCOT 51-53, rue du Commandant-Charcot 69110 SAINTE-FOY-LÈS-LYON Mars 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»... p.3

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 610 UTILISATION DES TRAVAUX DES AUDITEURS INTERNES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 610 UTILISATION DES TRAVAUX DES AUDITEURS INTERNES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 610 UTILISATION DES TRAVAUX DES AUDITEURS INTERNES Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

PME et innovation. Proposition de programme et budget révisé pour l exercice biennal

PME et innovation. Proposition de programme et budget révisé pour l exercice biennal PME et innovation Proposition de programme et budget révisé pour l exercice biennal 2014-2015 Stratégie de mise en œuvre visant les PME Si les défis auxquels les PME sont confrontées à l échelle mondiale

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ/SÉCURITÉ/ENVIRONNEMENT

MANUEL QUALITÉ/SÉCURITÉ/ENVIRONNEMENT MANUEL QUALITÉ/SÉCURITÉ/ENVIRONNEMENT POLITIQUE ET OBJECTIFS QUALITÉ La qualité du service et du savoir-faire proposés par METALCOAT constituent des enjeux majeurs : - Parce que nos clients nous font confiance

Plus en détail

Partage d expériences Certification ISO 9001 version 2015

Partage d expériences Certification ISO 9001 version 2015 Partage d expériences Certification ISO 9001 version 2015 Philippe Bourdalé - Chef de Produit Programme L essentiel de la norme ISO 9001:2015 Qu est-ce qu un audit de certification ISO 9001? 1 an de certification

Plus en détail

Présentation de la démarche qualité «formation d ingénieur» de l UTC

Présentation de la démarche qualité «formation d ingénieur» de l UTC Présentation de la démarche qualité «formation d ingénieur» de l UTC - 08h35 : Présentation de la séance et du contexte (Ghislaine Blanchard) - 08h40 : Pourquoi la? (Manuel Majada) - 09h15 : de la qualité

Plus en détail