LARREY Arthur Juillet 2012 Le Community Management est il une alternative au display dans la stratégie de communication online?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LARREY Arthur Juillet 2012 Le Community Management est il une alternative au display dans la stratégie de communication online?"

Transcription

1 LARREY Arthur Juillet 2012 Le Community Management est il une alternative au display dans la stratégie de communication online? Tuteur de mémoire : M. Alain Turby 1

2 2

3 Remerciements : Lorsque je me suis lancé dans cette entreprise qu est la réalisation d un mémoire de fin d études, je me suis fixé deux objectifs. Je souhaitais tout d abord porter une réflexion sur un sujet qui me passionne, ce qui me permettrait de prendre du plaisir à faire ce mémoire. Mon deuxième objectif était de traiter une thématique aussi bien en relation avec mon stage de fin d études qu avec ma formation. Je souhaite donc tout d abord remercier M. Turby qui a su me recentrer dans le choix de ma problématique et qui est le meilleur ambassadeur du master que l on puisse imaginer. Je remercie Eva Galand, ma maitre de stage, qui m a donné de précieux conseils et me permet de progresser chaque jour un peu plus. J aimerais également remercier Marion Lemoine et William Halgand qui en plus de m avoir accepté au sein de leur équipe m ont apporté de précieux conseils dans la réalisation de ce mémoire. Cette rencontre m a permis de voir autrement mon cursus en école de commerce et ce qui pourra en découler par la suite. De manière plus large j aimerais remercier l ensemble de mon entourage direct, à savoir ma famille qui m a toujours soutenu, mais aussi mes collègues de chez ZenithOptimedia avec qui j ai passé l essentiel de mon temps lors de ces 6 derniers mois : Lucile de Panafieu, Kevin Bultez, Audrey Brouard, Guillaume Laborde, Habenn Bereket, Jeanne Gloor, Jeremy Gatelier et Julie Chapelain Excellente lecture. 3

4 Plan Mémoire de recherche INSEEC Master 2 Web Community Management Problématique : Le Community Management est il une alternative au display dans la stratégie de communication online? Introduction 1. Le display dans la communication online 1.1 Le secteur d activité Historique de la publicité sur Internet Le marché de la publicité en ligne Les principaux acteurs et les différents métiers 1.2 Rôles et usages du display Historique et definition du Display Role du display 2. Le Community Management : Une alternative dans la stratégie de communication online? 2.1 Le community management Historique et definition Le Community management, un nouvel élément décisif dans le plan media internet 2.2 Avantages et inconvénients du Community Management par rapport au display Les moyens de mesure Quels canaux pour quels objectifs 3. Perspectives d évolution : Trois métatendances 3.1 Anytime, Anywhere, Anydeal 3.2 DDO : Digital Deal Obsession 3.3 L hyper TV Conclusion Annexes 4

5 Introduction : Depuis la création du World Wide Web en 1990, Internet est devenu en quelques années, notamment grâce à la démocratisation des ordinateurs destinés aux particuliers, un outil d information et de communication incontournable. C est aux États-Unis en 1994 que la première bannière publicitaire a été créée. En France, Il faut attendre Pourquoi a t on investi sur Internet? Quelles sont les personnes ciblées par ce canal? Si aujourd hui les investisseurs sont de plus en plus nombreux, c est que le nombre d internautes est considérable. En effet, on compte en France 40 millions d internautes. En 2012, ils sont aussi de plus en plus représentatifs de la population Française, puisque, d après l Observatoire des Usages par Médiamétrie, on observe un usage quotidien du media internet car 66,3% des internautes se connectent tous les jours ou presque, ce qui représente au moins 1h17 par jour (hors temps passé sur les messageries et les logiciels de téléchargements). Une telle évolution s explique par la démocratisation de l accès, en effet, plus de 73% ont accès à Internet et 91,8% le sont en haut débit. Cependant, la nouvelle tendance est le Web 2.0 communautaire (Réseau sociaux - Avec 26 millions d utilisateurs, blogs, forum, messagerie instantanée...) permettant aux internautes de communiquer entre eux, de partager leurs idées et de créer leur propre image sur la toile. En effet, si Internet connaît un tel succès, c est aussi parce que les internautes sont proactifs et vont créer de l information. Contrairement aux autres médias où ils vont subir du contenu créer par les publicitaires, Internet est un espace de création, d échange et de partage. On peut alors se demander pourquoi un tel engouement pour ce média et plus particulièrement pour les réseaux sociaux? J ai donc choisi de réaliser mon mémoire sur le community management et son importance dans la communication en ligne. Cela m a paru pertinent pour plusieurs raisons : Les réseaux sociaux n étaient à l origine pas du tout destinés à devenir des plateformes publicitaires aussi lucratives. C est un marché en pleine expansion sur le plan publicitaire (+12,1 % sur le premier semestre 2012), mais également sur le plan social comme nous venons de le voir. 5

6 Internet est donc un média à part entière qui figure même au troisième rang des médias les plus utilisés en termes d investissements publicitaires, et tout annonceur se doit de l intégrer à son plan de communication. Nous allons donc voir si la dimension sociale du Web 2.0 doit être placée au coeur de la stratégie de communication online en nous intéressant tout d abord au marché de la communication sur internet. Puis, plus particulièrement au community management et à son rôle dans la stratégie. Ces deux canaux sont ils complémentaires? Enfin nous verrons quelles sont les perspectives d évolution sur Internet. 6

7 1. La communication online 1.1 Le secteur d activité Historique de la publicité sur Internet La publicité sur Internet est née le 27 octobre 1994 et c est ce jour là qu Internet n est plus seulement un médium, mais un véritable média qui a trouvé dans la publicité un de ses principaux modèles économiques. En 1994, est apparue pour la première fois une publicité en ligne. Le site concerné était HotWired.com (la version online d un magazine papier high-tech, devenu Wired.com depuis) qui avait inséré ce jour-là sur sa homepage un bandeau pour le compte d AT&T, opérateur historique américain. Ce bandeau, réalisé par l agence interactive Modem Media, a donné sa taille standard à toutes les bannières, 468x60 pixels! Le premier contrat de publicité avait donc été signé pour une durée de douze semaines (et $) et a permis à HotWired de relayer par la suite les campagnes d IBM, Pepsi, Volvo, Club Med L Europe n est pas en reste puisque la première bannière fut diffusée au Royaume-Uni un mois après, en novembre 1994, tandis que la France devra attendre Par la suite, des formats différents sont peu à peu apparus, mais nous verrons cela dans le chapitre «3.1 Quelles formes peut prendre une e-pub?» Retour à l historique, puisque 1996 fut également l année de création de l Advertising Bureau aux États-Unis ainsi que l apparition de la première publicité interactive, le jeu Pong pour HP. Cette publicité a été rendue possible par le lancement de la première version de Flash par Macromedia, logiciel encore utilisé aujourd hui pour les bannières animées fut une année charnière pour l e-publicité et pour Internet en général puisque ce fut l année de lancement de Google, premier moteur de recherche mondial et donc principal acteur de la publicité en ligne avec notamment son programme de liens sponsorisés Google Adsense. C est également l année de la fondation de l IAB France (Interactive Advertisement Bureau) qui régule et normalise la publicité interactive, et la première fois qu un système (Direct Hit) calcule la popularité d un site par le nombre de passages des internautes sur celui-ci. 7

8 En 2000, un nouveau progrès est survenu puisque la première publicité sur téléphone mobile fit son apparition en Finlande et cette année vit également l essor des bannières en Flash. L année suivante marque le début de la publicité «Rich Media» avec notamment la célèbre campagne IBM «Web Site Blues» qui faisait appel à du son pour la première fois. Par la suite, d autres innovations ont vu le jour comme les nouvelles versions de Flash (version 8 en 2005, 9 en 2006, 10 en 2009 et 11 en 2011), des publicités dynamiques et comportementales, l apparition de la publicité virale via notamment les sites communautaires (le premier exemple marquant fut la campagne Gorilla pour Cadbury Schweppes en 2007, vue plus de 6 millions de fois, un chiffre conséquent à l époque), ou encore l insertion de publicités cliquables dans les vidéos diffusées sur le Net, que l on doit à une start-up française, ID-Side en La tendance marquante des 15 années écoulées dans l histoire de la publicité on-line est l augmentation constante des formats puisque la surface moyenne d une publicité est d aujourd hui d environ pixels² (Direct Marketing News) contre pixels² pour une bannière classique. Cette augmentation énorme (173% en 15 ans) s explique par la chute du taux de clic au fil des ans (de 10 à 40 % en moyenne au lancement en 1994 à 0,1% aujourd hui). Pour finir, une deuxième tendance profonde est l intégration des publicités au contenu. En effet, les annonceurs ont réalisé qu une trop grande intrusivité avait un impact néfaste sur leur publicité et, par conséquent, sur leur image et cherchent donc toujours de nouveaux moyens de faire passer leur message tout en s efforçant de préserver la lisibilité pour le bien-être des internautes. C est pourquoi il y a de plus en plus de pages co-brandées ou de publicités «insérées» dans des blogs. 8

9 1.1.2 Le marché de la publicité en ligne D après une analyse Capgemini consulting, le total des investissements publicitaires pour toute l année 2011 a été de 2,5 Milliards d euros net (en comptant seulement le display et pas le Search Marketing par exemple) soit une croissance de 6,9 pts. En comparaison, les médias traditionnels progressent peu (+0,2 pts pour le cinéma par exemple), voire chutent fortement (-5pts pour la presse). Internet est d ailleurs le principal responsable de la croissance de la publicité plurimédia (33,6 milliards d euros, + 2,9% entre 2010 et 2011) puisqu il participe pour 69% à ce pourcentage de croissance. Néanmoins, Internet a également ressenti la crise en fin d année 2008 puisque les investissements publicitaires de septembre et octobre étaient diminués de moitié par rapport à l été 2008, mais Internet représente quand même 18% de tous les investissements publicitaires (+ 2,7 %) et devrait en 2014 franchir la barre symbolique des 20%. Le secteur qui communique le plus sur Internet est celui des télécommunications, avec 639 millions d euros en progression de 32,9 % par rapport à 2010, juste devant le voyage/tourisme et les établissements financiers. Il est à noter que seul le secteur de l informatique/bureautique régresse, et qu Internet est donc un média particulier en termes de segmentation puisque l on n y retrouve pas les mêmes secteurs d annonceurs que sur les médias traditionnels (grande distribution et produits de grande consommation notamment). D ailleurs, nous pouvons noter que beaucoup de secteurs, à commencer par l informatique, le tourisme, les services ou les télécommunications, sont surinvestisseurs, car leur part de marché Internet par rapport aux médias traditionnels est plus importante que la moyenne (22%). 9

10 Une autre particularité d Internet, par rapport aux autres médias, est l éclatement des annonceurs. En effet, quand le ticket d entrée peut être très élevé pour des médias comme la télévision ou l affichage, Internet est plus accessible et c est pourquoi il y a eu 6345 annonceurs en 2011 (+23,6 % par rapport à 2010). D ailleurs, sur cette foule d annonceurs, 4853 ont un budget moyen de , à comparer aux 24 principaux annonceurs qui ont un budget moyen sur Internet de 56,1 millions d euros! Internet, par sa relative nouveauté, est donc très tentant pour toutes les entreprises, et c est pourquoi aujourd hui, seulement 1 dixième des annonceurs sur Internet est fidèle à ce média depuis 5 ans. Ceci montre bien le «turnover» important des annonceurs. Nous remarquons que 408 annonceurs représentent tout de même 65% des investissements publicitaires, c est dire toute l importance qu ils accordent à Internet. Enfin, il est à noter que, même si la crise a impacté la publicité dans les derniers mois de l année 2008, Internet a continué à être en progression que ce soit en termes d investissements ou au niveau du nombre d annonceurs. Cette croissance est constante et devrait contiuer pendant plusieurs années. 10

11 1.1.3 Les principaux acteurs et les différents métiers L achat d espace sur internet se fait par le biais d agences médias. Avant l entrée en vigueur de la Loi Sapin, les agences médias géraient essentiellement le médiaplanning et l achat d espace publicitaire pour le compte des annonceurs. On les appelait d ailleurs à l époque des «centrales d achat». Les nouvelles obligations et la transparence induites par l application de la Loi Sapin ont fait chuter leurs revenus strictement dus à l achat d espaces. C est pourquoi elles ont donc élargi leurs activités et cette évolution n a été que renforcée avec le développement d Internet. La frontière entre ce qui est dévolu aux agences média et ce qui ressort de l activité d agences de communication ou d agences marketing devient de plus en plus flou. À l heure actuelle, les services rendus dans le domaine de la communication Internet par les agences médias sont les suivants : Le conseil stratégique : les agences ont développé des pôles d expertise média qui ont une activité de veille et d études qui leur permet de conseiller les annonceurs dans leurs stratégies d utilisation des médias. Le conseil plurimédia : l agence média aide l annonceur à répartir de manière optimale son budget entre les différents médias. Le conseil web-planning : les agences média conseillent leurs clients sur les différents leviers du webmarketing pouvant être utilisés (display, référencement naturel, search marketing...). Elles conseillent également l annonceur sur le choix des supports les plus pertinents. L achat d espaces publicitaires : Il s agit du domaine d activité et de compétences historique des agences média. Par l effet de volume lié à la mutualisation des achats et l expérience de leurs acheteurs spécialisés, les centrales sont théoriquement les mieux placées pour négocier l achat d espaces publicitaires. Le déploiement opérationnel : le développement d Internet a donné aux agences médias l occasion d aller plus loin dans les services rendus aux annonceurs et d empiéter davantage sur le domaine des agences de communication et des agences marketing. Ainsi, certaines agences gèrent des campagnes de search marketing ou des programmes d affiliation. Elles passent ainsi d une fonction de conseil à une activité de marketing opérationnel quotidienne. Le suivi de campagne : certaines agences média proposent de faire des bilans intermédiaires de campagne où l effet de la publicité sur le comportement des 11

12 consommateurs est mesuré (clics, achats...), ce qui permet à l annonceur de «recadrer» sa campagne si besoin est, ou au contraire de persévérer dans la voie choisie. Voici une liste non exhaustive des principaux acteurs dans le monde de la communication : Omnicom : Le groupe Omnicom est la holding du plus important réseau d'agences de publicité et de communication mondial derrière WPP Group et devant Publicis. Il a été fondé en 1986 en réaction à la montée en puissance de WPP dont les ambitions semblaient sans limites sur Madison Avenue (la rue de New York où sont concentrées toutes les plus grosses agences de publicité) et résulte de la fusion des réseaux de BBDO et DDB. En 1993, Omnicom acquiert TBWA. Il est présent sur tous les métiers de la communication : publicité, marketing direct, relations publiques, lobbying, service marketing, communication interactive et achat d'espace. Publicis Groupe : Publicis est un groupe de communication français fondé en 1926 par Marcel Bleustein- Blanchet. Publicis est actuellement dirigé par le Francais Maurice Lévy. Fin des années 2000, Publicis est le troisième groupe de communication au monde (Par son chiffre d affaire). Présent dans une centaine de pays, sur les 5 continents, le groupe compte près de collaborateurs. Les principales sociétés du groupe sont : Leo Burnett Worldwide, Publicis Worldwide, Saatchi & Saatchi Worldwide, Starcom MediaVestGroup, ZenithOptimedia, Médias & Régies Europe WPP Groupe : Le groupe WPP (LSE : WPP) est une holding Anglaise qui regroupe des agences de publicité et de communication. L'entreprise a été fondée au milieu des années 1980 par Martin Sorrell. Le nom de la société dérive de Wires & Plastic Products, activité qu'elle avait à son origine avant de devenir une coquille vide cotée en bourse et qui servit de «véhicule» à l'acquisition de JWT puis Ogilvy & Mather. En publicité, WPP possède les agences Grey Global Group, Ogilvy & Mather, Young & Rubicam et Wunderman (autrefois JWT : J. Walter Thompson Co.), Les Ouvriers du Paradis. 12

13 Les agences-conseil en communication Les enjeux lors du lancement d une campagne de publicité off line ou on line sont tels qu il est le plus souvent nécessaire de passer par une agence-conseil en communication. L agence est appelée pour une prestation de conseil dans le domaine du médiaplanning ou de la création publicitaire. Ces agences permettent de répondre aux interrogations de l annonceur, en allant du lancement d un nouveau produit à un repositionnement stratégique sur un marché, en passant par le développement de la notoriété de l entreprise. C est parce que le système de la communication est tel que des lois ont été crées pour éviter tout abus, c est notamment le cas de la loi Sapin. Le cadre juridique : La révolution Sapin Il n existe pas au niveau français de cadre légal spécifique à la publicité sur Internet. Le droit s appliquant est donc celui de la publicité en général. Nous allons réaliser ici un bref travail d analyse du cadre juridique de la publicité sur Internet, en nous basant sur les relations entre les différents acteurs. La loi Sapin vient, comme pour le secteur de la publicité «Off line», préciser le cadre juridique dans les relations entre intermédiaires afin d éviter les dérives connues avant En effet, les régies achetaient des espaces publicitaires en grande quantité par avance pour bénéficier de rabais importants. Ces dernières les revendaient à prix d or aux annonceurs, les assortissant de conseils surfacturés. Ce cloisonnement du marché a été aboli par la Loi Sapin qui oblige les régies à faire preuve de clarté dans leur tarification, et à agir seulement en qualité de mandataire pour les annonceurs. D un autre côté, les régies ne peuvent plus acheter par avance en grande quantité les espaces, car elles jouent alors le rôle de «banque» auprès des éditeurs, ce qui est interdit en France. Le contrat d achat d espaces publicitaires Le contrat d achat d espaces publicitaires sur Internet est un contrat d entreprise qui a pour objet principal de diffuser un support publicitaire fourni par l annonceur. Nous sommes donc en présence d un contrat synallagmatique qui est soumis aux dispositions édictées par la loi Sapin nº du 29 janvier Cette loi s applique quelle que soit la géolocalisation de l intermédiaire, du moment que la diffusion du message publicitaire est réalisée au profit 13

14 d une entreprise française et pour un public majoritairement français (L. nº , 29 janvier 1993 art. 27). Le message sera considéré comme reçu en France dès lors qu il apparaîtra sur l écran d un internaute situé en France, et que la France sera le pays premier ciblé par le message publicitaire. Dès lors que la loi Sapin est applicable, l agent en publicité ne peut procéder aux achats d espaces publicitaires qu en qualité de mandataire. En effet, elle rend obligatoire l établissement d un contrat de mandat entre l annonceur et le prestataire prenant en charge l achat d espaces. Cependant, le contrat de mandat concerné doit être rédigé et doit préciser les conditions de la rémunération du mandataire. La loi Sapin du 29 janvier 1993, ayant pour but d assainir les relations entre les annonceurs et les différents prestataires (agences, centrales, régies...), le mandataire se verra interdire la réception d autre paiement que celui versé par son mandant pour l application du contrat. Le contrat de régie publicitaire on line Le contrat de régie publicitaire est un engagement par lequel le régisseur va commercialiser les éléments du message publicitaire pour le compte des annonceurs ou des agences. «Le contrat de régie publicitaire n'a pas été créé avec Internet. Il s'agit d'un contrat de mandat qui existe depuis de nombreuses années dans le domaine de la publicité et qui organise les relations entre le régisseur de publicité qui commercialise auprès des annonceurs et des agences de publicité les espaces dont dispose le support. Le réseau Internet étant considéré comme un support au même titre qu'un journal, une affiche ou un programme audiovisuel ; les règles légales en matière de régie publicitaire lui sont donc applicables.» (Journal du Net) Le contrat d affiliation On le définit comme le contrat par lequel l'éditeur d'un site web accepte de devenir le partenaire d'un site e-commerce, contre le versement d'une rémunération, en mettant en place un système de lien hypertexte (texte, image, bannière publicitaire ) qui pointe sur une page du site annonceur. «L affilié peut être une personne physique ou morale, il joue un rôle de prescripteur vis-à-vis de ses propres visiteurs. En ayant recours à la méthode du faisceau d indices, on peut tenter de le rattacher à une catégorie juridique déjà existante. Parmi les différentes catégories qu offre le droit français (commissionnaire, courtier, mandataire ), l une d entre elles semble se rattacher à la nature de l affilié : il s agit de l agent commercial. En effet, l agent commercial 14

15 est une personne physique ou morale généralement considérée comme un intermédiaire du commerce. Cet agent lié à un ou plusieurs mandants (valeurs) par un mandat présentant par rapport au mandat ordinaire des caractéristiques originales. L agent commercial est lié au mandat par un contrat d agence. Ce type de contrat présente des conditions de fond et de forme très similaires au contrat d affiliation. S agissant des conditions de forme, la pratique révèle que les vendeurs exigent de plus en plus que l affilié soit inscrit au registre des agents commerciaux s il n est pas déjà inscrit au registre du commerce et des sociétés.» (ABC NetMarketing) Le contenu du message publicitaire La pluralité des supports publicitaires sur Internet, ainsi que les nombreux formats que l on y rencontre, rend difficile l appréciation de la différence entre un message à caractère informatif et un message commercial. C est pourquoi l article 43 de la loi nº du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication prévoit que les messages publicitaires diffusés par les services de communication audiovisuelle doivent être présentés comme tels. Il est donc obligatoire pour les éditeurs de préciser quand ils diffusent un message à caractère commercial dans les cas où la différence avec le message informatif est difficilement faisable. En ce qui concerne la loi Evin, celle-ci s applique également à l Internet pour ce qui est de l interdiction de messages publicitaires au profit du tabac. Pour le cas de l alcool, il existe le principe du régime dérogatoire qui autorise, selon une liste précise, les médias qui ont la possibilité de communiquer des messages publicitaires sur l alcool. Internet n étant pas sur cette liste, et pour cause le média n existait pas sous sa forme actuelle au moment de l écriture de cette loi, la publicité pour l alcool est interdite sur le réseau. «Il existe [ ] apparemment une petite brèche qui permet à des sociétés fabriquant de l alcool de faire de la publicité par bandeau à leur nom. L argument est alors que la publicité est réalisée pour le compte de l entreprise et de son site et non pour l alcool lui-même.» (ABC NetMarketing) Enfin, pour finir au sujet des acteurs de la publicité sur Internet, comment ne pas parler des annonceurs, sans qui la publicité sur Internet n existerait pas. Ils sont aujourd hui de plus en plus nombreux sur ce support et toujours plus actifs et variés comme vous avez pu le voir cidessus. De même avec les internautes, puisque cette publicité s adresse bien à un public, vous verrez ci-après que leur profil est différent de celui des «consommateurs» habituels, mais qu il s y rapproche tout de même par endroits. 15

16 1.2 Rôles et usages des différents canaux Display Terme un peu fourre-tout, le display désigne en général. la diffusion de bannières sur des sites affinitaires et puissants pour sensibiliser et couvrir au maximum une cible de consommateurs (Par exemple pour le lancement d un nouveau produit). C est donc celui qui se rapproche le plus de la publicité classique, avec ses encarts aux formats prédéfinis. Le terme désigne donc avant tout un emplacement plutôt qu un contenu. Cela est d autant plus vrai qu à l heure actuelle, les nouveaux formats d affichage et d habillage interactifs mêlant animation vidéo et interactivité se sont multipliés. 16

17 1.2.2 Le Display : Dans quelle mesure? Avant de se lancer dans la création et la conception d une campagne, il est bien entendu très important de définir quel sera l objectif prioritaire de la campagne. Voici tous les objectifs différents que peut remplir une campagne display : Améliorer la notoriété La première composante d une campagne de notoriété est qu elle doit utiliser le nom de la marque dans les différents messages relayés (bannières, mailings ). Il faut néanmoins savoir que le Web n est pas le vecteur idéal pour la notoriété, la télévision remplissant mieux ce rôle. Ce type de campagne est donc relativement rare, mais, en fonction de la cible, il peut être pertinent pour un annonceur de lancer une campagne de notoriété sur le Net, notamment pour une niche particulière. L élément fondamental à prendre en compte avant tout choix de médiaplanning est l impact des éditeurs qui relayeront la campagne de notoriété, leur propre notoriété et leur fréquentation. Améliorer l image Pour améliorer l image d une entreprise, une campagne web doit respecter deux éléments : l affinité et la cohérence entre les supports choisis et la cible. Il faut évidemment qu il y ait un fort degré de cohérence entre l image du site qui héberge les créas et l image de l annonceur. De plus, sur un plan graphique, les visuels de la campagne doivent correspondre à ce que la cible attend et doivent éveiller l intérêt de l internaute pour le pousser à cliquer et à se rendre sur le site de l annonceur. En conclusion sur l image, une campagne d image doit absolument respecter deux éléments principaux : Fonder l axe de la campagne sur l image de l annonceur et veiller à ce que les logos, slogans soient présents sur tous les éléments graphiques Maintenir une cohérence créative (son, visuels, logo ) entre les médias «classiques» et Internet. 17

18 Créer du trafic Ce type de campagne a pour but de générer via les bannières display du trafic d internautes sur le site de la marque. A l instar des campagnes utilisant les médias traditionnels pour inciter les consommateurs à aller en point de vente, la création de trafic peut avoir deux rôles Emmener l internaute sur un site de E-commerce Emmener l internaute sur un site «Vitrine» puis lui indiquer les magasins physiques les plus proches de chez lui (Store locator) Ces campagnes proposent généralement des offres spéciales pour rendre le site Internet plus attractif et il s agit la plupart du temps de campagnes d image avec une légère finalité commerciale peu perceptible. Il y a néanmoins deux «sous-objectifs» à discerner pouvant être à l origine de ces campagnes : Améliorer l image d une marque en donnant par exemple des informations exclusives ou en avant-première aux internautes Augmenter la fréquentation d un site Internet afin d améliorer sa puissance et donc sa réputation. L annonceur va profiter de ce type de campagne pour promouvoir un bénéfice spécifique au site Internet comme un service supplémentaire (livraison gratuite si commande sur Internet et non par téléphone), des contenus nouveaux ou en avant-première ou encore des réductions de prix, des jeux-concours Comme pour toute campagne markting, il est essentiel de pouvoir connaître l efficacité d un dispositif et son retour sur investissement. D après François Xavier Hussherr, Internet est souvent considéré comme un nouvel outil de marketing direct. En effet, l internaute clique, arrive sur le site de l annonceur, consulte puis achète. Mais cette vision est «largement incomplète et réductrice». Il a effectivement été prouvé qu Internet a des propriétés en matière de mémorisation et d intention d achat, et tout comme les médias traditionnels, la publicité interactive a un impact positif sur la notoriété et l image de marque. Différentes études ont été réalisées concernant la mesure de l efficacité publicitaire dont une des premières, celle de Krugman Herbert en 1975 (What makes advertising effective?), démontre qu il faut trois ingrédients pour faire une publicité efficace : 18

19 L information qui consiste à donner le plus d information efficace possible aux consommateurs Le rational stimulus, ingrédient qui provoque la prise de décision du consommateur L emphasis, élément qui permet au consommateur de faire le lien entre la marque et la publicité. Cependant, l étude la plus connue sur le sujet est celle reprise par le Publicitor qui identifie trois niveaux possibles de mesure de l efficacité publicitaire, qui sont : Le cognitif qui s articule autour du concept de mémorisation. Cela consiste à questionner le consommateur, on essaie de déterminer s il se rappelle avoir vu tel ou tel bandeau publicitaire, ou bien si l indice de notoriété de la marque a augmenté. L affectif ; L objectif de ce type de mesure est de déterminer l impact de la publicité sur l image du produit ou du service chez le consommateur. En effet, ce dernier peut très bien mémoriser une publicité sans que celle-ci ne modifie pour autant sa représentation du produit. Le conatif (ou comportemental) est le niveau le plus difficile à mesurer puisque l on va en fait chercher à évaluer l impact de la publicité sur les ventes. Le problème est qu il n est pas toujours facile d isoler l effet d une campagne publicitaire dans un environnement chargé de publicité. C est pourquoi les composites d intention d achat seront mesurés. Bien que l on puisse gérer efficacement la publicité, nous ne sommes pas capables d en mesurer les résultats et fort peu de recherches concluantes ont été conduites jusqu ici sur ce sujet. Aussi, Forrester a écrit à ce propos : «Je doute qu il n existe un autre domaine de gestion pour lequel les dépenses engagées soient aussi importantes et se fondent sur une connaissance aussi limitée. Le secteur publicitaire consacre de 2 à 3% de son chiffre d affaires à ce qu il appelle de la «recherche» et, même s il s agissait de recherche véritable, cette somme serait ridiculement faible» de plus, selon Kotler et Dubois, les mesures utilisées dépendent de ce que l annonceur cherche à atteindre. 19

20 En effet, de nombreux spécialistes pensent que la relation publicité-vente est trop faible et complexe pour qu il soit possible de la mesurer directement. Ainsi, aujourd hui, toujours d après Kotler et Dubois, «les publicitaires préfèrent mesurer l impact d une campagne en termes de connaissances, d attitudes ou de convictions, c est-à-dire en termes de communication» plutôt qu en termes de ventes! Il existe donc une limite à la mesure de l efficacité publicitaire et la meilleure façon de la dépasser serait donc de mesurer l impact d une campagne en termes de communication. Mais, après avoir vu quelle était la mesure de l efficacité publicitaire en général, nous sommes en mesure de nous demander quel est l outil de mesure en termes de communication sur Internet. 20

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013 Dossier de Presse 10 Octobre 2013 Contacts : Anne-Sophie DUPIRE - Responsable Communication Lucie PORREAUX - Chargée des Relations Presse Tel : 0 328 328 000 - anne-sophie.dupire@sarbacane.com Tel : 0

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

Recommandation stratégique. Antoine HERVILLARD Clarisse FRANCISOT Marina RAIMBAULT

Recommandation stratégique. Antoine HERVILLARD Clarisse FRANCISOT Marina RAIMBAULT Recommandation stratégique Antoine HERVILLARD Clarisse FRANCISOT Marina RAIMBAULT Introduction Brief / Contexte Audit Étude Analyse de la situation Stratégie de COM Leviers Brief/Contexte 8 pays européens

Plus en détail

Facebook ADS Du ciblage à la conversion

Facebook ADS Du ciblage à la conversion Facebook ADS Du ciblage à la conversion Mardi 18 Juin 2013 FACEBOOK ADS «LES PUBLICITES FACEBOOK : OPPORTUNITÉS DE TRAFIC ET DE CONVERSION» OBJECTIFS Pourquoi utiliser Facebook ADS? # 1 Recruter des fans

Plus en détail

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords?

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? À chaque instant, partout dans le monde, professionnels et internautes utilisent des mots-clés sur Google pour se trouver les uns les autres. Et

Plus en détail

Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux Marketing Viral Smart Phone Affiliation

Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux Marketing Viral Smart Phone Affiliation MEDIAS SOCIAUX Web Marketing > les principaux leviers SITE EDITEUR SITE MARCHAND SITE VITRINE SITE SERVICE Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux

Plus en détail

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Communication & Médias Sociaux Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Postulat de départ,, Le Web social fait référence à une vision d'internet considérée,,

Plus en détail

LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE

LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE I. Introduction On estime à plus de 385 milliards d euros le budget publicitaire mondial, dont 11 milliards pour la France, Procter and Gamble, le plus grand annonceur au

Plus en détail

Les médias sociaux : Facebook et Linkedin. Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye

Les médias sociaux : Facebook et Linkedin. Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye Les médias sociaux : Facebook et Linkedin Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye Avant de commencer Veuillez S.V.P. tester votre matériel audio en utilisant l assistant d installation audio. Plan Qu

Plus en détail

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86 1 Formations & Conseils Web Marketing Myriam GHARBI Formations & Conseils Web Marketing Vous êtes Auto-entrepreneur, Créateur d'entreprise, Salarié au sein d'une TPE, PME ou dans une Collectivité? Vous

Plus en détail

La publicité multimédia (internet)

La publicité multimédia (internet) 7 La publicité multimédia (internet) Comment utiliser les leviers offerts par la publicité sur internet pour améliorer votre visibilité? oi Les encarts publicitaires L affiliation Les liens sponsorisés

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

Conversion et e-commerce : la fidélité prime

Conversion et e-commerce : la fidélité prime Conversion et e-commerce : la fidélité prime Etude réalisée du 1 er au 28 février 2010 sur un périmètre de 8 sites d e-commerce audités par AT Internet. Les sites d e-commerce ont de plus en plus le vent

Plus en détail

Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009. Telecom, Media, Entertainment

Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009. Telecom, Media, Entertainment Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009 Telecom, Media, Entertainment Syndicat des Régies Internet Le SRI en 2009, c est 13 membres qui adhèrent à une charte qualité et défendent l Internet d une

Plus en détail

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs»

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» Conseil National de la Consommation 12 mai 2015 Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» N NOR : EINC1511480V Trouver un produit, comparer

Plus en détail

STRATÉGIES E-MARKETING. Mars 2012

STRATÉGIES E-MARKETING. Mars 2012 STRATÉGIES E-MARKETING Mars 2012 7 stratégies e-marketing D après un document réalisé par l ESC Lille 1 Le buzz marketing Le bouche à oreille du web Objectifs Développer sa visibilité Améliorer sa notoriété

Plus en détail

Promotion: Le référencement c est l emplacement. Projet Bequin Martin

Promotion: Le référencement c est l emplacement. Projet Bequin Martin Promotion: Le référencement c est l emplacement Projet Bequin Martin Sommaire 1 - L environnement concurrentiel. 2 Quelle position viser? 3 Techniques de référencement. 4 Les interactions SEO et SMO. 5

Plus en détail

Fiche Technique : Internet

Fiche Technique : Internet Fiche Technique : Internet Pourquoi mettre en réseau au sein de la MOPA les sites internet des Offices de Tourisme d Aquitaine et de Poitou-Charentes? 60 % des Français partis en vacances préparent leurs

Plus en détail

Pulsarbeonpush@gmail.com. Affiliate link: https://www.beonpush.com/s/pulsar

Pulsarbeonpush@gmail.com. Affiliate link: https://www.beonpush.com/s/pulsar Pulsarbeonpush@gmail.com Affiliate link: https://www.beonpush.com/s/pulsar INTRODUCTION AU RTB Enchères en temps réel Beonpush a été créé en 2015 et enregistrée le 3 Août 2015 en Angleterre et au Luxembourg.

Plus en détail

Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics?

Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics? Livre blanc Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics? Nos partenaires: Sommaire Présentation de Mazeberry Introduction au Search Analytics Le Search Engine

Plus en détail

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Présentation Presse Collectif des Plateformes d Affiliation #CPA_Affiliation Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Qui sommes-nous? Le CPA regroupe les 7 principaux acteurs du marché : Représentant

Plus en détail

LA COMMUNICATION ON LINE GLOSSAIRE

LA COMMUNICATION ON LINE GLOSSAIRE LA COMMUNICATION ON LINE GLOSSAIRE AD SERVER Un ad server ou serveur publicitaire est un serveur/logiciel de gestion de campagnes publicitaires sur Internet qui permet de gérer et programmer l affichage

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez Toute action marketing a pour objectif nécessairement de vous permettre de maîtriser votre marché, ses contraintes et ses acteurs pour développer une offre, en adéquation parfaite, avec les attentes de

Plus en détail

Mythes et Légendes du Social Shopping

Mythes et Légendes du Social Shopping Mythes et Légendes du Social Shopping Agnès Teissier Consultante, Fondatrice Agence Conseil E-Commerce Mars 2012 Facebook et surtout ses boutons J aime, Partager, Commenter ont révolutionné les comportements

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX

FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX CYBERCAMP FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX Pourquoi être présent sur les médias sociaux? Aujourd hui, 70 à 100 % de vos clients sont des internautes! 72 % des français sont des internautes 92 % de ces internautes

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com DOSSIER DE PRESSE www.vu-du-web.com 1 SOMMAIRE PRESENTATION DE VU DU WEB LES METIERS VU DU WEB Stratégie Web Référencement naturel Autres solutions de référencement Référencement payant Référencement social

Plus en détail

Tout Savoir. Tout Savoir 22/03/2013 CENTRE DE FORMATION ET DE RESSOURCES TIC. Nos actions centrées autour de. Un service de Proximité

Tout Savoir. Tout Savoir 22/03/2013 CENTRE DE FORMATION ET DE RESSOURCES TIC. Nos actions centrées autour de. Un service de Proximité CENTRE DE FORMATION ET DE RESSOURCES TIC L objectif : permettre aux professionnels de se familiariser avec les technologies, d'en suivre (voire d en anticiper) les évolutions, d'en identifier l'impact

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION SRC1 2012 Les étapes de la stratégie de communication 1. Objectifs de communication 2. Cibles de communication 3. Principes fondamentaux d une stratégie de communication

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création Optimisez les profits de vos sites web Intégrez la performance à votre projet de création Consultant web spécialisée dans le référencement, mon objectif est d augmenter les profits de vos sites web par

Plus en détail

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE 1 1 NOS SERVICES Nous vous proposons nos services pour renforcer et optimiser votre trafic sur internet et augmenter votre chiffre d affaires Search Engine Marketing * REFERENCEMENT NATUREL (SEO) * REFERENCEMENT

Plus en détail

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC 7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC SOMMAIRE EDITO... 3 1. Visez à décrocher des ventes récurrentes... 5 2. Envoyez des newsletters ciblées... 6 3. Ciblez selon des critères géographiques... 8 4.

Plus en détail

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Executive summary DGMIC Janvier 2010 Florence Le Borgne Tiffany Sauquet f.leborgne@idate.fr t.sauquet@idate.fr Tel.:

Plus en détail

Transformer ses visiteurs

Transformer ses visiteurs Transformer ses visiteurs en clients Oloron 26/11/2009 1/ Acquisition de trafic 2/ Augmentation du taux de transformation 3/ Fidélisation de vos clients 4/ Développer sa clientèle Transformer ses visiteurs

Plus en détail

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne?

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Réseaux et médias sociaux dans le tourisme Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Préface La popularité grandissante des réseaux sociaux sur le Web bouscule le modèle traditionnel

Plus en détail

Internet et les médias sociaux

Internet et les médias sociaux Internet et les médias sociaux Chiffres et tendances 2014 2,5 milliards d internautes à travers le monde Dont 1,9 milliard sur les réseaux sociaux > Soit 74% des internautes 68% des français sont sur les

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique 21 octobre 2010 - Institut océanographique de Paris La commercialisation du livre dans l univers numérique IV. Webmarketing et outils sociaux

Plus en détail

Avant-propos. bannière publicitaire fait son apparition sur la toile, sur le site américain HotWired.com :

Avant-propos. bannière publicitaire fait son apparition sur la toile, sur le site américain HotWired.com : e sais qu une moitié de mon budget publicitaire ne sert à rien, «J mais malheureusement j ignore laquelle.» Cette déclaration déconcertante et décourageante d un dirigeant de Revon il y a quelques années

Plus en détail

FAIRE DU MARKETING SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

FAIRE DU MARKETING SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX Mélanie Hossler Olivier Murat Alexandre Jouanne FAIRE DU MARKETING SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX 12 modules pour construire sa stratégie social media, 2014 ISBN : 978-2-212-55694-0 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

Vous aussi, ne passez pas à côté de cet outil pour dynamiser votre activité. Voici donc plusieurs avantages qui vous expliquent pourquoi :

Vous aussi, ne passez pas à côté de cet outil pour dynamiser votre activité. Voici donc plusieurs avantages qui vous expliquent pourquoi : Les Avantages de la Vidéo pour votre Communication Le Développement des nouvelles technologies, et la démocratisation des équipements numériques depuis plusieurs années, réduit les coûts de production

Plus en détail

Weedo IT, votre agence 100% digitale

Weedo IT, votre agence 100% digitale Weedo IT, votre agence 100% digitale Créé en 2004, Weedo IT s est rapidement imposé comme un partenaire de choix pour ses clients. Grâce à une équipe internationale de 25 collaborateurs, Weedo IT accompagne

Plus en détail

1. Apec, juin 2012. 2013 Pearson France Community management Paul Cordina, David Fayon

1. Apec, juin 2012. 2013 Pearson France Community management Paul Cordina, David Fayon Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Les médias sociaux (réseaux sociaux, blogs, wikis*, forums, etc.) sont au cœur du Web 2.0. La communication traditionnelle et descendante, dont le paroxysme se matérialise

Plus en détail

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE VegaPro DIGITAL COMMUNICATION www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE DIGITAL En tant qu'agence digitale à Bejaia, Vegapro vous accompagne dans la définition

Plus en détail

Réseaux sociaux : utiles ou futiles? Extra N 2 12.03.15

Réseaux sociaux : utiles ou futiles? Extra N 2 12.03.15 Réseaux sociaux : utiles ou futiles? Extra N 2 12.03.15 Création Diffusion Promotion Contenus textes, photos, vidéos et bases de données Internet, réseaux sociaux et objets connectés Nos sites web : 2

Plus en détail

Les amis de mes amis sont mes clients ETUDE. LittlelessConversation. Agence Conseil en Communication

Les amis de mes amis sont mes clients ETUDE. LittlelessConversation. Agence Conseil en Communication ETUDE Les amis de mes amis sont mes clients LittlelessConversation Agence Conseil en Communication AVERTISSEMENT Toutes les marques commerciales déposées ou non déposées citées dans ce document sont la

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com DOSSIER DE PRESSE www.vu-du-web.com 1 SOMMAIRE PRESENTATION DE VU DU WEB LES METIERS VU DU WEB Stratégie Web Référencement naturel Autres solutions de référencement Référencement payant Référencement social

Plus en détail

MUTUELLES ET ASSURANCES

MUTUELLES ET ASSURANCES LIVRE BLANC E-MARKETING MUTUELLES ET ASSURANCES MARKETING VISIBILITE PERFORMANCE 13/02/13 - Page 2/9 01. Edito Comment être visible sur le net? Sur quoi être visible? Comment adopter une stratégie digitale

Plus en détail

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ Publigo PUBLIGO Agence de communication Agence spécialisée dans le conseil en communication pour les professionnels et grands comptes (web,

Plus en détail

Le saviez-vous? L optimisation Google Adwords est la Clé pour

Le saviez-vous? L optimisation Google Adwords est la Clé pour Le saviez-vous? L optimisation Google Adwords est la Clé pour.......... échapper au piège de «Quality Score», l instrument qui détermine le coût au clic des annonces adwords. Autorisation de diffusion

Plus en détail

Générer du trafic sur son site gratuitement

Générer du trafic sur son site gratuitement Générer du trafic sur son site gratuitement Un composant essentiel de «La Liste en Or", pour générer des visites qualifiées vers votre site. Avoir un blog, une squeeze page, un auto répondeur en place

Plus en détail

Formation e-publicité

Formation e-publicité Formation e-publicité OT de Thonon-les-Bains - Juillet 2012 Page 1 2 façons d envisager l e-publicité DISPLAY CRÉER LA DEMANDE - Bannière publicitaire - Publicité vidéo (web tv) - Publi-reportage - Affichage

Plus en détail

Exploiter le potentiel d Internet pour sa notoriété

Exploiter le potentiel d Internet pour sa notoriété Exploiter le potentiel d Internet pour sa notoriété Pourquoi il est important d être visible sur Internet? Le client souhaite l information quand il en a besoin. Le client recherche une plus grande interactivité.

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

La Cote des Montres au cœur du marché horloger

La Cote des Montres au cœur du marché horloger La Cote des Montres au cœur du marché horloger Premier showroom horloger sur Internet, lacotedesmontres.com est devenu le rendez-vous incontournable des hommes et des femmes sensibles aux modes, des amateurs

Plus en détail

AdWords Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia

AdWords Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia Nous créons vos annonces Nos experts, créent vos annonces et choisissent des mots clés qui sont des mots ou des expressions en rapport

Plus en détail

LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN

LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN Conception et construction LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN Sommaire 1. Les liens...3 2. Introduction...4 3. Quelles sont les fonctionnalités pour mon site e-commerce?...5 4. Comment exploiter les réseaux

Plus en détail

PRÉSENTATION DE TWITTER TAILORED AUDIENCE

PRÉSENTATION DE TWITTER TAILORED AUDIENCE GUIDE QUANTCAST PRÉSENTATION DE TWITTER TAILORED AUDIENCE CONTENU 2 INTRODUCTION 3 TWITTER : FAITS ET CHIFFRES 3 HISTORIQUE DE TWITTER 4 GUIDE DE L ANNONCEUR SUR TWITTER 5 GUIDE D INITIATION AUX AUDIENCES

Plus en détail

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET Le groupe, véritable machine à idées des médias, tire parti de l analyse comportementale pour optimiser son marketing

Plus en détail

Lancer et réussir sa campagne de collecte

Lancer et réussir sa campagne de collecte Lancer et réussir sa campagne de collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Lancer et réussir votre campagne de collecte Étape 1 : Rédiger votre page de collecte - Présenter votre projet

Plus en détail

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 :

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 : Executive Summary Vue d'ensemble de la campagne : Margouillaprod est une société de production de films institutionnels et publicitaires, elle propose des prestations de film pour des évènements tels que

Plus en détail

Les publicités Facebook pour le recrutement

Les publicités Facebook pour le recrutement Les publicités Facebook pour le recrutement Introduction Saviez-vous que 1 minute sur 7* du temps sur le web est passé sur Facebook? Aujourd hui, Facebook est le plus grand réseau social du monde en nombre

Plus en détail

Introduction 1. 2013 Pearson France L'affiliation Thibault Vincent

Introduction 1. 2013 Pearson France L'affiliation Thibault Vincent Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Quand on réfléchit à la manière d amener de nouveaux clients potentiels sur son site internet, les premières options qui viennent en tête sont souvent le référencement

Plus en détail

Les clés d un bon référencement en 2011. Renaud Alquier: gérant et fondateur de l agence interactive LaNouvelle R

Les clés d un bon référencement en 2011. Renaud Alquier: gérant et fondateur de l agence interactive LaNouvelle R Les clés d un bon référencement en 2011 Renaud Alquier: gérant et fondateur de l agence interactive LaNouvelle R Les points de contact sur Internet et l art du multi canal GÉNÉRER DU TRAFIC, DE LA NOTORIÉTÉ,

Plus en détail

Principes d AdWords. Quelques mots de présentation. Une audience large : les réseaux de ciblage. Réseau de recherche

Principes d AdWords. Quelques mots de présentation. Une audience large : les réseaux de ciblage. Réseau de recherche 3 Principes d AdWords Les deux premiers chapitres de ce livre, plutôt généraux, ont présenté l univers d Internet et de la publicité en ligne. Vous devriez maintenant être convaincu de l intérêt d une

Plus en détail

Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application "mobile to store" à destination des acheteurs de presse

Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application mobile to store à destination des acheteurs de presse Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application "mobile to store" à destination des acheteurs de presse Imaginée par Presstalis, disponible le 2 Juin sur App Store et Google play, Zeens

Plus en détail

Vous proposez une franchise

Vous proposez une franchise Vous proposez une franchise L une de vos principales problématiques de communication est de réussir à allier : communication «globale» : Avec un impact fort, elle permet de maîtriser l image globale de

Plus en détail

Comment tirer avantage des médias sociaux dans votre entreprise?

Comment tirer avantage des médias sociaux dans votre entreprise? De simple divertissement à instrument polyvalent Comment tirer avantage des médias sociaux dans votre entreprise? SOMMAIRE 2 De simple divertissement à instrument polyvalent 2 Dix astuces pour que votre

Plus en détail

Cours de Community Management Master 2 CAWEB

Cours de Community Management Master 2 CAWEB Cours proposé le 6 janvier 2015 Cours de Community Management Master 2 CAWEB Chargé d enseignement : Max Schleiffer, consultant social media Notre Programme 19/11 : Présentation du métier de Community

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

I. Présentation du secteur

I. Présentation du secteur Introduction Internet représente l avenir de la publicité. Pourquoi? Parce que ce média n est qu une immense plateforme de publicité. Rien n est laissé au hasard. - Yahoo met un film sur sa page d accueil.

Plus en détail

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement Utilisez les médias sociaux Pour rayonner plus largement Web 2.0 ou Web Social, qu est-ce que c est? Nouvelle génération du web Internaute = acteur Forte interaction Conversation Création de contenu Proximité

Plus en détail

Livre blanc ekomi. Obtenez un meilleur taux de conversion dans Google grâce aux avis clients. Novembre 2012

Livre blanc ekomi. Obtenez un meilleur taux de conversion dans Google grâce aux avis clients. Novembre 2012 Livre blanc ekomi Obtenez un meilleur taux de conversion dans Google grâce aux avis clients Novembre 2012 Introduction : l époque où les clients croyaient aveuglément aux promesses des vendeurs en ligne

Plus en détail

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association ,, Véritable partenaire du commerce de proximité, nous vous accompagnons

Plus en détail

Comment organiser efficacement son concours photo

Comment organiser efficacement son concours photo Livre blanc Comment organiser efficacement son concours photo Juillet 2014 www.kontestapp.com Introduction Que vous soyez un Community Manager soucieux de l activité de votre page fan Facebook ou bien

Plus en détail

> Media-planning. Mediaplanning. >Eric Martel >2 rue des Favorites 75 015 Paris >Tél. : 06 03 24 74 33 >Mail : e.martel@digital-brand.

> Media-planning. Mediaplanning. >Eric Martel >2 rue des Favorites 75 015 Paris >Tél. : 06 03 24 74 33 >Mail : e.martel@digital-brand. Mediaplanning >Eric Martel >2 rue des Favorites 75 015 Paris >Tél. : 06 03 24 74 33 >Mail : e.martel@digital-brand.fr Sommaire 1. Analyse stratégique 2. Push/Pull 3. Mediaplanning Régies tarifs Analyse

Plus en détail

10 conseils pour préparer son site ecommerce pour Noël. par Jeremy Benmoussa

10 conseils pour préparer son site ecommerce pour Noël. par Jeremy Benmoussa 10 conseils pour préparer son site ecommerce pour Noël par Jeremy Benmoussa Pourquoi modifier votre site ecommerce pour Noël? La période de Noël est un moment critique pour la majorité des sites de vente

Plus en détail

Fiche pratique : REPORTING SEARCH

Fiche pratique : REPORTING SEARCH Fiche pratique : REPORTING SEARCH Notre module Search est accompagné d un outil d aide au pilotage de vos investissements en temps réel. Restitué sous forme de tableaux et de graphiques, le reporting offre

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Le choix stratégique des canaux de communication

Le choix stratégique des canaux de communication Le choix stratégique des canaux de communication Une analyse des attitudes des entreprises du domaine Business to Business (B2B) face à différentes combinaisons de médias Introduction La fragmentation

Plus en détail

Les Annonceurs et l affiliation en France

Les Annonceurs et l affiliation en France Les Annonceurs et l affiliation en France Publication Mars 2011 Copyright 2011 Collectif des Plateformes d Affiliation Tous droits réservés Reproduction soumise à autorisation Table des matières i. A propos

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir. stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir. stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS Une action de communication ne s engage pas n importe quand, n importe comment et à n importe

Plus en détail

Qu est ce que le référencement web?

Qu est ce que le référencement web? Qu est ce que le référencement web? 1. Introduction La première préoccupation des e-commerçants et des possesseurs de sites ou blog est d attirer les internautes sur leurs pages web. Pour arriver à ce

Plus en détail

Influence de la notoriété des marques sur les visites des sites Web

Influence de la notoriété des marques sur les visites des sites Web Influence de la notoriété des marques sur les visites des sites Web Etude réalisée du 1 er au 31 janvier 2008 sur un périmètre de 553 sites web audités par XiTi. La notoriété d une société, de ses marques

Plus en détail

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club Atelier du 25 juin 2012 «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Agenda de l atelier Introduction et rappel des bonnes pratiques Exemple et retour d expérience Maison Tasset Partage d expérience entre les

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE SMO?

QU EST-CE QUE LE SMO? LAD C. MENES / Shutterstock QU EST-CE QUE LE SMO? Février 2014 Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 LE SMO C EST QUOI? Le terme SMO (Social Media Optimization) désigne

Plus en détail

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

FINI LES VACANCES : NOËL, C EST MAINTENANT!

FINI LES VACANCES : NOËL, C EST MAINTENANT! FINI LES VACANCES : NOËL, C EST MAINTENANT! NOËL, CE MOMENT E-COMMERCE INCONTOURNABLE En 2014, 28 millions de Français ont préparé ou acheté leurs cadeaux de Noël sur internet 85% des consommateurs ont

Plus en détail

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche?

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? 9 Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? Le trafic d un site internet Le référencement naturel Les freins

Plus en détail

Novembre 2011. DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net

Novembre 2011. DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net Novembre 2011 DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net Sommaire Contexte.3 Une nouvelle stratégie, un nouveau site web..4 Les objectifs...5 Un architecture entièrement revue.

Plus en détail

case study Pour Pâques, Kiabi vous offre un dressing tout n œuf! www.kontestapp.com

case study Pour Pâques, Kiabi vous offre un dressing tout n œuf! www.kontestapp.com case study Pour Pâques, Kiabi vous offre un dressing tout n œuf! www.kontestapp.com Objectifs Les objectifs de Kiabi s orientaient sur 3 points principaux: Kiabi est l un des leaders du prêt-àporter en

Plus en détail

Les outils de communication

Les outils de communication FICHE DE SYNTHÈSE Module 8 Les outils de communication - MODULE SEMAINE 8 - SOMMAIRE : I) Les différents média de communication...2 II) Savoir tirer parti des réseaux sociaux...2 1/6 I) LES DIFFÉRENTS

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Le E- commerce ce n est QUE du commerce...

Le E- commerce ce n est QUE du commerce... id@idagir.fr Le E- commerce ce n est QUE du commerce... Votre site ne représente que 20 % à 30% de votre investissement. Préservez donc 70 à 80 % de votre budget pour votre communication. Réflexions sur

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ENTREPRISE Audi SECTEUR D ACTIVITÉ Automobile Le client Audi AG est un constructeur automobile allemand qui dessine,

Plus en détail

CAMPAGNES MARKETING MOBILE LES SMS POUR LES PROFESSIONNELS

CAMPAGNES MARKETING MOBILE LES SMS POUR LES PROFESSIONNELS CAMPAGNES MARKETING MOBILE LES SMS POUR LES PROFESSIONNELS Table des Matières Table des matières 1. DEUX TYPES DE CAMPAGNES SMS... 3 1.1. ALERTE INFORMATIONS SUR LES MANIFESTATIONS... 3 1.2. LE COUPONING...

Plus en détail

Community Management. Opportunités pour développer sa visibilité. Stéphanie Laporte - OTTA

Community Management. Opportunités pour développer sa visibilité. Stéphanie Laporte - OTTA Community Management Opportunités pour développer sa visibilité Stéphanie Laporte - OTTA I/Etat des réseaux sociaux et usages pour se développer. Sport et réseaux sociaux : quelques chiffres 35% des supporters

Plus en détail