Dossier de presse. #OmerFast OMER FAST. 20 octobre janvier PLACE DE LA CONCORDE, PARIS 8 e CONCORDE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse. #OmerFast OMER FAST. 20 octobre 2015-24 janvier 2016. 1 PLACE DE LA CONCORDE, PARIS 8 e CONCORDE WWW.JEUDEPAUME."

Transcription

1 Dossier de presse #OmerFast OMER FAST Le présent continue 20 octobre janvier PLACE DE LA CONCORDE, PARIS 8 e CONCORDE

2 Exposition coproduite par le Jeu de Paume et le BALTIC Centre for Contemporary Art, Gateshead et le KUNSTEN Museum of Modern Art, Aalborg Partenaires médias A Nous Paris, l'obs, O, Time Out Paris et LCI. Itinérance Baltic Centre for Contemporary Art, Gateshead (Royaume-Uni) : 18 mars 26 juin 2016 Kunsten Museum of Modern Art, Aalborg (Danemark) : 23 septembre janvier 2017 Le Jeu de Paume est subventionné par le ministère de la Culture et de la Communication. En couverture : Omer Fast Continuity (Diptych) [Continuité (Diptyque)] 2015 Vidéo HD, couleur, son, 77 min 2

3 OMER FAST Le présent continue 20 octobre janvier 2016 Commissaires de l exposition L artiste, Laurence Sillars (BALTIC) Centre for Contemporary Art), Stinna Toft (KUNSTEN Museum of Modern Art) et Marina Vinyes Albes (Jeu de Paume) 5 les Points forts DE L'Exposition 7 l exposition 11 oeuvres presentees 14 omer fast 17 autour de l'exposition 18 la LIBRAIRIE DU JeU DE PAUME 19 Visuels presse 3

4 Omer Fast Tournage de Continuity (Diptych) [Continuité (Diptyque)], 2015 Nzalet El Houssayn, Maroc, juillet 2015 Production : Jeu de Paume, Paris, Baltic Centre for Contemporary Art, Gateshead et Filmgalerie 451, Berlin, avec le soutien de BKM et Medienboard Berlin-Brandenburg 4

5 LES POinTS FORTS DE L EXPOSITION Première exposition monographique d Omer Fast dans une institution française. Son travail a récemment été montré à la Tate Modern (2014), au Musée d Art Contemporain de Montréal, au Moderna Museet Stockholm, à l Imperial War Museum (2013), à la Documenta 13 (2012) mais aussi dans plusieurs Biennales : Venise (2011), Taipei (2012) et Singapour (2011). Omer Fast a été également lauréat, en 2009, du prix décerné aux jeunes artistes par la Nationalgalerie de Berlin et, en 2008, du prix Bucksbaum décerné par le Whitney Museum of American Art. L'exposition «Omer Fast. Le présent continue» combine quelques premiers travaux de l'artiste avec des œuvres plus récentes et une production inédite créée pour le Jeu de Paume. Pour cette œuvre, l artiste amplifie l exploration initiée avec Continuity (2012) et s investit dans un nouveau projet au sein duquel la notion du double devient fondamentale. Loin d en élucider le propos, les nouvelles scènes conçues et tournées pour Continuity (Diptych) accentuent l étrangeté, l ambiguïté et les paradoxes de son film jumeau. Dans sa vidéo présentée au Jeu de Paume 5,000 Feet is the Best (2011), Omer Fast aborde la question des stratégies militaires aujourd'hui, du combat avec des drones et plus largement des nouvelles formes de surveillance. Ce sujet controversé se trouve au cœur de l actualité et fait l objet de nombreux débats, tant dans la sphère politique que dans le monde de l art. Omer Fast est avant tout un narrateur. La manière dont il construit des histoires, qui se concrétise par une maîtrise de la forme, des modalités du récit et de l agencement du point de vue, transcende les sujets qu il aborde. Bien que son œuvre traite de questions politiques, géopolitiques ou historiques, le mode de narration occupe une place centrale dans son travail. à travers ses récits, Omer Fast trouble les frontières entre le «réel» et la «représentation», le document et l artifice pour interroger le statut même de l image. Depuis ses premiers travaux dans les années 2000, l artiste s intéresse à la manière dont les événements se transforment en mémoires et en histoires, ainsi qu à leurs modes de diffusion et de médiatisation. Une grande partie de l œuvre d Omer Fast est basée sur l entretien. Il enregistre le témoignage du refugié, du pilote de drones, du soldat, de l acteur porno ou de l embaumeur, puis le ré-invente par le montage, pour le tordre ou le disloquer. Par cette manipulation, l artiste pose la question de la primauté du témoignage et la façon dont les histoires, personnelles ou collectives, sont médiatisées. Malgré sa dimension narrative et ses images à l'esthétique sophistiquée, l œuvre de Fast joue avec l étrangeté, la distanciation et le rejet de toute identification ou catharsis du spectateur vis-à-vis de l œuvre. à travers différentes pratiques telles que la répétition, la boucle, l introduction d éléments surréels ou la dissonance entre image, son et récit ses vidéos s affranchissent d une démarche naturaliste et résistent à toute conclusion ou révélation d une «vérité» ultime du récit. Dans l œuvre d Omer Fast, le spectateur est obligé de construire sa propre interprétation, au-delà des évidences. Il ne peut que questionner les images qui se présentent devant lui, s engageant activement dans une lecture critique de ce qu'il voit. 5

6 Omer Fast 5,000 Feet is the Best [Le mieux, c est pieds] 2011, Vidéo numérique, couleur, son, 30 min. 6

7 l EXposition Après avoir participé à la Documenta 13, ainsi qu à de nombreuses biennales et expositions collectives ou personnelles, le Jeu de Paume organise une exposition monographique de l artiste Omer Fast. basé essentiellement sur l image en mouvement, le travail d Omer Fast explore la complexité de la narration à travers une pratique qui trouble les frontières entre le «réel» et la «représentation». Si l origine de ses histoires est souvent documentaire, leur construction s AFFranchit cependant d une démarche naturaliste et résiste à toute conclusion ou révélation d une «vérité» ultime du récit. Omer Fast s intéresse au rapport entre individu et collectivité, à la façon dont les événements sont transformés en mémoires et histoires ainsi qu à leurs modes de circulation et de médiatisation. Ainsi, l artiste interroge les politiques de représentation, faisant suite aux projets qui, au sein de la programmation du Jeu de Paume, ont proposé de nouvelles formes narratives dans le champ de la vidéo et de l installation. L exposition organisée par le Jeu de Paume présente les oeuvres cnn concatenated (2002), a tank translated (2002), 5,000 feet is the best (2011) ainsi qu'une nouvelle production spécialement conçue pour cette exposition intitulée continuity (Diptych) (2015). Omer Fast Continuity (Diptiych) [Continuité (Diptyque)] 2015 Vidéo HD, couleur, son, 77 min. 7

8 LA NArrAtion Fast est avant tout un narrateur. La manière dont il construit des histoires, qui se concrétise par une maîtrise de la forme, des modalités du récit et de l agencement du point de vue, transcende les sujets qu il aborde. Son oeuvre traite en effet de questions sociales, politiques, géopolitiques ou historiques, mais c'est le mode de narration et ses effets qui lui donne tout son sens. «Dans les événements presque rien ne profite à la narration, presque tout profite à l information», constatait Walter Benjamin en Il ajoutait : «Car c est le fait du narrateur né que de débarrasser une histoire, lorsqu il la raconte, de toute explication.» Ces quinze dernières années, Fast n a cessé de raconter des histoires en interrogeant le statut même de l image. Ses installations vidéos entrelacent différents registres réalité et fiction, original et copie, document et artifice révélant les codes et les conventions qui définissent le «réel» au cinéma et à la télévision. L œuvre d Omer Fast joue avec la vérité objective de l expérience, soulignant le décalage entre expérience vécue, identité et discours. L artiste aime travailler avec le témoignage (du soldat, du refugié, de l acteur porno, de l embaumeur ), point de départ de nombre de ses œuvres. Il le transforme et le manipule librement grâce au montage et rend visible le travail complexe qui consiste à traduire en images les faits, tout en contestant la primauté du témoin. Il rend compte des récits potentiels que ceux-ci peuvent engendrer des chemins ouverts à l infini. Certaines fois, ces récits occupent simultanément un même plan. Ils peuvent rappeler alors les sentiers qui bifurquent de Borges, ou les «narrations falsifiantes» de Deleuze. Le travail de Fast nous confronte à ce paradoxe insoluble : si une histoire est le fruit autant que l otage de conventions discursives, il n en reste pas moins que, sans ces conventions, il n y aurait ni expérience ni transmission. «Je travaille souvent dans l espace entre le moment de la douleur celui de l expérience et le moment, ultérieur, de la transcription de cette expérience : j observe la cicatrice et je cherche les mots pour la décrire.» Omer Fast, entretien avec Marcus Verhagen, Art Monthly, nº 330, Omer Fast Continuity (Diptych) [Continuité (Diptyque)] 2015 Vidéo HD, couleur, son, 77 min. 8

9 LA RépétiTION Omniprésente dans le travail d Omer Fast, la répétition constitue aussi un aspect central de sa grammaire filmique : les figures du double, de la boucle et de la reconstitution sont autant d éléments qui définissent son œuvre. Ainsi la répétition avec variations ou les variations au sein de la répétition structurent-elles les vidéos présentées dans l exposition, 5,000 Feet is the Best, Continuity (Diptych) et CNN Concatenated, que traversent également l expression du trauma, le jeu de rôles et la guerre. «Omer Fast. Le présent continue» propose une progression qui part d une réflexion sur les nouvelles formes de guerre à distance basée sur un témoignage dans 5,000 Feet is the Best, glisse vers la fiction et l horreur au sein d une famille avec Continuity (Diptych) et opère enfin un retour au réel historique télévisuel dans le contexte du 11-Septembre avec CNN Concatenated. Du déclenchement de la guerre contre le terrorisme au «combat virtuel», est donnée à voir la façon dont notre expérience du monde est médiatisée par les technologies de l image, capables de rendre de plus en plus réel leur impact sur le sujet, que ce soit le spectateur télé ou le pilote de drones. Omer Fast 5,000 Feet is the Best [Le mieux, c est pieds] 2011, vidéo numérique, couleur, son, 30 min. 9

10 œuvres présentées CNN Concatenated, 2002 CNN Concatenated est l une des premières œuvres d Omer Fast. Elle concentre plusieurs des problématiques que l on retrouvera dans ses travaux ultérieurs : la précision du montage et le soin porté à celui-ci, l importance du langage verbal et, plus spécifiquement, du mot en tant qu unité, la mise en évidence de la nature construite du discours qui, par ailleurs, révèle l artiste comme faussaire, la sollicitation permanente du spectateur et, enfin, l identité changeante et multiple du sujet. Figurant parmi les rares œuvres que l artiste a réalisées en studio, CNN est composée exclusivement d images de présentateurs de la chaîne américaine. À partir d une immense base de données de mots qu il a tirés de leurs discours, Fast élabore un récit poétique, déconcertant, qui joue sur la rhétorique de la peur et de l insécurité. Les présentateurs fixent le spectateur, puis s adressent à lui avec leur voix mécanique entrecoupée, comme possédés par une force fantomatique. Le contraste avec le caractère subjectif du discours qui paradoxalement semble l expression d une sorte d inconscient collectif est ainsi Omer Fast CNN Concatenated [CNN-Enchaînement] 2002 Vidéo, couleur, son, 18 min. 10

11 5,000 feet is the best, 2011 Alors que le dispositif de CNN Concatenated est simple et intelligible, de même que le contexte dans lequel il s inscrit est clairement identifiable, la construction narrative de l œuvre 5,000 Feet is the Best se complexifie, faisant écho à la réalité presque invisible à laquelle elle fait référence. 5,000 Feet is the Best considère la phénoménologie contemporaine de la guerre à distance, pratiquée avec des drones ; elle questionne les stratégies militaires telles qu elles ont cours aux États-Unis et la moralité des nouvelles formes de surveillance. Cette vidéo naît de la rencontre, en septembre 2010, de l artiste et d un opérateur américain de Predator basé dans le désert du Nevada, près de Las Vegas. Pendant une série d entretiens, le pilote décrit son travail et sa routine quotidienne, mais c est derrière la caméra qu il décide de parler des erreurs récurrentes commises par les drones, de leurs résultats dramatiques sur les civils et des conséquences psychologiques pour l opérateur lui-même (troubles du sommeil, stress, anxiété ). Omer Fast réalise le montage de cette rencontre dans lequel l anonymat du témoin est préservé en l entrecoupant de scènes jouées par un acteur, qui interprète le pilote dans une chambre d hôtel de Las Vegas. La narration nous renvoie d un récit à l autre, en un jeu d alternances entre, d une part, la présentation détaillée des performances optiques de ces équipes secrètes, et, d autre part, les histoires décousues et ambiguës rapportées par l acteur lors de la fausse conversation. Le réel et sa représentation s entrelacent de plus en plus dans une boucle sans fin. La dramatisation de ce double récit est fortement codifiée selon les conventions des langages audiovisuels classiques, propres au documentaire et à la fiction, de façon à opérer une lecture critique de celles-ci autant que de la façon dont elles sont perçues. Omer Fast 5,000 Feet is the Best [Le mieux, c est pieds] 2011, vidéo numérique, couleur, son, 30 min. 11

12 continuity (Diptych), 2015 Ces mêmes conventions sont exploitées dans Continuity (2012), où le détournement de codes facilement reconnaissables ouvre des fissures inquiétantes dans le récit. La continuité cinématographique, qui consiste à produire une sensation de temps linéaire à partir de prises de vue disparates, constitue une tentative de créer du sens à partir de la nature fragmentaire de la perception et conditionne en cela notre représentation du monde. Continuity joue avec ce dispositif et met en scène un couple allemand recréant compulsivement, dans un rituel obsessionnel et impénétrable, le retour de son fils d Afghanistan, pour surmonter sa perte. Comme dans 5,000 Feet, où la structure du film sans cesse perturbée reflète l état mental des personnages, la forme filmique de Continuity est étroitement liée à son sujet. Confronté à ce film, le spectateur cherche en vain une interprétation cohérente ou rassurante. Le récit esthétiquement sophistiqué de Fast est progressivement contaminé par des infiltrations surréelles jusqu à atteindre une dimension cauchemardesque. Pour son exposition au Jeu de Paume, l artiste a produit spécialement un film intitulé Continuity (Diptych), à partir de celui de 2012 auquel il a intégré de nouvelles séquences. Cette œuvre où la notion du double devient fondamentale spécule davantage sur les identités du fils disparu. Un adolescent toxicomane et un cambrioleur ex-soldat apparaissent comme les deux possibles incarnations d un personnage aux multiples visages : «L homme le plus jeune incarne un passé possible tandis que le plus âgé incarne un futur possible. Au milieu, il y a les parents qui, coincés dans un présent se répétant à l infini, sont à la recherche continuelle de leur fils disparu.» (Omer Fast) Loin d en élucider le propos, les scènes conçues et tournées pour Continuity (Diptych) accentuent l étrangeté, l ambiguïté et les paradoxes de son film jumeau. Ne disposant d aucun repère, sans possibilité de s identifier aux protagonistes de l histoire, le spectateur est obligé de construire sa propre interprétation, au-delà des évidences. Il ne peut que questionner les images qui se présentent devant lui, s engageant activement dans une lecture critique de l œuvre. Omer Fast Continuity (Diptych) [Continuité (Diptyque)], 2015 Vidéo HD, couleur, son, 77 min a tank translated, 2002 Dispersées tout au long du parcours de l exposition, les quatre vidéos qui forment A Tank Translated s entremêlent aux autres œuvres présentées, tel un récit qui viendrait ponctuer discrètement d autres histoires. Omer Fast a interrogé séparément quatre ex-membres de l équipage d un tank de l armée israélienne à propos de leur expérience et de leur fonction. Leurs témoignages en hébreu, retranscrits et traduits dans les sous-titres, sont manipulés par l artiste, qui en supprime ou en modifie certains des mots, tout en laissant visible son intervention. Placés dans des endroits inattendus, les portraits des jeunes soldats invitent le spectateur à un rapport plus intime aux paroles du commandant, du chargeur, du conducteur et du tireur de cette machine de guerre. 12

13 OMER FAST Né à Jerusalem en 1972 Vit et travaille à Berlin études et prix 2009 Lauréat du prix decerné aux jeunes artistes par la Nationalgalerie de Berlin Prix Bucksbaum du Whithey Museum of American Art. Liste des expositions 2012 Omer Fast, Herzliya Museum of Art, Herzliya Omer Fast, Henie Onstad Art Center, Høvikodden Continuous Coverage, The Power Plant, Toronto Omer Fast, Five Thousand Feet is the Best, Dallas Museum of Art, Dallas 2001/2011, Wexner Center for the Arts, The Ohio State University, Columbus Omer Fast Jill Frank 2016 Omer Fast, Kunsten Museum of Modern Art, Aalborg Omer Fast, Baltic Centre of Contemporary Art, Gateshead 2015 Omer Fast. Le présent continue, Jeu de Paume MOCAK Muzeum Sztuki Wspolczesnej w krakowie, Cracovie Feet is the Best, The Stedelijk Museum, Amsterdam 2013 Everything That Rises Must Converge, gb agency, Paris Everything That Rises Must Converge, Dvir Gallery, Tel-Aviv Omer Fast, OK Centrum, Linz Omer Fast, The Rose Art Museumn Brandeis University, Waltham Omer Fast, Imperial War Museum, Londres Omer Fast, Moderna Museet, Stokholm Omer Fast, Musée d Art Contemporain, Montréal Omer Fast, Arratia Beer, Berlin 2011 Omer Fast, Model Art Center, Sligo Omer Fast, Hordaland Art Centre, Bergen Omer Fast, Kölnischer Kunstverein, Cologne Omer Fast, Netherlands Media Arts Institute, Amsterdam Omer Fast, La Caixa, Barcelone 2010 Omer Fast, gb agency, Paris Talk Show, Berlin Documentary Forum, Haus der Kulturen der Welt, Berlin Screening: MNAM, Centre Pompidou, Paris Omer Fast, Arratia Beer, Berlin Screening: Ithaca University, New York The Casting, Cleveland Museum of Art, Cleveland 2009 The Casting, Indianapolis Museum of Art, Indianapolis Nostalgia, Whitney Museum of American Art, New York Omer Fast, Kunsthaus Baselland, Bâle Nostalgia, South London Gallery, Londres Nostalgia, Berkeley Art Museum, Berkeley Omer Fast, Postmasters Gallery, New York Looking Pretty for God (After G. W.), Johnson Museum of Art, Cornell University, Ithaca, NY Talk Show, Performa, New York 13

14 2008 Looking Pretty for God (After G. W.), Betty Rymer Gallery, Art Institute of Chicago, Chicago, MN. Omer Fast, Galerija Miroslav Karlijevic, Zagreb. Omer Fast, Museum of Contemporary Art, Denver. De Groote Boodschap, gb agency, Paris. Omer Fast, Kunstverein Hannover, Hannover Omer Fast, Arratia Beer, Berlin. The Casting, Museum of Modern Art, Mumok, Vienne. Godville, Indianapolis Museum of Art, Indianapolis. The Casting, gb agency, Art Unlimited, Art Basel, Bâle. Omer Fast, Vox Contemporary Art Center, image contemporaine, Montréal Godville, gb agency, Paris Omer Fast, L Atelier /CNP, Centre National de la Photographie, Paris. ARSVIVA PREIS, Pinakothek der Moderne, Munich; Frankfurter Kunstverein, Frankfurt; Brandenburgischer Kunstverein, Posdam (avec Jeanne Faust). Spielberg s List, Liste 04, gb agency, Bâle Fiktion oder Realität?, Fri-Art, Center for Contemporary Art, Fribourg. Omer Fast, Postmasters Gallery, New York. A Tank Translated, Project Room, Frankfurter Kunstverein, Frankfurt A Tank Translated, Fiac Perspectives, gb agency, Paris. Omer Fast, gb agency, Paris Mixed Doubles (with Nam Jun Paik), Carnegie Museum, Pittsburgh. Omer Fast, Postmasters Gallery, New York. Godville, International Institute for Visual Arts, INIVA, Londres. Godville, Midway Contemporary, Minneapolis. «On peut considérer que mes interventions ces coupes et épissures évidentes mettent en lumière ce qui est généralement dissimulé dans les œuvres narratives basées sur la réalité. Par " ce qui est dissimulé ", j entends non seulement la manière dont ces œuvres narratives sont habituellement construites par rapport aux événements réels qu elles décrivent, mais aussi les intérêts et motivations de leur auteur et, ce qui est plus important, les nombreuses autres manières dont ces œuvres narratives ou événements auraient pu évoluer : les différentes façons dont ils auraient pu être vécus ou écrits.» Omer Fast dans un entretien avec Joanna Fiduccia, «Omer Fast: A Multiple I», Uovo, 17 avril

15 «Tout ce que je connais et la façon dont je le connais est fait avant tout d éléments abstraits : sphères, plans, quadrillages dont les lignes parallèles m offrent Omer Fast Tournage de Continuity (Diptych), [Continuité (Diptyque)] 2015 Nzalet El Houssayn, Maroc, juillet 2015 Production : Jeu de Paume, Paris, Baltic Centre for Contemporary Art, Gateshead et Filmgalerie 451, Berlin, avec le soutien de BKM et Medienboard Berlin-Brandenburg de nombreuses possibilités, sans compter les miroirs que j utilise pour présenter sur une seule photographie le même objet sous des angles différents, afin de donner, d un même motif, des visions diverses qui se complètent et finissent, en se combinant, par mieux l expliquer. Au fond, tout ceci est beaucoup plus difficile à 15

16 AUTOUR DE L EXPOSITION Visites & activités MERCREDI / SAMEDI 12 h 30 Visite commentée des expositions par un conférencier du Jeu de Paume. gratuit sur présentation du billet d entrée. Le dernier mardi du mois 11 h/21 h Les mardis jeunes Entrée des expositions gratuite pour les étudiants et les moins de 26 ans. Présentation des expositions à 18 h. Samedi 16 janvier 11H JOURNée d étude Le corps en scène dans l installation vidéo sous la direction de Mathilde Roman, avec Jacinto Lageira, Françoise Parfait ainsi que des théoriciens et des artistes. Mardi 19 janvier 18 h Visite de l exposition d Omer Fast par l artiste et Marina Vinyes Albes, suivie d une projection d une vidéo d Omer Fast en sa présence. Cycle de cours Session De l invention de la photographie aux images contemporaines Ce cycle de cours analyse les dispositifs et les pratiques de représentation développés à l'époque de l'après-modernisme. Les séances de cours ont lieu le jeudi de 19 h à 21 h à l auditorium du Jeu de Paume. Ils sont ouverts à tous et peuvent s inscrire dans le cadre de la formation professionnelle. Formation en arts et histoire visuelle Cycle 1, «Histoires de photographie» > Volet 1, «Statuts et usages de la photographie» : 8, 15, 22 octobre et 5 novembre 2015 > Volet 2, «Espaces de la photographie» : 12, 19, 26 novembre et 3 décembre 2015 Cycle 2, «Photographie et pratiques artistiques» > Volet 1, «Photographie et art moderne» : 10 et 17 décembre 2015, 7 et 14 janvier 2016 > Volet 2, «Esthétiques du document» : 21 et 28 janvier, 4 et 11 février 2016 inscriptions :

17 la librairie du jeu de paume Catalogue de l exposition Textes de Jennifer Allen, Tom McCarthy, Laurence Sillars, entretien de Marina Vinyes Albes avec Omer Fast Coédition Jeu de Paume, Baltic Centre for Contemporary Art, Gateshead, et Kunsten Museum of Modern Art, Aalborg 160 pages, 35 environ versions française et anglaise Omer Fast 5,000 Feet is the Best édité par Milena Hoegsberg et Melanie O'Brian Textes de T. J. Demos, Liz Kotz, David Rohde, Jennifer Allen, Christoph Cox, Céline Condorelli, Simon Critchley, Am Johal, Tom McCarthy, Marit Paasche, Ed Steck, Karen Brown Les presses du réel pages / 19 Omer Fast In Memory édité par Sabine Schaschl Textes de Tom Holert, Anselm Franke & Hila Peleg, René Zechlin, Gideon Lewis-Kraus The Green Box pages / 39,50 Librairie du Jeu de Paume 1, place de la Concorde, Paris 8 e Mardi (nocturne) : 11 h-21 h Mercredi à dimanche : 11 h-19 h / Fermeture le lundi / / 17

18 visuels presse La reproduction et la représentation des images de la sélection ci-après est autorisée et exonérée de droits dans le cadre de la seule promotion de l exposition du Jeu de Paume et pendant la durée de celle-ci Omer Fast 5,000 Feet is the Best [Le mieux, c est pieds] 2011 Vidéo numérique, couleur, son, 30 min. 5. Omer Fast CNN Concatenated [CNN-Enchaînement] 2002 Vidéo, couleur, son, 18 min., 5. 18

19 Omer Fast Continuity (Diptych) [Continuité (Diptyque)] 2015 Vidéo HD, couleur, son, 77 min

20 Omer Fast Tournage de Continuity (Diptych), 2015 Nzalet El Houssayn, Maroc, juillet 2015 Production : Jeu de Paume, Paris, Baltic Centre for Contemporary Art, Gateshead et Filmgalerie 451, Berlin, avec le soutien de BKM et Medienboard Berlin-Brandenburg Omer Fast Continuity (Diptych) [Continuité (Diptyque)] 2015 Vidéo HD, couleur, son, 77 min Visuels libres de droit téléchargeables sur Identifiant : presskit Mot de passe : photos 20

21 infos pratiques #OmerFast horaires d ouverture Mardi (nocturne) : 11 h-21 h Mercredi à dimanche : 11 h -19 h Fermeture le lundi tarifs Plein tarif 10 / Tarif réduit 7,50 visuels presse Visuels libres de droit téléchargeables sur le site Rubriques : Professionnels > Presse Identifiant : presskit / Mot de passe : photos CONTaCTs Relations presse : Annabelle Floriant / / Communication : Anne Racine / 1 PLACE DE LA CONCORDE, PARIS 8 e CONCORDE

20/10/2015 24/01/2016. dossier documentaire

20/10/2015 24/01/2016. dossier documentaire OMER FAST LE PRÉSENT CONTINUE 20/10/2015 24/01/2016 dossier documentaire ACTIVITÉS ENSEIGNANTS ET SCOLAIRES OCTOBRE 2015 JANVIER 2016 visites préparées pour les enseignants Lors de chaque nouvelle exposition,

Plus en détail

La Rentrée au Jeu de paume!

La Rentrée au Jeu de paume! La Rentrée au Jeu de paume! Communiqué DE PRESSE activités jeune public et moins de 26 ans Photo : Elodie Coulon Jeu de Paume 2014 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E M CONCORDE WWW.JEUDEPAUME.ORG La rentrée

Plus en détail

Terriens. 14 mars 3 juin. Contact presse de la Maison Européenne de la Photographie Aurélie Garzuel - 01 44 78 75 01 - agarzuel@mep-fr.

Terriens. 14 mars 3 juin. Contact presse de la Maison Européenne de la Photographie Aurélie Garzuel - 01 44 78 75 01 - agarzuel@mep-fr. 14 mars 3 juin 07 5/7 rue de Fourcy 75004 Paris Téléphone: 01 44 78 75 00 Télécopie : 01 44 78 75 15 www.mep-fr.org Ouvert du mercredi au dimanche inclus de 11h à 19h45. Fermé lundi, mardi et jours fériés.

Plus en détail

Centred artéditeur Programmation et activités éducatives 2014 /2015. Christophe Bourguedieu. Christophe Bourguedieu

Centred artéditeur Programmation et activités éducatives 2014 /2015. Christophe Bourguedieu. Christophe Bourguedieu Centred artéditeur Programmation et activités éducatives 2014 /2015 L État des lieux Christophe Bourguedieu Exposition jusqu au 5 octobre 2014 Réalisés de 1998 à 2011 en Finlande, aux États-Unis, en Australie

Plus en détail

AUTOUR DE L'EXPOSITION

AUTOUR DE L'EXPOSITION AUTOUR DE L'EXPOSITION DOSSIER DE PRESSE #Halsman Visites & Activités Jeune public 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E M CONCORDE WWW.JEUDEPAUME.ORG VISITES & ACTIVITÉS JEUNE PUBLIC Comment un oiseau peut-il

Plus en détail

Personnages. Exposition HANS OP DE BEECK. 23 novembre 2014-29 mars 2015

Personnages. Exposition HANS OP DE BEECK. 23 novembre 2014-29 mars 2015 Exposition HANS OP DE BEECK Personnages 23 novembre 2014-29 mars 2015 Au château Mercredi, jeudi et vendredi, 14h-17h / Samedi, dimanche et jours féries, 13h-17h VERNISSAGE le dimanche 23 novembre, à 15h

Plus en détail

JEFF WALL. Dossier de presse. Du 9 septembre au 20 décembre 2015

JEFF WALL. Dossier de presse. Du 9 septembre au 20 décembre 2015 Dossier de presse JEFF WALL SMALLER PICTURES Du 9 septembre au 20 décembre 2015 Vernissage presse le mardi 8 septembre de 10h à 12h en présence de Jeff Wall Vernissage public le mardi 8 septembre de 18h

Plus en détail

M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Dominique Gauthey Photographies. Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008. Musée Urbain Tony Garnier

M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Dominique Gauthey Photographies. Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008. Musée Urbain Tony Garnier M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Photographies Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008 18 septembre 26 octobre Musée Urbain Tony Garnier Galerie Caroline Vachet Chrystel Egal, Artiste

Plus en détail

YVON LAMBERT. ANDRES SERRANO Cuba. 28 novembre 2013-16 janvier 2014

YVON LAMBERT. ANDRES SERRANO Cuba. 28 novembre 2013-16 janvier 2014 Andres Serrano - Série - Picture of Fidel, 2012 Contact presse : Valentine Dolla valentine@yvon-lambert.com Yvon Lambert est heureux d annoncer la 9 e exposition consacrée à l artiste américain Andres

Plus en détail

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités 161 Étudier la commande de film institutionnel 1.1. Analyser le contexte de la commande s informer sur les attentes du commanditaire ou du client analyser les

Plus en détail

M entends-tu? Qui me parle?

M entends-tu? Qui me parle? M entends-tu? Qui me parle? 3 :20 à 5 :56 M entends-tu? Qui me parle? A. La voix là : 4 :41 Procédé narratif consistant à faire commenter l'action d'un film par un narrateur, qui peut être ou non l'un

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L APPEL À PROPOSITIONS. lié à la production des portraits filmés du Jeu de Paume

CAHIER DES CHARGES POUR L APPEL À PROPOSITIONS. lié à la production des portraits filmés du Jeu de Paume CAHIER DES CHARGES POUR L APPEL À PROPOSITIONS lié à la production des portraits filmés du Jeu de Paume Date limite de réception des offres: 05/01/2015 Dates du contrat : du 24/02/15 au 30/02/16 La convention

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 Introduction Afin de traiter les notions d Espace privé-

Plus en détail

Cours Multicaméra. présenté par BeKura

Cours Multicaméra. présenté par BeKura présenté par BeKura Photographe Reinraum (2008) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Dépôt légal - Bibliothèque et Archives Canada, 2011 Numéro ISBN 978-2-9812731-1-6 Table

Plus en détail

RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION. Activités

RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION. Activités RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION Activités 147 148 Étudier le projet de l émission 1.1.S informer et discuter du projet de l émission S informer auprès du producteur de ses intentions Faire préciser

Plus en détail

15 septembre - 16 décembre 2015 Théâtre d Hérouville

15 septembre - 16 décembre 2015 Théâtre d Hérouville Marina Gadonneix, SUPERNOVA, VITRINE DISPOSITIFS Marina Gadonneix Commissariat Audrey Illouz 15 septembre - 16 décembre 2015 Théâtre d Hérouville 1 square du Théâtre - 14200 Hérouville Saint-Clair 02 31

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE «INTRODUCTION AUX OUTILS FONDAMENTAUX DE LECTURE ET D ANALYSE DES SCENARIOS» I PAGE 1

COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE «INTRODUCTION AUX OUTILS FONDAMENTAUX DE LECTURE ET D ANALYSE DES SCENARIOS» I PAGE 1 I PAGE 1 LE CADRE Rencontre professionnelle organisée par Films en Bretagne, en partenariat avec Groupe Ouest et Clair Obscur. Dans le cadre du Festival Travelling 2015. Lundi 9 février 2015 I Rennes SEMINAIRE

Plus en détail

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Démarche Démarche globale Identifier et qualifier Les composants plastiques de la vidéo Les impressions et les sensations subjectives Coordonner les deux types d informations

Plus en détail

Cédric Delsaux. Dark Lens DOSSIER DE PRESSE. Exposition à la MEP du 05 septembre au 04 novembre 2012

Cédric Delsaux. Dark Lens DOSSIER DE PRESSE. Exposition à la MEP du 05 septembre au 04 novembre 2012 DOSSIER DE PRESSE Exposition à la MEP du 05 septembre au 04 novembre 2012 Cédric Delsaux Dark Lens Dark Lens, Battles Droid s Rounds, Dubai, 2010 Cédric Delsaux L exposition «Dark Lens» de Cédric Delsaux

Plus en détail

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique B1 Activité 4 Analyser l écriture cinématographique CE et CO / PO et PE Durée de l activité : 2 séances de 60mn Être capable de - Identifier les échelles de plans et les interpréter - Mettre en relation

Plus en détail

Décembre, le mois du cinéma à l Atelier Numérique

Décembre, le mois du cinéma à l Atelier Numérique CONF ÉRENCES Décembre, le mois du cinéma à «Comment réaliser un court métrage», par Ari pictures Vendredi 13/12-19h30 Arthur Choupin, réalisateur, et Sébastien Baudier, producteur, proposent de partager

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

BIENVENUE AU CENTRE POMPIDOU

BIENVENUE AU CENTRE POMPIDOU GUIDE À DESTINATION DES PUBLICS EN SITUATION DE HANDICAP BIENVENUE AU CENTRE POMPIDOU www.handicap.centrepompidou.fr UN LIEU DE CULTURE OUVERT À TOUS UNE OFFRE DIVERSIFIÉE DES TARIFS ADAPTÉS VOUS AVEZ

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique. Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son)

Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique. Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son) Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son) Animation : Nathalie BOCHER-LENOIR, Sejer/Editis Avec la participation

Plus en détail

La caméra dans la mise en scène

La caméra dans la mise en scène - 1 - CINÉ SYSTÈME - FORMATION CONTINUE La caméra dans la mise en scène Fondamentaux du langage filmé et de sa fabrication Session du 18 octobre au 2 novembre 2013 Atelier pour 4-5 personnes 55h sur 12

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE galerie binôme

DOSSIER DE PRESSE galerie binôme DOSSIER DE PRESSE galerie binôme photographie contemporaine thibault brunet vice city Mois de la Photo à Paris / 26 octobre - 24 novembre Dans le cadre du Mois de la Photo, première exposition à Paris

Plus en détail

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises VIDEO FADA un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises Le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) est un réseau d associations, basées en Afrique et en Europe, qui a pour objectif d organiser

Plus en détail

Gilberto Güiza Rojas

Gilberto Güiza Rojas La représentation du travail et le (jeu de) rôle du travailleur Gilberto Güiza Rojas Présentation de portfolio artistique Le quotidien comme succession de fragments liés par le tissu de l individu Ma

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

«La télévision tue le cinéma.»

«La télévision tue le cinéma.» «La télévision tue le cinéma.» Le téléspectateur a oublié depuis longtemps que regarder un film à la télévision, ce n est que regarder une mauvaise copie de l original. Jean-Luc Godard Les relations entre

Plus en détail

CONTACT. Association Effet Sphère, 22 rue Thibaudeau - 86000 POITIERS. effetsphere@gmail.com

CONTACT. Association Effet Sphère, 22 rue Thibaudeau - 86000 POITIERS. effetsphere@gmail.com CONTACT Association Effet Sphère, 22 rue Thibaudeau - 86000 POITIERS effetsphere@gmail.com 06 12 66 41 39 Présentation de l association Effet Sphère Créée en 2010 l association Effet Sphère a pour vocation

Plus en détail

1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles

1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles 1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles Une séance d histoire en 1 ère séries générales Durée : 1h Documents : o vidéo

Plus en détail

Alain Fleischer, ou le devenir de l identité

Alain Fleischer, ou le devenir de l identité > Art plastique Alain Fleischer, ou le devenir de l identité Entretien avec Henri-François Debailleux «On ne peut réduire un personnage de littérature, et encore moins un être humain, à une identité unique

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

un Film de DAVID PUJOL Antoni Pitxot - Montse Aguer - Salvador Dalí

un Film de DAVID PUJOL Antoni Pitxot - Montse Aguer - Salvador Dalí un Film de DAVID PUJOL Antoni Pitxot - Montse Aguer - Salvador Dalí Production IVAN CARRERO Scénario MONTSE AGUER et DAVID PUJOL Photographie IVAN CARRERO Édition et son JORDI MUÑOZ Documentation LUCIA

Plus en détail

école de théâtre Formation de l'acteur, pour la scène et la caméra www.ecole-artefact.com

école de théâtre Formation de l'acteur, pour la scène et la caméra www.ecole-artefact.com école de théâtre Formation de l'acteur, pour la scène et la caméra www.ecole-artefact.com ARTEFACT, POUR UNE ENTRÉE GAGNANTE DANS LES MÉTIERS DU SPECTACLE Déclinée sur trois années, la formation ARTEFACT

Plus en détail

Document réalisé par Laëtitia Kadur d après le travail de l équipe enseignante d Exideuil De la TPS au CM2 Année scolaire 2013-2014 En juin 2014 avait lieu la projection du film d animation «Les trois

Plus en détail

REFLEXION sur le/les FILMS DOCUMENTAIRES

REFLEXION sur le/les FILMS DOCUMENTAIRES REFLEXION sur le/les FILMS DOCUMENTAIRES SOMMAIRE : I) Définition - Objectivité - Reportages II) Phase de Conception - Ecriture - Amateurs/Pros III) Phase de Réalisation - Tournage - Montage IV) La Production

Plus en détail

L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS

L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS QU EST- CE QUE L OPTION CINÉMA- AUDIOVISUEL? L option Cinéma Audiovisuel (CAV) fait partie des enseignements artistiques proposés au lycée. Le lycée Albert

Plus en détail

Robocop. Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987

Robocop. Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987 Robocop Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987 Robocop est un film réalisé par Paul Verhoeven, cinéaste néerlandais qui débuta sa carrière à la télévision hollandaise où il découvrit l un de ses acteurs fétiches,

Plus en détail

Dossier artistique Rebecca Bowring

Dossier artistique Rebecca Bowring Dossier artistique Rebecca Bowring Mon travail est non seulement un travail de photographie, mais également un travail qui traite de photographie. De la photographie comme technique et technologie et les

Plus en détail

La caméra Embarquée et subjective

La caméra Embarquée et subjective La caméra Embarquée et subjective La caméra embarquée et subjective L utilisation de la caméra subjective permet une très forte identification du spectateur aux personnages et par conséquent des sensations

Plus en détail

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment?

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? Francis Felix Labo LSIS / Arts & Métiers Paritech (ENSAM) 2 Cours des Arts et Métiers 13100 Aix-en-Provence Thierry Henocque AIP-Primeca Dauphiné

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1er semestre Culture du documentaire, connaissance du milieu, initiation aux techniques et aux savoir-faire professionnels UE.1 Histoire des courants et des formes

Plus en détail

Les écrits du numérique # 2

Les écrits du numérique # 2 Alphabetville Les écrits du numérique # 2 Alphabetville 41 rue Jobin 13003 Marseille 0495049623 alphabetville@orange.fr / www.orange.fr Les écrits du numérique #2 Création, écriture, édition numériques

Plus en détail

LE DOUBLAGE ET LE SOUS-TITRAGE DE FILMS EN FRANCE

LE DOUBLAGE ET LE SOUS-TITRAGE DE FILMS EN FRANCE Colloque ASTTI équivalences Berne, 15 novembre 2013 LE DOUBLAGE ET LE SOUS-TITRAGE DE FILMS EN FRANCE Jean-François Cornu Les origines du doublage et du sous-titrage en France Pendant la période du cinéma

Plus en détail

FESTIVAL D AUTOMNE À PARIS

FESTIVAL D AUTOMNE À PARIS FESTIVAL D AUTOMNE À PARIS 9 septembre 31 décembre 44 e édition DOSSIER DE PRESSE JOHN GIORNO Service de presse : Christine Delterme, Carole Willemot Assistante : Mélodie Cholmé Tél : 01 53 45 17 13 Fax

Plus en détail

Cours complémentaires Hiver 2016

Cours complémentaires Hiver 2016 Cours complémentaires Hiver 2016 I I (000Y) Objectif 618-EEL-03 II (0012) 393-CC1-MA 420-CC2-MA 520-CC2-MA 530-CC2-MA 582-CC1-MA Recherche efficace d information numérique Windows et Office à des fins

Plus en détail

27, 28 et 29 SEPT. 2013

27, 28 et 29 SEPT. 2013 27, 28 et 29 PLAZA STHUBERT, MONTRÉAL INTERSECTION STHUBERT ET BELLECHASSE WWW.DCLIC.CA 3 JOURS DE S ET D ATELIERS PHOTO ET VIDÉO GRATUITS EN PLEIN AIR Présenté par : HORAIRE VENDREDI 27 PORTRAIT FRANÇOIS

Plus en détail

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son CIEL! LES NOCTAMBULES Depuis sa création en 1997, Ciel! Les Noctambules milite en faveur du court-métrage et de la création

Plus en détail

NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel

NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel Nom de l entité déposante : 18-55 (société de production audiovisuelle et studio de création) Nom de l agence conseil ou de l annonceur : Café Crème NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel

Plus en détail

La Ruche documentaire du FIDADOC Une initiative au service du développement du cinéma documentaire au Maroc

La Ruche documentaire du FIDADOC Une initiative au service du développement du cinéma documentaire au Maroc La Ruche documentaire du FIDADOC Une initiative au service du développement du cinéma documentaire au Maroc A l occasion du 7 ème Festival International de film Documentaire à Agadir qui se déroulera du

Plus en détail

ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À L IMAGE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES JEUNE PUBLIC

ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À L IMAGE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES JEUNE PUBLIC ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À L IMAGE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES JEUNE PUBLIC LA CHAMBRE ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À LA PHOTOGRAPHIE La Chambre, c est un engagement fort pour la photographie

Plus en détail

L intervention a été réalisée auprès des classes de seconde et première.

L intervention a été réalisée auprès des classes de seconde et première. Photographie et cinéma Cette intervention, constituée d un bloc théorique et d un bloc pratique, a été donné pour la première dans le cadre de l option CINEMA AUDIOVISUEL du Lycée Jean Lurçat, à Martigues,

Plus en détail

Vernissage. jeudi 21 mai de 18 h à 21 heures en présence des photographes. Exposition. du 22 mai au 31 juillet 2015.

Vernissage. jeudi 21 mai de 18 h à 21 heures en présence des photographes. Exposition. du 22 mai au 31 juillet 2015. GALERIE LE RÉVERBÈRE CATHERINE DÉRIOZ JACQUES DAMEZ 38, RUE BURDEAU 69001 LYON +33 (0)4 72 00 06 72 +33 (0)6 08 55 91 78 galerie-le-reverbere @wanadoo.fr galerielereverbere.com Pour la troisième fois,

Plus en détail

Justine Ludi. HEAD Genève

Justine Ludi. HEAD Genève Justine Ludi HEAD Genève Laura Wohlgehaben HEAD Genève Karine Laurence EAVM Montréal Projet Évolution chronologique du projet. Nos projets étaient quasi identiques lors de la formation des groupes. Dans

Plus en détail

PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE

PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- - 1 - SOMMAIRE

Plus en détail

ROBERT FRANK DANS LES LIGNES DE SA MAIN

ROBERT FRANK DANS LES LIGNES DE SA MAIN ROBERT FRANK DANS LES LIGNES DE SA MAIN Philippe De Jonckheere est né le 28 décembre 1964, il est toujours en vie. Il fait remarquablement semblant d être informaticien pour ne pas avoir à être vraiment

Plus en détail

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE.

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE. SEQUENCE «VISIONS MODERNES. SEANCE 5. ZOOM SUR UNE VIEILLE DAME. Dominante. Histoire des Arts. Support. Tour Eiffel rouge, 1911 (1910), Robert Delaunay, Solomon R. Guggenheim Museum, New York. TYPE D OEUVRE.

Plus en détail

Lucie PICANDET Née à Paris, le 27.09.1982

Lucie PICANDET Née à Paris, le 27.09.1982 Lucie PICANDET Née à Paris, le 27.09.1982 Adresse : 1 rue Gabrielle 75018 Paris 09 50 89 68 33 06 30 28 21 07 luciepicandet@rocketmail.com www.luciepicandet.com STATUT PROFESSIONNEL Artiste plasticienne

Plus en détail

Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université

Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université La première pratique culturelle des jeunes est celle de l image, sous toutes ses formes et sur tous ses supports : cinéma, photo, télévision, jeux

Plus en détail

admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer

admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer Devenir artiste / Devenir Designer Engager une aventure de création dans l art ou le design contemporains. Bénéficier d une solide formation théorique

Plus en détail

SYNOPSIS CRÉDITS ACTEURS

SYNOPSIS CRÉDITS ACTEURS SYNOPSIS Un garçon de 17 ans. Tout ce qu il veut, c est ressentir quelque chose. N importe quoi. Un jour, il pousse son désir à l extrême. CRÉDITS Réalisateur & scénariste: Producteur & co-scénariste:

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

4.1. Principes méthodologiques pour l enseignement/apprentissage du français langue étrangère avec un document filmique

4.1. Principes méthodologiques pour l enseignement/apprentissage du français langue étrangère avec un document filmique 4.1. Principes méthodologiques pour l enseignement/apprentissage du français langue étrangère avec un document filmique L enjeu de ce blog pédagogique est de fournir des outils théoriques et méthodologiques

Plus en détail

Sujet : J entre dans l image pour y voler la vedette

Sujet : J entre dans l image pour y voler la vedette Sujet : J entre dans l image pour y voler la vedette niveau : 4ème Le dispositif pédagogique 1 ère séance : Les élèves ont amené l image de leur choix. Verbalisation autour des types d image trouvées.

Plus en détail

Sémiotique des Médias. Le genre du documentaire audiovisuel

Sémiotique des Médias. Le genre du documentaire audiovisuel 1 Sémiotique des Médias. Le genre du documentaire audiovisuel Cours VII : Le langage audiovisuel Séminaire de DESS à l'institut National des Langues et Civilisations Orientales (INaLCO) Paris, 2000-2001

Plus en détail

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur EXPOSITION Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur Du 29 Mars au 13 Décembre 2015 Musée Eugène-Carrière, 3 rue Ernest Pêcheux 93460 GOURNAY sur Marne La nouvelle présentation de la collection permanente

Plus en détail

Jade est une initiative portée par le réseau SPES et l Association Française des Aidants

Jade est une initiative portée par le réseau SPES et l Association Française des Aidants Tu as entre 8 et 22 ans? Tu t occupes d un parent, grand-parent, d un frère ou d une sœur malade ou handicapé? Tu veux prendre un peu de temps pour toi? Viens participer à un séjour cinéma-répit où tu

Plus en détail

ARTS, LETTRES ET COMMUNICATION

ARTS, LETTRES ET COMMUNICATION ARTS, LETTRES ET COMMUNICATION 500.AG PROFIL CINÉMA 500.AJ PROFIL COMMUNICATION ET MÉDIAS 500.AF PROFIL ARTS VISUELS ET PHOTOGRAPHIE 500.AH PROFIL LITTÉRATURE ET CULTURE 500.AL PROFIL LANGUES MODERNES

Plus en détail

École des arts visuels Faculté d aménagement, d architecture, d art et de design Édifice La Fabrique Université Laval. ARV-2116 Vidéo : exploration

École des arts visuels Faculté d aménagement, d architecture, d art et de design Édifice La Fabrique Université Laval. ARV-2116 Vidéo : exploration École des arts visuels Faculté d aménagement, d architecture, d art et de design Édifice La Fabrique Université Laval ARV-2116 Vidéo : exploration HORAIRE - Hiver 2014 Mardi 12:30-15:20 (Local 3303) Jeudi

Plus en détail

David CLAERBOUT. DOSSIER PEDAGOGIQUE Exposition du 31 janvier au 10 mai 2015. Partenaire des actions éducatives du FRAC Auvergne

David CLAERBOUT. DOSSIER PEDAGOGIQUE Exposition du 31 janvier au 10 mai 2015. Partenaire des actions éducatives du FRAC Auvergne David CLAERBOUT DOSSIER PEDAGOGIQUE Exposition du 31 janvier au 10 mai 2015 Partenaire des actions éducatives du FRAC Auvergne David CLAERBOUT Salué internationalement, exposé par les plus grandes institutions,

Plus en détail

Pouvoir du langage: langage littéraire, langage filmique Maria Cotroneo University Laval

Pouvoir du langage: langage littéraire, langage filmique Maria Cotroneo University Laval Pouvoir du langage: langage littéraire, langage filmique Maria Cotroneo University Laval! La littérature et le cinéma sont deux formes d arts indépendants qui exercent une influence majeure sur la société

Plus en détail

Dossier de presse. Paris Photo. GalerieEstherWoerdehoff. La Galerie Esther Woerdehoff à Paris Photo

Dossier de presse. Paris Photo. GalerieEstherWoerdehoff. La Galerie Esther Woerdehoff à Paris Photo Dossier de presse Paris, octobre 2012 La Galerie Esther Woerdehoff à - rendez-vous annuel au Grand Palais - et moment fort pour notre galerie. Nous sommes heureux de vous inviter sur notre stand, A44.

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public de l Essonne 16 rue Thibaud de Champagne 91090 Tel : 01 69 11 23 83 Fax : 01 60 86 16 36 Site : www.adpep91.org

Plus en détail

on à l i m a ge Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier...

on à l i m a ge Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier... Ed uc ati on à l i m a ge L e s a te l i e r s d u c i n é m a p o u r to u s Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier... Clair Obscur vous propose des ateliers audiovisuels tout public, des séances

Plus en détail

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES Née à Anvers, diplômée de La Cambre-Ecole nationale supérieure des arts visuels de Bruxelles, Marie-Jo Lafontaine est une artiste européenne

Plus en détail

STORYHACKATHON BRAND CONTENT. 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux

STORYHACKATHON BRAND CONTENT. 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux STORYHACKATHON BRAND CONTENT 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux Créé à l initiatives de quelques acteurs aquitains des nouvelles

Plus en détail

Barry Frydlender Israël : présent composé

Barry Frydlender Israël : présent composé Musée d art et d histoire du Judaïsme Barry Frydlender Israël : présent composé Barry Frydlender, Pitzootziyah, [Supérette] 2002 Barry Frydlender Exposition 20 février - 25 mai 2008 Barry Frydlender Israël

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

J'implore tous ceux qui m'aiment d'aimer ma solitude. Rainer Maria Rilke

J'implore tous ceux qui m'aiment d'aimer ma solitude. Rainer Maria Rilke HOME solo Une production de la compagnie Louise Vanneste et de Caravan Production Chorégraphie et danse : Louise Vanneste / Installation: Arnaud Gerniers / Eclairage : Arnaud Gerniers et Benjamin Van Thiel

Plus en détail

Règlement de Visions du Réel 2016 Festival international de cinéma Nyon

Règlement de Visions du Réel 2016 Festival international de cinéma Nyon Règlement de Visions du Réel 2016 Festival international de cinéma Nyon 1. Choix de programmation Visions du Réel, Festival international de cinéma Nyon, se distingue par deux composantes : D un côté le

Plus en détail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail Ernest et Célestine Benjamin Renner,Vincent Patar et Stéphane Aubier 2012 France, Belgique, Luxembourg, 76 minutes, dessin animé, couleur Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie

Plus en détail

INFORMATION FICTION PUBLICITÉ (IFP) L épreuve du jour

INFORMATION FICTION PUBLICITÉ (IFP) L épreuve du jour INFORMATION FICTION PUBLICITÉ (IFP) L épreuve du jour du 20 octobre 2010 au 16 janvier 2011 mamco 10, rue des Vieux-Grenadiers, CH-1205 Genève t. + 41 22 320 61 22 f. + 41 22 781 56 81 www.mamco.ch Cette

Plus en détail

a Photo project: CONCEPT: NATHALIE CROQUET PHOTOGRAPHY: DANIEL SCHWEIZER

a Photo project: CONCEPT: NATHALIE CROQUET PHOTOGRAPHY: DANIEL SCHWEIZER SP Spoof: hoax, parody, satire, caricature. Is said of an image, article or event which appears to be serious but turns out to be a joke. F a Photo project: CONCEPT: NATHALIE CROQUET PHOTOGRAPHY: DANIEL

Plus en détail

Didactique et méthodologie du FLE/FLS

Didactique et méthodologie du FLE/FLS UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Didactique et méthodologie du FLE/FLS Actualiser et dynamiser vos pratiques de classe Descriptifs des modules de formation

Plus en détail

L Affiche de la Fête d été 2013

L Affiche de la Fête d été 2013 L Affiche de la Fête d été 2013 par Max Blumberg >>> Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr Ville de Baillargues

Plus en détail

Les Gares au Miroir de l'urbain. Individus et expériences de l urbanité

Les Gares au Miroir de l'urbain. Individus et expériences de l urbanité Séminaire Doctoral, Ecole des Ponts ParisTech, 2013-2014 Organisé par Nacima Baron-Yellès (LVMT) et Nathalie Roseau (LATTS) Les Gares au Miroir de l'urbain Individus et expériences de l urbanité Séance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 17 FEV 2015 ULLA VON BRANDENBURG BAISSE-TOI MONTAGNE, LÈVE-TOI VALLON PERFORMANCE

DOSSIER DE PRESSE 17 FEV 2015 ULLA VON BRANDENBURG BAISSE-TOI MONTAGNE, LÈVE-TOI VALLON PERFORMANCE DOSSIER DE PRESSE 17 FEV ULLA VON BRANDENBURG BAISSE-TOI MONTAGNE, LÈVE-TOI VALLON PERFORMANCE 1 PERFORMANCE ULLA VON BRANDENBURG BAISSE-TOI MONTAGNE, LÈVE-TOI VALLON Une commande réalisée dans le cadre

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Culture du documentaire, connaissance du milieu, initiation aux techniques et aux savoir-faire professionnels UE.1 Histoire des courants et des formes

Plus en détail

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef Maquilleur(euse) + «Chef Maquilleur(euse)» APPELLATION(S) DU METIER Chef maquilleur Maquilleur DEFINITION DU METIER Le chef maquilleur est en charge du maquillage visage et corps, ainsi que de la

Plus en détail

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur de prises de vue Version 1 «Opérateur de prises de vue» APPELLATION(S) DU METIER Opérateur de prises de vue vidéo Cadreur Pointeur vidéo DEFINITION DU METIER L'opérateur de prises de vue assure

Plus en détail

Catherine Lottier Veille et Prospective Programmes Direction des Études et du Marketing Antenne

Catherine Lottier Veille et Prospective Programmes Direction des Études et du Marketing Antenne Catherine Lottier Veille et Prospective Programmes Direction des Études et du Marketing Antenne Présentation activités et retours d expériences Rencontre thématique Club de Paris des Directeurs de l innovation

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

OBJECTIFS DU FESTIVAL

OBJECTIFS DU FESTIVAL Le festival Six organisations de solidarité internationale (Acat, Amnesty International, CCFD-Terre solidaire, L école des droits de l homme, Médecins du Monde, Les Amis du Monde diplomatique) soutenues

Plus en détail

MARK STEINMETZ. Paris, Italy PHOTOGRAPHIES. Exposition du 29 Avril au 9 Juin 2014

MARK STEINMETZ. Paris, Italy PHOTOGRAPHIES. Exposition du 29 Avril au 9 Juin 2014 MARK STEINMETZ Paris, Italy PHOTOGRAPHIES Exposition du 29 Avril au 9 Juin 2014 Les Tuileries 1990 Mark Steinmetz Paris, Italy Exposition du 29 Avril eu 9 Juin 2014 Vernissage le 29 Avril 2014 à partir

Plus en détail

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Cadreur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Cadreur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur de prises de vue Version corrigée juin 2011 «Opérateur de prises de vue» APPELLATION(S) DU METIER Cadreur DEFINITION DU METIER L'opérateur de prises de vue assure - sous la responsabilité d'un

Plus en détail

CALL FOR ENTRY Entrez dans l histoire du FIFF: Participez à sa 30 e édition! Règlement 2016. 30 e Festival International de Films de Fribourg

CALL FOR ENTRY Entrez dans l histoire du FIFF: Participez à sa 30 e édition! Règlement 2016. 30 e Festival International de Films de Fribourg CALL FOR ENTRY Entrez dans l histoire du FIFF: Participez à sa 30 e édition! Règlement 2016 30 e Festival International de Films de Fribourg Sélection officielle Compétition internationale : Longs métrages

Plus en détail

As long as. Aurore Dal Mas. performance / installation visuelle & sonore. 30 octobre 2014 Recyclart, Bruxelles

As long as. Aurore Dal Mas. performance / installation visuelle & sonore. 30 octobre 2014 Recyclart, Bruxelles As long as Aurore Dal Mas performance / installation visuelle & sonore 30 octobre 2014 Recyclart, Bruxelles As long as Première présentation publique Jeudi 30 octobre 2 représentations sur la soirée: 20h

Plus en détail