PRÉSENTATION PROGRAMMATION. Au cours de notre développement, nous construisons des programmes, des habitudes... NEURO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉSENTATION PROGRAMMATION. Au cours de notre développement, nous construisons des programmes, des habitudes... NEURO"

Transcription

1 PRÉSENTATION 1

2 PRÉSENTATION PROGRAMMATION Au cours de notre développement, nous construisons des programmes, des habitudes... NEURO Qui conditionnent notre manière de percevoir et de penser... LINGUISTIQUE Et se manifestent au travers du langage, et de nos autres comportements. HEXAFOR

3 PRÉSENTATION LES ORIGINES DE LA PNL... L école de Palo Alto... Le courant des thérapies brèves : Milton ERICKSON Hypnose Thérapeutique Virginia SATIR Thérapie Familiale Fritz PERLS Gestalt MODÉLISATION MODÉLISATION Techniques de Communication & Outils de Changement Richard BANDLER Psychologue et Informaticien John GRINDER Psychologue et Linguiste HEXAFOR

4 LES PRÉSUPPOSÉS DE LA PNL PRÉSENTATION Un présupposé est une croyance qui s exprime de manière implicite. Chez les personnes qu ils ont modélisées, BANDLER et GRINDER ont explicité certains présupposés. Ces présupposés facilitent l apprentissage, la mise en œuvre et la réalisation d objectifs, la collaboration avec d autres personnes. Lorsqu ils sont explicités, ces présupposés deviennent des postulats. La carte n est pas le territoire. Chacun dispose des ressources dont il a besoin pour atteindre ses objectifs. Les échecs peuvent se transformer en apprentissage. On ne peut pas ne pas communiquer. Le sens de mon message est dans la réponse que j obtiens de l environnement. Chacun fait toujours le choix le mieux adapté parmi ce qui est disponible. Il y a une intention positive dans tout comportement (toute pensée, toute émotion). Nous avons des comportements, nous ne sommes pas nos comportements. HEXAFOR

5 PRÉSENTATION LES ÉTAPES DE L APPRENTISSAGE INCOMPÉTENCE INCONSCIENTE Je ne sais pas que je ne sais pas, ou je suis sûr de savoir. Je ne suis pas en situation d apprentissage. INCOMPÉTENCE CONSCIENTE Je sais que je ne sais pas. Je peux commencer à apprendre. COMPÉTENCE CONSCIENTE Je sais faire mais l apprentissage mobilise une bonne partie de mon attention. COMPÉTENCE INCONSCIENTE Je peux agir en dirigeant mon attention sur autre chose. AUTO-ÉCOLE HEXAFOR

6 PRÉSENTATION LA MODÉLISATION DES EXPERTS Un expert est une personne qui a une compétence hors du commun dans un domaine particulier (pour chacun d entre nous, il existe des domaines où nous sommes des experts). Les experts réussissent grâce à des stratégies efficaces. Ces stratégies sont le plus souvent inconscientes. Les techniques de modélisation permettent de faire émerger les stratégies dans le champ de la conscience, de les décoder, et de se les approprier. Les outils de la PNL sont issus de la modélisation d experts en communication inter-personnelle. HEXAFOR

7 L INDEX DE LA CONSCIENCE PRÉSENTATION COMPORTEMENTS EXTERNES Tout ce qui peut être vu ou entendu par un observateur extérieur : Voix, postures, gestes, mimiques etc... PROCESSUS INTERNES Penser, réfléchir, imaginer, se souvenir, se parler à soimême... ÉTATS INTERNES Tout ce que l on sent et ressent : Émotions Sensations Sentiments... CE PI CE PI CE PI EI EI EI Notre conscience est dirigée sur l une ou l autre des parties de l index. HEXAFOR

8 Praticien Niveau 1 Communication & Développement personnel 1 RAPPORT DE CONFIANCE 2 RECUEIL D INFORMATIONS 3 AMÉLIORATION 4 CHANGEMENT HEXAFOR

9 1 RAPPORT DE CONFIANCE Conscience externe Tri sur l autre LE RESPECT DES RÈGLES EXPLICITES IMPLICITES (Culturelles) (Individuelles) Non verbales Verbales Non verbales Distance Voix Posture Verbales Tris primaires Index de la conscience Canaux sensoriels Taille de découpage Identification Différenciation Lorsque le rapport de confiance s établit spontanément, la plupart des règles sont respectées. Pour établir le rapport volontairement, il n est pas nécessaire de penser à toutes les règles, notre conscience ne suffirait pas. En revanche, si le rapport s établit difficilement, il est utile de vérifier sur quel point porte la différence entre soi et l autre. HEXAFOR

10 7 2 champs de conscience Lorsque nous agissons, nous n avons conscience que d une partie de ce que nous faisons. Nous ne sommes conscients que de sept deux éléments. Chaque champ de conscience peut être tourné soit vers la perception d informations externes, soit vers le traitement ou la prise d informations en interne. CONSCIENCE INTERNE La plupart de nos champs de conscience sont tournés vers l intérieur de nousmêmes. Par exemple : je ressens une douleur, je repense à un moment agréable, je me demande ce que l autre pense ou attend de moi... RAPPORT Dans certaines circonstances la conscience interne est dangereuse... CONSCIENCE EXTERNE La plupart des 7 2 champs de conscience sont tournés vers l extérieur. Exemples : J arrive sur un rond-point et je perçois instantanément ce qui se passe tout autour de moi. Au cinéma, le film me passionne tellement que j oublie l inconfort des sièges. Entraînement Développez la vision périphérique : regardez tout autour de vous, fermez les yeux et refaites-vous en interne la même image. Développez l audition périphérique : en vous promenant, soyez attentifs à tous les bruits. Prenez conscience de vos indicateurs de conscience interne : vision ou audition tunnel, conscience du dialogue interne, gestes auto-centrés... HEXAFOR

11 RAPPORT CENTRÉ SUR SOI - CENTRÉ SUR L AUTRE Au cours de notre vie, nous avons développé une perception du monde qui nous est propre. Nous avons adopté des valeurs personnelles pour évaluer nos expériences. Nous avons des opinions sur les bonnes manières de se comporter dans une multitude de situations... Être CENTRÉ SUR SOI, c est juger l expérience de l autre en fonction de notre propre modèle du monde, de nos propres valeurs, de nos règles. C est juger le comportement de l autre en référence au comportement que nous attendons ou lui prêter les intentions que nous aurions dans une situation similaire... Être CENTRÉ SUR L AUTRE, c est tenter de respecter le modèle du monde de l autre sans condition, c est tenter de faire abstraction de son propre modèle. Le fait d être CENTRÉ SUR L AUTRE facilite l établissement du rapport de confiance, et permet de mieux découvrir l interlocuteur. Être CENTRÉ SUR L AUTRE ne signifie pas adhérer à son modèle. Être CENTRÉ SUR SOI n est ni bien ni mal, c est simplement inadapté, voire risqué pour établir le rapport avec un nouvel interlocuteur. Comment Faire : Soyez en conscience externe. Écoutez votre interlocuteur et reformulez régulièrement en calibrant ses réactions. Ne vous limitez pas à une seule interprétation. Trouvez des explications valables et positives au comportement de votre interlocuteur. Ayez vous-mêmes des intentions positives vis à vis de lui. Entraînement Reformulez régulièrement le point de vue de votre interlocuteur et vérifiez avec lui ce que vous avez compris. HEXAFOR

12 RAPPORT LA REFORMULATION Pourquoi reformuler? La reformulation est une preuve d écoute. Reformuler oblige à rester conscience externe. en La reformulation laisse le temps de la réflexion. Le fait de reformuler permet de rester centré sur l autre, c est une position de sécurité Quand reformuler? Au moment de l inspiration qui correspond à la fin d une unité de sens. Comment reformuler? Utiliser les mots de l autre. Lui laisser la responsabilité de ses propos (ne pas donner son avis). S adapter à la distance, à la voix, à la posture. Sélectionner les informations importantes (repérer les mots marqués par la voix, le geste). S adapter à la taille de découpage. Reformuler en calibrant les réactions de l interlocuteur. Blablabla blablabla! Bla bla blabla Blablabla!!! blablablabla! Bla blablabla blablablabla blablabla... Ne pas oser interrompre... c est risquer de s endormir. HEXAFOR

13 DISTANCE PERSONNELLE RAPPORT Pour chacun d entre nous, il existe une distance à laquelle il est confortable de communiquer. Cette distance varie en fonction des individus, de la culture, du contexte. Le non respect de cette distance entraîne des interprétations : il est collant, Il est froid, et conduit les interlocuteurs en conscience interne. Cette distance convient aux deux personnages Petite distance Grande distance Comment Faire : Sans commentaire! Vous rencontrez un nouvel interlocuteur : Avancez tranquillement vers lui en l observant attentivement Dès que vous calibrez une réaction (recul des épaules, perte du contact oculaire...), reculez légèrement. Entraînement Au travail : Au moment où vous dites : Bonjour : approchez-vous en calibrant les réactions de vos collègues. En entretien en tête à tête : regardez si votre interlocuteur utilise le dossier de sa chaise. Faites comme lui! Entraînez vous à augmenter et diminuer votre distance personnelle. HEXAFOR

14 LA VOIX RAPPORT Tout comme pour la posture et la gestuelle, la synchronisation vocale se produit spontanément quand le rapport s établit. En étant attentif et en s adaptant au rythme, à la tonalité, au volume de la voix de son interlocuteur, on favorise l écoute réciproque. Au téléphone, l adaptation vocale est un moyen déterminant pour établir le rapport. Comment Faire : Écoutez attentivement la voix de votre interlocuteur, Observez sa respiration (rythme, amplitude) et harmonisez-vous. Entraînement Écoutez les gens parler et repérez comment ils harmonisent ou non leur voix. Quand vous jugez qu un interlocuteur est mou ou excité, observez ce qui diffère entre sa voix et la vôtre. Et... adaptez-vous! Tout seul dans votre voiture, entraînez-vous à augmenter et diminuer le débit de votre voix. Écoutez des gens parler à la radio, et répétez une phrase entière en respectant le débit et les intonations. HEXAFOR

15 RAPPORT POSTURE ET GESTES L adaptation gestuelle et posturale est un automatisme qui se produit spontanément dès que la confiance s installe entre deux interlocuteurs. L adaptation consciente est une technique qui permet à la confiance de s installer plus vite. Aucune posture n est bonne ou mauvaise en soi! Elle peut être adaptée avec une personne, inadaptée avec une autre. Comment Faire : Soyez en conscience externe afin de voir votre interlocuteur Adoptez une posture proche de la sienne tout en veillant à votre propre confort Reproduisez certains gestes de votre interlocuteur en reformulant ses propos (Il ne s'agit pas de singer l interlocuteur, ni de reprendre ses tics) Entraînement Au restaurant au café : Observez les gens qui discutent à la même table. En regardant la télé : Observez les journalistes et les personnes interwievées, observez les changements de postures liés à la dégradation du rapport. Au cours d un entretien non impliquant : Entraînez-vous à vous adapter. HEXAFOR

16 RAPPORT L ADAPTATION VERBALE Les mots sont la manifestation directe de notre pensée. L adaptation verbale permet en fait l adaptation aux métaprogrammes de l autre. Les métaprogrammes sont des manières de penser qui diffèrent d une personne à l autre, mais qui sont quasiment constantes pour une même personne, quel que soit le contexte. Un écart important entre deux personnes au niveau des métaprogrammes peut conduire à une totale incompréhension. En revanche plus on développe de flexibilité, plus il sera facile d intégrer des manières de penser différentes, et plus il sera facile de communiquer avec des gens différents. La reformulation est la technique la plus simple pour s adapter verbalement. Nous présentons ici 5 métraprogrammes : Les Tris primaires L index de la conscience Les canaux sensoriels La taille de découpage Identification / Différenciation HEXAFOR

17 RAPPORT TRIS PRIMAIRES Pour donner un sens à nos perceptions, nous devons filtrer, sélectionner les informations qui nous parviennent. Bien entendu, nous ne filtrons pas tous de la même manière, et de plus, nous trions à l intérieur de catégories différentes : les activités, les personnes, les informations ou les lieux. TRI ACTIVITÉS L attention est portée sur ce qu il y a à faire. L efficacité compte beaucoup. Le plaisir est trouvé dans le geste, et dans l observation du résultat de son travail. TRI PERSONNES Les relations avec les gens sont le centre d intérêt. Chaque personne produit un impact différent. TRI INFOS Ce qui compte, c est d être bien informé. De savoir où trouver les infos, et souvent de les accumuler. (Ca peut toujours servir!) TRI LIEUX L environnement produit un impact particulier. Un endroit n est jamais neutre. HEXAFOR

18 RAPPORT L INDEX DE LA CONSCIENCE L index de la conscience est une grille qui nous permet de décrire notre expérience humaine. C est aussi un métaprogramme car il nous sert à filtrer l information qui nous parvient de nous et des autres. Certaines personnes vont privilégier la perception de leur propre état interne, d autres celle de leurs comportements externes, d autres enfin seront davantage conscients de leur processus internes. Ce filtre existe aussi vis à vis d autrui : on peut centrer son attention sur les CE, les EI ou les PI des autres. Je me sens tout penaud. Je sais à quoi vous pensez... CE PI EI EI de soi PI des autres CE PI Observez la posture, admirez le geste! EI CE PI EI CE de soi HEXAFOR

19 RAPPORT LES CANAUX SENSORIELS La direction dans laquelle nous dirigeons notre regard lorsque nous sommes en conscience interne, indique la modalité sensorielle des informations que nous allons chercher : Vc : Visuel construit - Vm : Visuel mémorisé Ac : Auditif construit - Am : Auditif mémorisé K : Kinésthésique (olfactif & gustatif) - Aid : Auditif interne digital (Dialogue interne) Le regard défocalisé (les yeux dans le vague) indique une dominante visuelle, d autres modalités peuvent l accompagner. Vc Vm Ac Am K Aid LES PRÉDICATS SENSORIELS La dominante sensorielle est accompagnée d un vocabulaire spécifique : V Voir, imaginer, refléter, éclaircir... Image, perspective, illustration, observation, aperçu... Net, clair, flou, sombre... A Discuter, écouter, résonner, entendre, interpeler... Écoute, remarque, voix, ronron, silence... Audible, bruyant, parlant, entendu... K Sentir, ressentir, peser, éprouver, saisir, tâter, goûter... Sensation, coup, poigne, joie, peur, colère... Collant, ferme, froid, chaud, solide, tendu... HEXAFOR

20 RAPPORT INDICATEURS DES DOMINANTES SENSORIELLES Seule la direction des accès oculaires permet de déterminer la dominante sensorielle d une personne. Cependant, on peut souvent observer des comportements spécifiques qui accompagnent chacun des registres sensoriels. L adaptation au canal sensoriel doit donc être verbale, gestuelle et vocale. DOMINANTE VISUELLE La voix est haute et claire Le tempo rapide Les mains haut placées dessinent des formes devant les yeux La tête est dirigée vers le haut DOMINANTE AUDITIVE La voix est modulée Tempo intermédiaire Les mains dessinent des spirales à hauteur des oreilles La tête est tournée ou penchée sur le côté DOMINANTE KINESTHÉSIQUE La voix est profonde et basse Le tempo est lent Les mains sont souvent en contact à hauteur du plexus La tête est inclinée vers le bas HEXAFOR

21 RAPPORT TAILLE DE DÉCOUPAGE C est un outil très puissant d adaptation verbale. En s adaptant à la taille de découpage, on s adapte à l angle de vue de l interlocuteur (voir les sous-modalités visuelles) : il peut être équipé d un grand angle ou d un télé-objectif. Un décalage important par rapport à la taille de découpage est un moyen économique pour briser le rapport rapidement avec quelqu un. Le chômage n est pas un état, c est un processus aux effets concentriques qui se répercutent dans toutes les strates de la société... Lorsque l on découpe grand, une expérience n a de sens que si elle est raccordée à un niveau logique supérieur. Dans les cas extrêmes, l expérience sensorielle est totalement occultée,...ce qui peut donner l impression de planer à 15 miles Le grand découpage se manifeste souvent par l emploi de verbes non spécifiques et de nominalisations. Inversement, le petit découpage conduit à donner des détails de l expérience. Dans les cas extrêmes, on se perd tellement dans les détails que l on ne sait plus où l on va. Les petits découpeurs peuvent passer pour des coupeurs de cheveux en quatre. Des exemples concrets sont plus pertinents avec eux qu une grande théorie. Pour venir chez moi, tu passes devant une maison avec des volets verts... au croisement à droite, il y a une borne d incendie... ma boîte aux lettres est bleue... HEXAFOR

22 RAPPORT IDENTIFICATION / DIFFÉRENCIATION L un des processus dans le traitement des informations est la comparaison. Le résultat d une comparaison peut être : c est semblable ou c est différent. Hors ce résultat n est pas déterminé par le contenu de l expérience, mais par la manière de la regarder. Anisi certaines personnes ont plutôt tendance à voir les ressemblances, à IDENTIFIER, alors que d autres plus sensibles aux DIFFÉRENCES. IDENTIFIER, c est voir les points communs entre deux situations. Quelques formules propres aux identificateurs : Ca me rappelle... Ca me fait penser à... C est comme... De la même façon... Différentes manières de DIFFÉRENCIER : La polarité : Prend le contre pied de ce qui est dit : Mais non... Au contraire... Ca n a rien à voir... Le contre exemple : D un côté oui, mais de l autre... Qu est-ce que ces deux personnes ont en commun? Changer de découpage : L angle de vue est modifié : Ca dépend à quel point de vue on se place... Métacommentaire : La différenciation concerne la forme de la communication et non pas le contenu : Je vous remercie de me poser cette question... Et tu me dis ça avec cet air-là!... En quoi ces personnages diffèrent? HEXAFOR

23 2 RECUEIL D INFORMATIONS QUESTIONNER LE MÉTA-MODÈLE Recueillir les Informations Manquantes Omissions MIR CNR Verbes non spécifiques Changer le Point de Vue Généralisations Opérateurs modaux Causes-Effets Lectures de pensée Nominalisations Quoi faire quand? EXPLORER L OBJECTIF EXPLORER L ÉTAT PRÉSENT Affirmatif Contrôle Étapes Écologie HEXAFOR

24 INFORMATION Il y a quelque temps déjà j étais allé exercer mes activités en outre-mer. On était contraint, par les circonstances locales, de séjourner dans certains types de lieux strictement déterminés. J étais peu satisfait des conditions matérielles de notre résidence, et c est pourquoi je suis allé discuter avec les personnes présentes d une possibilité d amélioration. On m indiqua la personne compétente tout en me conseillant d être prudent, et de remettre de préférence mes démarches à plus tard. J ai cependant décidé d interpeller le responsable sur le champ. Pour le rencontrer, je l ai arraché à son loisir préféré. Légèrement contrarié d interrompre ainsi son activité, il m a aussitôt proposé d en exercer une autre, qui semblait le passionner autant que la première. Étant peu motivé par sa proposition, je dus faire appel à toutes mes ressources pour échapper à cette corvée. HEXAFOR

25 INFORMATION RECUEIL DES INFORMATIONS MANQUANTES Le langage (Métamodèle) décrit les représentations sensorielles (Modèle). Souvent les imprécisions font perdre le lien entre le langage et les représentations. Le but de ce questionnement est de guider l interlocuteur dans ses représentations sensorielles afin qu il décrive son expérience de manière spécifique. LES OMISSIONS Cette catégorie peut être découpée en trois : Les omissions simples : L élément recherché dans la question est totalement absent dans la phrase : Je passerai te prendre. Où? Quand? L ordre du jour de la réunion a été fixé. Quand? Par qui? Les Manques d Index de Référence Des éléments d information imprécis sont présents dans la phrase : On te rappelle dès que possible. Qui me rappelle? Quand? Je voudrais un travail dans la région. Quel travail? Où précisément? Nous passerons te voir. Nous c est qui? Les Comparatifs Non Référencés Il y a une comparaison et l un des termes manque : Il peut mieux faire. (comparatif) Mieux que quoi? Mieux que qui? C est le meilleur rapport qualité-prix. (superlatif) Par rapport à quel ensemble? HEXAFOR

26 INFORMATION RECUEIL DES INFORMATIONS MANQUANTES (suite) Certains mots sont comme des valises, chacun les remplit comme il le veut, à partir de sa propre expérience. Pour explorer le modèle du monde de l autre nous allons donc ouvrir les valises et regarder l expérience qu il y a dedans. LES VERBES NON SPÉCIFIQUES Les verbes décrivent des actions ou des états. Lorsque le verbe est spécifique, on peut se faire une représentation assez précise : Je croque dans une pomme.. Dans le cas contraire : je me suis éclaté, on peut imaginer n importe quoi. Questionner permet de guider dans l expérience sensorielle de manière à obtenir une description spécifique du comportement ou de l état. Je dois m adapter à mon nouveau travail. Les autres m ont ridiculisé. Comment vas-tu t adapter? Que vas-tu faire précisément? Comment ont-ils fait? Les adjectifs peuvent être considérés et questionnés comme des verbes : C est quelqu un de très sympa. Il se comporte comment? LES NOMINALISATIONS Comme les verbes, ils décrivent une action ou un état, mais ce sont des noms! Pour questionner, en premier lieu, on recherche le verbe : J ai besoin d harmonie dans mes relations! Deux verbes possibles : être en harmonie décrit l état, harmoniser décrit l action. En questionnant on peut induire la possibilité pour quelqu un d agir ou pas : Comment pourrais-tu harmoniser tes relations (ou rendre tes relations harmonieuses) Comment ça se passe des relations harmonieuses? Comment souhaiterais-tu que les autres se comportent? La question : C est quoi pour toi l harmonie? provoque le plus souvent une réponse au même niveau logique : L harmonie pour moi, c est le respect de l authenticité de chacun. HEXAFOR

27 INFORMATION CHANGER LE POINT DE VUE Notre perception du monde est limitée par des processus de distorsion, de limitation... Ces processus sont perceptibles au niveau du langage et on peut les questionner... en veillant à conserver le rapport! LES GÉNÉRALISATIONS : Elles peuvent être explicites... ou implicites : Je dois me soigner les Les jeunes craignent pour cheveux tous les jours. leur avenir. Elles peuvent être incluantes... ou excluantes : Toute la planète est passionnée. Aucun être humain n a mis le pied sur Mars. Question : Vraiment tous? Vraiment aucun?... Les allemands boivent de la bière. Si tout se passe bien, je vais pouvoir essayer d atterrir...! LES OPÉRATEURS MODAUX Ce sont des verbes ou des groupes verbaux qui agissent sur le mode d un autre verbe (celui-ci passe à l infinitif, au subjonctif...) Les opérateurs modaux occultent une partie de l expérience, le but du questionnement est d orienter la conscience sur cette partie occultée : Occultation des empêchements Occultation des conséquences Je vais essayer de t aider * Tu ne dois pas lui parler. * J aimerais bien t accompagner * Il faut que j y aille. * Q : Qu est-ce qui t empêche de...? Q : Que se passe-t-il sinon? * Notez le mode des verbes HEXAFOR

28 INFORMATION CHANGER LE POINT DE VUE (suite) LES CAUSES-EFFETS : Une proposition en entraîne une autre : A mon âge, je ne retrouverai plus de travail Ici la cause effet est implicite, elle peut être explicitée par une conjonction : Je suis tombé à cause de la neige. Le but du questionnement est d explorer le lien entre les deux propositions : En quoi ton âge est-il un obstacle à ta recherche d emploi? Ou de rechercher d autres causes ou d autres effets : A part la neige, qu est-ce qui fait que tu es tombé? Je vois que vous avez compris! LES LECTURES DE PENSÉE Une lecture de pensée est une interprétation sur les processus internes ou les états internes de quelqu un d autre : Tu es fatigué. Il ne sera jamais d accord. Le but du questionnement est de retrouver l origine de l interprétation : Comment sais-tu que je suis fatigué? En réponse, on risque d obtenir une autre cause-effet : Comment sais-tu qu il ne sera jamais d accord? Tu bailles, donc tu es fatigué. Il n était pas d accord la dernière fois... HEXAFOR

29 INFORMATION FORMULATION D UN OBJECTIF Les objectifs qui remplissent ces quatre critères, conduisent à des actions efficaces : Formulation affirmative Contrôle de la réalisation Représentations visuelles précises des étapes Conscience des conséquences D abord rêver......ensuite agir! Les obstacles à la réalisation d un objectif : La personne ne sait pas ce qu elle veut. Ca ne dépend pas d elle. Elle ne sait pas comment faire. Elle ne s y voit pas (écologie). REMARQUE IMPORTANTE! Il est indispensable d avancer en premier sur les deux premiers points. Il est totalement inutile, voir nuisible, d intervenir en PNL avec quelqu un qui ne sait pas ce qu il veut, ou dont l objectif est hors de contrôle : on renforcerait chez le sujet le non respect des présupposés : chacun est responsable de son message, l échec se transforme en feed back, chacun a les ressources dont il a besoin... HEXAFOR

30 INFORMATION FORMULATION AFFIRMATIVE Notre inconscient ignore la négation. Lorsque nous formulons un objectif à la forme négative, nous visualisons ce que nous ne voulons pas, et nous nous préparons inconsciemment à tout faire pour l obtenir. De la même manière, lorsque nous avons une bonne représentation de ce que nous voulons, cette image nous aide consciemment et inconsciemment à agir pour l obtenir. Peu importe la formulation verbale de l objectif, c est la représentation mentale qui compte: un objectif est affirmatif lorsque l on voit ce que l on veut. Quoi questionner : Les omissions : Je ne veux plus vivre seul(e). (l omission concerne l objectif) Question : Que veux-tu à la place? Les comparatifs non référencés : Je veux faire plus de sport. Question : Plus par rapport à quoi? (le but est de chercher la représentation négative pour questionner ensuite l omission comme ci-dessus) Les VNS & nominalisations : Je voudrais être plus tranquille (ou plus de tranquillité) Question : Comment ça se passe quand tu es tranquille? Je ne veux pas me mettre en colère! Que veux-tu à la place? Je veux rester calme! HEXAFOR

31 INFORMATION CONTRÔLE DE LA RÉALISATION Un objectif sous contrôle concerne soit : nos propres comportements : Comment je vais agir dans cette situation, soit nos processus internes : Comment je veux penser à cette situation, soit nos états internes : Comment je veux me sentir. Formuler un objectif sous contrôle, c est orienter sa conscience sur ce qui dépend de soi, c est plus efficace que de penser simplement au résultat. Conscience du résultat La représentation interne est centrée sur le résultat, elle est associée : Je voudrais de belles fraises dans mon jardin. Conscience de l objectif La représentation interne est centrée sur l objectif (l action), elle est dissociée. Je vais bêcher le jardin. Quoi questionner : Les opérateurs modaux : J aimerais avoir plus de temps libre. Question : Qu est-ce qui t en empêche? Que peux-tu faire, toi, pour avoir plus de temps libre? HEXAFOR

32 INFORMATION REPRÉSENTATION VISUELLE DES ÉTAPES Atteindre un objectif ou un but nécessite de mettre en place une démarche comportant différentes étapes, et de déterminer les différents contextes dans lesquels elles vont se dérouler. Une représentation visuelle détaillée des étapes permet de se programmer mentalement, ce qui rend l objectif plus motivant et plus facile à réaliser. Chaque étape ainsi définie devient un mini -objectif. S il est bien affirmatif et sous-contrôle! Afin d ancrer l objectif dans le temps, il est important de dater les étapes de manière calendaire : le 15 mars plutôt que le mois prochain. Un objectif non daté n est pas un objectif, mais un rêve! Comment je vais m y prendre? Par quoi je vais commencer? Où, quand, avec qui? De quelles infos ai-je besoin? HEXAFOR

33 INFORMATION CONSCIENCE DES CONSÉQUENCES......OU ÉCOLOGIE Lorsqu une décision importante se présente, il est habituel de peser le pour et le contre. En effet, chaque changement dans notre vie a des conséquences positives et négatives : Une situation désagréable, si elle se prolonge, présente des avantages inconscients : des bénéfices secondaires. Un changement qui paraît entièrement agréable aura aussi des conséquences négatives inconscientes! Faire l écologie d un objectif permet la prise de conscience des conséquences négatives et positives de l objectif. Cela permet de vérifier si l objectif est réellement motivant pour la personne, d éviter le doute, la procrastination, le sabotage de son propre travail, ou la déception lorsque l objectif est atteint! Tu as pensé au danger? N hésite pas tu en as envie! La visualisation dissociée et datée permet de vérifier rapidement si un objectif est écologique. Est-ce que je m y vois? HEXAFOR

34 INFORMATION VÉRIFICATION RAPIDE DE L ÉCOLOGIE Vous avez clarifié un objectif : toutes les étapes sont précisées, elles sont formulées affirmativement, sous-contrôle et datées. Pour vérifier l écologie, placez les images des étapes et de l objectif atteint à leur place sur la ligne du temps. Si une image ne tient pas sur la ligne du temps, ou si elle présente des sousmodalités particulières, vérifiez l écologie de cette étape. Voir les pyramides Prendre l avion Appeler les agences Poser mes congés HEXAFOR

35 INFORMATION EXPLORER L ÉTAT PRÉSENT Nous réagissons aux stimuli de notre environnement selon une séquence : stimulus externe processus internes émotion action Parfois nous réprimons une partie de cette séquence, car elle nous semble inadaptée. Le système se coince, l action effectuée ne correspond plus à l émotion, ou les processus internes tournent en rond. Explorer l état présent permet de faire l inventaire de ce qui se passe à un moment donné, de prendre conscience de la séquence, d identifier les critères en cause. A partir de ce diagnostic, on pourra définir quoi changer, et comment le changer (avec quel outil). Comment je fais pour me mettre dans cette état-là? LE CONTENU DE L ÉTAT PRÉSENT 1. L objectif (que veut le sujet?) 2. Le contexte (où, quand, avec qui se passe le problème?) 3. Le déclencheur externe (que se passe-t-il dans l environnement juste avant le problème?) 4. L index de la conscience : PI à quoi pense le sujet (images & dialogue interne), EI : comment il se sent, CE comment il agit. 5. Les critères (un critère respecté - un critère bafoué) HEXAFOR

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2010-2011 Cours de Daniel Cornelis

Plus en détail

Formation PNL ICS PNL

Formation PNL ICS PNL Formation PNL ICS PNL Christel SOLER ICS PNL 2015/2016 www.ics-pnl.com PNL Programmation Neuro Linguistique La PNL à été fondée dans les années 1970 par Richard BANDLER et John GRINDER. Née de plusieurs

Plus en détail

Introduction. Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise.

Introduction. Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise. Introduction Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise. Recruter présente un enjeu stratégique et sociétal pour l entreprise en termes de 2 : 1. Productivité : le choix

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Cursus des 21 jours du Praticien en PNL 2

Cursus des 21 jours du Praticien en PNL 2 Praticien en PNL les horaires Les horaires sont convenus avec le groupe La référence de base étant cet horaire : 9h/17h30 avec une pause déjeuner sur place. le document pédagogique Les documents remis

Plus en détail

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 Introduction : Questions/réponses : Qu est-ce que pour vous un bon recrutement? Cela dépend de quoi? Qu est-ce qui est sous votre contrôle?

Plus en détail

COMPTE RENDU DU SEMINAIRE. «Développer son relationnel avec la PNL» Vincent Devianne, mardi 9 Mars 2010

COMPTE RENDU DU SEMINAIRE. «Développer son relationnel avec la PNL» Vincent Devianne, mardi 9 Mars 2010 La vie du club de Mohammedia COMPTE RENDU DU SEMINAIRE «Développer son relationnel avec la PNL» Vincent Devianne, mardi 9 Mars 2010 Nous avions le plaisir de recevoir Saad Berrechid, de BeMarketing, Grégory

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

COMPLEMENT COMMERCIAL J-M R. D-BTP

COMPLEMENT COMMERCIAL J-M R. D-BTP COMPLEMENT COMMERCIAL J-M R. D-BTP 2006 1 Introduction Définition La bulle Le centrage La voix Établir une relation de confiance La posture Le langage Les yeux Récapitulatif Règles 2 Introduction Ce qui

Plus en détail

Praticien PNL Certifié

Praticien PNL Certifié Praticien PNL Certifié 2014 Standards NLPNL Formation certifiée Animée par Pascale-Sophie ROUSSARIE Maître Praticien & Formatrice Certifiée NLPNL AIX et NICE Tel : 01 64 23 42 20 www.comcpnl.vpweb.fr Durée

Plus en détail

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence «Vivre c est vendre. Parce que vendre c est vivre intensément. Nous sommes tous des vendeurs, car nous passons notre temps à vendre quelque chose : à nous-mêmes d abord, à nos proches, à nos clients. Vendre

Plus en détail

PNL ET MAGIE D autres secrets

PNL ET MAGIE D autres secrets PNL ET MAGIE D autres secrets Benoit CAMPANA Collection Mathieu Bich Présente Droits réservés pour tous pays Certificat de dépôt N D255-461 2009 Benoit Campana 2010 Createx NOTE DE L EDITEUR J ai découvert

Plus en détail

Transformez votre relation au monde!

Transformez votre relation au monde! Transformez votre relation au monde! Formations certifiantes PNL QUEST interactive 2013-2014 Qu est-ce que la PNL? La PNL (Programmation Neuro-linguistique) est une discipline développée dans les années

Plus en détail

COMME OUTIL THERAPEUTIQUE ORIENTE SOLUTION

COMME OUTIL THERAPEUTIQUE ORIENTE SOLUTION LE MODÈLE DE L OBJECTIF COMME OUTIL THERAPEUTIQUE ORIENTE SOLUTION EN PNL HUMANISTE Congrès de Marseille EANLPt-/ FFPtNL Le samedi 3 Novembre 2012 Par ANGELIQUE GIMENEZ PSYCHOPRATICIEN EN PNL HUMANISTE

Plus en détail

Comment Réussir sa vie par la PNL

Comment Réussir sa vie par la PNL 1 Comment Réussir sa vie par la PNL Condensé de la conférence de Didier Pénissard 1 Ce compte-rendu à été réalisé par Françoise (membre du club) et au nom du groupe, je la remercie chaleureusement Nous

Plus en détail

Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl)

Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl) Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl) Introduction Plan Introduction Définition de la PNL Que veut dire la programmation neuro

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

FORMATION EN PNL (PROGRAMMATION NEUROLINGUISTIQUE)

FORMATION EN PNL (PROGRAMMATION NEUROLINGUISTIQUE) POUR UNE APPROCHE INTEGRALE DU DEVELOPPEMENT DU POTENTIEL HUMAIN INDIVIDUEL ET PROFESSIONNEL FORMATION EN PNL (PROGRAMMATION NEUROLINGUISTIQUE) La PNL c'est quoi? Si nous devions résumer en une phrase

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

FORMATIONS CERTIFIANTES EN PROGRAMMATION NEURO LINGUISTIQUE

FORMATIONS CERTIFIANTES EN PROGRAMMATION NEURO LINGUISTIQUE FORMATIONS CERTIFIANTES EN PROGRAMMATION NEURO LINGUISTIQUE La P.N.L, Programmation Neuro Linguistique est apparue dans les années 70 aux USA. Ses fondateurs John GRINDER et Richard BANDLER ont élaboré

Plus en détail

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

LA PNL. Programmation Neuro Linguistique

LA PNL. Programmation Neuro Linguistique LA PNL Programmation Neuro Linguistique Définition : Programmation «A partir des expériences que nous vivons depuis notre enfance (et peut être avant), nous nous créons des programmes de fonctionnement

Plus en détail

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT Que vous soyez parent, enseignant, formateur, pédagogue, coach, manager Que votre activité professionnelle ou simplement la quête de vous-même vous

Plus en détail

«La puissance de la communication non verbale» Parents partenaires en éducation

«La puissance de la communication non verbale» Parents partenaires en éducation «La puissance de la communication non verbale» Presenté par Louis Tanguay Parents partenaires en éducation C.P. 413 Sudbury ON P3E 4P6 705.523.0464 info@louistanguay.com www.louistanguay.com TABLE DES

Plus en détail

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Analyse Appliquée du Comportement Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Qu est-ce que l ABA? «Applied Behavior Analysis» (Analyse appliquée du comportement) C est une méthode inspirée de Skinner

Plus en détail

DEVELOPPEMENT PERSONNEL

DEVELOPPEMENT PERSONNEL DEVELOPPEMENT PERSONNEL N de déclaration d activité : 22 600 288 660 // Téléphone : 09 81 78 92 25 // directeur.groupemab@gmail.com 132 DÉCVERTE PNL - Acquérir les outils de communication de la PNL - Mettre

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Catherine Cudicio. La PNL. Communiquer autrement. Groupe Eyrolles, 2003, ISBN 2-7081-3522-8

Catherine Cudicio. La PNL. Communiquer autrement. Groupe Eyrolles, 2003, ISBN 2-7081-3522-8 Catherine Cudicio La PNL Communiquer autrement Groupe Eyrolles, 2003, ISBN 2-7081-3522-8 À lire avant de commencer! Une définition précise de la PNL Le sigle PNL est l abréviation de Programmation Neuro-Linguistique

Plus en détail

Une approche de la PNL

Une approche de la PNL Qu est ce que la PNL? Une approche de la PNL La PNL signifie Programmation NeuroLinguistique. C est une approche plus ou moins scientifique de tout ce qui touche à la communication et le fonctionnement

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

ME LA COMMUNICATION Ch 5 LA COMMUNICATION. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET

ME LA COMMUNICATION Ch 5 LA COMMUNICATION. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET 5 LA COMMUNICATION 1 5. 1 ANALYSE de la COMMUNICATION 2 LE DIT ANALYSE DE LA COMMUNICATION La formulation ( clarté, objectivité maximale ou manipulation ) L écoute (concentration et acceptation de l Autre

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE : LES ATELIERS PNL

FORMATION PROFESSIONNELLE : LES ATELIERS PNL PROGRAMME D ACTION FORMATION PROFESSIONNELLE : LES ATELIERS PNL PRATIQUER UNE COMMUNICATION MULTI-NIVEAUX ACTIVE ET EFFICACE Année : 2015/2016 1. OBJECTIFS DES ATELIERS PNL Ateliers PNL : A l Issue de

Plus en détail

(LA PROGRAMMATION. La P.N.L PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE)

(LA PROGRAMMATION. La P.N.L PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE) (LA PROGRAMMATION La P.N.L PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE) SOMMAIRE Sommaire 2 Introduction 3 Partie I. Présentation de la PNL 4 I. Définition : 4 II. Historique : 5 III. Préceptes de base : 5 1. Vision

Plus en détail

AT & PNL au service de la NEGOCIATION

AT & PNL au service de la NEGOCIATION COMMUNICATION ANALYSE AT & PNL au service de la NEGOCIATION Par COMPORTEMENT NEGOCIATION Plan: L analyse transactionnelle (AT) Définition Les états du moi L AT pour contrôler les difficultés nous empêchant

Plus en détail

Elle accompagne les entrepreneurs, les gestionnaires et les équipes pour résoudre les défis liés à leur rôle.

Elle accompagne les entrepreneurs, les gestionnaires et les équipes pour résoudre les défis liés à leur rôle. LES MÉTAPROGRAMMES CARINE BURNOT EST UNE COACH PROFESSIONNELLE CERTIFIÉE PNL* UNE FORMATRICE AGRÉÉE UNE ENSEIGNANTE CERTIFIÉE PNL* DONNER DU SENS Elle accompagne les entrepreneurs, les gestionnaires et

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2014 Formations en image professionnelle, en efficacité relationnelle, en développement personnel 1 SOMMAIRE Image professionnelle Page 3 Valoriser son image et sa communication

Plus en détail

LES CROYANCES LIMITANTES

LES CROYANCES LIMITANTES 1998 Séminaire de Robert DILTS LES CROYANCES LIMITANTES Les 3 domaines les plus courants de croyances limitantes sont ceux qui concernent le manque d espoir (ce n est pas possible), le manque de confiance

Plus en détail

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement.

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. Centre - Pays de Loire CHRU Tours COMMUNICATION «Conflits internes et Cohérence personnelle» SOMMAIRE Introduction page 3 Communication Page 4 Les paramètres d

Plus en détail

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Afin de profiter au mieux de la visite au Scientastic, nous vous conseillons de donner aux enfants un bagage minimum sur les 5 sens avant votre

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction SEQUENCE LES 5 SENS COMPETENCES Découverte du monde du vivant - Découvrir les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonction (organes associés) - Observer, décrire, manipuler

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace Les formations standardisées voulant mettre le commercial dans un «moule» et formater une personne en appliquant des techniques à la lettre sont bien différentes de ce que nous vous proposons chez Semaphorus.

Plus en détail

FORMATION A LA SOPHROLOGIE PRATIQUE & A LA COMMUNICATION P.N.L DIPLÔME DU SOPHROLOGUE PRATICIEN ******

FORMATION A LA SOPHROLOGIE PRATIQUE & A LA COMMUNICATION P.N.L DIPLÔME DU SOPHROLOGUE PRATICIEN ****** FORMATION AU DIPLÔME DU SOPHROLOGUE PRATICIEN FORMATION A LA SOPHROLOGIE PRATIQUE ET A LA COMMUNICATION P.N.L La particularité de notre Ecole de Sophrologie, réside dans l'équilibre entre les Techniques

Plus en détail

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION Compétence : Découvrir les parties du corps et les 5 sens. Leurs caractéristiques et leurs fonctions. Finalité : Préparer

Plus en détail

Sommaire. Sommaire. L Entreprise Page 3. Qu est-ce que la PNL? Page 4. Thérapie PNL et hypnose ericksonienne Page 7

Sommaire. Sommaire. L Entreprise Page 3. Qu est-ce que la PNL? Page 4. Thérapie PNL et hypnose ericksonienne Page 7 Sommaire L Entreprise Page 3 Qu est-ce que la PNL? Page 4 Thérapie PNL et hypnose ericksonienne Page 7 Préparation mentale pour sportif Page 8 Arrêter de fumer Page 11 Mincir par l hypnose Page 12 Traitement

Plus en détail

Directives. 1. Je lis beaucoup. 2. J aime utiliser la calculatrice, un chiffrier électronique ou un logiciel de base de données à l ordinateur.

Directives. 1. Je lis beaucoup. 2. J aime utiliser la calculatrice, un chiffrier électronique ou un logiciel de base de données à l ordinateur. Nous vous invitons à faire compléter ce questionnaire par votre enfant et à le compléter par la suite en utilisant la section qui vous est attribuée en pensant à votre enfant. Directives Lis chaque énoncé

Plus en détail

Région Nord-Pas de Calais

Région Nord-Pas de Calais Psychothérapeute - Formatrice - Spécialiste de l enfant CYCLE DE FORMATION SPÉCIALISÉE SÉMINAIRES DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL SUPERVISIONS DE PRATIQUE FORMATIONS SUR MESURE Région Nord-Pas de Calais Béthune

Plus en détail

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens»

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Page 1 : Page de garde Page 2 : Sommaire du dossier Page 3 : Nos organes de sens Page 4 : Les 5 sens Page 5 : Nos 5 sens Page 6 : Le vocabulaire

Plus en détail

LES BASES DU COACHING SPORTIF

LES BASES DU COACHING SPORTIF LES BASES DU COACHING SPORTIF Module N 1 Motivation, concentration, confiance, communication Module N 2 L apprentissage : «Apprendre à apprendre» LES BASES DU COACHING SPORTIF APPRENTISSAGE PLAISIR PERFORMANCE

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

LE ROLE DE LA PNL DANS LE PROCESSUS DE LA MEDIATION

LE ROLE DE LA PNL DANS LE PROCESSUS DE LA MEDIATION LE OLE DE LA PNL DAN LE POCEU DE LA EDIATION La Programmation Neuro linguistique (PNL) est une voie de recherche. es outils, ou ses stratégies, s appliquent aux pratiques variées : le coaching, le management,

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Le coaching centré sur la solution

Le coaching centré sur la solution Le coaching centré sur la solution Hélène Blanchard Le coaching centré sur la solution La résolution du problème... sans le problème mais avec la synergie IOS/PNL Retrouvez tous nos ouvrages sur le site:

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Luc Teyssier d Orfeuil Jean-Pierre Magnes. La méthode Coué. Autosuggestion consciente. Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54838-9

Luc Teyssier d Orfeuil Jean-Pierre Magnes. La méthode Coué. Autosuggestion consciente. Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54838-9 Luc Teyssier d Orfeuil Jean-Pierre Magnes La méthode Coué Autosuggestion consciente, 2011 ISBN : 978-2-212-54838-9 Table des matières Sommaire.................................................. 5 Introduction................................................

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour les travaux scolaires à la maison

Les bonnes pratiques pour les travaux scolaires à la maison D après LES DEVOIRS ET LES LEÇONS de Marie-Claude Béliveau 1 1 Rappels et définitions. Officiellement, les devoirs à la maison sont interdits depuis 1956 2 à l école primaire mais leur pratique reste très

Plus en détail

PRATICIEN CERTIFIÉ EN PNL

PRATICIEN CERTIFIÉ EN PNL (Programmation Neuro Linguistique) Nos formations PNL lient la tête et le cœur. Vous apprendrez et expérimenterez la PNL à travers un vécu inoubliable. Cette formation suit les normes de : ABH (American

Plus en détail

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Le traitement de l information sensorielle, parfois nommé intégration sensorielle, réfère au processus par lequel le cerveau

Plus en détail

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler?

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler? Truf viens Truf le chien Truf est un chien Truf peut être de bonne ou de mauvaise humeur. Truf peut avoir mal, il peut être malade. Truf n a pas de mains : il va prendre les choses avec ses dents ou les

Plus en détail

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant Ils (les élèves) découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Le goût Objectifs : Reconnaitre les

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Trucs et astuces pour les devoirs et leçons

Trucs et astuces pour les devoirs et leçons Trucs et astuces pour les devoirs et leçons Pour les Parents Établissez une routine Identifiez avec votre enfant le moment le plus propice (ex : avant ou après le souper) ; Identifiez avec votre enfant

Plus en détail

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif?

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif? Le trouble de traitement auditif _TTA Entendre n est pas comprendre. Détecter les sons représente la première étape d une série de mécanismes auditifs qui sont essentiels pour la compréhension de la parole

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

SAVOIR ECOUTER LE CLIENT PENDANT LA CONSULTATION OU COMMENT ADAPTER SA COMMUNICATION AVEC LUI

SAVOIR ECOUTER LE CLIENT PENDANT LA CONSULTATION OU COMMENT ADAPTER SA COMMUNICATION AVEC LUI SAVOIR ECOUTER LE CLIENT PENDANT LA CONSULTATION OU COMMENT ADAPTER SA COMMUNICATION AVEC LUI Par ALO VAN DER BEEK Docteur Vétérinaire Clinique Vétérinaire Beaulieu 15 rue des Frères Lumière F-86000 POITIERS

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

Guide Confiance en soi

Guide Confiance en soi Guide Confiance en soi Phase Être en relation avec soi Guide.Confiance-juillet 2014.doc 27-07-14 Ce document, créé par ÉCOUTE TON CORPS, est destiné pour votre usage personnel seulement. Seuls nos diplômés

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

Comment apprendre le Coran

Comment apprendre le Coran Résumé du Séminaire : "Comment apprendre le coran avec la méthode PNL «Programmation Neuro Linguistique» Cheikh Mohamed AYARI Introduction générale Notre cerveau se compose de deux parties bien distinctes

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

SECTION 3 Les outils pour la personne

SECTION 3 Les outils pour la personne SECTION 3 Les outils pour la personne DISCUTER AVEC MON OU MA MÉDECIN/PSYCHIATRE : DÉVELOPPER DES STRATÉGIES POUR REGAGNER DU POUVOIR 1 Le moment de la consultation avec le ou la psychiatre/médecin dans

Plus en détail

Changement des comportements et Formation

Changement des comportements et Formation Notre système change. Accélérer ce changement vers la durabilité est à la fois une urgence et une opportunité. Changement des comportements et Formation Éducation au développement durable dans les formations

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

LA CONFIANCE CrytalSanté 0627478215 crystalsante@live.fr http://www.happy-newjob.com

LA CONFIANCE CrytalSanté 0627478215 crystalsante@live.fr http://www.happy-newjob.com LA CONFIANCE C est un sujet sur lequel nous ne pouvons pas passer à côté. Je dirai même c est une Étape Clef à votre Réussite. Réussite dans votre vie en général perso comme pro! Il est encore beaucoup

Plus en détail

Qu est-ce qui différencie une bonne photo d une mauvaise? Trois éléments sont importants : La composition L éclairage La qualité et la résolution

Qu est-ce qui différencie une bonne photo d une mauvaise? Trois éléments sont importants : La composition L éclairage La qualité et la résolution PRENDRE DE MEILLEURES PHOTOS 101 Par Lesley Ouimet Rien de plus facile que de prendre une photo numérique, mais c est un peu plus difficile de prendre une bonne photo numérique. Qu est-ce qui différencie

Plus en détail

Un gâteau au yaourt pour le goûter!

Un gâteau au yaourt pour le goûter! Un gâteau au yaourt pour le goûter! (adapté de la séquence pédagogique "Let's make scones!" publiée sur le site Primlangues) http://www.primlangues.education.fr/php/sequence_detail.php?id_sequence=83 Niveau

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail