PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE"

Transcription

1 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE Lise Pelletier Consultante RÉSUMÉ L article fait suite à un atelier pratique intitulé «Nos relations! Nos miroirs!» dispensé lors du Colloque sur «La diversité des pratiques professionnelles et ses nouvelles avenues». L évolution de l être humain amène à devenir de plus en plus autonome. À titre d intervenants en relations humaines, nous sommes appelés à intégrer une plus grande autonomie intérieure afin de créer une relation coopérative avec les personnes en relation avec nous. L auteure s intéresse à cette problématique depuis ses études en psychologie des relations humaines, d où la rédaction de son essai-synthèse intitulé «Établir une relation coopérative (Observations d indices et stratégies de la P.N.L.)». Le résultat de cette dernière étude lui a confirmé que la confiance en soi était la base de toute relation coopérative. Une recherche constante dans cette voie d auto-transformation afin de développer une plus grande confiance intérieure lui a permis de découvrir une nouvelle pratique d intervention sur soi et avec l autre. Cette pratique vise une plus grande autonomie intérieure de l intervenant l aidant à percevoir à l aide du miroir, toute relation comme une entraide psychologique et spirituelle et à augmenter la confiance en lui et en l autre. L article nous résume les grandes lignes de cette expérience personnelle et professionnelle que l auteure continue d intégrer et qu elle tente d expliquer à travers certains concepts.

2 92 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE Cet article se veut simplement la description d une expérience que je vis et que je continue d intégrer pour améliorer avec moi et avec les autres toute relation interpersonnelle. Lors de la rédaction de mon essai-synthèse, je réalisais que pour apprendre à vivre une relation coopérative, je devais d abord tenir compte de mon niveau de confiance et aussi considérer le niveau de confiance établi dans un milieu. De là, l importance de tenter d énoncer différents niveaux de confiance reliés à la réalisation de soi (Gibb, 1981). Ma démarche personnelle de recherche intérieure (méditation, accueil et auto-transformation de tout ce que je vis...) m amène à découvrir que la conscience spirituelle fait effectivement partie de l évolution de mon être. Autrement dit, je peux ressentir intérieurement une dimension qui enveloppe toutes les autres dimensions de ma personne. Le développement d une plus grande écoute intérieure m aide à expérimenter une relation différente avec moi et avec l autre. De cette écoute intérieure, j apprends à développer une plus grande confiance intérieure et une nouvelle façon de voir la vie et toute relation autour de moi. La lecture de quelques auteurs traitant surtout de la psychologie spirituelle m encourage à poursuivre cette nouvelle «voie de transcendance» (Durkheim, 1991). Cette aventure de recherche intérieure que je continue d explorer m aide à développer une perception nouvelle où en ressentant une plus grande unité en moi, je découvre que je fais partie d un tout. Pour arriver à ressentir ce lien avec tout ce qui m entoure, j apprends à chaque instant à développer davantage mes sens intérieurs tout en me détachant de mes sens extérieurs. De cette observation, j ai commencé progressivement à expérimenter ce que j appelle un «Retour à Soi» sur tout ce que je vis. De là, je découvre continuellement que toute perception extérieure est le reflet d une partie de moi à reconnaître. Comme «apprentisage», le «miroir» devient un instrument privilégié d accueil et d auto-transformation. Quelques auteurs traitant le sujet viennent consolider cette nouvelle façon de créer une relation avec l autre. (Gawain, 1994; Jung, 1976; Rancourt, 1996; De Souzenelle, 1993). Cette relation devient progressivement une relation d unité avec soi et de communion avec l autre. «Le chemin de la sagesse est le chemin de l amour. L amour enraciné dans la conscience de l Unité est le bien par excellence» (Desjardins, 1972). Pour tenter d expliquer comment intégrer ce processus dans une démarche de développement personnel, je vais m inspirer davantage de Durkheim (1991) qui explique ce mouvement d évolution en trois étapes importantes de l évolution de INTERACTIONS vol. 3, n o 1 et 2, printemps automne 1999

3 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE 93 l être humain s orientant vers la transcendance de l être. Dans la troisième étape d évolution, qui est en soi un processus infini, j utilise personnellement le «miroir» qui permet par un processus de «Retour à soi» constant de poursuivre sans relâche mon auto-transformation psychologique et spirituelle. Par expérience personnelle, j observe que cette pratique continuelle d ouverture à ma conscience spirituelle, par laquelle je découvre ma propre cohérence intérieure, m aide à intégrer progressivement une plus grande paix et une liberté intérieure. Quand la conscience se développe, votre corps ne change pas, mais vous n êtes plus le même. Peu à peu, vous-même et les autres s en rendent compte. Cette reconnaissance prend du temps : des mois, parfois des années. Mais tôt ou tard, vous sentirez que vous n êtes plus régi par la loi, mais par l Amour... L homme conscient demeure dans une solitude absolue. Le vieil homme vit sous l emprise du passé, le nouvel homme vit dans l éternel présent, il a une qualité d être différente, un magnétisme, un charisme (Rajeneesh, 1976). Dans la mesure où l intervenant en relations humaines s ouvre à l épanouissement de son être, il permet à la relation thérapeutique d évoluer audelà des cadres habituels d une relation où la conscience demeure rationnelle. L autre comme personne, ne peut être vu que par un regard personnel. Celui-ci ne s ouvre en effet que dans l union avec la profondeur de l être demandant à se manifester. Il exprime l impulsion humaine vers la réalisation de soi-même et nous unit tous fraternellement dans l être. Grâce à ce lien, il n y a plus, pour la première fois, d opposition, plus d antinomie, entre connaissance objective et aide affective. Elles sont les deux faces d une relation ouverte à la lumière de l être. La reconnaissance de l autre est en même temps fusion avec lui, elle est l instrument grâce auquel il s ouvre non seulement à celui qui le dirige mais aussi à lui-même, à une connaissance nouvelle de soi. La vie toute entière et la situation thérapeutique elle-même sont fondamentalement modifiées quand, au lieu d être vécues à la lumière de la conscience rationnelle du moi encore enlisé dans son univers, elles sont reçues par un sujet dont la vision transcende celle du moi et qui, au-delà de sa situation d «étant» a réalisé son éclosion dans l être (Durkheim, 1991). vol.. 3, n o 1 et 2, printemps-automne 1999 INTERACTIONS

4 94 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE PRINCIPALES PHASES DE L ÉVOLUTION PSYCHOLOGIQUE ET SPIRITUELLE Tel que mentionné dans l introduction, le présent exposé se veut le partage d une expérience, une tentative d explication d un processus personnel vécu que je continue d intégrer au jour le jour. Selon moi, notre recherche intérieure peut se transformer en une quête spirituelle atteignant de plus en plus les profondeurs de notre être d où peut émerger une plus grande paix avec soi et avec les autres. L humanité se divise en deux catégories d hommes : ceux qui vivent dans leur être profond, conscient, et ceux qui vivent dans leur être de surface aveugle. Il est évident que pour accéder à l être profond, il faut cesser de se cramponner à l être de surface. Cette mutation ne peut venir que de la compréhension et de la certitude. Il arrive que des années d efforts soient nécessaires pour acquérir cette compréhension et cette certitude (Desjardins, 1972). Je nomme ce processus «Retour à Soi», c est-à-dire qu à l aide de différents exercices de centration (méditation, respiration, etc.) j apprends graduellement à toucher cette dimension intérieure qui devient la nouvelle source de mes différentes actions. Je tente de découvrir l essence de tous les événements que je vis en dépassant les apparences extérieures et en me détachant des opinions traditionnelles influencées par des préjugés, croyances, états émotionnels, tendances collectives, etc. J apprends à développer mon écoute intérieure qui me guide dans mon processus continuel d auto-transformation. «Ces certitudes, seuls l enseignement direct, la pratique et l expérience peuvent les donner» (Desjardins, 1972). De cette expérience d unité avec soi, j apprends à expérimenter la relation avec l autre davantage comme une communion car ce dernier vient me refléter un lien avec le tout. J apprends à reconnaître ce tout en considérant la perception que j ai de l autre comme une partie de moi à accueillir, que celle-ci soit agréable ou désagréable... Cette attitude me permet d intégrer «l apprenti-sage» en moi. «Quand le maître et le disciple sont réunis dans la même pièce, il n y a pas deux, mais un : le disciple. Le maître est le disciple» (Desjardins, 1972). Je vais tenter de représenter ce cheminement progressif par l énumération de trois principales étapes d évolution. INTERACTIONS vol. 3, n o 1 et 2, printemps automne 1999

5 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE 95 Première étape d évolution La première étape consiste à développer le «Moi». (Durkheim, 1991) Celui-ci se développe à l aide d influences extérieures (la famille, l école, l entourage, la religion). À ce moment, j apprends à m imposer dans le monde. Je développe mon je en me construisant un schéma de base qui m aide à apprendre progressivement à rechercher et vivre l amour à l aide de l extérieur. C est pour pouvoir survivre que je développe mon égo que je peux définir personnellement comme un processus de réaction à l autre, m aidant à être reconnu et à être aimé par l extérieur. Je considère d ailleurs que cette étape est indispensable à mon développement personnel à tous les niveaux. Deuxième étape d évolution La deuxième étape consiste à devenir un membre capable de la communauté (Durkheim, 1991). Je développe mes relations extérieures qui m amènent à exercer certains rôles profitables à soi et aux autres (adulte, parent, conjoint, célibat, professionnel, bénévolat, etc.). Dans tous ces rôles, je continue à renforcer mon égo aidant à développer une certaine forme de confiance dans mes relations extérieures. Je continue ainsi à chercher à «faire» des choses ou à «avoir» pour être reconnu et aimé par les autres. Selon la théorie de Berne sur l analyse transactionnelle, nous pouvons considérer que les positions psychologiques prises à propos de soi ou des autres relèvent de quatre systèmes de base, le premier est le système du gagnant, mais les gagnants eux-mêmes ressentent parfois des sentiments rappelant les trois autres (James et Jongeward, 1978). En m inspirant de ces schémas, j observe que j ai appris à créer ma relation avec l autre en fonction d un niveau de confiance que j ai envers moi et du niveau de confiance que j ai envers l autre. Dans chacun des schémas suivants que je peux vivre à tour de rôle relativement aux situations que je vis, la confiance est surtout basée sur une attitude visant à «faire des choses pour être aimé ou pour être reconnu par l autre...». Une première position : j ai davantage confiance en l autre par rapport à la confiance que j ai en moi ; par exemple «Je ne suis pas ok et l autre est ok...» vol.. 3, n o 1 et 2, printemps-automne 1999 INTERACTIONS

6 96 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE (James et Jongeward, 1978), peut se caractériser par le fait que je vais dépenser mon énergie à faire des choses pour plaire dans l intention d être reconnu car je mets l autre sur un piédestal. Souvent je vais dire oui même si je ressens non car j ai peur de faire mal... Je suis attachée à l apparence pour plaire et je fais tout en tentant de ne pas déplaire. Je recherche constamment la perfection et je donne, donne et donne... aux autres et ensuite je me donne un peu à moi-même si je le mérite... Dans ce schéma de survie, je vais souvent jouer un rôle de «sauveteur» en projetant à l extérieur de moi l état de victime que je ressens intérieurement. Dans un processus de retour à soi, je pourrai réaliser que je dois d abord me donner ou m aimer moi-même pour pouvoir aimer l autre de façon inconditionnelle. Une autre position : j ai davantage confiance en moi par rapport à la confiance que j ai envers l autre ; par exemple «Je suis ok et l autre n est pas ok...» (James et Jongeward, 1978), peut se caractériser par le fait que je vais dépenser mon énergie à faire des choses pour prouver, dans l intention de me prouver à moimême que je suis capable. Je me mets alors sur un piédestal pour me reconnaître et être reconnu par les autres. Souvent je vais dire non même si je ressens oui car je veux me montrer indépendant. Je tente de démontrer que je suis sérieux et responsable et vais développer le maximum de mes talents. Je me cache derrière une armure mais je tremble à l intérieur de moi. Je vais retenir toute expression de colère par peur d être rejeté mais je peux réagir très fortement lorsque je suis contrarié... Ce comportement de fonceur constant est souvent encouragé dans les rôles professionnels où la performance et la compétition intensifient ces états de comparaison avec l autre. Dans ce schéma de survie, je vais souvent jouer le rôle de persécuteur projetant ainsi à l extérieur le sentiment de victime que je ressens. Dans un processus de retour à soi, je pourrai réaliser que je n ai rien à prouver pour m accepter inconditionnellement et que c est en acceptant ma façon unique d être que j apprends à percevoir et accepter l autre comme un collaborateur et non comme un compétiteur. J apprends à accepter que chaque être humain a une voie unique qui lui permet de s accomplir à son propre rythme et à sa façon. Finalement, une autre position : je n ai pas confiance en moi et je me méfie de l autre car je me sens incompris; par exemple, «Je ne suis pas ok et l autre n est pas ok...» (James et Jongeward, 1978), peut se caractériser par le fait que je vais dépenser mon énergie à faire des choses pour fuir ou encore pour nuire dans INTERACTIONS vol. 3, n o 1 et 2, printemps automne 1999

7 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE 97 l intention de ne pas démontrer mon sentiment d impuissance. Je me replis sur moi-même et vis souvent une hésitation, la confiance en soi et en l autre existant peu... Je vais survivre en fuyant dans le travail, la drogue, l alcool, le sport, etc. Je vis un grand sentiment d isolement. Dans ce dernier schéma de survie, je joue souvent un rôle de victime projetant à l extérieur de moi le persécuteur et ma propre capacité de m en sortir. Dans un processus de retour à soi, je pourrai réaliser que c est dans ma solitude intérieure que je peux enfin reconnaître ma façon unique d être et d accepter de l exprimer sans me soucier de l approbation ou de la désapprobation extérieure. Tant que je n apprends pas à m accepter dans un amour inconditionnel, je ne peux pas me sentir accepté ou compris par les autres. À l inverse, c est lorsque j accepte de m affirmer en toute authenticité que je suis capable d accepter et de comprendre l autre pour ce qu il est. Je considère que ces trois dernières positions démontrent bien comment je peux jouer différents rôles «d égo» qui m éloignent de l être que je suis fondamentalement. De nombreux rôles sont joués à partir des positions manipulatrices de grand chef et de sous-fifre. On peut cependant identifier la plupart des rôles dramatiques comme étant de type persécuteur, sauveteur ou victime» (James et Jongeward, 1978). Parallèlement à ces trois positions qui me permettent de survivre en recherchant l amour et la reconnaissance à l extérieur de moi, il existe aussi des moments où je suis dans une position de confiance profonde. J ai confiance en moi autant que j ai confiance en l autre, par exemple «Je suis ok et l autre est ok...» (James et Jongeward, 1978) peut se caractériser par le fait que je vais alors utiliser mon énergie à être et à créer. Je ressens dans ces moments un état de compassion et d amour envers tout ce que je vis. Je n attends pas l amour de l extérieur mais je me le donne. Je reconnais qu une force d amour inconditionnel est en moi et je peux la reconnaître chez l autre au-delà de tous ses comportements d égo. Je me sens davantage authentique et autonome et j apprends à vivre au présent. Je suis alors détaché des jugements venant des autres car je ne me juge pas et ne juge pas les autres. vol.. 3, n o 1 et 2, printemps-automne 1999 INTERACTIONS

8 98 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE Plus je reconnais et accepte mes comportements d égo qui m amenaient à une recherche extérieure de l amour, plus je transforme ces comportements pour agrandir cet espace d amour inconditionnel envers moi et envers les autres. La personne qui privilégie son être réel par rapport aux réactions et aux jugements des autres (Je choisis d être, quel qu en soit le prix) accomplit ce nécessaire détachement qui l amène à découvrir que la source d amour est en soi, non hors de soi. La personne est prête à faire un nouveau pas sur la voie de l amour universel et de la conscience.» (Rancourt, 1996) C est dans cette ouverture de retour à une acceptation de soi et de l autre que j ai déjà entrepris à mon insu la troisième étape de l évolution. Troisième étape d évolution À cette troisième étape d évolution où je commence à rechercher davantage un sens à la vie, je commence à établir progressivement un processus de «Retour à soi». Cette étape naît habituellement d un besoin de me sentir plus unifié. Elle se manifeste donc par un mouvement de questionnement où je recherche une autre dimension soutenant notre humanité intégrale devant former la base de ma vie (Durkheim, 1991). C est alors le commencement de la prise en considération de l expérience transcendante de l être. Cette étape peut se manifester à la suite d événements intérieurs ou extérieurs comme la maladie, la retraite, un accident ou tout autre bouleversement intérieur ou extérieur que je peux commencer à identifier comme un rappel à l Être. Elle peut tout aussi bien s inscrire dans une recherche intérieure. Personnellement, je nomme cette étape le «Retour à Soi» car je ressens ce mouvement comme une insistance à me découvrir et à me lier au Soi qui m habite intérieurement. Le Soi, la Réalité, le Silence, la Conscience, l Unité sont là «de toute éternité». La paix et le contentement sont en nous, sont notre nature réelle. Le plaisir que nous donne la satisfaction d un désir n est que la libération passagère de cette sérénité par la suppression du désir qui nous en a exilés. Et il en est de même avec la disparition d une peur. Plus le désir ou la peur sont forts, plus la réaction de plénitude qui leur succède est intense (Desjardins, 1972). Durkheim identifie cette étape comme un lien au «Tout Autre». Pour ne pas confondre avec les différentes croyances religieuses ou spirituelles, je préfère parler du «Retour à Soi» qui signifie en même temps pour moi un retour à mon INTERACTIONS vol. 3, n o 1 et 2, printemps automne 1999

9 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE 99 autonomie ou ma force ou encore ma puissance d auto-transformation intérieure. Dans une tentative de définition, j identifie cet état comme un état d amour inconditionnel pour soi aidant à vivre l amour inconditionnel avec les autres ou encore je peux l identifier comme l «Amour divin» dont je crois que chaque être est issu. Durkheim nous indique qu à cette étape, c est une voie de transformation pour établir le contact avec l être et devenir transparent à l être. Tant que le psychothérapeute voit d abord chez l autre le corps de destin souffrant, son être essentiel lui reste caché. Lorsqu il n est plus présent par son seul moi profane mais par son être essentiel, que son regard intérieur se tourne sans relâche vers le centre métaphysique de son patient et qu il cherche à articuler celui-ci au corps de destin, le danger d implication réciproque recommence à se faire jour. Ceci d autant plus nettement que le processus de guérison entre en action. Quand l individualité de l être surnaturel prend forme dans l espace et le temps, il brise la domination du moi que le monde fait souffrir et qui, loin de la vraie liberté, oscille entre une froide distance et les complications affectives. Cette tension infructueuse entre une connaissance objective et un lien personnel se résout quand le psychothérapeute s est suffisamment libéré des blocages, et des attaches de son moi profane de telle sorte que la relation humaine avec son «patient» puisse s enraciner, dans une réalité autre que celle du moi naturel, avec ses multiples fixations objectives, et les transcender (Durkheim 1991). Durckheim énumère trois tâches relatives à cette voie vers la transcendance de l être. La première tâche Cette première tâche consiste à «accorder l instrument que nous constituons nous-mêmes pour éprouver et percevoir le Tout Autre et apprendre à demeurer en lui et le laisser entrer en nous» (Durkheim, 1991). Nous pouvons débuter ce «Retour à Soi» par des exercices de méditation, de respiration consciente ou tout autre exercice personnel servant de moyen qui aide à développer une plus grande présence à soi. Personnellement, la méditation et quelques exercices réguliers de focussing, de P.N.L., psychosynthèse, etc. m ont aidée à développer une écoute intérieure de plus en plus claire. Finalement, la respiration consciente vol.. 3, n o 1 et 2, printemps-automne 1999 INTERACTIONS

10 100 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE est l outil que j utilise régulièrement car elle m aide à rester centrée intérieurement le plus souvent possible. La deuxième tâche Cette tâche consiste à «reconnaître ce qui s interpose entre nous et notre être» (Durkheim, 1991). C est-à-dire apprendre à reconnaître ce qui en fait n est pas conforme à l Être qui est inné en nous, cet être pouvant ressembler à un état d amour inconditionnel. D ailleurs, ce qui m empêche de vivre cet amour inconditionnel envers moi et envers les autres, Durkheim l appelle le «moi profane» avec ses exigences égoïstes, ses peurs, le pouvoir d autorité laissé à l extérieur de soi..l ensemble de ces comportements ont été développés entre autres lors des deux premières étapes d évolution. À cette période, j apprenais à survivre et j ai nécessairement développé des façons de «faire» me permettant d être aimée et reconnue à cette fin. Alors, j y retrouve tous ces comportements que je vivais dans une lutte de pouvoir pour la survie, ce que j ai défini plus haut comme étant l égo. C est dans cette tâche particulière que le «miroir» devient pour moi un outil indispensable. En effet, afin de sortir de cet état égoïste relié à mon besoin de reconnaissance et d amour par l autre, j utilise le miroir pour reconnaître ma propre projection. Je peux définir le «miroir» comme la perception de ce que je vois, entends ou ressens face à un événement ou une situation extérieure ou en relation avec une personne ou un groupe de personnes. Par exemple, si je perçois chez une personne une grande colère et que cette colère me touche intérieurement, ne serait-ce que par un petit pincement au cœur, j ai l opportunité de reconnaître la projection de ma propre colère... Tous les jugements que je peux porter envers les situations ou les personnes extérieures ou encore ceux que je ressens envers moi sont habituellement la projection de jugements que je me porte sur moi-même et qui m empêchent de vivre l amour inconditionnel... L autre n est que miroir, et même s il est miroir déformant, il n est jamais blâme pour ce que j y vois. Malgré toute la poussière qui recouvre l autremiroir, en cherchant bien, je découvre ma propre poussière intérieure à nettoyer... Quelle est la philosophie du jeu? nous sommes UN. Le monde extérieur (l autre) et mon monde intérieur ne sont que deux aspects d une même réalité. L extérieur n est que le reflet de l intérieur (Rancourt, 1996). INTERACTIONS vol. 3, n o 1 et 2, printemps automne 1999

11 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE 101 Plus je réalise que tout élément extérieur qui me touche vient me refléter ce que je suis prêt à accueillir et à transformer, plus je change la perception que j ai de moi et que j ai de l autre. L autre devient un collaborateur indispensable dans mon processus d auto-transformation psychologique et spirituelle. Alors tout comportement que je percevais comme un état de dépendance ou encore comme un état d indépendance devient progressivement une situation me permettant de reconnaître le mouvement d interdépendance. Avec le développement de ce nouveau regard face à ce que je vis, les schémas qui ont été décrits à la deuxième étape d évolution deviennent mes propres grilles d observation. Par l observation de ces différents comportements que j utilisais pour survivre, identifiés comme des comportements d égo, je peux reconnaître tous les «miroirs» qui me reflètent là où je m empêche d être en unité avec moi. Je continue mon «apprenti-sage»... La troisième tâche Finalement, la troisième tâche consiste en «un exercice pour favoriser la prise de conscience constante du présent» (Durkheim, 1991). Effectivement, dans ce processus de «Retour à Soi», nous apprenons à vivre de plus en plus au présent. Par une plus grande présence à soi, nous nous observons dans nos relations avec l autre pour en extraire l essence de cet échange commun que je peux alors identifier comme une relation d entraide spirituelle. Par expérience personnelle, la respiration consciente aide à me lier à moi-même, c est un exercice de base utilisé en yoga pour ressentir l énergie universelle appelée prâna (Vanlysebeth, 1968). Cela m amène à percevoir la vie comme une respiration de plus en plus profonde avec tout ce qui existe. La respiration peut devenir alors une forme de méditation éveillée et continue. Par cette présence à soi, j apprends à observer toute relation comme un échange énergétique nécessaire à mon évolution personnelle et à l évolution de tous les gens qui communiquent avec moi. J apprends par cette conscience à demeurer au niveau de l être et à communier dans toute relation. En effet, dans la présence à soi et l auto-transformation continue, je ressens cet état d amour inconditionnel que je peux vivre en moi et dans la communion avec l autre. Je suis ainsi progressivement en contact avec l amour inconditionnel se dégageant de chaque être. Cette relation se développe de façon progressive au fur et à mesure que j accueille et transforme en moi tout contact ou conflit qui me perturbait face à moi-même ou face à l autre. vol.. 3, n o 1 et 2, printemps-automne 1999 INTERACTIONS

12 102 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE Pour terminer l explication de ce processus de «Retour à Soi», je tiens à spécifier que l entreprise de cette démarche d ouverture à soi et d ouverture à l autre peut s intégrer uniquement dans une volonté intérieure de se transmuter soi-même car elle demande du courage, de la patience et de la détermination. Les résultats que je récolte par cette ouverture à l amour inconditionnel se font sentir peu à peu en réalisant qu une paix et une liberté intérieure prennent de plus en plus de place en moi. Je tiens aussi à noter qu après chaque ouverture faisant agrandir la confiance en moi, je me sens de plus en plus propulsée vers un accomplissement de mon être. Il s ensuit une ouverture à l inconnu, donc un lâcher prise sur certaines habitudes devenues désuètes pour la poursuite de ma voie intérieure. «De l égo malsain à l égo harmonieux et du Soi prisonnier de l égo au Soi libre de l égo, c est le chemin de l Adhyatma yoga, le chemin de la sagesse» (Desjardins, 1972). Le monde entier accepte et pratique l approche traditionnelle. La cause fondamentale du désordre en nous-mêmes est cette recherche d une réalité promise par autrui. Nous obéissons mécaniquement à celui qui nous promet une vie spirituelle confortable... donc, si nous rejetons complètement- non en pensée, mais en fait- toutes les prétendues autorités spirituelles, toutes les cérémonies religieuses, les rituels et les dogmes, cela veut dire que nous nous retrouvons seuls et nous sommes déjà en conflit avec la société : en somme nous cessons d être des êtres humains «respectables». Cet être humain «respectable» ne peut en aucune façon parvenir ne serait-ce qu à proximité de ce quelque chose, de cette infinie, de cette incommensurable réalité (Krishnamurti, ). CONCLUSION Le partage de cette expérience d ouverture à la transparence de l être m aide personnellement à exprimer ma propre vision de l évolution. À mon avis, cette évolution infinie me permet de réaliser qu au fur et à mesure que j apprends à mieux me connaître intérieurement, je tends à développer une plus grande autonomie et une authenticité dans ma relation avec moi et avec l autre. INTERACTIONS vol. 3, n o 1 et 2, printemps automne 1999

13 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE 103 C est l étape de l authenticité, de l être-soi qui favorise ce passage de l avoir-amour vers l être-amour. L authenticité amène la personne à privilégier son besoin d être sur son besoin d être aimé (avoir-recevoir l amour) Avant de franchir cette étape de la croissance psychologique, la personne est toujours «branchée» sur l autre pour s aimer elle-même, elle se promène toujours avec son cordon ombilical affectif lui permettant de se nourrir de l amour de l autre. Mais, dans le long processus de croissance, de nombreuses périodes de ruptures sont essentielles pour conduire l individu à une autonomie plus grande» (Rancourt, 1996). Je réalise aussi qu en tentant de percevoir l autre comme le reflet d une partie de moi que j appelle «miroir», je demeure consciente que toute situation relationnelle demeure un échange visant une entraide spirituelle. Dans cet échange, j ai l occasion d apprendre à mieux me connaître et aussi à percevoir l autre comme un être recherchant aussi sa propre voie intérieure tendant vers l ouverture à l amour inconditionnel. Je tiens cependant à préciser que cette vision d ouverture à la transcendance de l être ne va pas du tout à l encontre de toutes les approches psychologiques que nous connaissons ou que nous avons appris à utiliser jusqu'à maintenant. Je perçois toutes ces façons d intervenir comme des éléments indispensables et progressifs à notre «Retour à Soi». Personnellement, j ai participé à des thérapies et des activités de croissance personnelle pendant plusieurs années en explorant plusieurs approches thérapeutiques pour m apprivoiser progressivement à cet être intérieur qui m appelle depuis toujours. C est ce qui me permet de réaliser aujourd hui que ma recherche intérieure m amenait à mon rythme personnel vers le développement d une nouvelle vision donnant un sens plus profond à ce que j ai toujours recherché : l amour inconditionnel. Par ailleurs, comme intervenante en relations humaines travaillant surtout au niveau du développement personnel et de la croissance personnelle, je ressens la nécessité d être dans un processus continuel d ouverture et de changement pour améliorer la qualité de mes interventions professionnelles. Tel que mentionné plus tôt, c est en augmentant ma propre confiance intérieure que je peux vivre la confiance envers l autre. La confiance de plus en plus profonde devient la base de toute relation coopérative car en augmentant ma confiance et mon autonomie intérieure, je suis en mesure de ressentir la confiance et l autonomie de l autre vol.. 3, n o 1 et 2, printemps-automne 1999 INTERACTIONS

14 104 PRÉSENT À SOI EN RELATION AVEC L AUTRE au-delà de la situation qu il peut vivre pour justement l aider à intégrer ces états d être en lui-même. Percevant l autre égal à moi-même par l utilisation du miroir, je suis davantage consciente que nous collaborons mutuellement à notre prise en charge individuelle dans notre processus unique d évolution psychologique et spirituelle. Cette attitude de vision plus globale aide par le fait même à sortir d une relation contrôlante où nous nous surprenons à tenter de jouer des rôles de sauveteur-victime... ce qui à mon avis, est loin d une relation coopérative. RÉFÉRENCES Desjardins, A. (1972). Les chemins de la sagesse. Éd. La table ronde., 3 tomes. Desjardins, A. (1987). La Voie du Cœur. Éd. La table ronde. De Souzenelle, A., Desjardins, A., Pelt, J.-M., Salomé J. (1993). «Être à deux ou les traversées du couple». Question. Albin Michel. Durkheim, K. G. (1991). La voie de la transcendance, L homme à la recherche de son intégralité. Éd. Du Rocher. Gawain, S. (1994), traduit par Céline Parent-Pomerleau. La transformation intérieure, Notre guérison peut changer le monde. Montréal : Éd. du Roseau. Gibb, J. (1981). Les clefs de la confiance. Montréal : Le Jour éditeur et Actualisation. James, M., Jongeward, D. (1978). Traduit de l américain par Hawkes et Laurie. Naître gagnant, L analyse transactionnelle dans la vie quotidienne. Paris : InterÉditions. Jung, C.-G. (1976). La guérison psychologique. Préface et adaptation Dr. Rolland Carrer. Genève : Librairie de l Université George & Cie S.A. Krishnamurti (1970,1977). Se libérer du connu. Textes choisis par Mary Lutyens et traduits par Carlo Suares, Paris : Éd. Stock 1969, Krishnamurti Foundations Rajneesh, O. (1976). Viens, Suis-moi. Entretiens sur Jésus. Suisse : Éd. du Gange. Rancourt, B. (1996). Franchir les étapes de la conscience. Québec : Éd. Québécor. Vanlysebeth, A. (1968). J apprends le yoga. Bruxelles : Éd. Flammarion. INTERACTIONS vol. 3, n o 1 et 2, printemps automne 1999

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?»

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» UVA FOREZ Nathalie Monge Rodriguez 1 PLAN DE L INTERVENTION I. Communiquer :quelques rappels théoriques. II. De la communication à la relation.

Plus en détail

Modalités et cadre de référence des deux réunions Chaque réunion «Vivre vraiment au service de son âme» regroupera 12 participants volontaires

Modalités et cadre de référence des deux réunions Chaque réunion «Vivre vraiment au service de son âme» regroupera 12 participants volontaires Au cœur de l automne en Corse : deux séminaires de 5 jours Vivre vraiment au service de son âme : 1. Du lundi 20/10 au vendredi 24/10 2. Du dimanche 26/10 au jeudi 30/10 Contexte Alors que rien de visible

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Le peuple des Chats. corps et capables de voyager dans les autres dimensions sans difficultés! Jadis, nous étions

Le peuple des Chats. corps et capables de voyager dans les autres dimensions sans difficultés! Jadis, nous étions Le peuple des Chats Bonjour! Nous sommes le peuple des Chats! Nous sommes le miroir de la divinité dans vos vies Nous sommes les chats, les ponts entre les énergies célestes et terrestres, à l aise dans

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 1. INTRODUCTION L OFS, en vertu de sa propre vocation, doit veiller à partager sa propre expérience de vie évangélique avec les jeunes qui se sentent attirés

Plus en détail

Une application du monomythe de Joseph Campbell en accompagnement spirituel. Présentation par Martin Paquette 13 juin 2014

Une application du monomythe de Joseph Campbell en accompagnement spirituel. Présentation par Martin Paquette 13 juin 2014 Une application du monomythe de Joseph Campbell en accompagnement spirituel Présentation par Martin Paquette 13 juin 2014 page 4 Axes à considérer lors d une intervention en soins spirituels Axe horizontal:

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

le «Yoga psychologique», créé par Nicolas Bornemisza.

le «Yoga psychologique», créé par Nicolas Bornemisza. MÉTHODE IT Libérations des Images intérieures - Images de Transformation Présentation de la méthode de Nicolas Bornemisza La méthode IT a été co- créée par Marie Lise Labonté et Nicolas Bornemisza. Elle

Plus en détail

Contenu. Respect 6 Inclusion / Tous capables 7 Empathie 7 Joie 8 Discipline 8 Attention 9 Confiance 9 Clarté & transparence 10

Contenu. Respect 6 Inclusion / Tous capables 7 Empathie 7 Joie 8 Discipline 8 Attention 9 Confiance 9 Clarté & transparence 10 CHARTE 1 Dans Eis Schoul l idée de l inclusion, de la solidarité entre enfants et adultes provenant de contextes sociaux et ethniques différents et aux talents et compétences distincts est fondamentale.

Plus en détail

Patricia Marcoux. Marie-Laurence Poirel Groupe de travail sur le traitement du RRASMQ École de service social, Université de Montréal

Patricia Marcoux. Marie-Laurence Poirel Groupe de travail sur le traitement du RRASMQ École de service social, Université de Montréal Revisiter la question de l amélioration et du changement. Des discours collectifs sur le rétablissement et la citoyenneté aux récits de vie de personnes vivant avec des problèmes de santé mentale Patricia

Plus en détail

Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques

Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques Qu est-ce que les ateliers du coaching? L ambition des ateliers du coaching est de faciliter l émergence d un leadership réticulaire pour accompagner

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Annexe I : Hiérarchie des remèdes et hiérarchie des causes..26

TABLE DES MATIERES. Annexe I : Hiérarchie des remèdes et hiérarchie des causes..26 TABLE DES MATIERES Mini-Préface..... 7 Avant-propos un peu inconfortable...9 INTRODUCTION : La Pyramide de la Guérison Peut-on guérir d exister? 21 Dessin Pyramide de la Guérison..25 Annexe I : Hiérarchie

Plus en détail

Carl Rogers et la Relation d Aide 1

Carl Rogers et la Relation d Aide 1 Carl Rogers et la Relation d Aide 1 Il ne paraît guère possible quand il est fait référence à la «juste distance» de ne pas évoquer la «relation d aide», cadre dans lequel cette question s est posée et

Plus en détail

Grandir et guérir grâce au couple

Grandir et guérir grâce au couple Carla Nessi Trippi et Carlo Trippi en collaboration avec Alain Maillard Grandir et guérir grâce au couple La thérapie Imago Dans la même collection : Inventer des histoires pour les enfants, Laure de Cazenove

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga Conférence de Swami Sai Shivananda Colloque FFY 2013 De L ingénieur au maître spirituel Comme vous le savez je suis docteur

Plus en détail

Formation Coaching N 5

Formation Coaching N 5 Formation Coaching N 5 Jouir de sa Vie Association Jouir de sa Vie. jouirdesavie.com Bilan 1 er mois Reprendre et réévaluer les notes coaching 1 Pourquoi? Célébrer les victoires Augmenter confiance en

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Management Interculturel

Management Interculturel Management Interculturel La mondialisation et l ouverture des marchés ont permis l interconnexion des mondes. Ces phénomènes ont en même temps accéléré la mutation des modes de pensée et de consommation.

Plus en détail

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement Formation animée par le Dr Pascale Molho, formatrice certifiée par le Centre pour la Communication

Plus en détail

Formation à l Accompagnement Sacré

Formation à l Accompagnement Sacré Formation à l Accompagnement Sacré But Espace intense de «travail» intérieur, individuel et collectif, cette formation a pour but de permettre à chacune et chacun d accompagner, en soi et autour de soi,

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime L estime de soi La période des études universitaires coïncide souvent avec une période de changements et de remises en question très intenses où l estime de soi peut être particulièrement mise à l épreuve.

Plus en détail

Les animaux sont le miroir de notre état émotionnel et de notre environnement

Les animaux sont le miroir de notre état émotionnel et de notre environnement Les animaux sont le miroir de notre état émotionnel et de notre environnement Selon mon expérience et ma pratique en communication animale, je constate que nos animaux de compagnie sont dans nos vies pour

Plus en détail

L estime de soi. Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com

L estime de soi. Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com L estime de soi Cet ingrédient essentiel à l épanouissement de nos jeunes Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com D abord, la pyramide des besoins de Maslow Estime de soi ou

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Rolle, le 22 avril 2014 À l occasion de la Coupe du Monde de Football, la Fondation Education 4 Peace (E4P) publie en coopération avec l UEFA l ouvrage Maître de tes Émotions. La sortie

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

Coach Praticien en Relation d Aide

Coach Praticien en Relation d Aide Coach Praticien en Relation d Aide LE CORPS, LE COEUR ET L ESPRIT Institut Européen de Coaching et Human Health Center www.human-health-center.ch Tél +41 24 471 87 80 MODULE 1 3 jours 1 Relation d aide,

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

LA CONFIANCE CrytalSanté 0627478215 crystalsante@live.fr http://www.happy-newjob.com

LA CONFIANCE CrytalSanté 0627478215 crystalsante@live.fr http://www.happy-newjob.com LA CONFIANCE C est un sujet sur lequel nous ne pouvons pas passer à côté. Je dirai même c est une Étape Clef à votre Réussite. Réussite dans votre vie en général perso comme pro! Il est encore beaucoup

Plus en détail

Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE APERÇU Pour avoir

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Coacher avec l analyse transactionnelle

Coacher avec l analyse transactionnelle Daniel Chernet Coacher avec l analyse transactionnelle Sous la direction de François Delivré, 2009 ISBN : 978-2-212-54267-7 Chapitre 1 L analyse transactionnelle, un modèle de compréhension et d intervention

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES (Troubles du comportement, handicaps, échecs scolaires ) Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu 1

Plus en détail

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant? «Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?» Intervention de Madame Mireille Colin, formatrice et psychopraticienne. Pourquoi

Plus en détail

Chapitre 2. Usages et mésusages

Chapitre 2. Usages et mésusages Chapitre 2 Usages et mésusages Si la faculté de voyance existe, si effectivement des hommes et des femmes peuvent capter directement des informations exactes dans l espace et dans le temps, les questions

Plus en détail

Soutenir les pères. en période de séparation. REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015

Soutenir les pères. en période de séparation. REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015 REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015 Soutenir les pères en période de séparation Présenté par : Patrick Cavalier, intervenant & directeur général

Plus en détail

L interinfluence dans les relations humaines

L interinfluence dans les relations humaines L interinfluence dans les relations humaines Conception et réalisationr : J. François Tremblay, Formateur-consultant et chargé de cours à : UQAM / UQO / UQAR On peut considérer la personne humaine comme

Plus en détail

Ne vous découragez pas, le temps allège la tristesse.

Ne vous découragez pas, le temps allège la tristesse. La fin d'une relation amoureuse entraîne toute une gamme d'émotions chez les deux personnes concernées, et ce, indépendamment de qui a pris la décision d'y mettre fin. Cependant, le types d'émotions ressenties

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE Travail remis à JEAN-CLAUDE LESSARD Dans le cadre du cours FPM1550-33 Sensibilisation à la réalité

Plus en détail

LES POUVOIRS DE LA MÉDITATION. Anita Rossier Thérapeute & Guide de méditation

LES POUVOIRS DE LA MÉDITATION. Anita Rossier Thérapeute & Guide de méditation LES POUVOIRS DE LA MÉDITATION Anita Rossier Thérapeute & Guide de méditation Biographie Formation de base en sciences appliquées, biologie médicale et moléculaire, diplôme d ingénieure chimiste Expérience

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie Confiance en soi 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi MOUNET Sylvie www.osezvotrereussite.com Page 1 sur 9 Technique 1 Voici 10 attitudes qui diminuent la confiance en soi. La technique

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Une série d ateliers Web de 18h à 21h

Une série d ateliers Web de 18h à 21h Danielle SOLEILLANT FORMATRICE & ANIMATRICE PEAT certifiée par Z. MIHAJLOVIC SLAVINSKI propose Une série d ateliers Web de 18h à 21h De septembre 2015 à mars 2016 Le mardi soir 2 fois par mois (voir calendrier

Plus en détail

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement.

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. Centre - Pays de Loire CHRU Tours COMMUNICATION «Conflits internes et Cohérence personnelle» SOMMAIRE Introduction page 3 Communication Page 4 Les paramètres d

Plus en détail

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale François Lepage travailleur social, Option, Montréal Annie Simard travailleuse sociale, Option, Montréal OP+ION «Une alternative

Plus en détail

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de

Plus en détail

FORMATION PNL CYCLE COMPLET. «Révélez vos talents»

FORMATION PNL CYCLE COMPLET. «Révélez vos talents» Formation Coaching Préparation Mentale athlètes haut-niveau Enseignement de la PNL Annecy Genève Aix-les-Bains Chambéry Contact : +33677610793 s.thomas-conseil@orange.fr www.sebastien-thomas-conseil.com

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

Notre programme de formation conduit à devenir coach, à un niveau ACC ou PCC de L International Coach Federation (ICF).

Notre programme de formation conduit à devenir coach, à un niveau ACC ou PCC de L International Coach Federation (ICF). 3 INTRODUCTION AU PROGRAMME COACHING WAYS Notre programme de formation conduit à devenir coach, à un niveau ACC ou PCC de L International Coach Federation (ICF). Cette approche intégrative est particulièrement

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Il existe un chemin plus rapide vers le succès. Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant.

Il existe un chemin plus rapide vers le succès. Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant. Il existe un chemin plus rapide vers le succès Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant. Rejoignez Worldwide Leaders Worldwide Leaders Coaching Candidature Renseignez

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R)

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R) L Accompagnement des personnes âgées et des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer par différentes approches: - l haptonomie - le Sensitive Gestalt Massage)R( - la Réflexologie plantaire Préparé

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION Comprendre, accepter et maîtriser ses émotions afin de gérer sa relation avec autrui

PROGRAMME DE FORMATION Comprendre, accepter et maîtriser ses émotions afin de gérer sa relation avec autrui PROGRAMME DE FORMATION Comprendre, accepter et maîtriser ses émotions afin de gérer sa relation avec autrui La Bulle Emotionnelle Damien Acoca 103 rue de Ménilmontant - 75020 Paris 06 18 76 38 66 bulle.emotionnelle@gmail.com

Plus en détail

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur:

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur: Généralités Le mot "Ennéagramme" vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) et points (grammos). En effet, l'ennéagramme est à l'origine un symbole, constitué de neuf points également répartis sur

Plus en détail

Les bases du management

Les bases du management Les bases du management 04/10/2010 1 L approche systémique 04/10/2010 2 UN SYSTHEME 04/10/2010 3 La Systémique Une approche systémique ne prétend jamais à l exhaustivité ni à l objectivité. Elle conçoit

Plus en détail

présente Titre: Paroles de Vie Auteur : Eileen Caddy

présente Titre: Paroles de Vie Auteur : Eileen Caddy présente 1 Titre : Paroles de Vie Auteur: Eileen Caddy La Providence Collection : spiritualité Prix TTC : 13,00 Impression du prix : Non TVA: 7 % Format : 140 x 210 mm Nombre de pages: 104 ISBN: 978-2-930678-00-9

Plus en détail

confiance Amma, l'amour absolu numéro 8 féminin positif inspirant Le rire est la musique de l'âme Le miracle de l'eau

confiance Amma, l'amour absolu numéro 8 féminin positif inspirant Le rire est la musique de l'âme Le miracle de l'eau féminin positif inspirant LE PREMIER MINDSTYLE MAGAZINE numéro 8 En cadeau Paulo Coelho la malle aux trésors de sagesse Alexandre Jollien Guy Corneau BEL : 5,90 - DOM/S : 5,90 - CH : 9,30 FS L 14655-8

Plus en détail

Le Pouvoir Libérateur de l Instant Aimant

Le Pouvoir Libérateur de l Instant Aimant Le Pouvoir Libérateur de l Instant Aimant Une Présence de Paix et d Amour En chacun de nous, en tous temps et en tous lieux, il y a LA Présence, cette intensité d être qui nous émeut tant devant un bébé!

Plus en détail

Enfin une approche nouvelle en formation!

Enfin une approche nouvelle en formation! Enfin une approche nouvelle en formation! Johanne Panneton et Serge Comtois, fondateurs d Autre Chose Formation, sont fiers de vous inviter à participer à cette formation pour la première fois diffusée

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Journée Régionale sur le Suicide et les Aînés de Laval Jeudi 6 Février 2014 Atelier de Sensibilisation offert en partenariat

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme La communication Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme Bénédicte Lucereau est conseillère conjugale, elle-même mariée depuis 33 ans avec sept enfants et sept petits-enfants.

Plus en détail

Explorer son identité pour mieux accompagner

Explorer son identité pour mieux accompagner Explorer son identité pour mieux accompagner Vers une meilleure cohérence dans la relation d «aide» www.coaching-services.ch info@coaching-services.ch Ch. des Tines 9, 1260 Nyon La formation à l art du

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT Que vous soyez parent, enseignant, formateur, pédagogue, coach, manager Que votre activité professionnelle ou simplement la quête de vous-même vous

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Le bonheur au travail

Le bonheur au travail Programme d aide aux employés Jacques Lamarre et associés Le bonheur au travail Présenté par Anne Gauvin et Marie-Véronique Matte «Le plus beau destin que puisse connaître un être humain, c est d être

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail