Mécanique de bâtiment de notre temps CAMPUS DE LONGUEUIL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mécanique de bâtiment de notre temps CAMPUS DE LONGUEUIL"

Transcription

1 Mécanique de bâtiment de notre temps CAMPUS DE LONGUEUIL René Dansereau, T. P. Le 5 octobre

2 + Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil + Développement durable 2 2

3 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil 3 3

4 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil + Bâtiment universitaire + Budget total : $ (Mécanique/Électricité : $) + 15 étages, hauteur de 76 m + Superficie totale : m² + Construction du bâtiment : Mur-rideau avec près de 50 % de fenestration + Principales divisions du bâtiment : Stationnements ti t souterrains Basilaires Agora et terrasse extérieure (oasis) Tour Atrium Campus vertical et aires de repos 4 4

5 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil 5 5

6 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil 6 6

7 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil Stationnements souterrains + Superficie e de m² + 3 étages sous le niveau du sol + Capacité de 485 véhicules + Accès par une rampe du côté ruelle 7 7

8 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil Basilaires + Situés sur les deux premiers niveaux du bâtiment + Superficie de m² + Espaces fonctionnels : Espaces commerciaux et locatifs : m 2 Foire alimentaire, pharmacie, cafés Services universitaires : m² Bureaux administratifs, salles d études, vidéoconférence Entrepôts : m² Quai de réception, stockage, ateliers techniques Aires véhiculaires et halls : m² 8 8

9 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil Agora et terrasse extérieure (oasis) + Agora : superficie de 900 m² 9 9

10 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil Tour (étages supérieurs) + Superficie i de m² + Niveau 3 à niveau 15 + Espaces fonctionnels : Salles de cours et salles d études : m² Bureaux et administration : m² Bureaux universitaires Espaces locatifs : m² Bureaux et salles de réunion 10 10

11 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil Atrium + Superficie de 800 m² + Grand espace entièrement vitré communiquant avec les bâtiments de l Agence métropolitaine de transport (AMT) 11 11

12 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil 12 12

13 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil 13 13

14 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil Campus vertical + Superficie de m² + Espace entièrement vitré comprenant les escaliers communiquant entre les niveaux 3, 4, 5 et

15 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil Aires de repos + Superficie de m² + Quatre espaces ouverts sur deux étages, à partir du niveau 7 jusqu au niveau

16 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil 16 16

17 Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil Distribution des espaces fonctionnels du bâtiment Locatifs Bureaux Tour Locatifs Campus Vertical 45% = espaces de bureaux Salles de cours Basilaires Agora Atrium Bureaux locatifs Commercial Stationnements 17 17

18 + Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil + Développement durable 18 18

19 Systèmes d apport d air extérieur Systèmes des zones : + Stationnements + Espaces commerciaux et locatifs au niveau des basilaires (niveaux 1 et 2) + Salles de cours, bureaux et espaces locatifs au niveau des étages de la tour (niveau 3 à niveau 15) + Atrium 19 19

20 Systèmes d apport d air extérieur / Basilaires et tour Quatre unités de traitement d air extérieur : + Deux unités pour l évacuation générale avec roues thermiques + Une unité pour l évacuation des toilettes avec roue thermique + Une unité pour l évacuation des hottes (foire alimentaire et café) avec serpentin de récupération «Run-Around» 20 20

21 21 21

22 22 22

23 23 23

24 Roue thermique 24 24

25 Système d appoint d air neuf avec brûleur au gaz naturel à feu direct + Une unité par étage de stationnements + Chauffage rapide afin d atteindre le point de consigne souhaité (4 C) + Départ contrôlé à l aide de sondes de CO + Utilisation du gaz naturel pour limiter l appel de puissance électrique du bâtiment Aérotherme à l eau chaude (9 C) 25 25

26 Rampe d accès aux stationnements Système de fonte de neige par chauffage radiant hydronique + Assure un accès sécuritaire i aux stationnements ti t + Élimine les risques d accidents et de dommages aux véhicules causés par la formation de glace + Élimine les problèmes de déneigement + Contrôle entièrement automatique et démarré par une sonde de détection de précipitations 26 26

27 Espaces commerciaux et locatifs (basilaires) Système avec ventiloconvecteurs + Grande flexibilité d aménagement + Possibilité d installer un ventiloconvecteur par zone + Contrôle précis de la température pour un meilleur confort + Installation sur le réseau d eau chaude et d eau refroidie du bâtiment Ventiloconvecteur horizontal 27 27

28 Espaces commerciaux et locatifs (basilaires) Système avec ventiloconvecteurs Corridor (zone interne) Commerces (zone interne) Commerces (zone périphérique) Extérieur 28 28

29 Systèmes de traitement d air à débit variable / Tour 29 29

30 Salles de cours, bureaux et espaces locatifs (tour N03 à tour N15) Systèmes de traitement d air à débit variable 30 30

31 Salles de cours, bureaux et espaces locatifs (tour N03 à tour N15) Systèmes de traitement d air à débit variable Salle Mécanique Gaine façade nord Gaine façade ouest Mur ouest Diffuseurs linéaires Mur nord 31 31

32 Systèmes de traitement d air à débit variable / Tour Débit variable 32 32

33 Salles de cours, bureaux et espaces locatifs (tour N03 à tour N15) Systèmes de traitement d air à débit variable 33 33

34 Salles de cours, bureaux et espaces locatifs (tour N03 à tour N15) Systèmes de traitement d air à débit variable Salle Mécanique Gaine zone centre Boîtes VAV Diffuseurs 34 34

35 Salles de cours, bureaux et espaces locatifs (tour N03 à tour N15) Systèmes de traitement d air à débit variable Salle Mécanique Gaine zone centre Thermostat Boîtes VAV Thermostat Thermostat Diffuseurs 35 35

36 Salles de cours, bureaux et espaces locatifs (tour N03 à tour N15) Systèmes de traitement d air à débit variable Étage supérieur Unité des zones périphériques : Chauffage et climatisation de l enveloppe du bâtiment Unité des zones centrales : Climatisation des charges internes du bâtiment Étage inférieur 36 36

37 Salles de cours, bureaux et espaces locatifs (tour N03 à tour N15) Systèmes de traitement d air à débit variable 37 37

38 Atrium / Système de traitement d air monozone avec diffuseurs à jet combiné à un système de chauffage et refroidissement par plancher radiant hydronique + Assurer un balayage de la fenestration pour éviter la formation de givre + Combattre la stratification de l air causée par la hauteur de l espace + Assurer le confort des gens au niveau de la zone d occupation (2 m au niveau du sol) 38 38

39 Atrium / Système de traitement d air monozone avec diffuseurs à jet combiné à un système de chauffage et refroidissement par plancher radiant hydronique 39 39

40 Atrium / Système de traitement d air monozone avec diffuseurs à jet combiné à un système de chauffage et refroidissement par plancher radiant hydronique Diffuseurs à jet 40 40

41 Plancher radiant 41 41

42 2 x 545 tonnes Réseaux hydroniques 560 tonnes 250 tonnes 70 tonnes 4 x BTU 306 kw 32 C 46 C 165 tonnes 42 42

43 Intégration ( points à la centrale) + Poste opérateur Honeywell Salle mécanique Intégration : Systèmes de régulation Johnson Controls Variateurs de vitesse Refroidisseurs Chaudières Humidificateurs ETHERNET Compteurs d électricité Caméras et enregistreurs numériques Contrôle d accès + Poste central Poste de garde 43 43

44 Mise en service + À quelle étape d un projet la mise en service a-t-elle lieu? + 95 % des bâtiments n ont pas de mise en service. + Condition préalable pour l obtention de l accréditation LEED : mise en service de base des systèmes énergétiques du bâtiment + Avantages : Faciliter la mise en service (MES) des projets complexes Éviter des coûts d opération et d énergie élevés é Détecter des erreurs ou des corrections à effectuer à l avance Communiquer l avancement du projet à des rencontres de suivi planifiées Réduire les changements en cours de conception et en cours de réalisation Compléter le projet à temps et selon le budget Réduction de 5 à 10 % des coûts d énergie consommée 44 44

45 Aménagement des salles mécaniques + Dessins et mise en plan effectués à l aide du logiciel 3D «Autodesk Building Systems 2007» Faciliter la coordination entre les disciplines (structure / architecture / électricité) Optimiser l emplacement des équipements Augmenter la précision des plans pour faciliter la construction 45 45

46 Aménagement de la salle mécanique principale (niveau 16) 46 46

47 Aménagement de la salle mécanique principale (niveau 16) 47 47

48 Conception de la géothermie + Forage de 37 puits verticaux + Puissance de chauffage d environ 24 % de la charge maximale du bâtiment + Conception et étude du comportement des puits géothermiques à l aide du logiciel «Transys» 48 48

49 Conception de la géothermie 49 49

50 Résumé des mesures d économie d énergie : + Récupération d énergie sur l air évacué à l aide de roues thermiques et de serpentins de récupération + Contrôle de l admission d air frais par sondes de CO (garage) et de CO 2 (bureaux et classes) + Ventilateurs d alimentation à débit variable + Géothermie utilisée en chauffage et refroidissement + Récupération de l énergie e interne e du bâtiment t à l aide de refroidisseurs récupérateurs de chaleur + Banque de chaudières à condensation (haute efficacité) + Chaudière électrique pour chauffer en période hors pointe + Pompes à débit variable + Préchauffage de l eau chaude domestique à l aide du réseau de chauffage principal 50 50

51 Résumé des mesures d économie d énergie : + Récupération d énergie sur l air évacué à l aide de roues thermiques et de serpentins de récupération + Contrôle de l admission d air frais par sondes de CO (garage) et de CO 2 (bureaux et classes) + Ventilateurs d alimentation à débit variable + Géothermie utilisée Économies en chauffage d énergie et refroidissement de 46 % + Récupération comparativement de l énergie e interne au bâtiment e du bâtiment de t référence pour chauffer du l enveloppe CMNÉB e du bâtiment à l aide de refroidisseur récupérateur de chaleur + Banque de chaudières à condensation (haute efficacité) + Chaudière électrique pour chauffer en période hors pointe + Pompes à débit variable + Préchauffage de l eau chaude domestique à l aide du réseau de chauffage principal 51 51

52 Résumé des mesures d économie d énergie : + Récupération d énergie sur l air évacué à l aide de roues thermiques et de serpentins de récupération + Contrôle de l admission d air frais par sondes de CO (garage) et de CO 2 (bureaux et classes) Économies d énergie de 46 % + Ventilateurs comparativement d alimentation à au débit bâtiment variablede référence du CMNÉB + Géothermie utilisée en chauffage et refroidissement + Récupération de l énergie e interne e du bâtiment t pour chauffer l enveloppe e du bâtiment à l aide de refroidisseur récupérateur de chaleur + Banque de Subvention chaudières à condensation $ (haute d Hydro-Québec efficacité) + Chaudière électrique Subvention pour chauffer de 82 en 000 période $ de hors Gaz pointe Métro + Pompes à débit variable (PRI de 2,6 ans) + Préchauffage de l eau chaude domestique à l aide du réseau de chauffage principal 52 52

53 Consommation mensuelle en kwh équivalents Graphiques - Consommation énergétique Économie de m 3 de gaz naturel/année et kwh d électricité/année 53 53

54 + Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil + Développement durable 54 54

55 Développement durable Économie d eau potable Utilisation de toilettes à débit réduit + 4,8 L/chasse comparativement à 6 L/chasse pour les toilettes conventionnelles + Réduction de la consommation d eau domestique de 20 % Récupération d eau de pluie + Stockage de L d eau de pluie pour diminuer la consommation d appoint d eau potable requise par le bassin d eau extérieur (piscine) 55 55

56 Développement durable Économie d eau potable Utilisation de toilettes à débit réduit + 4,8 L/chasse comparativement à 6 L/chasse pour les toilettes conventionnelles + Réduction de la consommation d eau domestique de 20 % Récupération d eau de pluie + Stockage de L d eau de pluie pour diminuer la consommation d appoint d eau potable requise par le bassin d eau extérieur (piscine) La conception des systèmes mécaniques et l application de l ensemble des mesures d économie d énergie ont permis de réduire les émissions de GES de tonnes/année 56 56

57 Développement durable Mécanique de bâtiment de notre temps + Efficacité énergétique + Développement durable + Conception 3D + Simulation énergétique + Mise en service + Intégration / CVCA / Sécurité / Contrôle d accès / Énergie 57 57

58 Merci de votre attention ti dessau.com 58 58

ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson

ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson 8 mai 2017 Plan de présentation Présentation générale du projet Lignes directrices conception mécanique Généralités Plomberie, chauffage

Plus en détail

A G R O P U R - C A M P U S C O R P O R A T I F

A G R O P U R - C A M P U S C O R P O R A T I F 1 2 m a r s 2 0 1 8 A G R O P U R - C A M P U S C O R P O R A T I F Par Dominique Frenette, T.P., PA LEED DI+C Le génie du rendement 1 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DU BÂTIMENT Concept architectural

Plus en détail

Le programme Bâtiments et des exemples de projets. 1 er juin 2012 Audrey Belley, ing. Chargée de compte ÉnerCible

Le programme Bâtiments et des exemples de projets. 1 er juin 2012 Audrey Belley, ing. Chargée de compte ÉnerCible Le programme Bâtiments et des exemples de projets 1 er juin 2012 Audrey Belley, ing. Chargée de compte ÉnerCible Programme Bâtiments Un programme qui vise à stimuler la réalisation de projets en efficacité

Plus en détail

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Mesures à PRI très courte Installation d un refroidisseur permettant la récupération de chaleur Gestion de l apport d air extérieur par

Plus en détail

Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie

Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie Martin Roy et associés, 8 mai 2013 Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie Étude Net-Zéro Design préliminaire Concept proposé Leed Platine?

Plus en détail

L ÉDIFICE WILDER Conférence ASHRAE - 13 mars 2017 Par Dominic Latour, ing. PA LEED

L ÉDIFICE WILDER Conférence ASHRAE - 13 mars 2017 Par Dominic Latour, ing. PA LEED L ÉDIFICE WILDER Conférence ASHRAE - 13 mars 2017 Par Dominic Latour, ing. PA LEED TABLE DES MATIÈRES Présentation du projet Méthodologie de conception Contraintes de conception Contraintes architecturales

Plus en détail

Le concept de conduits minimalistes propulse une nouvelle solution globale

Le concept de conduits minimalistes propulse une nouvelle solution globale Le concept de conduits minimalistes propulse une nouvelle solution globale Marc Dugré, ing. Président Claude Routhier Président Première partie De l idée à la solution Claude Routhier CSO, LEED AP BD+C

Plus en détail

Rendez-vous Hydro-Québec 2006

Rendez-vous Hydro-Québec 2006 Rendez-vous Hydro-Québec 2006 Bienvenue Présentation La géothermie au service des animaux: Le pavillon des ongulés et des grands mammifères Par: Breton Banville et Associés (BBA) Louis-François Gagnon,

Plus en détail

Simon Kattoura, ing. M.Ing., M.B.A Directeur - services éconérgétiques Kolostat Séminaire ASHRAE 13 mars min.

Simon Kattoura, ing. M.Ing., M.B.A Directeur - services éconérgétiques Kolostat Séminaire ASHRAE 13 mars min. Le nouveau siège social de Dicom Simon Kattoura, ing. M.Ing., M.B.A Directeur - services éconérgétiques Kolostat Séminaire ASHRAE 13 mars 2017 45 min. 1 Agenda Contexte du projet Vision de Dicom Reconnaissances

Plus en détail

Rendez-vous Hydro-Québec 2010 Bureaux de GlaxoSmithKline Québec. Par Jacques De Grace, ing., PA LEED

Rendez-vous Hydro-Québec 2010 Bureaux de GlaxoSmithKline Québec. Par Jacques De Grace, ing., PA LEED Rendez-vous Hydro-Québec 2010 Bureaux de GlaxoSmithKline Québec Par Jacques De Grace, ing., PA LEED 13 décembre, 2010 Pompes à chaleur centralisées Refroidissement Ventiloconvecteur Plancher radiant Capacités

Plus en détail

Deux projets aux antipodes

Deux projets aux antipodes Deux projets aux antipodes Hôtel de ville St Sauveur des Monts Développé avec SBA Logistik Unicorp St Jean sur Richelieu Développé avec Progemes Par: Ronald Gagnon Notions de devellopement durable Hôtel

Plus en détail

Barème du 1 er août Distributeurs Acteurs Ecofioul en contrat de partenariat

Barème du 1 er août Distributeurs Acteurs Ecofioul en contrat de partenariat BAT-TH-102 BAT-TH-103 BAT-TH-104 BAT-TH-106 Chaudière collective à haute performance énergétique (condensation) P 400 kw Chaudière collective à haute performance énergétique (condensation) P > 400 kw Plancher

Plus en détail

Le programme, les nouveautés et l équipe 26 e congrès de l AQME. 4 mai 2012 Conrad Larivière, ing. Directeur principal ÉnerCible

Le programme, les nouveautés et l équipe 26 e congrès de l AQME. 4 mai 2012 Conrad Larivière, ing. Directeur principal ÉnerCible Le programme, les nouveautés et l équipe 26 e congrès de l AQME 4 mai 2012 Conrad Larivière, ing. Directeur principal ÉnerCible Programme Bâtiments Un programme qui vise à stimuler la réalisation de projets

Plus en détail

Rendez-vous Hydro-Québec Conception intégrée et développement durable appliqués au Mountain Equipment COOP de Longueuil

Rendez-vous Hydro-Québec Conception intégrée et développement durable appliqués au Mountain Equipment COOP de Longueuil Rendez-vous Hydro-Québec 2009 Conception intégrée et développement durable appliqués au Mountain Equipment COOP de Longueuil Roland Charneux, ing., M.Ing., PA LEED ASHRAE Fellow & HFDP Vice-président exécutif

Plus en détail

Université Bishop's Système de chauffage urbain geothermique

Université Bishop's Système de chauffage urbain geothermique Université Bishop's Système de chauffage urbain geothermique Une entreprise indépendante de services éconergétiques Rendez-vous Programme Bâtiments 12 décembre 2011 Ordre de la présentation 1. Contexte

Plus en détail

Géothermie vs Aérothermie Mythe ou réalité. Présenté par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et à l entretien

Géothermie vs Aérothermie Mythe ou réalité. Présenté par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et à l entretien Géothermie vs Aérothermie Mythe ou réalité Présenté par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et à l entretien Plan de la présentation Introduction Changement climatique, cible et politique énergétique

Plus en détail

La Tour Aimia/Altoria : un bâtiment hybride multi-usages de conception inédite

La Tour Aimia/Altoria : un bâtiment hybride multi-usages de conception inédite La Tour Aimia/Altoria : un bâtiment hybride multi-usages de conception inédite 18 avril 2018: Daniel Robert, ing., AP Vice-président Ventes et Ingénierie ASHRAE, CTTC RVC, Région II Page 1 Page 2 AGENDA

Plus en détail

DES SYSTÈMES HAUTE PERFORMANCE CONTRE TOUTE ATTENTE

DES SYSTÈMES HAUTE PERFORMANCE CONTRE TOUTE ATTENTE TOUR AIMIA CONDOS ALTORIA: DES SYSTÈMES HAUTE PERFORMANCE CONTRE TOUTE ATTENTE DANIEL ROBERT, ING, PA LEED ET STANLEY KATZ, PA LEED KOLOSTAT Agenda Survol de la tour particularités des 3 usages Évolution

Plus en détail

Bibliothèque Reginald J P Dawson, Séminaire ASHRAE Martin Roy, ing. LEED FELLOW

Bibliothèque Reginald J P Dawson, Séminaire ASHRAE Martin Roy, ing. LEED FELLOW Bibliothèque Reginald J P Dawson, Séminaire ASHRAE 2017 Martin Roy, ing. LEED FELLOW 13 mars 2017 Sommaire Le site Le bâtiment existant Le concept L efficacité énergétique QAI et confort thermique Innovations

Plus en détail

Présenté par Sami Maksoud ing. M.Ing. MBA, CMVP 22 février 2017

Présenté par Sami Maksoud ing. M.Ing. MBA, CMVP 22 février 2017 Efficacité énergétique: une solution clé en main Présenté par Sami Maksoud ing. M.Ing. MBA, CMVP 22 février 2017 Gaz Métro et les énergies renouvelables 2 Outils de rentabilité et d efficacité de Gaz Métro

Plus en détail

LA DÉMARCHE D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DE RÉDUCTION DES GES À L UDES

LA DÉMARCHE D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DE RÉDUCTION DES GES À L UDES LA DÉMARCHE D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DE RÉDUCTION DES GES À L UDES Par Claude Handfield, directeur division ingénierie Service des immeubles 23 mars 2018 PLAN Bref historique 2003 à 2017 Résultats obtenus

Plus en détail

Le chauffage uniquement. par le plafond

Le chauffage uniquement. par le plafond Le chauffage uniquement par le plafond Pourquoi utiliser les diffuseurs haute induction pour chauffer par les plafonds? Mélange et déstratification Boucle de circulation de l air dans le local complète

Plus en détail

Centre hospitalier Honoré-Mercier

Centre hospitalier Honoré-Mercier Centre hospitalier Honoré-Mercier Décontamination et réhabilitation Présenté par : Laurier Nichols, ing., LEED AP Réjean Blais, ing., MBA 2006/12/11 Plan de la présentation 1 Description des grandes lignes

Plus en détail

COLLOQUE DE L AGPI. Bibliothèque de la Ville de Châteauguay. École du Tournant de la Commission scolaire des Grandes Seigneuries

COLLOQUE DE L AGPI. Bibliothèque de la Ville de Châteauguay. École du Tournant de la Commission scolaire des Grandes Seigneuries Les pompes à chaleur pour la récupération d énergie COLLOQUE DE L AGPI RENDEZ-VOUS HYDRO-QUÉBEC École du Tournant de la Commission scolaire des Grandes Seigneuries Bibliothèque de la Ville de Châteauguay

Plus en détail

GRILLE DE BONIFICATION DU MONTANT UNITAIRE DE L APPUI FINANCIER DE BASE. Marché commercial et institutionnel Volet sur mesure

GRILLE DE BONIFICATION DU MONTANT UNITAIRE DE L APPUI FINANCIER DE BASE. Marché commercial et institutionnel Volet sur mesure GRILLE DE BONIFICATION DU MONTANT UNITAIRE DE L APPUI FINANCIER DE BASE Marché commercial et institutionnel Volet sur mesure Extrait du Guide Méthodologique du PPB 1.0. NOTE : La grille de bonification

Plus en détail

EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33)

EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33) EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33) Localisation : Marcheprime (33) Capacité d accueil : 60 lits Surface totale de l établissement : 3 627 m² Besoins énergie chauffage : 429 MWh / an (RT 2005)

Plus en détail

Par: Michel Gagnon, ing. Directeur du service des ressources matérielles et du transport scolaire & Catherine-Anne Renaud, ing. CEM Vice-présidente,

Par: Michel Gagnon, ing. Directeur du service des ressources matérielles et du transport scolaire & Catherine-Anne Renaud, ing. CEM Vice-présidente, Par: Michel Gagnon, ing. Directeur du service des ressources matérielles et du transport scolaire & Catherine-Anne Renaud, ing. CEM Vice-présidente, R+O Énergie 1 Plan de présentation 1. Contexte de la

Plus en détail

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014.

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014. REALISATION D UNE GEOTHERMIE présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont mercredi 26 mars 2014. Hôtel Restaurant Verviers à Verviers Bureau d'études GN Bureau d'ingénierie en techniques

Plus en détail

Annexe 8. Subvention pour les projets novateurs Exemples de mesures admissibles et de mesures non admissibles

Annexe 8. Subvention pour les projets novateurs Exemples de mesures admissibles et de mesures non admissibles Subvention pour les projets novateurs Exemples de mesures admissibles et de mesures non admissibles 18 décembre 2017 AVANT-PROPOS La subvention additionnelle «Subvention pour les projets novateurs», pouvant

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE ET DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE ET DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS GUIDE MÉTHODOLOGIQUE ET DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS Volet sur mesure Exclusivement pour les arénas et les centres de curling Hydro-Québec Version 2.1 1 er avril 2015 Portée du document

Plus en détail

USAGE ET GESTION D UN BATIMENT DURABLE

USAGE ET GESTION D UN BATIMENT DURABLE Séminaire Bâtiment Durable USAGE ET GESTION D UN BATIMENT DURABLE 18 mai 2018 Gestion d un bâtiment tertiaire Expérience d un responsable énergie Stéphane GODFRIND OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION Partage

Plus en détail

Simulation énergétique :

Simulation énergétique : Simulation énergétique : Le centre du processus de conception intégrée 28 e congrès de l AQME 7 mai 2014 Jean-Philippe Morin, ing., P. Eng., CMVP-IT Plan de la présentation Simulation énergétique des bâtiments

Plus en détail

FORMATION BÂTIMENT DURABLE

FORMATION BÂTIMENT DURABLE FORMATION BÂTIMENT DURABLE POMPE À CHALEUR : CONCEPTION AUTOMNE 2017 Optimisation des émetteurs terminaux Piotr KOWALSKI 2 OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION N Identifier les différents types d émetteurs suivant

Plus en détail

Bram De Meester Project consultant construction durable Arcadis Belgium Confédération Construction de Bruxelles-Capitale, septembre 2008.

Bram De Meester Project consultant construction durable Arcadis Belgium Confédération Construction de Bruxelles-Capitale, septembre 2008. Le niveau E70 est-il rentable? Bram De Meester Project consultant construction durable Arcadis Belgium Confédération Construction de Bruxelles-Capitale, septembre 2008 La construction durable Aspects écologiques:

Plus en détail

Rénovation de chaufferie

Rénovation de chaufferie Séminaire Bâtiment Durable Rénovation de chaufferie 07 décembre 2018 INTÉGRATION D ÉNERGIE RENOUVELABLE Mini étude de faisabilité dans le cadre de la rénovation d une chaufferie d un immeuble à appartements

Plus en détail

Modernisation électromécanique et efficacité énergétique au Complexe Desjardins

Modernisation électromécanique et efficacité énergétique au Complexe Desjardins Modernisation électromécanique et efficacité énergétique au Complexe Desjardins Présenté par Roland Charneux, ing.m.ing. LEED AP Les Rendez-vous Hydro-Québec 2006 Le 11 décembre 2006 Réflexion RV Hydro-Québec

Plus en détail

Agrandissement de l école Westwood Senior de la Commission scolaire Lester B. Pearson. par Sébastien Charbonneau, ing.. PA LEED 14 décembre 2009

Agrandissement de l école Westwood Senior de la Commission scolaire Lester B. Pearson. par Sébastien Charbonneau, ing.. PA LEED 14 décembre 2009 Agrandissement de l école Westwood Senior de la Commission scolaire Lester B. Pearson par Sébastien Charbonneau, ing.. PA LEED 14 décembre 2009 Située à Hudson École secondaire Westwood Sr ÉQUIPE DE PROJET

Plus en détail

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016 Applications avec les accumulateurs thermiques et technologies pour aider à réduire la consommation de combustibles fossiles Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire

Plus en détail

RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014

RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014 RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014 Réhabilitation de la CAC Choix de la Géothermie Présentation du projet et du bâtiment réhabilitation en site occupé du bâtiment de 2 000

Plus en détail

Votre nouvelle adresse au cœur du Quartier des spectacles

Votre nouvelle adresse au cœur du Quartier des spectacles Votre nouvelle adresse au cœur du Quartier des spectacles Espaces contigus de plus de 100 000 pi 2 disponibles UNE PROPRIÉTÉ DE LA SOCIÉTÉ D HABITATION ET DE DÉVELOPPEMENT DE MONTRÉAL Un lieu de prestige

Plus en détail

LES CONSTRUCTIONS PASSIVES

LES CONSTRUCTIONS PASSIVES LES CONSTRUCTIONS PASSIVES La démarche du bureau d études vis-à-vis du Passif 08/02/2018 Thomas Daye Project Leader - SWECO Est devenu Sommaire étude de cas 1. Présentation du projet 2. Simulation thermique

Plus en détail

Projet :

Projet : MAISON DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Console énergiee du Centre sur le bâtiment durable Algorithme de calcul Révision 202-04- Projet : 05-227 Révision : 202-08-09 TABLE DES MATIÈRES. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

Plus en détail

La Maison du Développement Durable

La Maison du Développement Durable La Maison du Développement Durable ASHRAE Hydro-Québec 8 décembre 2008 Présenté par : Jacques Lagacé, ing. Plan de la présentation Généralités du projet Concept architectural Concept de mécanique et d

Plus en détail

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles!

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! Séminaire Bâtiment Durable : La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! 4 mars 2016 Bruxelles Environnement Conception et dimensionnement de systèmes de PAC Points d'attention et outils, sur base d

Plus en détail

Présenté par : Jean Rochette, ing. Directeur du projet Amphithéâtre multifonctionnel. 12 janvier 2015

Présenté par : Jean Rochette, ing. Directeur du projet Amphithéâtre multifonctionnel. 12 janvier 2015 Le grand projet de l Amphithéâtre multifonctionnel de Québec: lorsque le génie de la construction rencontre l innovation technologique et de l efficacité énergétique. Présenté par : Jean Rochette, ing.

Plus en détail

Synthèse des résultats d'une campagne de suivi d'un site équipé de trois pompes à chaleur à absorption gaz naturel Site de Rumilly (74)

Synthèse des résultats d'une campagne de suivi d'un site équipé de trois pompes à chaleur à absorption gaz naturel Site de Rumilly (74) Synthèse des résultats d'une campagne de suivi d'un site équipé de trois pompes à chaleur à absorption gaz naturel Site de Rumilly (74) Conclusions : Le site instrumenté de Rumilly a permis d'évaluer la

Plus en détail

École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Séminaire ASHRAE Chapitre de Montréal Développement durable Le 14 mars 2016

École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Séminaire ASHRAE Chapitre de Montréal Développement durable Le 14 mars 2016 École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Séminaire ASHRAE Chapitre de Montréal Développement durable Le 14 mars 2016 École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Génie électromécanique Introduction

Plus en détail

FORMATION BÂTIMENT DURABLE

FORMATION BÂTIMENT DURABLE FORMATION BÂTIMENT DURABLE GESTION DE L ÉNERGIE (RESPONSABLE ÉNERGIE) PRINTEMPS 2018 Diagnostic des installations de ventilation et de climatisation Danielle MAKAIRE Sur base de la présentation conçue

Plus en détail

Garantie de performance énergétique

Garantie de performance énergétique Fondattiion Bâttiimentt--Enerrgiie Garantie de performance énergétique Analyse de campagnes de mesures âcche n 4..1 Prréssenttattiion dess ssiittess rrettenuss JJuul llieenn CCAAI IILLLLEE CCOSSI IICC

Plus en détail

L Oréal Canada Vers une opération zéro gaz à effet de serre

L Oréal Canada Vers une opération zéro gaz à effet de serre L Oréal Canada Vers une opération zéro gaz à effet de serre Présenté par : Christophe Desage, ing., CEM, directeur, Marchés et stratégies, BBA David Ohayon, ing., directeur, ETNSH&E, L Oréal Canada Inc.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. de rénovation énergétique de bâtiments publics pour soutenir 10 projets. Synthèse...

DOSSIER DE PRESSE. de rénovation énergétique de bâtiments publics pour soutenir 10 projets. Synthèse... DOSSIER DE PRESSE PRÉSENTATION DES LAURÉATS 2018 DE L APPEL A PROJETS ÉNERGIES DU SYANE Synthèse... Ce Jeudi 20 septembre, Jean-Paul AMOUDRY, Président du SYANE a présenté, en présence des élus et de la

Plus en détail

Propriétaire Municipalité Année de construction 1978 Année de réfection 2001 Patinoire et gradins. Volume m 3 ( pi 3 )

Propriétaire Municipalité Année de construction 1978 Année de réfection 2001 Patinoire et gradins. Volume m 3 ( pi 3 ) Profil de projet d innovation technologique en réfrigération PARB PROGRAMME D ACTION EN RÉFRIGÉRATION POUR LES BÂTIMENTS Colisée des Bois-Francs de Victoriaville (Québec) RÉFECTION MAJEURE Sommaire Capacité

Plus en détail

L analyse de données opérationnelles pour améliorer l opération des bâtiments

L analyse de données opérationnelles pour améliorer l opération des bâtiments L analyse de données opérationnelles pour améliorer l opération des bâtiments AQME 2018 Ressources Naturelles Canada CanmetÉNERGIE Varennes Radu Platon radu.platon@canada.ca Contexte La plupart des bâtiments

Plus en détail

Instrumentation. Cerema Ouest. 12 décembre 2016 Club Bâtiment PEB

Instrumentation. Cerema Ouest. 12 décembre 2016 Club Bâtiment PEB Instrumentation Cerema Ouest Club Bâtiment PEB Objectifs Mesurer les consommations réglementaires et d électricité spécifique Mesurer les conditions météorologiques Mesurer les conditions intérieures Récupération

Plus en détail

POSSIBILITÉS, LIMITES ET IMPACTS DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE RÉSULTANT DE LA CONCEPTION INTÉGRÉE AVIS

POSSIBILITÉS, LIMITES ET IMPACTS DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE RÉSULTANT DE LA CONCEPTION INTÉGRÉE AVIS POSSIBILITÉS, LIMITES ET IMPACTS DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE RÉSULTANT DE LA CONCEPTION INTÉGRÉE 4 octobre 2012 Roland Charneux, ing., M.Ing., PA LEED BD+C, ASHRAE Fellow & HFDP Vice-président exécutif

Plus en détail

Fiche explicative et principaux critères d éligibilité des dossiers d économies d énergie Secteur Tertiaire CHAUFFAGE

Fiche explicative et principaux critères d éligibilité des dossiers d économies d énergie Secteur Tertiaire CHAUFFAGE Installation réalisée par un professionnel ; L Offre d Accompagnement et d Informations TERTIAIRE doit être signée par le bénéficiaire et l Acteur Ecofioul avant ou au plus tard le jour de l engagement

Plus en détail

Tékalia Aéronautik inc. Rendez-vous Hydro-Québec 2007

Tékalia Aéronautik inc. Rendez-vous Hydro-Québec 2007 Tékalia Aéronautik inc. Rendez-vous Hydro-Québec 2007 Le concept d économie d énergie vu par le client Ça implique quels genres de travaux supplémentaires? Quelle est la période d amortissement? Combien

Plus en détail

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement... P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement CHOIX DES SYSTEMES SUR BASE D EXEMPLES : Méthodologie de conception pour les choix de systèmes

Plus en détail

Géothermie résidentielle

Géothermie résidentielle Géothermie résidentielle Appuis financiers disponibles d'hydro-québec Présentation au Regroupement Technologique en Habitation du Québec (RTHQ), le 2 décembre 2008 Objet de la présentation Programmes "Clients

Plus en détail

Optimisation de la performance des chaudières à condensation

Optimisation de la performance des chaudières à condensation Optimisation de la performance des chaudières à condensation Atelier technique présenté par Steeve Fournier, ING. Jr Représentant technique Distech CVAC www.distech.ca Plan de la présentation Rendement

Plus en détail

Les technologies et meilleures pratiques en réfrigération et efficacité énergétique dans les arénas

Les technologies et meilleures pratiques en réfrigération et efficacité énergétique dans les arénas Les technologies et meilleures pratiques en réfrigération et efficacité énergétique dans les arénas Centrale Thermique EcoChill à l ammoniac & Colisé de La Tuque Par Hugo Barabé et Vincent Harrison Plan

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE AMELIORATION DES OUTILS INTERNES DE REALISATION DES AUDITS ENERGETIQUES. par Sylvain CARTERON

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE AMELIORATION DES OUTILS INTERNES DE REALISATION DES AUDITS ENERGETIQUES. par Sylvain CARTERON 1.1.1 GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE AMELIORATION DES OUTILS INTERNES DE REALISATION DES AUDITS ENERGETIQUES par Sylvain CARTERON Tuteur institutionnel : M. SIROUX Encadré par Benjamin

Plus en détail

PAC aérothermique DRV (air-air) PAC aérothermique (air-eau)

PAC aérothermique DRV (air-air) PAC aérothermique (air-eau) La journée de la pompe à chaleur 23 mai 2013 Retours d expérience PAC aérothermique DRV (air-air) Analyse des résultats de la comptabilité énergétique (chaudfroid et ventilation) du bâtiment " Espace Wallonie

Plus en détail

Chauffage et climatisation

Chauffage et climatisation Chauffage et climatisation BRISE Thomas Deville Facilitateur Bâtiment Durable Objectif(s) de la présentation Comprendre le fonctionnement d une installation de chauffage / d ECS / de refroidissement Reconnaître

Plus en détail

Système de production de chaleur

Système de production de chaleur Système de production de chaleur Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Une installation de chauffage est composée par différents éléments : La génération (la chaudière), la distribution (les réseaux),

Plus en détail

RENDEZ-VOUS HYDRO-QUÉBEC 2009 MONTRÉAL 14 DÉCEMBRE 2009 CITÉ VERTE UN PROJET SSQ IMMOBILIER. Chauffage urbain et Mesurage énergie/environnement

RENDEZ-VOUS HYDRO-QUÉBEC 2009 MONTRÉAL 14 DÉCEMBRE 2009 CITÉ VERTE UN PROJET SSQ IMMOBILIER. Chauffage urbain et Mesurage énergie/environnement RENDEZ-VOUS HYDRO-QUÉBEC 2009 MONTRÉAL 14 DÉCEMBRE 2009 CITÉ VERTE UN PROJET SSQ IMMOBILIER Chauffage urbain et Mesurage énergie/environnement CITÉ VERTE C EST Un projet immobilier qui s inscrit dans une

Plus en détail

AEROTHERMIE GEOTHERMIE - CLIMATISATION

AEROTHERMIE GEOTHERMIE - CLIMATISATION AEROTHERMIE GEOTHERMIE - CLIMATISATION OPALE GEOTHERMIE ZA DU PLAT D OR 62 610 AUTINGUES Tel : 03 21 35 22 84 OPALE GEOTHERMIE 1300 installations sur la cote d opale depuis 2001 OPALE OPALE GEOTHERMIE

Plus en détail

Economie d Energie. Les ateliers de transformation

Economie d Energie. Les ateliers de transformation Economie d Energie Les ateliers de transformation Economie d Energie Mesure des consommations électrique de l atelier, Comparaison de ces consommations à des références, Analyse des pratiques Propositions

Plus en détail

ÉQUIPEMENTS ÉNERGÉTIQUES. Constance Lancelle - Cerema Pierrick Nussbaumer - Cerema

ÉQUIPEMENTS ÉNERGÉTIQUES. Constance Lancelle - Cerema Pierrick Nussbaumer - Cerema ÉQUIPEMENTS ÉNERGÉTIQUES Constance Lancelle - Cerema Pierrick Nussbaumer - Cerema 1. Chauffage 2. Eau chaude sanitaire 3. Ventilation 4. Auxiliaires 5. Refroidissement Équipements énergétiques 1. Chauffage

Plus en détail

Description des sous-catégories spécialisées concernant les appareils de chauffage, de ventilation et de réfrigération

Description des sous-catégories spécialisées concernant les appareils de chauffage, de ventilation et de réfrigération Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

Rencontre avec les BE et installateurs du vendredi 27 juin Bienvenue

Rencontre avec les BE et installateurs du vendredi 27 juin Bienvenue Rencontre avec les BE et installateurs du vendredi 27 juin 2014 Bienvenue Historique de la société Création en 1975 Orientation industrielle dans ses process Culture technique Travail en direct avec l

Plus en détail

Centrale d énergie 1717, Du Havre, Montréal. Expertise. 5 octobre 2004 N/Réf. :

Centrale d énergie 1717, Du Havre, Montréal. Expertise. 5 octobre 2004 N/Réf. : Société en commandite Gaz Métro Projet de réaménagement global du 1717 du Havre, R-3554-2004 Centrale d énergie 1717, Du Havre, Montréal Expertise 5 octobre 2004 N/Réf. : 04-050 2625, Lincourt, Longueuil

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation 5 mai 2015 Plan de la présentation Introduction générale (PF21) Réhabilitation thermique des logements : Enjeux énergétiques et environnementaux (ADIL63) De l analyse du bâtiment au choix des systèmes

Plus en détail

Tendre vers des bâtiments passifs en restant dans les standards de confort d aujourd hui : accroître l efficacité des installations techniques

Tendre vers des bâtiments passifs en restant dans les standards de confort d aujourd hui : accroître l efficacité des installations techniques B2.5 MAITRISE DES CONSOMMATIONS DE CHAUFFAGE ET D ECS Objectifs Tendre vers des bâtiments passifs en restant dans les standards de confort d aujourd hui : accroître l efficacité des installations techniques

Plus en détail

Mémoire d un groupe de citoyens présenté par : Laurier Nichols, ing. LEED

Mémoire d un groupe de citoyens présenté par : Laurier Nichols, ing. LEED Mémoire d un groupe de citoyens présenté par : Laurier Nichols, ing. LEED 10 mars 2009 Un groupe de citoyens Laurier Nichols, ing. LEED (diplômé de l École Polytechnique) Danielle Verrier, traductrice

Plus en détail

Description des sous-catégories spécialisées concernant les appareils de chauffage, de ventilation et de réfrigération

Description des sous-catégories spécialisées concernant les appareils de chauffage, de ventilation et de réfrigération Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

Maisons passives & nouveaux bâtiments. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS

Maisons passives & nouveaux bâtiments. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Maisons passives & nouveaux bâtiments Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Principes de planification Isolation thermique 3 Principes de planification Lors de la

Plus en détail

Descriptif technique

Descriptif technique Caractéristiques Horgo Design Horgo Design 24 Horgo Design 34 Horgo Design 44 Puissance thermique max kw 26 37,15 48,35 nominale mini kw 20,8 29,8 38,7 Puissance thermique utile max kw 24,2 34,2 44,5 mini

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Ventilation: conception et régulation Bruxelles Environnement Ventilation dans le logement : Choix du système Manuel da CONCEIÇÃO NUNES MATRIciel Objectifs de la présentation

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (2 H) Ressources matérielles Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction de

Plus en détail

LE RECOMMISSIONING. Une façon peu coûteuse d améliorer le confort et de réduire les coûts d'exploitation. Par Stéphan Gagnon, ing., CEM, RCx, LEED GA

LE RECOMMISSIONING. Une façon peu coûteuse d améliorer le confort et de réduire les coûts d'exploitation. Par Stéphan Gagnon, ing., CEM, RCx, LEED GA LE RECOMMISSIONING Une façon peu coûteuse d améliorer le confort et de réduire les coûts d'exploitation Par Stéphan Gagnon, ing., CEM, RCx, LEED GA Transition énergétique Québec (TEQ) TEQ est un organisme

Plus en détail

FORMATION BÂTIMENT DURABLE

FORMATION BÂTIMENT DURABLE FORMATION BÂTIMENT DURABLE GESTION DE L ÉNERGIE (RESPONSABLE ÉNERGIE) AUTOMNE 2017 Diagnostic des installations de ventilation et de climatisation Danielle MAKAIRE Sur base de la présentation conçue par

Plus en détail

ENTREZ DANS LE MONDE INTERACTIF

ENTREZ DANS LE MONDE INTERACTIF L ECO SYSTÈME Système à eau glacée PETIT ET MOYEN TERTIAIRE ENTREZ DANS LE MONDE INTERACTIF REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES A CHALEUR Nous offrons toute une gamme de produits de 5 kw à 300 kw pour satisfaire

Plus en détail

Démarche environnementale et de développement durable abordable pour tous. JACQUES Albert ECS confidentiel GRETA 2008

Démarche environnementale et de développement durable abordable pour tous. JACQUES Albert ECS confidentiel GRETA 2008 Démarche environnementale et de développement durable abordable pour tous. Réflexions Les énergies renouvelables sont elles réellement gratuites Pourquoi? Pour qui? Comment? Solutions actuelles Solaire

Plus en détail

Bienvenue. «Régulation : Suivi de processus thermiques»

Bienvenue. «Régulation : Suivi de processus thermiques» Bienvenue «Régulation : Suivi de processus thermiques» Présentation de la société THERSA en quelques dates : - 2003 : Création de la société - 2016 : Obtention de l agréation en Classe 6 catégories D16-D17-D18

Plus en détail

Centre nautique intercommunal Pontcharra

Centre nautique intercommunal Pontcharra Revue de projets bâtiment durable 1 Centre nautique intercommunal Pontcharra 23 juin 2015 de 17h à 19h au Bourget-du-Lac Pontcharra APD Novembre 2017 Intervenants Bruno BONNIOL, Directeur des sports au

Plus en détail

Colloque Restitution E+ C- Occitanie Retour d expérience Tertiaire. Campus Orange - Balma

Colloque Restitution E+ C- Occitanie Retour d expérience Tertiaire. Campus Orange - Balma Colloque Restitution E+ C- Occitanie Retour d expérience Tertiaire Campus Orange - Balma 1 Sommaire 1-Présentation du projet 2-Volet Energie 3-Volet Carbone 4-Résultats et Variantes étudiées 5-Conclusions

Plus en détail

Description du projet

Description du projet MAÎTRE DE L OUVRAGE UCM Namur Chaussée de Marche 637, 5100 Wierde PRÉSENTATION DU PROJET Construction d un immeuble de bureaux Adresse de réalisation : Rue Louis Jasmes 75, 6043 Charleroi (Ransart) Bureau

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ PREMIX "AGMP"

AEROTHERMES GAZ PREMIX AGMP FABRICANT D AÉROTHERMES, ROOF-TOP, GÉNÉRATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ PREMIX "" BRULEUR A PREMELANGE Rendement Elevé > 92% Autonome et Silencieux dans son

Plus en détail

Projet Regain : Performances environnementales

Projet Regain : Performances environnementales Projet Regain : Performances environnementales 16/12/2008 - SOLENER Mercredi de l info du 25 mars 2009 cd2e Sommaire Implantation sur le site Compacité Maîtrise et exploitation des apports solaires et

Plus en détail

PROGRAMME de FORMATION. CVC Désenfumage. Votre contact privilégié : Teddy MARCHAND

PROGRAMME de FORMATION. CVC Désenfumage. Votre contact privilégié : Teddy MARCHAND PROGRAMME de FORMATION CVC Désenfumage Votre contact privilégié : Teddy MARCHAND 06 20 68 26 86 teddy.marchand@elithis.fr OBJECTIFS PUBLIC Acquérir un socle de connaissances dans le domaine du génie climatique

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 9 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : 35 bd de Créteil 94 100 St Maur

Plus en détail

Conseils sur l'économie d'énergie dans les coopératives d'habitation

Conseils sur l'économie d'énergie dans les coopératives d'habitation Conseils sur l'économie d'énergie dans les coopératives d'habitation Colloque Vert L Avenir, 11 novembre 2017 Etienne Pinel, Conseiller Transfert de Connaissances, SCHL 1 Objectif de la séance Fournir

Plus en détail

La directive bâtiment (2002/91/CE) sa transposition en droit français

La directive bâtiment (2002/91/CE) sa transposition en droit français La directive bâtiment (2002/91/CE) sa transposition en droit français En dehors des DPE, figurent dans la directive : Les études de faisabilité énergie lors des projets de bâtiments neufs de plus de 1000

Plus en détail

Fiche de synthèse audit énergétique

Fiche de synthèse audit énergétique Fiche de synthèse audit énergétique RESIDENCE X Année de construction 1960 Informations générales Année de réhabilitation Sans objet Nombre de logements 70 Nombre de niveaux 6 Surface chauffée SHAB m 2

Plus en détail

ENERSERRE Logiciel d efficacité énergétique des serres

ENERSERRE Logiciel d efficacité énergétique des serres ENERSERRE Logiciel d efficacité énergétique des serres Contact Vincent Stauffer Tel: +33 4 79 72 4 59 Mob: +33 6 31 778 94 Mail: v.stauffer@agrithermic.com www.agrithermic.com 17 av lac Léman, Savoie technolac,

Plus en détail

Innover en efficacité énergétique

Innover en efficacité énergétique Innover en efficacité énergétique Yanaï Elbaz Directeur des services techniques le 5 octobre 2004 André Rochette, Président Introduction «Ce ne sont pas les plus forts ni les plus intelligents qui survivent.

Plus en détail